27 juillet 2013

Physique amusante : des systèmes d'allumage artisanaux

Tout homme galant qui se respecte à forcément eu le désir, un jour ou l'autre, de simplifier la vie de sa copine en lui offrant la possibilité d'économiser ses efforts lors de l'accomplissement des tâches ménagères.

C'est donc dans ce but que j'ai concocté quelques dispositifs qui vont permettre à ceux qui pourraient en avoir besoin de faire passer le courant...

Mes lecteurs étant des survivalistes intelligents et sensibles, je suis persuadé qu'ils trouveront très vite une utilisation à de tels systèmes, au cas où les gros problèmes prennent le pas sur les petits d'ordre domestique...



Qui n'a jamais rêvé de pouvoir allumer sa machine à café à distance et au saut du lit, sans avoir à prier sa copine de le faire, ou encore de déclencher une caméra cachée à l'instant même où celle-ci entrerait dans la cabine de douche ? Bon nombre d'entre vous, j'en suis sûr. Cet article est donc destiné à combler vos aspirations dans ce domaine, qu'elles soient légitimes, ou qu'elles le soient moins, ce qui est un autre problème et ne regarde que vous.

Voici donc trois systèmes particulièrement simples et efficaces de mise à feu sous tension. Ces systèmes ont fait leurs preuves et ne requièrent aucun matériel particulier, sinon ce qui peut se trouver facilement quel que soit l'environnement où l'on évolue. Ils sont rustiques et fiables. Essayer, c'est adopter...


1/ Interrupteur à tension

Le plus simple à réaliser, qui ne nécessite rien d'autre qu'un bout de fil électrique (Figure 1).


Figure 1 : interrupteur à tension


Le fait d'exercer une tension sur l'un des brins, n'importe lequel, provoque le coulissement des fils jusqu'à la mise en contact de leurs parties dénudées. Les applications sont innombrables : on peut laisser le fil à terre, le combiner avec l'ouverture d'une porte, d'une fenêtre, etc. Notez aussi que l'on peut introduire une certaine marge de manœuvre ou de sécurité en variant la longueur de fil à coulisser ; par exemple l'ouverture d'une porte en plus ou moins grand.


2/ Interrupteur à traction

Autre système simple qui nécessite une pince à linge et un bout de ficelle (Figure 2).


Figure 2 : interrupteur à traction


Une cale reliée à l'un des bouts du fil de piégeage est placée entre les deux deux brins de la pince à linge, dans le but de les maintenir écartés. L'autre bout est attaché à une partie fixe, et le fil tendu le plus possible. Le fait d'exercer une traction sur le fil de piégeage va arracher la cale qui sépare les deux extrémités de la pince et provoquer leur contact. Idéal pour protéger un passage. Notez aussi que le fil de piégeage peut être remplacé par toute autre chose tel qu'un morceau de bois, un bâton, etc.


3/ Interrupteur à pression

Ce type d'interrupteur, particulièrement intéressant, n'est pas plus difficile à réaliser puisqu'il ne nécessite que deux couvercles de boites de conserves et une feuille de papier (Figure 3).


Figure 3 : interrupteur à pression


Le fait d'exercer une pression sur les couvercles va transpercer la feuille de papier qui fait office d'isolant et mettre en contact les deux parties métalliques, provoquant ainsi la mise sous tension. Notez que la feuille de papier peut être remplacée par du plastique, plus sûr en environnement humide.


Imaginez les applications en domotique ! Il est 7h00 du matin et le réveil sonne. Votre copine tire la couette d'un mouvement ample : interrupteur à tension activé : la machine à café se met en marche... Puis elle saute du lit et pose le pied sur ses pantoufles : interrupteur à pression activé, c'est au tour de la radio... Puis elle fait quelques pas et tire au passage sur le fil qui retient la cale de l'interrupteur à traction : le grille-pain se met en route... Voyant que tout ce qui est nécessaire pour votre petit-déjeuner s'est allumé sans qu'elle n'ait besoin d'aller à la cuisine, elle vous fait un gentil sourire et retourne au lit pour vous câliner !

Franchement, y'a des jours où le survivalisme a du bon...

8 commentaires:

  1. Absolument super!

    Je connaissais le "truc" de la pince à linge, mais pas les autres... J'ai appris quelque chose!

    Quand les gros problèmes vont prendre le dessus, mon grille pain sera opérationnelle.

    Un Patriote.

    RépondreSupprimer
  2. Est-ce bien utile de donner ce genre de conseils sous l'oeil de "Moscou"? C'est vous qui voyez... Il fut un temps où l'on apprenait ces "dirty tricks" à l'armée, avec minage et déminage. C'est fou ce qu'on peut faire avec trois fois rien du commerce inéquitable, et tout ça pour griller deux bouts de pains même pas "bio". Comme contacteur on peut aussi enfoncer des punaises de laiton à la pince à linge en pur pin des landes renouvelable avec fils connectés. Ca marche bien, garanti Darty SAV. Bien entendu, vous ne laisserez pas votre réserve d'essence dans son sac poubelle juste au dessus du grille-pain, ça serait trop bête! En plus, étourdis comme vous êtes, en allant chercher vos tartines brûlées, vous avez poussé la porte entre-baillée sur laquelle était posé un verre contenant une grenade (à retard zéro) et voilà, patatrac par terre aux pieds du "Vil Coyote". Bon, j'ai plein de farces et attrapes dans mon sac à malices mais à usage pacifique uniquement!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour à tous.

    L'œil de " Moscou"? Je pense que vous voulez dire l'œil qui voit tout! L'œil de Lucifer, l'œil du nouvel ordre mondial?
    Je ne sais pas s'il est utile de donner ces conseils sous l'œil de "Moscou", certes, mais, c'est un article très instructif et, n'oubliez pas que depuis la suppression honteuse du service militaire obligatoire, il faut bien "instruire" les défenseurs de la Patrie. La suppression du Service Militaire obligatoire et pour moi un crime de haute trahison, pas seulement pour les politiques qui en sont à l'origine mais aussi pour les militaires qui s'y sont associés!

    Un Patriote.

    RépondreSupprimer
  4. Avec la guerre électronique, le pouvoir n'a pas besoin d'un grand nombre de combattants. Les drones n'ont pas d'état d'âme. Et puis vous savez bien que le pouvoir se méfie des citoyens armés. C'est même sa "bête noire" (forcément immonde) qu'il tient à voir tenue en laisse et muselée. Donc plus d'armée populaire coûteuse en infrastructure et entretien. L'OTAN est là pour fermer la gueule des récalcitrants n'importe où. Le bricolage pour survivre au chaos reste du domaine de l'artisanat "fait main, fait bien" à votre service.

    -10% avec la carte Weldom!

    RépondreSupprimer
  5. Si on approche l'un de l'autre les deux fils reliés au grille pain, un arc élèctrique doit se former non ? Est il suffisant pour griller le pain noir , ou faut il brancher le courants sur un appareil generant une étincelle ???? Il n y a que ce point que je n'ai pas bien saisi... Bonne continuation et attention...

    RépondreSupprimer
  6. j'adore surtout le fait de reprendre des méthodes de fabrication d'ied pour la vie quotidienne. C'est vraiment pas mal.

    RépondreSupprimer
  7. Moi ce que je trouve génial c'est qu'au départ ce sont des trucs qui servent "à piéger" une personne dans son habitat... d'ailleurs le mot "charge" est bien visible (même si il est barré) et que tout le mode trouve cela super :) Enfin ce qui est bien représenté c'est le symbole des piles ou batteries pour la source d'alimention... car le jour ou la lumière s'éteindra...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.