13 septembre 2018

Les Coach Guns : des armes pour la défense

En matière de défense personnelle, certaines armes sortent naturellement du lot, que ce soit par leur calibre ou leur aspect. C'est le cas des Coach Guns, ces fusils à canon court qu'utilisaient les conducteurs de diligences à l'époque du Far West.

Nous allons donc étudier leurs caractéristiques dans cet article, ainsi que les différents modèles qui sont disponibles en France.

Compte tenu des temps qui s'annoncent, de telles armes possèdent des atouts indéniables, susceptibles de convaincre de nombreux survivalistes qui veulent se défendre...



Les modèles disponibles en France


A ma connaissance, il existe 4 modèles de Coach Gun actuellement disponibles à la vente en France.


Le Baikal


C'est probablement le plus connu dans sa catégorie, en raison notamment de son prix le plus avantageux.


Fusil Baikal IJ43 Coach Gun


Le fusil Baikal IJ43 Coach Gun 12/70 est doté de chiens d'armement extérieurs. Il est chambré en 70 mm est livré avec trois chokes interchangeables. Son prix public tourne autour des 500 euros.



Ce Coach Gun bénéficie de la robustesse légendaire des armes de la célèbre firme Russe, mais aussi de ses défauts, à savoir une finition au burin et une "souplesse" toute relative. Il incarne parfaitement l'âme de ce peuple : indestructible et rugueuse...

Caractéristiques : 
- Calibre : 12
- Chambre : 70
- 3 chokes interchangeables (ou lisse suivant les versions)
- Double détente
- Crosse bois
- Extracteur
- Vrais ou "faux" chiens extérieurs (suivant les versions)
- Canon de 51 cm
- Poids : 2.95 kg



Le Huglu


Avec les Turcs, nous rentrons dans la catégorie des "esthètes turbulents". Les maîtres armuriers basés dans la ville d’Huglu fabriquent des fusils de chasse traditionnels d’un excellent rapport qualité-prix depuis 75 ans. Leurs artisans sont regroupés en coopérative et produisent des armes mariant le modernisme, le travail manuel et la tradition.



Les Turcs possèdent une assez bonne réputation dans le domaine de l'armement, produisant des modèles particulièrement innovants, en particulier pour la défense personnelle. Leur Coach Gun ne déroge pas à la règle, et ravira tous ceux qui affectionnent ce type d'arme.


Caractéristiques :
- Calibre 12
- Chambre : 76
- Choke lisse
- Canon 51 cm
- Type de détente : Double détente
- Type sécurité de carcasse : Manuelle
- Vrais chiens extérieurs
- Couleur/matière de la crosse : Bois de noyer
- Finition de la crosse : Poncé, huilé




Le Pietta


Ce juxtaposé se présente comme une réplique du « Model 1878 double barrel shotgun » commercialisé par la maison Colt à un peu moins de 23.000 exemplaires, de 1878 à 1889. Ce fusil était chambré dans les calibres 12 (18,5 mm) et 10 (19,7 mm). Il était livré avec des canons damas de 28, 30 ou 32 pouces (71, 76 ou 81 cm) que certains utilisateurs, notamment ceux qui assuraient la sécurité des diligences, raccourcissaient afin d’améliorer la maniabilité de leur arme de défense.

Coach Gun COLT HARTFORD 1878 COACH GUN 12/76 par Pietta


Le prix de ce Pietta qui vient de sortir est un petit peu plus élevé que le Huglu - 875 contre 800 euros environ - en fonction des revendeurs.

Une vue détaillée de la platine

Caractéristiques :
- Calibre 12
- Chambre : 76
- Choke fixe 1/2 et lisse
- Canon 51 cm
- Vrais chiens extérieurs

Mise en bois travaillée, bronze profond, canonnerie et facture 100 % Italienne, ce nouveau Pietta saura séduire les amateurs qui ne peuvent s'offrir le modèle de chez Pedersoli.

Un banc d’essai complet du coach gun Pietta modèle 1878 a été publié dans le magazine Action n° 382 (juillet/août 2018).



Le Pedersoli


Coach Gun PEDERSOLI WYATT EARP Cal 12


Wyatt Earp (1848-1929) fut l’un des personnages les plus célèbres de l’époque Western, en raison notamment de la fusillade d’O.K. Corral à Tombstone Arizona (26 Octobre 1881). Tirant profit de cette aura mythique, la firme Italienne Pedersoli a décidé de baptiser "son" Coach Gun du même nom.

Pourquoi "son" entre guillemets ? Parce qu'en fait, cette arme ne sort pas de ses ateliers, mais de ceux de la firme Huglu dont nous avons parlé précédemment. Les italiens achètent les carcasses de leur Coach Gun aux Turcs, qu'ils revendent ensuite à presque le double moyennant quelques améliorations somme toute secondaires et l'ajout du fameux "Wyatt Earp" sur la platine.



Pour le reste et par voie de conséquence, les caractéristiques du Coach Gun Pedersoli modèle Wyatt Earp sont les mêmes que le Huglu, à savoir un calibre 12 Magnum à canons de 51 centimètres et chiens extérieurs, bascule jaspée gravée, crosse noyer à demie poignée pistolet quadrillée. Certes l'arme est superbe, mais vaut-elle vraiment la peine que l'on débourse 600 euros de plus pour une petite inscription sur la platine ? Je vous laisse le soin d'en juger par vous-même...

Pour terminer notre tour d'horizon des Coach Guns, il y a lieu de mentionner le Stoeger Double Defense, qui n'est malheureusement plus disponible en France, sinon éventuellement d'occasion. Il existe d'autres modèles chez d'autres fabricants, notamment Norinco ou la célèbre firme CZ, mais qui ne nous sont pas accessibles ; ou encore le TOZ-66, moins cher que le Baïkal et d'une finition supérieure, pour les moins riches qui parviendraient à en dénicher. Enfin, certains armuriers proposent des fusils anciens, mais chambrés pour la plupart en 65 mm.

Dans le cadre de cet article, le choix pour le survivaliste désireux de s'équiper d'un Coach Gun portera donc sur le Baïkal, le Huglu, ou les Italiens Pietta et Pedersoli. Il y a dans ces 4 marques de quoi satisfaire les amateurs les plus exigeants...

Un autre modèle Russe, le TOZ-66


Les Coach Gun dans la pratique


Qu'en est-il du comportement de ces armes hors du commun dans la vraie vie ?

Personnellement, ce n'est qu'assez tardivement que j'ai découvert le Coach Gun, ayant jusqu'à lors limité mon horizon aux modèles "classiques" à pompe ou semiautos. J'avoue être plus que satisfait de celui dont j'ai fait l'acquisition, pour ne pas dire carrément emballé.

La première qualité qui ressort de la prise en main d'un Coach Gun est sa maniabilité. C'est sa caractéristique principale et ce qui fait tout son intérêt, comparé à un juxtaposé de chasse ou une pompe dont l'équilibre est catastrophique. Cette arme est un vrai plaisir, à tout point de vue.

Huglu ou Baïkal ? En fait, la qualité n'est pas comparable. Pour ceux qui auraient les moyens d'investir 300 euros de plus dans leur Coach Gun, je conseillerais sans hésiter le Huglu, plus fiable et bien mieux fini, ou encore le Pietta. Les deux sont pratiquement équivalents ; ils ont l'avantage d'être chambrés en 76 et de pouvoir tirer des munitions magnum. Ce n'est pas un atout déterminant, le recul étant alors particulièrement violent, mais c'est un plus qui pourrait éventuellement servir.

Pour les autres, le Baïkal reste une valeur sûre, malgré ses défauts évidents. Tous possèdent un extracteur, système basique bien plus fiable qu'un éjecteur, donc parfait pour le survivaliste.


Le mécanisme


A ce stade, il y a lieu de mentionner un point particulièrement important, celui de la nature des chiens.

Comme énoncé dans la description du Baïkal, certains modèles possèdent des chiens extérieurs que l'on pourrait qualifier de "factices". En effet, ces chiens ne sont pas percutants, mais seulement armants, à la différence des trois autres marques.

Les chiens factices sont en tôle découpée et les percuteurs sont des percuteurs normaux (marteaux intérieurs cachés) comme sur un fusil juxtaposé traditionnel. Ces chiens permettent d'armer les marteaux (pas d'armement automatique à la fermeture). Ceux à chiens véritables ont des chiens en acier (probablement fonderie de précision) qui frappent sur le percuteur qui traverse la culasse et dont la queue est apparente.

L'appellation "chiens factices" ne convient pas vraiment, dans la mesure où ces chiens servent tout de même à armer le mécanisme. On pourrait donc les qualifier de "semi-factices". S'il fallait leur trouver un avantage, ce serait qu'en cas de chute de l'arme sur le chien et torsion de celui-ci (ce qui arrive parfois), la fonctionnalité de l'arme pourrait ne pas être affectée.

Les puristes estimeront qu'un Coach Gun se doit de posséder de véritables chiens percutants, puisque c'est dans sa nature même. En pratique, on pourrait dire que la différence n'est pas fondamentale, dans la mesure où les chiens sont armants dans tous les cas, et qu'il faut donc les actionner pour déclencher le départ du coup. Au niveau de la sécurité, le résultat est le même.

Pour les futurs acquéreurs d'un Baïkal, n'oubliez pas de demander à l'armurier quel est le modèle qu'il veut vous vendre, à savoir à chiens véritables ou "semi-factices". Vous pourrez alors choisir en toute connaissance de cause...

Un dernier détail : les IJ43 et MP 43KH sont généralement équipés d'une sûreté automatique au basculement du canon (après que l'on ait chargé), ce qui est particulièrement pénible et tout à fait inutile. Heureusement, le système peut se défaire en démontant la crosse et en ôtant la petite tige métallique qui relie la sûreté au levier de bascule.



La précision


On trouve toute sorte de commentaires farfelus sur les forums ou les sites de vente, susceptibles de tromper l'acheteur potentiel. Exemple de l'un d'eux à propos du Baïkal sur Meyson : "Un fusil culte dans cette configuration, conception rustique et robuste, polyvalent, aussi bien adapté pour la chasse, le Ball Trap, le tir sur cible et pour la défense du domicile".

Bien sûr, on pourrait toujours essayer de faire du Ball Trap avec un canon de 51 cm, mais on se demandera pourquoi les pratiquants sérieux choisissent des canons de 76 cm...

Idem pour la chasse ; aucun professionnel ne pourrait conseiller un Coach Gun pour le petit gibier. A la chasse, la longueur moyenne du canon est de 71 cm, pour de bonnes raisons. La vérité est qu'un canon de 51 cm est effectivement très court pour autre chose que le gros gibier.

Après essais au stand, voila ce que l'on peut dire pour ce qui est de la précision d'un Coach Gun :
  • Slugs : jusqu'à 50 mètres en visée ouverte, on tient le centre d'une C50 sans aucun problème et sans entrainement particulier. Pour un tireur non chasseur, l'absence de hausse est un peu déroutante au premier abord, mais on finit par s'y faire et l'instinct prend rapidement le dessus.
  • Chevrotines 9 grains : la dispersion des impacts suit une logique implacable (10 cm à 5 m ; 20 cm à 10 m), et augmente de façon exponentielle (50 cm à 15 m), jusqu'à 80 voire 100 cm à 20 mètres. Cette dernière distance sera le grand maximum dans une optique de défense, l'idéal étant de pouvoir rester au-dessous des 15 mètres (boucherie assurée à tous les coups...). Selon les dires d'un de mes amis, les cartouches magnum améliorent sensiblement le groupement, mais guère plus. Outre le fait qu'elles soient particulièrement pénibles à tirer, de telles cartouches ne transformeront en aucun cas votre Coach Gun en un vrai fusil de chasse.
  • Plombs de 6 : le groupement est suffisant pour tirer un petit animal jusqu'à 15 mètres.

A ce titre, on peut légitimement se poser la question de l'utilité des chokes interchangeables. En ce qui me concerne, j'estime que ce choix, comme donné par certains modèles de chez Baïkal, n'est pas un critère déterminant. Compte tenu de la longueur des canons, il est vain de vouloir atteindre les performances d'un fusil de chasse, aussi le choke lisse fourni par les autres marques me semble suffisant.

L'attrait véritable d'un Coach Gun se trouve dans ses capacités à résoudre au mieux l'équation délicate de la défense personnelle. Dans ce domaine, je le considère personnellement comme la meilleure arme qu'il est possible d'acquérir, pour trois raisons principales :
  • Une grande maniabilité,
  • Une munition plus que puissante,
  • Une sécurité d'utilisation sans égal : l'arme peut (et doit) rester chargée en permanence, mais le coup ne peut partir tant que le chien n'est pas armé manuellement (idéal pour les réveils à l'improviste...)
Ces trois caractéristiques sont généralement difficiles à réunir sur une même arme ; il semble que les Coach Guns aient réussi le challenge.


La customisation


Il n'y a pas grand chose que l'on puisse faire pour "customiser" un Coach Gun. Cependant, il y a quelques ajouts qui s'imposent pour le rendre encore plus opérationnel. Les deux accessoires que je recommande à cet effet sont une lampe tactique dotée d'un laser, et une monture adéquate pour la fixer au canon.

Au final, on obtient ceci :



La monture en détail :




Cette monture est disponible chez Aliexpress à un coût dérisoire. Par contre, le filetage et les trois vis d'origine ne tiendront pas le choc (chinoiserie oblige), d'ou le "bidouillage" que l'on peut voir sur les deux photos ci-dessus. Moyennant quelques coups de meuleuse et trois nouveaux boulons (ne pas oublier les rondelles frein éventail), on obtient une monture aussi indestructible que le Coach Gun lui-même, et qui ne partira pas en ballade au bout de quelques slugs...


Conclusion


Je vous livre tel quel un commentaire glané sur Corsica, que je trouve assez "percutant". Il résume bien les avantages que l'on peut trouver aux Coach Guns :
"Pour moi ce type d'armes cumule un très grand nombre d'avantages.
Le premier, c'est son acceptabilité sociale : je montre un Coach Gun à chiens à n'importe qui, il est directement interprété comme étant "un vieux fusil". Son design le rendrait presque inoffensif ! 
Les canons courts se remarquent à peine : même les tireurs ne s'en rendent compte qu'une fois l'arme en main ("mais dis-donc, ils sont plutôt courts, en fait, les canons ?"). 
Ensuite, il y a les aspects techniques :
- Facilité d'entretien (nettoyage, réparation).
- Fiabilité du système (deux armes "collées" ensembles).
- L'arme peut rester chargée une vie durant sans que cela ne pose de problème (de sécurité ou de vieillissement des éléments).
- Ce peut être très discret (ça se démonte en 10 secondes pour pouvoir être transporté dans un sac). 
D'un point de vue tactique :
- C'est très dissuasif.
- Leur taille les rend particulièrement maniables.
- La formation est d'une grande simplicité.
- Les munitions offrent une exceptionnelle polyvalence.
- Le système et les munitions sont d'une très large diffusion et sont particulièrement présents dans notre pays (plusieurs millions de fusils lisses détenus et plus de 5 milliards de cartouches fabriquées par an). 
Les quatre inconvénients sont :
- La portée limitée à 50 m.
- La capacité de deux coups.
- Le poids des cartouches.
- Le recul.
Mais bon, dans le cadre de la défense, je n'ai aucune raison de tirer sur un truc qui se trouve à plus de 50 mètres. 
Si j'ai besoin de plus de 2 coups, c'est surtout que je manque de soutien humain.
Si j'ai l'intention de me balader, ce sera avec un pistolet : c'est plus léger, et j'ai moins de chances de me faire abattre à cause de (ou pour) mon arme longue.
Finalement, le recul est tout à fait gérable avec un peu d'entrainement.
Bref, c'est un très bon investissement selon mes critères."

Personnellement et dans un contexte non tactique, le Coach Gun est l'arme que j'emporterais si je devais n'en choisir qu'une...

66 commentaires:

  1. Merci Pierre, vous avez tout dis.Juste une question svp: pourquoi plus souvent des juxtaposés plutôt que des superposés ? (quelle différence ?) Amitiés.Didier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour un Coach Gun avec armement par chiens extérieurs, le juxtaposé s'impose naturellement.
      Pour la chasse, la différence est plus subjective et dépend des goûts de chacun. Le fait est que l'acquisition de la visée est sensiblement différente entre les 2 types de faisceaux, du fait que les canons ne sont pas dans le même plan.
      Les "vieux" chasseurs vous diront que le juxtaposé favorise la prise de visée sur du gibier courant au sol ou traversard à faible hauteur, le superposé étant considéré lui comme plus favorable à la visée dans les situations de tir au vol.
      C'est un fait que l'on peut vérifier, mais encore une fois, le choix est avant tout une question d'esthétique et de goût personnel. Donc si on voit davantage de juxtaposés, c'est juste que la majorité des utilisateurs les préfèrent aux superposés :)

      Supprimer
    2. slt, un superposé en 51 cm à t'il les mêmes avantage que ce juxtaposé ( place dans un sac une fois démonté)?Aussi, il est dit qu'il est plus facile de recharger un juxta qu'un superposé, est ce vraiment pertinent ou c'est quasi pareil?

      Supprimer
    3. Salut unknown,
      On disait que le juxtaposé était mieux pour le gibier qui court lapin,lièvre etc et le superposé mieux pour ce qui vole,grive,faisan;en fait pour un juxta,il y a le point de convergence qui se trouve toujours (en gros)à la même distance de tir,cette problématique n'existe pas avec un superposé,les deux canons étant sur le même axe il aurait tendance à être un peu plus "précis".
      En fait c'est forcément subjectif.
      Par contre de mémoire un coachgun est un juxtaposé de manière obligatoire,et c'est à l'origine un fusil de chasse qui avait un canon trop long qui a été raccourci par les convoyeurs de la wells fargo.
      Pour ta question il y aura un problème si tu veux participer à une reconstitution historique.
      A dernier point ,un juxtaposé est en général mieux adapté à une meurtrière que ce soit à la tonne ou juste si elle a été découpée dans un volet.
      Les canardiers sont donc souvent des juxtaposés,contrairement au principe gibier qui court ou vole....
      Yorick

      Supprimer
  2. bonjour
    le stoeger "double defense" est aussi disponible en france pour un prix tres abordable .
    son aspect plus contemporain ainsi que son rail picatinny sous les canons pourrait plaire a certain...
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment ? Dans ce cas, merci de mettre les liens pour s'en procurer. Personnellement, je n'en ai pas trouvé...

      Supprimer
    2. je l'avais acheté a l'époque sur chassez discount si j me souviens , ils ne le vendent plus apres verif...mais je viens de le retrouver sur PAAFEU.com a 514euros ,un peu plus cher qu'à l'époque...il me semble qu'il existe aussi en superposé...
      à bientot

      Supprimer
    3. Non, il est aussi indisponible chez paafeu.com, et le modèle qu'il proposait n'a pas de chiens externes.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Sans chiens il y a aussi les superposés Khan Arms à canons de 51 cm......avec rail picatinny (env 500 euros ) et son clone chez Mossberg sérigraphié "Thunder Ranch " à canon de 47 cm(mais il est plus cher env 680 euros en neuf sur, par exemple, Naturabuy ou Chassemarket .
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. donc ce ne sont plus des coach guns, mais des fusils avec chiens internes, qui restent armés. Ce qui fait perdre l'avantage d'un fusil à chiens externes qui peut être chargé avec les chiens rabattus, prêts à servir mais sans fatiguer les ressorts dans le temps.

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Oui et non car les coach-guns étaient avec ou sans chiens.
      Dans le cadre présent , l'article de monsieur Templar parle des versions à chiens actifs. Je possède les deux. Selon moi le gros avantage du version "chiens actifs" c'est qu'il est comme un révolver : on peut le laisser approvisionné indéfiniment et il est prêt à tout moment.Pour le reste voir l'avis de Corsica Arms qui résume parfaitement.
      Pour résumer : si je devais n'en avoir qu'un je prendrais une version à chiens actifs...........et parmi les quatre je choisirai le Huglu.

      Bien à Vous

      Supprimer
  4. Bonjour , Penser a l'occasion de particulier a particulier , j'ai eu mon Baïkal mp43 pour 250€ et quasi neuf ! Sinon bien que mon Baïkal soit un fusil très agréable à la chasse , je préfère mon maverick 88 pour la défense (sachant que les méchants sont toujours à plusieurs) ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Attention il ne faut pas confondre un coach gun avec un fusil slug qui est fait pour tirer des balles(chockes fixes lisses).
    Historiquement les coach gun étaient aussi bien avec des chiens externes qu'internes.
    En plus inutile d'aller chercher au far-west,on avait les (presque)mêmes,(presque)à la maison Bellacoscia et ses copains avaient contraints les forces de l'ordre de s'équiper de juxtaposés,eux- aussi (fusil voltigeur 1837).
    Cordialement
    Yorick

    RépondreSupprimer
  6. Dans un engagement à courte distance, il ne faut pas se compliquer la vie en devant se rappeler quel est le groupement du premier coup et celui du second. En effet, sur les modèles à chokes interchangeables, je n'ai pas vu de modèle avec les 2 mêmes chokes.
    Pour une utilisation sous stress, je trouve plus logique de se faucher de quelques euros de plus en commandant 2 chokes lisses qui permettront de tirer tout, chevrotines, balles et grosse grenaille. Il n'est en effet pas question de tirer sans choke car les filetages ne survivraient pas longtemps.
    Pour une utilisation en chasse de survie, on pourra toujours réserver un demi-choke et un plein choke qui ne sera pas de trop sur un canon aussi court. L'attente d'un lapin étant souvent moins stressante que l'arrivée inopinée d'un bipède agressif et armé.
    Maintenant, on peut aussi commander un second choke amovible au même serrage que celui choisi, l'important étant de pouvoir attendre le même groupement d'un coup à l'autre.
    Pour une utilisation en milieu clos, comme pour tout calibre 12, pensez à ouvrir la bouche au moment du tir pour qu'une contre-pression s'exerce à l'intérieur des tympans qui vont recevoir une surpression côté extérieur.

    RépondreSupprimer
  7. Pour un engagement à courte distance,je ne pense pas que la notion de choke soit un problème.
    Je vais aller vérifier les groupements à 25M,ça me semble bizarre.
    Je me pose la question de l'utilisation de cette arme comme arme de défense.
    Il y a une très bonne chaîne de vulgarisation:"Ces armes qui ont changé le monde".Je ne peux pas mettre le lien pour des raisons juridique.
    Il font remonter l'origine du coach gun au tromblon utilisé avec succès à la bataille de Trenton en 1776.L'arme a été utilisé dans un but offensif et 9 balles de 44 tirées en même temps ont pesées dans la décision de la bataille.
    Si on consulte le site les armes e la Vendée,on voit qu'en 1832 La Duchesse de Berry avait amené 150 de ces tromblons(qualifiés de coach gun) pour ce qui fut un fiasco.Le rédacteur n'a pas de mots assez durs pour l'arme et la Duchesse.
    Pourtant entre les deux utilisation à 56 ans d'intervalle,l'armement de l'adversaire n'a pas changé le Charleville 1777 n'a rien a envier eu Brown Bess Anglais,canon lisse cadence de 2/3 coups minute,précision aléatoire le fusil d'infanterie de ligne.
    Succès d'un côté,fiasco de l'autre?Le problème n'est-il pas l'utilisation?
    A noter qu'en 1832 c'est le premier fusil à brisure Système Lefaucheux(fusil à broche,à canon basculant).cocorico!!!
    La guerre de sécession,verra encore l'utilisation des doubles canons comme arme offensive.
    On peut également voir du côté de l'utilisation de la Lupara. Embuscades,brigandage,actions rapides avec une arme discrète,cette arme me semble plus correspondre à des actions de guérilla,qu'à la défense d'un domicile,ou d'une base(cf La Duchesse)
    D'une manière intemporelle 18 balles de 8mm arrivant à 360m/s,auront toujours le même résultat épouvantable,et doivent donner un avantage offensif certain.
    Peut-être avez vous d'autres éléments?
    Cordialement
    Yorick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yorick, attention à la notion de "courte distance".
      A 2 mètres, quel que soit le choke, le résultat sera le même, c'est évident.
      Mais pour avoir une base de comparaison, un fusil lisse (coach-gun, pompe, superposé, juxtaposé, etc ...) qui a un certain groupement en choke lisse à + ou - 19 mètres, aura le même groupement en 1/2 choke à + ou - 28 mètres, en 3/4 de choke à + ou - 37 mètres et en full choke à + ou - 47 mètres.
      Je trouve que ça peut faire une différence.

      Supprimer
    2. La différence avec un tromblon à l'époque était que celui ci se rechargeait plus vite (poudre versée sans risque de la mettre a coté et de même pour charger les balles)aujourdhui avec les cartouches métaliques le tromblon n'aurait aucun intéret

      Supprimer
    3. Bonjour,E-mantilles,je ne comprends pas ton raisonnement,tu conseilles 2 chokes lisses,alors que ça limite la portée de la grenaille en augmentant la dispersion( 100 cm à 20m).
      Les chokes interchangeables sont un avantage énorme en faveur du Baïkal,qui malgré un canon court peuvent permettre de tirer du gros plomb à plus de 20m (à mon avis),sans pénaliser le tir à courte distance.
      A ce propos d'ailleurs les plombs écartés,ne sont pas des "plombs morts"ils conservent toute leur énergie et peuvent très bien ricocher et de manière très dangereuse.
      Janus,je ne pense pas avoir écrit que je souhaitais faire ou conseillais l'achat d'un tromblon.Ce que j'en ai vu c'est que c'est une arme d'assaut et pas de défense.A utiliser en mouvement ,depuis une diligence,dans une rue,et de préférence sur un groupe d'adversaires et à courte distance.C'est ce qui transparaît sur "ces armes qui ont changé le monde" ça dure 45 minutes du tromblon au M26).
      Je pensais pas avoir été si peu clair.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    4. Bonjour Yorick je n'ai pas dit ça ,mon explication était simplement de dire que le tromblon a eu une supériorité marginale par rapport a une arme a canon classique,voir les gézaïs Afghan (fusil de chameliers) à l'époque du chargement par la bouche de l'arme,indépendamment de son aspect dissuasif erroné,un tromblon ne disperse pas plus qu'un canon classique,alors arme d'assaut à l'époque ou de défense? sa taille le rendait précisément plus adapté en défense dans un lieu confiné ou un chemin creux tenus par des routiers en embuscade,les afghans l'utilisait au cours de charges sur les troupes britaniques avec leurs chameaux a bout portant,réarmaient (pour ceux qui étaient encore vivants) au galop et repassaient en sens inverse pour un deuxième tir ,les troupes à pied partaient a ce moment à l'assaut,bien souvent ces tromblons étaient équipés d'une platine au lion (avant 1847)Tour de Londres prise sur un brown bess Anglais son propriétaire l'ayant laissé dans la kyber pass pour rentrer les pieds devant vers la gracieuse Albion

      Supprimer
    5. Tout à fait d'accord sur ce point Janus,il y avait moins de différences technique entre le fusil de l'armée régulière de l'époque et le tromblon(coach-gun),qu'il n'y en a entre le coach -gun "actuel"et un fusil de l'armée régulière de type M16 ou autre.
      On peut noter que le tromblon équipait certaines unités militaires cavalerie cuirassiers Autrichiens, marine( abordages).
      Le calibre 12 est il me semble beaucoup plus utilisé par les forces armées aux USA qu'en Europe,en France ça me semble marginal.
      Au vu de ça,si je transpose l'utilisation qui était faite de "l'ancêtre" au modèle plus moderne,j'ai l'impression qu'une utilisation statique ne permet pas d'en tirer le meilleur parti.
      Une personne qui s'enferme chez elle avec un coach-gun est à mon avis sure de son affaire face à des armes modernes.
      Il me semble que c'est plus un outil de campagnard connaissant son terrain,qu'une arme de salon.
      Le fusil de chasse a toujours fait parti du mode de vie des ruraux.On disait que nos grand-mères se faisaient attaquer par des loups;au train où vont les choses il y aura aussi des ours, des lynx,des chiens sauvages,....etc.. et des "dingos" .
      L'appellation arme est trop facile,pour en faciliter le contrôle par des experts es-sauvageons.C'est un objet traditionnel du monde rural comme la fourche,l'opinel,la serpe etc
      C'est peut être ça qu'il faut défendre.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    6. Yorick,
      en ce qui concerne les chokes, je conseille 2 chokes lisses si on veut pouvoir tout tirer, balles y compris pour des coups de longueur, sans faire de casse.
      Maintenant, en matière de tir, comme pour tout ce qui est mécanique, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, il y a des choix à faire. Et il faut supporter les inconvénients de ses choix comme profiter de leurs avantages.
      Tu as raison, le choix de 2 chokes lisses a l'inconvénient d'ouvrir la gerbe (mais permet le tir à balle). Il conviendra à quelqu'un qui veut tirer très vite avec une gerbe large à courte distance. par exemple une volée de chevrotines presque sans viser en étant sûr de toucher.
      Celui qui aura une zone plus dégagée nécessitant des tirs plus lointains aura intérêt à utiliser des chokes plus serrés pour garder une gerbe homogène à plus longue distance. mais en faisant l'impasse sur le tir à balle.
      Il n'y a pas de vérité absolue. C'est à chacun de choisir selon les tirs qu'il aura le plus probablement à faire.
      Et c'est tout l'intérêt de ce genre de fusil à chokes interchangeables. Chacun peut se le tailler sur mesure, et changer si nécessaire, sans avoir besoin d'être armurier.
      S'il y avait des vérités absolues et définitives en matière d'armement :
      1- ça aurait fini par se savoir
      2- on ne trouverait pas autant de types de matériels (armes de poing, d'épaule, à répétition, semi-auto, etc ...) et de calibres
      L'important de ce genre de sites est de pouvoir échanger des connaissances et des idées; ça peut être utile à ceux qui en ont besoin.
      Les querelles "d'experts" sont à laisser au bar, chacun étant persuadé d'avoir fait le meilleur choix. Sinon il en aurait fait un autre d'ailleurs.
      La partie de cartes mortelle qu'il va falloir jouer ne nous laisse pas beaucoup d'atouts puisque les politiques baissent culotte devant les voyous et les terroristes et montrent une agressivité sans bornes contre les honnêtes citoyens qu'on désarme par la loi. C'est comme ça.
      Donc à chacun de faire ses choix et de les assumer avec le maximum d'infos si possible.
      Accessoirement, pour la période transitoire où il faudra commencer à se défendre avec des services publics de plus en plus collabos (après, ce sera plus clair) les coach-guns ont l'avantage de ne pas éjecter d'étuis. Si le tir s'est fait à chevrotines, il faut être un peu medium pour savoir de quelle arme ça vient, même si elle est répertoriée.

      Supprimer
    7. Bonjour E-mantilles ne le prends pas mal,mes remarques ne sont pas celles d'un expert mais d'un utilisateur habituel d'un juxtaposé.Tu peux très bien tirer des balles avec un full choke,il suffit de savoir les choisir.
      Tu peux très bien tirer des balles avec un full-choke etc..... Combien de fois faudra-t-il le répéter pour tordre le cou à cette certitude venue d'une autre époque(balles =choke lisse)!
      Alors après on choisi l'arme qu'on veut mais il ne faut pas asséner des vérités d'un autre âge.
      Un fusil choke lisse à chaque canon est un slug,c'est une arme de traqueur entre autre.
      De la même façon l'utilisation de munition magnum avec un canon court allonge la distance parcourue par les plombs mais accentue leur dispersion.Donc du 12/67 va très bien et ménage ton épaule.
      Après je suis Baïkal.
      C'est dommage qu'il n'y ait pas un vrai chasseur pour intervenir sur ce sujet.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  8. bonjour à tous,encore un trés bon sujet, merci Pierre.Ce bon vieux calibre douze, personnellement c'est le genre d'outil passe partout.Je ne ferai pas de commentaires supplémentaires,car vous avez donné l'essentiel Pierre.J'ajouterai ,mettre quelques euros de plus pour des chokes amovibles est la bonne solution.N'oublions pas nos moitiés.Je sais que beaucoup d'entre elles voient les armes d'un mauvais œil...Je pense, qu'il faut au delà de tout se faire une raison :"Papa n'est pas là, une visite tordue, que fais-je????"Ce n'est que mon point de vue.Je ne suis pas armurier, je tiens à souligner ,pour ce calibre 12, même si il est en magnum, évitez les cartouches mag.Je tire, je chasse aussi,qui dit canon court, pose le problème d'une poudre qui ne brûle pas complètement, éclairer le soleil n'apporte rien de plus.La surpuissance à cette echelle, est je pense négative.Une 70 fait très bien son travail, recul gérable, et en dernier , moins cher.D'autres calibres, comme le 20 fait bien l'affaire, oui , munition moins vulgarisée, alors à vos stockes, pour nos femmes je pense que ça pourrait le faire !Moins de recul et une létalité probante.Bien sur si possible armes de point, la aussi, du 22, 9 mm, et sans vouloir de la surpuissance chère à nos ricains, le 357, j'avoue que l'adore.quand à moi, j'ai quelques moules , slug sous calibrée, chevrotines , et autres grenailles.Voyez les tutos sur le sujet, il y a de bonnes idées que j'ai fait mienne, et surtout, ne jamais omettre les essais pour corriger sur cible.Bonjour E-Mantilles, bien vu le billet sur les chokes, très important, si on veut déblayer du parasite ou autres efficacement.Bonne journée à vous tous

    RépondreSupprimer
  9. bonjour à tous, merci à Pierre pour les renseignements concernant les divers coach gun. j'aimerai bien en acquérir un, surtout à chiens extérieurs véritables pour les raisons qu'il est possible de le conserver chargé chez soi, chiens rabattus et que les chiens font une hausse acceptable à courte distance , histoire de bien cadrer la cible facheuse.
    de plus etant court, il est facile à épauler et la gueule menaçante des deux canons de 12 a une légere tendance à calmer l'auditoire imprévu, j'ai pu en observer l'efficacité lors d'une tentative d'invasion de brigade de gendarmerie pour délivrer leurs complices, tout de suite c'etaient les paluches en direction de l'étoile polaire sans rien demander. plus impressionnant qu'un MAC 50 le 12 juxtaposé, surtout avec de la 9 grains . le post concernant ces dames est fort juste, le coach gun bien saisi monte vite à l'épaule et sa visée est plus sure qu'avec un pistolet ou un revolver qui nécessitent un entrainement particulier pour le tir rapide à deux mains ou une main, meme à courte distance, en periode de stress, il n'est pas évident de toucher la cible. vu qu'en defense du domicile, cela se ferait en endroit clos, voire confiné, les canons courts favorisent les deplacements ou les mouvements pour s'abriter.
    un conseil peut etre, munir la crosse d'un porte munitions, ça peut aider, et puis c'est la regle comme me disait un ancien : avant d'aller au résultat, on recharge , surtout si ça bouge encore .
    bonne préparation à tous HERMAN STOSS .

    RépondreSupprimer
  10. je possede un baïkail juxta à mecanisme interne canon 51 cm, je conseille vivement un sabot amortisseur....

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour ! :-)

    Je suis un peu HS mais pas pu m'empêcher..... ^ ^
    https://pbs.twimg.com/media/Dncn3PJX0AArkzb.jpg

    Et merci Pierre pour l'article même si mes capacités ne me permettent pas de participer au sujet.... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,Ligeia A c'est peut être pas aussi HS qu'il n'y parait :du mauvais usage des choses traité avec humour.C'est un vaste sujet.
      La défense personnelle ,on peut maitriser le sujet techniquement et c'est d'ailleurs l'angle utilisé.
      Le problème de cet objet,en ce qui me concerne est qu'il est pour partie dans un coffre.
      Je ne tiens pas à ce qu'on l'utilise à mon insu d'une part.
      D'autre part en l'utilisant ,je deviens juge ,juré et exécuteur de la sentence.
      Je perdrais alors probablement la maîtrise du cour de ma vie.
      Ce qui était valable pour Wyatt Earp,ou pour Doc Hollyday est-il valable pour moi? Pour nous tous?
      Reste le gros sel pour aller avec le poivre;le gros avantage d'être végétarien c'est que je ne m'inquiète pas de l'état de la venaison ni de son assaisonnement.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    2. Yorick je peux comprendre certains questionnements que l'on se fait bien au calme suis-juré ou juge ?ou bien exécuteur et juge etc etc etc quand ça vous tombe dessus le temps s'accèlére si rapidement que même les questions deviennent imposables ,il faut se les poser avant et avoir la réponse ,la vôtre,c'est la seule qui compte,a partir de cet instant vous saurez si vous pouvez possèder une arme pour d'autres raisons que la chasse.Ne sort jamais une arme si tu n'est pas prét a t'en servir disais mon père et il avait raison

      Supprimer
    3. Bonjour Yorick,
      je m'interroge aussi.... mais quelle que soit ma décision, il faut qu'elle soit "une intime conviction" car la moindre hésitation dans ce domaine sera fatale je pense.

      D'une part si tu veux résister à ce penchant (juge et exécuteur) tu perdras en crédibilité si tu es dubitatif ; d'autre part, si on "réplique" il faut aussi être persuadé d'être dans son bon droit sinon on ne sera pas 100% efficaces. Donc comme Janus, je crois qu'il faut être clair dans sa tête AVANT et s'y tenir coûte que coûte sans laisser le poison du doute s'insinuer. La fraction de seconde où on va hésiter peut causer notre perte dans tous les cas de figures.

      Tout ce dont je suis sure c'est que si je vois qqun s'en prendre à ma famille je deviendrai enragée et impitoyable.... et je l'assume. De cela je suis sure pour avoir été dans des situations particulières et j'ai "vu" ma réaction.

      Je ne sais pas si tu es réceptif à l'argumentation religieuse mais si Dieu m'a donné une famille c'est aussi pour que j'en prenne soin. :-)

      Supprimer
    4. Sans faire intervenir une quelconque religion, chère Ligeia, l'évolution nous a programmés pour que nous prenions soin de nos petits, sans cela notre espèce aurait disparu depuis longtemps.

      Supprimer
    5. @Francois : Alors "l'évolution" m'a fichtrement bien programmée.... ^ ^

      Supprimer
    6. bonjour Ligeia,peut être pas l'évolution mais les exigences naturelles du monde dans lequel nous vivons ,c'est génétiquene et ceci explique en partie pourquoi il nous arrive des avatars dès que nous nions ces exigences ou que nous les transgressons de manière importante,un écart est possible un grand écart non.Alors nous sommes passés de la massue au 12 pour protèger ce qui nous est cher et la question ne se pose même pas ,notre bien le plus précieux est la vie que nous avons reçue,personne n'a le droit de nous la prendre,alors pas de quartier ,pour un oeil les deux yeux ,pour une dent toute la bouche.Bien cordialement

      Supprimer
    7. Bonsoir à tous,Janus,j'ai eu un peu droit au même proverbe:"si ça sort ça sert",raison pour laquelle nous n'étions pas armés dans notre travail.
      Soit "on" nous respectait soit ça dégénérait vraiment.
      La perspective de représailles.....mais pas le droit de tuer les clients!!
      Autres temps autres moeurs.
      Il y a un article sur RR concernant Palestro.A mon avis la guerre d'Algérie est toujours intéressante.
      L'article parle de massacre dans des fermes.On peut supposer que les fermiers avaient des juxtaposés.Ils n' ont pas eu le temps de s'en servir.
      Mode d'action des agresseurs:fusils de chasses et PM.Le fermier qui s'en est sorti avait un petit révolver en 6.35 et a fait feu.
      Qui préconiserait ici un révolver en 6.35 comme arme de défense du domicile?Les autres sont morts,mais ne le savent pas.
      Le souci c'est que nous avons tous des activités et que les agresseurs ont du temps pour faire leur repérage.
      Nous ne vivons pas (pas encore)l'arme à la main et, quand bien même, pour couper du bois ou rentrer du bois ou des courses ou autre ravitaillement le 12 est encombrant.
      Il me semble que par conséquent il y a des failles que les assassins ont exploité dans l'affaire du meurtre du couple de policiers (le moment ou vous rentrez chez vous par exemple) .
      Ma massue est très bien Janus.
      Ligeia A ,la Déesse Mari?Disparue avec l'arrivé du christianisme.
      Après, on peut imaginer un article du genre "du derringer Philadelphia au glock 42 en passant par le rémington pocket et le baby dragoon la formidable évolution des armes de poches".
      Les cochers de la wells fargo avaient bien cette arme(baby dragoon cal 31) en complément du coach gun ;non?Voila un beau tandem qui n'oblige pas forcément à couper quelqu'un en deux à la moindre contrariété.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    8. @Janus : Bonsoir,
      peut-être pas à ce point là, et je n'ai pas de "hautes capacités" non plus... ^ ^

      C'est bien pour cela que je m'insurge contre ceux qui me dénient (en tant que catholique) le droit à me défendre (ou d'autres) au nom du "tu ne tueras point"...

      Supprimer
    9. Ha Ligea ,la belle blague!!!il faut leur répondre en jésuite;bien sûr ne pas tuer, sauf sur ce qui s'est mis sciemment en dehors de l'humanité en utilisant la liberté donnée par le seigneur pour refuser d'être des hommes dignes de ce nom ,d'ailleurs n'étant pas catholiques ils ne peuvent être concernés par les textes bibliques et puis que messieurs les assassins commencent par ne pas tuer et dieu reconnaitra les siens

      Supprimer
    10. Surtout, Ligeia, que le "tu ne tueras point" est une erreur de traduction (ou une escroquerie?). Le terme hébreu utilisé à cet endroit (et à aucun autre dans la bible) signifie "assassiner" et non "tuer". Ce qui est donc interdit, c'est seulement de tuer sans une bonne raison. D'ailleurs, combien de massacres n'ont-ils pas commis sur ordre de leur dieu? Comment cela serait-il possible s'il avait interdit de tuer?

      Supprimer
    11. @Francois : Mes recherches m'ont conduite exactement à la même conclusion ! :-)
      Aberration quand on sait que Moïse, les 10 commandements en main (!), a ordonné le massacre des adorateurs (3000 morts !). Drôle d'illustration du pseudo commandement....

      @Janus : oui sur le fond... mais tu dis "n'étant pas catholiques ils ne peuvent être concernés par les textes bibliques" ??? Ce sont bien des catholiques qui me parlent ainsi !

      Supprimer
    12. Désolé Ligiea,maladroite explication de ma part,je voulais dire que ceux qui se sont mis en dehors de l'humanité ne sont pas des catholiques , donc nous ne sommes pas tenus de leur appliquer le tu ne tueras pas des textes bibliques,les règles catholiques sont d'abord applicables a ceux pour ceux qui le sont

      Supprimer
    13. D'accord Janus, je t'avais mal compris... :-)

      Supprimer
    14. Excusez-moi ,mais c'est un peu surréaliste votre affaire;tu ne tueras pas.... de catholique?
      Je suis pas certain que Moïse ait été un jour catholique,mais bon je suis pas contrariant à ce niveau là.Ce que pensent les religieux de mes actes est le dernier de mes soucis.
      En dehors de toute humanité est plus problématique; c'est justement ce que reprochent les intégristes de tout poil au reste de l'humanité.
      Hélas Cervantès n'était pas prophète !!c'est bien dommage parce qu'il ouvre la voie de la réflexion qui mène à la miséricorde.
      Ce terme est charmant car il désigne aussi un poignard à lame triangulaire servant à achever un chevalier ou à l'obliger à demander grâce.
      Il me semble que les agressions sont de plus en plus violentes et que des idéologies religieuses ou autres tendent à supprimer les sentiments d'empathie.De la même façon plus aucun lieu ne semble sanctuarisé,ni écoles, ni lieux de culte,ni hôpitaux,ni mêmes sépultures.On constate, à l'arrivée, la faillite d'un système et quand j'entends certains commentateurs politiques ou autres ,je repense aux "discutions sur le sexe des anges".
      De la même façon quand je lis les réaction à certains faits divers(légitime défense par ex) je constate une fracture dans la société.
      Vouloir se défendre est un comportement minoritaire,pour le moment.On peut voir la réaction d'une youtubeuse qui s'est faite agressée dans le Métro,elle semble très perturbée.Elle est animée de sentiments contradictoires.
      Mais se défendre ne lui semble pas une évidence.
      En refusant d'être des victimes on suscite la jalousie des lâches et des soumis, de même en étant armés dans un contexte anti-arme dominant.
      Le calibre 12 est le calibre préféré des 5 millions de Français titulaires d'un permis de chasse(1,2 millions validés).La conjonction des deux ,c'est une France rurale,qualifiée de moyenâgeuse par certains.Il nous faut rester prudents car sur certains points ,des gens à priori normaux ,deviennent hystériques et peuvent prendre prétextes de tout pour grappiller une énième tracasserie administrative.
      Yorick

      Supprimer
  12. On m'a dit qu'en 2019 la législation sur la vente d'arme va encore se durcir,auriez-vous des précisions.Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en 2018 !!! déjà fait... plus possible d'acquérir un 12 sans autorisation préfectorale.

      Supprimer
    2. pas tout a fait... un 12 de moins de 3 coups en semi auto ou un juxta/superposé(un coup par canon), deviennent soumis a DECLARATION et non a autorisation ;)
      il faudra soit une licence de tir, soit un permis de chasse ou alors.... "découvrir un héritage de son père" et demander a le garder avec un simple certificats médical ;)

      Pour les chargeurs de +de 10 en dessous de 30 pas besoin d'autorisation spéciale richard ;)
      leur détention et l'acquisition sont "libres" pour les détenteurs d'une cat b et pour l'utilisation une simple attestation de la FFT qu'il existe une discipline nécessitant ces chargeurs ex: TSV (mais pas obligé qu'on la pratique)
      http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/07/cir_43857.pdf
      Page 5 et 14 de la circulaire.

      Anonyme: attention le 12...ça veut rien dire comme le fait remarquer E-mantille; mais les fusils(dont le 12 le 16 le 20 le 10 etc...) a un coups par canon (donc deux ou 3 coups max) j'ai pâs vu de 4 coups n'est plus soumis a un simple enregistrement mais a déclaration et passe en C.






      Supprimer
  13. N'importe quoi ... Le 12 est soumis à enregistrement pas à autorisation prefecpréfec

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 12 est un calibre d'arme.
      C'est le mode de fonctionnement et les caractéristiques (mode de fonctionnement, longueur, nombre de coups, etc ...) qui classent l'arme en catégorie C, soumise à déclaration, ou en catégorie B, soumise à autorisation préfectorale.
      Il y a donc des "12" dans les 2 catégories.

      Supprimer
    2. Par contre je ai eu une bonne nouvelle de mon armurier, les PM dont on peut modifier la crosse en fixe, resterons en cat b. De plus des détentions spéciale pourront être donner pour les chargeurs d arme longue de plus de 10 coups qui passe en cat a.

      Supprimer
  14. Bonjour à tous. Lecteur assidu de ce blog, je remercie tous les contributeurs pour le partage de leur savoir. Juste un commentaire sur l'emploi du 12 à canon court en défense : dans un lieu clos, sans protection auditive, vous risquez fort de sacrifier vos tympans pour rester en vie. Au mieux, vous serez assourdi plusieurs minutes. Autant éviter : si l'on choisi cette arme, un casque éléctronique à portée de main sera aussi le bienvenu, sans compter l'avantage tactique qu'il procure par l'amplification du moindre bruit en deçà du seuil de protection. Simple avis personnel. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord, du moins tant qu'il y a des piles chargées.
      Cependant, faire attention à l'atténuation du casque. Le mien laisse passer beaucoup plus de décibels que le casque passif de mon épouse. C'est mon premier, je ferai attention la prochaine fois.

      Supprimer
    2. Je crois que plusieurs études montrent qu'un 9mn fait autant si ce n'est plus de dommage sur l’ouïe qu'un 12.

      Supprimer
    3. Beaucoup achète des coach gun puis en vante les mérites sans vraiment s’entraîner avec (souvent car aucun endroit les accepte).
      J'ai eu l’occasion d'en posséder et tester plusieurs à différentes distances, mes résultats été proche de la vidéo d'essaie arme sur le pietta. Je n'ai jamais testé à la chasse par peur de blesser . Les gerbes de plombs resté correct jusqu’à environ 20m (peut être plus avec du plomb nickelé)

      Lors de la vidéo d'essai armes on peut voir que déjà à 25m le canon de gauche est quasiment hors cible alors que le canon de droite tir légèrement à droite du noir, donc de telle tir à 50m je vous laisse imaginer le résultat.

      Ils ont aussi testé avec de la chevrotine 9grains à 15m sur une c200 les impacts reste dans le noir soit dans environs 50cm.

      je ne voit pas l’intérêt de parler de distance max car un coach gun est fait pour travaillé de prés, ça monte vite à l'épaule c'est maniable et compact, dans un scénario HD c'est donc plus difficile pour l'agresseur d’en attraper les canons.
      Mais après si vous voulez tirez à 50m entre la prise de visée et la convergence le coach gun n'est vraiment pas fait pour cela .

      Bref mon conseille testé et entraînez vous un maximum avec une armes pour voir si elle convient à l'emploi que vous souhaitez en faire.


      Supprimer
    4. Bonjour et bien vu Moimoi,le coach-gun est précisément une arme de défense c.a.d. pour une utilisation entre 0 et 25 mètres ne nécessitant pas de visée appliquée mais du tir instinctif "a la volée" on ne cherche pas un groupement comme au tir sur cible mais mettre hors d'état de nuire immédiatement un attaquant qui vous surprendrait,c'est ainsi que nous chassons le sanglier qui surgit du maquis sur 3 a9 mètres tirables , après il a disparu dans le taillis ou il n'est plus visible ,comme entrainement on ne peut faire beaucoup mieux en dehors du paint ball

      Supprimer
    5. C'est vrai Janus,pour la chasse.Il me semble avoir lu que c'était l'arme adaptée pour la chasse à la panthère;raison pour laquelle une fourrure en bon état de cet animal valait si cher. Mais on peut aussi envisager la "défense "d'un village ,hameau ,lotissement,telle qu'elle a été organisé en Algérie dans les années 90 pour lutter contre les massacres en milieux ruraux.
      Pour patrouiller ,tu utilises par exemple du plomb n°2,qui ne percera pas les volets,ou portes..etc mais tu peux aussi riposter jusqu'à 50m avec des balles,sur un adversaire plus éloigné.
      L'avantage d'une arme qui est simple et polyvalente,et demande donc peu de formation.
      Je n'ai jamais eu de problème avec les autres tireurs,pour ce type d'arme;j'en informe le club ET je demande aux tireurs présent si cela les dérange.Je vous signale qu'on a toujours "blanqué" les fusils,(voir l'épisode avec la bonne dans la gloire de mon père).
      Le stand de tir est quand même l'endroit le plus approprié pour ce faire dans de bonne conditions de sécurité.
      Reste après le cowboy action shooting si vous êtes fan et que vous vous sentez repoussés par ailleurs.
      Je vous signale l'opération dans l'Oise où 200 chasseurs assermentés prêtent main forte aux gendarmes,certes pour des missions limités(RG des campagnes).Est-ce une ébauche?
      Bien à vous
      Yorick


      Supprimer
    6. oui Yorick ces chasseurs ne font que de l'observation et c'est très bien ainsi ,nous n'avons pas besoin de Benalla supplémentaires,par contre cette surveillance est parait il dissuasive vis vis des petits malfrats et remplacent les caméras des villes,malgré tout je pense que ce dispositif volera en éclat en cas de chaos généralisé et cataclysmique.Cordialement

      Supprimer
  15. Janus 2A,on peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide.A la différence de ce qui peut se passer "en ville" les structures existent.
    Chez nous les feux de forêts "spontanés"ont donné naissance à ce genre de patrouilles.Il y a eu un impact sur les vols de voitures,les cambriolages et beaucoup de gens viennent faire leur footing tranquilles.D'autres vont juste au jardin d'enfants avec jouets et quatre heure sans zonards.
    Après pour rester dans le sujet,si je compare le nombre d'armes détenus consciemment ou inconsciemment par les chasseurs en milieu rural(je dis inconsciemment puisque beaucoup d'entre eux ne considèrent que les armes dont ils se servent pour chasser exit les autres)et celles détenus par les citadins,on peut voir qu'un hameau sera très armé alors qu'il y aura peu d'armes dans un lotissement urbain.
    <une cité pavillonnaire sera-t-elle un endroit sûr?
    Si je reprends l'exemple Algérien des années 90 on voit que les armes ont été réquisitionnées en 1994;les villageois ont voulu les récupérer.Cela a été fait au travers de milices placées sous l'autorité des maires en tant que gendarmes supplétifs ou à défaut en tant que groupe d'auto défense.
    Qui est prêt à prêter son fusil à son voisin pour qu'il prenne son tour de garde,par exemple en ville?
    En campagne,vu le nombre d'armes par habitants,les chasseurs ont-ils intérêt à faire comme les cochers de la wells fargo,à savoir couper le canon de leur fusil pour le rendre plus maniable(ceux qui étaient livrés étaient des canons longs).
    Ce qu'il faut comprendre à la lecture de cet article,mais certes la situation n'est peut être pas transposable,c'est que des villages ont été attaqués par plus d'une centaine d'assaillants.
    Si ça c'est pas le chaos,ça y ressemble de très prés.
    source(les milices de la nouvelle guerre d'Algérie)
    Cordialement
    Yorick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL faut reconnaitre Yorick que dans l'espace ou je suis implanté tout le monde se connait,ce qui ne veut pas dire que c'est le nirvana,loin de là,mais une chose est sûre c'est que rien ne passe incognito et que l'alliance, si nécessaire , se fait ultra vite pour défendre le pré commun .La topographie des leiux rend très compliqué la venue de hordes barbares alors la longueur des canons est un peu superfétatoire mais je comprends que à la campagne dans le pays ami les choses sont moins simples et ont a certainement un effet bénéfique en ce qui concerne les "voisins vigilants".Bien cordialement

      Supprimer
  16. Angoulême,"un bus attaqué par une trentaine d'individus armés de battes et de sabres",Colombes roué de coups de batte de baseball à la sortie du tramway,Annecy il fait une remarque à des jeunes ils lui tombent à dix dessus...que dire,citer la bible,l'ouvrir au hasard ;St Luc XXII 35 38,que celui qui n'a pas d'épée vende son manteau pour en acheter une.
    Tout le monde ne comprend pas pareil,et beaucoup ne verront pas le rapport entre la saint Luc et le juxtaposé.Et si on parle "vague bleue",en général c'est encore pire.
    C'est bizarre les références françaises disparaissent au profit d'une soudaine passion pour le baseball...
    Cordialement
    Yorick

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour à toutes et tous. Par avance excusez moi d'être un poil "hors sujet" quoi que ? Je suis enfin convoqué début Novembre pour l'examen du permis chasse. En Octobre pour la journée de formation obligatoire. Pour le jour de l'examen ( dans la journée: questions théoriques puis la pratique; le "sésame" remis dans la foulée.) Avez vous des conseils à me donner pour ne pas foirer cet examen primordial pour moi (et pour mon futur coach-gun) ? Amitiés Didier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Didier , un seul , absolument primordial;la sécurité avant pendant et ce que l'on croie être l'après ,c'est la dessus que se font recaler tout ceux qui ne l'ont pas!! surtout si il s'agit d'un semi auto ,faire attention dans la direction du canon controler en m permanence l'absence de cartouches chambrées en dehors du moment du tir!! ne pas reconnaitre un zoziau comptera beaucoup moins

      Supprimer
    2. Je viens de visionner une vidéo de l'examen pratique;les mots me manquent.C'est même pas une parodie.Ils vérifient même la stabilité du sol!!
      Si le sol bouge ou comme ça je me retiens au fusil.
      Ils ont oublié l'alcool test je me rappelle plus s'il faut être au dessus ou en dessous de 0.90;enfin vu la fluidité des mouvements,la spontanéité de l'ensemble,c'est du grand art!
      Yorick

      Supprimer
  18. Grand merci Janus 2a, à l'origine je viens du monde Mili.Le 12, les bécasses et les poules d'eaux je ne connais pas des masses. Donc j'axe mon boulot ( ils m'ont filer un bouquin et un dvd) sur la sécu. Ok, par contre il y a une masse de bestioles à connaitre!!! Humour: "quelque part sur la planète, un coach-gun frémis d'impatience de me connaitre ! j'arrive mon ami, j'arrive!" Merci. Didier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rajouterai de faire attention aux automatismes du mili.
      Le doigt 'long' au dessus du pontet n'est pas toléré. pouce et index doivent se rejoindre pour enserrer la crosse...

      Supprimer
  19. Bonjour et merci à vous tous pour vos conseils. Merci 3818042, je n'y aurai pas penser ! et je suis sur d'avoir encore aujourd'hui, ce reflex du doigt long ! donc gaffe. Encore un mois d'attente pour entrer dans le monde "légal" des pistolèros de la FFC. Amitiés. Didier.

    RépondreSupprimer
  20. Je ne vais pas couper les cheveux en huit, mais pour résumer, un coach-gun en dehors de la défense et du loisir, tirer des bidons entre 15 et 20m, ou du "cow-boy action shooting" si votre club empêche les gros nazes de l'interdire. J'ai un vieux Baïkal juxta à sécurité automatique désactivée, et le laisse chargé mais non verrouillé, juste pas refermé complètement. En cas de besoin "clic" c'est près. Le casque électronique est à côté pour prendre soin des oreilles mais pas que, ça permet d'entendre le moindre bruit hostile. Et non je n'ai pas de chiens extérieurs c'est pour ça que je le laisse un poil entre-baillé, les canons sont coupés à 45cm (légal) et en tout il fait un chouya plus de 80cm (légal aussi). Je sais qu'en cas d'emploi c'est la cata vu qu'on n'a que le droit de se faire occire et dépouiller en fermant sa gueule dans ce pays de fdp. RAB! on sort de prison pas d'un cimetière.
    Chibani

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. he oui chibani,vous ne passerez pas par la case départ mais vous paierez 20 000 (de dommages et intéréte)vous irez directement en prison,quoique mintenant les jurés impolitiquement corrects commencent a avoir des avis un peu divergents de la doctrine en cours et que les peines décidées sont de moins en moins lourdes et que les flics commencent eux aussi a préferer leur peau en tirant que celle de la racaille du coin qui leur fait des bras d'honneur et les caillassent depuis 10 ans avec émeutes a la clé

      Supprimer
  21. salut Pierre, il y avait un bout de temps que je n'avais pas visité ton blog, il a sacrément grandi, bravo pour tes articles toujours aussi bien fait et intéressant.
    amicalement
    Charles

    RépondreSupprimer
  22. Pour ma part j'ai opté pour un 12/65 de collection en D2 à chiens extérieurs pour la défense. Vente libre D2, cartouches trouvables dans le commerce EN VENTE LIBRE aussi à la PN (40€ les 50.
    Bref une arme rustique en vente libre, il faut en profiter.

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.