19 décembre 2016

Dossier spécial n°12 : Manuel du combattant survivaliste en milieu urbain - Tome 1

Le temps approche. Encore un automne passé dans une paix relative, mais combien de temps reste-t-il avant qu'elle ne laisse place au chaos ? Sans doute peu, si l'on en juge par l'actualité sociale et la manière dont va le monde.

C'est pourquoi j'ai décidé de consacrer ce nouveau dossier à un sujet vital pour notre avenir à tous : Les Equipements & Tactiques du Combattant Survivaliste en Milieu Urbain.

Un dossier exhaustif à même de répondre de manière pratique et réaliste à la dureté des temps qui s'annoncent ; Pour se protéger, d'abord, mais aussi pour combattre et rester en vie...



Tout le monde sait qu'un bon maçon doit avoir de bons outils ; Il en est de même pour le survivaliste engagé dans un scénario de combat, que ce soit par choix ou par nécessité.

Dans un tel contexte, il est vital d'avoir les équipements adéquats. Cette première partie fait donc le point sur la question, de manière précise et complète.

Vous y découvrirez dans le détail tout ce qu'il faut avoir sur soi pour se battre et durer ; Les équipements qui vous permettront de faire la différence en optimisant vos capacités, vos talents, et vos moyens. Ainsi qu'une tonne de conseils et de liens vers ceux les mieux adaptés, au meilleur coût.

A ce titre, une précision s'impose : Il s'agit bien d'équipements de combat, et non pas de simples matériels ou "trucs" de survie. Ce premier tome ne vous montrera pas comment faire des conserves à la maison ni récupérer l'eau de pluie ; Ceux qui recherchent ce genre d'infos pourront se tourner vers les autres sites survivalistes, qui ne tarissent pas sur la question.

Ici, nous parlerons de gilets tactiques, d'armes, de tenues et d'équipements de combat ; De ce qu'il faut avoir une fois lâché dans la jungle urbaine pour sauver sa peau et vaincre un ennemi. Dans une perspective de guerre civile ou d'invasion du territoire, n'ayons pas peur des mots. Car c'est à l'une de ces tristes éventualités - voire les deux - que nous devons désormais nous préparer...



Dossier spécial n° 12/1 - Hiver 2016

Manuel du combattant survivaliste en milieu urbain
TOME 1 : Les Equipements

90 pages

Disponible dès maintenant !

Prix du numéro : 9 euros

La lettre est envoyée au format pdf à l'adresse email
enregistrée lors de la commande.

26 commentaires:

  1. J'ai la chance d'habiter en bordure d'une petite ville, presque à la campagne, dans une région (en apparence) assez calme. Toutefois je suis impatient de découvrir le contenu de ce dossier. J'imagine qu'une partie peut être glanée au long des billets du blog, mais avoir toute l'information rassemblée est certainement avantageux! Qui vivra verra... comme toujours, merci à notre hôte de tout ce travail! H.

    RépondreSupprimer
  2. Gabin chantait : "je sais..."
    Moi je vais commander ce dossier. Je suis persuadé qu'il a des choses à m'apprendre... on ne sait jamais tout...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Anonyme du 19/12 à 12:57

    Bonne idée, mais sous réserve:
    -Stratégie d'infiltration qui devrait etre réservée à l'information
    -Stratégie réservée aux "vieux" ou aux hommes inaptes au combat sur terrain.
    -Pouvoir s'adapter à leur mode de vie et de pensée décalé.
    C'est ce que je pense, ça restreint le nombre de candidats...
    Stratégie intéressante, c'est la leur qu'ils appliquent en ce moment même, avant de passer en mode plus agressif, ils appellent ça la "taqqya" (signifie en arabe dissimuler, cacher). Je vais pas faire un laius, tout le monde le sais, victimisation etc... Ils sont doués pour ça, faut le reconnaitre. Et les locaux sont doués pour les croire!
    Sachant que le "caméléon" est plongé seul, sans soutien, sans armes, sans porter de sortie 'ou presque), dans un noeud de vipères, ou la morsure peut venir n'importe quand.
    Anonyme, si vous choisissez la fuite, faites le avant de jouer les caméléons, cela sera plus sur.

    Ensuite, connaitre le mode de vie des Arabes c'est important. Et c'est pas difficile, on le résume comme suit : frère contre frère, fils contre père, famille contre famille, clan contre clan, tribu contre tribu, nation contre nation, etc.

    Enfin, quand les Goa'uld vont attaquer ^^, je mettrai Baloches en première ligne, il a l'air d'y avoir sa place.

    Manticore

    RépondreSupprimer
  4. arrêtons les commentaires stériles, le temps n ai plus à la chamaillerie mais à la préparation, et il nous reste peut de temps

    RépondreSupprimer
  5. Si vous commencez à vous entre-tuer sur un blog, on est pas sorti des ronces ��

    Dans la vie, il est de coutume de dire qu'il vaut mieux faire envie que pitié... et bien je pense qu'en situation de crise, c'est exactement le contraire.

    Faites-vous passer pour un clodo, un handicapé, un vieillard, un malade... et ne comptez vraiment sur personne, même pas sur vous-même.

    Je suis malheureusement persuadé que survivre deviendra très vite une question personnelle, et que chaque individu multipliera d'autant nos risques d'échec.

    À tout choisir, je préfère me priver d'un hypothétique bon coéquipier, plutôt que de risquer de me coller avec des boulets ou des traîtres.

    AZ

    RépondreSupprimer
  6. IDEES EN VRAC 1 / 2

    Excellent dossier.
    Même en connaissant pas mal de chose, la piqure de rappel a du bon et permet de combler des « oublis », de se poser des questions sur l’utilité ou non de tel matériel et de découvrir des liens méconnus pour acheter au meilleur prix.

    Comme le souligne Pierre, le combattant et même simplement le survivaliste cherchant nourriture ou matériaux évoluant enZURB est confronté à un environnement beaucoup plus agressif que lorsqu’il est dans la verte. Il peut se cogner ou se blesser beaucoup plus facilement. C’est un milieu ou la « bobologie » s’infecte aussi beaucoup plus rapidement par la présence accrue de déchets divers (souvenir douloureux des Balkans).
    Il faut donc faire un effort dans le choix et la qualité des protections individuelles et traité au plus tôt les petites blessures.

    Pour ceux voulant s’équiper d’un étui PA, qu’il soit ou non fournis avec le gilet, privilégiez un étui universel en toile avec passant molle beaucoup plus polyvalent. Il pourra recevoir n’importe quel PA à la différence d’un étui kydex qui ne reçoit qu’un seul model même si il fait beaucoup plus « pro » tout en faisant un put… de bruit. Je perds mon Glok 17 mais je récupère un Beretta qui ne rentre plus dans mon étui....
    Mon choix pour ses passants molle lui permettant de se monter sur un gilet ou une plate-forme de cuisse, son étui pour un chargeur et son double verrouillage de l’arme : https://www.amazon.fr/gp/product/B01IMO60PO/ref=ox_sc_sfl_title_46?ie=UTF8&psc=1&smid=AIDLTZLZTG6RV

    Toujours concernant le PA, son emport comme deuxième arme ne doit pas être considérée sous l’angle de la portée mais sous l’angle du remplacement. Mon arme principale s’enraye en plein combat, je sors le PA pour m’assurer un moyen de défense le temps que je règle mon incident. Idem si je suis à court de munitions ou que je dois re-grailler mes chargeurs. Idem si je viens de vider un chargeur sur un ennemi proche, il me sera alors plus rapide de laisser tomber l’arme qui sera retenu pas sa sangle et de saisir mon PA que de chercher un nouveau chargeur.

    Pensez à ajouter à votre équipement une poche pour récupérer les chargeurs vides que vous n’aurez pas forcément le temps de replacer dans son porte-chargeur car nous serons dans une situation ou un chargeur perdus ou abimé ne pourra pas se remplacer (ex : http://airshop-gun.blogspot.fr/2012/02/grande-poche-recuperateur-de-chargeur.html)

    Pour ceux voulant s’équiper d’un gilet porte plaque en « stand alone », n’oubliez pas d’acheter les plaques anti-trauma à placer sur la face interne du la plaque balistique IV. Comme le nom l’indique, elles sont destinées à minimiser les traumatismes provoqués par un impacte de gros calibre.

    L’on trouve sur internet, en particulier sur le site NaturaBuy, des protections en kevlar militaire que ce soit des casques ou des gilets de classe III qui sont référencés comme « neuf ». Ce sont des stocks militaires qui ont passés leur vie dans un carton au fond d’un magasin et sont vendus par l’armée lorsque la date de péremption est arrivée. Ils sont donc encore opérationnel (de mémoire, un certain Koulibaly en portait un de la bundeswer dans le supermarché et l’on a vu comment il fut difficile à neutraliser) et peuvent tout a fait convenir pour le budget d’un survivaliste qui n’a pas que ce poste budgétaire à honorer. Il est en revanche impératif qu’ils soient effectivement neuf et non « déjà portés », les UV amenuisant les propriétés balistiques au fil du temps. Vous devrez donc vous conserver vos protections à l’abri de la lumière entre deux entrainements. Je suis particulièrement satisfait de l’état des gilets de la bundeswer que j’ai acheté.

    RépondreSupprimer
  7. IDEES EN VRAC 2 / 2

    Par exemple, l’on peut aussi trouver un casque en kevlar pour 115 E. Ce n’est pas un MICH avec rails et support JVN mais cela peut-être un bon investissement en fonction de ce que vous souhaitez faire.
    http://www.naturabuy.fr/CASQUE-balistique-KEVLAR-ARMEE-ALLEMANDE-CATEGORIE-3A-item-3074671.html
    Nota tout cela doit être a votre taille, en particulier le casque qui doit bien épouser la tête.

    Si vous êtes en famille ou tribu et que vous voulez investir dans des protections vous devez vous poser les questions préliminaires suivantes pour gérer au mieux le budget à consacrer à ce domaine :
    - Mon type de survie a-t-il besoin de protections balistiques ?
    - Vais-je équiper tout le monde ou uniquement les combattants ?
    - Si j’équipe tout le monde, s’agit-il juste de protection « générale » ou certains iront-ils au contact ?
    On peut parfaitement décider que, même si femmes et enfants savent se servir d’une arme, ce seront les hommes qui seront au contact pendant que femmes et enfants assureront les tirs d’appuis. Tout le monde est alors équipé de gilets classe III (par ex type flektarn Bundeswher sur NaturaBuy) et seulement les hommes auront en plus les gilets portes plaques niveau IV tandis que ces dames seront équipées d’un gilet « patrol » (https://www.amazon.fr/gp/product/B001BQZUD4/ref=oh_aui_detailpage_o00_s00?ie=UTF8&psc=1) naturellement plus léger à porter.
    On peut réfléchir de même pour le casque en réservant le MICH avec ses lampes et JVN pour le contact.
    C’est la configuration que j’ai adopté.

    Mais tous ces équipements ne serviront à rien si je n’ai pas pris l’habitude de les porter après les avoir agencer de la manière qui me convient le mieux.


    Voici la liste de matériel emportés par les TE dans une musette dorsale pour se frayer un chemin et aménager un poste de combat en ville :
    Sécateur (sert à couper herbes et branches depuis sa position de tir aussi bien en ville que dans la verte sans se dévoiler)
    Paracorde avec un ou deux mousquetons (le rappel n’est pas envisagé)
    Duke tap
    Pince coupante
    Scie de voleur 3 lames (bois, plaquo, métal)
    Marteau arrache clous
    Pied de biche
    (certains outils ont désormais les quatre fonctions sur le même outil comme la hache de chez Rothco)
    Outil multi-fonctions
    sachets clous / vis
    tendeurs
    élastiques
    mètre ruban
    diamant a verre (éventuellement de type circulaire à ventouse)
    1 cadenas

    J’y ai ajouté une clé multifonctionnelle pour armoires techniques et un périscope militaire des années 30 dont le réticule est en µ, ce qui permet d’observer, calculer une distance sans se dévoiler (on en trouve sur Naturabuy).

    Le camouflage en ville est beaucoup plus délicat que dans la nature à cause des formes droites et carrées qui sont les principales formes du relief. Du moins tant que la ville ne ressemble pas à Alep.
    La Ghillie suite peut être utilisée faute d’autres moyens mais doit si possible être évitée. Il faut chercher un camouflage plus géométrique basé sur l’interaction des lignes droites des fenêtres, balcons, rambardes … et des couleurs dominantes de la ville. Pour les treillis, le camouflage digital ACU (le treillis de la page 76) est d’après les retex US le plus efficace et le plus polyvalent dans et hors zurb. Il a d’ailleurs été appelé aussi multi zones. Il existe des filets de camouflage individuels dans le même digital qui sont aussi intéressant pour un camouflage temporaire lors d’une phase dynamique. Pour ma part, dans l’idée d’un poste statique et à défaut de pouvoir m’installer dans la pièce intérieur d’une habitation, un vieux poncho en toile vert foncé à été peint avec des carrés de peinture pour textile de couleur terracotta, brun et blanc.

    Le combat zurb est un combat difficile car en trois dimensions à la différence du cbt dans la verte qui est en deux dimensions.
    Un retour d’expérience à lire :
    http://maisonducombattant.over-blog.com/pages/Snipers_dans_Sarajevo_19931994-947694.html

    On vit avec ce que contient son sac à dos,
    on combat avec ce que contient son brêlage,
    et on survit avec ce que contiennent nos poches.

    RépondreSupprimer
  8. IDEES EN VRAC 3

    Voilà à titre d’exemple, après avoir constaté sur le terrain ce dont je me servais le plus, la composition de ma trousse de 1er secours. Ne sachant pas quel sera le niveau de dégradation de la situation, je n’ai pas fermé la porte à la possibilité de la présence d’un médecin ou à celle d’un chirurgien. J’ai donc inclus certaines composantes traditionnelles du secours au combat.
    1 garrot a tourniquet
    1 pansement compressif individuel (israélien)
    1 pansement compressif abdominal 30x30 (israélien)
    1 bande de gaz de maintient (15cmx4mt)
    1 compresse individuels Quikclot (9cmx9cm 25 gr)
    1 gel hémostatique Celox 35 gr
    Gants de chirurgiens (1 paire indv stérile)
    1 ciseau découpe vêtement
    1 pince a épilé
    1 couverture de survie
    1 étui de compresse de gaz sous vide
    1 antiseptique (spray Biseptine)
    1 sachet de pansements ind divers pour petits bobo
    1 sachet de bande de suture 100x12 (6 sutures)
    1 plaquette d’Ibuprofène (douleurs, anti-inflammatoire)
    3 sachets de smecta (anti diarrhées)

    La trousse possédant une zone velcro à l’extérieur, j’y ai apposé deux patchs en cam :
    - 1 croix santé pour indiquer ou se trouve ma trousse santé sur mon équipement (si l’on me porte assistance, l’autre combattant utilise mon matériel et non le siens).
    - 1 patch groupe sanguin et rhésus.

    Pour les équipements du TE, l’important est qu’il puisse recharger son arme sans avoir à bouger car en fonction de son matériel (fusil avec silencieux) et/ou de son environnement dont sa protection rapprochée si elle existe, il pourra délivrer plusieurs tirs depuis la même position. Pour être à l’aise, l’utilisation des vieux brelages toile lui permet de position ses portes chargeurs ou cartouchières sur le coté des hanches en laissant le ventre libre.
    Par exemple ces équipements toile des paras français des années 50 :
    Les 4 portes chargeurs à 16,50 E (parfaits par exemple pour 4 chargeurs de Tikka T3 CTR, le 5 étant sur l’arme soit un total de 50 cartouches)ou des clips chargeurs de M-Nagant ou des cartouches en vrac.
    http://www.naturabuy.fr/LOT-DE-2-PORTE-CHARGEURS-TAP-DE-FSA-MAS-49-56-PROMO-PRIX-FIXE-14-euros-2-item-3594723.html
    Le ceinturon et les bretelles de suspension (30 E que l’on peut trouver moins cher séparément) qui vont avec : http://www.naturabuy.fr/Ceinturon-TAP-RAPCO-brelage-TAP-MODELE-1950-Parachutistes-Indochine-Algerie-item-3190734.html

    Une arme d’auto protection type PA est effectivement impérative et doit comporter au moins 5 chargeurs dont un sur l’arme pour disposer d’une puissance de feux respectable (chargeur à 17 coups x 5 = 85).
    La aussi, pour les deux armes, penser au sac récupérateur de chargeurs.

    RépondreSupprimer
  9. Cher Von Pikkendorff,
    L'ACU est une erreur monumentale, la preuve: il y a 4 versions avec différentes dose de brun rouge pour l'Astan. leur passage au multicam est révélateur (Qu'ils peuvent passer d'un mauvais camo à un autre aussi mauvais). La raison de ce camo est que le noir n'existe pas dans la nature et il n'y a aucun animal vert, hors reptiles, donc exit le noir et le vert dans le camo, comme quoi ça tient à pas grand chose. En urbain, il faut du bariolé très contrasté car le mouvement prime. Je vous renvoie au Leibermuster, très contrasté avec un pattern très perturbant pour les yeux.
    J'attire votre attention sur les "modes" du camo: pixélisé vers 1998_2003 puis multicam 2005- maintenant (Je parle des projets et pas d'adoptions définitives 5 ans après). Quid de l'efficacité avec des écarts de conception aussi grands?
    Pour le camo, la référence est la faiblesse de l'oeil humain: avec 3 couleurs primaires, du noir et du blanc, vous ferez un respectable truc en ayant en tête la loi de Chevreul et deux ou trois principes basiques.
    C'est toujours pareil, si vous voulez du statique, restez en uni vert/brun. Pour du mouvement, dazzling effect à tous les étages avec bariolage et contraste.
    Pour votre équipement, je ne m'embarrasserais pas de protections, à moins de tenir un check point...Ou monter un assaut motorisé.
    Pour la trousse médicale, il faudrait que toute l'équipe se cale sur les mêmes compétences et connaisse l'équipement du voisin. Le souci de votre trousse, très bien faite, est qu'il n'y aura peut-être rien après une hypothétique evac.
    Ce ne sont que mes impressions, voir si elles collent à quelque chose.
    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ""La raison de ce camo est que le noir n'existe pas dans la nature et il n'y a aucun animal vert, hors reptiles"" !!!!!

      En effet, de par chez moi les corbeaux,grives,pies,chats,lichens,troncs des bouleaux et jusqu'à la lave des volcans sont effectivement d'un rose profond...
      Quand au vert, j'ignorais que les mantes religieuses,grenouille,martin-pêcheur,guêpier,et autres perroquets étaient des reptiles...
      Merci pour ce moment

      Supprimer
  10. Pour l'ACU, je n'ai peut être pas utilisé le bon sigle car il est aussi dénommé AT DIGITAL (ex : http://www.stock38.fr/725-at-digital). On est donc dans les tons de vert - gris - beige sans noir dedans.
    Le Leibermuster, comme le flextarn sont effectivement perturbant à l’œil en fonction de l’arrière plan. Ils ont été développés pour des configurations géographiques propres aux pays qui les ont conçus.

    Après avoir été en CE pendant quelques années et fait des comparaisons terrain avec d’autres camouflages d’unités étrangères avec qui j’ai travaillé, les retex US sur l’AT Digital me l’on fait testé et adopter depuis deux ans car c’est un bon « point moyen » bien adapté aux diverses zones que ce soit garrigue, foret ou zurb. C’est donc aussi un bon camouflage pour un survivaliste sur le plan budgétaire.
    Maintenant, ne nous leurrons pas. Aucun camouflage n’est parfait à partir du moment où l’on bouge. Soit on a le temps de changer de tenue (ce qui est un rêve), soit on l’adapte légèrement à un changement de zone. Et si la situation ne le permet, autant essayé d’avoir un truc qui passe partout.

    Pour la protection, on est bien d’accord. Cela ne se porte pas en permanence car c’est fatiguant au quotidien et usant physiquement au long terme. Je ne l’avais pas précisé car c’était pour moi une évidence.

    RépondreSupprimer
  11. Non non, j'ai bien saisi le terme d'ACU: Feldgrau, bleu horizon et khaki ou comment faire du neuf avec du vieux.
    La coupe du pantalon est bien mais la veste est calamiteuse because conçue pour être sous un gilet tactique et les protections d'usage.
    Perso, le CE mélangé à la poussière environnante marche bien.
    Si, un camo est parfait si on bouge d'une certaine manière, comme monter à l'assaut: les motifs créent chez le récepteur une confusion qui font perdre un temps précieux en réaction. Il suffit de voir n'importe quel félin bariolé utiliser le terrain et sa rapidité pour assurer son repas du jour.
    Ne négligez pas le mitznefet israelien pour casser la forme de la tête. A mon avis plus approprié qu'un casque.
    Autre truc passant partout, la gorka. Pour un camo rapide, une echarpe filet de chez Tacgear fait le boulot: couverture, camo, écharpe, sac improvisé.
    cc

    RépondreSupprimer
  12. Apparemment le durcissement des lois sur les armes est passé:
    https://fr.sputniknews.com/international/201612231029311804-union-europeenne-vente-armes-a-feu-lois/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Enfin une loi pour contrôler les fusils d'assaut dans les cités de non-droit...
      Heu, c'est bien ce que je dois comprendre ?

      Supprimer
    2. Il y a probablement une "reserve" de plusieurs centaines de milliers d'armes eparpillees sur les derniers champs de bataille. Avant que le freinage sur les armes legales ne se repercute sur les non legales, pas mal de pauvres bougres vont encore se faire trouer.
      A propos, on parle de faible qualite des petoires des terroristes... mais je n'ai pas encore entendu qu'une leur aie pete a la tronche en pleine action?

      Supprimer
    3. je te confirme, ils ont du matos qui tient la route, mais heureusement ils savent pas trop s en servir, la preuve sur Marseille en règlement de compte ils arrivent encore à se rater à coup de kalash😊

      Supprimer
  13. Arf! Qui va tenter le coup du vol de ses armes devant la maréchaussée (Qui mettra en oeuvre un zèle particulier contre les bons frankaouis)?
    C'est tellement insidieux qu'on va tous aller comme des penauds livrer nos armes au comico le plus proche, d'ailleurs ce n'est pas du vol puisque nos armes nous appartiennent toujours, donc pas d'indemnisation.
    Des idées?
    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf aussi!

      Pourquoi voler?

      Plus drôle, bien plus drôle et bien plus efficace:
      _ Ce sera le moment de se vendre, et de se revendre et de se re-revendre et de recommencer, nos armes entre nous et de préférence sur différents départements et de créer le tournis administratif.
      Le bordel administratif est quelque chose de prodigieux:
      " moi m'sieur le gendarme une kalash? ah non, plus depuis avant hier, c'est un tireur de Montélimar qui l'a acheté. Regardez, j'ai tout les papiers qui sont partis en préfecture ... J'aurais tellement aimé vous faire plaisir, j'peux vous offrir une p'tite bière?" :))
      Et hop, au suivant.

      Si on fait ça a grande échelle ils embauchent en préfecture.
      Ça créera de l'emploi c'est chouette non?

      Penaud mais pas benêt

      Supprimer
  14. On va vous désarmer "pour votre sécurité". C'est de pire en pire et dans tous les domaines! Un conseil, ne lâchez rien, ce système abject ne durera plus bien longtemps!

    Gabriel, résistant.

    RépondreSupprimer
  15. Ca fait plaisir de voir que le blog tourne toujours aussi bien, de passage pour vous souhaiter à tous et à Pierre, de très bonnes fêtes , à vous et aux votres, et ouvrez l oeil , voire les deux, pour 2017 !Que Dieu vous garde

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour

    Est-ce un dossier uniquement sur le materiel ou aussi sur les aspect tactiques?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce tome 1 traite uniquement des équipements. L'aspect tactique sera détaillé dans le tome 2 (prochain dossier). Cordialement

      Supprimer
  17. salut à tous,
    je pars d'une hypothèse simple,
    petite tribu 2 adultes + 1 enfant maj + 1 petit chénapan
    la maman ne croit pas du tout à toutes ces discussions et ne veut pas en entendre parler.
    Mr est donc seul à gérer et part du principe qu'on reste à la maison qu'il défendra en cas de coup dure.
    si mode dégradé EDF - attaque des drapeaux noirs - nucléaires - migrants en mode attaque générale - élection qui ne plaisent pas(attention il ne reste que 5 mois) - si il faut sortir, il vaut mieux être léger en poids et visuel, donc en mode low profile, de la cartouche du cal12 ou 22lr( ce sont les plus répandues en France), de la flotte car quand ça claque il faut boire et des barres énergétiques, les dosettes de café et les briquets BIC sont d'excellents moyens de TROC pour tout - pour l'aspect tactique, remettez vous en forme tout de suite, les 5 mois seront bénéfiques, tablez sur 2 séances de 45 mn par semaine, votre coeur et vos muscles vous remercieront si vous êtes sédentaire - entraînez vous dés maintenant à regarder votre environnement, imposez vous des questions du type qu'est ce que je fais si ça se produit, par ou je passe, etc ... faites du drill à votre cerveau et peu importe l'âge. Si vous voulez habituer vos enfants, entraînez les avec du NERF, c'est pas cher, ça ne demande pas 25000 autorisations en pref et c'est ludique, par contre les enfants enregistrent bien, apprenez à travailler en colonne, ouverture d'angle etc ...bref je livre à la pelle car c'est inévitable, préparez vous il est déjà trop tard ( Charles Sannat) - prenez soin de vous

    RépondreSupprimer
  18. Salut à tous. Excellent dossier que je conseille fortement à tous les nationalistes et les patriotes sans exception.
    Un point que Pierre n'a pas mentionné et qui me semble crucial est celui du test de ses équipements. Je pense que nombreux sont ceux parmi nous sans expérience du terrain. Il est donc simple d'acheter un gilet tactique low cost à 20 euros de le garnir de cartouches et de se dire prêt à partir au carton. Si cela est peut être vrai pour celui qui veut simplement défendre sa maison, cela l'est beaucoup moins pour celui qui veut sortir sur le terrain. J'en ai aujourd'hui même fait la désagréable expérience. Après un ramping et 1 minute de corde de step, la moitié de mes cartouches étaient par terre. Donc j'en ai conclu que ce système qui va très bien pour faire du ball trap n'est absolument pas efficace en situation réelle. Je vais donc reconsidérer mes équipements.

    Donc Morale de l'histoire TESTEZ vos équipements tactiques au minimum en allant faire du sport avec !!! Sinon vous allez au devant de graves problèmes au pire moment.

    Amitiés et au plaisir de se retrouver un jour à nous battre pour la même cause.

    RépondreSupprimer
  19. Il reste peu de temps en effet c est triste a dire mais c est une réalité merci infiniment pour tous tes precieux conseils les temps a venir sont incertains et tres chauds si l économie explose barrez vous

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.