6 août 2018

10 bonnes raisons de rester à la maison

Pour clore cette série d'articles consacrés à l'évacuation, nous allons étudier une dernière fois les avantages liés à l'option inverse, à savoir celle qui consisterait à rester à la maison.

Ceci, bien entendu, étant un pur débat d'école, au cas où les événements nous laisseraient le choix, et que nous ne disposions pas de meilleure option sous forme d'une BAD ou d'une retraite aménagée quelque part dans la nature.

Enfin, une dernière option sera envisagée, une sorte d'évacuation "à l'envers", à laquelle le visionnage d'un film récent m'a fait penser...



Sans doute avez-vous déjà un plan d'évacuation, et je ne doute pas qu'il semble parfait à vos yeux. Cependant, je vais tenter dans cet article de vous montrer que cette option pourrait ne pas être la meilleure et la première que vous devriez considérer.

En fait, il existe de nombreuses raisons et situations qui pourraient inciter à vouloir rester à la maison, même si cela semble aller à l'encontre de la tradition survivaliste qui semblerait plutôt privilégier le contraire.

Il est certain que l'option qui consiste à vouloir rester chez soi n'est pas celle qui bénéficie de la meilleure presse. Pourtant, elle constitue à mon avis le meilleur choix que l'on puisse faire dans la plupart des scénarios. Si vous êtes comme la majorité des survivalistes, c'est-à-dire quelqu'un d'ordinaire qui s'inquiète juste pour sa famille et qu'aucun monstre mutant issu d'un désastre nucléaire ne poursuit, alors il se pourrait bien que ce soit la plus sage décision.

Vous allez sans doute vous apercevoir que beaucoup de ces raisons semblent incroyablement simples et évidentes. Dans tous les cas, il ne coûte rien de les rappeler...


1. Vous vivez là où sont vos ressources


En tant que survivaliste, vous avez probablement commencé à rassembler des vivres et des équipements pour vous aider à passer le cap d'une urgence à court ou long terme. Quelques-uns parmi nous ont ainsi stocké des tonnes de matériel, littéralement, parce qu'ils ont commencé depuis longtemps ou qu'ils disposent d'espace ou encore de moyens financiers conséquents.

Même si vous n'avez qu'une semaine de stocks devant vous, c'est toujours mieux que rien. Tout ce que vous avez pu accumuler est probablement empaqueté de manière sûre et rationnelle pour une mise à disposition rapide. En choisissant de rester, vous n'aurez pas à le charrier le moment venu depuis un lieu éloigné, et tout est à l'abri, bien protégé du péril du temps et des éléments.

Le fait de partir vous obligerait très probablement à laisser derrière vous une bonne partie de ces ressources, sinon la totalité. Certains vont me répondre qu'ils pourraient toutes les mettre dans leur 4X4 aménagé spécialement pour l'occasion attelé d'une belle remorque. Peut-être qu'ils le pourraient effectivement. Mais comment être sûr que ce fameux 4X4 serait toujours en leur possession au jour du départ, ou simplement en mesure de prendre la route ?




2. Le chez soi est toujours plus confortable que les bois


En fait, il existe des tonnes d'avantages à rester à la maison. Simplement parce que le plancher de votre cuisine, voire même votre baignoire, seront toujours plus confortables qu'une nuit dans les bois.

Bien entendu, je sais parfaitement qu'il y a des personnes qui dorment très bien sur le terrain, et il m'est arrivé de le faire pendant un certain temps, en particulier après des journées épuisantes à mener toutes sortes d'activités. Mais franchement, je pense que vous seriez d'accord avec moi si je vous disais que votre vieux Treca hérité des parents (voire même plus vieux encore) serait toujours mieux qu'un nid de pierres dans les bois, dans un immeuble abandonné, voire même un hamac.

Pourquoi est-ce si important ?

Le fait de pouvoir se reposer correctement a un impact énorme sur la santé. Un mauvais sommeil affecte non seulement le moral, mais aussi nos instincts de survie et même le système immunitaire. Durant une période de crise, vous allez être stressé à un point que vous ne pourriez même pas imaginer.

Vous ne serez en mesure d'assurer un surcroît d'activité, caractéristique de toute période de crise, qu'à la condition de disposer d'un endroit relativement sûr et confortable pour y poser la tête. Même si cet endroit se trouve être le plancher de votre salle à manger, vous aurez toujours un avantage par rapport à ceux qui auront cru bon de prendre la tangente et qui eux, ne disposeront pas d'une telle commodité.


3. Se rassembler en communauté


Comme il a été dit précédemment, vous pouvez être sûr que des communautés vont se former en cas de chaos. Elles existent déjà dans notre pays, même si celles-ci regroupent en majorité et pour le moment les gens d'ethnies étrangères.

Sans doute ne considérez-vous pas à l'heure actuelle les personnes de votre voisinage ou de votre rue comme une communauté à part entière, mais au premier désastre d'envergure, vous pouvez être sûr que ces gens se mettront ensemble pour bénéficier d'un support mutuel, de sécurité, et s'aider les uns les autres. Le fait d'avoir près de chez soi quelques voisins que vous connaissez peut vous donner un avantage certain si vous avez besoin d'assistance, ne serait-ce que pour établir un plan de défense du périmètre.

Même des voisins avec lesquels vous n'entretiendriez pas de relations surmonteraient sans doute les divergences éventuelles si une véritable catastrophe devait survenir. Bien sûr, il existe toujours la possibilité que ceux-ci se retournent contre vous s'ils savent que vous êtes un survivaliste préparé, mais dans la majorité des cas, les choses ne tourneront pas tout de suite à la Mad Max. Sinon, vous aurez alors à vous adapter, mais je crois que la plupart des gens tireraient de grands bénéfices à faire cause commune avec leurs voisins pour s'aider mutuellement.

Vous pourriez ainsi disposer d'une bonne opportunité pour prendre la direction des opérations, ou pour exercer votre compassion à l'égard de ceux qui auraient oublié de se préparer. Il est nettement préférable de se battre pour s'assurer de telles relations plutôt que de se retrouver dehors à devoir affronter le monde avec seulement un sac à dos sur les épaules...




4. Avoir froid est mauvais pour la santé et peut vous tuer


J'imagine que la plupart d'entre vous aiment dormir avec un thermostat réglé sur une température aux environs de 18 ou 20°C durant l'hiver. Bien sûr, il pourrait y avoir quelques différences suivant les situations personnelles, mais dans tous les cas, vous ne trouverez pas de thermostat dehors.

Quelle que puisse être la température à l'extérieur, vous serez obligé de la supporter. Vous pourriez toujours faire un feu pour vous réchauffer ou porter d'épaisses couches de vêtements, mais si votre corps n'est pas habitué à lutter contre le froid, il s'épuisera rapidement. Personnellement, le dernier endroit où je voudrais me trouver durant un hiver glacial serait dans un sac de couchage au-dessous d'une bâche, même avec un feu à mes côtés.

En plus, il se trouvera des situations où vous ne serez pas en mesure de faire du feu. A cause de la pluie, par exemple, qui aura détrempé tout le bois aux alentours, ou encore parce que des gens peu recommandables vous auront pris en chasse. Le fait de rester chez vous, même en cas de coupure électrique, vous donnera certains avantages que vous ne trouverez dans aucun abri à l'extérieur. Vous pourrez calfeutrer toutes les pièces et générer suffisamment de chaleur par votre corps ; voire doubler vos fenêtres de plastique à bulles et chauffer de manière conséquente au moyen d'une simple lampe à pétrole ou de quelques bougies. Si vous avez une tente, ce serait le moment de la monter dans le salon...


5. Vous pourriez vous mettre dans une situation encore pire


Cet aspect a été largement évoqué dans nos différents articles. Le problème avec l'évacuation sac au dos est qu'un tel plan n'inclut généralement pas de destination. Où donc allez-vous partir ? Pensez-vous vraiment que la forêt domaniale ou la campagne qui se trouvent près de chez vous vont être réservées à l'avance pour vous et votre famille ? Pensez-vous vraiment que vous pourrez juste y planter la tente et commencer à chasser le gibier local ?

Si un désastre d'envergure survient, des millions de gens pourraient être amenés à quitter les villes. Tous ces gens vont se retrouver en concurrence pour les ressources naturelles. Avec seulement une douzaine de chasseurs dans une même zone, il ne faudra que quelques jours au plus pour que celle-ci soit nettoyée de tout son gibier. A ce moment-là, vous serez coincé au milieu d'une horde de gens affamés qui vous accuseront d'avoir tué la dernière bête.


6. Être sur la route fait de vous une cible facile


Un des avantages de rester chez soi se trouve dans le fait de bien connaître son territoire et ses lignes de défense. Lorsque vous en sortez, que ce soit à pied ou en voiture, vous n'avez aucun moyen de savoir dans quoi vous mettez les pieds. Le mieux que vous puissiez faire serait alors de reconnaître la zone de manière approfondie, ce qui ne ferait que vous ralentir davantage.

En restant à la maison, vous pourrez établir une surveillance des alentours avec vos voisins, contrôler qui se présente et qui en sort. Cela vous donnera la possibilité d'établir des positions défensives et de mettre en oeuvre des mesures dont toute personne qui aurait l'intention de prendre l'ascendant sur vous n'aura pas connaissance.




7. Si personne ne vous connait, vous êtes un étranger 


Si les gens là où vous vivez ne vous connaissent pas, ils vous traiteront comme un suspect, peut-être même un ennemi. N'avez-vous jamais promené avec votre chien et remarqué quelqu'un d'étrange dans le voisinage ? C'était quelqu'un que vous ne connaissiez pas, et vous avez donc tout naturellement ressenti de la suspicion. Si cela avait été le fils de l'un de vos voisins, vous l'auriez sûrement reconnu, mais cette personne étrangère à éveillé vos soupçons.

C'est ce qui se passera si vous quittez votre domicile et que vous partez à l'aventure dans d'autres villes ou villages. Dans votre voisinage, vous aurez à traiter avec des gens que vous connaissez et avec lesquels vous pourrez approfondir votre relation. Il se trouvera d'entrée un certain niveau de confiance parce que ces gens-là ont vécu près de vous pendant des années. Si vous commencez à vous aventurer dans une ville étrangère avec vos sac sur le dos et le 12 en bandoulière, il est probable que vous n'appréciez pas l'accueil qui vous sera réservé !


8. L'équipement est lourd et beaucoup d'équipements le sont encore plus


Puisqu'il faut parler de ce qui est de parcourir ses environs avec une veste pare-balles et autres équipements, j'aimerais vous poser une question : combien d'entre vous l'ont déjà fait dans des conditions réelles ? C'est-à-dire avec tout le barda et pendant une période effective de trois jours. Combien d'entre vous ont effectivement transporté sur le dos leur sac d'évacuation au complet pendant un temps équivalent ?

Certains vont me répondre qu'ils l'ont déjà fait, sans aucun doute.

Bien. Maintenant vous ajoutez à cela un assortiment raisonnable d'armes, de munitions, et de tout ce que vous pensez qu'il est nécessaire pour se défendre... Vous vous rendrez alors compte que cela fait beaucoup de poids, même en essayant d'alléger votre sac au maximum. En fait, vous vous apercevrez très rapidement qu'il faudra faire un choix drastique entre vos divers équipements OU vos armes (équipements de défense en général).

Le fait est que vous ne pourrez jamais emporter sur le dos ce qui est nécessaire pour survivre dans un scénario de chaos. De plus, la plupart de ces équipements ne sont pas conçus pour que vous viviez avec pendant une longue période. Il est vrai que vos stocks de vivres et de munitions vont diminuer au fur et à mesure, réduisant d'autant la charge, mais dans un scénario de désastre, pensez-vous vraiment qu'il vous sera possible de vous réapprovisionner à la supérette locale avec tout le barda sur le dos ?


9. En cas de chaos, vous n'aurez aucune assistance


Peut-être faites-vous partie des heureux élus qui possèdent une BAD au sommet d'une colline. Mais si vous ne partez pas avant que tout le monde ait fait de même, alors vous pourriez vous retrouver bloqué sur la route. Qu'allez-vous faire si votre véhicule tombe en rade ? Tout ce que vous auriez pu stocker à l'arrière ou dans la remorque va soit nourrir les gens qui se trouveront en chemin, soit causer votre mort en tentant de le défendre. Si vous n'êtes pas déjà en train de quitter votre maison AVANT que le désastre ne frappe, vous devrez être extrêmement rapide pour ne pas vous retrouver coincé.

Admettons que tout soit déjà prêt... Savez-vous exactement quand il faudra que vous partiez ? Saurez-vous à quel moment précis la " merde a frappé le ventilateur " et qu'il est temps de décamper, ou allez-vous entamer le débat avec votre femme et votre belle-mère pendant deux jours parce qu'elles pensent que tout va revenir à la normale sous peu ?

Le fait de quitter la maison pourrait vous mettre dans une situation bien pire qu'en y restant.




10. Si l'on est blessé, il vaut mieux être chez soi plutôt que sous une bâche


J'aime à croire que tout survivaliste qui se respecte possède une trousse de premier secours. Sans doute n'avez pas de système complet d'intraveineuse ni de tonnes de médicaments, mais vous pouvez prendre en charge la plupart des blessures normales de la vie courante.

Imaginez maintenant que vous vous cassiez la jambe après que les lumières se soient éteintes. Préféreriez-vous avoir à vous traîner depuis votre jardin jusqu'à votre maison, ou vous retrouver coincé dans les bois pendant des semaines en étant incapable de bouger ? Ce n'est pas pour rien que les hôpitaux laissent leurs patients dans des lits plutôt que dans le jardin ! Votre convalescence se passera beaucoup mieux avec un toit en dur au-dessus de votre tête qui vous procurera en plus une certaine protection climatique. Dans tous les cas, ce sera un endroit relativement propre et sûr, contrairement à un trou entre deux rochers.


Que signifie " rester à la maison " ?


On pourrait aussi écrire un article à propos des raisons qui pourraient nous pousser à évacuer par la suite, dans la mesure où le fait de rester à la maison ne va pas non plus garantir que nous serons à l'abri et en sécurité. Chaque situation devra être étudiée au cas par cas, au fur et à mesure du déroulement des événements, de manière à en tirer la meilleure option pour soi-même et sa famille.

Bien sûr, si un incendie progressait droit en direction de notre lieu de vie, il serait stupide de vouloir rester à tout prix. Quelle que soit la stratégie que l'on aurait finalement choisi de privilégier, l'évacuation est une chose à considérer sérieusement, ne serait-ce que pour aider à élaborer différentes stratégies en fonction de différents scénarios. Tout en gardant à l'esprit que le fait d'évacuer, dans certaines conditions, pourrait signer notre arrêt de mort au lieu de nous sauver.



J'ai eu l'occasion de visionner récemment le film américain "How it ends" de David M. Rosenthal. Le scénario est le suivant : "Une mystérieuse apocalypse déclenche une vague de désinformation et un déluge de violence. Un homme, accompagné d'un beau-père dont il n'est pas proche, prend la route et affronte le chaos pour sauver sa femme enceinte à l'autre bout du pays". A le lire, on s'attendrait logiquement à voir un film pour survivalistes, et j'avoue ne pas avoir été déçu, plutôt même agréablement surpris.

Le réalisateur est peut-être lui-même un "prepper", ou connait bien les problématiques en jeu. Les thèmes abordés sont pertinents, de même que la manière dont ils sont traités. Il s'agit bien d'une évacuation, sauf que le héros doit quitter la maison non pas pour rejoindre un havre de paix niché dans la montagne, mais pour aller chercher sa femme à l'autre bout du pays, en s'exposant à tous les dangers. C'est beaucoup plus excitant, vous en conviendrez.

Hormis l'aspect sentimental, le film montre avec justesse les différentes situations auxquelles on pourrait s'attendre en de pareilles circonstances (même si les causes de celles-ci resteront inconnues) : la rapide montée de la violence - et l'adaptation obligatoire si l'on veut survivre - les faux policiers, les gangs armés, l'importance vitale d'avoir une arme à feu, du cash disponible, un savoir-faire technique (en l'occurrence dépanner une voiture), de la famille ou des amis chez qui se réapprovisionner en cours de route, etc.

Il montre aussi les limites psychologiques des individus, que chacun décidera de dépasser ou subir en fonction de son caractère. Pas de scènes d'action à la Rambo, mais l'histoire de gens ordinaires et non préparés pris dans la tourmente d'événements extraordinaires, qui doivent s'adapter rapidement s'ils veulent se sauver eux-mêmes et sauver les êtres qui leur sont chers.

Cela m'a fait réfléchir aux divers équipements que j'emporterais dans une telle situation, notamment suivant le cas où je disposerais ou non d'un véhicule ; une sorte d'EDC amélioré, le plus complet possible, mais rentrant dans un petit sac à dos d'une vingtaine de litres, ou alors une tenue complète de combattant, cachée sous un accoutrement "civil". Bref, de quoi cogiter un moment. Si vous en avez l'occasion, je vous conseille de voir ce film ; il est probable qu'il vous entraîne vous aussi dans quelques réflexions intéressantes...

132 commentaires:

  1. Merci pour ce nouvel article Pierre.
    J'ai fait un petit calcul: il y a 180 personnes inscrites dans la liste des géolocalisations, donc on peut raisonablement espérer au moins 200 ou peut-être 400 personnes où peut-être beaucoup plus qui lisent ces articles.

    Moi ce que je constate ici au fil des commentaires c'est qu'il y a au grand maximum 20 personnes qui écrivent des commentaires, et ce sont toujours les mêmes!
    Sur ces 20, je n'en ai détecté ici que 1 où peut-être 2,....bonnn soyons géréreux: 3 (avec moi) qui sont vraiment préparé à ce pire à venir.
    Et parmis vous, il n'y a aucune femme qui se sent l'envie ou le désir où le besoin de poster son commentaire!!!
    Alors que ce site est sans doute le meilleur en français pour nous préparer au pire à venir.

    Tout cela me trouble profondément. Je ne sais vraiment pas quoi en penser au vu de ce qui va nous arriver un jour, d'après moi, réèllement un Chaos Mad-Max puissance 10.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Berny,
      je ne sais pas ce qui définit pour toi qui est préparé ou non mais chacun a ses critères.
      Je pense qu'on n'est jamais vraiment préparé à ce qui nous attend.
      Il y a parfois un post féminin, Trinity par exemple. Il est vrai qu'on ne croise plus guère Elisabeth. Ce blog est quand même pas mal orienté défense, donc techniques militaires. Et peu de femmes ont une formation dans ce domaine. Cela pourrait expliquer qu'elles pensent n'avoir rien à apporter et se contentent de lire, non?

      Supprimer
    2. Super article,j'aime toujours ces illustrations où l'on voit ds files de véhicules immobilisés sur une route et la file en sens inverse est déserte.Qu'est ce qui les empêche de rouler à contresens?Tu démonte le rail central et basta.
      Rester chez soi semble la meilleure option,si on a de l'énergie,de l'eau et un système de production d'alimentation durable.Il faut rajouter à cet ensemble des moyens de défense.
      La majeure partie des constructions modernes (de type pavillon rdc)me semble impossible à défendre.Il faudra sans doute créer des fortifications autour etc.
      Berny,je ne vois pas comment tu peux mesurer la préparation des uns ou des autres,à un événement dont ni la forme ,ni l'amplitude ,ni la date sont connus.
      Tu as une boule de cristal?
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    3. Oui, Yorik, beaucoup de construction modernes sont difficilement défendables telles quelles.
      Mais un pavillon rdc peut être doté d'une extension souterraine qui, si elle est suffisamment discrète, peut même se passer de défense, les armes n'étant alors utiles que pour les sorties inévitables. C'est bien sûr beaucoup plus difficile si la nappe phréatique est proche de la surface mais même dans ce cas c'est possible. Donc, là aussi, il faut se préparer longtemps à l'avance. La principale difficulté étant, de mon point de vue, l'évacuation discrète des déblais. Car, pour se passer de défense, il faut bien évidemment que personne ne soit au courant.

      Supprimer
    4. bonjour François pour l'extension souterraine il y a quelques précautions à prendre,passer sous des murs porteurs ou au travers d'une fondation nécessite quelques connaissances en inginerie du bâtiment,il faudra un bon chef porion si cela doit être fait a l'"arrache" .Pour Bernie je comprends ses atentes ,mais il y a un blog prévu pour les femmes quoique je ne vois pas pourquoi leurs préocupations seraient bien différentes de celles des hommes ,il en est ainsi dont acte,elles ont tendance a nous prendre pour des boys scout qu'elles laissent jouer a leur passe temps favoris avec indulgence qui les gonflent au delà de toute expression.Il n'y a pas beaucoup de survivalistes femmes car elles ne peuvent envisager la destruction de leurs nids et l'insécurite qui en résulterait,et puis toutes féministes qu'elles soient elles considèrent que c'est à tort un job d'homme,alors mesdames à vos plummes vous avez énormément à nous apprendre

      Supprimer
    5. Salut à toi Berny,détrompes toi ,des femmes il y en a eu quelques unes à poster/partager ici,sur ce forum/blog seulement je crois pouvoir dire qu'elles en ont eu un peu plein le cul de nos débats stériles de qui a la plus longue,la plus balèze...de nos échanges débordants de testostérone et de poudre...noire ou vive(et je m'inclus dedans!!je suis un sale con et je le sais,c'est déjà un avantage comparé à d'autres!!);je pense notamment à notre chère Babeth qui nous a pondu de merveilleux articles,à Trinity qui est toujours là de temps en temps,à Mirabelle qu'un ou deux connards a ramasser à la première occas'et qui je pense a lâché l'affaire malheureusement car cette nana apparemment,de par ce qu'elle avait bien voulu nous dire de son vécu qui avait l'air plutôt bien raide,devait être une putain de guerrière,tu me diras"sur internet,les mythos il y en a à foison",cela n'empêche,moi,elle m'avait bluffé et je te le dis,j'en ai vu
      des saloperies en tout genre mais çà m'a fait chier qu'elle disparaisse,j'aurai aimer en savoir plus sur elle;tu remarqueras également que d'autres gars ne postes plus et font silence radio,pour des raisons qui les regardent mais ils me manquent aussi,je pense encore à Brad,Reinho(qui est toujours sur youtube mais plus trop par ici),Von Piccendorf(désolé vieux,j'ai toujours eu du mal avec l'orthographe de ton pseudo,sorry!),Cc,Hermann stoss,Luc en personne,Mirador,et combien encore;des gars qui apportaient quelques choses,qui n'étaient pas là juste pour se la raconter comme diraient les jeunes;pas juste là pour satisfaire son égo,sa "fatuité" et nous étaler leurs pseudo science infuse à deux balles la mord moi le noeud;on a récupéré quoi en échange??? personne,à 120 posts par jour!!!OUAIS!!!çà,c'est pas du bon troc;bon Pierre ne peut pas non plus le censurer,je pense déjà et d'un,qu'il n'a pas que çà à foutre et tant bien mm sinon il deviendrait comme micronsousmerdasse un apprenti dictateur;heureusement,il nous laisse nous exprimer dans une certaine limite alors merci à lui;grâce à ce forum/blog,j'ai rencontré des gens extra,des humains de chaire et d'os et sans Pierre on serait encore chacun dans dans nos coins alors encore merci à toi Pierre pour le temps que tu passes pour nous tous!!!voilà mon Berny ce que je voulais te dires,bien à toi et à vous toutes et tous.jean.

      Supprimer
    6. Salut à toi mon François,je me permet de corriger tes écrits et cela me fais mal d'y mettre une majuscule mais pour l'humour car je me sens d'humeur "taquine"vu que les congés arrivent:"que P-ersonne ne soit au courant",tu m'étonnes john!!!autant mettre un loup dans la bergerie!!!

      P.S:tu penses à la boîtes à neutrons si tu as le temps?
      bien à toi,jean.

      Supprimer
    7. Je me suis occupé de la boite à neutrons. D'ailleurs, tu le verras si tu jettes un oeil dedans.

      Supprimer
    8. @Berny, il est vrai qu'il y en a certainement beaucoup, comme moi, qui ne font que consulter, prendre les bons conseils et réfléchir à notre situation personnelle, à ce qui serait le mieux pour nos familles !

      Ce blog et vos commentaires me permettent de confronter vos avis à mes réflexions et me rendre compte que certains choix pour ma famille auraient été "mortels" pour nous. Le sujet en question : "Rester à la maison" est finalement la meilleure solution pour nous compte tenu du niveau physique de ceux qui m'entourent.

      Quant au fait qu'on ne se fasse pas géolocaliser, c'est également un choix personnel. J'ai déjà été contraint de justifier de mon identité sur fessedebouc suite au blocage de mon compte et d'abandonner mon pseudo à jamais sur ce réseau social, parce que quelqu'un a trouvé que je n'étais pas identifiable sur un groupe du même sujet ! J'ai donc quitté le groupe !

      Je ne commente pas spécialement non plus car effectivement je ne me sent pas "prêt" pour le jour J bien que je puisse habiter en campagne en ayant à disposition un environnement qui m'apporte le nécessaire, que je sois assez bien outillé pour protéger mon habitation, sa proximité et armé légalement pour protéger ... moi !
      Bé oui, je suis le seul à savoir utiliser une arme car personne d'autre ne juge utile et nécessaire de "savoir" avant d'être confronté au pire ! Seule mon épouse commence à amorcer un changement dans mon sens.

      Voilà de quoi répondre à ton questionnement sur le sujet ;-)

      Quant aux chaos que tu pressent, je ne suis pas spécialement du même avis car le système financier et économique réagit face aux crises, de ce fait il amorti à plus ou moins long terme les effets. Nous subirons inévitablement mais nous serons obligés de nous adapter à une baisse progressive des moyens à disposition.
      Pour avoir un chaos global, il faudrait une action globale or frapper toutes les installations mondiales en même temps s'avère impossible pour qui que ce soit, hormis une guerre nucléaire. Ce ne sont pas les émeutes et le terrorisme isolé qui auront raison de nos FDO en l'état actuel des choses.

      Ceci n'est que mon avis ;-)

      Supprimer
    9. Salut Jean et salutation respectueuse à Pierre pour la régularité et la qualité de son travail d'information.
      Je tiens à dire que j'ai moi aussi rencontrer des mecs valeureux grâce à ce formidable site. Des gens qui ont littéralement remplacé les amis oisifs et demeurés qui parasitaient mon espace vital. Ces gens (que je ne citeraient) sont efficients et nobles d'âmes, ils se préparent à mes côtés depuis des années et tout est organisé pour qu'ils soient (dans la mesure du possible) mes compagnons de "demain". Cette organisation est une course de fond aussi j'ai moins de temps pour poster ici bas mais j'y reviens régulièrement et j'ai acheté et relié toute les lettres spéciales de Pierre Templar qui ont une place de choix dans ma BAD. Je vous souhaite la même chance que j'ai eu.. Trouver des compagnons qui vous correspondent et surtout avoir le temps de nouer de solides liens!...Si je devais juste soumettre une idée, ce serait que Pierre crée un emblème (en patch velcro) et nous les propose à la commande pour que les lecteurs du blog puissent avoir une infime chance de se reconnaître quand la merde atterrira dans le ventilateur... Car après, il y a aura peu de façon d'accorder sa confiance à qui que ce soit.

      Supprimer
    10. @Alex La crise "économique et financière" n'est que le sommet de l'iceberg, il s'agit de crises systémiques interconnectés. La crise agro-industrielle est la plus à craindre (changement climatique :baisse rendement (evenement climatique + semences hybride non adapté), fin du pétrole bon marché (hausse prix (intrants:engrais, pesticides) travail mecanique, transport => baisse production), surpopulation (augmentation de la demande (cf la Chine qui achète des terres arables française,...) Et il ne manque QUE 1,5 millions d'hectares (balance import/export) pour que la France soit autosuffisante. (A moins que les français se mettent subitement a consommer de la viande qu'une fois par semaine)
      La famine est plus à craindre qu'une 3eme guerre mondiale et sera certainement le début d'une descente aux enfers (révoltes, pillages, gangs, épurations ethniques, pandémies)! Pour ceux qui ne l'ont pas déjà lu, Je vous conseil le livre "comment tout peut s'effondrer" de Pablo Servigne et Raphael Stevens (des collapsologues) ainsi que de regarder leurs conférences et web serie NEXT.

      @ Bernie, il y a plus de personnes que tu ne crois qui suivent Survivre au chaos, sauf qu'elles ne se manifestent pas ou très rarement (c'est mon cas). Mais les choses bougent, il y a 8 ans beaucoup de gens n'étaient pas du tout réceptif mais aujourd'hui les comportements évoluent, et beaucoup de gens que je rencontre prennent conscience ou ont pris conscience de la réalité (dont une bonne proportion dans les forces de l'ordre).
      Pour le reste des "CONcitoyens", la sélection naturelle fera sont œuvre.

      Bonne préparation à tous.

      Nil volentibus arduum


      Isidor

      Supprimer
    11. bonjour Isidore ravi de vous lire,je partage totalement votre point de vue qui donne bien des raisons de plus pour rester "à la maison" .Cordialement

      Supprimer
    12. Exellente idée Luc Himself a défaut de rencontres sur les réseaux hertziens ou autres ce serait un moyen au détour du chemin de ne pas sustématiquement allumer ceux qui nous ressemblent

      Supprimer
    13. Bonsoir Isidor,peux tu me fournir la référence de l'endroit où tu as trouvé qu'il manquait 1.5 Millions d'hectares pour arriver à l'autosuffisance en France.
      D'après cet écrit la France est déficitaire?
      Bien à toi

      Supprimer
    14. @Anonyme du 16 août 19:48 je l'ai lu dans le livre "Nourrir l'Europe en tant de crise" de Pablo Servigne, page 49, note 105: chiffres pour l'année 2005 d'après les données de la FAO, cités par solagro.

      Isidor

      Supprimer
    15. Merci Isidor,pour cette référence,je ne retrouve pas cette stat en tant que telle;celle que j'ai sont nettement plus favorable à la situation française.Puisqu'on reproche à l'agriculture française d'être obsolète quant à son organisation qui fait la part trop belle à la polyculture. Castaner a dit récemment que ce modèle est dépassé.
      Maintenant on peut avoir des chiffres différents si l'on considère la production de protéines ou au contraire produits par produits.Combien faudrait-il d'hectares supplémentaires pour nourrir les français avec du rôti de boeuf dans le filet à tous les repas ?
      On ose espérer que les personnes vivant un effondrement adaptent leur nourriture à ce qu'elles trouvent.
      A mon avis l'effondrement économique est déjà le lot de nombreux français qui attendent une reprise,pour avoir un salaire décent.
      Un logement urbain est pour certains le synonyme d'un emploi,qu'ils n'ont pas forcément. Ont ils intérêt à rester chez eux?
      Grâces aux embouteillages,les prix du m2 explosent dans les grandes villes,et la charge transport dans le budget est de plus en plus importante.
      A l'inverse le budget moyen nourriture de 295E par mois ne permet pas d'acheter la meilleure qualité et 85% favorisent la grande distribution.
      Notre modèle agricole est incompatible avec un marché ouvert aux quatre vents.Une fois que le monde de la petite paysannerie sera ruiné nous aurons affaires aux grands trusts et à l'oligopole de la distribution.
      A moyen terme nous serons dans la même panade que nos voisins européens.
      Rester ou partir cette question doit s'apprécier en fonction de l'indépendance alimentaire.C'est aussi le choix de chacun de privilégié telle ou telle stratégie."Et pourtant que la montagne..."
      Il faut juste avoir l'honnêteté d'assumer ses choix.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    16. Janus2A et Luc himself,j'ai également pensé que c'est une bonne idée et je remercie M Templar de ne pas l'avoir eue.
      J'avais pensé à ce symbole des templiers,deux cavaliers sur un cheval,qui pour moi représentait la solidarité;on ne laisse pas un camarade sur la terrain.Quoi gay?
      C'est fou cette propension de notre époque à tout pourrir.
      Un autocollant sur un véhicule,indiquant aux FO qu'en cherchant bien ils pourraient sûrement trouver dans ce coffre matière à améliorer leurs stats?
      Un indice que vous avez des réserves cachées(et qu'il suffit de vous faire parler)?
      Un signe d'appartenance à un mouvement complotiste d'extrême droite etc etc?
      Le dernier argument:par un hasard mystérieux je me suis fait traité de Babtou,kouffar,céfran....Comment ont-ils su?
      Comment ont-ils pu avoir ces informations?
      En cherchant bien on doit donc pouvoir s'identifier.Non?
      Bref le seul intérêt serait de financer le mouvement survivaliste.(dans ce cadre pourquoi pas?)
      Mais un tel signe de reconnaissance me semble limite dangereux.
      Bonne préparation à tous.
      Yorick

      Supprimer
    17. En résumé:
      - on a une faible chance de rencontrer un jour un gars qui connait ce signe et l'accueille amicalement
      - on a la certitude de rencontrer souvent des types qui connaissent ce signe et tireront à vue ou pire...
      Ce n'est pas vraiment ce que j'appellerais un choix.
      C'est avant qu'il faut se rencontrer pour se reconnaitre et s'évaluer.
      Ensuite,il faudra juger rapidement et au cas par cas, je ne crois pas qu'un insigne y changera grand chose.

      Supprimer
  2. Merci Pierre, nos analyses concordent.

    RépondreSupprimer
  3. j'adore ce blog, je le lis depuis longtemps et j'interviens de temps a autre rarement.. je fais partie des gens qui resteront chez eux.. le plus possible.. Je trouve qu'il y a des pointures du survivalisme sur ce blog (bien que derriére un écran on ne soit sur de rien) néanmoins de temps en temps je trouve ces pointures un peu étroit d'esprit et rapide a vilipender quand on ne va pas dans leur sens.. Tout le monde ne peux pas prendre la verte et tout le monde n'a pas une BAD en plus de son habitation.. La famille moyenne Homme femme 2 gamins.. dans la verte , bonne chance, a moins d'en avoir fait un mode de vie.. l'intendance journaliére déja ç'est énorme pour 4 personnes.. je ne parle même pas de la sécurité plus que précaire au bout de 2 ou 3 jours a mal dormir , les gamins ne feront pas de tours de garde la nuit.. Quand a une BAD oui pourquoi pas, mais déja il faut pouvoir la rejoindre, et de plus pourquoi pas y vivre tout le temps? c'est plus simple , plus sécurisant.. ça revient a ne pas quitter son chez soi.. les survivalistes ne sont pas forcément des gens surentrainés a dormir dehors , chasser des rats et tuer des malendrins.. Nonbre sont des familles modestes qui investissent dans leur petite maison de façon pragmatique (une presque BAD), qui se forment et s'entrainent a la défense par la chasse le ball trap et qui stockent des denrées hygiéne qui réflechissent a des loisirs discrets sans énergie (babyfoot table de ping pong)etc.. Alors oui le top c'est étre surentrainé et survivre a tout.. mais en famille je dis bien en famille rester chez soi a mon avis c'est le mieux a faire.. et un scénario d'évac oui en cas d'extréme nécessité.. mais vraiment extréme..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour a tou(te)s

      Je suis tout a fait d accord avec toi, jean jacques, ça me rassure de lire ce genre de commentaires, je me dis que je suis pas la seule a me préparer "doucement mais surement", avec les moyens que l on a et en conciliant notre vie actuelle (hors chaos) et celle qu'on envisage dans un cas de chaos. Effectivement, souvent ce sont les moyens qui manquent. Ah si, si je gagnais au loto, oui, j aurais déjà une confortable propriété fortifiée et autonome, dans laquelle j aurais déjà logé les personnes qui m accompagneront lorsque ce sera la merde... Sauf que j ai pas gagné au loto. Et qu'on est pas encore en temps de chaos. Donc j entends déjà certains dire : Oui, plutôt que de dépenser son argent en vacances inutiles, mieux vaut acheter des armes, munitions etc... (j exagere a peine...) mais quand on est une famille avec des enfants, je me vois mal leur dire "désolée les enfants, pas de sorties pendant les vacances, maman doit acheter un générateur de secours des fois qu'on aurait plus de courant quand ce sera la fin du monde... Ah et puis au fait d ailleurs, pour vos vacances, on vous propose une excursion de plusieurs jours dans la foret, on va faire comme si on n avait plus rien a manger, on cherchera des baies et on tuera des ptis lapins, vous verrez ca va etre top!!"
      Donc je te rejoins jean jacques, la plupart d entre nous se prépare en fonction de ses possibilités et tous les articles et commentaires trouvés sur ce site, meme si nous ne pouvons pas tous les mettre en pratique faute de moyens, nous donnent au moins des pistes a suivre, qui sait, quand on aura gagné au loto 😉
      Et juste pour relever la remarque de berny, et rejoindre François, je mets mon grain de sel dans les commentaires quand j ai la capacité de pouvoir intervenir, souvent les articles concernent des domaines que je ne maitrise pas ou dans lesquels je n ai que peu d'expérience, ca ne sert donc a rien que j'y participe. Par contre ça ne m empeche pas de les lire et d en apprendre.
      Et je suis une femme au cas ou ça t aurait échappé, berny 😊.

      Et effectivement, j aurais beaucoup aime qu Elizabeth continue de participer, j en ai appris beaucoup grace a elle.

      Trinity

      Supprimer
    2. Suis pas loin :) J'évite juste de participer aux débats sur le qui a raison et qui a tort ! Amitiés Babette

      Supprimer
    3. Salut Babette, tu tu as bien raison.
      Rien de tel pour stériliser une discussion que quelqu'un persuadé de détenir l'unique vérité et que tous ceux dont l'avis est différent sont soit des salauds soit d'une bêtise crasse soit les deux.
      Même moi, j'ai fini par craquer et ce n'est pas obligatoirement constructif.

      Supprimer
    4. bonsoit Jean Jacques je comprends totalement vos idées et vision du monde qui nous entoure ,les parcours de chacun ne ressemblent a aucun autre , mais il est vrai que ce qui serait le cas le plus général est celui que vous decrivez et le plus dans la normalité,cela n'empêche pas bien sûr d'essayer de prévoir un avenir très probable et d'y faire face avec ses moyens,rien de ce que vous ferez en ce sens ne sera inutile,c'est le travail d'une vie d'homme.La plupart d'entre nous resterons chez eux à moins d'être vraiment chassés manu militari et surtout pour essayer de mettre ses proches a l'abri.Les conseils de Pierre ne sont pas fait pour faire de nous des ""supermens" mais nous éviter des réactions qui nous seraient préjudiciables et c'est en ce sens qu'ils ont toute leur valeur , en ne nous disant pas d'aller se réfugier au sommet de l'éverest , mais plutôt de réfléchir à ce qui est à notre portée avec bon sens et sans se raconter d'histoire style rambo 20.Tout demande effort et c'est ceux qui les font qui auront une supériorité,pas pour être le plus fort de la cour de l'école,mais celui qui survivra pour assurer la possibilité de l'émergence des hommes conscients et responsables et ce n 'est une utopie que dans l'esprit de ceux qui ont déjà baissé les bras

      Supprimer
  4. Il est communément admis que la crise qui vient ne sera jamais à l'image de ce que vous prévoyez.
    La préparation c'est bien, l'exercice c'est bien plus pédagogique.
    Par exemple, qui en ces périodes de canicule(s) a essayé de dormir dehors à la belle étoile ? Et pourtant que d'enseignements... moustiques, bruits en tous genre, moto bruyante et la température qui chute vers 4h du matin.
    Ou encore, qui a pris sont BOB bien lourd bien complet avec plein de choses inutiles dedans pour pour une promenade de 10km en plein soleil ou en pleine nuit en simulant un oubli de lampe frontale ?
    Une situation de crise, c'est toujours une nouvelle page blanche.
    Le problème n'est pas de savoir s'il faut se préparer pour rester ou partir mais de prévoir les deux hypothèses.
    L'avion avec une charge nucléaire (non explosée) qui tombe à 200m de chez et c'est une évacuation pour un temps indéterminé. Vous pouvez prendre ce qui vous tombe sous la main et vous évacuez au plus vite avec les forces de l'ordre qui vous surveillent (cad sans vos flingues ou autres préparations inavouables). Le type de risque que l'on classe presque toujours comme improbable ou acceptable dans sa cartographie des risques appliquée à son espace familial.

    RépondreSupprimer
  5. J’abonde pleinement dans le sens du commentaire de Jean-Jacques. Je suis également lecteur fidèle – et discret – du blog de Pierre, qui pour moi est une mine d’information et de conseils avisés. Concernant le vaste sujet de l’évacuation, il me semble en effet indispensable de dissocier les personnes qui n’ont qu’elles-mêmes à gérer et celles qui ont une famille à gérer. Quiconque à des enfants (surtout en bas âge) sait parfaitement que l’option de l’évacuation et de la survie en forêt est illusoire et vouée à une belle catastrophe.

    Organiser une évacuation ? commencez déjà par organiser un départ en vacances et gérer un trajet de plusieurs heures avec deux ou trois gamins à l’arrière de la voiture, et on en reparle.
    Organiser la survie dans la forêt ? comme le dit Jean-Jacques, c’est déjà un défi quotidien d’organiser la vie en conditions normales, à la maison. Alors dehors sans presque rien… good luck.

    Clairement, je ferai partie de ceux qui resteront chez eux, autant que je pourrai. Cela fait maintenant plusieurs années que je m’organise pour ça.
    Défendre un pavillon rdc, je ne vois pas trop en quoi c’est plus complexe qu’un appart ou une maison ancienne. Personne n’habite dans un château fort ou un bunker. On est tous vulnérables, et on le restera tant que l’ordre ne sera pas rétabli après une longue extinction des lumières. La discrétion, en tous points, me semble être l’un des objectifs centraux à privilégier.

    Le point de ralliement, c’est chez moi. Et je reprends les excellents conseils de l’article sur le camping tactique de Pierre, que je transpose à un mode de vie aussi « invisible » que possible au domicile familial.

    Grey.

    RépondreSupprimer
  6. Salut Charles spenekoudias, très intéressant, je n'avais jamais pensé à la chute d'avions; Rafales, Mirages 2000 et Alpha-jets passent très régulièrement à basse altitude au dessus de chez moi, et au moins par deux fois des Transalls, aussi très bas. pourtant la base la plus proche est à 100 kms et c'est une base école! Les rafales font par ailleurs un bruit dantesque...
    ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Pour le passage des chasseurs près de chez toi, il doit y avoir une raison de navigation ou un point remarquable pour l'entrainement.
      Je m'explique : à coté de ma ferme il y a un château dont j'ai bien de fois entré les coordonnées pour une simulation d'attaque (quand j'étais d'active), c'est un site remarquablement bien visible du ciel.
      Cordialement.

      Supprimer
  7. Personnellement, nous resterons chez nous et ferons face, quoiqu'il advienne, nous avons une bonne situation géographique, une situation tactique plus qu'acceptable et.....et merde, à un moment donné, et ceux malgré tous les efforts entrepris depuis des années, viens l'acceptation de la défaite, puis celle de la mort. Nous sommes bien chez nous, notre vie est cohérente avec nos idées, rien n'a été facile pour acquérir ce que nous possédons, de plus, nous avons des animaux, chiens, poules, canards, moutons, donc je n'abandonnerai rien ni personne pour sauver ma peau, éventuellement si la situation est critique, j'envisagerai une mort sans souffrance pour ceux que je j'aime et pour moi même, mais il est hors de question d'aller traîner ailleurs que chez nous, c'est d'ailleurs un choix de couple. Donc voila, nous avons fais le maximum pour parer à un éventail de scénarios assez différent, évidemment rien n'est parfait, mais en aucun cas je n'ai intégré la fuite définitive de notre domicile ( Hormis un repli tactique de quelques heures à quelques jours, pour mieux le reconquérir ensuite ) , c'est voulu et cela ne changera pas. Bon cela étant dit, nous bénéficions vraiment d'un environnement favorable, après je conçois très bien que si nous habitions en ville, en banlieue ou en plaine j'aurais sans doute intégré cette solution. Mais au delà des considérations dites "tactiques" vient une vraie question "existentielle" , a quoi bon toutes ces années de sacrifices, de préparation ? Quel est le but ultime de tout cela ? Survivre juste pour survivre ou défendre son mode de vie jusqu'au boutisme. Au final, chacun doit trouver ses propres réponses, au delà des scénarios possibles et envisageables, mais je pense que dans tout les cas, intégrer la "mort" dans les paramètres semble inévitable, si possible la moins stupide possible^^, mais dans tout les cas ce sera la finalité à plus ou moins long terme pour chacun d'entre nous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Votre situation ressemble à la notre, mais nous y ajoutons le souhait de former une communauté. Survivre seul ou en couple voire en famille me semble illusoire, il nous est nécessaire de nous regrouper pour assurer l'avenir de nos enfants grands et petits...
      Cordialement

      Supprimer
    2. FredFred,survivre pour survivre ou défendre son mode de vie jusqu'au jusqu'au-boutisme ?
      Non il s'agit de vivre tout simplement.Ceux qui ont fait l'expérience d'un accident grave ou autre, aiment vivre.
      J'ai fait un choix de vie,de mode de vie.Une situation plus modeste,mais plus de liberté,j'apprécie chaque heure que je passe dans les bois ,chaque levé de soleil.
      L'automne,La pluie,les chapeaux de cèpes ou les catalans grillés,les châtaignes cuites au diable ,l'odeur du feu dans la cheminée sont autant de moment quasiment inaccessibles,sauf à en faire le choix.
      Bon je vais pas vous servir une quatre saisons non plus.
      J'ai l'impression que l'on m'a volé du temps de vie lors du "Rat Race".
      Je ne laisserai personne disposer du temps qui me reste sans qu'il mette un poids égal dans la balance.
      Je ne partirai pas non plus,juste parce que j'aime cette vie.
      cordialement
      Yorick

      Supprimer
    3. Je pense que j'ai du mal m'exprimer, je vais essayer de le faire plus clairement, avant tout, et c'est plutôt bien que tu es abordé le sujet, tout mon cheminement est parti d'une très grave blessure reçu au sud Liban, le long de la "Blue Line" ( certains doivent connaître ici je pense ), j'avais 35 ans, la cellule famille de mon régiment a appelé ma femme et ma fille ( qui avait 12 ans ) pour leur dire que je ne passerai sans doute pas la nuit ( très pédagogue d'ailleurs ), j'ai survécu, après quelques mois en morceau au Val de Grace, je me suis reconstruit et j'ai commencé à réfléchir, est ce que ma vie avait un sens ? Deux ans après je quittais définitivement l'armée, dur retour dans le civil, après 15 années de formatage, je me suis retrouvé totalement inadapté ( le choc post traumatique créant des blessures invisibles, une envie d'isolement et compliquant sérieusement les choses ), à ce moment là je me suis raccroché aux branches, pour moi ce fut le survivalisme ( en 2011 ).
      Voila pour l'entrée en la matière, je me suis assez vite rendu compte que j'avais le cul entre deux chaises, coincé entre les "purs et durs" et les bobos ne voyant que le potager, j'en suis arrivé à ma propre conclusion, que le survivalisme ne donnait pas un sens à sa vie, il en est juste une étape incontournable, a partir de ce moment là j'ai essayé de faire en sorte que notre vie soit le plus en adéquation possible avec nos idées, je pense qu'actuellement notre vie est cohérente, je parcours le forum depuis plusieurs années, sans y prendre part, je trouve la ligne "pragmatique", même si j’éprouve de grandes divergences sur certains sujets, même si souvent je pense que certains pratiquent un peu trop la "branlette" intellectuelle.
      Pour conclure, dans mon message initial, je voulais simplement dire au sujet de mon expression ( survivre pour survivre ), que j'ai l'impression que certains ne voient dans un effondrement que le point de départ d'une nouvelle vie, je pense que la plupart des intervenants n'en sont restés qu'a l'étape "survivaliste", donc voila j'ai donné mon point de vue, visiblement mal interprété, probablement par manque de clarté de ma part, je pense que dorénavant je vais reprendre mon rôle de simple observateur, cela aura au moins le mérite de m'avoir servi de leçon.
      Merci de m'avoir lu.
      Cordialement

      Supprimer
    4. Salut Fred Fred,
      ton interrogation est parfaitement légitime, voire essentielle. En effet, la vie risque fort d'être très dure, au-delà de ce à quoi nous avons été préparés. Pour continuer il faudra donc une motivation sans faille et je ne pense pas que la survie en elle-même suffise pour motiver à ce point.
      Chacun doit trouver sa motivation. Peu importe laquelle, elle doit être adaptée à la psychologie de chacun.
      D'autre part, je trouverais dommage que tu nous quittes sans nous faire profiter de ton expérience. Tu es bienvenu ici, donc, je t'en prie, participe.

      Supprimer
  8. @ fred fred

    La grande question du pourquoi...😊 c est vrai quand on y reflechit bien, on se casse la tete pour tenter de trouver des solutions pour sinon vivre du moins survivre alors qu'au final... On mourra tous. Alors pourquoi vit on dans ces cas là? 😁 j arrete là j'en vois au fond qui ouvrent de grands yeux et qui me font signe que je suis maboule 😉

    Trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha Trinity l'éternelle question ,alors allons gaiement avec des gros sabots de mâle positif ,pourquoi tout simplement parce que c'est çà vous de donner un sens a votre vie pendant le temps ou vous la possèder ,c'est la seule chose que nous puissions avec bien du mal essayer de diriger,de construire,pourquoi faites vous des enfants ?en l'espoir qu'ils seront mieux que vous et c'est un sacré boulot ,celui d'une vie,attendez sans impatience la prochaine pour choisir un autre objectif.Bien chaleureusement

      Supprimer
    2. @Trinity : Ah je t'en parlais plus bas justement... de cet "après" ! :-)

      Je crois à certaines choses donc je sais pourquoi je veux tenter de préserver ma vie le plus longtemps possible ; mais cela n'est pas une fin en soi.
      Disons que si Dieu me prête assistance, je souhaite survivre pour aider certains qui EUX auront un rôle à jouer.
      Un relais sur leur route en quelque sorte... pour qu'ils continuent la leur ! :-)

      Bon, je dois paraître aussi maboule que toi... ^ ^

      Supprimer
  9. alors le fait qu il y ai peu de femmes , vient surement du fait que nous n ayons pas envie de jouer a qui a la plus grosse n étant pas équipé de ce point de vue ;)
    et puis , peut etre , c est mon cas , j aime la discrétion ... et l action , donc moins de discussion et plus de préparation
    nous , les femmes , nous passons déjà notre vie à organiser la famille
    et puis , j ai pas envie de me faire insulter et quand je lis que nous ne sommes que des peureuses qui allons crier au moindre insecte qui passe et donc qu un bon coup de trique ( peut être préventif )nous ferait du bien ...
    isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Je comme vous comprends, les stéréotypes ont la vie dure...
      J'ai toujours admiré ma moitié, sa ténacité son endurance sa force de caractère etc. Même si elle n'aime pas les armes, elle est pour moi plus qu'indispensable à notre survie. Citadine elle était, en dix ans elle est devenue une parfaite campagnarde qui vide et découpe aussi bien un chevreuil qu'un poulet ou un lapin...
      Le comportement machiste nous a été inculqué bien jeunes, seule une bonne expérience de la vie et une bonne moralité peuvent nous amener au respect mutuel.
      Cordialement.

      Supprimer
  10. @isa

    MDR c est tellement vrai! J aurais pas mieux résumé!! Pour l histoire des insectes, j étais tentée d y répondre, puis je me suis dit...a quoi bon relever ce cliché!!! Perso, j ai pas peur des insectes contrairement a certains mecs avec qui je bosse, et après je respecte les peurs de chacun(e).J en connais qui, au moment où il faudra enjamber un cadavre chieront dans leur froc (vécu) et vous enverront a leur place... Donc je me dis qu'en temps voulu, les femmes, en tout cas certaines, riront bien aussi😉. En tout k contente d une autre présence féminine sur le forum, la solidarité féminine c important aussi 😉.

    Trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh vous voilà mesdames,enfin!je plussoie au commentaire d'Isa en précisant que pour la plupart d'entre vous,vous êtes bien plus fin(fine)tireur que nous autres,de plus que serions nous sans vous???qu'un tas de bidoche dénué de reflexion;vous nous apportez bien souvent également délicatesse et finesssse de jugement contrairement à notre "bourrinitude" habituelle,vous qui en plus porter à bout de bras familles et foyers!!!merci mesdames,et au plaisir de vous lire,jean.

      Supprimer
    2. Content de vous retrouver les filles, vous nous manquiez!
      Toujours beaucoup de bon sens dans vos interventions, ça change des vantardises de certain sur ses performances au parcours du combattant (ce coup-là, d'ailleurs, Pierre l'avait joliment remis en place...) ou ses sorties de scouts en forêt. Mon épouse avait d'ailleurs bien ri en lisant ses réactions offusquées devant l'éventualité de mettre une raclée à celui (ou celle) qui refuserait de respecter la discipline de base. Malheureusement, je n'arrive pas à la décider à intervenir.

      Supprimer
    3. Peut-être a-t-elle l'habitude de prendre des raclées de son cher Mari

      Supprimer
    4. Je ne partage pas tes fantasmes, ta femme (si tu en as trouvé une qui te supporte) est peut-être ton esclave, la mienne est ma partenaire et mon égale.

      Supprimer
    5. Soit. Mais puisque vous imaginez, les machos, pouvoir mettre des raclées aux femmes des autres, pour les motifs qui vous conviennent, comment réagiriez vous si un tiers, pour un motif qui lui convienne, venait mettre une raclée à la vôtre ? Soyez cohérents. Toutes les situations sont envisageables.

      Personne

      Supprimer
    6. Que répondre à un type qui, quoi qu'on dise, comprend ce qu'il s'attendait à lire, même si c'est le contraire de ce qu'on a écrit? J'ai déjà répondu à ta dernière question.

      Supprimer
    7. Et toutes les femmes qui me connaissent pourraient te dire qu'il serait difficile de trouver moins macho que moi...

      Supprimer
    8. Salut à toi mon ami,bien reçu pour le neutron,j'te répond cette aprem;sinon,pour ce troll,laisses tomber,cela ne sert à rien de l'alimenter,c'est signé,encore un coup de "dégun" et quand on mord à ses hameçons,il jubile;je sais,j'te dis çà et moi mm j'ai du mal à me retenir mais bon... te prends pas la tête!!!bien à toi,jean

      Supprimer
    9. François et Personne,je vous propose de faire l'analyse d'un post du 7 mars 2018 à 17h27(pillage et récupération).
      Il y est question de quatre jeunes filles je cite "excitées comme des ânesses" le portable en tétine criant comme des mégères non apprivoisées " mais également "Mona Lisa en discothèque un fut de bière aux lèvres(ne précise pas lesquelles) mâchant du chewing gum "

      Supprimer
    10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    11. J'ai retrouvé le post de Personne. Le paragraphe est celui-ci:
      "A Florence, j'ai eu d'ailleurs un choc en tant qu'artiste. Au sortir du musée des Offices, j'ai croisé dans la rue un groupe de quatre jeunes filles (probablement étudiantes), remarquablement belles (on eut dit des modèles de Michel-Ange et de Raphaël), mais excitées comme des ânesses et le portable en tétine, criant comme des mégères non apprivoisées... Un peu comme ci je croisais Mona Lisa en discothèque un fut de bière aux lèvres, mâchant un chewing gum... Le choc !"
      Hé bien oui, malheureusement, on rencontre aussi ce genre de caricatures de femmes... Je ne vois pas bien ce que je pourrais analyser dans ces impressions de voyage.

      Supprimer
    12. Lâches l'affaire j'te dis...l'indifférence est la meilleure des réponse,tu vas pas te bouffer la rate pour un tocard pareil;et pour la raclée...j'm'en occupe quand il le souhaite,on prend rencart,ce sera un bien pour l'humanité et me fera du bien aux nerfs!!!
      P.S:désolé tout le monde pour touts ces hors sujets mais vous vous rendez bien compte que quoi qu'on dise,faut toujours qu'il sème sa merde et rien de productif ne sort de cela;méa maxima culpa!!!jean.

      Supprimer
    13. Bon sinon,pour en revenir au sujet actuel,à savoir"le bug in"(c'est comme ca qu'on dit non?)un ou deux ptits liens pas chers:https://www.vidaxl.fr/e/8718475935575/fil-de-fer-barbele-nato-en-acier-de-100-m-avec-recipient-en-plastique

      https://www.vidaxl.fr/e/8718475826392/fil-barbele-500-m-galvanise-type-1004?gclid=EAIaIQobChMIruLHt-ra3AIVwp8bCh2xcAWWEAQYASABEgJIGPD_BwE


      pensez bien à renforcer/consolider vos ouvertures (fenêtres,portes ect...)mais surtout aux toitures;en cas de sièges,les "vandales"peuvent rentrer aisément par là;bonnes génoises renforcées au béton et accès compliqués par divers obstacles(premiers et secondaires;premiers,en travers des accès,tel des tas de pierres,bidons remplis de terre,vieilles ferrailles liées en croix,herses artisanales(tuyaux d'arrosage planté de pointes achetées au kilos dans magasins de bricolage pas cher style bric* dép**par ex)ect... empêchant l'accès à des véhicules et gênant la circulation mm à pied de manière à amener l'assaillant dans des couloirs de t**/bisous bisous 8-) plus facile à traiter ;en secondaire,des bris de verres voir pointes rouillées coulées/scellées dans du prompt par exemple;à vous de voir et réfléchir en fonction de la configuration de votre habitation plus un accès aux combles par l'intérieur pour répondre si les secondes lignes de défense ont cédées.Que de choses à prévoir,acheter,stocker me direz vous!!cependant,petit à petit...un peu chaque mois comme pour la bouffe,on y arrive.courage à tous,jean.

      Supprimer
    14. Jean,si je peux me permettre ,pour ce qui est des barbelés,mieux vaut acheter du Concertina et prévoir un véhicule pour le tendre(type petite moto)afin de créer des couloirs.Je suis oK pour les chicanes sur voie d'accès vieux véhicules carcasses avec matériaux inflammables,herses (planches cloutées fixées dans le sol afin de déchirer les pneus),il ne faut pas hésiter non-plus à labourer le bord des chemins.
      Renforcer,les fermetures par des valets ou des barres pourquoi pas.
      Ne pas oublier un système pour mouiller des draps tendus à l'intérieur de l'habitation(type rideau d'eau)pour masquer l'empreinte thermique,même fonction que les braseros.
      En revanche je suis contre le fait de se barricader chez soi, dans son domicile,surtout si on est seul;c'est le plus court chemin vers les ennuis.
      Vivre dans un bunker sous sa maison ou derrière son volet transformé en meurtrière,c'est un truc à faire un AVC ou à virer bredin (j'ai vu les deux).
      Au contraire ,on doit dans la mesure du possible tirer parti de l'avantage de connaitre le terrain ainsi que les modifications qu'on y apporte(et qu'on porte sur un plan).
      L'accès aux comble est en effet primordial,pour y aménager un poste de surveillance et de tir.
      Enfin c'est mon avis.On m'a souvent dit qu'avec ma carabine,je ne pourrais pas faire grand chose contre un agresseur.C'est vrai aujourd'hui,mais s'il est devant ma porte ou chez moi en cas de chaos,c'est que j'aurais merdé.
      Je pense vraiment que le dispositif de garde décrit dans le précédent post est transposable à la garde du domicile(étendu au lotissement ,au quartier etc).
      Bien à vous
      yorick

      Supprimer
    15. bonsoir à toi yorick;le concertina comme le barbelé ne doivent pas être tendus,on ne prépare pas un parc pour les vaches! 8-) le but est,que les ennemis/assaillants s'emmêlent dedans;biensûr aux deux extrémités du rouleau,il faut le solidariser avec le ou autre chose qui ne bougera pas si jamais un véhicule costaud venait à le "bourrer" ou y atteler un câble;regarde par exemple,si tu le veux,les installations défensives dans les tranchées 14/18 je te joint une image pour plus de compréhension:https://en.wikipedia.org/wiki/Concertina_wire#/media/File:Concertina_wire.png

      pour le reste du sujet,je reviens dans quelquesdizaines de minutes,faut j'aille filer aux bêtes;bien à toi,et à toute pour la suite,jean

      Supprimer
    16. Je me rends compte que je me suis mal exprimé.Mais bon j'en ai jamais posé,j'avais vu le même topo.
      Bien à toi.
      Yorick

      Supprimer
  11. Merci d'avoir suivi les filles et d'avoir compris qu'il existe des boeufs de première catégorie parmi les survivalistes fanfarons et vindicatifs, les tenants du nerf de boeuf, évidemment...
    A défaut de lire leur belle langue, on pourra toujours la couper le moment venu. Bien préparée, une langue de boeuf peut être savoureuse.

    Personne

    Personne

    RépondreSupprimer
  12. Oui faut sortir des stéréotypes, pour ma part, ok ma chère et tendre n est pas fan du outdoor ( insectes et autres plaisir de la nature) et comme elle le dit elle même dans l eau c est un caillou^^, après je me mettrai pas à 25m devant elle avec une arme de poing dans les mains, et avant sa dernière blessure je peux vous assurez que pour l avoir un peu entraîné en boxe et krav, elle a une bonne droite! Et sur les rando treck, elle avance sans se plaindre.Bref ma femme assure^^

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour...

    Je suis Pierre régulièrement mais je me range plutôt dans la catégorie "survivaliste du dimanche" donc je ne pense pas pouvoir vous apporter grand chose !
    Mais à vous lire, j’apprends par contre..... ;-)

    Chez moi c'est l'inverse, c'est mon homme qui ne suit pas trop.... :-/

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Ligea! Pour moi il n'y a pas de survivaliste du dimanche, il y a ceux qui se préparent et ceux qui ne le font pas. Comme le disais Trinity plus haut, chacun se prépare avec ses moyens et son cadre familial. Et pour les enfants, leur apprendre à vivre à l ancienne et en nature leur apportera déjà beaucoup et ce sans les forcer. Quand au conjoint, ma compagne ne suivait pas trop au départ, mais maintenant elle gère les réserves, suit lors des rando treck, bref elle prend sa part à la préparation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-)
      J'ai déjà la chance d'être à la campagne (pays basque) et bien isolée (un village à 1km de 500 hab). Ancienne ferme, murs en pierre de 80 cm mais difficile à protéger niveau du terrain. Potagers et poulailler, forêt et ruisseau. Des réserves alimentaires, de quoi soigner... et beaucoup de livres.
      Voilà pour les bases...très basiques ! ^ ^
      Pas d'armes à feu....:-/

      Juste prévu de quoi "assaisonner" les plats de certains indésirables mais cela implique qu'il seront déjà là...

      Supprimer
  15. Il aura bien réussi, le berny, a faire sortir les femmes de l ombre 😉

    Trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et c'est ton message qui m'a aussi encouragée à poster... :-)
      Mais vu de l'extérieur vous paraissez tous un peu..... impressionnants ! :-o

      Supprimer
    2. De l'extérieur uniquement, rassure-toi. ;-)

      Supprimer
    3. Oui, c est clair! En tout k ligeia, bien contente que tu aies posté, en espérant que ce sera pas la dernière fois!
      Au fait, pour répondre a janus concernant le site de survie dédié aux femmes qu'il a cité plus haut, c était vraiment bien fait mais il n y a plus de nouveaux articles depuis 2014... Et pourtant c était vraiment bien conçu, en effet pour nous les femmes, on pouvait faire un mix des deux sites. Après, les sujets traités sur ce site pouvaient aussi intéresser les hommes... Donc je suis pas surprise que tous les sujets soient concentres sur un seul site. Le seul truc qui aurait pu faire la différence, c ue justement les femmes auraient peut etre moins eu de craintes d être jugées en postant sur un site qui leur est, a la base, dédié. Mais bon faut pas croire hein, on est capables de parler d autre chose que de chiffons si on discute ensemble lol 😁

      Trinity

      Supprimer
    4. @François, ok je prends note... Je connais une personne parmi vous et en effet, un extérieur "bourru" cache un cœur d'or.... :-)

      @Trinity : merci à toi ! ^ ^
      Je suivais aussi "Féminin survie" mais en effet il n'est plus tenu à jour.
      Clair, on a aussi nos atouts notamment au niveau "relationnel" par exemple, pour maintenir une bonne cohésion dans un groupe, un bon état d'esprit, désamorcer des conflits latents, niveler les humeurs de chacun...

      Supprimer
    5. Je te rejoins totalement ligeia. Passant le plus clair de mon temps avec des hommes (que ce soit au boulot ou a la maison... Y a que ma chienne pour remonter le nombre de filles dans la famille lol) je peux affirmer que je passe mon temps a faire la médiatrice, la négociatrice, celle qui recadre quand ça part en c...lles, et pour la cohésion... Ben quand je bosse pas, y a pas de bouffes entre collègues parce qu'ils passent leur temps a se crêper le chignon (si on peut dire...😉) mais a cote de ça, je me vois pas comme certaines féministes a vivre sans homme a mes côtés. Faut pas se voiler la face, meme si des exceptions existent, perso j ai pas la prétention de dire que je pourrais me passer de leur savoir faire. Evidemment, l Histoire a prouvé qu'en l absence d hommes, les femmes sont capable de faire preuve de résilience et d autant de debrouillardise et de courage que les hommes. Mais a long terme je suis pas sure que ce soit viable.
      On a aussi une autre qualité qui manque souvent aux hommes (j ai pas dit tous, mais c est souvent le cas) c est de savoir lire entre les lignes, d avoir de l indulgence face a certaines réflexions masculines car on peut "comprendre ce qu'il y a derrière".
      Pour conclure, on a besoin les uns des autres, qu'on ait des compétences physiques, organisationnelles ou psychologiques, et en temps de chaos, tout le monde aura sa pierre a apporter a l édifice (enfin une grosse partie du moins 😊)

      Trinity

      Supprimer
    6. Ah mais je te suis, c'est également une évidence pour moi aussi ! ^ ^ Seule la complémentarité est viable, un sexe sans l'autre c'est de l'utopie.

      Oui c'est vrai... Et dans mon cas face à mon géant, comme je "gueule" rarement, quand cela arrive bin... ça porte ses fruits ! lol Ça peut servir quand les hommes s'emballent.... :-)

      On voit peut-être plus loin aussi.... "l'après" ; alors que nos hommes voient plus l'immédiat.

      Supprimer
  16. C est la force de ce site, et la raison de remercier pierre, c est que quel que soit son niveau de préparation, ici on peut toujours apprendre, donner son point de vue sur les différents sujets, et pour ceux que j apprécie, comprendre le point de vue des autres et l accepter. Ligea tu as déjà beaucoup d avantages par rapport à d autres, autonomie d eau et alimentaire et lieu de vie calme loin des premiers dangers en cas de chaos. Quand au côtés défense personnelle,tu pourra toujours t associer à d autres qui se seront préparés sur ce point, car j avoue qu il est pas simple de creer un groupe de survie, les fourmies n étant pas prêteuses^^! Comme le dis pierre, des groupes de formeront lors du chaos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ce que j'espère parvenir à faire ! Ai prévu d'être un point de chute aussi pour mes proches. Mais par contre, une fois les choses déclenchées, il ne faudra pas me parler de démocratie... ça c'est clair. :-/
      Surtout venant de ceux là même qui se seront "moqués" de mes préparatifs quand tout allait bien...

      Supprimer
  17. Pour répondre au sujet, et quitter tous les baveux, encore un dernier exemple - et la onzième raison de rester chez soi - lequel d'entre eux, ou vous, aura la lâcheté d'étouffer un parent (le sien ou celui d'autrui) qui ferait crise d'asthme à l'approche de l'ennemi ? Lequel d'entre eux, ou vous, aura la lâcheté, de nuit et à l'approche de l'ennemi, d'étouffer un enfant (le sien ou celui d'autrui), si celui-ci, en plein cauchemar, pousse des cris ?

    Donc, le mieux est effectivement de rester chez soi. Ou, devant l'absence d'autre choix, de partir en comité très restreint.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saisissant, quand même la confusion profonde qui t'anime.
      Pour toi, celui qui se force à faire l'impensable, quitte à être en proie aux cauchemars tout le reste de sa vie, pour sauver ceux qui l'entourent, serait un lâche, alors que celui qui obéit à sa faiblesse et sacrifie tout le monde, serait un héros?
      De plus en plus inquiétant...

      Supprimer
    2. Mais ma mentalité n'est as compliquée à comprendre, je l'ai de multiples fois expliquée. Vous ne voulez rien d'entendre d'autre que ce qui vous anime. Et je suis sûr qu'il y a beaucoup de lecteurs du site qui pensent de même et n'osent s'exprimer, de peur d'être insultés :

      Survivre n'a pas le sens de survivre pour survivre, en reniant toutes ses valeurs, tous ses principes. On survit pour protéger quelque chose ou quelqu'un, pour transmettre. Autrement, on ne vaut pas mieux que toutes ces racailles que l'on vomissait jusque là. Alors, être pire encore ?

      Je vais choisir un autre exemple, historique, qui concerne des hommes qui auraient donné à tous ici des leçons de survie, alors qu'ils n'étaient pas, par principe, des survivalistes. Mais des survivants. Tous ces soldats japonais, qui, seul ou en groupe, parfois plus de dix ans, ont survécu dans des jungles, des îles, après la reddition du Japon qu'ils ignoraient alors.

      Ceux-là ont survécu non simplement pour survivre, mais pour tenir dans l'honneur, se montrer dignes et prêts à combattre encore, si l'opportunité leur en était offerte. Au nom de valeurs, de l'honneur, et de l'Empire du Soleil levant.
      Si l'Empereur, en 1945, les avait atteint en leur demandant de se suicider, par le sabre ou l'âme à feu, ils l'auraient sans doute tous accompli.

      Ceci pour vous dire qu'il existe de nombreux types de survivalistes, avec un sens éthique différencié, ne vous en déplaise, et qui a le droit aussi de s'exprimer sur ce site. Merci Pierre Templar. Car qui prétendra qu'il eut été plus doué qu'eux pour survivre ?

      Personne

      Supprimer
    3. Moi, je te promets, j'étoufferai personne!

      Supprimer
    4. Comme d'habitude, Personne essaie d'embrouiller en mélangeant tout. Ou, pire, s'embrouille lui-même...
      Ces admirables soldats japonais ont hérité des valeurs des samouraïs.
      Et un samouraï n'aurait pas hésité un instant à faire son devoir, quoi qu'il lui en coûte, y compris sa mort et celle de ses proches, il y a assez d'exemples.
      Quand on refuse ses responsabilités au point de préférer laisser mourir tous ceux dont on a la charge plutôt qu'accomplir son devoir, aussi pénible soit-il, je crois qu'il est urgent de suivre une psychothérapie parce que sinon, une fois en face des épreuves, il ne restera plus que l'euthanasie, hélas.

      Supprimer
    5. Un prêté pour un rendu. Tes interventions, le plus souvent négatives ou provocantes, ne m'ont jamais rien appris François.

      Supprimer
    6. Pour personne et les autres l'histoire est romancée.Ceux qui l'on écrite sont morts;et que Napoléon soit passé par là je m'en fous il n'y repassera plus.Pierre donne l'exemple d'un film avec des gens ORDINAIRES.Beaucoup n'arrivent pas à se mettre à la place de gens ordinaires.Prenons par exemple le traitement de l'angoisse ou celui de l'asthme.
      Il y a de meilleures façons de traiter une crise d'angoisse ou d'asthme que d'étrangler ceux qui en sont victimes.
      Par contre ma Grand-mère me disait,que les personnes qui avaient été mordues par un animal enragé devaient être étouffées.On utilisait alors deux matelas en prenant garde de ne pas être mordu à son tour.L'enragé mordait alors le matelas et s'en étouffait.
      Les morts devaient être surveillés,les personnes enragées pouvaient tomber en catalepsie(un état proche de la mort)et se relever.Bon je sais ça ressemble à un remake de série apocalyptique.
      Bon ces merdes de maladies ont été éradiquées par notre civilisation tant décriée.C'est la raison pour laquelle je pense qu'il faut sauvegarder,tout ce qui peut l'être face aux vandales.Contrairement à ce que certains pensent une civilisation peut disparaître très vite.Que feriez vous face à une blessure(ligature d'artère,cautérisation,etc)
      Qui est capable de reconnaître les symptômes d'une maladie?
      Confusion,hallucination,hydrophobie,problème de bave ça me rappelle quelqu'un?Non ça me rappelle personne.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    7. Je crois plutôt que ceux qui se focalisent sur ma personne sont d'une stupidité crasse et devraient consulter, comme compulsifs obsessionnels. Combien de posts insultants Jean et François (voire un cumul d'autres pseudos inventés en sus pour embrouiller et manipuler davantage), sans intérêt aucun pour les autres, avez-vous envoyés, pour satisfaire vos tempéraments caractériels, fanatiques ? Les avez-vous comptés ?

      Janus et moi avons beaucoup de points de vue idéologiques différents. Mais lui a au moins la courtoisie de répondre par des arguments (que l'on peut toujours contester aussi) d'idée, et non des stupides agressions d'individus. Je pense qu'il y a une différence d'éducation.

      Sur le plan idéologique, je ne suis pas non plus toujours en accord avec Herman, mais lui sait se montrer correct également.
      C'est au caractère que j'évalue la valeur des gens, bien plus qu'à leurs opinions. Il y a en a d'autres aussi fort sympathiques, comme Ivan, même s'il n'est pas toujours compris, ou Dreamer, ou CC. et les filles.D'autres encore,qui m'apprennent malgré tout beaucoup en technique, quelque soient nos divergences, comme Dijon. Et plein d'autres sûrement anonymes.

      Cela me permet encore de bien voir qui je supporterais, qui je ne supporterais pas dans un groupe.

      Personne

      Supprimer
    8. Bon, je crois que j'ai fait le tour de la question. Quand un type qui passe son temps à insulter tout le monde n'en est même pas conscient et se plaint de l'incorrection des autres, le diagnostic est assez facile à poser. Au moins, nous savons maintenant qu'il ne faut ni s'en approcher ni lui apprendre quoi que ce soit. Et maintenant il est temps d'arrêter de nourrir le troll, je passe à autre chose. Et pour les autres, à bientôt.

      Supprimer
  18. Merci Pierre ! J'ai vu passer ce film sur Netflix mais j'hésitais... je le verrai du coup. :-)

    RépondreSupprimer
  19. Certains vont pouvoir être contents, je pars en vacances. Quand ils auront fini de devider leur bile dans ce qu'ils prennent pour un crachoir ( le commentarium), ils n'auront sans doute plus grand chose à dire. Cela fera des vacances aussi aux autres.

    Merci Pierre Templar pour vos articles, richement et soigneusement introduits. Bonnes vacances à ceux qui en prennent.

    Personne

    RépondreSupprimer
  20. Merci pierre le film à l'air intéressant je vais "récupérer" un code netflix pour pouvoir le visionner ;)

    RépondreSupprimer
  21. bonjour à tous et à toutes?je vous remercie Pierre pour le conseil de prendre le temps de regarder ce film .Je le visionne ce soir, et d’après vos dire, je suis sur de ne pas être déçu.Encore merci.Anonyme du du 7/et 8 août d'abord bonnes vacances.Je vie avec un personne (oui féminine, je rigole)qui m'a dit il y a 23 ans, "Si chacun sait , ou plutôt est conscient de sa place dans une vie à deux , bien de problèmes seront évités.La j'ai commencé et il était temps à revoir ma copie.Je fais bref, pour reprendre ce mot simple mais plein de réflexion: "La complémentarité".Le sujet proposé par Pierre est encore une fois ardu. Loin de toutes les symboliques, et blabla inutiles,faisons nous le bon choix.Oui chacun devra décider, , en amont les liens amicaux tissés résisteront- ils, j’arrête là car ça serait très très long .C'est vrai qu'au delà des costards taillés sur mesure sur les femmes, nous les mecs parfois on devrait faire profil bas,mais voila ,les racines du Male Supérieur, même avec Mosanto sont tenaces.Maintenant quand aux phobies et autres je pense, qu'il y aura des choses plus sérieuse à gérer, donc prendre sur sois Quand à ceux qui matent à coups de de trique ou autres, je pense qu'ils seront vite éliminés.Dans mon entourage, ou je parle avec des amis de ce genre de situation, j'ai été agréablement surpris par la réaction de ces femmes.Maintenant pour être toujours dans le sujet, nous sommes toujours le popotin entre deux chaises, c'est à dire, au delà de toutes les situations envisageable, c'est d'arriver à faire le bon choix , et d’être le plus réactif possible, dans toutes situations .B V et à bientôt de vous lire.

    RépondreSupprimer
  22. une autre bonne raison de rester chez soi,ceux qui ont vécu l'exode n'ont a leur retour retrouvé que maison et appartement pillés,quand ils n'ont pas pu arriver au bon port prévu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. excellent mot Janus.. EXODE, il y a mille fois plus de chance si on part de chez soi de vivre un exode que de "prendre la verte" Prendre la verte, c'est un acte volontaire plus ou moins préparé , réflechis.. mais si on doit prendre la verte, c'est qu'il n'y a plus d'autres issues.. et il y aura des colonnes énormes de gens qui eux ne l'auront pas réfléchis mais qui seront aussi sur les routes et les chemins.. comme j'ai dit dans l'article précédent avec humour noir (mal perçus) Il va y en avoir des tentes 2secondes installées partout en France dans la verte.. de plus l'exode peut étre un effet de masse ou de peur plus ou moins irraisonnée de personnes qui auraient pu rester chez eux.. Exemple ma grand mére est morte sous un bonbardement anglais lors de la derniére guerre mondiale (les cotes tenues par les allemands).. mon grand pére cherchant son épouse disparue a paniqué et a mis sur les routes de l'exode ses 2 filles de 12 et 8 ans avec des voisins.. sauf que les voisins ont vite largués les 2 enfants.. pas le temps ... ma mére et sa petite soeur on suivis la troupe et par un hasard on atterrit dans une ferme ou ils ont été recueillis.. 2 ans aprés ils revenaient vers leur pére.. leur maison était intact et la vie y avait été relativement calme ..

      Supprimer
  23. bonjour,
    je viens régulièrement sur ce blog et n'ai publié que deux fois celle-ci comprise...
    j'aime la qualité des articles, les choix laissés aux individus d'adapter ces conseils à leurs propres particularités singulières.
    j'attends un nouveau sujet à vrai dire: je me pose souvent la question de savoir si la meilleur solution en cas d'attaque délibérée de mon domicile (j'habite à la campagne) serait de repousser l'ennemi quitte à attirer l'attention sur moi de la part des autorités et du voisinage, ou bien simplement supprimer la menace dans la plus totale discrétion...Et dans ce cas quel serait le meilleur moyen pour y arriver. C'est une véritable interrogation pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout dépend de l'attaque et du contexte ,discrètement ? pourquoi?l'élimination d'ennemis ne se conçois que dans le cadre d'un chaos sans état de droit et alors au contraire une bonne pub du genre "faut pas passer par ici "pour les malandrins serait la bienvenue ;dans l'autre cas que vous invoquez avec "autorités restantes et efficaces" il ne peut s'agir que de légitime défense et là encore peut importe la discrétion,j'ai du mal à comprendre vos "motivations"

      Supprimer
    2. Bien poser le problème c'est déjà une partie de la solution.
      Une attaque délibérée de votre domicile ? Avant cahos ?
      Est ce bien raisonnable ?
      Une intrusion , un cambriolage , certes !
      Des moyens de défense passive , une bonne assurance , une plainte aux autorités .
      Après cahos , que changera de faire du bruit ou d'être vu si vous avez les moyens appropriés en réponse à une attaque délibérée qui reste à définir.
      Votre question ( la vraie comme pour tout le monde ) est : quand les autorités n'exerceront plus leur autorité exclusive pour avoir la liberté de choix de mes moyens de defense ?
      Place à nos éminents commentateurs professionnellement qualifiés du blog , connus et reconnus , mesdames, messieurs , à vous l'honneur !
      Cdlt.
      Vianney.

      Supprimer
    3. Salut,tu peux regarder l'affaire Gregory Patriarche 18 juin 2004.
      Cela répond peut être à une partie de ta question.
      Bien à toi.
      Yorick

      Supprimer
    4. Comme d'autres l'ont dit, une fois une situation de vrai chaos installée (plus d'autorités publiques fonctionnelles), pas besoin d'être discret, au contraire.
      Si on se place avant, il reste 2 cas de figure:
      -ou on est en situation de légitime défense et on peut penser ne pas avoir besoin de se cacher des autorités. Mais il faut savoir que 80% des personnes en situation légale de se défendre sont quand même incarcérées (statistique interne au Ministère de la Justice d'il y a quelques années)
      -soit on envisage une riposte non proportionnée (donc hors légitime défense).
      Dans ce cas, il y aura enquête et il faut se croire très fort pour penser berner les autorités qui auront des semaines ou des mois pour démêler calmement l'affaire. Parce que, pour s'en sortir, c'est un dangereux quitte ou double : ou on arrive à faire croire que c'était quand même une défense légitime ou on plonge profond.
      Et, dans tous es cas, qu'est-ce qui garantit qu'on a fait "discrètement" disparaître tous les éléments contraires ? (comment être certain du nombre d'assaillant et qu'il ne va pas y en avoir un qui va se révéler ensuite ?).
      C'est un espoir impossible. Si les autorités sont encore là, elles seront l'adversaire. Elles s'en prennent toujours beaucoup mieux aux victimes qu'aux agresseurs. C'est une constante. Incapables de défendre l'agressé mais très compétentes pour l'agresser ensuite à leur tour.
      C'est comme ça. Il n'y a donc aucune bonne réponse à la question posée tant que le système judiciaire sera ce qu'il est. Son but est de maintenir un semblant d'ordre, pas de faire justice.

      Supprimer
    5. Bonsoir,

      Pour infos...
      Que ce soit en temps de guerre ou chaos, il y a des règles....
      Elles sont détaillées par les Conventions de Genève et concerne autant les (MILITAIRES) que les (CIVILS)..

      Celle qui pourrais le plus nous concerner serais "l'homicide intentionnel" qui désigne l’acte par lequel un être humain se donne le droit de tuer un autre être humain.
      celle-ci est sévèrement punissable mais il y en a d'autres comme les pillages de biens publics ou privés..Destructions sans motif des villes et des villages...Tortures..Détention illégale..Prise d’otages Ect...

      PS: Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut se référer a ces règles mais comme on dis (un homme averti en vaut deux)

      CDT... TEZAK



      Supprimer
    6. merci à tous (et toutes?) pour vos réponses. Elles confirment mes interrogations. Je pense plutôt les situer dans un contexte pré-chaos comme celui que nous vivons actuellement. J'ai observé que l'invasion que nous subissons s'éloigne de plus en plus des grandes villes et atteint désormais les grandes couronnes à la limite des champs cultivés.J'ai vu de jeunes hommes engueniller et déambuler sans raison dans des quartiers de grande périphérie habituellement désertes aux heures très matinales.Je pense que des maraudes vont bientôt s'aventurer en territoire rural avec inévitablement des incursions nocturnes dans les propriétés. Ces maraudes devraient être limitées au plus (j'espère!) à deux ou trois individus et je resterai à l'affût des aboiements locaux pour me mettre en alerte. Quoi qu'il en soit, personnellement, et même si je suis bien outillé, je pense m'équiper d'une arbalète et de sacs poubelles de 130L en attendant l'ordre de mobilisation générale... Bon courage à tous et que le Grand Esprit vous soit clément.

      Supprimer
    7. Je vais être plus clair anonyme du 10 août 2018 10:24.Il ne faut JAMAIS transformer son domicile en scène de crime;JAMAIS.
      Il te faut prendre contact avec le voisinage,faire des pétitions;c'est très bien la pétition,ça sert à rien,mais elle permet de prendre contact avec le voisinage,et de transmettre le tout au Maire.
      On se réunit et on discute.
      On trie les voisins (fachos,bobos,normaux,peureux,etc)
      On glisse ensuite sur un mode" voisins vigilants" virer les fous(impératif).On met en place une cellule de surveillance H24
      relever les plaques d'immatriculation des véhicules,couleurs,marques et heures des maraudes(se faire aider par des caméras illégales(mais pas le dire).
      Il faut signaler tous véhicule garé dans les bois par exemple et dont on ne connait pas le propriétaire.
      Téléphoner aux forces de l'ordre de manière systématique.(l'appel est enregistré).
      Les gendarmes et policiers seront ravis de cette collecte de renseignements,qui leur permettront de cibler les réseaux;les contrôles vont se multiplier,et vous aurez la paix.Il va juste falloir tenir bon(y compris nerveusement).
      Pas une seule arme au sens strict du terme ne doit être montrée (sinon vous serez filmés, dénoncés et condamnés).Arme à feu sortie égale garde à vue,d'une situation de victime on devient coupable.
      Une zone rurale correctement quadrillée ,promeneurs,chasseurs,surveillance des incendies etc est beaucoup plus difficile à "envahir" qu'une zone urbaine.
      C'est malheureux à dire mais la délinquance se déplace,si ça devient trop compliqué,d'autres devront s'organiser.
      Certains vont trouver à cette méthode des air de délation(années 40),c'est pas glorieux.
      Un mort va vous coûter combien?
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    8. Cet article plein de bon sens, résume l'attitude à avoir de nos jours.

      Supprimer
  24. anonyme de 11H30.. en cas de chaos.. l'attention sur toi est secondaire, il te faut sauver ta peau et ta famille.. les biens on s'en fout un peu.. tu parles d'une attaque délibérée.. ta réponse doit étre adaptée.. et on en revient au concept "rester chez soi" chez toi tu connais les points forts les points faibles , parfaitement les angles de défense selon l'architecture etc.. pour ma part chez moi, ma stratégie de défense c'est la rationalité au maximum des calibres de défense , ça tourne principalement autour du 12 avec plusieurs armes de ce même calibre.. quelques boites ouvertes sur la table et des fusils a chaque ouverture.. simple et efficace .. en campagne évalue le tir lointain.. des spécialistes te diront les bons calibres.. moi c'est maxi 150m voir 200m j'ai choisis le 222 stockable a volonté sans limite pas trop cher et plus péchu que le 22..

    RépondreSupprimer
  25. Dit Pierre ce serait bien de parler des animaux de compagnie dans le chaos.

    certaines races de chien pourraient nous "sauver" la vie dans certaine situation ou au contraire nous enterrer (genre le York qui aboie pour rien alors que tu te caches ou que tu taille un bout de brousse..).

    Sans rentrer dans les détailles mon choix c'est porté sur les border colie, les bergers australiens robuste ils peuvent vous suivre sur des kilomètres, ils n'aboient pas (en principe si bien dressés) sauf danger.
    Ils trouve trés vite les "sources" d'eaux en pleine nature bien avant vous, ils sont sans etre des moloss capable de défendre leur maîtres auxquels ils sont trés attaché,
    ils vivent en bonne santé longtemps et ne consomme pas trop de nourriture, ils ne sont pas fugueur tout en étant capable d'aller loin devant et revenir aussi sec...
    ils supportent le chaud autant que le froid. Ils ne sont pas encombrant... bref ils ne seront pas un poids bien au contraire. Ils existe évidement d'autres races, malinois, patou mais cette race est parfaite pour etre a vos cotés en cas de chaos meme si c'est une bouche supplémentaire a nourrir.
    Ce sujet mériterait a mon sens d’être abordé.

    Bien a tous

    RépondreSupprimer
  26. Le rôle des jeunes,voir de adolescents,souvent perçus comme de charges pourrait également être étudié.Combien de personnes se rencontrent créent des liens amicaux ou autres grâce au milieu scolaire où évoluent leurs enfants respectifs.
    Les ados ne sont pas aussi superficiels qu'on pourrait le croire à priori,c'est d'ailleurs dommage qu'on n'en lise pas sur ce type de forum,alors qu'ils peuvent faire preuve d'ingéniosité.A mon avis le mouvement survivaliste aurait besoin à défaut d'idées neuves d'une autre manière de voir les choses,pour pouvoir se développer.
    Enfant je me rappelle que je coupais le bois,bêchais le jardin,ramassais les pommes de terre,coupais les betteraves aux vaches...etc je posais des lignes de fonds des collets,des nasses, des matoles;on utilisait le temps libre comme on pouvait y compris en mécanique.
    Je ne vois pas pourquoi les "enfants" actuels ne seraient pas capables des mêmes choses.
    Les filles bruyante (en rut comme des ânesses)ou les neuneus hyperconnectés c'est peut être un peu réducteur non?La caricature n'est elle pas dans l'oeil qui juge?
    Je connais d'ailleurs des jeunes qui sont très assidus à des parties d'air soft et mieux entraînés que moi.qu'ils jouent également en ligne,je vois pas ou est le problème.
    Par contre j'ai pu constater que les jeunes semblent "sous l'éteignoir";nous avons eu des problèmes de racailles et les premiers à agir ont été des gens d'un certain âge.Les jeunes sont venus plus tard mais de manière plus violente.
    Je pense souvent que nous aurons eu le mérite de faire en sorte que le ou les chocs soient amortis,mais s'il y a effondrement la solution viendra de gens plus jeunes.
    Bien à vous
    Yorick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Yorik!
      Bien sûr c'est sur les jeunes que repose l'avenir.
      Ce n'est pas pour moi que je prépare la survie, c'est pour mes enfants et petits enfants. Et ils comprennent certaines choses, même si pas encore tout.
      Même si j'aime la vie, je n'ai pas peur de la mort (on ne peut pas le savoir avant de la voir en face, ça a été la bonne surprise pour moi). Mais je n'aime pas renoncer et les enfants continueront, du moins je l'espère.
      C'est à nous de mettre en place ce qui leur sera utile, en attendant qu'ils prennent le relais.
      Je pense que tout le monde peut apporter des idées nouvelles, à condition de garder sa curiosité et son ouverture d'esprit, le pire étant les jugements a priori sur tout et n'importe quoi et la certitude d'avoir toujours raison.

      Supprimer
  27. Bonjour, j'ai un berger australien et je confirme, bon gardien, je sais lorsque quelqu'un s'approche de la maison, il ne quitte pas le périmètre, même si le portail est resté ouvert, mange peu et obéit au doigt et à l'oeil.
    Capable de suivre lors d'un footing et même lors de sorties VTT.
    Notre famille est enchantée de sa présence, pas de problème avec les enfants.
    C'est un chien qui sans etre agressif, est capable de se defendre (et je suis persuadé que les siens aussi.)

    Je pense que les changements climatiques sur notre planète ne vont pas simplifier nos problématiques, une autre idée d'article pour expliquer ce qui nous attend à ce niveau serait fort instructive et apréciée également...

    Bonne préparation à tous !

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour à tous,
    Pour rester dans le sujet des bonnes raisons de rester à la maison, nous avons mis une annonce sur le site "entraide-humanum.org" pour offrir un espace de repli et/ou de vie et les commodités que nous pouvons offrir, déjà 254 visites de la page et aucun contacts... Ou est le problème ?
    Constituer un noyau de communauté future semble bien difficile.
    Pourtant à mon avis l'échéance est proche, Mme LAGARDE du FMI n'arrête pas de parler de RESET financier, cela devrait alerter...
    En espérant ne pas être trop hors sujet,
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut La ferme de Roc,je suis allé sur le site;il est super.L'enthousiasme du début fait place à une sourde angoisse: Qui sont ces gens?Ils vont venir chez moi ?etc
      Rajoutez à ça les émissions style" je critique mon voisin,la ferme auberge,ou le gîte rural";on est de moins en moins emballé.
      Dîners de cons spécial immersion chez les survivalistes des gens vont me tourner en ridicule?
      Et si c'était une secte?
      Et puis c'est pas un hôtel chez moi.
      Cela fait des années que je travaille dans le conseil et je suis à chaque fois stupéfait par les objections qui me sont faites.
      C'est pourtant un beau projet.
      Je peux vous contacter?
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    2. Bonsoir Yorick,
      Pas de problème pour nous contacter, nous sommes ouverts à la discussion.
      Pour moi, se rencontrer et se parler de vive voix est indispensable avant de se lancer dans quoi que ce soit.
      Nous sommes tous différents, il est indispensable d'intégrer cela dès le départ.
      Ce dont vous parlez, j'y ai aussi pensé et réfléchi...
      Mais si personne ne fait rien, aucune chance d'avancer.
      Cordialement.

      Supprimer
    3. Re bonsoir,
      J'ai juste oublié de mentionner ceci :
      Nous sommes l'annonce "Emplacement en Dordogne".
      Et il est bien possible de nous ayons besoin de conseils afin de limiter la tendance à l'angoisse des potentiels contacts.
      Cordialement.

      Supprimer
    4. La ferme de Rocanadel,j'espère avoir réussi à vous envoyer un message;c'est la croix et la bannière ce site.
      Je pense que nous venons d'identifier un des problèmes.
      Cordialement et à bientôt si les Dieux de la connexion sont avec nous.Perso j'apprendrais bien le morse à ces machines du diable à grand coups de shillelagh.
      Mais voilà on peut pas...
      Bien à vous
      Yorick

      Supprimer
    5. Bonsoir,
      C'est un problème que je suspecte, la messagerie qui semble ne pas fonctionner...
      Cordialement.

      Supprimer
    6. Re bonsoir,
      Pour nous contacter avec certitude, utiliser l'adresse mel sur notre site Internet : lafermederocanadel.com
      Cordialement.

      Supprimer
    7. Bonjour Yorick,
      Comme je n'ai toujours rien reçu de vous,
      j'ai pris contact avec le Webmaster du site, le problème semble résolu.
      Mais pour pouvoir poster des messages, il est impératif de s'inscrire.
      Cordialement.

      Supprimer
  29. bonjour à tous.Pierre, j'ai regardé le film "How it ends" effectivement le sujet résume la situation d'un chaos soudain, le support de l'histoire ,aller chercher à 3000 kms sa bien aimée soit.Je doute fort que en ces temps la réussite soit au bout du chemin.Mais les clichés sont bien venus.Hélas , en une poignée de minutes c'est difficile de touts cerner?Ça donne tout de même le tempo d'une réalité latente.Entre "La route",et ce film, si on conjugue les deux,aie ,ça pique.Rester, partir, Exode, ou déportation volontaire, je pense que la réaction des individus seraient surprenante, le passage dans le film nous montre un des cas: "L échange d'un 4x4 contre une maison",une personne qui brave l'inconscience, l'autre qui assure, certes pour combien de temps une stabilité éphémère.Mais voila Pierre nous seront tous dans des cas différents confrontés aux même problèmes, mais la où ça fera la différence, sera : la panique, et son désordre, ceux qui feront face, et là peut être plus de chance, et encore comme dans le film, "Je braque, je tue, pour me barrer, mais où?J'en passe.A chaque cas cette différence s'imposera, bon grès malgré.Pour mon cas je pense que rester chez moi serait une pas mauvaise idée.Il n’empêche, que je me suis aussi sur l'idée d'un départ rapide, d'où une préparation ,je pense correcte.Restons humble , mais agissons le mieux possible.Oui nos compagnons à 4 pattes peuvent nous rendent le service qu'on ne pourra jamais leurs rendre:" La fidélité, et y en a même qui mourront pour nous.J'ai toujours eu des chiens, en temps de X chaos, je suis prêt à partager ma pitance sans problème avec eux.Etre fidèle oui, mais dans les 2 sens.Quand à la valeur de ces jeunes face à des réalités détonantes, fracassantes??? Je suis Charlie, je suis Nice et j'en passe.Pour l'instant, la pseudo justice de la légitime défense,"HA!HA!HA!, laissez moi rire. les flics armés leur propre justice les enferment. Pas le droit de buter les parasites, seulement être gentils.Bref comme je dis souvent, Tous les exemples, les conseils etc etc etc n'auront de valeurs que dans la conscience de nos actes.Merci Pierre voila encore un sujet , comme du poil à gratter sur une peau à vif, bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dreamer,je te conseille simplement de taper sur un moteur de recherche type Google "Jeunesse et résistance",par exemple.
      A croire que vous avez jamais été jeunes certains.C'est fou ça.
      C'est bien d'être blasé,moi ça ne me fait pas rire.Jour après jour,je lis des articles sur des meurtres ,des viols ,des vols avec violence.Tué pour un regard,une cigarette,pour un vélo dans le bus etc,tout ça a cessé de me faire rire(en fait ça m'a jamais fait rire).
      Je pense que beaucoup se sont plantés aux dernières élections,mais on voit bien que ce régime est incapable de faire respecter l'ordre.Je trouve pas ça drôle non-plus.
      Que des malheureux se fassent tuer par un kamikaze en camion le jour de la fête Nationale ne me fait pas rire non-plus.
      Je me pose juste la question du monde que nous laissons à la jeune génération?
      On est super fiers ,super intelligents, les plus beaux, les plus forts,on vous laisse "Le Chaos".
      je n'ai aucune envie de me substituer aux forces de l'ordres;je vais rester et essayer d'être utile.Un village c'est une sorte de grande famille.
      On va limiter la casse.
      Cordialement
      yorick

      Supprimer
    2. En essayant de ne pas trop raccourcir ni de carricaturer .. les jeunes se sont perdus dans l'immigration , mélange des races sans se mélanger . , de grandes villes avec plein d'infrastucture pour eux, mais ils se retrouvent en bande de quartier.. des écoles qui ont dévalorisé tous les diplomes.. BAC +2 sans savoir rien faire.. etc etc.. les bonnes valeurs on les retrouve plutot a la campagne.. petits villages , transmission de savoirs entre Papy et le petit fils.. proche de la nature, taille humaine... je suis veuf depuis des années, Issus du milieu agricole par leurs grands parents maternels, mes 2 filles cadres savent faire le beurre a la main.. savent tenir une maison savent cuisiner savent tenir un potager. Mes 2 fils savent chasser savent souder savent bricoler la mécanique savent faire véler une vache.. etc etc.. Merci Papy et Mamy.. moi et eux avons su transmettre des bonnes valeurs.. et au village ils ne sont pas les seuls.. donc oui il faut encore croire en la jeunesse.. même si elle est minoritaire.. et je ne parle pas des valeurs Chrétiennes .. pas celles d'apparat .. les simples et vraies..

      Supprimer
    3. Rappelez vous ce temps pas si lointain ou dans les classes des hussards noirs de la république on enseignait le matin à la première heure la leçon dite de "morale" puis venait l'heure dite elle aussi d'éducation civique la sochialie avec son chancre ,pardon ,son chantre mitterrand (enterré à Jarnac c'est tout dire!!!!) a balayé avec lui grace a 50% des français tout ce qui faisait notre république,le résultat c'est la génération du même nom,bonne a passer à la poubelle avec ses rejetons.Oui il faudra faire du neuf ,faire de l'homme en fait et nous comptons sur l'éducation que leur donnerons nos compagnes pour remettre les pendules à l'heure

      Supprimer
  30. " Dis moi quelle ville tu habites, je te dirai tes chances....!" .
    Pour alimenter le débat en infos : sur le site "Échelle de Jacob " , l'article du général P.Facon ( et bibliographie militaire sur le sujet ) intitulé Guerre en zone urbaine.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  31. Il y a un facteur psychologique qui fait que l'on se bat avec plus de hargne et de volonté quand on défend ce qui vous appartient,chez les animaux comme chez les hommes il faut déployer des forces très importantes pour déloger l'occupant légitime des lieux et il est tout aussi vrai que si la noix est trop dure a croquer l'assaillant se dit très vite que peut être il y a a proximité une cible plus facile,les premiers moments sont décisifs pour dévier les attaques sur un autre objectif que vos biens et personne,il est donc très important de mettre tout le paquet d'entrée de jeu,de même ; en combat de rue attaquer toujours en premier celui qui vous parait le plus fort, car ce n'est pas après 3 minutes (et c'est très très long!!!) que vous serez plus fort pour le battre.Quand on reste chez soi on sait ce que l'on défend et on met plus de coeur à l'ouvrage ,quitte a pratiquer la terre brulée si tout est foutu.La dissuation c'est faire comprendre à l'adversaire que le gain sera inférieur a ses pertes et de loin

    RépondreSupprimer
  32. bonjour à tous, Bonjour Anonyme du 10 Août 2018 de 21h56, non je ne suis pas blasé ,non Yorick je suis OK pour le principe, je ne ris pas des atrocités qui se multiplient, les forces de l'ordre il en faut.Ce serait pire que les westerns sans eux,derrière ils y a cette bande d'enfoirés qui leurs demandent l'impossible, mais surtout de pas faire de vagues, non?Les endroits où eux même sont en danger permanent , tous ces lieux de non droits , et j'en passe, Yorick , le système actuel , nous faut marcher la tete en bas, et pour te dire aussi que dans ces élections beaucoup se sont mis un bâton où je pense . "Trop Tard".Ça aussi je suis d'accord.Oui, que laissons nous...Certes je suis pour un maintient de la loi par des hommes de loi.Mais ceux qui font ces lois:à qui profite-t-elle????En bref, je suis en accord dans la suite de ton billet.Mais si, j'ai été aussi un jeune, les temps étaient différent,en mieux?, en pire?De plus je suis né en Cote d'ivoire, c'est dire, c’était aussi une autre jeunesse sans trop de difficultés.Sans oublier que les blancs en majorité étaient comme ceux d'aujourd'hui...Je suis arrivé j'avais 20 ans pour un dépaysement, c'en était un.Cordialement Yorick.
    Bonjour Janus, de la hargne, que oui qu'il en faut, , je serai de discuter après avoir agi, bien sur évitons les méprises ,mais elles seront inévitables, Les dommages collatéraux seront aussi inévitables,mais qui sera toujours dans la logique?Oui, dissuader , mais si c'est trop chaud...Bonne journée à vous.
    En re, relisant, les 10 façons de rester chez ,en cas où, pour moi , dans ma petite campagne les quelques petits avantages, me seront précieux.Au fait, juste une question /En quartiers, en ville plus simplement,pour les "besoins naturels" quand tout sera saturé, on fait "COMMENT"je dis bien peut être que dans la verte ça sera un peu mieux, à condition de s’être préparé à l'avance D'où la fameuse "Cabane Au Font du Jardin", c'est juste une question.Les 10 situations que Pierre nous délivre, sont trés pertinentes.Pour mon cas et je le dis très modestement, j'ai appris quelques rudiments de chirurgie. Savoir se servir de quelques outils, en autres scalpels et pinces, savoir suturer, et pour moi, je remercie ce toubib en Abidjan m'avoir expliquer , comment faire une trachéotomie.Spectaculaire, mais Oh combien" concluante . En bref, tous nos gestes ,de survie n'auront de bénéfices que si nous essayons de mettre en pratique au maximum nos acquis Je ne suis ni toubib, ni chirurgien, ni rien de pleins de choses.Je me regarde souvent à la glace, en me posant toujours la même question/ Sauras-tu mettre en valeur les quelques savoir que tu penses avoir? si ça pète, là maintenant .C'est à ce moment là que la modestie, et l'humilité prennent tout leurs sens.Bonne journée à vous

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour,
    Je lis régulièrement le blog, perso je resterai le maximum chez moi, je me vois mal évacuer ma mère de 82 ans et les 2 chats en voiture !!
    Déjà ça sera le chaos sur les routes etc.Je pense on se regroupera entre voisins pour s'organiser dans la résidence
    Le gros soucis c'est ce que si cela arrive au travail(je travaille dans usine classé seveso 2) pour rejoindre son domicile ça sera très compliquer car moi j'ai un fleuve à traverser

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Darksiam,
      s'il y a juste un fleuve ça reste faisable. Si tu es en voiture tu peux garder un bateau gonflable dans le coffre, ou même un matelas pneumatique si tu manques de place. Le plus ennuyeux est que tu seras ensuite à pieds.

      Supprimer
  34. Bonsoir darksiam. Evaccuer avec sa maman de 82 ans ( la mienne 85 !)où faire d'avance son deuil!! quel terrible dilemme. Seul et maintenant sans attaches sentimentales,pour moi il n'y aura pas de tripotage des neurones (d'autant plus que je suis dans un groupe constitué ou chacun a une fonction future)il n'empêche que le moment M d'une prise de décision; "je reste avec toi, maman et on va faire Cameron !!!" ou: "adieu maman je pars à la chasse aux zombies" cela l'espace de quelques minutes (car ça commence à hurler dans le bas du village) cela donc, pour un fils seul avec sa veille mère sera "le pétage de fusible définitif" et sans retour possible à un mental civilisé. Chers amis et amies, vous parlez souvent du fait qu'il vous faudra gérer/assumer/protéger la famille, l'épouse et les enfants dont la peur, la faim, le stress, la (les) maladie...seront de grosse complications en plus du reste!! combien vous avez raisons,et combien je vous comprend. D'autres (tant mieux où hélas) n'on plus personne sauf une vieille maman où un vieux père "alzeimer".Quelques larmes sincères, un poul qui monte à 180 et...la parole au 12! J'y suis hélas résolus depuis longtemps. Darksiam, avez vous déjà pris des contacts discrets mais sérieux avec vos voisins ? c'est pas facile,facile ! on passe très vite pour un "parano/psycho/facho...." Amitiés à tous. Force et Honneur.Didier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Didier, enfin voila pour moi le sujet qui blesse.Oui DIDIER là, le choix sera "CORNÉLIEN ou pas. Rester chez soi, ou non, voir qu'on pourra faire ou ne pas faire face à une situation terrible.Mourir ensemble, ou....La conscience nous torturera,dans le tréfonds de notre âme, même si on a le max pour survivre, la question sera toujours la même : "Je reste ou je pars? ".Je pense que c'est un point clé d'une bien triste réalité.Etant plus jeune, dois-je,au delà tous sacrifier une personne qui m'est chère, sinon c'est le reste qui est voué à l'échec, ou je reste mais c'est tout de même perdu.C'est valable aussi pour les enfants et j'en passe.Didier, ce sujet devrait être je pense soulevé.C'est bien la technique est....Mais sommes nous capable, de prendre d'atroces décisions.Je peux vous dire que moi aussi , j'ai déjà depuis longtemps fais mon choix.Bonne journée à vous

      Supprimer
    2. @didier, mes voisins c'est des vieux pas sur de pouvoir compter sur eux

      Supprimer
  35. Attention à ce que tu écris, Didier!
    En rentrant de vacances, quelqu'un (ou personne) va t'accuser de prendre cette décision par sadisme...
    Je compatis, ayant déjà perdu mes parents je ne me trouverai pas dans cette horrible situation mais j'imagine sans peine le déchirement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Didier,ma compassion vous est acquise comme a tout ceux qui sont dans cette perspective,les exigences naturelles du monde faisaient qu'il n'y a pas si longtemps ,dans les maisons familiales on s'occupait des vieux qui eux mêmes s'occupaient des jeunes,ne pleuront pas sur ce passé naturel.Les vieux tout comme les jeunes resteront à la maison,c'est cette configuration qui doit être prise en compte ,on vit ensemble et si il le faut on meurt ensemble , plutôt qu'être poursuivi tout le restant de sa misérable vie par la vision de ceux que nous laisserions en arrière.On joue avec les cartes que la vie nous a donné ou que nous avons créées,je suis sûr que dans cette occurence mes parents m'auraient enjoint de partir devant une adversité irréductible en leur laissant un 12 pour continuer le job ... et je ne serai pas parti,on ne capitule pas devant les liens du sang,du moins pas chez nous,maintenant je ne jette pas l'oprobe pour ceux qui ne pourraient pas faire autrement ,c'est affaire personnelle,et ça ne se discute pas en termes de bien ou mal.Cordialement a tous

      Supprimer
    2. Bonjour François, hélas vous avez bien raison , de mettre en garde.Notre société, a volontairement ramollis des cerveaux,la facilité à l'heure d'aujourd'hui est de mise.On nous fabrique de l'inutile , et une forte population le boit comme un vin nouveau. Bonne journée à vous

      Supprimer
    3. Le problème est d'autant plus grand,qu'il n'y a que peu de gens qui vivent avec leurs aînés.
      Imaginez tous ceux qui sont en milieu hospitalier.Je crois que Janus a très bien posé le problème pour tous ceux qui vivent en "villages".On va essayer de vexer personne.
      Les enfants et les personnes âgées avaient leurs places.Je me rappelle la Grand-Mère qui se levait à 4 heures pour allumer le feu dans la cheminée;le réservoir d'eau (antique chauffe eau )était dans l'âtre.C'était d'ailleurs elle aussi qui plaçait "le moine"(sorte de bassinoire) dans le lit afin de le chauffer.
      Eduquer et surveiller les enfants faisaient parti du rôle des anciens.
      D'un autre côté je repense aux carnages faits par les ottomans en 1529 sur les 4000 Viennois vieillards,femmes et enfants,que les défenseurs avaient éloignés de la ville.
      Plus proches de nous des carnages du même ordre nous montrent que les lois de la guerre sont de la foutaise chez beaucoup;et en s'attendant au pire de la part de certains,on peut être encore en deçà de la réalité.
      Il n'y a pas de pitié pour l'âge,ni l'état de santé lors des épurations ethniques.
      Mais la courtoisie est souvent aux abonnés absents quand il s'agit de monter dans la chaloupe.
      Je te rejoins Janus complètement sur la fin de ton post.
      C'est pour ces raisons que je pense que la BAD doit être de la taille d'une région et non de celle d'une maison.
      Plus nous serons prêt et moins il y aura de casse(chez nous).
      Bon courage à tous
      Yorick

      Supprimer
  36. Bonjour à vous toutes et tous.Merci darksiam, françois, janus 2a, dreamer et yorick pour vos remarques et réflexions. Quel terrible dilemme que le devenir de nos anciens en perte total où partielle d'autonomie ! j'espère ne pas être hors sujet mais voila: j'ai eu l'occasion, des centaines de fois d'intervenir dans des structures d'accueil/3ème âge, la plupart du temps la nuit où à l'heure du "col du fémur!" (fin de nuit et premier pipi!). Ces structures MAS, Ehpad, CHS et autres maisons familiales sont un joli gâteau pour la racaille en chasse ! cerise sur ce gâteau, elles sont indéfendables et,la nuit seulement 2/3 soignantes pour des dizaines d'anciens. Ces structures ont une réserve de nourriture, d'eau et...les biens et valeurs des résidents.Parfois en ville, souvent isolées ou à l'écart, sauf à positionner dans chacune un groupe de combat/Légion, le jour du grand soir !(heu, c'est presque du Pierre Dac) le passage rapide à la casserole est presque assurer.Les zombies le savent.Quoi faire? Ps: une remarque qui n'engage que moi: toutes ces structures sont majoritairement composées d'anciens de type "gaulois"! extrêmement rare les anciens: viet/black/gris/rouge/vert (eux sont avec leurs familles jusqu'à la fin!)donc les zombies n'auront pas d'état d'âme. Amitiés à vous tous. Force et Honneur.Didier.

    RépondreSupprimer
  37. bonsoir Didier,pour être toujours dans les rails,les donnés de Pierre sont toujours de très bonnes factures.Pour celle de rester éventuellement chez soi,la aussi ça met le cerveau en ébullition.Si on fait la somme de toutes les idées, recommandations, de tous les exemples donnés:gérer toutes ces choses,à la fois...Y a malaise dans la soupe, je crois.Effectivement, en admettant qu'on soit à peu prés en équilibre, faces aux situations exposées, notre société, a toujours fait miroité ses leurs.J'en viens à nos anciens.ha! les douces maisons de retraites, n'est ce pas? pour beaucoup se sont plutôt des mouroirs autorisés, non ?Didier je suis je pense comme toute personne interpellé par le sujet.Q'en fait-on?...Mais là ne s'arrete pas les problèmes bien sur?et les asiles psychiatriques, et ces prisons bondées de...je passe les qualificatifs.Je vais stopper là car je passerai la nuit à égrainer les situations.Nous sommes tous face à cette problématique, toujours ok ,pour chaque jour, on révise notre copie, le oui, le non ,bon pas bon, je tire, ou l'empathie, peut être me fera mourir.Dois-je abandonner, et je garde en moi tous les remords de l'enfer, ou, je suis capable d'effacer mes actes?Pour moi gérer les moments les plus critiques, surtout quand il s'agit de la famille, OUF!à l'heure actuelle les familles , mais je pense aux anciens dispersés parfois oubliés, paieront cash , un crash quelconque .En contractant au max, bien préparés, une communauté créé, qui fonctionne potable-ment en cas....Mais les autres on fait quoi????Je pense que la poudre parlera plus souvent que les bonnes actions, si chaos il y a un jour, une forte majorité sera décimée , groupe en camping tactique, ou autre , je pense Didier que la réelle raison , sera de rester en vie.A un moment donné , avant d'avoir un soupçon d’accalmie, c'est un miasme délétère qu'il faudra franchir, avec ou sans famille, ou tout autres choses.Sur papier c'est facile, se préparer en temps de calme c'est plus que beaucoup bien, mais quand la réalité , avec ses doigts crochus nous prendra la gorge, là nous seront au pied du mur, et je pense aussi malheureusement ce sont le plus forts qui émergerons, en attendant, profitons de faire nos armes et le mieux si possible, mais aimons nous sincèrement aujourd'hui, pas pendant la tempête, y aura surement d'autres à faire plus complexes.
    cordialement Dreamer

    RépondreSupprimer
  38. bonjour à tous, mes parents sont toujours vivants, pratiquement autonomes, ma mere a 88 ans , bon pied , bon oeil et conduit toujours mais sur de courtes distances.ils sont à quelques kilometres, bien evidemment j'irai les chercher si ça tourne au vinaigre. quel que soient les risques. ils ont connu les bombardements en perpendiculaire direct et curieusement sont les plus réceptifs à ce qui se passe actuellement. ils savent ce qu'ils ont à faire, grace à ce site je leur ai fait une liste et il y a ce qu'il faut en vivres, eau et médicaments. quands à évacuer, si il faut y aller à pieds, je sents bien que nous n'irons pas loin, sauf par la mer. devant ce probleme je suis tres partagé et je n'ai pas encore de solution définitive.
    alors rester et faire Camérone, j'ai deja vécu une situation ressemblante, mais j'ai 60 ans , je tiens la forme mais je ne suis plus opérationnel à 100%, si je ne pouvais suivre ou constituais un risque trops grand pour les miens, je pense que je resterai avec ce bon vieux 12 ou autre , avec l'espoir de retarder les racailles et plus si affinité.mais hors de question de tomber vivant entre leurs sales pattes.
    bon ceci n'est pas tres constructif, mais il faut tout envisager en cas d'évacuation forcée, meme si je suis pas trops mal avancé dans mes préparatifs pour les miens et moi (et mon clan familial élargi). j'ai maintenant un bon toutou, excellente sonnette quands ça s'approche de chez moi .c'est l'été et ça voyage dur pour rempailler les chaises si vous voyez ce que je veux dire. maintenant pour se distraire, j'attends dans la fievre, le proces du lieutenant colonel en CDD de la garde présidentielle, sauf épidémie de fievre aphteuse.
    bonne préparation à tous HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Herman je crois que ce lieutenant colonel avait dejà eu une crise de saturnisme aigue,une rechute brutale n'est pas a écarter,d'autres virus existent,je pense que le procès mettra du temps a trouver son épilogue(une petite dizaine d'années) et que d'ici là son pronostic vital est engagé ou sa lobotomie a son insu contre son gré.

      Supprimer
  39. Après les commentaires de Janus et de Hermann, je crois qu'il faudrait préciser au moins une chose ou deux.
    Il n'y a pas de bonne solution lorsqu'il faut choisir d'abandonner ou de sacrifier un de ses proches. Il faut essayer de trouver la moins mauvaise dans le contexte précis.
    Si j'avais été seul avec mes parents, je pense que j'aurais fait Camerone. Mais quand il y a en plus la charge de plus jeunes, la décision est plus difficile. Il me semble qu'il faut privilégier la survie de ceux qui prendront la suite et les guider dans cette direction, quitte à laisser les plus anciens en route. De même, quand je deviendrai une charge (j'ai 62 ans), j'aurai une décision personnelle à prendre.

    RépondreSupprimer
  40. Herman bonjour .
    Une petite baisse de moral ? Ah! Non pas vous ......
    Discutons gentiment, voulez vous ?
    Une carte, votre position sur cette,carte, positionnement des endroits urbanisés & isolés , les isoles sont forcément à l'intérieur des terres et peu attractifs au contraire des résidences en bord de mer.
    Ma famille par mon père est originaire de pleyben , 27 kms de la mer de mémoire.
    Gamin , je jouais dans les bois , les écrevisses dans les ruisseaux, les baies comestibles, les serpents aussi, déjà quelques maisons abandonnées , plus tard j'ai lu l'histoire de cette légion romaine totalement anéantie en forêt profonde par les germains, instructif, à méditer.
    Une position pré-positionnée meme inconfortable selon nos critères de " civilisé" peut faire l'affaire.
    Un groupe ne vaut que par son maillon le plus faible , s'organiser en intégrant les plus faibles , of course !
    Vous avez 2 filles je crois, à priori 2 hommes pourront se joindre à votre groupe le moment venu , c'est une loi incontournable du genre humain.
    La forme physique est ce qu'elle est , le " caractère" lui doit se maintenir , à mon sens ( je souris en disant cela ) vous n'en manquez pas et il ne semble pas faiblir......
    Une île ? Pourquoi sera-t-elle plus facile à défendre et encore plus difficile à quitter si nécessaire ( comme le disait Robinson Crusoe ou la famille des Robinson suisses ! ) . Pour moi, je me sentirai DÉJÀ dans un piège , chacun voit.
    Félicitations pour la famille élargie avec l'arrivée de votre chien . Les 2 miens le saluent.
    Au contraire des humains , ils ne trahissent pas .
    Au passage , la médecine vétérinaire préconise les batards plutôt que les chiens de race comportant un risque génétique dégénératif ( la consanguinité comme pour les humains ) .
    Les élevages sont le reflet de notre époque : Money par les Pink Floyd.
    La rentrée devrait être animée plus quelque nouveautés scandaleuses en prime, histoire de souffler sur les braises.
    Les conversations futures ne devraient pas manquer de sujets.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  41. janus 2a
    une crise de saturnisme serait déjà arrivée à ce lieutenant colonel je pouffe ; ça me rappelle ce qui était arrivé au responsable des chasses presidentielles à l'élysée, un bien triste suicide selon les commentaires autorisés (je repouffe). j'espere que prochainement des langues vont se délier. HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
  42. Vianney bonjour.
    une petite baisse de moral due, je suppose au retour des vacances sur mon ile. mais j'y retournerai le mois prochain pour decouper du bois.
    efffectivement j'ai un beau batard avec une bonne bouille, c'est un melange de beauceron et de border collie, un peu foufou et tetu comme une mule mais tres endurant et puissant.un de mes enfants est à l'etranger et je ne lui conseille pas de rentrer, mes deux filles sont heureusement pas des chochottes couineuses genre télé réalité, une sait tirer et l'autre est dans le milieu de l'élevage, ça pourra etre utile.
    Pleyben , j'ai connu, ayant vécu à Morlaix jusqu'à mon depart sous l'uniforme . j'ai choisi une zone pres de la mer, avec un peu de monde mais pas trops comme residence actuelle et comme BAD. mes cousins qui partagent mes conceptions sont prévenus et font de meme en d'autres coins joignables.
    effectivement, j'ai moi meme vu dans la riante campagnes quelques docteurs en physique nucléaire baguenaudant, ça se rapproche!
    certes François a raison, il faut prendre la décision qui n'obère pas l'avenir, et si je suis concerné, je n'ai plus qu'à me trouver quelques mills et en garder une bien précieusement pour le cas ou j'inviterai des docteurs en physique nucléaire à frapper l'huis de Saint-Pierre avec moi. (ou que les Walkyries m'emmennent au festin d'Odin ).effectivement il faut garder humour, esprit et dérision pour ce qui se prépare en meme temps que l' impedimenta divers . au moins la situation politique le permet. bonne preparation à tous HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.