29 octobre 2018

Les risques invisibles

Dans la plupart des scénarios, les "risques invisibles" - c'est-à-dire ceux auxquels on ne s'attend pas ou pour lesquels on ne s'est pas préparé - sont les plus dangereux.

Il y a de nombreuses choses qui peuvent foirer dans un plan de survie. Les catastrophes majeures sont chaotiques et pleines de périls cachés ; il est difficile de tous les prévoir et de s'y préparer.

Cependant, plus vous anticiperez de tels dangers - et vous y préparerez - moins il y aura de chances pour que votre plan déraille. Dans cet esprit, voici huit risques invisibles qui pourraient ruiner vos chances lors d'une catastrophe...



1. La nourriture avariée


Tant que l'on peut s'approvisionner régulièrement en produits frais, la consommation d'aliments avariés est une préoccupation mineure. Mais dans un scénario de catastrophe, lorsqu'on vit sur un stock de nourriture non renouvelé, il y a lieu de faire beaucoup plus attention à ce que l'on mange.

Le problème est que lorsque la faim s'installe, se risquer avec une boîte de conserve qui sent d'une manière suspecte ou qui a l’air suspecte devient une chose beaucoup plus tentante. Cependant, manger de la nourriture gâtée peut mettre fin à nos jours plus rapidement que la famine, et d'une manière au moins aussi désagréable.

Bien que certains aliments altérés n'entraînent qu'une indigestion bénigne, il en existe d’autres qui peuvent être mortels. C'est le cas par exemple de ceux infectés par le botulisme, une bactérie présente notamment dans les conserves "maison" mal préparées, qui entraîne l'une des morts les plus douloureuses qui soient. Si vous prévoyez d'utiliser des réserves stockées dans le cadre de votre plan de survie, il est important d’apprendre les signes de détérioration et d’éviter à tout prix les aliments suspects.

A ce titre, sachez que la lacto-fermentation, dont il a été question récemment dans les articles d'Elizabeth, est le procédé de conservation le plus sûr et le plus facile à réaliser. Tous les légumes et fruits frais peuvent se conserver ainsi, pendant plusieurs années (y compris les pissenlits du jardin !). Certes, la longévité n'équivaut pas celle des conserves en boites, mais entre nous, je doute qu'il faille encore attendre dix ans avant que les choses ne dégénèrent.

Bien entendu, ce qui vaut pour la nourriture vaut aussi pour la boisson, en tout premier l'eau qu'il faudra traiter impérativement. Se préparer à ce risque caché consisterait à stocker des produits de purification ainsi que des filtres (voir notre dossier la purification de l'eau pour le survivaliste).

Il y a de fortes chances pour que l'eau contaminée mette à terre de nombreuses personnes dans un scénario de chaos, avant même qu'elles n'aient le temps de s'empoisonner avec de la nourriture. Quelques semaines après que les robinets se soient taris, et la dysenterie sera dans toutes les grandes villes, bientôt suivie par le choléra.


2. Les visiteurs inattendus


Les scénarios de catastrophe s'accompagnent toujours d'un certain nombre de dilemmes moraux. Par exemple, aider ou non les personnes qui ne sont pas aussi préparées que soi.

Il est toujours facile de dire qu'on refuserait, tant que l'on en est aux discussions devant un écran d'ordinateur, mais ce n'est pas aussi simple lorsqu'un autre être humain vous regarde droit dans les yeux, sachant que lui refuser notre aide le condamnerait à mort.

De même, il est tout aussi facile de dire qu'on aiderait tout le monde, mais il en va tout autrement lorsque les réserves diminuent et que la vie de notre famille et de nous-même est en jeu.

Que cela soit difficile à admettre ou non, les personnes qui viendront sonner à votre porte pour chercher de l'aide constituent un péril caché, et la manière dont vous traiterez avec elles déterminera si vous vivrez ou mourrez. Gardez à l'esprit que les situations désespérées créent des personnes désespérées ; même les plus pacifiques habituellement peuvent se tourner vers le vol et la violence lorsque leur vie est en jeu. C'est pourquoi la sécurité du domicile après le chaos est si importante.

Malheureusement, il n'y a pas de réponse définitive à la question de savoir comment traiter avec ceux qui demandent notre aide. En fin de compte, tout ce qu'on peut faire, c'est reconnaître le danger qu'ils représentent, et décider par soi-même comment on veut les gérer.

Dans l'idéal, le meilleur moyen pour éviter que l'on vienne frapper à la porte est de s'assurer que personne ne découvre que l'on est un survivaliste. Pour ce faire, l'application des mesures OPSEC, dont nous avons parlé dans ce blog à maintes reprises, est la première des préventions.



3. Les maladies et blessures bénignes


Nous avons la chance de vivre dans un monde où la médecine moderne a transformé les blessures et les maladies qui menaçaient la vie de nos ancêtres en des choses à peine gênantes. Mais que se passera-t-il dans un scénario où les soins basiques ne sont plus accessibles ?

Dans un tel scénario, même des blessures et des maladies mineures peuvent devenir une menace majeure. Par exemple, sans accès aux antibiotiques, un simple rhume ou une grippe peut se transformer en pneumonie et vous ôter la vie. De même, une coupure mineure pourrait s'infecter et déclencher un septicémie ; une entorse à la cheville pourrait entraîner une incapacité à vous débrouiller seul, et causer votre perte. Dans ce domaine, les possibilités sont malheureusement infinies.

Pour éviter d'être emporté par une blessure ou une maladie mineure, il est capital de faire preuve de prudence. Faites de votre mieux pour garder votre système immunitaire suffisamment fort, et restez à l'écart des personnes qui pourraient être contagieuses. C'est aussi dans ce but que l'on stocke des réserves en cas de pandémie. De même, évitez le mieux que vous pourrez les risques inutiles susceptibles de provoquer des coupures (par exemple en portant des gants pour les travaux courants).

En plus d'éviter les blessures et les maladies, il est important aussi de stocker autant d'articles de premiers soins que possible. Il est difficile d'imaginer atteindre l'efficacité de la médecine moderne en utilisant uniquement notre savoir et nos fournitures, mais cela reste mieux que rien du tout.


4. Les catastrophes naturelles


Se remettre d'une catastrophe telle qu'un incendie de sa maison, une inondation ou une tornade est une chose suffisamment difficile dans des circonstances normales. Mais lorsqu'on a été frappé par un premier désastre, en subir un autre peut être juste fatal.

Les catastrophes naturelles peuvent détruire vos réserves, votre abri et tout ce dont vous avez besoin pour survivre en quelques minutes. Sans le luxe d'un service météorologique, il peut être difficile de les voir arriver, ce qui en fait la définition même d'un péril caché.

Un bon moyen de faire face aux catastrophes naturelles lorsqu'on est déjà en mode survie est de conserver ses réserves dans un endroit aussi sûr que possible, tel que le sous-sol, dans une structure étanche. On peut aussi aménager des caches à divers endroits autour de sa propriété ou du lieu de résidence.

Il ne sera pas possible de protéger votre maison ou votre abri de la même manière. Ayez donc un plan de secours pour savoir où aller au cas où votre habitation soit détruite.

Il est également important de connaître les types de catastrophes naturelles qui frappent habituellement notre région afin de mieux s'y préparer. Bien que des incendies puissent arriver n'importe où, des catastrophes telles que les tornades, les ouragans et les tremblements de terre sont spécifiques à certaines régions. Beaucoup de ceux qui ont souffert à Saint-Martin avaient oublié ce précepte. Déterminez les catastrophes naturelles communes à l'endroit où vous vivez, et élaborez un plan pour y faire face.

En ce qui me concerne, par exemple, je vis dans une région qui subit régulièrement de violents orages et des feux de forêts. Habitant en zone urbanisée, le second péril me concerne peu, à priori. Par contre, le premier est à prendre en compte, notamment lorsqu'on prévoit de stocker des vivres à la cave ou dans des caches disséminées aux alentours...



5. La santé mentale


Parmi toutes les choses auxquelles les gens doivent se préparer, le stress émotionnel est le plus souvent négligé. La plupart des survivants feront tout leur possible pour assurer leur santé physique sans se préoccuper de leur bien-être mental. Cependant, pour survivre aux situations les plus difficiles, il est capital que l'esprit soit lui aussi en pleine forme.

Le problème est que tout ce qui suit une catastrophe majeure est incroyablement lourd pour notre psychisme. Le stress qu’entraîne la volonté de rester en vie et de protéger sa famille peut devenir écrasant en un rien de temps, d'autant plus que tout le confort auquel on a été habitué n'est plus là pour nous apaiser et nous détendre.

D'autres fois, ce n'est pas le stress qui nous aura, mais plutôt l'ennui. Dans la plupart des cas, un monde post-catastrophe sera un monde où l’ennui va s'accumuler, semaine après semaine, suivi de brèves périodes d’enthousiasme plus excitantes que prévues. Ce ne sont pas seulement ces dernières qui sont dangereuses ; les périodes d'ennui peuvent détériorer notre santé mentale et mener à l'impatience.

Lorsqu'on commence à accumuler des réserves, il est important de ne pas oublier cet aspect. En plus de ce qui sera nécessaire pour garder le corps en bonne santé, comme la nourriture et un abri, il faut aussi mettre de côté des choses telles que des livres, de la musique et autres articles de confort, ceci pour garder notre esprit occupé et en bonne santé.


6. Le manque de sommeil


Le manque de sommeil durant une période prolongée peut être extrêmement préjudiciable à la santé. Bien sûr, dormir une bonne nuit dans un scénario de chaos est une chose plus facile à dire qu'à faire. Parmi toutes les commodités auxquelles on est habitué, celle de s'endormir facilement sera probablement la première à partir. Pourtant, si l'on ne dort pas assez, on ne sera jamais prêt physiquement et mentalement à faire face aux dangers qui nous attendent.

Il n’y a pas de remède facile contre l’insomnie induite par le stress qui accompagne la survie en cas de catastrophe. Cependant, avoir un endroit sûr où dormir sans crainte est un bon point de départ. Si les conditions ne permettent pas d'avoir un tel endroit, alors des tours de garde devraient être systématiquement mis en place, de façon à ce que les autres membres de la famille ou du groupe puissent dormir l'esprit tranquille en sachant qu'ils seront avertis de tout danger.

On peut aussi prévoir une panoplie d’aides au sommeil en vente libre pour faciliter l’endormissement. Dans tous les cas, il faut en rester à des produits "doux" tels que la mélatonine ou la Diphénhydramine, ou des mélanges de plantes (Euphytose et autres), car tout ce qui est plus fort peut rendre le réveil difficile en cas de danger.



7. La faune sauvage


La vie sauvage a été l'une des préoccupations majeures lorsque l'homme a envahi son territoire pour la première fois. Aujourd'hui, les animaux dangereux - je parle de ceux sensés appartenir génétiquement au monde animal - empiètent rarement sur notre monde de béton et de verre, choisissant plutôt de s'en tenir à leur propre domaine.

Cependant, si l'on quitte la ville et que l'on part dans la nature, tout change. Dès lors, il faudra faire face à tout un tas de bestioles plus ou moins dangereuses, depuis les tiques et les moustiques qui peuvent transmettre des maladies mortelles, aux araignées et serpents qui peuvent mettre fin à notre vie par une seule morsure, jusqu'aux grands prédateurs qui peuvent nous considérer comme une menace.

Si votre plan d'évacuation implique de traverser la verte pour échapper au chaos de la ville, alors il est essentiel que vous ayez une solide compréhension de la faune de votre région. Identifiez les espèces sauvages que vous pourrez rencontrer, et préparez-vous à les gérer.

Le minimum serait d'avoir un spray répellent, par exemple, quel que soit l'endroit où l'on vit. Si vous êtes dans le pays des ours, ce serait une bonne idée de prévoir une arme à feu de gros calibre, et s'il y a des serpents venimeux dans votre région, un sérum et du charbon actif (bien que la meilleure prévention reste des chaussures hautes, voire des guêtres épaisses, et un bâton que l'on frappe devant soi tout en marchant).


8. L'ignorance du danger


Il existe un autre danger, plutôt rare de nos jours mais toujours réel : celui de ne pas reconnaître / comprendre / percevoir que quelque chose présente un danger majeur.

Dans la série des exemples historiques, on peut citer l'éruption du Vésuve en 79 après JC qui a détruit Pompéi et Herculanum. Les habitants de ces villes n’avaient aucune idée qu’ils étaient en danger ; ils ne savaient littéralement pas ce qu'était un volcan, et ne savaient pas non plus qu'ils vivaient tout près de l'un d'eux. Il n'y avait pas de traces d'éruption dans la mémoire collective. En fait, il n'y avait même pas de mot latin pour "volcan". Par conséquent, quand l'éruption a débuté, personne ne savait que c'était dangereux.

Nous savons par des preuves archéologiques et par les lettres de Pline que beaucoup de personnes ont évacué dans la terreur, effrayées par l'explosion, la fumée, le feu, etc. D'autres sont restées, bientôt tuées par l'effondrement des bâtiments, les gaz nocifs, la suffocation, les écoulements pyroclastiques.

De nos jours, nous pensons que nous sommes intelligents, mais que se passera-t-il si un danger inconnu se présente ? Serons-nous assez rapide pour sortir des sentiers battus et le reconnaître ?

Beaucoup des problèmes et défis les plus importants d'une vie sont complètement inattendus. Plus on se prépare, mieux on sera en mesure de faire face à des catastrophes soudaines. Mais sans doute aussi qu'on ne sera jamais prêt à 100 % pour parer à toutes les éventualités. Là aussi, il n'y a pas d'autre solution que de faire de son mieux.


Conclusion


Il se trouvera certainement beaucoup d'autres dangers cachés qui ne font pas partie de cette liste. Tout ce qu'on peut faire, c'est passer du temps pour tirer les leçons des divers exemples de catastrophes qui se produisent de par le monde, lire les récits des survivants, et essayer d'imaginer les différents scénarios possibles. Ce faisant, nous pourrons alors nous préparer en conséquence.

Plus on planifiera à l'avance, moins on risquera d'être pris au dépourvu lors du chaos à venir...

53 commentaires:

  1. En ce qui concerne l'eau, la solution qui me semble la plus durable est la stérilisation par UV. Sur Internet, on trouve des stérilisateurs à UV de 12 watts destinées à ça. Ils traitent 400 litres à l'heure et il suffit d'un panneau solaire et d'une batterie de voiture ou de moto pour les alimenter en 12 volts. L'ensemble est transportable, pas très cher et il suffit de bidons et vannes de camping pour faire passer, par gravité, l'eau douteuse à travers le dispositif jusqu'au bidon de recueil.
    Evidemment, c'est mieux de commander une ou deux lampes de rechange avec.
    Pour le stockage alimentaire, un incendie peut, en effet, ruiner le stock de la maison. Un trou dans le jardin peut recevoir une cantine plastique (on en trouve en 80 litres, pas très chères, chez les soldeurs).
    On consolide le trou avec des panneaux de bois solides et bien traités, isolés de la terre par un film plastique qui sert à faire les dalles béton.
    On passe un chiffon huilé sur le bord du couvercle pour permettre l'ouverture plus tard et on pose un joint de silicone sur le bord de la caisse. On laisse prendre un peu le silicone en surface (pas trop sinon il ne sera plus assez malléable) et on referme. Le silicone va épouser la forme adaptée et on pourra ouvrir plus tard.
    Si on veut être perfectionniste, on y glisse une pochette de tissu remplie de limaille de fer qui absorbera l'oxygène, notamment si on veut y stocker des choses qui craindraient la corrosion.

    RépondreSupprimer
  2. Quelques remarques :

    ► 1
    Concernant la lactofermentation, j'ai trouvé ceci :
    http://lowtechlab.org/wiki/Conserves_lactoferment%C3%A9es
    (source : https://www.youtube.com/watch?v=edYQAHTF0Mk)

    ► 3
    À court terme, le stockage de médicaments de première nécessité me semble de bon sens.
    Mais sur le long terme, je pense que que la meilleure solution est d'acquérir un ouvrage de plantes médicinales comprenant :
    - les indications
    - les posologies
    - comment les faire pousser
    - comment les récolter
    - comment les conserver
    (pour adultes ET enfants)

    Je rajouterai également 2 ouvrages qui me semblent complémentaires :
    - un manuel de chirurgie simple
    (une appendicectomie, réduire une fracture simple, une extraction dentaire, ... peuvent vite se révéler cauchemardesques)
    - un manuel des gestes de premiers secours
    (la base)

    ► 5
    Sujet vaste et complexe.
    Une chose est sûre.
    La situation de chaos va amplifier le terrain psycho-émotionnel (voire psychiatrique) de chacun d'entre-nous.
    La solution ?
    Bien se connaitre.

    ► 6
    Pierre, si je peux me permettre, l'usage de la mélatonine ou de la Diphénhydramine (DHM) sont à utiliser avec précaution.
    (se renseigner)
    Euphitose® est à foutre à la poubelle (laboratoire Bayer®, se renseigner).
    Une fois encore, favoriser les plantes naturelles (récoltées soi-même ou issues d'une plantation "saine").
    Sans oublier l'essentiel.
    Déterminer la cause de l'insomnie ou des troubles du sommeil.
    Sinon, on ne soigne que les effets secondaires.
    Ce qui revient à cautériser une jambe de bois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mo trukin,tu es capable de faire une trachéotomie sur quelqu'un de ta famille?Mettre un tube de stylo bille dans le trou?(piqûre de guêpe à la gorge)
      Tu es capable d'opérer,un membre de ta famille de ce que tu penses être une appendicite?
      Tu peux trépaner avec une scie cloche alors?Et amputer d'une jambe,facile non?
      Moi je sais pas faire.Je peux faire des rôtis,une couronne de côtelettes,escaloper,émincer,faire des filets de poissons,ouvrir des huitres etc
      J'ai déjà dépecé à peu près tout,mais jamais opéré.Tu crois que je peux me lancer?Tu me conseilles quoi comme ouvrage?
      Sinon conservez un exemplaire des pages jaunes( bientôt collector) et voyez dans la liste rubrique médecin.
      Voilà pour moi un exemple de danger invisible,et on le retrouve partout.
      On ne s'improvise pas professionnel de quoi que ce soit après avoir lu juste un manuel.Si vous n'avez jamais fait de mécanique ,ni d'électricité,ni de plomberie,ne pensez pas qu'un éventuel chaos,va vous transformer en génie de la chose.
      Formez vous,prenez des cours,demandez à des amis qui s'y connaissent vraiment.
      Bon je dis ça, mais après tout une fuite sur un appareil de chauffage dans un pièce bien calfeutrée et vous n'aurez plus de problèmes,même pas d'insomnie.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    2. Salut Yorik, je ne sais pas pour Mo mais je pense être suffisamment maître de mes nerfs pour être capable de faire une trachéotomie à un membre de ma famille (ou quelqu'un d'autre) si sa vie en dépend.
      Je ne sais pas (encore) opérer d'une appendicite, merci de m'y faire penser, ça peut s'avérer utile. Par contre, amputer un membre, je devrais y arriver, la technique n'est pas très compliquée et est standardisée depuis un bon siècle. Trépaner avec une scie cloche? S'il y a vraiment une bonne raison...
      La première fois que j'ai eu à faire une intramusculaire, je me suis basé sur ce que j'avais lu une trentaine d'années avant, quand j'avais une douzaine d'années. Alors que je rangeais le matériel, la fille m'a demandé quand j'allais me décider à piquer; elle n'avait rien senti.
      Il faut en effet se munir de bons manuels et les étudier.
      J'apprécie particulièrement "Ditch Medicine Advanced Field Procedures For Emergencies" de Hugh Coffee chez Paladin Press, éditeur malheureusement disparu depuis près d'un an. Tu peux le trouver en pdf, sur folkscanomy je crois.
      Il vaut mieux, à mon sens, risquer une erreur que laisser mourir quelqu'un de façon certaine. Après, évidemment, il ne faut pas être trop impressionnable...

      Supprimer
    3. bonjour à toutes et à tous.Je pense qu'avoir une solide connaissance de X choses, pour ne pas rabâcher, l'essentiel, sera utile. Hélas ! Yorick, viens de soulever une réalité qui nous colle à la peau de tous les jours:"Traumatismes divers, léger ou très graves ", pour commencer.Je l'ai déjà dit, comme un exemple donné par Yorick, une simple trachéotomie , simple quand un pro vous dit à l'avance ce qu'il faut pas faire dans l'empressement.Bien sur et tous les autres actions à appliquer en urgence. Oui Yorick , la réalité, mettra très très vite au pied du mur les rêveurs. Perso ,depuis un bon moment, j'ai la chance d'avoir une personne qui m'apprend le BA-Ba des gestes à faire sur des traumas simples, et un peu plus compliqués, je ne vais pas m'étaler.Ce Monsieur est vétérinaire, le gardien de la bonne santé de mes petits compagnons à 4 pattes (mes amis ).Ce n'est pas facile.Ce sont les mêmes gestes que pour nous " HUMAINS ".Humblement je suis loin ,loin de savoir tout. J'avance dans la pratique doucement, mais le très peut que j'ai acquis, c'est toujours ça de gagné.Oui Yorick, je pose une question la plus simple au monde : "Dans un groupe de survivants lambda, une femme enceinte va accoucher???? Qui aura les gestes précis?" Rien que ça, pas besoin d'une blessure horrible, alors qui fera la besogne, sachant que moultes individus à la vue du sang et du reste, oulala! c'est terrible. Oui juste un accouchement. Pour dire que les questions sont salées .Les mains dans le sang, et tout ce qui suit , pour les gnan gnan du cœur, ne pas oublier :"Le choc visuel " .Première image, et un stress , à vous faire péter les neurones. Les ouvrages c'est bien, mais se rapprocher de gens compétents c'est mieux pendant que les temps sont encore calmes. Bien évidement mon petit résumé n'engage que moi, et je ne souhaite offusquer personne. Je vous souhaite, une bonne journée

      Supprimer
    4. Salutation Yorick,
      ► pour répondre à ta question, non, à l'heure actuelle, je n'ai jamais pratiqué de chirurgie sommaire.
      Mais étant infirmière, je sais qu'avec une formation simple et solide, l'apprentissage de gestes médicaux et/ou chirurgicaux sont de l'ordre du possible.
      D'ailleurs, une partie de mon travail consiste à former les patients ou leurs familles aux soins infirmiers (des plus faciles au plus techniques).
      ► la trépanation est, quant à elle, un acte chirurgical complexe (neuro-chir).
      ► savoir dépecer est un avantage.
      ► la question n'est pas de savoir si je crois que tu peux te lancer, la question est de savoir si tu crois que tu peux te lancer.
      ► honnêtement, pas d'ouvrage à conseiller mais une piste : la chirurgie militaire.
      ► tu as tout à fait raison quand tu affirmes
      "On ne s'improvise pas professionnel de quoi que ce soit après avoir lu juste un manuel [...]."
      Mais dans un contexte de chaos où les repères sociaux ont
      été modifiés et où l'accès aux soins est devenu difficile, voire impossible, tenter de se former est peut être une solution.
      D'ailleurs, tu le dis bien toi-même : "Formez vous,prenez des cours,demandez à des amis qui s'y connaissent vraiment."

      Bien à Toi.

      Supprimer

    5. Il y a une très grande différence entre ce qu'on et capable de réaliser POUR ou SUR "soit-même" et celle qu'on FERAIS sur quelqu'un d'autre.. C'est la, toute la complexité du sujet..

      L'exemple de faire une trachéotomie.. Oui et après ?
      Admettons que vous la réussissiez parfaitement..
      C'est quoi la suite ?..Des soins spécifiques,L'attribution d’une ardoise pour qu’il puisse communiquer et des complications tardives ?..

      Les trachéotomies dites de sauvetages urgent exposent à des complications graves vu leurs conditions de réalisations précaires mais bon,.. Comme tu dis DREAMER: la réalité, mettra très très vite au pied du mur les rêveurs... et il en va de soit pour tout le reste comme l'amputation d'un membre ECT.. Je dirais même qu'il y aura des situations ou il faudra justement ne prendre aucuns risques sans vouloir plomber l'ambiance car certaines décisions vous mettrons vous-même en situations de danger..
      (Et là, je parle dans la globalité du CHAOS)

      Bien a vous...

      Supprimer
    6. Faire partie des personnes en charges de la santé des autres est un plus incontestable.
      Le détachement indispensable pour pouvoir pratiquer des soins,plus ou moins ingrats,difficiles,est acquis.Le problème est toujours dans l'émotion,dans le sentiment,qui empêchent de voir la réalité et de poser le bon diagnostic.
      François dit être impressionnable,oui mais aussi trop dans l'affectif;pour les siens le recours à un tiers me semble indispensable,sinon la main peut trembler.Toutes les médailles ont leurs revers.
      L'affect et l'émotivité peuvent être de mauvais conseillers dans tous les domaines.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    7. Merci pour tes remarques, ami Tezak, permets que je réponde sur certains points.
      Une trachéotomie peut être nécessaire dans différents cas. Une allergie par exemple qui fait gonfler les tissus de la gorge et empêche de respirer. La mort assurée en quelques minutes. Je sais traiter efficacement une allergie mais probablement pas assez vite. La trachéotomie me laissera le temps de faire le nécessaire.
      Et si, manque de chance, des complications (infection) se produisent, la victime ne sera pas plus morte que si je n'avais rien tenté.
      Quant à l'amputation d'un membre déchiqueté et irrécupérable, je ne vois pas en quoi elle serait pire que laisser la victime se vider ou le membre pourrir.
      La décision doit être prise au cas par cas, en gardant à l'esprit qu'on ne pourra jamais sauver tout le monde.
      Bonne préparation...

      Supprimer

    8. Selon les statistiques... Voici les 3 possibilités a venir qui pourrais nous être imposé pour le CHAOS..

      1:(Une guerre civil) qui déstabiliserais le pays momentanément en espérant quelle n'engendre pas sur une guerre moderne (idéologique par la diversité humaine)..

      2:(Un effondrement total) qui nous ferais revenir a l'age de pierre sur le long terme avec une régression dégénérative importante..

      3:(Une guerre NBC) qui soufflerais + de 80% de la populace et dont les seul survivants aurait une minime chance de se reconstruire un jour..

      Dans tout les CAS, ça pue la merde... Mais bon, revenons a nos moutons... J'ai bien compris ta vision du bon samaritain FRANCOIS et c'est tout a ton honneur camarade mais le risque d’échec pourra dans certaines circonstances t'être fatale aux yeux de ceux qui t’entourerons..
      Tu sais comme moi qu'une action de bravoure amène une satisfaction générale tandis qu'un échec (surtout s'il y a pertes) amène la foudre quoi qu'on puisse en dire..
      je ne vois pas une mère te dire " Bon allez, c'est pas grave si mon gamin et DCD tu as fait de ton mieux "..

      Quand j'ai dis " Il y a une très grande différence entre ce qu'on et capable de réaliser POUR ou SUR "soit-même" et celle qu'on FERAIS avec ou sur quelqu'un d'autre..
      Si tu prend la décision de traverser une rivière a 0° parce que tu sait que c'est la seule et unique chance d'accéder vers une source vitale il faut encore persuader ceux qui t'accompagne et là, va falloir plus que de la conviction crois-moi et ceci va pour tout bien entendu..
      Alors oui, il serais imprudent de s'improviser "PRO" de quoi que ce soit envers les AUTRES mais juste pour soit-même quand on es persuader de faire le bon choix...

      Tiens, j'en profite au passage je soulève un risque prévisible... Les vêtements et les souliers ne sont pas une source disons durable dans le temps " l'usure nous fera surement défaut "


      Bien a toi Camarade..

      Supprimer
    9. @ Tezak

      J'ai deux paires de pompes d'avance ( chaussure de sécurité bien sûr).
      Suis-je présomptueux?
      Et oui, j'ai bien l'intention de les user toutes.
      Après je ferais comme les viets, des restes de pneus, de l'écorce et du fil de fer, ou du boyau de chat c'est selon.

      En fait, j'ai foutrement envie de voir la suite … histoire de tester mes hypothèses et mes options.

      Après, j'accepte le verdict et on ira boire un coup avec nos anciens.

      Cole Porter

      Supprimer

    10. Salut Cole Porter,

      Non, je ne pense pas que tu soit "Présomptueux" Camarade
      même si le choix que tu porte sur les (chaussure de sécurité) ne soit pas trop adapté pour les longues marches il va de soit qu'elles auront au moins l'avantage de pouvoir déglingué quelques mâchoires et tibias durant ton périple (ai-je bien compris le sens du choix l'ami ?..) Moi perso, j'en es au pieds toutes la journée et de qualité en plus mais j'arrive pas a m'y faire.. LOL

      Si tu veut développer sur tes hypothèses et opinions je suis tout Ouïes mon ami.. qui sait ? on a peut-être les mêmes.. ;-)

      Bien a toi " More Majorum "

      Supprimer
    11. Me vois-tu comme un bon samaritain, ami Tezak?
      Pourvu que Personne ne lise ça, il en serait tout tourneboulé, le pauvre!

      Supprimer
    12. Ah mais il n'y a aucune honte à l'être camarade...
      Surtout quand on a reçu les bonnes valeurs.. Moi même il m'arrive de l'être sans pour autant me sentir faible au contraire il m'arrive même de me lever en me disant qu'il me faut faire une bonne action dans ma journée du coup je fais un loto... Hahahaaa

      Si je gagne un jour, je t'envoi 20% de la somme en mandat mais pour cela il me faudra ton adresse..
      Et la,crois tu que tu prendrais un risque..?

      Bien à toi camarade..

      Supprimer
  3. Bonjour à vous toutes et tous. Pierre, svp je n'ai pas (à priori) la connaissance d'un spray répellent ???? quelles propriétés. Amitiés Didier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux dire un spray qui éloigne les moustiques. Très utile suivant les endroits. A n'utiliser que dans un contexte non tactique, du fait de sa forte odeur qui pourrait révéler notre présence à un éventuel ennemi...

      Supprimer
    2. Ces spray peuvent constituer une barrières anti-insectes et éloignent aussi les tiques,et autres saletés.J'étais pas vraiment pour,mais c'est efficace(les acheter en pharmacie),et ça ne sent pas tant que ça.
      Certains vont avoir peur d'aller aux bois en sentant la cocotte;c'est vrai qu'attraper un" thon" pour éviter les moustiques....pas top!
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
  4. Merci pour ces points essentiels, Pierre.

    Cela va vous sembler un détail, mais je crois qu’il sera aussi impératif de garder une « notion du temps », que ce soit pour les mois/semaines/jours qui passent, mais aussi pour les heures.
    Quand tous nos repères seront par terre, maintenir un semblant d’organisation qui se rapprochera de la normale devrait à mon avis être rassurant pour un groupe : lever, repas, extinction à heures « fixes » permettent d’avoir l’impression garder un minimum de contrôle (rassurant aussi pour les enfants et les membres les plus « instables »). D’où l’importance des horaires. Cela peut prendre plusieurs formes du moment que les moyens choisis résistent aux catas envisagées.

    Autre chose : Précision par rapport au point 3 : danger crucial : les yeux !
    Expérience perso pour l’un de mes enfants qui a attrapé une conjonctivite qui résistait au traitement maison « lambda » (bain d’yeux et collyre) ; c’est là que je me suis dit qu’en situation dégradée, le risque d’infections de l’œil sera multiplié vu le manque d’hygiène... Et inutile de rappeler à tous les tireurs l’importance de cet organe.
    J’ai trouvé une pommade oculaire qu’on peut se procurer facilement et qui a une date de conservation assez bonne : l’atébémyxine. Inutile de dire que j’en ai prévu plusieurs tubes...
    C’est l’expérience du vécu qui m’a fait songer à ce point que j’avais oublié dans ma préparation.

    Ce qui me fait penser.... il serait très judicieux de se mettre en bons termes (si ce n’est pas encore fait) avec votre pharmacien habituel. Il sera de bons conseils sur certaines pathologies et pourra fermer les yeux en vous délivrant un produit « vendu uniquement sur ordonnance » quand les choses se gâteront...

    D’accord pour le discours « médicaments chimiques » mais il y a des moments où il n’y a pas le choix ; c’est mon point de vue en tous cas. :-)

    RépondreSupprimer
  5. ce qui est très intéressant , je trouve , c est le nombre de commentaire sur les différents post ... il semble que beaucoup pense que le plus important est les armes et les radios , mais dès que l on parle concret , faire pousser ses légumes , avoir des animaux , faire la conservation de ses productions ... ben c est moins fun !
    isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Isa,c'est peut être que les intervenants ont réglé ou pensent avoir réglé les problèmes dits concrets.
      Ils ont tous un pavillon avec jardinet,puits,panneaux solaires,cheminée,potager,basse-cour,et bois de chauffage.Leur maison étant entourée de forêts,ils trouveront bois et nourriture en abondance,à condition de pouvoir chasser et de protéger leurs biens.
      Voilà,voilà
      cordialement
      Yorick

      Supprimer
    2. Bonjour Isa,aucun sujet n'a préséance sur l'autre ,ils sont d'egal priorité ,sans les armes assurant en principe une certaine tranquilité tout le reste est impossible à mettre en oeuvre ,alors ce qui fait peut être que l'on accorde une certaine priorité pensant que l'intendance suivra ou pour certains que ce la assurera la possibilité de l'obtenir,.Bien évidamment c'est plus une activité d'hommes que de femmes par nature ,peut être il y a plus d'hommes survivalistes que de femmes ?

      Supprimer
    3. Il faut reconnaitre Janus qu'il existe une distorsion entre l'image du survivalisme telle que certains la perçoive et une réalité vécue(aujourd'hui).
      On utilise plus l'opinel que le couteau de Rambo,plus les chaussures de sécurité(ou mieux les bottes)que les rangers,plus la hachette que le tomahawk,plus la carabine de jardin que la 308W.
      On ne parle pas de bêche,ou de sarclé mais de pelles cold steel de combat.
      Qui ferait un post sur les carabines de jardins?
      Il serait la risée.Tu imagines parler de la 9 Flobert outre Atlantique,et la 12mm et la 14mm.
      Pourtant nombre de gamins ont appris le maniement des armes avec ça.On pouvait tuer un merle,une grive,un pigeon,parfois un faisan et à coup sûr décimer les rats et autres nuisibles.
      Ces calibres ridicules faisaient néanmoins reculer les rempailleurs,vrp,et autres Jéhovah en conférant une autorité incontestée aux mouflets en l'absence des parents.
      Pourtant quand on parle de risques cachés,il suffit d'imaginer quelques dizaines de "chasseurs"dont certains armés de 22lr convoitant le même gibier:tous aux abris!!!
      Les balles flèches,billes,plombs et même carreaux d'arbalètes perdus vont tomber dru.
      C'est un fait que l'agriculture a été un temps une affaire de femme mais je ne pense pas que nous allons reculer aussi loin.Le jardinage est affaire de famille,mais à par Voltaire peu l'ont vanté;clairement ça ne fait pas rêver.Par contre on s'y blesse très bien;et les blessures avec la terre,le fumier ne font pas bon ménage.
      Activité de femmes,d'hommes;on m'a raconté qu'un de mes ancêtres serait né dans un sillon de charrue.Ils étaient durs au travail.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer

    4. Bonsoir ISA;

      On ne saurais vous donner tort dans vos dires si ce n'était qu'une question d’après reconstruction.. Mais sachez qu'il y aura bien un AVANT et un PENDANT avant l'APRES.. Ce qui m’amène a vous dire comme mes Camarades que selon le degrés des événements a venir,eh bien oui ..les armes a feu auront un rôle très important a jouer pour la défense de nos biens y compris ceux que vous citez..
      Il n'y a aucunes différences de parités dans la répartition des tâches mais je vois mal les hommes jardiner ou encore au fourneaux pendant que les femmes s'attisent au front sous les tirs nourrie.
      Peut-être une question d'ego surdimensionné me dirais-vous ?
      Sûrement madame... ou juste une question de DEVOIR ce qui au final ne changerais rien car si on venais a tomber face a l'ennemie vous seriez a sa portée de toutes façons..

      Ceci-dis, je vous rejoint complètement sur le fait qu'ACTUELLEMENT, il est carrément plus difficile et éprouvant d'entretenir un potager ou encore d’élever des animaux que de se servir d'un fusil.

      PS: j'ai connu par le biais de plusieurs forums il y a fort longtemps une "ISA" qui a une très très grande connaissances sur les champignons et les plantes comestibles et médicinales ainsi que la permaculture et bien d'autres connaissances a son actif qui nous surprendrai tous ICI...

      je serais plus que ravi que ce soit vous....

      Cordialement

      Supprimer
    5. alors je suis au regret de vous annoncer que ce n est pas moi :( et que question champignons , je n y connais rien , je n en mange pas parce que j y suis allergique et qu en plus ça me fait peur de faire une erreur ...
      par contre je n ai pas dit que les armes ne sont pas importantes , j ai d ailleurs , entres autres , une 308 ;)
      mais je me demande si les gens sont bien conscient que la bouffe ne pousse pas toute seule , et que si " fin du monde " savoir faire pousser ses légumes demande plus de connaissance que tenir une arme ( non non ne criez pas à l assassin ;) )
      si il n y a plus de supermarché , il va falloir savoir faire pousser et conserver ...
      je constate donc que sur les posts précedents d Elisabeth , il n y avait pas grand monde , c est tout
      et j aimerai que les gens s inquiète un peu plus de ça
      isa

      Supprimer
    6. Re-Bonjour ISA,

      Si vous êtes allergique aux champignons,il y a de forte chance pour que vous soyez aussi allergique a la "pénicilline" ce qui voudrais dire quand cas de blessures ou maladies infectieuses importantes vos chances d'être soigné par des antibiotiques serais mince..

      Pour revenir sur vos commentaires concernant la légitimité des armes sur plusieurs sujets déployer sur ce forum par rapport au jardinage ou autres tâches moins "FUN" comme vous dites, il va de soit qu'une majorités de personnes ne cautionne pas une fin de monde total je pense (moi même d'ailleurs en faisant partie) mais plutôt une déstabilisation total du pays qui mènerai a une guerre civil avec toutes les conséquences que l'on connait tous...
      D’où cette volonté cruciale d'utiliser une ARME A FEU.

      Le risque majeure d'une "fin du monde" nous mettraient tous sur la paille de toutes manière y compris les plus aguerrit car là, on parlerais définitivement de long terme.. Voyez-vous ce que je redoute le plus madame,c'est que la majorité des gens n'ont pas conscience de cette gravité et en arrivent même a l'attendre avec impatience c'est dire l'ampleur que porte certains humains a vouloir détruire juste pour le "FUN" mais je vous rassure madame .. Ces gens là non jamais connue le "FEU" et vont vite déchanté quand ils se rendront compte que l'humain a de nombreuses failles qu'il ne peut surmonté même avec 2 vies... enfin bref,

      Mes Respects Madame

      Supprimer
    7. Salut Isa,concernant les posts d'Elisabeth,ils se déroulent un peu à la manière des cours magistraux;c'est sa ferme,elles nous invite à visiter,elle nous invite à voyager,elle construit son post l'illustre de très belles photos.
      C'est pas comme si le sujet avait été l'élevage de canards par exemple;les intervenants auraient pu échanger sur les races,les aliments etc.
      C'est vrai que ce type de post ne peut engendrer qu'une forme de passivité;comme lorsqu'on visite une ferme dans la vie réelle.Je me verrais mal poser toutes sortes de question plus ou moins pertinentes pour contraindre l'exploitant à justifier chacun de ses choix.
      Regarder,écouter,ne veut pas dire, je pense, n'avoir que peu d'intérêt pour la question.
      On lit,on apprend,on regarde,on remercie(peut être pas assez).
      Bien à vous
      Yorick

      Supprimer
  6. Et personne pour évoquer le manque de source combustible? Le chauffage et la cuisson des aliments risquent au quotidien de demander énormément de combustible, quel qu'il soit. Ca implique soit d'avoir un territoire assez grand pour se servir, mais aussi à protéger, soit partir en quête aux alentours et risquer une concurrence pas forcément loyale.
    Personne ne résiste au froid permanent (Et à l'humidité) et à la bouffe froide et pour beaucoup inexploitable en l'état.

    Sans ça, on a droit aux points de 5 à 8 évoqués dans l'article, ce qui fait beaucoup et rapidement.


    J'oubliais: pas besoin de guerre civile pour être confronté à une carence en combustible (essence, bois, charbon, gaz…).


    Autre point: le climat. Ne pas oublier que si on est exposé aux éléments, on risque de prendre un coup de vieux assez vite et être tenté d'utiliser des solutions relevant pour certaines du suicide lent ou non.
    On ne tient pas longtemps exposé au vent, froid, pluie, chaleur caniculaire si on a pas assuré ses arrières. Je parle de France métropolitaine bien sûr.


    Pour la faune sauvage, je n'ai retenu que poux, gale, morpions, rats et vers de charognes mais aussi bandes de chiens errants et parfois quelques bipèdes ayant reculé de 150 000 ans.

    Rien qu'avec ça, ça fait moins scout.

    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr!

      Dans la rubrique dangers invisibles non évoqués j'ai:
      un régime qui:
      - fait main basse ou ne te laisse qu'une portion hebdomadaire de ton argent resté en banque
      - qui t'oblige à te fournir en tout en magasin en monnaie digitale
      - interdit les échanges
      - l'obligation d'accueillir en ma demeure des inconnus

      Bien sûr je considère ça comme un danger invisible parce que je n'ai pas compris ni accepté le monde merveilleux vers lequel les hommes invisibles nous dirige … invisiblement comme dans le livre d'Orson Wells: l'homme invisible.

      Bon je sors … ma canne blanche.



      Supprimer
  7. Bonjour à tous, Oui Isa, les courgettes et les poulettes c'est moins stimulant, pour la bonne et simple raison, c'est qu'une majorité des hommes envisagent instinctivement les situations avec des comportements essentiellement sollicités par la testostérone donc la combat, l'agressivité et les armes. A l'inverse, les sites sur les bébés, les chatons et les fleurs attirent plutôt l'autre genre; cela dit je cultive beaucoup de cucurbitacées. Sans misogynie aucune.
    Je pense à un autre risque invisible: Un tiers de la population française est sous psychotropes, antidépresseurs, anxiolytiques et somnifères - et je ne compte pas l'indispensable pétard pour calmer les nerfs de certains. Déjà que certains médicaments sont en rupture, qu'adviendra t-il de tous ces gens dont l'état 'normal' est dépendant de ces produits lorsque les pharmacies ne seront plus approvisionnées, je devrais dire pillées au bout de trois jours de fiesta ethnique?
    Pour les suites de chirurgie de campagne, prier et s'en remettre à Dieu peut aider aussi, mais pensez aussi à l'imposition des mains, je veux dire tout ce qui est du travail magnétique, énergétique. si vous ne vous êtes jamais branché (avec jeux de mots!)vous pouvez peut-être commencer à vous y intéresser.
    Enfin, avez vous entendu ce que dit Grand Collomb dans Valeurs Actuelles, donnant raison évidemment à Pierre.
    Force et Lumière à tous. Ivan

    RépondreSupprimer
  8. La carabine 12mm cal 36 est le choix un choix judicieux si on a un jardin un poulailler ou que l on stock du bois voir des aliments pour vos animaux, variété des munitions, coût raisonnable pour s équiper adapté à de nombreuses situations et utilisable par tout le clan...désolé si hs...en réponse à yorick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardonnez moi Madnox j'ai du mal a comprendre comment le 410 passe en 36 pour une carabine en 12mm,carabine a deux canons superposés ?

      Supprimer
    2. Bonsoir Janus,je n'arrive pas à m'y faire non-plus;36 et 410 c'est kif kif.
      Si si.
      Cherchez pas les matheux,on vous dit que c'est pareil!!
      Explications:
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Calibre_.410
      Bien à vous
      Yorick

      Supprimer
    3. Cet article de Wikipedia ne dit absolument pas ça.
      Il suffit de le lire.
      Il cite simplement le calibre 36 parmi toute une série de calibres qui va du calibre 4 au calibre 36.
      Maintenant, quand on parle de calibre 36, il reste à déterminer 36 quoi.
      Le calibre 36 à poudre noire est un 9 mm. En réalité, il faudrait l'écrire ".36" pour rappeler qu'il s'agit de 36 centièmes de pouce. Tout comme le calibre .50 est un 12,7 mm (50 centièmes d'un pouce de 2,54 cm)
      Mais les calibres de chasse ne reprennent pas la même règle puisqu'on les avait initialement définis en fonction du nombre de balles rondes qu'on pouvait faire dans une livre de plomb. Ce qui explique que plus on peut faire de balles rondes plus le numéro est élevé puisqu'on peut faire plus de balles dans un calibre plus petit. Le 16 est de plus petit diamètre que le 12, par exemple.
      Et tout cela se complique par la notion de calibre nominal. Le nom du calibre est parfois éloigné de la réalité millimétrique.
      Par exemple, notre 7,5 national était en fait un calibre .30 (7,62 mm), ce qui fait que, quand on repassait les MAS 49/56 en arsenal pour les rechambrer en 7.62 Otan, il suffisait de retravailler la chambre et l'âme du canon convenait déjà.
      Attention aux articles de Wikipedia en matière d'armement comme sur d'autres sujets, ce n'est pas forcément la Bible.

      Supprimer
    4. Pour faire simple le 410 (dénomination anglo saxonne ) c est du 12mm magnum...

      Supprimer
    5. Bonjour Madnox le 410 existe en court et en magnum;mais j'aimerai voir tirer du 410 dans du 36.E mantilles a raison le 12 gauge est effectivement le nombre de balles rondes faites avec une livre de plomb,les anglos saxons sont les champions des mesures a la mord moi le .... ils n'ont pas encore compris le système mètrique et leur monnaie c'est encore plus drolatique!!!

      Supprimer
    6. Janus 2a, faut pas les accabler plus que nécessaire, déjà qu'ils sont maudits pour encore de multiples générations pour avoir brûlé Jeanne ...
      Et faut admettre que tout est question d'habitude. Quand je recharge, j'ai bien pris l'habitude de compter mes charges de poudre en grammes et le poids de mes projectiles en grains, mesure américaine. Tout simplement parce que, quand on achète des ogives, beaucoup de monde parle en grains.
      Si j'étais logique, je me serais habitué à peser mes charges en grains aussi mais voilà, une fois les habitudes prises ...
      Si demain on nous demandait de nous habituer à appeler le 12 et le 16 autrement, je crois que nous serions les premiers à râler.
      Ce serait un peu comme le 12 mm ... diamètre de chambre ou de canon ? Et le 9 mm Flobert ? Gare à celui qui tenterait d'y faire passer en force une ogive de 9 mm, le canon fait 8,35 mm je crois. Encore une appellation nominale.
      Et le 38 Spécial qui n'est pas un vrai 38 centièmes de pouce mais un 357 millièmes ... et le 357 Magnum français du Manurhin F1 alésé à un calibre réel de 355 millièmes de pouce pour être compatible avec les munitions de 9 Para. En rechargement, c'était mieux d'y monter les ogives du 9 Para plutôt que les ogives américaines.
      Les calibres sont une foire d'empoigne qui se termine parfois devant les tribunaux pour application de la législation (dans l'ancienne législation, pendant un moment, les Ruger Ranch en 222 Remington magnum ont été classées en 1ère catégorie parce que "toute arme permettant de tirer une cartouche de 1ère catégorie" devait y être). C'était vrai qu'en retenant une cartouche de 223 par sa gorge, on pouvait la percuter. Pas conseillé mais possible. Des batailles d'experts devant les tribunaux ont duré des années avant que le bon sens reprenne le dessus et que ça revienne en 5ème catégorie.
      Maintenant ce sera de plus en plus simple, progressivement tout va être interdit sauf pour les nervis du système qui, quand ils passent à la télé en portant une arme sans autorisation ne se retrouvent pas avec des pinces sur le lieu même de l'infraction.
      Les calibres, c'est du par-cœur. y a pas d'aut' mot.

      Supprimer
    7. Pourtant ça me semblait simple et en accord avec Madnox survie.L'article commence par:"le calibre 36 magnum également appelé 410 est la version magnum des carabines 12mm dites de jardin.
      Comme un carabine dite 410 permet de tirer également la 12mm simple,mais aussi des balles avec une portée restreinte,ça en fait une bonne arme d'initiation comme le souligne Madnox.
      Le danger évident d'une arme dont on ne maîtrise pas la portée se voit dans nombre d'accidents de chasses.
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/11/02/97001-20181102FILWWW00053-gironde-une-balle-de-chasseurs-traverse-leur-baie-vitree.php
      Je pense que ça ressemble bien à un danger invisible,enfin pour celui qui est chez lui.
      https://www.20minutes.fr/faits_divers/2338343-20180918-limoges-fillette-grievement-blessee-chasseur-tirait-faisan
      Qui chasserait le faisan avec une 22LR?
      Après on peut faire un roman sur les calibres,mais rien ne remplace la pratique(qu'on peut obtenir au stand)mais également la maîtrise(jusqu'où portent mes projectiles).
      bien à vous
      Yorick

      Supprimer
  9. salut Isa
    Nan c'est fun le jardin ! , perso j adore ca moi le jardinnage , c'est d'ailleurs en m'interessant au "survivalisme" que je me suis mis à produire mes legumes moi même il y a deja 4 ans, aujourd'hui je suis incapable de manger une "tomate" de Carrefour .
    Apres , sur la toile , il y a une multitude de videos et de conseils sur le jardinage , la permaculture , les plantes etc etc et c'est avec beaucoup d'interet que je prends connaissance des commentaires qui suivent un article sur les plantes , la terre , le jardinnage ...
    D'ailleurs un des intervenants/commentateurs avait il y a peu de temps mis gracieusement à disposition des lecteurs de ce site une revue word sur les plantes commestibles au cas ou ... que j 'ai biensur telecharger. Apres j'aurai pas grand chose à commenter sur les plantes , là , comme ca , tout de suite !
    Bon sur les armes , purement, j'ai pas grand chose à commenter non plus , néanmoins les armes ont une co-notation de défense et ammene à débattre de l'actualité chaude du moment et des experiences de chacun.
    J'ajouterai que les commentateurs ont pour certains un tres bon style et sont agréables à lire ( je pense à Janus notament mais pas que ...)
    je crois que les sujets sur les armes et la defense sont propices à ce type de commentaires et des sujets qui en derivent parfois mais pour notre plus grand plaisir finalement : celui de s'informer en directe par l'experience et le vecu des uns et des autres ( pas de bisounourserie!)
    C'est pour cela , je crois , qu'il y a parfois 3 fois plus de commentaires sur les sujets ayant un rapport direct ou indirect avec les armes.
    En Hors sujet , j'ajouterai , qu'aujourd'hui j'adore aller au stand pour me faire plaisir avec mon Glock ( ou mon Ruger) je ne suis ni policier , ni militaire par contre ayant grandi à l'ecole Bobo-gaucho de la ripoublique , j'ai toujours été éduqué avec l'idée que les armes , ben c'est pas bien ! c'est pour les méchants . Il m'aura fallu un petit travail sur moi-même pour comprendre que , ce qui était "dangereux" :c'est qu'on pense à ma place!
    Voila ISA! Un (autre?) article en profondeur sur les plantes medicinales serait super interessant avec peut être des commentaires ou approbations de specialistes : jardinier , herboriste , pharmacien ou medecin ...
    SEB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir M. SEB,
      Pourriez-vous nous dire de quel site vous parlez et quel est le lien pour se procurer cette "revue word sur les plantes comestibles"
      Merci, bonne soirée. Vlad.

      Supprimer
    2. Bonsoir,

      Le Document "WORD" sur les plantes comestibles ce situe sur ce blog =====> sujet (Les 12 meilleures plantes de survie pour le jardin)

      Gracieusement déposé par "CHAULI"

      Ci-joint liens de téléchargement pour document (.docx - 27 pages - 30 Mb) sur les plantes sauvages et champignons comestibles,
      ainsi que les plantes et champignons toxiques.

      https://1fichier.com/?4qdawf7ibcld4stlhbtd

      Ou

      https://www22.zippyshare.com/v/cmZRt5KJ/file.html


      Bonne Lecture ;-)

      Supprimer
    3. Tezak Romano,
      je vous remercie pour tous ces éléments ainsi que la rapidité de votre réponse,
      Bonne journée,
      Vlad.

      Supprimer
  10. Bonsoir à toutes et tous. Mes excuses par avance car je suis hors sujet.Je ne me souviens plus dans quelle publication de Pierre, nous avons aborder le sujet des moyens de comms.(émetteurs-récepteurs portables)! Manque de neurones !"faut pas vieillir!" Amitiés Didier.

    RépondreSupprimer
  11. Salut DIDIER,

    La dernière fois qu'on a parler de "CIBIE" c’était dans l'article " Les bases pour le chaos " derrière le commentaire de PACHA.

    Bonne soirée camarade

    RépondreSupprimer
  12. Merci Tezak, bien reçu. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  13. Riesling, pas d'estragon sinon c'est pas bon !7 novembre 2018 à 20:48

    Bon, je suis de retour.

    Enfin je n'ai jamais disparu mais je n'arrivais plus à poster because fallait passer via compte gogole twitter et je sais plus quoi comme autre diablerie.
    Là ça remarche cliquant sur "Anonyme".

    En fait je voulais réagir sur la lacto fermentation des légumes. J'ai de l'expérience et un grand jardin en permaculture. Ne suivez pas les recettes en ligne qui préconisent un salage à 30g/vol d'un litre, c'est ignoble autant de sel.
    Nan, 10 g/1l de gros sel de Gérande c'est parfait. Soit une cuillère à soupe arasée.
    En fait, le sel ne sert pas à la conservation à long terme mais juste à empêcher que d’éventuelles moisissures se développent avant que les bactéries lactiques anaérobies acidifiantes entrent en action en général en 3-4 jours à 20°C.

    Vous hachez et mélanger ensemble carottes, betteraves rouges, celeris, poivrons, piments,ognons, und, und, UND MUSCAD NUSS HERR MULLER !!
    Mais jamais de tomates avec, c'est vraiment immangeable!

    Alors sur ce coup, Pierre Templar n'est sans doute pas au courant mais les légumes lactofermentés sont imputrescibles et se gardent indéfiniment pour autant que leur récipient ne soient pas exposés à une pluie de bombes nucléaires.

    Avant que cet ordure franc-mac de Pasteur n'invente la destruction des vitamines par stérilisation, les anciens mettaient leurs denrées en jarres et/ou en pots eux-mêmes mis en terre pour les préserver du gel et de la chaleur, et, il se trouve que des spéléologues ont retrouvés dans une grotte une jarre bouchée à la cire il y a quelques siècles et le contenant était parfaitement comestible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié.
      Le processus de fermentation dégage du CO2, donc il convient de ne pas fermer hermétiquement le récipient pendant, sinon la pression finie par fendre ce dernier.

      Un bocal verre du type Leparfait ne convient pas pour une très longue conservation because le joint caoutchouc n'est pas parfaitement étanche ( vu qu'il n'y a pas de depression interne due au refroidissement du stérilat après immersion à 100°C).

      Les pots à confitures avec couvercle clipsable sont très bien, ou mieux, les indestructibles barriques à macération bleue en PVC alimentaire.
      Le truc c'est de verser un film d'huile d'olive afin d’empêcher plus tard l'oxydation superficielle au fur et à mesure que l'on consomme le contenant.

      En fait il n'y a strictement pas d'oxydation tant que l'on ouvre pas le récipient vu que le vide est sous pression de dioxyde de carbone.

      Bon ben voilà.

      Ah non. J'en vois céans qui supputent sur les délais qui nous restent avant les festivités terminales, une à plusieurs années, oubliez ça tout de suite. C'est imminent:

      Le 10 décembre la fronce signera le pacte universel de l'ONU sur la migration ( https://refugeesmigrants.un.org/fr/pacte-mondial-pour-les-migrations )

      Des dizaines de millions de migrants d'amour et de paix viendront alors réclamer leurs DROITS : un toit, de la nourriture, des vêtements, votre femme et/ou votre fille, et accessoirement pour vous faire passer l'envie définitive de croire naïvement que vos biens vous appartiennent...

      Par Thor et par Odin ça va chier !...

      Supprimer
    2. Oui Riesling ,mais ce pacte en principe n'est pas contraignant,la Russie et pas mal d'autres pays d'europe le rfuse,ce qui ne veut pas dire que cette suite du plan kalergi ne nous sera pas infligée ,car presque toujours nous allons au-delà de ce que les instances internationales suggèrent,pour les refuser la France s'est fait condamner a revoir sa copie qui a en principe autorité de chose jugée dans l'affaire du voile islamique de la crèche baby loup ou un nom du même genre ,à savoir que porter le voile dans cette crèche avait été condamné mais refus de l'Onu qui veut nous imposer l'inverse?il est probable que les fourches sortent si une telle occurence voulait nous être imposée ,ce n'est qu'une question de temps avant le grand bal de fin d'année si cela devenait réalité

      Supprimer
    3. C'est justement parce que le PACTE - le terme est choisi - sera rejeté par les nations où il reste un semblant de raison que les nuées allogènes tiermondistes se concentreront d'autant plus sur les territoires signataires, dont la fronce et ses principaux pays voisins : belgique, allemagne, espagne.

      Pendant ce temps le seul et principal sujet de grogne des décérébrés dont l’éradication est à présent ouvertement imminente est de manifester un samedi contre le prix du gazole et la baisse de "leur pouvoir d'achat".
      Va comprendre ces ramassis de cons là...



      Supprimer
    4. Riesling, on est toujours le con de quelqu'un d'autre.
      On ne peut pas reprocher aux gens leur individualisme et, en même temps, leurs tentatives de faire quelque chose en dehors des structures syndicales noyautées par la gauche depuis la loi de 1946.
      Que ça soit pour le prix des carburants ou autre, ce sera surtout l'occasion de nouer des contacts. De savoir que Untel ou Untel qui n'habite pas très loin s'oppose au système et n'est pas une sal...... de gauchiste.
      Si nous attendons chacun dans notre coin, nous nous ferons piller (par l'Etat pour commencer) chacun notre tour. Diviser pour régner, c'est vieux comme le monde.
      Alors, non, je ne suis pas d'accord pour que tu me traites de con, parmi d'autres, juste parce que nous allons tester quelque chose pour montrer que tout le monde n'est pas complice de l'usurpateur et des Tontons Macroutes.

      Supprimer
    5. Riesling double salto avant réception sur une main11 novembre 2018 à 14:24

      Ah.

      N'importe qui comprend pourtant que pour faire tomber "le système" il suffit de frapper directement et sans prévenir son point vulnérable mortel:

      Nul besoin de mettre des gilets couleur cocu afin de récupérer le fric des banques, acheter de l'or, de l'argent, des vivres, du matos de survie et des flingues, point final.

      Les salauds de pauvres infectés par le judeo-marxisme qui bavent devant la Française des Jeux, le foot et prix de l'essence bandent en réalité tous mou devant le dieu Mamon mourant.
      Avec lui, ses suppôts vont crever en masse.

      (Au fait, Karl Marx a d'ailleurs démontré lui-même les lois économiques qui conduiraient inéluctablement à la destruction systémique et définitive de toutes structures de pouvoir aliénatoire - fric, politique, religion.

      Inutile de se montrer une ultime fois publiquement aussi ridicule que vain, donc.


      Le gauchisme est un maladie mentale, le chaos la guérira définitivement.


      Supprimer
    6. Tout à fait d'accord E-mantilles,sauf que les gauchistes aussi vont se mobiliser pour récupérer la grogne.
      Le mouvement reste intéressant pour les raisons que tu cites.
      Cordialement
      Yorick

      Supprimer
    7. @ Riesling, un tien vaut mieux que deux t'auras rien et c'est pareil pour le canard sauvage!

      Vain dîtes-vous? Certes mais il faut bien que le corps exulte surtout à l'âge ou cela devient rare. Et puis, une bonne colère, une soupe et hop au dodo ça ne peut faire que du bien à qui couche son chien tôt.

      Voilà.

      Supprimer
  14. Plein de bon sens dans cet article ;)

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.