1 février 2021

Gestion du chaos : le poste d'observation

Nous partons cette semaine pour un tour d'horizon des techniques employées par les militaires et les enquêteurs civils lors des opérations de surveillance & observation.

Ces techniques sont à même d'aider le survivaliste dans un scénario de chaos, lorsque de telles opérations seront nécessaires pour assurer sa propre sécurité, celle de sa famille, ou de la communauté dont il pourrait avoir la charge.

De manière pratique, l'application de ces techniques permettra de choisir un poste le plus judicieusement possible, afin de surveiller un périmètre de façon efficace et sécurisée...


En matière militaire, un observateur d'artillerie, un observateur ou un FO ("Forward Observer" : observateur avancé) est une personne (ou une équipe) chargée de diriger les tirs d'artillerie et de mortier sur une cible. 

Également connu sous le nom de "spécialiste de l'appui-feu" ou FISTer (Fire Support Specialist), un observateur d'artillerie accompagne généralement une unité de chars ou une unité d'infanterie. Les observateurs s'assurent que le tir indirect frappe des cibles que les troupes de la base d'appui-feu ne peuvent pas voir.

L'artillerie étant un système d'armes à tir indirect, les canons sont rarement en ligne de mire de leurs cibles, souvent situées à plusieurs kilomètres de leur position. L'observateur sert d'œil aux canons, en envoyant les positions des cibles et, si nécessaire, des corrections à la chute de tir, généralement par radio.

Dans l'US Marine Corps, les observateurs avancés agissent également comme des observateurs de tirs navals et appellent, observent et ajustent les tirs d'artillerie et d'artillerie navale. Ils coordonnent les ressources d'appui-feu pour inclure les mortiers, les roquettes, l'artillerie, l'appui-feu aérien. 

Un titre fonctionnellement similaire est "MFC" (Mortar Fire Controller). Un MFC est un sous-officier d'infanterie qui fait partie du peloton de mortiers de son bataillon. Il contrôle le tir du peloton de la même manière qu'un FOO (officier d'observation avancée) - source

Bien que de telles attributions semblent se destiner uniquement au personnel militaire, nous allons voir dans cet article que les techniques mises en application lors de ces opérations peuvent être d'un grand secours pour le survivaliste devant surveiller une zone dans un scénario de chaos.

Chez les Ricains, deux acronymes sont utilisés pour permettre aux soldats de se rappeler des principaux points dont ils doivent s'assurer pour accomplir leur mission. Nous les étudierons dans cet article.

La tâche des observateurs avancés militaires est l'une des plus difficiles à expliquer. On pourrait dire à leur sujet qu'il sont essentiellement une équipe de surveillance au combat qui transporte suffisamment de matériel radio pour parler à n'importe qui sur la planète. La raison pour laquelle ils s'encombrent d'une cinquantaine de kilos d'équipements est une conséquence de leurs deux objectifs principaux, qui sont : 

  1. Fournir des renseignements en temps réel sur le champ de bataille au commandant des forces terrestres ;
  2. Fournir des coordonnées de ciblage et des instructions spécifiques à pratiquement tout, du système de mortier aux têtes thermonucléaires, et de faire exploser des choses...

Commençons donc avec ces acronymes. 

Le but d'un acronyme est de se souvenir d'une liste de choses à faire chaque fois que l'on veut accomplir une tâche particulière. Tout le monde ne se souvient pas de tous les acronymes, mais les gens qui sont vraiment bons dans leur travail en ont quelques-uns qu'ils utilisent systématiquement comme points de repère. Les deux acronymes dont nous allons parler sont à mon avis les deux meilleurs pour tout ce qui concerne les opérations de surveillance en général, qu'elles soient civiles, militaires, ou para militaires. 

Ils sont tous deux assez similaires, mais uniques dans leur application. Le premier (SLCTOP) est utilisé pour l'acquisition d'un poste d'observation basé sur le combat. Le second (OCOKA) est principalement utilisé pour les opérations basées sur la défense ; c'est-à-dire que vous prenez une zone et déterminez ensuite la meilleure façon de la tenir. Si vous demandez à quelqu'un qui a déjà fait de la reconnaissance, il connaîtra ou, espérons-le, aura entendu parler de ces deux acronymes.


Une équipe de guidage à l'appui aérien rapproché en Afghanistan


SLCTOP (prononcer "Slock-Top")

Security – Location – Communications – Targets – Observation – Position Improvement

Acronyme que l'on pourrait traduire en Français par : 

Sécurité - Localisation - Communications - Cibles - Observation - Amélioration de la position.

A son énoncé, vous pouvez probablement déjà commencer à relier les points qui expliquent pourquoi cet acronyme franchit si bien la barrière de la surveillance militaire/civile.

- Le terme "Sécurité" peut sembler un brin exagéré dans un contexte civil en temps ordinaire, mais intégré dans une checklist, ce n'est probablement pas une mauvaise façon par laquelle commencer une fois que les choses auront évolué vers le pire. Dans l'armée, la première chose que vous faites en toute situation est d'obtenir une sécurité à 360 degrés de votre emplacement. Le problème étant que si vous n'êtes pas en sécurité dans votre poste d'observation, vous ne pourrez pas accomplir efficacement la tâche qui vous a été assignée.

- La "Localisation" est lié à l'endroit où vous vous trouvez pour le travail que vous faites. Par exemple, si vous voulez observer une zone étendue, vous essaierez naturellement de choisir un emplacement en hauteur. Plus le terrain est élevé, mieux ce sera. Au contraire, si vous voulez observer un point particulier, la politique inverse peut s'appliquer. 

Le terme "localisation" est extrêmement vaste et l'on pourrait sans doute écrire un mémoire entier sur la méthodologie permettant de déterminer les meilleurs points d'observation. Il suffit de dire que la localisation est la première chose à laquelle vous devez penser dans chaque contexte qui s'applique à la surveillance que vous voulez effectuer.

- "Communications" est un aspect essentiellement militaire de cet acronyme, mais il peut aussi être très important dans un contexte civil. Par exemple, si vous êtes en filature et que vous stationnez dans un parking souterrain sans signal cellulaire, cela pourrait vraiment nuire à votre efficacité en tant qu'enquêteur. Dans un scénario de chaos, il est évident que si vous ne pouvez pas prévenir les personnes que vous êtes sensé alerter d'une intrusion ennemie, cela risque de vous coûter leur vie !

- Les "Cibles" ont principalement trait à la disposition de la... enfin, de la cible. On peut ne pas aimer utiliser le mot "cible" dans le cadre d'une surveillance civile, mais le point demeure. La disposition des personnes que vous observez est un aspect crucial de toute affaire, militaire ou pas. Sont-elles mobiles ? Ont-elles des véhicules ? Sont-elles conscientes de leur potentiel d'être observées ? Sont-elles violentes, sont-elles physiquement en mouvement ? Toutes ces questions (et bien d'autres) peuvent et doivent influencer votre façon d'opérer.

- L'"Observation" est évidente et s'explique d'elle-même, mais encore une fois : la raison pour laquelle nous utiliserons ces acronymes est de se souvenir des priorités du travail (ce que nous devons faire pour le mettre en place), et des actions sur un objectif (le but pour lequel nous sommes là) lorsque nous effectuons une surveillance.

- L'"Amélioration de la position" se trouve à la fin de cet acronyme pour une bonne raison. Lorsque tout le reste est accompli, vous trouverez sans doute des moyens d'améliorer votre sécurité, votre position, vos communications ou votre observation. Si vos communications sont nulles une fois que vous êtes en place, améliorez-les. Si votre observation présente un problème avec les voies de sortie possibles, améliorez-la. Le plus délicat est que le point "amélioration" est généralement synonyme de déplacement, qui est toujours la dernière chose qu'on souhaite faire une fois que l'on est en place.



Un autre acronyme extrêmement utile pour ce qui concerne les opérations basées sur la surveillance (peut-être plus que SLCTOP) est OCOKA (prononcé "Oh-Coke-Uh"). 

Observation – Cover and/or Concealment – Obstacles – Key Terrain Features – Avenues of Approach

Que l'on pourrait traduire en Français par :

Observation - Couverture et/ou dissimulation - Obstacles - Caractéristiques principales du terrain - Voies d'approche

Bien entendu, tous ces facteurs doivent être analysés à la lumière de :

  • La mission (la sienne ou celle du groupe dont on fait éventuellement partie)
  • Le type d'opération
  • Le niveau de commandement
  • La composition des forces en présence
  • Les armes et équipements que l'on prévoit de rencontrer

Nous commençons par "Observation" : il y a ici un croisement évident avec l'acronyme précédent, et à juste titre. L'observation est la base de presque toutes les opérations de surveillance, dans la mesure où la conscience de la situation, l'évaluation de la situation, la synthèse de la résolution des problèmes dans ces situations, etc. en découlent en premier lieu. 

Dans ce contexte, le terme "Observation" est utilisé de façon littérale, à savoir "dans quelle mesure pouvez-vous voir de là où vous êtes ?" et "pouvez-vous voir suffisamment à l'endroit où vous êtes ?". Cette utilisation de l'observation est concomitante à la sécurité dans SLCTOP en ce sens que si vous ne pouvez pas voir suffisamment pour être en sécurité, vous devrez probablement vous déplacer.

En tactique militaire, l'évaluation de l'observation et des champs de tir permet de :

  • Identifier les zones d'engagement potentiels
  • Identifier le terrain défendable et les positions des systèmes d'armes 
  • Identifier les endroits où les forces en manœuvre sont les plus vulnérables à l'observation et aux tirs.

- L'observation est la capacité de voir au-dessus d'une zone particulière pour acquérir des cibles.

La "visibilité" dépend du temps ou est un phénomène temporaire. L'observation, en revanche, dépend du terrain et est relativement permanente. En général, la meilleure observation est obtenue à partir du point le plus élevé d'une zone.

- Le champs de tir est la zone qu'une arme peut couvrir efficacement à partir d'un point donné.

Les tirs peuvent être de deux types :

  • Les armes à tir direct comme les mitrailleuses, les fusils et les systèmes d'armes guidés sans fil qui nécessitent une ligne de visée directe sur leurs cibles ;
  • Les armes à tir indirect telles que les mortiers et l'artillerie

L'observation et les champs de tir ne sont pas une même chose. Vous pouvez voir à 25 km, mais si tout ce que vous voyez est armé d'un fusil, alors vos champs de tir seront probablement limités à quelque chose comme 500 mètres.


"Couverture et dissimulation" : il est important de distinguer la différence entre les deux, si l'on veut avoir un point de départ commun. Toute couverture est une dissimulation, et toute dissimulation n'est pas une couverture. C'est ce qu'il faut retenir ici : la dissimulation vous cachera, la couverture vous protégera. 

Dans le domaine de la surveillance civile, il s'agit d'une dynamique intéressante dans la mesure où la dissimulation peut être aussi simple que l'anonymat de la société qui vous entoure. En d'autres termes, par opposition à la présence dans une zone de combat, dans le monde civil, le simple fait d'être une personne apparemment sans prétention peut être considéré comme de la "dissimulation". Il est tout aussi important d'envisager et d'évaluer systématiquement vos options et votre utilisation de la couverture "se cacher" et de la dissimulation "en utilisant l'anonymat" dans la surveillance civile que dans l'utilisation militaire (où la couverture est la protection et la dissimulation est l'obscurcissement).

En matière militaire :

- La couverture est la protection contre les effets des tirs d'armes, directs, indirects et air-sol.

Certains aspects du terrain peuvent fournir une bonne couverture contre certains tirs, tandis que d'autres peuvent fournir une couverture contre un seul de ces types de tirs.

- La dissimulation est la protection contre l'observation, soit depuis les airs, soit depuis le sol, ou les deux.

N'oubliez pas que la couverture peut être utilisée pour protéger une force en présence des effets des feux directs et indirects. Elle peut également, dans certains cas, être utilisée pour protéger de l'observation. Si c'est le cas, l'objet qui sert de couverture sert également de dissimulation. Mais couverture et dissimulation ne sont pas toujours synonymes.

Si une force attaquante peut avancer en étant dissimulée, les chances de parvenir à un effet de surprise augmentent proportionnellement. Les voies d'approche dissimulées et couvertes sont importantes pour les unités de reconnaissance, l'infanterie à pied et les forces insurgées ou terroristes.

Des forces défensives chercheront à se défendre dans une zone qui leur offre à la fois une dissimulation et une couverture, mais qui n'offre pas d'approches couvertes pour la menace.



Les "obstacles" sont toujours considérés et utilisés de deux manières, indépendamment de la mise en œuvre d'OCOKA. La première est un obstacle pour vous, la seconde est un obstacle pour l'ennemi/la cible/le sujet. De cette façon, vous pouvez établir vos postes d'observation de manière à ce que, en cas d'évacuation rapide, l'encombrement des obstacles soit réduit au minimum, c'est-à-dire la circulation, les feux tricolores, les piétons (dans un contexte urbain). 

De même, vous pouvez observer les obstacles potentiels que le sujet devra contourner - c'est-à-dire la circulation, les feux, les piétons - et vous orienter en conséquence. Dans un contexte de surveillance post chaos, il s'agira de faire la différence entre les obstacles pour vous, pour les ennemis, et les croisements qui risquent de se produire lorsque vous partagez tous deux des obstacles.

En résumé, un obstacle est tout élément de terrain naturel ou artificiel qui arrête, entrave, ralentit ou détourne le mouvement.

Exemples : bâtiments, pentes raides, rivières, lacs, forêts, déserts, marécages, jungles, villes, champs de mines, tranchées et obstacles militaires, etc.

Les choses à chercher/connaître en priorité :

  • Végétation (espacement des arbres et diamètre des troncs).
  • Drainage de surface (largeur, profondeur, vitesse, pente des berges et hauteur des cours d'eau).
  • Matériaux de surface (types de sol et conditions qui affectent la mobilité).
  • Configuration de la surface (pentes qui affectent la mobilité).
  • Obstacles (naturels et artificiels ; tenir compte des obstacles au vol ainsi que de la mobilité au sol).
  • Systèmes de transport (classification des ponts et caractéristiques des routes telles que la courbe, le rayon, les pentes et la largeur)
  • Les effets des conditions météorologiques réelles ou prévues, telles que les fortes précipitations ou les chutes de neige.


Les "caractéristiques clés du terrain" sont des points de repère inamovibles qui sont faciles à identifier et à utiliser pour l'orientation spatiale. Ceci est en étroite corrélation avec la conscience de la situation. Pour un détective privé effectuant une surveillance civile, comme pour un survivaliste en opération, l'orientation rapide et précise par rapport à l'environnement opérationnel est souvent primordiale. L'utilisation des caractéristiques clés du terrain est une astuce précieuse pour acquérir rapidement sa position relative. En voici quelques exemples :

  • L'orientation des routes principales
  • Le soleil (bien qu'il se déplace, il se lève et se couche de manière prévisible à l'Est et à l'Ouest)
  • Les grands bâtiments dans un environnement urbain
  • Certaines caractéristiques du terrain (naturelles ou artificielles) qui, si elles sont contrôlées, donneront un avantage marqué à celui qui les contrôle.

Les caractéristiques du terrain sont souvent sélectionnées pour servir de positions ou d'objectifs de combat. Leur choix dépend de la situation, de l'ennemi, de la mission, et de l'échelle de commandement.

Marquer un terrain comme décisif, c'est reconnaître que la mission dépend de sa saisie ou de son maintien.

Un terrain clé ou décisif doit être contrôlé, pas nécessairement occupé. Il peut être contrôlé par des tirs ou des manœuvres.

exemples :

  • un pont sur une rivière non défendable qui donne accès à la rive opposée sans nécessiter un passage d'assaut ;
  • une clairière de niveau en terrain accidenté qui est le seul terrain d'atterrissage accessible pour les opérations aéromobiles.

Si vous n'identifiez qu'une seule voie d'approche valable vers l'objectif du commandement, les points d'étranglement de cette voie deviendront probablement des terrains clés (par rapport à une situation où plusieurs voies d'accès sont disponibles).


Dans l'armée, les "Voies d'approche" sont principalement utilisées pour la position défensive dans un environnement de combat. Cependant, je pense qu'il est assez évident que le positionnement par rapport aux voies d'approche potentielles (routes, trottoirs, portes, entrées/sorties de parkings/structures, etc.) est une chose qui doit être aussi considérée dans la surveillance civile. 

Les voies d'approche se définissent le mieux comme les itinéraires potentiels du sujet/cible et de vous-même. La prise de conscience et la préparation des itinéraires primaires, secondaires, tertiaires, etc. peuvent faire la différence entre se sauver soi-même ou sa famille, et succomber sous les balles parce que vous n'aurez pas vu l'ennemi approcher, ou mal considéré les possibles voies d'approche et d'évacuation. Dans sa mission, le survivaliste devra tenir compte des itinéraires potentiels que la cible empruntera, du plus probable au moins probable, puis se positionner en conséquence.



Conclusion

Ces deux acronymes sont faciles à retenir. Ils regroupent à eux seuls tous les points fondamentaux qu'il vous faudra passer en revue lors du choix et de l'établissement d'un poste de surveillance ou d'observation. 

Il est capital de les connaître, et tout survivaliste qui se respecte devra se faire un point d'honneur à les mettre en pratique dans ses futures missions, pour sa propre sécurité et celle de ses proches...

115 commentaires:

  1. Pourcentage de lecteurs susceptibles et capables d'utiliser cela durant une situation de WROL ? 0%...

    Le survivaliste n'est pas un soldat d'élite appartenant à une unité structurée, entraînée, et fonctionnant de manière professionnelle. Certains fantasment énormément sur "la fin du monde", en s'imaginant donner des ordres du haut de leur tourelle de char à des troupes engagées corps et âmes dans une nouvelle Reconquista...

    Revenons sur Terre, soyons réalistes, et acceptons la situation telle qu'elle l'est :

    Si vous pouvez compter dans votre entourage sur une ou deux personnes à peu près valables et relativement opérationnelles, avec lesquelles vous pourrez envisager de mener quelques modestes actions autour de votre lieu de résidence, vous serez déjà une exception rarissime dans le milieu survivaliste (y compris américain, qui est pourtant d'un tout autre niveau que le nôtre). Ce n'est pas avec le beau-frère qui a fait la légion il y a 30 ans, le frérot qui pratique le tir sportif un dimanche par mois, ou le voisin qui chasse la galinette cendrée entre deux Kros que vous allez partir en croisade et repousser les colonnes de pickups de Daesh dans la banlieue lyonnaise.

    Du calme...

    Combien ici ont une paire de jumelles correcte ? Un télémètre laser ? Un dispositif de vision nocturne ?

    Combien savent utiliser une carte et une boussole ? Combien ont autre chose que leur téléphone mobile pour communiquer avec leur entourage ?

    Combien sont capables d'évaluer précisément les positions et les distances de points d'intérêts dans leur quartier ? Combien savent jusqu'à quelle distance ils peuvent toucher une cible de la fenêtre de leur chambre ?

    Voilà... Donc avant de rêver coordonner les tirs d'artillerie sur l'Elysée commencons par le commencement, à savoir être capables de défendre son domicile sans faire dans sa culotte et sans perdre la boule à cause du stress.

    Quand on voit que les Français sombrent massivement dans la dépression suite à la crise "sanitaire" actuelle, on a du mal à les imaginer en Rambo du troisième millénaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez rien compris. Il ne s'agit pas de "coordonner des tirs d'artillerie sur l'Elizée", il s'agit de connaître les principes de bases pour installer un poste d'observation sécuritaire. Fidèle à mes principes, j'ai voulu faire un article assez exhaustif, dont vous ne trouverez pas l'équivalent ailleurs. Si vous n'êtes pas capable d'en tirer ce qui peut vous être utile, allez donc voir les autres sites. Et ne prenez pas tous les survivalistes pour des blaireaux ; il y a beaucoup plus de gens aguerris que vous semblez le penser.

      Supprimer
    2. Je ne vous jette pas la pierre, Pierre... Mais on verse dans la démagogie afin de choyer son lectorat, comme le premier YouTuber venu ? Certes les gens ont besoin de gourous et c'est un phénomène sociologique bien connu qu'à toute occasion, sur n'importe quel sujet, il se trouve toujours des masses de moutons pour bêler en coeur. Il n'y a qu'à voir le public d'un célèbre survivaliste du Montana, dont les groupies utilisent tel un mantra le "Stay safe" de leur maître à penser.

      Mais soyons honnêtes, tous autant que nous sommes. Nous sommes dans le caca jusqu'au cou et ce n'est pas en cultivant son ego et en flattant son auditoire que l'on pourra éviter de nous noyer collectivement. Je vous espérais plus lucide et plus droit... Ce n'est pas parce que vous êtes passé à côté de votre sujet que vous devez monter sur vos grands poneys. Si vous ne supportez pas la critique ne vous exprimez pas publiquement.

      >>> "Vous n'êtes pas exceptionnels. Vous n'êtes pas un flocon de neige merveilleux et unique. Vous êtes fait de la même substance organique pourrissante que tout le reste. Nous sommes la merde de ce monde prête à servir à tout ; Nous appartenons tous au même tas d'humus en décomposition." (Fight Club)

      Maintenant, pour être plus constructif :

      Nous qui avons compris, nous devons la vérité aux autres, et c'est extrêmement contre-productif de cultiver un imaginaire les poussant à croire que le moment venu ils seront capables de faire autre chose que de simplement survivre, au jour le jour ; Qu'ils seront techniquement capables de faire ce que seul un professionnel formé et entraîné peut faire.

      C'est très bien d'aborder le sujet du poste de surveillance, mais vous avez affaire à des lecteurs issus des FArces Spéciales essentiellement. Sans moquerie pour personne, car je me mets dans le lot en toute modestie. Même si...

      Je le répète, et c'est décevant si cela vous heurte et que cela abîme vos rêves : Le survivaliste, qui représente une infime minorité dans la population, n'a rien d'un soldat d'élite nourrit aux acronymes et aux procédures militaires. Ce n'est pas avec Bébert le pote du PMU qui vote comme vous et qui promet "qu'ils vont voir ce qu'ils vont voir" que vous allez coordonner quoi que ce soit, excepté peut-être la récolte des petits pois ou la partie de pêche dans le ruisseau du coin.

      Ceci étant dit, je suis absolument convaincu que des dizaines de commentaires assassins vont répondre à mes deux posts, pour mettre en avant leurs faits d'armes personnels, leur carrière de THP ou de chuteur opérationnel, et la capacité de leur "équipe" à bouter du Sarrazin.

      "C'est sûr que quand on les connaît, on a du mal à les imaginer en train de capturer..." (La Septième Compagnie)

      Supprimer
    3. Je ne monte pas sur mes grands chevaux ; je réponds seulement à la critique et je maintiens que vous n'avez rien compris. Quant à "verser dans la démagogie"... c'est bien la première fois qu'un clampin de votre espèce me fait ce genre de remarque. Sans parler de "choyer mon lectorat"... Si vous voulez bien, on va arrêter là, avant que je vous censure et que vous veniez vous plaindre. Cordialement

      Supprimer
    4. Il ne me semble pas avoir lu que Pierre aurait estimé que la majorité de ses lecteurs seraient capables de diriger des tirs d'artillerie sur les voitures que Daesh nous enverrait demain. Déjà, parce qu'il est peu probable que l'un d'entre nous dispose d'artillerie.
      Par contre, nous indiquer dans quelle direction nous devons aller pour améliorer notre préparation, comme il le fait, ne peut être que productif. Si on sait déjà tout, plus de raison d'apprendre. C'est bien parce que nous nous savons imparfaits que nous nous retrouvons ici. Je sais très bien que j'ai peu de chances, à mon âge, de faire le poids en face d'un gars des forces spéciales, ça ne doit pas m'empêcher de me préparer à me battre, ne serait-ce que parce que mes adversaires éventuels ne seront probablement pas des membres des SAS ou de la légion. Même celui qui ne deviendra pas expert dans les techniques exposées par Pierre pourra en tirer profit à son niveau. Et améliorer progressivement son niveau par l'entrainement.
      Et le fait qu'un certain nombre de participants à ce blog puissent justifier d'une expérience militaire n'y change rien, on peut tous progresser.

      Supprimer
    5. Bonsoir
      En fait c'est un appel au secours,d'un gars qui sait pas utiliser une boussole,qui n'a pas de paire de jumelles,et qui ne sait pas défendre son domicile sans faire dans....
      Il reste donc dans son terrier;le monde extérieur est si angoissant.
      Seul problème il veut que tout le monde soit comme lui.
      Solution?la censure!
      A ce tarif là on ne fait plus un seul article sur les couteaux.
      Qui sait se servir d'un couteau?Pour autre chose que pour couper de la ficelle,du pain etc?
      En fait on retrouve, en substance,une partie des arguments de l'anonyme hagard* dans cet article;et quand bien même...
      https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwi6qcKhqsnuAhWHDGMBHa68D0cQFjACegQIARAC&url=https%3A%2F%2Ffrance3-regions.francetvinfo.fr%2Fauvergne-rhone-alpes%2Fpuy-de-dome%2Fclermont-ferrand%2Fgendarmes-tues-puy-dome-sociologue-decrypte-survivalisme-1908652.html&usg=AOvVaw0ziCUjunXy8uAyt7KyrDmw
      -option 1 il croit ce qu'il écrit
      -option 2 il cherche des renseignements(matériel possédé,expérience etc) en provoquant
      -option 3 c'est un parasite incapable de comprendre ce qu'il lit,il compte sur nous pour décrypter un texte trop complexe.

      Merci Pierre,pour ma part j'ai pas terminé l'analyse de l'article qui permet de faire une synthèse de ses propres expériences et de voir les manques.
      Bien à vous
      YK
      *Hagard me semble approprié pour quelqu'un à qui le stress du confinement fait oublier jusqu'à l'usage d'un nom.
      Pour communiquer c'est quand même commode d'avoir un nom.

      Supprimer
  2. Bon on se calme !!
    Vous avez tout les deux raison !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour anonyme du 01/02 à 09h56.
      La crise sanitaire ne dispense pas d'enlever son masque quand il le faut....
      À vous lire , je croirais entendre un provocateur des services gouvernementaux développant une psy-ops ....
      Du haut de votre perchoir "officiel " , votre " position " vous permet d'observer& considérer ( sic ! ) sans risques , les fumeurs de clopes qui roulent au gas-oil.
      Mais pas si bêtes , on vous a reconnu Mr Ndye.
      Vianney.

      Supprimer
  3. Bonjour Pierre, Je dois avouer que j'ai toujours été assez réfractaire à ces acronymes militaires, même quand je faisais mon service. Mais comme vous dites que ceux-ci sont particulièrement importants, j'ai envie de me piquer au jeu et mémoriser. Que suggérez-vous pour pratiquer, car c'est comme cela que ça rentre le mieux? Je me vois bien en ballade (seul), m'arrêter à un endroit élevé et tenter de mettre en pratique les différents concepts présentés plus haut. Dans tous les cas merci pour vos efforts, et je serai en attente de vos prochains billets. Hugues

    RépondreSupprimer
  4. Ne serait-ce pas de l'infantilisation à l'encontre des lecteurs que de croire qu'ils vont soudainement se rêver en ' opérationnel ' après la lecture de cet article, ou d'autres d'ailleurs?

    Il ne s'agit ici que d'un partage de connaissances et/ou d'idées que chacun est libre de comprendre et d'appliquer comme il l'entend, ce qui n'est en rien de la responsabilité de l'auteur, sinon autant ne rien plus écrire, que ce soit ici ou ailleurs.
    Evidemment qu'une partie de l'auditoire est ' à coté de la plaque ', comme une autre est ' droit dans ses bottes ', c'est l'invariable statistique de la nature humaine, il y a de tout, de bon, du mauvais, et beaucoup de moyen.

    En revanche, vous soulevez une question pertinente au sujet de l'équipement possédé par chacun, et pour ceux qui liront votre commentaire et qui n'ont toujours pas saisi l'importance d'avoir au moins un appareil de communication libre de réseau ( radio, on se comprend ), j'espère qu'ils se décideront à investir les quelques dizaines d'euros que coûte un modeste mais plutôt efficace baofeng et de s'instruire sur son utilisation.

    Pour ma part, juste comme ça, je suis équipé en moyen de communication fixe et portable CB VHF UHF, je connais les relais de ma zone et sais comment m'en servir, je suis équipé d'une bonne paire de jumelles et d'une bonne longue vue ( un peu de pub pour vortex... ), je sais parfaitement jusqu'à quelle distance je suis en mesure de toucher car je m'entraîne pour ça, je me documente pour ça, et je m'équipe pour ça. Bien entendu, ça ne fait pas de moi une quelconque arme fatale, et ce n'est pas le but quoi qu'il en soit. C'est un hobby, une passion, un moyen d'occuper son temps de manière utile car à coté d'autres centres d'interêts utiles, l'important est de toujours continuer à apprendre. Alors si pour certains cela peut sembler inutile, dérisoire, d'être en mesure de manipuler et d'utiliser une arme, de pouvoir communiquer par d'autres moyens que le réseau ( ceux du sud qui ont été coupés du monde par une grosse averse savent à quoi s'en tenir désormais ), de pouvoir pourvoir en une moindre mesure à sa propre autonomie, tout cela n'est qu'une forme de bon sens exterieur à tout dogmatisme.

    En bref, chacun est responsable de soi et uniquement de soi, si on devait commencer à composer avec ce que les cons peuvent comprendre de travers, on aurait pas fini de se prendre la tête et on ne ferait plus rien d'autre.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    N'étant pas grand connaisseur de la chose militaire, je suis surpris par la complexité du sujet et la quantité de concepts qu'il utilise.
    Je ne cerne pas bien très comment appliquer avec efficacité tout cela localement, en milieu urbain, en temps de chaos, autour de chez moi par exemple.
    Si un commentateur plus expérimenté qu'un débutant en la matière peut me décrire des applications concrètes de ces principes, je lui en serais reconnaissant.
    Jean Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean Claude, pour être franc, je ne comprends vraiment pas toute la polémique autour de cet article. Voyons ça ensemble, ok ? Encore une fois, c'est un article que j'ai voulu aussi complet que possible, pour satisfaire à tous les niveaux de préparation (et de survivalistes).
      Si cela parait compliqué pour vous, tenez vous-en au premier acronyme. Ce qu'il dit est simple et découle du bon sens.
      Admettons que vous ayez à surveiller un secteur en cas de trouble (ne serait-ce que l'entrée de votre lotissement)... Le premier acronyme résume juste ce que vous devrez faire :
      1. La sécurité : votre poste d'observation doit être sûr à 360°, ne serait-ce que pour ne pas vous faire tirer dans le dos pendant que vous observez, par exemple.
      2. La localisation : que voulez-vous voir ? Est-ce une zone vaste, ou un endroit en particulier. Si vous voulez voir un secteur entier, il va vous falloir un point élevé. Dans le second cas, ce ne sera sans doute pas nécessaire ; la vue depuis une simple fenêtre pourrait suffire.
      3. Les communications : êtes-vous en mesure de prévenir les gens que vous êtes sensé protéger ? Cela me parait un minimum, n'est-ce-pas ?
      4. Quel est le comportement des personnes que vous observez ? Pourraient-elles représenter un danger pour vous et vos proches ? sont-elles armées, véhiculées, etc.
      5. L'observation : la raison même pour laquelle vous êtes là. Donc vigilance une fois installé dans le poste.
      6. Amélioration de la position : pourrais-je éventuellement améliorer l'un des éléments précédents pour accroître mes performances ? Du style, mettre un coussin pour m'assoir, boire une tasse de café, ou autres... sans avoir à me déplacer, si possible.
      Bon sang, tout cela vous paraît-il vraiment si compliqué ?

      Supprimer
    2. Merci Pierre, expliqué comme ça, c'est limpide.
      Les acronymes sont donc la théorisation de choses qui relèvent du bon sens commun, mais ils servent en outre de check-list(e) abrégée.
      Je vais donc les apprendre, tôt ou tard ils peuvent être utiles.
      Jean Claude

      Supprimer
    3. En tout cas, juste observer sans se faire repérer est plus compliqué qu'il n'y parait. J'ai le souvenir "cuisant" d'un exercice pendant mon service militaire, ou mon groupe (un trinome si je me souviens bien) étions bien installés pour espérer détecter l'approche de l'ennemi. La place etait sans doute trop bien choisie, et donc repérable... malgré le peu de mouvements que nous faisions, les autres nous ont identifiés rapidement et, si c'était une vraie guerre, votre serviteur ne serait sans doute pas là pour le raconter. Hugues

      Supprimer
    4. Bonsoir,la polémique vient à mon avis de la notion de défense du domicile à laquelle est attachée bon nombre de survivaliste.
      Il faut dire aussi que trouver un observatoire avec une sécurité de 360°n'est pas chose aisée.
      La démarche demande de remettre en question beaucoup de certitudes et ce n'est pas simple;surtout en absence d'expérience vécue de "siège".
      Un exemple historique de position jugée imprenable,et qui est tombée est celui du siège du château de Montségur,le défaut de surveillance a été payé comptant.
      Artillerie,mortiers,autant de matériels de guerre dont l'usage peut nous paraître improbable dans un conflit en France.
      Machettes,lances arc flèches,etc autant d'armes de substitution..
      et pourtant
      https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjs6Z3F-MvuAhWK3OAKHeZ0AhIQFjABegQIBRAC&url=https%3A%2F%2Fwww.breizh-info.com%2F2021%2F01%2F26%2F157901%2Ftroubles-en-irlande-du-nord-une-video-evoque-les-armes-improvisees-par-les-loyalistes-et-lira%2F&usg=AOvVaw2_KQt3qH5wLoFY1Hp8syxu
      La vidéo parle d'elle-même sur les "outils"que certains sont capables de fabriquer et que nous aurons peut-être en face de nous.
      On remarque que les deux camps les ont utilisés.
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
    5. Bonjour YK.
      On en revient toujours au même problème. Il y aura toujours des gens qui ne feront pas à temps ce qu'ils devraient, alors que c'est encore possible, et qui pleurnicheront après.
      Un exemple: dans la vidéo, on voit un pistolet-arbalète bricolé. A l'heure actuelle, ça se vent en catégorie D, d'acquisition et détention libres aux personnes majeures, de port et transport interdits sans motif légitime (du style retour à la maison avec le ticket d'achat du jour même). Eh bien il y en a encore qui vont attendre et pleureront quand ce sera interdit.
      Ceux qui sont un peu plus âgés avaient accès jusqu'en 1995, en cinquième catégorie (libre) à l'époque, à des fusils d'assaut rechambrés en 222 Remington (AR-15, Valmet M76, etc ...). Et il ne fallait pas être très futé pour leur restituer leur mode automatique vu qu'on se contentait de démonter les pièces correspondantes qui ne sont pas dans des aciers spéciaux et faciles à reproduire. Combien de ceux qui avaient l'âge ont pris cette précaution? C'est vrai que c'était plus intéressant de s'endetter à mort pour acheter une Renault 25 avec volant en peau de mouton et jeu de lumière style K2000 à l'avant pour épater les copains de bistrot avec la Kékémobile.
      Elle est où la R25 aujourd'hui? Le fusil d'assaut, lui, serait resté dans l'armoire, sans gêner personne, sans faire de mal à personne mais disponible au cas où... Eh bien on y est, ou presque, au cas où ...
      On ne sauvera pas tout le monde. La sélection naturelle va jouer, la chance aussi. Comme Napoléon (notre Führer à nous), c'est bien de s'entourer de partenaires qui semblent avoir de la chance mais il faut surtout éviter les boulets qui dépensent tout ce qu'ils ont avant de demander qu'on partage les avoirs des autres. Revoir la fable de la cigale et la fourmi.
      Nous sommes dans le dernier tour de piste. Le nombre de licenciés à la Fédération française de tir a explosé. Certains ont compris que, même si on leur confisque leur(s) arme(s) le moment venu, ils auront déjà pu apprendre à tirer et eu accès à des munitions de qualité, toutes faites, 2000 par an et par arme, et en garder une bonne partie. Et les autres qui attendent encore, comme d'habitude.
      Il y a même des armes de poing un peu vieillottes mais qui ont repris du service pendant la 2è GM faute de mieux et qui sont classées en catégorie D. Tiens, leur prix a triplé depuis 7-8 ans. On dirait que les plus prudents se mettent ça de côté. Evidemment ça fait monter les prix. Et les éternels boulets pleurnichards vont maintenant dire que c'est trop cher, que les autres sont vilains de leur vendre à ce prix-là, etc, etc ... Il fallait se remuer à temps.
      Dans la vidéo, on voit des armes artisanales. Si on n'est pas exigeant sur l'esthétique et la précision, ce n'est pas très difficile à reproduire, avec des canons lisses, dans un atelier moyennement équipé. Et encore, les barreaux de canon rayés non chambrés sont encore en vente libre aussi ... ACTUELLEMENT. C'est quand même plus facile de le chambrer sur un tour que de le fabriquer, rayures comprises, à partir d'une barre d'un acier de rencontre dont on ne connaît pas les performances. Mais ça ne sert à rien si on n'a rien à mettre dedans.
      Et puis, il y a quelques années, les fraises de chambre étaient aussi en vente libre avant d'être classées en catégorie A. Toujours le même problème. Alors pour ceux qui n'auront rien demain, à qui la faute?
      Pour info, en y consacrant un peu d'argent pour le matériel et de temps, ce n'est pas impossible de fabriquer une fraise de chambre à partir d'un forêt plus gros.
      Bien sûr, je dis tout ça en théorie. Je ne le ferais jamais puisque c'est interdit.

      Supprimer
  6. Nous voyons dans les dernières guerres l'utilisation de drones pour éliminer les soldats, les drones peuvent aussi tuer des civils tout à fait innocent comme nous, il me semble avoir vu dans une série l'utilisation de couverture de survie pour dissimuler sa chaleur corporelle.
    Je ne sais pas si c'est réaliste pour passer inaperçu ???

    Anonyme secret

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Anonyme secret,
      je dois avouer que je ne crois guère à l'efficacité d'une couverture de survie pour cet usage. Puisque ton corps produit de la chaleur, il faut bien qu'elle s'évacue quelque part. Donc, si elle est réfléchie par le film d'aluminium elle va arriver sur autre chose qu'elle va chauffer et qui donc se signalera. Température plus basse donc peut-être un peu moins visible qu'un corps à 37 degrés mais je n'espère pas mieux. D'autre part il est probable qu'un adversaire équipé de moyens de vision infra-rouge lointain (les seuls capables de voir le rayonnement thermique) aura aussi des radars (ça se trouve maintenant pour quelques centaines d'euros) et une couverture de survie est un excellent réflecteur radar...

      Supprimer
    2. Je ne sais pas ce que vaut le matos sur ce site, sense etre non detectable thermiquement:

      https://www.alt-market.com/articles/2902-snakebite-tactical-gear-purchase-your-thermal-evasion-suit-here

      Perso, je ne vois pas comment la chaleur corporelle, surtout si on doit crapahuter dans la verte, peut s'evacuer sans rendre la personne detectable de ce fait...

      Supprimer
    3. @ francois le 2/ 2 à 13h03
      Pour la détection thermique.



      Il ya une quinzaine d'année, en prévision d'une dépense de chauffage impossible à financer, j'ai choisi de dépenser 270 euros pour acheter une combinaison de travail en entrepots frigorifique au lieu des 800 pour le fioul.

      Je n'ai eu aucun problème pour me priver du fioul et passer un hiver sans chauffage.



      Bien au chaud dans ma combinaison, parfois trop chaud, j'ai eu l'occasion de constater la différence de température entre le côté interne et le côté externe de la combinaison.

      Il me fallait utiliser des gants de laine pour éviter le désagrément de toucher à mains nues le tissu externe, sur lequel se condensait ma respiration et où parfois se formait du givre.



      Je n'ai jamais eu l'occasion de me tester avec une caméra thermique, mais je pense que si j'avais besoin de gants de laine c'est que la signature thermique était inexistante ou alors très faible.



      21000dijon

      Hé merde ... C'est le copier coller d'un texte mis en conserve dans mon bloc note. Il multiplie les interlignes .
      Désolé.

      Supprimer
    4. @21000dijon, la surface de ta combinaison était beaucoup plus froide que ton corps, c'est pourquoi il te fallait des gants pour y toucher. Cependant, l'émission de chaleur était bien la même dedans et dehors, la combinaison devait évacuer la totalité de la chaleur produite par ton organisme, sinon tu aurais cuit à l'intérieur. Donc, même si sa température de surface était bien inférieure à sa température interne elle était obligatoirement supérieure à la température ambiante. Elle devait donc être détectable (quoique un peu moins qu'en ambiance tempérée du fait de sa température plus faible, l'émission infrarouge suivant si je me souviens bien la puissance quatrième de la température exprimée en Kelvin). Dans une ambiance tempérée tu n'aurais tout simplement pas pu garder ta combinaison sans cuire, il faut bien que la chaleur dégagée par l'organisme s'évacue.

      Supprimer
    5. Francois

      Sauf que l'organisme humain " consomme " de la chaleur. Non ?

      C'est vrai que j'évacuais de la chaleur , par la bouche et qui se condensait sur le col de la capuche ce qui posait un problème humide.

      Sur une caméra thermique il y aurait eu une source chaude mais d'une taille considérablement réduite. Donc peut être plus facile à camoufler.

      Si quelqu'un à déjà une caméra thermique, n'hésitez pas à investir dans une combinaison de travail en entrepôt frigorifique.
      La mienne m'a permis de passer plusieurs hivers sans chauffage, ce qui m'a permis de très grosses économies qui m'ont sorti de la merde.

      Supprimer
    6. L'organisme humain "consommerait" de la chaleur? Il faudrait que tu m'expliques...
      L'organisme humain, comme les autres, consomme des aliments et des réactions chimiques dans ses cellules les oxydent en produisant de la chaleur et du travail. Et cette chaleur doit être évacuée, d'une façon ou d'une autre.

      Supprimer
    7. François

      J'ai mis consomme entre guillemets faute de mieux.
      Sans chaleur tu meurs ! Non ?

      Si tu produit peu de chaleur. Tu en dégage peu , et un cadavre pas du tout.

      J'ai du mal à expliquer.
      Plus tu bouges plus tu chauffe et plus tu est visible à la caméra thermique .
      Que tu soit vautré sur un canapé dans ta combine devant ta télé ou en train de crapahuter tu dégage pas la même quantité de chaleur, à ce moment là la combinaison frigo est plutôt un handicap pour évacuer la chaleur produite.

      Immobile dans un canapé ou dans un poste de guet c'est pareil, tu fini par te les geler et tu dois pas dégager la même quantité de chaleur, c'est ce que j'appelle maladroitement ,peut être, consommer de la chaleur.

      En ce moment je me teste pour connaitre mes limites basses. Je suis dans une cabane à demi enterrée non chauffée depuis une semaine . Il doit faire en ce moment -6 ou -7 dehors et +5 dans le fauteuil. Il faisait +4 avant que j'allume la lampe à pétrole et je sens la différence aussi bien sur mes jambes que à l'odeur que la lampe dégage.
      Je ne teste pas la combinaison mais différentes associations de vêtements pour tenir en restant immobile dans un fauteuil avec le smartphone 4g et mes chiens pour seule compagnie.

      Quand j'en aurai marre je rallumerai le poêle à bois, mais faut que je tienne encore au moins 2 ou 3 jours avant que les températures redeviennent positives.
      C'est une question de volonté, mais faut connaître ses limites pour les repoussées. Tôt ou tard je n'aurais plus de fric pour acheter du gaz ou du fioul hors de prix, et je n'aurais plus la condition physique pour aller ramasser du bois dans les collines.

      21000dijon

      Supprimer
    8. D'accord, je crois que je vois ce que tu veux dire.
      Tant que tu es vivant, tu produis de la chaleur. Si tu en produis moins que ce qui sort, ta température baisse (pas suffisamment de vêtements pour la température extérieure, ou vent, ou mouillé par exemple). Tu te mets à grelotter pour augmenter la production, tu te recroquevilles pour diminuer les pertes. Si tu diminues les pertes (combinaison isotherme par exemple) en dessous de la production, ta température monte, tu te mets à transpirer, tu halètes, bref ton organisme fait ce qu'il peut pour évacuer plus. Mais dans tous les cas toute la chaleur que tu produis doit être évacuée, immédiatement ou après un petit délai.

      Bien couvert, j'ai passé des nuits confortables par -20 dans mon fourgon. Et très bien dormi.

      Supprimer
    9. François

      Ok ! Là je suit ton raisonnement.

      Mais sans une combinaison frigo toute la température dégagée forme une grosse cible pour la caméra thermique.

      Avec ta combinaison frigo sur le dos dont le tissu externe prend la température extérieure, tu deviens quasi invisible pour la caméra SAUF au niveau du visage .
      La seule façon de faire sortir la chaleur étant par la respiration tu dois fournir une cible réduite mais bien plus chaude pour la caméra.

      La parade que je vois c'est de porter une sorte de masque à gaz pour canaliser le flux de ton expiration dans un long et gros tuyau ( genre aspirateur ) restant SOUS la combinaison et sortant par le bas d'une jambe au niveau du sol.

      La tache de chaleur pouvant être masquée par la végétation ou passer pour un lapin ou un renard.
      Ne perdez pas de temps pour en acheter une. Un con pourrait décider de classer ces vêtements en arme de 1ere catégorie.

      D'ailleurs qu'en est-il des cameras thermique ou à amplification de lumière ??

      21000dijon

      Supprimer
    10. Un très gros lapin alors pour dégager autant de chaleur!
      Cependant, il y a de l'idée, c'est à creuser. Et s'il fait très chaud dedans, ton corps tend à produire moins, si tu restes très calme et sans bouger ton émission doit se réduire, la relaxation profonde devrait aider.
      S'il y a de la neige autour, il y a une autre possibilité. Si ton tuyau traverse une masse de neige (dehors ou dans la combinaison), l'air sortira à 0 degrés quelle que soit la température interne, donc l'émission sera réduite. Si les alentours sont aussi à 0 degrés tu devrais disparaitre de l'image.
      Bien sûr, toute cette discussion concerne l'imagerie thermique, contre les dispositifs à amplification de lumière il faut juste appliquer les mêmes règles qu'en plein jour.

      Supprimer
  7. Un poste d'observation n'a d'utilité que si vous avez quelqu'un dedans,ça peut paraître idiot mais pour un survivaliste dont l'attaque est en principe, sauf exeption une option a éviter,le poste d'observation permanent pour être efficace doit être opérationnel h24.Comme le dit si bien Pierre rien ne sert de voir au delà de la forêt a trois kilomètres si la défense ne peut s'effectuer que sur 150 a 200mètres par manque de visibilité due à la végétation ou une barre d'immeuble.Mis a part l'arrivée d'intrus potentiellement dangereux qui justifie la surveillance plusieurs lieux d'observations couvrant 360° peuvent devenir utiles.Avec un personnel réduit il est intéressant d'abord de déterminer les voies d'approches les plus probables et de les équiper en conséquence à l'heure de l'urgence en peu de temps par des alarmes discrètes ou sonnantes.Un équipement léger facile a mettre en place rapidement ;ainsi vous n'aurez pas a mobiliser du monde pour assurer une surveillance tout en laissant peu de chance aux arrivants non prévus de ne pas être détectés suffisamment a temps pour les recevoir.Bien entendu le déploiement de cette surveillance autonome ne sera mise en place que si la situation l'exige.et ne pas être comme soeur Anne a attendre, attendre ,attendre..pour le reste un poste d'observation ne doit pas être installé au plus haut d'un lieu,comme le haut d'un clocher c'est toujours en cas de gros chaos le premier endroit a morfler,la première cible a shooter d'entrée,aux deux tiers de la hauteur est plus judicieux

    RépondreSupprimer
  8. PETITE FICTION
    Depuis 5 heures du mat Bébert est planqué sous une vieille tôle rouillée sur le toit d'un immeuble de 5 étages aux abords de la ville. Il y est monté avec son pote Gégé à la faveur de la nuit finissante, il n'avait pas trop envie de cette "mission" quand il s'est levé à 3 heures et demie mais bon dans le groupe de 16 personnes dont il fait partie il est un des plus habile à se déplacer ainsi que son pote Gégé.
    Alors muni de sa paire de jumelle et son talkie wakie de chez Décathlon,il scrute les alentours, son but ? observer et trouver le meilleur chemin pour que son groupe puisse passer dans les meilleures conditions à travers ce quartier renommé pour être infesté de "chances". Pendant ce temps Gégé est à l'étage en dessous ( complètement désert depuis plus d'un an) armé de son 12 qu'il a surnommé "onsais jamais". Le but de Gégé est de protéger les arrières de Bébert pendant son observation. Ils ont étudié le terrain hier soir et trouvé que l'immeuble en question était une bonne option, un bon poste d'observation. Leur seule peur est le bâtiment de 12 étages pas très loin mais mal placé pour l'observation de la zone qu'ils ont choisi de traverser ... en effet un guetteur dans les hauteurs de celui-ci serait la mauvaise surprise.
    C'est pourquoi Bébert est sous sa tôle rouillée, sa carabine de chasse munie d'une lunette de visée à son coté.
    Bébert repense avec un sourire de l'article de pierre TEMPLAR qu'il avait lu il y a 3 ans sur Le poste d'observation ... ses 365 jours dans l'armée étaient loin, très loin même, de plus il était aux cuisines .. alors faire le guet en situation dégradée ... cette réflexion lui arracha un petit rire cynique.
    Depuis 3 ans son groupe n'avait perdu aucun membre, pourtant à certains moments ils s'étaient trouvés dans de belles galères, et ça il en était fier ...
    Merci Pierre TEMPLAR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais il manque la fin de l'histoire !

      Soudain Bébert se prend dans le dos une rafale de 7.62 et il s'effondre lamentablement, sans avoir compris ce qui lui était arrivé. Son âge avancé et son penchant notoire pour la bibine, remontant préféré des membres de l'ACCA dont il était membre, étant la cause de son manque de vigilance...

      Si Bébert avait été moins sûr de lui, et s'il s'était moins astiqué la nouille en lisant les articles de "Survivre au Chaos", il aurait peut-être été plus méfiant, plus critique quant à ses capacités, moins convaincu qu'en face il n'y avait que des couillons ou des barbus...

      Merci Pierre TEMPLAR (Ô Grand Censeur devant l'Eternel !)

      Supprimer
    2. En fait Bébert et son clan ont tenu bon, jusqu'à ce que les milices du roi de France devienne une armée assez nombreuses, il faut dire que les sauvages étant tombé dans le cannibalisme ont massivement développé la maladie de Kuru qui a flingué tout ce qui restait de leurs capacités cérébrale après le shit qui avait bien commencé le travail.
      Voilà pourquoi l'armée du Roi de mieux en mieux organisé a pu écraser dans cette banlieue là si facilement les ''chances pour la France'' devenu ''chance pour la terre de France (engrais naturel)

      Proverbes 24:9
      La pensée de la folie n'est que péché, Et le moqueur est en abomination parmi les hommes.

      Anonyme Secret

      Supprimer
  9. Suite:un oubli précisément n'oubliez pas de mettre des marques vous indiquant les distances par rapport àux l'endroits d'ou vous pensez devoir vous défendre,assez grandes pour être visibles sans erreur .Colorés suivant l'échelle qui vous semblera la plus pertinente et sans signification pour d'autres que vous ,des tags en ville des anneaux peints aux arbres comme ceux des bûcherons en campagne ,pour ma part j'ai opté pour le vert :50 mètres jaune pour 100 mètres ,rouge pour 150 et bleus et blancs alternés pour 200 autour de la zone à défendre ça évite d'acheter des pointeurs lasers télémètriques ( utiles en cas de déménagements) .bien peu se trouveront confrontés a des anciens de l'armée qui sont de moins en moins nombreux et de plus en plus agés,assez pour ne plus monter au claironn vous risquez infiniment plus avec des voisins indélicats qui connaissent vos habitudes et que la nécessité peut transformer radicalement ,passant de l'indifférence polie a l'agression d'utilité caractérisée.Une paire de jumelles de l'armée ne côute pas cher dans les surplus et sont bien souvent d'exellente qualité et robustes voir le scope de votre carabine complète le tableau nécessaire a une bonne surveillance.

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir à toutes et à tous, après lecture du post de Mr Templar, je ne comprend pas l'exaltation de certains....? Je ne suis pas " Le RAMBO" rédempteur, non, je suis seulement un homme, qui essaie d'être à peu prêt en accord avec lui meme. Certes je ne suis pas militaire, ni le futur flingueur tous azimut, et surtout pas le grand protecteur de personne .Mais depuis que je m'exprime sur ce blog, c'est le partage, et
    pas pour lire des allégations foireuses Ce blog n'est pas en "Guerre". Bien évidement on peut être pour ou contre, mais dans la courtoisie. J n'adule personne, et j'insiste , s'exprimer ce n'est pas s'engueuler. Bonsoir Janus, les quelques remarques sur la possibilité d'évaluer de la distance, je peux vous dire que ça été pour moi naturel. Etant chasseur je me suis aguerris au pistage, à l'observation et surtout à prendre des repaires J'ai mon petit matos que je trimbale avec moi dans mes sorties de jour, mais aussi de nuit, ce qui ne m'empêche pas de prendre bonne notes des infos de Mr Templar, il ne m'a pas mis le couteau sur la gorge, et comme un âne me mettre à braire "Hi Han" .Je tire, de toutes bonnes infos une réflexion. Pour certains , débattre Mrs ce n'est pas se battre l'opinion de toute personne à sa place, quand aux barquettes de cerveaux décérébrés, tan-pis pour eux , portez vous bien

    RépondreSupprimer
  11. Vivant à la campagne dans le grand Sud-Ouest, je me permets, ici, d'ajouter quelques conseils à ceux avisés de P.Templar:
    Nous partons toujours du principe, n'étant qu'un immense groupe de 2, de l'âge de mos artères, de nos capacités intellectuelles et physiques, de nos compétences diverses et non avariées.
    De là, à nous de savoir à quelle(s) forme(s) de combat nous pouvons offrir nes meilleurs aptitudes...Ce sera donc le défensif (mea culpa).
    Premier point, se connaître soi-même et remiser tout ego est une force contre tout ennemi déguisé en Tartarin de Tarascon. J'y englobe autant les Blancs que les colorés.

    Le souci étant de bien connaître son lieu de vie et son environnement, sans omettre l'échappatoire par le plan "B". Cela n'est pas toujours aussi simple que l'on pourraît le croire!
    - Être dans une zone qui ne suscite ni la convoitise matérielle ni celle de l'alimentation (maisons et commerces à piller), eau hormi, c'est déjà une petite dissimulation et une excellente couverture. La recherche de l'eau par l'ennemi n'excluant pas une couverture pouvant être mise à mal.
    - Si vous êtes entouré(s) d'obstacles, tel un bâtiment quelconque désaffecté, une forêt, faire un marquage coloré que vous voyez nettement depuis votre "maison" aux différentes distances de vos aptitudes au tir et du matériel dont vous disposez, bien évidemment. Voir sans être vu.
    Cela vous évitera d'avoir à faire le moindre calcul en MOA ou en Milliradians lorsque surviendra l'ennemi qui aura eu le temps quant à lui de vous en coller une pendant que vous vous triturez le caberlot ou que vous utiliserez votre télémètre (cependant aussi indispensable que les humelles)! Cela suppose aussi qu'outre gérer son adrénaline et griller des cartouches sont indispensables.
    Vos armes sont réglées pil-poil tant en visées ouvertes qu'avec vos différentes lunettes, vous mettez dans le 10 à 200 mètres, 300 mètres, voire plus, avec appui? C'est super!
    Essayez maintenant d'en faire autant debout, à la bretelle ou couché!
    C'est mon entraînement actuel.
    Cible touchée = cible bloquée = possible tir aux pigeons sur les aidants...
    Et ne pas oublier qu'une lunette, ça peut se casser...
    Une cible mouvante n'est pas une C50; alors plus vous tirerez avec une réelle précision plus vous aurez la possibilité de toucher une cible en mouvement!
    Attention aux trop forts grossissemments qui ne vous serviront à rien à moyenne et (petite)grande distance; le grossissement de 3 à 8 étant le plus judicieux à mon sens.
    Avoir des outils toujours impeccablement entretenus, c'est aussi un point de plus à inscrire sur le carnet de la survie! N'oubliez pas la provision de WD 40.

    Avoir des chiens qui grognent pour avertir mais qui n'aboient pas? Merci à nos deux fidèles compagnons!
    Un circuit de protection constitué par des grelots, du fil de pêche, voire par les excellents systèmes à carpe et pouvoir dormir un peu, à tout de rôles, ne sera pas du luxe.

    N'oublions ni nos âges ni les horizons d'où nous venons et demeurons modestes mais certains de nos quelques aptitudes!
    LMR

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir à toutes et tous. Ben là....je suis "scotché"! Par vous, "Anonyme de 10h11"! Votre post aurait dû, aurait pu être un superbe "bout feux", pour des échanges d'infos et de conseils....Mais très vite vos propos sont partis ( c'est mon avis perso),dans le mépris, la moquerie, le "rabaissement du gueux !!". Du coup, en tant "qu'ancien", ceux qu'on "fait 30 ans de Légion, sauts sans SOA, j'en passe et des meilleurs", je suis triste et désabusé par vos propos ! Dommage, le site de Pierre Templar n'est n'y une secte, n'y un recueil d'Ames en perditions...Mais une superbe source de conseils et d'infos pour toute personne en recherche d'améliorations/instructions/conseils....( ex Mili où pas).Maintenant en tant qu'ancien...Lol, je vais vous cracher mon venin: Vous sentez à plein nez...l'ancien porteur... (où toujours d'active ????) du Casoar! La race de ceux "qui savent tout, et mieux que tous ! La classe au dessus des autres ! Ceux que tous mes anciens Kamarades (Sous-Offs), moi le premier, ont toujours gerber sur le terrain en situation Ops ! N'oubliez pas, Monsieur "Anonyme" (manque de couilles): Une queue de détente, un oeil directeur au top...un objectif, et des moyens ! Quelque soit l'âge (avec des limites physiques évidentes), vous l'aurait dans la tronche !!! (moi je préfère le bide). Quel honte et quel dommage de ma part de devoir écrire de tels propos ! Bordel de merde, essayons de serrer nos rangs (vous en faite indirectement allusions), nous savons tous....ici que c'est pratiquement foutu ! "Allez Hop ! Un petit Camerone en Bretagne dans quelques mois"...Kenavo et amitiés. Didier Barbier. (çà c'est pas de l'anonyme...Lol).

    RépondreSupprimer
  13. Dommage de cadenasser le débat en refusant toute critique, même constructive, cela ne laisse que les réactions des admirateurs habituels. C'est forcément gratifiant pour l'auteur, mais ca tue le débat qui pourrait s'enrichir d'autres point de vues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Débat ? Critique ? Constructive ?
      J'aurais aimé que ce fut le cas ! Mais cela ne le fut pas.
      Refuser une " joute" !
      Vous n'y pensez pas !
      Mais faute d'adversaire et d'arguments dignes de ce nom sur le survivalisme et les survivalistes en général et à l'occasion de cet article de l'auteur, mon commentaire a été ce qu'il est .
      Ne pas confondre entreprise de construction ét entreprise de démolition.
      À lire à travers les lignes de son commentaire , Je préciserai même mon propos , je soupçonne anonyme du 01/02 à 09h56 d'être un interlocuteur féminin .
      D'ailleurs Chris est ce Christian ou Christine ? Êtes vous l'anonyme précédent?
      Si vous le désirez , nous pouvons poursuivre courtoisement cet échange que je souhaite de bon aloi sinon brisons la voulez vous.....
      Cdlt, envers et contre tout.
      Vianney

      Supprimer
  14. Le rôle d'observateur d'artillerie , tellement bien décrit dans la BD les tuniques "les cavaliers du ciel" où Blutch et Chesterfield perchés dans leur nacelle , guidaient les tirs des canons afin de les rallonger ou bien de les raccourcir en griffonnant des sacs de sable. Alors pour en revenir à l'article, et bien que n'y voyant pas d'intérêt immédiat dans la défense de ma maison, il me parait toujours important de renforcer ma culture générale. Et je me dis qu'hélas , si demain je devais subir un bombardement d'artillerie ou... aérien , l'alternative serait l'exode , et faire le choix de devenir des fugitifs. Donc maitriser le :Quand doit on se décider à décrocher . Quel itinéraires adopter, vers qui/où se réfugier , quel matériel prendre et comment se répartir les charges, comment s'abriter du froid, comment déterminer les tours de garde, comment faire un feu/ou pas tout en restant discret, comment effacer ses traces, comment retarder ses poursuivants, comment communiquer avec le reste du groupe, comment traiter une plaie superficielle, etc.... J'ai trouvé l'intervention d'Anonyme plutôt structuré, d'une personne d'expérience mais un tantinet moralisateur , c'est bien dommage. Oubliez ce côté svp , personne ne nous oblige à venir sur ce blog, et bien que tout le monde puisse s'exprimer, ne perdez pas de vue que vous et moi ne sommes que des invités. Orientez votre intervention vers le sujet qui vous tient à cœur , partageons votre expérience , mais évitons les condescendances, nous y gagnerons tous croyez moi. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Bon, à mon tour : J'ai adoré, merci Pierre ! Parce que même si cet article parait complexe, c'est en plaçant l'objectif de façon élevée, qu'on arrive parfois à aller plus loin, et pour reprendre la parole de la célèbre exploratrice Alexandra David Neel : vas à l'étoile ...... Et perso, quoique non militaire, quoique pacifique, quoique pas jeune, j'ai :
    1) un poste d'observation (et même plusieurs, mais 1 à 360)
    2) une paire de jumelles (et même 2 en fait)
    3) une équipe de filles organisées et habituées à bosser en équipe, dont l'une renseigne la porte flingue éventuelle
    Pourtant, la plupart du temps, nous faisons modestement la cuisine et le ménage après le boulot et les gosses ....
    Mais un article puissant fait réfléchir et c'est bon :)
    Perso, j'ai adoré, merci Pierre, d'ailleurs ça rejoint un conseil de mon prof (de self) : un drone d'observation en modèle semi-pro.
    Reste à creuser les aspects légaux - Biz à tous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Bonjour,

      Un drone avec l'aptitude de faire un parcours pré-programmé c'est déjà une patrouille d'observation, plusieurs parcours c'est un multiplicateur de force et une économie de moyens.
      La légalité c'est si/quand les gendarmes patrouillent et que tu n'as pas à le faire.

      Et puisque l'on en est à raconter des histoires
      ... Bébert n'a pas été surpris. Le drone de gégé posé silencieusement, juste la caméra en service, en attente sur la cheminée de la maison d'en face lui a montré l'entrée pas si discrète du féroce Jean-Edouard avec sa rafaleuse en 7.62 qui a roulé bruyament sur les cadavres des trois Kro, vides bien sûr, judicieusement placées.
      Oui rafaleuse parce que du 7.62 en rafale c'est une AA52 et tout le monde sait que c'est avec un outil long, lourd, peu manipulable en combat urbain, et du mépris de classe de Jean Edouard qui a tourné végan en même temps que son couillu, que l'on va surprendre Bébert dans son blême hlm.

      M'enfin!

      Supprimer
    2. Tu es un spécialiste des drones toi, ça se voit de suite...

      Poser silencieusement un drone ? Tu nous expliqueras quel modèle parce que ça n'existe pas. Au risque de briser tes rêves Un drone destiné au grand public c'est extrêmement bruyant ! Et les modèles militaires ne le sont pas moins : Le Black Hornet PRS 3, que l'armée française a retenu pour ses fantassins, et qui n'est qu'un nano-drone, est repérable à plus de 20 mètres. Et pourtant il est destiné à entrer dans les bâtiments...

      Alors bien sûr un MQ-1 Predator c'est très discret à haute altitude, et je ne doute pas que tu en possèdes un dans ton garage...

      Quant à poser un drone sur une cheminée, en plus d'être un soldat d'élite tu es également un pilote exceptionnel dis-moi.. Respect ! Parce que si tu arrives à poser un drone sur une cheminée, sans le crasher contre ou dans la cheminée, tu devrais postuler chez SpaceX...

      Supprimer
    3. Drone silencieux totalement mais discrets ça existe et programmé pour revenir a son point de départ avec une précision de 50 cm2 ça existe aussi je l'ai constaté pas plus tard que le dernier week end a une oursinade,la distance parcourue n'était elle non plus pas négligeable,le bruit celui d'un frelon sans plus,la caméra était largement suffisante pour un usage de découverte et de surveillance,repérable jusqu'a 50 mètres après il faut de bons yeux,mais je ne voie pas l'intéret d'une invisibilité au contraire

      Supprimer
    4. Ét faire un article sérieux et complet sur les drones , leur utilisation avant& apres cahos , pour débutants survivalistes et plus si affinités, sur ce blog ?
      Proposez votre participation , on verra bien......
      Allez chiche !
      Je vous en crois fort capable .
      Faites nous juges de votre savoir ét capacités , la critique étant aisée alors que l'art est difficile , nous sommes déjà prêts à saluer l'artiste comme il se doit.
      Cdlt.
      Vianney.

      Supprimer

    5. Ouch! Chatouilleux le fantassin à la sulfateuse accompagné de son couillu barbon ;)
      J'ai froissé quéqué chose, je m'en excuse, je change la version de l'épopée de Bébert, mais je le fais mourir.

      Bébert.2
      Bon si la cheminée te pose un problème, je suggère la terrasse. Bon, grande la terrasse. C'est bon la terrasse là?

      Et puis, pas chez Space X à cause de leur dernier "landing crash test". (écrabouillage au sol en français)

      Dans mon garage j'ai une Mac Laren (bien plus sympa que ton raptor DuQ), à coté de la Motobécane de gégé. Tu connais aussi?

      Bon sans rancune.

      Maintenant si t'es cap de nous instruire je suis preneur.

      Lully

      Supprimer
    6. C'est bien ce que je disais dès le départ... : Il n'y a que des spécialistes ici, des warriors de la mort, des mecs qui crachent le feu par devant et qui le pètent par derrière (pour reprendre l'expression de Marius), qui pissent plus loin que les autres. Formidable...

      Alors pour information, éminents collègues dronistes, il s'avère qu'en ce qui me concerne j'en possède un (de marque Dji, soit l'une des meilleures marques à destination du grand public (bien qu'ils aient également une gamme pro à destination des agriculteurs et autres)).

      Alors vous pourrez vous la racontez autant que vous le voulez, et vous pouvez essayer d'impressionner les néophytes si vous le désirez, mais la réalité est que NON, des drones silencieux ça n'existe pas à ce jour :

      Les modèles de chez Dji qui sont réputés être parmi les plus "discrets" sur le marché tapent dans les 77 / 78 décibels. Et même équipés d'hélices dites "silencieuses" on gagne 2 décibels seulement. Ce qui revient à dire que le bourdonnement de l'insecte s'entend fortement à courte distance (évidemment qu'à 1 kilomètre on ne l'entend plus (et que dans l'espace personne ne vous entend crier...).

      J'invite quiconque désirant se faire une opinion à visionner les videos de drones sur YouTube, et vous jugerez par vous-mêmes...

      Et comme la vie réelle ce n'est pas une partie de Call Of Duty sur Xbox, en situation de conflit les belligérants sont particulièrement attentifs à tout bruit suspect sur le terrain. Ce qui restreint l'usage du drone.

      Alors bien entendu que ça reste un équipement extrêmement utile au survivaliste, qui peut rendre énormément de services dans certains cas, et il aurait dû être mentionné dans un article traitant du poste de surveillance. MAIS oubliez un usage à la "Mission impossible", et ayez bien conscience de toutes les limitations à l'utilisation d'un tel aéronoef - car des limitations techniques il y en a une tonne (mais cela pourrait effectivement donner lieu à l'écriture d'un article spécialisé).

      Supprimer
    7. Cher Anonyme du 4 février 2021 à 09:57, je te trouve bien agressif, tout autant que dédaigneux.
      Ainsi, selon toi, seul un spécialiste aurait le droit d'émettre une opinion? Ben dis-donc, les sujets de conversation vont être réduits à néant alors, seuls seront autorisés les sujets de spécialistes, et encore entre spécialistes du même domaine...
      Il y a longtemps que j'ai laissé tomber les développements sur les drones, les progrès sont trop rapides pour pouvoir suivre le rythme sans des moyens considérables, les petits ne peuvent pas amortir les frais. Je ne suis donc pas un spécialiste.
      Cependant, ta critique est pertinente. Un drone est bruyant, même s'il peut passer inaperçu s'il y a un bruit de fond. Je viens donc de réfléchir à la question et pense avoir trouvé comment rendre l'atterrissage d'un drone vraiment silencieux. Cela n'améliore pas le décollage mais je pense que c'est moins grave quand on veut juste positionner discrètement un drone pour une mission au sol. Donc, merci pour l'incitation. Peut-être qu'un jour, si je trouve le temps, j'essaierai de réaliser ce dispositif.

      Supprimer
    8. Anonyme du 4/02/21 à 09.57
      Un drone est un outil et aucun outil n'est valable dans toutes les circonstances. Comme à l'atelier où un perforateur de 700 watts n'est pas meilleur qu'une mini Dremel; ça dépend du boulot qu'il y a à faire.
      Si je disposais de ce genre d'engin, j'éviterais déjà de considérer que TOUS les autres font le même bruit. Ce n'est pas une question d'être un warrior ou pas, juste de rester modeste et logique. Considérer que ce qu'on ne connaît pas (ou pas encore) n'existe pas semble assez réducteur.
      Un drone peut certainement être utile, même si détectable, s'il est capable de faire un parcours préprogrammé à l'extérieur pour lever le doute. Si les hostiles l'entendent, ils ne seront ni plus ni moins avertis que si j'allume les projos. S'ils sont capables de le fumer, j'aime autant que ce soit lui qui morfle la première plutôt que moi. Il y a des vieux combattants et des combattants intrépides. Mais il n'y a pas de vieux combattants intrépides.
      Et si le drone me montre que ce ne sont pas des hostiles mais des amis qui rejoignent le dispo en retard, je serai content de ne pas avoir ouvert le feu à la légère.
      Le sujet m'intéresse mais je ne m'y connais pas assez pour choisir un modèle capable de faire des boucles de surveillance sans être obligatoirement relié à Internet. Je suis friand de conseils sur le sujet.
      Mais ça restera un simple outil. Certainement pas la panacée.
      En matière d'outils de combat, un fusil à lunette est-il meilleur qu'un pistolet? S'il faut neutraliser un hostile à 500 mètres, sans aucun doute. S'il faut aller ramper dans un tunnel étroit, je préférerai l'autre. Et là, pour une fois, même un pistolet pouvant tirer en rafale parce que c'est un des rares cas où il serait autre chose qu'un gadget.
      Je pense aussi que ce serait très bien que quelqu'un qui s'y connaît nous fasse un article là-dessus. Suivez mon regard ...

      Supprimer
    9. Et n'hésite pas à nous proposer un article, puisque tu es un spécialiste. Nous sommes toujours prêts à combler nos lacunes.

      Supprimer
    10. Bonjour à tous .Concernant leprobleme des drones, je ne suis point spécialiste .mon fiston en a possèdé plusieurs, je dois dire que c est super de voir l'écran avec le paysage alentour, programmer un parcours autour du village et le voir arriver et se poser tranquillement .je me suis amusé autrefois avec un mini helicoptere qui clignotait, heureusement fort robuste .cela me faisait entrevoir des tas de possibilités .l année derniere, me trouvant en ma future BAD, en lisiere de foret, j'entendis un vrombissement, assez fort ; quelques secondes plus tard un drone passa à 50 metres et 10 metres de haut vu les arbres. Comme il passait en ligne droite à haute vitesse je le jugeais pré-programmé .je confirme que c etait tres bruyant .j'eus le temps de me dissimuler, vieux réflexe en cas de bruit suspect . Mais ces engins seront de plus en plus efficaces donc redoutables .on en est pas encore au petit scarabé volant vidéaste (quoique) mais ca ne saurait tarder .
      Quands au pistolet pouvant tirer par rafale les modeles sont rares , c'est vrai que ca fait gadget il y eut le mauser schnellfeuer C96 -1928 . Plus récemment le BERETTA 93 R ou un HK qui necessitait une crosse amovible .et quelques autres , bref à part un GLOCK modifié et son chargeur de 30 coups le concept n a pas convaincu , il vaut mieux les mini pistolets mittrailleurs (micro UZI, SCORPIO, IMGRAM) dont le tir par rafale est plus controlable à ce qui m a été dit .cela reste d'un usage fort particulier à mon humble avis . HERMAN STOSS .

      Supprimer
    11. Salut,

      Pour les anciens du site, ou ceux qui auraient tout lu des commentaires: ce personnage, donneur de leçon, spécialiste en tout, ne vous rappelle t il pas quelqu'un dans le mépris, l'écriture, l'arrogance et qui n'apporte rien à la fin prenant son ego blessé comme prétexte car nous ne le méritons pas?
      Son blog n'aurait-il, par hasard, plus d'audience?

      Et pour Elisabeth, si tu as encore un ou deux sujets qui brulent, comme du bon usage du livre dans l'art de la mastication ou quel poids de boule de pétanque en initiateur de piège à cafard pour déclencher un autre joyeux? Du moment que c'est légal.

      Supprimer
    12. Au lieu d'un drone achetez une bouteille d'hydrogène et le matériel pour en produire .
      Achetez aussi ce matériel ( film et soudeuse ) utilisé dans les pressing pour emballez les vêtements. Et des bobines de fil de pêche au gros.

      Pourquoi ?

      Demandez au caporal Blutch et au sergent Chesterfield dans les cavaliers du ciel.

      Ha ! J'oubliais le plus important un système de vidéosurveillance en vente chez brico , casto ou leroi...

      Vous avez deviné ??
      Non ?

      Bon j'explique !
      Vous fabriquer un ballon a hydrogène avec le film et la soudeuse de pressing. Vous y accrochez la vidéosurveillance sans fil ou filaire au choix, et le fil de pêche au gros vous permet d'avoir un ballon captif silencieux et pratiquement invisible.
      Un ballon en plastique transparent ça se voit a quelle distance ? Le fil de pêche ? Le cable de la vidéosurveillance ?


      21000dijon

      Supprimer
    13. Merci 21000dijon, je retiens l'idée.

      Supprimer
    14. @lully, et ceux de son acabit :

      Tout d'abord je précise n'avoir ni blog, ni chaîne YouTube, ni compte sur un quelconque réseau social. Donc ces petites insinuations perfides vous pouvez vous les garder.

      Secondement, vous êtes typiquement le genre de mec à provoquer un inconnu, et quand il se lève pour vous mettre une patate vous vous indignez en dénonçant son agressivité et en vous faisant passer pour une victime... Quand on est correct avec moi je le suis tout autant en retour ; Et c'est une leçon que tout survivaliste devrait assimiler dès le départ, car le meilleur moyen de ne pas avoir d'ennuis c'est encore de ne pas les provoquer...

      Je DETESTE ce phénomène omniprésent sur Internet qui consiste à répondre à une critique générale par une attaque personnelle. Si les gens se permettent ça c'est qu'ils sont bien cachés derrière leur écran. De manière très surprenante personne ne se comporte ainsi avec moi dans la vraie vie......

      Il paraît que nous avons en France 66 millions de procureurs, dixit notre Grand Timonier. Mais nous avons aussi 66 millions de sélectionneurs nationaux à chaque Coupe du Monde, et il semblerait que nous tendions progressivement vers 66 millions de dronistes... Comme le soulignait à juste titre VolWest dans sa dernière vidéo, c'est fou le nombre de docteurs, de tireurs d'élite etc... sur Internet.

      Il y a quantité de sujets que je ne maîtrise pas, mais quand je sais, je sais. Il ne s'agit pas de se prendre pour un expert, et j'ai encore beaucoup à apprendre dans ce domaine, mais comme pour toute autre chose la question n'est JAMAIS d'avoir une opinion mais seulement de savoir de quoi on parle. Vous savez ce que l'on dit : "Les opinions, c'est comme les trous du cul ; Tout le monde en a un et tous puent"...

      Il m'est demandé d'écrire un article sur les drones puisque je m'y connais un peu sur ce sujet. Vais-je le faire ? Négatif. La mauvaise mentalité de beaucoup ici, leur propension à faire dégénérer la discussion lorsqu'elle leur échappe, et leur prétention à considérer que même en ne sachant rien leur voix doit porter aussi fort que celle des autres, tout ceci me décourage de m'investir - pour VOUS.

      Certains intervenants se sont montrés plus modérés et plus civilisés, et je les remercie. Je les invite vraiment à s'intéresser aux drones grand public, qui sont un super outil pour faire du renseignement et de la surveillance (oublions toute capacité à transporter des marchandises de cette façon, il faut un tout autre type de matériels).

      Le RTH (Return To Home), les WayPoints et le Tracking sont désormais des fonctionnalités standards sur tous les appareils de qualité, et chaque génération apporte son lot de progrès techniques. Ca reste néanmoins du matériel coûteux si l'on veut de la qualité, extrêmement fragile et sujet à quantité de désagréments potentiels (vent, pluie, oiseaux, obstacles non repérés par les capteurs, perte de la connexion WIFI, bugs de l'application etc...). Le moindre crash peut conduire à la destruction du matériel, ce qui en fait un outil pas du tout rustique et qu'il faut utiliser avec grande précaution.

      Le choix d'un modèle dépend de quantité de paramètres, ce qui ne veut pas dire que l'on ait le choix parmi toute une panoplie d'outils complémentaires : Globalement le grand public a accès à 3 gammes : Les drones-jouets pour enfants (aucun intérêt d'un point de vue survivaliste), les drones de loisir pour adultes (pour se faire des souvenirs de vacances, pour le plaisir de piloter en amateur, ou pour faire des courses/exhibitions), et les drones haut de gamme foncièrement axés sur la prise de vue et le tournage de vidéos de qualité (reportages, vidéos pour réseaux sociaux, sport etc...).

      Supprimer
    15. (Suite)


      Tout cela se cantonne grosso modo à un seul domaine d'application. Mais il existe d'autres possibilités pour des appareils de gammes différentes : Les analyses scientifiques (relevés de températures, recherche de ponts thermiques et traque des "passoires énergétiques" dans l'habitat, en collaboration avec la marque FLIR très réputée dans le domaine de l'imagerie thermique), la modélisation en 3D (pour les bâtiments par exemple), le transport de marchandises légères et peu volumineuses, les utilisations agricoles (épandage d'engrais, analyses et inspection de parcelles etc...), la défense active (avec les drones armés, qui sont bien évidemment inaccessibles aux civils) etc... C'est un univers très riche, qui tend à se professionaliser significativement avec les pilotes professionnels, les sociétés spécilialisées, et les statuts juridiques spécifiques).

      Avant d'investir sachez que la pratique du drone est de plus en plus très encadrée sur le plan réglementaire et que l'on est loin de pouvoir faire tout ce que l'on veut avec son appareil, ce qui réduit les possibilités pour un survivaliste. Outre les déclarations et enregistrements, marquage des appareils, formations obligatoires etc... il y a beaucoup de contraintes comme par exemple le signalement électronique imposé par la DGAC et l'Union Européenne, et les "No Fly Zones" qui bloquent tout simplement le décollage des drones dans des endroits de plus en plus nombreux en France (il ne s'agit plus seulement des endroits où se trouvent des aéroports, des bases militaires etc...) mais de plus en plus de petites communes rurales dans lesquelles certains d'entre nous vivent.

      Les drones sont susceptibles d'engendrer des nuisances réelles (bruit, accidents sur les lignes électriques ou téléphoniques, collisions avec les oiseaux, espionnage etc...). Il existe même des cartouches de 12 spécifiques pour la capture et la destruction des drones, et les incidents entre voisins ne sont pas rares. Ceci pour dire qu'avoir un drone c'est très bien, mais pouvoir l'utiliser comme on le voudrait et exploiter ses pleines capacités c'est moins facile qu'on pourrait se l'imaginer. Certes en situation de WROL bien des interdictions tombent, mais c'est dès à présent qu'il faut se former et s'entraîner pour être capable le jour J d'être opérationnel. Comme le jardinage, le bricolage ou la mécanique il faut s'investir sérieusement, y consacrer du temps, de l'argent, de l'énergie - de manière régulière. C'est pourquoi, de mon point de vue, ça devrait être une spécialisation dans un groupe de survivalistes, et non la compétence de chaque membre.

      Supprimer
    16. Merci pour toutes ces infos :) - Biz survivaliste

      Supprimer
    17. Bonsoir anonyme 04 février à 18h07 .
      Bel effort. Soyez en remercie.
      Dommage de ne pas avoir développé dans un article mais je suppose que vous avez dit l'essentiel du moins je l'espère.
      Chaque membre à sa spécialité dites vous ?
      Je serais d'accord avec vous on ne peut plus , conséquemment puis je me permettre la recommandation que vous laissiez à qui de droit la négociation, la diplomatie, la tractation , etc....
      cdlt.
      Vianney

      Supprimer
    18. Salut E-mantilles tu as un article Europe1 Mai 2019:ils achetaient des kit pour transformer leur pistolet en arme de guerre.
      Lully:je verrais plutôt un sculpteur de statues de chevaliers qui a une maison dans le Médoc.
      Quoi que la référence à la citation de l'inspecteur Harry,à laquelle il ajoute "qui pue"...laisse songeur.
      C'est d'un distingué!
      Soit le sujet a un problème d'hygiène,soit il a une méthode d'identification de ses proches qui laisse songeur.
      Remarque qu'il pourra postuler à un place de testeur Covid en pharmacie.
      Nous avions eu un joueur de rugby qui correspondrait au profil.
      J'ai toujours l'impression de ce genre de profils ne sont là en fait que pour polluer la discussion.
      Provocateur;il se victimise en criant à la censure et accuse Pierre.
      Dans la vraie vie personne ne lui parle mal,personne ne le provoque?
      Il devrait aller faire son numéro de cake Aux Aubiers(liaison dangereuse)à la citée lumineuse,La Bénauge,La Marègue,Carriet,le grand parc,le camp de la barde,....
      Il n'aime pas les survivalistes;ça se voit.
      Il envisage même de leur tirer dessus:"il n'y avait en face que des couillons ou des barbus"
      Je rejoins totalement Vianney sur ce point:je ne suis pas certain de la fiabilité et de la bienveillance de notre "invité".
      Le sujet de l'article me semble primordial en terme de survie,nous arrivons aux derniers tours de piste dixit E-mantilles,perturber la préparation peut être une option pour nos adversaires.
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
    19. "- Quelqu'un d'autre veut négocier ?
      - Oû est-ce qu'il a appris à négocier ??" (pour les fans du 5ème élement)

      Sinon pour répondre à votre question, je crois que l'un des avantages d'être en groupe c'est de pouvoir se spécialiser et donc d'avoir la possibilité d'être très bon sur certains sujets, tandis que lorsqu'on est seul on est obligé de ne compter que sur soi, et c'est impossible d'exceller en tout.

      Avoir dans son groupe l'antithèse du survivaliste-type (genre petit gros ou geek à lunettes) peut s'avérer intéressant si le gars en question est un bon dans son domaine de prédilection. A contrario devoir cohabiter avec un connard de mon genre, ça peut rapidement virer à l'explication de texte virile... ;-)

      Supprimer
    20. Pour les fan d'air force one :
      "C'est un tres mauvais négociateur ." HERMAN STOSS

      Supprimer
    21. Police de l'air et des frontières ?
      Vianney.

      Supprimer
    22. Bonjour Vianney
      Wirklich ; Grenzschutzpolizei .
      Dans ce film que je revois assez regulierement c est ce qui arrive à un bureaucrate trops sur de lui face à un terroriste russe ( excellemment interpreté) particulierement déterminé .resultat : une balle en pleine tête .et l'appréciation qui suit .petit conseil ne pas la ramener si on n'est pas indispensable face à un terroriste armé d'un pistolet .HERMAN STOSS .

      Supprimer
    23. J'avoue ne pas comprendre Herman ! Si vous pouvez m'expliquer , bien , si vous ne pouvez pas , tant pis.
      Précision pour anonyme précédent : êtes vous de la paf ?
      Cdlt Herman.
      Vianney.

      Supprimer
    24. Bonsoir Vianney .rien à comprendre c'était une tentative d'humour .tant pis !HERMAN STOSS

      Supprimer
  16. Bonjour à tous, personnellement j'ai apprécié l'article .Oui il est complet et difficile d'accès à qui n'a jamis eu d'expérience militaire mais il suffit de vouloir s'y mettre . Quands j'acquis un terrain constructible , je le fis en choisissant soigneusement , à la campagne, pres de la mer, lieu élevé ( un peu). Certaines constructions permettaient de comprendre les volontes de defense et d'observation des précèdents habitants au cours des siècles. Les derniers migrants ayant transplanté des terriers de béton armé encore intacts en divers emplacements fort étudiés .ce n'était pas au petit bonheur la chance . Deuxièmement, le génie humain a inventé la poudre et l'arme à feu, c'est pour qu'un gueux puisse mettre à bas un cavalier en armure puissamment armé d'engin qui coupe ou pique . Pour certains d'entre nous, la vieillesse fait faire eau dans les fonds mais ce n'est pas encore un naufrage . Il convient d'être discret car ON Nous lit, écoute, scrute peut-être (coucou les gens) . Mes ancêtres ont combattu sous divers cieux et n'étaient pas tous militaires de carrière mais ils se sont débrouillés avec ce qu'ils avaient et savaient avec parfois quelques partenaires, modestement , à leur niveau . Bien sur nous sommes peu, comme en 1940 , et alors! Seulement il faut s'adapter en entretenant son potentiel à tous point de vue, avec quelques proches si possible . Je donne là un avis tres génèral , c'est peut être foutu ; ptet ben ptet pas ! La "disputatio"est un art mais la "Kollaboration" plus qu'un vice . Je ne suis pas optimiste, surtout en ce début de février pour la situation économico-sociale . L'avenir de mes enfants est ma préocupation principale et cela passe par une préparation complete et ce site y contribue largement . Un beau jour ce sera "choisis ton camps, camarade" . On a toujours le choix . En attendant voyons les prix d'un telemetre abordable et "qu'est ce que j'ai fait de mon Nagant" ( camarade commandant Kalashnikov pour les initiés en BD) bon drill et bonne visite chez l'opticien HERMAN STOSS .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, aller chez son opticien (muni de sa BD) est souhaitable mais rassurez-vous un Mosin-Nagant c'est long, c'est gros, c'est lourd et on le voit, même sans ses verres!
      Un télémètre qui fait bien son boulot c'est 52 € chez aliexpress. Je dis ça mais je ne dis rien...
      LMR

      Supprimer
    2. Cher LMR, dans la bd en question LE GOULAG par Mouminoux, le Nagant dont je parle est un révolver .HERMAN STOSS

      Supprimer
    3. Mea culpa! Moi pas connaître cette BD ni le revolver sauf tout ce que j'ai pu en lire!
      Quant à mon "Mosine", c'est mon bébé préféré!

      Supprimer
  17. cher LMR, je plussoie d'autant plus que mon TULA à lunette me le chuchotte à l'oreille mais mon SPANDAU 1915 affirme le velouté de sa culasse. ah les charmes historiques du TAR .effectivement merci pour les telemetres à laser, il y a du choix et c'est pas cher HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher HERMAN STOSS, je plussoie de même!
      Un Spandau de 1915 avec sa hausse du type escargot, c'est une petite merveille!
      J'ai eu l'occasion de faire quelques tirs avec...Y'a pas à tortiller du cul pour c...r droit, Mauser c'est Mauser et Mauser mérite votre confiance, Mère Denis!
      La culasse d'un Mauser et sa sécurité en drapeau c'est du top de chez top! Du reste les Zastava l'ont bien copié!
      Sur nos Mosin-Nagant, l'armement est très viril mais quelles armes extraordinaires et quelle précision! Nous n'utilisons que des cartouches de surplus et j'ose le dire sans forfanterie ni "tartarinade", qu'à 300 mètres, mon pote qui est un tireur d'exception, sans utiliser la POSP 8X42, donc en visée ouverte, fait tout rentrer dans la tête de la silhouette humaine métallique (réservée aux fdo...Chut!). Pour ma part je mets dedans aussi dans les mêmes conditions mais avec la tendance d'arroser la silhouette depuis la tête jusqu'au torse.!
      L'un des membres du bureau n'avaiT jamais vu une telle précision sur un tromblon pareil! Il faut dire que mon pote est vraiment un tireur d'exception!
      Allez! Tout schuss et bon oeil!
      LMR

      Supprimer
    2. J'avions zoublié dans la ptiote folie de nos vieux tromblons le laser.
      Pour le télémètre, il s'agit de la marque "Bijia" avec un vendeur au top.
      Range 600 m
      Calcul des pentes et de la vitesse des vilaines voitures de Daesh...
      Attention, la pile est à acheter in situ et n'est pas donnée.

      Supprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  19. bonjour à la troupe, toute la troupe, même à ceux qui s’y sentent mal, et qui pourtant y reviennent ? Je n’ai rien à ajouter sur les sujets traité ici, rien de plus à dire, si non que la « lumière » devrait diriger nos comportements, les uns avec les autres, et non les uns contre les autres…Ne laissons pas le mal, prendre le dessus, le combat oui, mais ne nous trompons pas d’ennemi .
    robin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robin, tu viens de mettre le doigt sur un problème majeur.

      Le fait est que la communauté survivaliste française est complètement divisée et nourrie d'une haine profonde émanant de toutes parts. Entre les egos démesurés qui ne reculent devant rien pour exister (au moins sur Internet, car das la vraie vie ils ont beaucoup moins de gueule...) et les petits clans aussi ridicules qu'insignifiants mais convaincus de pouvoir prendre le pouvoir dans le pays, le travail de sape fait pleinement son oeuvre ; Au profit de nos ennemis communs pourtant.

      Il y a les monarchistes qui détestent les païens, les Gaullistes qui haïssent les fascistes, les libertariens qui ne peuvent voir en peinture les partisans d'un Etat fort etc etc... La quasi totalité de notre énergie collective est gaspillée en nous combattant les uns les autres (verbalement, pour le moment...), et alors qu'il faudrait faire preuve d'intelligence et d'esprit constructif pour faire front commun malgré nos différences, nous nous affaiblissons et renforçons plus encore ceux d'en face.

      Le Mal, comme tu dis, a déjà gagné. Et quand les lumières vont s'éteindre ce sera Réglement de comptes à OK Corral... Les factures s'alourdissent, les rancoeurs croissent, des plans sont secrètement édifiés afin de régler les comptes en suspens.

      Demain ça sera la guerre de tous contre tous, et beaucoup ici n'imaginent pas ce que cela veut dire concrètement...

      Supprimer
    2. Bonjour anonyme .
      Travestissement des idées, utilisation détournée du vrai sens des mots , inversion de la realiteet des valeurs : le mal se présente comme le seul bien, le bien est présente comme le mal universel.
      Je vois anonyme querien ne vous détourné du sillon que vous voulez creuser dans l'esprit des gens que vous visez spécifiquement dans vos propos: les survivalistes, présentes accessoirement comme des français éternels gaulois réfractaires, querelleurs et divises dont il vaut mieux, selon vous, se détourner.
      Seul un fonctionnaire au service du pouvoir, paye servilement pour le faire pourrait et peuts'inscrire dans une telle volonté qui dure, qui s'inscrit dans la continuité.....
      Dominer,en divisant pour ce faire, manipuler par la peur ( règlements de comptes, guerre de tous contre tous, cet....) , les bonnes vieilles recettes éprouvées , endormir pour prévenir toute réaction de lutte commune de ceux réunis devant et dans l'adversité, toute réaction de rejet affirmé , concrètement, devant ce que vous représentez , vous même et vos commanditaires.
      Les clans qui veulent prendre le pouvoir : cela trahit vos véritables préoccupations , éliminer toute possibilité de rivalité de la part des survivalistes , un classique des maniaques du pouvoir , se croyants menaces, n'ayant absolument pas compris que tout survivaliste à d'autres préoccupations autrement plus sérieuses que de manœuvrer des divisions fantômes dans le bunker des jardins de la chancellerie.....
      Peu ou prou, de gré ou de force, aides ou non( merci pour cela à qui de droit, ils se reconnaitront ! ) les survivaliste s'elevent en conscience, se lèvent dans la nuit et le brouillard en descendants du train ....
      Les dieux ne promettent pas de destinée, juste une vie à réaliser et parcourir.
      On peut rêver.
      Je vais vous surprendre, j'en arrive à vous plaindre, tout est dit....
      Vianney.

      Supprimer
    3. Bonsoir à tous,
      magnifique texte Vianney;
      J'ai également repéré entre les lignes une référence aux geeks enrobés.Cela reprend un article "immonde" du Monde sur le fondateur de fdesouche 14 avril 2017 Pierre Sauterel "l'identitaire mono maniaque".
      A quels glapissement aurions nous assisté si un identitaire communiquait les coordonnées d'un journaleux de gauche en s'attardant sur son physique?
      Un bon poste d'observation?
      Dans les rangs de l'adversaire pour y mettre le désordre,tout en s'informant.
      Un de mes amis est mort d'un AVC. Nous avions été envahis par des racailles qui ont semé le bazar dans le village:vols,caillassages,menaces,rodéos,incendies etc
      Ils avaient menacé de mort le fils handicapé de cet homme;il avait découpé une meurtrière dans de ses volets et il passait ses nuits à attendre,fusil en main,somnolant assis à califourchon sur une chaise que les racailles passent à l'action.
      Nous n'avons jamais réussi à lui faire entendre raison;nous étions bien entendu,tous menacés,mais nous avons su mettre en place un système de surveillance.Nous accomplissions cette tâche à tour de rôle;moins risqué,moins contraignant....
      En fait pour être certain d'être contrôlé il suffisait pour les racailles de faire une halte chez leurs amis.
      Je vous dis pas tout ce qui a été confisqué!
      Pas très glorieux certes,mais il vaut mieux contacter les autorité que de passer en correctionnelle.
      Le résultat c'est qu'on s'est retrouvé avec des racailles,sans arme,sans chien,sans voiture....et le tout sans avoir tiré un seul coup de fusil.
      Quant à mon ami ,je suis certain que la contrariété y a été pour beaucoup dans sa maladie,il ne buvait pas,ne fumait pas,n'était pas un petit gros....était veuf.
      Son fils aîné a pris en charge son frère handicapé,ce qu'il aurait dû faire si un seul de ces crétins avait sauté la barrière.
      Difficile au vu du dispositif de parler de légitime défense.
      C'est pour cette raison que je trouve cet article si important;ne pas rester seul,mettre en place un réseau de surveillance,d'information c'est un bon début.
      La suite:Il ne faut jamais ménager la chèvre et le chou.Le président de chasse le plus apprécié que je connais,est aussi le plus tranché dans ses décisions.
      Il n'y a rien de pire à mon avis que l'indécision
      Bien à vous
      YK

      Supprimer
  20. Hello, pour faire suite au précédents posts, connaissez vous l'histoire vraie de l'oncle Adolf qui faisait l'inventaire de ses recrues étrangères au sein de ses unité SS avec je ne sais plus quel général ? Alors les Lettons demande Adolf ? oui de bon combattants mein Fuhrer ! ok alors au front répond Adolf. il s'informe alors des Hollandais, des belges, etc... toutes les unités sont affectées a des postes au front. S'en vient le tour des Francais. Le général dit "D'excellent combattants mein Fuhrer, le top ! mais on ne peut pas les envoyer tout de suite au front. Il faut d'abord qu'on arrive a les empêcher de se battre entre eux ! et oui, ça ne date pas d'hier... soyons tolerant (un peu) et bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir la definition du gaulois par uderzo dans je ne sais plus quel album d'Astérix.
      Bon ! Une soixantaine de tribu gauloise sur le territoire ça laisse des traces 2000 ans plus tard.
      Et certains s'imaginent pouvoir faire un grand remplacement...!
      Ils oublient une chose ces cons ! Le gaulois donne le meilleur de sa capacité de combattant lorsque les chefs sont tués ou dans l'impossibilité de donner des ordres débiles, contrairement aux germains ( le boche ) qui lui donne son maximum en groupes constitués .
      Analyse faite par je ne sais plus quel historien réputé.

      De Gaulle disait : " les français sont des veaux " oui ! Mais les cons oublient que le veau est l'état précurseur du taureau de combat.
      Le coq est aussi l'emblème de la France, vous avez déjà vu des bagarres de coq ?? Elles s'arrêtent quand il n'y en a plus qu'un.

      21000dijon

      Supprimer
    2. Bonsoir à tous , les Germains étaient appellés ainsi par l'envahisseur Romain. Germain en latin signifie semblable . Les Germains se querellaient souvent entre eux mais ils ont flanqué une dérouillée sévère à trois légions Romaines en la forêt de Teutoburg. De l avantage de connaitre le terrain , voir venir, attaquer là où l'adversaire est le plus faible . Je suis né chez les Namnetes, ait véu chez les Osismes et en ce moment suis chez les Pictons mais je suis aussi d'origine Germanique . Désunis, le NOM nous imposera tous ses projets . "Je prefère mourir au combat couvert de sang que dans mon lit couvert de pisse" (Gérard Derardieu) à méditer ! Les Francais en génèral n'en ont pas encore suffisamment bavé. La question : voulons nous seulement survivre ?HERMAN STOSS

      Supprimer
    3. Elevés aux Œstrogènes, le "mââââle" blanc attend que lui poussent une paire de couilles pendant qu'il suppure de ses trous de balle, couvert de pisse.
      Pauvres petits chapons...Rouge pour la plupart.
      LMR

      Supprimer
    4. @ herman
      Mon grand père classe 1916 incorporé en 1915, libéré en 1919 après 3 séjours à l'hôpital. Ses deux frères revenus vivants mais eux aussi avec leurs cauchemars.
      Le frère de mon père choppé à la frontière espagnole mort à buckenwald à 22 ans, son cousin germain évadé de France en 1941 interné à miranda en Espagne engagé en 43 dans la 2emeDB revenu vivant avec ses cauchemars.
      Mon parrain Marcel capturé en mai 40, deux fois évadé, déporté à buckenwald pesait moins de 40 kg à son retour avec ses cauchemars comme bagages.
      Mon père envoyé en Algérie revenu taciturne avec ses cauchemars.
      Moi même 5 ans de mécano armée de l'air, dégoûté par la connerie mais revenu SANS cauchemars.

      La France ne mérite plus qu'on meure pour elle. Qu'on vive pour elle , oui peut être... mais faudra la purgée avant !!

      Je suis comme le Papé mais sans Ugolin galinette, et sauf miracle ( ou malédiction ) de dernière heure , le dernier de la lignée.

      21000dijon

      Supprimer
    5. 21000 dijon
      Puisqu il faut evoquer les morts allons y:
      Deux arriere grands oncles tombés à Verdun, le troisieme grippe espagnole de retour du front.mon arriere grand pere légionnaire dans l'Atlas Marocain .
      Pour le match retour deux grands oncles kriegsgefangener .pas de bol.mon grand pere a reussi à echapper a l encerclement et est vite rentre dans la resistance des 1940.
      Guerre d algerie .un oncle y a passe deux ans de djebel mon pere medecin militaire pour Suez et l algerie.
      Je ne suis pas le dernier de ma lignée .nous avons payé cher la nationalité Francaise . Persone ne s'est plaint et personnen acollaboré .Quands à moi .aucun regret .HERMAN STOSS

      Supprimer
    6. @ herman
      Il ya plusieurs sortes de familles :
      Celles dont les aïeux étaient ou trop jeunes ou trop vieux pour être incorporés en 14 puis en 39 puis en Algérie.
      Celles où les aïeux se sont fait tués rapidement, et celles où ils ont vécus l'enfer pendant des mois ou des années pour rentrer avec leurs cauchemars , on dit syndromes post-traumatiques aujourd'hui . Cauchemars qui ont pourris la vie de la descendance.

      Il ya celles qui ont planqués leurs rejetons dans des escadrons de fils d'archevêques.

      Et les pires de tous : les porteurs de valises qui se placent aujourd'hui comme moralisateurs, censeurs et donneurs de lecons.

      Et tout cela va donner quoi ? Réglements de compte à OK Coral, alors qu'un procès type Nuremberg serait plus judicieux et ferais l'économie d'un massacre. Et encore pour cela il ne faudrait pas acquitter le seul banquier présent sur le banc des accusés.
      Ce n'est pas sans raisons que les statistiques ethnique et religieuses sont interdites en France. Moins ont connait les facteurs d'un problème moins on identifie de causes moins on a de chances de trouver les vrais responsables.

      Il me semble qu'en latin on résume en disant : quid proco !
      En français : A qui profite le crime ?

      21000dijon

      Supprimer
    7. 21000 dijon
      Si il devait se passet un krach boursier suivi d'une insurrection débouchant sur un comité de sureté générale ou autre géniale invention, ce serait un spectacle intéressant .bien sur un joli nuremberg pour regler le compte des vilains meuchants serait réjouissant mais n'empechera pas la volonté , que dis je l'ardent désir des décus légitimes de proces antérieurs, des victimes insatisfaites de remettre les pendules à l'heure par les moyens qu'ils jugeront acceptables .c'est dans la nature humaine et celle ci n'est guere jolie. Mais bon je m'en lave les mains par avance , tout en gardant ma poudre sêche .HERMAN STOSS

      Supprimer
  21. Bonjour.

    J'ÉTAIS TRÈS OCCUPÉ DANS MA PRÉPARATION et DANS MON COMBAT POUR BRAVER LE CONFINEMENT EN FAISANT LE CARNAVAL EN GUYANE!

    CE QUI ME PERMET DE ME DÉTENDRE.

    EXCELLENT ARTICLE!

    POUR MON ORGANISATION,CET ARTICLE CONTIENT UNE MINE D'INFORMATION M.
    EN EFFET,ON EST DANS LA JUNGLE.
    ET POUVOIR OBSERVER L'ENNEMI,QUI VIENDRA DES VILLES,LES GARIMPEIROS CHERCHEURS D'OR ET LES HABITANTS D'UNE COMMUNE QUI VOUDRONT NOUS ATTAQUER,EST VITAL POUR LA SURVIE DE MON ORGANISATION.
    ALORS,DANS LA JUNGLE,LA VUE N'EST PAS DÉGAGÉE.
    MAIS UN À PLUSIEURS POSTES D'OBSERVATION DANS LES ARBRES,C'EST L'IDÉAL..
    PERSONNELLEMENT,EN MATIÈRE DE SURVIE,C'EST TOUJOURS BIEN DE SAVOIR COMMENT CELA SE PASSE DANS L'ARMÉE.
    APRÈS, À CHACUN D'ADAPTER SELON L'ÉCOSYSTÈME DANS LEQUEL IL VIT.

    BONNE PRÉPARATION À TOUS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé pour les copains mais je ne supporte plus ses hurlements.

      Supprimer
  22. Réponses
    1. Calme toi Vieux...l
      'ignorance est la meilleure des réponse face aux cons me disait ma mère quand j'étais jeune!!!😁😁😁
      Bien à toi mon Ami,sylvain.

      Supprimer
  23. J'observe ce jour un professeur de Philosophie dans une banlieue de la région parisienne , qui alerte et qui annonce que dans une ville des Islamistes ont "gagné " . Il annonce également sur CNEWS, que c'est une vrai urgence avec une échéance de 6 mois à 1 an pour que des affrontements "armés" se déclenchent . Que des groupuscules structurés sont maintenant entrainés équipés et prêts à passer à l'action. Les autorités qui ont depuis bien longtemps renoncé à faire respecter la loi de la République, laisserait, toujours selon ce professeur ,évoluer plus de 400 ficher S pour extrémisme dans une ville de 32 000 habitants . Cette ville qui a été le premier pourvoyeur de Djihadistes pour l'Irak et la Syrie faut il le rappeler, et qui est bien loin à mon avis d'être la seule dans la région Parisienne ; les Yvelines n'étant pas le département le plus dangereux , en comparaison avec la Seine St Denis , le Val d'Oise ou la Seine et Marne . Après les hauts de Seine et Paris , c'est même le département le plus RICHE de France ! Tout cela pour dire que l'observation ,c'est le recueille de l'information. Et qu'il s'agit ensuite d'en analyser les données pour les exploiter . Exploiter pour frapper avec précision pour un maximum d'efficacité , et éviter les dommages collatéraux. Mais hélas , je crains qu' entre la justice castrée et les forces de l'ordre tenue en laisse , nos médias/politiques "complaisants" aveugles et sourds, aucune véritable mesure ne sera prise et un cycle inédit d'une grande violence justifiant pour le coup de vrais couvre feux et confinements , éclatera . Mais on ne pourra pas dire : "on ne savez pas" . Comme au sport, seuls celles et ceux qui seront les mieux préparés auront une chance de s'en tirer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à tous.
      Curieuse cette histoire de Trappes. Avec les Mureaux, Mantes la jolie , ca forme un joli trio de nids à racaille .mais c est loin d'être nouveau .des 1987 , je passais mes joyrnees, voire mes nuits à me fritter avec les chances pour la France de maniere fort virile. Le paroxisme fut 2005 ou la cramait partout voitures magasins poubelles etc etc. Bien evidemment la racaille ne tenait pas le choc au contact donc ca rentrait vite dans les immeubles .on a bien entendu des detonations qui n etairnt pas des petards mais de nuit c est pas evident. Les annees suivantes ne firent que confirmer avec une moindre intensité . Alors ce prof chevelu découvre l'eau tiède et il lui afallu 20 ans .ca m a pris une journée . Je lui souhaite bonne installation en zone libre . Quel sera son prochain vote? Tout est possible .je ne demande qu'à être heureusement surpris . Mais ce petit evenement devrait nous inciter à encore mieux observer et anticiper . Ca pourrait clasher brutalement . J ai plus d'empathie pour ce vieil homme dont la maison est squattée. HERMAN STOSS

      Supprimer
    2. Bonjour Herman Anonnyme sous couvert ( Je suis Dreamer)je lis et je relis ton poste, que rajouter en plus à une expérience vécue, je pense que tu as suffisamment donné tes avis, et beaucoup en rigolent, mais, gare à ceux qui ont inventé le fil à couper le beurre, ils pourraient avoir un jour leurs tètes sur le bout d'une pique....! Porte toi bien

      Supprimer
    3. Et chanteloup le vignes on en parle ? La Verrière ? Aubergenville ? Bref, c'est la 1er fois qu'un prof à l'allure plutôt écolo s'exprime en tombant de l'arbre ! C'est plutôt suprenant non ? Et oui comme en 40 ils se réveillent toujours en retard ... Mais nous ne devons pas bouder notre plaisir de voir qu'ENFIN un des leur tire la sonnette d'alarme sans se faire qualifier de fachos !

      Supprimer
    4. BonsoirFM29, Chanteloups les vignes ce fut un beau champs de bataille en 2005 ( une voiture dans le commissariat), une ambiance nocturne des plus festive .Aubergenville est un excellent point d'observation sur la vallée de Seine et commande la vallée de la Mauldre en vis à vis d'Epones-mézières.je pese que ce prof va vite se faire oublier .une fois satisfait dans sa demande mais pour le moment il parle il parle mieux vaut tres tard que jamais. A moins que le demon de la politique lui fasse la danse des 7 voiles. HERMAN STOSS .

      Supprimer
  24. bonjour à toutes et à tous, je viens de relire tous les postes, hélas que de "blabla" trop souvent inutile. Les hors sujets qui se combattent et..... bref, je perd mon temps. Je me répète : "les directives de Mr Templar ne sont pas gravées dans le marbre, seulement données pour réflexion intelligentes, je pense . Sans cirage de bottes, je ne crois que Mr Templar se prend pour " Dieu" sinon ce blog n'aurait aucun sens. En bref , restons sur les rails de la bonne raison. Au fait, tous ces choses inutiles ne sont que des conséquences, ne l'oubliez pas.....Mais jamais elles seront le but, et j'ajouterai : "Si le savoir rédempteur, était du Nutella, moins vous en aurez, et plus vous l'étalerez" A chacun sa philosophie? Bonne journée et portez vous bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans savoir qui tu es, comment savoir si tu te répètes?

      Supprimer
    2. Bonjour François, je ne me cache absolument pas, mon pseudo est : " Dreamer" seulement Dreamer en toute humilité, mais pas faux cul je n'apparais pas sur : Répondre en tant que???? donc no soussaille , et si je te déplais , passe par la suite des possibilités , car j'ai une adresse mail comme tout le monde, qui est dans , je pense les archives du blog , donc ce sera en privé, toujours ok si tu le veux. Soit, mon poste précédent, vaut peut être pas grand chose, mais perso je m'aperçois que trop souvent nous passons à coté du concret, mais ça n'engage que moi , avec des tirades stériles , c'est tout. Perso François je n'ai aucune science infuse, et surtout de conseils à donner. J'aime comme ces ..... sur les routes faire un ou des constats, en vérité sans l'uniforme .... simplement, d' un presque vieux ordinaire. Merci encore à ce blog, et chacun y trouvera Sa Vérité" ou son contraire....Mais une chose est sur, je me suis jamais battu contre le vent, mais comme a dit un certain Mec: "Soit comme l'eau, elle s'adapte à toutes les circonstances" Donc François , je le "Répète" je suis Dreamer sur ce blog ni connu, ni inconnu , bien à toi, et porte toi bien. C'est peut être vrai que LAWAKER, s'emballe un peu, mais doit- on jeter la pierre, à chacun sa façon, ça s'appelle : " La Tolérance" . A plus de se lire François mais sans haine , "Nicht War???...

      Supprimer
    3. @ Anonyme du 9 fevrier 16h00

      ===Soit, mon poste précédent, vaut peut être pas grand chose, mais perso je m'aperçois que trop souvent nous passons à coté du concret, mais ça n'engage que moi , avec des tirades stériles , c'est tout. Perso François je n'ai===

      Nous passons à côté du concret ??
      Évidemment !!
      Propose du concret et
      1/ Pierre va avoir son site fermé et des emmerdes.
      2/ la gendarmerie et la dcri vont débarquer chez toi le lendemain à 6h00 pétantes.

      Cela ne sert à rien d'avoir raison trop tôt.
      Quand à vouloir former un clan ou un réseau c'est la meilleure façon de tomber dans les pattes d'un agent provocateur.

      Lisez ou relisez les mémoires d'un agent secret de la France libre du colonel Rémy. En route pour l'Angleterre dès le 14 juin 40 à bord d'un cargo norvégien , il repartira pour la France en juillet via le portugal puis l'Espagne pour collecter des renseignements sur l'activité de la kriegmarine.
      Pour lui son succès est dû a son amateurisme, il était un simple civil agent d'assurance et sans le savoir il a pris le contre pied des professionnels du renseignement.
      Pour lui un réseau ne peut se monter que dans l'improvisation du moment avec l'aide de la chance et de la providence. C'est pour cela qu'il a baptisé son réseau confrérie Notre Dame.

      Il y a eu de longues discussions sur ce blog des problèmes liés au comportement bisounours du conjoint ou de la famille.
      Il ya aussi à tenir compte des enfants utilisés comme mouchard pour dénoncer les parents. Combien de fois étant gosse je me suis ramassé des taloches par mes parents en posant des questions anodines pour moi, mais en présence disons de personnes indésirables. Pour ensuite m'en prendre d'autres le soir et privations de dessert ou de souper, c'était selon les cas. Avec cette phrase revenant toujours : " mais on se ferait fusiller pour un rien avec ce petit con ".
      J'ai compris bien des décennies plus tard que mes parents nés en 1934 ne faisaient que reproduire ce qu'ils avaient vécus étant enfants.

      Supprimer
    4. Salut Dreamer, c'est quand même mieux quand on sait à qui on s'adresse, non? Pense à signer ce sera plus simple.
      Je n'ai rien contre toi, rassure-toi.
      Quant à Lawaker, j'en ai marre de lui rappeler d'éviter d'écrire en majuscules, ce qui est considéré comme l'une des pires impolitesses sur l'internet. Je n'ai d'ailleurs pas été le seul à le lui rappeler. Alors, marre des types grossiers, je tiens à rester avec des gens fréquentables et même, si possible, des amis. Pas de temps à perdre avec des individus incapables d'assimiler une règle aussi simple. Vu tout ce qu'il y a à apprendre pour avoir des chances de survivre, c'est mal barré pour lui. Tant pis, la sélection naturelle fera son office...

      Supprimer
  25. Salut les Amis(e)

    En particulier a l'Anonyme du 9 février 2021 à 08:25

    Difficile de te donner tort sur certains points citer ci-dessus et d'ailleurs, je me pose la question de savoir si tu correspond a la première personne qui a poster les 2 premier commentaires du sujet vu qu'une fois de plus c'est dans l'anonymat mais bon...passons la n'est pas la question…

    Je vois que tu as le sens de "L'OBSERVATION" (LOL) puisque tu as relus tous les postes et je te rassure, je l'ai fait moi aussi 3 ou 4 fois c'est dire si la réflexion de ton commentaires me parle Camarade..
    Aussi j'espère juste que cela pourra ramener a la raison pas mal d'entre-nous comme une petite piqure de rappel très importante de recadrage car il faut aussi parfois savoir prendre un peut de recul et admettre la petite critique surtout quand elle est dite de manière intelligente .. si tu vois ce que je veut dire ?... Moi aussi tu vois, je fait partie des gens qui n'aime pas dévier de ma trajectoire et donc des " SUJETS" c'est pourquoi je m'efforce bien souvent de m'abstenir d'y apporter ma pierre a l'édifice comme on dit….

    Ceci-dis, personne ICI n'a la science infuse mais cependant beaucoup on de part leurs vécu une expérience a faire partager s'ils le souhaitent c'est pourquoi je comprend tout à fait ta position sur la perte de temps a toujours venir pourrir entre guillemet les sujets très enrichissants de PIERRE en sortant bien souvent du contexte essentiel…

    Une chose est certaine Camarade c'est qu'avant de pouvoir crée une communauté de soutien permanente en cas de KK, il va encore nous falloir patienter assez longtemps voir très longtemps avant d'élaborer une parfaite cohésion de groupe malheureusement....

    Bien a toi,

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir Tezak Romano, je vois que nous ramons dans la même direction, et bien sur je me fais juge de rien du tout. Et oui , monter une communauté, je pense que ce pas la chose la plus difficile , par contre et la je te suis de très prés, la cohésion , elle, tache très ardue. Maintenant il est dit qu'il faut de tout pour faire un monde..... Et c'est là que les choses se compliquent. Le bon sens, l'intelligence si on les mari, on peut espérer, surtout quand on a sous les yeux de bonnes directives, à nous d'en tirer le positif, mais tu as raison, il faudra du temps, mmais pas trop pour accepter que "1et1 ????11, ou 1+1= 2" alors je pense qu'on pourra multiplier tout ça dans du concret. Si les voies du seigneur sont impénétrables, il est vrai aussi que la c.....ie n'a encore pas son vaccin, voila pourquoi je pense qu'on sera toujours dans la recherche positive si possible. Non Tezak je ne suis l'auteur des 2 premier postes bonne soirée à vous tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime les donneurs de leçons,incapables d'appliquer leurs propres principes!
      Et blabla et blabla rien sur le sujet!
      Allez messieurs montrez-nous que vous êtes constructifs:
      le sujet c'est l'observation et pas le groupe ni sa cohérence.
      Tafdak Tezac :"parmi les gens qui ont rien à dire les plus agréables sont ceux qui se taisent".
      Et c'est quoi cette daube moralisatrice à deux balles?
      Si certains recherchent de la convivialité en quoi ça vous dérange?
      En quoi ça vous empêche de poster un truc utile?
      C'est ça votre tolérance?
      "certains,beaucoup sur ce blog,....etc".Même pas le courage de vous adresser directement à une personne....ça c'est pourrir le sujet!
      Vaill té quitza

      Supprimer
    2. T'emballe pas a mon sujet surtout Camarade...Tu me connais pas d'une et de deux, il n'est point besoin de donner des "NOMS" a des personnes qui se reconnaissent facilement quand elles se sentent offensé par la réalité OK !!…..
      Si tu veut mon avis sur "l'OBSERVATION" alors je vais t'en donner 2 pas 3..

      1) elle consiste a crée une intrusion sans risques sur un théâtre d'opérations…
      2) elle consiste a évacuer un théâtre d'opération sans risques…

      J'espère avoir été assez clair sur ces 2 points ?
      Maintenant je m'en tape le coquillard des préjugés a deux balles comme tu dis..
      Si on commence a partir sur des stratégie plus complexe de l'observation tel qu'on pourrais la décrire par toutes ses forme, j'ai bien peur que plus personnes ICI ne puisse capter le sujet…
      Comme juste cet exemple qui pour toi te paraitra anodin a tes yeux mais qui pour moi pourrait remettre en question toutes une préparation de surveillance Camarade et tu ne sait pas que pourtant ce petit détail personnes ne peut le gérer…
      C'est ( LE TEMPS ) et dans les 2 sens du terme !!…

      Je te souhaite de faire une OBSERVATION pendant 3 jours dans un trou par (- 10) et tu aura surement plus de respect dans ton commentaires mon AMI surtout sur le
      "Vaill té quitza"

      Fait comme moi Camarade " Prend toujours du recul " ça permet surtout de se remettre en question intelligemment…

      Bien a toi,

      Supprimer
    3. Aucun manque de respect dans mon commentaire.
      De l'humour tout au plus:quand un binôme composé d'un rêveur et d'un insomniaque se balade en plein hors sujet,tout en reprochant aux autres de le faire,on ne peut que leur conseiller d'aller se reposer.
      Pourquoi en Auvergnat?
      En argot faire l'auvergnat,c'est être radin méfiant....une chanson contredit l'expression.
      Il s'agit donc plus de regrets,que de manque de respect...surtout si l'Auvergnat est très compétent.
      Merci en tous cas pour tes explications.
      Il est possible que beaucoup d'entre nous ne captent rien à une stratégie complexe.
      La stratégie survivaliste n'est elle pas défensive?
      Observer ,pour être prêt à se défendre ou à fuir.
      Observer l'environnement pour déterminer de quel endroit un tireur peut me pourrir la vie,ou par où l'adversaire va venir.Autre?
      Château d'eau ?Clocher? soupirail de cave?Ou rien de tout ça?
      Mon expérience militaire?
      Presque 1 jour.Autant dire que ce n'est pas moi qui vais porter,ni le débat ni la contradiction.
      Bien à toi.
      PS
      "C'est un joli nom Camarade"

      Supprimer
    4. Effectivement , on a pas le même sens de l'OBSERVATION c'est sûrement parce que je ne suis pas un SURVIVALISTE que nos idées diverge ..De plus si tu savais ce que l'insomnie peut arriver a faire dans le domaine de la surveillance…
      Continue surtout a observer les château d'eau, les clochers et autres lieux ou jamais un sniper n'ira se poster dans un tel piège a loup… il choisira plutôt le bosquet a ronces ou encore les plant d'orties ( lieux qui permet une extraction rapide ) après t'avoir fait giclé la cervelle…

      Malheureusement, il y aurais encore beaucoup a dire sur les survivalistes qui n'ont aucunes compétences de la guerre et qui reste sur l'idée perpétuelle qu'ils arriveront a survivre malgré leurs nombreuses lacunes…

      PS: Tu vois finalement tu aurais mieux fait de t'engager au moins 1 ans ça t'aurais évité l'énorme décalage qu'il y a entre un militaire et un civil..

      Prend soins de toi et de tes proches et surtout j'insiste sur le " Prend toujours un peut de recul "

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    6. @Tezak,un point d'interrogation désigne une question et non une affirmation.
      De la même façon le clocher est proposé comme poste d'observation;c'est l'endroit où un villageois pourrait se poster.Il a même à sa disposition un signal d'alerte:la cloche (se dit aussi de quelqu'un qui a des problèmes de compréhension manifeste).
      Il y a les tours de guet des pompiers;les tours de surveillance.J'ai peur de ton interprétation de guet.Laisse tomber "guet",retiens surveillance.Elles sont équipées de matériel d'observation,de transmission,de triangulation.
      Relis l'article de Pierre;il n'y a pas forcément confusion entre un poste de tir et un poste d'observation.
      Pour le reste tu continue ta discussion sans moi.
      Le brut de décoffrage s'est amusant,mais à terme c'est lassant.
      Salut

      Supprimer
    7. Ouais, vaut mieux en rester là...

      Pour moi tu n'as aucune idées de ce que pourrais être le prochain CHAOS mon pauvre..

      Généralement quand j'ai a faire a une personne comme toi qui joue avec les mots comme tu le fait, c'est bien souvent sa seul façon de se grandir en amusant la galerie..


      Supprimer
  27. Pour le plaisir.
    Les télégraphistes ont une " signature" inimitable , durant ww2 , cela a évité bien pièges tendus par l'ennemi même avec le télégraphiste d'origine retourne souvent apres tortures mais avec un toucher différend inévitablement.
    Quoique l'on dise , quoique l'on fasse, un " toucher " est toujours reconnaissable .
    Faire des commentaires sous couvert d'anonymat par des membres, hommes ou femmes, d'une équipe , les " signatures " individuelles contenues dans le texte, se reconnaissent tout autant.
    Faire écrire successivement les membres de l'équipe pour tenter de brouiller " l'identification" donc les pistes est tout autant inutile.
    Quant à la signature Dreamer , celui qui a déjà signé de ce pseudo l'a toujours fait sans que l'on ait besoin de lui demander et qu'il l'a fournisse après coup. De mémoire . Et je lui fait confiance à ma mémoire. Elle a fait ses preuves.
    À ma méfiance aussi.
    Jdcjdr.
    Cdlt.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  28. Un "post" d'observations...

    Dans la nuit de lundi 01/02/21 à mardi, eut lieu une cyberattaque des données de l'hôpital de Dax (40).
    Tous les dossiers ont été cryptés dans la base de données; dossiers auxquels plus personne n'a d'accès..Hormis le(s) hackers(s) est-on en droit de penser!
    Etrange, n'est-ce pas? Cela s'était déjà produit en 2019 à l'hôpital de Rouen...Test?
    Si les données ne peuvent être décryptées, que va-t-il se passer pour les soins à donner aux hospitalisés?
    https://www.20minutes.fr/faits_divers/2973707-20210210-dax-hopital-ralenti-raison-violente-cyberattaque
    Petit(s) con(s)? Hacker(s) d'Etat? Dépopulation?

    L'ANSSI, il y a 2/3 mois avait "prévu" une possible cyberattaque des institutions françaises...Vagues d'attaques, comme pour le covid? Etrange, vous avez dit étrange? Comme c'est bizarre!
    Here are the good questions:
    - Sera-t-il trouvé un fiché "S" barbu et "idiot" qui aura laissé sa C.I sur son clavier pour relancer une haine inter-ethnique et religieuse, actuellement un peu endormie, tandis qu'un philosophe gauchiste relance aussi le débat sur l'immigration?
    - Justification des lois liberticides contre les VPN, les messageries cryptées dont ProtonMail qui est dans le collimateur de Bruxelles depuis que la fiotte de l'Elysée en réclame l'arrêt?
    - "Risques" qu'il n'y ait plus de confinement(s) - dixit le véran de Komodo - en échange d'une totale privation de libertés?

    Toutes ces questions émanent de mon cerveau malade dont les rouages se sont usés à l'obligation de mettre le turbo pour tenter de discerner le possible du réel.
    LMR

    RépondreSupprimer
  29. @ Pierre Templar

    Bonsoir Pierre,

    Juste par pure acquis de conscience, dans ton article dont le résumé est juste parfait sur le plan purement militaire.. As-tu volontairement omis de développer sur un des sujets qui pour moi est fondamentale sur le plan de l'organisation de certaines compagnies de l'observation et de la reconnaissance a savoir " Le Sabotage " dont le but premier de ses opérations est d'infiltrer puis de paralyser les avancées d'une organisation ennemie quelle qu'elle soit …Ou n'y voyais tu là aucuns intérêts a susciter un débat stérile et non productif tout en sachant que pour effectuer ce genre de "mission" tu sais comme moi qu'il faut avant tout savoir faire un pacte avec le diable au nom du sacrifice si ça tourne mal…

    En attente d'une réponse si tu veut bien mais tu n'est pas obligé non plus ..
    je comprendrai ..

    PS: pour les accros du DETAILS et de la PERCUTION GRATUITE…
    je vous rappel quand-même que le "sabotage " n'est pas considérer comme un acte terroriste a partir du moment ou il ne fait pas de VICTIMES..

    Bonne Soirée a tous…


    RépondreSupprimer
  30. BONSOIR,CHACUN AURA SES CHANCES DE SURVIVRE LORS DU CHAOS.
    MAIS PERSONNE NE PEUT SAVOIR QUI A LE PLUS DE CHANCE DE SURVIVRE.
    ET SURTOUT PAS DANS CE BLOG,NI AILLEURS.

    JE REPENSAIS AU FILM AVEC GERARD BUTLER:
    "LA CHUTE DU PRÉSIDENT".

    VOUS VOUS RAPPELLEZ QUAND LUI ET SON PÈRE SE FONT ATTAQUER PAR UN GROUPE DE PARAMILITAIRES SURARMÉS?

    GRÂCE À SON POSTE D'OBSERVATION (EN L'OCCURENCE LES CAMÉRAS),ET À UN TUNEL D'ÉVACUATION ,IL A PU GÉRER LA SITUATION SANS AUCUNE DIFFICULTÉ!

    SAVOIR QUE VOTRE ENNEMI ARRIVE SANS QU'IL SACHE QUE VOUS LE SACHIEZ EST UN AVANTAGE DÉCISIF SUR LE CHAMP DE BATAILLE!

    À un moment,j'avais envisagé d'installer ma base dans les MARAIS!

    EN GUYANE,C'EST PAS ÇA QUI MANQUE:


    -IMPOSSIBLE DE SE FAIRE REPÉRER CAR L'ENVIRONNEMENT CHANGE TOUT LE TEMPS!

    -C'EST INFESTÉ DE MOUSTIQUES TIGRES ,MARINGOINS,MAK,ETC .

    -VOUS POUVEZ FACILEMENT VOUS PERDRE!

    -EN CAS D'EMBUSCADE,PAS DE TERRE FERME.POUR SE CACHER !
    😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    MAIS J'AI RENONCÉ,CAR IL FAUT QUE TOUT LE GROUPE.SUPPORTE UN TEL ÉCOSYSTÈME !

    LES ESCLAVES AUX ÉTATS-UNIS ET EN AMAZONIE SE CACHAIENT SOUVENT DANS LES MARÉCAGES POUR ÉCHAPPER AUX COLONISATEURS BLANCS QUI LES POURCHASSAIENT.
    ON APU LE VOIR DANS UN FILM RÉCENT.

    EN ZONE MARÉCAGEUSE, VOUS VOYEZ FACILEMENT VENIR TOUTE INTRUSION..
    CAR ON ÉVOLUE SUR L'EAU..

    PAREIL DANS LE DÉSERT ,AU POLE NORD..

    MAIS DANS LA JUNGLE,ON PEUT PROGRÉSSER SANS QUE LES SENTINELLES DÉTECTENT NOTRE PRÉSENCE.
    ALORS ,ON,PEUT AVOIR UNE ZONE DÉBOISÉE ENTRE LA JUNGLE ET LA BAD,MAIS CELA CONSTITUERAIT UN AVANTAGE CERTAIN POUR LES ATTAQUANTS CAR ILS POURRAIENT SE CACHER DANS LA FORÊT.

    JE VAIS VOIR COMMENT LES HOMMES DU 3 REI OPÈRENT AINSI QUE CEUX DU 9 ÈME RIMA.
    J'AI LA CHANCE D'AVOIR PLUSIEURS CORPS D'ÉLITES DE L'ARMÉE EN GUYANE.

    BON CONFINEMENT.
    MOI,JE SUIS EN MODE CARNAVAL TOUS LES DIMANCHES.
    😂😂😂😂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain de merde, quand vas-tu apprendre un minimum de politesse? On aura peut-être envie de te lire à ce moment mais pour l'instant tout ce qu'on peut faire c'est regarder ailleurs.
      Pierre, ne serait-il pas normal de censurer les messages qui contreviennent trop fortement à la netiquette?

      Supprimer
  31. Bonjour,

    Une petite citation de Darwin..

    Quelle est la valeur de la vie, si en luttant pour notre soi-disant « survie » nous perdons nos plus nobles qualités ? Pourquoi devrions-nous sacrifier nos meilleures qualités dans un compromis humiliant, pour un « bénéfice contingent » et « un mal écrasant ».

    A méditer.

    In Hoc Signo Vinces, Deus Vult.

    Etienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. est-ce un post d'observation de nos comportements ?

      Supprimer
    2. Bonjour Janus,

      En quelque sorte et bien qu'observateur je me place aussi parmi les sujets observés'

      Bien à vous,

      Etienne

      Supprimer
  32. Aucun rapport avec votre grand débat sur le post. N’est-ce pas Brad de FFS sur la photo?

    RépondreSupprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.