10 octobre 2016

Quelques mythes relatifs à la survie (2)

La communauté qui nous regroupe inclut toute sorte de gens, y compris certains survivalistes auto-proclamés que l'on pourrait qualifier de " touristes " de la survie.

Ou encore, pour les définir d'une autre manière, ceux qui ont étudié la survie juste assez, le temps de trouver les raisons pour lesquelles ils ne pouvaient ou ne voulaient pas s'y investir.

A côté de ceux-là, on trouve aussi des personnes qui ont une conception erronée sur des points capitaux. Nous avons évoqué quelques-uns de ces mythes récemment. En voici d'autres, au fur et à mesure qu'ils me viennent à l'esprit...



Il y a des gens qui dépensent beaucoup d'argent en stocks et équipements divers, semblant oublier le fait qu'ils devraient aussi préparer la plus importante des choses, à savoir leur esprit. Parce qu'autant vous dire que si un véritable chaos se déclenche, alors il va vous falloir autre chose qu'un stock de papier-toilette vous sauver vos fesses !

Des choses que vous pourriez considérer comme importantes aujourd'hui vous paraîtront bien dérisoires le jour où vous serez plongé dans la perspective incontournable d'un hiver long et froid, sans autre possibilité que d'avoir à l'affronter avec les moyens du bord et de rester en vie.

Le fait de connaître les mythes à propos de la survie vous permettra, entre autres, de sélectionner les bons équipements ainsi que les stratégies qui vous rendront capables de vivre la vie d'un vrai survivaliste dans un scénario d'effondrement...


1. La survie, c'est juste du camping


La survie n'a rien à voir avec le camping. C'est à peu près tout sauf ça. Lorsque vous partez faire du camping, et que vous ne pouvez pas prendre de douche pendant deux jours, ce n'est pas un vrai problème. Parce que vous savez que vous pourrez le faire une fois de retour chez vous.

Mais dans un scénario de survie, si toutefois vous décidiez de partir dans la verte ou de vivre dans la nature, alors le " camping " sera la vraie vie. Ce qui signifie que vous devrez trouver un moyen pour garder votre corps et vos habits suffisamment propres pendant des mois voire des années, et ce, qu'il pleuve, qu'il vente, ou qu'il neige.

Lors d'une partie de camping, vous pouvez vivre avec un minimum de choses pendant quelques jours, et vous pouvez toujours sauter dans votre voiture pour aller chercher ce qui manque dans le magasin le plus proche. Mais que se passera-t-il le jour où tous les magasins seront fermés ? Comment vous sentirez-vous lorsque toutes vos habitudes auront été bouleversées, non pas le temps d'une partie de camping, mais pour tout celui d'un futur indéterminé ?

Ce sont quelques-unes des raisons pour lesquelles j'ai toujours eu un doute à propos des stages de survie dans la nature. Non pas qu'ils soient mauvais ou inutiles en soi, mais parce qu'ils auraient tendance à donner aux gens une fausse idée de la survie, et notamment de leurs capacités ; En leur faisant croire que l'on peut vivre dehors plus ou moins longtemps, sans trop de dégâts, alors que cela requiert une pratique et une expertise qui ne pourront jamais s'apprendre lors de stages.

Bien entendu, il ne s'agit aucunement d'une critique envers les instructeurs ; Je suis certain que la majorité d'entre eux sont de véritables professionnels. Ce que je veux dire, c'est que la vraie survie dans la verte ne peut s'apprendre de cette manière. Elle s'apprend en vivant au contact permanent de la nature, et en luttant au quotidien pour en tirer sa subsistance. Essayez donc pour commencer la vie en autarcie à la campagne, telle que la vivaient nos paysans d'autrefois, et vous comprendrez ce que je veux dire...

Encore une fois, il ne s'agit pas d'une critique. Le fait est que même les militaires des troupes d'élite seraient probablement incapables de survivre longtemps dans la nature. Bien sûr qu'avec leur barda, ils pourraient infiltrer un territoire hostile, traverser une jungle ou s'en exfilter, mais cela ne serait que dans le cadre de missions temporaires. Ils ne sont pas formés pour mener une vie de trappeur, même s'ils s'en sortiraient probablement mieux que le pékin moyen du fait de leur résistance à la souffrance.


Une petite cabane de trappeur : ça vous tente pas ?


2. On peut acheter de la nourriture et des réserves pour très longtemps


Le fait est que non. Un jour, tout ce que vous aurez pu accumuler va s'épuiser, et peut-être même beaucoup plus tôt que vous le pensiez, pour des raisons éventuellement indépendantes de votre volonté. Ce jour-là, il vaudrait mieux pour vous et votre famille que vous sachiez comment faire pousser et/ou récolter de nouvelles sources de nourriture, ou bâti/intégré une communauté abritant des gens qui sachent le faire. Il faudra aussi que vous soyez capable de transformer ces ressources, même si cela signifie moudre sa farine entre deux pierres.

Un jour, il faudra que vous vous essuyiez le derrière avec un chiffon lavable au lieu de papier toilette.

Un jour, il n'y aura plus de bouteilles de gaz au supermarché du coin. De même qu'il n'y aura plus rien sur les étagères, de toute façon...


3. Mes voisins vont s'unir et s'aider les uns les autres


Vous pourriez me dire que j'ai publié quatre articles à propos de la défense de voisinage, et qu'il serait malvenu de les présenter comme l'expression d'un mythe. Oui, je sais...

Mais cela ne doit pas nous empêcher de penser à tous nos chers voisins qui n'ont aucune idée de ce que pourrait être la survie, et notamment la défense en cas de trouble majeur. Ou qui ne pourraient supporter l'idée de voir leur vie petite confortable totalement chamboulée du jour au lendemain, lorsque la réalité de ce vers quoi nous allons les rattrapera pour un sérieux " coup du lapin " derrière les oreilles.

Que va-t-il se passer lorsque ces gens ne pourront plus se procurer leur ration quotidienne de cigarettes, bières, Prozac, sodas, télé, Macdo, etc. ? Vont-ils être des gens sur lesquels vous pourrez compter ? Pour combien de temps ?

Ce sont juste quelques constatations à propos du genre de personnes avec lesquelles nous pourrions être amenés à composer ; A vous de trouver les meilleures solutions pour y répondre, en fonction de votre environnement et de vos possibilités.


4. Si j'achète suffisamment de gadgets, tout va bien se passer


Si vous pensez vraiment que la société est au bord d'une secousse majeure, alors vous devez réaliser qu'il n'est plus de mise de dépenser l'argent de manière inconsidérée. Au contraire, vous devriez investir celui dont vous disposez dans des choses éminemment pratiques, et adopter des stratégies fiables.

Nous avons abordé ce sujet délicat dans un article concernant Le problème de l'énergie pour le survivaliste. Je vous invite donc à le relire au besoin.

Les gadgets vont casser un jour ou l'autre, et vous aurez alors à apprendre à vivre sans eux. Pourquoi ne pas commencer dès à présent ?

De manière générale, ce ne sont pas les équipements qui vont déterminer vos compétences, mais l'inverse. Ce sont vos compétences qui devraient déterminer le choix de vos équipements. Il se pourrait que vous vous sentiez à l'aise voire invincible dans une panoplie de Punisher, mais si vous n'avez pas ses talents de guerrier, alors votre jolie tenue ne vous sera d'aucune utilité et vous le paierez très cher le moment venu. Si vous êtes un piètre tireur, ce n'est pas en vous mettant dans les mains un fusil à 3000 euros doté d'une lunette de vision nocturne que vous serez meilleur. Contentez-vous dans ce cas d'un bon vieux fusil de chasse et de chevrotines.




Si vous n'avez pas d'expérience réelle du combat, ou peu de condition physique, alors ce ne serait sans doute pas une bonne idée que d'investir dans un fusil semiauto en 7.62. Si j'étais vous, je me contenterais du 5.56. Bien sûr, vous ne serez pas en mesure de tirer à 500 mètres, et après ? Pensez-vous que cela soit indispensable dans une situation de chaos ? Avez-vous déjà essayé de tirer ne serait-ce qu'à 200 mètres ? Avez-vous déjà crapahuté pendant 3 jours et 3 nuits avec un FN FAL dans les mains ? Avez-vous déjà combattu pendant toute une journée ou plus avec des brêlages pleins de chargeurs en 308 ?

Voilà les bonnes questions que vous devriez vous poser, au lieu de considérer que vous serez systématiquement meilleur parce que vous aurez de meilleurs équipements, plus puissants, ou en plus grand nombre.


7.62 NATO (.308) vs 5.56 (.223) : le double de poids et de volume...


5. Je pourrai rejoindre ma BAD en cas de chaos


C'est probablement le plus imparfait, mais néanmoins le plus populaire des plans dans le milieu survivaliste. Penser que lorsque tout va partir en vrille, nous aurons été avertis suffisamment à l'avance pour pouvoir parcourir tranquillement les quelques dizaines voire centaines de kilomètres qui nous séparent de notre BAD, ou de la ferme de cet ami chez qui nous avons projeté de nous installer en cas de chaos.

Lorsque les portes vont se refermer derrière nous, les autoroutes seront bloquées, les rues de nos villes et de nos banlieues seront bloquées, et personne ne pourra aller nulle part ! Même si votre base de repli ne se trouvait qu'à quelques kilomètres de votre lieu de vie habituel, il se pourrait très bien que vous et votre famille ne soyez pas en mesure de la rejoindre.

Si vous êtes réellement sérieux en ce qui concerne la survie, et si vous en comprenez pleinement tous les enjeux, alors vous devriez d'ores et déjà vous trouver dans votre maison de campagne ou votre petit village rural à vivre en autarcie, ou au moins tendre vers ce but. Apprenez MAINTENANT ce que signifie réellement vivre " en dehors du système ", et non pas lorsque le chaos sera tout autour de vous. Il se pourrait même que vous trouviez ce style de vie bien meilleur que celui que vous connaissez à l'heure actuelle.

Alors oui, je sais... Vous allez me dire que vous avez un travail en ville, des enfants, une maison à crédit, et plein d'autres choses encore. Je ne doute pas que vous puissiez trouver de nombreuses autres excuses. Mais cela ne change rien à la réalité des faits. N'importe quel économiste honnête vous le confirmera : Nous allons vers le clash assuré, si rien d'autre ne se passe avant. Un effondrement gigantesque tel que le monde n'en a jamais connu, avec un enchaînement de conséquences dramatiques dans un pays communautaire tel que le nôtre.

Qu'est-ce que cela signifie ? Rien de moins que ceci : NOUS N'AVONS PLUS D'AVENIR.

Comprenez-vous bien ce que je veux dire ? Nous n'avons déjà plus d'avenir, pas plus que nos enfants. Voila ce que signifie concrètement la crise qui s'annonce pour ce qui est de nos perspectives professionnelles. Que celle-ci se matérialise dans un an ou dans cinq n'y changera rien, nous sommes de toute façon en sursis. Notre seul avenir se trouve dans nos capacités de résilience et de survie ; Dans notre aptitude à nous maintenir en vie et passer le cap pour être là quand il faudra reconstruire le monde d'après.

Si vous travaillez dans une boite quelconque juste pour votre carrière ou une éventuelle retraite dorée, alors vous feriez mieux d'en partir dès à présent si vous le pouvez. Parce que vous ne toucherez aucune retraite le moment venu. Croire que l'état sera capable d'assurer ses obligations relève aussi du mythe, dont il faut avoir conscience. Dès lors, pourquoi ne pas offrir vos services dans un petit village de campagne ? Si vous êtes serrurier dans une grande ville, pourquoi ne pas déménager dans une paisible bourgade ? Si vous avez des compétences utiles et que vous êtes un vrai professionnel, alors il est certain que vous trouverez du travail partout où vous irez.

Dans la petite ville où je vis, il est pratiquement impossible de trouver un jardinier, à moins de le commander trois mois à l'avance ou d'être dans ses petits papiers. Et je ne parle pas de quelqu'un qui sache greffer les arbres, les tailler, ou d'autres vraies compétences du même genre. Je parle juste d'un gars qui puisse tondre la pelouse une fois par semaine, couper quelques branches, et porter le tout à la décharge. Combien gagnez-vous avec votre travail ? Parce qu'un jardinier ici, c'est cent euros par jour. Alors imaginez un plombier...

Friedrich Nietzsche disait, à juste titre, que " Tout ce qui ne nous tue point nous rend plus fort ". Il est toujours étonnant de voir ce que l'homme est capable de traverser ou d'accomplir lorsqu'il dépend seulement de lui-même. C'est lorsqu'il n'y a plus de filet pour se rattraper qu'on peut vraiment apprendre à voler...




Une dernière chose pour ceux qui ne comprendraient pas la raison pour laquelle il serait temps de sortir du confort tranquille d'une vie urbaine. Peut-être ne suivez-vous pas les nouvelles ? Ou alors uniquement celles données par les médias traditionnels qui prétendent que tout va aussi bien que ça devrait aller ? Parce qu'en fait, mais je ne peux pas croire que vous ne le sachiez déjà, ce n'est pas vrai. Tout ne va pas aussi bien qu'ils le prétendent. De multiples sources d'information et de professionnels honnêtes reportent des événements plutôt inquiétants, qui ne font jamais la une de la presse ou des médias officiels.

Même s'il est vrai que la majorité des sites dits " conspirationnistes " tendent souvent à noircir le tableau et se complaire dans un certain catastrophisme, les faits suffisent largement pour montrer qu'ils n'ont pas toujours tort. L'escalade de tensions à laquelle nous assistons depuis peu en Syrie est tout bonnement terrifiante, et Dieu sait comment cela finira. En l'état actuel des choses, il est question ni plus ni moins que du départ de la troisième.

Qu'il s'agisse d'un effondrement économique, d'une guerre civile ou d'un conflit mondial, nos dirigeants veulent de toute évidence nous y conduire. Une fois de plus, après les deux grandes boucheries du siècle passé. Ou génocides devrait-on dire, car il s'agit bien d'un génocide des peuples blancs.

Et vu ce qui se prépare, il semblerait que nous soyons bientôt repartis pour un tour...


57 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord avec cet article. C'est surtout le mental qui pose problème, notre corps est capable de supporter beaucoup en mode dégradé, comme le manque de nourriture ou de confort. Globalement (j'ai pas dit tout le monde), les gens veulent s'unir parce qu'ils sont faibles et veulent décharger la prise de décision. Les gadgets, faudrait plutôt apprendre à s'en passer. La BAD: ok mais pas en France, surtout pas en France, cela veut dire que la personne est déjà à l'étranger. C'est ton cas Pierre ?

    LK

    RépondreSupprimer
  2. En 2008 aussi jovanovic nous disait pareil, en 2012 aussi.
    Ect...

    Et je parle d'expérience, si c'est pour partir à la campagne et se faire ostraciser par la majorité des villageois parce qu'on est ''l'étranger'' non merci.

    En cas de grave crise il y aura des distributions de nourriture de base pour justement éviter les émeutes.
    Et on gagnera pas la totalité de notre retraite mais probablement le tiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Croix et le Glaive10 octobre 2016 à 17:27

      "(...)distributions de nourriture de base pour justement éviter les émeutes."

      Non l'ami. Il n'y en aura pas, pas cette fois ci. Et pour cause.

      Pour la bonne et simple raison qu'un plan de dépopulation général est voulu par les vrais maîtres du monde - lesquels ne souffrent pas de laisser ce qu'ils considèrent comme exclusivement LEUR planète crever sous les détritus et la pollution industrielle à cause, selon eux, d'une masse grouillante de 8 milliards de "sans dents" viveurs et pollueurs - vous et moi en l’occurrence.

      Pour les puissants multimilliardaires qui dirigent l'économie, les politiques, les médias, la captation des richesses sous forme d'unités monétaires, d'actions, d'obligations et de dettes dites souveraines n'est qu'un outil stratégique transitoire afin d'assoir une hégémonie plus implacable encore, féodale, totalitaire, absolue, ET, de nature fondamentalement diabolique.

      La robotisation et l'esclavage des masses survivantes représente pour cette hyper caste organisée en loges occultes le pinacle de leur pouvoir.

      La famine à venir laissera en comparaison l'holodomor ukrénien faire figure de simple disette.


      POUR AUTANT, je prétends avec force conviction que certains d'entre nous, ainsi que leurs enfants et leur longue descendance future, auront TOUTE leur place et TOUT leur avenir, passé une décennie de tribulations d'une dureté quasi indescriptible. Rendez-vous en 2027 environ,donc.

      Il n'empêche que le Plan de l’Élite en cours échouera irrémédiablement.
      Le Mal sera réduit à néant.
      Le Bien ainsi qu'une nouvelle conscience émergeront contre toute attente.

      Aussi vrai que les chenilles rampantes et dévoreuses deviennent de magnifiques papillons. Tel est la magie universelle de l’Évolution : Une épiphanie spectaculaire, tel est le miracle universel ;

      Personnellement j'aime appeler cette intelligence créatrice, intemporelle, omnipotente, omniprésente et infinie...
      Dieu.

      PS : Au fait, ce site, excellent au deumeurant n'a pas encore traité de la chose la plus importante : la force de foi spirituelle.

      ...et de la nécessité de penser à faire impérativement bénir ses armes avant de s'en servir. Car il faudra s'en servir en bien.







      Supprimer
    2. @la croix et le glaive
      Vous croyez que les nantis veulent que des barbares déferlent dans leurs villas?
      Non, ils vont organiser la chute de l'économie.
      Au final ça sera comme au Brésil, il y aura des quartiers sécurisé par des sociétés privées et des zones de non droit total où vous devrez baissez votre pantalon devant le caïd local.
      L'enfer peut durer 50 ans comme ça, comme on voit en Amérique latine

      Supprimer
    3. nan mais ta cru que la vie c'était un kinder bueno on parle pas d'une émeute ou d'une catastrophe localisée sur une ville avec tous le reste intacte la c'est le "monde entier" ou au moins a un pays comme la France qui va partir en sucette l'armée, les services d'urgences et la police vont se préoccuper en priorité de leurs familles et surement pas d'un type qu'il son jamais vu et qui pourrait potentiellement faire du mal a leurs familles et être un dangereux psychopathe en fuite parce que l'on parle pas assez mais que vont devenir les prisons au moment de la catastrophe . mais bon je m'égare bonne soirée ;)et pour la forme
      https://lh3.googleusercontent.com/-QYGmRwkk57I/VvorfGQFOiI/AAAAAAAAbUU/Ee0kW7PghasxGkaad3jr8mm7q4EYXgihg/w416-h304/00000000000000000000000000000000000000000000000000Kill-la-kill-anime-anime-gif-1402960.gif

      Supprimer
    4. La Croix et le Glaive10 octobre 2016 à 21:04

      Je n'ai pas parlé des nantis au sens où vous l'entendez.

      Je parle des maîtres actuels du monde, les vrais ; Des 13 familles dynastiques les plus richissimes du monde;
      Les millionnaires vulgaires ne font pas parti de leur caste, ne comptent pas à leur yeux, si ce n'est qu'eux aussi sont destinés à la ruine.
      Ni les actuels hauts fonctionnaires d’État, vaines et stupides marionnettes qui seront techniquement improductifs à leurs yeux demain, pourquoi les préserver ? Itou pour les officiers ministériels, les avocats, les agents immobiliers, les journalopes, toute cette merdasse d'encravatés stériles.

      Je vous parle des individus patentés et brillants qui concentrent les richesses mondiales, dont le parasite n'a d'égal que leurs talents de supra gestionnaires.

      Ils voient le monde à la façon d'un terrain de jeu, un terrain d'echec : Le leur.
      Ils se voient comme des êtres supérieurs sans limites morales aucunes.
      Ils rêvent même d’atteindre à terme l'éternité. Biologique et physique.

      Le parasitisme psychosocial, la manipulation, la fraude, le mensonge, la polygamie, la pédophilie ou les crimes de sang rituels ne sont pour eux que normalité satanique.
      Ils misent sur le mal au sens moral et prient un anti-dieu, appelez-le fric, mamon, jouissance ou satan peu importe. Ils misent contre Dieu, c'est un fait avéré.

      Ils ont fait ce pari là. S’affranchir de toutes contraintes. Leur mégalomanie ne connait aucune limite.
      C'est au reste une caractéristique de la majeure partie des hommes au demeurant, fussent-ils de basse extraction.

      Regardez le monde actuel, à leur exacte image. Nihiliste, matérialiste, superficiel, déliquescent, rétrograde.

      Un type qui tue un autre est réputé criminel. Celui qui en tue 10 ou cent est un assassin. Celui qui en tue des millions est réputé conquérant.

      S'ils parviennent à en tuer quelques 7 milliards - et c'est ce qui va arriver car ils l'ont planifié de longue date comme des stratèges organisés - alors ils seront - selon eux - des dieux.

      Et justement, les satanistes au sommet de la pyramides mondiale veulent cela : Être des dieux.



      Supprimer
    5. pas sur, ils souhaitent en détruisant tout créer l'arrivée du messie, en oubliant que si il existe, c'est lui qui choisira l'heure et le lieu,illusion totale,de psychopates handicapés mentaux mais analyse pas opposée totalement ,je partage votre avis en partie

      Supprimer
    6. Une majorité de nos contemporains rêvent d'être des dieux aussi, ces valeurs de l'élite ont été distillées dans toutes les classes sociales, beaucoup se prennent pour des rois, ils sont prêts à tout pour montrer qu'ils sont au dessus, quand le chaos s'installera, ils s'entretueront pour n'importe quoi car le chaos est déjà dans les coeurs, pleins de haine et de cruauté. Les assassins barbichus qui sévissent ne constituent qu'une partie de la menace, les blancos totalement décérébrés, sans foi ni loi, sont tout autant dangereux.
      Dans ce contexte, oui, il sera nécessaire de faire bénir les armes pour rester humain, pour les utiliser sans colère ou désir de vengeance.
      seb91

      Supprimer
    7. MUHahahahaaa "il y aura des distributions de nourriture de base pour justement éviter les émeutes."
      vous m'aurez au moins bien fait rire..
      Allez dire cela au vénézuélien a qui on distribue des rations?... et tant d'autres d'ailleurs. Si votre survie dépand de l'Etat Français alors, elle sera de brève durée.
      http://www.defconwarningsystem.com/ a allumé sa loupiote en lv3 et d'habitude il reste inébranlable en 5.. non ce n'est pas une guerre froide mais bien un conflit de basse intensité pour l'instant.
      Sur autre site certes "exagirosioniste" il n'en est pas moins une part de vérité.
      http://www.atlantico.fr/pepites/allemagne-migrants-auraient-pris-controle-petite-ville-touristique-garmisch-partenkirchen-2852949.html
      Mais alors que la Russie se prépare et avec elle la chine les usa la suisse et d'autres encore La France fait comme l'autruche ! Alors non, notre Patrie n'a rien prévue pour ses ressortissant.
      De toute façon on aura beau se préparer nous ne le seront jamais assez car comme dit dans cet article, il va falloir tenir dans un temps qui ne sera ni cours, ni bref.
      Merci Pierre pour ce rappel ;)

      Supprimer
  3. très bon article !
    et pour rejoindre ou du moins compléter l'article de Pierre

    je conseille vivement de laisser tomber ces nombreux gadgets à la mode que vous trouverez à foison sur internet et qui ne servent à rien mise à part alourdir votre sac d'objets inutiles et ce qui est plus grave c'est de ne pas tester le matériel , par contre avoir un stock de nourriture et d'eau et de médicaments pas pour dix ans..! mais pour 6 mois voire 1 ans maxi si vous devez rester confiner ce stock peut servir ...!
    mais si vous deviez quittez précipitamment votre maison ou appartement en ville ou le travail , votre épouse travaille elle aussi , vos enfants sont à l'école quoi faire en cas de merdier ?? bref à vous de voir et de vous posez les bonnes questions !
    rejoindre ou avoir une " BAD "c'est utopique désoler .. ! ma "BAD" à moi ce sont les forets qui m'entoure , et croyez-moi crapahuter entre 7 et 15 km de jour mais aussi de nuit augmente sérieusement les difficultés ! mais la survie ce n'est pas du camping !

    constituer des groupes et avec qui ? puisque la moitié ou la plupart des gens , voisins que vous connaissez vont vous tomber dessus comme " la misère sur le pauvre monde " le survivalisme pour ma part c'est de rester discret exemple : lors de la tempête de 99... 3 semaines sans électricité , pas de chauffage , pas de douche , par contre beaucoup de vols de groupes électrogènes et oui... c'est beau la solidarité quand tout va bien ..!
    mon groupe est de 3 personnes .. seulement me direz-vous ? sauf que nous pouvons compter sur les uns et les autres
    , et comme le dit Pierre nous allons dans un gros Merdier ...! donc préparez-vous non seulement mentalement ,mais physiquement et essayez quand vous irez faire les courses dans un centre commercial de voir dans le caddy des gens ce qu'ils mettent vous allez hallucinez ... du Coca , des chips , des biscuits apéro , 1 pack de flotte , 4 paquets de gâteaux , et alcool et bière et des bonbons ! faites le test moi je l'ai fait et je peut dire qu'ils sont dans la merde !

    pour ce qui concerne le confort manger chaud pas grave on mange froid ! , pas de télé.. pas grave programmes et films à la con de toutes façon ,un livre suffira et internet si il faut s'en passer et bien soit ! dormir dehors sous une bâche et de manger

    certains d'entre-vous vont me prendre pour un taré non ! simplement je m'efforce de couper certains liens matériels vous ne pouvez pas imaginer le bien que cela fait d’être ou de se promener et de crapahuter dans des forets on écoute les bruits de celle-ci , le vent , beaucoup de choses que les gens ont oubliez et essayer de se déplacer sans bruits , ma "bad" à moi ce sont les forets qui m'entourent et que je connais par contre l'hiver c'est plus délicat !

    je pratique le tir depuis 20 ans et le TLD ( tir longue distance ) j'ai participer à des stages en "Pologne" ce qui n'est pas gratuit ! me servira tôt au tard ou servira à certains d'entre-vous alors ma foi .. à la grâce de dieu !


    RépondreSupprimer
  4. C'est exact, pourtant juste un bémol. Je suis tout à fait capable de vivre comme mes ancêtres paysans mais je ne me sens pas capable de tenir en cas de pénurie généralisée. Pourquoi? Ben le moral, tout simplement. Vivre cloîtré chez soi sans distraction et relativement isolé, c'est le début de la fin.
    En cela je ne me sens absolument pas survivaliste. J'essaie pourtant de vivre avec un minimum, je gère l'eau mais le point d'achoppement reste la chaleur et la cuisson.
    Non, la survie n'est pas du camping, c'est plus sdf life.
    Les réserves, si on peut pas les cuisiner, c'est bof.
    Les voisins, pour ce qui me concerne, ont entre 75 et 94 ans; Je ne compte pas sur l'entraide et surtout leur nid risque d'attirer pas mal de coucous dans mon périmètre.
    Pour les mun. le.308 permet uniquement d'avoir une allonge et comme le tir en rafale est interdit, le 5.56 ne m'est d'aucune utilité. Après, le transport, si faut trimballer 2 fois plus de bastos et rater 2 fois plus sa cible, ça équilibre un peu. J'opte aussi pour du statique, ce serait dommage de se faire piquer son artillerie par des coupeurs de route.
    Pour info, j'écris en ce moment sur le jardin durable de façon assez iconoclaste, ce qui rejoint certains mythes.
    cc

    RépondreSupprimer
  5. Bien sur et des tickets repas etc...
    connerie mon pauvre. Distribution de nourriture... quand on voit les gens aujourd hui... des chiens! Rien d autre. Regardez pendant la "penurie d'essence" comment etait les gens personne n a manqué d essence mais pourtant ca a pu montrer le pire de ce que les gens sont. Et seront. A croire que c etait un test pour voir nos reactions. Ca s annonce mal. En 2012, 2008 etc.. les temps n etaient pas si tendu, autant de migrants... Des temps aussi tendus avec la Russie. Sachez que l Otan quand meme en train d installer tout un tas de base a la frontiere Russe. Que les Russes rappellent leur armée. Chose totalement effrayante personnellement je trouve. Donc oui preparons nous et vite. Perso moi je m apprete a tout quitter aussi pour la campagne. Et avec du 5.56 ET du 308 entre autre :D
    sur ce a ce qui font encore l autruche restez la bas quand ca petera mais ne venez pas pignez quand vous aurez pris un coup de couteau lors de votre "ravitaillement" attendu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, ça va péter avec les Russes, la Russie a fait une simulation d'attaque et mis en sécurité 40 millions de personnes essentiellement dans les grandes villes. Les dernières phrases de Poutine devraient faire réfléchir ! Quasi personne n'est prêt pour une attaque nucléaire d'envergure avec retombées importantes. Ah les classiques...

      Supprimer
  6. A mon avis, c'est le 80/20 de Brezinski qui nous pend au nez, Grêce II en fait appliqué chez nous,
    mais n'oublions pas les fonds baptismaux de la France, ses murs porteurs qui ont été pris en exemple ailleurs.

    RépondreSupprimer
  7. je pense que les militaires ayant été en opex ont déjà une idée de ce qu'est la vie en milieu hostile. Mais avec femme et enfants, plus barda pour X personnes, sans pouvoir identifier clairement le ou les ennemis, la chose sera plus compliqué. Et ma mise en condition de combat est difficile à prendre ( ou à reprendre ).Faudra accepter les échecs relatifs au début. Dada.

    RépondreSupprimer
  8. Oh oui, bien d’accord avec l’article. Ce que je vais dire sont des constatations et des extrapolations sur les bases de mes constatations, et je le dis sans méchanceté ; j’ai passé de nombreux mois dans ma camionnette en bord de mer ou dans des forêts en hivers, comme un gueux avec mon chien ; parfois à plusieurs, parfois avec d’autres qui devaient rejoindre.
    1) le mythe de la forêt et la réalité des humains destructeurs
    - les forêts vont se remplir d’amateurs qui vont défourailler par milliers dans tous les sens ; je ne suis pas à l’épreuve des balles. Les survivalistes amateurs vont poser pièges et trappes dangereuses pour chiens, humains, n’importe comment. Sans compter les locaux qui revendiqueront un territoire.
    - même si nos forêts contiennent actuellement de quoi nourrir certains, les stocks seront vites épuisés ; les cueilleurs amateurs saccageront les racines et les branches, les chasseurs amateurs tueront même les femelles pleines etc. Et où videront-ils le gibier ?
    - Il n’y a pas que les mouettes qui se pillent entre elles.
    2) le mythe du « on se regroupera le moment venu les amis ». Je ne parle même pas du problème du chef, des communications, des pertes sur le trajet, du partage des réserves.
    - Bien peu tiendront leurs promesses : ne serait-ce que parce qu’on a tous plus ou moins une famille, des vieux parents ou/et des enfants. Et quand bien même un groupe se constituerait, beaucoup vont petit à petit le quitter pour aller prendre des nouvelles. L’incertitude ronge.
    - Quand on vous cache que c’est la dernière minute, ce qui est prévu pour la dernière minute ne fonctionnera pas.
    3) le mythe du « prendre la route »
    - Nos voyageurs errants déjà existants en France lui tirent une balle dans le pied à ce mythe. Faire du troc, échanger des services… hahaha. Enfin, y’en a qui y croient. Seul le pillage fonctionnera.
    4) Le mythe des voisins que l’on apprivoise ? Qui connait vraiment qui?
    Discussion avec un ami, 50 ans, pacifique : je résume : « En cas de WTSHTF si je n’ai plus rien à manger je vole les provisions des voisins. Si je me fais prendre je les tue. De toute manière il y a 20 ans ils m’ont fait chier. » Qu’il a dit de manière très décontractée. Sans vantardise, pour ça je le connais. Je n’en croyais pas mes oreilles.
    5) Le mythe du « Ça ne m’arrivera pas à moi ! » : Ego ! Et on adore tous se mentir à soi-même. La vie est bien plus belle ainsi. J’y ai cru aussi un temps.

    Donc, comme le dit Pierre, à moins de ne pas déjà être regroupés ensemble dans un bon coin avec déjà les bonnes habitudes expérimentées et installées, ce sera la désillusion totale. Merci à Pierre pour son blog.
    Ceci dit : bonne chance quand même camarades. Je suis plus dans la merde que la plupart d’entre vous : j’habite en ville. Avec mes amis nous nous sommes promis bien des choses… Ils ont tous des enfants et des parents. On sait au fond de nous-même que le regroupement ne marchera pas. Certes, l’un d’entre eux a une ancienne ferme. C’est celui qui tuerait ses voisins. Mais tant que sa femme sera là, on a pas le droit d’y mettre les pieds ! On a une mauvaise influence, qu’elle dit.

    RépondreSupprimer
  9. Je suis parfaitement d'accord avec cette vision de la nature humaine: on refera une société, mais en moins bien, en plus précaire et avec un affect plus en avant.
    Les grands projets collectivistes ont intérêt à tenir la route avent l'arrivée du merdier sinon ça sera Verdun dans des pièces de 12m2, en famille ou entre amis.
    cc

    RépondreSupprimer
  10. bref quel que soit le futur, en cas de ww3 y a plus qu' a espérer que l on arrive pas au conflit global nucléaire, en effet si nous français n auront plus mal aux dents entre explosion et retombées, mais ceux qui vivent ailleurs mourront de l hiver nucléaire qui suivra, bref si c est un conflit nucléaire global, et bien ca sera adieu l humanité et beaucoup d êtres vivants d ailleur😊

    RépondreSupprimer
  11. Je suis en train de lire ''guerilla'' de Laurent Obertone.
    C'est le pire roman d'horreur que j'ai lu, il y a une citation de Flaubert dans son livre:
    ''on ne fait rien de grand sans le fanatisme''

    RépondreSupprimer
  12. Super ce site j'adore et je suis globalement en accord avec tout ce qui est dit surtout niveau sécu avec mes 2 ans de PSIG. Mais la Pierro je ne suis Absolument pas d'accord avec toi sur le travail à la campagne. Si tu n'es pas du coin les gens ne te font PAS travailler. Je suis plombier de métier depuis 11 ans et j'en ai 27. Alors oui j'ai bcp de travail en Intérim à Toulouse mais non la campagne c'est mort de chez mort j'ai essayé ouvrier, à mon compte, mais non à part un smic pour 47 h par semaine chez les artisans ou bien 3 clients dans mon village de 5000habitants à La Barthe de Neste en 9 mois eh bien non les campagnards te considèrent tjr comme un étranger. Ceci dit ils sont plus règlos qu'en ville. Ceci change tout dans la façon de mettre en place sa bad. Du coup je mise sur de la banlieue éloignée. Encore merci pour ton boulot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens! Un voisin de La Barthe!
      Manticore

      Supprimer
    2. Chris, tu as compris, perso, je ne vais pas regretter l'arrivée des hordes dans les villages :)

      Supprimer
  13. Au Canada pour ajouter au problème l'hiver ne fera de cadeau à personne.J'estime être prêt...mais j'estime mes chances de survie à 50%...je sais que les sites survivalistes laisse souvent entrevoir l'espoir,mais malheureusement beaucoup de gens qui même bien prparé vont mourir quand même.Quand un groupe armé bombarde un hopital imaginez ce qui se passe pour le reste de la population!!!Lutter contre des factions rivales,la maladie,la famine,le désespoir.Ça va prendre un plan d'enfer,une préparation du tonnerre et beaucoup,beaucoup de chance!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourquoi il faut être mobile, savoir se planquer et avoir un moral d'acier. Il ne faut pas participer aux combats, les autres vont s'entretuer ou mourir naturellement.

      B.

      Supprimer
    2. Se planquer, avoir un moral d'acier, d'accord!
      Être mobile, c'est renoncer au matériel et aux provisions, bouger, donc être visible, et ça dans des endroits non sécurisés. Donc seulement s'il ne reste pas d'autre choix.

      Supprimer
    3. "Anonyme12 octobre 2016 à 08:56":

      Il faut attendre que d'autres aillent au casse-pipe, et sortir les tondeuses a la fin?
      Bizarre, ça me rappel quelque chose... Si on oublie les tondeuses, ^^, dîtes-vous bien ôh courageux anonyme, que bien des gens feront comme vous ( y en a des comme ça dans ma famille...), alors qui combattra "l'ennemi", les hordes de barbares, l'otan, les russes, les aliens, etc ?

      On risque d'avoir des millions de gens comme ça, se reposant sur l'armée -sic-, la police - re sic-, les autres... au final, "l'ennemi" aura juste a avancer, porte après porte, maison après maison, quartier après quartier... Et ainsi une minorité combattante pourra dominer sans difficulté une majorité individualiste & solitaire. Faudra "juste" qu'ils organisent les camps de travail, faire creuser les fosses communes etc...

      << ... les autres vont s'entretuer ou mourir naturellement. >>:
      ce n'est pas une arène, où il vous suffirait d'attendre qu'il n'en reste qu'un, et que vous le dégommiez de loin... ou si c'est une arène, vous êtes en plein milieu, et la clef pour en sortir, est dans la poche des gus d'en face.

      Brad


      P.S.: Je tiens a préciser que je n'ai pas de liens de famille avec "B.", moi c'est Würscht, Brad Würscht... :p

      Supprimer
  14. Dans le verre du survivalisme, il-y-a ceux qui voient le « verre à moitié vide » pour ne pas dire « complètement vide » et ceux qui voient le « verre à moitié plein ».

    A la lecture de certains commentaires dans cet article et dans d’autres, j’ai même tendance à constater que certains se complaisent dans le « verre complètement vide ». C’est peut-être la marque inconsciente du façonnage millénaire de nos esprits à travers le mythe de l’Apocalypse ou du Ragnarok.
    Autant alors jeter l’éponge tout de suite et préparer son suicide à la manière de « La grande bouffe » pendant que l’on y est puisque finalement se préparer à la survie ne sert à rien, tout ce que je tenterai de faire étant systématiquement annihilé.

    Et si l’on faisait un peu l’inventaire du « verre à moitié plein » ?
    Le survivaliste a ne nombreux atouts.

    Déjà, il s’intéresse à la question, il s’informe en venant sur ce blog ou sur d’autres, il cherche à mettre en place une stratégie de résilience. Il a donc une première longueur d’avance sur le reste de la société.

    Deuxième longueur d’avance, il a analysé l’environnement de sa survie aussi bien sur le plan géographique, humain, ressources disponibles, etc. sans oublier l’analyse de ses compétences, ses forces et ses faiblesses. Cette analyse reste personnel car ce qui vaut pour Paul à l’endroit X ne faut pas pour Jaques à l’endroit Y.

    Troisième longueur d’avance, il a élaboré un plan de survie qu’il pourra mettre en pratiques lorsque les autres tourneront en rond en ce demandant quoi faire. Et même si l’on sait qu’un plan peut être rapidement caduc, il a lui au moins un plan à exécuter !

    Quatrième longueur d’avance, il a dès maintenant une hygiène de vie lui permettant d’avoir une meilleure santé pour résister aux petites maladies du quotidien qui forcément pulluleront lorsque les conditions d’hygiène se seront dégradées. Il n'est plus non plus "accros" au café, tabac,...

    Cinquième longueur d’avance, il a entretenus ses savoir-faire ou en acquière de nouveaux. Par exemple, avec mon épouse nous nous soignons de plus en plus avec des huiles essentielles pour les fameux « petits mots du quotidien ». Les antibiotiques sont périssables, affaiblissent le corps tout en le soignant alors que les huiles essentielles correctement conservées se gardent des années et, à l’usage, sont particulièrement efficaces. Encore faut-il les essayer avant au fur et à mesure des pathologies pour voir ce qui convient à chacun. Un livre à lire et à mettre en pratique : mes 15 huiles essentielles de D Festy. (je n'ai aucune participation dans les bénfes :) ).

    Sixième longueur d’avance, il à des réserves équilibrées dans les différents domaines que nous connaissons tous. Pas des réserves pour attendre 10 ans dans une grotte mais des réserves pour encaisser le choc initial et assurer la transition vers un mode de vie différent.

    Je pourrais continuer cet inventaire mais tout cela ne sert à rien si l’on a déjà décider que tout était perdu d’avance. C’est là aussi un « mythe survivaliste ».

    Sans parler de « positive attitude », sans occulter ses faiblesses, il est primordial pour avoir une chance de réussir de voir le « verre à moitié plein ».

    Au combat, il-y-a deux sortent de personnes, celles qui subissent et celles qui décident de vivre en se battant.
    Le survivaliste doit avoir une mentalité de combattant qui a décidé de vaincre pour ne pas se sentir écrasé par la difficulté de l’entreprise au quotidien dès le temps de la préparation.
    Et lorsque le doute l’assaille, ce qui nous arrive à tous régulièrement dans notre préparation en constatant la déliquescence de notre société, il doit se souvenir de toutes les longueurs d’avances qu’il à pris.

    « La chance arrive aux esprits préparés. » (Pasteur L)
    « Prévoir, c'est à la fois supputer l'avenir et le prépare ; prévoir, c'est déjà agir. » (Fayolle J-M, musicien)
    « Fait ce que dois, advienne que pourra » (Baudouin IV)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je confirme, nous ne serons jamais vraiment prêt face au chaos qui adviendra tôt ou tard, mais au moins nous aurons fait des préparatifs contrairement à la masse!

      Supprimer
    2. Cher F von Pikkendorff,
      Le verre à moitié plein, c'est notre expérience face à un certain nombre de situations. Le verre vide, c'est la masse poussée hors du bois par le manque en général et le manque de cadres sociaux en particulier.
      Nous pouvons nous targuer de vivre "comme si c'était le chaos" maintenant. Qu'en sera t-il en cas réel de merdier généralisé? on peut déjà mettre les corps à l'épreuve, suffit de couper le courant et l'eau. Pour le moral, on a aucune expérience, aucun exemple pour s'appuyer.
      Au combat, il y a aussi celui qui se bat pour que l'autre perde.
      cc

      Supprimer
    3. F Von Pikkendorff
      Je partage votre point de vue, et si l'analyse de Pierre me semble juste, la pensée positive et le "verre à moitié plein" seront nécessaires à la survie.

      Voir à ce sujet "Si c'est un homme" de Primo Levi et son expérience des camps de concentration : les tres rares moments d'appaisement et de joie (discussions-rêveries avec des amis, vue du soleil...) ont été salutaires à sa santé mentale dans cet enfer, et donc à sa survie!

      Ed

      Supprimer
  15. Quoiqu'il en soit, c'est vrai que ce sentiment de fébrilité est palpable à tous les niveaux.

    La semaine dernière, j'étais chez Leroy pour acheter un jerrican alimentaire, en vue d'un stockage d'eau.
    Il y en avait quatre sur l'étagère.

    Je l'embarque, et poursuis mes achats avec le jerrican en main, et je remarque comme de l'inquiétude dans le regard des gens...

    15 minutes plus tard, l'étagère était vidée.
    Alors imaginez la situation en cas de panique générale...

    Je persiste à croire que l'homme est un loup pour l'homme.
    Cette vision des choses va probablement me coûter quelques opportunités, mais aussi me sauver les miches un bon paquet de fois.

    Au-delà du matériel , l'essentiel réside dans le savoir faire (mécanique , rudiments médicaux, bricolage, chasse, pêche...).

    Et surtout être mobile.
    Il faut pouvoir dégager en moins d'une heure, sans regretter de laisser derrière nous toutes nos ressources que l'ont croit essentielles.

    Généralement , ceux qui restent finissent mal.

    AZ.

    RépondreSupprimer
  16. LES HEROS DE MARSEILLE !
    Souvenez vous en quand vous verrez des épidémies ravager les grandes villes :
    https://www.youtube.com/watch?v=4xaRC32XJ7E

    A l'époque il y avait quelques hommes d'honneur encore.

    RépondreSupprimer
  17. Les jeux sont fait , rien ne va plus,
    je viens de finir le livre GUERILLA, samedi dernier à grigny nous sommes passés à 2 balles (doigt) du scénario d'obertone, et si les policiers avaient tiré et tué ces "pauvres petite chance pour la France issus de la diversité"!
    Que se serait il passé?
    La question n 'ai plus de savoir si oui ou non, mais quand, ou comment notre monde va t il finir de s"éfondrer!

    Un krack financier?
    La guerre en Syrie?
    Un"dérapage" d'un policier?
    ou un évenement anodin que personne n 'aurait imaginé qui allumera la mèche.
    Autour de moi je vois des bisounours qui commencent à se poser des questions, c'est mauvais signe...
    Quoi qu 'il se passent, dite vous bien que toutes nos préparations de survivaliste ne seront , le jour venu, que des airbag atténuant pour quelques temps le choc.
    Autant se préparer tout de suite, intérieurement, moralement spirituellement à ce que signifie cette rupture qui approche.
    Nous n 'en sortirons pas idem!
    Nous souffrirons,
    nous allons perdre des être chers,
    Nous allons avoir peur,
    Nous devrons faire des choses que jamais nous n'aurions imaginer faire ,
    et au final,nous nous battrons,nous vaincrons et nous reconstruirons un nouveau monde, alors quoi qu'il arrive ne perdons jamais espoir.
    Notre préparation n a pas pour but uniquement notre petite personne, mais bien l avenir de notre peuple, de notre civilisation qu'il faudra rebatir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey, "Autour de moi je vois des bisounours qui commencent à se poser des questions, c'est mauvais signe..." moi aussi je l'ai remarqué il y a 1 an et j'ai dis à ma copine que c'était le début de la fin :) Ils ne se préparent pas encore mais ça se réveille doucement.

      AY

      Supprimer
    2. https://leblogalupus.com/2016/10/12/pour-info-le-gouvernement-russe-ordonne-a-ses-representants-a-letranger-de-rapatrier-leurs-familles-vers-la-mere-patrie/

      Supprimer
    3. Rien de certain mais:

      http://www.wikistrike.com/2016/10/poutine-se-prepare-a-la-guerre-nucleaire-avec-l-europe-s-affole-la-presse-britannique.html

      Et comme dit par quelqu'un d'autres, les centrales nucléaires seront visées en priorités comme les bases militaires comme Toulon. Un max de dégâts assurés définitivement.

      AY

      Supprimer
    4. Je souscris. Il faut rester positif quoiqu'il
      arrive et reconstruire, mais autrement. Une
      civilisation à taille humaine qui n'existe plus.
      Le moyen-âge a connu des moments plus heureux qu'
      actuellement, que la propagande républicaine a
      réussi à occulter pour en faire une période de pur
      obscurantisme.
      Le repli barbare sur soi n'est pas la civilisation.
      Et le merdier mondialiste ne l'est pas non plus.

      Supprimer
    5. "Autour de moi je vois des bisounours qui commencent à se poser des questions, c'est mauvais signe..."

      Tellement juste comme remarque !!!

      Jamais, moi non plus, je n'aurais pensé un jour voir les plus improbables décérébrés venir au constat actuel, pressant, oppressant.
      Et pourtant. Ils sont -presque- au parfum.

      Michel Bataille , l'un de nos grands auteurs, avait sa théorie pour cela ; Sans rien savoir, ils savent pourtant. Ils ont un don . Ils sentent la merde qui va leur fondre dessus.
      Et jamais les plus cons ne se trompent pour cela. Ils se mentent, certes. Ils se dupent, oui. Mais au fond d'eux : ils savent.

      Et Michel Bataille de citer un proverbe espagnol, complémentaire, immémorial, paradoxal, qui explique sans doute le curieux phénomène :

      " Dans la nuit noire, sur la pierre noire, la fourmi noire : Dieu la voit."

      Supprimer
  18. Encore une fois vous ne cedez pas aux revendications du peuple qui vous demande de mettre des images sexy dans vos articles, c'est un besoin, une revendication légitime, et vous ne le faites pas, vous ne meritez pas d'être les leaders du monde d'aprés

    RépondreSupprimer
  19. Moment détente, oubliez les Z ou les Russes :p comme on dit personne ne sait d'où viendra le danger :

    http://www.rawstory.com/2016/10/what-hillary-clintons-wikileaks-emails-reveal-about-aliens-and-ufos/

    RépondreSupprimer
  20. Le point 5 de Pierre est le plus pertinent,si effectivement le changement de civilisation dont nous vivons les débuts se transforme en grande débandade au lieu d'un glissement lent à la Grecque.Il suffit de voir notre culbuto national qui s'attaque aux institutions qu'il est tenu de défendre après s'être ingénié a démolir tout le reste qui faisait de la France un pays et une nation.Cette fin de règne ressemble a un suicide politique de dérangé mental.Le grand soir des comuneausocialistes a échoué et le petit matin des nationaux n'est pas pour demain,tout simplement par ce que notre peuple de trouillards et de crétins en est resté à la réductio ad hitlérum pour croient ils , une extrème droite qui n'existe plus depuis longtemps ;il n'a pas vu ce peuple que la fausse alternative fausse droite /fausse gauche était les deux bouts du même baton qui les frappe depuis 45 ans alors que la vraie question est de savoir si nous voulons des mondialistes ou des souverainistes c'est pourquoi nous aurons un repris de justice comme président et ce sera reparti pour 5 ans identiques aux autres,ce qui n'excluera en rien le fait que l'écroulement général ait lieu pour des raisons qui ne seront pas politiques et souvent expliquées ici par tous

    RépondreSupprimer
  21. Bug dans dans "Témoignages d'un gars de la campagne ? ; 161 posts ont sans doute saturé la messagerie.

    Je poste donc ici en réponse à @Ed et @Laurent :

    Laurent, avec le brio qu'on lui devine, a une fois de plus parfaitement résumé l'affaire.

    Nonobstant, il a omis - et je m'en étonne quelque peu - de nous rappeler à l'essentiel sujet, ô combien passionnant, source de 161 interventions de belles facture, en tout cas plus animées et enrichissantes qu'un discourt du libidineux de l'Elysee, que les gueux, les assistés les crouilles et autres homosexuels, ont cru devoir investir de la magistrature suprême aux fins de présider à la destruction de la fille ainée de l'Eglise. Gageons que ces abrutis décadents ramèneront moins leurs gueules lorsqu'ils seront obligés de manger leur caca et de courir cul-nus sous les bombes de l'apocalypse qui ne devrait plus trop tarder maintenant pour peu que le temps permette le décollage de l'armada russes comme le prophétisait avec 4 décennies d'avance le grand Pierre Desproges.

    Je m’étonne donc que l'ami François, dont la culture est spacieuse comme une autoroute allemande et le second degrés plus pointu qu'une contrebasse autrichienne, ne nous ait point rappelé aux souvenirs historiques épiques, de ces millions de Limousins morts héroïquement dans les tranchées de Coreze ou tombé en martyre au fort de Tulle repris trois fois sous la mitraille des hordes huitlériennes droguées de schnaps brûlant et de rutabagas froids !
    Car ces disciplinés guerriers ne s'y sont pas trompés dans leur plan d'invasion diabolique : Il fallait absolument fondre sur le cœur eternel de la France, que dis-je de l'Europe, voire des sept galaxies, afin de piller ses exellents chablis, sauternes, fronsacs, fitous, pessac-léognans, et autres chevret-chambertin, dont seuls les viticulteurs limousins tiennent la maîtrise jalouse forts de leur savoir faire séculaire !

    Un peu à l'instar du secret enfin percé par d'emminents historiens concernant la mystérieuse Joconde, tableau d'excellence enfanté par le prodigieux Michel Ange en 1515 - ou peu s'en faut !!

    En effet, suite à une déception amoureuse majeure, l'artiste susnommé, en proie à une dépression nerveuse massive, s'est fait devoir de peindre la seule femme au monde qui ne fait pas bander !!!
    Et ce mélange subtil de peau flasque, de regard torve, de laideur faisandée et d'air chafouin, on ne le trouve apparemment qu'en Limousin !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je rejoins mon camarade sur la qualité de la réponse pouvant motiver je le conçois le manque de modestie de certain limousin, seul petit raté a cette épique réponse et l anecdote historique, on va dire qu' on mettre De Vinci a la place de Michel Ange et ca passera crème😊

      Supprimer
    2. Ah bon, c'était de De Vinci, la Joconde ?
      M'étonne qu'à moitié.
      Faut dire qu'à force de dessiner avec des siècles d'avance des chars d’assaut que ses contemporains forgerons ne savait forger et des hélicoptères qui n'ont jamais hélicoptés, ce dernier s'est ingénié, après de nombreuses tentatives de suicide manquées, à fixer sur la toile l'archétype indiscutable de la femelle homo sapiens totalement haïssable...

      Supprimer
    3. Mais pourquoi tout le monde vénère cette toile?
      Il y en a des milliers d'autres a Versaille qui relève le niveau et sont très excitantes d'ailleurs...

      Supprimer
  22. @Riesling

    Merci de votre réponse (j'avais déjà pu lire votre réponse, je ne crois pas que l'autre page soit saturée).
    Votre imagination est incroyable, songez à publier (le métier d'écrivain a-t-il un avenir après le grand soir ? Celui de conteur probablement...)
    Je crois que le Limousin a bien saisi votre leçon de modestie... moi aussi !
    Dommage que vous et moi soyons séparé par près de 1000 km, difficile de s'entraider une fois que le SHTF!
    Passez un bon dimanche riesling !
    Ed

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon Dimanche a vous aussi, c'est gentil.

      Mais je crains que cela ne devienne désormais impossible, las !
      Tout est à présent irrémédiablement gâté !
      Nôtre infériorité existentielle ne cessera désormais plus de nous tarauder la boite à cogite !

      Hier déjà, alors que je suis parti à la pêche, fringuant et guilleret, à l'Etang de Blanchemer sis quelques 4 kilometres plus bas que le sommet du Honeck, et alors que je ferrais une splendide truite de 45 kilos avec ma canne à pêche à espadons, un doute, morne et grisâtre comme le ciel de plomb qui sévit sur la mairie de Lille s'est immiscé en moi et m'a fait douter du bon vouloir de Dieu :

      Car sans les cannes à pêches, que seuls les Limousins ont inventés avec la maestria qu'on leur connait, et qu'ils produisent encore de nos jours avec exclusive dans leurs nombreuses et prospères manufactures, que serions-nous en vérité, outre des bêtes errantes et racornies, déterrant à mains nues de nos ongles noirs et cassés les racines de mandragores qui poussent dans les entrailles des dépouilles maladives en voie de putréfaction ?...

      Itou pour aujourd’hui.
      Comment, nous autres Alsaciens, irions-nous sereinement à la messe sans le traditionnel chapeau haut-de-forme que nous arborons le Jour du Seigneur, tout en sachant à présent que ces chapeaux sont sous licence industrielle creuzoise ?!!



      Supprimer
  23. Il est interdit de braconner alors ne faites pas ceci :
    https://www.youtube.com/watch?v=ls13WsAmAzw

    RépondreSupprimer
  24. Autre aspect du chaos, c'est les corps laissés sans sépultures permettant à certains animaux sauvages de prendre goût à la chaire humaine.
    L'université de Caen a réalisé une étude sur le sujet, "Homme et loup : 2000 ans d'histoire", partiellement disponible en ligne. A une époque où le loup est de retour sur une grande partie de la France,il n'est pas inintéressant de savoir que l'éco théorie de seulement 4 attaques contre l'homme relève tout simplement de la propagande pro loup. Les universitaires ont répertoriés un peu plus de 9000 cas d'attaques sur l'homme entre le moyen âge et le XIX ème siècle. 6000 sont dus à des loups enragés, 3000 a des loups anthropophages. Ils établissent un lien entre période de chaos, épidémies, famines, guerres civiles et l'apparition de loups mangeurs d'homme. Des chroniques d'époque et des documents administratifs sont en ligne sur leur site et méritent d'être étudié.
    Un de ses documents relatent un épisode de guerre civil où les pauvres gens étaient obligés de dormir dans les bois sans feu et se faisaient attaqué, généralement à la gorge, par les loups. Le chroniqueur indique qu'à cet époque nul n'osait plus sortir seul même armé.
    Enfin, un loup est beaucoup plus gros, agile et intelligent qu'un chien. Allez donc voir les forum de propriétaires de chien loup tchèque ou de Sarloos, issus de croisement entre chiens et loup, vous découvrirez que ces sympathiques hybrides grimpent aux arbres, courent sur les murs et montent jusque sur le toit des maisons, défoncent leur chenil et passent à peu près n'importe quel clôture.
    L'autre aspect, c'est la rage, éradiquée en Europe de l'Ouest mais pas à l'échelle du continent, en cas de chaos prolongé, elle réapparaitra inévitablement.
    Enfin, dernier aspect, c'est les chiens errants. j'ai été frappé dans Bucarest par ces meutes de chiens qui avaient envahi la ville lors de la faillite communiste, ils terrorisaient les gens, les mordaient. Je me demande bien comment pourraient se comporter de tels animaux dans un chaos totale où les cadavres humains sont laissés en pâture aux animaux. Dans un tel contexte, est il judicieux de tolérer des chiens errants à proximité de chez soi, n'est il pas imprudent d'en recueillir un parce qu'il a l'air malheureux ? Ne constitue t il pas un danger potentiel pour les enfants ou adulte ?

    Sleb91

    PS : Une carte de la présence du loup en france est disponible sur le net.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ils se feront eux aussi manger ,,tout les mammifères sont comestibles et mangeables ,(il n'y en a aucun dont la chair soit empoisonnée).N'importe quel chien même en dehors de chaos est un danger potentiel ,le labrador est celui qui commet le plus d'attaques(normal ce sont les plus nombreux) si il n'est pas éduqué

      Supprimer
  25. Après avoir appris à survivre sans argent pendant 5 mois ,à me nourrir sans pouvoir acheter de la nourriture au supermarché pendant 5 mois,et à faire face à des situations de cohabitations musclées,et à devoir quitter le logement où j'étais du jour au lendemain et trouver une solution en 24h,d'avoir trouver un "lieu " de repli,sans douche,donc,après cette formation accélérée à la survie en milieu urbain,je suis parti en Guyane française pour établir ma B.A.D. Je suis originaire de là-bas.Pour infos,seule quelques parties du littoral Guyanais est cadastrée !!! Je suis en contact avec des personnes de ma famille et des survivalistes qui sont en train de construire leur propre B.A.D. La véritable richesse se trouve dans une B.A.D parce qu'il n'y a plus d'argent dans les caisses de l'état depuis longtemps.Croire que l'argent est là est un mirage.Continuer à croire à un tel mensonge sans rien faire est le moyen de mourir de "soif ",quand arrivera le CHAOS ECONOMIQUE ,suivi d'une dictature mondiale.Ce que j'aime dans le concept de la B.A.D ,c'est qu'il y a une justice !Vous faites rien pour vous préparer,c'est votre faute !!VOUS VOUS PREPAREZ ,alors vous ne pouvez que vous féliciter d'avoir fait ce qu'il faut pour faire face au Chaos économique.avant ce chaos,il y aura une 3ème Guerre Mondiale.Comme toutes les armées des pays seront en dehors de leur territoire,quand arrivera le Chaos économique,il ne restera que les forces de police ,gendarmerie pour rétablir le calme !autant dire qu'elles protègeront en priorité leur propre famille!!! Alors,seule une B.A.D ,avec plusieurs personnes laissera une chance,une probabilité de survivre à tout cela .bonne chance à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà un récit intéressant: tenir sans argent.
      Par contre, la BAD n'induit aucune justice. Vous tombez malade, c'est pas juste et c'est de la faute de personne et votre BAD n'y est pour rien. Opposer BAD et nomadisme est un non sens car il faut savoir jongler entre les deux.
      Pour le chaos économique, je doute que l'administration puisse payer ses agents et là, on risque une justice de proximité genre bouche/cible et verdict en chargeur de 20 ou 30.
      Si j'ai bien compris, votre truc n'est pas la BAD mais l'isolement car une base en banlieue et une au fin fond de la Guyane sont deux choses bien différentes.
      Pour finir, il y a de l'argent dans les caisses de l'Etat, mais pas pour vous. C'est une nuance à laquelle nos politicards tiennent beaucoup, eux et quelques autres parasites. Ca sent le sapin, en effet, puisque les flics et les profs commencent à chouiner alors que la situation est pourrie depuis bien longtemps, mais quand ça les touchaient pas, ils étaient encore les laquais un Etat génocidaire. s'il payent avant moi, ce n'est que justice.
      cc

      Supprimer
    2. salut CC,

      Ajoute à ça que pas grand monde pleurait quand les ouvriers ont commencé à perdre leur boulot: dans les années 80 le PCF communiquait déjà sur " vos achats d'aujourd'hui sont vos emplois de demain".
      De l'eau a coulé sous les ponts. Maintenant que les bourges commencent avoir des démangeaisons et le cul qui gratte à cause de la "vermine" que les socialos installent près de leur voisinage, ça regimbe dans le Landernau.
      Alors oui, il est bien tard pour tous ces genssss, la chaîne alimentaire les rattrape.
      Il leur reste "UNE" chance, "UN" espoir: arrêter de voter comme des cons! Mais le peuvent-ils?

      Edouard

      Supprimer
  26. Toujours aussi vrai! Il n'y a rien à redire...

    RépondreSupprimer
  27. Pour moi il y a 2 situations:
    1) les temps actuels et il nous arrive une couille, les stages le materiel et les systemes de supports fonctionnent
    2) les temps futurs ou tout merde et on ne peut compter que sur soi meme sa bite et son meilleur couteau... ce qui est le cas de l'article
    Je vis dans ma maison en campagne avec ma femme mon chien et mes stock et nous preparons notre vie rurale en prenant exemple sur les anciens qui on vecu comme cela pendant des siecles en vivant des guerres le confort que l'on peu avoir en supplement est un plus psychologique et notre binome doit etre l'un des plus "béton" qui existe...chacun soutient l'autre physiquement militairement et moralement

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.