24 décembre 2021

Pourquoi ça va être très dur...

 Des soldats bien de chez nous...



Quelques vidéos pour clore cette année 2021, et se préparer psychologiquement à la suivante. 


La première, à visionner sans modération, volume à fond. C'est LE "booster" de saison recommandé par Survivre au Chaos en cas de déprime ou de grosse fatigue, avec une musique à réveiller les morts. Ce qui se fait de mieux dans ce domaine à l'heure actuelle.

100 % pur jaune, de l'ordre, de la rigueur, de la discipline : les geishas 2.0 à l'assaut de l'Occident. En ce qui me concerne, c'est quand elles veulent...




Retour à Paris, place des Baltringues : couleurs improbables, gueules de Frankenstein... "L'exception Française", probablement. Prévoyez tout de même une bassine à proximité, au cas où vous viendrait l'envie de gerber.




Vous avez pigé ? Allez, on en remet une couche.
Je me disais qu'avec un petit effort, on arriverait peut-être à ça. Mais bon, pour ce qui nous concerne, y'a quand même du travail...




Dans le même style, bien que plus fouillis, un état-major pas très loin de chez nous qui doit recruter dans les mêmes agences de mannequins...


Sérieusement les gars, comment pourrait-on décemment se battre contre ça ? Pour moi, le choix est fait, ce sera au plus la résistance passive, sinon l'accueil à bras ouverts...


Les amis, cherchez pas, on n'a aucune chance, même contre leurs gonzesses. Ils n'auront même pas besoin d'envoyer leurs Tigres ou leurs Spetsnaz...

51 commentaires:

  1. Les femmes sont l'avenir de l'homme ,je n'ai jamais envisagé de devoir me battre contre le Bolchoï,surtout le corps de ballet a cette solidarité et cette tenue au combat ,mais une simple bande de vieilles femmes suffirait a balayer la poussière qu'est devenue notre civilisation;le père fouettard armé d'une seringue cette année a mis 90% de la population a plat ventre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et maintenant il a décidé de nous emmerder jusqu'au bout

      Supprimer
    2. une envelope (en franchise postale pour l'élysée) pour ses étrennes et pas du virtuel de la vraie bouse de gueux

      Supprimer
  2. Je sais pas si tu as remarqué mais les femmes qui défilent sont Ukrainiennes, pas Russes. Drapeau bleu du ciel et jaune des champs de blé sur les uniformes ou dans les cheveux. Et je confirme, l'Ukraine c'est "classe mannequin". A peine croyable la beauté des femmes de la bas. Mais définition d'un copain qui lui aussi est avec une femme de la bas: "Le look c'est pretty woman, mais pour le reste ces femmes c'est Universal Soldier".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, il s'agit bien d'un défilé à Kiev sur Khreschatyk. La remarque de votre ami est tout à fait pertinente aussi...

      Supprimer
    2. Bonjour les Amis. Je confirme le commentaire d'anonyme à 09:52 en précisant qu'il s'agit d'étudiantes en première année d'une université militaire Ukrainienne. De plus, toutes savent préparer le Bortch comme des chefs !!!! Mon ex épouse (Russo-Ukrainienne) m'a toujours mis plusieurs secondes d'avance dans la tronche, au démontage/remontage de l'Ak-47 ! ha la la, pauvre France. Mais "haut les coeurs". Paka, Didier.

      Supprimer
    3. Ces superbes femmes ukrainiennes manient l'AK et le charme du cobra royal.
      Pas sûr du tout qu'on puisse tirer un coup en véritables patriotes franchouillards! Y'a pas qu'la vue qui baisse...On a tellement d'absences!
      Les mirlitons de notre puissante et grande nation défilent pour "Plus moche la vie"! Même Robert Lamoureux n'aurait pas osé cadrer sur de telles beautés à l'énergie, la détermination dans ce défilé hautement chimérique de notre grande et vaillante soldatesque.
      Il ne nous reste plus qu'à désarmer l'ennemi par la rigolade, nos pantomines ! Vous croyez que ça peut marcher au pays du Grand Guignol ?
      Sinon, on est kaput...
      Pitain, faut j'aille aux gogues! Je me pisse dessus de rire!
      Que voulez-vous, les films d'épouvante me font toujours cet effet !

      Supprimer
    4. en tout cas la Royale essaye. L'Auvergne, bâtiment de lutte ASM vient d'accoster à Odessa ( https://ua.ambafrance.org/Escale-de-la-fregate-Auvergne-de-la-Marine-nationale-francaise-a-Odessa ). Aller chatouiller l'Ours Russe pour faire plaisir aux USA en leur montrant nos capacités ASM après qu'ils aient coulé notre contrat avec l'Australie. "La France, tu fous le camp".

      Supprimer
  3. ...Et vous entendrez des guerres et des bruits de guerres; [mais] prenez garde que vous n'en soyez point troublés ; car il faut que toutes ces choses arrivent; mais ce ne sera pas encore la fin.
    Car une nation s'élèvera contre une autre nation, et un Royaume contre un autre Royaume; et il y aura des famines, et des pestes, et des tremblements de terre en divers lieux. Mais toutes ces choses ne sont qu'un commencement de douleurs.

    Alors ils vous livreront pour être affligés, et vous tueront; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon Nom.
    Et alors plusieurs seront scandalisés, et se trahiront l'un l'autre, et se haïront l'un l'autre. Et il s'élèvera plusieurs faux prophètes, qui en séduiront plusieurs. Et parce que l'iniquité sera multipliée, la charité de plusieurs se refroidira. Mais qui aura persévéré jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé. Et cet Evangile du Royaume sera prêché dans toute la terre habitable, pour servir de témoignage à toutes les nations, et alors viendra la fin.

    Or quand vous verrez l'abomination qui causera la désolation, qui a été prédite par Daniel le Prophète, être établie dans le lieu saint, (Que celui qui lit [ce Prophète] y fasse attention.) Alors, que ceux qui seront en Judée, s'enfuient aux montagnes. Et que celui qui sera sur la maison, ne descende point pour emporter quoi que ce soit de sa maison. Et que celui qui est aux champs, ne retourne point en arrière pour emporter ses habits. Mais malheur aux femmes enceintes, et à celles qui allaiteront en ces jours-là. Priez que votre fuite ne soit point en hiver, ni en un jour de Sabbat. Car alors il y aura une grande affliction, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis le commencement du monde jusques à maintenant, ni il n'y en aura plus de telle...

    ...Veillez donc; car vous ne savez point à quelle heure votre Seigneur doit venir. Mais sachez ceci, que si un père de famille savait à quelle veille de la nuit le larron doit venir, il veillerait, et ne laisserait point percer sa maison.C'est pourquoi, vous aussi tenez-vous prêts; car le Fils de l'homme viendra à l'heure que vous n'y penserez point.

    Qui est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur tous ses serviteurs, pour leur donner la nourriture dans le temps qu'il faut? Bienheureux est ce serviteur que son maître en arrivant trouvera agir de cette manière. En vérité je vous dis, qu'il l'établira sur tous ses biens. Mais si c'est un méchant serviteur, qui dise en soi-même : mon maître tarde à venir; Et qu'il se mette à battre ses compagnons de service, et à manger et à boire avec les ivrognes; Le maître de ce serviteur viendra au jour qu'il ne l'attend point, et à l'heure qu'il ne sait point. Et il le séparera, et le mettra au rang des hypocrites; là il y aura des pleurs et des grincements de dents...

    Joyeux Noël.

    In Hoc Signo Vinces, Deus Vult.

    Etienne

    RépondreSupprimer
  4. Et c'est bien ce que les Khazars veulent faire ces fous délirants pensent qu'en provoquant le chaos et la fin du monde ils obligeront leur "messie" à venir régler ce léger problème ,le rabin Jacob Frank a créé un shisme au sein des juifs (en général) pour prêcher cette idiotie,c'est le volet religieux que je n'ai pas donné dans mes écrits précédents,il faut lire ,cela étant dit "vous ne saurez ni le lieu ni l'heure" il n'y a pas besoin d'être prophète pour le savoir.J'ai banni le mot croire de mon vocabulaire car il est lié a tout les massacres quels qu'ils soient,souhaitons que ces temps ne surviennent pas en attendant croyez d'abord en vous en cette nouvelle année qui vient et restez avec vos proches c'est le plus important

    RépondreSupprimer
  5. Il est propheties qu'à la fin des temps , certains , éclairés parmi d'autres, se lèveront pour prophétiser à leur tour.
    Bienvenue au club , Janus.
    La concurrence est toujours saine.
    Joyeux Noël et meilleurs vœux.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  6. Taquin Vianney ,je ne prophètise rien ,je me contente d'observer et de transmettre a chacun d'en faire ce qu'il veut.N'ayant que mon certificat d'étude primaire je suis resté primaire et n'ait pas les qualités intellectuelles suffisantes pour faire partie de l'élite de l'ésotérisme,alors je suis resté au premier degré tout content d'être arrivé là,j'ai une vision très Nietzschéenne dans mes actions ,pour un oeil les deux yeux pour une dent toute la bouche et vision encore pragmatique dans mes réflexions,celle de Ventura" un barbu c'est un barbu ,deux barbus c'est deux barbus trois barbus c'est des barbouzes "et j'espère bien ne concurrencer personne alors avec un peu d'avance :Pace y salute "

    RépondreSupprimer
  7. L’Espoir

    C’était une belle nuitée d’hiver, toute emmitouflée d’une neige tendre et profonde. La plaine était presque infinie et totalement uniforme. Elle reposait, étale.
    Si d’aventure, un étranger se fût égaré dans le pays, il n’y aurait point vu d’arbres ou de cheminées fumantes ; il n’y aurait point repéré les signes tant variés de la vie.
    Ni bâtisses, ni routes, ni aucune autre démonstration d’activité…
    Les constellations épinglées rivalisaient de fraîcheur. Elles étiraient l’éternelle portance de leur voilure, qui du Cygne, qui du Taureau, qui de Persée, qui du Scorpion, qui de toutes, sublimes; et traçaient leurs arabesques certaines.
    Le Berger, énervé à la belle étoile, guidait de son bâton les pas de l’égaré importun.
    C’est comme si l’essence même de l’atmosphère ne vibrait en cet endroit qu’en ondes imperceptibles, comme si les forces du vent eussent été boutées hors de ses frontières, comme le ventre d’une mère qui protège son enfant.
    La sérénité s’y était empierrée, elle s’était arrondie, dansantes volutes, éthérés bergers consensuels.

    C’était une belle nuitée d’hiver.
    Nous venions, nos compagnons et moi, de franchir les barbelés de nos villes, chassés par la misère, les ventres creux, les hoquets insoutenables de nos femmes, de nos enfants ; usés par le chaos de la Grande Guerre qui ravageait les mondes.
    Là-bas, chez nous…? La neige est boue, les visages sont figés derrière des yeux qui ne savent plus pleurer.
    Les mains qui se tendent reçoivent pour toute obole une volée de coups, elles se font poings levés ; les derniers nantis assènent leur mépris aux plus pauvres ; ils éructent leurs peurs, leurs colères.
    Ils ont fini par se haïr, haïr l’ignoble pente qui mène aux exclus.
    Là-bas, chez nous… ? Les hommes s’entre-dévorent, les mains calleuses ou encore belles ne caressent plus, elles s’abattent. Les pieds, nus ou lourdement chaussés, écrasent les visages au bas du glacis.
    Le rouge s’étend, la vermine ronge.
    Là-bas, chez nous… ? C’était hier, ce ne sera plus jamais demain. Nous l’avons juré…
    Au devant de la grande plaine, nous avons couché nos corps fatigués.

    Les bergers ont levé leurs fils laineux ; nous nous sommes embobelinés.
    Le soleil est encore pâle et se masque des déflagrations incendiaires, là-bas dans les villes guerrières.

    Les années se sont succédées ; la neige, depuis longtemps, s’est soumise aux lois des saisons.
    L’herbe est venue, la nourriture est abondante.
    Ici, dans notre plaine, nous élevons, nous cultivons ; les rares chevaux que nous y avions amenés ont eux aussi eu des enfants. Ils labourent notre terre, alimentent notre peuple. L’eau est fraîche, suave.
    Nous avons interdit toute mécanisation et punissons de mort ceux qui oseraient enfreindre les règles établies.

    Là-bas, chez nous… ? C’était hier, ce ne sera plus jamais demain.
    Nous l’avions juré. Nous avons gagné.
    De la terre qui continue à se consumer, là-bas, les lueurs folles se font plus rares ; les vents brûlants ont assagis d’autres hommes. Ils gonflent aujourd’hui notre peuple, ensemencent leurs compagnes.

    Commencé en l’An 1999

    Mon fils est presque un vieillard, mon épouse s’est éteinte il y a quelques mois et je suis heureux, en ce jour, de la rejoindre.
    Le peuple m’a confié l’illustre et difficile tache de raconter l’histoire, notre histoire ; celle qui ne doit pas s’oublier et que les garçonnets et fillettes apprennent tour à tour.

    Dieu les garde !

    Achevé en l’An 2049

    *L’espoir, c’est ce qui vient plus tard, bien plus tard, lorsque l’on a tout perdu et que la vie, forceps sans état d’âme, nous fait accoucher d’un renouveau tourbillonnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. superbe texte .....d'une force et d'une vérité et d'un futur si proche hélas ... je lisais en pensant a mes deux petites filles ....
      le monde que j'ai connus est terminé .

      Supprimer
    2. Heureux, didier, que ce texte vous parle et donc vous plaît!
      Merci pour votre commentaire.

      Supprimer
  8. Souhaitons effectivement que ces temps ne surviennent jamais, car la chute va etre rude par rapport à nos conditions de vie d aujourdhui.
    Cela dit, il arrive que les propheties soient modifiees par la priere d un petit nombre, c est dejà arrivé par le passe. Dieu est misericorde et peut changer ses plans à tout moment. Bon, si on regarde la situation aujourd hui, il est certain que la direction prise par les humains n est pas la meilleure qui soit.

    RépondreSupprimer
  9. C'est effectivement le moment d'avoir la Foi, intense, inébranlable, en ce en quoi en croit, en ses forces et celles que l'on nous accordera, et en l'amour de nos proches .... Biz de Noel et joyeux Noël, buvons et festoyons si possible et tant que possible :) ELizabeth

    RépondreSupprimer
  10. Mais ca arrive et tres vite car nos politiques occidents sont des voleurs et des Couards

    RépondreSupprimer
  11. Chaque pays a l'armée qu'il mérite...
    Quand on est fier de son pays et qu'il le vaut, alors même des jolies filles sont contentes de s'engager.
    Quand le pays et les habitants sont en déliquescence, et que l'armée devient une voix de garage pour les baltringues, comme en France, alors on a ça...
    J'ai des copains dans l'armée, la police et la gendarmerie. Ils n'y sont plus que pour pouvoir "crouter". On leur a pris le feu sacré à force. Ils n'y croient plus.

    RépondreSupprimer
  12. Male il bonjour.
    J'ai des copains dans l'armée , la police et la gendarmerie. Ils n'y sont plus que pour pouvoir " croûter" . On leur a pris le feu sacré à force. Ils n'y croient plus.
    Cependant ils continuent d'exécuter......
    Ok.
    Je ne leur jette pas la pierre , certes, mais de la à leur faire confiance !
    Je reprendrai quelques lignes de mon commentaire ancien : " un inspecteur divisionnaire de la BRB m'avait proposé un luger d'artillerie , étui, chargeur rechange , mums.
    J'ai pris conseil avec un rédacteur de l'époque de la revue bien connue Raids, un qui s'y connaissait personnellement dansledegre de confiance que l'on pouvait accorder , lui même capable du pire, profiteur en diable, il m'a dit : un gendarme c'est un militaire , s'il se positionne , il prend des risques,s'il perd il paiera, il le sait , c'est un couillu, un policier par contre te dénoncera si son sort est en jeu et pour sauver administrativement sa peau.
    Dont acte .
    J'ai refusé l'offre .
    Comme une autrefois, une mat 49 par un inspecteur, une autre fois encore une kalash par un lieutenant de CRS., ancien militaire recasé dans les FDO.
    Vianney, vos fréquentations me surprennent , vos propos , je ne comprend plus.....!
    Eh! Oui, j'étais ( plus ) jeune , encore confiant dans les mots devoir, honneur, fidélité, confiance, etc, je vous passetout le reste.
    Quelques individualités ( 5% , 10 % , loi de Milgram ) pour dédouaner les 90% restants , chacun sa Croix.
    Comme disait un gentil GM sur ce blog , mélanger les torchons et les serviettes , oui pourquoi à condition de faire le ménage.....
    Mes commentaires sur les FDO ne sont pas destinés en premier lieu aux 5% ou 10% , même si la matiere première des dits commentaires est prise dans la responsabilité collective des FDO dans leur ensemble.
    Identifier un individu, un homme ou femme, à son uniforme, à son statut, et non à ses qualités propres, je ne m'abaisserai jamais à cela par contre à ses actes ou ses dires , alors la sans l'ombre d'une hésitation.
    Ce commentaire en souvenir des précédents que nous avons eu l'occasion d'échanger courtoisement et plaisamment sur ce blog, à l'occasion d'examen des mérites comparés sur des PA si ma mémoire est bonne.
    Joyeux Noël & Meilleurs vœux.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Vianney,
      je n'ai pas parlé de confiance. Juste qu'ils se sont engagés par conviction et/ou par idéal. Et il ne leur en reste plus guère.

      Quant au fait qu'ils obéissent, tout à fait d'accord, ils font leur boulot pour "crouter". Je ne leur jette pas trop la pierre, à mon niveau, j'enverrai bien quelques clients se faire pendre ailleurs, mais moi aussi, je dois "crouter"...

      Je me garde toujours en mémoire une phrase du film "les ailes de l'enfer" avec Nicolas Cage quand il s'agit de confiance: il n'y a que deux hommes en qui j'ai confiance. Le premier, c'est moi. Et le deuxième, ce n'est pas vous.

      Dans les exemples que tu cites, la seule manière d'avoir un semblant de confiance, c'est lorsque l'autre est aussi "mouillé" que toi et qu'il ai autant à perdre. Et encore...

      Enfin, dans ce registre, je dirai que pour qu'un secret soit bien gardé, le nombre de personnes qui peuvent être au courant, c'est toi, et uniquement toi. Qui a vécu les affres et déconvenues d'une séparation me comprendra.

      Excellente mémoire effectivement, je n'ai pas changé, toujours PA tout métal (et pourtant j'ai essayé du Glock, mais rien à faire, les seuls Glock que j'apprécie, ce sont les couteaux de combat). Donc je suis resté sur mes GP35, P7 et P226, notamment un superbe X-Five acheté d'occasion neuf à un prix qui ne se refuse pas.
      Au plaisir d'échanger à nouveau.
      Cdt
      Malevil

      Supprimer
  13. Il n'y a pas vraiment de surprise les armées du monde peuvent se séparer en deux catégorie celle a base de conscription et les autres ;la première bien qu'obligatoire était acceptée comme l'impôt , comme éprueve initiatique qui remettait les pendules à l'heure et tous à la même place,issue de la révolution elle avait pour base le patriotisme que l'on voudrait faire passer aujourdhui pour du fascisme.Cette armée ou peuple en arme était un bloc mû par les mêmes principes due ceux édictés par la révolution:défense de la patrie (oh le gros mot ) protection des faibles .Le passage a une armée de métier a renié dans les faits la défense de ses idéaux pour finir comme cela devait arriver a une troupe de mercenaires qui se moque totalement de l'objectif poursuivi ,c'est tellement vrai que la publicité faite pour provoquer l'engagement ne reprend a aucun moment le thème défense de la nation et ressemble plus a un clip vidéo pour le club Med d'autant qu'une bonne partie des engagés n'ont pas de racines établies dans le pays pour lequel ils sont censés se battre.Il ne faut donc pas s'attendre a un zéle exessif,mourir pour la patrie est le genre de calambredaine qui les fait doucement rigoler si ils en comprennent le sens cette armée pourrait bien basculer si tout s'écroule comme les grandes compagnies emmenées par Du Gesclin en Espagne alors qu'elles ravageaient la France de l'époque.Donc extrème méfiance.Lc chêne ne se méfit pas du bucheron car sa hache a un manche en bois et donc ne peut être qu'un ami

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Permettez-moi cher Janus de vous répondre. Je suis en accord avec vos propos avec, cependant, une "fine" parenthèse en ce qui concerne le milieu des mercenaires. Parenthèse que je qualifie de "fine" car il est vrai que ce milieu cité est rarement composé de personnes altruistes qui risquent leurs peaux pour que dalle !
      Il y eut cependant, à l'inverse, quelques rares exceptions et peut-être y-en a-t-il encore ? Mais là, je ne suis plus apte, et de longue date, pour en causer.
      Ne pas mettre le rare dans le commun c'était juste le sens de mon propos.
      Cdlt

      Supprimer
    2. Autre "fine" parenthèse, Janus:
      En Rhodésie, au-delà de la patrie qui n'était pas celle de ceux servant à titre étranger, il s'agissait de défendre la civilisation occidentale.
      Si on nous avait soutenus un peu, on n'en serait pas arrivés là. Derrière, l'Afrique du Sud est tombée, sans combattre. Et il fallait vraiment que ceux qui s'arrogeaient seuls le droit à la parole soient des crétins pour ne pas voir la suite que nous vivons maintenant: la continuation du combat raciste anti-blanc jusque chez nous. C'était plus facile de jeter l'anathème avec le terme d'"affreux". Oui, on se comporte de façon dure quand le reste du monde se lave les mains de ce qu'on fait tout en pactisant avec l'ennemi. Les conventions internationales sur la protection des combattants précisent clairement qu'elles ne s'appliquent pas aux mercenaires. L'artiste travaille sans filet alors pas de quartier quand on connaît ce qui se passera si on se fait prendre. Il faut même cacher ça pendant 20 ans (prescription des crimes de guerre) une fois de retour au pays qui se réserverait le droit de juger ses ressortissants ayant pratiqué cette activité. C'est le deuxième plus vieux métier du monde. Les femmes font la pute, les hommes se louent pour le combat. Et ça arrange bien tout le monde, ça répond à des besoins.
      Et je persiste à trouver insultants les propos de ceux qui accusent sans savoir parce qu'il y en a certains qui se comportent de façon inacceptable. C'est comme dans tous les corps de métier, il y a des bons et des mauvais.

      Supprimer
    3. Il aurait fallu choisir un autre exemple que la Rhodèsie ,en aucune manière il n'a été défendu la "société occidentale" mais les blancs colons de ce pays et rien d'autre , qui il faut le reconnaître l"avait émis en valeur par leurs soins et devenu un des plus riche pays d'afrique (depuis redevenu le Zimbabwé zimbaboum le plus pauvre et le plus noir d'afrique )Cecil Rhodes a manqué son coup,un jour on gagne un jour on perd,le gout du lucre est une constante humaine hélas, éviter de tuer pour le satisfaire fait la différence entre la bête et l'homme en principe ,tout dépend de la vision que l'on a de l'homme , a cet égard le traité de 1648 de Wesphalie avait jeté les bases du droit international que nos amis bouricains foulent au pied allègrement depuis de nombreuses années en se drapant dans un faux droit d'ingérence précisément infirmé par l'Onu avec entre autre la charte des peuples autochtones qui s'applique a tout les peuples du monde qu'ils soient noirs ,verts a pois bleu,blancs ou rouge carrotte

      Supprimer
    4. Bonjour Janus.
      Juste une remarque .
      Logiquement , les blancs rodhesiens ont importes la civilisation de l'époque , occidentale dans un pays africain qui n'a pu s'y opposer.
      En vue de prospérer économiquement , le but de toute conquête.
      Dont acte .
      L'histoire est ainsi faite.
      Rétrospectivement vouloir réécrire l'histoire, , vouloir ( ou simplement même le penser ) culpabiliser n'a aucun sens en termes de devenir à part le wokisme.
      S'inspirer du passé, tel qu'il est , pour bâtir intelligemment le futur , évidemment que oui. S'il est moralement discutable , c'est une autre discipline.Chacun se fait sa religion.
      Actuellement, j'insiste sur le actuellement, des intérêts sont en jeu pour nous imposer ce qui nous est imposé à ce jour.
      Peu, très peu , au regard de la population, manifeste contre cet apartheid.
      Dans les faits et pas seulement en paroles.
      Comment appellerons nous la France apres sa libération en marche.
      Les mots pour habiller ce type de choix de l'acceptation/ renonciation sont dans le dictionnaire Potemkine.
      Peut être les historiens du futur......qui jugeront après , seulement apres, en toute sécurité , facile , non ?
      Entendons nous , l'apartheid ( mis à part celui que je pratique vis à vis de la connerie ) sous toutes ses formes , ce n'est pas pour moi .
      Il m' a été donné de rencontrer Yves Debay , parti combattre en rodhesie, puis reporter pour la revue Raids , tue ensuite par un sniper en Syrie.
      Sa poignée de main était franche et honnête , il parlait de la rodhesie et de son histoire en termes sobres mais vécus.
      Que dire d'autre ?
      la pointe de la pyramide ne peut goûter au repos, Dieu jugera , comme a dit untel facilitons le RDV .
      Pour les humbles, les obscurs , RIP pour eux.
      Évidemment , chacun voit.
      Cordialement.
      Vianney.

      Supprimer
    5. Bonsoir Vianney en effet ne mélangeons pas tout , j'en était resté au passé ,effectivement les temps changent et il est évident que l'on essaye de nous imposer ce dont nous ne voulons je pense a aucun prix ,a nous de ne pas rester statiques face a cette menace,nous pouvions nous y attendre j'en suis un des premiers convaincu depuis plus de 50 ans quand mon père officier de renseignement m'a un jour évoqué le quart monde naissant dans nos banlieues qui allait selon ses dires " nous péter dans la gueule dans trente ans "il n'avait pas pressenti que ce n'était qu'une phase d'un projet bien plus vaste dont je me suis fait l'échos dans mes posts précédents,les temps ne sont pas encore venus même si cela se rapproche plus vite de jour en jour,nous serons bientôt" comme des poissons dans l'eau" et viendra le temps de l'action pour ceux qui auront su sang froid garder,ne pas oublier que nous sommes les théoriciens et les pratiquants de la résistance sans conteste aucun,thucidide disais "choisis le repos ou la liberté"bien cordialement

      Supprimer
  14. En effet cher anonyme du 30 n'oublions pas quelques affreux qui ont sauvé des vies et certain jump sur Kolwezi du coté de Lulaba après une préparation du 13 en 78 venus en touristes,c'est rare "comme les poissons volants ce n'est pas la majorité du genre"(merci Gabin)mais ces gens aimaient l'anonymatet ça restera entre nous.Bien cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A Janus
      L'anonymat existe-t-il seulement ? A méditer.

      Supprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  16. un adjoint de bob Denard raconte avoir été bien traité par les militaires français ( lui et ses collègues issus pour la plupart des mêmes corps de ceux des militaires français les ayant arrêtés ) sauf par des membres du Gign.
    " parce qu'il y en a certains qui se comportent de façon inacceptable, C'est comme dans tous les corps de metier, il y a des bons et des mauvais " .
    Chassez le naturel , le gendarme revient au galop( proverbe calédonien ) .
    Je taquine la....!
    Mais la boutade est superbe, si, si je trouve.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mercenaires ou Chiens de guerre dit on car ils n'ont plus de colliers et l'écuelle n'est plus garantie.
      Ce que quelques légionnaires , aviateurs, infanterie de Marine , soldats ont osé faire en leur temps .
      Tous en chœur, ils ont le droit, eux, de chanter : " non , je ne regrette rien....." .
      J'ai toujours pensé que la chanson de Gold , " capitaine abandonné " pouvait leur etre dédié , à tous, dans un clip vidéo.
      Pourquoi cette chanson ?
      Pour la république non reconnaissante et parce que chacun peut choisir ses invités pour la prochaine fête de la musique ...
      Nous n'avons pas les mêmes valeurs!
      Vianney.

      Supprimer
  17. Je vous souhaite à toutes et tous la meilleure année 2022 possible et espère le retour du bon sens dans ce monde de plus en plus fou.

    RépondreSupprimer
  18. Bientôt viendra le temps d'enfiler notre armure,
    Et de bien aiguiser le fil de nos épées,
    Quant à ceux qui s'habillent d'une robe de bure,
    C'est une arme puissante qu'est votre chapelet,
    La guerre est parfois sainte mais elle n'est jamais pure,
    Et entre deux assauts il nous faudra prier,
    Tout comme le bon vin d'une vigne bien mure,
    Surement par nos mains le sang devra couler,
    Le combat sera long et la vie sera dure,
    Et nombreux parmis nous seront les trépassés,
    Nous vaincrons l'ennemi cela est chose sure,
    Car l'Archange Michel est chef de notre armée...

    Paix et sagesse à tous. Sainte année.

    In Hoc Signo Vinces, Deus Vult.

    Etienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Hol uns der teuffel derlocht nur dazu in feindesland....

      Supprimer
    2. Cher Janus, certes ce chant guerrier est assez remarquable, quant à ceux qui le chantaient...

      Amicalement,

      Etienne

      Supprimer
    3. très beau texte ....
      il faut rester dans la lumière ....
      in hoc signo vinces

      Supprimer
    4. Merci Didier. C'est exactement cela, rester dans la lumière. Ne pas succomber à la peur, à la haine, à la colère voire au désespoir dont se nourrissent ces êtres humains ou ces esprits maléfiques qui ne souhaitent que cela. Comme on dit à Saumur : "En avant, calme et droit"

      In Hoc Signo Vinces, Deus Vult.

      Etienne

      Supprimer
    5. Janus, si "au temps de ma jeunesse folle, et a bonne moeurs dediées", j'eu chanté ce chant de marche durant mes prepas militaires, je me sens aujourd'hui de moins en moins enclin a les agréer... peut etre le fait de me trouver dans la peau de ces pauvres gens affublés d'une drole d'etoile dans les années 30 n'y est pas etranger...
      Bon apres, ma reaction et mon adaptation a cette epoque ne sera pas la meme que la leurs en leur temps, comprenne qui pourra...
      En tout cas je vous souhaite a tous une bonne santé, et de rester positif, meme si en ce moment il vaut mieux avoir un test qui ne l'est pas. Depuis 2020 j'ai arrété de souhaiter bonne année... :-)

      Supprimer
  19. Avec les barbares il faut des moyens barbares , sans exeption et autant le faire en chantant ,comme quoi ceux qui disent n'avoir rien a cacher n'auraient jamais imaginé que de bouffer des chips serait un délit,ce sont vos ennemis qui vous choisissent pas vous,il vous foutront en taule pour des vétilles qui leur plairont ,le fascisme c'est ça et rien d'autre ,alors le chant de la Charlemagne (et elle exclusivement) contre eux avec le reste ne me semble pas disproportionné

    RépondreSupprimer
  20. suite pour info sans insulter les anciens c'est le chant traditionnel du 2ème a peine adapté

    RépondreSupprimer
  21. Les temps sont durs et c'est tellement dur de l'avoir mou que je fus pris d'illumination post-chrétienne!

    L’Évangile selon Saint-Jean Castex (le simple d’esprit), Saint Véran, ( le fils), Saint(e) Emmanuel (le) Macron (le père-mère)

    A la fin est le Verbe et le Verbe est en Nous et Nous dans le Verbe. Ceci existe dès le principe en La Covid.
    Toutes choses par elle sont faites faites et rien de ce qui est fait n’est fait sans elle.
    En elle est la Seringue et la Seringue est la Luciférase des hommes : et la Seringue pique dans les ténèbres et les ténèbres sont réjouies.
    Il y a un homme, envoyé de La Covid, qui s’appelle Jean. Celui-ci vient pour rendre hommage à la Luciférase afin que par Elle, tout le monde eût les Foies.
    Il n’est pas une lumière
    Mais il faut qu’il rende témoignage à celle qui est la Lumière. C’est la véritable Luciférase qui injecte tout homme venant en ce monde. Elle est dans le monde et l’Immonde est fait par Elle et l’Immonde l’a bien reconnue.
    Il est venu dans son propre héritage et les siens l’ont bien reçu.
    Mais à tous ceux qui L’ont réfutée, il a enlevé le pouvoir de devenir gens heureux, à ceux qui ne croient pas en La Covid, qui ne sont point tenus par le tyran ni dans ses délirs d’abbesse, mais qui sont non seringués.

    ET LE VERBE S’ EST FAIT CHER !

    Et il demeure parmi nous car nous voyons sa Gloire qui est comme la Gloire du Fils de PFIZER dans la plénitude de la disgrâce et de la fausseté.

    Rendons disgrâces au saigneur !

    Mosin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah ah!l'abbé l"oued ceci est un évangile apocryphe qui verra sa fin en poisson (d'avril) et celle du père Ubu (que nous vénèrons)après les ides de Mars si st Barnabé n'interdit pas les dévotions d'isoloir ce qui est encore possible

      Supprimer
    2. Serons-nous tous "chocolat" ?
      Mosin

      Supprimer
    3. bonsoir à toutes et tous. Mosin ! cher Mosin....vous avez fait ma soirée ! merci à vous. Bravo! Pasdravlaiou ! Bolchoï spassiba ! quel talent, quel phrasé ! En accord total avec votre post. Ceci dit (Bel Abess), Résistez mes amis (ies), jusqu'à l'arrivé des temps nouveaux. mes respects Bretons à toutes et tous. Didier.

      Supprimer
    4. Bonjour db29!
      J'en suis heureux! Apporter par de modestes écritures un peu de gaîté (même sous un brin de cynisme), de la rigolade...Nous en avons tous besoin car résister c'est vivre pour exister et non pour se morfondre!
      Je vous adresse mes respects 'akabananesques" comme le ferait...
      https://www.youtube.com/watch?v=GhxqIITtTtU

      Supprimer
  22. Réponses
    1. Coucou Brice P. pourquoi dite vous ça ? (12 ans de mariage avec une Ukrainienne), et pas mal d'amis, de connaissances sur place déjà dcd à l'Est. Etes vous en accord avec ça , "Slava Ukraïni, Geroïem Slava". (désolé je n'ai pas de clavier cyrillique). Le Bortch, les Pylmenis, les Chachlyks me manquent....et vous ? Amitiés du Pen Ar Bed. Didier.

      Supprimer
  23. Pas une goutte de sang encore "français" pour défendre cette république pourrie et son personnel à fusiller d'urgence. Que vienne cette belle armée et même à mon âge je suis prêt à donner un coup de main!
    Chibani

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.