26 mai 2014

Petit résumé des horreurs du chaos (2/2)

Après avoir détaillé les réjouissances de base auxquelles peuvent s'attendre la grande majorité des non-survivalistes sinon tous, il est temps de passer à la partie gore.

Une claire et vivante visualisation des conséquences est la clef pour quiconque ne juge pas utile de se préparer.

Notre monde est abondance infinie. Il nous offre une myriade de possibilités potentiellement cataclysmiques et qui n'attendent qu'un petit coup de pouce du destin pour se matérialiser.

Dernière rétrospective à l'attention des retardataires...



Quelles horreurs serait-on susceptible d'affronter après un effondrement économique, une guerre, un cataclysme mondial, ou n'importe quelle crise assez sévère pour paralyser le pays et l'empêcher de fonctionner ?

Voici donc une liste à peine exagérée dans l'espoir de convaincre les derniers récalcitrants, bien qu'il ne faille sans doute pas trop compter sur l'intelligence de la nature humaine pour apprendre de ses erreurs passées...

  • Le Non-Survivaliste (NS) doit réaliser dès le départ que le 112 et autres services d'urgence lui opposeront un silence poli, ou quelque enregistrement préformaté invitant leur correspondant à ne pas s'affoler.
  • Le NS qui ne possède pas de système valable de défense personnelle susceptible de stopper les malfaisants ne recevra aucune aide des services publics, et deviendra ainsi la victime de viol, d'agression, de torture, et d'assassinat.
  • Le NS sans défense sera non seulement à la merci des criminels, mais il devra aussi composer avec toutes sortes d'animaux désespérés, dont certains porteurs de la rage.
  • Le NS qui n'a pas de nourriture devra soit en trouver, soit être prêt à mendier, ou pire encore, sacrifier son corps ou commettre d'autres actes horribles pour une petite bouchée.
  • Le NS devra passer par les situations les plus scabreuses, les ordures les plus rances, pour au final trouver la même chose qu'il aurait pu facilement mettre de côté.
  • Le NS va passer par tous les stades possibles de panique, si ce n'est de la psychose totale, à la recherche d'une source d'eau, avant que son corps ne commence à s'éteindre lentement une fois entamé le stade avancé de la déshydratation.
  • Le NS va connaître un traumatisme insupportable quand il verra ses enfants et ses proches pleurer, crier, et souffrir des affres de la faim intense qui leur tenaillera l'estomac.




  • Le NS devra faire face à la terrible puanteur entraîné par la décomposition des déchets de toutes sortes, parce qu'il n'aura pas pris la peine de stocker des sacs plastique pour les éliminer.
  • Le NS attrapera des maladies et deviendra l'hôte de nombreux agents pathogènes, non seulement parce qu'il n'aura pas les moyens d'éliminer ses ordures et déchets, mais parce qu'il n'aura pas appris comment les gérer.
  • Le NS devra vivre dans des conditions très primitives après que le monde autour de lui se soit rapidement détérioré, parce qu'il aura négligé de stocker les choses simples qui auraient rendu sa vie plus supportable.
  • Le NS et ceux qui l'entourent seront susceptibles de développer toutes sortes d'éruptions infectieuses par la seule négligence de stocker jusqu'au papier toilette. Imaginez l'odeur juste un instant...
  • Le NS devra gérer les insectes piqueurs et autres vermines qui prolifèrent lorsque la saleté s'accumule.
  • Le NS n'aura aucun moyen de traitement des maladies qui suivent obligatoirement les grandes catastrophes, pas de trousse de premiers secours, et probablement pas de formation ni connaissances sur la manière de soigner les malades.
  • Le NS verra tout autour de lui des personnes malades et des mourants, juste parce qu'il n'aura pas été en mesure de traiter des blessures mineures. Il n'aura même pas pris la peine de stocker des antiseptiques. Des conditions insalubres conduisent à l'infection.
  • Le NS ainsi que ses proches connaîtront un immense chagrin tandis qu'ils assisteront, impuissants, au spectacle des membres de la famille mourir littéralement de faim devant leurs yeux.
  • Le NS ne pourra pas croire que la faim puisse conduire à un tel désespoir, ce qui le poussera à essayer toutes sortes "d'aliments" dont le goût sera si terrible qu'il lui tordra l'estomac jusqu'à le faire vomir -et regrettera alors amèrement ces temps bénis où il jetait la nourriture parce qu'il n'avait plus faim...
  • Le NS verra probablement ses proches et ses amis autour qui ne s'étaient pas préparés se suicider, parce qu'ils n'auront pas pu supporter cela plus longtemps.




  • Le NS sera le témoin privilégié des agissements de ceux qui auront perdu tout sens d'humanité et de civilisation, et qui se comporteront comme des bêtes après un certain temps de manque du nécessaire.
  • Le NS et sa famille, peut-être quelques amis aussi, en arriveront à griller au barbecue ou manger cru le chien de la famille, le chat, les oiseaux, ou tout autre animal de compagnie cher à tout le monde.
  • Le NS se battra probablement avec d'autres membres de la famille pour un petit reste de nourriture, car toutes formes de pensées rationnelles auront capitulé devant la faim.
  • Le NS comme beaucoup d'autres non-survivalistes finira par sortir du périmètre de sécurité de son domicile à la recherche d'eau et de nourriture. Désorienté et perdu, il mourra de mort affreuse quelque part loin des siens.
  • Le NS qui aura la "chance" de trouver un peu d'aide auprès d'éventuelles autorités locales devra probablement vendre son âme, et certainement sa liberté, en échange de minuscules rations à peine suffisantes pour le maintenir en vie.
  • Le NS sera le témoin privilégié d'actes de violence et de barbarie généralisée qui le retourneront jusqu'à la moelle, et se maudira de n'avoir pas acheté tant qu'il était encore possible une quelconque arme à feu et des stocks de munitions.
  • Le NS devrait songer dès à présent à la manière d'expliquer à ses enfants et ses proches les raisons pour lesquelles il a gaspillé tant d'argent dans des babioles inutiles, au lieu d'acheter des rations et équipements de survie.
  • Le NS, peu importe d'éventuelles tendances au positvisme, sombrera rapidement dans la dépression et perdra toute force de volonté, parce qu'il n'aura plus rien à quoi se raccrocher, et par défaut de nutrition.
  • Le NS ressentira la pire culpabilité imaginable lorsqu'il entendra sa famille gémir d''angoisse de n'avoir rien à manger, sachant qu'il aurait pu faire quelque chose pour se préparer.




  • Le NS, par manque de nourriture, d'eau propre, de lumière la nuit, d'une bonne protection personnelle, submergé par les odeurs terribles et l'horreur générale, sera souvent paralysé par la peur et le désespoir, le regard vide.
  • Le NS est totalement impuissant dans un scénario de chaos. Il ne devra compter que sur la charité de ceux qui se sont préparés à survivre. Il agira de toutes les manières désespérées propres à se faire tirer dessus. Il essaiera de manger des aliments dangereux, comme le ferait un animal pris au piège dans une maison. Il tombera malade et souffrira avant de s'éteindre. Le NS va probablement mourir d'une manière très moche et très dure, tout comme il aura vécu, non préparé à quoi que ce soit.
  • Le NS ne sera probablement plus là pour voir l'aube nouvelle et la reconstruction du monde d'après. Il ne sera plus que des statistiques, comme tous les autres non-survivalistes. Sans doute que certains mourront très peu de temps avant, à force de privations, après avoir enduré pour rien de longues semaines ou mois de chaos.

Si l'on devait n'utiliser qu'un seul mot pour décrire les tourments de quelqu'un qui a choisi de ne pas se préparer, ce serait probablement le terme : ÉVITABLE.

Presque tout le monde, y compris les plus pauvres, ont la possibilité de mettre de coté de la nourriture d'urgence et des fournitures. Même les sans-abris ont des caches pour le cas où les choses tournent mal et que leurs combines habituelles ou la récupération ne donnent momentanément plus rien. Beaucoup de gens qui disposent de revenus élevés ne possèdent même pas une boite de conserve en réserve ni une seule bouteille d'eau. C'est être stupide au-delà de toute limite.

Chaque jour des "mini-désastres" se produisent aux quatre coins de la terre, qui perturbent suffisamment les services au point que les gens se retrouvent confinés dans leur maison pendant un laps de temps. Même si le retour à la normale est rapide, ils en ressortent tout de même éprouvés. Regardez à travers la fenêtre le jour où se produit une panne de courant tard le soir, et vous serez étonné du nombre d'habitations qui restent dans la pénombre. Les gens n'ont même pas une paire de bougies, et encore moins une lampe électrique !




Le manque de prévoyance, sans parler de préparation, est tout à fait effrayant et ne fait que se révéler encore et encore toutes les fois que les services d'approvisionnement sont interrompus pour une raison ou une autre. Il semble que les gens ne retiennent rien des leçons du passé. Comme s'il pouvait y avoir quelque chose de mal à stocker de l'eau, de la nourriture et des équipements!

Même si l'on sait ce qui arrive à ceux qui ne s'étaient pas préparés lors de désastres d'envergure, la plupart des gens pensent que cela ne peut pas leur arriver à eux, ou que ça n'arrivera plus. Pourtant, il suffirait de voir ce que les victimes expérimentent de nos jours lorsqu'une catastrophe se produit à l'autre bout de la terre. C'est généralement horrible de toutes les manières. Pourtant, ces gens-là bénéficient de secours d'urgence et de l'aide internationale. Imaginez maintenant ce qu'ils endureraient dans une période de chaos sans aucune aide extérieure !

Après un véritable cataclysme de grande envergure, il est très possible que l'aide du gouvernement ou d'autres instances internationales ne puissent plus arriver pour une longue période. Pendant ce temps, ceux qui ont choisi de ne pas faire de réserves vont se trouver en danger de mort. La plupart des gens ne le comprennent pas.

Lorsque les étagères des magasins seront vides, elles vont le rester pendant une période prolongée. Lorsque les services de distribution, en particulier celui de l'eau, vont cesser leur approvisionnement, cela pourra être pour des semaines, des mois ou plus encore avant qu'ils soient rétablis, si toutefois ils le sont un jour. Ce qui est nécessaire à chacun pour vivre au quotidien ne va pas apparaître comme par magie, mais dépendra dès lors de la bonne volonté de ceux qui ont stocké le nécessaire. C'est un terrible dilemme que de vouloir aider les autres, tout en sachant que l'on diminue d'autant les chances de survie pour soi-même et sa famille.

Les gens DOIVENT savoir en long et en large ce que sera la vie après un cataclysme naturel ou social s'ils refusent de se préparer. Il n'y a rien de nouveau dans tout cela. Au cours de leur histoire, de terribles évènements ont plongé les hommes dans les plus sombres ténèbres de la désespérance et du désespoir. C'est arrivé à de multiples reprises et ça arrivera de nouveau, encore et toujours.




Tandis que les conséquences énoncées plus haut pourraient paraître excessives aux yeux de certains, il n'empêche pas moins qu'elles ont été vécues maintes et maintes fois par ceux qui n'avaient rien mis de côté. Les gens ont eu recours au cannibalisme, redescendant à des niveaux de comportement sauvages et primitifs en désespoir de cause, perdant littéralement leur esprit par épuisement physique dû au manque d'eau et de nourriture nécessaires à leur intégrité physique.

Pourtant, il n'est pas difficile de prévoir quelques réserves. Tout ce qu'il suffit de faire, c'est d'ajouter un petit peu plus d'aliments de longue conservation dans notre caddy tant qu'il est encore possible. Au bout d'un certain temps, on se retrouve ainsi avec un garde-manger conséquent.

Il existe forcément des aliments que toute votre famille apprécie, alors parlez-en avec vos proches et commencez vos stocks ! Il faut seulement du bon sens et de l'intelligence pour voir ce qui arrivera si l'on ne stocke pas en prévision du futur. Il suffit d'avoir le désir de commencer, ce qui de toute évidence est un vrai problème pour beaucoup.

Une fois que l'on s'y est mis, la préparation devient une sorte de routine, une manière de vivre positive. C'est facile, et peut vous sauver de la misère. Cela peut vous sauver la vie ainsi que celle de vos proches en cas de chaos, ce qui va presque inévitablement se produire un jour ou l'autre. Chaque jour, chaque mois qui passe sans que rien n'arrive ajoute irrémédiablement à la probabilité. De simples statistiques basiques le prouvent, mais les gens continuent les mêmes schémas de comportement qui ont mené leurs prédécesseurs à la dévastation d'innombrables fois par le passé.

Pour ceux des survivalistes qui possèdent dans leur entourage des gens qui refusent de se préparer, ils auront au moins quelque sorte de consolation sachant qu'ils auront essayé de leur montrer ce que signifie ne rien avoir.

Tout ce que nous pouvons faire, c'est essayer de persuader ces gens-là. Une fois que nous aurons fait de notre mieux, il ne restera plus qu'à les laisser vivre de la manière qui leur convient. Ceux qui n'écouteront pas vivront malheureusement dans le regret et la souffrance le jour où le monde s'écroulera autour d'eux.

A chaque action correspond une réaction opposée. Les survivalistes verront un jour que leurs efforts auront vraiment valu la peine. Ce qui est immobile tend à rester immobile, et les non-survivalistes verront alors qu'il existe de terribles conséquences pour leur manque d'effort et de réactivité à souscrire une "assurance-vie" pour eux-mêmes et leur famille...

41 commentaires:

  1. Encore un trés bon article......mais pourquoi t'obstiner à vouloir essayer de persuader absolument ces gens la (il faut leur tendre la perche, mais on ne peut pas avoir le déclic à leur place)......... ce processus de prise de conscience est en train de faire son chemin, à différente vitesse selon chacun. Hier encore, à un repas de famille tout le monde tombe d'accord sur sur le fait que "ça va se casser gueule", que nous ne pouvons continuer comme ça...mais il faut encore plus de réflexion et maturation pour déclencher le processus des stocks, de la protection personnelle.......au fur et à mesure que nous nous enfonçons dans la crise, le nombre de survivaliste grandi, gare a ceux qui n'entendent pas les sirènes...

    RépondreSupprimer
  2. Combien de fois avons nous entendu a la télé qu'une tempête allait arriver sur nos cotes ou dans l'intérieur ,des vents violents etc etc etc et pourtant une fois passé le cataclysme il se trouve encore des victimes et des morts qui n'avaient pu ignorér les mises en garde , prévenus mais restant indifférents a leur propre sort,cela parait fou mais bien réel.Il y a donc trois catégories d'hommes ceux qui sont convaincus,ceux qu'il est possible de convaincre et les irréductibles.Celà vaut il le coup,le temps passé et l'énergie de chercher a convaincre plutôt que de parfaire sa propre préparation ? on ne fait pas le bonheur des gens malgré eux d'autant qu'ils seront les premiers a considérer que nous sommes la cause de leur malheur soudain , nous les "non-positifs" nous les pessimistes,les ringards ,les non- cool.La "crise économique qui va nous entrainer avec la certitude la plus absolue dans le chaos , n'a pas encore frappé réellement dans l'hexagone grace a des manoeuvres dilatoires de dernière minute,mais il n'y a aucun doute la dessus ,le processus sera relativement lent aussi laissons de coté ceux qui doivent rester sur le bord de la route par laxisme ou conviction ,il nous reste un peu de temps pour parfaire notre résilience

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage votre point de vu mais voudrai y apporter une nuance. La loi qui régit toute chose n'est pas linéaire mais exponentielle. Un bon exemple est la rupture d'une digue. Vous avez d'abord des suintements puis quelques filets d'eau et brusquement l'ouvrage est emporté en une poignée de minutes. Au final, c'est presque 100 % de l'eau qui s'écoule en flux dévastateur dans la dernière seconde.
      La crise qui dure depuis les années 70 a sapé par suintement insidieusement toutes les digues de notre société, son aggravation brutale avec les subprimes, nous laisse désormais entrevoir des filets d'eau. Un indicateur de ce délabrement est bien évidemment l'évolution de la délinquance qui n'en finit plus d'exploser d'une année sur l'autre. Au stade où nous en sommes, le chaos peut survenir n'importe quand.
      Il sera d'autant plus terrifiant que la notion de Bien Commun a été remplacée depuis longtemps par " je fais ce que je veux quand je le veux", autrement dit "chacun pour soi, la haine pour tous".

      Supprimer
  3. Ce qui frappera en premier, c'est la seconde d'inattention: nombre d'imprudents seront rayés de la carte selon la loi de Darwin. Ensuite le manque d'air, eau, nourriture et relations sociale auront raison des autres selon le schéma bien connu cité plus haut.
    Quant aux souffrances, je n'y crois pas trop car l'humain est un survivant par essence et mettra tout son coeur à faire des choses affreuses, en toute simplicité.
    Je m'appuie sur l'exemple des marginaux: SDF, alcooliques, drogués, prostituées. Ils vivent en marge car leurs besoins sont différents de la masse mais ils vivent quand même et leur vie ne sera pas différente après la chute.
    Dans le tiers monde où l'eau n'a cours que 2h par jour au mieux, les gens ne verront peut-être pas la différence.
    Seuls les Occidentaux souffriront, d'ailleurs, il suffit de couper le courant d'un pays occidental pour mettre la population à genoux.
    Pourtant, le prix de l'essence a donné lieu à bien des adaptations: recrudescence du vol, usage de fioul domestique, retour du vélo.
    Pour le coût du panier, on voit un retour massif du potager et des poules en zone pavillonnaire.
    Le vol en zone rurale, sur les chantiers et en zone portuaires sont une évolution de la société, alors que ces vols étaient marginaux il y a 20 ans: On s'équipe (comme on peut) en vue d'un désastre.
    Les individus habitués aux rapines garderont leur mode de vie. Les possédants, eux, apprendront à veiller le fusil à la main.
    Même en crise, le cul, la drogue et le jeu feront marcher la société: Sous l'occupation, les Français tiraient la langue mais le monde du spectacle tournait à plein.
    Le souci est qu'on ne sait pas où ça va péter: crise alimentaire, pollution massive de l'eau, plus de masse monétaire. Au lieu d'un désastre général, on risque de crever de soif devant son super écran hi-tech ou avoir le ventre plein dans un habitat plus fonctionnel du tout.
    Ceux qui ne voient pas le désastre sont selon moi de deux catégories: les inattentifs (au monde contemporain, aux conseils avisés, au bon sens...) et ceux qui vivent déjà en situation de crise comme les pauvres, marginaux, survivalistes et pour qui la chute ne sera qu'une péripétie qui n'affectera que peu leur mode de vie déjà installé.
    Seules les victimes de la consommation seront perdues (Elles le sont déjà depuis le départ) et finalement ne représentent qu'une part marginale de la population.
    Pour le reste on se démerdera comme on l'a toujours fait.

    RépondreSupprimer
  4. Salut tout le monde,

    Je suis toujours consterné de constater que le survivalisme se vit pour la plupart sous le prisme "walking dead".
    Le phantasme ultime du survivaliste, serait un effondrement global annoncé sur tf1 une semaine à l'avance ( faut se préparer quand même! ). Ensuite, il se verrait bien s'équiper de son rc5 + rc3 ( respectivement a la ceinture et a la cuisse ) + 30 kg d'armes à feu ( le survivaliste ne sait pas choisir ; cal12, 22, f. d'assaut, grenade? ?? ) + 60 kg de munitions ( le survivaliste lambda sait inévitablement qu'il aura à se farcir toute la racaille du 93! ) et enfin prendre son 4x4 équipé dune tourelle afin de se frayer un chemin dans le quartier, parmi des hordes de zombis pour rejoindre la quiétude de sa BAD.
    Je dois dire que ma hantise principale le jour de l'effondrement sera de croiser un de ses survivalistes chargé à bloc, ce sera comme croiser un porc-epic, faut pas qu'il éternue !

    A mon sens, l'effondrement economique, societal ou politique ne se fera pas du jour au lendemain. Ce n'est pas un processus qui se fera en 24h, ce sera une lente agonie ( qui a deja commencé ! ) avec des foyers plus violents et localisés de ci, de là.
    Néanmoins, 3 facteurs d'aggravation et d'accélération seront problématiques : violences inter-communautaire, risque nucleaire ( centrales nuc ), attaques extérieures( russie, usa, nos voisins....).
    Bref, le mec en mode catalogue survivaliste, je ne lui donne pas 20mn de survie en milieu urbain, le mec en mode sdf, lui, il peut passer entre les gouttes.

    Voili, voilou....j'estime faire partie de la famille survivaliste et en consequence je me prepare.
    Mais rien ne m'insupporte plus que de retrouver les mêmes réflexes consumériste chez les survivalistes qui s'équipent ( le super couteau machin, le gun untel, les lunettes.....), le survivalisme est en train de devenir un super bizness avec des mecs super équipés mais qui savent pas planter un clou.
    Salut la famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Voili voilou
      Salut la famille.

      J'aime bien l'image du porc épique ... Y'aura du mouton également: de Panurge et du noir aussi. ;}

      Pour agrémenter les proportions de ta sauce aux trois épices, j'enlèverais l'attaque extérieure mais, toujours dans le but de rendre l'hypothèse plus commune/imaginative ( réaliste ? ) nous pourrions y ajouter avec quelques bonnes chances d'y goûter:

      - un effondrement bancaire et la tireuse à l'arrêt avec:
      les gosses qui chialent dans la poussette ...
      les dealers avec de la came et des clients avec des pièces de 2 euros ...
      les commerçants anxieux faute de livraisons ... et moi donc ...
      ma carte bleue rendue inepte/inapte chez l'armurier ... trop tard ...
      mon logeur qui veut son loyer ... fais chier ...
      ma voisine, la g(r)osse du huitième, qui devient aimable, très aimable, trop aimable ... fais chier aussi

      - une méga grosse panne cumulative ( the big one? ) d'EDF: chute de neige exceptionnelles sur la vallée du Rhône avec des grosses lignes coupées, Golfech inondée pour cause de Garonne tumul-tueuse, Flamanville en déroute pour cause de tempête sur la Manche

      _ les cousins à merah/kelkal en manque d'actions de vierges...

      _ et un con, un gros, un très très gros qui appuie sur le bouton, qui par rebond,
      coupe la route du pétrole ( avant qu'il n'y en aie plus, comme par hasard ... ) au détroit Ormuz, ( ou dans 1 des 7 détroits stratégiques mondiaux ) par exemple pour faire chier les chinois qui essaient de se débarrasser de leur dollarPQ .... et moi par la même occasion pour faire le plein de ma caisse. ( Irais-je travailler demain? et toi?) Les flics réquisitionneront les pompes du Super U pour eux, les ambulances et l'armée mais nous laisserons piller les petits pois carottes.

      Je pense que la machine pourrais ralentir et le stress augmenter.

      PS: Y'a plus de PQ quelqu'un peut me passer un rouleau?

      Ne t'insupporte plus. Pendant que tu peux encore.

      Gibus

      Supprimer
  5. Je crois que les centrales nucléaires s'arrêteront quand on ne pourra plus payer le personnel, donc l'incident n'est peut-être pas la priorité. Ou alors un avion qui s'écraserait dessus, mais ça définirait pas une situation chaotique globale.
    Le chaos, ça peut être le voisin qui fait chier alors que police et justice ne font plus leur boulot. A ce moment-là, on aura tous un voisin qui fait chier et il y aura épidémie de saturnisme foudroyant dans tous les quartiers.
    Ca peut être aussi comme la République de Weimar, avec des baguettes de pain à 15 milliards d'Euros...Et peut-être la suite.
    Le chaos, on le vit déjà, avec des parcelles à vendre de 200m2 dont 150 pour la maison et rien pour un potager, histoire de dépendre complètement du commerce.
    L'individualisation qui veut que chacun ait sa cage de 30m2, sa caisse, sa télé pour être seul comme un con.
    Le jour où ces conditions de vie ne seront plus valables, ça va se passer comment?

    RépondreSupprimer
  6. Bien vu la vie des gens non préparés. Maintenant, faut voir que le type qui s'y est pris il y a 20 ou 25 ans, il a une sacrée avance sur un qui a récemment "percuté". Rien que la dispo et le prix du foncier... La "BAD", c'est la base ! avant d'amasser/stocker quoique ce soit, il faut avoir une surface bien à soi, clôturée et surveillée. Après, on peut passer aux choses sérieuses. Celui qui n'a pas ce minimum (et à l'heure actuelle, sans avoir bcp d'argent, c'est vmt dur), il va devoir se débrouiller autrement....Donc, difficile de dire aux gens réveillés recemment : vous etes mauvais, pas assez motivé, etc... Le temps file, il est déjà bien tard. Par contre, tout le monde peut se "préparer" psychologiquement; ça c'est uniquement question de volonté.
    Sinon, j'aime apprendre avec ce site ; autant par la qualité des articles que par vos commentaires. Oui, j'avoue n'être que consommateur ici, pas à votre gros niveau...
    J'essaie de "réveiller" amis, voisins, relations pro....mais ...ils attendent le mondial au Brésil....snifff.....(enfin, je force un peu là...pas tous , heureusement!). Faut continuer à semer sans se décourager. Après tout, si nous en sommes là, c'est que d'autres nous ont montré le chemin.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    J'ai plusieurs questions concernant le futur chaos plus ou moin proche :

    Avez vous une idee du quand cela peut il arriver ? 2 ans, 5ans...

    L'element qui pourrais declancher se Chaos ?

    le bord de mer est il un bon endroit pour se creer un lieu de survie ?
    (Terrain isolé, dunes, 1 km de la mer, un puit avec eau non potable)

    Faut il des a present investire dans l'or et/ou l'argent ?

    Merci pour vos reponses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Tes questions sont bien légitimes !
      A ma façon, je te répondrai que le Chaos c'est maintenant !
      Cette réponse devrait te permettre de réaliser un classement des métaux précieux dans un ordre plus pragmatique afin de ne pas oublier le plomb...
      De réaliser aussi et surtout l'urgence de courir faire des provisions...
      Plus que tu sembles avoir trouvé le terrain, saches qu'il n'est pas si difficile de rendre potable le(s) litre(s) d'eau nécessaire(s) à la seule survie...
      D'autre part les ports seront de formidables self-service pour, sans mauvais jeu de mot, barrer un bateau vers des horizons plus cléments en cas de Chaos...
      Apprendre à barrer pourrait être un excellent investissement...
      Bon vent
      Camisard


      Supprimer
  8. pour anonyme du 3/6: un essai de réponse quand ?si c'est une catastrophe naturelle aucune réponse, c'est le fruit du hasard, si c'est le fait de l'homme ,le plus probable est la crise systémique économique en cours et là tout ceux qui se penchent sur la question pensent en toute raison que cela surviendra entre 1 a 5 ans (même Attali pense 18 mois).L'élément déclencheur dan,s ce cas serait l'effondrement des banques et de la monnaie papier(la Bri,banque internationale of settlement en Suisse,La banque des banques et des règlements internationaux entre pays comptabilise 700mille milliards de produits dérivés en dollars le Pib mondial est de 700 milliards de dollars) autrement dit le moindre petit pet sur ces produits vérolés style subprime qui sont d'ailleurs dans vos assurances vie et tout saute,l'europe a prévu le coup par une directive (loi) qui autorise le "bail in" c.a.d. et brutalement piquer le fric sur les comptes bancaires des clients pour sauver la banque comme à Chypre et sans limites,j'essaie de faire court,autrement dit vous n'êtes déjà plus virtuellement client déposant du fric pour qu'il soit gardé au en sécurité moyennant paiement de frais mais actionnaire de la banque sans aucun avantage de l'actionnaire mais avec tout les risques ;la garantie sur les comptes est du bidon parfait,l'organisme en charge n'a que deux milliards d'euros.Ily a bien d'autres éléments qui pourraient faire sauter tout ça mais c'est trop long a expliquer.Bon alors pour créer un lieu de survie d'abord de l'eau potable accessible tout temps sans besoin de machines perfectionnées (pompes électriques)on ne tient que trois jours sans eau,peu importe mer ou montagne mais du terrain grand et facilement défendable a au moins 50 km d'une ville et pas sur un axe de transhumance vacancière mais simple d'accès pour vous ,prévoir potager,fruitiers et poulailler et réception de gens du même calibre porteur du même projet ,Vous ne survivrez pas seul;jamais.Alors l'argent c'est l'or du pauvre mais les pièces françaises ont été peu contrefaites et ont une teneur reconnue par tous donc une valeur intrinsèque d'échange , inutile au début du chaos , obligatoire ensuite comme interface d'échange après le troc qui atteindra très vite ses limites utiles.Actuellement son cours est manipulé par les bullions bank et son prix est très bas ,les réserves très faibles et évanouies avant 15 ans donc pour des petits échanges monnaie intéressant.L'or uniquement sous forme de pièces , au cours lui aussi manipulé est de toute éternité avec l'argent la monnaie et la seule pour les échanges importants et ne s'altère jamais avec le temps quelque soit sont stockage a même le sol ou la mer.Des cartouches de 12,de 22 et autres biens immédiatement utiles peuvent aussi servir dans une moindre mesure.Ce forum vous donnera toutes indications sur ce que vous chercher en se penchant sur les articles anciens et le formidable travail de Pierre ,en complément il y a des livres comme "survivre au chaos" de piero san gorgio. Pour finir et sans épuiser le sujet immense des conjonctures une guerre civile ethnique n'est pas impossible et la conjonction de plusieurs facteurs aussi agravant- la situation.En tant qu'économiste mon avis est que ces aléas vont survenir dans les 5 ans ,j'espère me tromper Cordialement Phoenix

    RépondreSupprimer
  9. (1/2)
    Pourquoi persuader absolument les gens de ce qui va arriver ?
    Pourquoi est-il dangereux de vouloir être le roi du stock dans son quartier, entouré d’ignorants ?
    Quel élément pourrait déclencher le chaos ?

    Peut-être la réponse à ces questions ci-dessous :
    Le principal danger ne viendra pas forcément d’une catastrophe naturelle. Une montée des eaux est prévue, bien entendu, et le temps se déchaîne parfois au hasard des endroits. Mais l’Homme saura y faire face, et la catastrophe ne sera pas cataclysmique au point de toucher tout le pays, et encore moins l’Europe.

    Non. Le principal danger viendra de l’Homme, lui-même.

    L’avènement de l’électricité, des canalisations et eaux courantes, et surtout du pétrole, nous procure un confort de vie inestimable. A tort, les gens pensent que la République et la démocratie nous assurent cette aisance de vie, ce style de confort… A tort. Une certaine liberté, oui. Et une liberté certaine. Mais au final, cet excès de liberté nous coûte cher…

    Le déclin de la France en 3 points :
    - La mise sous tutelle de notre pays par des Républiques successives, toutes plus faibles et mollassonnes les unes que les autres.
    - La mondialisation ; l’ouverture totale des frontières ; l’immigration extra-européennes amorcée vers les années 1960.
    - Cette même mondialisation qui engendre une crise économique et un déséquilibre entre le niveau des salaires insurmontable entre les pays riches et… la Chine, par exemple. Concurrence déloyale qui, à terme, appauvrira la France, pays trop riche.

    Aujourd’hui, le constat est le suivant :
    Depuis que la France est une République, elle a perdue pratiquement toutes ses colonies (même si ce n’est pas forcément un mal), presque toutes ses batailles et guerres (les guerres Mondiales, nous ne les aurions jamais gagnées seuls, et la Première était juste une boucherie sans nom), et notre excès de démocratie, de justice empathique et de multiculturalisme fait de notre pays une terre peuplée de communautés assises sur une terre dont on ne sait plus très bien à qui elle appartient, à force de vouloir gommer tout esprit nationaliste, voire historique.

    RépondreSupprimer
  10. (2/2)
    Des démocraties et Républiques décadentes, qui mènent leur nation vers un chaos évident. Ne nous y trompons pas, notre mode de vie excellent est dû aux progrès de la science et aux énergies fossiles, pas à ces systèmes politiques qui font de nous des apatrides…

    Alors, ce qui va déclencher le chaos ?

    La montée des nationalismes, la montée de l’intégrisme religieux, la montée des revendications des communautés à une certaine indépendance, voire à l’acceptation de leurs propres lois et coutumes sur leur territoire.
    Appelons un chat un chat : N’ayons pas peur des mots, j’ai constaté récemment une poussée inquiétante des intégristes parmi la communauté musulmane, des revendications d’autonomie plus fortes, une volonté moins dissimulé de tendre vers la Charia, etc. La France est un nid de djihadistes ; elle est le principal pourvoyeur de combattants islamistes vers la Syrie. Très récemment, un site internet, mon-islam.com, d’une durée de vie particulièrement brève, a suscité un engouement incroyable de Musulmans à la gloire du salafisme djihadiste…

    Il est clair que le choc culturel, civilisationnel, entre les Blancs Chrétiens et les arabo-musulmans sera insurmontable en France, ainsi qu’en Belgique, d’ailleurs, qui est également dans une situation grave.
    Le laxisme Républicain et démocratique favorise cela… favorise par voie de conséquence une montée des nationalismes parmi les populations européennes qui côtoient cette immigration extracontinentale… et va inévitablement générer des guerres civiles particulièrement meurtrières.

    Car, la haine monte, monte, et lorsque cela explosera, malheur à celui qui sera seul. Le survivaliste qui se gausse des ignorants et se vante aujourd’hui (sur internet) d’être le roi de son quartier, avec ses stocks d’eaux, de conserves et de munitions, ce survivaliste-là, donc, aura tout faux !
    Seul, même parfaitement préparé, je ne saurai survivre face à un groupe, voire une horde de gens fanatisés et emplis de haine qui déferlera dans ma rue. Je prie, au contraire, pour que mes plus proches voisins soient aussi bien armés et préparés que moi ; et un voisin non préparé vous causera davantage de problème qu’un voisin qui a des tonnes d’eau et de conserves. Et seul un coin de rue équipé d’armes pourra contenir un pillage et son cortège de viols et d’égorgements…

    RépondreSupprimer
  11. Annexe :

    (article tiré de Francetvinfo, montée de l'intégrisme)

    " Quatre cents candidats issus de l'immigration nord-africaine, le plus souvent algérienne, s'étaient présentés aux législatives de 2012 dans des circonscriptions populaires. De janvier 2013 à janvier 2014, l'universitaire Gilles Kepel en a rencontré plus d'une centaine, notamment à Marseille, Roubaix et Tourcoing .

    De ces entretiens, il a tiré Passion française, Les voix des cités, livre qui éclaire largement ce qui s'est joué aux municipales dans ces trois villes, gardées ou gagnées par la droite. Car Gilles Kepel décrit en détail, à Roubaix ou Marseille, la montée des "marqueurs de l'islam", voire de l'intégrisme, et des cités dévastées par le trafic de drogue.

    L'essor des "marqueurs de l'islam"

    "Ubiquité des enseignes halal, prégnance du port du voile, généralisation du jeûne du ramadan" : dans son livre comme dans une conférence donnée à Sciences Po le 2 avril pour présenter l'ouvrage, Gilles Kepel s'est dit frappé par la progression des "marqueurs de l'islam" dans les quartiers populaires de Marseille et Roubaix, et l'emprise croissante du salafisme dans certaines mosquées.

    Plusieurs élus ou candidats font écho à ses propos. Parachutée dans une "circonscription ingagnable" à Roubaix, l'UMP Salima Saa raconte sa surprise : "Quand j'ai commencé à faire les marchés, j'ai été assez surprise de voir le manque de mixité entre les types de population. C'est vrai qu'à Roubaix, sur les marchés, on trouve beaucoup de femmes voilées, pour ne pas dire que des femmes voilées".

    Dès les législatives de 2012, elle est bombardée de questions sur le mariage gay. "Je me suis demandé si c'était vraiment leurs préoccupation au quotidien. Réponse, oui. Je n'en revenais pas".

    Toujours à l'UMP, Nora Preziosi, candidate malheureuse en 2012 dans la 3e circonscription de Marseille, relève des influences fondamentalistes : "Aujourd'hui, une minorité de jeunes ne se sentent plus français, vont dans les mosquées et confondent l'islam, qui est une religion magnifique (...), avec les sectes qui prolifèrent dans les quartiers, et qui font peur. (...) Des petits que j'ai vu naître et à qui je veux faire la bise me disent : "non, Nora, je ne peux pas t'embrasser".

    - Fin de l'extrait -

    On sait tous que le dialogue n'est plus possible, car le point de non-retour est atteins depuis des années.
    La faute principalement à nos élus républicains, cette démocratie républicaine qui , à l'échelle de l’humanité, n'aura finalement pas durée bien longtemps et s'écroule déjà.

    Ce chaos peut survenir à tout moment ; pas avant 2017 je dirais, ce qui nous laisse encore 3 ans minimum pour combler les stocks et constituer des groupes de défense.

    RépondreSupprimer
  12. C'est encore moi, je sais. J'apporte ici la réflexion pertinente d'un internaute, prise depuis un site communautaire, sur les horreurs du chaos dont nous parlons :


    "Je me demande vraiment ce qu’il va se passer si l’état se met en faillite. Ça va être l’apocalypse avec tous ces jeunes qui n’auront plus les « aides sociales » à travers leurs parents. Ils vont rejoindre les rangs des violents de leurs quartiers et certainement se mettre à attaquer tout le monde dans la rue, cambrioler.

    La situation en France est plus que risquée vu sa fragilité.

    Une fois qu’il (l'Etat) aura fini de dépouiller tout ce qu’il peut prendre, ils ne lui restera plus qu’à déclarer le pays en faillite pour que les « nouveaux Français » y mettent le feu."

    - Fin de l'extrait -

    Partout les gens prennent conscience que le chaos est inévitable et qu'il aura son lot d'horreurs, sur fond d'intégrisme et de nationalisme... Donc, d'une haine viscérale de l'autre... Le pire de tous les maux !

    Moi, ce que j'y vois, c'est qu'avant de savoir comment filtrer de l'eau, il va nécessairement falloir former des groupes d'autodéfenses, et apprendre à bouger en formation.

    ... Je dis ça, mais je suis seul comme un con dans le Pas-de-Calais... Ah, la merde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi. Le plus dure c'est de trouver des gens qui ont les yeux ouverts.
      Je me sens légèrement seul, même ma copine préfère encore regarder les émissions débiles alors qu'elle est au courant.
      Par contre son père lui se prépare aussi.
      PS: j'habite comme toi dans le pas de calais.

      Mes parents construisent mais ont fait l'erreur de ne pas avoir mis de cheminée. Peut être après j'espère.
      Surtout qu'ils vont emménager dans un patelin de 3000 a 5000 personnes à 50km des grandes villes.

      Supprimer
  13. ha! le pas de Calais,de Boon !bon je blague ,belle région,pas forcément la mieux défendable a part dans les objets d'art laissés par nos amis Teutons a steinkerk et ailleurs les stations pour V2 avec gare de triage au trois quart inondés.Rhonan il y aura toujours de la place chez moi pour ceux qui défendent les valeurs de la France éternelle même si nous sommes a l'opposé.Mon père officier aux Rg et spécialiste du Fln (guerre d'Algérie) me disais il y a quarante ans , que la France était en train de se forger dans les banlieues un tiers monde inassimilable qui un jour exigerai au nom de nos principes , ce que lui même nous refuserai au nom des siens,Il faut se souvenir de la phrase de Boumédiène à l'Onu " nous vous vaincrons par le ventre de nos femmes",le taux de fécondité actuel de la France dont tout le monde se réjouit n'en est que l'illustration ,le diable se cache dans les détails et en l'occurence la différence entre le nombre de bébés de parents Européens et parents d'origine Africaine.Cette colonisation de peuplement menace gravement notre nation si tant est qu'elle existe encore.Phoenix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais...Je crois que le danger est de ne focaliser que sur UN problème à venir alors que ce sera une cascade de catastrophes qui nous tombera dessus.
      Même si on se retrouve comme au Mali, il faudra avant tout trouver de l'eau ailleurs qu'au robinet et s'affranchir d'une monnaie sans valeur. L'électricité ne sera que partielle dans un pays ou il fait froid et humide 6 mois sur 12.
      Quant aux zombies, qu'ils soient muzz, chinois, mes voisins ou ma propre famille, seules leurs intentions compteront quels qu'ils soient, et il y aura peut-être une épidémie de saturnisme foudroyant parmi certains des leurs.
      Pointer un danger c'est bien, mais le mieux est de s'en prémunir en silence, d'une part parce que tout le monde ne perçoit pas ce danger, d'autre part parce que la halde veille.
      La vie est faite de surprises. Imaginez avoir à lutter contre un gouvernement très droite droite parce qu'il nous aura pris plus que les autres pour une vache à lait, alors que vous aurez probablement œuvré pour son accession au pouvoir. Ce genre de retournement est à prévoir, mais de là à prévoir la situation qui s'annonce, c'est autre chose...

      Supprimer
    2. le coup de la fausse alternative cela fait 40 ans que ça dure ,droite ou gauche ,gauche ou droite ,en fait cela sert a répartir et a dresser les uns contre les autres les citoyens et ça profite à ceux qui ont mis en place dette superbe arnaque pour tirer les marrons du feu.Les "opinions politiques n'auront plus cours dans le chaos seules les valeurs qui ont permit a l'homme de survivre seront utiles et prises en compte,cela n'empêchera pas certaines affinités mais elles ne seront plus de mise devant l'adversité,espèrons seulement l'émergence d'une humanité plus soucieuse des vraies valeurs que de ses aïe phone

      Supprimer
  14. Il ne faut pas avoir peur de dire une vérité ; elle est forcément hors des sentiers du politiquement correct actuel. Il n’y a qu’à voir les journaux télévisés pour se rendre compte que la population est anesthésiée et maintenue dans les rails d’une hypocrisie délirante. Heureusement, les gens (du moins certains) regardent autour d’eux et consultent internet. C’est incroyable ce qu’on peut lire dans les journaux locaux et les sites d’informations divers, que l’on ne revoie jamais ni au 13h ni au 20h.

    Si on n’avait que la parole des membres du gouvernement diffusée sur TF1 et France2 pour seuls communicants, on serait déjà tous dans le monde merveilleux de Pipoland à manger des pétales de roses…

    Et cette monstrueuse censure de l’information fonctionnerait sans internet. C’est incroyable, d’ailleurs, de se rendre compte qu’une République, pétrie de démocratie et de liberté, soit prise à ce point à son propre jeux de ne rien interdire, ou presque, se tirant ainsi une rafale de balles dans le pied…

    Il n’est pas question de verser ici dans le racisme, juste d’ouvrir grands les yeux.

    Je ne suis personnellement ni homophobe, ni antisémite, ni raciste d’une manière générale. Je travaille dans la sécurité incendie et j’ai vécu 45 ans dans le 93, alors on peut dire que des Africains j’en ai côtoyé un bon paquet, des bons comme des mauvais. J’ai été un tas de fois emmerdé par des arabo-musulmans, et défendue par… des arabo-musulmans.

    J’ai été amené à côtoyer un Algérien, doctorat en géochimie en poche, super sympa ; la main sur le cœur. Dans mon métier, j’ai appris à connaitre les mentalités de chacun, à distinguer les bons des mauvais.

    Mais ça c’était avant…

    Quand on ne veut pas faire semblant de ne pas voir, on constate que l’intégrisme religieux imprègnent les uns, tandis que le nationalisme augmente chez les autres. La France est devenu un pays sans unité, y compris au niveau de l’esprit. Mais, personnellement, je sais que si l’anarchie vient à régner au sein de notre bonne vieille République décadente, ce n’est pas d’un quelconque Chinois, ni de ma famille, ni des voisins dont j’aurais le plus peur.

    En outre, la France ne sera jamais le Mali… ni même l’Argentine, d’ailleurs. Soyons honnête, franc et direct : Le Mali (voir l’Afrique sub-saharienne), tout le monde s’en branle. Sauf, comme par hasard, une France noyée dans son désir d’être la justicière désintéressée du monde…

    Inutile d’échafauder mille plans sur cet avenir sombre qui nous attend. Si vous voulez savoir ce que sera notre pays en plein chaos, on a déjà des pistes de travail :

    - Quoi qu’on en dise, la France reste encore un territoire majeur. En cas de chaos, le reste de ce qui comptera encore de pays développés ne nous laissera pas tomber sans réagir. A moins que le monde s’embrase dans sa totalité, mais de cela je n’y crois pas.
    - En cas de guerre civile, du fait de la spécificité de notre population, on peut supposer devoir subir un mélange de ce qu’il se passe actuellement en Ukraine (autonomie de certaines régions) et du conflit de l’ex Yougoslavie (Musulmans contre Chrétiens).
    - La France possède environ 300 têtes nucléaires, ainsi que des centrales. Le reste du monde sera forcé d’agir ; le risque sera trop grand de simplement rester passif. Aussi, n’espérer pas devoir vivre des années sans eau ni électricité. Encore une fois, oubliez Walking Dead (série excellente par ailleurs).

    Et n’espérez pas qu’un monde meilleur renaisse de ses cendres après ce chaos. La seule chose dont on est certains et d’accord, c’est qu’une guerre civile fera des milliers de morts autour de nous. Quant au reste, on peut y supposer une France morcelée, à l’image de l’ex Yougoslavie, voir des régions autonomes autoproclamées, à l’instar de l’Ukraine. Enfin, rien de sûr.

    Pour ce qui est de la politique, si notre régime Républicain décadent ne change pas, avec son cortège de politiciens menteurs et incompétents, n’espérez aucune émergence d’une quelconque humanité sereine et fraternelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhonan
      Aurais-tu des connaissances à nous faire partager qui pourraient nous aider à survivre au Chaos, à nous y préparer le moins mal possible ?
      Je ne viens pas sur le blog de Pierre Templar pour débattre de l'avant, ni même d'un improbable après...
      Désolé de "doubler" mais aurais-tu des connaissances UTILES à faire partager quand au comment survivre au Chaos ?
      Merci.
      Camisard

      Supprimer
    2. L'UTILE?!?Une ptie analyse de la situation actuelle par notre pote RHONAN ne peut pas faire de mal!!si tu veux de l'utile,recherches dans les articles précédents, il y a de quoi faire!!!LPN26

      Supprimer
    3. Pour l'ex-Yougoslavie, c'est très compliqué, et voir un antagonisme religieux radical ne reflète pas la réalité du terrain, même si d'ici c'est ce qu'on a retenu parce que c'était vrai pour partie seulement.
      Comme la rage est revenue chez nous avec un simple chien il y a quelques années, imaginons une maladie qui nous fasse comme la peste de 1348, mais sur le globe. Ca risque de foutre un sacré coup aux querelles politiques et religieuses.
      L'aspect politique et religieux, tiens: qui peut prévoir l'avenir alors que ça va très vite?
      D'ailleurs, le Mali n'entraîne chez moi aucune velleité onaniste puisque c'est peut-être de là que ça va péter, qui sait? On a bien eu le coup de la Serbie en 14.
      Autre chose: pourquoi la France serait-elle secourue si nos alliés tombent avant?
      Pour le racisme, puisqu'a été soulevé le sujet, les gens privilégieront leur famille, leurs amis, voisins, la même nationalité, la même race; c'est un réflexe de survie naturel sauf en cas de cohabitation harmonieuse durable ou rapport de force très inégal.
      Pour le monde d'après, ce sera la reconstruction dans des conditions pas fun.
      Et comme le chaos est imprévisible, imaginez un virus qui tue tous les humains de sexe masculin uniquement. Vous survivez, mais vous devenez la proie: se faire courser par Monica Bellucci laisse droit à avoir un point de côté ou un leger boitillement, maintenant si c'est Maïté et Christine Boutin, faut vraiment changer de coin.
      Tout ça pour dire que tirer des plans sur la comète, alors que nos politicards ne maîtrisent absolument rien (et qu'ils sont payés pour ça, d'ailleurs) reste illusoire.
      Ne rien devoir à personne ou le moins possible.
      Aider si notre organisation le permet.
      Détruire ce qui menace notre propre organisation.

      Supprimer
  15. bien d'accord avec votre dernier paragraphe ,nous passerons directement,c'est déjà en partie fait ,sous la coupe des Us qui sont en train de refaire la guerre froide à l'envers,le traité de libre échange est une erreur monstrueuse,on ne joue pas au poker avec un tricheur qui fabrique des billets sous la table en cours de partie.Une tyrannie en vaut une autre ,sauf que nous serons affaiblis et que le rêve Us d'un protectorat sur la France se réalisera 70 ans (débarquement de 44) après ou à l'époque ils l'avait prévu , avec même une monnaie déjà imprimée,c'est peut être ce qui est fété actuellement,la France ne présente un interet que parce qu'elle est la porte de l'europe ,europe qui représente 75 000entreprises et 46% du pib mondial pour l'instant ,le coup de bnp Paribas est là pour nous rappeler qui commande (en toute iilégalité,le gros baton de Roosevelt n'est pas dans nos mains) Cordialement Phoenix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pompompompooom6 juin 2014 à 19:16

      Bah, je préfère et de loin faire partie d'un grand machin euro-atlantique sous la domination des Américains, qu'un truc euro-méditerranéen sous la coupe des arabos-musulmans. Rien que pour ça, vive le traité atlantique!

      Supprimer
    2. arretes ton islamamophobie!!!tya plus à craindre des feujs,tes potes du traité transatlantique, "pov con......."dixit sarco!!!!

      Supprimer
  16. @Camisard

    Connaitre les tenants et aboutissants du conflit ou désordre majeur qui risque de nous tomber dessus est important.

    Important, parce que nous devons tenter de comprendre au mieux la nature de ce Chaos auquel nous voulons survivre !

    Je veux personnellement savoir à quoi ressemblera mon chaos, pour mesurer la dangerosité propre à ma région, les frontières alentours, la viabilité de ma BAD, de mes stocks, etc.

    Une guerre civile entre communautés ne se prépare pas de la même manière qu’une inondation, surtout psychologiquement.

    La Belgique s’embrasera-t-elle, également ? La Suisse fermera-t-elle totalement ses frontières, bloquant ainsi les frontaliers qui voudraient s’y réfugier ? Si je veux fuir ma région, la frontière Suisse sera-t-elle un goulet d’étranglement ? La Belgique, un piège mortel ? Aurais-je plutôt intérêt à directement déménager vers la côte Atlantique ?

    C’est primordial de réfléchir au plus juste à la géopolitique actuelle et celle des 10 prochaines années.

    Ensuite, pour ce qui est de savoir comment survivre en plein chaos, je ne saurais trop te conseiller de consulter de long en large les sites de Pierre Templar « Survivre au Chaos », d’une part, et de Volwest « Le Survivaliste », d’autre part ; deux auteurs ayant la tête sur les épaules. Puis, tu as les précieux témoignages de Ferfal, qui a survécu à la crise en Argentine durant les années 2000. Enfin, tu as les récits des survivants du siège de Sarajevo et, plus généralement, du conflit de l’ex-Yougoslavie.

    Je ne peux faire mieux que tous ces gens réunis.

    Après, on peut chipoter sur des détails. Par exemple, Volwest préconise de stoker du riz et des pâtes. Pour moi, c’est non. Pourquoi ce choix ? Tout le monde, même les plus mauvais cuisiniers d’entre nous, savent que pour faire cuire les pâtes et le riz il faut de l’eau… L’eau, ressource la plus importante en cas de coupure d’eau, ressource à ne surtout pas gaspiller. Et faire cuire des féculents gaspille une certaine quantité d’eau, eau que l’on jette par la suite, quand elle ne s’est pas totalement évaporée… Non, pas de ça pour moi. Mon stock est principalement constitué de conserves de plats complets. Il y a tout dedans, même une certaine quantité de liquide…

    En parlant d’eau, une petite astuce pour votre stock :

    L’eau que vous achetez en bouteille, gardez-là pour boire, uniquement. Si vous avez de la place et que vous voulez prévoir une eau « passe partout », conservez dès à présent toutes les bouteilles que vous utilisez, lavez-les, remplissez-les d’eau du robinet et stockez-les.

    Personnellement, je suis un grand amateur de Coca Cola ; je vide pratiquement une bouteille tous des deux jours. Donc, tous les deux jours, je me remplis 1,5 litre d’eau du robinet, qui servira à l’hygiène, voire à être bu, pourquoi pas.

    Autre astuce :

    Le papier toilette ; les survivalistes sont d’accord sur son utilité. Normal. Personnellement, j’ai mieux. Un peu de réflexion : nous sommes en situation de survie, la nourriture n’est pas des meilleures, l’hygiène non plus. Il se peut que mes selles ne soient pas d’une constitution à proprement parler compact. En clair, et pour parler franc, si j’ai la chiasse, j’aurai l’air d’un con avec du simple papier toilette. Et quand bien même mes selles seraient normales, j’aimerai me nettoyer le cul et les mains au sortir de mes toilettes sèches…

    Alors, papier toilette ? Non : lingettes.

    Stockez des lingettes. Elles vous économiseront de votre précieuse eau tout en conservant un niveau d’hygiène correct.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhonan
      Si je ne parcourais pas, en long et en large, le site d’excellence de Pierre Templar, depuis bien longtemps, je ne trouverais pas que ton analyse, parfaitement documentée de surcroit, va de travers… Il y a pléthore de sites qui décortiquent les sujets dont tu parles ici. C’est le ici que me gène, car je ne viens pas ici pour me déniaiser… Si je suis ici c’est bien pour apprendre comment pouvoir au mieux « Survivre au Chaos ».
      Comme le chante si bien ce métèque de Giuseppe Mustacchi, métisse Italo-Grecque, il est trop tard… Les jeux sont faits, rien ne va plus et je ne pense pas que le 17 soit le numéro qui sorte, pas plus que 18… Le 12 sortira plus probablement comme d’autres numéros…
      La maison France brûle… Les causes, pour ne pas dire les origines, sont ce qu’elles sont. Il est trop tard… Inutile de jeter de l’huile sur le feu… Les explosions annoncées ne manqueront pas d’arriver. Elles sont inéluctables ! Faire des plans pour l’éventuelle reconstruction de la maison France est tout aussi incongru.
      Je viens ici pour apprendre comment ne pas me faire griller… Je viens ici pour apprendre comment survivre au chaos… Sur - vivre pendant le temps du Chaos… L’avant ou l’après m’importe peu ! Pour reprendre l’anaphore bien connue d’un candidat, j’ai déjà écris ici : Le Chaos c’est MAINTENANT ! Que ma vie soit mise en danger par un lion, un tigre, un rhinocéros, un serpent, un primate, subsaharien ou pas, là n’est pas le problème. Le paysage a déjà changé… Nous vivons dans déjà la jungle…
      Quand au PQ, très franchement ce n’était pas du tout, mais alors pas du tout la préoccupation de nos poilus de 14/18… Les poils, pour tout un tas de causes et autres parasites en était une ENORME ! C’est cool le PQ mais ce n’est pas lui (sauf troc) qui protègera ma vie. Jésus n’avait pas de PQ… Le PQ est un truc génial comme la fée électricité, hélas il faudra bien survire sans tout ce confort douillet…
      Pour les conserves, là aussi je partage ton point de vue. Pour avoir une expérience personnelle, je recommanderais à celles et ceux qui compte sur les boîtes de « nettoyer » celles-ci de leurs étiquettes, d’inscrire éventuellement au feutre indélébile, date, contenu et surtout de faire l’acquisition (en plus de l’ouvre boîte) d’une clef à filtre à huile !!!! OUI une clef à filtre à huile (voir l'ami google). Elle devient une poignée géniale pour la manipulation et la dégustation des boîtes une fois chauffées... Enfin, pensez à les stocker à l’envers afin de protéger au mieux le côté que vous ouvrirez si, comme je le souhaite, vous arrivez à sur-vivre..
      Bonne chance à toutes et à tous
      Camisard

      Supprimer
  17. tu achete combien de kilo de riz avec le prix d'un paquet de lingettes ???

    le riz et l'eau de cuisson du riz règle les problemes de chiasse !

    la recuperation d'eau de pluie et un filtre katadyn tropical previent les problemes de chiasse !!

    stocker des lingettes ....ppfffff ! qu'est ce qui faut entendre comme conneries !!

    a+
    21000dijon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu focalises trop sur la chiasse ; parlons plus généralement d'hygiène.

      Bois l'eau de cuisson de ton riz, et fais joujou avec ton filtre Katadyn, cela ne me pose aucun soucis.

      Des lingettes, j'en ai dans ma voiture, et elles m'ont servie à de multiples reprises.

      Quand je pars en randonnée, j'emmène des lingettes, et pour l'hygiène, sans utiliser d'eau, il n'y a pas mieux.

      La grande randonnée, si tu connais, est ce qu'il y a de mieux pour tester la survie, ou vie rustique. Et perso, je test avant d'écrire.

      Si un jour tu pars en randonnée de plusieurs jours, emmène ton filtre et ton eau de cuisson de riz pour te torcher le cul et te laver les mains.

      Moi je préfère les lingettes, et je ne te force surtout pas à en acheter.

      Enfin, je suis d'accord avec toi sur le fait que des conneries, on en lit (sic !) pas mal sur internet.

      Libre à chacun de faire son tri sans s’exciter.

      Supprimer
    2. @2100dijon
      La boisson gazeuse dont parle Rhonan est bien connue des populations n’ayant pas accès au PQ aux médicaments comme très efficace pour combattre les diarrhées bien vite létales…
      Tu as tout à fait raison au sujet de l’eau de riz. L'OMS suggère l’eau de riz pour combattre la déshydratation causée par les diarrhées…
      Camisard

      Supprimer
  18. le sujet de ce blog est de survivre au chaos , pas de disserter sur le GR20 pour tester un mode de vie extreme en gardant le confort moderne !

    avoir quelques boites de lingettes en reserves ne peut pas se considerer comme un stock !

    pour moi un stock c'est plusieurs années de reserves . T'auras bonne mine quand tu tapera dans ton stock completement desseché, cela fera cher la feuille de pecu !!!

    quant à tester avant d'ecrire , cela fait plus de quatre ans que je vis en mode survie ! plus de quatre ans que j'ai utilisé une vraie douche avec eau chaude a profusion ! que je n'ai plus d'adsl fixe , plus d'edf , etc !!

    Cela ne fait que 18 mois que j'ai retrouver le Net grace au smartphone chargé au solaire .
    La vie en mode survie je connais !! le saturnisme foudroyant en moins heureusement !!!!

    Ceux qui s'imaginent pouvoir survivre en nomadisant dans la verte se bercent d'illusion , les chasseurs locaux ne permettront pas le pillage de leur chasse par des citadins ignorants qui feront fuir le gibier , en cas de chaos extreme c'est pas difficile de prevoir le sort des citadins nomades !!!!

    La survie des familles villageoises passera AVANT celles des "parisiens" !

    Soit vous decider de vous bunkeriser en ville , soit de le faire à la campagne, mais quelque soit votre choix c'est MAINTENANT qu'il faut le faire . Démenager en temps de paix c'est deja un probleme , le faire au debut ou pendant le chaos c'est à mon avis suicidaire !!!

    Si vous êtes convaincus que le chaos va venir , n'attendez pas ! fuyez aujourd'hui !
    Faites des recherches genealogiques pour retrouver le village de vos ancêtres . Jusqu'à 1789 c'est facile et rapide , au delà beaucoup plus lent et fastidieux !
    Pourquoi ces recherches ?

    Pour faciliter votre integration !
    Situation vécue par mon neveu qui , à partir du jour où il a sortit l'arbre genealogique de la famille remontant à 1727 et sur les villages environnant, n'a plus été considérer comme le "parigot" mais comme un "pays" !!

    Même sans fric on peut changer de vie , c'est juste plus lent et plus difficile.
    Retrouver le village de ses ancêtres grace à l'état civil c'est facile et rapide. Profiter de ces recherches pour consulter les archives de la mairie et mener une enquêtes auprès des vieux du village c'est un bon moyens de prendre contact et de se faire reconnaitre comme un "pays" .
    Et si le village est en desertification, vous ne devriez pas avoir de mal pour acheter ou louer une vieille bicoque pour "fuir la ville" et changer de vie !

    Les vieux paysans sont pas fous, ils savent biens que la survie du village , donc la leur , dépend de l'arrivée des nouvelles generations !

    a+
    21000dijon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle et généreuse suggestion que d'inviter, ceux qui peuvent encore fuir, à suivre la piste pouvant permettre de retrouver le village des ancêtres.
      Bravo et merci pour ton message qui sort droit d'un coeur chaud bouillant ! J'ai compris que c'est pas le PQ qui t'a permis de survrire à la merde...
      Camisard AOC depuis 1635

      Supprimer
    2. Camisard !!
      donc originaire des Cévènnes ! donc descendant des survivants de dragonnades et autres joyeusetées inventées par les curetons de Louis 14 chargés "du sauvetage des âmes" !!

      Donc si tu est un vrai descendant de camisard, tu posséde la génétique pour faire face au prochain chaos !

      Pour ce qui concerne ta recherche de connaissances utiles à la survie pendant le chaos , fait une recherche sur la librairie Lavauzelle à Paris .
      Elle éditaient des manuels de formation militaire , dont des aides mémoires pour sous officiers , officiers d'infanterie et autres joyeusetées militaire !!!
      J'ai dans mes reserves de bouquin, inaccecible pour l'instant, le manuel du sous-officiers d'infanterie edition 1930 . Et j'ai le souvenir d'avoir garder ce bouquin pour le cas ou il faille organiser un systeme defensif autour de mon patelin !!!

      Y'a tout dans ce bouquin ! plus en tout cas que ce l'on peut trouver sur le Net !!
      Quant au savoir faire du pousse-caillou il n'a pas fondamentalement changer depuis Verdun en ce qui concerne l'organisation d'une defense statique !!

      Supprimer
    3. Oui j'en suis un ! Bravo et merci pour ton analyse génétique...
      Je suis ici pour l'art des choix à faire en temps de Chaos !
      Le rébus est un peu facile, mais c'est un clin d'oeil vers toi.
      Merci pour Lavauzelle.
      Adieu comme on dit chez nous pour dire aurevoir.
      Camisard

      Supprimer
    4. ""faire des choix en temps de chaos "" ????

      Y'a pas de recettes miracles !
      Y'a quoi ? 400 millions d'europeen ??
      Cela fait donc 400 milliards de choix et d'histoire individuelle !

      Je crois que la chance va se tailler la part du lion , ce sont les historiens de 2150 qui ont les reponses à tes questions !

      a+
      21000dijon

      Supprimer
  19. S'intégrer à la campagne ne sera pas facile même si l'idée de Dijon 21 sur la généalogie est intéressante,les paysans ont été longtemps considérés par le citadin comme des "crétins des Alpes",des "bouseux" des" pécores"des paille en sabot"et autres joyeusetés "ils ont des chapeaux ronds ..... et les épluchures c'est pour les Bretons " et la liste serait longue autant que la mémoire desdits paysans,aussi si en l'espèce le citadin arrive en terrain conquis je crains fort qu'il ait quelques soucis dans des régions ou les fusils de chasse ont été de tout temps accrochés au dessus de la cheminée.Alors oui mille fois oui si vous devez quitter la ville c'est maintenant quand c'est encore possible en douceur en apportant des compétences utiles à tous en tout cas bien différentes de celles de "coach en coaching" ou "un doctorant posant un doctorat sur la faune temporaire des mares de la Vendée Sud "(si si ça existe)Il est vrai que la survie en ville sera assez "hot"(dans le jargon actuel) la crise en Thaïlande après le départ des US qui en avait fait un bordel de l'arrière pendant e du viet Nam a renvoyé toutes ces charmantes hôtesses cultiver le riz dans leur région d 'or'igine,car cette possibilité existait chez nous se sera bien différent,nous avons oublié nos racines paysannes,il donc bon de réfléchir très vite a sa situation personnelle ,le temps est cmpté.salut à tous Phoenix

    RépondreSupprimer
  20. Juste entre-nous, je vous plains, votre situations française n'est pas enviable.

    Et la meilleurs intervention que j'ai lu vient de "21000dijon". Car défendre sa vie c'est bien, mais défendre ses racines, ça donne plus de poids, de forces et de liens avec ses voisins qui sont dans la même situation. Un groupe "du pays" (pour rappel, pays = vallées, monts, pleines) sentira une forte cohésion, dépassant tout ce qui est imaginable et qui est plus fort que ce qui est donné comme synonyme aux chaos.

    Ne prenez pas ce "simple" fait à la légère, car les survivants aux pires catastrophes naturelles et humaines se compteront parmi eux.

    Y a du surnaturel là dedans, et peut importe si vous y croyez ou non. Ce qui est logique, c'est de tenir compte de tous les paramètres, et de mettre les positifs de son côté. En temps que survivaliste, on ne peut se passer de la moindre aide, avec pourquoi pas celle-ci ?

    Un fribourgeois d'origine, habitant le canton de Fribourg, et ce n'est pas un hasard, même si je n'habite pas dans LE ou LES villages qui iraient bien (suivant mon origine paternelle ou maternelle).

    RépondreSupprimer
  21. bonjour Pierre,
    un ami m'a parlé de votre site que je parcours depuis ce matin. chaque article est rédigé avec discernement et précision, et en réfléchissant bien, les scénarios catastrophes que vous décrivez arriveront très certainement, il suffit le voir le comportement des automobilistes quand nous sommes en rupture de carburant, prêts à déclencher des bagares pour être les premiers à vider les pompes encore approvisionnées. je prends bonne note des articles que vous publiez et ferait bon usage de tous vos conseils. merci

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.