12 avril 2013

Les Munitions du Calibre 12 : Les cartouches à plombs (1/3)

Après avoir établi quelles armes un survivaliste avisé se devait de posséder (voir Des armes pour le chaos), nous abordons aujourd’hui l’aspect tout aussi important du choix des munitions.

Comme pour les armes elles-mêmes, les munitions doivent satisfaire certains critères en termes d’efficacité, disponibilité et coût.

Cette étude a pour but de déterminer, parmi les cartouches à plombs traditionnellement utilisées pour la chasse, celles qui devraient rejoindre nos équipements dans une optique de préparation au chaos...




Le fusil de chasse en calibre 12 étant la base de notre défense personnelle, il importe de lui réserver des munitions fiables qui nous permettront d’exploiter au mieux ses étonnantes capacités.

Mais avant de nous prononcer pour un type de munition plutôt qu’un autre, il est indispensable de connaître les caractéristiques des différentes cartouches qui existent sur le marché. Bien que ces données puissent paraître très techniques au premier abord, elles vous permettront non seulement de comprendre de quoi l’on parle, mais aussi de pouvoir faire le tri au cas où vous récupèreriez des munitions au cours de vos pérégrinations.

Pour commencer, on peut dire qu’il existe trois types de munitions de chasse : les cartouches à plombs, les cartouches à billes (chevrotines), et les cartouches à balles.

Appelées aussi cartouches à grenaille - constituée suivant les époques de fer, de plomb ou d'alliage plomb-arsenic-antimoine, puis d’acier – Les cartouches à plombs se distinguent entre elles par un numéro qui définit pour chacune le diamètre et la quantité de plombs qu’elle contient.

Ces numéros, de 1 à 12,  correspondent à une progression arithmétique des diamètres de - 0,25 mm par numéro. Il existe par ailleurs une série allant de 0 à 0000 (4/0).

Le tableau ci-dessous indique pour une cartouche de calibre 12 chargée à 32 grammes les taille, masse, et nombre moyen de plombs contenus dans la douille :




Ce que les chasseurs appellent, par exemple, du " plomb de 6 " désigne de fait une cartouche qui contient 262 petits plombs d’un diamètre de 2,75 mm chacun. De la même manière que le numéro du plomb n'a rien à voir avec son diamètre, sachez que le terme de " calibre 12 " n’a pas plus de rapport avec un quelconque diamètre du canon ou de la munition.

En fait, à l'époque de la création des armes à feu, le calibre 12 était le calibre d'une arme qui tirait des balles d'un diamètre tel qu’il permettait de couler 12 balles avec une livre anglaise de métal (soit 453 grammes environ). Cette caractéristique a donné le nom au calibre, qui est resté par la suite et devenu un standard international (" 12 gauge " en anglais).

Le diamètre des canons des armes chambrées en calibre 12 est de 18,5 mm (ou .729 pouce dans le système d'Unités de mesure anglo-saxonnes). La charge en plombs est de 32 grammes en moyenne, soit une once, pour les cartouches standards (12/65 et 12/70), mais peut aller jusqu’à 50 g pour les magnums.

Les cartouches à grenaille ayant été créées pour la chasse, chaque numéro est adapté à un certain type de gibier. Comme vous l’aurez deviné, le diamètre du plomb utilisé est en rapport avec la taille du gibier chassé ; un gibier plus gros nécessitant un plomb de taille plus importante, et inversement. Plus les plombs dans une cartouche seront petits et nombreux, plus faible sera la portée et plus grande la dispersion…

La vitesse initiale moyenne à la sortie du canon est d'environ 380 m/s pour une cartouche de chasse, et la portée utile de 25 à 50 m. Les plombs peuvent atteindre 150 m (n°10) à 500 m (n°1).

Voici à titre indicatif l'usage courant des cartouches de chasse en France




Ces aspects techniques étant éclaircis, quelle type de cartouche(s) le survivaliste doit-il privilégier ? La question fait débat, mais chacun pourra se faire sa propre opinion au vu de l’ensemble des éléments que je viens de citer.

Dans tous les cas, il faudra éviter les cartouches magnums, plus longues et plus puissantes, qui ne peuvent être tirées que dans des fusils chambrés pour ce calibre.

Il est donc impératif de rester sur des calibres standards, à savoir 12/70 ou 12/65 (65 et 70 étant la hauteur de la cartouche mesurée en mm), ou encore 12/67,5. Il serait en effet dommage d’avoir la chance de récupérer une arme de chasse, et de ne pas pouvoir l’utiliser à cause de munitions inadaptées. A l’inverse, il sera toujours possible de tirer des cartouches standards dans un fusil chambré pour des cartouches magnum.

J’estime pour ma part qu’il est inutile de s’encombrer de nombreuses munitions différentes dans un contexte de survie. En fait, je n’en conseille qu’une seule parmi celles à grenaille : le plomb n° 6.

Ce choix est basé sur plusieurs raisons pratiques.

La première est que l’on constate que cette munition, la cartouche de chasse n° 6, est la plus utilisée car la plus polyvalente. Elle permet en effet de chasser toute une variété de gibier de taille moyenne qui pourrait éventuellement être disponible dans une situation de chaos. Ce gibier, de la dinde au lapin, est suffisamment gros pour valoir que l’on grille une cartouche.

Dans un contexte de pénurie, il ne me parait pas judicieux de stocker du plomb compris entre le 6 et le 12 sachant qu’il ne permettrait de chasser que du petit voire très petit gibier, donc susceptible de ne fournir au final qu’un faible apport calorique. Une caille vaudrait-elle la peine de gaspiller une cartouche ? Je ne le crois pas. Dans un contexte de chaos, chaque munition est importante et peut sauver une vie. À stocker une cartouche, je préfère un plomb de 6 qui va me permettre de tirer un lapin, un chat, voire même un chien à plus courte distance.

Certains survivalistes chevronnés conseillent également de stocker du plomb de 7 ½, un autre grand classique de la chasse, en quantité conséquente. Personnellement, pour les raisons que je viens de citer, je n’en vois pas l’intérêt ni l’utilité. Je m’appuie aussi sur le fait que nous vivons en France, un petit pays comparé aux Etats-Unis qui disposent de territoires de chasse très étendus. Bien entendu, à chacun de faire son choix comme il l’entend.

Une munition intermédiaire à stocker également serait la 4/0 ou la 2/0. Notez bien qu’il s’agit de la 4/0 contenant 44 plombs, et non la N° 4 contenant 160 plombs (attention à ne pas confondre ces deux cartouches). Ces cartouches (du n° 0 à 4/0) apparaissent dans la partie la plus haute de notre premier tableau. Elles peuvent être considérées comme des « mini » chevrotines.

Nous en reparlerons dans une seconde partie.

34 commentaires:

  1. A savoir : Si on utilise du plomb 00, juridiquement, c'est considéré dans la jurisprudence comme "intention de tuer". Si vous utiliser du plomb de 1 voire de 2 qui fait aussi très mal, la jurisprudence considère que c'est "sans intention de tuer" car le plomb de 1 ou 2 est considéré comme de la grenaille.
    La nouvelle législation permet aussi d'acheter un fusil à pompe à canon rayé (ça se change) avec un permis de chasse ou une licence FFT.
    Un licencié FFT.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça, si c'est vrai, c'est bon à savoir... Je vais ptéte me renseigner et éventuellement refaire mon stock de grenaille.
      Mais en temps de guerre, tout se qui sera "juridique" n'aura plus d'importance.

      Supprimer
  2. Bonjour à tous
    Existe t- il un ouvrage qui traite sérieusement de la fabrication artisanale des cartouches de 12? Sur Internet on voit de ces choses ... Je m'étonne encore qu'il n'y ait pas plus de blessés.
    Jean

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. va sur you tube .............. TAPE FABRICATION CARTOUCHES DE CHASSE ... ET TU VERA BIEN amicalement ..............lesquall77

      Supprimer
  3. Bonjours a vous tous, je posede un maverick 88 (canon rayé) on parle souvent de la grande dispertion due a la force centrifuge dans ce type de canon...
    J'ai lu sur le web que les cartouches a bourres grasse dimunue grandement cet effet voir l'annulle car la charge de plomb ne rentre pas en rotation par rapport au cartouches aux jupes plastiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ,
      perso j'ai un 870 et j'ai changer de canon pour un rayage faible dispersion et le problème a été régler car pour mon arme aucune cartouche na été concluante
      bye

      Supprimer
  4. je pense que c'est l'inverse ,la bourre grasse disperse les chevrotines un peu plus que la jupe plastique ,les canons rayés ne sont pas fait pour tirer ce genre de cartouches qu'ils dispersent encore plus,sur des cibles a 10 mètres 2 sur 12 dedans , plutôt des slug seraient la meilleure solution

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le slug est mon choix de depart mais je recherche une diversité de "charge"
      Avec par exemple du gros sel ou de la grenaille pour diversifier mes munitions avec une meme armes je vais peu etre "investir" par la suite dans un kit canon lisse avec une aautorisation de détention

      Supprimer
    2. du gros sel ?pourquoi faire vous ne pensez pas sérieusement devenir restaurateur ou cuisinier ? la grenaille c'est des plombs comme une charge normale en 12 gauge suivant votre gibiet ,il serait bon que vous lisiez les articles de Pierre ou Stef des bois pour vous mettre dans le coup

      Supprimer
    3. Il y a bien mieux que le gros sel comme avertissement
      c'est des grains de blé. Pourquoi? le blé reçu germe sous la peau et il faut aller à l’hôpital pour l'enlever. C'est comme cela que les forces de l'ordre retrouve l'agresseur si une plainte a été déposée

      Supprimer
  5. J'ai egalement lu que au luxembourg les armuriers recoivent les mav88 en canon lisse et les rayent à la demande (ou pas...comme les armes auto qu'ils passent en semi auto ) et les formalités d'importations sont simples

    RépondreSupprimer
  6. non ils vendent des canons lisses que vous pouvez aussi acheter en FRANCE LIBREMENT (en c) A CONDITION DE NE PAS LES MONTER SUR VOTRE ARME .....pour l'instant

    RépondreSupprimer
  7. J'ai une question sur le rechargement du calibre 12.
    Peut on prendre des douilles déjà utilisés?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en principe non , a moins qu'elles soient métaliques , mais je n'en connais pas ,on peut acheter des douilles et de la poudre et faire du rechargement je pense que c'est encore possible ,mais cela ne présente aucun intéret il vaut mieux acheter du tout près et stocker ,pas d'altération dans le temps

      Supprimer
    2. Bien-sûr, le calibre 12 se recharge aussi comme n'importe quel calibre à percussion centrale.Cependant il faut une presse particulière:
      http://tecmagex.com/fr/rechargement-munitions-cartouches-tir-chasse/rechargement-cartouche-de-chasse.html

      Supprimer
  8. Pour moi l’intérêt est de composer sa propre cartouche avec la puissance proportionnelle a l'usage. je le fais déjà pour d'autres calibres. Bien que le coût de la douille vide ne soit pas prohibitif en calibre 12 (10 les 100 déjà amorcés) . vu le volume de douille usagers dans les clubs je pensé a une réutilisation probable. Mais je m'interrogais sur la résistance du plastique

    RépondreSupprimer
  9. peut-on utililiser une cartouche 67 pour un calibre 12 /65 ,

    RépondreSupprimer
  10. oui - en fait, les cartouches 12/65 ne se font quasi plus (armes trop anciennes). le 12/67 a été développé pour. il n'existe quasiment aucun vrai 12/67, la plupart c du rechambrage. Si tu n'est pas sur de ton arme, ne monte pas au dela de 36gr qui est déjà bcp !

    RépondreSupprimer
  11. par contre si votre fusil ancien a été rechambré en 70mm vous pouvez tirer des ctg en 70mm mais attention: celles chargées a 36g, PAS LES SEMI MAGNUM aussi en 70mm reconnaissables a leur culot atteignant la moitié de la douille, le fusil tiendra- en principe- mais pas votre épaule!!DANGER! perso je tire les 70 normales a chevrotines sans pb dans un 12 rechambré.Avec le canon gauche a choke très serré ça cogne!!

    RépondreSupprimer
  12. il est facile sur un vieux fusil de savoir s'il été rechambré: sous les canons la longueur de chambre est re-frappée et il y a 2 poinçons d'épreuve au lieu d'un pour l'épreuve normale a 850kg/cm2); c'est ainsi sur mon vieux" helice" et je peux vous dire qu'un rechambré est automatiquement rééprouvé et est aussi solide qu'un autre

    RépondreSupprimer
  13. Pour ce qui concerne les FAP (fusil à pompe) la nouvelle législation les classe en C dans la mesure ou le canon est rayé et les considère donc comme des carabine. J'ai pour ma part fait l'acquisition d'un Taurus ST 12 en 7 coups + 1 .
    Le canon rayé, idéal pour tir a balle mais disperse plus la grenaille qu'un canon lisse ( du fait de la force centrifuge !!)
    Pour limiter cet effet, j'utilise des BJ (bourre à jupe) qui envellopant la gerbe de plomb au départ permet de limiter cette dispersion. Question numéro des grenailles je tire du 1 ou du 2 et ça va plutôt pas mal !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quels plombs de chasse sont les plus durs : cuivrés, dorés, laitonnés ou nickelés ?

      Supprimer
    2. Bonjour Christophe quel intéret d'avoir "des plombs durs" ? pour la chasse aucun intérét et la grenaille d'acier fatigue les canons,pour le reste des bipèdes hors les autruches que je vénère , des wad cutter

      Supprimer
    3. Nickelés..si on veut faire du feu (tir dans un réservoir), c'est pas mal!

      Supprimer
  14. Bonjour
    Une "combine" pour avoir des cartouches de 12 efficaces et bon marché Décathlon par carton de 250 en 28g le prix est de 39€ et en 34g 49€
    Vous les ouvrez sur le dessus enlevez quelques plombs coulez de la bougie dedans, pas besoin de refermer le dessus
    Attention respectez le poids car plus de 28g perte de puissance
    Autrement sur youtube vous avez toutes les informations en détail mais il faut du matériel, four,moules à plombs chevrotines et slug
    Restant à votre dispo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous écrivez "respectez le poids car plus de 28g perte de puissance"
      J'expérimente le contraire : en mettant la cire sur des plombs plus petits(N°11 au lieu de 7.5) j'arrive à 32g voire 34g de projectile jupe-cire-plomb11 en bourrant, et cela augmente la puissance puisque la pression supplémentaire permet enfin de cycler un semi-auto. C'est seulement la vitesse du wax-slug qui diminue probablement ... non ?
      Bob

      Supprimer
  15. Votre article est super bien fait.
    Je me permets toutefois quelques petites réflexions.

    1/ A noter qu'il est pour ainsi dire inutile d'utiliser des munitions à plomb (ou même chevrotines) dans les fusils à pompe à canons rayés.
    Le canon rayé crée ce que l'on appelle un "effet donut" : il disperse les plombs autour du point visé.
    Du coup, pour un fusil à pompe à canon rayé, privilégier les cartouches à balles (SLUG).

    2/ Concernant le choix d'un seul type de plomb et pour des raisons de polyvalence également, je privilégie pour ma part du N°4 plutôt que du numéro 6.
    En effet, non seulement il est utilisable sur les mêmes "gibiers qui en valent la peine" que le N°6, mais il est également reconnu comme étant efficace en termes de "Home Défense" face à des individus : Peu, voire pas, de surpénétration dans les matériaux muraux et un rapport nombre/taille de plomb qui permet un bon compromis "Précision/Efficacité" de l'impact.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre appréciation. Pour répondre à votre 2° point concernant l'efficacité à l'intérieur d'une habitation, cela fait partie d'un faux débat qui, à mon avis, fait l'objet de nombreux articles inutiles. Pour la bonne et simple raison que les distances étant tellement courtes, les plombs n'auront pas le temps de se disperser. Le fait d'utiliser du 4 ou du 6 ne changera rien et donnera à peu près le même effet qu'une slug...

      Supprimer
    2. En effet, je confirme. Le N° 4 peut faire de gros dégâts sur un intrus. En effet, en home défense, la distance de tir n'est que de quelques mètres. Ayant travaillé de nuit aux urgences de l'hôpital, je peux vous confirmer qu'il ne reste plus grand chose d'un genou, d'un bras ou d'un pied avec du n° 4 à bout portant. Pas besoin de chevrotine 9 grains. Les membres sont souvent fracassés et ils ne tiennent plus que par quelques lambeaux de muscles ou de tendons.
      Généralement, un individu qui s'invite chez vous par effraction à 2 heures du matin, vient rarement pour prendre le thé ou pour une conversation de salon. Un superposé ou un juxtaposé à canon lisse, avec deux bonnes décharges de calibre 12 calment bien le bonhomme. Croyez-moi....

      Supprimer
  16. Bonjour ..pour ma part c est 7/et demie et. Chevrotine 9gr avec un peu de sauvestre.. pour la jurisprudence en cas de gris prob il faut l oublier..oeil pour oeil et debt pour febt.. portez vous bien ! Oliv

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil! Avec un semi-auto (Benelli M4), les charges "faibles" occasionnent des incidents (éjections incomplètes).

      Supprimer
    2. En France, le gomme cogne est toléré en première intention.

      Supprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.