3 avril 2017

10 bonnes façons d'utiliser une pelle en survie

Je sais que beaucoup de survivalistes aiment les pelles et ne pourraient envisager un sac d'évacuation sans cet outil.

Sur le fond, ils n'ont pas vraiment tort. Même s'il y a certaines circonstances où la pelle ne serait d'aucune utilité, il en existe d'autres où un tel instrument pourrait sauver la vie ; ce n'est sans doute pas pour rien qu'elle fait partie du paquetage réglementaire de nombreuses armées de par le monde.

Qu'on le veuille ou non, " Shit happens " ; Ce jour-là, on pourrait regretter de ne pas avoir voulu s'encombrer d'un instrument pourtant lourd et volumineux...



Lorsqu'on en vient à la confection du sac à dos d'évacuation ou à la préparation au départ pour le Grand jour, on entend parfois la réflexion suivante : " On a pas besoin de pelle ; il n'y aura qu'à utiliser un bâton ou une pierre pour creuser le moment venu. Prendre une pelle est juste une perte de place et c'est trop lourd ".

Qu'en est-il en réalité ? Dans cet article, nous allons étudier les différentes hypothèses de survie où une pelle serait d'une indéniable utilité.

Les pelles militaires sont des outils de tranchée réellement importants et devraient être pris en compte lors de l'élaboration d'un sac d'évacuation. Dans tous les cas, vous devriez toujours avoir une pelle de l'armée dans votre véhicule, que vous soyez en train d'évacuer ou pour une simple escapade en famille le temps d'un weekend.


Historique de la pelle pour la survie


Depuis le temps des Romains, les pelles sont considérées comme des outils de guerre importants, la guerre étant la situation de survie ultime. Lorsqu'une légion romaine se rendait sur un nouveau territoire et devait installer un camp, elle creusait un fossé et fortifiait tout autour. Chaque fois qu'ils assiégeaient une forteresse, les romains creusaient au-dessous des fortifications dans le but de faire effondrer les murs ; ils étaient même réputés pour cela.

Je n'ai pas besoin d'entrer dans les détails sur l'utilisation de la pelle pioche pour creuser des fosses et des latrines dans les guerres du 20ème siècle. Tout cela est très bien documenté et tout le monde a entendu parler de guerres de tranchées. De nos jours, les soldats australiens et néo-zélandais sont encore appelés " diggers " (pelleteurs) depuis leur rôle dans la première guerre.


Diggers australiens sur le front français en 1918


Qu'est-ce qu'une pelle pioche militaire moderne ?


Les pelles pioches militaires sont des pelles " gonflées", de la même façon qu'on pourrait dire la même chose à propos d'un Unimog par rapport aux autres camions. Elles ont tellement de caractéristiques que la vraie question est davantage de savoir ce qu'elles ne peuvent pas faire que l'inverse. Bien entendu, leur fonction principale est encore de creuser des trous, mais elles ont énormément évolué et offrent depuis d'autres utilisations.

Ces pelles pioches sont très robustes, étant construites généralement en aluminium ou en acier. Elles sont légères (environ 1 kilo), et se replient de manière à pouvoir satisfaire aux exigences de quelqu'un qui voudrait l'inclure dans un sac d'évacuation ou la garder dans son véhicule. Nous allons en détailler les diverses utilisations, certaines étant évidentes, d'autres moins...


Les 10 utilisations de la pelle pliable dans une situation de survie


1. Creuser un trou peu profond en quelques minutes... et se cacher de l'ennemi


Sun Tzu, le célèbre philosophe chinois, a déclaré que " Toute guerre est basée sur la ruse ". Ne nous méprenons pas, si le chaos nous tombe réellement dessus, que les gens n'ont plus d'eau ni de nourriture, et que les criminels ne sont pas maintenus à distance par les forces de l'ordre, alors nous allons tous nous retrouver en zone de guerre.

Si les gens se transforment en zombies, et qu'ils viennent après vous et votre famille jusque dans la forêt, vous pourrez toujours creuser une tranchée peu profonde à la va-vite, sauter dedans et vous recouvrir de feuillages. De cette manière, vous pouvez vous dissimuler des étrangers de passage de manière très efficace. Vous pourriez même finir par y dormir si nécessaire. De là, vous pourrez attendre que le danger soit écarté, ou que le temps soit venu de frapper.

C'était une pratique très courante durant la guerre du Vietnam, et de nombreuses évasions ont réussi qui incluaient des tactiques similaires. De nos jours, chaque fantassin de l'armée soviétique porte une pelle. S'il est donné l'ordre de s'arrêter, il se couche immédiatement et commence à creuser un trou à côté de lui. En quelques minutes, il peut aménager une tranchée d'une vingtaine de centimètres de profondeur, dans laquelle il s'allongera de sorte à être protégé des balles ennemies.


2. Utiliser une pelle comme arme de derniers recours


Les pelles ne creusent pas seulement des trous ; elles peuvent aussi être utilisées comme armes. La plupart des pelles modernes offrent un côté aiguisé de sorte qu'elles peuvent servir de hache. Cela signifie que, si nécessaire, vous pourrez la balancer non seulement contre un arbre, mais aussi sur quelqu'un qui essaierait de prendre votre vie. De cette façon, elles sont aussi efficace pour couper la chair et les os...

Les unités de Spetsnaz soviétiques ont été les premières à s'entraîner pour le combat à la pelle. Certains en ont fait même leur spécialité, et il faut bien reconnaître que leur expertise est carrément bluffante. Bien entendu, cela nécessite un sérieux entraînement, mais le résultat est bien réel. A présent, il est courant que les forces de commandos partout dans le monde soient formées pour combattre avec cet outil.


video


Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands et les Soviétiques ont utilisé des pelles de tranchées en combat rapproché. Un tel outil peut servir à pousser aussi bien qu'à hacher, comme une mini hache d'armes (vous connaissez certainement la hache d'armes que l'on voit sur les images de la garde suisse). La hache d'armes était le summum des armes de combat rapproché jusqu'à l'avènement de la poudre à canon. La raison est simple, elle avait une bonne portée, pouvait aussi bien poignarder que hacher, et pouvait également servir de marteau/masse pour porter des coups mortels aux chevaliers revêtus d'une armure. Une lance ne peut que poignarder, une hache, seulement couper. C'est pourquoi un outil de tranchée qui peut faire les deux est une arme pratique.


3. Enterrer les morts avec une pelle de tranchée


Certes, l'hypothèse n'est pas très réjouissante et personne aime y penser, mais si le chaos nous tombe sur le coin de la figure, alors nous allons forcément nous retrouver dans une situation où il faudra enterrer quelqu'un. Espérons seulement qu'il s'agisse d'un malfaisant et non pas d'un membre de notre propre famille. On pourrait toujours l'incinérer, ce qui est encore plus dégueulasse. Beaucoup de gens refusent la crémation, ou ne voudraient pas être incinérés.

D'une manière ou d'une autre, vous devrez vous débarrasser du ou des corps, ou partir ailleurs. Je n'ai pas besoin d'entrer dans les détails à propos des maladies qui peuvent être transmises par un cadavre en train de pourrir, sans parler des problèmes psychologiques de savoir qu'un mort se trouve tout près de notre lit... Il faudrait une éternité pour creuser une tombe suffisamment grande sans l'aide d'une pelle. Non seulement vous pourriez vous mettre en danger en restant trop longtemps dans les environs immédiats d'un cadavre, mais, de la même manière, en prenant trop de temps à découvert pour creuser une fosse.


4. Creuser des latrines


Ce ne sont généralement pas les grands ravageurs (qu'ils soient humains ou animaux) que vous récolterez si vous ne creusez pas de latrines, mais les petits : microbes, parasites, maladies... Si vous n'aménagez pas un assainissement approprié, vous courez le risque d'attirer les insectes porteurs de germes pathogènes. Une fois infecté, vous entrez dans un monde de douleur... L'option pour des latrines de camp est beaucoup plus hygiénique, surtout si vous recouvrez vos déchets de manière à ce que les insectes ne les envahissent pas, et répandent éventuellement quelques saloperies dans les airs.




5. Couvrir ses traces


En enterrant vos déchets ou vos restes, vous serez beaucoup plus difficile à traquer dans le cas où quelqu'un soit à votre poursuite. A cet effet, rien ne vaut une bonne pelle ; elle vous permettra de dissimuler facilement toute trace de passage.


6. Eviter les infections dues aux coupures


Vous êtes beaucoup plus susceptible de vous couper ou d'être mordu par quelque bestioles si vous ne portez pas de gants ou que vous creusez un trou avec vos mains. Il pourrait y avoir des araignées, serpents ou autres cachés à l'endroit que vous essayez de dégager. Au plus vous garderez vos mains éloignées de cet endroit, au plus vous serez en sécurité.


7. Des feux de camp plus sûrs


Si vous vivez dans une zone sèche où les feux de forêts sont fréquents, il est toujours préférable de creuser un trou pour un feu de camp et de nettoyer la zone environnante. De cette façon, le feu sera beaucoup moins susceptible de se propager. Un trou a également l'avantage de protéger le foyer d'un trop grand vent, et, par la même occasion, d'une vue directe (attention aux fumées). Cela signifie également que vous brûlerez moins de bois (donc moins de " corvées "). Tout ce qui peut économiser l'énergie dans une situation de survie est bon à prendre. Il suffit de s'assurer que le trou creusé ne se trouve pas à proximité de racines, car les incendies peuvent commencer à partir de là ; le processus peut prendre plusieurs jours, mais ces choses arrivent réellement.


8. Dégager un véhicule embourbé


C'est une évidence, qu'il est toujours bon de rappeler. Si vous avez à évacuer vers votre base de repli, ou que vous devez échapper à des gens ou à la civilisation, la dernière chose que vous voudriez qu'il arrive serait de rester coincé avec votre véhicule sur un mauvais chemin de campagne. Dans ce cas, une pelle peut servir aussi bien à creuser qu'à remblayer sous des roues embourbées.




9. Une pelle comme rame


Si vous avez à traverser une rivière, un étang ou autre dans l'urgence, et que vous n'avez pas le temps de fabriquer des rames pour votre embarcation, vous aurez toujours la possibilité d'utiliser votre pelle à cette fin. Vous pouvez la fixer solidement à une branche pour obtenir une meilleure portée si nécessaire.


10. Débuter un feu


Le feu est l'un des éléments les plus importants lorsqu'on passe en mode survie, forcé ou pas. Certains modèles de pelles incluent une barre de magnésium - firesteel - que l'on peut utiliser à cet effet.

Ces dix manières d'utiliser une pelle militaire ne sont pas les seules. Il en existe beaucoup d'autres, que la pratique et les nécessités du moment seront à même de vous enseigner. De manière générale, on pourra compter sur une pelle de survie pour :

- Marteler
- Ouvrir une bouteille ou un bocal
- Découper
- Creuser
- Comme ancre
- Comme un crochet
- Comme un pic
- Comme grappin pour escalader
- Comme machette pour éclaircir la végétation
- Pour creuser des passages
- Pour enterrer des déchets
- Comme une arme de défense
- Pour creuser des foyers enterrés
- Comme tuteur lorsqu'on aménage un abri
- Pour éteindre un feu
- Pour retirer des clous
- Comme unité de mesure (certains modèles ont un côté gradué)
- Comme un outil de forçage (pour ouvrir les portes et fenêtres fermées)
- Etc.

A vous de juger à présent, en fonction de tous les éléments que nous venons de mentionner, si l'achat d'une pelle militaire/tactique vous paraît être un bon investissement, digne de figurer dans votre paquetage. Car si le poids de cet équipement en particulier n'est pas rédhibitoire, ce seront autant de centaines de grammes qui s'ajouteront au reste. Cependant, il faut reconnaître que c'est le genre d'instrument qui, suivant les circonstances, peut transformer une situation de survie d'un scénario catastrophe à un autre de productivité...

28 commentaires:

  1. L'amour c'est comme le jardinage; ça comence par des pelles et ça finit par des rateaux.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un gosse qui va à l'école, mais ce jour là, il a une tête énoooorrmmme, (une grosse tête quoi!). Donc, quand il arrive à l'école, tous les autres enfants vont le voir:"
    Ben dis donc, qu'est-ce qui t'es arrivé? t'en a une tête aujourd'hui!
    Le petit garçon de répondre:
    - Ben c'est hier, j'était dans mon jardin, et y avait une guêpe. Les autres gosses:
    - Oh l'autre hé, c'est pas une guêpe qui t'a fait une tête pareille!!
    - Ben non, c'est mon père, il avait une pelle..."

    RépondreSupprimer
  3. Une pelle ALICE est bien, mais pour un usage courant, une simple pelle de jardinière suffit: feuillée, foyer...
    cc

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Très utile une petite pelle ; j'en ai très souvent une avec moi (sf au bureau bien sur )...j'ai opté pour une pelle Glock c'est pas mal(il y a la même chez SOG ). Le prix est parfois élevé faut bien chercher. Il y a bien sur d'autres modèles avec d'autres performances et prix . Je pense qu'il faut choisir selon son mode de vie et ses besoins c'est comme le couteau suisse. Bien à Vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serions-nous 2 avec le même pseudo?
      Le commentaire précédent n'est pas de moi!

      Supprimer
    2. Sans doute ,c'est le hasard........et puis c'est un prénom courant et bien français que je porte depuis bientôt 50 ans.De toute manière mes commentaires sont "paisibles" donc......
      Bien à Toi Cher pseudo

      Supprimer
    3. Rassure-toi, je n'ai rien à reprocher à ton commentaire. Simplement, je suis surpris parce que je pensais que le système n'acceptait pas que deux personnes adoptent le même pseudo. Ce qui ne va pas aider à s'y retrouver...
      Bien à toi aussi, donc

      Supprimer
    4. En effet c'est curieux. Etant donné que c'est la première fois que j'écris un commentaire sur ce site j'en déduis logiquement que je suis" arrivé" le dernier je vais donc modifier mon pseudo afin d'éviter toute confusion à l'avenir. Bien cordialement

      Supprimer
    5. Salutation vous deux !
      Et moi qui ai l'habitude de commenter en anonyme sans mettre mon prénom, Francois.
      cela va ajouter a la confusion si je m'y met
      Au fait comment vous comptez creuser un trou avec un glock ?
      Ou bien j'ai mal compris, user des balle de pistolet juste pour creuser ? ou bien j'ai vraiment mal compris

      François

      Supprimer
    6. Francois, on peut faire la différence en cliquant sur le pseudo, cela amène à une page différente.
      François, j'ai déjà vu ta signature, tu mets une cédille, contrairement à nous.

      Supprimer
    7. Bonjour,
      Il s'agit d'une pelle fabriquée (et conçue ?)par Glock.
      Légère ,solide ,compacte . Il semblerait quelle soit en dotation dans l'armée autrichienne. Après avoir eu plusieurs modèles de pelles pliantes, je trouve que cette version est vraiment bien par rapport à mon mode de vie actuel. C'est un outil pas prévu pour creuser dans la roche........et je n'ai pas d'actions chez Glock.
      Bien Cordialement
      François l'anonyme

      Supprimer
    8. art c est l invasion des François...ok je sors😊

      Supprimer
  5. Super article merci Pierre
    Perso j'en ai toujours une dans la voiture et prêt du sac d'évacuation.
    Dans la vidéo il utilise le systema qui est un très ancien art martiale russe peu connue dont l'efficacité n'a rien a envié à ceux plus connue venu d'orient, ni dans philosophie, ni dans son approche guerrière.
    L'armée russe n'en n'utilise qu'une infime partie. Il se pratique avec n'importe quelles armes le corps, les armes banches ou armes a feux. Il est basé sur la défense et la riposte...et le "moindre effort" il reste spectaculaire dans sa simplicité...j'adore ;) il convient très bien au femme également.
    Merci pour cette article la pelle pour ma part est essentielle; Dans un groupe, il en bon d'en avoir une pour 2 personnes au mini.



    RépondreSupprimer
  6. D'ou l'expression"un bon coup de pelle...dans ta gueule"...8-) sinon pour rester dans le sujet,les pelles british,avec le côté pioche déployable,sont très "gaillardes",celles là sont dignes de servir de pied de biche de fortune,par contre,des pelles récentes,en alu,comme citées ci-dessus,sont des merdes en barre à mon goût,qui ne feront que vous allourdir le paquo' pour rien ,vu qu'elles ne résisteront pas à un usage intensif ou "non conventionnel";un ptit lien pour la pelle britaine:https://www.asmc.fr/Outillage/Outillage/Outillage/Pelles/Bche-pliable-BW-avec-tui-p.html sinon,une bonne pelle terrass' customisée "maison",avec un manche en t raccourci et une pointe accentuée à la disqueuse,ca le fait pour encore moins cher et au moins,à chaque pelletée,t'en embarque un paquet comparé aux ptites pelles modernes.jeannot

    RépondreSupprimer
  7. bien l'article j'ai eu l'occasion d'utilisé une pelle US pour autre chose en Afrique. Le déminage ...

    RépondreSupprimer
  8. Il faut effectivement faire attention à la qualité de la pelle-pioche lors de l'achat.
    En particulier le système de verrouillage en mode pelle ou en mode pioche.
    Pour ma part, après plusieurs tests, la fermeture la plus efficace est celle de la virole avec écrou de blocage entourant le manche du type US44.
    Mieux vaut acheter une pelle militaire simple en acier dans un surplus qu'une pelle multifonction en aluminium qui plie au bout de trois mouvements. Pour quasiment le même prix, la différence sera là et c'est cette différence qui est essentielle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact Von Piikkendorf et a condition de percer un trou traversant au dessus de l'écrou de serrage pour y passer une clavette ,autrement à l'usage ça se dévisse tout seul et c'est d'un chiant!! et quand par bonheur ça se bloque ça ne se dévisse plus pour plier le bazar pour peu qu'il y ait un peu de boue ou de poussière ,à la limite mieux vaut la garder ouverte et bloquer l'écrou à mort,cela dit ce sont les plus résistantes à l'usage

      Supprimer
  9. Salut à toutes et à tous,pour rebondir aux coms de Von Pikkendorff et Janus concernant le mécanisme de verrouillage mode pioche ou pelle,le modèle que j'ai cité ci-dessus possède un système de verrouillage linéaire,c'est à dire,un gros axe perpendiculaire aux têtes d'outils,monté sur ressorts;ce système ne flanche pas,après lui avoir fait subir les pires outrages en creusant(chez moi c'est qu'un cailloux),planté des piquets en tabassant dessus comme un gros lourd,faire levier pour sortir des gros cailloux et bien,rien à redire,toujours op;franchement je recommande un modèle de ce genre à ceux qui voudraient acquérir une ptite pelle pliante.jeannot

    RépondreSupprimer
  10. Ah! la misère des pelles pliantes ! Plus jamais! j'en ai cassé deux.
    La virole reste coincé, l'axe de rotation de la pelle sur le manche est un point d'extrême faiblesse lors des manipulations "rudes"
    J'en suis venu à utiliser les pelles de tranchées fixes avec le manche court et recouvert sur la moitié de sa longueur par le métal
    (modèle pelle de tranché russe) Je leurs ai TOUT fait subir(hache, marteau, pied de biche,Pic, arme de lancer) et elles n'ont jamais bronché, je n'en ai cassé aucune.

    DesRoches

    RépondreSupprimer
  11. on peut aller se faire cuire des oeufs au plat sur une pelle

    RépondreSupprimer
  12. Oh my godness !!! Je suis tombé par hasard sur cet article en me baladant sur le net (article qui a dû être associé à des recherches faites sur comment tuer des gens à coup de pelle sans m'abîmer les mains pour enterrer le cadavre histoire de ne pas être mordu par le serpent que je viens de DECAPITER avec ma superbe pelle) et moi aussi je m'appel François !!!
    salut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut François alors comme ça toi aussi tu aimes décapiter les trucs à coup de pelle ?

      F.

      Supprimer
  13. Bonjour, quelques éléments sur les pelles, les tomahawks et les machettes.

    La pelle Cold Steel (32€) est une réplique de pelle russe à manche fixe.

    http://www.coutellerie-tourangelle.com/cs92sf-cold-steel-special-forces-shovel-xml-897_900_961-730.html

    Utile sur le terrain pour monter un camp (découpe et équarrissage du bois), planter les piquets, creuser, et autres travaux de terrassement légers.

    Bon c'est un peu lourd, encombrant à la ceinture (touche le sol dans les desc
    entes de pentes raides, ou quand on met un genoux à terre), donc à porter plutôt sur le sac.
    Le manche a tendance à tourner quand on frappe du plat en étant pas dans l'axe (comme marteau pour les piquets par exemple), donc ajouter un grip autocollant par exemple.

    Sinon on a un bon bout de métal au bout d'un manche robuste, plus rassurrant qu'un couteau pour mettre une menace à distance.

    Les bushcrafteux aiment les customiser (réduction de la lame et du manche, modification du profil, affutage différents selon les côtés pour remplacer une hâche (affutage grossier et durable) et un couteau (affutage plus fin et plus tranchant mais fragile), différentes sortes de port et d'étui - kydex par exemple.

    Si on ne dispose que d'armes blanches, on peut la combiner avec un tomahawk de type sog ou cold steel (testé pour ouvrir des murs en parpaing et des porte en tole fine), et un couteau bushman cold steel (peut se monter sur un manche pour faire une lance).

    https://www.sogknives.com/tactical-tomahawk-polished-clam-pack.html

    http://topknifereview.com/cold-steel-bushman-survival-knife-and-spear-review-and-demo/

    Pour l'usage en combat on peut se baser sur le systéma ou le kali qui sont spécialisés dans l'usage des armes blanches.
    https://www.youtube.com/watch?v=KOMYdnxl1oE
    https://www.youtube.com/watch?v=m7Ki-J8ykOY

    Les avantages de la pelle comme du tomahawk sont l'allonge, les différents angles possibles selon les parties de l'aoutil (trancher, piquer, écraser, et la capacité d'accrocher et de crocheter les membres de l'adversaire), la capacité d'utiliser le manche pour appliquer des clés et des saisies.

    Le tomahawk peut parfois être transporté en deux parties (manche et lame) utilisables séparément ou assemblées.

    Bon sinon une petite machette genre tramontina (tient en entier dans un sac à dos en format 50 cm)
    https://www.trancheemilitaire.com/pelle-outillage/1249-machette-tramontina-26621.html

    ou un barong plus orienté combat (à cause du manche, et de la forme de la lame)

    http://www.coutellerie-tourangelle.com/cs97bam18s-cold-steel-barong-machete-xml-897_900_438_439-13394.html

    pour l'usage du barong
    https://www.youtube.com/watch?v=Q5ltL33ClKk

    Une des rolls du tomahauk et des couteaux tactiques

    https://www.youtube.com/watch?v=VyWBvMorZJs&spfreload=5

    Merci à Pierre pour ce rappel sur les outils qui ont fait leur preuve à toutes les époques.

    RépondreSupprimer
  14. Excusez-moi, mais penser creuser des trous est une chose, le faire est une autre. il y a des régions où la terre est facile, mais dans le sud-est, surtout l'été, la terre c'est du béton ! La seule option pour creuser un trou est la cartouche agricole. On y cultive surtout les cailloux !.
    Durant le 1ère guerre mondiale, le sol était bien gras et meuble, surtout après que les obus l'ait retourné 50 000 fois. Rien de comparable au survivaliste du Var par exemple...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour anonyme du 7 9.37,en effet heureusement que la pelle a d'autres usages que faire des trous pour se cacher rapidement ,chez moi c'est tout pareil du tuf a 15 cm sous ce que certains ne qualifieraient même pas de terre et pour planter c'est apport de bonne terre de la vallée, et marteau piqueur et cartouche agricole pour creuser avant!!!les asperges et autres artichauds faut pas y compter.Pour trimballer tout ce matériel il suffit de voir comment étaient chargés les pionniers allant vers l'ouest aux Us et à ce propos nous parlons tous de véhicules, mais il sera plus discret et plus simple de revenir aux anes ,bourrins et autres lamas se nourrissant sur le pays que la bête a gaz oil pour porter le barda et qui pourrait faire un repas en désespoir de cause,les Roms avaient toujours à l'arrière des roulottes des poules en cage pendant les trajets libérées à l'étape

      Supprimer
  15. Juste pour vous dire que si la mignone au M16 (en photo du site) veut bien me rouler une pelle de survie .. je suis pas contre ! ;)
    Chibani

    RépondreSupprimer
  16. Astuces peu couteuses et excellents usages ! Merci Pierre pour ce partage auquel nous ne pensons pas toujours- Elizabeth

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.