15 avril 2021

La gestion des déchets en temps de crise

Cette semaine, histoire de nous aérer les idées, nous allons parler de chiottes et de poubelles. En effet, plus que tout autre facteur, la simple propagation de la saleté peut conduire à une explosion de maladies susceptibles d'impacter un grand nombre de personnes, en particulier celles qui vivent dans un espace restreint pendant une longue période.

Le contrôle adéquat des déchets humains, des ordures et même des défunts sont des préoccupations sérieuses que vous devrez être prêt à gérer lorsqu'il n'y aura plus personne d'autre pour le faire à votre place. Et ne pas s'occuper de ces choses éminemment matérielles aurait des conséquences désastreuses...


Ce n'est peut-être pas beau à voir, et ce n'est certainement pas amusant d'en parler. Je conçois parfaitement que l'on préfère se visualiser en Punisher dans un scénario d'apocalypse plutôt qu'en bipède accroupi en train de larguer sa pèche - moi le premier - mais le sujet est important. 

Dans l'article d'aujourd'hui, nous traiterons donc des préoccupations et procédures sanitaires d'urgence pour les scénarios de chaos. Car pour autant que je me souvienne, c'est un point qui n'a pas été étudié en détail dans nos colonnes.


L'assainissement est essentiel à la survie

Il n'existe aucune civilisation, de la plus avancée à la plus primitive, qui ne dépende pas entièrement de bonnes procédures d'assainissement pour éviter les maladies. Il est difficile de croire, a priori, que d'humbles microbes de toutes sortes ont été responsables de la majeure partie des décès massifs survenus au cours de l'histoire de l'humanité, et pourtant...

Dans le monde entier, deux milliards de personnes vivent dans des régions où les systèmes d'égouts, les toilettes et autres équipements sanitaires que nous tenons chez nous comme autant d'acquis sont considérés là-bas comme "inadéquats".

Il en résulte inévitablement un manque de propreté qui favorise l'apparition de maladies comme la dysenterie, le choléra et autres.

Avant de se féliciter de nos réalisations, rappelons-nous qu'une seule mauvaise journée ou une série de mauvaises passes pourrait nous amener à vivre dans des conditions très similaires en raison de la perte des services publics ou privés de gestion des déchets.

Dans un tel scénario, la propreté, le traitement des déchets, des ordures et autres vecteurs de peste vont devenir un impératif de survie. Si vous vous trompez, ou si vous négligez carrément cet aspect, vous et votre groupe risquez de mourir d'une mort terrible et éprouvante.

Heureusement, ces compétences ne sont pas particulièrement difficiles à acquérir et quelques préparatifs simples et peu coûteux peuvent vous donner une longueur d'avance. Il est préférable que vous vous engagiez à acquérir ces compétences et à élaborer un plan d'assainissement dès maintenant, avant d'être obligé de faire face plus tard à la triste réalité.


Maladies typiques causées par le manque d'hygiène

Des maladies comme la grippe, l'hépatite, le choléra, le typhus et la peste ont fait des millions et des millions de victimes au total, et toutes sont exacerbées et favorisées par un assainissement inadéquat ou inexistant.

Mais lorsqu'il s'agit d'agents pathogènes liés à la saleté, aucun n'est plus tristement célèbre que la dysenterie. Même lorsque des menaces apparemment plus sérieuses sont présentes, la dysenterie est souvent l'outil de choix de la Faucheuse.

Tout au long de notre histoire moderne, la dysenterie a provoqué des centaines de milliers de décès, même au milieu de zones de guerre actives.

Pendant la guerre hispano-américaine, elle a tué plus de gens que les combats eux-mêmes. Cela mérite réflexion. La même chose pourrait vous arriver à vous et aux vôtres lorsque vous essayerez de survivre aux conséquences d'une catastrophe majeure.

La dysenterie est une maladie hideuse, qui provoque une inflammation des intestins. Les symptômes sont horribles et dégoûtants ; des crampes abdominales paralysantes, une forte fièvre et une diarrhée interminable, souvent sanglante. Aussi grave que cela puisse paraître, la situation peut encore empirer, la déshydratation et le choc électrolytique étant pratiquement garantis.

La faiblesse et l'incapacité qui en résultent font qu'il est extrêmement difficile de s'occuper de soi-même, et constituent une (autre) épreuve sévère pour les personnes qui s'occupent des malades ; rester couché dans sa propre crasse est un excellent moyen de propager des germes fécaux aux gens qui tentent de vous aider.

La dysenterie peut faire des ravages dans tout groupe de personnes qui doivent vivre à proximité les unes des autres, ce qui en fait une menace permanente dans une situation de survie où les normes d'hygiène commencent à se dégrader. Nous verrons comment s'en prémunir.




Les principaux risques en matière d'assainissement

En ce qui concerne l'assainissement, vous aurez trois préoccupations matérielles principales à gérer lors d'une situation de crise. Si vous êtes en mesure de vous occuper de ces trois choses, vous réduirez considérablement la quantité de germes auxquels vous serez confrontés et les problèmes qui en découleront.

Ces trois éléments sont, par ordre de priorité, les suivants :


- Les déchets humains

Les déchets humains seront votre préoccupation la plus urgente et la plus constante en matière d'assainissement, les déchets liquides et (dans une bien plus large mesure) solides étant les principaux vecteurs d'agents pathogènes.

En entrant en contact avec des déchets humains, vous ouvrirez la voie à la propagation de germes sur votre peau et contaminerez tout ce qu'ils touchent. Ils seront également très attrayants pour les mammifères et les insectes nécrophages, qui deviendront alors des vecteurs secondaires de germes dangereux.

- Les poubelles

Les déchets "ménagers", dont les matières biologiques sont particulièrement préoccupantes, arrivent en deuxième position après les déchets humains en termes de quantité produite.

Les restes de nourriture et autres déchets de cuisine peuvent pourrir, rancir et se décomposer de toute autre manière, ce qui favorise la prolifération des germes et attire à nouveau les bestioles en quête d'un repas facile.

Leur expérience culinaire pourrait être le point de départ de la prochaine épidémie. Dans ces circonstances, le traitement des déchets sera une corvée, bien que relativement facile dans la plupart des cas.

- Les cadavres

La menace pathogène que représentent les cadavres est largement surestimée par la plupart des gens en raison d'un manque de connaissances sur les processus en jeu.

Bien qu'il soit nettement désagréable et potentiellement traumatisant de les manipuler, la plupart des cadavres ne représentent pas une source majeure de maladie, à moins que la personne soit morte d'une maladie contagieuse.

Il n'en reste pas moins que les cadavres doivent être traités afin d'éviter tout inconfort et traumatisme important pour les survivants.

Chacune de ces préoccupations nécessitera une approche légèrement différente, le seul point commun étant que vous devez les gérer avec soin afin d'éviter la propagation des germes, et veiller à vous laver soigneusement après les avoir manipulés. Nous entrerons dans les détails pour chacun d'entre eux ci-dessous.


Le problème des déchets humains

Il est temps maintenant temps d'entrer dans "le vif" du sujet. 

Avant de vous préparer à traiter un problème, vous devez en comprendre l'ampleur. En ce qui concerne les déchets humains, cela signifie entrer dans des détails qui ne sont pas forcément plaisants. Vous risquez d'avoir la nausée, puisqu'il y aura dans cette section quelques calculs centrés sur les matières fécales. Vous avez été prévenus, alors tenez-vous bien, et allons-y !

La plus grande partie du problème lorsqu'il s'agit de traiter les déchets humains est qu'il y en a beaucoup, et souvent. En d'autres termes, les humains produisent beaucoup de caca au jour le jour, en général.

Un adulte normal produira environ un demi kilo d'excréments par jour, et deux à trois litres d'urine, bien que la "production" puisse fluctuer en fonction de plusieurs facteurs. Dieu merci, en temps normal, tout cela va dans les toilettes et disparaît en tirant la chasse !

Mais que se passera-t-il lorsque vos toilettes ne fonctionneront plus, ou que nous n'en aurez plus ? Vous avez maintenant un 1/2 kilo de caca à gérer et un 1/2 gallon de pipi. Et rappelez-vous, ce n'est que pour un seul adulte...

Combien de personnes y a-t-il dans votre groupe ? Disons pour simplifier que vous êtes un groupe de quatre adultes. Cela signifie que vous devez maintenant traiter deux kilos entiers d'excréments et près de 10 litres d'urine. Bon sang !

Mais nous n'avons pas encore fini. Et si vous ne pouviez pas quitter votre maison ou un autre abri pour vous en débarrasser ? Où les mettriez-vous ? Comment allez-vous gérer l'odeur ? Que ferez-vous lorsque toutes sortes d'animaux et d'insectes commenceront à s'en approcher ?

Parmi ces animaux, il y aura probablement votre propre animal de compagnie, chien ou chat. Je n'ai pas besoin d'expliquer à quel point ces animaux vont propager les germes provenant de ces déchets humains. Imaginez qu'ils les disséminent dans tout votre abri et dans toutes vos fournitures...

C'est ainsi que les épidémies apparaissent si rapidement dans les situations de survie et creusent un chemin virulent de mort et de destruction à travers des groupes et même des populations entières. Lorsque l'assainissement s'effondre, la pestilence la suit toujours de très près.

Et autre chose, ces kilos de caca et ces litres de pipi, c'est juste pour une journée pour un groupe de quatre adultes. Un seul jour ! Imaginez après une semaine ? Après deux semaines ? Après deux mois ?

Les amis, vous ne pouvez pas vous permettre de tout foutre en l'air : il est temps d'apprendre à gérer ce problème correctement pour épargner vos vies ainsi que votre santé mentale.



Installations improvisées et stockage des déchets

Vous traiterez les déchets humains à peu près de la même manière que vous le faites en temps normal, sans désastre. La seule différence est que vous devrez fournir plus d'efforts pour atteindre les mêmes objectifs ! Que vous surviviez principalement à l'intérieur ou à l'extérieur, il existe des solutions, plus ou moins confortables en fonction de la situation.

Le traitement des déchets humains comporte deux volets principaux : l'élimination et le stockage.


- L'élimination des déchets

C'est le processus par lequel les déchets sont éliminés ou relégués dans leur lieu de destination finale. Lorsqu'ils sont correctement éliminés, les déchets ne présentent aucun danger de contagion ou un danger minime, car ils sont entièrement recouverts ou scellés, voire traités avec des produits chimiques qui atténuent la menace de contamination croisée au fur et à mesure de leur décomposition.

- Le stockage des déchets

Le stockage des déchets est une étape intermédiaire - ou temporaire - de l'élimination des déchets. Si les déchets peuvent s'accumuler dans une solution de stockage, ils ne sont pas vraiment traités et la solution de stockage devra être vidée plus ou moins souvent pour les éliminer.

Alors qu'un site d'élimination des déchets approprié peut être le premier et dernier arrêt pour les déchets humains, un site de stockage des déchets n'est jamais que temporaire.

Nous parlerons plus en détail de ces deux éléments ci-dessous. Parmi les autres concepts avec lesquels vous devrez vous familiariser figurent les fournitures sanitaires ainsi que les options intérieures et extérieures pour l'élimination et le stockage des déchets.

En ce qui concerne les fournitures dont vous aurez besoin pour gérer vos petites affaires puantes, vous devrez investir dans les articles suivants, à la fois pour vous traiter les suites et pour vous laver les mains :


- Le PQ

Le papier hygiénique est l'une des choses que l'on préfèrerait ne pas être obligé d'improviser dans une situation de survie. Il n'est pas si difficile à remplacer, mais l'efficacité de tout ce que vous pourrez trouver ne sera jamais égale à celle du vrai papier, sans parler du confort.

Il n'y a rien d'autre à faire : assurez-vous d'en garder un stock adéquat, et apprenez à connaître certaines des plantes qui poussent dans votre région et qui pourraient éventuellement le remplacer.


- Les lingettes pour bébé

Les lingettes pour bébé sont un proche parent du papier hygiénique et vous aideront à rester plus propre que si vous utilisiez uniquement ce dernier. Elles sont également très pratiques pour les bains intermédiaires, car elles peuvent vous permettre de nettoyer les parties du corps qui posent problème.


- Le PQ improvisé

Par malchance, par manque de préparation ou simplement dans le cadre d'un scénario de survie à très long terme, vous êtes à court de papier toilette et vous devez maintenant improviser.

Il existe toutes sortes de choses que vous pouvez utiliser pour vous essuyer le derrière, notamment des pages déchirées de livres ou de journaux, de vieux chiffons (propres) ou des morceaux de t-shirt découpés à cet effet. Egalement des feuilles de plantes, bien que vous deviez être triplement sûr de ne pas vous essuyer avec quelque chose d'irritant ou de toxique.


- Les seaux de 20 litres

Les seaux traditionnels de 20 litres que l'on trouve dans les magasins de bricolage - ceux qui sont dotés d'un couvercle à joint d'étanchéité tout aussi solide pour sceller le contenu - sont absolument inestimables dans une situation de survie lorsqu'ils sont utilisés comme toilettes improvisées ou comme conteneur de stockage des déchets.

Ils ont la solidité nécessaire pour résister à un usage répété et le couvercle permet de réduire les accidents désastreux lors du déplacement du contenu, sans oublier qu'il permettra d'éviter les odeurs. Achetez-en plusieurs, et n'oubliez pas les couvercles !


- Les sacs-poubelles

Les sacs-poubelles ultra-robustes sont utiles pour le stockage et la compartimentation des déchets. Ils peuvent aider à garder des toilettes improvisées plus propres en vous permettant de retirer l'intérieur et les déchets en une seule fois avant de les attacher proprement.

Croyez-moi quand je vous dis d'acheter les sacs les plus solides et les plus résistants que vous pourrez vous offrir ; une déchirure, un trou, et vous auriez alors à faire à un bordel calamiteux.


- Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants sont très utiles pour improviser une solution d'élimination des déchets. Tout ce qui peut absorber l'humidité et aider à contrôler les odeurs ou fournir une barrière entre vous et les déchets solides est une bonne idée.

La litière pour chat, la sciure de bois, les granulés d'argile, le papier journal déchiqueté et le sable sont particulièrement recommandés.


- Eau de Javel / Désinfectants

Si vous êtes quelqu'un d'avisé, vous vous désinfecterez régulièrement pendant une période de chaos, ainsi que vos équipements et toutes les surfaces à proximité.

Lorsqu'il s'agit de tuer les germes, l'eau de Javel est une excellente option, même si c'est l'enfer sur les vêtements ! Diluée, elle constitue également un bon produit de lavage des mains.

Les autres désinfectants ne posent pas de problème, y compris le gel pour les mains, mais si vous avez l'intention d'utiliser quelque chose d'autre sur votre peau, assurez-vous de vérifier ses effets potentiels sur la santé.


- Le savon

Il est difficile de battre le bon vieux savon à l'ancienne quand il s'agit de se laver les mains. Du moins, tant que vous avez accès à de l'eau en abondance. Vous pouvez utiliser le type de savon qui vous convient le mieux ; assurez-vous simplement d'en avoir à disposition.

Personnellement, je vous conseillerais le savon le plus basique et le plus naturel qui soit (par exemple du savon de Marseille), et surtout pas les gels douches modernes que l'on trouve en abondance dans les grandes surfaces. Pourquoi ? Pour la simple raison qu'il vous faudra deux à trois fois plus d'eau pour vous rincer. Vous comprendrez la différence le jour où il faudra prendre votre douche avec un pulvérisateur de jardin !

Conservé au sec, le savon de Marseille est virtuellement indestructible. Pour la petite histoire, sachez que j'utilise encore celui que mes parents avaient stocké en 58, lorsqu'ils se préparaient aux Trois jours de ténèbres (annoncés à l'époque par le Padre Pio). Bref...




Les solutions pour les toilettes d'intérieur

La situation à l'extérieur peut être dangereuse ou le temps trop rude pour que vous puissiez faire vos besoins dehors. Dans ce cas, vous devrez vous occuper de vos affaires à l'intérieur comme vous le faites habituellement, sauf que les choses seront un peu plus difficiles et les enjeux plus élevés.

Les bonnes options sont comparativement peu nombreuses par rapport à celles à l'air libre, mais elles restent fiables et adaptables. La principale différence réside dans le fait que la plupart de vos solutions de toilettes improvisées à l'intérieur nécessiteront un stockage et une élimination appropriée.


- "Shunter" les toilettes existantes

Si vous avez lu jusqu'ici, c'est pour être au courant des solutions innovantes et improvisées pour l'élimination des déchets, et je m'en voudrais donc de ne pas mentionner cette astuce.

Comme nous l'avons dit plus haut, il est loin d'être exclu que les services d'approvisionnement en eau et le réseau d'égouts soient mis hors service lors d'une catastrophe majeure.

Cependant, il est également possible que vos canalisations ou fosses septiques soient encore intactes et fonctionnelles, mais que vos toilettes ne reçoivent tout simplement pas l'eau dont elles ont besoin pour fonctionner.

Dans ce cas, il suffira de charger manuellement les toilettes avec de l'eau provenant d'une source quelconque avant de les utiliser comme d'habitude, puis de tirer la chasse. Tant que vous serez en mesure de charger la quantité d'eau habituelle dont les toilettes ont besoin, la chasse d'eau fonctionnera sans problème.

Note : vous devrez être au moins raisonnablement sûr que votre fosse septique ou vos conduites d'égout locales ne sont pas endommagées ou hors service, sinon vous ne feriez qu'aggraver une mauvaise situation.

S'il existe la possibilité d'utiliser cette technique, ce sera évidemment un grand confort pour toutes les personnes concernées et aussi très hygiénique, mais cela nécessite l'accès à de grandes quantités d'eau - quantités qui, dans certains cas, ne seront peut-être pas infinies ou remplaçables.

L'eau disponible pourrait être employée à meilleur escient pour autre chose, alors assurez-vous de bien évaluer votre accès ou votre réserve d'eau existante avant d'utiliser cette astuce.

- Le seau de toilettes de 20 litres

Les seaux de toilettes sont une solution bien connue, solide et efficace - celle de nos ancêtres, d'ailleurs - qui permet de gérer et d'éliminer les déchets solides et liquides beaucoup plus facilement que tout autre type de récipient.



L'installation est simple. Tout ce que vous aurez à faire est de doubler le seau à l'intérieur d'un sac plastique solide, avant de saupoudrer le fond d'un matériau absorbant.

Comme indiqué plus haut, il peut s'agir de litière pour chat, de sciure, de cendres de bois, de papier journal ou même de produits chimiques pour toilettes.

Pour faire votre affaire, il faudra façonner un siège. Si vous avez de la chance, il s'agira d'un siège de toilettes à clipper ou d'un siège bricolé à partir d'un modèle existant. Si vous n'en avez pas, vous pouvez utiliser quelques planches de bois soigneusement positionnées pour former un siège fonctionnel. 

Une fois l'opération terminée, il ne vous restera plus qu'à vaporiser un peu de désinfectant sur vos déchets, puis à saupoudrer davantage de matériau absorbant. Cela permettra de prolonger le temps entre les changements de sacs.

En parlant de changement de sac, n'essayez pas d'étirer votre budget sac en laissant le conteneur se remplir ! Comme indiqué précédemment, il s'agit d'une solution de stockage qui devra être régulièrement éliminée ou vidée.

Si vous avez la chance de ne connaître qu'un scénario à court terme, vous pourrez jeter les sacs avec vos déchets lorsque la situation se rétablira.


Les solutions pour toilettes extérieures


Les latrines

On pourrait dire que l'utilisation de la "salle de bains" en plein air a été la norme en matière de besoins naturels, et ce depuis bien plus longtemps que la plomberie intérieure.

L'avantage de faire ses besoins à l'extérieur, c'est qu'on peut généralement s'en débarrasser en une seule fois, sans avoir à faire de suivi. Il y a cependant plusieurs points importants à prendre en compte et vous ne devriez pas faire vos cacas ou vos pipis là où bon vous semble, surtout à long terme !

Les déchets humains sont connus pour contaminer les réserves d'eau en surface et celles souterraines en raison du ruissellement ou de la saturation du sol. Les étangs, les lacs, les sources, les rivières, les ruisseaux et les nappes peuvent tous être vulnérables à la contamination par les matières fécales dans les bonnes circonstances. C'est pourquoi vous devez choisir l'emplacement de vos toilettes extérieures avec soin et diligence, en suivant les directives fournies ci-dessous.

Mais la bonne nouvelle, c'est que, tant que le sol est praticable, vous pouvez utiliser un outil de creusement pour produire facilement des toilettes extérieures fonctionnelles et en grande partie hygiéniques en faisant un petit effort.



Tenez compte des facteurs suivants lorsque vous choisirez l'emplacement, et faites très attention si vous vous trouvez près d'une source d'eau connue :

- Drainage. N'oubliez pas que tout ce que vous mettez dans le sol ne restera pas forcément là où il est, et que les germes qu'il contient peuvent être transportés loin de l'endroit initial par les eaux de pluie, les inondations et autres.

Ces eaux de ruissellement peuvent parfois parcourir une distance considérable pour contaminer des sources d'eau autrement sûres ou du moins plus sûres. Pour cette raison, vous devez localiser tout site de toilettes extérieures en tenant compte du drainage et en minimisant les dommages potentiels qui pourraient en résulter.

- Profondeur. Il faut viser une profondeur d'au moins 30 cm pour les toilettes extérieures. Plus profond, c''est généralement mieux, surtout au moment de les enterrer, pour éviter que les animaux ne les déterrent.

La dureté et l'état du sol dans votre région détermineront en grande partie ce qui est réalisable, et l'effort que cela demandera.

Avec ces concepts en tête, nous allons explorer les deux principales variétés de toilettes extérieures.


Tranchée / Fosse (feuillées)

Les toilettes à fosse sont exactement ce qu'elles sont : un grand trou ou une tranchée dans le sol qui peut accueillir une quantité importante de déchets, convenant à un groupe de taille petite à moyenne ou à une famille typique.

Il vous faudra travailler dur pour creuser un trou de cette taille, mais c'est un projet que vous devrez mener à bien le plus rapidement possible, surtout si vous êtes confronté à une situation de survie à long terme ou à durée indéterminée sans égout fonctionnel. Elles peuvent également constituer la base d'une véritable "salle de bain" extérieure, si cela s'avère nécessaire.



La taille d'une toilette typique à fosse ou à tranchée varie en fonction de la configuration. Les toilettes à fosse commencent généralement à environ 30 cm de large et le double de profondeur, tandis que les toilettes à tranchée sont plus longues et plus étroites, généralement de 30 à 50 cm de profondeur, sur le double de longueur.

L'utilisation des toilettes à fosse est assez simple, puisqu'il suffit de s'accroupir sur le bord ou de l'enjamber, et de se soulager.

Mais en fonction de la constitution physique des membres de votre groupe, vous pouvez améliorer le confort et la facilité d'utilisation en ajoutant des poteaux, des rails ou même une corde solide attachée à un arbre proche afin d'offrir une meilleure sécurité, un meilleur équilibre et, tout aussi important, une assurance bon marché contre la chute dans une tranchée usagée !


Le trou de chat

Appelé ainsi pour sa ressemblance évidente avec le cratère creusé par les chats avant leurs exploits. Il suffit de creuser un petit trou, du diamètre d'une grosse orange ou d'un pamplemousse et d'une profondeur de 30 cm environ. Cela peut accueillir un adulte pour plusieurs visites.



Accroupissez-vous, déposez votre pèche, et couvrez-le tout quand vous avez fini ; terminé. Malgré sa nature hâtive, notez que vous devrez prendre soin de bien viser pour placer selon les normes énoncées ci-dessus.

Ceci conclut la section sur la fabrication de toilettes improvisées lorsque celles en émail seront hors d'usage. Maintenant, comment s'occuper de votre routine habituelle après une visite à la suite d'une catastrophe majeure ?


Lavez vos mains !

Il n'y a pas de grands secrets ou de techniques inédites que je vais partager avec vous ici concernant le lavage des mains. Vous vous lavez simplement les mains, comme tous les autres jours où vous vous êtes lavé les mains.

La seule différence majeure est que ce ne sera probablement pas aussi pratique qu'en temps ordinaire, et que le fait de ne pas le faire correctement pourra avoir des implications mortelles si vous tombez malade.

L'une des principales considérations qui influenceront votre routine de lavage des mains est ce dont vous disposez pour le faire. L'eau est précieuse dans presque tous les scénarios de survie, surtout l'eau pure qui est idéale pour la boisson.

Si vous n'avez pas accès à une source d'eau suffisamment importante, ou si vous n'êtes pas en mesure d'utiliser efficacement celle dont vous disposez, vous ne voudrez peut-être pas utiliser la bonne vieille routine de lavage à l'eau et au savon, sauf si vous n'avez pas le choix.

Dans de telles situations, le désinfectant pour les mains est une bouée de sauvetage. Le désinfectant pour les mains est portable, durable, et tout à fait efficace tant que vous êtes diligent. Vous pouvez également utiliser de l'eau de Javel, comme indiqué ci-dessus, mais vous devrez, par sécurité, la diluer dans une solution à 6 ou 7 %.

Ne vous inquiétez pas, car cette solution est plus que suffisante pour détruire tous les germes qui pourraient se cacher sur votre peau. Si vous utilisez la méthode de l'eau de Javel, rappelez-vous que si vous ne sentez pas l'eau de Javel, c'est qu'elle n'est plus efficace. Vous saurez alors qu'il est temps de rafraîchir votre solution !

Encore une fois, en ce qui concerne les procédures, il n'y a pas de surprise. Vous devez vous laver en commençant juste au-dessus des poignets et en descendant jusqu'au dessous des ongles. Utilisez le bout de vos doigts pour bien frotter et rincer entre chaque doigt, dans les plis de la paume et sous les ongles.

Une fois que vous avez terminé, rincez vos mains à l'eau douce si vous le pouvez, ou essuyez-les simplement. Si vous utilisez un chiffon ou une serviette réutilisable, veillez à le nettoyer ou à le changer régulièrement pour éviter toute contamination croisée !


Sortir les ordures

Les déchets humains sont probablement la chose la plus désagréable que vous aurez à gérer en matière d'assainissement d'urgence, mais ils ne seront pas les seuls.

Les restes de nourriture, les produits d'hygiène usagés, les pansements sales et autres seront autant d'éléments dangereux dont vous devrez vous débarrasser. Ces piles d'ordures sont également très appréciées des nuisibles, et vous devez donc y mettre un couvercle, littéralement.

Et, bien qu'il serait agréable que le service d'enlèvement des ordures continue de fonctionner en cas de fin du monde, nous ne pouvons certainement pas compter sur quelque chose d'aussi fantaisiste. Comme vous le savez probablement, il n'y aura pas d'autre solution que de s'en occuper nous-mêmes.

Heureusement, il existe là aussi quelques options, bien que celles qui conviennent le mieux dépendront de la quantité de déchets que vous produirez, de leur type, et d'autres considérations liées à la cohabitation, comme la proximité des voisins, etc. :


Jetez-les

Oui, jetez-les. N'importe où sauf ici, n'est-ce pas ? Bien que les décharges à ciel ouvert soient heureusement (la plupart du temps) une chose du passé, vous n'aurez probablement pas beaucoup de choix en la matière, à moins que vous n'ayez accès à un équipement lourd de terrassement opérationnel pour pouvoir enfouir vos déchets.

Quelque part près de chez vous, il existe probablement un site suffisamment éloigné, isolé et, espérons-le, suffisamment bien protégé des regards indiscrets pour que vous puissiez y déposer vos déchets une fois par semaine ou toutes les deux semaines.

Non, ce n'est pas la façon la plus écologique de se débarrasser des ordures, et ce n'est certainement pas esthétique, mais cela peut encore rester une nécessité absolue.

Le tas de compost

Le compostage est une méthode d'élimination des déchets chroniquement négligée qui permet de rentabiliser vos efforts.

Cela ne fonctionne qu'avec les déchets organiques, bien sûr, mais pour des choses comme les déchets de cuisine, les restes et autres matières biologiques, vous pouvez simplement les ajouter à un tas de compost existant avant de l'humidifier et de le retourner plusieurs fois.

Les micro-organismes et les insectes s'empresseront de décomposer cette matière d'une manière sûre et peu agressive, et le résultat final sera un compost riche et glorieux que vous pourrez utiliser pour nourrir les plantes de votre jardin ou de votre champ.

Bien entendu, les matières fécales peuvent se composter, à condition de les mélanger à la quantité de végétaux indispensable à l'amorce du processus.

Brûlez-les

Brûler des déchets est probablement la dernière chose à faire pour de nombreuses raisons, notamment parce que cela vous fera repérer très vite, et qu'ils génèrent une quantité considérable de fumée noire et nocive, selon les matériaux utilisés.

Ceci dit, pour de petites quantités de certains types d'ordures, le brûlage est très utile et est utilisé historiquement depuis très longtemps comme méthode d'élimination.

Tout d'abord, les germes ne peuvent pas survivre à une chaleur élevée, sans parler des flammes vives. Donc, si vous avez particulièrement peur que les petites bestioles reviennent vous hanter, faites-les cramer !

De plus, certains types de déchets, à savoir le papier et le carton, les éclats de bois, etc. peuvent être brûlés de manière relativement propre pour se chauffer en cas de besoin.


Qu'en est-il des cadavres ?

Le traitement des cadavres est un sujet inconfortable et désagréable lorsqu'il s'agit de situations de survie. Malheureusement, les opinions tranchées sur le sujet, ainsi qu'une grande part d'ignorance et de désinformation, compliquent considérablement la situation.

Rien de tout cela ne rendra plus facile une tâche éreintante tant sur le plan physique qu'émotionnel. Je vais faire ma part pour vous alléger ce fardeau et peut-être soulager la tension mentale.

Tout d'abord, un point essentiel : Les cadavres ne sont pas la bombe à retardement biohazard que la plupart d'entre nous ont été amenés à croire. Ce sont des connaissances anciennes et des coutumes personnelles en la matière qui guident la plupart de ces choix, et non les faits et la réalité.

S'il est vrai qu'un corps en décomposition dégage une odeur absolument terrible, en plus d'être émotionnellement pénible à regarder, il ne constitue pas en soi une menace grave de maladie ou un vecteur de maladie ; à moins que la personne défunte ne soit morte de maladie ou déjà porteuse d'une maladie transmissible importante.

Qu'est-ce que cela signifie pour nous ? Cela signifie qu'il n'y a pas de quoi devenir fous si nous sommes obligés de manipuler des cadavres pour nous en débarrasser. Le port de gants et d'un masque facial suffira amplement à protéger de tout agent pathogène que le corps pourrait abriter.

Évidemment, si un corps est déjà en état de décomposition avancée lorsque nous sommes contraints de le manipuler, il est utile de prendre des mesures de protection supplémentaires pour empêcher les fluides et autres substances d'entrer en contact avec notre corps et nos vêtements.

C'est pourquoi il est souvent préférable d'appliquer les rites et rituels funéraires préférés d'un groupe ou d'une famille afin de tourner la page et d'avoir l'esprit tranquille, plutôt que de prendre des mesures extraordinaires qui pourraient être considérées comme un manque de respect envers les morts.

L'immolation et le trempage dans un désinfectant sont deux solutions couramment improvisées pour s'occuper des cadavres. Elles sont généralement employées par ignorance, ignorance qui conduit à la peur de la peste. Ni l'une ni l'autre ne sont plus sûres et n'amélioreront la situation !


Conclusion

L'assainissement, ou plutôt le manque hygiène, est statistiquement l'une des plus grandes menaces pour tout groupe placé dans une situation de survie à long terme.

Un manque d'eau nécessaire à l'hygiène personnelle, combiné à un stockage ou à une élimination inadéquats des déchets humains, des ordures et des cadavres, peut entraîner une épidémie susceptible d'anéantir un groupe par ailleurs bien préparé.

L'apprentissage de protocoles d'assainissement appropriés n'est pas aussi agréable ou amusant que d'autres compétences endémiques à la préparation, mais il est susceptible d'être beaucoup plus important dans un plus grand nombre de situations.

Bouchez vous le nez si vous le devez, mais étudiez et préparez-vous à cette éventualité !

48 commentaires:

  1. excellent article à ne pas sous estimer, comme précisé, d’ailleurs je l’attendais sur ce forum…
    si je puis rajouter une astuce concernant le seau de toilette, il suffirais de récupérer une chaise, de lui faire sauter l’assise, et de mettre le seau en dessous….
    espérons qu’en k de kk ( chaos) les égouts continuent de fonctionner, car en récupérant de l’eau de pluie il sera toujours possible de remplacer la chasse d’eau avec un seau….mais si les égouts viennent à être bouché, par accumulation et non fonctionnement des pompes, il vaut mieux habiter en hauteur, ou subir .
    robin

    RépondreSupprimer
  2. Merci Pierre pour cet article qui a suscité en moi quelques réflexions.
    Tout d'abord, je crois qu'il est utile de séparer dès le départ les déchets humains solides de l'urine. L'urine fraiche d'une personne en bonne santé est stérile, ce qui peut s'avérer utile, y compris pour nettoyer une plaie par exemple.
    En ce qui concerne le savon, l'eau est utile pour deux phases. Tout d'abord, le mélange d'eau et de savon (constitué de cristaux liquides avec une extrémité hydrophile et l'autre hydrophobe) permet de dissoudre les graisses dans l'eau. Pour cette phase l'eau pourrait être remplacée par de l'urine fraiche s'il faut économiser l'eau. Ensuite, rinçage à l'eau si on en a un peu.
    En cas d'utilisation des excréments dans un compost, veiller à bien faire monter la température par fermentation afin de tuer les germes.

    RépondreSupprimer
  3. Pour l'urine , la recueillir et la faire fermentée.
    Paul Emile Victor raconte dans les années 1935-36 que les esquimaux l'utilise pour tanner les peaux

    Une fosse septique chauffée à 39 degrés va fermenter et produire du biomethane. Mélange de méthane de gaz carbonique et d'hydrogène sulfureux. On sépare le méthane du reste en faisant des bulles dans un aquarium, seul le méthane remonte en surface comme dans un marécage à feux follet.


    Le moteur essence équipé d'un réacteur pantone peut fonctionner " à l'eau " coupé à l'essence. Des vidéo youtube montrent des tondeuses à gazon ou des groupes électrogènes fonctionnant en circuit fermé en respirant leur gazs d'échappement.

    Je vous conseille fortement de visiter le site quanthomme.org et d'imprimer tout ce qui concerne ce réacteur, plans et commentaires et biographies de Paul Pantone. Ce dermier explique son système , tout résidus de pétrole fait fonctionner ce moteur.

    MÊME le lisier. La pisse fermentée à une odeur d'ammoniaque dont la formule est NH3. Un atome d'azote pour 3 atomes d'hydrogène. Ce réacteur fonctionne en décomposant et recomposant eau et essence.
    Pantone affirme que son moteur fonctionne aussi au lisier donc a l'ammoniaque donc à l'hydrogène.

    Ça fait des années que je veux équiper un groupe électrogène avec ce système et le faire fonctionner avec autre chose que l'essence.
    Helas les journées n'ont que 24 heures et des tas de choses à acheter sont plus prioritaires que de l'expérimentation qui peut échouer pour un détail négligé ou incompris. Donc "on verra ça plus tard "
    Et puis ya le doute, le trop beau pour être vrai.

    Imaginez !!
    Faire tournez un groupe électrogène avec une fosse à chiottes !!

    Curieusement on ne trouve sur youtube que des essais eau+essence.
    Aucun essai avec autre choses que l'essence , bizarre ! Non ?
    Vous avez dit censure ??
    Je commence à le croire.

    21000dijon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que tu n'aies pas réalisé ton alternateur.
      Parce que, pour moi, jusqu'à ce qu'on m'ait prouvé le contraire Pantone c'est de la foutaise. Les lois physiques existent et elles sont rigoureuses. Les trucages sont si nombreux sur youtube...
      Jusqu'à preuve du contraire, douter de tout, surtout si ça semble trop beau pour être vrai.

      Supprimer
    2. Bonjour à tous;
      concernant la possibilité de faire tourner un moteur avec d'autres carburant que le gasoil,l'essence ou le gaz.
      Dans le début des années 2000,avec une 405 diesel 1,9 litre sans turbo,une fois le moteur chaud je roulais à 100 % avec l'huile de colza ou tournesol que j'achetais au supermarché,le prix était nettement moins chère que le gasoil,ensuite le prix des huiles de table ont augmentées plus que le gasoil.
      Consommation identique voir légèrement moins,performance identique (je roule qu'à 90 km/heures). J'ai effectué environ 5000 km sans problème hors mis l'odeur d'huile chaude.Polution: 0
      Gilles

      Supprimer
    3. François
      Le moteur pantone n'est pas une foutaise j'ai eu l'occasion de monter dans deux voitures qui en était équipées, elles fonctionnaient bien ne fumaient plus et le proprio certifiait que sa consommation s'était réduite de 30% SOUS les données constructeurs.
      D'ailleurs Pantone dans ses explications affirme que son système n'est pas un moteur à eau mais un système destiné à réduire la pollution.

      Pourtant ya deux choses bizarres.
      Après avoir lu relu et rerelu en longs en large en travers, les explications publiées par Pantone et autres explications données sur le Net, deux points restent sous silence.

      Pantone ne parle pas du fait de mettre son réacteur sous une bonne isolation thermique. Pourtant c'est les 60% perdu en chaleur dans l'échappement qui le font fonctionner. Réduire les pertes de chaleur ne peut qu'améliorer son système.

      Pantone insiste sur le fait qu'il faut magnétisé son réacteur lors des premiers essais en l'orientant dans le champ magnétique terrestre. Pourtant très nombreux sont ceux qui affirment que cela ne sert à rien et fonctionne SANS !

      Serait-ce un rébut, un message codé de Paul Pantone ?
      Une façon de faire comprendre qu'en ajoutant un enroulement électromagnétique autour du réacteur sous une couche d'isolant thermique on réalise le rêve du moteur à eau ??

      Enfin pas vraiment à eau car il ya toujours un apport énergétique sous forme des vapeurs d'huile moteur.

      Pourquoi ce message codé ??
      Simple !
      Affirmez que vous avez inventé le moteur à eau et vous passerez pour un fou ou pour un escroc qui monte une arnaque.
      Vous risquez aussi tout simplement d'être liquidé par les tueurs des banques ou des compagnies pétrolières quand vous essairez de commercialisé votre travail.

      En tout cas quand mes problèmes urgents et prioritaires seront résolus c'est de ce côté là que je vais bricoler un groupe électrogène, en espérant ne pas être mort avant.
      Considerez ce message comme une bouteille à la mer ou un testament.
      Pourquoi pas une tondeuse ?
      Parcequ'un groupe électrogène est statique, que le poids et l'encombrement ne sont plus un problème, qu'il est facile de visualiser la consommation de carburant avec un réservoir transparent gradué et un chronomètre, qu'il est facile de visualiser la production électrique avec des spots halogènes de 500 watt, que les tests d'endurance ne vous obligent pas à courir avec la tondeuse, que des youtube montrent que des tondeuse fonctionnent en respirant leur gaz d'échappement donc que le groupe peut-être installé dans une cave ou une grotte pour échapper au repérage sonore.
      Et que tout ces faits seront difficiles à contrer par un sceptique ou un troll.



      Francois , les lois de la physique sont surtout longues à comprendre et assimiler. Au moins quinze ans de scolarité pendants lesquelles tu dois jouer au gentil perroquet pour faire plaisir au professeur et décrocher de bonnes notes pour avancer.
      Ce faisant tu est formaté de plus en plus vigoureusement.

      Je ne prétends pas que les lois de la physique sont fausses et que la Terre est plate, je pense qu'elles sont incomplètes et partiellement censurées.
      Parceque le progrès scientifique a toujours remis en cause des intérêts financiers puissants.

      Quand je vois comment la coronaconnerie peut emprisonner à domicile des centaines de milions d'humains, je pense qu'il ne doit pas être impossible de contrôler les plus hautes instances scientifiques pour brider les connaissances accessibles au public.
      D'autant plus que le premier réflexe d'un inventeur est de garder le secret afin de déposer un brevet si possible international et le reflexe d'un bricoleur de réagir en fonction des lois de la physique qu'on lui a enseigner.

      Remettre en cause des connaissances et un formatage psychologique n'est pas facile surtout quand cela demande un argent qu'on ne possède pas.
      Et pourtant !
      Il y a 120 ans vouloir faire voler un plus lourd que l'air était le meilleur moyen de passer pour un fou.

      21000dijon

      Supprimer
    4. Cher 21000dijon, faire voler un plus lourd que l'air n'a jamais été en contradiction avec les lois de conservation de l'énergie. On butait seulement sur des limitations techniques. Il a été possible de repousser progressivement ces limites techniques, comme on le fait depuis les débuts de l'humanité. Les lois physiques, elles, n'ont jamais changé, même si on trouve de temps en temps une façon plus précise de les exprimer et de les expliquer. Ne pas confondre science et technique, ce sont des notions très différentes. Je passe une bonne partie de mon temps à repousser des limites techniques, cela ne change rien aux lois de l'univers.
      Quant à la façon de faire sauter le formatage et s'affranchir des conditionnements, je suis certain de pouvoir t'en apprendre sur ce sujet.
      P.S.: cela fait pas mal d'années qu'on renvoie une partie des gaz d'échappement d'un moteur diesel vers son admission pour réduire la pollution (oxydes d'azote notamment).

      Supprimer
    5. Oui cela s'appelle la vanne EGR.

      Quant aux lois de l'univers nous sommes très loin de tout connaitre et le nombre de scientifiques de haut niveau qui donne le " LA " au reste de la profession vit sous la dépendance des budgets de recherches octroyés par les financiers.
      Si tu n'obéit pas à l'ordre "couché pas bougé" tu te retrouve très vite à la fourrière et si tu essaie de mordre c'est la piqure. Hé !! C'était un chien dangereux.

      21000dijon

      Supprimer
    6. Cher 21000dijon, aucune des évolutions de la connaissance scientifique ne remet en cause la loi de conservation de l'énergie, l'une des plus fondamentales. Même les plus novatrices, comme la relativité ou les quantas l'ont confirmée, parfois en la complétant (équivalence masse-énergie).
      Cette loi m'emmerde, comme beaucoup, mais, dans le monde réel, elle est incontournable.
      Quant à ta métaphore de la fourrière, désolé, je ne vois pas le rapport avec le sujet.

      Supprimer
    7. François
      Rien de ce qui est publié ne remet en cause les lois scientifiques.
      Oui ! Encore faut il qu'une nouvelle découverte soit comprise et admise pour être publiée, ET sans remettre en cause la carrière et les honneurs de ceux qui sont chargés de l'homologuer .
      ET surtout que ceux qui doivent l'homologuer aient encore des neurones de compétition.

      Mon avis est que l'humanité a seulement gratté la couche de peinture qui cache " La Connaissance ". Nous avons compris les choses les plus simples qui soient "" assimilables par nos neurones tels qu'ils sont connectés "".

      Et je parle de ceux qui ont un pentium sept huit ou neuf à la place du cerveau contrairement au mien qui n'est qu'un pentium un ou deux !!!
      Certaines découvertes scientifiques ne seront accessibles qu'à des porteurs de gros cerveaux , disons pentium dix ou douze.
      Alors comment les faire homologuer par des pentium huit ou neuf ???

      Et si cette découverte entraîne la ruine financière de ceux qui subventionnent , ils diront " ferme ta gueule " si tu insiste ils te mettront au placard, si tu te rebelle... ho le malheureux il a glissé dans l'escalier !!
      ou bien un accident de voiture , ou un attentat terroriste.
      Ou ...

      Mais bon de fil en aiguille on diverge un peu trop des déchets.
      Les plus dangereux sont ceux qui vont générer typhus choléra infection etc... En bref tout ce qui pourri.
      Si on doit gérer une grosse quantité la fermentation anaérobie va produire du méthane, donc une source d'énergie utile.
      Une petite quantité peut être géré par les poules, mais c'est retour à la case départ, poules fientes mouches maladies.

      Faut donc gérer les fientes de poules , les clapiers a lapins et le compost qui vont fournir des nuages de mouches toutes plus ou moins agressives sauf une .

      Hermetia Illucens , la mouche soldat noir. Son cycle de vie est larvaire, un gros asticot source de protéine pour les poules. La mouche adulte n'a pas de systeme digestif, elle ne vit que pour pondre et mourir. Elle fuit les prédateurs pour pondre, sa seule obsession.
      Le problème c'est qu'il faut en faire un élevage car elle ne survit pas à l'hiver sous nos latitudes. La voracité de sa larve en fait un producteur de compost et un prédateur pour les autres larves de mouches porteuse de maladies. Son cycle de reproduction est plus rapide.

      21000dijon

      Supprimer
    8. Merci 2100dijon, je ne connaissais pas cette mouche, je vais chercher des informations à son sujet. Le genre d'élevage qui ne doit pas demander trop de place.

      Supprimer
    9. "Le hanneton ne vole pas selon les mathématiques,mais le hanneton ignore les mathématiques,s'en fout et vole" (Clément Ader, francais qui effectua le premier vol d un plus lourd que l air en 1890 et inventa le mot avion) ca enquiquine les ricains j en suis fort aise .HERMAN STOSS .

      Supprimer
    10. Non Herman !
      Pour les plus lourd que l'air non motorisé il y a eu differents précurseurs.
      Dont jean marie Le Bris avant 1870.
      Et un autre qui experimentait le deltaplane sans le savoir sur les bords de la charente avant la révolution.
      Le talent de Clement Ader a été la mise au point d'une machine à vapeur à alcool qui lui a permis de décoller de façon autonome contrairement aux Wright qui ont utilisé une catapulte à contrepoids.

      Non le seul talent des bouricains et des godons c'est d'exploiter l'intelligence des autres grâce à leurs magouilles bancaires.

      21000dijon

      Supprimer
    11. Petite précision si tu le permets, 21000dijon. Je n'aime pas plus que toi les bouricains ni les godons. Cependant, les frères Wright ont apporté une innovation importante, des volets permettant de contrôler le vol, ce qui leur a permis de parcourir plus de distance que Clément Ader. Chacun des précurseurs a apporté sa contribution à l'évolution technique. Ne pas oublier non plus qu'Ader était financé par l'armée qui lui a coupé les vivres après son premier vol. La légendaire clairvoyance des chefs de l'armée française... Comme plus tard De Gaulle qui estimait que l'aviation ne jouerait jamais un rôle militaire important!

      Supprimer
    12. Les Montgolfier non ?,Une façon élégante ,moderne "cool" et "in" de se débarassser des détritus c'est le drone qui réconciliera tout le monde,discret (la nuit)ce disperseur de fiente (et plus) volante devrait connaître un franc succès,les cibles ne manquent pas ......

      Supprimer
    13. Petite précision pour les frères Wright,leur premiers vols ont été effectués sur l'aérodrome (en gazon) situé derrière le "village" des 24 heures du Mans , un obélisque à leur gloire se trouve en haut du "tunnel" près de la cathédrale du mans,mon grand père a soigné l'un d'eux après qu'il ait cassé un peu de bois lors de leur expériences aériennes !! en fait un vol en ovale a 20 mètres de haut sur 1 km a peu près,cet aérodrome se situait au niveau des Hunaudières coté droit du circuit en suivant le sens de la course

      Supprimer
    14. non 21000dijon, tout d'abord un volplané qui n'est qu'une descente plus ou moins freinée n'en est pas vraiement un c'est une chute niée, si on part de ces tentatives que ma mémoire me restitue sans mes precieux grimoires des années 60 rangés ailleurs, le marquis d'Arlande fit une tentative de traversée de Seine et il se crasha sur une barque en se cassant la jambe. le vol battu inspirant; le général Resnier de Goué fit APRES la révolution un vol plané des remparts d'Angouléme assez réussi, son engin revetu de plumes d'oiseau, et une jambe cassée à l'aterrissage (same player shoot again). il faudra attendre Otto Lilienthal pour que celui ci parvienne à monter plus haut qu'il n'était parti avec son planeur . en tant qu'ancien chuteur sous aile puis parapentiste, je lui rends ainsi hommage.
      quands à Clément Ader dont le moteur à vapeur était une petite merveille mais l'hélice en latte de bambou discutable , il a décollé , certes fort modestement , mais plus haut qu'il n'était parti par sa seule force de son moteur. ce que les freres Wright n'ont pas su faire de par leur train à patin, rails et contrepoids pour aider au décollage (bouh pas bien c'est de la triche).Clément Ader ayant décollé en secret mais avec huissier, il fut plus tard approché par l'armée et son avion III,bi hélice, tenta un decollage au camps de Satory en 1897 sur une piste circulaire, le vent trops fort le fit crasher hors piste mais les marques des roues au sol disparaissant à un moment prouverent que l'avion III avait bel et bien décollé . pour le reste des détails ma mémoire me fait défaut . Clément Ader déçu , détruisit tout mais il reste l'avion au musée des arts et métiers. il a aussi déposé un brevet de chenille, et il mourut en 1925. HERMAN STOSS

      Supprimer
    15. Il y a 50 ans ou plus quand il a fallu choisir de construire des stations d'épuration pour nos égouts deux choix était possible .
      Fermentation aérobie qui demande de l'énergie pour injecter de l'air et brassé les effluents.
      Fermentation anaérobie qui produit du méthane donc de l'énergie.
      Devinez ce que nos très compétents ministres ont choisit ??

      Chaque fois que vous allez aux chiottes et tirez la chasse vous faites cadeau d'énergie qui est gaspillée et détruite.

      Alors pensez y quand vous ferez des choix pour votre bad.

      21000dijon

      Supprimer
    16. Pas le marquis d Arlandes mais le marquis de bacqueville plutot concernant la tentative de vol au XVIII siecle .

      Supprimer
    17. Puisque nous en sommes aux souvenirs aéronautiques .du temps ou je travaillais dans le tourisme un client tres agé me revela qu en 1905 ,alors enfant il se trouvait a cote de l avion de Santos Dumont pour le deuxieme vol en france .c etait en 1981 .l un des derniers sinon l ultime temoin de ce vol .sacré temoignage que je recus .HERMAN STOSS .

      Supprimer
    18. Oups la vieillerie me guette j ai encore oublié de signer HERMAN STOSS

      Supprimer
    19. D'accord avec toi Herman !
      Mais un avion c'est d'abord un planeur qui est enuite motorisé.
      Ce sont les "fous volants" en planeur ou en cerf volant qui ont débrousaillé le terrain pour Lilienthal , Ader et les autres.
      Au rayon souvenir , en 1979 j'ai eu l'occasion de discuter avec le pépé Croissant qui venait de se poser avec son Jodel. Un survivant de la 1ere . Ce que je regrette aujourdhui de ne pas avoir eu un smartphone.
      Mon plus beau souvenir c'est un vol en Fauconnet, 1700m de plafond sous les barbules, sortie face au vent le vario fait un bond à +2 je fait un tour de spirale puis un second puis un autre puis me voila en train de grimper en vol de pente le long du flanc au vent d'un cumulus éblouissant. Je bande encore rien que d'y penser !!
      Malheureusement je n'avais pas de baro pour enregistrer mon gain de 1000 mètres ce jour là.


      21000dijon

      Supprimer
    20. Ok Dijon. Maintenant on arrête avec les moteurs à eau, les avions et autres planeurs ok ? Je vous rappelle que le sujet de cet article est la gestion des déchets. Merci de vous y tenir.

      Supprimer
    21. Ouvre un forum si t'es pas content

      Supprimer
  4. Bonjour à tous . très instructif, merci. Gilles

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour à tous,

    En même temps, depuis qu'on est dans la merde, on devrait s'en sortir en ce qui concerne la gestion des déchets même si la plupart des déchets humains sont toujours sur pieds et encore loin de la phase de décomposition naturelle...si au moins, tels les poissons qui quand leur tête est pourrie ne sont plus consommables. Mais non, malgré leurs déficiences mentales chroniques, ils continuent de frayer librement.

    In Hoc Signo Vinces, Deus Vult.

    Etienne

    RépondreSupprimer
  6. Il existe maintenant une foutitude de wc chimiques et autres assez pratique qui se termine par un compostage,pour les fosses latrines feuillées et autres extérieures un problème subsiste ce ne peut être trop proche de l'habitation (la cabane au fond du jardin) et ce peut être un inconvénient si un tel lieu devient inaccessible donc comme le dit Pierre bien réfléchir avant de se lancer dans son élaboration;ielles peuvent aussi servir de moyen de défense passive. installées là ou il faut..Une aide a la destruction des déchets ménagers sont les poules qui avalent a peu près tout quand on vit à la campagne,pour le reste le débroussaillage est a laisser sur place dans la mesure ou les branchages ne dépassent pas 2 a 3 cm de diamètre , le reste c'est fagots pour démarrer les feux dans la cheminée.reste le problème d'éventuels cadavres de toutes espèces inconsommables ;ici il y a les milans qui mangent en une semaine un cheval comme j'ai pu le voir dans les Agriates,à défaut la mer s'en chargera si on est pas trop loin,voir les gorets dans la montagne.Il est plus difficile de se débarrasser des déchets industriels plastiques variés etc etc etc le feu y pourvois en partie et finalement ce qu'il en reste est négligeable,il n'en va pas de même des eaux usées,les puits perdus sont interdits mais dans le cas qui nous intéresse on s'en fout a ceci près qu'il vaut mieux en avoir deux ou trois en série reliés par des tubes en 10 au deux tiers de leur hauteur.Pourquoi plusieurs ?en cas de fortes pluie ils peuvent être remplis si ils sont mal recouverts et doivent se terminer par un drain sur une plate forme d'épandage ou on fera pousser melons et tomates voir des bambous pour isoler de la vue et du passage.En ville nos ancètres balançaient tout par les fenêtres d'ou le caniveau que l'on retrouve encore en plein milieu des rues des cités médiévales,il est évident que le problème des déchets est crucial ,il suffit de voir dans quel état une ville comme Marseille ou Naples se retrouvent en cas de grève des éboueurs !!et là il n'y a pas de solutions si toute organisation disparait,la vie sera très vite intenable sans risques sanitaires importants

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour à vous, humble petit rex pour les wc, pour vivre sans wc classique depuis 1 ans, pas besoin de se prendre la tête. Prenez un gros seau 15L/ 20L comme le dit Pierre, (on remplis en 3 à 7 jours selon la présence et l'appétit), et pour les odeurs vous mettez de la sciure/copeaux de bois.

    Vous pouvez en trouver rayon animalerie, mais les petits paquets sont payés 10 fois trop cher en supermarché. allez plutôt chez GammVert et prenez de grosses bottes de 60L, ça vaut alors 15 euro et vous tenez 2 mois à 2

    Si vous voulez un siège rigide, vous prenez 4 carrés en OSB ou agglo ou équivalent, un 5ième panneau dans lequel vous faites un truc et vous vissez un abattant dessus. Ca m'a couté 12 + 16 = 28 euro.

    Le seau, il y a des rigides à 5/6 euros, c'est largement suffisant

    Vous jettez tout ça dans un coin du jardin, attention à pas le mettre là ou l'eau polluera le reste du jardin. Il faut un an environ pour que ça se composte. Ca va plus vite si on remue le tas à chaque fois qu'on y balance un seau, et faut "équilibrer" avec tout ce qui est vert (herbe etc), je dis ça pour quand on a du courant une tondeuse etc.

    Pour le p17, pas le choix faut stocker

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à tous .j ai une question à poser .vu que je compte m'installer en cas de KK sur une terre tres sableuse avec des pins .pour le compost quel sont les bestioles et insectes divers susceptibles de s'attaquer aux dechets du mieux possible .on a deja les poules et les vers .merci HERMAN STOSS .

      Supprimer
  8. Bonjour Herman,les terres porteuses de conifères sont en général acides,,si le terrain n'a pas été exploité les insectes du cru qui y restent feront l'affaire , mais il faudra maintenir relativement humide le compost,les épinettes mettent beaucoup de temps pour se décomposer naturellement autant s'en servir comme combustible,le reste doit rester coupé sur place,il serait bon de dégager une surface de 20X20 m si il doit y avoir culture et surtout prévoir un puits ou forage.En gros le compostage se fera mal avec les épinettes.Cldt

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour le conseil Janus.j ai un vieux puits mais peu profond .la nappe phréatique a baissé depuis 50 ans .il va me falloir un gros rateau pour les epinettes qui servent dans la cheminée .c est vrai que ca se decompose lentement;vu que je ne cultive pas encore .avant c etait de la vigne a piquette parmi les pins ;j'en ai gardé un plant pour le souvenir. Mais a part des patates peu de choix HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
  10. Les déchets végétaux sont valorisés par leur utilisation en compost (quand c'est possible ) à partir d'une certaine taille ils sont transformés en granulés pour les fameuses chaudières (qui nécessitent quand même de l'électricité) a vis sans fin pour approvisionner le foyer,un projet de loi des khmers verts seraient des les interdire ainsi que tout chauffage au bois !! Il pour des raisons techniques aussi fausses que dangereuses .Si ça passe (et avec ces cons il n'y a pas de raisons de ne pas le faire) l'hiver sera chaud !!!

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir à toutes et tous. Sans rentrer dans le détail...Permettez moi de vous conseiller fortement, le stockage en quantités illimiter de : Bicarbonate de soude( hyper important), ainsi que de bidons de Crezyl. Nos Grands-Mères à toutes et tous connaissaient parfaitement le mode d'utilisation et...l'efficacité de ces deux produits, encore facilement trouvables...Le mélange des deux, plus un soupçon d'apport d'urine (5/10cl)...font un petit appéro fort sympathique ! (je déconne), Ok je sort.....Lol. Kenavo.

    RépondreSupprimer
  12. Pour apporter un grain de selle à ce sujet prosaïque mais important, on peut ajouter deux alternatives (complémentaires) au papier toilette. La première est le bidet, ou en campagne la petite bouteille plastique à bouchon gicleur. La deuxième est la lingette lavable et réutilisable, pas pire que les couches pour bébés d'autrefois. Il suffit d'acheter des torchons genre 40 x 40 cm, que l'on découpe en lingettes de 10 x 10 ou 12 x 15 suivant ses préférences, en cousant un petit ourlet pour éviter que ça "file". Deux matériaux sont intéressants, la microfibre polyester pour les liquides (la dernière goutte) et la flanelle (chiffon à faire briller les voitures) pour les solides, car c'est plus soyeux et confortable. En achetant plusieurs torchons à découper en lingettes on peut choisir des couleurs différentes, ainsi chaque membre de la famille a ses propres lingettes à sa couleur. La microfibre à liquides se lave facilement à la main et à l'eau froide, la flanelle à solides aime l'eau chaude, le détergent et le brassage mécanique du lave-linge. A vos marques, prêts, torchez !

    RépondreSupprimer
  13. Recouvrir dans leur fosse les cadavres de chaux vive.
    Les enterrer sans vêments ni chaussures.

    L'idéal étant de construire un four crématoire avec des briques et du ciment réfractaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas du gaspillage? Des tas d'animaux peuvent s'en nourrir.Je suggère de réserver cette solution pour les cas où il y aurait tellement de cadavres qu'il ne serait plus possible de les recycler. Et encore faut-il disposer de chaux vive. La potasse caustique serait certainement aussi efficace et il est possible de la produire soi-même à partir de cendres de bois. C'était une étape de la fabrication du savon noir. Mais, là encore, la quantité...

      Supprimer
  14. Hors Sujet, mais ça bouge :
    https://www.valeursactuelles.com/politique/pour-un-retour-de-lhonneur-de-nos-gouvernants-20-generaux-appellent-macron-a-defendre-le-patriotisme/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des gens qui en appellent à Macron pour défendre le patriotisme... ils ont tout compris...
      Les pauvres!

      Supprimer
    2. Salut à toi Babeth,petit hors sujet,désolé Pierre mais justement comme il te dis si justement dans les commentaires,c'est dommage que tu es mis une limite d'âge sur ta dernière vidéo, on ne peut la visionner sans fournir une copie de sa cni et faire une action avec sa CB
      Si jamais tu pouvais y remédier,cela serait bien sympathique de ta part!
      Bien à toi,Jeannot.

      Supprimer
  15. Puisque nous parlons de déchets ces vieux croutons galonnés ne font que reprendre moult et moult antiennes dont la plus récente est celle de Lalanne le chanteur,De Villiers avec ses bouquins ,Obertone plus" le camp des saints" et des centaines d'autres,j'ai envie de leur dire "que faisiez vous aux temps chauds ? vous dansiez !" au son de la musiquette gouvernementale! Sans pouvoirs aucun , des tigres sans dents qui n'ont rien compris et espèrent se faire entendre d'autistes qui savent eux ou il vont,il font partie du consommable comme les "vaccinés"ce n'est certainement pas de ces débris qu'il faut attendre le nettoyage des écuries d'Augias;le patriotisme est mort avec l'zrmée de métier qui n'est plus qu'un mercenariat nous sommes bien loin d'Hélie Denoix de Saint Marc,désolé de ce mouvement d'humeur Elizabeth ,mais il ne faut pas prendre des vessies pour des lanternes .Bien cordialement

    RépondreSupprimer
  16. Parlons chiottes et poubelles.
    Les merdes de chiens qu'il faut collecter tout les jours.

    Lorsque la merde va tomber dans le ventilateur, il va falloir continuer à nourrir nos chiens et les crottes vont continuées...

    Une poubelle noire en plastique de 80 litres, un sac poubelle étanche suffisamment grand pour coiffer la poubelle de façon étanche et une valve de roue de voiture.
    Percez un trou près du bord de la poubelle et installez la valve.
    Remplissez de merde de chiens et autres déchets biologiques, complétez avec de l'eau sans noyer la valve et coiffez avec le sac poubelle de facon étanche. Dévissez lobus de valve, faite le vide d'air et revissez lobus.
    Mettez la poubelle au soleil pour que ça fermente. Le sac poubelle va se gonflé avec la production de gaz. Si l'étanchéité est bonne il n'y aura pas d'odeurs.
    Ce gaz est un mélange de méthane de gaz carbonique et d'hydrogène sulfureux à l'odeur d'oeufs pourris. Pour récupéré le méthane il faut dissoudre CO2 et H2S en faisant des bulles dans de l'eau comme pour un aquarium. Seul le méthane remonte en surface comme les feux follet dans un marécage.
    Trouvez un raccord qui appuie sur lobus en se connectant pour récupérer le gaz .
    Si vous percer ou déchirer le sac vour aurez une ÉNORME boule puante.
    C'est le principe d'un digesteur de méthanisation par fermentation anaérobie . La température optimale ne doit pas dépasser 40 degrés, donc il faut chauffer en hiver et éviter la surchauffe en été.

    21000dijon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Techniquement rien à dire sur le processus,pratiquement vous n'aurez pas besoin d'un ventilateur......

      Supprimer
  17. Bonsoir à toutes et à tous Un grand Président ......a dit un jour :"Français Françaises, je suis dans la merde jusqu'aux genoux....??? Mais comme je suis plus grand que vous :Vous Etes dans la Merde jusqu'au coup " fatalement pour nous aujourd'hui c'est une réalité. Après avoir passé tous les postes, et surtout les recommandations et mises en garde de Mr Templar , je ne peux pas rajouter grand chose. En ville le KK tuera plus en silence que les bastos qui siffleront. Une des plus grandes pollution ???? les couches de nos braillards, nos incontinents , mais ce n'est pas tout. L'eau polluée par élément oh combien important, "La pilule" et oui, sans compter les médocs de tout acabits, métamorphose des poissons et autres buvant cette eau qui ne se sépare pas ces saloperies meme dans les stations d'épuration, en bref je fais court, ce sujet donnera un milliard de commentaires. Mais ça n'empêchera les 7 autre milliards de caguer tous les jours, sans compter les bestioles aussi mais elles auront un espoir de survie très court, voila à chacun de se prémunir. Celui ou celles qui auront opté pour une solution à contenir cette usine à merde sur cette terre gagnera , mais quoi? toutes solutions sont bonnes à prendre, le problème c'est que presque tout ce qui vit sur cette terre a une bouche (ou autre) et à l'opposé le tuyau d'échappement. A quand pourra-t-on recycler la ruine de nos délices consommés?? Toutes ces hormones féminines déversées , nous fera peut être gagner une espèce atteint de gynécomastie d'où peut être une race bouc et bique, mais la encore nous resterons toujours dans la même merde, quand à Lexomil Tranxène et autres bien faisant, feront des attardés du ciboulot mais toujours pas de solutions, au delà de tous les discours la merde restera notre ennemie elle aussi a son ombre , mais même si on se cache pour poser culotte elle restera collée à.... Bien le bonsoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Il me semble avoir lu qu'un certain Bill Gates s'attaque au problème en recyclant les dites matières ....en aliments. Le soleil devient de plus en plus vert

      Supprimer
  18. Hé Pierre !!
    Toujours vivant ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, toujours :) Je travaille sur un nouveau dossier, à paraître prochainement...

      Supprimer
    2. ouf je commençais à m'inquiéter ! Bonne journée à tous !

      Supprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.