4 juin 2018

Les places à éviter en cas de chaos

Vous avez sans doute vu des reportages sur des pays déchirés par la guerre où des bandes rivales, dirigées par des "seigneurs de guerre", luttent pour le contrôle, et d'autres qui ont sombré dans l'anarchie.

L'absence totale de société organisée, le manque de services basiques, la difficulté à trouver les nécessités les plus élémentaires et le danger pour les populations civiles rendent de telles images difficiles à comprendre et à accepter.

Une telle chose pourrait-elle arriver en France ? La réponse est que nous ne savons tout simplement pas...



La force de nos structures étatiques et la multitude d'institutions pour servir la loi donnent l'impression qu'une telle chose serait impossible. Mais la réalité est qu'il existe des scénarios de catastrophes qui pourraient provoquer un effondrement total de la société. Si les choses devenaient aussi mauvaises au point que la police et les autres services essentiels ne soient plus payés, combien de temps continueraient-ils ?

Une crise économique majeure, par exemple, pourrait entraîner à terme une telle situation. Comment peut-on raisonnablement s'attendre à ce que les forces de l'ordre restent à leur poste alors qu'il n'y aurait plus de quoi les payer ? Et si les policiers devaient retourner chez eux pour pouvoir nourrir et protéger leur propre famille, pourrions-nous décemment leur en vouloir ?

Certes, il s'agit là d'un scénario catastrophe, mais une grande partie de la préparation survivaliste est basée sur la survenance d'événements extrêmes. Si vous êtes préparé au pire, alors vous aurez beaucoup plus de chances de survivre à quelque chose qui n'est pas aussi dramatique. Même si une rupture totale peut ne jamais arriver, nous avons des exemples où des sociétés parfaitement organisées se sont effondrées à la suite de catastrophes majeures. Ainsi, la possibilité d'un effondrement est toujours possible, ne serait-ce que pour une période de temps limitée.

Dans l'hypothèse d'un tel scénario, l'acte même de légitime défense signifierait que nous avons déjà perdu quelque chose, à savoir notre anonymat. Les gens sauraient désormais que nous sommes là, ce qui pourrait inciter à d'autres attaques. Mieux vaudrait alors disparaître dans la nature et ne pas attirer l'attention.

Garder l'anonymat consiste d'abord à éviter les lieux et situations où l'on s'exposerait à des risques - c'est-à-dire qui pourraient amener à devoir nous défendre. En effet, la meilleure défense consiste à ne jamais donner l'occasion à un ennemi de nous attaquer. Voici donc quelques-uns des endroits à éviter dans un monde post-catastrophe...


1. Les camps du Gouvernement


Personnellement, je n'aime pas l'idée de m'en remettre entre les mains du Gouvernement pour tout ce qui ne m'y oblige pas. Même si je sais que la grande majorité de la population verrait un camp de type FEMA comme un bon endroit pour obtenir trois repas chauds et un lit, je suis également sûr qu'en tant que survivaliste, je n'aurais pas besoin d'une telle aide.

En fait, le problème majeur vient du danger auquel on est confronté dans ce genre de camps - non seulement celui émanant des sbires du gouvernement, mais aussi et surtout des autres résidents. Cela a été clairement démontré à la Nouvelle-Orléans, lorsque l'ouragan Katrina a forcé des millions de personnes à quitter leur domicile. Beaucoup de ceux qui sont allés au Superdome - un immense stade qui avait été converti en camp provisoire de la FEMA - ont été volés, battus et violés. De nombreuses histoires absolument épouvantables courent à ce sujet.

Pire encore, aucun gouvernement n'autoriserait les armes à feu dans ses camps de réfugiés ou de réinstallation. Cela signifie donc que le prix du billet d'entrée serait de renoncer au droit à la légitime défense. À moins que je meure de faim (et même dans ce cas-là), ce serait un prix trop élevé à payer.



2. Les supermarchés


Avez-vous déjà vu les bousculades et les bagarres qui éclatent lors des jours de grandes soldes ? Ou de braderies sur le Nutella ? Cela n'est rien comparé à ce qui se passera dans nos supermarchés le jour où les lumières vont s'éteindre. L'idée même d'aller faire les dernières courses avec de l'argent liquide pourrait être une perte de temps, car la plupart des caisses enregistreuses informatisées ne fonctionneront pas, de toute façon. Dès lors, il ne faudra pas longtemps pour que l'ordre s'effondre et que les gens commencent à piller.

Les premiers endroits qui seront pris d'assaut à la suite d'un sinistre seront les grandes surfaces, y compris les commerces de proximité qui proposent de la nourriture et de l'eau en bouteille. Dans la mesure où peu de gens disposent d'un stock à la maison, vous pourrez compter sur eux pour mettre la main par tous les moyens sur ce qui est encore disponible. Les supermarchés se transformeront en champs de bataille, tandis que les gens lutteront pour la nourriture.


3. Les pharmacies et les bars-tabacs


Les deux autres types de magasins qui seront rapidement pillés seront les pharmacies et les bars-tabacs. Les personnes réellement dépendantes des substances "euphorisantes" en général placent leurs vices au-dessus des nécessités de base pour survivre, défiant la hiérarchie des besoins de Mazlow. Pour ces personnes, la capacité d'échapper à leur situation, que ce soit en se saoulant ou en "planant", surpasse tout le reste.

Beaucoup de choses vont être inutilement détruites dans la course à l'assouvissement des vices, surtout dans les pharmacies. Des médicaments précieux, qui auraient été nécessaires pour maintenir des personnes en vie, finiront foulés aux pieds par des drogués cherchant à échapper à la réalité le temps d'un moment.

Gardez à l'esprit que les personnes assujetties aux drogues dures vivent en permanence à la limite du crime, de toute façon. Franchir la ligne étroite qui les séparent de l'illégalité pour commettre des actes de violence ne sera pas un problème pour eux. S'ils pensent que vous avez des choses dont ils ont besoin, le simple fait d'aller dans ces magasins équivaudrait à marcher avec une belle grosse cible peinte dans votre dos.



4. Les grandes artères et les intersections


Que vous finissiez par être forcé d'évacuer, ou que vous essayiez simplement d'aller d'un endroit à un autre, évitez de prendre les routes principales et de traverser les intersections majeures. Tout le monde connaît ces routes, et les utilisera pour s'échapper.

Désolé de citer encore les Etats-Unis, mais il est vrai que ce pays a récemment fourni de nombreux et bons exemples de ce qui pourrait se produire dans nos sociétés dites civilisées. En été 2015, alors que l'ouragan Rita s'abattait sur Houston, les autorités municipales ont appelé à une évacuation générale. Plus de 5 millions de personnes se sont retrouvées sur les autoroutes pour tenter de quitter la ville. Même s'il y a beaucoup d'autoroutes qui partent de Houston, il n'y en avait visiblement pas assez pour canaliser toutes les voitures. Des embouteillages de plus de 100 kilomètres se sont formés. Des gens sont morts pour être restés bloqués dans leur voiture sous la chaleur.

Toute évacuation devrait se faire par des chemins de traverse, que ce soit dans son quartier, à travers la ville, ou pour quitter la ville. La seule exception à cette règle serait de réussir à évacuer avant le début de l'exode. Mettre en action votre plan d'évacuation suffisamment tôt pourrait être votre meilleure protection du moment.


5. Les magasins de sport et de bricolage


Même s'ils ne seront peut-être pas les premiers visés, les magasins de bricolage et ceux d'articles de sport seront également pillés une fois que les supermarchés et les magasins d'alcool auront été vidés. À mesure que les gens appréhenderont la situation et réaliseront à quel point ils sont mal préparés, leur esprit passera du besoin de nourriture à celui de matériel de camping, de fusils, de munitions, d'équipement de pêche et de tout ce qui serait susceptible de les aider à survivre.

Tout comme dans les supermarchés, ce qui commencera probablement comme une tentative d'achat d'urgence dégénérera rapidement en vols et en violences. Les gens vont réagir à la mesure du désespoir, brisant leur réticence normale à commettre des crimes. Une fois que le processus aura été enclenché, il se répandra comme une traînée de poudre, infectant les citoyens normaux et respectueux des lois.



6. Les stations-services


Si la situation venait à dégénérer dans le Golfe, il est probable que les raffineries de pétrole réparties sur notre territoire seraient les premières à en souffrir, par défaut d'approvisionnement. Une simple annonce de fermeture, pour une raison ou une autre, pourrait provoquer la panique dans la perspective d'une potentielle pénurie de carburant. Aux Etats-Unis, encore, lors de l'ouragan Harley, des files voitures se sont formées à chaque station-service de la ville, sur deux ou trois pâtés de maisons, les vidant de toute leur essence. Les gens voulaient remplir leur réservoir coûte que coûte ; le temps d'attente moyen aux pompes était de plus de deux heures.

N'espérez pas pouvoir acheter de l'essence pour votre voiture ou votre camion, en aucun cas. Si votre plan de survie inclut une évacuation, vous devez prévoir le carburant nécessaire plutôt que d'espérer faire le plein avant de quitter la ville ou en chemin. D'ailleurs, vous devriez avoir prévu plus d'essence que nécessaire, de sorte à être sûr d'en avoir assez pour arriver à destination. L'idéal serait de disposer du double de qu'il vous faudrait normalement. Si l'on est pas en mesure d'emporter du carburant de réserve, cela signifierait de garder au moins la moitié d'un réservoir en permanence, et prévoir un lieu de repli suffisamment proche qui puisse être rejoint sans avoir à le compléter.


7. Les parcs et lieux publics


Il est naturel de se rassembler dans les espaces publics lorsque des événements majeurs se produisent. Les parcs et les places deviennent alors des lieux de collecte des nouvelles, où les gens cherchent à savoir ce qui se passe et ce que font les autorités ou les autres à ce sujet. Ils deviennent aussi des lieux d'échanges commerciaux - des marchés locaux - avec des gens qui troquent ce qu'ils ont pour ce dont ils ont besoin.

Bien que ces marchés en plein air finiront par acquérir un certain niveau d'organisation, cela prendra du temps. Jusqu'à ce que l'ordre soit rétabli, ou qu'ils puissent se protéger eux-mêmes au moyen de milices privées, ce seront des endroits dangereux. Les criminels en tout genre les reconnaîtront comme des lieux abritant un grand nombre de cibles potentielles, des gens qui ont des choses qu'ils peuvent voler. On peut facilement imaginer des gangs armés menant des raids dans les espaces publics, kalash à la main, pour détrousser et tuer ceux qui s'y trouvent.

Nous vivons dans une société où le mot "action" s'est peu à peu défini comme la capacité à se plaindre. Il y a beaucoup plus d'activistes de toute nature dans nos sociétés modernes qu'il n'y a de véritables hommes et femmes d'action. Vous pouvez être sûr que ces gens-là constitueront la majorité, faisant connaître leurs revendications de manière violente à toute forme de pouvoir qui existerait encore.

Les rassemblements de toute nature sont des situations très explosives qui peuvent rapidement se transformer en scènes de barbarie collective. Nous le voyons chaque jour dans nos banlieues, et dans toutes les villes de France. Des agitateurs professionnels se mêlent aux manifestations populaires, dans le but de les rendre violentes. Qu'est-ce qui ferait croire qu'une telle chose ne se produira pas lors de manifestations faisant suite à une catastrophe ?

Rappelez-vous, le Français moyen n'est plus autosuffisant. De plus en plus, nous voyons nos compatriotes demander au Gouvernement de les prendre en charge du berceau jusqu'à la tombe. Ils verront toute catastrophe comme un échec de celui-ci à respecter cet engagement, et exigeront qu'il répare les dégâts qu'ils perçoivent comme une injustice.



8. Les négoces de métaux précieux


Au fur et à mesure que la crise s'étendra, attendez-vous à voir fleurir à tous les coins de rue des panneaux du style « Achat d’or – paiement comptant », « Achat de diamants », etc. C'est déjà vrai aujourd'hui, et ce le sera encore plus une fois que la situation aura empiré.

Peut-être serez-vous obligé à ce moment-là de vendre une partie de l'or ou des bijoux que vous possédez ? Même le négociant chez qui vous irez pourrait être tenté de vous kidnapper s’il vous savait riche, ou passer l’information à des criminels contre un pourcentage de la rançon. Cela arrive plus souvent qu’on ne le croit. Les sociétés qui installent des alarmes ou des coffres vendent parfois de tels renseignements par le biais d'employés peu scrupuleux. Personne ne peut rester honnête très longtemps après un effondrement économique.

La plupart des dealers qui fleuriront en temps de crise ne seront pas des saints. Si vous en avez la possibilité, demandez conseil autour de vous, à des proches ou des connaissances qui les auraient déjà approchés. En choisissant le premier venu, vous pourriez faire quelques rencontres risquées. Dans tous les cas, n’allez pas changer vos métaux précieux en famille, avec femme et enfants, et faites-le pour de petits montants à la fois. Ne rentrez pas chez un négociant s'il se trouve d'autres personnes dans la boutique ; attendez le moment où vous serez seul. Essayez de trouver quelqu’un de sûr et si possible armé pour vous accompagner...

126 commentaires:

  1. [...] "Mieux vaudrait alors disparaître dans la nature et ne pas attirer l'attention." [...]
    Certes.
    Cependant, l'instinct de (sur)vie étant plus fort que l'instinct de mort, nous serons alors quelques centaines de milliers (si ce n'est plus) à justement vouloir disparaître dans la nature et ne pas attirer l'attention.
    Avec les conséquences que cet exode engendrera ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pensez-vous réellement que des centaines de milliers de personnes partiront dans la nature alors que rares sont ceux capables d'y survivre quelques jours, même en temps de paix ?

      À mon avis cela tient de fantasme américain, avec ses forêts giboyeuses, ses citoyens armés et plus proches de la vie sauvage, du moins pour certains d'entre eux...

      Bonne préparation !

      Supprimer
    2. Bien sûr qu'un grand nombre partira loin des troubles si possible,ce sera plus une grande panique ou une fuite qu'un départ organisé de longue date et bien évdemment beaucoup pour ne pas dire la totalité n'y survivront que très peu de temps,il n'y a aucune ressources dans la campagne pour des gens non préparés et pour ceux qui le seront ce ne sera pas simple non plus;même aux Us ce ne serait pas une partie de plaisir.Si les chasseurs ceuilleurs étaient de petits groupes il y a une bonne raison ,les prédateurs ont besoin d'une grande surface pour assurer leur subsistance de cette manière sans épuiser les ressources naturelles ,il y a une taille optimum de groupe a ne pas dépasser en fonction de l'environnement et des autres groupes a proximité sous peine de disette

      Supprimer
  2. Cela présuppose aussi d'être plutôt jeune expérimenté, ayant la santé, capable d autosuffisance et seul de préférence... ce n'est pas donné à tout le monde.

    Personne

    RépondreSupprimer
  3. la plupart des survivalistes "moyens" se fonderont tout simplement dans le conglomérat.. en attendant que ça aille mieux.. c'est mon cas, je ne le revendique pas.. je le subit.. la vie, les enfants , la santé font que je sécurise au mieux mon petit chez moi , avec mes stocks , mon filtre mes fusils.. tout les conseils donnés, je les ai pensé.. oui ça se passera comme Pierre l'a écrit..

    RépondreSupprimer
  4. bonjour à tous, quands je relis cet article, je repense à mes grands parents en 1940 qui ont tous les deux (trois) fait la moitié d'un tour de France pour se retrouver, attendre que ça se calme un peu puis trouver une "BAD" ou du moins un endroit ou la nourriture , sans etre abondante etait trouvable à condition de se bouger le fondement. mon grand pere choisissant de retourner en zone occuppée pour assurer la fraiche et participer à des occuppations que l'occuppant réprimait férocement , et ceci jusqu'en 1944.
    tant et si bien que c'est au meme endroit que j'envisage de me rendre si chaos trops dur.
    quands aux camps FEMA, je n'irai pas, c'est simple, partant du principe que "en 1939, les pessimistes ont fini à New-York et les optimistes ont fini à Dachau ".
    les forces de l'ordre, j'en sais quelque chose, ne sont pas toutes à mettre dans le meme panier. EUROGENDFOR, comme lu plus haut : des mercenaires, ils obéiront du moment que l'artiche leur tombe dans la main, à fuir ou à combattre, ils travaillent pour les puissants ou les possedants. la gendarmerie ? du genre obéir jusqu'au bout , s'en méfier, ne pas oublier son role entre 1915 et 1918.ni celui en 1940 (tres peu de déserteur), par contre une certaine résistance apres 1942.
    la police ? tres individualiste, le pouvoir s'en méfie, à part la haute hiérarchie tres proche des libres platriers (secte omniprésente). lachera le pouvoir des que les sousous n'arriveront plus et considerant la famille et leur peau plus importants que les 5000 personnes (soyons larges) , representant la republique.
    quands au reste vigiles ou municipaux, rien, que dalle, ficheront le camps séance tenante.
    reste l'armée,malgré ses réductions en armes et effectifs, elle reste puissante dans le cadre du territoire national mais elle devra s'épurer en interne avant d'entreprendre une action d'envergure. d'ou de l'ambiance à prévoir car , d'apres ce que je sais, il y aura des comptes à regler à tous les niveaux et de vieilles rancunes réapparaitront.
    tout ceci au conditionnel. simplement des que vous verrez un treillis cam dans votre rue avec une pancarte (tous avec moi) et un HK 416 en bandouliere, se faire discret ! bon entrainement et bonne preparation à tous HERMAN STOSS .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Herman bonjour.
      Un commentaire des plus instructifs sur les Fo . Il est bon de connaître globalement leur façon de voir le cahos venu . Je vous en remercie.
      Une "info" mise à votre libre disposition : la Bretagne doit connaitre des tribulations mais moins que le reste du pays , il est écrit , que par précaution , il faut s'établir à 50 kms à l'intérieur des terres.
      Ah! Encore lui et ces satanées prophéties me direz vous , pas faux , MAIS encore moins depuis l'annonce de Poutine sur ces nouveaux armements , notamment un drone sous marin capable de déclencher une explosion nucléaire "sale" en bordure des côtes ET un tsunami d'une hauteur jamais vu ( 300 m ? ) .
      La Gb sera, probablement , l'objectif visé mais combien de distance minimum entre les côtes anglaises et les côtes françaises ?
      À vous de voir.
      Une place ou ne pas se trouver ? Pour ma part , je n'aime guère la foule .
      Une foule en colère , pourquoi pas mais par force. Ca peut aller.
      Une foule qui a peur , Mamma mia ! Fuir , tout de suite , ingérable , super dangereux meme traitee au lance flammes, les canons des Mg 42 devant être changés pour les refroidir.
      Avoir écrit sur la psychologie des foules à sans doute permis d'étudier la psychologie qui meut les foules mais certainement pas de remédier à une foule qui a peur , seul moyen la laisser passer, s'épuiser, se calmer comme un troupeau de bisons ou de bœufs ( eh! Oh! Les westerns meme spaghettis , ça sert non ? ) .
      Emporté par la foule ...au contraire d'E. Piaf , ça me fait craindre le pire a juste titre.
      Cordialement.
      Vianney.

      Supprimer
    2. B Bonjour Vianney et Herman,en effet la foule peut etre un lac comme un torrent tumultueux pour peu que la météo fasse que l'air ait une forte teneur en plomb , les crises de saturnisme convulsif peuvent apparaitre sans distinction ,tout les participants peuvent en bénéficier ,j'ajouterai que les hopitaux et services de santé dans ces circonstances sont a éviter comme la peste car ils sont toujours les premiers détruits avec ceux qui sont dedans,en gros tout ce qui ne laisse pas entrevoir une sortie facile (comme les bouchons sur autoroute) est a proscrire,soufrant de claustrophobie routière il me souvient d'avoir en son temps pris une voie d'entretien après en avoir délicatement déposé les grilles d'accès chirurgicalement au 4x4 du coté de Montélimar par temps de neige pour échapper au sort commun,depuis je me suis bien promis de ne plus me retrouver dans ce piège a ...même si ça en a encouragé certains à suivre mes traces (merci saint Toyota ) et il ne s'agissait que d'aléas climatiques.Salut a tous

      Supprimer
  5. D'un autre point de vue, je me souviens avoir lu le remarquable récit de Christian Malbosse, combattant français de la Division Charlemagne, traversant seul l'Allemagne par les forêts depuis le front de l'est. Survivant le plus souvent en chassant et construisant ou trouvant des abris précaires tout le long. Parfois hébergé par des paysans allemands et chassant encore pour les remercier. Puis arrêté en Belgique et s'évadant... titre : le soldat traqué. Un récit de survivaliste authentique dans une période de chaos.

    personne

    RépondreSupprimer
  6. la foule !
    quel ensemble d'humains passionnant à étudier . la foule est protéiforme, en quelques minutes elle peut passer du calme le plus candide à l'enragement complet, surtout à l'avant garde.
    tout dépend du parcours, des raisons qui la pousse à s'agglutiner, des proportions de gens à l'intérieur et leurs origines, age etc.
    c'est dire que c'est tres complexe, je ne me hasarderai qu'à décrire ce que j'ai connu.
    en France, toutes les manifestations ont fini par se disperser, soit par ordre des organisateurs, soit par lassitude,soit par crainte, soit par l'opposition des forces de l'ordre.
    le coté le plus interessant est celui qui se trouve en tete, si il a dépassé la mesure, les FDO en face (EGM, CRS, CDI) affichent le classique : NO PASARAN .
    et là soit ça se disperse dans 99% des cas, soit apres trois sommations, ça charge, c'est tres codifié et il n'y a pas de surprise (sauf agression immédiate de la foule). ensuite vient l'affrontement de formes diverses. d'un coté le nombre et la fougue, de l'autre la discipline et la tactique.
    jusqu'à present, c'est à dire hors chaos, la foule ne gagne pas.
    sous d'autres cieux Calédoniens, une foule armée peut se retrouver , non pas avec des MG42 en face mais des AA52, resultat similaire hésitation, attente puis dispersion , comme quoi la foule n'est pas si bete.
    maintenant, si nous suivons le schéma d'OBERTONE dans guerilla (assez plausible), c'est le massacre et que le meilleur gagne si il n'y a plus que sa peau à sauver.
    maintenant rangé des voitures, quands j'ai pu observer les fastes de la V république de pres et surtout ceux qui en bénéficiaient, quands il s'agira de proteger les fesses des puissants des volontés piquesques de la foultitude pour transformer les grilles des palais en pique fruits, il faudra une sacré motivation pour se risquer à le faire sans une contrepartie sonnante , trébuchante, considérable, et ce jusqu'à un certain point. le souvenir des gardes Suisses massacrés faute d'ordres d'en haut en 1792 aux tuileries reste dans les mémoires .
    c'etait des mercenaires mais qui y croyaient.
    de nos jours, on y croit plus trops à cette république. en connaissez vous beaucoups qui sont morts en criant vive la president de la republique ?
    donc à la foule de savoir ce qu'elle veut et d'etre prete aux sacrifices de certains de ses membres pour obtenir ce qu'elle demande. mais ça c'etait avant .
    un seul conseil, si on est pacifiste et non violent, il faut savoir prendre la tangente .bonne preparation à tous HERMAN STOSS .

    RépondreSupprimer
  7. Les foules en colère ou en liesse sadique sont souvent constituées de lâches individuellement - comme tous ces pseudos résistants de 44 dont l'héroïsme consistait à traquer des femmes abandonnées pour les tondre les salir les violer ou les assassiner même, en osant parfois prétendre à la gloire.
    Il faut se méfier de toutes les foules. Et de tous les vernis qui maquilleront ensuite leur crasse pour les livres d'histoire. Ouverte la couverture, il ne s'envole plus le plus souvent que des ombres.

    Personne

    RépondreSupprimer
  8. Le grand soir ?
    La grève générale illimitée ?

    Pppffffuuu !!
    Il y a beaucoup plus à craindre d'une guérilla syndicale menée par des petits groupes incontrôlés. Depuis le temps que les survivalistes expliquent la fragilité de nos sociétés fonctionnant à flux tendus, il n'est pas difficile d'imaginer un blocus des grandes villes.
    Dépendant des camions qui eux mêmes sont pris en otage par la fluidité de la circulation, le ravitaillement de Rungis ou plutot le non ravitaillement est une menace plus crédible que la grève générale.
    Il est completement débile d'avoir un livret A plein et un garde manger presque vide.

    21000dijon

    RépondreSupprimer
  9. le problème avec nos contemporains, au regard des hommes du passé, c'est leur égoïsme, leur hyper-individualisme, qui n'épargne pas non plus nombre de survivalistes. Que ferons-nous, que serons nous le jour et les lendemains du chaos, sur les routes, dans les forêts, nos BAD ou nos bunkers ? A qui ouvrirons- nous nos portes, nos cœurs, nos esprits ? A qui tendrons-nous encore la main ? Les Allemands, en 1945, ont vécu la plus grande migration de l'histoire européenne. 12 à 15 millions de personnes sur les routes, pour une période indéterminée. Pourchassés, affamés, leurs terres et leurs maisons pillées, violés, abattus sommairement (notamment les allemands des terres de l'est), maudits collectivement. Et ils ont su rester solidaires entre eux ! et se reconstruire. IL est vrai qu'ils avaient été éduqués autrement :
    Du bis nichts, dein Volk ist alles ! "Tu n'es rien, ton peuple est tout". Aujourd'hui, ce serait plutôt le contraire : Tu es tout, ton peuple n'est rien. On voit le résultat... Jadis, on revendiquait ses devoirs, aujourd'hui, on mendie ses droits. Et demain ?
    Chez les peuples latins, la débandade assurée...? Finalement, quelques leçons pour les fourmis, que les pas peuvent également détruire, ce sera sûrement une leçon nécessaire... Et si je me retrouve en situation de pouvoir aider quelqu'un, j'espère ne pas regarder pas s'il a été cigale ou fourmi. La fontaine n'est peut-être pas la source la plus féconde.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les allemands se sont reconstruits grace au plan Marshal Us ,leur exode n'a rien d'exeptionnel , si exode il y a eu ,il me semble que c'est passé la même chose en Juin 40 en France et en 14,il est vrai que nous revendiquions des devoirs , mais maintenant nous ne mendions pas ,les citoyens exigent des droits inexistants purements consuméristes avec la tièdeur d'une plèbe sans caractère face à une dictature molle qui leur enlève les aides sociales faites pour les affaiblir et les mettre au moule de l'esclavage mondialiste.Car pourquoi faire de soit disant- économies de quelques petits milliards par rapport d'une dette de 5000 milliards d'euros(en comptant le hors bilan) qui ne sera jamais remboursée ?si créer de la monnaie est sans conséquences (ainsi que le fait la Bce en rachetant les créances irrécouvrables des banques)pourquoi ne pas liquider la dette de la même manière ? l'affaiblissement du peuple par la pauvreté est en route (17% des français vivent sous le seuil de pauvreté)pour le mater et lui enlever toute vélléité de révolte ,avant de savoir a qui nous ouvrirons nos portes essayons déjà de construire le gros oeuvre d'autant que si ce fameux chaos a la puissance envisagée il ne restera pas grand monde pour bénéficier d'une reconstruction

      Supprimer
    2. L'exode des français n'est en rien comparable à l'exode des allemands. Mes parents et grands parents originaires de Lille ont vécu le premier. Des millions d'allemands ont sciemment été assassinés sur les routes ou dans leurs refuges. Des millions de survivants n'ont ou récupérer leurs logements. Quant au plan Marshall il ne s'est pas mis en place en un jour. Il fallait survivre en attendant. Je maintiens que c'est surtout l'esprit, la force du caractère et le sens de la communauté, l'altruisme même qui prédominent.

      personne

      Supprimer
    3. Additionner les morts d'un coté et de l'autre reviens a ces concours de cours d'école de la communale,tout acte entraine son symétrique les einsazt grüpen d'un coté les khmers rouges de l'autre,seule la victoire compte vae victis

      Supprimer
    4. Ce raisonnement est ignoble et peut servir à justifier tous les génocides. Les einsaztgruppen utilisaient aussi le même genre de raisonnement pour appliquer leurs sentences. Mais un coupable reste un coupable et un innocent un innocent. Quelque soit son "camp". Un salaud est un salaud, appartint il au camp des vainqueurs.

      Personne

      Supprimer
    5. cetres un salaud reste un salaud et la saloperie des uns n'excuse en rien celles des autres,le peuple allemand dans son ensemble a suivi,chéri,adoré,soutenu,hitler ,il pouvait s'attendre a se voir appliquer le même traitement qu'il avait lui même mis en place ,je n'ai aucune compassion pour ces "salauds" meme si l'action en retour des uns est inexcusable ,la leçon a méditer est qu'avant de faire il faut réflechir aux conséquences ,soit par intelligence ,soit en obéissance a des règles morales et là il va falloir m'expliquer ce qu'il y a de moral a tuer son voisin dans une guerre dont le but est son anéantissement.Partant de ces bons principes celui qui se met en dehors de l'humanité en m'obligeant à lui tirer dessus pour sauver la mienne de peau , aura a faire avec cette maxime "pour un oeil les deux yeux ,pour une dent toute la bouche" et si ça plait pas c'est pareil,je commence a en avoir un peu plein le c... de tout ces donneurs de leçon qui ne se sont jamais trouvés (heureusement )dans l'occurence du choix :lui ou moi ,après on poura causer .et comme disait Patton "je suis pret a mourir pour ma patrie mais je préfère que le salaud d'en face meure pour la sienne"

      Supprimer
    6. Ce raisonnement est ignoble en effet, parce que la réalité est souvent ignoble. Et nier la réalité est l'une des voies les plus sûres pour faire les frais de la sélection naturelle.

      Supprimer
    7. J'ai grandi dans une ferme,nous n'étions pas riches(quoique...)mais nous avions de quoi manger et étions correctement vêtus et éduqués.J'ai toujours eu un an d'avance dans ma scolarité:je faisais les devoirs des autres tous plus grands.
      Quand arrivait l'hiver, on tuait le cochon.Ces hurlements m'ont glacé le sang.J'ai vomi tout ce que je pouvais.Qu'est ce que je n'aurai pas donné pour échapper à cette corvée.Les hurlements des porcs sont pires que le silence des agneaux.
      A chaque fois on me disait la même chose:"il faut bien manger;on ne peut pas faire autrement."
      Je suis devenu végétarien.Question de goût.Mais quand je lis certains commentaires,je pense que Janus a raison de s'emporter contre les donneurs de leçons.
      Vous ne pourrez pas faire autrement.Si vous avez des enfants,de la famille,un peu de lucidité,un peu de courage,vous ne pourrez pas faire autrement.Vous vous battrez avec d'autant plus de férocité que vous êtes calmes et pacifiques et qu'on vous aura forcé à le faire.
      Toutes ces peurs, ces frustrations,cette colère rentrées,quand ça va sortir,cela va faire un gigantesque tue cochon.Rien à voir avec la recherche du temps perdu ou le cercle des poètes disparus.
      Il suffit d'une étincelle.
      bien à vous
      Yorick

      Supprimer
    8. Je tue plusieurs cochons par an depuis 20 ans et je n'en ai JAMAIS fait hurler un seul...
      Ce n'est vraiment pas compliqué de bien faire les choses pour le peu que l'on en fasse "l'effort".
      Les animaux méritent ce respect.
      Guillaume.

      Supprimer
    9. Personne ta peur de manquer se traduit par la stigmatisation de l'essence même du survivalisme. On dirait que tu veux entraver la préparation des autres.Je te vois plus en mesure de demander de l'aide que d'en offrir.

      Supprimer
    10. Je ne vois pas ce qui vous permet d'asséner ce genre de choses, sinon votre propre lâcheté. J'ai remarqué souvent la marque des lâches : lorsque qu'ils se sentent incapables de répondre dialectiquement à une argumentation ou que le propos les a heurtés ou contredits justemen, plutôt que d'argumenter intelligemment, ils se cantonnent à l'attaque personnelle. Voilà de la manipulation.
      Et puis, autre signe de lâcheté, il y a l'effet de meute : un chien aboie, puis un second, un troisième... Certains réagissent même de manière triviale : il a tort, mais c'est mon copain. Donc, je soutiens...
      Tout cela pour dire que la question de trouver sa place en cas d'exode revient bien à trouver sa bonne compagnie, ou de s'isoler. Les meutes commencent souvent par l'agglomérat de quelques individus. L'essence du survivalisme n'est pas en cause. J'y adhère aussi, mais la question du pourquoi, et pour qui, m'interpelle tout autant que celle du comment. Ce que l'on sera différera-t-il autant de ce que l'on est déjà ? Pas si sûr. L'idéalisme est un combat de chaque jour aussi.

      Personne

      Supprimer
  10. Quelle que soit la catastrophe (de mondiale à multi-locale), de climatique à politico/ethnique ou pandémique, il y aura des individus et même des groupes qui échapperont à tout !
    C'est les lois du Dharma et du Karma qui s'appliqueront à "tout" et à "tous".
    Ce sont des lois de cause à effets qui font que certaines personnes ont mérités de ne pas souffrir grâce à leurs actions passées et présentes.
    Chacun se trouvera à l'exacte place qui devra être la sienne à ce moment là.
    J'ai eu plusieurs fois la certitude en lisant certains de vos messages qu'une partie des personnes qui suivent "Pierre" étaient assez confidentiels de ces 2 lois de la nature …
    Mon message n'aurai aucune utilité, si je vous disais cela rien que pour "ramener ma fraise", mon seul but est de rappeler à tous les hommes bons, aux guerriers aux "spirituels" que les forts doivent aider les faibles, que si la nature vous met en présence à un moment "M" et un endroit "E" de gens qui ont besoin de vous, votre devoir comme votre salut sera de les aider de votre mieux …. sinon seuls survivants sur tapis de morts vous aurez failli à vos devoirs de guerriers et d'hommes (ou de femmes) et serez dans une prochaine incarnation obligés de revivre encore les mêmes expériences ( et même encore et encore …)le devoir des gens préparés au choc du chaos est avant tout de recréer les bases de la future société, chacun à son niveau de force et de compétence … vous même ne serez pas là par hasard, le hasard n'existe pas !
    Je regrette déjà de l'avoir écrit, mais comme je l'ai fait par devoir, je le poste quand même ….
    Anno de Nîmes (un marin)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est les lois du Dharma et du Karma qui s'appliqueront à
      "tout" et à "tous"

      exacte, s 'il l 'on a fait du mal sur cette terre ,
      le ciel s'en souviendra ainsi de toutes vos actions bonnes et mauvaises ; tout arrive parfois cela prends du temps ...
      et vous récolter , soit des gros ennuis soit un cancer , des mauvaises qualités de vies;

      c'est la Loi.
      autour de vous
      - tout changera en plus moche;
      ils suffit de vous en rendre compte
      observer comment sont vos vies
      affaiblissement
      santé
      problème qui s'accumule
      de mois en mois.
      Les signes précurseurs sont

      manque de motivation
      manquer d objectivité
      mal dormir
      etre et vivre seul(e)s
      pas de famille autour de vous
      rester isoler -
      manque de nature
      - manque de vitalité
      - manque de nourriture saine
      - mauvaise qualité de vie -
      moins d argent moins de pain moins de nourriture
      moins de denrées alimentaires premières

      MOINS DE CHANCE .

      nous tous payerons notre KARMA !


      Supprimer
    2. Le Karma?si j'ai bien compris,une personne qui souffre dans ce monde expie les fautes qu'elle a faites,parfois même dans une autre vie.
      Donc si je suis ce raisonnement les victimes des famines:coupables?les victimes du terrorisme:coupables.Les malades:coupables?
      J'arrête mais il me semble qu'un truc est détraqué dans votre système.
      D'autre part,suite à une maladie,j'ai été plus ou moins contraint de mettre un frein à mon activité.
      J'ai changé de vie.J'ai aussi changé de niveau de vie.Aujourd'hui je suis grâce à mon travail au seuil de pauvreté.
      Super
      Je mange mieux,je dors mieux,je profite de la nature quand je veux.En fait j'ai repris ma vie en main.J'ai perdu l'habitude de plaisirs artificiels coûteux et je savoure tous les matins un café en regardant le soleil se lever sur la forêt.
      Les signes précurseurs sont apprendre à penser par soi-même ,vouloir devenir plus libre, plus autonome, plus fort,et surtout prendre le temps.Ne plus vivre dans le futur ou dans le passé,chaque présent est un présent;à vous de le vivre.
      Je me demande toujours pourquoi les citadins ne louent pas à plusieurs un gite rural ou autre,histoire d'avoir un point de chute avec un jardinet un ruisseau etc
      Sans aucune prétention philosophique
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    3. la loi du Karma : c'est culturel, comme dans le christianisme, il y des enseignements de paix et de solidarité. C'est une simple question de bon sens: essayer de faire ce qui nous semble être le plus approprié, au fond de notre coeur, pour nous et pour les autre, sans être manipulé par notre peur et, l'esprit vif, au plus proche de la réalité. Avec cet état d'esprit, qui n'est pas si simple à mettre en place, toutes le notions de karma, expiation, enfer ou paradis s'évaporent.

      Supprimer
    4. Bonsoir,

      Tout d'abord je te rejoins Anno, j'apporterai quelques nuances qui font que ce discours est généralement mal perçu.

      Certains travaillent fort pour se débarasser de leur karma et au moins on conscience de leurs dettes et donc "ennemis" de traverse.

      Mais il faut savoir que tout le monde ne vit pas une vie avec punition immédiate, comme Yorick tu le dis à ta manière, le destin est toujours dans votre sens, peut être la vie "normale" n'était pas pour vous et il fallait atteindre ces signes communs de richesses du côté négatif pour renaître.

      Les évènements nous permettent de voir sans cesse de nouvelles leçons, un point de vue plus large, et nous passons notre temps à nous plaindre ou à accuser d'autres des maux vécus.

      Pour synthétiser, il y a celui qui vit le rêve de l'esclave, pris dans ses dettes éternelles et un profond sommeil ; le rêve du guerrier ou la conscience des frontières, le combat pour sa réalité (opposition infinie = dualité), et enfin le rêve du maître où on se concentre sur l'essentiel au delà des apparences, pour aider son prochain.

      Chacun son étape. Peut être que MOI, A MON NIVEAU d'évolution, ai besoin d'être menacé dans ma chair pour apprendre à élargir ma responsabilité, etc. Les prises de consciences supérieures seront pour plus tard, n'en doutez pas. Alors pour l'instant, au lieu de vous ancrer à des principes trop sclérosés, suivez les signes de votre destin et croyez en votre étoile. Le chemin ne sera jamais celui imaginé

      Inco, de Nu

      Supprimer
    5. Excusez moi mais je ne comprends toujours pas ce système de pensée qui me semble pénalisant au possible.
      Si je peux me permettre ,survivre est un métier à plein temps.Les choses les plus simples,les plus évidentes aujourd'hui ,de l'eau potable froide chaude,peuvent devenir compliquées à obtenir.
      La difficulté aujourd'hui c'est de ne pas agir face à certains comportements;être capable de laisser filer,de lâcher prise.Il vaut mieux par conséquent que j'évite certains lieux,dans l'intérêt de tout le monde.
      Demain,il se peut que je demande à quelqu'un de m'épeler "shillelagh"en verlan au risque pour lui d'avoir la tête à l'envers ou la casquette à l'endroit.La différence viendra d'une contrainte légale différente.Pourquoi voulez vous vous astreindre à des contraintes supra légales(à la con)?
      Nous en sommes rendus à être des étrangers dans notre propre pays;nous subissons des lois à la con voté dans un parlement qui n'est pas le nôtre et nous ne sommes plus les biens venus dans des pans entiers du territoires.
      Qui aurait pu prédire dans les années 70 qu'on écrirait dans un blog qui s'intitulerait survivre au chaos,qu'on y parlerait de partition du territoire national,de zones de non droit ,de charia,de médine etc etc.?
      Qui aurait pu prédire que l'on énoncerait des lieux à éviter?
      Faites simple dans vos philosophies,ne soyez pas comme ces gens qui semblent découvrir la réalité du pays alors qu'ils ont contribué à la mettre en place.Pensez à vous, aux vôtres et évitez de vous laisser polluer l'esprit par "marchands de certitudes"qui ont été dans le désert un peu trop longtemps. Evitez ces gens autant que les lieux précités.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  11. Bonjour Pierre,
    Vous ne parlez pas des armureries, Quen es-t-il selon vous ?
    Cordialement,
    Alex06

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi Alex,et d'un façon générale sont désignés places à éviter en cas de chaos,tout ce qu'il conviendrait de protéger.
      j'ai vu samedi un reportage sur les prisons US ;il est frappant de voir que le regroupement se fait à partir des races et indépendamment de l'appartenance aux gangs.
      Je pense qu'il en serait de même chez nous en cas de chaos:on verrait fleurir des milices ethniques qui prendraient possession de parts d'agglomérations.Resterait le no man's land,points de passage et de défoulement.
      On a pu voir il y a peu, avec quelle violence le Maire de Beziers a été attaqué en gironde.On ne pourra pas faire l'économie d'assainir notre biotope en en faisant au mieux partir les individus dangereux (anarchistes et nihilistes de tout poil et autres collabos invétérés).
      Le danger vient des gens et ,désolé Anno de Nîmes,mais l'enfer est pavé de bonnes intentions.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    2. Parmi les informations diffusées sur Internet, on peut dénombrer une quarantaine de cambriolages d'armureries entre 2001 et 2017. Cette liste n'est, bien évidemment, pas exhaustive. Cependant, elle montre que, sans être spécialement fréquent, ce genre de fait n'est pas particulièrement rare non plus (voir la liste).

      1 Click = 1 Liens....http://chrisferon.free.fr/aide-memoire-arquebusiers/liste-cambriolages-armureries-2001-2017.html

      Déjà sans le CHAOS ils se servent alors imaginez le jours J...

      CDT: TEZAK

      Supprimer
  12. janus 2a
    tu as tout à fait raison, il faut savoir se dépatouiller d'une situation qui peut rapidement devenir pénible en fonction du climat ou d'un autre parametre, je ne dispose pas d'un 4X4( un vrai s'entend). mais ma voiture dispose d'une trousse de survie.
    je me rappelle quands les routiers avaient bloqué les approvisionnements en carburant il y a 20 ans dans ma ville. j'étais en train de faire la queue avec patience et résignation devant une station, je disposais d'un billet d'approvisionnement préfectoral, mais j'aurai eu honte de m'en servir, donc j'attendais mon tour.
    a ce moment une grosse merko se pointe en dérapage plus ou moins controlé, le conducteur sort et intime l'ordre à tous de se deplacer car il veut du gazole, completement excité.
    j'avais une petite polo diesel ancien modele (vu le tank !) et il se dirige vers moi en me disant de degager d'une maniere assez impolie puis se ravise devant l'énormité de son geste et le demonte pneu cruciforme que je faisais négligemment tourner dans mes petits doigts.
    puis il repart , piteux et déconfit (et à sec). bien evidemment, personne n'avait moufté mais semblait soulagé concernant l'intégralité de leur carosserie.
    je me suis dit qu'en cas de grosses katastrophen , ça irait mal et ce fut mon premier geste de survivaliste, j'achetais un gros jerrycan en plastique et le plaçais dans mon garage ou il est toujours et rempli de carburant que je remplace regulierement selon les conseils de ce blog.
    en cas de chaos ou de manque, ce sera chacun pour soi , je le crains .mais charité bien ordonnée commence par soi meme .
    HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Herman,charité bien ordonnée commence par soi même et finit par où elle a commencé...

      Supprimer
  13. Pour celui qui peut se le permettre (physiquement, moralement, mentalement), je me demande si finalement, le mieux à envisager pour un solitaire forcé de partir, pour aborder cette évacuation, n'est pas un vélo tous chemins, avec une remorque pour transporter l'indispensable jusqu'à un lieu de forêt dense peu fréquenté, giboyeux, et présentant suffisamment de difficulté pour en minimiser la fréquentation. On peut cacher le vélo, revenir pour le matériel en surplus. Plus ce sera difficile, moins il y aura de monde. Mais plus il faut de l'entraînement. J'ai connu ce genre d'endroit en montagne autrefois, mais plus jeune et expérimenté. 800 mètres de dénivelé assez raide au démarrage avant d'aborder terrain plus plat, sources, cascade, etc... Difficile à envisager avec une famille ordinaire, sauf en groupe déjà entraîné (adolescents scouts éclaireurs par exemple).

    Personne

    RépondreSupprimer
  14. j'espére que les gardiens de prison oublieront d'ouvrir les portes s'ils sont obligés d'abandonner le poste pour cause de chaos.. entre les laisser mourrir de faim ou les lacher pour en faire des loups.. a choisir en âme et conscience.. mais il y aura pas le temps.. vaut mieux pas étre a proximité des prisons et hopitaux pychiatriques..

    RépondreSupprimer
  15. Tout sera dangereux, y compris de se retrouver à proximité de certains psychopathes survivalistes dont la compagnie risque d'être pire que de marcher à côté d'un fou ordinaire...

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à personne en particulier.

      La planète se plaint que non seulement nous sommes majoritairement excédentaires et nuisibles mais que nous sommes mauvais comme la gale, irréfléchis et bêtes à bouffer du foin. Certains plus que d'autres d'ailleurs!

      "Aide-toi et le ciel t'aidera", si tu ne comprends pas ça tu peux toujours siffler et chanter, tu auras ce que tu mérites.

      Les survilalistes n'ont pas pour vocation de servir d'assurance sociale post cata aux imprévoyants de toutes sortes ni aux donneurs de leçons qui nous foutent dans ma merde et nous disent comment nous comporter en dégénérés.

      En effet la compagnie de certains gogos ordinaires sera plus nuisibles à la bonne santé qu'un fou ordinaire.

      Supprimer
    2. @ Anonyme6 juin 2018 à 09:24

      Ecrire ça est une provocation stupide.
      Tu réussis le test du canard avec brio.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_du_canard

      Psy-survi

      Supprimer
    3. Bête à manger du foin ???

      Il me parait évident que ceux capables de cuisiner du foin feront partie des vainqueurs .
      Trèfle orties consoude luzerne et autres plantes oubliées continueront à pousser toutes seules si le Dicamba qui va remplacer le Roundupt est mis hors la loi. Sinon .... ce sera soleil vert !!!

      21000dijon

      Supprimer
    4. Salut à toi Dijon21000,en rapport avec ce que tu dis plus haut,ptits liens:https://www.youtube.com/channel/UCmkpt7oj0rvrpWqHPE98p7w/videos

      celle là,le mec paraît un peu "fly"mais il est attachant dans sa gentillesse,on a pas envie de lui faire de mal:https://www.youtube.com/channel/UCUj4Kgn-R9kJZ96OWFB2P4g/videos

      et celle là,le type très pédagogue et calé:https://www.youtube.com/channel/UCDRv_dbkaa6b1kXxsokstpg/videos

      bien à vous tous,jean.

      Supprimer
    5. @ Dijon

      Lamiers, bourraches, pulmonaires et autres... cependant pour le foin ... à part le fumer :(

      Supprimer
    6. Le foin une fois cuit comme des épinards, si il n'a pas de valeurs nutritives a au moins l'avantage de remplir l'estomac et de calmer la faim . Bien des prisonniers ont survécus en mangeant de l'herbe. D'autres en ne mangeant que des blattes grillées et de l'eau bouillie.
      Qu'ils soient anglais prisonniers des japonnais ou allemands prisonniers des alliés en 1945.
      Voir le livre : morts pour raisons diverses.

      Les francais capturés à Dien bien phu , eux , n'ont pas eu cette chance. Les prisonniers du camp 133 ont eu un taux de mortalité supérieur à celui de Buckenwald sous la direction de georges boudarel citoyen insoumi et réfractaire passé à l'ennemi comme commissaire politique viet minh. Puis recyclé comme professeur de philosophie à la fac de jussieu.

      Supprimer
    7. "pas de valeur nutritive" le foin ??... j'en apprends une bonne; j'ai plusieurs gros bœufs de races à viande dépassant allègrement la tonne dans mes prairies et ceux-ci consomment EXCLUSIVEMENT de l'herbe et du foin...
      Ils doivent donc si je comprends bien votre propos, trouver les substances nutritives indispensables à leur survie et à leur développement dans l'air pur et l'eau fraiche ?...
      Merci pour cette information, je laisserai dorénavant mes bêtes sur des dalles en béton sans herbe ni foin, je vais gagner beaucoup de place.
      Guillaume.

      Supprimer
    8. Guillaume bonjour ,vos boeufs et vous le savez ne sont pas omnivores ,leur système de digestion dois-je le rappeler n'a rien à voir avec celui d'un humain,bon votre commentaire est une blague ok très drole,vos bêtes "à manger du foin" auront la dalle sur le béton sauf si vous les entrainez a manger de moins en moins ,grace a ce training ils finiront bien par vous laissez beaucoup de place!! d'ailleurs'ce n'est pas parceque les lions sont peu nombreux qu'ils sont mangés par les gnous"(proverbe Bantou)bonne journée

      Supprimer
    9. Bonjour Janus, oui effectivement mon commentaire était humoristique, le métabolisme des ruminants étant bien entendu très différent du nôtre.
      Il n'empêche que les graminées de prairies sont assez riches en glucides facilement solubles dans l'eau, au point que le foin destiné aux chevaux "fourbus" doit être trempé dans un bain au préalable afin d'en éliminer les sucres.
      Les porcs qui sont des monogastriques omnivores assez proches de nous biologiquement se régalent d'herbe fraiche.
      Je mange tous les jours des brins de graminées (la base de la tige blanche et tendre) et la saveur douce et sucrée est très agréable.
      Guillaume.

      Supprimer
    10. Bonjour à tous,


      Je ne pensais déclencher tout ça avec " bête à manger du foin" mais comme je vous sens d'humeur potache je vous confie ça:
      https://www.paroles.net/marc-aryan/paroles-bete-a-manger-du-foin
      et spécialement pour Guillaume:
      http://www.musictory.fr/musique/Georges+Brassens/Une+Jolie+Fleur

      Bonne journée

      Hector

      Supprimer
    11. Salut Guillaume,j'avais pas fait attention au fait que le cheval est un animal monogastrique ;Concernant le porc,oui,mais non.Certes nous sommes proches mais la capacité des porcs ou des sangliers à "encaisser" des charognes dans leur alimentation nous est très supérieure.Si théoriquement et historiquement les porcs étaient bien nourris dans les fermes(ils représentaient la réserve de viande),en liberté il mange rigoureusement n'importe quoi dont des charognes.Je ne suis pas certain que notre système digestif résisterait à ce genre de traitement.
      Je te rejoins sur les graminées,mais elles ne peuvent que constituer un complément,indispensable ,mais insuffisant.
      J'ai pu constater que les aliments bio (même s'ils n'ont pas d'étiquettes sont plus nourrissants que leurs équivalents industriels ou raffinés.Certains aliments industriels sont très pauvres et les stocker en grande quantité ne sert pas à grand chose,à moins de les "compléter" par des plantes.
      Merci en tous cas de tes interventions,visiblement tu en connais un rayon.
      Cordialement
      yorick

      Supprimer
    12. Je ne stocke que du bio.
      Garder des réserves de produits chimiques pour s'alimenter ne me semble pas très sage, nous aurons trop besoin de rester en bonne santé.

      Supprimer
  16. Bonjour a tous ,
    Excellent article une fois n est pas coutume
    Les endroits a éviter sont clairs TOUT ce qui brasse du monde !!!!!!! Le monde la populace la foule vire très vite au cauchemar regardez black friday les gens pret a s entretuer pour une maudite tele les matchs de foot le métro !!!!Les manifs bref cette société est déjà folle maintenant imaginez lorsque la situation non n imaginez pas._.._ fuyezzzzzz :)
    Charles gave dans son dernier edito preconise si vous avez 3 caillasses investissez dans une zone tranquille campagne avec un petit laupin de terre semez plantez mettez de l amour et miracle ca pousse en harmonie avec la nature tranquillité :)))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le "une fois n'est pas coutume", vous êtes trop aimable. J'allais vous demander d'écrire le prochain article, mais à lire votre prose, je crois que ce ne serait pas une bonne idée...

      Supprimer
    2. Pierre.. il y a les lecteurs, les critiqueurs , les intellectuels analysant la moindre virgule, les vrais survivalistes pointus dans le domaine, les faux forts derriére leur claviers.. et puis il y a plein de gens simples comme moi, qui vous lisent et lisent d'autres sources pour apprendre et progresser.. donc gardez la foi mais ais je besoin de vous le demander.. et surtout continuez ces articles TOUS intéréssant.. Je ne suis pas capable de suivre tous ces échanges de haut vols.. Par contre le jour ou il faudra appuyer sur la queue de détente de mon 12.. j'éspére ne jamais a avoir le faire.. mais je le ferais.. sans me poser trop de question autre que je sauve ma famille..

      Supprimer
    3. je voulais dire comme d acoutumee merci Pierre excellent travail une fois de plus

      Supprimer
  17. Salut à tous, l'article de la semaine devrais à priori être tout à fait inutile aux gens conscients et préparés. A tout hasard, si vous vous y preniez un peu tardivement pour quitter les Saints Lieux du Vivrensemble,et que vous partiez en voiture, pensez peut-être à prendre une bonne corde, une poulie de même acabit et attache de remorque pour éventuellement dégagé un véhicule qui vous barrerait la route, notamment sur les itinéraires secondaires que vous prendriez bien évidemment. J'ajouterais même une tronçonneuse - à la rigueur, hache et scie pour troncs d'arbres ne serait-ce qu'en période d'intempéries hors axes principaux et pire, de nuit.
    Petit supplément qui concerne le précédent sujet "de tout et de rien": Les palettes. Démontées elle peuvent servir à plein de choses. Mais si vous avez du terrain, c'est très utile d'en avoir une dizaine voir, le double. Cela peut servir à quantité de choses ponctuellement. Exemples: enclos de fortunes pour les poules ou autres bêtes. Empilées ou organisées avec quelques clous ou grosses visses et vous avez une échafaudage de fortune jusqu'au deuxième étage, ou un escalier, ou escabeau. Peut servit d'échelle de toit pour interventions d'urgence,et certainement moultes choses plus banales encore. J'ai personnellement expérimenté tous ces exemples. si vous avez d'autres idées...
    Vive la france, vive mamadou!
    ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MamOUdou,pas mamadou...vilain nazi va!!! j'rigole bien sûr :-) amicalement,jean.

      Supprimer
  18. Pour reprendre cet excellent article, on n'insistera jamais, assez sur la mise en situation. Pour nous y aider, commençons par lister les scénarios les plus probables, en les hiérarchisant au regard du contexte général et particulier du moment. Cette liste s'inscrivant entre probabilité et imprévisibilité ne peut être exhaustive. Elle va donc avoir pour mérite de faire un bilan sur les 7 fondamentaux du survivalisme : eau; nourriture; santé-hygiène; énergie; connaissances; défense; lien social. Prenant en compte dans chaque scénario: l'ennemi et son mode d'action; le milieu dans lequel je suis; les moyens dont je dispose ; mes liaisons avec l'extérieur. Je dispose de 30 minutes; de quelques heures, voir plus ! Et maintenant on fait quoi ? C'est là, où l'article de Pierre est intéressant pour ne pas faire n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
  19. Oui. Reconnaissance. Je ne me souviens pas avoir vu m. Templar ( me trompai-je ?) Un article consacré aux outils d'observation. Jumelles télémètre vision nocturne. Merci aux spécialistes de nous détailler la chose importante ultérieurement.

    Personne

    RépondreSupprimer
  20. Pont N°9 à éviter : Les forces de l'ordre.
    Si vous êtes armés, elles vous désarmeront, ensuite vous contrôleront et vous surveilleront en principe pour votre sécurité, sachant que pour votre sécurité vous n'aurez plus de libertés ; "l'enfer est pavé de bonnes intentions". Le rôle prioritaire de l'armée est de protéger l'action gouvernementale. Ce qui est important de noter, c'est que depuis 2017, le Ministère de la Défense s'appelle aujourd'hui Ministère des Armées. Le binôme Armée-Nation est en train progressivement de disparaître, pour la raison évidente que la nation est incompatible avec le mondialisme. Il est plus important que nos armées servent de supplétifs à l'OTAN, comme en Lituanie, face au "méchant Poutine", où protège les intérêts des mines d'uranium d'Areva au Niger que de protéger nos frontières nationales et d'endiguer la submersion migratoire, de nettoyer les no-go zones. Volonté politique me direz-vous ! Dans sa saga survivaliste, James Wesley Rawles, cet ancien US Army Intelligence officer est extrêmement circonspect à l'égard de l'UNPROFOR (United Nations Protection Force) qui en cas de crise dans l'U.E. ne ferait aucune distinction entre terroristes et survivalistes ; de même l'Eurogendfor et les SMP avec ses "contractor". Force est de constater que le rôle de notre armée dans la défense de la population française, sur un territoire subissant une véritable invasion-occupation et dont ce devrait être la mission primordiale , est pour le moins ambigüe ! Encore une fois, volonté politique direz-vous ! Mais combien de temps encore allons nous entretenir une armée pour servir le roi de Prusse, comme on disait autrefois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le binôme européen a disparu remplacé par une Black Water ou maintenant Academi a l'américaine servant les interets privés des multinationales sans aucune ambiguité,il n'existe pas encore des camps Fema en europe mise à part les prisons secrètes de la Cia (deux pays européens viennent d'ailleurs d'être condamnés à ce titre)Vous avez parfaitement raison de rajouter ce point a éviter en cas de déclenchement d'un chaos généralisé,car tout ce qui portera une arme sera tenté de s'en servir soit par intéret financier soit pour lui même en ayant la haute main sur tout ce qui bouge,les ports et aéroports (si ils fonctionnent encore) seront des zones a éviter également sans une bonne inspection préalable de loin a la jumelle avec un groupe qui servira d'appui si nécessaire pour un repli précipité en cas de bobos .En fait tout les déplacements devront se faire si possible sous protèction ,sans parler des zones soumises a des aléas climatiques possibles (innondations,froid extrème etc etc etc ).

      Supprimer
  21. Dans les places à éviter en cas de chaos,je pense que les bords d'étang ,lacs devraient être en bonne places surtout s'ils sont infestés par les rats https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjD8YuWpsHbAhUGcRQKHQfrC6YQFgguMAE&url=https%3A%2F%2Fwww.ouest-france.fr%2Fnouvelle-aquitaine%2Fgironde%2Fgironde-un-triathlete-meurt-de-leptospirose-vigilance-autour-d-un-lac-5792027&usg=AOvVaw25bKIJEv9mfi0O6SeTE8uH
    on oublie trop souvent que la leptospirose se transmet par contact,une chute dans une flaque d'eau infestée,une coupure à la pêche qu'on aura eu la mauvaise idée de nettoyer dans l'eau de la rivière,autant de situations qui peuvent être vécues puisque à priori personne boit spontanément de la pisse de rats.
    Le ragondin est aussi porteur de cette maladie,de sorte que vouloir s'en nourrir revient à inaugurer une nouvelle forme de roulette russe.Le malheureux triathlète que l'on peut supposer en bonne santé et pris en charge par des services spécialisés en est mort;imaginez en cas de chaos quand ces bêtes auront proliféré et qu'il n'y aura plus de structures médicales.Je me suis d'ailleurs toujours posé la question de l'efficacité des filtres pour l'eau dans le cas de cette bactérie.
    Bon d'aucuns me diront que les centres villes des grandes agglomérations sont tout aussi infestés et que l'on retrouve aussi ces bestioles dans les cantines ,les grandes surfaces,les restaurants,les écoles....
    A bon rats,bon chats...
    Cordialement
    yorick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Yorick, aucun problème de consommer du ragondin, c'est d'ailleurs un vrai régal !...
      Les leptospires, bactéries responsables de la dangereuse leptospirose sont relativement fragiles et disparaissent totalement à une température de cuisson de 60 degrés.
      Par conséquent, il faut toujours manipuler (et dépouiller/découper évidemment) les ragondins "crus" avec des gros gants type "ménage"; une fois cuits, plus aucun problème !
      En résumé, pas de carpaccios ni de sushis de ragondins, mais ragouts, civets, terrines, saucisses... no problemo.
      Bon appétit !
      Guillaume.

      Supprimer
    2. Merci pour ces précision Guillaume,je connais pas mal de personnes qui se délectent de ce met,et je pense en avoir manger en pâté;mais je parlais d'un situation de chaos.Le gars tue son ragondin d'un coup de 22,le dépouille là sur place et le met à rôtir à la broche.D'ailleurs d'autres recommandent de manger du rat dans les mêmes conditions.
      Mais je pense que l'on risque autant avec du sanglier ou un chevreuil(à moins d'être chasseur ET dépeceur confirmé c'est à dire apte à détecter les maladies d'un animal).
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    3. Bonjour Yorick, tu as raison concernant la viande de gibier, particulièrement le sanglier, elle est potentiellement porteuse de saloperies comme la trichinellose notamment.
      La seule façon fiable de se prémunir d'une contamination est de manipuler les animaux morts et la viande crue avec des gants et de TOUJOURS bien faire cuire la viande à "coeur" (viande brunie à l'intérieur, température de cuisson 60/70 degrés minimum).
      Même les carnivores (renard, blaireau, fouine...) sont parfaitement comestibles après cuisson à température élevée.
      La plupart des zoonoses (maladies des animaux transmissibles à l'homme) étant d'origines bactériennes ou générées par des parasites indétectables visuellement, même un "expert" n'y pourra rien malheureusement...
      Le chevreuil et le cerf sont peux voire pas porteurs de maladies dangereuses pour l'homme par ingestion de leur viande, à l'exclusion de la douve mais les lésions qu'elle génère sur le foie de l'animal sont caractéristiques et aisément identifiables même par un novice. Même un animal varroné est parfaitement comestible.
      En parlant de gibier "de rencontre" en situation de chaos, la tortue de Floride est délicieuse en soupe ou ragoût. C'est une sale bestiole invasive qui détruit notre écosystème et les espèces autochtones, elle abonde dans de nombreux plans d'eau, y compris urbains et son tir à la 22 est aisé lorsqu'elles se reposent au soleil...
      Elles sont souvent pourries de salmonelles mais une bonne cuisson et il n'y parait plus !...
      En résumé, toujours prévoir une paire de bons gants en caoutchouc dans son kit du chasseur/boucanier/braco survivaliste !...
      En Saint Hubert.
      Guillaume.

      Supprimer
    4. Salut à toi Yorick,tu sais,mm pour les gorets,vaut mieux mettre des gants;ici,quand on espeille un cochon,on en met,des comme dit Guillaume,du style mappa de la mère Denis,qui monte jusqu'au coude;à ce sujet,vu le prix que ca coûte,je pense encore une fois que c'est pas mal(si les moyens le permette bien sur)d'en avoir quelques uns en stock avec tout le nécessaire pour la charcutaille;pour les biquets,le plus à craindre,c'est une mouche qui vient pondre dans leur naseaux et déclenche une maladie pulmonaire qui les fait crever et est potentiellement refilable à l'homme;je sais plus son nom à la ptite bête mais bon...après faut pas non plus de trop stresser,en mangeant ou tripotant des trucs pas bien "clean",à force,on s'immunise cependant un peu trop d'hygiène n'a jamais tuée personne ou Personne malheureusement?!? :-) jean.

      Supprimer
    5. J'ai l'impression qu'en Alsace ou en Sologne les contrôles sont plus stricts que dans le Sud-Ouest.Perso je ne me rappelle pas avoir utilisé des gants;de l'alcool pour les lames,ça oui,d'ailleurs pas que pour nettoyer les lames,mais j'ai jamais dépiauté de ragondin.Je ne suis même pas sur qu'il y ait des contrôles vétérinaires sur la viande consommée par les chasseurs eux-mêmes.Le problème est qu'il y a également des sangliers d'élevage comme en Dordogne et que là ,ils satisfont à tous les contrôles et les côtes de jeunes sangliers sont supposées être consommées grillées.Je suis certain que de nombreuses personne associe l'idée de gibiers à celle d'une viande forcément saine.Alors que dans les faits la viande d'élevage est beaucoup plus sure.
      Vous imaginez ,en cas de rupture de la normalité,toutes ces bêtes sans nourriture.Je me demande ce que feraient les éleveurs.
      Je me rappelle d'un élevage de visons où on avait "libérés" ces pauvres bêtes,ça avait été un beau chantier.
      Moi du moment qu'ils vont pas dans mon potager...
      cordialement
      Yorick

      Supprimer
  22. bonjour à tous, en peu de blabla, être au bon endroit, ou plutôt ne pas être aux mauvais endroits???? Oui c'et délicat à prendre la, ou les bonnes décisions.Il suffit de voir ce que cette télé de ... nous propose ,nous montre, plus les commentaires souvent vident de sens.J'ai observé la façon de parler, ,les mimiques et j'en passe de pas mal de journalistes, à croire que nous sommes encore à la maternelle,eux depuis toujours sont à leurs places:celle parfois de l'inutile.A l'heure d'aujourd'hui qui est à sa place?Sans égratigner personne, ni vexer ni me prendre pour ce que je ne suis pas :"Ma place sera là où les autres ne seront pas, je pense que là sera leurs place"; Merci Pierre, encore une fois je fais encore bouillir mon cerveau, toujours chercher la ou les bonnes solutions dans tous les cas de figures, en bref, maintenir la pression, ne rien lâcher. bonne journée à tous.

    RépondreSupprimer
  23. HS
    il y a de plus en plus "d’anonyme" ici ça devient chiant surtout que le fait d’être "anonyme" ne vous rend absolument pas anonyme pour ceux qui cherchent a connaitre les brillants auteurs de proses qu'elles qu'elles soient.
    l'anonymat n'existe pas sur le net et ce malgré les proxy a moins d'utiliser des techniques que la plupart ne connaissent ou ne maîtrisent pas et qui demandent du matos et des logiciels performant....alors prenaient (svp) un pseudo qu'on sache au moins comment vous appeler ça devient chiant.

    Pour le reste la bonne place...celle ou on se fera le moins voir c'est certain.
    Mais se priver d'aller faire ses "dernières" courses avant le chaos avec un petit groupe bien organisé et une descente bien préparer(implique un plan avant chaos avec les magasins utile facile d’accès éloigné des points de contrôle et proche de chez vous..pourrait s'avérer trés utiles a condition de le faire au bon moment c'est a dire ni trop tôt (on va pas débouler pour piller les magasins alors qu'aucun signe de fin imminente n'est présent) no trop tard pour se trouver nez a nez avec des bandes organisées (comme la votre :P).
    Perso j'ai fait un état des lieux, un plan, une liste, un timming, et une liste des personnes qui j'en suis sur seront de la partie de ses dernières "courses" d'urgence.
    Attention je ne parle pas de dévaliser un commerce alors que l’ordre règne et je suis conscient que peut etre ce ne sera pas possible...mais le plan est là au cas ou il serait réalisable et les conditions réunis ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En 1999,une partie du pays a été sinistrée,privée d'électricité de téléphone etc...ça a été le système "D" du genre je t'échange l'utilisation de ton groupe électrogène contre du carburant pour le faire tourner...etc
      On apprend qu'une grande surface est ouverte par les voisins.
      Les courses se font dans une drôle d'ambiance:tout le monde veut les mêmes articles que l'on peut se faire chiper depuis le rayon,jusqu'à la maison.
      Le chapardage est la règle,et tous les coups semblent permis.Nous avions opté pour un covoiturage familial et nous n'étions donc pas vulnérables.Un personne seule aura les plus grandes difficultés et il faut en plus un véhicule adapté(fourgon,commerciale etc
      cordialement
      Yorick

      Supprimer
  24. pour les premiers moments d'aprés.. ou je ne serais pas..les supermarchés , ma préparation de maintenant me suffit pour plusieurs mois et je l'augmente sans cesse petit a petit.. par contre ou je serais , il n'y aura pas grand monde hors quelques survivalistes peut étre , grande surface de Bricolage.. je vide le rayon Hache outil de jardin, hygiéne (sacs poubelles eau de javel) le rayon gants les contenants seaus bacs et enfin clouterie visserie.. et si j'ai le temps je refais des voyages bois de charpente tolerie ferraille etc.. bref tout ce qui est basique et constructif simple.. (pas de porte sectionnelle ou motorisation de portail.. ) moi je serais la avec mon 12...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire un stock de sacs poubelle le truc tellement logique qu on y pense pas forcément j ai fait le stock de savons et comme vous continue il faut non seulement a manger mais un minimum d hygiène sans hygiène nul ne fera long feu prochaine étape bete mais dentifrice sans chicots vous ne ferez pas grand chose ensuite du café ca se conserve et ca donne un coup de fouet et motive surtout l hiver les stocks se font au fur et a mesure paris ne s est pas construit en un jour et ne sera pas detruit en un jour non plu idem avec les stocks._..._._ Bonne prepa a tous le problème reste la viande._._._.

      Supprimer
  25. Exact. Un peu trop d'hygiène n'a jamais tué personne...
    Et puis, pour être toujours prêt, il vaut mieux régulièrement vérifier sa vue (et la corriger), aller chez le dentiste, parer à tous nos besoins naturels ou spécifiques. stocker quelques antibiotiques à spectre large. Emmagasiner du matériel d'entretien, du corps et de la maison, sans lésiner. La santé en dépend, pour le moral comme pour le physique.

    Personne

    RépondreSupprimer
  26. Bibliographie : "Le village", de Dan Smith, chez 10/18. Un bon roman pour survivaliste.

    Il rappelle aussi que, si beaucoup de survivalistes imaginent le chaos comme une période d'anarchie post-apocalyptique, il a pu aussi se présenter historiquement, au contraire, comme l'institution de la Terreur générée par l'organisation militaire et politique des Homoncules. Ici le génocide orchestré par la faim, sous la conduite la plus abominable de commissaires politiques staliniens, d'officiers de la Guépéou (chère à l'immonde Aragon), secondés par des soldats de l'armée rouge et de nombreux volontaires des jeunesses communistes, servis aussi par divers traîtres soucieux avant tout de sauver leur vie en dénonçant leurs frères villageois. Quand on réduit un peuple de paysans (ukrainien) désarmés, qui avaient déjà peu pour survivre, à la famine (toutes les réserves et victuailles saisies, certains réduits au cannibalisme), à la torture, aux assassinats, à la déportation et aux travaux forcés dans les goulags de Sibérie ou du Kazakhstan.

    Que reste-t-il à faire quand on ne peut plus combattre, sinon la fuite dans les forêts gelées, amoindris, traqués comme des bêtes...

    Personne

    RépondreSupprimer
  27. Jean Jacques et ceux que ça intéresse, pour l'eau de javel il y a ce petit tuto en vidéo : https://youtu.be/4PZGlk-XyMI

    Ce n'est pas sorcier, un panneau solaire portable peut remplacer le jeu de piles en cas de lumière éteinte sur une longue période.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour et merci pour ce lien clair et précis ,facile a apprendre et retenir,il vaut d'ailleurs mieux garder l'eau de javel dans des bidons opaques et si possible a l'abri de la lumière pour lui garder son efficacité un peu plus longtemps

      Supprimer
    2. Un remerciement de la part de Janus, je n'irai pas jusqu'à dire que cela m'honore, mais cela me fait grandement plaisir tout de même!
      Et les petits plaisirs, dans ce monde à l'actualité déprimante, il faut savoir les savourer.(Oui, je sais, ce post est un peu moins utile que le précédent...)
      À mon tour de vous remercier pour votre participation à l'animation de ce blog.

      Supprimer
  28. bonjour à tous,F43 sky, je reprend sur votre lassitude des anonymes.Perso je ne vois aucun obstacle, à me présenter sou mon vrai nom,car la remarque, de la "prose chiante"ne gène en rien,enfin je pense.Les questions posées par Pierre donnent à réfléchir. Bien malin celui qui donnera la solution ultime.J'ai appris le sens du mot "humilité".Comme tout le monde je cherche la ,ou les places qui seront peut être les moins mauvaises.Pour le reste, les stocks et j'en passe ,pour moi c'est être prévoyant:mais jusqu'où??De toute façon, nous aurons tous des lacunes, "NOS LACUNES", nos regrets, nos:"si j'avis su, j'aurai mieu appréhendé quand le temps était était au beau fixe. Meme en essayant d'éviter les erreurs du passé, les guerres ,et tous les exemples épouvantables, gardons en tète " hier, n'est pas aujourd’hui , est le sera bien moins que demain" ,et oui Céline , pour moi a résumé en une phrase la vision de ceux qui ont cru être, mais l'on jamais été. Certes notre passé peu nous donner de bonnes bases pou cet avenir incertain, ni la prose, ni les envolées verbales ,souvent stériles ne donneront rien.Oui trouver le bon endroit, se préparer, le mieu possible, essayer d'avoir peu de gens mais les plus sur(reste à les voir au pied du mur) anticiper, si possible, car souvent il faudra avoir 4 mains, des jambes de guépard, et une vision à 360° , Pour moi, F43 sky, les sujets proposés par Pierre, avec des sujets différent nous fait en fait revoir notre copie, alors prose, ou pas , citation ou non, Votre TIMMMMMMING, et autres, pour l'instant tient la route, pour l'instant...Quand au pseudo, il est demandé, perso je ne vois aucun problème à donner mon nom, est le reste,pas de problème dans ma vie donc la porte est ouverte, mais faudra bien l'ouvrir. Au fait F43 sky , la galère la vraie, l'avez vous déjà goûtée, appréciée , c'est juste une question , pas de la prose, et des situations où la ferraille vole dans tous les sens, et pas qu'une minute??? La on cherche sa place, et la on maudit le temps qu'on a passé à décrier , ,à donner des exemples qu'on ne peut tenir faute de temps, vivre, c'est plus fort que tout non?C'est que l'artiste s'aperçois,que dans le fond les belles interprétations, sont comme les choix , hélas parfois bancales, faute à qui...?Bon , Des places , des solutions, de la prévoyance, de l'amitié vraie, mais pas sur, et tous le reste, ça fait beaucoup, à gérer, mais je pense que vous êtes à la hauteur de vos dire, moi je garde un peu de prose, de poésie, tout en gardant de quoi faire réfléchir des hurluberlus de bacs à sable.Bonne journée à tous, et puis sans rancunes F43 sky nous ne sommes pas encore en guerre, je pense que d'autres duels verbaux verront le jour, ça fait avancer le"Schmilblique .Portez vous bien

    RépondreSupprimer
  29. Suite à mon post précédent (du 9 à 14H55), en application au problème de survivre au chaos, j'ajouterai qu'il faut raisonner, comme en échec, plusieurs coups d'avance. Une période de chaos se manifeste la plupart du temps par une période d'anarchie, elle même suivie de manière quasi-automatique par une période tyrannique.
    Prenons encore les exemples de la Révolution française, puis de la révolution bolchevique.

    Cas N°1 : une partie de la noblesse, les Girondins finissent par s'associer à la plèbe tonitruante, aux sans-culottes. S'ensuit la Terreur révolutionnaire.

    Cas N°2. La Terreur révolutionnaire démarre très vite en Russie, guerre civile atroce, les anarchistes se lient aux Léninistes, éliminent rapidement les blancs, le tsar et sa famille, tous les Seigneurs de la guerre. Ensuite, les parlementaristes, les mencheviques. Les léninistes au final s'organisent terriblement, les trotskistes participent à l'installation de la Terreur. Création de la Tchéka, des Goulags.
    Staline impose rapidement sa domination, institue la Terreur comme mode de gouvernement, l'épuration permanente. Les anarchistes, les Trotskistes y passent à leur tour. Beaucoup d'anciens anarchistes sont enrôlés à leur tour comme gardiens des goulags... Le comble.
    Et c'est parti pour des décades d'horreur (30 à 40 millions de morts, 20 millions de travailleurs forcés dans les goulags, des millions dans les asiles), que la guerre légitime...
    Déportations de masse, éliminations et purges permanentes, à coup de millions de sacrifiés à chaque fois, camps de travaux forcés, prisons psychiatriques pour déviance politique. Complicité d'un nombre considérables d'idiots utiles partout sur la planète (certains récidiveront avec Mao, après la "déstalinisation", jugé plus orthodoxe : et pour cause : 60 à 80 millions de morts en plus !). Trahison des clercs, corruption de toutes nos instances éducatives... Comparativement notre Terreur jacobine a duré très peu de temps. On peut même y ajouter les guerres napoléoniennes.

    Tout cela pour dire qu'il faut anticiper, et non seulement imaginer divers scénarios, mais les additionner encore, les penser de manière cumulative et consécutive.
    1. Survivre à l'anarchie
    2. Survivre à la tyrannie.
    Ça fait sûrement beaucoup, mais c'est probablement à cela qu'il faut s'attendre... Et donc prévoir.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne,si un jour les survivalistes sont poursuivis pour leurs opinions ou autres,je plains sincèrement celui qui va devoir t'interroger pendant 48 h.Il tiendra jamais le coup.
      Merci pour ce moment de bonne humeur.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  30. Bonjour à tous,

    Inversement, il existe particulièrement deux havres de paix que les cassos ont déjà déserté depuis longtemps...et à fortiori en cas d'effondrement :
    Les bibliothèques et les cimetières.

    Qui ira dépouiller une bibliothèque ?
    Qui ira fleurir une tombe ?

    Rappelons également que tous les cimetières disposent d'un point d'eau gratuit.

    Amitiés,
    AZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il est vrai que les cimetières disposent aussi en général d'un mur d'enceinte et d'abris enterrés...
      Mais l'eau gratuite, c'est seulement tant qu'il y a l'eau courante!

      Supprimer
    2. Mais si on tape" bibliothèque vandalisées "sur un moteur de recherche on se rend compte que c'est pas si calme que ça,entre ceux qui voudront du papier pour le lire d'un derrière distrait,ou pour faire du feu,ou qui détestent le savoir,ou encore qui recherche des vieux livres précieux...
      autant chercher refuge sur une aire de repos,ou dans un lieu de culte(en tablant sur le caractère sacré du droit d'asile)
      Si vous voulez un endroit tranquille trouvez vous un bateau ,ou/et une "tonne flottante"ou gabion,vu que la plus grande partie des racailles nagent comme des pierres,ils auront trop à faire sur la terre ferme pour aller se risquer sur l'eau.
      J'ai d'ailleurs été étonné par les manoeuvres sur l'île de Ré;en fait en étant suffisamment nombreux ,toutes ces vieilles citadelles semblent être encore en mesure de fournir un abri sûr aux populations.
      L'autre problème c'est le fait de signaler sa présence,feu ou bruits dans un cimetière c'est le jackpot assuré.Dans une zone boisée ou marécageuse il est bien sur facile de voir la fumée,surtout dans les films, mais en trouver la provenance!!??surtout avec la technique du feu du Dakota,on pense souvent au trou mais moins aux arbres qui dispersent la fumée par leurs branchages.
      De la même façon même une détonation ,avec l'écho sera très difficile à localiser en milieu naturel(idem en ville dans les grands ensembles),par contre les cigarettes(surtout les blondes),et les parfums permettent de suivre une piste très facilement.
      Je pense donc que dans les grandes villes les toits devraient connaitre un surcroît d'activité(possibilité de culture,pas d'embouteillages,très difficile d'accès pour un agresseur etc).
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  31. Qui ira dépouiller une bibliothèque ? Un cimetière ? Mais la plupart des bibliothèques aujourd'hui sont des mediatheques, chargées aussi en cds de musique rapodebilis dont la crapule est fan !
    Le cimetière au moins peut leur garantir une place, le gîte et le couvert pour les animaux... Mais gare aux gothiques !

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour à tous, et oui dépouiller une, ou des bibliothèques, en temps de chaos??pourquoi faire?le savoir des livres et une mine de bonnes et belles choses , réflexions, aventures, bricolage, bon en étant bref pour l'instant c'est à la portée de tous , ne sommes nous pas dans l'euphorie informatisée, oui Anonyme je suis en accord vous ,la "RAPODEBILIS"atteint les plus hauts sommets.Faudrait interpeller cette masse de "FANS", et leurs poser les questions citées par le débat que propose Pierre. Houla !ça pourrait être édifiant, mais y a pas qu'eux hélas...Quand aux cimetières nos parcs à asticots tant prisés par les pompes funèbres, seront j'en suis persuadé seront tournés et, re-retournés en quette d'objets, mais surtout les bijoux laissés aux morts.Ces cimetières seront pour les moins forts leurs tombes.Donc, la meme question globale :"OU trouver le bon endroit mais avec qui, mais le plus stressant sera de rester en vie .

      Supprimer
  32. Cadeau pour Pierre Templar. Une créature comme il les aime, rencontrée dans une bad de catacombes... La sirène des bains de boues.
    https://www.youtube.com/watch?v=XWXE2qXEK38

    Pour l'eau des cimetières, il va falloir creuser profond, les amateurs, sauf si vous aimez le jus de cadavres... Pour les récipients, il devrait y avoir assez de crânes. Les couverts seront taillés dans l'os, la sirène est à déguster sans modération... Quoique..

    Personne

    RépondreSupprimer
  33. Que se passe-t-il avec les commentaires?
    Cela fait deux fois en quelques semaines que la liste des commentaires récents se vide soudain.
    Une fuite?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se passe simplement que les commentaires en question n'avaient rien à voir avec le sujet de l'article ; ils ont donc été supprimés.

      Supprimer
    2. Tous les commentaires de la liste des récents étaient hors-sujet?
      J'ai bien remarqué une fois ou deux que des commentaires avaient été validés puis supprimés mais là ça fait quand même une grosse quantité pour arriver à une liste vide, ce qui m'a fait penser à un problème technique.
      Merci Pierre pour la réponse.

      Supprimer
    3. Bonjour Pierre
      Commentaires hors sujets ??
      Oui parfois ! Mais aussi dans la continuité des commentaires précédents. Et parfois les commentaires ont été plus intéressants et plus instructifs que le sujet.

      Le problème des blogs c'est que tôt ou tard ils tournent en rond et se rabachent et finissent par s'endormir. Mon meilleur exemple est le blog de survivalistes bisounours Olduvaï.
      Sans oublier le politiquement correct qui peut vous trainer en justice.
      Alors oui j'avoue, je me force à ne pas aborder certains sujets , mais si parfois un nom ou une appellation peu flatteuse m'échappe je ne vous en voudrait pas de la peindre ou de l'effacer, en un mot la censurée . Mais il faut que la censure soit visible pour que les bisounours se rendent compte que la liberté d'expression n'existe pas en France.

      21000dijon

      Supprimer
    4. Bonsoir Dijon,
      Tout d'abord, sachez qu'il m'est impossible techniquement de modifier en quoi que ce soit les commentaires postés. La seule possibilité que j'ai est de les publier, ou pas. Autrement dit, aucune possibilité de rendre la censure "visible", ou d'en effacer une partie.
      Pour le reste, cela n'a rien à voir avec un quelconque irrespect de la liberté d'expression. La meilleure preuve est que je suis l'un des rares à autoriser les commentaires anonymes.
      J'estime que la moindre des politesses est de publier un commentaire qui soit en rapport avec le sujet abordé dans l'article, aussi bien pour les lecteurs qui souhaiteraient en apprendre plus sur le domaine concerné que pour son auteur...

      Supprimer
    5. Pierre ,
      je n'ai jamais mis en doute votre respect de la liberté d'expression, mais je suis persuadé aussi que vous n'avez pas laissé passer certains commentaires sinon votre blog n'existerait plus et/ou vous auriez soit des procès à répétition soit un tueur à gages vous aurait règler votre compte. Je pense à une vieille crevure mondialement connue que j'ai citée et que vous n'avez pas laissé passer.
      Je ne vous en veut pas, vous n'avez pas à vous suicider pour que des guignols se défoulent sur votre blog et sous votre responsabilité !
      Comme vous le constatez ce commentaire n'a plus rien à voir avec le sujet mais il s'inscrit dans la suite logique des commentaires précédents et je doute qu'un sujet dédié ne l'ai fait apparaître un jour .

      Je souhaite une longue vie à votre blog et que vous laissiez dérivés les commentaires tant qu'ils s'inscrivent dans une suite logique de réponses . Jusqu'au moment où vous devrez faire un couper/coller pour ouvrir un nouveau sujet . Je vous lis depuis le début et je doute que de nombreuses infos apparues dans les commentaires puissent réapparaître avec un strict respect du sujet ou hors sujet. Sinon votre blog finira comme les autres : tourner en rond avant de s'endormir !!

      21000dijon

      Supprimer
  34. Bonsoir la compagnie,

    personnellement, j'éviterais de fréquenter tout ce qu est en sous-sol, tous les milieux dans lesquels les rats se complaisent... Les égouts, les métros, les lignes de RER,... Quitte à périr, autant que ce soit à l'air libre, dans la lumière. Et quitte à survivre, également. Je préfère encore l'escalade à la spéléo, l'ivresse de la randonnée à la mélodie en sous-sol, et, à moins d'être en urgence de fuite absolue, je n'entrerai dans aucun boyau. Les caves regorgent de mauvaises fréquentations. Même pour le troc, je les éviterai.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour personne,bien de votre avis à moins que ces trous à "rats" ne soient secrets bien isolés,il en va de même pour les stades et autres lieux ou l'on vous invitera fermement le cas échéant ,pour votre bien ,a aller faire un tour ,ce qui peut être aussi un bus ou un train désigné par les autorités du moment,de manière générale bannir tout ce qui d'une manière ou d'une autre vous semble possible de toucher à votre liberté d'aller et venir,et si ça vous semble dangereux c'est que ça l'est.Les loups se déguisent en grand mère , comme les camps Fema aux Us et un hopital peut se transformer en un clin d'oeil en centre de torture,là encore le discernement sera votre meilleur allié en fonction des circonstances.Il est sûr que certains lieux seront des passages obligés ;lieux de troc,de rencontres et autres donc a préparer avec soin avec un échelon de récup en cas d'orage soudain ,un havre de paix peut très vite devenir un enfer inimaginable l'instant d'avant:je pense aux zones innondables en ce moment autrement dit prudence est mère de sureté.bonne journée à tous

      Supprimer
    2. Ben moi, au contraire, je me suis toujours senti plus à l'aise en spéléo qu'en escalade. Il y a beaucoup plus de risques de mauvaises rencontres à l'air libre qu'en sous-sol.Peut-être est-ce pour cette raison que je ne suis pas du tout attiré par ce qui vient du désert...
      Et j'aime la discrétion.

      Supprimer
  35. Il y a un compromis entre la cave et le désert. Cela s'appelle la forêt. C'est là que je me sens le plus à l'aise.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la forét sera a mon avis trés .. trop fréquenté.. un spécialiste spéléo ou un spécialiste haute montagne.. oui ils iront se mettre a l'abris.. aprés tout ce qui est moyen .. sera fréquenté ..

      Supprimer
  36. Excellent exemple qui démontre qu'une préparation doit se faire maintenant. En cas de crise les magasins seront très vite pris d'assaut. Plus tard peut malheureusement être trop tard. Vivres et équipements doivent être prévus aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement il est grand temps les amerloques et consorts ont 50 ans d avance sur nous on est a la ramasse mais il n est pas trop tard ._._.

      Supprimer
  37. bonjour à tous, personnellement , apres moult réflexions, grace à l'auteur de ce site et suite a des expériences personnelles, j'ai depuis quelques années élu résidence en bord de l'océan et préparé un point de repli pour moi et mes proches également en bord d'océan qui pourvoira à mes besoins une fois mes petites réserves épuisées. et apres , ben je verrai ! bonne préparation à tous HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour à tous,
    Quand je disais que tout endroit brassant de la populace était très vivement deconseille d etre frequente metro match foot supermarché ._._..
    Ici vous avez l exemple concret du metro regalez vous
    https://www.youtube.com/watch?v=Zg-kL-WOSIE
    Plfr

    RépondreSupprimer
  39. Que du bonheur
    https://www.youtube.com/watch?v=pW_FfKH3Jic
    Plfr

    RépondreSupprimer
  40. Autres lieux a éviter les tunnels des grandes villes
    https://actu17.fr/marseille-la-circulation-dans-la-ville-totalement-paralysee-a-cause-dun-probleme-technique-dans-un-tunnel/

    RépondreSupprimer
  41. Pourquoi utiliser le mot Anarchie a mauvais escient?
    "ont sombré dans l'anarchie."
    "ont sombré dans le chaos" est plus indiqué. Cela démontre une méconnaissance profonde de ce que peut etre l'anarchie.

    RépondreSupprimer
  42. https://pro.orange.fr/actualites/afghanistan-des-kamikazes-en-burqa-attaquent-une-mosquee-chiite-pres-de-30-morts-CNT0000015pigQ.html il faudra donc aussi eviter les mochequées et ne pas draguer les belphégors cet été,ni les bals masqués,les places ou faire la fête se raréfient!!!!

    RépondreSupprimer
  43. encore une place que l'on aurait cru sûre a éviter absolument et voici ce que vous ne verrez pas sur Pravda 2 ;https://europe.infowars.com/sweden-in-flames-after-organized-firebombing-blitz/

    RépondreSupprimer

  44. Eh ouais... Malheureusement c'est un fait difficilement contrôlable que j'avais déjà évoqué il y a fort longtemps...
    j'avais parler des éventuels possibilité d'avoir a faire face un jour au pire qui soit.."LE BRASIER" (Les voitures bélier en feu - cocktail Molotov) qui serviraient a délogé de leurs "BAD" les plus déterminés comme on le fait face a un gibier récalcitrant.. (L'enfumage)
    Face a ces gangs très bien organisé nous aurons dur a faire car il n'y aura aucun répit (Jours & nuit) Villes & Campagnes....

    A la base, l'homme a crée le FEU pour son confort..
    D'autres en on décidé autrement...
    Ils s'en serviront comme de la poudre a canon...

    CDT: TEZAK

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une BAD qui n'est pas prévue pour résister à des incendiaires peut-elle mériter le qualificatif de "durable"?

      Supprimer
    2. Il est très difficile de créer une place qui soit à l'abri des incendiaires;en fait tout peut brûler.
      Il faut noter que le Suède a quelques longueurs d'avance dans l'inaction.Ils ont décidé de ne pas arrêter personne et de parler aux parents.....!!
      Les pro-immigrationnistes devront un jour prendre conscience que les exactions causées par leurs protégés sont de leur responsabilité.Ils en seront peut être victimes un jour.
      Ces "idiots utiles "me font penser aux habitants d'Oran ou de Bab El Oued qui étaient communistes.
      Dans la série "les lésés comptez-vous".
      La Suède est aussi capitale du viol en occident.C'est clairement l'exemple d'un pays où les gouvernants sont dépassés à un tel point par les événements que l'on peut se poser la question de leur motivation.
      Pourquoi les autres citoyens ne finissent pas le travail en mettant le feu à l'ensemble de la résidence?
      Comme tu le soulignes Janus l'agressivité des gens va croissante avec leur légitimité en tant qu'occupants;des villes comme Trappes nous font craindre le pire quand à une "opération ronces".Puisqu'il peut y avoir un conflit de légitimités.
      Dès lors que faire en cas d'incendie?Surtout si les pompiers sont accueillis à coup de pierres.
      Néron composerait un poème.
      Tezak,qui ça "ils".
      Bien à vous
      Yorick

      Supprimer
    3. Le feu ça ne prend pas comme ça,encore que en ville mettre le feu a un immeuble est relativement faisable ,il en va tout autrement en campagne,d'abord quel intéret de cramer un refuge ?beaucoup d'effort pour un résultat a somme nulle voir se retrouver avec des blessés et en temps de chaos la moindre blessure peut devenir fatale et pui ça peut se retourner vite fait avec une saute de vent contre l'incendiaire.A moins d'être un parfait crétin ou un malade quand tout devient utile pourquoi détruire bêtement ?effectivement Francois il faut prévoir ce risque c'est pourquoi un petit glacis de 50 mètres autour des batiments n'est pas inutile(il faut être un sacré bon lanceur d'engin incendiaire si l'approche est interdite a vue par les occupants ça n'arretra pas un drone ,mais qui en aura en état de marche ,ni non plus les fusées de feu d'artifices bricolées mais un tel déploiement pour quelques boites de conserves est sans intéret

      Supprimer
    4. Excuse-moi Janus,mais c'est pas que je veuille absolument te contrarier,mais regarde les cerfs-volant incendiaires de Gaza,qui enflamme la plaine israélienne"le figaro du 7 juin".
      Je ne suis toujours pas convaincu de l'origine des feux au Portugal(surtension électrique éclair foudre...)et 80 morts en Grèce où on suspecte une origine criminelle.
      En Corse je viens de voir que deux départs de feux sont dus à la foudre.
      Les incendies sont redoutables et pires encore lorsqu'ils sont provoqués de manière criminelle.Bon par contre je ne vois pas non plus l'intérêt.Mais je ne vois pas non plus l'intérêt du vandalisme en général.D'autres le voit pour nous (Rome,le Reichstag...),ou alors "les malades et les parfaits crétins "sont plus nombreux qu'on le pense.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    5. @JANUS..

      Ne croit-tu pas que ces voyous ne détruisent pas juste pour le plaisir de détruire ?....
      il existe sûrement une part de jouissance voir de puissance pour ces malfrats a commettre de tels fait non ?...
      Il en sera de même pour un "CHAOS" croit-moi...
      je me pose aussi la question étant donner qu'a chaque conflits personnes ne réagis mis a part filmer sa propre voiture se faire calciner..
      c'est donc que l’état de droit pour chaque citoyens est une prise de conscience.. sinon..( tu descend avec ton guigui... tu fume le premier cagoulé qui se présente) et la tu prend perpette...

      J'ai moi aussi regarder les vidéos et on vois bien que les voitures visées sont prise au hasard..
      d'ailleurs on remarque aussi le self-contrôle et l'organisation de ces individus..(sur le restant des cocktails Molotov je doute qu'il y est des empreintes)

      Tu sais comme moi que pour prendre possession d'un quartier, il faut instauré une peur constante et il n'y a qu'une seul façon pour cela..(La violence)

      Effectivement, j'avoue que je porte un point d’intérêt cruciale a ce qui semble pour moi le plus important "LA DESTRUCTION PAR LE FEU" qui pour certains ne semble pas les inquiéter plus que ça..

      PS: Vue a petite échelle,je peut comprendre.. mais s'il en va d'un brasier géant alors, bien venue en ENFER..

      CDT: TEZAK

      Supprimer
    6. Ami Tezak, juste pour être bien clair. La destruction par le feu m'inquiète et c'est bien pour ça que je dis qu'une BAD digne de ce nom doit être prévue pour y résister. En fait, pour moi, une vraie BAD doit protéger contre toutes les menaces envisageables. Est-il besoin de préciser que j'ai encore beaucoup à faire pour atteindre cet objectif? Et je ne sais pas comment se protéger de l'impact direct d'un gros astéroïde...

      Supprimer

    7. Salut François...

      Les commentaires que j'ai déposé pourrais aussi bien y être dans le sujet " 10 bonnes raisons de rester à la maison.."
      la, en l'occurrence j'ai palier sur le lien que l'ami JANUS a déposé mais cela ne change rien et j'ai très bien pris réception de tes idées dont j’adhère complètement..

      une petite piqûre de rappel me sembler nécessaire...
      Bien sûr que le danger existe partout c'est évident et la prise de conscience constante face a ces dangers sont souvent considéré comme de la paranoïa sauf que ceux qui pense ainsi n'ont rien compris..
      beaucoup croient que ça n'arrive qu'aux autres.. Alors moi je veut bien mais c'est gens la, ils vivent au fin fond du monde ou ils se voile la face..

      Il suffit juste de voir dans les faits divers des quartiers ou canton qui nous entour pour comprendre que parfois le monde deviens complètement fou !...

      PS: Hier encore j’apprenais qu'une pauvre petite dame de 86 ans avait été violé - Battue a mort et volée de ces quelques économies..

      J'ai ma mère qui vie seul depuis la mort de mon père il y a 3 ans elle a 75 ans.. je n'imagine pas la scène tu vois ,...

      Bien a toi l'ami..TEZAK

      Supprimer

  45. Salut YORICK..

    Quand je dis "ILS" je parle de ceux qui auront le contrôle du combustible bien entendu...
    Pour qu'une bombe explose on a besoin de matière(Combustible) mais elle ne sert a rien sans le déclencheur(détonateur) n'est-ce pas ?....
    Après, pour les "PROS" il y a le "Calcul de charge"..

    Tu n'imagine quand-même pas une bande de clampins mettre un village a feu avec des firesteels j’espère... Ahahahaha

    Bien a toi l'ami...TEZAK

    RépondreSupprimer
  46. bonjour Tezac et Yorick très intéressé par vos arguments qui ne sont pas a balayér d'un revers de main,bien sûr il y a des gens qui mettent le feu par plaisir les pyromanes existent,le coup des cerfs volants de gaza j'ai vu ça ,ils ne recherchent pas la précision sur tel ou tel objectif et c'est pour ça que cela fonctionne , mais viser avec ces engins une cible a 200mètres devient illusoire ,il est abattu avant ;,ces cerfs volants sont lachés libres dès qu'ils sont assez haut pour aller foutre le feu le plus loin possible de façon aléatoire pour être efficaces un drone est déjà plus dangereux.La ville est beaucoup plus vulnérable que la campagne.Ici les incendies ne brûlent pratiqementt jamais les villages mais du maquis bas et il y a 5 ans des bois loin de toutes zones habitées.Pour info densité par habitant en Corrèze 127 habitants au km2 en Corse 38au km2 ça peut cramer un peu on s'en fout si les pare feux conséquents sont entretenus tout les ans pour les habitations.La situation est toute autre en ville,et puis il faut admettre une bonne fois pour toutes que la solution miracle n'existe pas mais que comme pour tout acte de la vie "on ne traverse pas une rivière si on y voit des crocodiles"(proverbe Bantou) salut amical a tous

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Salut JANUS..

      Pour le coup je suis tafdac avec tes dires et je pense que beaucoup d'entre-nous ici rêveraient d'aller vivre dans le maquis..
      Moi je vie dans un quartier dis (zone de non droit) où il ne se passe pas une journée sans conflits de voisinages tu vois ?..
      Là où il est plus facile d’acheter une barrette de chite plutôt qu'une baguette de pain.. Là où les grâce matinées n'existe pas..
      Là où ça joue de la perceuse même le dimanche... ECT..ECT..

      Enfin bref,..je ne vais pas me plaindre j'y vie bien et cela depuis plus de 20 ans..
      Ce que je veut dire par là, c'est que ma situation actuel par rapport a la tienne nous oppose complètement tant sur le point sécuritaire voir même sur tout les points...
      Il y a je pense,..sûrement beaucoup de personne dans ma situation qui de par leurs travail ou leurs moyens financier ne peuvent s'extrader dans un lieu plus sécurisé et qui tout comme moi même on plus de difficultés a rentrer dans les mêmes débats avec les mêmes idées.. Chacun fait en fonction de son lieu de résidence avec ses Aléas d'où une très grande différence dans les réparties de sécurité... (Je sais bien que tu l'aura déjà compris mon ami..)
      Et puis comme tu dis" il faut admettre une bonne fois pour toutes que la solution miracle n'existe pas " pourtant on dis aussi que chaque problèmes découle d'une solution hein , lol..

      Le but principale étant de trouver une parade a tout ces problèmes qui pourrais nous nuire a tous et puis,établir un plan de survie n'est pas chose facile même avec une certaine expérience acquise et je vois bien que toutes les classes populaires y sont affecter..

      PS: LA VRAIS SOLUTION SERAIS QU'IL N'Y EST JAMAIS DE CHAOS..

      Bien a vous tous !... TEZAK

      Supprimer
    2. Effectivement, Tezak, si tu vis dans un tel coin, je comprends que tu trouves difficile de te protéger du feu. En appartement, je suppose?

      Supprimer
    3. Oui..un bloc de 12 étages avec 4 résident par pallier mais comme je l'ai dis dernièrement à côté d'un canal qui longe une voix ferroviaire..

      Supprimer
    4. Merci pour les précisions, ami Tezak.
      Comment s'entendre avec les occupants des 47 autres appartements? Difficile...
      Il me semble que tu es parmi les plus compétents ici pour réussir une évacuation, alors si tu es seul ce sera probablement la meilleure solution (la voie ferrée sera probablement moins encombrée que les routes). Je pense que tu aurais intérêt à t'entendre avec un autre survivaliste logé dans un lieu plus facile à sécuriser (à distance raisonnable) et préparer ce lieu ensemble. Tes compétences devraient en intéresser plus d'un.
      Préparer un point de repli sur une position commune occupée en permanence par l'un des participants est un plus non négligeable.

      Supprimer

    5. Salut François...

      Malheureusement,.. je ne peut divulgué trop d'infos sur les détails de ce qui pourrais être mon éventuel évacuation si KK il y aurais mais ce qui est certains, c'est que mon épouse et mes 2 filles sont OP sur ce qui est de maintenir une survie permanente..
      j'entend a savoir faire du (feu..abris..pêche..pièges..Ect..)
      Grand parcourt de nuit comme de jours..et de surcroît savoir jouer sur la psychologie et les sentiments des personnes pour arriver a en tirer les avantages nécessaires a leurs survie...
      D'ailleurs c'est un sujet assez délicat qui mérite qu'on s'y intéressent.. même si certains ICI penseront que jouer de la "Manipulation" est (répugnant,immorale,dégradant,voir déshonorant)

      J'ai été agent de sécurité après mon retour au civil et je sais comment dissuader un individus potentiellement dangereux même armé.. Apprendre a dominer son stress ça existe et persuader une personne avec ce que j'appel "le reflet miroir" qui consiste a se mettre dans la peau de son agresseur c'est possible crois-moi l'ami.. Tout est une question d'assurance physique et morale...

      On aura sans doute l'occasion d'avoir un article un jour sur ce forum .. A moins qu'il existe déjà.

      Bien a toi l'ami... TEZAK

      Supprimer
    6. Une épouse et deux filles? Excuse-moi, tu as déjà dû l'évoquer, ça m'était sorti de la tête.
      Je ne te demanderai pas plus de détails.
      Bonne préparation à ta famille et à toi!

      Supprimer

    7. Effectivement,.. Une épouse et deux filles...c'est ce qui constitue ma famille actuel vivant a la maison et pour ce qui est de la suite et de qui je rejoindrais dans le cadre "drop point"
      je n'en parlerais pas..

      PS: tu a l'air dubitatif ?....

      Supprimer
    8. Dubitatif? Non.
      Tu es dans une situation plutôt délicate mais je pense que tu es capable d'en tirer le meilleur. Avec une bonne préparation, et je pense que celle que tu leur dispenses est de très bon niveau, ça doit être jouable.
      Et pour ce qui est de la manipulation, qui s'appelle aussi influence, tout le monde l'utilise chaque jour, c'est la base de la vie en société, alors autant comprendre ce qu'on fait et ce que font les autres, non?

      Supprimer
  47. Le rester chez soi est sur un plan général pour toutes les raisons invoquées la moins mauvaises des solutions il est néanmoins évident que dans le cadre d'une pénurie d'énergie (électricité)la vie dans les étages des immeubles des grandes villes deviendra pénible (se taper 7ou8 étages deviendra vite fastidieux) et peu a peu abandonnée.Un autre point dont nous ne parlons non plus trop souvent est ce qui concerne les déchets quels qu'ils soient,déjà que même a l'échelon des communes rurales le casse tête est présent je crois que dans les villes les bobos écolos deviendront de plus en plus rares a soutenir le tri de ces fameux dechets et que la bonne qualité de l'eau ne sera très vite plus qu'un lointain souvenir.Il est vrai que pour beaucoup le travail se concentre dans les villes , mais la tendance a la robotisation supprimera avant l'apothéose finale la majeure partie des emplois du tertiaire ,la survie ne tiendra qu'a la faculté d'exercer un emploi non robotisable et non délocalisable ,voir différents emplois si possible,après la chute se sera de toutes manières à la grace de dieu ou du diable.La survie en ville sans préparation est vouée a un échec rapide dans cette occurence si l'approvisionnement ne suit pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Janus la production de déchets a doublé en 40 ans,par l'accroissement de matières plastique non recyclées à 90%,l'incinération sera la meilleure solution.
      Les différentes grèves d'éboueurs( Marseille octobre 2017)donnent une idée du paysage d'une ville qui n'est plus desservie.
      Les problèmes d'hygiènes poseront également des problèmes de maladies exotiques,et d'infestation de divers "nuisibles"(derniers éboueurs de fait).
      Je ne pense pas que sans électricité l'approvisionnement en eau soit effective dans les bâtiments,quant aux pompes de relevages pour les eaux usées....j'ai aucune idée du résultat mais je soupçonne le pire.Les rez de chaussées devraient devenir invivables.
      D'un autre côté j'ai connu des cités qui ont bien vieilli ainsi que leurs habitants et le coupe gorge de ma jeunesse s'est plutôt bien transformé. Cela fait très longtemps que je n'ai rien eu à y faire,mais d'une tour à une autre on pouvait avoir de très bonne surprise.
      Sans eau,sans courant,sans ravitaillement,n'importe quel endroit devient invivable,même avec la meilleure des volonté.Il n'est pas certain que la meilleure des volonté soit fréquente.
      Bien à vous
      Yorick

      Supprimer

    2. Bonjour a tous..

      Pour pallier sur la question des pompes de relevages,
      Je travail au services des eaux de ma ville et effectivement une bonne partie du filtrage des réservoirs d'eaux potable sont contrôlé par armoires électrique ainsi que les pompes broyeuses des stations de relevage des eaux usée..
      IDEM pour les grosses stations d'épuration qui reçoivent tout les grand réseau générale de la ville mais sous couvert de générateurs de secours..
      Je conduit une hydrocureuse tout les jours d'ailleurs, je suis d'astreinte cette semaine.. ;-)
      Mon boulot consiste a débouché et curée les réseaux EU-EP (eaux usée et eaux pluviale) et ce qu'il faut savoir c'est que dans pratiquement tout les CANTONS il s'y trouve ce que nous appelons (Des Pertes ou Puisards) elles font environs 8 a 10 mètres de profondeur sur un diamètre d'a peut-prêt 1m20 et reçoivent les trop plein d'eau de pluie jusqu’à saturation..
      Certains réseaux d'EP on des cavités (Chambres)ou l'on pourrais y logé plusieurs BUS...
      Moi perso je l'ai connais tous mais le plus grand danger c'est les plus torrentiel qui pourrais nous noyées en quelques minutes si l'idée d'une évacuation vous aurais éffleuré..

      J’espère que ces INFOS vous aurons été bénéfique...

      Bien a vous...

      Supprimer
    3. Merci Tezac,en gros tout ce qui ressemble a un gros tube prévu pour recevoir de l'eau est a éviter si orage il y a,a ciel ouvert une évacuation est moins dangereuse par ce moyend'extraction sauf si une partie du trajet est étroit.Les adeptes de canyoningne doivent en aucun cas pratiquer ce passe temps l'après midi en zone de montagne,les orages gonflent subitement les eaux dans ces étroitures en trimballant autant dde troncs d'arbres des rives que de boue et de blocs de rocher,c'est une énorme purée qui vous arrive dessus et sans autre bruit que celui d'un papier de soie que l'on froisse si on ne sort pas après le premier tonnerre quand c'est vu c'est foutu.En hélico avec haut parleur pour prévenir d'évacuer j'ai vu des malades nous faire des bras d'honneur ,on les a retrouvés 2km plus bas ou du moins ce qu'il en restait.Je présume que les conduites souterraine des villes doivent procurer le même shoot d'adrénaline(pour les adeptes) en cas de lacher de flotte intempestif.En tout cas pour cette année dèjà 3 morts et des blessés menés par un crétin inconscient

      Supprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.