7 décembre 2020

Des trucs de militaires

Il est toujours valable de tirer profit de l'expérience d'autrui. Pour cela, nous devons nous tourner vers les épreuves, les tribulations et l'expérience vécue par d'autres qui ont persévéré malgré des circonstances difficiles, lesquelles pourraient se présenter à nouveau.

Leurs choix, leurs compétences, leur formation et leurs attitudes devraient influencer les nôtres. Il n'est pas exagéré de dire qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil en matière de survie ; 

Tout ce que nous pourrions endurer dans le futur a déjà été enduré, et le sera encore et encore...



Dans le domaine qui nous concerne, il existe un groupe de personnes qui enseignent mieux que quiconque la préparation, la ténacité, l'autonomie et les compétences de survie à la fois comme manière de vivre et comme activité professionnelle. Ce groupe, ce sont les Forces armées, nos militaires et ceux du monde entier.

Chaque soldat, marin, aviateur et commando reçoit une formation destinée à lui faire maîtriser une variété de compétences basiques pour l'aider à faire son travail et survivre dans n'importe quel environnement, qu'il s'agisse de préparer les repas pour ses camarades, utiliser de l'équipement lourd, ou affronter un ennemi dans un combat direct.

La situation et l'environnement dans lesquels ces militaires sont appelés à opérer sont généralement tout sauf agréables ou cléments, et lorsque leur vie et celle de leurs camarades dépendent à la fois de leur capacité à survivre et de leur réussite à tout prix, on comprend la valeur qui est accordée aux compétences d'endurance et de survie.

Dans cet article, nous examinerons dix compétences militaires que nous pouvons nous efforcer d'apprendre afin de survivre à tout moment et en tout lieu si une catastrophe se produit.


Survivre avec ou sans uniforme

La plupart du temps, c'est une mauvaise idée que d'imiter ou d'apprendre de quelqu'un à des fins personnelles si on ne tient pas compte du contexte dans lequel il opère, ou pourquoi il fait les choses d'une certaine manière plutôt qu'une autre. Après tout, ses objectifs peuvent être très différents des nôtres, et c'est donc l'objectif, ou la mission, qui devrait dicter avant tout les choix faits pour y parvenir.

Cela dit, l'un des moyens pour apprendre beaucoup sur les compétences de survie en général en tant que civil est en examinant la façon dont l'armée fait les choses de manière habituelle.

Bien qu'il soit peu probable que nous soyons catapultés sur un vrai champ de bataille lorsque le moment sera venu pour nous de faire face au chaos, l'événement qui en sera à l'origine aura très probablement beaucoup en commun avec le stress et l'incertitude qui y règnent.

En effet, les facteurs de stress et les contraintes de temps qui sont inhérentes à la vie dans et autour d'une zone de conflit seront très présents. Dire que l'urgence à laquelle nous nous préparons ne sera pas une partie de plaisir est un euphémisme !

Nous devrons réfléchir vite, décider judicieusement, établir correctement les priorités et les exécuter rapidement face aux obstacles et aux conditions en constante évolution si nous voulons réussir et atteindre notre objectif.

Pour la grande majorité d'entre nous, l'objectif sera seulement de survivre et de garder en vie notre famille, nos amis et nos proches. Si tout le monde réussit à repartir avec autant de trous et de membres qu'au premier jour du chaos, ce sera déjà pas si mal...

C'est le degré élevé de variabilité, d'incertitude et de stress inhérent à de tels événements qui nous permettra d'éclairer nos propres choix, en les fondant sur la norme de compétence basiques des militaires, indépendamment de notre profession ou formation.


10 compétences militaires pour vous aider à survivre aux urgences et au chaos


Premiers secours et soins de base en traumatologie

Cela ne devrait surprendre personne, mais il s'avère que mener une guerre, même si notre terrain d'action se trouve à l'arrière, est assez dangereux. Les champs de bataille actifs et les zones aux alentours regorgent de périls qui peuvent entraîner un coût terrible en vies et en membres.

Toute personne avec un cerveau qui va opérer autour d'un champ de bataille ou directement sur celui-ci doit posséder un minimum de compétences en matière de secourisme, et de préférence certaines compétences de base en traumatologie qui vont avec.

Mais considérez cependant que les choses qui sont susceptibles de nous blesser ne sont pas nécessairement celles qui vont blesser un fantassin. Nous ne serons pas - a priori - directement concernés par les bombes, les balles et les éclats d'obus. Bien que nous puissions toujours nous faire trouer par un projectile, nous devrons également nous méfier et savoir comment traiter les brûlures, les fractures, entorses, contusions, commotions cérébrales et toutes sortes de maladies.

Soit dit en passant, bon nombre de ces mêmes blessures constitueront également des dangers pour les hommes et les femmes qui suivent un entraînement intensif, ou simplement lors de manœuvres prolongées loin de toute base ou camp.

Mais si ces blessures "bénignes" sont certainement les plus courantes, nous ne devons pas négliger pour autant de développer les compétences qui permettront d'intervenir lorsque quelqu'un est gravement blessé. Que ce soit le résultat de la violence ou d'un accident ne fait aucune différence.

Toutes sortes d'urgences, depuis la puissance destructrice de violentes bourrasques et de leurs débris entraînés par le vent, au carnage infligé par un accident de voiture, peuvent causer de terribles blessures aux victimes.

Il s'agira de sang et de tripes, de blessures du style "Oh-mon-Dieu-je-vais-mourir", celles où les secondes comptent et où il est primordial de garder le sang qui s'écoule rapidement à l'intérieur du corps.

Même une compétence approximative en secourisme et en soins de traumatologie de base peut considérablement augmenter vos propres chances de survie ou celles d'un proche en cas de catastrophe.

Assurez-vous de préparer une trousse médicale appropriée pour compléter vos compétences, et de garder en rayons un livre complet sur les premiers soins. Vous ne pouvez vous permettre d'être obligé d'improviser des équipements - ou du savoir - lorsque la vie de quelqu'un est en jeu.



Navigation terrestre

Une part importante de la formation militaire de base est consacrée à enseigner aux troupes comment lire une carte, utiliser une boussole, et surtout, comment savoir où on se trouve à tout moment, où on va, et comment s'y rendre.

S'il est vrai que les forces armées modernes font preuve d'une forte dépendance et d'une préférence pour le GPS sophistiqué et autres aides technologiques à la navigation, rien, absolument rien, ne supplantera jamais l'habileté à lire une carte, à utiliser une boussole et maîtriser les compétences de base en navigation terrestre qui ont servi l'humanité pendant très longtemps.

C'est une compétence qu'il est à mon sens impératif pour tout survivaliste qui se respecte d'apprendre et pratiquer. Même si nous ne sommes pas des artilleurs et n'aurons sans doute pas besoin d'intégrer la déclinaison magnétique dans nos calculs, savoir suivre un azimut et poser une triangulation me paraissent le minimum vital.

S'il y a une chose à laquelle s'attendre en cas de catastrophe sévère, c'est que toute la technologie sophistiquée nous laissera tomber, et si c'est ce sur quoi vous comptez pour vous mettre en sécurité, vous et votre famille, ou simplement écarter le danger, vous vous préparez à passer un mauvais moment.

Apprendre à lire différents types de cartes à différentes échelles, de l'humble routière à celle topographique plus complexe, établir et maintenir un cap à l'aide d'une boussole tout en suivant sa progression, faire un détour ou changer de cap si nécessaire, est absolument essentiel pour les déplacements à travers un pays en proie au chaos.

Cela peut s'avérer utile même si vous vous en tenez à des routes bien établies, au cas où les panneaux et autres points de repère aient été détruits à la suite d'un événement majeur.

En cas d'urgence, se perdre n'est pas seulement une gêne ou un retard ; cela pourrait signifier la mort pour vous et les vôtres, alors apprenez à utiliser une carte et une boussole !


Survie

Être dans l'armée ne consiste pas à faire du camping, même si vous en feriez sans doute beaucoup... N'importe quel membre de n'importe quelle force armée serait en mesure de disserter des heures sur les nombreuses fois où il s'est retrouvé dans la mouise : en général un mouvement de terrain extrêmement inhospitalier ou accidenté, aggravé par des conditions météorologiques désagréables et implacables.

La plupart des militaires ne sont pas supposés mener leurs opérations dans un environnement de bureau, et cela signifie qu'apprendre à gérer tous les dangers liés à l'existence en milieu hostile constitue une bonne part de leur quotidien lorsqu'ils sont déployés sur le terrain.

Vous aurez à faire à peu près la même chose si vous êtes parachuté dans une situation de survie. En cas de chaos, il existe des chances pour que vous soyez chassé de chez vous. Vous pourriez même ne pas avoir de véhicule sur lequel compter pour vous abriter.

Si vous avez de la chance, vous aurez votre sac d'évacuation ou préparé une cache de fournitures que vous pourrez utiliser, mais que vous le fassiez ou non, ce sera à vous de vous protéger de l'exposition.

Apprendre à se réchauffer dans des conditions froides, prévenir l'épuisement et les coups de chaleur, créer des abris à partir de matériaux divers et quel que soit l'environnement seront des choses essentielles, de même que faire face à toutes sortes de risques naturels, des traversées de cours d'eau, le mauvais temps, et les animaux sauvages dangereux ou gênants de toutes sortes, qu'ils soient mammifères, reptiliens, ou insectes.

Dame Nature saura mettre son grain de sel pour ajouter un peu de saveur à vos épreuves, et vous feriez donc mieux de vous assurer que vous savez gérer ses aléas !


Combat au corps à corps

Le combat au corps à corps est le type de combat le plus élémentaire qui soit, et le fondement de toutes les autres techniques défensives et offensives.

Même s'il est dépouillé de toutes ses armes, on s'attend à ce qu'un militaire possède les connaissances de base dans ce domaine, ne serait-ce que pour sa propre défense.

Bien que les combats au corps à corps soient assez rares sur les champs de bataille modernes, sauf pendant les interventions policières de faible intensité où les interactions avec les civils nécessiteraient l'utilisation la plus judicieuse du minimum de force nécessaire, de telles techniques sont toujours enseignées dans le cadre de la formation de base de chaque soldat à travers le monde. 

A part peut-être dans l'armée Française - hors troupes d'élite - où l'on se fait un point d'honneur à apprendre au fantassin à courir vite, plutôt qu'à se battre.

Cela dit, de solides compétences de combat au corps à corps sont particulièrement importantes pour les civils, car la grande majorité des affrontements défensifs auxquels nous sommes susceptibles de faire face seront mieux résolus par autre chose que la force létale. En d'autres termes, on essaiera autant que possible d'éviter de régler la plupart des problèmes en leur tirant dessus ou en les poignardant...

Bien que l'on s'attende à ce que les membres des forces armées se conforment aux règles de la guerre et aient leurs propres précédents juridiques auxquels ils doivent faire face, les conséquences de tout recours à la force sont particulièrement coûteuses pour un civil. Même s'il est utilisé pendant une situation d'urgence, vous pouvez vous attendre à ce qu'il entraine quelque problème juridique par la suite.

Savoir se défendre avec les poings, les pieds, ainsi que la lutte au sol, devrait figurer en tête de liste de vos priorités. Les compétences que vous développerez et les leçons que vous apprendrez au cours de votre entraînement seront extrêmement utiles lorsque viendra le temps du combat armé.




Adresse au tir

L'autre aspect de l'autodéfense, à savoir la capacité à toucher une cible avec une arme à feu, ou l'adresse au tir, est le stéréotype même de la compétence associée par les civils au service sous les drapeaux. Après tout, pourquoi existe-t-il des militaires si ce n'est pour combattre un ennemi sous une forme ou une autre ?

Il y a beaucoup de vérité là-dedans, et c'est pourquoi tous les soldats commencent par se familiariser avec les armes de base comme les fusils et les pistolets en tant qu'élément essentiel de l'entraînement, même si leur mission n'est pas centrée sur le combat.

Dans les moments cruciaux où la pression est forte, même les cuisiniers et les boulangers doivent être capables de prendre les armes pour se défendre et défendre leurs camarades en danger, et il en va de même pour nous ! Il n'y aura sans doute plus de police ni même d'armée pour nous protéger lorsque nous en aurons besoin.

L'un des éléments les plus essentiels de l'autonomie est la capacité à vous protéger, vous et votre famille, contre les dangers et menaces directes, qu'il s'agisse de celle d'un animal dangereux ou d'une créature à deux pattes comme un humain violent.

L'arme à feu est l'arme de notre temps. A ce titre, elle figure au premier rang des moyens de défense personnels depuis de nombreuses générations. La capacité d'une arme à feu à délivrer une puissance mortelle de manière précise, sur demande et à distance, est une capacité dont il serait juste stupide de ne pas vouloir profiter.

Mais utiliser cette capacité de manière efficace et en toute sécurité sans présenter de danger pour nous-même ou pour d'autres personnes qui ne méritent pas de se faire tirer dessus nécessite un investissement considérable de notre part. L'entraînement, la pratique et le maintien des compétences distingueront le tireur d'élite du tireur occasionnel, tout comme dans l'armée.


Portage

On s'attend à ce que de nombreux militaires, mais surtout les fantassins, transportent sur leur dos les fournitures et équipements dont ils auront besoin pour accomplir leur mission.

Des colonnes de petits hommes en tenue de camouflage transportant des sacs à dos gargantuesques sur tous les sentiers du pays était encore courant à une certaine époque, et plus que presque n'importe qui d'autre, ces hommes et ces femmes savent à quel point un tel process peut être exténuant.

Si vous êtes sérieux au sujet de la préparation, vous avez probablement constitué un plan d'évacuation, et au centre de ce plan se trouve tout aussi probablement votre sac ; un sac à dos rempli de toutes sortes de "friandises" essentielles à la mission dont vous estimez avoir besoin pour vous aider à assurer votre survie.

Malheureusement, la plupart des survivalistes ne se sont jamais vraiment mis à l'épreuve en menant leurs propres exercices sur le terrain qui consisteraient à parcourir les itinéraires d'évacuation avec leur sac pleinement chargé sur le dos.

Bien qu'un sac d'évacuation moyen ne pèse pas autant que la charge de combat complète d'un fantassin, il s'agit toujours d'un poids substantiel à transporter en terrain accidenté.

Le portage est une compétence qui nécessite un développement et une pratique constante pour qui veut préparer son corps et son esprit à l'épreuve. Ce n'est pas quelque chose qui doit être essayé pour la première fois dans un événement en direct !

Ce faisant, vous vous exposeriez à des blessures et à un échec total, échec que vous ne pouvez vous permettre dans un contexte de chaos. De nombreux personnels militaires exécutent ces marches "forcées" comme une routine quotidienne, et si vous ne faites pas la même chose, vous ne serez pas prêt à toute éventualité.


Camouflage

Tout ce que fait l'armée qui est lié à l'activité réelle de faire la guerre tourne autour de l'idée d'accomplir la mission tout en empêchant l'ennemi de voir ce qu'elle fait. Cela signifie camouflage de toute sorte, de l'électromagnétique au visuel.

Si vous pouvez éviter d'être vu, vous éviterez d'attirer l'attention, et si vous pouvez éviter d'attirer l'attention, il y a de fortes chances que vous ne rencontriez pas de balles ou de bombes sur le chemin ; une bonne chose si l'on est au milieu d'une zone de guerre, qui prolongera certainement notre espérance de vie.

Les militaires camoufleront absolument tout, de leurs vêtements et armures jusqu'aux armes et véhicules. Ils apprennent même à camoufler leurs positions de combat, leurs camps et plus encore, allant jusqu'à utiliser des leurres pour convaincre l'ennemi qu'il est bien en train de voir ce qu'il cherche, alors qu'en fait il n'en est rien ; c'est tout l'art de la tromperie intelligente.

Quand les choses tourneront vraiment mal et que le monde va s'effondrer autour de vous, soyez certain qu'il se trouvera des prédateurs opportunistes de tout bord, rôdant et grondant, à la recherche de proies faciles sous la forme de nouvelles acquisitions ou simplement de leur prochain repas

Qu'ils viennent pour vous ou vos proches, que vous soyez en mouvement ou bien cloîtré à la maison, vous devrez faire tout votre possible pour éviter d'être détecté. Cela signifie que le camouflage sera le mot d'ordre dans de nombreuses situations, et la condition sine qua non de votre survie.

Vous pourrez toujours prendre la décision d'élever votre profil afin d'être vu plus facilement le moment venu, mais rester aussi discret que possible est presque toujours le meilleur choix face à des menaces humaines.

Vous devriez prendre le temps d'apprendre à vous camoufler vous-même et vos équipements, vos actes au quotidien, vos véhicules et même votre abri. Il existe de nombreuses façons de faire, que nous avons évoquées dans de précédents articles. Depuis l'utilisation de peinture ou de bâches dans des couleurs ternes à des motifs de camouflage spécifiques ou même du feuillage naturel et d'autres matériaux, jusqu'aux mesures de sécurité opérationnelle dans nos actions à la maison. 




Signalisation

Contrairement au camouflage, la signalisation est l'art d'attirer l'attention ou de communiquer à l'aide de moyens visuels.

Il s'agit d'une compétence importante dans l'armée et dans toutes sortes de circonstances, des missions discrètes et furtives en territoire tenu par l'ennemi où tout bruit audible pourrait entraîner le repérage et la mort subséquente, à l'alerte d'aéronefs en approche mais ayant des difficultés à localiser les forces amies sur le terrain.

La signalisation peut se faire par toutes sortes de moyens, simples et complexes, électroniques ou non. Vous pouvez signaler à quelqu'un en utilisant un code visuel / audible comme le Morse, transmis via une lampe de poche, ou par un code de drapeau visuel comme le sémaphore, en n'utilisant rien de plus que deux bandanas colorés attachés sur des bâtons.

Cela pourrait être aussi la forme la plus rudimentaire de communication non verbale utilisant des gestes de la main. Vous pouvez même opter pour une signalisation plus grande, alerter des avions ou des équipes de sauvetage éloignés de vous en utilisant de la fumée, une grande bâche colorée ou d'autres moyens de ce type.

Vous ne pourrez pas toujours compter sur les communications électroniques comme les téléphones et les radios, mais la capacité de faire passer votre message ou simplement d'attirer l'attention sur vous-même ou sur autre chose peut être importante.

Commencez à réfléchir dès maintenant et en famille aux différentes façons dont vous pouvez signaler vos intentions et faire passer un message afin de ne pas avoir à improviser pendant une situation de chaos.


Maintenance

Dès leur premier jour de service, les membres des forces armées sont inlassablement sensibilisés à l'importance de l'inspection et de l'entretien des équipements, car une grande partie de ceux-ci est absolument vitale pour le succès de la mission et la survie.

Négliger la simple inspection, le nettoyage et la réparation des bottes, des fusils, des véhicules et même de son propre corps peut signifier une mauvaise surprise au moment le moins opportun, et les conséquences peuvent causer des problèmes encore plus graves, jusqu'au désastre total. Un fusil défectueux, une bretelle de sac cassée ou même une ampoule au pied peuvent entraîner une perte sérieuse de capacité.

Nous devons donc nous efforcer d’être tout aussi diligents et fanatiques dans l’inspection et l’entretien de nos équipements en tant que mode de vie et mesure préventive, et pas seulement lorsque cela est nécessaire.

Il est facile de le faire en temps de paix, lorsque les magasins sont ouverts et approvisionnés, et qu'ainsi nous avons les moyens ainsi que l'infrastructure de soutien pour remettre les choses sur les rails après une panne ou une rupture de pièce. Alors profitons-en, car bientôt nous risquons d'en être privé !

Ceci est particulièrement important pour les personnes qui s'entraînent régulièrement avec leurs équipements. Tout ce que vous possédez, tout ce que vous utilisez s'use lentement, et plus vous l'utilisez, plus ça s'use vite. Cela rend les contrôles de maintenance préventive encore plus essentiels pour éviter une casse ou une panne. Ce n'est qu'en instaurant une routine d'inspection et de maintenance scrupuleuse que vous pouvez être proche de la certitude que votre équipement fonctionnera lorsque vous en aurez besoin.


La planification d'urgence

En temps de guerre, les choses tournent mal. Les caractères se brisent, les gens meurent, les horaires sont surchargés, l'équipement perdu ou détruit, l'ennemi réussit quelque chose que vous n'aviez jamais envisagé d'une façon que vous pensiez impossible. "Shit happens" comme disent les English ; les choses se gâtent.

C’est pour cette raison que l’armée, malgré tous les coups et blessures infligés à sa bureaucratie, est à juste titre réputée pour sa planification d’urgence. Chaque plan aura un plan de sauvegarde, un autre plan de sauvegarde, une contingence à tous ces plans, puis un plan d'urgence lorsque les choses tournent vraiment au pire.

Il s'agit d'une forme simple de redondance opérationnelle qui tente de rendre compte de chaque variable probable, incident, faille, accident ou tragédie qui pourrait arriver à une opération et aux personnes qui la conduisent.

C'est pourquoi il existe une chaîne de commandement. C'est pourquoi les membres des forces armées s'entraînent constamment pour surmonter les lacunes dans la communication et s'efforcent de comprendre non seulement l'objectif déclaré, mais l'intention de leur commandant.

Lorsqu'une partie tombe en panne, les autres parties peuvent continuer à fonctionner, et la perte d'un composant donné d'une mission n'entraîne pas nécessairement un échec total de celle-ci.

Nous serions très sages d'aborder notre propre planification et préparation exactement de la même manière. La seule chose dont vous pouvez être sûr est que vous ne pouvez être sûr de rien lorsqu'il s'agit de survivre à une catastrophe ou à une crise majeure.

Votre plan ne tiendra que jusqu'à votre premier pas à l'extérieur, si toutefois il tient jusque là ! Certes, vous pourrez peut-être plaider en faveur de l'improvisation si vous êtes vraiment doué, mais l'improvisation est généralement du côté des mal préparés.

Vous auriez dû voir cela venir et planifier en conséquence ; être capable de changer de vitesse en douceur chaque fois qu'une situation évolue ou que de nouvelles conditions dictent ce changement est à la fois très efficace et confortable. Au moins, vous n'aurez pas été pris au dépourvu.

A l'inverse, il est possible de sur-planifier. Dans ce cas, sachez que l'ajout de détails et de scénarios de simulation à un degré excessif ne fait qu'ajouter de la complexité, une complexité que vous ne pourrez peut-être pas gérer en tant qu'individu seul.

Mais même quelques plans de sauvegarde simples pour chaque piège probable et anticipé vous permettront de vous préparer mieux qu'une personne qui suppose stupidement que tout se passera comme prévu.


Conclusion

Il y a beaucoup de choses que l'armée peut enseigner aux survivalistes civils sur la préparation en général, l'autonomie et la procédure appropriée en cas d'urgence et de situations de chaos.

Nous devons prendre sur nous d'en tirer des leçons, de les adapter à nos objectifs et de les mettre en pratique avec autant d’énergie et de sérieux que n’importe quel membre des forces armées.

Si chacun prenait le temps de le faire, nous renforcerions considérablement notre résilience en nous rendant beaucoup moins vulnérable aux catastrophes de toutes sortes...

62 commentaires:

  1. Encore plein de bon conseils...et c'est là que l'on se rend compte de ses lacunes...j'aurais bien besoin d' apprendre quelques "prises" pour le corps à corps, mais surtout à lire une carte avec une boussole , si parmi vous il y a la personne qui sait, je l'invite à passer quelques jours ici (13) pour m'apprendre...
    robin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l heure du sacro saint GPS, c'est interressant de voir une ferveur pour un retour aux sources.
      Boussole et carte cela ne s'invente pas.
      Beaucoup de pratique il faut
      Et si on veut vraiment etre precis, par les differents nord il faut passer....
      Un tres beau programme cette science est interressante

      Bon courage

      Supprimer
    2. Bonsoir anonyme de 19.09, cela me rappelle un officier de bureau. Nous effectuions une mission de securisation au Roubaixkistan il y a une trentaine d'années . Hors donc notre pimpant engalonné de frais nous conduit et nous paume dans une zone post industrielle .apres plusieurs minutes de déduction improductive je propose mon aide histoire d arriver à l'heure au lieu de rassemblement. Mine dédaigneuse du mono barrette qui me tend une carte pourrie. 1- grace a quelques reperes a base de clochers j'oriente la carte 2- j'effectue trois alignements 3-relevement et la carte sur les genoux j emmene les vehicules à la suite et 10 minutes plus tard nous arrivâmes à bon port .mon seul commentaire : ca s'appelle de la topographie ca s'apprend pas dans votre école? Je crois bien qu'il me haïssait à ce moment vu les sourires des autres collegues des bus .la topographie quel bonheur ! HERMAN STOSS .

      Supprimer
    3. Bonjour

      Oui Hermann, la topo c'est sympa. Je dirais meme que c'est un art essentiel du soldat.
      Dominer l'art jusqu'a naviguer sans boussole....


      Il faut toujours s'inspirer des choses qui fonctionnent.
      Ce en quoi je suis d'accord avec l'article proposé.
      A contrario il serait malheureux de croire que le quidam moyen pourrait acquerir ces connaissances juste en l'espérant ou en visionnant des tuto youtube.

      Un militaire de terrain, operationnel, c'est a minima vingt ans de carriere, 10 heure par jours en moyenne(et je suis gentil)

      Alors oui, on peut s'inspirer, je dirais meme plus on doit s'inspirer du savoir des armées et de ses soldats, de ses technique et de son materiel..tout cela a fait ses preuve sur le terrain..

      Mais j'attire l'attention de l'aspirant survivaliste, adepte de la PS4, des jeux en reseau et du telephone portable qu'il y'a un gouffre entre savoir que la technique existe et pouvoir l'appliquer sur le terrain...

      Comme nous disions chez nous:

      "Entrainement difficile, guerre facile..."

      Et garder à l'esprit que la carte n'est pas le territoire mais juste une representation de celui-ci....

      Bon courage a tous

      Supprimer
    4. Bonjour Herman.
      Comment ? Rebelle à l'autorité de carton pâte ?
      Vous aussi ?
      Non!
      Je n'en crois pas mes yeux à vous lire !
      Mon monde s'écroule, c'est déjà le cahos.
      Cdlt.
      Vianney.
      Ps je crois avoir mis 2 n à votre nom,commentaire précédent, impardonnable de ma part, veuillez m'en excuser.

      Supprimer
    5. Bonsoir Vianney rebelle à la C.....rie? Oui et ce ne fut ni la premiere ni la derniere . Aucun regret d'ailleurs .
      Pour les 2n , pas de faute sur les noms propres donc pas grave .ce qui risque d'arriver avec une forte probabilité l'est d'avantage .mais je suis un homme libre désormais. Freiheit ist die markt der ehre .bonne soirée .j'ai une carte IGN à étudier . Quelque chose me dit que le temps presse urgemment .

      Supprimer
  2. Bonjour à tous, voici un article qui me rajeunit et me fais prendre conscience des quelques compétences que j'ai pu acquérir lors de mes annés sous divers uniformes .
    En particulier , celles concernant ma défense personnelle et la défense de mes "kameraden" ou plus prosaïquement collègues . Désormais elle concerne ma famille, mon chien, mon chat, mes chevaux et bien sur mon clan Je dois admettre que je suis plus compétent dans le combat au corps à corps ( avec accessoires variés chacun sesgouts) que dans celui avec armes à feu. D'où mon interet pour la chasse et le tir sportif . La 12,7, le mortier de 81mm et le Fm 24-29 sont loin . Cependant en tant que male blanc catholique hétérosexuel sexagénaire et fier de l'être je ne refuse pas l'honneur d'être une cible face aux vilains méchants susceptibles de me le reprocher diversement au nom d'idéologies hérétiques et blasphématoires à mon avis . Il faut donc que je m'astreigne quotidiennement à la marche au minimum, parfois muni d'un impedimenta convenable. Jaimerai parfois me rafraichir les connaissances par le truchement de quelques stages mais c'est cher et on ne peux pas tout faire .je pense que je suis loin d'être le seul ici dans mon cas et c'est rassurant .les prochains évènements me dicteront peut etre l'urgente nécessité du camouflage; faorable à l'éxècution de certaines tâches décrites plus haut par notre templier préfèré .même si j'eusse peut être appartenu à l'ordre teutonique en d'autres périodes et contrées . Gardons le moral , notre poudre sêche et nos lames tranchantes . Bonne préparation à tous .HERMAN STOSS .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Herman , Ich bin Dreamer, je suis dans votre sillage. Non pas dans le copie coller, mais oui une réalité.Ma poudre, elle est bien sèche, quand à mes lames, je fais des rondelles au millimètre prés, et je visite très souvent mon environnement.De jour comme de nuit, mais bon! comme vous le dites gardons le moral. Portez vous bien.Perso, g 1 femme 2 teckels et une petite tribu, je suis un peu dans ce qui fait "Boum" à chacun sa marotte ,bien à vous, ah, j'oubliai ce qui pique aussi

      Supprimer
  3. Bonjour à tous,c'est vrai que c'est instructif;en matière de "camping"par exemple:le fait d'utiliser une corde faîtière pour la bâche,l'utilisation de perches pour la tenir ouverte,2 drisses pour l'empêcher de bouger,le mousqueton à l'arrière,les noeuds(demi cabestan,cabestan,auto-bloquants);un piquet pour chaque chaussure,un pour la bougie,le hamac pour dormir,le hamac pour les armes,et que dire de la boite de conserve percée qui avec un mouchoir en papier et des morceaux de bougie se transforme en réchaud....simple,propre,efficace,fonctionnel
    Bien à vous
    YK

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir à toutes et tous. Merci à vous Pierre,(vous m'avez foutu involontairement un: "coup de blouze !!!". Put...n ce que je me fais chier dans le monde civil !). En ce qui concerne le travail avec la boussole, (et quelque soit le modèle utilisé), nous avons une accélération du basculement/déplacement du Nord magnétique depuis un certain temps. Donc il est important d'en tenir compte pour vos triangulations/reports de points/voir calcul d'azimuts. Permettez moi de vous conseiller uniquement le travail avec des cartes IGN au 25000 (ou mieux, mais dur à obtenir: cartes Mili.). Le travail doit se faire sur la base des millièmes, et non pas des degrés. Je dis ça, je dis rien. "Haaaa, ces frimeurs d'Artilleurs (TAP)". Lol. Bon courage à toutes et tous, cela devient chaque jour de plus en plus "chaud patate". Amitiés, Kenavo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pardonnez mon etonnement, je pensais que l'utilisation des "millieme" ne servais qu'en tir....
      Je n'ai jamais croisé un navigateur, un marin,un aviateur utiliser ce systeme...
      J'ai beau chercher , je n'arrive pas a trouver un GPS basé sur ce systeme....
      Mais je suis certainement un béotien en matiere de nav et j'essaie de me cultiver....

      Supprimer
    2. Bonsoir à toutes et tous. Bonsoir à vous "Anonyme" du 9 Décembre 2020 à 09h56.Sauf votre respect, en système de mesures; (topo/tir/archéologie/sondage/puisage/astronomie...etc), il excite différentes mesures de références/calculs: Les Grades, les Degrés et les Millièmes. Je suis ancien Artilleur/Sous/Off. Je ne connais que le travail sur carte et sur le terrain, avec comme base de calcul les Millièmes. Bien sur, tout travail de topo, et de lecture de carte peut être transposer/convertis en système "grade/degrés". Mais dans une optique survivaliste...autant aller au plus simple; (pour moi les Millièmes), car ancrer dans mes neurones ! Lol. Tout cela est sans importance, je n'aurais plus jamais, vous n'aurais jamais, nous n'aurons jamais (quoi que ????), à faire des réglages de tirs sur "10/15/20 bornes" de distances ! On s'en fout!!! Par contre, le déplacement/évacuation d'urgence; "à la vie à la mort", cela demande de savoir: ou on va ?, dans la bonne direction ?, sur le bon itinéraire ? terrain praticable ? Et là! gérer la lecture de carte devient un impératif ! "Comme le dit toujours Pierre Templar: Le jour ou les lumières vont s'éteindre...plus de Smart-Phone/I-Phone/GPS/Connexions....VIVE LES CARTES PAPIERS (plastifier).Pour conclure, si vous me le permettez... En Ecole Sous/Off d'Artillerie, les bases de la topo....:(qu'est-ce qu'une carte ? Pourquoi ? comment l'utilisée ?), cela s'apprend de façon sérieuse en quelques jours de travail perso ! Après, on ne l'oublis jamais. C'est à la porté de toutes et tous ! (à la base, j'étais un gros nul en maths, grâce à mon instruction de l'époque j'ai gérer et je peu encore gérer ,des Théodolites et des Gyro-Théodolites...Lol), Si un con de Breton peut le faire....tous le monde peut le faire. Amitiés et Kenavo. Didier

      Supprimer
    3. Bonsoir Didier,

      Les seuls millieme que j'utilisent sont ceux de ma lunette.
      Bien plus intuitif que le MOA....

      Pour ma part, la 25000 c'est pour faire de la topo dans son jardin ou traiter un objectif, echelle qui prend dans ce cas toute sa valeur....

      Je vois mal une evac sur plusieurs dizaine voir centaine de kil a la 25000....

      En bref et pour le candidat survivaliste en herbe, mieux vaut passer par un systeme connu et relativement simple...

      C'est mon sentiment, apres, si untel se sent mieux en millieme pour definir un cap ou un relevement pourquoi pas...mais je doute de la validité du truc....

      Bon courage

      Supprimer
    4. Inutile de se fournir des dizaines de cartes, il suffit d'avoir les cartes dont on peut avoir l'usage le moment venu. Soit celles autour de chez soi, soit celles entre chez soi et le lieu qu'on compte rallier.
      L'avantage des cartes au 1/25000, c'est qu'on y voit beaucoup d'éléments du terrain, non seulement pour s'orienter mais aussi pour repérer à l'avance les zones qui seraient propices à des embuscades et décider comment les contourner.
      C'est aussi très utile pour accéder là où on veut par des voies autres que les plus attendues (principe de base de la progression mili). Si quelqu'un doit se retrouver dans le dos de l'autre au moment du contact, je préfère avoir la meilleure place.
      Perso, j'ai commandé à l'IGN celles autour de chez moi sur un ovale d'environ 60 km sur 30. Ils ont toutes les cartes du territoire au 1/25000 dans la série bleue.
      Je ne les ai pas eues gratuitement, ça m'a coûté le prix d'un bon resto à 3 ou 4. Mais, le jour venu, ce ne sera certainement pas très possible de les obtenir. Et d'ici là, ça me donne des buts de rando pour faire des reconnaissances de nuit à la lunette à amplification ou à la lunette thermique y compris pour faire des révisions sur les techniques d'approche en se familiarisant avec les particularités du secteur (tiens, pour cette ferme, le chien m'a détecté à telle distance sous tel vent. S'en rappeler si je dois passer un jour au large de ce bâtiment. Et vérifier dans quelques temps s'il n'y a pas un autre chien plus habile. Attention, tel sentier est couvert de gravillons à partir de tel endroit; trop bruyant, surtout la nuit).
      On se donne ainsi un temps d'avance en travaillant dans un contexte où, si on se fait détecter, on risque un contrôle d'identité alors que le jour venu, la sanction pourra être bien pire.

      Supprimer

    5. Bonsoir,

      Entièrement tafdac avec toi " E-mantilles " d'ailleurs quand je vois les 13 koms en fixette sur la boussole j'ai un peu de mal a comprendre mais bon, pourtant pierre a vraiment bien développer sur les différents sujets (Survivre avec ou sans uniforme - Premiers secours et soins de base en traumatologie - Survie - Combat au corps à corps - Adresse au tir - Portage - ect..ect.. mais va comprendre ?..

      Tout d'abord, Anonyme9 décembre 2020 à 09:56 vous avez entièrement raison (l'utilisation des "millièmes" ne servent qu'en contrôle de tirs....) en gros pour contrôler et ajuster les tirs de pélots d'un point A vers un point B avec les correctifs et tout le tralala. Cependant, Didier a lui aussi raison sauf que " l'orientation et la topographie" c'est tout une histoire...(azimut,longitude,latitude,reliefs) enfin bref, j'me comprend.

      @Robin, sans vouloir t'agresser aucunement " tu veut apprendre à lire une carte avec une boussole pk faire ?.. Apparemment tu as de quoi pouvoir faire face avec une quasi autonomie, plusieurs logements, énergie solaire, eau par forage, chauffage au bois, cuisine et chauffe eau au gaz bouteille, potager en perma, petit élevage, communication radio, et plus… si tu peut développer je suis tout ouïe.. ;-)

      @YK, sur ta description tel que tu l'explique c'est exactement ça mais dans un autre registre et surtout un autre lieu en l'occurrence au stage du CEFE en Guyane française plus précisément a "Regina" sur le camp SZUTS...

      En conclusion, Ne vous focalisez pas trop sur la façon dont vous allez vous déplacer (BOUSSOLE ou GPS en voiture ou a pieds de jour ou de nuit) mais plutôt sur la manière dont vous devrez gérer ceux qui vous accompagne car il n'y a rien de plus difficile croyez-moi !!... (même pour des personnes aguerrit) Surtout quand vous serait confronté (et je ne vous le souhaite pas) aux pires décisions...

      PS: On est toujours prêt a accepter son sort... Mais quand est-il du sort des autres.?

      A bon entendeurs....

      Maudites insomnies....CDT





      Supprimer
    6. Salut Tezak,c'est drôle j'ai pensé à toi quand j'ai vu ce reportage(tu penses bien que j'ai pas fait le stage!)et quand j'ai écrit ce commentaire qui me semblait utile.
      Tu crois que ces techniques ne sont pas adaptées aux régions tempérées?
      Pour tes insomnies,tu as différentes techniques.....
      Je suppose que tu connais,il y a un tuto Adjudant Chef Lopez.
      Bon,en ce qui me concerne malgré l'intérêt de ces reportages et bien ça va pas le faire...l'azimut brutal par exemple.Si je prends une boussole et une carte c'est quand même pour trouver la voie la moins extrême.Je ne vais pas traverser un roncier,si je peux le contourner;je parle même pas d'une paroi rocheuse à escalader.
      On imagine la difficulté de la progression 400 mètres à l'heure.
      Chez moi,il y a des chemins forestiers plus ou moins entretenus et des pare-feu qui eux sont carrossables ,où il est vrai,un marcheur fait une cible parfaite.
      Aucune difficulté comparable,même en marchant dans les sous-bois et surtout des habitations très fréquentes.
      On peut marcher aussi bien le jour que la nuit.
      Par contre,entre les chasseurs,les gardes fédéraux,les braconniers,les forestiers,il est pratiquement impossible de passer inaperçu.
      Des chasseurs la nuit?
      Ben oui,ils surveillent leurs installations qui font régulièrement l'objet de dégradations.Pour certains,ils sont également équipés de système de vision nocturne.
      Je passe sur les vols de bois dont ils sont victimes et les vols de récoltes.
      J'oubliais au petit matin,les chercheurs de champignons,la nuit avec une torche,on les voit mieux,d'après.....
      S'il m'est arrivé de rentrer de nuit,avec un bon alibi et en étant connu,je ne conseillerais pas la randonnée nocturne à "un étranger".
      Ne jamais oublier que vous êtes forcément en ce qui concerne "ma campagne"sur une propriété privée.
      On l'ignore souvent ,ça ressemble de loin à Clochemerle,mais ça finit parfois aux urgences.
      Imaginez l'explication que vous allez devoir fournir:vous êtes bons pour un article dans la gazette locale.
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
    7. Salut YK..
      Comme d'habitude tu comprends ce que tu veux bien comprendre..j'ai dis que ces techniques appartenait à un cadre bien spécifique et à un autre registre .surtout un autre lieu et climat.. je suis pas con pour savoir que la Guyane française et assez dangereuse de toute part il comprit dans la jungle.. rien que le taux d'humidité peut vous tuer en quelques jours.. que les meilleurs guides sont les orpailleurs.. chez nous hormis le béton nos forêts son des cures thermales donc ne confondons pas.. si toi tu as besoin d'une boussole tant mieux mais pas moi tu vois.. quand à passer quelques jours sous la pluie je préfère rester chez moi.. tiens d'ailleurs j'en profite pour invité certaines personnes de ce forum à aller passer quelques jours sous la pluie et après on en reparle.. juste pour se rendre compte qu'il y a pire que de se perdre en chemin.. enfin bref..

      PS: en ce qui concerne mes insomnies j'ai bien peur de ne plus trouver de solutions miracle même si tout ça et loin derrière moi mais tu ne peux pas comprendre..

      CDT,

      Supprimer
  5. Lors de mon premier examen de topo, j'ai tout bien fait, avec la boussole, les jumelles graduées en millièmes, etc... et je me suis viandé en beauté. J'avais interverti le nord et le sud!
    Pour mon CME, j'ai fait le contraire. Quand l'officier m'a demandé d'indiquer sur la carte où nous étions, j'ai regardé ma montre pour avoir l'heure, puis la direction du soleil. Ce qui m'a permis d'orienter approximativement la carte. Puis j'ai repéré un bout d'une ville apparemment importante au bout de la vallée que nous surplombions. Il n'y en avait qu'une de cette importance dans les environs, donc je savais sur quelle partie de la carte me situer. Vue la hauteur relative des 4 ou 5 lignes de crête visibles et parallêles à la nôtre, j'ai déterminé sur laquelle nous étions. Sur la carte une ligne électrique franchissait cette ligne de crête, je l'ai cherchée et elle passait juste au-dessus de nous. J'ai donc indiqué le point à l'officier, en précisant: "Tiens, il doit y avoir une table d'orientation ici. Elle est sous la bâche sur laquelle vous avez posé la carte."
    Il m'a regardé bizarrement et m'a dit qu'il était très surpris car tous les autres avaient utilisé le matériel à disposition et moi pas du tout. Je lui ai donc proposé de recommencer en utilisant le matériel, ce qu'il n'a pas trouvé utile.
    Savoir lire le terrain et savoir lire une carte permettent dans bien des cas de s'en sortir sans les accessoires. Et évitent de confondre le nord et le sud sur la boussole, c'est comme les calculs sur calculette qui donnent des résultats aberrants parce qu'on s'est planté de touche, si on s'y fie aveuglément on risque de sérieux problèmes.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour le groupe.
    La topographie joue un rôle VITALE là où se trouvent mes BADS.
    En effet,étant entouré de JUNGLE,on à vite fait de se perdre.
    Régulièrement, des chasseurs aguerris se perdent .
    Et pourtant,ils étaient pas allé au centre de la Guyane!
    Ah ah ah!
    Je porte chaque jour sur mon dos mon gros sac MILITAIRE.
    Pour plusieurs raisons,:
    -DISSUADER TOUTE PERSONNE DE VOULOIR M'ATTAQUER,ME VOLER.
    -M'ENTRAINER À PORTER UN SAC LOURD POUR ÊTRE FIN PRÈS AU JOUR J.

    La PLANIFICATION D'URGENCE est essentielle.
    Parce que RIEN NE SE PASSE COMME PRÉVU ,surtout lorsqu'il y aura LA 3 ÈME GUERRE MONDIALE,L'EFFONDREMENT ÉCONOMIQUE et L'ÉTABLISSEMENT D'UN GOUVERNEMENT MONDIAL PLANÉTAIRE !(LE TIERCÉ DANS L'ORDRE!)
    Prenons l'exemple du Covid!
    On,s'est pas dit le 31 décembre au soir:
    "ON SERA CONFINÉ PENDANT 2 MOIS DE MARSÀMAI 2020!"," ON VA PORTER DES MASQUES"..ETC..

    ET POURTANT ON L'A BEL ET BIEN VÉCU..

    2021 ,IL VA SE PRODUIRE UNE RUPTURE DE LA CHAINE D'APPROVISIONNEMENT LOGISTIQUE.

    CE QUI SERA L'OCCASION DE SE TESTER EN CONDITIONS RÉELLES AU NIVEAU DE LA SURVIE!

    LE combat au corps à corps..
    Hum..En Guyane,il est indispensable à apprendre à se défendre contre les armes.blanches ,notamment la resoutable machette.Le mieux est de savoir manier un Tonfa,soit artisanale,soit un modèle des FDO..

    On doit souvent faire face aux serpents dans LA JUNGLE, mais aussi près de la ville!Alors,de bonnes bottes quand on on fait son jardin SONT indispensables. Disposer d'antivenins aussi.

    À PLUS.

    ET BONNE PRÉPARATION.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand vas-tu cesser de gueuler?
      Nous ne sommes pas aveugles, l'abus des majuscules sur un blog est l'une des pires marques d'impolitesse.

      Supprimer
    2. C'est normal, il est dans la jungle, la voix ne porte pas tres loin....

      Supprimer
  7. Pas facile de faire des p'tites lettres avec des gros doigts...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooooo ! Les gars, vous me faites bien rire, et comme dirait le film : c'est bon le rire" :)

      Supprimer
    2. Bonsoir Elizabeth, la façon d’appréhender la situation et bien d'autres choses de la part d'une femme, j'apprécie beaucoup.Quand je fais un retour en arrière, avec toutes les recommandations, les conseils judicieux de Mr Templar , les mises en gardes, bref, je lis et relis , cette montagne à gravir en essayant d’être au top pour ne pas mourir trop vite, hélas les appréciations , celles des autres , sans compter, ceux qui vous diront que bien souvent , pour moi je brasse du vent , en conclusion pour ma part, le jour où nous seront au pied du mur, beaucoup au-delà de leurs convictions, préparations etc etc, seront cloués par la réalité. Un Mr que j'apprécie, Herman Stoss , moi aussi très prêt de 70 que 20Ans déjà si loin. Oui Elizabeth moi aussi comme vous je ris, mais pas "Rooooo" mais ha!ha! ha!C 'est vrai ça fait du bien et on ne paie pas.Sur cela, oui le système militaire, à du bon, mais en temps de paix, après??? comme pour la bouffe : "c'est le bon gras"? mais au-delà la réalité : argh ! y aura du sport. Portez vous bien . Je crois fortement à cette petite phrase: " La raison du plus fort sera la meilleur" et les erreurs seront fatales même aux meilleurs.les grandes tirades, envolées verbales pour l'instant sot comme la météo, attention aux tornades scélérates

      Supprimer
    3. Oui il va y avoir su sport ! Ne l'oublions pas :), Amitiés Dreamer

      Supprimer
  8. Bonjour à tous,
    Pierre, pouvez-vous nous en apprendre plus sur les techniques pour se réchauffer /se sécher et pour se dissimuler aux petits rayons rouges ou thermiques ?
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Il y'a une foultitude de methode pour se rechauffer, se secher ou secher ses vetements...
      Echapper aux capteurs thermiques est quasi impossible....

      -se deplacer en portant une vitre....
      -noyer votre chaleur corporelle dans une foultitude d'autre rayonnement thermique ou dans un rayonnement thermique plus chaud.

      Possible en ville-impossible en campagne.

      Bonne soirée

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      j'ai lu que l'on pouvaient échapper aux caméras de surveillances en portant une casquette, garnie de 5 diodes IR, alimenté par pile bouton 2X3volts...
      quelqu'un pourrait confirmer ?
      robin

      Supprimer
    3. il existe des vetements anti détection thermiques ,on trouve des vidéos sur le net ,ça à l'air efficace,le possible est d'être parmi des betes en troupeau même faibles si on peut.Je ne crois pas que vous serez pourchassé avec ce type de matériel tout au plus attendus de nuit par un snip pri par une torche infra rouge,évitez le combat de nuit à moins que vous soyez équipé , ce qui suppose torche infra rouge plus caméra idem sur la lunette et ecran de visualisation 5x7 cm le tout sur une source d'énergie(mini batterie) poids total environ 500 gramese efficacité jusqu'a 80 mètres

      Supprimer
    4. Bonjour Janus,

      Les vetements que vous citez n'existent pas.
      Il faudraient qu'ils ne prennent pas la chaleur de votre corps(donc refroidis), que les mains, le cou, le visage soient totalement couverts....
      C'est un peu comme la cape d'invisibilité que l'on vous vend sur youtube....il faut arreter de gober n'importe quoi.

      Une torche infra rouge c'est pour les IL, pas pour les lunettes "thermiques"
      Une lunette de tir a detection thermique detecte a pres de 1800 metres(si on parle de vrai matos), pas d'ecran déporté, juste une prise de visée classique...
      Bon, ca vaut dans les 5000 euro et c'est maintenant interdit a monter sur une carabine en France, pays des droit de l'hommisme et de la liberté..

      Bon courage

      Supprimer
    5. Ben oui Robin, quand le tireur verra tes diodes IR se déplacer il ne pourra pas deviner qu'il y a un type dessous...

      Supprimer
    6. je ne parlais que du matériel que l'on peut se procurer a des prix qui ne soient pas inabordables et simples e, pratiques et efficaces d'utilisation et surtout chaque élément n'est pas interdit d''achat ni de détention ,1800 mètres pour un survivaliste c'est totalement inutile les distances d'engagement se situant plutôt aux alentours des 100 ,200 mètres de jour et beaucoup moins de nuit en dehors des combats de troupes régulières que nous ne sommes pas,ce qui peut intéresser ceux qui nous lisent c'est ce qu'ils sont capables d'acquérir et utiliser ,pas de Snle.Par ailleurs les vêtements dont je parle je ne les ais pas testés c'était une piste sans aucune recommandations,a chacun de se faire son idée,quand je donne un avis , ce qui n'est pas le cas en l'espèce , c'est que j'ai testé (parfois à mon corps défendant!! .)Pour info que l'écran soit déporté ou non n'a aucune importance les sangliers que j'ai mangé ne sont plus là pour le dire

      Supprimer
    7. Bonjour Janus

      Je vous repondais sur les "habits thermiques" qui n'existent pas.
      Pour le reste vous confondez les technologie d'intensification de lumiere et de rayonnement thermiques...

      Je ne vois pas en quoi un survivaliste n'aurait pas besoin de materiel haut de gamme. A partir du moment ou ses moyens financiers le lui permettent.

      Maintenant vous pouvez rester dans du matos type seek thermal ou flir pour téléphone portable....c'est pas cher ou presque.
      Y trouver un coté operationnel, personnellement je cherche encore.

      Bonne journée

      Supprimer
    8. Bonjour Janus et Anonyme du 14 décembre 2020 à 09:07.
      Je me permets de taper l'incruste dans votre échange.
      -sur les lunettes de nuit, leur tarif, leur portée et leur utilité
      *c'est absolument vrai, Janus, que nous n'engagerons pas de combat à 1800 mètres. Mais détecter le plus loin possible pour éviter les mauvaises surprises sans prétention de les détruire peut rester utile
      *vu le prix très abordable des systèmes IL basiques, il me semble suicidaire, maintenant, d'utiliser tout système de ce genre qui a besoin d'une torche IR d'appoint sous peine de se faire détecter comme un phare dans la nuit. Le gadget d'en face acheté à Lidl ne voit peut-être pas loin mais repère facilement les torches IR adverses.
      Si on veut de l'IL performant sans torche d'appoint, il faut se fournir en 3ème génération et on atteint la même gamme de prix que les lunettes thermiques.
      Anonyme du 14 décembre 2020 à 09:07, nous ne devons pas nous référer aux mêmes sites pour les lunettes thermiques de tir.
      Certes il y a du matériel à 5000 €,mais il yen a de plus abordable aussi (un peu plus de 2600 chez Luxguns). Le problème me semble, en dehors de ce tarif non négligeable, les conséquences en cas de montage sur une arme ne serait-ce que pour en faire le réglage. Je rappelle que le Code de la Sécurité Intérieure classe comme matériel de guerre tout dispositif de vision nocturne utilisable sans être tenu en main. On est en plein dedans.
      Alors l'acheter, admettons, et après on tient le loup par les oreilles sans savoir comment le lâcher. On en fait quoi après avoir laissé ses coordonnées pas seulement au marchand en réglant l'achat? (les données de cartes bleues ne sont pas perdues pour tout le monde)
      Puisque nos messages sont lus par d'autres que les destinataires prévus, je précise à l'attention de notre Stasi nationale que JE N'AI PAS CE GENRE DE MATERIEL. C'est déclaratif, je sais, mais ça peut nous faire gagner du temps à tous.
      Ce n'est pas que je regrette les quelques heures d'audition passées ensemble il y a quelque temps mais j'aime moins quand je suis du mauvais côté du bureau et que ce n'est pas moi qui pose les questions. Je ne vois donc pas l'utilité de recommencer ça trop souvent.

      Supprimer
    9. il existe des torches ir sans lumière rouje détectable à vue les les noires existent pas chez nous et ne sont pas plus chères ,pour les autres il n'est pas nécessaire de les avoir en marche en continu ,on balaye sur bruit suspect et on stoppe il faut vraiment être en face pour les voir,faites cet exercice en paint ball de nuit et vous verrez (ou pas) que ce n'est pas aussi simple qu'il y parait;De touite façon on se défend ou se bat avec ce que l'on a , des led rouges dispersées dans la nature attireront les éventuels tir, (si on a a faire a des crétins) et ils sont vite localisés

      Supprimer
    10. Bonsoir E Mantilles

      Je suis d'accord avec vous, on peut trouver de la lunette thermique au alentour de 3000 euro...mais meme a ce tarif, il vaut mieux etre a l'aise avec le banquier et ne pas se tromper de matos.

      Elles sont reglables de jour

      Concernant les torche IR pour intensificateur de lumière, elles ne sont certes pas necessaire, mais du tres bon materiel dans cette gamme, cela coute cher...

      Concernant leur detection, il suffit que leur emission soit superieure a 850 nanometre(900 et au dela) et elles deviennent invisibles a l'oeil humain.

      Tant que vous ne vous servez pas de votre matos, vous n'entrez pas dans le champ d'application de l'interdiction puisque celui-ci est libre d'achat...

      Et le jour ou vous allez vous en servir, par necessité, je doute fort qu'un pandorre vous colle aux basques...

      Bon courage

      Supprimer
    11. François…
      tu n’as pas saisie ma question…ces diodes IR (invisible) pourraient empêcher les caméras de surveillances de fonctionner , elle serraient inopérationnelle ? de jour, comme de nuit…
      voila c’est ça la question, qui en a entendu parler ?
      robin

      Supprimer

    12. Ca n'existe pas mais ça marche.
      Pour info, tenue "anti thermique" 2016:
      http://www.alt-market.com/index.php/articles/3050-pre-election-sale-10-off-thermal-evasions-suits-and-shelters

      La vidéo désormais inaccessible était intéressante et impressionnante mais l'image d'illustration vous donnera une bonne idée de la chose.

      Supprimer
    13. Robin,
      la seule façon, à mon avis, dont ces diodes pourraient perturber une caméra de surveillance serait en émettant suffisamment pour l'éblouir. Et les diodes, elles, seraient parfaitement visibles, d'où ma réponse.

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir à tous et toutes, le débat sur je te vois , tu me vois pas, fait couler beaucoup d'encre. Certes, être le plus invisible possible, je dirai plutôt très très discret à tous es niveaux serait le Graal. Pour ma part, je suis toujours à me dire :"Si je pense être le mieux protégé par X possibilités, la cuirasse a toujours un défaut.Certes la négligence a ses limites, mais le matos de super pros, n'est hélas pas de la bourse de tout le monde. Oui toutes personnes qui donne son avis et un + mais l'invisibilité, l'ubiquité n'est pas donnés à tout le monde, bien à vous

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir à toutes et tous. Bonsoir E-Mantilles, votre "phrasé" et votre humour plein de sous-entendus nous font du bien, en ces temps pleins de sombres nuages ! IL, pas IL ! IR, pas IR ! Bofff, comme dirait Pierre Templar:"Mektoub !" (je déconne Pierre...). N'empêche E-Mantille que vous me semblais être un sympathique et potentiel super binôme, pour celui où celle qui coordonnera les réglages de vos futurs "Pan! dans la tronche"!( si vous avez dans votre grenier, un bon vieux FRF2, voir FRF1....je vous le fait au poker !). Mon avis perso: face à des unités de FDO/Armées régulières/irrégulières.. avec le matos qu'ils ont maintenant en dotation, et dans le cadre d'une confrontation avec eux..., c'est mort/plier d'avance, pour un survivaliste "loup solitaire". Par contre face aux zombies/gris/black machin chose...Y'a des chances. Tout du moins je le pense.... Je pense également, en osmose avec Elizabeth, que les temps très proches à venir, vont "chambouler" toutes nos convictions et préparations. Je dis ça, je dis rien. Amitiés à vous toutes et tous, mes amis virtuels. Kenavo. Didier.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour à tous,

    Bien qu'il ne s'agisse que de mon intime conviction, il est pour moi évident que tous nos préparatifs matériels, s'ils ne s'accompagnent pas d'une forme de préparation-purification spirituelle, seront vains. Haine, colère, jugement, envie, jalousie, avarice etc etc seront en réalité nos pires ennemis quand s'établira définitivement le changement de paradigme en cours. Ce changement vibratoire de la Terre, une fois solidement implanté, ne tolèrera plus de si basses fréquences et pour ceux qui ne se considèrent que comme des êtres de chair et de sang enclins au mal, il leur faudra alors quitter leur corps (surement grâce à la rencontre d'un autre humain à leur image). pour continuer leur apprentissage dans un autre monde adapté à leur niveau de conscience. C'est pour cela que même si nous devons, à un moment où un autre, faire preuve de violence pour protéger ceux que nous aimons, utilisons cet ultime recours sans haine et uniquement dans le but de nous défendre. La Paix intérieure restera toujours notre meilleure protection et la plus efficace des capes d'invisibilité que nous ayons à affronter des hordes de zombies ou le réveil brutal de quelques super-volcans. Préparons-nous au pire mais surtout attendons le meilleur...

    Bien amicalement,

    In Hoc Signo Vinces, Deus Vult.

    Etienne

    RépondreSupprimer
  13. Étienne , j'aime bien ta façon de penser et de les exprimer par écrit , prenons les meilleurs des armes , sachons les utiliser à notre avantage contre le mal , elles ne sont pas toutes nécessairement matérielles , à tous et toutes faites confiance à un avenir prometteur malgré la situation actuelle , nous aurons tous un avenir prometteur si nous saurons comment faire , il y en a un qui est déjà venu sur terre pour payer pour nous il y a plus de 2000ans ,il a parfaitement réussi son combat , alors utilisons cette force pour résister , néanmoins n'étant pas suicidaires le droit nous est donné d'utiliser la forçe si besoin , et nous en aurons besoin ,bon courage à tous .
    Wyl le Basque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Wyl le Basque,

      Je te rejoins dans tes propos et que la Force soit avec toi.

      Etienne

      Supprimer
  14. Bonjour à tous, je rentre à l'instant de la promenade active du toutounet de chasse et ce n'est pas de tout repos avec les zoziaux qui piètent dans tous les sens .nous sommes passés de la boussole au détecteur thermique . Même si l'armée en dispose , ce matériel est cher,fragile et peu répandu . Et dans les FDO, c'est encore pire . Les unités d'intervention en ont (Gign, raid) .le reste non .il suffit de voir la qualité des caméras piétons, cette daube immonde, couteuse, fragile. L'armement a par contre bien progressé ces dernieres années. Il etait temps d'ailleurs. Pistolets semi auto SIG, fusis d'assaut HKG36, la gendarmerie dispose depuis 1985 de FAMAS , le HK416 le remplacera dans "un certain temps". J'ai vu dans ma region des drones quadricopter se balader à grande vitesse, je me doutais bien qu'ils n'etaient pas là pour reperer les cepes . Cependant tout reside dans leur comportement en cas de chaos . Vu le nombre d'armes illégales en France, anciennes et récentes, les légales, les non déclarées depuis Mathusalem .les "souvenirs, souvenirs" . Il faudra choisir son camps pour ne pas risquer d'eventuelles représailles sur eux meme et leurs familles. Donc se proteger . Et il n'est pas sot de penser qu'il y aura des alliances plus ou moins locales hors les grandes villes . Cela s'est deja fait en l'été 1944 meme si il y eut des reglements de comptes en interne et externe. Quands à l'armée ce qui s'est passé en 1962 en Algerie ne plaide pas forcément en sa faveur .mais ce qui vient de se passer dans la region sud néo-calédonienne est interessant avec une reaction FDO rapide et une action des civils loyalistes en armes sur les routes . (Beaucoups sont descendants de pied-noirs et ils ne sont pas décidés à se la rejouer je vous ai compris).tout n'est donc pas question que de matos . Si violences il y aura pour qui et pourquoi se battre . Tout le monde sera concerné au nom de la religion, la politique, le sang , l'argent et les biens, les convictions . Ce sera tres complexe et comme disait Surcouf à la perfide Albion : "chacun se bat pour ce qui lui manque" . En attendant cet instant de vérité relative , il convient de continuer à se préparer dans la joie et la bonne humeur .
    HERMAN STOSS le Germanique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Herman et n'oubliez pas mon vaccin anti virus fiable a 99,97%,,gratuit sans effets secondaires,une seule dose suffit,sans adjuvants dangereux (sauf ceux que souhaiterez y adjoindre) un grand verre d'eau fraîche et c'est tout , sachant que votre risque de mourir du covid ne sera que de 0,03%,beaucoup moins que de vous faire piquer par une vive sur votre côte bretonne ou chargé par un mouton d'Ouessant furieux bonnes fêtes quand même

      Supprimer
  15. BOnjour à tous - ça sent l'ultra roussi .... et plein de biz pour ce Noël Tumultueux avec les vôtres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elizabeth pour cette attention plein de bisous autour du sapin, il n'y a que la famille qui vaut le coup de se "dépasser", si nous arrivons à Noel en entier, car le roussi risque de frapper dans 3 jours, le 21.
      robin

      Supprimer
    2. Ah ok....

      Rien de bien nouveau alors.

      Il n'y a que si Trump active son Executive Order de 2018 que les evenements pourraient devenir interressants....

      Sinon, la descente se poursuivra tranquillement, docilement.

      Quelques coups de LBD dans la face des futurs gilets dont on ne connait pas encore la couleur.
      Ces salauds de pauvres pour paraphraser Audiard continueront de faire dans leurs braies et de ramper tant qu'ils auront encore leurs portables a perdre....

      Les grenouilles de benitiers croassent en attendent le 21(mais on ne connais pas l'année) et esperent apres leurs Messi, un de plus, bordel,la guigne....

      Les Preppers préparent
      Les Survivalistes survivalisent

      Les maitres maitrisent et les gueux guenillent....

      Pas d'odeur de roussi, juste le petit fumet deliquat d'une histoire de serf qui est ecrite à l'infini.

      Bonne preparation

      Supprimer
    3. Bientôt Noël , jour de bonté et de miséricorde, je serai bon prince .
      " on ne connaît pas l'année ? " .
      La réponse est....: Lionel Messi est ne le 24 juin 1987 en Argentine .
      De rien , cadeau !
      Cdlt.
      Vianney.

      Supprimer
    4. Et...
      Et les "monsieur je sais tout sur tout" du 19/12 à 19h21 continueront, dans leur grande mansuétude, à faire la leçon aux pauvres petits survivalos-complotistos-illuminés qui fréquentent ce blog et qui ne manqueront pas d'applaudir et de remercier un être si éclairé de remettre de l'ordre dans leurs petits cerveaux débiles. Merci donc à toi, ô grand connaisseur des secrets de l'univers, des arcanes de la géo-politique mondiale, des tactiques de combat et de l'Histoire de l'humanité de nous rendre moins bêtes.
      En même temps tu me feras 100 pompes et une marche forcée de 35 bornes...et au trot soldat.

      Bien à toi,

      In Hoc Signo Vinces, Deus Vult.

      Etienne

      Supprimer
    5. Si je peux aider.....

      Supprimer
    6. En même temps, tu as le sens de l'humour, ça te rend plus sympathique du coup.
      Bonne soirée,
      Etienne

      Supprimer
  16. je veux bien vous croire, dans un contexte normal des choses, mais ce qui se passe ou se qui se passera ne l'est pas, tout sera détruit jusqu'à ses fondements.

    RépondreSupprimer
  17. Prévenir est meilleur que guérir ( et moins fatigant le plus souvent....) .
    Mon commentaire du 22 déc 2021 .
    Phénomène de la marée.
    Résultat des forces gravitationnelles / masses des corps célestes / forces inertie / forces terrestres et leurs conséquences ( voir Wikipedia ) , en gros le cycle est de 12 h , on assiste à des marées exceptionnelles.
    Cet exemple pour illustrer des alignements exceptionnels de planètes / activité solaire ( cycle + long ) qui commencent à/ c du 14/21 décembre 2021 et doivent durer un CERTAIN temps , avec des effets qui vont naître, connaître un pic puis décroître ou cesser ( marée haute, pic, marée basse ) .
    Donc des effets à prevoir !
    Quand, comment, pourquoi , ampleur : surprise !
    Il est évident que le 21 /12/2021 à 24h00 ou le 22/12/2021 à 00h00 s'il ne s'est ENCORE rien passé , rien n'est joué.
    Pierre de Chatillon à annoncé des environs de Noël jusqu'à fin janvier / activité solaire sur site Échelle de Jacob., + ou - , dont acte .
    Certains effets pourront durer des années.
    Rien d'autre à ce propos.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  18. https://francais.rt.com/france/82111-survivaliste-arme-jusqu-dents-profil-meurtrier-puy-de-dome-precise ,il va falloir m'expliquer ce qu'il a réussi a planquer comme armes dans ses dents ce martiniquais (ben oui il est pas blanc) et en plus catholique (il a crié sûrement alléz Louya en tirant) Quel super prétexte de hurler contre les armes on n'en fait pas autant contre les voituires conduites par des ivrognes ou des drogués et qui sont dans leurs mains des armes bien plus dangereuses qu'un Glock au vu des résultats

    RépondreSupprimer
  19. Un article intéressant pour ceux qui sont en hésitation sur l'action des fdo et de l'armée quand ça va se passer très mal et que ce jour se rapproche : https://leblogalupus.com/2021/01/28/quelle-sera-lattitude-des-forces-de-lordre-en-cas-de-guerre-civile-par-antonin-campana/ bonne lecture

    RépondreSupprimer
  20. Un blog très intéressant :

    https://lavoiedelepee.blogspot.com/

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.