25 juillet 2022

Quand on a pas de BAD (et qu'on n'est pas une truffe)


Lorsque notre Bruno national déclare que "les sanctions infligées à la Russie sont d'une efficacité redoutable", il nous prend pour des truffes. Parce qu'il sait pertinemment que c'est faux, voire carrément l'inverse. Il le sait d'autant mieux qu'il est payé pour nous faire croire qu'il est une truffe. Et le fait qu'on le considère ainsi le fait jubiler, comme tous ses petits camarades sur lesquels nous portons le même jugement. Pour deux raisons. La première est qu'en les prenant pour des truffes, on oublie de les voir pour ce qu'ils sont réellement, c'est-à-dire beaucoup plus méchant que ça. La seconde, parce que c'est nous qui passons pour des truffes en les considérant pour si peu, car cela prouve que nous n'avons rien compris au plan. Croyez-le bien, ils jubilent. Et plus nous les prenons lui et sa clique de traîtres pour des truffes, plus ils jubilent.

Ces gens ne sont pas des truffes, loin de là, pas plus que ceux qui les dirigent. Il faut beaucoup de perversité, de machiavélisme, et de persévérance pour arriver à ruiner un pays comme la France, considérant son histoire, ses innombrables ressources, et son génie. Ce n'est pas donné à tout le monde que de détruire autant tout en prétendant le contraire, et en faisant croire éventuellement que c'est par incompétence ; cela demande un réel talent.

Lorsque M. Charles, pourtant grand pourfendeur du monsieur précédent, nous dit, à propos des résultats des législatives, que la "grande sagesse" du peuple a tranché, il nous prend aussi pour des truffes. Parce que si le peuple était aussi sage que notre ami le prétend, il n'aurait pas peuplé l'Assemblée nationale d'une majorité de gauchistes patentés, voire pire, en dépit des appellations diverses de leurs partis, ces derniers servant tous les mêmes objectifs.

Autrement dit, on nous prend pour des truffes, d'un côté comme de l'autre.

A les entendre, on finirait par croire qu'ils ont raison de nous juger ainsi, mais là n'est pas la question. Il ne tient qu'à nous, à vous, de leur prouver le contraire.


Pour ne pas finir comme une truffe

Quelques menus conseils, destinés à ceux qui n'ont pas de BAD ou de lieu de repli. Vous en ferez ce que vous voudrez. Ceux qui m'aiment me suivront, les autres iront se faire voir ailleurs. Le choix est vaste, puisque tout le monde aujourd'hui s'affiche survivaliste et se croit obligé de clamer ce qu'il croit savoir sur Youtube et consorts.


En voiture

J'ai consacré un article au kit destiné à être conservé dans la voiture. Je ne vais pas y revenir, pas plus que donner ici une liste complète de tous les équipements qui pourraient sembler utiles. Je vais me concentrer sur l'essentiel, à vous de penser le reste. De toute façon, il ne sert à rien de donner des listes vu que chacun a la sienne et croit dur comme fer qu'elle est la meilleure. Et puisque vous lisez ce blog, cela prouve que vous n'êtes plus des blaireaux dans ce domaine et que vous n'en avez pas forcément besoin...

L'essentiel selon moi, c'est :

- Un carton de 12 rations militaires françaises dans le coffre, qui vous permettront de tenir deux voire trois semaines dans la verte, le temps de voir venir et d'élaborer quelque stratégie. C'est du lourd (1,5 kg par ration - 3200 kcal), mais c'est du tout prêt et ça vous évitera la popote de campagne toujours pénible à gérer. Bien entendu, vous en prendrez davantage si vous avez de la place ou de la famille à nourrir. Personnellement, bien qu'étant seul, j'ai prévu au moins trois cartons.

Les plus taquins privilégieront le porc, de manière à ce qu'un enturbanné ne puisse pas en profiter s'il venait à les chopper.


- Un bidon d'eau de 25 litres avec robinet, et du chlore pour désinfecter les recharges.

- 4 ou 5 bidons de 20 litres de carburant.

- Une arme ou plus en fonction de la dispo personnelle, et le gros des munitions qui vont avec.

- De quoi se protéger du froid : duvet, couvertures, vêtements...

Certains me diront qu'ils prendraient aussi une tronçonneuse électrique Makita, un chargeur solaire et tout le saint-frusquin. Je sais ; la liste est interminable. Je vous parle ici de l'essentiel, du vital. Pour le reste, c'est vous qui voyez.

- Sans oublier, bien entendu, les équipements ci-dessous que l'on porterait sur soi si l'on est à pied. Ceux-ci devront être conservés à portée de main dans le sac qui leur est dédié, à l'avant du véhicule, prêts à être saisis s'il fallait s'extraire dans l'urgence.

A mon sens, l'avantage premier de la voiture est de nous permettre d'emporter plus de choses, et donc, a priori, de vivre plus longtemps sous les radars (c'est-à-dire loin des problèmes et des humains, dans un coin isolé). Le second, de permettre - dans le meilleur des cas - de mettre plus de distance plus rapidement entre les autres humains et nous.


A pied

Dans le cadre d'une évacuation à pied, sans lieu ni stratégie de repli, le premier critère à prendre en compte est le poids ! Oubliez les rations françaises. Prenez quelques tablettes NRG-5 ou équivalent, de quoi tenir deux ou trois jours. Ensuite, ce sera chapardages et pillages divers et variés de porte en porte et de maison en maison, comme dans tous les bons films ricains d'anticipation. Après tout, c'est aussi de la survie. A chacun de voir, en fonction de sa morale et des possibilités du moment.

- Une arme longue et 10 chargeurs OU une arme courte et 5 chargeurs. Une carabine semiauto de petit gabarit comme la Keltec Sub 2000 conviendrait bien. Oubliez le 12, qui est tout à fait inadapté. Dans un scénario de survie urbaine itinérante, et à condition de ne pas rechercher les ennuis, un PA en 22 LR doté d'un embout fileté et d'un silencieux (obligatoires) serait sans doute un excellent choix. On peut alors emporter sans problème une boite de 500 mun.

Outre sa discrétion, l'arme de poing offre l'avantage d'une plus grande maniabilité lorsqu'il s'agit de sécuriser des espaces étroits et confinés (appartements, maisons), a fortiori s'il faut y demeurer temporairement. 

- Une gourde de 1 litre avec du Micropur.

- Un plan détaillé de sa ville, avec une boussole.

- Un gel au poivre et une matraque télescopique en acier.

- Un petit sac à dos (20 litres max), ou/et une musette.

- En option : un monoculaire de vision nocturne, sur casque (type PSV-7/14) ou à main. Ça coûte cher, mais si vous avez de l'argent disponible, je crois sincèrement que ça vaut le coup, avant qu'on vous le pique. La possibilité de voir la nuit lorsque tout le monde autour se cogne dans les meubles est un multiplicateur de force extraordinaire. L'idéal étant alors de le coupler avec un laser IR amovible monté sur l'arme. Je sais, on en sort plus...

Faites très attention à la lumière, notamment celle très vive des lampes torches. Il n'y a rien de tel pour attirer les prédateurs lorsque tout est noir aux alentours. Ils rappliqueront aussi vite que des papillons sur un lampadaire. A n'utiliser que dans des pièces aveugles, c'est-à-dire qui ne disposent pas d'ouverture à l'extérieur.

Personnellement, je ne prendrais qu'une petite frontale, en plus de celle éventuellement montée avec le laser IR. Ainsi qu'un petit bout de cierge bénit, au cas où je me tape les fameux 3 Jours dans l'intervalle. Les impies et les mécréants fronceront les sourcils, les autres comprendront...

Oubliez les articles de confort comme le duvet. Ne gardez qu'un poncho, un couteau, un multitool, un mini pied de biche (ou barre-levier). Pour le reste, on vit sur le dos de la bête. C'est-à-dire qu'on dort chez l'habitant (qui aura déserté ou sera mort), et on profite de sa couette.

La seule stratégie, c'est de survivre. Ça se fait au jour le jour, jusqu'à ce qu'on meure ou qu'on trouve un petit groupe sympa susceptible de nous accueillir. Comptez sur un maximum de chances de vous faire tuer rapidement, mais pour quelqu'un qui a des couilles et rien à perdre, l'aventure est exaltante.

Tous les équipements, ainsi que les vêtements, devront tenir dans un seul sac de transport de 90 litres max doté de bretelles (ou un vrai sac à dos du même acabit). On emportera ce sac dans un scénario d'urgence, pour l'abandonner (ou pas) après avoir revêtu les habits de lumière, arme et équipements qu'il contient.

Inutile de dire que ce genre de stratégie ne marchera pas avec une famille. Si vous avez des enfants en bas âge, et rien prévu d'autre, c'est que vous êtes une truffe (et pour le coup, une vraie !).



En général

A moins que vous ne fassiez partie d'un groupe dédié au combat, oubliez les drills "fusil/pistolet" qui seront de peu voire d'aucune utilité le moment venu. Si vous pensez que vous allez pouvoir évacuer à pied et porter jour après jour une arme longue ET une arme courte + les munitions pour les deux + le reste des équipements, vous avez tort. Vous serez trop lourd, trop encombré, trop voyant, et finirez par vous faire plomber à cause de cela. Lors des combats urbains à Grozny, les combattants Tchétchènes avaient finalement délaissé tous les équipements personnels récupérés sur les soldats Russes (gilets pare-balles, casques, etc.), de manière à rester aussi léger que possible.

Je rappelle qu'il faut prévoir une dizaine de chargeurs pleins sur soi. Faites donc le calcul, en fonction du calibre, et vous verrez que c'est déjà bien assez. Oubliez l'image du gars des Forces spéciales enfouraillé jusqu'aux dents. Ça, c'est bon pour les films ou pour des missions éclairs purement offensives appuyées par une solide logistique (voire des missions statiques de défense). Dans un scénario de survie au long cours, ça ne sert à rien, sinon à se faire avoir.

Ne prenez pas plus d'une arme sur vous lorsque vous êtes à l'extérieur. Si vous en possédez d'autres, gardez-les cachées dans un endroit sûr, où vous reviendrez "piocher" au besoin. N'emportez jamais toutes vos armes et munitions, y compris si vous êtes en voiture. Même pour une évacuation définitive, il me paraît préférable de sécuriser un reliquat quelque part, proche du point de départ. Pourquoi ? Imaginez que vous perdiez votre véhicule dans une embuscade à 5 kms de chez vous... Maintenant, vous avez tout perdu, y compris la totalité de vos armes ! Le mieux est un conteneur étanche enterré dans un endroit sec et accessible.

Le problème du sac d'évacuation, tel qu'il est conçu et préconisé habituellement, est insoluble car il est juste impossible de tout porter sur soi tout en étant suffisamment mobile pour rester en vie. On procède par étape : 1) On évacue léger, avec le matériel décrit plus haut, et 2) on revient plus tard au besoin, si l'on est encore en vie, pour se "recharger" ou continuer le périple. Bien entendu, cela suppose de rester dans un même secteur, en zone urbaine ou périurbaine. Mais nous vivons dans un petit pays où la densité de population est telle que cela ne devrait pas poser de problème.

Si vous prévoyez d'évacuer en voiture, je vous conseille de commencer à chercher un petit coin dans la verte où vous irez le moment venu. Un lieu tranquille et à couvert (attention au repérage aérien), comme une forêt par exemple, disposant bien évidemment d'une source d'eau abondante (étang, rivière). Sans doute serait-il préférable d'éviter les "points d'intérêt" marqués sur les cartes d'état-major (ruines, grottes, etc.), où des gens moins truffes que les autres pourraient avoir l'idée de venir se réfugier.

Ne vous installez pas de nuit, pour éviter d'avoir à utiliser les phares du véhicule. Personne ne doit se douter que vous êtes là.

Ce sont là quelques pistes de réflexion. Je ne prétends pas détenir la vérité absolue, mais vous découvrirez sans doute, le moment venu, que je n'avais pas entièrement tort...


Sérieusement, il pense aller loin avec un tel barda ?


Devoir de vacances

Cela étant dit, voilà ce que je vous propose pour cet été :

- Rédiger la liste de tout ce que vous pensez judicieux d'emporter dans votre véhicule. Rangez les équipements dans des caisses numérotées. Scotchez sur chaque caisse la liste des équipements qu'elle contient. Remplissez votre voiture, voyez si tout rentre, ou pas. N'oubliez pas les rations, le jerrycan d'eau, et les bidons de carburant. Cherchez la meilleure disposition pour chaque chose, et dressez un "plan de chargement" de manière à ne pas perdre de temps ni d'espace le moment venu. Si vous avez un garage, stockez-y au fond toutes les caisses, prêtes à être chargées. Cela vaut aussi pour une évacuation vers un point de repli ou une BAD.

- Si vous êtes à pied, la chose sera beaucoup plus facile. Mettez tout ce que vous jugez bon d'emporter dans le sac de 90 L. N'oubliez pas les vêtements adéquats ! Il se pourrait que vous ayez à vous habiller dehors. Ce sera votre sac d'évacuation, sauf que celui-ci sera parfaitement fonctionnel et réaliste. Je parle d'un scénario d'apocalypse, type guerre civile ou équivalent, bien entendu.


Ce qui nous attend

A dire vrai, je n'en sais rien, tant le choix est vaste parmi toutes les calamités possibles et imaginables. Selon les travaux de Claude D'Elendil, auteur bien connu de ce blog, on devrait avoir la séquence suivante : 2021, la vaccination - bombe à retardement génocidaire ; 2022, les faillites et l'effondrement civil ; 2023, guerre mondiale ; 2024, l'éclatement de la colère de Dieu sous de nombreuses formes. Sans compter la France convertie à l'islam et l'invasion de l'Europe par les divisions d'Al-Mahdi.

Claude est certainement le meilleur eschatologue contemporain, qui analyse et décrypte les nombreuses prophéties catholiques depuis plus de 40 ans ; je pense qu'on peut lui faire confiance. Même si quelque imprévu vient bousculer ce calendrier, il est par contre certain que nous ne pourrons pas échapper à la guerre interethnique, religieuse et raciale, à un moment ou un autre. Ainsi qu'à l'obligation très probable d'évacuer, pour tous ceux comme moi qui n'ont pas l'intention de réciter la Chahada. Ce type d'événement est absolument inéluctable, du moins pour ce qui concerne notre pays. Il est clair que la majorité de nos compatriotes se soumettront, mais il restera toujours une poignée d'hommes pour relever le défi. Pour peu que les vaxx, la 5G, les chemtrails et le reste ne les aient pas tués avant.

Ce qui est envisagé dans cet article au niveau des équipements et des stratégies paraîtra excessif aux yeux des non affranchis. Mais l'hypothèse d'avoir à évacuer dans un monde à feu et à sang, ou exsangue et dépeuplé - pour quelque raison que ce soit - doit être envisagée par tout survivaliste sérieux. 

Personnellement, j'aurais tendance à la considérer comme de plus en plus probable, et prochaine...


60 commentaires:

  1. Bonjour à tous.
    C.D’elendil se fait TROP rare, le plus grand reproche.
    Seule distorsion ww3 fin 2022 ou automne 2023 ? Je balance toujours entre ces 2 dates/ périodes.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà un article qui déménage, c'est le cas de le dire :)
    Camisard

    RépondreSupprimer
  3. Comme vous le savez, les prophéties m'indiffèrent.
    Ce qui n'enlève rien à l'intérêt des conseils donnés par Pierre.
    J'ajouterai un détail concernant le véhicule: prévoir un bouton permettant de couper toute source de lumière (feux de position, clignotants, freins, phares, feux de recul etc...)
    Plus un petit dernier, pour la route: une électro-vanne permettant de larguer de l'huile (ou des clous) en cas de poursuite.
    Et, petit cadeau gratuit, une autre pour envoyer de l'huile sur le pot d'échappement. Façon classique de générer un beau nuage de fumée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisque nous semblons tous les deux un peu "techniques", je trouve les idées bonnes et me permettrai d'y ajouter mon grain de sel:
      -pour la coupure des feux, il faut peut-être procéder de façon différente suivant que le véhicule est assez ancien ou plus récent et multiplexé. Un détournement de la mise à la masse de chaque éclairage concerné pour les regrouper sur une mise à la masse commandée commune devrait suffire sur les premiers. A voir comment faire sur les véhicules en multiplex
      -lâcher de l'huile sur la route est une idée assez simple à réaliser. Il en faut beaucoup et ça risque de n'être pas très efficace en ligne droite.
      Par contre un clapet commandé par une gâche électrique en12 volts me semblerait intéressant (on trouve des kits pas chers en magasin auto pour passer les vieux véhicules en ouverture électrique).
      Ce clapet à l'ouverture accélérée par un ressort pourrait lâcher un tube bardé de tiges perforantes et relié à la voiture par une ficelle à casser (comme on met sur les parachutes en ouverture automatique pour casser après avoir fait le boulot). Si le véhicule poursuivant roule dessus, il sera immobilisé un moment. Prévoir des tiges à base de tubes d'acier et non des clous pour que le passage d'air au milieu dégonfle le pneu rapidement. C'est la technique des "Stop-sticks" utilisés en contrôle routier.
      Il suffirait de prévoir 2 ou 3 tubes et de la ficelle d'avance pour pouvoir "réarmer" le système après usage
      -pour l'écran de fumée, est-ce que les produits utilisés dans les machines à fumée (boites de nuit ou alarmes de maison) ne pourraient pas se montrer très efficaces? C'est une question, je n'ai pas testé
      -sinon, en situation" pas de cadeaux" et à condition d'être deux au moins, il existe des lasers portables ultra-puissants. Couplé avec une petite lunette de tir à bas prix (pour du 22LR par exemple) et réglé d'avance, un laser de ce style pourrait réserver une divine surprise au conducteur poursuivant

      J'ai pas mal d'autres idées mais plus pyrotechniques et nous devrions alors aborder le sujet des "recettes" que Pierre Templar ne pourrait probablement pas nous permettre de publier à moins de chercher à se faire fermer le site

      Supprimer
    2. Pardon, j'avais oublié de signer

      Supprimer
    3. Oui, E-mantilles, ta remarque est pertinente. Il faut bien sûr lâcher l'huile dans un virage, c'est plus efficace et on a peu de temps pour freiner avant d'être dessus quand on a repéré la flaque.
      Et, lorsque j'ai mentionné des clous, j'aurais dû parler de structures à 4 pointes, réalisables soit en soudant des clous (ou des tubes coupés en biais) soit à partir d'une tôle découpée et pliée.
      Le but de la ficelle est-il de traîner le dispositif derrière soi jusqu'à ce qu'un véhicule roule dessus? Je n'y avais pas pensé.

      Supprimer
    4. Le but de la ficelle est double:
      -en effet, traîner le dispositif jusqu'à ce que le poursuivant roule dessus
      -au cas ou le dispositif dériverait vers un poteau ou autre point fixe, casser sans perturber la conduite
      Comme je n'ai pas envie d'avoir des ennuis en m'appropriant des stop-sticks usagés (ils partent en destruction) j'ai préféré regarder de près comment ils sont faits.
      On peut parfaitement en faire une copie acceptable avec un tube pvc de plomberie et des tubes coupés en biais.
      On peut percer le pvc un peu trop petit pour y glisser les perforateurs en force. Une fois le pneu dessus, c'est perdu pour lui.
      On place 3 rangées à 120 degrés pour qu'il y ait toujours une rangée en l'air quelle que soit la position de chute.
      Les stop-sticks sont emballés dans du carton avec un renfort plastique sur les angles pour être manipulés sans se blesser quand on les lance devant le véhicule qui tente le passage en force. Dans le cadre envisagé, un carton léger peut suffire pour que l'engin n'accroche rien en tombant et que le conducteur poursuivant ne reconnaisse pas tout de suite le dispositif et n'hésite pas à rouler dessus. Par exemple, un carton représentant assez bien le look d'un Toblerone géant

      Supprimer
  4. on passe donc , sans transitions , d'une société " normale " à MAD MAX !!! l'effondrement sera lent , entre 5 et 10 ans , certainement ; sans pour autant sombrer direct chez " walking deads " !!! faut pas abuser , en tout K , je vis dans le 93 , j'ai pas de BAD , je suis équipé , je n'ai pas peur ...Je vous plains de vivre dans la peur ; il arrivera ce qui arrivera !!! je suis malgré tout prêt à toutes éventualités sans vivre dans la parano !!! bon courage ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'effondrement est lent, en effet, et commencé depuis longtemps. Cependant, la suite est imprévisible et la situation peut virer au chaos en très peu de temps, localement ou plus généralisé, et pour une durée inconnue. Pour éviter de vivre dans la peur, le mieux est de se savoir prêt à faire face à tout ce qui peut se présenter. Je ne crois pas trop non plus à un scénario à la Mad Max, mais qui peut le plus peut le moins, parait-il.
      Et je n'ai jamais eu l'impression que Pierre pourrait être du genre à vivre dans la peur!

      Supprimer
    2. Bonjour Thierry,

      L'effondrement ne sera pas, il est.
      Au ralenti, comme un crash test de véhicule, une déformation après l'autre touchant tous les éléments de la société.
      Quand l'habitacle est atteint, pour le mannequin projeté vers l'avant c'est l'heure du compte avec ou sans airbag, avec ou sans ceinture de "sécurité", mais le mannequin n'est pas parano, il ne pense pas, c'est un mannequin. Et à l'arrière, le siège enfant?

      Une mauvaise nouvelle après l'autre tous les jours ou presque.
      Et toujours beaucoup plus de mauvaises que de rares bonnes.
      Mais jusqu'ici tout va bien, on s'adapte ...

      D'accord pour la bougie et les 3 jours.

      Supprimer
  5. Le 93 mène à tout à condition d’en sortir....
    Un ancien de l’avenue Jean Jaurès / 4 chemins à Aubervilliers.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  6. Bravo Pierre ! Tu as la frite et ça nous fait du bien :)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour à tous,

    "Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé; de deux femmes qui moudront à une meule, l’une sera prise et l’autre laissée."

    Bien que les conseils de Pierre et des commentateurs réguliers de ce blog soient toujours très utiles et judicieux, il est une forme de préparation à mon sens tout aussi utile, à savoir la préparation spirituelle, qui s'adresse à chacun d'entre nous, que l'on soit croyant ou pas.

    Alors que la préparation matérielle est basée sur l'accumulation de biens et un entraînement physique qui nous seront certainement extrêmement utiles le moment venu, la préparation spirituelle, quant à elle, nous demande plutôt de nous débarrasser de ce qui encombre et alourdi notre esprit et un entraînement régulier de celui-ci que cela soit par la méditation, la prière où tout simplement grâce à la proximité avec la Nature.
    Colère, orgueil, avarice, jalousie, égoïsme, concupiscence, méchanceté etc etc... sont autant de fardeaux à porter aussi lourds que les équipements russes dont se sont débarrassés les tchétchènes pour "voyager léger".

    Tous les préparatifs matériels sont vains et inutiles sans préparation spirituelle car dans le monde de l'après chaos, ni la Terre ni le Ciel, ne tolèreront d'être souillés à nouveau par des esprits corrompus et malades.

    "Prie le Seigneur comme si tout dépendait de Lui et agis comme si tout dépendait de toi"

    In Hoc Signo Vinces, Deus Vult !

    Etienne

    RépondreSupprimer
  8. Jouer l'évacuation ?
    Avec un "bob" sur le dos ??

    Après 10 ans de blog si vous n'avez pas encore déménagé vous êtes irrécupérables !
    Si devez fuir demain ce sera avec ce que vous avez entre les oreilles ET le contenu de vos poches .

    Et même si vous etes déjà installé quelques part , rien ne prouve que c'est le bon endroit !
    Vous n'allez pas passer votre vie d'évacuation en évacuation c'est le meilleur moyen d

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec ce qu'ils ont entre les oreilles...et bien j'en connais plus d'un qui va voyager léger.

      Supprimer
  9. De finir dans une bande de gaza pour des générations.
    Donc il arrivera un moment où il faudra rejouer Cameron ou fort Alamo !

    21000dijon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dijon 21000

      Où Masada...

      Etienne

      Supprimer
    2. Je suis d'accord au bout de dix de blog et préparation nous devrions au minimum avoir un point de chute chez des amis.
      C'est mon cas je n'ai pas les moyens d'avoir une maison et mes potes n'ont pas les équipements nécessaires donc voilà on se complète.
      Sans être collapsologue comme moi ils savent cultiver et élever des animaux donc c'est bon.

      Anonyme secret

      Supprimer
    3. Je précise que j'ai réussi à convaincre mes potes de se préparer au bout de dix ans d'insistance, c'est Poutine finalement qui les a motivé

      Anonyme secret

      Supprimer
    4. Beaucoup de paysans sont seuls a travailler sur des dizaines d'hectares .
      Pourquoi ne pas essayer de leur louer 1000 ou 2000 m2 pour y poser une caravane ET un jardin potager ??

      21000dijon

      Supprimer
  10. Bonsoir à toutes et à tous,
    Je suis heureux de voir Pierre Templar confirmer mon intuition sur la "classe politique " occidentale. Ils ne sont pas idiots, en tous cas pas plus que leurs électeurs. Ils sont juste un peu ignares, du genre qui sort sa calculette pour une multiplication par dix, car il n'y a plus d'école digne de ce nom dans leur pays. Ce sont des VAMPS : Voleurs, Assassins, Menteurs, Pédophiles, Satanistes.
    Ils sont achetés par le Cartel et tenus en laisse courte par la C'est Hi Ha et le Maussade, grâce à une vidéo en cinémascope les montrant en train de sodomiser une fillette ou de sucer du mélanoderme bien chibré devant leur maman-épouse (époux ?). Ces pourris sont payés pour exterminer les français de souche et ils le feront probablement.
    Le vrai problème mondial, ce sont leurs maîtres : le Cartel des propriétaires de l'hyper-capital (les fortunes à douze chiffres à gauche de la virgule), constitué de purs nazis (pas néo, non, ça date de deux siècles et demi maintenant), pas vraiment humanistes, plus ou moins déments et malheureusement affectés par une consanguinité bicentenaire due à la crainte de la dispersion de la fortune familiale.
    Ayant acheté tous les pouvoirs, politiques, médiatiques, judiciaires, financiers, dans le monde occidental, ils ont vu leur tête enfler dans des proportions inédites et se sentent maintenant les tenants de la caste des ÜberMenschen. Les politiques à vendre et les médias sont leurs serviteurs, ce sont les Menschen ordinaires. Tout le reste de la population humaine constitue la sous-caste des UnterMenschen, dont vous et moi faisons partie, pauvres bouches inutiles qui détruisent la planète, même sans jet privé.
    Si les maîtres perdent une guerre existentielle et sont menacés dans leur hégémonie, je suis sur qu'ils trouveront au "Peins ta gone" d'autres nazis pour lancer les missiles. N'oublions pas que les maîtres et les serviteurs du Cartel sont assis sur un bunker contenant cinq ans de ressources et se prennent pour des dieux
    Où en est actuellement le risque d'escalade nucléaire ?
    Eh bien ça avance assez vite. Au "Peins ta gone", une coterie de néoconservateurs fous, vendus aux marchands d'armes, a commencé à croire à sa propre propagande et a élaboré une doctrine (Kagan, Rumsfeld, etc...) de première frappe massive sur la Russie tout en admettant des "pertes acceptables" parmi la population civile américaine lors de la frappe de représailles. En bref, ils pensent pouvoir gagner une guerre nucléaire contre la Russie. Sachant qu'ils n'ont pas de défense anti-missile crédible, ça surprend un peu, car les morts vont se chiffrer en dizaines de millions, mais ils promeuvent très activement cette doctrine au Congrès, au Sénat et dans les Médias MSM.
    Côté russe, le ministère de la défense paraît un peu plus modéré pour l'instant, officiellement coincé sur une doctrine de seconde frappe uniquement, mais l'opinion publique évolue rapidement. Au moins dix pour cent de la population russe affirme que les USA auraient déjà du être rasés à la bombe H, ainsi que l'Angleterre. Ce courant d'opinion s'exprime déjà sur la première chaîne russe de TV et croît régulièrement en nombre et en agressivité.
    Paul Craig Roberts pense que nous sommes à une nanoseconde de l'Armageddon, et son raisonnement est très bien étayé.
    Face à ce risque, je me sens un peu pâle, bien que plus ou moins préparé. Que vaut une BAD en cas d'hiver nucléaire ? N'oublions donc pas de bien prendre notre sirop de sève de pin des Vosges et notre huile de foie de morue quand l'électricité disparaîtra.
    De tout cœur avec vous,
    Jean Claude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peindre je sais !!
      Mais c'est quoi un ou une gone ????

      Supprimer
    2. En patois lyonnais, un gone c'est un gamin (ou une gamine) déluré.
      Mais tout ça reste de l'ordre du "cas lent bourre" !

      Supprimer
  11. bonsoir à toutes et à tous, après avoir lu les idées et dire de chacun(e) et surtout cette vision sur comment être prêt , très bien préparer . en somme personnellement je suis au sommet de mes capacités en englobant tout. J'ai un moral d'acier, étant hâté donc sans dieu ni contrainte divine, fin tireur , malin comme les singes??? n'on pas un singe, chirurgien à l'occasion, et on oublie les femmes trop souvent donc à l'occasion obstétricien, psi pourquoi pas, surtout avoir prévu les réserves un peu partout, et peut être chef d'une bandes de tarés au QI aussi haut qu'une huitre desséchée e plein désert.....Bref j'en passe , bien sur vous allez me lire : C'est quoi cet abruti du carafon???? Vous aurez mille fois raison. En réalité, c'est un peu provoque . Je pense, que chacun verra son calvaire dans sa réalité et celle du voisin qui lui aussi aura son enfer à gérer etc., etc. donc toutes les éventualités seront présente. La chose la plus terrible pour beaucoup sera que les bisousnours H et F seront un fléau comme les Végan les pseudo brouteurs les fameux écolos du dimanche et j'en passe. Le principal hélas qui ne réglera rien mais qui nous fera ganer un peu de temps, c'est que l'empathie, les gentils et ceux qui voudrons se rallier faute de... ce sera à nous de décider de leur destin car à la moindre faille c'est moi, c'est vous qui paierons de nos erreurs . La merde éclaboussera tout le monde à savoir comment en éviter le gros de l'impact, au pied du mur nous verrons les maçons , mais surtout les cons qui brillerons dans leurs fatuité. La majeur partie de notre société , n'a pas encore cliqué : Les regrets c'est toujours après , bien à vous

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Jean Claude,

    Un bon résumé du monde dans lequel nous survivons déjà et comme vous le dites si bien, quid d'une BAD en cas d'hiver nucléaire. Déjà si une guerre conventionnelle éclate, survivaliste ou pas, Bad ou pas, bien peu de chances de survie face à une armée régulière sauf si elle respecte les droits des civils et là, peut être même que ceux qui sont en ville ont un peu plus de chance d'en réchapper. Les exactions militaires ayant plutôt tendance à être commises loin du regard des foules. En cas de guerre civile, en revanche, pour ceux plus ou moins préparés et loins des villes, les chances augmentent sensiblement. D'ailleurs Pierre a eu la sagesse d'appeler son blog "survivre au chaos" et pas "survivre à la guerre". Personnellement je crois que nous allons goûter à un cocktail des trois, guerre civile puis conventionnelle et quelques jolis petits missiles nucléaires tactiques en dessert. C'est pour cela que parfois j'insiste sur notre préparation spirituelle car même notre but premier reste la survie, nous serons tous à un moment où un autre, confrontés à la mort. La nôtre et celle de ceux que nous aimons. Un esprit peu entraîné à garder une forme de maîtrise ou de calme (tout est relatif bien sûr) face à de telles situations peu vite nous faire sombrer dans la folie ou le désespoir. C'est pour cela que nous devons aussi, dans ce temps de paix relative où nous sommes encore, non seulement continuer à peaufiner nos préparatifs matériels mais aussi notre entraînement psychique (j'ai l'impression que le mot spirituel est mal compris) qui consiste d'abord à se débarrasser de tout ce qui nous gêne avant de pouvoir acquérir les qualités de maîtrise et de force intérieure qui nous manquent.
    Parfois, d'ailleurs, l'idée même de survie me semble bien dérisoire puisque notre mort est inéluctable. En revanche se préparer à protéger ceux que l'on aime me semble plus motivant et utile .
    Bien évidemment, quel que soit notre niveau de préparation, nul ne peut présager de sa réaction face à une rupture soudaine de la normalité et cela vaut aussi pour ceux qui ont déjà été confronté à la violence, la guerre et la mort par leur engagement en tant que militaires ou fdo. Partir combattre en Opex, dans équipage de la BAC, CRS face aux blackbloks, Flic de base ou que sais-je, sachant que quoi qu'il arrive nos proches sont en sécurité est une chose mais dans un contexte de chaos généralisé, sans aucun soutien, le ventre tenaillé par la faim et dans la peur constante de voir les nôtres massacrés c'est une toute autre histoire...

    In Hoc Signo Vinces, Deus Vult !

    Etienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une guerre conventionnelle il faut du pétrole à foison et les seuls qui ont du pétrole ET des munitions c'est les Russes !!
      POURQUOI voudrait tu qu'ils s'emmerdes à envahir l'Europe qui est pire que les écuries d'augias ???

      Ils envahiront peut être l'Allemagne après la guerre civile et les dizaines de millions de morts consécutifs au vaxx un deux trois quatre piquouzes pour récupérer les équipements industriels abandonnés.
      Ils pousseront une pointe jusqu'en France pour sécuriser les centrales nucléaires et rediriger les lignes électriques vers chez eux .
      Mais à part ça donne moi quelques bonnes raisons de nous envahir !!

      Nous aurons une guerre civile ethnique ça c'est sur , une guerre biologique c'est en cours avec le covid !!
      Quelques missiles hypersonique sur la City de Londres et quelques nids de milliardaires et là je dirais merci Vladimir .
      Mais une invasion de blindés russes j'y crois pas !!

      Par contre un retour des panzers divisions boches pour nous piquer nos ogives nucléaires c'est beaucoup plus probable !!

      21000dijon

      Supprimer
  13. Bonjour Dijon,

    Je ne crois pas avoir évoqué les forces russes. Je crois quand-même qu'un conflit contre une alliance sino-russo-turque reste dans le domaine du possible, même si peu probable pour l'instant. La Chine est protégée par son nombre d'habitants, la Russie par sa taille, la Turquie par les deux précédemment nommés et les États-Unis par leur éloignement. l'Europe reste donc le champ de bataille le plus probable en cas de conflit entre ces états. Qui vivra verra..

    Etienne

    RépondreSupprimer
  14. Les Russes ont 25000 km de frontière à garder et un petit budget de la défense. Ils ont donc travaillé sur une doctrine purement défensive, avec les moyens logistiques ad hoc.
    Ils n'ont jamais construit de force de projection à grande distance car ils sont autosuffisants pour quasiment tout, pour de simples raisons géographiques.
    Pourquoi iraient-ils chercher à grand prix tel ou tel minerai à l'autre bout du monde quand quelques coups de pioche dans l'Oural suffisent pour en trouver ?
    C'est pour ça qu'ils n'ont qu'un vieux porte-avions quand les Chinois mettent déjà à flot leur troisième.
    Ils peuvent facilement occuper l'Ukraine, les pays Baltes, la Géorgie, la Finlande, à la rigueur la Pologne, mais ne vont pas envoyer de troupes plus loin.
    Les missiles de moyenne et longue portée sont là pour faire le travail au delà de leurs moyens logistiques normaux.
    Et je soupçonne que les objectifs seront choisis avec beaucoup de soin.
    Bonne chance à tous,
    Jean Claude

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour à tous ,au vu de commentaires intéressants il me semble que se dégage une vision de l'opération de police Russe comme étant une guerre dans le style de celles dont a souffert "l'europe " au cours du siècle dernier avec une vision Otanesque stratégiquement parlant et que vous ne partagez peut être pas mais si je ne me trompe serait de la part des Us-otan une guerre de conquète Russe de l'europe.Cette vision est purement bouricaine qui cherche a s'approprier les richesses du monde et bien entendu les territoires qui vont avec ou d'y imposer un gouvernement fantoche,ce n'est absolument pas celle de la Russie.Il suffit d'écouter les discours de Poutine qui n'ont vraiment rien à avoir avec ceux de notre perroquet qui ne fait que réciter sa leçon,les Russes sont en croisade contre la déchéance ,la décadence citoyenne ,religieuse,morale et spirituelle de l'occident caractérisée par la doctrine Rumsfeld -Cebrowski mélangée avec celle deZbigniew Brzezinski appliquée a leur vassaux et esclaves. et en particulier a l'Ukraine en la personne du guignol mis par eux en place après la révolution de Maïdan et le coup d'état.Comme le dit Jean Claude ils n'ont que faire d'envahir des pays qu'ils devraient remettre sur pied et qui sont a la ramasse sans industries ,sans ressources,sans souveraineté,sans grand dessin,ruinés complètement et peuplés de crétins qui les haïssent en plus !!.Les Us croient encore à la force du dollar comme ayant une valeur intrinsèque alors qu'il ne vaut que son poids de papier,ce que les Russes ont tenté de leur faire comprendre en demandant des paiements en roubles (autrement dit en or ).Les Russes installerons un no mans land dans l'ouest de l'Ukraine désarmée après avoir achevé les Ukrainiens en Pâté ce qui est quasiment fait (au mieux ), au pire tout est possible si le deep state n'est pas ratatiné avant,c'est en bonne voie.Il ne s'agit pas d'un nouveau monde utopique ou dystopique à venir pour les Russes mais du maintien de "l'ancien " et de ses valeurs d'abord pour eux mêmes et le reste du monde (en accord avec les Brics).C'est totalement irréconciliable avec ceux qui ne représentent que péniblement le cinquième du monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que pourrais-je ajouter ? Tout est dit.

      Supprimer
  16. salut à tous....Bad ou pas, ici c'est bad, mais pour qu'une bad soit efficace il faut qu'elle puisse être défendu, voila mon souci, nous ne sommes pas assez, et surtout une partie incompétente à la défense ...d'un autre côté certains sont seul, équipé, et nomade, donc oui, en échange du gite et couvert, nous recrutons , dans le sud, nous devons prendre contact avant le kk, les contacts devrons se faire par l'intermédiaire de poste émetteur récepteur VHF/UHF...ou Cibi.....
    robin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robin ! Pour vivre heureux vivons caché !

      Un vieux dicton populaire qui seras bientot d'actualité .

      Au cours des siècles les souterrains refuges ont permis à nos ancêtres de survivre .
      Soit tu te construit un donjon soit tu te creuse des caches souterraines.
      Prends exemple sur les tunnels Viets de Cu Chee !!!

      Ou sur la cité souterraine de Naours dans la Somme creusée par les gaulois .

      Supprimer
    2. ma bad n'est pas visible, il y a de la nature tout autour, mais tu as raison le troglodyte , ou le souterrain est bien aussi...nous avons un lieu d'évacuation en cas de bombe nucléaire, d'ancien bunker de la dernière guerre, au cas ou , à 4km d'ici.....
      robin

      Supprimer
    3. Salut Robin, très intéressant, je voudrais prendre contact avec toi mais comment faire, je n'ai pas de poste émetteur récepteur VHF/UHF ni de CB. Didier.

      Supprimer
    4. Didier, les postes émetteurs c'est pour des contact proche, une dizaine de km en terrain découvert, mais si tu veux me laisser ton email, ici, dans la journée, ensuite tu pourras le supprimer , perso en anonyme je ne peu pas le faire
      robin

      Supprimer
  17. Nous ici, on utilise le VHF marin.
    25 watts FM en émission 160mhz, avec une bonne qualité sonore sur plus de 50km en forêt. Le tout pour moins de 100$

    Jerome
    Québec

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jerome, nous avons opté pour des petits talkie-walkie Baofeng...( 7) et une base Retevis RT 95, pour l'instant nous restons sur les fréquences autorisé PMR...c'est suffisant pour rester en contact dans le coin, exit les portables, ils sont remisaient dans une cage de Faraday ( trop repérable et toxique).
      robin

      Supprimer
  18. Et c'est bien là le bonheur, les Baofeng fonctionnent tres bien dans les memes plages de fréquence FM.
    On utilise les Baofeng Bf-f8hp a la ceinture de chacun, et les radio marine pour les longues portées. Tout le monde est légal sur la fréquence 156.xxx mhz

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir à tous,
    un gel au poivre,une matraque télescopique en acier,c'est vrai que c'est utile,d'autant plus qu'il est toujours possible d'être attaqué par des animaux sauvages ou redevenus sauvages (chiens errants par exemple chassant en meutes)et un PA en 22LR.
    On reparle de la létalité du 22 lr statistiquement 2.5 balles pour tuer contre 2.2 pour le 9 para,je crois me rappeler que la distance moyenne d'engagement est de 3 mètres (toujours d'après les mêmes stat US).
    Cela donne 6 balles pour tuer (2,5 n'existant pas)dans les 2 cas plus celles "à côté".
    N'utilisant aucun de ces deux calibres j'avoue être dubitatif....
    Par contre, le silencieux.....autant ,aujourd'hui ,ouvrir le feu dans un quartier résidentiel va être très stressant du fait du bruit de la détonation,autant dans une ville à feu et à sang...?
    Les 22 sont déjà peu bruyante en elles-mêmes.
    Le fait de rajouter un silencieux va rendre l'arme plus longue avec tous les inconvénients que cela comporte;non?
    J'ai rencontré un tireur(probablement un FO).Il avait un glock (26 ou 43)dans un holster discret et il s'entrainait à 3/4 mètres de la cible.
    Je me suis amusé à comparer nos vitesses respectives;le temps de sortir mon 8" du holster d'épaule j'en aurais pris 3.
    Dans un chaos urbain ne vaut-il pas mieux privilégier la rapidité d'exécution?
    Bien à vous
    YK

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous ne devons pas avoir les même statistiques concernant ces calibres.
      Et, pour les distances d'engagement, à 3 mètres, c'est mort.
      A l'exercice, à 5-7 mètres, avec des armes factices évidemment, même avec un holster externe, il y a intérêt à reculer vite à la vue de l'attaque pour avoir le temps de dégainer. Et encore, on s'y attend ...
      Le plus important n'est pas de tuer l'adversaire mais de le stopper dans son attaque. Qu'il y survive par la suite ou pas est son affaire. Et, suivant les critères retenus, le 22 est beaucoup moins négligeable qu'on pourrait le penser à priori.
      Surtout qu'il y a 22 et 22. Une 22 Stinger de chez CCI à balle légère (1,9 gramme) rapide n'a rien à voir avec une 22 standard destinée à trouer du carton au stand. Maintenant il faut encore qu'elle ait la longueur de canon pour prendre sa vitesse. Tirée en canon de pistolet, elle perd plus de 100 mètres/seconde par rapport à un canon de carabine.
      Personnellement, en arme de poing, je préfèrerai toujours une munition à balle de 40 grains (2,6 grammes) puisqu'on n'a pas la longueur pour tirer parti de la Stinger.
      Et, pour le manque d'efficacité dont on taxe le 22, il y a toujours le "Mozambique drill": 2 tirs très rapides dans le gros de la masse (poitrine) puis on relève pour compléter par un tir à la tête.
      On ne peut pas se fier aveuglément aux vitesses annoncées par les fabricants. Il y a un côté commercial très optimiste qui ne se vérifie pas au chronographe. Il y a beaucoup de vidéos là-dessus sur Youtube. Et, d'ailleurs, ça a une grande incidence sur l'utilisation des modérateurs de son dits "silencieux": la même munition peut se révéler supersonique en carabine et faire beaucoup de bruit en sortie de modérateur de son (le bang supersonique) alors que tirée dans un pistolet elle sortira tout juste en-dessous de la vitesse critique et sera très discrète en sortie de silencieux. Il faut faire des essais.
      En ce qui concerne le bruit, la même munition tirée en pistolet fera toujours beaucoup plus de bruit qu'en canon long puisque les gaz sont à plus haute pression à la sortie, n'ayant pas eu la longueur de canon pour se détendre autant.
      Dans une ville à feu et à sang ... ce ne sera quand même pas Stalingrad avec un bruit d'artillerie couvrant le claquement sec d'un coup de pistolet 22. Ceux qui ont eu l'occasion de tirer sur la voie publique ont pu remarquer l'absolue indiscrétion de l'écho sur les façades. Donc, pour le survivaliste, le modérateur de son me semble un accessoire imposé s'il ne veut pas annoncer à tout le monde sa présence.
      Quant à comparer une arme à canon de 8 pouces à un Glock 26 ... autant comparer une camionnette à une Fiat 500. Si ça se conduit avec le même permis, c'est leur seul point commun.
      8 pouces est une longueur de canon pour la chasse dans les pays qui y autorisent les armes de poing (plus longue ligne de mire et meilleur rendement de la munition). Je ne vois pas sa place en port d'autodéfense

      Supprimer
    2. si la distance est de 0 a 3 métres une fourche est le plus efficace ou une Fairbairn Sykes que n'importe quel pétards et silencieux en plus;j'ai un faible pour le parapluie (voir plus haut ),mais c'est pas bien de vouloir trucider son prochain si il ne vous veut pas de mal

      Supprimer
    3. C'est vrai Janus. Et un agresseur n'aime pas voir sa proie supposée sortir un couteau et se mettre en position pour se la donner "à l'ancienne".
      Mais je répondais dans le cadre du message précédent se rapportant à l'usage d'arme à feu.
      Et je maintiens, expérience faite à l'exercice, qu'à quelques mètres de la menace se dévoilant, le premier réflexe doit être de reprendre de la distance pour avoir le temps de dégainer. Etre touché une ou deux fois sur dix par le couteau en caoutchouc du collègue remet les idées en place. Et pourtant, c'est l'arme et le holster qu'on porte tous les jours, qu'on manipule à chaque mise en service. La vitesse de sortie devrait être fulgurante mais non, c'est l'agresseur qui décide du moment et il a donc toujours un temps d'avance.
      On pourrait reprocher aux holsters administratifs de privilégier la tranquillité de l'administration avec le système de verrouillage pour éviter la prise d'arme par un tiers. Ce n'est pas faux mais il faudra toujours un système ou un autre pour maintenir l'arme en place et ne pas la perdre en cours de route.
      Seule une préparation psychologique peut aider. Une prise de conscience de l'environnement. Il m'est arrivé à quelques reprises de me retrouver l'arme en main, l'hostile dans l'axe du canon mais, franchement, je n'ai pas vu le geste se faire. Quelque chose a dit "arme" et elle s'est retrouvée là où il y en avait besoin. L'entraînement? Une bonne réactivité personnelle? Je n'en sais rien. Mais je ne peux que conseiller un entraînement intense et fréquent avec l'arme (correctement neutralisée pour l'exercice) et le holster habituels. C'est ce qui me semble le plus payant

      Supprimer
    4. bonjour E-mantilles le drill ,pardon l'entraînement pour que l'acte devienne réflexe dans la vraie vie (à l'entraînement à VIDE )mais attention a buter personne après ,entre sortir l'arme et tirer il n'y a qu'un doigt,mais c'est le seul moyen bien entendu efficace.C'est pour ça que l'on ne doit sortir une arme qu'avec la certitude et la volonté de s'en servir ,ou on la laisse au vestiaire.Il est vrai que se balader en ville avec une pertuisane si ce n'est au cours de fêtes médiévales serait remarqué,une fourche à la cambrousse c'est normal,donc en ville la cane a pépé(modifiée ) fera l'affaire.De toutes les façons seule une attention sans faille au cours des sorties dans un monde chaotique est déjà 70% de la sûreté car il supprime le fameux temps d'avance des mal -voulant et puis le fameux adage a garder à l'esprit "si ça a l'air d'un danger ,c'est que c'en est un".Mon propos ne s'adressait pas au votre en retour mais a YK ,d'ailleurs la rapidité n'a qu'un intéret relatif,toute proportion gardée ,il vaut mieux "prendre son temps" et pour un tireur mettre dedans car il n'y aura peut être pas le loisir de doubler la mise;mon papa disais souvent pourquoi avoir un chargeur plein si tu n'est pas foutu de mettre dedans les deux premières.Dernière réflexion au Us (et dieu sait si je les aime pas )ils sont revenus au 38 spécial,plus pratique que 357 et tout aussi vulnérant aux distances dont nous parlons et maintenant a l'entraînement triplent voir quadruplent les tirs ,le protocole précédent de deux tirs et remise a l'étui étant devenu réflexe(la bas on cràme de la cartouche )certains flics ont été tués car ils avaient rengainé par réflexe après ces deux premiers coups tirés.En souhaitant a tous de ne pas vivre ces moments parfaitement désagréables et le meilleur conseil est de tout faire pour les éviter,ce n'est pas un jeu vidéo

      Supprimer
    5. Si je peux me permettre d'être simpliste, je vois une dérive dangereuse construite volontairement ou par incompétence crasse par la classe politique:
      -les juges rouges se sont donné le droit de ne pas appliquer la loi. En 1974, un de leurs représentants syndicaux le revendiquait. On a inversé la notion de cause et d'effet. Maintenant le recours à la force est condamnable, même pour protéger sa vie ou empêcher un viol en niant la réalité du fait que celui qui subit la légitime défense est celui qui a provoqué la situation sans laquelle cette défense n'aurait pas eu lieu. C'est officiel quand la plus haute autorité de l'Etat affirme être contre la légitime défense. Fermez le ban. Le fait que son service de propagande tente ensuite de prétendre que ce n'est pas ce qu'il a dit n'est qu'une hypocrisie de plus.
      Il y a des juges qui se sont fait une spécialité d'interdire de port d'arme les agents d'autorité ayant fait usage de la force. Ils imposent ça dans la mesure de maintien en liberté en attente de jugement. C'est ça ou l'incarcération.
      Et beaucoup d'autres nient toute réalité des crimes et délits relevés pour classer sans suite au titre d'un rôle "social" qu'ils se donnent.
      -on nie la présomption de violence juste lors des home-jacking alors que la loi la prévoit. Tout comme la présomption d'usage juste de la force par des fonctionnaires à qui on fait par contre toute confiance tant qu'ils se cantonnent à plumer les honnêtes citoyens.
      Cela amène le bon père de famille et le fonctionnaire d'autorité à comprendre que cette caste a créé une situation où il n'y a plus de solution légale. Tout usage de la force sera condamné. Donc, et c'est là le danger: on ne porte plus plainte, on utilise le minimum de force en service et on règle les choses de façon occulte en dehors.
      C'est vers ce chaos qu'ils nous poussent. Et leur maitres doivent avoir de bonnes raisons pour leur ordonner de faire ça. Mais quand une plus grande proportion de la population anesthésiée en prendra conscience ...

      Supprimer
    6. bonjour E-Mantille ,"Mais quand une plus grande proportion de la population anesthésiée en prendra conscience ..." et "bonnes raisons pour faire ça " pour la première proposition c'est pas pour demain,la population a une répartition Gaussienne ,rien n'y échappe sur cette planète autrement dit la fameuse courbe en cloche avec 15 % d'ultra ,70% de dit "normaux ",15% de réac soit 15 qui bougerons avec des extrèmes ,70 de lobotomisés qui suivront mollement , 15 qui seront contre et aiderons l'existant quant aux bonnes raisons j'en ai largement fait état ordos ab chaos;Bien cordialement

      Supprimer
    7. Bonsoir à tous,
      un fait divers qui vous donne raison Janus:
      https://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/issy-les-moulineaux-trois-hommes-mis-en-examen-apres-le-meurtre-dun-riverain-excede-par-le-bruit-15-07-2022-2PKAQFYGCZEVRMJ7ZBORPPJ7RA.php
      Je ne retrouve pas les stats sur les meurtres aux USA;
      Ils séparent les tueries de masse...du reste et le reste c'est:braquage,règlements de comptes inter gang,crimes racistes,gamin qui tue sa soeur...etc
      Très souvent les tirs sont à bout portant voir à bout touchant,ce qui enlève beaucoup de pertinence aux analyses basées sur la létalité des munitions...il faut environ 2 balles pour tuer,quel que soit le calibre;c'est pas pour autant que le FO vont être dotés de 22.
      Ps :8"c'est aussi la longueur du canon de beaucoup de révolver PN,possédés par de nombreux survivalistes.
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
    8. Le choix de calibre pour les FdO répond à beaucoup d'autres critères, logistiques notamment.
      Il suffirait d'essayer de faire adopter le 10 mm ou le 40SW pour voir quelle volée de bois vert on se prendrait.
      La munition adoptée n'est pas la plus performante qui soit (on fait bien mieux en rechargement) mais c'est celle qui a été adoptée alors:
      -d'une part gare à celui qui se permettrait de remettre en cause une décision prise par les êtres supérieurs de la Direction
      -d'autre part, et plus logique, en changer présenterait des tas de problèmes logistiques surtout sur la période de transition.
      On a vécu ça lors de l'abandon du calibre 38. Pour un rond-de-cuir qui ne connaît rien en armement, qui s'en fout mais qui en décide, une cartouche c'est une cartouche. On avait des millions de cartouches de 9 mm dans les réserves de l'Armée, il n'y avait qu'à les affecter.
      Oui, sauf que ces cartouches de MAT-49, jamais destinées à se retrouver dans des armes civiles, ne respectaient pas les normes CIP pour être un peu plus performantes.
      On avait d'ailleurs du inclure dans le cahier des charges du MAC-50 qu'il soit capable de la digérer.
      Mais le reste du monde se fout du nombrilisme de nos énarques et respecte les normes CIP. Alors quand on a mis ces cartouches surchargées dans des copies de Beretta 92 (les MAS G-1), ça a cassé des culasses.
      Maintenant on achète des cartouches commerciales qui respectent les normes CIP, elles.
      A titre de comparaison, un rechargement classique en 9 Para avec projectile de 124 grains peut se faire avec 0.33 gramme de poudre Ba9. Pour un réarmement correct du MAC-50, il faut mettre 0.36 gramme de la même poudre. Et 9% de poudre en plus, c'est beaucoup plus que 9% de pression en plus au tir.
      Le principal problème des cartouches à percussion annulaire est surtout leur fiabilité selon les conditions de stockage et de manipulation. En effet, dans ces cartouches, la poudre est directement au contact de la composition d'amorçage et peut avoir un effet abrasif quand on les manipule trop. On se retrouve alors avec des manques de composition d'amorçage à certains endroits du bourrelet et si le percuteur frappe là, ça n'allume pas. Comme c'est interne, aucun moyen de vérifier ça avant le tir.
      Il faut veiller à stocker ces cartouches balle en bas pour que la poudre reste au contact du projectile et non de l'amorce et, surtout, éviter de les manipuler abusivement.
      En ce qui concerne les armes à poudre noire, on a beaucoup moins de choix de types de poudre.
      Autant en percussion centrale on peut charger avec de nombreuses options pour marier poids de balle et vivacité de la poudre, autant en poudre noire on est très limité.
      Alors il ne reste qu'à recopier les modèles que nos ancêtres avaient mis au point. Il me semble que c'est d'ailleurs aussi une condition réglementaire pour que ces matériels soient classés en catégorie C (être la reproduction d'une arme ancienne).
      Dans le domaine des 22, le problème est différent mais on n'a pas tellement de choix non plus. Il faut essayer différentes cartouches toutes faites parce que ça ne se recharge quasiment pas. Il existe bien des kits américains qu'on trouve sur le Net pour le faire mais ça semble laborieux et je n'ai encore pas vu ici d'acharné du rechargement aller jusque là

      Supprimer
    9. Bonjour les armes à poudre noire qui sont des reproductions d'armes anciennes sont en "D"et c'est un des rares avantages.
      Elles ne me semblent pas très adaptées au scénario envisagé par Pierre.Surtout si le but est d'être discret et de voyager léger...
      L'autre problème des stats sur la létalité et sur la classification des homicides....c'est que aujourd'hui, si une victime survit à une agression violente, c'est en grande partie grâce aux secours qui risquent d'être inexistant en cas de chaos;un simple clou dans le pied et la fuite est compromise.
      Dans ces conditions mieux vaut éviter la confrontation;l'option du combat au couteau me semble risquée.
      Une blessure avec des conditions d'hygiène dégradée....
      en fait un "voyageur"devrait pouvoir être tranquille tant que les pillages dureront en calant son itinéraire sur les endroits déjà pillés.
      Le problème de la notion de guerre ethnique,pour un occidental c'est que le terme "guerre"(nous n'en avons pas d'autre) correspond à une activité codifiée(traités, conventions,....).Nous avons du mal à imaginer à quel point nous nous trompons.
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
    10. Exact pour le classement. J'en étais resté à la volonté de la Commission européenne de classer en C toutes les reproductions à poudre noire mais, pour une fois, notre réglementation nationale a tenu tête et n'a pas retranscrit dans le décret de 2018 cette volonté en les laissant donc en D sauf s'il s'agit d'armes à poudre noire ne reproduisant pas des modèles historiques. Elles sont alors classées selon leurs caractéristiques (longueur, nombre de coups, etc, etc...) en C ou en B (armes de poing par exemple).
      Il est vrai que les volontés de la Commission européenne ne sont pas des traités internationaux qui s'imposeraient par-dessus notre législation nationale.
      Les esprits chafouins noteront que l'instance dirigeante non élue s'appelle Commission ... comme l'instance dirigeante de la Mafia (Commissione). Les chats ne font pas des chiens.
      En ce qui concerne leur utilisation en cas de chaos, je suis du même avis: je ne les utiliserais qu'à condition de n'avoir rien de mieux

      Supprimer
    11. E-mantilles,
      j'apprécie beaucoup les armes à poudre noire;ça avait pourtant mal commencé et le machin avait fini en presse papier.En plus le look western,me semblait ridicule....j'ai même arrêté le tir.
      Des années plus tard un ami m'a montré comment ça se chargeait.
      C'est vrai que c'est pas forcément bien perçu par les autres tireurs si certains semblent condescendants d'autres sont franchement hostiles(fumée bruit etc)
      mais c'est en "D".
      Aucune loi ne vous empêche de porter sur vous,chez vous(sur toute votre propriété)un couteau,une matraque,un katana,une gazeuse,une arme à CO2 tirant des billes en caoutchouc ...c'est en "D"
      Pour le chaos,on peut envisager soit un évènement orchestré,qui provoquera une situation insurrectionnelle simultanément dans de nombreuses villes,soit une dérive avec une criminalité et des agressions qui gagnent les petites villes et les campagnes.
      Il me semble que pour avoir l'air d'une belle truffe,il suffit d'être saucissonné à quelques mètres de ses "B"et "C"bien rangées "tout bien comme il faut "dans une armoire forte.

      Comment pourrait-on savoir que untel à des armes?
      Fuites (ou pire) en préfectures?
      Tireur trop bavard?
      https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/quand-un-tireur-sportif-nantais-se-fait-voler-ses-dix-sept-armes-5298109
      https://www.leparisien.fr/oise-60/oise-une-enquete-ouverte-apres-un-vol-darmes-chez-un-tireur-sportif-a-beauvais-01-10-2021-LSXQKBXUUFFH3DQXX3SNHQHFDA.php
      Une catégorie"D" peut vous sauver la mise.....

      PS: Pensez à prendre du cordage,des fois que vous tomberiez pendant votre fuite sur le "jeune berger innocent "cher à Vianney
      Bien à vous
      yk

      Supprimer
    12. j'ai reçu il y a peu une vidéo Brésilienne ou les cars jacking voir vols a moto contre des passants semblent monnaie courante,a priori dans ce pays de samba la loi autoriserait l'attaqué a ce défendre même sans proportionnalité ;ne pouvant la joindre a cet envoi en voici répété a l'envie la teneur:la moto coince une voiture le passager voitures sort un feu et se fait poivrer a coup de 38 par les occupants du véhicule ,parfois les conducteurs des voitures attaquées n(hésitent même pas a écrabouiller les malfrats s'en suit une ribambelle de cabrioles du plus heureux effet,c'est carrément le far west,espèrons ne pas devoir en arriver là,un dernier point YK :la discrétion,le silence quelle que soit la lettre de l'alphabet classifiant les arbalètes est une des meilleures défenses préventives pouvant garantir l'effet de surprise pour ceux qui croyant trouver des vieillards cacochymes et se retrouveront face a un essaim de frelons vindicatifs kamikazes

      Supprimer
    13. Bonjour à tous,
      Pour revenir sur le post d’YK, nous avons tous un exemple de home-jacking mettant en cause un tireur sportif s’étant fait déposséder de son armurerie. Autour de moi, un papy s’est fait tabassé deux heures durant (avec sa femme) pour la délivrance de la clef du coffre. Ou encore un de mes amis s’étant fait vider son coffre de toutes ses catégories B ainsi qu’une petite collection de FR-f1 au FR-G2, durant ses vacances ! Les gendarmes de mon coin recommandent au tireur sportifs de surveiller leur retro en quittant le stand de tir. Rien de plus facile que de « tracer » une voiture à distance quand on a l’esprit tranquille (et pas besoin de tracker GPS…).
      Les tireurs sont généralement précautionneux, discrets et ont trop peur de perdre leurs autors par un pas de travers. Alors effectivement on a toujours des doutes sur le ciblage du cambriolé, et on peut toujours aussi imaginer des fuites ou « échanges de bon procédés… »
      Pour éviter ces désagréments, je vous dirais bien qu’il existe un panel de catégories D incluant des armes basiques mais fiable tel que le 1873 ou le 1892 civil en passant par divers Colt en 38, que vous pouvez avoir dans la table de nuit. Bon après il y a la question du prix. A chacun ses priorités…

      Supprimer
    14. Janus

      =====la moto coince une voiture le passager voitures sort un feu et se fait poivrer a coup de 38 par les occupants du véhicule ====

      C'est pas net ton explication !!

      Tu veux dire que le motard flingue le passagers de la voiture qui a sorti un flingue ????

      Supprimer
    15. J'ai été cambriolé une fois ( ils sont partis avec le coffre). J'en ai tiré une conclusion, que j'ai d'ailleurs partagée aussi bien avec la gendarmerie qu'avec la responsable des autorisations à la préfecture, sans susciter de réaction notable: "On peut mettre n'importe quoi dans un coffre sauf des armes!" J'ai maintenant deux coffres pour armes longues et un pour armes de poing et aucune arme n'y séjourne jamais, ils sont juste là pour détourner l'attention.

      Supprimer
    16. Bonsoir,
      j'avoue ne plus avoir confiance dans des pans entiers de l'administration et j'ai bien peur que le cas Mickaël Harpon ne soit pas un cas isolé;pour ce qui est de la transmission de fichier c'est déjà arrivé (un extrait de wiki):
      La branche de la mission « C » chargée du renseignement, le CRC (Centre de recherches et de coordination), parvient très rapidement à établir des listes de personnes susceptibles d'appartenir à l'OAS, et manipulant adroitement les barbouzes, remet dès janvier 1962 à Lucien Bitterlin, qui la fait transmettre au FLN par l'intermédiaire de Smaïl Madani, une première liste de membres de l'OAS (noms et pseudonymes, âges et adresses)[réf. nécessaire]. Selon l'historien Yves Courrière, c'est le FLN qui souhaite obtenir des armes auprès de Lucien Bitterlin. Celui-ci refuse mais réussit à se faire communiquer par ses interlocuteurs du FLN une liste de membres de l'OAS. Bitterlin la communique à la mission « C » qui se charge des etc...
      Vous noterez le "susceptible d'appartenir"
      Je note que certains ne verraient pas d'un mauvais oeil,si j'en crois certains propos, une "nuit de cristal"ou une "Saint Barthélemy" des "fachos"(ou susceptibles de l'être) ....
      Cela donnerait de bonnes raisons d'évacuer.....
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
    17. b on on reprend la moto coince une voiture et braque les passagers de la voiture qui eux ripostent avec un feu et abattent le passager de la moto qui les braquaient

      Supprimer
  20. E-mantille

    ====Mais quand une plus grande proportion de la population anesthésiée en prendra conscience ...====

    Alors ce sera l'ouverture de la chasse au juge rouge , qu'il soit d'active ou retraité .
    Non ! Aux juges tout court !!
    L'amalgame fera loi !
    Cinquante ans de colères réprimées vont explosées !
    Il va y avoir du juge pendu à la lanterne et du flic le nez dans le caniveau , simple prévision météorologique !!

    Souvenez vous de la longue histoire des jacqueries populaires de l'histoire de France.
    Je parle de jacqueries pas de révolution toujours organisées par les bourgeois mercantiles .

    Je ne sais plus qui a dit : il y a de multiples façons de faire sortir l'ours de sa tanière je n'en connais aucune pour le faire rentrer !!

    Je précise en tant que gaulois réfractaire que les coqs peuvent cohabiter longtemps en paix et puis un jour c'est la baston générale et à la fin il n'en reste qu'un !!
    Et je ne vous parle pas des bagarres de poules ... !
    Elles sont pires ! à deux ou trois contre une !

    21000dijon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Janus et 21000dijon.
      Avec un "s" à "mantilles", svp. Comme dans la chanson de Rina Ketty.
      E-mantilles est un jeu de mots basé sur cette chanson

      Supprimer
  21. Pour ceux qui n'ont pas de bad,ce n'est pas un nécessité même si dans un premier temps de chaos total cette configuration permet une survie momentanée ,car une bad doit assurer sa défense et ce n'est possible qu'avec un nombre de résidents permanents ,mais surtout il faut savoir que les donjons n'ont jamais stoppé personne sauf a être aussi défendus de l'extérieur quand l'adversaire a pris position.Taper sur un objectif fixe est relativement simple en découvrir un second voir plus dans son dos est une autre paire de manche.Le renseignement dans un rayon mini de 500 mètres est une nécessité,bien des sièges ont été abandonnés à la simple connaissance d'un adversaire supposé surgissant possiblement dans son dos. De plus si la bad doit être abandonnée il faut y préparer des caches pour la possibilité d'un retour pour récupérer ce qui n'aurait pas été pillé.Autrement dit ces contraintes sont inexistantes pour celui qui n' a pas de bad et ce n'est pas une catastrophe que de ne pas en avoir une d'autant que compte tenu des circonstances vous trouverez bien des lieux abandonnés dans la précipitation .Rester sur place à moins d'une discrétion absolue est un danger potentiel du moins tant que la situation du moment n'est pas stabilisée dans le sens plus calme

    RépondreSupprimer
  22. Beaucoup de hameaux isolés feront de très bonnes bad.....une fois que tout le monde sera devenu piéton par force.
    Le tout est de gagner du temps:plus de carburant,plus de nourriture,peu de munitions;les adeptes du rodéo vont devoir se calmer.
    Passée l'euphorie des pillages,des massacres,des exactions,des destructions,...etc certains vont tomber de très haut quand ils vont découvrir qu'ils ne sont bons à rien.Pire,ils vont découvrir qu'ils ont été manipulés et qu'ils ont tué la "poule aux oeufs d'or"
    Je ne crains pas "Al Mahdi". Mais, je souhaite bien du plaisir aux pseudos musulmans quand ils vont découvrir l'islam et ses interdits;
    jeux,pornographie,musique,drogue,alcool,....
    Ces incapables,susceptibles,arrogants,incultes vont devoir se plier à la pire discipline qui soit.
    Pas foutus de réciter "le corbeau et le renard "et ils vont se coltiner le coran.....et en arabe; en arabe littéraire !!!
    Fini,les juges complaisants;les subventions,les allocations,le système de soins gratuits etc etc en compensation ils auront la charia et ils en seront les premières victimes,comme tous ceux qui auront participé à la mise en place du système...certains devraient relire l'histoire de Périllus et de son taureau d'airain.
    Bien à vous
    YK

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.