25 juin 2018

8 (autres) erreurs de survivaliste

Voyons les choses en face : le survivalisme n'est pas une science exacte. Il n'existe pas de moyen de prendre des décisions parfaites quant à la manière de se préparer pour un désastre tout en ne sachant pas de quel désastre il s'agit, ni quand il va frapper.

Tout ce qu'on peut faire, ce sont des suppositions raisonnables ; on essaie de voir quelles sont les failles dans nos plans, les endroits où nous pourrions avoir oublié quelque chose d'important.

C'est pourquoi un survivaliste se contrôle en permanence. Malgré tout, il arrive souvent que l'on commette des erreurs. En voici quelques-unes de plus...



Un vrai survivaliste s'auto-contrôle en permanence, cherchant à voir ce qu'il aurait pu oublier. Il lit les articles d'autres personnes, suit les nouvelles, cherche de nouveaux équipements et réfléchit à divers scénarios, juste pour voir où il pourrait avoir commis une erreur. Bien qu'il ne fasse rien de plus que confirmer que ce qu'il fait fonctionne, de temps en temps, il lui arrive de trouver une erreur, soit en ne voyant pas ce dont il pourrait avoir besoin, soit en le considérant comme n'étant pas suffisamment important.

Voici un certain nombre d'erreurs courantes que l'on rencontre chez les gens qui se préparent :


Prévoir de rester au domicile et ne pas avoir un plan de sauvegarde


Vous l'avez sans doute noté, j'ai tendance à penser que rester à la maison constitue la meilleure stratégie pour la plupart des gens. Il y a juste trop d'avantages à faire cela pour que ce ne soit pas mon choix préférentiel, dans le cas où l'on ne dispose pas d'une cabane ou d'une BAD quelque part dans les bois. Cependant, il est indispensable de mettre aussi en place un plan d'évacuation, dans la mesure où nous ne savons jamais ce qui pourrait arriver.

Malheureusement, bien que beaucoup prétendent avoir un plan d'évacuation, peu d'entre nous en ont réellement un. Au lieu de cela, ils ont juste une vague idée de ce qu'ils feraient. Mais une vague idée n'est pas un plan.

Il est très probable que vous ne puissiez pas vous terrer dans votre salon si des pluies torrentielles entraînant des inondations massives le mettent sous deux mètres d'eau, peu importe votre niveau de préparation. Ce n'est qu'un exemple de ce que la nature peut faire, avec lequel il est impossible de composer. D'ailleurs, nos maisons elles-mêmes ne pourraient pas non plus y résister.

Remarquez que le même raisonnement serait tout aussi valable dans la mesure où l'on aurait choisi l'évacuation. Un véhicule inutilisable, des routes bloquées, une destination compromise... autant de raisons qui pourraient obliger à rester chez soi contre toute attente.



Ne pas être prêt à se secourir soi-même


Peu importe où vous soyez et quelle sorte de catastrophe vous subissiez, vous ne pouvez pas compter sur quelqu'un d'autre pour venir vous sauver. Même si les pompiers ou la police étaient encore en service, prêts à protéger l'honnête citoyen, vous ne pouvez pas tabler sur le fait qu'ils le soient réellement. Sans compter qu'ils pourraient aussi et simplement ne pas être en mesure d'arriver jusqu'à chez vous.


Pas assez d'eau


S'il existe un approvisionnement crucial dont la plupart manqueront en premier, ce sera vraisemblablement celui en eau. Trop de gens citent le mantra "4 litres d'eau par personne et par jour", sans s'arrêter et prendre un instant pour y penser sérieusement. Mais la réalité est qu'une telle quantité suffit juste pour boire et cuisiner ; elle n'est pas suffisante pour répondre à tous les besoins. Donc, si vous ne prévoyez pas plus que ces quelques litres, vous allez rapidement faire face à de sérieuses pénuries.

Certes, il est difficile de stocker suffisamment d'eau pour couvrir tous nos besoins. C'est un fait que l'on ne peut nier. L'eau est un élément qui prend beaucoup de place et qui, en plus, s'épuise très rapidement. C'est pourquoi tout plan véritable de survie doit inclure non seulement le stockage, mais aussi la filtration et la récupération de l'eau. Autant prévoir dès le départ de traiter de grandes quantités, car vous finirez probablement par avoir besoin de plus que vous ne le pensiez.


Ne pas avoir aménagé de caches


C'est une autre leçon qu'ont apprise à leurs dépens tous ceux qui ont vécu un événement cataclysmique naturel. En général, les survivalistes qui se trouvent dans la zone au moment d'un désastre ne sont pas beaucoup mieux lotis que leurs voisins. Peu importe les quantités de nourriture et d'eau qu'ils avaient stockées dans leur maison, ils ont dû tout laisser derrière eux lorsqu'on est venu les sauver.

Les seuls équipements qui vous aideront dans une telle situation sont ceux que vous aurez mis ailleurs. Donc, si vous vous trouvez obligé d'évacuer un jour, vous feriez mieux d'avoir une ou deux bonnes caches qui vous attendent quelque part. Ce sujet a déjà été abordé dans des articles précédents.



La vision tunnel


La préparation dans le monde réel n'est pas comme celle dans la célèbre série Américaine des "Doomsday Preppers". Vous ne pouvez pas vous permettre d'envisager un seul scénario tiré par les cheveux. Au contraire, vous devez vous préparer à tout. C'est la seule façon d'être prêt lorsque quelque chose arrivera.

Cela inclut le fait d'être prêt pour certains scénarios déjantés, comme pour les catastrophes naturelles beaucoup plus "banales". Personne n'est en mesure de distribuer de programme avec les dates prévues pour les prochaines catastrophes. Nous vivons dans un monde qui se dévoile en permanence, et ce sera la même chose pour les désastres à venir.

Le problème avec la vision tunnel est que tandis que vous pourriez être parfaitement préparé pour un type de désastre, vous pourriez aussi ne pas l'être en grande partie pour un autre. Parfois, de simples petits changements dans votre façon de penser auraient suffi pour inclure aussi ce dernier. Sortez-vous la tête de la bassine, pensez en grand, et tenez-vous au courant des diverses catastrophes qui se produisent de par le monde, qu'elles soient naturelles ou de main d'homme. Envisagez de nombreux scénarios, à l'image de tous ceux que fournissent les nouvelles.

En ce qui nous concerne, celui de la guerre ethnique est à prévoir systématiquement, avec tout ce que cela implique au niveau des stratégies et des moyens pour s'en protéger.


Penser petit


Nous avions déjà parlé de cet aspect dans un précédent article daté de décembre 2015.

Il semble que les survivalistes appartiennent à deux catégories : ceux qui se préparent uniquement pour les catastrophes naturelles, avec une fenêtre extérieure de 30 jours, et ceux qui se préparent pour un événement du genre fin du monde. Statistiquement, ceux qui visent le court terme ont raison, sauf pour une chose... les dés n'ont pas de mémoire.

Ce n'est pas parce que nous n'avons pas connu de catastrophe majeure depuis un siècle ou plus que nous nous n'en connaîtrons pas dans les années à venir. Telle est la réalité. Oui, les chances qu'une guerre civile éclate bientôt sont plus élevées, mais ce n'est pas la seule option disponible. Nous pourrions subir un événement qui n'arrive qu'une fois tous les siècles n'importe quel jour à partir de maintenant.

Se préparer pour un monde post-apocalyptique garantit non seulement que l'on soit prêt au cas où ce genre de scénario se produise, mais assure également qu'on le sera pour les catastrophes naturelles "ordinaires". Mais on ne peut pas dire la même chose pour ce qui est de l'inverse. Dans ce domaine, il est largement préférable de pécher par excès de prudence, plutôt que découvrir que l'on avait tort une fois qu'il est trop tard.


Penser que l'on a des mesures OPSEC inviolables


Si vous croyez que vos voisins ou vos amis n'ont aucune idée en ce qui concerne vos préparatifs, alors il est temps de vous réveiller. Les chances sont grandes pour qu'ils sachent d'ores et déjà que vous êtes un survivaliste. Peut-être qu'ils ne savent pas de manière exacte dans quelle mesure vous êtes prêt, mais cela ne signifie pas qu'ils ignorent totalement ce que vous faites. Il est difficile de garder un secret, et si vous avez un entourage un tant soit peu curieux, vous avez probablement beaucoup moins de secrets que vous ne le pensez.

La question devient alors : comment traiterez-vous avec ces voisins curieux le moment venu ? Vous pouvez être sûr qu'ils manqueront de nourriture et viendront taper à votre porte. Autant dire que vous feriez mieux d'être prêt pour négocier à ce moment-là.



Penser seulement à sa famille et soi-même


Je sais que la plupart d'entre nous se préparent avec l'idée de ne pouvoir sauver tout le monde, et réservent donc leurs préparatifs pour eux-mêmes et leur famille. C'est tout à fait normal, dans la mesure où "charité bien ordonnée commence par soi-même", et qu'il n'est pas forcément dans les attributions du survivaliste de prendre en charge toute la misère du monde. Personnellement, je pense que la chose n'est pas aussi simple. Tout en me préparant pour moi et mes proches - voire mon groupe ou ceux que j'aurai choisis - je sais aussi que d'autres personnes de mon entourage plus ou moins immédiat viendront taper à ma porte.

C'est une chose que de dire à un parfait étranger d'aller se faire voir ailleurs, mais c'en est une autre quand on connait cette personne, ne serait-ce que de vue. Je ne sais pas comment je réagirais si, par exemple, je voyais débarquer mes voisins avec leurs enfants affamés. Ce sont des gens que je côtoie régulièrement, et avec qui j'entretiens de bonnes relations. Même si nous n'en sommes pas au point de nous inviter dans nos maisons respectives pour y taper le carton, nous ne sommes pas pour autant de parfaits inconnus.

Qu'avez-vous prévu dans ce cas-là ? Personnellement, j'ai choisi l'option de stocker davantage de vivres, en particulier du riz et des légumes secs. Même si je ne peux pas stocker assez pour les nourrir aussi bien que mes proches, je serais au moins en mesure de leur donner quelque chose.

Bien sûr, les purs et durs considéreront cela comme un suicide à terme. En fait, il y a plus dans cette attitude que de la simple générosité. Je préfère éviter un affrontement majeur avec des gens affamés attaquant ma maison. Bien que je puisse être en mesure de survivre à cette bataille, je ne sais pas à combien d'entre elles je pourrais le faire. Il faut toujours envisager l'hypothèse qu'ils me surpassent et que je doive évacuer. Aider ceux qui viennent à moi, même si c'est juste un peu et que mes moyens me le permettent sans mettre en péril mes proches, repousse le jour où je serai obligé de me battre ou de quitter le domicile.

Il y aura suffisamment de malfaisants qui tenteront de le faire - et qui eux seront de parfaits inconnus - sans qu'il soit nécessaire d'augmenter leur nombre et surtout, de s'aliéner une aide qui pourrait s'avérer précieuse le moment venu.

Je crois que l'une des clés pour une solution "gagnant/gagnant" se trouve dans la notion de contrepartie. En d'autres termes, ne pas être stupide au point de distribuer la nourriture gratuitement. Ceux qui viendront quémander devront me donner quelque chose en échange, y compris leur travail au cas où ils n'aient plus rien d'autre. La générosité sans contrepartie conduit à la mort dans une situation de chaos, et c'est un risque auquel on ne peut se permettre d'exposer nos proches. Si vous donnez pour rien, les gens vont se demander comment il est possible de faire une chose pareille, alors que toute personne raisonnable penserait d'abord à elle et à sa famille. Ils en déduiront que vos stocks sont illimités, et ne vous croiront pas le jour où vous leur direz que vous ne pouvez plus les aider.

En leur demandant quelque chose en échange, qu'il s'agisse d'une chose de valeur ou de travail, ils comprendront alors que le fait de donner vous coûte, et vous y gagnerez en respect.



Un article ancien "Les faux amis et les vrais dans un scénario de chaos" explorait déjà cette thématique. A l'époque, il avait donné lieu à de nombreux commentaires. C'est un article "pur et dur", et un sujet difficile, certainement l'un des plus épineux dans le domaine du survivalisme. Lorsque je le relis à présent, je ne sais toujours pas que penser, ou du moins, quelle serait la juste attitude si le cas devait se présenter.

Nous sommes confrontés en Europe, et en France en particulier, à un péril ethnique sans précédent. Jour après jour, tout est minutieusement organisé pour qu'une guerre civile soit inévitable, et qu'elle tue le plus de monde possible. Depuis deux siècles, les satanistes qui nous dirigent placent leurs pions dans cet unique but. Les deux premières guerres, qui furent une boucherie pour les européens de souche, en sont le meilleur exemple. D'un côté on injecte des fournées de boucaques dans chaque portion du territoire, tout en exacerbant leur haine de l'autochtone, et de l'autre, on accroît la frustration de ce dernier en lui interdisant de se défendre, et en lui faisant payer très cher les rares fois où il ose encore le faire.

La seule raison pour laquelle cette guerre n'a pas encore commencé, est qu'ils estiment probablement que les conditions ne sont pas encore toutes réunies pour que le carnage soit à la hauteur de leurs espérances, ou de leurs prévisions.

Toujours est-il qu'une fois les hostilités ouvertes, nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés disponibles pour envoyer les Calamités Pour la France dans les bras de leurs 72 pétasses. Il est vrai qu'aujourd'hui la grande majorité de nos compatriotes n'ont pas conscience du danger, mais vu le lavage de cerveau qu'on leur fait subir depuis la maternelle, sont-ils vraiment les seuls coupables ? Il faut espérer que le moment venu, le déclic se fasse, même si la plupart auront dû payer cher leur naïveté. Pour nous, ce sera l'occasion de leur tendre la main. Même chez les plus cons, il reste dans les veines un peu du sang de ceux qui ont fait notre grandeur au fil des générations précédentes. Parvenus à ce stade, nous n'aurons plus les moyens d'en gâcher un tant soit peu...

92 commentaires:

  1. L'eau,voilà bien le problème central si le chaos s'installe durablement. L'idéal serait de posséder une source ou un puits déjà filtré à domicile. A défaut, on n'a d'autre choix que d'aller en chercher là où tout le monde se rend déjà. Mais vu la méchanceté de l'humain, on peut s'attendre à ce que des milices rapidement s'installent pour organiser le troc du moindre litre ou prélever des taxes sur le consommable. Exemple dans le film Le livre d Eli...
    Manon des sources illustre aussi la mesquinerie et la cruauté de natifs qui détournent sciemment la source qui irriguait le terrain de l'étranger (français) pourtant propriétaire. Rien que pour la guerre de l'eau, il y aura moult scénarios - autant que de défauts de la nature humaine. C'est dire...

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Personne, l'eau et surtout l'énergie sont primordiaux les pompes hydro-Vergnet sont seules efficaces a grandes profondeurs même avec forages non vertical et fonctionnant à l'énergie humaine (huile de coude ou de pied) d'un montage hyper facile et simple et réparables tout autant (corps de pompe en surface) avec des matériaux simples.Le prix est encore très abordable et elles ont fait leurs preuves en afrique.A considérer absolument car dans un endroit même sans eau actuellement il est peut être possible d'y faire pendant que c'est possible un forage ,ceci ouvre le champ des possibilités de choix qui feraient abandonner un lieu intéressant mais a priori sans eau

      Supprimer
    2. Merci du tuyau (si je puis dire), Janus. Je vais me renseigner. Je suppose que le plus coûteux est le forage effectué par professionnel.

      Personne

      Supprimer
    3. ici un forafe côute environ 10 000 euros pour 120 mètres de profondeur (eau u a 80 mètres mais réserve supplémentaire de précaution )résultat 5 a 7 mètres cubes heures ce prix comprend aussi la pompe électrique ,la pompe manuelle Vergnet est en stand by pour le jour ou...en dessous d'un mètre cube heure ça ne vaut pas le côut

      Supprimer
    4. Je me rappelle les dîners où nous abordions avec des amis le problème de l'eau;c'est vrai que la majorité des personnes n'a pas d'idée de sa consommation.
      Lors de la dernière grosse tempête(ou nous n'avions pratiquement plus d'eau)je me rappelle que la première chose que je faisais était de faire chauffer 20l d'eau dans le stérilisateur pour la vaisselle et toilette(sans chauffage c'est toilette de chat).Puis il fallait remplir le jerrican de 10 L équipé d'un robinet pour l'évier,puis remplir le réservoir de la chasse d'eau encore 10L et le soir re-eau bouillante pour les bouillottes en gros 2L pièce.
      On n'a toujours pas abordé l'eau potable et l'eau pour la cuisine.
      Pour la cuisine,il est vrai que sans électricité ,on a tendance à simplifier.
      Il est évident que quand le transport s'effectue grâce à des seaux,on se rend mieux compte.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  2. Bonjour à tous, pour info j'ai un forage dans mon terrain agricole, qui m'a coûté les 20 mètres pour 600€ dans le gard a uchaud . J'ai de l'eau toute l'année .pour un forage il y a plein de chose a prendre en compte qualité terrain

    RépondreSupprimer
  3. Pour 10000 € je trouve ça un peu cher . Et pour le système de pompage une pompe immergée avec groupe électrogène et je remplis une cuve Duty millilitres en une demi-heure. Un forage 600€ et le reste 500€ bonne préparation à tous junior du gard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les prix sont fonction de la nature du sol ,des difficulté rencontrées ,du tubage (inox ou pas)du diamètre du débit de la pompe sa puissance doit être en fonction de la profondeur et un peu surdimensionnée chez un fabricant sérieux,a ceci s'ajoute la pose des cables en triphasé venant du compteur.Le prix donné est le prix moyen actuel pour un terrain granitique en pente a 35%,sur du plat et de la terre c'est pas du tout la même chose,dans le temps des puits de 40 a 60 mètres étaient busés à la main,les puisatiers avaient la moëlle!!!

      Supprimer
    2. mon beau pére agriculteur, 27 ml avec tout l'installation et l'étude BRGM obligatoire a l'époque 15 000 E il y a 10 ans.. la foreuse a forer 5 jours d'affilé.. puis purge avec une pompe surdimensionné pendant 3 semaines sans interruption. et enfin pompe 7M3 H garantis pas l'"étude.. le prix de Janus est tout a fait dans la moyenne.. mais vu plus haut percer sur 20m pour 600E ???? 1 jour de travail d'un salarié au smic c'est autour de 300 euros..

      Supprimer
    3. Junior du gard,je pense que la qualité du terrain fait beaucoup 600€ 20mètre tube pvc en 60 , après mon terrain il est pas rocheux, il y a que de la terre,et les mappe phréatiques sont peu profonde,d'où le prix ,le forage a 5 ans et toujours de l'eau été comme hiver.

      Supprimer
    4. Effectivement forer en 60 pour 20 mètres ne permet qu'une pompe de débit faible(mais suffisant our une maison) ici c'est foré en 110 pompe gros débit pour utilisation lance d'incendie(he oui une maison sur une attaque ça peut cramer!) si on veut comparer 600 euros pour 20 mètres ça fait 3600 pour 120 plus la pompe et fourniture diverses en final on doit pas être trop loin ,le principal est que cela fonctionne selon ses désirs

      Supprimer
  4. A ce prix là, j'espère qu'on remonte de l evian, de l hepar, du volvic ou du contrexeville ! Finalement, je vais chercher un terrain avec une source d'eau potable...

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'eau n'a pas de prix pour celui qui en manque et pour faire des comparaisons encore faut il comparer ce qui est comparable :eau potable ou pas ,débit permanent ou pas usage agricole et particulier ou plusieurs maisons (ça fait baisser la note )etc etc etc

      Supprimer
    2. Pour ce qui est de l'usage de l'eau non potable, nous avons une chance en France : il pleut beaucoup. Il faut la recueillir. Personnellement, j'aime la pluie. Je déteste les endroits où il faut toujours chaud. L'avantage de la pluie, c'est encore de faire rentrer tous les braillards. Le silence s'obtient au prix des intempéries. Et j'adore le silence. N'avez-vous pas remarqué que les pays chauds abondent de braillards, qui polluent l'espace public et donnent souvent l'impression de s'engueuler juste pour échanger des courtoisies : en clair, parler pour ne rien dire... Il y a beaucoup de familles ou de couples qui ne conçoivent pas le quotidien sans la dispute. Encore une perte d'eau, de salive sacrifiée pour rien. Seul le calme ouvre l'esprit. C'est encore la meilleure réponse à l'effet tunnel.

      Personne

      Supprimer
  5. A mon avis la pscine du voisin ou la municipale avec sa
    https://www.santediscount.com/katadyn-micropur-forte-dccna-mf-100-comprimes.html?gclid=CjwKCAjwyMfZBRAXEiwA-R3gM_M4YoCKku58EnxBSu6QDKdZ0B6ryVwLkiV7MDxzWCoCvdBSktDAXRoCS6oQAvD_BwE
    ou encore sa
    https://www.materiel-aventure.fr/traitement-eau/1657-paille-filtre-a-eau-lifestraw-7640144282943.html?gclid=CjwKCAjwyMfZBRAXEiwA-R3gMypspxYWsWmVJkAzYQCueVeZqkpVAGKF306NUHfFD3Jx3ayv9brjPhoCRqcQAvD_BwE

    RépondreSupprimer
  6. Choisir le bon lieu de vie dès le début me paraît la solution la plus viable. Un plan d'évacuation ? Pour aller où ? Ce sera toujours pire ailleurs et prendre la route est se condamner à l'errance perpétuelle, avec des ressources les plus limitées. Même pas de quoi troquer. Et encore plus vulnérable. Autant s'entraîner à vivre comme un animal. A choisir le pire, ce sera la forêt. L'ermitage. Le choix de Robinson.

    Personne

    RépondreSupprimer
  7. Junior du gard, expérience personnelle j'ai vécu un an dans un camping-car dans ce terrain avec l'eau du puits j'ai fait mon potager j'ai consommé l'eau de ce forage sans aucun problème après comme dans les conversations suivantes la localisation géographique fait beaucoup vous avez entièrement raison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La localisation géographique ne fait pas tout quand même.
      Vivre dans un camping car de façon plus ou moins autonome,crée des réflexes et même une aptitude particulière à réagir d'une façon adéquate à une situation donnée(coupure,morsures ou piqûres d'insectes,brûlures..etc),ne pas foutre le feu à la colline,ne pas foutre des déchets partout sinon c'est un dépotoir.Cette richesse,puisqu'on peut parler de richesse,on ne peut pas la partager,ou très difficilement.Je pense que 60% de la population est totalement hermétique au mode de fonctionnement survivaliste;et comme chez les secouriste il va falloir passer par l'étape "poing dans la gueule".Un sauveteur qui vient vous chercher si vous vous noyez,il vous assomme;il ne va pas risquer de couler avec vous si vous l'attrapez.
      Pour qu'il y ait échange encore faut-il qu'il y ait quelque chose à échanger.Je ne me vois pas subir les conseils d'un tocard qui s'est planté partout et qui alors que tous les voyants étaient au rouge a préféré acheté un écran plat au lieu de constituer des réserves.Je ne parle même pas des fans de certaines émissions qui atteignent des sommets.
      Quand je vois que certains se font voler des heures de vie perdues à jamais dans des transports pour aller travailler.Ils passent ces heures dans des conditions inconfortables à se faire détrousser,peloter le cul,insulter cracher dessus etc.Imaginez trois heures de transport par jour,fois cinq jours;quinze heures en fin de semaine,quatre semaine et bien le tout pour soixante heures par mois.
      Ils sont même pas capable de protester;pris en otage lors d'une grève?ouais bof,pfff;Massacrés? vous aurez pas ma haine!
      Ha si en bagnole là ils prouvent qu'ils existent à grand coup d'avertisseur...
      Qu'est ce que vous voulez que je foute de ce zombie?
      On a rien en commun.Ils ont des téléphones super machin chose mais chez moi y pas de réseau et moi j'ai un couteau suisse.
      On devrait imposer la culture du potager dans les grandes écoles.
      Bien à vous
      Yorick

      Supprimer
    2. Quel orgueil et quelle arrogance de croire que l'on a davantage mérité que celui ou celle qui a eu moins de chance. Et puis, s'il ne fallait venir en aide qu'aux autres survivalistes, simplement parce qu'ils ont été de la race des fourmis plutôt que de celle des cigales, que vaudrions-nous de mieux que le bourgeois type, "celui qui ne prend en compte que l'utilité des choses ", celui "qui a la haine du gratuit, du désintéressé."

      https://la-dissidence.org/2013/08/07/alain-de-benoist-lesprit-bourgeois/

      Si nous voulons nous hisser à la hauteur de nos ancêtres, dont nous reprochons à nos ennemis qu'ils les vomissent, il nous faut aussi manifester des valeurs qui ne sont pas celles des marchands. Partager intelligemment, oui. Mais pouvoir encore être charitable, généreux, prodigue. Parfois même, totalement gratuit.

      Personne

      Supprimer
    3. @ personne sur le commentaire de Yorik

      La chance revenant au mérite il n'y a ni orgueil ni arrogance.
      Les efforts payent, pas la fainéantise.

      L'esprit bourgeois fait sourire le prolétaire que je suis, courbé la serfouette à la main dans mon rang de pomme de terre à 6h00 du mat avant la chaleur.

      Et pourquoi donc ce serait celui qui travaillerait qui serait atteint de "la haine du gratuit, du désintéressé"?
      C'est sûr que celui qui ne fout rien aime le gratuit et l'intérêt de l'autre ....

      Mais tu as raison quand tu écris " Partager intelligemment, oui." Encore faudrait-il partager l'intelligence.
      Mais pas en trop petites parts me concernant s'il te plait, ce serait une grave erreur pour un survivaliste.

      Paul Emile

      Supprimer
  8. ont peut ajouter le manque de préparation physique, entre les trop gros,trop maigre, trop encroûté, ceux qui se surestime alors qu'ils sont incapable de vrai effort...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour a tou(te)s

      Si seuls ceux qui sont surentrainés et balèzes devaient s en sortir le jour ou ce sera la merde, je pense qu'il devrait y avoir une vague de suicide dès maintenant. C est sur que pour certains ce sera plus difficile, mais comme dit l anonyme du 26 juin 22h53, le mental fait beaucoup, et parfois on peut etre surpris de ce qu'il peut faire faire a quelqu'un a priori pas très physique.
      Tout comme un super rambo pourra etre trop sur de lui et se prendre une bastos dans les premières minutes, bim, pas de saison 2 pour lui...
      Si toutes les personnes âgées ou diminuees par un quelconque accident ou problème physique étaient déjà mises sur la liste de ceux qui ne devraient pas s en sortir... Je trouve que c est très réducteur de dire qu'en gros seuls ceux qui sont surentrainés ont une chance. Je suis d accord, faut pas espérer grand chose en restant avachi devant son ordi, mais certaines personnes resteront diminuées quoi qu'elles fassent, et ce n est pas pour autant qu'elles n'ont aucune chance de s en sortir.

      Trinity

      Supprimer
    2. Joli prénom Trinity. Matrix n'est pas loin. Sans doute l'effet tunnel du charme, ou du fantasme...

      Effectivement, certaines personnes handicapées peuvent se révéler pleines de ressources et de grande qualité. Et parmi elles, pourquoi pas des stratèges. Inversement, tel autre surentraîné avec des stocks prévus jusqu'à l'invasion des extraterrestres recevra un coup de gamelle fatal lors d'une soirée arrosée pour fêter la crémaillère de sa BAD...

      Personne

      Supprimer
    3. Ceux qui sont surentraînés et balèzes auront plus de chances de s'en sortir, tout comme ceux qui ont un bon relationnel, ceux qui ont une bonne immunité, ceux qui ont des stocks bien étudiés, ceux qui ont les bonnes compétences, ceux qui habitent aux bons endroits, etc...
      Tous ces facteurs et bien d'autres interviennent et tout ce que nous pouvons faire c'est améliorer la probabilité que nous nous en sortions bien.

      Supprimer
    4. La capacité pour s'en sortir Trinity est précisément qu'il en faut un maximum,il n'y a pas de potion magique,la chance ou plutôt le hasard heureux lait partie du jeu tout comme son inverse,"quand on a pas le bon gri gri même le beurre de cacahuètes peut vous casser les dents"(proverbe Bantou)Alors autant essayer de mettre le maximum d'atouts de son coté et d'essayer de faire de ses faiblesses une force.Il n'est pas dit ici que seuls les gros bras s'en sortiront mais qu'en toute logique toutes choses égales par ailleurs ils auront cette supériorité marginale,a vous de trouver la vôtre et de la faire grandir.Rien n'est jamais ni définitif ni optimum,mais puisque vous vous poser la question c'est que déjà vous êtes sur la bonne voie.bon espoir et courage à vous

      Supprimer
  9. Yorick , très bonne analyse merci pour ce commentaire très enrichissant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yorik, tout à fait d'accord.

      Supprimer
    2. Merci les gars,ça fait du bien de constater que je suis pas le seul a être consterné qu'on demande toujours aux mêmes de faire un effort.
      Le député qui ne parvient pas à vivre avec ses 15000 E va encore demander au paysan qui en gagne 300 de se priver un peu.
      Il faut dire qu'il faut être C.. pour travailler à moins que les minimas sociaux.
      C'est fou le nombre de petites retraites que l'on voit en campagne.On doit pas savoir se débrouiller.Pourtant ils voient bien les avis d'imposition.Non?
      L'impôt ne suffit plus pour nourrir ces parasites alors on s'endette.Mais les donneurs de leçon ne sont généralement pas autonomes(c'est ce qui leur fait peur).
      Moi je suis solidaire des gens comme moi,et qu'on vienne pas me parler de mesquinerie surtout quand on est à l'origine du problème.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  10. Junior du gard, je marche avec une canne après un accident de moto,aucune préparation physique, quand on veut on peut, touts et dans la tête et la préparation mentale, on fait beaucoup de chose qu'avec le mental. Vous serez étonné de tout ce qu'on pourrait faire avec un mental acier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi c'est pareil suite à mon problème de santé,j'avais pratiquement perdu l'usage du côté gauche.Il a bien fallu que je me débrouille.Pour fendre mon bois ,j'ai pris une hache moins lourde.
      C'est ça l'orgueil mon pauvre personne.On le mesure au pied du mur.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    2. Et franchement, a tout prendre, je préfère une "équipe de bras cassés" mais qui soit soudée et efficace malgré ses faiblesses, qu'une équipe de GI joe qui n a pas d autres sujets de conversation que le calibre de ses armes ou le nombre de pompes qu'ils font au réveil, et qui se fera dégommer (en m entrainant avec elle ce qui est plus chiant...) par un excès de confiance en elle!

      Trinity

      Supprimer
  11. Parmi les erreurs il y a celles du raisonnement ,croire que nous ou nos successeurs bénéficieront ad vitam eternam d'une énergie pas chère et qu'ils auront toujours et leurs panneaux solaires et leur générateurs électriques me parait contestable ,les seules énergies disponibles seront in fine le vent(éoliennes) et la vapeur pour selon les nécessité délivrer de l'électricité ou une force motrice, et j'adore le raisonnement bidon du "de toutes les façons "on" trouvera bien quelque chose" "ou le "c'est déjà dans les cartons" les bantous (encore eux )ont la réponse "un francolin sur le feu vaut mieux que deux dans les épineux"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quelques temps nous nous étions penchés sur la possibilité de produire du courant grâce à une génératrice alimentée par deux "béliers" placés dans un petit cours d'eau.
      Si le bélier reste une alternative de pompage très économique;le législation actuelle nous a posé suffisamment de problèmes et nous avons renoncé(pour le moment).
      Ce principe permettrai d'avoir un système de production d'électricité relativement mobile (à condition d'avoir un ruisseau ou une source).
      Il ne faut pas en tous cas se limiter aux catalogues des vendeurs (qui en plus ont intérêt à nous fourguer de l'obsolescence programmée).
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  12. C'est exact Janus. Mais encore une fois, la solution vantée (éolienne) s'adresse a la minorité des survivalistes riches. Coût de l'éolienne, grand terrain, acception de la commune et accords des voisins.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe sur le net un tutorial pour la construction d'éoliennes pas cheres,les classiques ressemblent a un grand ventilateur,il en existe d'autre ,des tours a vent coniques plus chères très discrètes et pas besoin d'autorisation pas plus d'ailleurs que pour les classiques (voirle code de l'urbanisme en la matière chapitre construction art r 421-2)moins de 12 mètres de haut et emprise au sol inférieure ou égale a 2 mètres carrés.

      Supprimer
  13. Bonjour à tous,
    Il y a une source d'énergie dont personne ne parle : le méthane (biogaz).
    Je la pense méconnue injustement, avant la deuxième guerre mondiale de nombreuses fermes utilisaient le gaz de fumier comme source d'énergie. C'est un procédé assez facile à mettre en oeuvre si l'on ne recherche pas la pureté du gaz naturel.
    Pour ma part, connaissant la durée de vie des panneaux solaires, batteries et autres technologies dépendantes de l'industrie, je mise en particulier sur celle-ci.
    Je voudrais aussi juste faire part de mon expérience en ce qui concerne les éoliennes : énergie recueillie lamentable, il faut du vent puissant et régulier pour en tirer quelque chose.
    Avoir de l'électricité sur le long terme, après un effondrement, risque d'être un luxe...
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ====Avoir de l'électricité sur le long terme, après un effondrement, risque d'être un luxe...====

      Qui dit effondrement dit genocide.

      Si après le chaos il reste en France 10 ou 15 millions de personnes en bon état psychologique pour reconstruire une civilisation, je pense que l'énergie hydraulique devrait suffire. Il y a 100 ans il y avait des moulins à eau partout où c'était possible. Même si aujourdhui ils sont en ruine les biefs sont toujours là. Ils suffit bien souvent de débrousailler et de remettre des poutres sur les biefs pour la remise en eau.
      Construire une roue en bois, y fixer une poulie pour entrainer un ou plusieurs alternateur de voiture , c'est de la mécanique de base, et vous avez de l'éclairage. Mettez y le générateur d'un groupe électrogène et vous aurez de la puissance pour du petit usinage.
      Si vous pouvez usiner vous pouvez fabriquer des pièces de rechanges pour du matériel plus complexe etc etc ...

      Donc collectionnez outils et matériaux quand l'occasion se présente. Un médecin ne sert à rien si derrière lui il n'y a pas une chaine logistique dont la clef est l'électromécanicien.
      Même si vous n'avez pas les compétences il est possible qu'un tourneur fraiseur vienne frapper à votre porte.
      Il y avait dans je ne sais plus quel forts Séré de Rivieres ( douaumont , vaux , souville etc ...) un tour à métaux entraîné par une cage à écureuil type chateau de Guédelon afin de pouvoir réparer les pièces d'artillerie en cas de besoin.

      Une formule simple pour estimer la production électrique d'une roue à aubes: le debit en litre par seconde multiplié par 7 multiplié par la hauteur de chute d'eau en metres donne la puissance en watt.

      Quant aux éoliennes il faut compter dessus uniquement pour de l'éclairage et pour charger téléphone smartphone et accus de 1,2 volts. Pour plus c'est trop aléatoire. Ce qu'il faut viser c'est une éolienne de grand diamètre pour un petit générateur de 600 watts maximum ( alternateur de voiture ) et au moins trois mètres de diamètre d'hélice.
      Il y a plus simple encore : l'éolienne Piggott voir google.

      21000dijon

      Supprimer
  14. C'est vrai qu'il serait dommage d'oublier le méthane, d'autant plus que la matière première est gratuite et que nous en avons tous à disposition.

    RépondreSupprimer
  15. après consultation de divers sites relatifs au méthane, je lis un peu partout qu'il est considéré comme dangereux et polluant. Y a t il moyen de neutraliser ses effets nocifs ?

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Dangereux et polluant ?
      Certes, il faut effectuer une désulfuration du gaz brut, mais ce n'est pas compliqué (le souffre précipite sur l'oxyde de fer en milieu humide).
      Mais en Asie il est utilisé tel quel, avec une légère corrosion des brûleurs.
      Pour le reste, ce n'est pas plus dangereux que l'utilisation du gaz de ville ou de bonbonnes de gaz.
      Quand à la pollution, c'est un gaz à effet de serre certes, mais la quantité fabriquée dans un méthaniseur représente "peanuts" par rapport aux dégazages des océans de la toundra des zones marécageuses etc. De toute façon, le but est de récupérer le gaz, pas de le laisser s'échapper.
      La combustion dégage du CO2 comme toute autre combustion, CO2 extrêmement profitable à la végétation... Le CO2 est bien loin d'être le polluant que l'on veut bien nous faire croire... Et pour les tenants de réchauffement, il a de nombreuses fois été prouvé que l'augmentation de CO2 SUIVAIT l'augmentation de température, et non la précédait.
      Donc je ne vois pas ce qu'il a de nocif, et de plus, c'est quelque chose de VRAIMENT renouvelable et durable avec une technologie de mise en oeuvre à la portée de tous.
      Cordialement.

      Supprimer
    2. Il faut juste éviter de le relâcher à l'air libre.

      Supprimer
    3. bonjour la ferme de rocanadel voici une approche différente du fameux réchauffement climatique qui lui tord le cou,ou plutôt prouve que ce n'est pas l'homme le responsable et encore moins le co2 :http://www.scmsa.eu/archives/SCM_RC_2015_08.pdf

      Supprimer
    4. Bonsoir Janus 2a, je ne connaissais pas, merci.
      Pour en rajouter une couche :
      http://pensee-unique.fr/
      Bien que plus mis à jour, digne d'une lecture attentive et instructive.
      Mon opinion à ce sujet est faite depuis longtemps, le GIEC, qui est une structure politique avec une "caution" scientifique, ne m'a jamais convaincu (qui peut encore croire ce que disent les politiques !).
      Je lui préfère les cycles de Milankovitch et la modélisation de l'équipe de Valentina Zharkova.
      Cordialement.

      Supprimer
  16. Puisque Janus aime tant les ventilateurs, je lui en ressers un au repas du soir. En voilà une source d'énergie :)))
    Au jardin ou à la maison, elle donne le vent et la lumière...

    https://www.youtube.com/watch?v=lHj8vulgUBw

    Personne

    RépondreSupprimer
  17. en cas d'effondrement, aucune énergie ne subsistera.. panneaux solaires jusqu'a la premiére panne de batterie.. Eolienne ? ce sera autant de clochers visibles au loin marquant des Bads indiscrétes... bonne chance a leurs occupants.. les genérateurs essence gasoil , jusqu'a reservoir vides .. et centrales nucléaires? si elles sont totalement abandonnées sans auscune organisation de secours.. on vivra tchernobyl par 100 en france et a l'étranger si crise mondiale.. tous nos scénarios ne tiendront que quelques jours vour semaines et ne valent queue dalle si ça part en vrille mondiale..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es certain que ça va nos tomber dessus et que toute préparation est inutile, je ne peux que te conseiller le suicide, mon ami.

      Supprimer
    2. Les batteries ? N'importe quel bricoleur peut fabriquer une batterie au plomb type Gaston Planté.

      Les générateurs au gasoil : de l'huile de tournesol.
      A essence ? De l'éthanol ou du méthane.
      Il faut deux hectares de pré pour faire survivre un cheval qui ne travail pas dont un pour le fourrage d'hiver mais avec un tracteur pour la fenaison.
      Combien de tonnes de graines de tournesol par hectare ?? Une tonne de tournesol donne environ 600 litres d'huile et les reste en tourteaux pour nourrir le bétail.
      Un vieux tracteur diesel sans electronique sera plus efficace que des chevaux pour produire ce tournesol. Il passe l'hiver sous une tole ondulée sans avoir besoin de le nourrir et pas besoin de vétérinaire.

      Quant aux centrales nucléaires dans le pire des cas elles deviendront le fief d'une bande constituée des techniciens de maintenance et de la compagnie de crs en charge de la protection. Les techniciens sauront convaincre les crs que abandonner une centrale c'est condamné à mort la famille des crs et des techniciens où qu'ils aillent car la météo ne connait pas les frontières. La survie des uns conditionne celles des autres : les techniciens auront besoin des crs pour effectuer les réquisitions indispensables, les crs auront besoins des techniciens pour avoir l'énergie pour chauffer et nourrir leur famille. Et tout ce monde et leurs familles seront installés dans une enceinte sécurisée par les crs, au chaud !!
      Qui controle une centrale nucléaire controle l'énergie. Qui controle le robinet énergétique détient le pouvoir.

      21000dijon

      Supprimer
    3. Bonsoir Jean-jacques,une bande de copains à un jour vu ça https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwj436C6jvfbAhWDwxQKHdYVB6sQFggqMAA&url=https%3A%2F%2Fwww.sudouest.fr%2F2016%2F11%2F18%2Fa-86-ans-il-produit-son-electricite-verte-2572796-659.php&usg=AOvVaw0KQCNIk8t6046P3D3L_SCE
      Et ils n'ont eu de cesse que de comprendre comment.
      Alors ils ont vu ça: https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=12&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjUtZn1jvfbAhUGPxQKHYUsB00QFgheMAs&url=http%3A%2F%2Fwww.belier-inox.fr%2Ffabriquez-votre-belier-p867652&usg=AOvVaw22Z4j-KY0BYXORJqSZywcD
      Bon maintenant c'est tout hors sujet et je me demande si je vais être publié.
      bonsoir à tous
      Yorick

      Supprimer
    4. Bonsoir,
      Juste une précision sur les centrales nucléaires : elles ne pourront certainement pas devenir les sites de dictatures durables pour une raison simple qui est la durée de vie du combustible.
      Celle ci est en moyenne de trois ans...
      On peut raisonnablement supposer que l'approvisionnement en barres de combustible sera difficile voire impossible.
      Elles ont de fortes chances d'être abandonnées et de finir en surchauffe comme Fukushima.
      Cordialement.

      Supprimer
    5. Je n'ai pas saisi pourquoi les centrales nucléaires devraient devenir des sites de dictatures... Parce qu'elles auraient quelque chose à échanger? Toute société actuelle, même "démocratique", fonctionne sur cette base, non?
      La durée de vie prévue du combustible est de 3 ans à pleine charge. Une centrale tournant à petite puissance devrait pouvoir fonctionner quelques dizaines d'années, en pourvoyant aux besoins de base de ceux qui s'en occuperont. Aucune raison donc de les abandonner, au contraire.

      Supprimer
    6. Francois tu m'as coupé l'herbe sous les pieds!
      J'allais faire la meme réponse

      21000dijon

      Supprimer
    7. François il y en a beaucoup qui ne peuvent s'empêcher de voir une dictature quand on appelle un chat un chat. Et qu'on jette le politiquement correct aux ordures.

      Cela a pris du temps mais nous sommes retombés sous la dictature des partis politiques de la 3eme et de la 4eme republique. Pour cela il a fallu 40 ans pour emasculer le peuple en grignotant modification après modification la constitution de la 5eme république .

      Et qui est derriere tout cela ?
      Les banquiers de la city de Londres et leur banque centrale qui depuis 1690 s'engraissent avec le prêt d'argent contre intérêt et qui déclenchent régulièrement des guerres pour cacher leur faillites à répétition.

      21000dijon

      Supprimer
  18. salut Yorick, je partage aussi tout à fait, sur les zombies-moutons, le potager à l'école. pour l'école j'ajouterais,l'apprentissage de la relaxation, la visualitation, de l'affirmation de soi, de l'assertivité - pas l'apprentissage du contact sensuel d'éveille -, les arts martiaux internes et externes. pour l'apprentissage des armes cela devrais bien entendu être au service militaire rétablit, seulement pour les français (de souche). j'adore ce nouveau service militaire universel voulu par notre adepte en chef de la civilisation de Sodom et Ghomore. cela va peut-être faire pétard mouillé... de toute façon c'est du flan absolu, cela servira et emplifira le lavage de cerveau de nos jeunes à la sauce gauchiste, droitdelhommistes, immigrationiste, métissage et antifrance... j'en ai envie de vomir. En attendant je suppose que vous avez tous remarqué le nouvel enfumage des politiques et journalistes contre des soit-disant ultra-droite pour mieux faire passer les centaines de salafistes qui vont être libérés - qui auraient du être zigouillés métodiquement en prison si l'état avait un minimum de dignité... - et faire accosté aussi tous ces gentils envahisseurs amoureux de la France. En attendant,rester discrêt?
    Pour les éoliennes et les panneaux solaires, je crois que c'est une perte de temps et d'argent, car à quoi bon avoir de l'élèctrécité pour la cafetière ou le dvd, il faudra fonctionner autrement durant la période chaude. De plus, éoliennes et panneaux solaires constituerons certainement de bon indicateurs de 'bonne chaumière' où il y fait bon vivre et manger... vaut mieux à mon point de vue quelques bouteilles de butane, du bois, un bon stock de bougies et un stock adéquat de pile, pour certains appareils essentiels. Il sera toujours temps après les Grandes Tribulations,si il y a encore du monde, de mettre en place des générateurs à énergie libre que Tesla et d'autre ont inventé depuis belle lurette.
    Fils d'immigré, noir et pédé.
    Ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis la plus grosse partie du problème c'est la notion de Français.Français de souche?Je m'en fous un peu du moment qu'on est Français de coeur. Je sais que ça fait con,mais il ne faut jamais vexer ceux qui sont devenus Français par le sang versé.
      A la tête du pays il y a une personne qui dénonce la lèpre nationaliste comme cause des maux: mais quid des trafics d'humains,d'organes,de drogue etc etc .La délinquance la plus abjecte est internationale et elle se félicite de nos frontières passoires et de nos prisons en carton.
      Pour moi il y a donc ceux qui se sentent français attachés à une histoire en évolution,qui s'inscrivent dans une volonté mettre en place des protection pour les libertés publiques,et de l'autre ceux qui répondent à une logique de l'internationale de ce qu'on veut (religieuse,capitaliste,marxiste,etc etc) et qui voient dans le cadre législatif national un obstacle à leurs tendances totalitaristes.
      Tous les moyens sont permis pour affaiblir la première catégorie qui reste néanmoins majoritaire si on considère que les autres catégories n'ont comme seul ciment que leur haine de la France(c'est suffisant pour un oeuvre de destruction mais pas pour construire un projet).Tous les projets alternatifs sont en contradictions les uns avec les autres.
      Pour ce qui est des malheureux arrêtés dans le cadre de ce coup de filet contre l'ultra droite,ils se présentent comme survivalistes.
      Je me permets de faire remarquer que cette arrestation fait suite à ça: https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwivrZfQoPnbAhWCtxQKHaN2CKAQFggxMAE&url=https%3A%2F%2Fwww.sudouest.fr%2F2018%2F06%2F15%2F700-armes-saisies-en-france-chez-des-trafiquants-et-collectionneurs-d-armes-5149215-7.php&usg=AOvVaw24Qh5KQ1aQUqG8WAXbUiIn
      Beaucoup de gens pensent pouvoir faire face à une garde à vue;j'ai rencontré de tout des gens qui ont craqué au bout d'une demi heure et d'autres qui prétendent avoir été obligé d'avouer des choses fausses sous la contrainte.
      Un des protagoniste est un collectionneur d'armes a-t-il ou ont-ils été balancés? J'en sais rien.Ce qui est certain c'est que l'on balance toujours plus facilement ceux qu'on redoute le moins.Il faut par conséquent toujours pousser ses relations dans leurs limites ultimes;ils vont péter un câble et révéler leur vrai personnalité,vous crier leur haine des ploucs par exemple.
      Il ne faut avoir confiance qu'en soi-même et encore pas toujours.L'achat d'une arme interdite par exemple peut compromettre toute votre préparation.Quel bénéfice peut on mettre en face?
      J'espère que pour ces gens le projet terroriste va être écarté,et qu'ils pourront être soutenus;ça doit être très dur.
      Cordialement
      yorick



      Supprimer
  19. J'ajouterai le voeu de pauvreté pour les politiques et le seppuku pour les corrompus.

    Personne

    RépondreSupprimer
  20. Dans la séries des graves erreurs:

    Comme vous pouvez vous en rendre compte il y va des survivalistes comme des chasseurs ... les bons et les mauvais. Et j'ajouterais: les braconniers.
    Confondre les uns avec les autres est une grave erreur.

    Je me lance.
    Le "bon" survivaliste organise et prépare la/sa survie. Si sa survie comprend ses proches, ses proches sont compris et il œuvre pour son ensemble. Comme la discrétion en fait partie il reste discret et comme il s'agit de SA survie il fait ce qu'il veut comme il veut. En gros c'est une fourmi.

    Le "mauvais" survivaliste écrit un commentaire et puis un autre et encore un autre quotidiennement etc ... vous aurez compris le principe. Il n'a donc en vérité pas le temps de préparer quoi que ce soit. En gros c'est une cigale.

    Le "braconnier" survivaliste à l'intention de vous brouter la laine sur le dos. La différence avec le "mauvais" survivaliste c'est qu'il prétend et voudrait que votre laine soit à son goût et que vous devez donc modifier votre comportement à son prochain profit. Aussi il tente d'influencer votre comportement. En gros c'est un parasite.

    Ces trois là commettraient de graves erreurs en croyant que:
    - Pour le "bon" survivaliste, qu'un autre que vous sait ce qui est bon pour vous.
    - Pour le "mauvais" survivaliste, que persister à ne rien faire est constructif.
    - Pour le "braconnier", qu'il imagine pouvoir relever ses colliers sans risque.

    Jean-Jacques R.

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir, je ne sais si Jean-Jacques R de 16H50 est le même que Jean-Jaque de 8H58, auquel François a répondu d'une manière trop agressive, et, de mon point de vue, injustifiée. Cependant, ce dernier commentaire de 16H50 me semble tout autant simpliste et injuste.
    Tout d'abord, il sous-entend que Pierre Templar même, qui passe un temps considérable à penser et rédiger chacun de ses articles, à lire tous les commentaires pour les valider ou non, doit être un très mauvais survivaliste, qui persisterait "à ne rien faire de constructif !". Et que tous les commentateurs récurrents feraient aussi bien ne ne pas perdre de temps et d'énergie à réfléchir à tous les problèmes abordés. Vous êtes donc prévenus : seul le temps à organiser sa propre survie compte, et réfléchir ensemble n'en fait pas partie... n ce qui me concerne, j'ai lu le site durant deux années avant d'y participer du moindre commentaire. Je n'ai pas l'impression de perdre plus de temps aujourd'hui que précédemment. Cela m'aide aussi à réfléchir à d'autres choix, à anticiper donc.
    Je concède que, parfois, certaines polémiques sont stériles et ne font pas avancer le schmilblick... Cependant, d'en faire les frais à l'occasion (si si...) ne m'empêche pas d'apprendre d'apprendre même souvent des choses très utiles des uns et des autres, y compris de certains contradicteurs (merci Janus, Vianney, François, Dijon, Yorick, etc). Rien ne sert de se bloquer, il faut s'ouvrir à point.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Personne

      Laisse Pierre à ses affaires, il est capable de supprimer les âneries de tous et chacun et même des réponses de Paul Emile sans que personne ne le lui dise ou ne s'en serve de caution.

      Autre grave erreur: ne vouloir comprendre que ce que l'on veut/peut.

      Paul Emile alias Jean-jacques R. alias Alias.

      Laurent ?

      Supprimer
    2. Je ne sais pas où tu as vu de l'agressivité dans mon commentaire. Quand je lis "tous nos scénarios ne tiendront que quelques jours vour semaines et ne valent queue dalle si ça part en vrille mondiale", je me dis que pour ce gars la situation est sans issue et, si tout est perdu, le suicide est la meilleure issue. C'est simplement de la bienveillance.
      Si je considérais que tout est foutu quoi qu'on fasse, crois-tu que je dépenserais du temps, de l'énergie et de l'argent à me préparer? Une dose de cyanure, par exemple, suffirait.

      Supprimer
    3. je n'ai aucune envie de suicide Francois, juste je voulais souligner que ceux qui pensent se retirer dans une bad au fin fond d'une forét et vivre tranquillement une nouvelle vie se trompent .
      Et comme indiqué par Dijon , oui les centrales seront peut étre et certainement mises sous contole mafieux, mais ayez en téte que ces mafieux nous reclameront une Dime ou Gabelle pour assurer votre sécurité.. a ma connaissance il n'y a pas de potagers et d'elevage au sein d'une centrale nucléaire, sachant qu'ils seront quelques milliers a y vivre (techniciens famille Crs ou bandes armées et leur famille) il faudra aussi qu'ils se nourrisssent ces gens qui auront un pouvoir de nuisance.. et la c'est plusieurs dixaines de milliers d'éleveurs et de maraichers qu'il faudra pour nourrir ces puissants..
      ça me fait quand même penser a un peu notre société actuelle.. non?
      Mais si vous avez scénarisé le fait de nourrir des maitres.. tant mieux pour vous.. ou alors le cyanure n'est pas pour moi.. cordialement.. Jean Jacques.. pas le même que l'autre..

      Supprimer
    4. Et bien... le problème de Tezak (voir ci-dessous) est résolu.
      Des problèmes de santé aux temps de l'apocalypse ? Rendez-vous chez le Docteur François. Une légère dépression, un moment de lassitude, une pointe de fatalisme ? Prescription : une dose de cyanure.
      Çà vous gratouille, ça vous chatouille ? Essayez la pointe au curare, la douleur ne dure pas très longtemps...
      Difficultés de sommeil le soir ? Une petite tisane de digitaline devrait vous apaiser... En pleine journée, double dose, çà redonne du cœur à l'ouvrage...
      Pour le paiement, vos stocks suffiront... N'y voyez rien de personnel, c'est juste de la bienveillance :)))

      Médicalement vôtre, Personne

      Supprimer
    5. Bonjour Monsieur " Personne" (Si seulement il y avais un vrai pseudo ce serait plus facile mais bon ,)

      Les avis divergent et je dirais tant mieux , c'est ce qui fait le débat... Je comprend "François" dans sa perception d'analyse des choses qui bien entendu amène a dire que si l'on part déjà dans l'idée d'un échec autant se mettre une balle..
      Moi par contre, j'insiste sur le fait que la faille principale sera MÉDICAL.. L'homme par les années passé a déjà largement prouvé et dépassé ses limites dans le domaine de la survie mais malheureusement , les temps changent et le progrès n'a pas fait que des belles choses.. si on prend en compte que cette prochaine serais sans aucun doute (NBC) Nucléaire-Bactériologique-Chimique.. On remet les compteur a zéro ce qui revient a se mettre une balle dans la tronche.
      Admettons.? Ce qui resteront finiront par crever comme des rats avec leurs stocks , leurs armes ECT.... ce qui revient a se mettre une balle dans la tronche aussi...

      Finalement j'ai donner mon seul point de vue.. celui qui me concerne personnellement et je ne changerais pas celui des autres pour autant mais au travers de cela j'ai peut-être touché d'autres personne qui pense comme moi..

      Maintenant si je vais dans le fond du sujet en poussant un petit peu, je dirais que la survie ne dépend pas du matos que l'on transporte avec ou sur soit, mais plutôt de la manière dont on va adapté notre savoir faire..Vous pouvais avoir tout l’équipement nécessaire sur vous, si vous ne savais pas l'utilisé a bonne escient et au bon moment vous ne survivrais pas.( c'est comme avoir un couteau qui ne coupe pas, si vous ne savais pas le réaffûter vous pouvais le jeter)
      c'est comme planté un clou avec un tourne-vis...

      Pour moi, les 2 seul mots qui me feront subsister on toujours été " Anticipation & Adaptation"

      CDT TEZAK

      Supprimer
    6. Jean jaques à 16h12
      Pourquoi parler de mafia ? De dime de gabelle ?
      Pourquoi insulter ceux qui vont rester à leur postes et maintenir en état de fonctionnement un bien appartenant à la nation ? En obéissant non pas à un règlement débile mais au bon sens et à l'honneur . Et surtout à un instinct de conservation intact. Parcequ'il sera tellement facile de les fusiller pour abandon de poste . Hé oui ! dans tout les coups pourris il faut prévoir des pigeons pour porter le chapeau.

      De plus abandonner une centrale pour aller où ? La météo n'a pas de frontière.

      Pourquoi parler de dime ou de gabelle ? Pourquoi racketter rançonner alors que vous contrôler un outils de production électrique. Vous payerez en électricité !! A vous de mettre en place une comptabilité. C'est vraiment pas un problème.

      21000dijon

      Supprimer
    7. Anticipation et adaptation. J'adhère, et c'est pourquoi, si je mets en balance mes années d'arts martiaux (une dizaine), celles des sports de montagne (plus de 25 ans) et les années de tir (5 années), je crois que le tir arrive en dernier parmi les pratiques les plus indispensables à ma survie. La quantité de matériel est inférieure à a force de l'esprit, aux puissances de l'âme, aux harmonies spirituelles et corporelles, comme à l'adaptation à l'environnement (je préfère la nature aux zones urbaines). Ce qui ne signifie pas pour autant que l'on doive négliger les atouts modernes dans l'élaboration et l'entraînement de ses pratiques de survie. Et puis, au fil du temps, au fil des âges, des accidents de la vie, on est bien obligé de tenir compte de toutes les réalités, nouvelles comprises. Et de s'y adapter, vaille que vaille.

      Personne

      Supprimer
    8. pour Dijon je ne comprend pas bien le sens de votre propos? si on parle de chaos, vous croyez que les électriciens EDF seront tous ou a peu prés tous au poste ? si tel était le cas.. qui va les nourrir? et idem pour la distribution d'eau , les égoutiers etc.. tout le monde a un role a jouer dans une société interdépendante.. mais si c'est le chaos? C'est vrai que dire que tout scénario peut étre vite compromis ou obsoléte est dérengeant pour des survivalistes mais ne pas le dire et omettre de regarder un scénario ou tout fout le camp c'est faire l'autruche.. En cas de chaos total , il faudra qu'une organisation se mette en place rapidement notamment pour les centrales nucléaires sinon nous courrons tous au désastre.. même les mieux préparés.. et enfin rien ne se fera sans contrepartie.. troc gabelle dime ou comme a sarjevo prostitution a outrance.. tout se paiera monnayera en services objets ou autre.. il n'y aura pas de gentils électriciens qui sacrifieront leur vie ou celle de leur famille pour nos beaux yeux.. Chaos Total...

      Supprimer
    9. 1/2   @Jean jaque 02h29 

      === , il faudra qu'une organisation se mette en place rapidement notamment ...===

      Vous voulez une chose et objecter sur la même . pppffff...
      Vous ne devinez pas que cette organisation que vous réclamez existe deja ??

      Ce sont les électriciens et les mécanos chargé de l'entretien des centrales. Eux ont la compétence et l'intelligence contrairement à ceux qui leur donne des ordres en se cachant derrière un règlement !!

      Depuis 50 ans chez edf on ne licencie pas les incompétents, à cause des syndicats.  Pour s'en débarrasser on leur offre une promotion. LOIN !!

      Par contre pour continuer à faire tourner le service et ainsi ménager sa carrière et ses notations  on se garde sous le coude les plus compétents, pour que le travail soit fait.
      Et cette methode de gestion est assez répandu en France. Je pense que beaucoup d'entre vous pourraient apporter des exemples. C'est pourquoi la France aujourd'hui est dans la merde. C'est pareil qu'en 1870 qu'en août et septembre 1914, qu'en 1939 et 1940.

      Une petite digression pour rappeler que la ww2 a été gagner en juin 1940 par le sacrifice des troupes francaises qui ont protéger la fuite des anglais à Dunkerque. 1500  chars détruits, la moitié des avions allemands abattus ou endommagés et 160000 hommes des troupes d'assaut perdus et pas le tout venant suivant derrière. Et pour les français les éloges des généraux allemands qui sont longtemps restés dans des dossiers classifiés.

      L'action de ces bidasses francais une fois isolés des etats-majors débiles a permis aux anglais de sauver 4 à 5 fois plus d'hommes que prévus au lancement de l'opération dynamo. Et ces hommes c'était pas des bidasses mais des professionels.

      Ces simples bidasses libérés d'un commandement débile ont fait leur devoir en se sacrifiant, ils ont jetés des poignées de cailloux dans la machine allemande qui s'est grippée et a prix du retard. C'est aussi un maréchal de France issu non pas de la bourgeoisie mais du petit peuple français posté en Espagne comme ambassadeur de France qui nous a évité un coup de poignard espagnol dans le dos en juin 1940. Parceque les espagnols avaient de très bonnes raisons d'en vouloir au gouvernement francais de 1936-37-38. Sans sa complicité la guerre d'Espagne aurait été bien plus courte, bien moins sanguinaire et bien moins ruineuse.

      C'est aussi ce maréchal de France qui ayant gagné la confiance de l'ambassadeur japonnais en allemagne a été informés par lui de l'intention d'Hitler (comptant sur la neutralité ou la collaboration espagole) de traverser l'Espagne pour attaquer Gibraltar et l'Afrique du nord française. Pétain a alors convaincu Franco que dans ce cas il serait contraint d'utiliser la marine francaise pour sauver l'AFN et l'empire et renoncer à son projet d'armistice pour sauver ce qui pouvait l'être. Ce qui impliquait de nouveaux malheurs et de nouveaux morts pour une Espagne exsangue. Franco a dit NON à Hitler et celui-ci sur le chemin du retour a ,à Montoire, serré la main du maréchal.

      Et voila comment un maréchal de France issu du peuple et une armée de bidasse baisent un caporal allemand et sa clicque pour gagner du temps, avec beaucoup de sang pour les uns et une poignée de main hypocrite et une fausse promesse de collaboration pendant que d'autres parts les premiers résistants cachaient, sur ordres de Pétain, armes munitions et matériels pour les soustraire aux commissions d'armistice.

      A suivre

      Supprimer
    10. Suite
      2/2   jean jaque

      Ces informations proviennent de livres et de publications, imprimés et diffusés en France depuis 70 ans et ce en ayant traverser la censure des lois sur la presse et celle du syndicat du livre . Mais aussi de témoignages ou de commentaires railleurs de ces bidasses ayant survécus à cinq ans de stalag. Dont mon parrain.

      Cette longue digression pour dire que c'est toujours le petit peuple qui sort la France de la merde en se sacrifiant. Je ne sais pas où seront les comptables les gratte papiers et les directeurs d'Edf, les égoutiers, les procureurs , les préfets etc etc ...

      Quand la merde va tomber dans le ventilateur je sais que les personnels des centrales nucléaires seront à leur postes jusqu'au bout ainsi que ceux charger de la protection.

      POURQUOI  ?? Parceque eux savent qu'en abandonnant leurs postes ils condamnent leur famille à subir un tchernobyl multiplié par Fukujima. Pour éviter cela ils feront leur devoir jusqu'au bout comme leur anciens à Dixmude en 1914, à Verdun en 1916 ou à Lille ou devant Dunkerque en Mai 1940.

      Ils feront leur devoir en se torchant le culs avec les règlements et en pendant aux lampadaires les fouteurs de merde aussi haut gradés soient ils .

      Où faudra t-il ne pas être : à coup sur dans toutes les grandes villes.

      Où faudra t-il être : parmi les troupes de volontaires pour protéger les centrales nucléaires. Généralement il y a beaucoup d'exploitation agricole dans leur environ qui devront également etre protégées.

      Je ne voit pas de meilleur point de rassemblement pour les citadins survivalistes ne possedant rien. Sauf leur jeunesse et leur avenir à protéger.


      21000dijon

      Supprimer
    11. Suite 3/2

      Après relecture il me vient l'idée suivante :
      Pour tout les jeunes survivalistes citadins ne possédant RIEN et pire encore ne possédant pas ou plus de famille à la campagne ou loin des villes. Choisissez donc d'aller camper sur le terrain de camping le plus proche à vol d'oiseau de la centrale nucléaire de votre choix.
      Faites cela en juillet aout 2018 et/ou chaque premier weekend de chaque mois.
      Il faut bien fixer un point de rendez vous pour permettre à des inconnus isolés de se rencontrer. Quoi de plus normal et anonyme de camper dans un camping ???
      Si le camping est vraiment grand, vous savez lire une carte ign donc plantez votre tente dans le coin le plus proche de la centrale.
      Après... prudence !! Vous pouvez être sur que les rg sont abonnés a ce blog, et que vous pouvez être ciblés pour faire de beaux pigeons pour barbouzes.

      21000dijon

      Supprimer
    12. Jean jaque à 02h29

      ===En cas de chaos total , il faudra qu'une organisation se mette en place rapidement notamment pour les centrales nucléaires sinon nous courrons tous au désastre.. mêm ===

      Chaos total ! C'est compréhensible ! Mais comment peut on vouloir qu'une organisation se mette en place rapidement.....en cas de chaos total ??????????????????????

      Comment appel t-on cela en français ??
      Un non sens ?
      Un oxymore ? Un anti-oxymore ?
      Un .....???

      Si tout les énarques réfléchissent comme vous ..... pas étonnant que la France soit ruinée et dans la merde .

      OUI !! Je sais ! J'ai des problèmes avec les accords de participe passé. Mais cela ne change pas le sens des phrases.

      21000dijon

      Supprimer
  22. Déjà en 2006 les blogs de "Survivalisme" été source de discutions très "rentre dedans sans ménagements" et finalement on en a fait plusieurs fois le tour du comment se préparer ...Il y en avait pour tous les goûts et chacun voulais la première place dans le domaine du " Je vous apprend ce que j'ai lu...et non ce que j'ai vécu "
    Depuis... rien n'a vraiment changé ni même évolué.
    Je dirais même que le mythe c'est essoufflé avec le temps car si l'on compte bien cela fait déjà 12 années et rien ne s'est passé..
    Tant mieux dirais-je !..

    Maintenant pour moi, je pense que c'est dans le domaine du "MEDICAL" que nous allons rencontrer de sérieux problèmes...Ne croyais pas qu'avec un efferalgan ou un aspegic vous allez vous en sortir.
    Préserver sa santé ainsi que celle de ses proches sera une lourde tâche.
    Les diabétique ainsi que Les autres personnes assisté en permanence de médocs seront certainement les premiers a partir devant notre grande impuissance. Pour ce qui est du domaine "Pro-Rambo" du style ( J'ai tout ce qu'il faut et j'attend le déclenchement depuis que je m'impatiente) j'ai bien peur qu'il ne puissent jamais en voir la couleur..
    Quand bien même quoi qu'il se passe et quoi qu'il arrive, Vous n'aurais aucunes chances d'y faire face sur du long terme..
    Ni avec le choix des armes..Ni avec votre stocks et potager car la prochaine sera d'un domaine bien pire que celui que vous pouvais imaginez..enfin bref!.. j’espère me tromper.

    PS; Chacun est libre de pensez comme il l'entend c'est certain..
    Ce que je déplore très souvent, c'est le manque de réalisme dans la matière.. C'est pourquoi je m'efface doucement pour le plaisir de ce qui ne m’apprécie pas trop.. (MDR)

    Cordialement: TEZAK

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @tezak
      Le mythe c'est essoufflé avec le temps ??

      Je crois plutôt qu'on tourne en rond parcequ'on ne peut pas aborder ou approfondir certains sujets de discussion sans risquer de ce retrouvé au tribunal pour incitation à la haine contre ci ou ça .
      Vive la liberté d'expression à la française.

      Ce qui est certain c'est que si on ne peut pas définir correctement un problème en appelant un chat un chat, on ne trouvera JAMAIS de solutions.

      21000dijon

      Supprimer
    2. Bonne analyse 21000 dijon, de plus en plus la restrictions de la liberté d'expression,on peut pas s'amuser a dire ce qu'on veut sur ce site, qui est très enrichissant, je pense que les gens se réveille doucement et je pense qu'il faut se préparer car tout s'accélère. Junior du gard

      Supprimer
    3. cher Tezak,le potager est un art de vivre:consommer ce qu'on produit,ce qui est produit à proximité de l'endroit où on habite.
      J'ai tendance à penser que les difficultés rencontrées lors de la culture sont de nature à enseigner la valeur des choses,la valeur réelle et non cet ersatz de valeur que confère une monétarisation déconnectée de la réalité.
      Cultiver la terre c'est penser le monde,réfléchir sur le gaspillage,prendre le temps.
      J'ai la faiblesse de croire que si certains se retrouvés astreint à ramasser fraises ou haricots verts ils en percevraient le prix différemment.
      Je passe sur la patience indispensable pour cette activité et je me permets également de mettre en avant le respect que ressentent en général les jardiniers pour leur congénères.
      Je me doute que le verre de vin de ce qu'on veut ou le bocal de confiture maison partagé entre amis n'est pas de nature à satisfaire le Rambo qui sommeille en certains lecteurs.
      La guerre contre les mulots,pucerons et autres doryphores manque il est vrai de panache!Mais au moins certains auront-ils tués quelque chose!
      Mais c'est de la vraie survie.Faute de pouvoir fourguer au tiers monde notre diabète,notre cholestérol et nos triglis,il faudra peut être un jour songer à leur laisser juste de quoi manger.
      Tu soulignes avec raison les problèmes de santé,il faut peut être commencer par là.Si rambo n'est pas à l'aise dans les carrés de choux;il sera sûrement moins décalé avec son grand couteau que dans un rayon de grande surface!
      Après je peux aussi enseigner l'art d'attraper le féroce escargot,la méchante écrevisse ou la terrifiante grenouille;Ben mon pov monsieur des tigres on a point asteur.
      Amicalement
      Yorick

      Supprimer
    4. Bien le salut mon cher ami YORICK..

      Quelle plaisir de te lire mais par contre quelle dommage de ne pas être compris ou surement mal compris ?...

      Si un jour CHAOS il y a .. (ce que je ne souhaite pas) plusieurs options en seront la cause ( effondrement économique - attaque NBC - révolution ECT...) on est bien d'accord ?...
      Moi, je prend plus au sérieux la menace (NBC) dans le cadre d'un réel CHAOS et je maintient ma position sur le fait que même avec une bonne préparation (Stocks-potager-armes-pastilles d'iode Ect...) très peu s'en sortirons.. et ceux qui resteront crèverons dans leur trous(Bunker) comme des rats..
      Au final je suis très pessimiste mais peut-être plus réaliste.
      Cependant, je ne suis pas de ceux qui baisse les bras rapidement... je suis de ceux qui vont jusqu'au bout comme on me l'a enseigné mais quand on a reçu connaissance de ce qu'est le (NBC) on ne peut que réagir de la sorte..
      j’espère me trompé profondément crois moi l'ami..
      enfin bref !.. il y aura bien un jour ou ceux qui on construit cette merde finiront par s'en servir malheureusement hein ?
      et qui se souciera des dommages collatéraux ?..

      A ce jours,..personne ne peut affirmer que sur ces 3 lettres (NBC) mis a part la première que les suivantes ne sont pas d'actualité... il suffit pourtant de revoir sa copie sur comment exercer "l'ART DE LA MANIPULATION"

      Chacun prépare sa survie comme il l'entend mon ami et au final,un jour le méchant loup viendra nous manger tout crue !!..

      PS; Entre "vouloir & pouvoir" il n'y a qu'un pas !..
      Tu es trop intelligent pour ne pas comprendre..YORICK

      Bien a toi l'ami.. TEZAK

      Supprimer
    5. @tezak
      Il faut des centaines de milliards pour posséder des armes nucléaires, le N
      Il faut des centaines de millions pour les armes chimiques, le C
      Il faut une centaines de milliers de €, £, $, pour acheter la vaisselle de laboratoire pour cultiver virus ou bactéries. Mener une attaque bactériologique impose de ne pas voir revenir chez soi la maladie. L'arme la plus efficace est la variole car on en maitrise la vaccination et les premiers symptômes sont semblables à la grippe et rares sont les médecins vivants aujourd'hui capables de poser rapidement le bon diagnostique.
      Il suffit d'un contagieux se promenant dans un métro ou dans un aéroport pour contaminer la planète sans risque pour l'agresseur qui aura vacciner préventivement ceux qui lui conviennent.
      Tout autre agent biologique n'a pas et de loin les avantages de la variole. Une attaque de ce genre n'aura pas lieu tant que les dernières générations vaccinées seront en vie . En effet elles peuvent servir pour la production du remède.

      Non il y a plus à craindre des mutations provoquant des résistances aux antibiotiques.
      Même Ebola n'est pas un problème , Ebola tue trop vite. Un ordre de confinement à domicile et tirs à tuer contre les réfractaires suivis d'un jet de lance flamme réglera le problème.
      Le problème c'est peste cholera gale et autres saloperies à evolution lentes disparues de France depuis longtemps.
      La solution vivre à la campagne et fuir métro et autobus.

      21000dijon

      Supprimer
    6. Bon bah devant tant de détermination je m'incline sur le sujet mon ami....Cependant, je garde quand même mon stock de (Duck Tape et bâches plastique)pour le confinement..

      Ceci-dis je vous informe juste par prévention purement amicale que L’ANTHRAX est aussi une bactérie qui survit à l'état de spores dans le sol (elle peut survivre une centaine d'années). Les herbivores sont ainsi les animaux les plus souvent touchés. La bactérie peut se transmettre par ingestion (les spores sont avalées) ou inhalation, donnant une forme interne de la maladie, particulièrement grave, ou au travers de la peau et les muqueuses, donnant une forme externe moins sévère.
      Les hommes les plus fréquemment touchés dans nos pays sont des professionnels en contact avec les animaux (éleveurs, vétérinaires, personnel des abattoirs…), ou les professionnels de laboratoires. L'homme se contamine par contact avec les animaux infectés ou les spores, mais la maladie ne se transmet pas de personne à personne ce qui vous laisse une marge..

      L’ANTHRAX a été évoqué comme un des moyens possibles utilisables pour la guerre bactériologique ou pour des attaques terroristes. En effet le bacille est facile à produire, et les spores sont résistantes et relativement faciles à disséminer. L’ANTHRAX aurait d'ailleurs été utilisé par le Japon pendant la deuxième guerre mondiale. Depuis, certains pays l'utilisent à titre expérimental et plus de 10 pays posséderaient ce germe dans leur arsenal militaire...

      Je suis persuadé que je ne vous apprend rien mon ami
      mais je tenais quand-même a en informer les risques encourue qui après inhalation du germe,ressemble d'abord à une forte grippe avec des signes d'atteinte respiratoire, puis s'aggrave avec un état de choc,diarrhée sanglante et vomissements..

      PS; Rassurez-vous mes amis(e)
      elle n'est mortelles que dans 95 % des cas en l'absence de traitement...

      CDT: TEZAK

      Supprimer
    7. Tezak
      Il y a un ilot dans le nord de l'Angleterre qui est interdit d'accès depuis la ww2 à la suite des essais de dispersion d'anthrax .
      Il ya l'unité médicale 731 de l'armée japonaise qui a sévit en Mandchourie de 1937 à 1945 , en menant des recherches et des essais sur des prisonniers de toutes races sans distinction de sexe ou d'âge . Ainsi que sur les moyens de dispersions, que ce soit virus bactéries mouches puces etc...
      Cette unité n'a pas été poursuivie pour crime de guerre parceque son chef a négocié une immunité totale en échange des archives echantillons et photos diverses ainsi que le transfert de technologies. Tout cela a fini à Fort Dietrick aux usa.

      21000dijon

      Supprimer
    8. Bonsoir Tezak,ce sont deux sujets différents le premier concerne la santé quotidienne du survivaliste en cas de chaos,ce qui revient à rechercher des solutions alternatives à la pharmacopée(comment remplacer les antibiotiques par exemples).
      La NBC est un autre sujet et il est vrai que les survivalistes Européens ont de sérieuses lacunes sur ce point(comparés aux québécois).J'avoue que je ne connaissais pas le sigle.J'avoue aussi que après avoir connu le traumatisme de la guerre froide ,il me semble que ce type de danger est derrière nous.Au vue de ce que j'ai lu sur le sujet ,l'impréparation est totale;la plupart des équipements ne sont tout simplement pas disponibles à la vente pour les civils.
      Il ne reste que les mesures de confinement que tu abordes mais auxquelles je n'avais même pas pensé.
      La lecture du post de 21000 dijon reflète ma pensée:"concerne les grandes villes";mais je ne peux m'empêcher de me dire: "gros trous dans la défense".En fait j'ai utilisé un simulateur d'attaque nucléaire et en visant des cibles importantes il se trouve que je ne serais pas concerné.
      Reste après, les bombes sales qui sont moins puissantes;les attaques aux gaz sarin (métro japon),ou les empoisonnements de l'eau potable par exemple.
      En deuxième vague:On peut être contaminé par ceux qui ont survécus aux attaques mais aussi par des bombes bactériologiques humaines ou autres.On voit par exemple que des maladies comme la dengue,chikungunya,zika propagés par le moustique tigre,font leur apparition en France métropolitaine.Des hommes ou des animaux seraient volontairement contaminés et éparpillés sur le territoire.
      Il me semble que on dérape gentiment sur des scénarii de types "28 jours après",ou "28 semaines après",ou "je suis une légende";tant que l'investissement ne va pas plus loin que la bâche ou le duck que j'ai déjà:pourquoi pas?
      Depuis l'antiquité on a utilisé des armes bactériologiques,et on sait aujourd'hui qu'elles amenaient la peste dans les deux camps.Peut-on penser que certains seraient suffisamment diaboliques pour recourir à nouveau à de telles armes avec les mêmes conséquences ?(quid d'une invasion du territoire).
      La question vaut néanmoins le coup d'être posée.
      Faites vos jeux.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    9. Salut YORICK...

      Je doute que les 2 sujets ne fusionne pas ensemble et c'est sûrement l'erreur que beaucoup négligent.
      D'ailleurs..tout les sujets sont relatifs a notre propre survie en terme de "CHAOS" si je puis dire..

      Si j'ai un peut forcé sur le sujet (NBC) c'est quelle est une des plus grande crainte actuelle pour l'humanité toute entière et dont notre savoir faire nous rendraient complètement impuissant face a cette catastrophe.. De plus, non seulement elle est une menace constante a la surface mais elle l'est aussi dans certains lieu tenu secret a plus de 500 mètres sous terre sous une épaisse couche d’argile..Des déchets radioactifs les plus dangereux. Les MA-VL et HA-VL. Ils proviennent quasi exclusivement du traitement des combustibles utilisés dans les centrales nucléaires.
      MA (moyenne activité) et HA (haute activité)
      Voir Le projet "Cigeo" qui prévoit de stocker 75.000 m³ de déchets MA-VL et pour 10.000 m³ de déchets HA-VL. 60 % des premiers et 30 % des seconds existent déjà..

      Triste humanité en perdition, qui ne voit que l’immédiat, laissant aux générations futures (si futur il y a) le soin de trouver des solutions à sa connerie et à son imprévoyance.

      Bien a toi mon ami... TEZAK

      Supprimer
    10. @tezak
      La plus grande crainte pour l'humanité ce n'est pas le NBC , c'est tout simplement la faillite bancaire prévisible que wallstreet et la City essaie de cacher en voulant une ww3.
      Dans une économie mondialisée qui fonctionne à flux tendu une faillite générale ou une guerre c'est du pareil au même.
      C'est des ruptures d'approvisionnement , émeutes pillages et guerre ethniques. Beaucoup de pme n'y survivront pas et cela renforcera le chaos.

      Donc les armes NBC sont inutiles. Leur raisons d'être c'est de détruire des zones fortifiées ou de paralyser le fonctionnement de bases militaires sans les détruire totalement.
      Tu as plus de risques de mourir de faim à cause des émeutes que suite à une attaque NBC. C'est pas ton plastique et ton papier collant qui te protègeront longtemps. Une cave avec des portes étanches sas de décontamination et systeme de filtration d'air est à la portée d'un bon bricoleur. Au boulot !!!

      Le problème du nucléaire et de ses déchets ce sont justement les antinucléaires d'extrême gauche qui impose un rejet systématique de toutes formes du nucléaire.
      Arte a diffusé un excellent documentaire. Cela explique qu'il n'y a pas qu'une seule forme de nucléaire mais plus de mille combinaisons possibles. Celui que nous connaissons a été voulu par un amiral americain pour avoir une flotte de sous marin et des bombes. Et aujourd'hui nous croulons sous les déchets !!
      Et les antinucléaires se gardent bien d'expliquer que ces déchets peuvent servir de carburant, ce qui irait dans le sens des pronucleaires et contre les intérêts du petrole gaz et charbon. Sans oublier les ENR.

      Il existe un réacteur nucléaire à sel fondus fonctionnant au thorium et a la pression atmosphérique contrairement aux cocottes minutes sous pression actuelles.
      Mais le mieux est encore de faire une recherche . Ce documentaire doit se trouver soit sur youtube soit en VOD.

      21000dijon

      Supprimer
    11. Sur ce point je ne suis pas totalement d'accord avec toi, cher Dijon.
      Une crise économique créera un gros chaos et tuera beaucoup de monde, c'est certain, mais une nouvelle société émergera au bout d'un certain temps et la vie continuera (pour les survivants).
      Une attaque chimique fera des dégâts localisés et pourrait déclencher le chaos mais ça reste limité.
      Une contamination nucléaire, c'est plus grave, l'espérance de vie sera réduite mais il est possible de se protéger et plus on attendra avant de ressortir et moins il restera de danger.
      Le bactériologique, c'est une autre histoire...Il s'agit d'êtres vivants, qui donc se reproduisent. Il suffit qu'il en reste un peu quelque part pour qu'une épidémie revienne.
      On a parlé d'anthrax ou de variole mais de nos jours n'importe qui peut créer un nouveau virus ou une nouvelle bactérie par génie génétique. Chaque année des universités US organisent un concours de création d'OGM, il suffit de se faire envoyer un kit par la poste...

      Supprimer
    12. "L'avantage" du bactériologique si l'on peut dire c'est qu'il ne détruit pas l'infrastructure . Mais en tant que vivant il lui faut un hote pour survivre et un cadavre n'est parfois pas suffisant. Surtout si un lance-flamme lui crache dessus .

      Ces concours d'OGM sont une débilité voir un crime contre l'humanité. C'est jouer à la patate chaude avec une grenade degoupillée.
      Mais pour le bactériologique non OGM la mise en quarantaine a fait ses preuves depuis des siecles.

      21000dijon

      Supprimer
    13. Bibliographie. Vient de sortir :
      Freddy Viney, la grande grippe de 1918. Instructif. Sur ce que l'on a a appelé la grippe espagnole. Entre 50 et 100 millions de morts. Plus que le conflit guerrier.

      Personne

      Supprimer
  23. complément d'infos relatifs aux arts martiaux internes cités par Ivan. Quelques explications par l'exemple :

    https://www.youtube.com/watch?v=sZLx6sSi1B4

    https://www.youtube.com/watch?v=rNXC_eDH_DI

    https://www.youtube.com/watch?v=W9j1DhcwAOg

    https://www.youtube.com/watch?v=lk1solzcBfI

    Personne

    RépondreSupprimer
  24. Ce qui me surprendra toujours, c'est la somme incroyable de courage individuel dont chacun s'imagine faire preuve pour survivre, ou en a déjà quotidiennement l'expérience sous une forme ou une autre, et la léthargie collective, comme jamais dans l'histoire - à laquelle chacun souscrit, en attente d'un événement qui ne dépendrait pas des hommes mais plutôt de forces en entraînant des chefs qui eux-mêmes déclencheraient la catastrophe. Sans compter la peur d'être arrêté pour de mauvais mots, des pensées jugées subversives...
    Ce dernier point prouve bien que, contrairement à l'adage souvent lu ici-même "plutôt être jugé par 12 que d'être porté par 6", en vérité, pour peu que nous nous interrogions honnêtement, pour beaucoup en réalité : Plutôt la mort que la prison ! Et c'est ce que je pense. Mourir n'est pas grand-chose. Survivre n'a de sens que si donnons encore un sens au mot vivre. Et je me fous autant de Molière et de sa guenille que de La Fontaine et de sa fourmi.

    Personne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Peut importe de ce dont tu te fous, ce qui te surprendras toujours ou que tu imagines à tort.
      Tu as du mal à te faire à l'idée que certains qui commentent ici ont commencé l'organisation de leur résilience avant que le mot vienne à la mode et nommer leur survie quotidienne.

      De plus, manifestement, car tu es si bavard, et à moins de prêcher le faux et de provoquer pour espérer connaître un peu du vrai (pour de sinistres raisons?), tu ne sais rien de la discrétion et de l'humilité qui entoure la "survie".

      Cependant grâce à TOI ( et à quelques philosophes peut-être...), je sais que "mourir n'est pas grand chose", et bien non, tout le monde n'y souscrit pas.

      Ce qui me surprendras toujours, c'est la somme incroyable de ... dont personne fait preuve, on en a déjà quotidiennement l'expérience.

      Quand à moi, je foutrais la cigale et garderais Molière et La Fontaine, question de culture et d'éducation sans doute.

      Sic transit

      Supprimer
  25. monsieur personne, selon vous mourir n'est pas grand chose, c'est vrai surtout concernant les autres. mais quands il s'agit d'etre confronté à un agresseur sans y etre préparé, certains etaient prets à tout offrir pour s'eviter une mort douloureuse ou peu glorieuse .tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir de s'en tirer c'est ce que j'entendais dans les prisons quands j'allais y chercher un pensionnaire.mais quands on est mort, c'est pour longtemps. les circonstances peuvent etre diverses et je ne me resouds pas à attendre l'intervention divine pour tacher de m'en sortir comme j'ai toujours fait. sauf pour les miens, ma peau vaut plus que tout "ma guenille m'est chere" et je ne suis pas du tout déterminé à mourir en avançant la date prévue meme à mon age. et ce blog me renseigne tres bien sur comment faire en plus de mon experience personnelle sur la survie. et pour la mort, attendez d'etre au pied du mur ! vous changerez peut etre d'avis . HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A un agresseur Hermann?Mais c'est valable pour tout;c'est valable pour le crabe qui te bouffe,pour le poteau qui arrive sur ton pare brise.On fait ce qu'on peut pour s'en sortir.
      "Mourir cela n'est rien;mourir la belle affaire,mais vieillir Ô vieillir.."
      Voila l'angoisse de notre ami personne.Dans la série "j'assume pas".
      Ce qu'il n'arrive pas à comprendre,c'est que l'été ou le printemps de 1913 devait être beau comme celui de 1928,comme ce lui de 1937 ou même 1938.
      Il lui suffirait de regarder des photos de Damas en janvier 2011 et celles de maintenant ou de taper photos Afghanistan 1975 sur un moteur de recherche.Trop exotique?Alors Yougoslavie 1991.
      Un survivaliste se prépare à un événement qui lui semble possible ET il ne fait rien de plus que ce que faisaient ses ancêtres pour passer les périodes de famines et d'insécurités récurrentes dans l'histoire.
      Ce faisant il contrevient aux notions économiques de flux tendus et il s'en fout.
      Il stocke,ce que ne peut pas faire celui qui a acheté un appartement super cher mais qui a pas la place;ça énerve.
      Pour finir,il cherche a être autonome dans un monde ou on vante l'hyper-spécialisation et même pour sa sécurité;là c'est inadmissible.
      Par définition le survivaliste ne fait pas confiance aux gouvernants pour gérer les crises.
      Voila personne: ecce homo
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  26. M. Herman Stoss. Désolé si mon propos vous a heurté, d'autant que parmi les intervenants ici, vous faites partie des plus courtois... Pour ce qui est du pied du mur, je l'ai souvent été, ayant souvent pris des risques mortels, en montagne ou ailleurs). Je ne prétends cependant pas être un grand guerrier, car je n'ai jamais tué d'humains. J'imagine même qu'il est plus facile de mourir que de tuer. Peut-être en avez-vous l'expérience... Peu de lecteurs de ce site, j'imagine. Et tant mieux. Certains (beaucoup ?) ici imaginent demain devenir des tueurs en pagaille qui n'ont jamais éteint la vie de quiconque. Ceux-là aussi, nous les attendrons au pied du mur.

    Quant au transit, je lui laisse son intestinal en vadrouille.

    Cordialement, Personne

    RépondreSupprimer
  27. Autres précisions :
    primo, je n'insulte jamais individuellement une personne parce qu'elle exprime une idée contraire à la mienne. Si je veux la contester, c'est en argumentant. Que cela plaise ou non, c'est ainsi. Et comme le dit Pierre Templar dans l'introduction de cet article même : "un survivaliste se contrôle en permanence".
    Alors, les cacas nerveux des multi-pseudos en alias gonflés à l'hélium, qu'ils s'envolent, et s'éclatent avec :))

    Ensuite, je n'ai pas attendu l'ère du "survivalisme" pour m'intéresser à la survie, et encore moins à l'ère des fourmis. Le premier ouvrage global de techniques et connaissances de survie que j'ai lu était celui du Dr Xavier Maniguet, "Survivre " dès sa sortie au courant des années 80. Nous n'étions pourtant pas dans le même contexte environnemental que celui qui semble avoir déclenché beaucoup de vocations... Le mot survivre était alors (sans doute même pour Maniguet aussi, mort dans un accident d'avion) synonyme de sur-vivre : donc, prendre des risques, vivre intensément, s'engager personnellement à fonds par idéal (le contraire de la mythologie de la fourmi).
    Aujourd'hui, jeunesse passée, je perçois mieux le concept de résilience. Je précise aussi à M. Yorick que je le respecte pour sa résilience en campagne telle qu'il l'a définie non sans ironie parfois grincheuse, et son potager (lorsque j'ai dit le mot plouc, je ne parlais pas de ce genre de cas-là). Sans doute m'a-t-il mal compris. Devenir responsable des formes de sa survie est tout à fait noble, bien plus que la chasse aux tigres, qui les a décimés par ailleurs..

    Survivre en troisième définition, c'est dire survivre à tout pris, y compris au prix de tous les reniements, de toutes les trahisons, par lâcheté en fait et par manque d'idéalisme, là, cela ne me convaincra jamais.
    Vivre, c'est inventer des souvenirs ; mourir, c'est en laisser.

    Personne

    RépondreSupprimer
  28. bonjour à tous,voila encore un sujet qui lance et relance bien des polémiques. Les erreurs à ne pas faire, disons :"comment en faire le moins possible".Un raisonnement adapté à la situation, certes, amis , faux amis, stockage, armement, pharmacie, empathie ,, je passe tout le reste pour une survie viable?...Peu importe l’écroulement, l'intensité du moment , et ce que peut nous faire la nature dans ses caprices, l'erreur sera toujours présente.En temps de paix (toute relative aujourd'hui) on ne peut que tirer un leçon salvatrice.Au temps du chaos, l'erreur sera trop souvent fatale.Je pense que la majorité de la population française???reste toujours dans ce miasme qui nous dirige.Peut être qu'avant de trouver toutes les bonnes choses à faire quand la chute prévue s'abattra, s'occuper de façon ces trapézistes de caniveaux aurait été peut être la meilleur solution.Mais voila des décennies de laxisme, et surtout la lobotomisation des citoyens confinés dans leurs conforts enfin plutôt la cage dans laquelle ces trapézistes les ont enfermé disent "AMEN." Alors aujourd'hui ,nous cherchons la vaine échappatoire, pour / VIVRE dans la SURVIE"...Croquignolesque isn't it ? Cela ne m’empêche pas de faire du mieu que je peux en essayant aujourd'hui à ne pas faire trop d'erreurs pour ce futur déjà mourant, mais ça n'engage que moi et je prend leçon de toutes les idées.Respect à chacun, ce blog nous donne beaucoup, alors au plus loin les querelles réductrices bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dreamer pour ce billet plein de bon sens ,je partage totalement votre avis

      Supprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.