16 janvier 2020

Êtes-vous fait pour survivre seul ?

Quelle fin plus élégante et plus poétique à un monde abattu par un cataclysme qu'un seul et unique rescapé - robuste, expérimenté, qualifié - survivant par lui-même contre toute attente au mépris d'une apocalypse qui a laissé la société civilisée au rang de cendres et de souvenirs fumants ?

L'idée est profondément ancrée dans notre culture : hommes de la montagne, pionniers, découvreurs solitaires, tous sont des personnages bien-aimés.

Mais l'idéal est-il à la hauteur du mythe ? La réalité supporte-t-elle ce genre de considérations romantiques ?




La réponse est "rarement", mais c'est possible. Ce que les mythes et les histoires ne montrent pas, c'est la solitude rampante, la paranoïa, le travail sans fin, le manque et le scorbut parmi des dizaines d'autres épreuves qui attendent et frappent le survivaliste seul.

Néanmoins, cela a déjà été fait et peut être renouvelé aujourd'hui, pour peu que l'on ait la volonté nécessaire et que l'on possède le bon "câblage" psychologique. Mais beaucoup de survivalistes ne font pas preuve de diligence raisonnable introspective.

Quelqu'un a dit un jour : "Un homme doit connaître ses limites". Avant de vous lancer dans un plan destiné à vous faire survivre tout seul dans une zone reculée ou cachée, lisez cet article pour vous assurer que vous avez envisagé tous les aspects.


Considérations pour les survivalistes en solo potentiels


Il n'y a pas de certitude, pas de règle universelle pour évaluer si vous seriez capable de survivre et supporter la longue solitude du survivaliste courant sur fond de chaos. Mais vous pouvez avoir une discussion cœur à cœur sérieuse, sans balivernes et honnête avec vous-même, avant de vous soumettre à des exercices et expériences pour voir si vous avez ce qu'il faut.

Commencez par vous poser cette liste de questions et répondez-y honnêtement. Vous ne tromperez personne d'autre que vous-même, et vous ne pourrez certainement pas tromper la Montagne.

- Vous entendez-vous généralement avec les gens ? Si la réponse est oui, vous devriez prévoir de survivre à travers un groupe, dans la mesure du possible. Même si vous vous chamaillez passablement, ce n'est pas de la vraie misanthropie.

Si vous savez honnêtement que vous ne pouvez pas vous entendre avec la plupart des gens, vous pourriez songer à travailler vos compétences relationnelles. Si cela échoue, alors peut-être que la préparation en solitaire est faite pour vous.

- Recherchez-vous l'avis ou l'approbation des autres ? Si vous avez répondu oui, vous êtes probablement trop nominalement socialisé pour rester vraiment à la maison et à l'aise pour survivre par vous-même, vraiment par vous-même.

Il n'est pas question ici de machisme ; encore une fois, nous sommes des êtres humains. La plupart d'entre nous le sont. Cela ne vous rend pas faible quand l'alternative est de devenir beaucoup, beaucoup plus faible.

Lorsque les choses deviennent chaotiques et incertaines, qu'il n'y a personne pour répondre à vos questions ou faire rebondir vos idées, et qu'au lieu de cela ne se trouve que le calme vide dans votre tête et les battements de votre cœur, vous commencerez à vous sentir vraiment stressé.



- Avez-vous plaisir à discuter et à négocier ? Si ce n'est pas le cas, peut-être que vous seriez mieux seul. Les groupes de survivants ne sont généralement pas dirigés par un comité. Même pour ceux qui ont un penchant plus autoritaire ou un chef désigné, il y aura toujours à discuter sur les plans, des améliorations possibles, sans parler bien sûr des méprises et autres critiques ouvertes.

Si vous virez au troll hargneux en endurant un tant soi peu de ce qui précède, en particulier ce qui concerne vos actions, envisagez d'abandonner l'humanité pour aller en solo. Vous ne vivrez sans doute pas plus vieux, mais au moins, il n'y aura personne pour vous faire chier.

- Avez-vous tendance à rechercher la compagnie des gens pour les loisirs ? Si c'est le cas, cela s'appelle un signe. Vous n'êtes pas fait pour vivre seul, et il n'y a guère de chances pour que vous surviviez en solo, lorsque les murs vont se refermer et que vous n'aurez même plus la respiration d'un autre être humain pour vous tenir compagnie.

C'est une chose facile que de se dire "Je n'aime pas les gens", lorsqu'on a juste un coup de téléphone à donner, où une porte à frapper, au cas où l'on vienne à changer d'avis. C'en est une autre que d'avoir à les rejoindre après un long et dangereux voyage, quelle que soit la crise qui s'est abattue, surtout lorsqu'ils sont dispersés aux quatre vents ou qu'ils sont morts.

- Êtes-vous plus intéressé par les gens que par les choses ? Si oui, vous n'êtes pas particulièrement introverti et, de ce fait, pas un très bon candidat pour l'évacuation et la survie en solo.

Un fort intérêt pour les gens signifie que vous avez besoin d'interagir avec d'autres humains pour satisfaire votre curiosité et votre besoin de découverte, ou simplement vous affirmer et apprécier leur compagnie.

Si l'idée d'être seul avec rien d'autre que vos tâches et travaux pour occuper votre temps vous remplit d'effroi ou d'appréhension, vous pouvez oublier de survivre ou d'évacuer seul à moins de n'avoir aucun autre choix.


Essayez avant de vous engager


Bien qu'il n'y ait pas grand-chose que vous puissiez faire pour vraiment simuler le stress, l'isolement et l'impact sur votre psyché d'un véritable chaos, vous pouvez d'ores et déjà vous embarquer dans quelques aventures et prendre quelques décisions de vie qui vous en donneront un avant-goût.

Si vous envisagez sérieusement de survivre en solo et dans l'isolement, essayez d'abord les exercices suivants.

Faites une longue excursion en solitaire. Si vous commencez à vous énerver après cinq jours ou une semaine de camping dans les bois ou dans le désert, vous allez soit avoir de terribles "crises de croissance" en essayant de survivre seul, ou alors craquer.

Beaucoup de survivalistes discourent de la coexistence avec d'autres personnes à long terme, et de se garder en bonne santé mentale, mais avez-vous envisagé d'avoir à traiter avec vous-même ? Ce n'est pas la chose la plus facile au monde si vous n'avez jamais passé beaucoup de temps avec votre pomme, à ne compter que sur vous et sur personne d'autre. Certains ne cohabitent pas bien avec leur petite voix intérieure.

Si votre "copilote" est une petite merde démoniaque et constamment sur la négative ou en train d'exploser et de compromettre votre capacité d'évaluer, de rationaliser et de penser, alors vous pourriez vous diriger vers un tas de catastrophes en dominos au premier mauvais tournant.



Les dominos catastrophes sont ce qui arrive quand une petite, ou une petite mais significative courbe ou tuile dans le parcours vous fait sortir tellement hors du cadre que vous ne parvenez pas à la corriger, et elle fait boule de neige et se mue en problèmes plus importants et pires encore. Ne laissez pas cela vous arriver.

1) Passez un mois sans contacter vos amis ou votre famille. Cela vous semble excessif ? Êtes-vous sérieux ou pas ? Si vous ne pouvez pas prendre un congé sabbatique social pour tester vos limites, comment pensez-vous vous en sortir en direct, quand ils seront tous morts ou disparus ?

Même en jouant à ce petit jeu, vous n'aurez pas une idée réellement exacte de ce qu'est être seul. Néanmoins, surveillez comment vous vous sentez et comment vos sentiments évoluent après avoir retiré les personnes auxquelles vous tenez le plus pendant 30 jours.

Si vous commencez à sombrer dans la morosité, la distraction et l'agitation, c'est un indice majeur que le fait d'être seul sur le long terme va être difficile pour vous. Très difficile.

2) Partez vivre dans une région éloignée. Je veux dire vraiment éloignée. Là-bas, seul. Si vous n'avez pas à aller en ville pour prendre de l'essence, ce n'est pas assez loin. Si vous avez des voisins qui peuvent entendre des coups de feu, ce n'est pas assez éloigné.

Être à 100 % réellement dépendant de vous-même et de personne d'autre pour tous vos besoins à l'intérieur et autour de vos limites de propriété est un bon test, et un autre point de repère quant à votre capacité à "cohabiter" avec vous seul.

3) Si vous vous sentez vulnérable ou isolé, et que ce sentiment commence à inspirer une peur rampante ou de la paranoïa, tant mieux. Parce que ça devrait. Mais le but est de découvrir combien de temps vous pouvez gérer ce sentiment avant de commencer à craquer.

Si les murs donnent l'impression de se rapprocher après quelques mois de vie pastorale dans le fin fond de la Corrèze ou de la Creuse, qu'est-ce qui vous fait penser que vous vous en sortirez mieux lorsque les choses seront plus difficiles ?

Vous devriez être capable de faire les trois exercices ci-dessus avant même d'envisager de vous lancer, volontairement, en solo. Si vous ne pouvez ou ne voulez pas essayer l'un des exercices ci-dessus, eh bien, vous feriez mieux d'être vraiment, vraiment sûr de vous. Sinon vous pourriez juste vous suicider au ralenti.

A ce stade, je dois vous parler de l'un des plus grands risques de vivre dans l'isolement avant que vous ne décidiez à suivre une telle voie. Par-dessus tout, les risques liés aux nombreuses tâches que vous devrez accomplir pour survivre, au-delà de la menace d'une fracture, de la famine, d'une maladie débilitante et cent autres mésaventures.

Je parle de la menace que des criminels déchaînés et sans conscience envahissent votre petite maison dans la prairie, vous tuent ou pire encore. Si vous êtes chanceux, ils vous tueront avant de vous faire quoi que ce soit d'autre.

Vous pourriez toujours vous renseigner sur les gens qui ont survécu à un effondrement sociétal, et son corollaire la primauté du droit, dans des pays comme la Bosnie, le Venezuela, l'Argentine et l'Afrique du Sud. Il n'y a pas de romantisme dans leurs récits. De façon générale, certaines des premières personnes à souffrir de l'effondrement des sociétés sont celles qui vivent dans des régions éloignées.

Pensez-y. Il n'y a personne dans les environs.

Si vous étiez enclin à piller et à assassiner, qui cibleriez-vous : une crèche de personnes armées et organisées vivant ensemble dans une structure ou un groupe de structures permettant de multiples entrées et sorties de chacun, ou un petit groupe ou individu solitaire, loin, très loin de toute aide concevable ? Je parie mes fesses que vous prendriez la deuxième option tous les jours et même deux fois le dimanche.



La dynamique prédateur-proie change rarement, à moins que le prédateur ne soit un spécialiste hautement qualifié ou un psychopathe écumant déconnecté de la réalité. Les prédateurs vont là où se trouve la nourriture.

Dans ce cas, vous êtes de la nourriture. La nourriture la plus facile à obtenir est toujours plus attrayante ; les prédateurs ne veulent pas dépenser trop d'énergie ou risquer de se blesser pour l'obtenir. Cela signifie qu'il vont s'attaquer aux faibles, aux lents, aux blessés et aux isolés.

Voyez-vous, les humains sont des animaux sociaux pour de bonnes raisons. Seuls, nous sommes vulnérables à toutes sortes de bêtes, qu'elles glissent ou qu'elles marchent à quatre pattes ou sur deux. Mais ensemble, nous avons une chance. Ensemble, nous construisons des murs. Les murs empêchent les loups d'entrer. Des gardes et des sentinelles empêcheront les loups de les escalader.

Sans l'un ou l'autre, les loups atteignent les gens rapidement et sans bruit.

Vous pensez que vous êtes un gros dur solitaire ? Vraiment... Vous ne dormez donc jamais ? Vous n'êtes jamais tombé malade ? Vous n'avez jamais été distrait en cueillant des champignons ou en vous lavant dans un ruisseau avec votre arme à dix pas de là ?

Êtes-vous assez bon, alors que le froid vous tétanise, avec une gueule de bois, drogué et vomissant pour vous attaquer à dix bâtards avec des fusils et les descendre tous sans une seule égratignure ? Si vous avez hésité pour répondre, vous n'êtes certainement pas à la hauteur de la tâche. Si vous avez dit oui, alors je ne dis pas que vous êtes un menteur, mais vous pourriez être suicidairement trop confiant.

Ne sous-estimez jamais, au grand jamais, votre vulnérabilité en tant que survivaliste isolé et solitaire. L'histoire a montré à maintes reprises que les personnes isolées sont extrêmement vulnérables à toutes sortes de périls.


Conclusion

Essayer de vivre dans l'isolement, et encore plus de survivre, est un test incroyable de force physique et mentale, et peu sont à la hauteur de la tâche. La combinaison de l'isolement émotionnel et du stress d'être seul pour échapper au désastre et à la mort dissuadera tous les gens, sauf les plus courageux ou les plus insensés.

Néanmoins, certains essaient. Si vous pensez être l'un des rares survivalistes aptes à la tâche, lisez et
comprenez bien tout ce que contient cet article avant de vous engager...

69 commentaires:

  1. Être ou ne pas être; telle est la question!
    Une façon de mieux appréhender son "moi" en première approche consiste aussi, ce que j'ai fait, il y a bien longtemps, à coucher avec la plus grande sincérité, sur le papier, ses "crédits et débits". Je ne parle pas de finances mais bien de ses propres réalisations et manquements. Le résultat est surprenant et les leçons à en tirer sont édifiantes...
    Quant à vos tests, Pierre - soyez-en encore une fois remercié - ils viennent à point nommé!
    Suivant les enchaînements rapprochés de vos articles avec rigueur, j'ai comme l'impression que vos préssentez que la "pagaille" va très, très vite devenir chaos! Me trompé-je? Je ne le crois pas...
    Voir effectivement la paille dans l'oeil de ses collègues survivalistes et ne pas voir la poutre dans ses propres visions qui peuvent nous aveugler est le début de la disloquation d'un groupe, quel qu'il soit.
    Oui, il vaut mieux être seul que mal accompagné.
    Nous évoluons ou involuons au fil des années, c'est selon. Se connaître en temps de paix relative est une chose, se connaître introspectivement si l'on se pense capable d'être un grand solitaire en temps de chaos doit effectivement passer par le stade de l'isolement complet le plus réel possible. Ne dépendre que de soi-même, en ce qui me concerne, relève dorénavant de l'utopie, bien que je sois demeuré en partie un solitaire; en partie...Comme on ne choisit pas objectivement de "prendre de la bouteille" on se doit de chercher une bonification dans des registres différents, d'autant plus si l'on vit dans des régions de campagne plus ou moins isolées.
    "Vieillir, cela n'est rien mais mourir, ah mourir! La belle affaire!" (Jacques Brel)
    Ce dernier point est un paramètre très important pour la survie d'un groupe, d'autant plus s'il ne se compose que de 2 ou 3 individus (devinez à qui je pense! ;-)) et je m'en explique:
    - Une fois les ressources des villes, plus ou moins importantes, pillées, les razzias se feront dans les campagnes dans le style run and go; campagnes dans lesquelles il y aura déjà eu par ses habitants affrontements et violences mortelles, n'en doutons pas!
    Il faudra des tours de garde, dormir, manger, afin de ne pas finir dans la gueule des loups à 4 pattes!

    Être donc un "gros dur", un ours des plus solitaires, " a poor lonesome cow-boy", je le laisse à d'autres que moi, avec ou sans son cheval ou sa mule. Mais nous avons quand même avec mon pote 2 Rantanplans qui pourront nous informer sur la venue des Dalton. Et là, tagada ou pas tagada, il faudra en découdre, faisant en sorte de ne pas se faire plomber. Ce sera une autre paire de manches. Il n'y aura pas de Lucky machin chose pour nous secourir charitablement...
    Et encore un excellent article, un! Merci Monsieur Templar!
    LMR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Correction: Il faudra des tours de garde, dormir, manger, afin de ne pas finir dans la gueule des loups à 2 et 4 pattes!
      LMR

      Supprimer
  2. Pierre nous fait passer de la stratégie à la question existentielle du gros dur solitairela , en passant par les zombies et "se préparer quand on est seul"!
    Un entonnoir sacrément bien ficelé pour nous prendre à contre-pied et nous apporter, donc, son aide! Aide déjà mise en avant-goût par Elizabeth et ses "Contes de la folie ordinaire"...
    Bel et fructifiant agencement, chapeau à vous deux!
    LMR

    RépondreSupprimer
  3. Merci Pierre pour cette démonstration,nous ne sommes que la totalité de ce que les autres nous ont donné,apprit,l'humain est un animal grégaire qui n'a du sa survie que par l'addition des savoirs de chacun.L'humain ne courre pas très bien ,ne nage pas très vite,ne saute pas très haut avec une force médiocre ce qui le place assez mal en face de ses autres concurrents animaux,la petite différence c'est l'utilisation des ses neurones qui a fait son adaptabilité et lui a permis de créer des groupes optimums autorisant sa survie et aussi lui a permis de vivre seul pendant un laps de temps très court en attendant de retrouver un groupe.La question subsidiaire mais aussi fondamentale serait quel intéret de vivre seul sur le long terme ?,la vie n'a d'intérêt que si elle a un sens , ou vous êtes un simple mammifère,or elle n'en a aucun que je puisse discerner,c'est donc à vous d'essayer d'utiliser ce "cadeau"dans toutes ses composantes et dieu sait que vous serez incapable de toutes les appréhender .Notre temps est limité alors raison de plus pour ne pas le gâcher avec un psychisme de mouton,tout les grands ermites ont avoué que l'ascèse et la solitude ne leur avait pas été bénéfique après s'y être astreints ,même les moines ne sont jamais seuls.Vouloir aller contre les exigences naturelles de notre monde est une voie sans issue , car mon moi est l'ensemble des liens que je tisse avec les autres en imaginant et structurant demain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir à tous,Pierre est quand même très optimiste avec ses tests.
      J'avais trouvé un job de veilleur de nuit pour payer mes études.
      C'était pas compliqué,12 Heures a surveiller un tableau et trois cadrans. Pas de téléphone à causes des abus de mes prédécesseurs,juste la ligne "pompiers"à contrôler et une ligne pour appeler la personne d'astreinte.
      Pas de rondes à effectuer.
      12 heures dans une guérite en verre,seule partie éclairée dans la zone industrielle. Surréaliste.
      12 heures c'est très long!
      Interdiction de dormir ça va de soi.
      Même avec la meilleure des volonté je n'arrivais pas à me concentrer sur une durée aussi longue et parfois le lendemain j'étais obligé de reprendre une partie de mon travail.
      J'ai feuilleté par hasard le cahier de poste,où j'inscrivais 3 mentions du type heure de prise de service ,déclenchement de l'alarme intrusion telle heure...etc,mais d'autres avaient été plus prolixes.
      J'ai découvert que au moins deux gardiens avaient eu de graves problèmes psychologiques.Un au moins était devenu parano,il était armé et traquait des envahisseurs.C'est à cause de lui qu'il n'y avait plus de ronde à effectuer.Le contrôleur avait pris peur.
      Ils n'avaient donc pas tenu 12 Heures sans téléphone,sans arme,sans télé....juste des rats.
      Je pense que déjà une nuit dans un endroit improbable,maison abandonné,friche industrielle,seul,sans doudou genre 9 para ,et en ayant laissé le téléphone à la maison ,devrait donner un début d'indication.
      Pour certains il suffira d'arrêter leur voiture dans un chemin creux et d'y dormir,seul!Si vous voyez des zombies sortir des fourrés,c'est que c'est pas fait pour vous!
      Trop d'imagination,trop des séries....
      Va falloir une détox!
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
    2. J'ai l'habitude de dormir des nuits entières dans mon véhicule, en pleine nature comme dans des zones industrielles, et sans doudou, donc pas de problème de ce côté. Par contre, si je reste plus de 10 minutes sans rien faire, je m'endors... Impossible donc pour moi aussi de rester 12 heures éveillé dans la guérite à regarder des cadrans!

      Supprimer
    3. Sentinelle François!
      Achtung! unterdictione de bouger sinon fou repéré und unterdictione de ronfler comme vieux jaguar fatigué!
      Pas le doudou ron-ron de Halliday!
      Ach! Ich bin ein alter Knacker (schnock).
      ;-(
      LMR

      Supprimer
  4. Bonjour à tous ,

    Je poste un lien d'une vidéo vue sur YouTube "300 jours seul sur une ile " le périple est intéressant . Son choix de partir seul est voulu et malgré les quelques rencontres ça ne parait pas si simple ...


    https://youtu.be/n-artHX7URA


    Merci à Pierre pour ce blog et merci à tous les intervenants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous, Annunaki78, pour cette vidéo significative!
      LMR

      Supprimer
    2. Bonsoir à tous,merci Annunaki78 pour cette super vidéo.
      Le gars a l'air d'être un sacré brave type;beaucoup n'auraient pas résisté à un porcelet à la broche.
      Le début semble très compromis,surtout quand il dit qu'un vieux pêcheur lui a fait cadeau d'hameçons et d'un briquet sans lesquels il ne pourra pas survivre.Il s'adapte très bien et très vite à sa situation,sauf pour la solitude.
      Le gars est vraiment très solide et avait vraiment bien préparé son affaire;alors qu'on pouvait penser son équipement minimaliste.
      Merci encore
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
  5. Bonsoir à tous!
    Survivre seul?
    Impossible!Même le fameux soldat japonais qui s'est rendu que 30 ans après la fin de la 2nde Guerre Mondiale était avec 3 compagnons de survie!
    De plus,ce soldat était un Spécialiste de l'infiltration,de l'espionnage et de la survie en territoire ennemi.Et il a survécu dans la Jungle!
    La jungle est le meilleur écosystême pour Survivre selon Xavier Maniguet auteur du best seller "Survivre".
    Les personnes isolées sont notamment les personnes âgées et les femmes,avec ou sans enfants,en situation monoparentale.Malheureusement beaucoup de femmes vont se retrouver seules au jour du chaos,parce que beaucoup d'hommes feront le choix de quitter leur femme ou des femmes quitteront leur homme parce qu'il sera incapable d'assurer leur survie!
    Les femmes préfèrent rejoindre un groupe ou un homme leur offrant de quoi subsister.
    Les personnes diabétiques sont déjà isolées.Car dépendantes de leurs médicaments.
    J'ai travaillé de nuit.Y a un moment où tu te réveilles,et tu t'es même pas rendu compte que tu t'étais endormi!
    Lors de la formation de survie en profondeur dans la jungle guyanaise,il est 4h.Les soldats sont dans leur hamac depuis 15 minutes.L'instructeur s'approche d'eux!Et crie:"
    T'EST MORT!VOUS ÊTES TOUS MORTS!C est quoi ce Famas à 3 m de toi?T'ES MORT!"
    Puis il rajoute:"VOUS M'AIMEZ PAS!TANT MIEUX,JE PRÉFÈRE QUE VOUS M'AIMEZ PAS!ET QUE VOUS RESTEZ EN VIE!"

    Les soldats auraient du organiser un tour de garde avec des sentinelles!
    Le groupe?INDISPENSABLE POUR SURVIVRE!

    RépondreSupprimer
  6. Désolé Hiro onoda n'était pas seul les deux tiers de son périple dans la jungle avec trois compagnons d'infortune dont l'un est mort, les deux autres rendus,donc on savait qu'il était là et des tentatives de contact ont eu lieu car il attaquait les paysans du coin,c'est une exeption qui confirme la règle,quel pourcentage de la totalité des soldats japonais répandus sur toutes ces iles et ilots ont choisi la même voie? quasiment proche de zéro ou ils sont morts sans que l'on le sache.Depuis que le monde est monde la survie de l'homme n'a tenu qu'en groupe optimum

    RépondreSupprimer
  7. Vous voulez une histoire vraie de 2019 de groupe en forêt profonde guyanaise ?
    C'est l'histoire d'un groupe d'amis, tous chasseurs à l'arc, ayant décidé d'un séjour en forêt et de se nourrir que du produit de leur chasse, étant entendu qu'ils ont eu l'info (fausse) que la jungle regorge de gibier.
    Les voilà donc en mode "survie".
    Les jours passent, et la chasse -surtout à l'arc- ne donnant rien, ils se rabattent sur leurs réserves de granity, riz et autres mets de "survie".
    Bientôt les vivres viennent à se réduire comme peau de chagrin. Donc décision est prise de réduire les portions...
    Et c'est de là que commencèrent les disputes allant crescendo, certains ne respectant pas le deal et bouffant plus que leur part.
    Quand on est venu les récupérer ils étaient au bord de l'affrontement armé...
    Inutile de vous dire que depuis leur retour en métropole ils ne se fréquentent plus !
    Alors attention au groupe auquel vous aurez décidé d'appartenir : Les copains on en a beaucoup, les amis, très peu.
    La d!fférence ? un ami partagera avec vous, un copain, même de longue date, ne vous connaitra plus en situation difficile.
    J'ai personnellement vécu en groupe d'amis (oui, amis, mais Wayanas) puis seul dans mon abattis-----> c'est du boulot : entretien des fruitiers, des légumineux, des carbets, chasse -de nuit-, relevage du filet de pêche et autres pièges, etc...
    Lorsque je partais en expé profonde, je passais prévenir les amis d'un village pour leur indiquer la direction que je comptais prendre et du jour prévu de mon retour.
    Ainsi, si je restais bloqué par maladie, accident, ou perdu dans le secteur, les amis se mettrais à ma recherche après un laps de temps de retard défini avec eux.
    Arrêtez de tirer des plans sur clavier de groupe ou pas groupe : ce sont les circonstances du moment qui vous commanderont.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Païla,
      Je ne cherche pas à "ramener ma science" qui est limitée, comme chez tout le monde...Mais ton post tombe pile-poil dans ce que je disais ailleurs: "on est toujours seul dans un naufrage", sauf si on a un ou 2 potos avec qui on a croqué les emmerdes à beaucoup de niveaux!
      L'exemple que tu donnes est très démonstratif! Mais peut-être suis-je trop misanthrope ou ais-je une trop bonne connaissance de la bipédie, bipédie dans laquelle je m'inclue, mon capitaine!
      15 jours de plus et le cannibalisme revenait dans la gamelle!
      C'est beau les amis qui sont de paille au gré des circonstances!
      LMR

      Supprimer
    2. Bonsoir à tous.
      Bien.Mon groupe est constitué que de gens fiables.Le genre de personnes,pas hypocrites,qui dit vraiment ses opinions,qui joue pas au gentil pour faire plaisir à tout le monde,des gens qui vous poignardent pas dans le dos,et des gens qui vous restent fidèles surtout dans les coups durs.Ces gens là,ce sont de vrais amis.
      Ce sont pas les circonstances qui décideront pour moi.
      Je suis Guyanais,et j'ai vécu mon enfance,mes études en Guyane.
      J'ai beaucoup,beaucoup et beaucoup observé la société guyanaise.
      Y a beaucoup de gens qui pensent qu'à s'amuser,baiser,partir en vacances ou être fonctionnaire.
      Ces pas ces gens là qui feront partie de mon groupe.
      Je recherche plus des tueurs,des psychopathes,qui seront capables de tuer sans sourciller,au moment crucial.
      Y a beaucoup de Guyanais qui parlent beaucoup mais qui ne savent paq ce que c'est de planter un couteau dans le ventre d'un humain et de le regarder se vider de son sang!Peu de gens sont capables de tuer quelqu'un de sang froid à l'arme blanche!
      Pourtant c'est une compétence indispensable pour la survie.
      Si vous fumez la cigarette,buvez de l'alcool,prenez de la cocaïne,est addict à la pornographie..etc..,vous ne pourrez pas être dans mon groupe.
      J'ai pas besoin de gens qu'on devra gérer au moment du chaos.
      En Guyane,beaucoup de gens se mettent vite en colère pour un rien!
      Intéréssant!Cela veut dire que beaucoup vont s'entretuer lors du chaos.
      Brésiliens,Haïtiens,Dominicains, Guyaniens,Surinamiens,etc..vont se tuer entre eux,car ils sont souvent impulsifs.
      Le groupe doit être constituer avant le Chaos,afin d'avoir eu le temps de Tester tous les membres du groupe pour voir ce qui font l'affaire.
      Un groupe constitué au moment du chaos est facile à réaliser!C'est tellement facile de croire au chaos quand il s'est déjà réalisé!
      Plus dur est de trouver des gens motivés à se préparer à survivre AVANT LE CHAOS! Les gens viendront par simple réflexe égoïste de survie vers vous lors du chaos.
      Les gens sûrs viendront vers vous par Conviction personnelle avant le chaos.Parce qu'ils ont compris et savent ce qui vient.
      Ces gens là ,on peut normalement compter sur eux.
      Les autres,ce sont des hypocrites,qui se fichent royalement de vous,en ce moment,qui s'amusent,boivent et consomment à tout va.

      Supprimer
    3. Bonjour LAWAKER,
      Loin de moi l'idée de vouloir te faire changer d'avis car chacun reste lbre dans ses choix! Mais faire rentrer un ou des psychopates dans ton groupe, c'est aller au devant de grosses emmerdes certifiées dans la folie!
      Je suis OK avec tes propos sur le fait de tuer au couteau...avec des islamistes, là, tu aurarais de bons et vrais psychopathes qui ne demanderaientt qu'à ne pas perdre l'entraînement! Il serait impératif de ne compter aucun mécréant parmi vous!
      Effectivement, les agités qui gesticulent et qui se la jouent en paroles sont loin d'être les plus dangereux individuellement et généralement s'enfuient comme des lapins aux premiers coups de feu! En groupe, par contre, c'est autre chose, surtout s'ils savent qu'en face il y a de la faiblesse...
      Je ne reviendrai pas sur le phénomène de constituer ou non un groupe. Là encore, c'est une question à laquelle nous aurons réponse quand les premières bastos siffleront et lorsque les premières machettes découperont.
      Cependant, certaines expériences vécues me confortent dans les propos d'Aristote:"Avoir beaucoup d'amis, c'est n'avoir pas d'amis"...Les lapins se sauvent dans une fusée et si tu n'es pas mort, c'est que la chance existe...
      Qui vivra et(ou) mourra, verra...Tout n'est que supputations et hypothèses.
      C'est l'bordel mon pitaine!
      LMR

      Supprimer
    4. Des psychopathes dans un groupe? C'est ce qui est à la fois le plus dangereux et le plus difficile à savoir.
      Soit tu es toi-même un super-psychopathe, soit tu vas te faire mortellement manipuler par tes psychopathes.
      Un minimum de connaissances en psychologie suffit à se rendre compte du danger (mais pas à le prévenir).

      Supprimer
  8. des psychopathes dites vous ?,j'espère que vous avez bien mesuré votre choix ,Pierre avait proposé un article à ce sujet :édifiant!! c'est le pire du pire si l'on peut dire , a avoir dans groupe qu'il disloquera dès que cela lui sera profitable,je pense que vous n'avez qu'une vague notion de ce que cela veut dire,comme beaucoup vous assimilez psychopathe et capable de tuer de sang froid ou tueur en série des séries télévisées,et bien ce n'est pas ça (ou du moins pas uniquemen)t.Nous sommes dans notre vie quotidienne souvent aux prises avec ce genre d'individus égoïstes et destructeurs ,vous serez manipulé comme un bleu ,ces gens là sont très forts croyez moi ,vous avez tout intérét a les abattre le plus vite possible si vous en avez le temps.Pour le reste cela a déjà été traité sur ce blog par Elizabeth bien mieux que je ne saurai le faire

    RépondreSupprimer
  9. C'est l'histoire d'un auto-stoppeur qui monte dans une voiture. Au bout d'à peine une minute il se tourne vers le conducteur et dit :
    - Vous ne savez pas qui je suis, je suis peut-être un tueur en série !
    - Impossible, répond le conducteur, les statistiques sont formelles.
    -Comment cela ?
    -... peut pas y avoir deux tueurs en série dans le même véhicule.

    Dans un groupe, si psychopathes il y a, il n'en restera qu'un...pour s'attaquer ensuite à celui qui le gène pour prendre le contrôle des moutons du groupe.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour à tous.
    Oui,je suis conscient que faire rentrer des psychopathes dans mon groupe est dangereux.
    J'ai lu et relu les 3 dossiers d'Élizabeth sur les psychopathes.Je parle plutôt de gens capables de tuer de sang froid,tout en le faisant comme le ferait un vrai psychopathe.Après tuer un humain n'est jamais plaisant.En temps de chaos,à certains moments,on aura besoin de se transformer en psychopathe.C'est à dire ressentir aucunes émotions en tuant des gens dangereux ou qui insistent pour avoir à manger et se montrent menaçabts,et commencent a nous agrésser à tous les niveaux!
    Suis je psychopathe?
    C'est une question a se poser tous!
    On peut dire qu'on ne l'est pas actuellement,etqu'on le deviendra pas dans les moments de haute préssion.Hum..hum.
    On verra bien.
    Je suis pas sadique.Aimer voir souffrir les gens,c'est le propre du sadique!
    Je vais pas pour autant verser une larme et fire:"Non!J'ai tué cet homme,cette femme ou cet enfant qui voulait me tuer!".
    En survie,y pas le temps pour les émotions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,je ne suis pas certain qu'Elizabeth soit l'auteur des 3 dossiers sur les psychopathes.
      Je me demande si ce n'est pas Pierre,librement inspiré par....pas Elizabeth en tout cas.
      Bon ça ne change pas grand chose.
      Le contenu semble suggérer de tenir cette engeance à distance.
      Si quelqu'un est volontaire pour en faire collection....
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
  11. Dans mon groupe,tous et toutes peuvent devenir le Leader du Groupe et seront capables de Survivre seul(e)dans la jungle,s'il était séparé temporairement du groupe.
    Évidemment,j'ai plusieurs Vice Commodore,pour gérer les autres BADS.
    Si je meurs,mon remplaçant,ma remplaçante sera opérationnelle.
    Ils n'auront pas forcément la même vision ,ni la même aura que le fondateur des BADS.
    Normal,on est tous différent.Mais ils feront de Bons Leaders.
    Je les aurais bien formé.
    Alors,le risque qu'un de mes futurs remplaçants veuillent prendre ma place existe.Il pourrait décider de faire sécéssion avec la BAD CAPITOLE.(genre Hunger Games).
    J'ai prévu un plan pour éviter un tel désastre.Évidemment,c'est un plan secret.
    C'est un problème que n'aura pas à affronter le survivaliste solitaire!Maigre consolation!
    Rappellez vous le fameux colonel des Forces Spéciales US dans "La planète des Singes:Suprématie",qui commande 200 hommes,et décident de ne plus obéir à son supérieur.Celui ci est obligé d'envoyer toutes ses forces:des milliers d'hommes,des avions,des hélicoptères,des chars,bref,la totale,pour supprimer cette nouvelle menace.Finalement,il supprime les 200 Commandos,mais grâce à un singe!Lol!
    Bon,c'est un film!
    Ce que j'ai noté c'est que les assaillants ont perdu beaucoup d'hommes,de matériels,véhicules,avions,tanks,hélicos.
    Moi,j'ai pas envie de perdre des hommes en attaquant une BAD,que j'ai créé.
    Perte de temps,d'ébergie,d'hommes et de femmes,de ressources.
    Ma solution sera de gagner du temps,de garder mes troupes dans chaque BAD et de régler rapidement le problème du au meneur de troubles!

    RépondreSupprimer
  12. Donc,oui,un groupe pour survivre!
    Je choisis d'avoir plusieurs groupes.
    Pour une telle solution,par contre ,je serai obligé d'attendre le chaos.
    Vu le temps qu'il nous reste(moins de 5 ans au plus!),j'aurai pas le temps de trouver 400 personnes!
    Oui,400 personnes dans mes BADS!
    Le plus important,c'est de trouver avant le Chaos,le personnel d'ENCADREMENT.
    Car,toute organisation,quelle qu'elle soit s'appuie sur les Encadrants.
    Faut toujours prévoir un plan B,C,D et E.
    Si une BAD est attaquée par plusieurs groupes,bandes,gangs ou même des militaires,les autres BADS viendront à la rescousse.C'est ce principe qu'enseigne "The Walking Dead".
    On peut aussi nouer des alliances avec d'autres BADS,faire du troc avec elles et s'avertir mutuellement d'une éventuelle menace.
    Alors,utilisation des Drônes ou pas de reconnaissance!En jungle,ça sert pas vraiment.Mais au dessus des fleuves,rivères,cela fait des merveilles.
    Établir des postes avancées en amont de chaque BADS?En jungle,c'est indispensable pour ne pas se faire surprendre.
    J'en dis pas plus.
    On comprend aisément qu'une personne seule ne peut faire tout cela.
    Et puis,il faut du monde pour laver le linge,faire la cuisine,faire le ménage des parties communes.Bien sûr,les membres de chaque BADS font cela à tour de rôle.
    Mais je préfère ne pas me priver de mes KILLERS SHOTS parce qu'ils sont occupé à balayer le sol.
    Bon,Gaëlle,tu vas pas aimer.Mais,c'est ce sont des postes où une femme excelle:cuisine,nettoyage,etc..
    Donc,on peut faire rentrer des femmes dans la BAD qui accepteront de faires ses tâches en échange du gîte et du couvert.
    Par contre,pas question de laisser un homme ou une femme entré dans la BAD,au moment du chaos,préparé les repas.NON!NON!Elle,il pourrait tous nous empoisonner.
    Ce sera un,une Encadrant(e),qui le fera avec son équipe .
    Et y aura des goûteurs,goûteuses.
    Les serveurs et serveuses seront les testeurs.Mon repas sera préparé par moi avec des aliments sélectionnées par moi dans ma serre privée et sécurisée.
    Chaque encadrant important prépare son repas
    Cela limite les risques d'empoisonnement.
    Et si on a un fait d'empoisonnement,on saura qui l'a fait.Le,la coupable mourra par empoisonnement.
    Tout ceci pour dire,qu'un,plusieurs groupes sont indispensables pour la survie.
    Le groupe crée une cohésion sociale et évite de sombrer dans la dépréssion,la folie Et,puis,être seul sans femme si on est un homme,ou sans homme si on est femle,vous y voyez vous?
    Sérieusement!

    RépondreSupprimer
  13. Y aurait pas un troll sur ce site...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu importe tant que ça alimente la réflexion.

      Supprimer
    2. En gros cinq personnes interviennent.
      L'une d'entre elles délire copieusement.
      L'une pense que ça aide la réflexion.
      L'une trouve que ça troll.

      N'en déplaise au conducteur de l'auto, je soupçonne qu'il y a quelqu'un d'autre dans le coffre et un autre sur la galerie.
      Pourvu qu'il ne s'arrête pas à la pompe … le plein est déjà fait.

      Les statistiques viennent d'en prendre un coup.

      Supprimer
  14. Et ben !!!! "vindiou de vindiou" , c'est du lourd !!! Lol. Amitiés à toutes et tous.Didier

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour monsieur Templar, bonjour aux intervenants!

    Je visite ce blog depuis sa création et j'en profite pour remercier monsieur P.Templar pour la qualité et l'à-propos des articles contenus, ainsi que par les approches bien cernées de beaucoup d'intervenants. Ma profession m'engage par déontologie à m'abstenir de participer aux écrits.
    Ma compagne Gaëlle s'est fracturée le poignet.
    C'est donc sur sa demande que j'écris ce post avec les mots qui sont les siens et auxquels je souscris dans la totalité.
    "Grand chef Lawaker, vous rabaissez la femme à chaque occasion en ne lui offrant généreusement que des rôles de dindes dressées au ménage et à la cuisine quand il ne s'agit pas uniquement de les farcir (vous constatez que je mets la vulgarité à votre niveau de grand chef psychopathe!).
    Vous êtes un insignifiant et pervers narcissique, vous l'ignorez encore? Vous savez, il y a des lieux spécialisés pour traiter votre cas! Vous devriez y rencontrer E.M.
    Et comme tous les pervers narcissiques vous en faites beaucoup trop. Vous avez réussi à vous découvrir! Merci!
    Heureusement pour vous que mon Homme ne vous a pas sous ses ordres! Il vous dresserait très vite!
    Robinson Crusoé a rencontré Vendredi sur une île, seule sur cette île je ne vous voudrais jamais. Il ne vous resterait que les coeurs de palmiers, pauvre petit homme."
    Gaëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meilleurs voeux de prompt rétablissement à Gaëlle.
      YK

      Supprimer
    2. Bonsoir Gaëlle et bonsoir à votre époux!
      Au plaisir de vous retrouver prochainement, ici!
      Remettez-vous rapidement et que ce poignet reprenne vite la plume!
      Bisou respectueux et Mes respects à votre "Homme"
      LMR

      Supprimer
  16. Bonjour à tous.
    Un troll?Lool!Sérieusement!
    Éh oui,relisez bien mes posts.
    J'offre des postes à la cuisine,nettoyage aux femmes qui REJOINDRONT mes BADS,au MOMENT DU CHAOS!
    Celles qui feront partie des ENCADRANTES, DIRIGEANTES,m'auront REJOINT Avant le CHAOS!
    Voilà pour le rappel.
    Question de Confiance envers des hommes,femmes,qu'on aura eu le temps de briefer avant le Chaos.
    Pour les derniers entrants,on aura pas forcément le temps,dans un premier temps,de bien les cerner.
    Donc,un poste au cuisine,nettoyage limite les risques éventuels de nuisances.
    Mon expérience proféssionnelle m'a montré combien l'espionnage,l'infiltration d'un groupe par des individus très dangereux,pouvaient avoir comme conséquences désastreuses.
    Y a des zones où on peut pas intégrer de nouveaux arrivants:ARMURERIE /RÉSERVES NOURRITURE et EAU / PÉRIMÈTRES DE DÉFENSE/ ÉQUIPES DE PATROUILLE/ ÉQUIPES DES SENTINELLES / ZONES DE MATÉRIELS DE DÉPLACEMENTS/ ZONES FLUVIALES/ TRANSMISSIONS.
    Évidemment,pas question que le nettoyage des Salles de COMMANDEMENT,de Réunion, soient confié aux derniers arrivants.
    Ce sont les Encadrants(es),qui s'en occupent.Toujours pour éviter tout risque d'Infiltration et d'Espionnage.
    Car,pour moi,le plus grand danger,viendra pas de l'extérieur(gangs,zombies,bandes), mais de L'INTÉRIEUR de la BAD.
    Oui,il est important de chercher au maximum à anticiper tous types éventuels de problèmes potentiels dans une BAD.
    Ceux et celles qui le feront pas s'exposeront à de graves déconvenues le jour du chaos venu.
    Tant mieux que mes propos fassent réagir!
    Y a une phrase qu'utilise un de mes Mentors:
    "QU'EST CE QU'IL Y A QUE JE N'AIME PAS CHEZ CETTE PERSONNE QUI SE TROUVE EN MOI?". Plus on médite sur cette maxime,plus elle prend tout son sens.
    Notre but à tous et toutes,survivalistes que nous sommes en train de devenir,est de SURVIVRE au plus INCROYABLE,ÉFFROYABLE,ABOMINABLE, APOCALYPTIQUE évènement qui se produira sur notre belle planète Terre Gaia:
    L'ÉFFONDREMENT ÉCONOMIQUE.
    Mes BADS se préparent à un triple enchainement d'évènements APOCALYPTIQUES:
    -UNE 3 ÈME GUERRE MONDIALE
    -Puis un CHAOS ÉCONOMIQUE.
    -Enfin,l'Établissement d'une Dictature Mondiale par les Élites qui se cachent comme le sénateur Palpatine dans Stars Wars,La Menace Fantôme.
    Des 3 évènements,le plus dur,à mon avis et selon mes sources fiables,et les documents que j'ai rassemblé depuis plus de 23 ans sur ce sujet,donc le plus dur sera d'affronter ce monstre surgi des profondeurs que sera cette Dictature Mondiale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça doit etre sympa d'etre avec toi dans une BAD !!!!! un reve !!!

      Supprimer
  17. Oui,Didier.C'est du lourd.

    La seule question sera:"OÙ PUIS JE TROUVER DE QUOI MANGER,BOIRE,DORMIR EN TOUTE SÉCURITÉ ?"
    Comme l'a si bien dit Pierre dans un de ses sujets:"Les vrais et faux amis",les femmes et les enfants ont des besoins spécifiques en matière de survie.
    Donc,elles se poseront encore plus cette question cruciale.
    Ayant vécu plus de 20 ans en France,j'ai constaté et c'est scientifique que les femmes ont plus de dfficultés avec le froid que les hommes.
    Donc,les femmes qui vivent en France et dans les pays tempérés,devront rapidement trouver un moyen,une solution pour être au chaud en hiver pendant le chaos,sinon, ce sera la mort assurée.Bien sûr,pour les hommes ,c'est pareil,mais ils résisteront un peu plus longtemps.
    Pour me préparer au Chaos,j'observe les gens dans la rue,et j'imagine comment ils réagiront si le chaos était déjà là.
    Pour les personnes que je connais,je leur dis:"Si demain,y a un éffondrement économique,plus d'argent au distributeur,
    dans les banques,plus d'eau dans les robinets,toilettes,douches,éviers,plus de nourritures dans les supermarchés,QUE FAITES VOUS POUR SURVIVRE?
    Là,je sais tout de suite où la personne se situe par rapport à ses croyances sur la société,ses plans sur sa vie,selon sa réponse à ma question.
    Les Élites ont réussis 2 formidables Supercheries:
    -Dépeupler les campagnes pour tasser les gens dans les villes(pour mieux en tuer un maximum lors du chaos grâce à l'éffondrement économique),et leur faire croire que la vraie vie se trouve en ville ,que la civilisation ,c'est la ville,que la sécurité se trouve dans les villes,que tout va pour le.mieux parxe qu'on habkte en ville(grâce aux flux tendus de marchandises et une armée de gens s'occupant des poubelles,de l'approvisionnement en eau et nourriture,et de la maintenance de l'éclairage,du nettoyage des rues..etc..
    -d'avoir fait croire aux gens que la vie,c'est"Je travaille,je gagne de l'argent,j'ai un appartement,une maison, j'ai des enfants,une femme ou un mari(ou plusieurs),je travaille tant de temps et je suis à la retraite!oh oui,jour mille fois béni où je vais enfin avoir plus de temps pour faire plus de choses et où je pourrais me reposer!".
    Alors,déjà,beaucoup meurent avant la retraite.D'autres arrivent à la retraite dans un piteux état de santé.
    D'autres s'ennuient à la retraite.Le travail,les collégues,cela leur manquent.
    Mais le pire,c'est qu'avec un tel état d'esprit de béatitude,les retraités en général(plus de 95 % des retraités),n'imaginent pas un seul instant qu'UN ÉFFONDREMENT ÉCONOMIQUE va leur tomber sur la tête!Et ça va être un sacré choc!
    On souscrit toutes sortes d'assurances tous risques,mais elles protègent pas du Chaos Économique.
    Et pourtant elle existe cette assurance:
    L'ASSURANCE SURVIVALISME SUR MESURE!
    La seule assurance que vous avez légalement le droit de créer pour vous même.
    Bonne préparation à tous.
    Bientôt on pourra plus parler sur ce forum
    Ce sera du passé.
    J'archive les dossiers et les imprime en mode papier.Pas sûr qu'avec une clef USB ,ça marchera si on a pas d'ordinateurs ou si des impulsions EMF les ont détruits.
    Oui,bonne préparation à tous,car nous vivons une période extraordinaire sur la Terre.Prenons notre avenir en mains. Personne ne le fera pour nous.
    Si seulement 10% de notre temps de nos pensées,de notre temps,de notre énergie est consacrée chaque jour à notre préparation,c'est qu'on a pas encore bien compris l'urgence de la situation,et le sens des priorités.

    RépondreSupprimer
  18. Êtes-vous fait pour survivre seul ?..

    La "SURVIE" se résume a peut de choses finalement ...

    Manger...Boire...Dormir..
    Prendre soins de sa santé et de sa Sécurité..

    Bien entendu, elle se résume a une situation de vie ou de mort sur un délais bien défini et c'est d’ailleurs pourquoi on l'appelle "SURVIE"
    Ce dont vous parlez se dirigerai plutôt vers de la maintenance durable face a un système défaillant et cela sur une durée indéterminé c'est totalement différent..
    C'est pourquoi on peut tout a fait survivre SEUL..

    Dans tout les cas, ce qui fera la différence ne viendra pas du "Survivre seul ou en groupe" mais plutôt du " Ai-je l’expérience ou Avons nous l’expérience requise pour survivre et principalement Savoir utiliser ce dont on a besoin quand on en a besoin..Et encore faudra-il l'avoir a portée de main le jour J....

    PS: la logique vous mènera d'un point A à un point B..
    L'imaginaire vous mènera partout !!...

    Amicalement...

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Tezak ,l'expérience et savoir utiliser sont une des conditions de la survie , mais c'est pas suffisant , il faut être plusieurs avec ces qualités car seul on ne survit pas ,même en étant un super Rambo,on vieillit,on se blesse et surtout on s'emmerde,nous ne sommes que la somme de toutes nos rencontres , je suis la somme de tout ceux la.Alors on peut appeler cela comme l'on veut ,maintenance durable , survie , peu importe ce n'est pas le nom qui compte mais la réalité tangible de l'état de vie qui est le votre a l'instant t, certains s'en sortiront mieux que d'autres car ils auront réunis le maximum de conditions nécessaires ,mais aucune prise individuellement n'est suffisante .bien cordialement ,

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir à toutes et tous. (Bonsoir Tezak Romano, content de ta présence). Lawaker ne vous vexez pas svp, une partie de vos posts (mais hélas qu' une partie), me servent, et je les analyse pour une utilité future. Vous avez à priori, des connaissances que je n'ai pas. C'est le grand intérêt du site de Pierre Templar, en plus de tous ses articles, dossiers et recommandations….nous pouvons toutes et tous et alors que nous avons peut de chances de nous rencontrer un jour, ...commenter, polémiquer et...nous engueuler!!!!! Le pied ! mais le pied constructif pour les survivalistes. Merci à toutes et tous. Je reviens vers vous Lawaker, car je partage ma vie entre mon pays Breton et l'Ukraine. Sans vous connaitre, je serais "baba", que vous puissiez tenir une semaine, maintenant ! tout de suite (20/01/2020) dans les tranchées de la zone de Marienka/Zaïtseve (Oblast de Donetsk) avec les femmes (jeunes filles ) sniper de l'armée régulière et légitime de l'Ukraine ! En face: à Marienka (200/300 mètres), c'est les "séparatistes !!! plutôt Tchéchènes, bouriates, kirguizes et tous les repris de justices russes qui ont une promesse de remise de peine. Chiche Lawaker ? Un contact tout les deux, un rencard sécurisé, et….je vous présente de la "warrior blonde", et pas question pour moi de mettre mes fesses devant elles, même de nuit à 800/900 mètres !!!! OK ! je sort! Amitiés à toutes et tous, depuis 2 ans j'apprend énormément de choses concrètes et "ops" grâce à vous. Comme quoi des années de kaki ne suffisent pas à devenir un: " je sais tout !". Kenavo, Didier;

    RépondreSupprimer
  21. Salut JANUS..

    Hahahaa..

    J'ai toujours eu beaucoup de mal a expliquer cette différence entre le mot "SURVIVRE" et "VIVRE" finalement je n'y arriverais jamais!!..
    Les gens ne comprennent pas cette différence apparemment ?
    La SURVIE n'est pas un choix de vie camarade c'est une contrainte inattendu que l'on dois surmonté coûte que coûte afin d'éviter la mort ...
    Crée un groupe pour subsisté a un chaos c'est autres choses et crois moi que les contraintes seront bien plus difficiles a gérer..
    Quand je lis certains commentaires,finalement j'me dis que le rôle du solitaire serais un bon choix..
    Il vaut mieux être prêt a accepter de mourir pour la bonne cause plutôt que de se faire buter comme un CON par un CON...

    CDT..

    RépondreSupprimer
  22. La différence Tézak est pourtant simple vivre c'est ne pas avoir a faire face a des circonstances exeptionnelles qui peuvent mettre votre vie en danger en permanence ,jours et nuits quand le moindre manque d'attention couplé avec un manque de savoir et d'adaptabilité fera de vous un mort a court terme.Il est évident que ces circonstances vous ne les avez pas choisies , à moins d'être un maso profond,les groupes se créeront comme tout les groupements humains qui se sont formés avant nous,ça m'énerve un gros peu de vouloir croire au zéro défaut dans un groupe comme pour une machine,notre monde ne fonctionne pas comme ça,nous tendons vers le mieux possible (asymptote)et bien sûr il y aura des ratés,il faut être très naïf, pour ne pas dire plus, pour croire que nous pouvons échapper a tout erreur, ce n'est pas une raison pour ne rien faire,il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre et si ça fonctionne tant mieux,mais ne rien faire c'est la certitude de l'échec , tout comme avoir du bitcoin c'est posséder la totalité du néant.Je ne vais pas pleurer d'avance sur les difficultés à venir (ni après d'ailleurs)et m'égarer dans des conjonctures subalternes ,je ferais de mon mieux un point c'est tout.Cordialement a tous

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour à tous,
    Janus, nous sommes une fois encore dans la même ligne conductrice.
    LMR

    RépondreSupprimer
  24. @JANUS..

    Qui te parle de chialer ou de ne rien faire ou encore de s'apitoyer sur son sort ?... Tu délire Camarade...
    Mon point de vue sur ces 2 mots "SURVIE" Et "VIVRE" ne font pas de différence chez toi eh beh tant mieux... Tu fait donc partie de ces nombreuses personnes qui ne comprennent pas cette différence entre la normalité et le CHAOS ?.. revois un peut ta copie l'AMI..

    Bien a toi Camarade...

    RépondreSupprimer
  25. Précisément si ,je fait nettement la différence ,il faut me relire calmement ,je crois ne pas être compris , car nous disons exactement la même chose avec des mots différents,ha !l'incompréhension peut devenir dans un groupe la mère de toutes les tensions pas de jugement péremptoire sans connaître les hommes et leur réalité,leur passé, ce serait une grave erreur ,le principal est d're d'accord sur l'essentiel et ce n'est pas si simple .Cldt

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir,si on reprend le post d'Annunaki78 on peut voir que ce qui est considéré comme de la Survie,et un exploit pour un occidental est en fait le mode de vie normal pour les autochtones.
    Je suppose que ce que Tezak veut dire c'est que pour qu'on puisse parler de survie il faut qu'il y ait une rupture soudaine avec ce qu'on considère comme la normalité.
    On ne peut pas parler de survie pour une personne qui s'est préparée et qui a une BAD toute équipée.
    Il a choisi de vivre dans un refuge comme s'il était en vacances.
    Par contre dans le cas d'un naufragé,il s'agit bien de survie.
    L'organisation du groupe sur un mode mutualiste de ferme partagé n'est donc pas de la survie ,puisque c'est un style de vie choisi.
    Je rejoints totalement Tezak quand il pointe le danger bien réel que peuvent représenter certains comportements.Quand je lis qu'un chasseur a tiré dans un buisson parce que quelque chose a bougé,j'ai très peur de ce qui va se passer en cas de chaos (avec la pression du stress en plus).Pour le moment le gars chasse le lapin ou le faisan.Si demain il veut jouer au shérif mieux vaut aller ailleurs.Le remède risque d'être pire que le mal.
    A chacun son métier.
    Bien à vous
    YK

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @YK

      Merci pour cette analyse très bien détaillée..
      Très bref et parfaitement compréhensible..

      Amicalement..

      Supprimer
  27. @JANUS

    Autant pour moi Camarade...

    J'avoue que j'ai eu un doute et tu sait que je ne suis pas rancunier (LOL)
    j'ai jamais eu l'habitude des grand discourt et des grandes phrases d'ailleurs je dois relire plusieurs fois les commentaires pour en trouver mon analyse perso.. Bon j'aurais préféré un "Chui tafdac avec toi ou un truc du genre" On ne se refait pas !...
    Le principale c'est qu'on est sur la même longueur mon ami...

    Bien a toi et tes proches...

    RépondreSupprimer
  28. Tezak,mes commentaires te font peur.Tant mieux!Car,ce que j'évoque n'est qu'une infime description de ce qui se passera réellement.J'essaie de bousculer au maximum les consciences.Si personne ne réagissait à mes propos,alors cela voudrait dire que je perds mon temps sur ce forum pour alerter les indécis,ceux qui trainent dans leur préparation et qui se disent qu'ils ont tout le temps pour le faire,ceux qui nous voient comme une bande de fous dégénérés ou une bande de malades!
    Réagir à des propos sans tomber dans le piège de la violence réactve est un signe qu'on est AWARE et pas endormi.
    Un groupe demande toujours plus d'éfforts,mais au final,c'est le groupe qui restera en vie.
    Pas les loups solitaires!
    Ils et elles seront les premiers à mourir.
    Alors survivre en solitaire ou en groupe?
    À chacun de choisir.
    Mais le jour J,vouloir.créer un groupe sans un cercle solide de personnes avec des compétences utiles à la survie,qu'on aura pris le temps de connaitre et d'observer leur niveau d'implication,sera une entreprise très hasardeuse.

    RépondreSupprimer
  29. Salut LAWAKER...

    Non.. Je ne peut pas vraiment dire que tes commentaires me font peur Camarade et chacun peut accentuer ses propos comme il le veut sauf ( CHARTE) j'observe les commentaires du blog comme tout le monde et en fait ma propre analyse..
    Tu as sûrement tes propres connaissances et donc ta propre expérience donc tu dois savoir de quoi tu parle apparemment..

    Je vais juste te faire part d'une chose qui me concerne indirectement mais qui va certainement t'ouvrir un peut plus l'esprit mon ami..

    Quasi tout les jours, je suis en contact avec quelques frères d'armes ACTIF en OPEX et cela un peut partout dans le monde ce qui n'empêche pas le monde de tourner tu me dira mais ces hommes dont je te parle et que tu ne connais sûrement pas ont toutes les compétences et le matériels requis pour effectuer leurs missions a bien et malgré tout ça même avec un encadrement des plus stricte et des règles des plus carré, il ne se passe pas une journée sans qu'il y est des tensions physiques ou morales..
    Bon,allez...On va mettre ça sur le fait du changement de climat (lol)

    Plus sérieusement, je suis en train de t'expliquer en gros que dans un monde actuellement a peut près stable ces hommes d’exception galèrent voir pire ils craquent sans compter que certains seront marquer a jamais le restant de leurs vies et toi tu veut me faire croire a MOI qu'en situation de CHAOS tu va arriver a gérer cette situation ?...
    Bon bah écoute.. Tant mieux pour toi et ton groupe l'ami..
    je ne te juge pas sur tes motivations mais juste je m'interroge un chouilla Camarade...

    Bien a toi...

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour à tous,

    Petit écrit pour un conseil de lecture qui justement traite directement des clans d'hommes et de leurs survies et leurs interactions de la nuit des temps à maintenant et qui je pense explique très bien pourquoi le groupe est nécessaire à la survie: la voie virile de Jack Donovan.
    Pour rentrer dans le débats pour ce qui est des réactions et des comportements des femmes durant les périodes troubles, il faut juste regarder l'histoire autant récente que ancienne pendant les guerres ou insurrections cela illustre bien ce qui pourrait se passer.

    Bonne journée

    Shore

    RépondreSupprimer
  31. bonsoir à toutes et tous, en lisant tout les postes, mesdames messieurs, je suis en ballotage, à chacun ses visions, prévisions.A chacun son idée sur sa préparation, seul, en groupes important, ou en petite section, avoir ou ne pas avoir de l'empathie, justice ou non, pouvoir escoubiller, pour ne pas dire être capable de tuer sans remords, enfants femmes et autres figures de carnaval, en somme pour ma part, je suis tous cela à la fois, et je ne serai peut etre rien, devant l'adversité. Tout les jours je me regarde dans une glace, et je me pose cette question, récurrente: "Serai-je prêt le jour venu, seul bien ou mal accompagné...." aurai-je à manger à boire , suffisamment, et je passe les autres besoins nécessaires, pour pitoyablement vivre ce qu'il me reste sans trop souffrir.Quand ce chaos que nous attendons tous arrivera, je pense que nous le boirons comme un vin mauvais, pour ne pas dire comme du vinaigre.Suis-je prêt??? Mais vous tous , etes-vous sur d’être prêt???? bien à vous et bonne soirée.Parfois le repos de l’âme dans la beauté d' un silence salvateur, peut être préferable qu'un grand discours stérile.

    RépondreSupprimer
  32. Bonsoir,il me semble qu'une des phrases les plus importante de l'article est "si votre "copilote"est une petite merde démoniaque constamment sur la négative ou en train d'exploser et de compromettre votre capacité d'évaluer de rationaliser et de penser,alors vous pourriez vous diriger vers un tas de catastrophe en dominos au premier mauvais tournant".
    Avec autant de qualités(défaitiste,colérique,propension à la confusion...)on ne peut que pourrir le groupe où l'on va se trouver.
    peut-on dés lors envisager la survie?seul ou en groupe?
    C'est à mon avis le même cas que pour l'assistance à un tiers subissant une agression:si vous êtes dans une ville qui a voté M à 89%,que l'agressé ressemble à un fervent défenseur des idées de M,que l'agresseur bénéficie de l'indulgence de l'administration de M;de quoi allez-vous vous mêler?
    Vous ne récolterez que des ennuis et mettrez en danger votre préparation(syndrome de Stockholm,rejet de votre violence...etc tout est de votre faute)
    On ne peut pas changer les gens ;on peut faire avec ou sans eux.
    Si une personne n'est pas en capacité de gérer ses contradictions , de se remettre en cause,de tirer les leçons des expériences,voir d'écouter des conseils;elle ne pourra ni vivre,ni survivre dans un environnement devenu hostile.On n'y peut rien.
    Bien à vous
    YK

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour à toutes et tous, YK je ne peux qu'adhérer à vos dire.Avoir la capacité de gérer....En temps de pseudo calme, c'est le big bordel, j'imagine les fléaux avenir avec une société, éclaté , et vivant pour beaucoup dans l'utopie, d'un monde meilleur, ultra , méga, connecté, mais dans connecté ,il aussi : "C.N" non? bonne journée à vous

      Supprimer
  33. BONSOIR,..

    Je pense surtout que la question primordiale portera sur LE:
    " A quelle genre de chaos auront nous a faire ".. parce que si c'est un effondrement économique comme beaucoup le pensent ou un état de siège ou encore une guerre civil enfin bref,... Bien entendu que chaque situations aurait un impact très différent sur nos préparations..
    Mais laquelle de ces situations pourrais vraiment vous amenez a constituer une résilience,un groupe indépendant ou autres ?..
    ce pourcentage est très faible compte tenue des ressources que développe encore l'UE.. Autant vous dire que les sur-excités ont encore pas mal de temps devant eux avant de lâcher leurs testostérones (lol)

    La seule qui pourrais encore nous obliger a en venir a cette hécatombe c'est "DAMES NATURE" et là, bon courage pour lui tenir tête !...

    CDT..

    RépondreSupprimer
  34. Bonsoir à tous.
    Bonsoir Tezak.
    Je t'avais longuement répondu sur comment j'allais gérer mes groupes dans mes BADS en cas de chaos.Bon.Mon article a encore disparu.C'est le 2 ème.
    Bref,juste pour dire que je vais pour quelques temps me reconcentrer sur mes préparatifs,car je vais bientôt recevoir mes terrains de plusieurs ha en Guyane.
    Ne me demandez pas où ils se trouvent.
    SECRET TOP DÉFENSE.
    Et je vais aussi recevoir un terrain immense qui sera probablement le lieu de ma BAD principale,la plus isolée et sécurisée.
    Bonne préparation à tous.

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour je crains Tezac que ce fameux chaos ne soit un mélange de tout , économique ,ethnique etc etc etc engendrant une guerre civile,ne parlons pas des aléas climatiques incertains.Avec 250 000 milliards de dollars de dette mondiale je ne vois pas très bien comment on va s'en sortir,sauf à faire une remise à zéro et les dettes des états étant les économies des citoyens ceux ci vont se retrouver a poil d'ou des révoltes guerres et famines.Alors quel sera l'élément déclencheur ,il y a plein de possibilités Obertone en donne quelques unes ;il est bien rare qu'il n'y ait qu'une seule cause,la lutte entre les mondialistes et les souverainistes a l'échelon mondial existe depuis 1912 ,elle a pris maintenant un tour plus visible du commun des mortels ,les mondialistes étant la finance apatride avide de possèder toute la richesse du monde concentrée en très peu de mains pour une raison bien précise , que veulent ceux qui ont dejà fortune et puissance ?la réponse folle donne un éclairage sur leur comportement et les évènements actuels qui ne sont pas les sujets de ce blog ;Dans chaque groupe constitué même en prenant le maximum de précautions il faut admettre que l'être humain n'est pas figé dans son comportement et qu'il y aura des frictions voir des luttes c'est ainsi , a chacun de les voir venir pour essayer d'y parer et pour une fois nous sommes tous d'accord pour convenir que ce ne sera pas simple a ceci près que l'adversité ressoude les groupes

    RépondreSupprimer
  36. Salut JANUS..

    Après lecture de ton texte, j'y vois venir un petit goût du "Nouvel ordre mondial" soit-dit (La théorie du complot) et j'avoue que j'y croit de plus en plus d'ailleurs j'ai récemment approfondit mes recherches sur le projet HAARP sans plus de détails que ceux qu'on veut bien nous donner ou laisser croire sur la toile..
    Après, effectivement on peut toujours fantasmer ou paranoïer sur une possible collaboration entre les exécutifs qui dominent la planète
    (Si si c'est possible)LOL..

    Tiens !.. crois-moi si tu veut Camarade mais y'a un nouveau VIRUS de la famille des coronavirus qui pointe le bout de son nez dis-donc !...
    Bon, jte rassure pour le moment il est a perpette de chez nous et on nous a assurer qu'il ne passera pas la frontière.. (OUFFFF !...)

    Bon allez.. j’arrête là mon AMI,en plus c'est pas vraiment le sujet (excuse-moi de mettre égarer quelques instants)
    Quoique finalement en bien réfléchissant ?....

    CDT...

    RépondreSupprimer
  37. Coucou Pierre, me permets tu ces 2 liens : l'un renvoie sur une vidéo postée par erreur sur l'avant dernier article :

    https://www.youtube.com/watch?v=K01MnnOV-u4

    L'autre vers un article sur mon blog 2, qui fait aussi le point sur le survivalisme (mais il ne s'agit pas de me faire de la pub, juste d'attirer le regard de nos concitoyens là où il est utile :

    http://www.elizabeth-voyance.com/blog/preparation-a-l-impensable-troisieme-partie.html

    Amitiés à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir je suis en train de rechercher les statistiques de survie des "mountain man",au passage leur style de vie n'est pas forcément comme on l'imagine.
      Parfois seuls,en groupe,en brigade ils étaient souvent employés par des compagnies des fourrures.
      Ils avaient un caractère bien trempé.
      On peut citer Hugh Glass qui a inspiré l'histoire "the Revenant" qui a rampé entre 150 et 300 KM(6 semaines)après avoir été blessé par un grizzly ou Thomas Smith dont on dit qu'il a dû s'amputer lui-même d'une jambe avec son couteau et qu'il l'a mis le moignon dans la braise pour éviter la gangrène.Il avait été blessé par une flèche.
      En fait la première expédition a eu lieu en 1822(remontée du Missouri) avec 2 bateaux et 3 ans plus tard 120 trappeurs survivants se rendirent au rendez-vous.
      Les conditions climatiques ne furent pas les seules causes de décès puisqu'en 1823 il y eu une guerre contre les indiens et les blancs ayant négocié apparurent comme faibles,et les attaques se poursuivirent malgré la trêve.(voir wikipédia Jedediah Smith).
      Ah la violence des survivalistes Elizabeth!
      Et si c'était le monde qui est violent?
      "Le loup et l'agneau",en somme.
      On n'est pas obligé d'en faire un culte,certes;mais pourra-t-on ,peut-on faire sans?
      Amicalement
      YK

      Supprimer
    2. Coucou YK, pour moi la violence n'est en aucun cas l'acte de se défendre ou d'assurer sa sécurité, ce que je trouve légitime, la violence en tant que telle c'est plutôt la gratuité dénuée de réflexion qui consiste à l'exercer sans raison avérée. Je tente, beaucoup très fort, dirait un enfant, de trouver une voie du milieu qui consiste à savoir tendre une main secourable, en assurant tout de même sa propre sécurité, car un élan de solidarité (et de résistance) peut avoir une force incroyable - Amitiés

      Supprimer
    3. Bonsoir Elizabeth,la violence est multiple;elle revêt de nombreuses formes,légitimées(par qui?)ou pas.
      Je suppose que je t'apprends rien,mais il ne faut pas non-plus faire une fixation sur le gars qui tabasse sa femme et ses enfants quand il a trop bu.
      La violence physique n'est pas forcément la plus terrible,mais c'est celle qui vient à l'esprit.
      Elle n'est pas présente de la même façon dans toutes les sociétés et dans tous les pays.Il n'empêche que en quelques décennies,les employés au contact du public estimant avoir été victimes de violence sont passés de 20% à 70%.
      Existe-t-il un lien avec le phénomène migratoire,et l'arrivée de gens venant de pays plus violents?Non répondent certains!
      Les statistiques Françaises en la matière deviennent mauvaises;notre société n'était(n'est)pas prête.
      Beaucoup sont encore dans le blanc du code couleur élaboré par le colonel John Dean(jeff)Cooper.Certains iront directement en couleur noire(effroi,paralysie,autres comportements incohérents).
      On pourrait d'ailleurs appliquer ce code à la perception de la menace de risque d'effondrement.
      Aider l'autre sans risquer de faire rentrer le loup dans la bergerie?
      Altruisme,recherche d'un intérêt commun,"gagnant-gagnant,relation symbiotique,autant de termes qui peuvent sembler venir d'une autre planète pour un individualiste.
      Il arrive toujours un moment où l'intérêt individuel prime sur celui du groupe;néanmoins on pourrait être tenté de remplacer le terme "tendre une main secourable"par "tendre une main fraternelle";il est beaucoup plus facile en effet de se prémunir d'un danger commun,que de construire quelque chose ensemble.
      Pour reprendre le code couleur de Jeff,ceux qui cherchent à se mettre à l'abri sont déjà en jaune ou en orange;pour les autres c'est presque trop tard.
      Amitiés
      YK

      Supprimer
    4. oui, Individualisme, Ego, Consumérisme ..... ce sont eux les ennemis rampants développés par la société d'aujourd'hui (et pas que) et d'accord avec la violence psychique également très grave. Mais devons nous construire ou reconstruire un monde de demain en expliquant à nos enfants que les premières valeurs à développer sont la méfiance et la défense ? Je n'ai bien entendu pas les réponses. IL est certain que notre monde est devenu une parodie. Ceci dit il est exact que socialement, il vaut mieux bâtir un réseau que de former un agglomérat ..... Amitiés

      Supprimer
  38. Bonsoir,
    Après avoir regardé cette vidéo qui scelle ce que j'affirme depuis des années, je ne donne toujours pas dans "le catastrophisme éclairé" mais bien dans le catastrophisme sans épithète autre que celui de cette sentence:"grand chaos inévitable"!
    Il est donc inutile de rajouter un grain de sel à ces propos qui ne demandent aucun plagiat.
    Au bout du compte, nombreuses seront les personnes qui seront seules sur la vaste étendue de notre planète et qui finiront par se retrouver pour, sans doute, remettre le couvert du quant à soi...Misanthropie, tu me tiens bien.
    Bonne soirée à tous.
    LMR

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour à tous.Bonjour Tezak,l'élément économique est toujours le déclencheur de guerre:pétrole,eau,uranium,or,ressources de la pêche,etc..
    On va dire que c'est pour des raisond humanitaires,pour lutter contre le terrorisme.Ça,c'est la Raison Officielle.
    Le chaos économique due aux dettes astronomiques des États est le principal chaos à venir.C'est mathématiques et inéluctable.La FED injecte depuis septembre 2019 des centaines de milliards de dollards dans l'économie américaine.Juste de nouveaux qui ont été imprimés.Sans cette action,on serait déjà dans le chaos économique!Selon mes sources et recherches,les personnes qui ont fabriqués cette dette,attendent que certains évènements points de leur agenda soient réalisé avant de provoquer le chaos économique en stoppant l'injection d'argent dans l'économie américaine.
    Quels sont ses évènements?
    Pour instaurer une dictature mondiale,vous dever faire 3 choses:
    -rendre les peuples dépendants d'un systême économique sans lequel ils ne peuvent survivre=Société de consommation.
    -désarmer la population,en votant des lois restrictives les privant de la possibilité de S'ARMER!
    -Réduire à néant les forces armées de chaque pays en les impliquant dans une 3 ème guerre mondiale.
    Pourquoi?En cas de chaos mondiale,les forces de l'ordre interviennent pour maintenir la stabilité dans le pays.
    Si elles sont débordées,l'armée prend le relais avec instauration de couvre feu.
    Mais si l'armée est occupée avec une guerre,pas de cavalerie pour venir à la rescousse.
    C'est un plan tellement subtil que la plupart des gens ne le voient pas.
    Seuls des documents authentiques venant de l'intérieur des loges pouvaient expliquer leur plan.

    RépondreSupprimer
  40. Or,y a un pays qui possède encore beaucoup d'armes!Les USA! Ils sont surarmés. Donc,impossible de mettre en place une dictacture mondiale.
    Le prochain président américain fera voter une loi pour désarmer les citoyens américains.Dès que cette loi sera votée,préparer votre évacuation vers votre BAD!Car la 3 ème Guerre Mondiale sera enclenchée,puis le chaos économique.
    Mes conclusions sont basés sur des documents authentiques et sur plus de 20 ans de recherches sur le sujet.J'ai aussi observé pour voir si ce que ces gens avaient planifié,entre les années 90 et maintenant,s'étaient réalisé.Et cela s'est bel et bien réalisé.Je n'entre pas dans les détails.Ce n'est pas le sujet.
    L'un de leur point essentiel était de RENDRE LES PEUPLES DÉPENDANTS DE LEUR SYSTÊME ÉCONOMIQUE en les faisant quitter la campagne pour les "parquer" dans les villes.Réussi.Plus de 90 % des peuples vivent dans les villes.Au passage,les gens ont perdu un tas de compétences qu'on apprenait à la campagne:techniques de conservation des aliments sans réfrigérateur,cultiver un potager,avoir yn poulailler,savoir trouver de l'eau our avoir un puits,chasser,pêcher...etc.
    Les gens sont devenus individualistes et ont oublié la notion de groupe,de communauté soudée.C'est ce qui explique pourquoi beaucoup sont incapables de survivre en groupe,car nous vivons l'ère du "Chacun pour soi".
    Alors,nous avons besoin de réapprendre toutes ces compétences,notions,valeurs d'antan si nous voulons survivre en Groupe au chaos.Cela demande une profonde remise en question personnelle sur nos relations avec notre famille,amis,relations, collègues et relations de voisinage.Pas évident,mais absolument nécéssaire.

    RépondreSupprimer
  41. Si vous vous trouvez dans des sables mouvants,et que la seule personne qui puisse vous aider est VOTRE PIRE ENNEMI:pour certains ce sera votre ex,d'autres un chef hiérarchique,un soi disant grand ami,un frère,une soeur,votre mère,votre père,un(e) voisin(e),
    VOUS FERIEZ QUOI :
    -vous implorez leur aide.
    -ou vous vous laissez mourir.
    Plus de 90 % des gens demanderont l 'aide de leur pire ennemi!
    C'est ça l'instinct de survie!Passez outre son orgueil,sa haute considération de soi pour rester en vie par tous les moyens!
    Alors,pour survivre,le groupe est nécéssaire.Donc,mieux vaut t-il pas mieux laisser de côté des détails comme la peur de la confrontation avec les autres au niveau verbal pour se donner toutes les chances de rester en vie plutôt que de rester seul sans problème relationnel avec les autres mais en étant certain de mourir pour la plupart des survalistes solitaires?
    Cela mérite hautement réflexion!

    RépondreSupprimer
  42. Bonjour Lawaker le président us ne fait pas voter des lois et en tout cas supprimer l'amendement de la constitution Us sur le droit de porter et possèder des armes ne changerait rien au film,les armes deviendraient clandestine et si 3 guerre mondiale il y avait ce serait la dernière que l'humanité ferait ,donc plus besoin de bad quelconque;les peuples sont dépendants de leur système économiques depuis que le monde civilisé existe,le dire revient à découvrir le fil a couper le beurre ,j'aimerais bien connaître vos lectures en la matière et ce que vous pensez de l'école Autrichienne et de notre prix nobel Maurice Allais.Cldt

    RépondreSupprimer
  43. Survivre seul (ou avec ta famille) si tu est plus chez toi, si t'a rien a perdre ou a defendre c'est tout a fait possible. Il faut te cacher un peu et en rest c'est le clasique abri, nurriture, chaleur, peut etre un peu plus corsé mais c'est tout (si tu peut le faire). Parfois on peut reussir mieux qu'avec un groupe de fortune ou meme un groupe etabli d'avance mais qui a jamais ete mis dans cette vraie situation. Tu va pas etre chassé par des hordes des zoombies, tu n'est pas l'homme a abatre (sauf si sont les canibals). Si on pense q'une companie des zoombies te chasser pour tes bottes ou une boite de conserve on a tort (comment ils vont partager le butin?). Plus dangeureux vont etre les gens seuls, afameés, perdus, pour qui ta boite de conserve ou tec vetements va leur apporter quelque chose. Et eux ils vont pas te traquer longtemps parce-que tu est armé. Profil bas et on peut survivre seul.
    La question qui se pose est - jusqu'au quand ? Toutes les exemple (chercheur d'or en Alaska, soldats perdus dans des iles, etc) etaient animé par une esperance, par une idee et sans doute ils ont esperé que ''encore une mois (un saison, un an) et c'est fini''. En cas de SHTF on va attendre quoi ?
    D'un seul coup des elections aves des hommes politiques honettes qui vont apporter le bien etre avec une baguette magique, en ressemblent la population restante qui va virer dans le bonheur? Que les meutes des criminels qui on survies vont passer sages au boulot por le SMIC?
    Survivre seul a tres long terme n'a pas de sens et qui va ceder c'est le moral. On fait une chose pour rien. Sauf si on espere qu'a un moment on va arriver a survivre et a vivre avec des autres. En revanche ca peut pas etre depuis le debut. Il va falloir un peu du temps qui va tamiser les profiteurs, les gens qui savent rien faire, les gens payees pour rien foutre, les assistees malins et (cet fois je le dis avec grand regret) les vraies assistees.
    Survivre seul meme si on n'est pas des Rambos,c'est possible et preferable. En revanche, vivre seul on pourrais jamais.

    RépondreSupprimer
  44. Le destin d’une cité [village, ville, royaume, nation, civilisation] ne peut être déterminé; son gardien des comptes est un marchand.
    Proverbe sumérien applicable à tout regroupement d'individus.
    LMR

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour Janus.
    Oui,le président et son parti proposent et selon la majorité au congrès,la loi passe
    oi pas avec ou sans amendements au passage.
    Bien sûr,qu'il y aurait des armes clandestines mais beaucoup moins qu'avant.Ce qui est insuffisant pour opposer une résistance à tout l'impréssionnant arsenal de cette armée de l'ombre commandée par des psychopathes.
    Qui sont ces fameux soldats?
    Ils sont formés et programmés depuis l'âge de 2 ans!éh oui.Je n'entre pas dans les détails.J'en ai rencontré un(e) quand j'étais en métropole.Ce sont des soldats avec une mémoire photographique incroyable(genre Jason Bourne),des réflexes incroyables et une façon de parler et de dire des choses qui,à l'époque m'avait glacé la peau,moi et la personne présente,qui pensait bien connaître cette personne.À 18 ans,ce sont de parfaites machines à tuer,genre les Tueurs de la République qu'utilise l'état français pour éliminer des cibles.
    Ils sont des millions dans le monde,tout pays militaire important confondu.Ils disposent notamment des fameux hélicos noirs,Silencieux.Je témoigne qu'un tel hélicoptère existe bel et bien.Ils ont des armes psychotroniques,à ondes scalaires,issus des travaux de Tesla et Reich.Et aussi un char qui fait fondre le métal(employé par les yankees dans Bagdad en 2003.Et plein d'autres joujoux inimaginables(pour plus d'infos,lire le livre de Marc Filterman"LES ARMES DE L'OMBRE").La BAD sera nécéssaire,car ceux qui refuseront le nouveau systême ne pourront acheter ni vendre quoi que ce soit,sans ce systême numérique.Car,les billets de banque auront disparu.Et,grâce à ce systême,on sera suivi à la trace.Pour ceux qui me comprennent,comprenez.
    Ah l'école autrichienne et Maurice Allais.Je vais m'y intérésser.Je connais juste de nom.

    RépondreSupprimer
  46. Hreho,t'as tout résumé.
    On ne peut pas survivre seul sans espoir.
    C'est pour cela que le groupe est indispensable,car si cela doit durer ,alors,il faut un nouvel espace de vie communautaire qu'est la BAD,LE GROUPE.

    RépondreSupprimer
  47. Intéréssant proverbe sumérien,Lmr

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.