15 septembre 2014

Il n'y aura pas de tambours ni trompettes

Rien n'arrivera comme vous pensez que cela va se produire. Attendez-vous à ce que s'effondrent vos expectatives et vos prévisions. Attendez-vous à être surpris. Soyez conscient des dangers du déni.

Lorsque vous arriverez au combat pour la première fois, vous n'aurez probablement aucun contrôle de la situation. Le combat, c'est le chaos, mais il contient tout de même une certaine logique.

Vous pouvez parvenir à la saisir, et au plus vous serez entraîné, au plus vous serez capable de dépasser la peur et la panique et d'accéder à cette compréhension...




Lorsque le chaos va se présenter, attendez-vous à être pris dans une déferlante soudaine de violence. Dans le claquement, le sifflement, et le hurlement des balles ennemies. Des hommes vont probablement être touchés, blessés, et gémir tout autour de vous. Il n'y aura pas de musique du style "Apocalypse now" ni de son du clairon. Vous ne vous tiendrez pas tous en ligne en avançant vers l'ennemi, comme on voit à la fin des films hollywoodiens. Notez que cela se passe toujours lorsque les méchants sont en déroute, le tout noyé dans une symphonie tonitruante à la Beethoven. Et ça a vraiment l'air cool...

De nos jours, tout le monde se veut un expert. Les forums sont remplis d'amateurs discutant des vertus de tel ou tel calibre, en fonction de ce qu'ils ont lu ou de ce que d'autres leur ont dit. Mais combien de ces "autres" ont-ils réellement tué des gens ? Peut-être sont-ils d'anciens militaires ou professionnels de la sécurité, mais est-ce à dire pour autant qu'ils ont une réelle expérience de ce qu'ils avancent ?

Car le fait est que même dans une situation de péril extrême, beaucoup vont choisir de ne pas tuer, même si cela signifie pour eux d'être tué. C'est une chose que la plupart des gens ne peuvent tout simplement pas faire. Ils n'en sont pas capables, et ne pourront jamais se résoudre à prendre la vie de quelqu'un.

Donc avant de choisir l'arme que vous estimez la meilleure, vous devez vous poser cette question, honnêtement et sans détour : "Suis-je capable de prendre la vie d'une autre personne ?". Toute hésitation peut vous faire tuer lorsque la situation se présentera, quels que soient l'arme et les équipements dont vous disposiez.




Alors si vous n'avez jamais été au combat, ou pris sous le feu ennemi, si vous ne savez pas encore si vous serez en mesure de presser la détente le moment venu, que pouvez-vous faire ?

Vous pourriez toujours faire autant de simulations que possible, en guise de "piqûres de rappel". Cela signifie un entraînement réaliste, en menant de vrais actions, si possible en tir réel. Vous devez vous entraîner de la même manière que vous combattriez. Vous devez être aussi en forme que possible. Lorsque le jour (ou la nuit) viendra, vous pourriez être affaibli par les privations, la maladie, ou l'épuisement. Il faut que vous développiez une véritable agressivité ainsi que la volonté de vous battre, et celle de gagner. Dans le cas contraire, vous allez baisser les épaules et permettre à ceux d'en face de vous tuer.

Vous ne me croyez pas ? Attendez de voir combien vont réellement redresser la tête lorsque les lumières vont s'éteindre...

Pratiquer un entraînement réaliste permettra de vous immuniser à l'environnement du combat. Vous entraînerez également votre mémoire musculaire à la réponse au stress. La pratique répétée de situations réelles développera cette mémoire qui vous permettra de réagir de la manière adéquate le moment venu. Si vous pouvez dépasser la peur panique qui vous paralyse, vous avez déjà fait la moitié du chemin vers la survie, et peut-être même la victoire.

Si vous pouvez avoir dans votre équipe un chef qui est un combattant expérimenté, alors ceci aidera à tirer les petits nouveaux hors de leur zone de panique, chose à laquelle ils céderont sûrement à la première rafale, lorsqu'ils se retrouveront vautrés dans la poussière derrière le premier petit buisson venu en guise de couverture, empêtrés dans les branches et croyant être à l'abri. C'est toute la valeur d'un chef capable dans une situation de combat.

Sinon, il y a une autre solution, plus dangereuse, mais beaucoup plus efficace...


Ce que font les islamistes aux petites filles chrétiennes...

Quand on nous parle des "djihadistes" de l'EIIL/ISIS, on n'oublie généralement de dire que ce sont d'abord et avant tout des islamistes. Rien de plus, rien de moins. De ces gens-là, je veux parler des mêmes sales types et non des simples musulmans, nous en avons plus de trois millions en France, au bas mot. Sans parler de leurs coreligionnaires, qui sont 4 ou 5 fois plus nombreux. Trois millions de dégénérés qui n'ont qu'un seul objectif : pouvoir faire la même chose à vos femmes et enfants.

A partir de là vous avez deux solutions : soit vous entraînez votre corps et votre esprit dans le but de leur rendre la tâche aussi difficile que possible et d'exterminer cette vermine, soit vous laissez aller et permettez ainsi à vos êtres chers qu'on leur coupe la tête à grands coups de machette.

Si vous voulez vous préparer de manière efficace et réaliste à ce que sera le bientôt le chaos dans notre pays, partez donc là-bas et intégrez une communauté chrétienne. Vous apprendrez très vite ce que le mot "combat" veut dire, ainsi que la bonne manière de le mener.

Maintenant, si vous n'avez aucune possibilité d'aller développer vos compétences au Moyen-Orient, mais quelque temps libre à l'occasion, il reste la visualisation...

Visualisez les techniques apprises lors de vos entraînements, et repassez-les dans votre tête. Vous pouvez vous visualiser vous et votre équipe pris sous le feu soudain d'un ennemi, ou vous seul dans le rôle spécifique auquel vous pensez vous destiner. Vous pouvez aussi utiliser le procédé de visualisation dans le déroulement de combats imaginaires ou divers scénarios. Voyez vos réponses face aux attaques et tactiques de vos adversaires, et réagissez de manière adéquate avec vos propres plans.

Vous pourriez être pris par surprise lorsque les balles vont commencer à siffler, et votre esprit pourrait ne pas être prêt. La visualisation crée les réflexes conditionnés qui vous permettront d'agir de façon positive dans tous les cas. Une fois sous le feu, vous ne savez pas si allez être touché ou pas. Lorsque vous sortez la tête pour localiser l'ennemi, chose nécessaire pour répliquer efficacement, vous ne savez pas si vous allez ou pas vous prendre une balle dans la tête. C'est ce qui rend le combat si effrayant. Il faut du courage pour se relever. Mais si vous vous êtes entraîné correctement, y compris par la visualisation, vous n'aurez pas à penser de trop lorsqu'il s'agira de le faire. C'est à cela que servent les compétences.




Vous devez penser à votre rôle ainsi qu'à votre place au sein de l'équipe. Si vous êtes le chef, alors vous devez réfléchir à la manière de sortir vos hommes du pétrin. Si vous êtes le tireur d'élite, alors vous devez penser à localiser et neutraliser votre cible avant de communiquer la position ennemie à vos coéquipiers. C'est la raison pour laquelle on s'entraîne en vue d'acquérir des compétences. Pas seulement parce que ça marche, mais aussi parce que de cette manière on a une idée de quoi faire lorsqu'on se retrouve submergé par la violence, et que la mort frappe autour de nous.

La bonne nouvelle dans tout ce merdier est que malgré l'absence de fanfare et de gloire, il existe quelques points positifs. Le premier est que même si le combat est dangereux, il peut être aussi excitant. C'est sans doute l'une des raisons principales, sinon la première, pour laquelle les hommes se font la guerre depuis la nuit des temps.

Il se trouve une excitation viscérale dans le bruit des armes à feu, et plus particulièrement des puissantes. Du moins je le crois. Le bruit d'une 7.62 ou d'un calibre 50 porte avec lui une grande force de motivation. Le rythme staccato d'une mitrailleuse fera vous lever et bouger. Si plus tard vous en avez la possibilité, dans une situation de chaos, tâchez de vous procurer une arme de ce type et utilisez-la en support. Elle fera beaucoup pour vous, non seulement dans la suppression physique des lignes de feu adverses, mais aussi sur votre propre moral et celui de vos troupes.

Et même sans parler des mitrailleuses, le son d'une arme est excitant. C'est pourquoi les armées utilisent à l'entraînement des balles à blanc qui ne font rien d'autre que du bruit. N'importe quel instructeur militaire pourrait vous parler de l'excitation crescendo qui accompagne les simulations de combats, attaques et ripostes, dans lesquelles les jeunes recrues ne peuvent s'empêcher de plonger. C'est aussi la raison pour laquelle l'entraînement doit être réaliste. La seule chose qui doit manquer sont les balles venant d'en face, mais si vous prenez réellement part au jeu, alors vous serez suffisamment entraînés pour réagir correctement le moment venu lorsque les vraies commenceront à siffler.




L'un des avantages de l'entraînement à balles réelles, voire au paintball ou à l'airsoft, est qu'il vous permet d'opérer à un niveau de panique inférieur, et d'être meilleur en tant qu'équipe. Pour un combattant ordinaire, cela va donner ceci : au lieu d'arroser à l'aveuglette par-dessus son buisson, un bon entraînement va lui permettre d'appliquer des tirs réguliers et précis sur les positions ennemies. Après la tâche essentielle qui est leur localisation (pour laquelle on doit observer à partir d'une position à couvert), un tir précis aura pour conséquence que cet ennemi soit effectivement supprimé. Ce qui va permettre à l'équipe de se mettre en mouvement de façon coordonnée, et, ce faisant, diminuer le nombre de blessés et de morts dans les rangs.

Même une équipe qui veut mener l'offensive et avancer au contact, dans le but d'exécuter une attaque éclair, doit d'abord arracher l'initiative à l'ennemi, le localiser, puis gagner le combat, avant de pouvoir continuer sa mission. Dans tous les cas, qu'il s'agisse de retraite ou d'offensive, cela suppose des combattants expérimentés, ou du moins entraînés, qui savent placer leurs balles et agir en équipe, sans panique ni hésitation...

49 commentaires:

  1. Excellent topo. Effectivement, tirer en premier n'est pas évident (Pas ma guerre; je me défends je tue pas et autres excuses qui passent le fait qu'on a une pétoire dans les mains dans un environnement qui n'est pas Disneyland).
    Il y a aussi l'inverse. Au début du chaos en Libye, les types chargeaient devant des barrages d'artillerie, ben il est pas ressorti grand chose, cependant quand on voit les horreurs qui s'y passent actuellement, une bande décimée au 152 c'est rien.

    Je me croyais prêt depuis longtemps, jusqu'à ce que l'ennemi montre sa motivation...Chez nous. C'est fou le nombre de décapitations en Europe...En attendant le gros des troupes qui ne reviendront pas de Syrie, mais qui sont déjà chez nous en attendant un nouveau jour de la Toussaint.
    Si on ne les terrorise pas doucement maintenant, nous serons les nouveaux Pieds-Noirs...Sans base de repli.

    RépondreSupprimer
  2. l'article entier est une bonne piqûre de rappel pour tous ceux qui espèrent encore que le chaos arrive, en s'y croyant préparé.

    Regardez bien la photo, et pensez que c'est votre enfant, cousine, nièce, etc... cette pensée devrait faire fermer la gueule de beaucoup de personnes qui me disent souvent "vivement la guerre civile, qu'on puisse tuer des gens"

    La guerre civile n'est pas drôle, elle n'est absolument pas bénéfique pour le pays qui s'y trouve confronté, et il n'y a aucune gloire à toutes ses tueries.

    RépondreSupprimer
  3. il est cependant important de distinguer plusieurs type d'événement, guerre civile et émeute, les consequences d'un tir létal ne sont pas les mêmes.
    en cas de guerre civile, connue de tous le tir sur l'ennemi n'engage aucune responsabilité autre que morale, bien des barrières tombes et il est plus facile de tirer sur un autre bipède.
    en cas d'émeute c'est différent la peur de la prison, procès justice, prison, dommages et interets vie de famille brisée.... laisse à réfléchir et ce qui disent, moi si on rentre chez moi je tir ou même les pros de la sécu qui répliquent si je suis en légitime défense je n'hésiterai pas, n'ont jamais été confronté à ce genre de chose.
    on réfléchi toujours, et on repense souvent à ce que dit précédemment, on cherche une solution de riposte non létale avant d'être acculé et de presser la détente.
    la justice actuelle est du côté des zombis, des voyous, des riches et puissants pas du côté des gens honnête de la classe moyenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit plus haut, je me croyais prêt. J'ai de l'entraînement, j'ai vécu des choses pourries et je sais tirer sur quelqu'un. J'imaginais un contexte de type Yougoslavie. Sauf que ce qui va arriver dépassera ce contexte, auquel je ne suis pas préparé (Peu de moyens matériels face à des pervers).
      On est passé à autre chose, et si vraiment on se retrouve comme en Syrie, beaucoup de sites survivalistes vont passer pour des sites de gîtes ruraux.

      Pour le fait de tirer sur quelqu'un, l'avez-vous déjà fait? La loi n'y est pour rien. Un bijoutier se fout de la loi quand il tire. En situation de guerre, vous refuserez de tirer ou vous viserez mal, exprès, jusqu'à ce que le contexte vous happe et que vous voyiez dans vos rangs de simples blessures par balle ou d'éclats.
      Une blessure, c'est le chaos au milieu d'un corps, c'est anormal et c'est là qu'on commence à penser à vider des chargeurs entiers...Comme un con.
      Ne perdez jamais de vue que si vous vous armez, c'est pour la paix et non pour la guerre.

      Supprimer
    2. La Justice? le fou-rire me gagne à ce mot vidé de sens. La perversion du Droit, la partialité des juges du mur des cons n'est plus à décrire. Quand ça va partir, qui-quoi-comment je ne sais pas, la légalité sera le dernier de vos soucis. Non, actuellement, en période de guerre larvée, vous êtes seul contre l'invasion et les institutions. Tout est fait pour vous interdire de vous défendre (vous, vos familles etc) c'est manifeste! autant les parasites bénéficient de toutes les indulgences (journalistiques, judiciaires, voir policières parfois!) qu'une personne travailleuse, productive, taillable et corvéable, se défende même sans arme, c'est garde-à-vue, mandat de dépôt, hostilité médiatique. Tous les jours le journal local est plein des exploits criminels de la "diversité"... alors quand ça va craquer, les chiens enragés vont se lâcher... On ne regrettera pas d'avoir été un peu "prévoyant" ;-) (Chibani)

      Supprimer
  4. encore un très bon article sur le rendu de combats, mais pas d'accord sur l'exitation et l'euphorie du bruit des armes,plus prosaïquement ça veut dire que l'on vous tire dessus et on a la trouille même avec des pros, même si cette sensation s'estompe un peu en faisant le job,et même si l'aa 52 d'a coté vous rassure un peu et tout dépend si vous êtes attaqué ou si c'est vous l'attaquant ,ce qui se conçoit dans un combat entre deux armées régulières .Vous n'aurez pas une armée de ben Marcel de la francilienne a vous tomber dessus,cela suppose une vraie organisation,une logistique,a 600coups minute le 7/62 39 bouffe quel poids de munition ? multipliez par 10 bonshommes pour une minute de feu .Que des structures se forment dans le temps n'est pas impossible mais pas les premiers jours.Evitez les combats si possible et mettez tout le paquet si vous y êtes contraints,et si ça peut vous rassurer dites vous que celui qui se met en dehors de l'humanité en essayant de vous tuer n'est rien de plus qu'un nuisible si celà vous est nécessaire comme alibi moral pour presser la détente.Pour avoir vécu malheureusement ce genre de situation je ne pose plus depuis longtemps la question,il vaux mieux être jugés par 12 hommes que porté par 6.Cordialement.Phoenix

    RépondreSupprimer
  5. Entendre "siffler" les balles c'est bon signe, vu qu'une balle arrive avant le son... si vous ne l'avez pas entendue c'est que vous êtes mort. C'est irréversible. ;-) (Chibani)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout-à-fait vrai Chibani.
      A part quand elles ont déjà ricoché et perdu une bonne partie de leur vitesse, on les entend plutôt claquer quand elles passent en supersonique dans les environs.
      Un claquement qui n'a rien à voir avec les sonorisations du cinéma.
      Mais c'est vrai que, visiblement, le cinéma est la seule expérience d'un bon nombre de ceux qui s'expriment ici.
      Je suis sûr qu'il y en a un grand nombre qui seraient prêts à jurer également que les traçantes font de belles lignes du tireur à la cible .... ils en sont sûrs, ils l'ont vu à l'écran ... sauf que la réalité n'a rien à voir avec ça ... mais ils n'en savent rien.
      Le réveil va être brutal.
      Quand on voit déjà l'incapacité à maitriser (ou respecter) leur propre langue, il y en a qui vont avoir du mal à comprendre ou appliquer les règles de survie au combat.
      Il va y avoir du déchet mais ce n'est peut-être pas plus mal si les grandes gueules et les abrutis subissent la loi de la sélection naturelle.
      Ah oui, sur l'article, la visualisation ce n'est pas mal, à condition de savoir quoi visualiser.
      Quand on ne sait pas, on risque fort de visualiser des c........ et ça risque d'être contre-productif.

      Supprimer
    2. Oui, il va y avoir du déchet, et comme vous êtes expert, vous savez que les balles ne font pas de darwinisme. Ca veut dire que les bons morfleront autant que les mauvais. D'ailleurs les armées de conscription ont remplacé les armées professionnelles durant un temps: les bons n'étaient plus à la mode.
      Vous savez aussi que la différence entre les bons et les mauvais, c'est qu'en cas de conflit les bons seront gardés comme cadres et les mauvais en apprendront autant au feu, moyennant quelques pertes, certes.

      Oui, y en a qui rêvent de grand soir, de minutes folles, de charges en 4x4 et autres conneries. Croyez-vous qu'ils seront en première ligne?Non. Ils rêvent d'une arme qu'ils n'ont pas, d'un talent qu'ils n'ont pas et d'une situation qu'ils ne connaissent pas. Mais le sort est capricieux et nous aurons besoin de ces masses abruties pour les amener gentiment sur le terrain.
      Il s'agit maintenant et pas plus tard de guider ces masses vers du concret afin qu'ils ne sortent pas leurs vues ramboesques sans recul.
      Pour ma part, j'ai été très con de tirer de nombreuses fois à la MG42 sans casque alors qu'aujourd'hui je ne pourrais m'en passer pour tirer juste en 9x19, autres temps, autres moeurs, autres situations...
      Pour finir, c'est certainement un branlos qui a tué mon ami et patron Yves Debay qui était un ancien du 32th Buffalo, une des unités les plus dures au monde à l'époque, comme quoi...

      Supprimer
  6. Pour tout ceux qui se pense prêt, faites un test, tirer sur un lapin. Un petit lapin de garenne qui ne vous a rien fait, qui broute sont herbe. La premiere fois je n ai pas pressé la détente. Otez la vie est contre nos valeurs, c est bien.
    Si le chaos arrive il faudra quand même rester humain, ne pas devenir des SS, ou des islamistes.
    Il faudra lutter contre leurs visions nihiliste de la vie, propre aux extrémistes.
    Nous combattrons leurs valeurs pour que les notres prévalent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me promène dans les champs parfois, et il m'arrive de croiser une famille de lièvres. Ils sont beaux et innocents ; je serais incapable de tirer dessus au 12, sauf si la faim me tenaille et que les magasins ont été pillés.

      Par contre, tirer sur un "zombie", il n'y aura pas d'hésitation. J'ai suffisamment vu leur regard de haine à mon encontre, eux en bande assis quelque part, me fixant comme un chasseur suit sa proie, et moi passant à la boulangerie ou rentrant chez moi.

      Pour le fun, un petit extrait de Walking Dead irl (in real life) :

      https://www.youtube.com/watch?v=udGQaO0xTgM

      https://www.youtube.com/watch?v=uQllUYYY8qc

      Supprimer
    2. "Or, ici je crois qu'on se fout des causes"

      C'est bien là la moitié du problème... Vous vous foutez des causes. Donc vous êtes dans l'incapacité de concevoir un monde différent et d'empêcher un nouvel effondrement civilisationnel après celui-ci. Effondrement tout à fait hypothétique je vous l'accorde, puisqu'alors le Nouvel Ordre Mondial sera probablement achevé, que vous aurez un gouvernement mondial, que toutes les nations, les peuples et les cultures seront mélangés, que vous serez tous pucés comme des bestiaux et que toute rébellion sera alors devenue impossible.

      "car on ne sait même pas comment tout cela va finir"

      Voilà la seconde moitié du problème. N'ayant pas de recul sur les événements et étant incapables de vous projeter dans un avenir ne dépendant que de vous, vous avez intégré au plus profond de vous-mêmes la certitude que vous allez devenir des réfugiés, des "survivants" isolés vivant au jour le jour, et vous n'avez pas la capacité d'envisager une autre condition, parce que pour cela il faudrait qu'on vous accorde le droit de remplacer complètement votre système de pensée, vos valeurs, vos références etc...

      Alors qu'en face de vous se trouveront des musulmans très attachés à l'Histoire au contraire, laquelle nourrit leurs espoirs de vengeance (vis à vis de la Colonisation mais également vis à vis de la "Communauté organisée", d'ici et d'ailleurs), et qui trouveront dans leur religion un vecteur fédérateur les poussant à la conquête et au châtiment des "infidèles". Nier cela c'est nier le fait qu'ici et maintenant le conflit israelo-palestinien impacte concrètement la société française.

      Donc pragmatiquement ces gens seront capables de se rassembler autour de valeurs communes, ils seront animés des mêmes motivations et ils poursuivront les mêmes buts supérieurs à leur existence individuelle. Ils agiront de manière concertée, tandis que vous, les petits blancs bien-pensants, vous vous éparpillerez tels des poulets effrayés et vous ne comprendrez même pas ce qui vous arrive car ça dépassera votre entendement (forcément, vous vous foutiez des causes et ne saviez pas comment tout cela allait finir...). Vous allez subir et serez incapables de faire subir car agir ainsi ce serait contraire à votre moralité judéo-maçonnique.

      Alors continuez de vivre dans le déni, ne cherchez surtout pas la cause de votre malheur, et ne vous préoccupez de rien car les élections de 2017 vous apporteront bonheur et salut. Continuez de discutailler de la crise économique, maudissez à la rigueur ces banquiers profiteurs, mais surtout ne cherchez pas à savoir de quelle origine ils sont. Ca serait antisémite...

      AnanasFisting

      Supprimer
    3. Nous sommes incapables de concevoir un monde différent? Mais on ne fait que ça, d'ailleurs le spectre est tellement large que nous n'avons en fait qu'une seule voie: l'autonomie. Ce n'est pas nouveau: lors des invasions barbares, les gallo-romains se sont réfugiés dans des fermes isolées et autonome car la ville n'était plus vivable.
      Que nous ne soyons pas capables de se fédérer est un fait et une faiblesse.
      Le petit blanc bien pensant est un délire. Personne ici n'est bien-pensant, sinon on commenterait dans Le Monde. Les petits blancs d'Afrique du Sud sont bien-pensants? Ils ont dépassé ce stade et cherchent à se tirer de là.

      Notez que je n'ai rien contre vos idées, Il y a eu tellement pire comme idéologie, comme en ce moment. Par contre la présenter comme une solution est une plaisanterie. Allez dire aux Polonais que vous voulez les coloniser. L'URSS est morte, vous allez donc combattre le communisme en Corée du Nord? Quant aux Juifs, puisque c'est là votre principal problème, vous allez leur faire quoi? Vous n'avez pas déjà tenté de tuer un banquier? Il va falloir choisir entre tuer une minorité influente ou une majorité dans la même merde que nous.
      Ici nous ne cherchons pas à sauver le monde avec des théories inapplicables (euphémisme), mais à trouver du concret dans l'immédiat pour le peu de gens autour de nous méritant d'être sauvés.
      Vous parlez comme un chef d'Etat. Nous on est pas un Etat, juste des individus lâchés par notre propre système alors que l'ennemi est à nos portes (Ce que vous avez bien noté).
      Vous focalisez sur UN problème, or les causes uniques n'existent pas. Bien que personne ne dit que vous ayez tort personne ne dit non plus que vous avez cerné la totalité du problème.
      Et puisque vous évoquez le conflit israelo-palestinien, les "petits blancs" n'ont pas à se mêler de ce genre de conflit. Sur notre sol, c'est à l'Etat de statuer pour la sécurité de tous. Si l'Etat est défaillant et que ça déborde sur nos vies, ce forum est là pour ça.

      Supprimer
    4. Cher Anonyme du 23 septembre 2014 :

      Dans leur immense majorité les survivalistes français sont incapables de concevoir un monde différent parce qu'ils sont lobotomisés par la propagande de l'Occupant, qu'ils adorent (et donc protègent, bec et ongles) leurs tortionnaires, et qu'ils ont complètement reniés leurs origines d'Européens de souche. Ils se complaisent dans le moule que les "Elites" ont forgé pour eux (la démocratie, la république, l'égalité, la fraternité, la promotion des Droits de l'Homme etc...) et rejettent toute alternative entrant en contradiction avec ces valeurs imposées par une toute petite minorité (allogène de surcroît).

      Il n'y a qu'à voir les réactions suscitées par l'article sur les milices posté sur ce même site. "Mon dieu, quel fascisme ! Quel totalitarisme ! Quel fanatisme ! Suivre un Chef ? Hors de question ! Plus jamais de dictateurs, on a trop vu ce que ça a donné avec Hitler..." Le survivaliste français est, sauf rares exceptions, un mouton sur le plan intellectuel et un individualiste forcené dans la sphère sociale.

      Alors des alternatives il en existe oui. Par exemple le concept de bad pensé par Serge Ayoub mérite que l'on s'y intéresse de près. Encore faut-il trouver des gens suffisamment motivés et fiables pour monter un clan, ce qui relève de la fiction en France...

      Pour ce qui est du programme politique des Nationaux-Socialistes français et européens contemporains, il faut cesser toute masturbation intellectuelle et toute supputation débile : Personne ne parle de coloniser qui que ce soit et d'entrer en guerre avec quelque pays que ce soit... Quand on ne sait pas on se tait. Merci d'avance.

      "Il va falloir choisir entre tuer une minorité influente ou une majorité dans la même merde que nous"

      C'est là encore une erreur grossière et dramatique : La racine du Mal ce ne sont ni les immigrés (même islamisés radicalement), ni les métisses, ni même la juiverie. Ce sont les Français. Je parle bien de ceux pouvant être considérés comme des européens "de souche". Car si l'Etranger est sur nos terres c'est que vous êtes d'accords pour qu'il le soit. S'il prend vos femmes et vos filles, c'est que vous n'avez aucune conscience raciale, que vous rejetez même toute idée de race puisque vous adhérez pleinement à la théorie voulant que tous les hommes soient semblables et de même origine.
      En bons républicains démocrates, même ceux qui se revendiquent "identitaires" se focalisent sur la nationalité et non sur la race. C'est ainsi que même dans un parti comme le Front National (qui est tout sauf une formation politique "nazie" ou "fasciste") se trouvent désormais des arabes, des noirs, des juifs (dois-je aussi évoquer les Franc-Maçons ?). La "diversité ethnique" est à présent omniprésente, au Gouvernement, au Parlement, jusqu'au sommet des grandes administrations et des grandes entreprises, dans les lobbies - et je ne parle évidemment pas des médias, du show-business, de la publicité etc etc etc...

      Mais c'est vous qui êtes responsables de cela mes chers compatriotes... Vous avez voté, encore et encore et encore, depuis 1945, faisant alterner au Pouvoir la pseudo Droite à la pseudo Gauche. Et lorsqu'en 2002 vous avez eu l'opportunité de changer un tant soit peu le cours des choses, vous avez réélu Chirac à plus de 82% au détriment de Le Pen... Non décidément, les Français aiment leur condition et sont tout à fait d'accords pour que ce Système perdure. Notre camarade Vincent Reynouard l'a très bien expliqué d'ailleurs.

      Supprimer
    5. Cher Anonyme du 23 septembre 2014 (Suite)

      La Nature ayant horreur du vide, à chaque fois que vous cédez le moindre millimètre de terrain celui-ci est automatiquement occupé par l'Envahisseur. C'est valable dans tous les domaines et cela s'applique à toutes les situations. A présent vous en êtes pitoyablement arrivés à vous résoudre de fuir, de vous terrer dans les bois telles des bêtes traquées ; Et encore, incapables de se constituer en meutes, ce qui fait de vous des animaux inadaptés pour survivre en un milieu hostile.

      Alors l'alternative elle existe si, mais elle est inenvisageable pour vos esprits étriqués et formatés. Plus jamais de bruits de bottes ! Plus jamais de discours haineux et revanchards ("euh nous on est racialistes mais pas racistes attention ! On est pour les Français, mais pas contre les étrangers si tu veux...").

      Lorsqu'à partir de 1933, au prix d'un long et terrible combat politique opposant nos prédécesseurs aux Rouges acharnés, le peuple allemand s'est réveillé ("Deutschland Erwache") et uni, il fut très facile de régler la question juive. A notre époque également nous pourrions solutionner (de manière finale ? Ach, humour !) le problème que posent la juiverie, les Francs-Maçons, les allogènes, et tous les autres.... Mais le peuple français dans sa quasi totalité ne veut absolument pas de cela. Les Français sont viscéralement favorables à l'intégration, à l'ouverture à l'autre, au métissage ethnique et culturel. Le Français passe ses vacances au Maroc ou en Tunisie, pas en Norvège ou en Islande. Le Français veut voir Benzema marquer des buts, il voue un culte à Zizou grâce à qui il est champion du monde par procuration, et le Français s'extasie devant les seins de Nabila (même le père Le Pen ça le fait triquer dis-donc...). Dans ces conditions mes chers compatriotes, les carottes sont cuites pour vous...

      Alors, cher Anonyme, vous me dites "L'Etat"... C'est pas vous, c'est l'Etat... Mais l'on a l'Etat que l'on mérite. Les Allemands qui ont joué le coup de poing ont eu le Führer, et vous qui faites la queue devant les Apple Stores vous avez Sarkozy et Hollande... Logique. Quand un peuple n'a plus la volonté de combattre pour survivre, alors il est condamné à disparaître et ce n'est que la juste application des lois de la Nature. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est ce psychopathe de Hitler... ;-)

      "vous évoquez le conflit israelo-palestinien, les "petits blancs" n'ont pas à se mêler de ce genre de conflit. Sur notre sol, c'est à l'Etat de statuer pour la sécurité de tous."

      Voilà, une nouvelle fois on ne s'intéresse pas aux causes premières et l'on se fourre la tête dans le sol en espérant que le Père Noël viendra nous sauver... Dites-vous bien que si vous, vous ne vous intéressez pas à ce qui se passe en Palestine, les musulmans et les juifs de France le font pour vous, et à votre détriment. Pour info, à chaque fois que votre humide Président s'en va en guerre pour obéir à ses Maîtres et accessoirement pour tenter de remonter sa côté de popularité, c'est avec votre argent qu'il le fait. Ca devrait vous intéresser un minimum tout de même.

      Supprimer
    6. Vous retournez les arguments que l'on vous donne. Ce n'est plus le Juif qui pose problème mais le Blanc, ah ben faudrait savoir. Vous avez une solution concrète? Nan pasque je suis obligé de payer des impôts, vous aussi et que l'on finance TOUS des projets que nous ne voulons pas.
      Foutre tout le monde dans le même sac, les scores électoraux vous donnent tort.
      Le seul point où je suis d'accord, c'est que ceux qui reculent devant n'importe quelle forme de danger méritent leur sort. Vous aurez remarqué qu'ici on cherche à surmonter la difficulté dans toute la diversité que peut offrir le chaos.

      Supprimer
  7. Oui, au fait en parlant de son : il y a aussi la lumière qui va plus vite que le son, c'est pour ça que beaucoup de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con.

    RépondreSupprimer
  8. Lorsque la merde touchera le ventilo, il est clair que ce sera le chaos ; l’anarchie. Anarchie, car les premières semaines vont être les pires : il n’y aura pas de camps, juste une succession de règlements de compte, une envie de se défouler, de violer la femme du voisin, se venger d’une vie merdique sur le premier venu, de tuer…

    Vous aurez beau vous y préparer, tout comme je me prépare, physiquement et moralement, armes, protection personnelle, stocks, le jour où tout basculera il faudra se faire le plus discret possible.

    Personnellement, si je m’entraine et m’arme, ce n’est pas pour partir la fleur au fusil à la recherche du premier zombie que je trouverai pour le flinguer… Non.

    C’est pour mieux me planquer, me barricader chez moi. Surtout les premiers jours, voire semaines. D’où l’intérêt de faire du stock ; il n’est pas prévu pour survivre des années en autarcie, mais pour survivre aux premiers jours de chaos et de déchaînement de bestialité qui va accompagner les émeutes et scènes de chaos.

    Je ne suis pas un lâche, mais j’ai passé l’âge de jouer les héros. Ma première victoire dans la préparation est que l’autre moitié de mon binôme (ma compagne) a accepté le principe d’une guerre civile à venir et s’est inscrit avec moi au stand de tir, cette année. Un achat de pistolet 9 mm est prévu. Mais là aussi, ce n’est pas un achat destiné à « faire la guerre ». Mais survivre.

    "Suis-je capable de prendre la vie d'une autre personne ?"

    Oui, assurément. Il suffit de le déshumaniser, d’en avoir la haine. J’ai quitté l’armée depuis longtemps, et je n’ai donc pas effectué d’opex en Afghanistan ni au Mali. Mais, pour avoir vécu 45 ans en Seine-Saint-Denis, je connais parfaitement l’ennemi de l’intérieur. J’ai côtoyé les communautés arabo-musulmane et d’Afrique subsaharienne, et je peux dire qu’ils ont, dans leur immense majorité, la haine du Blanc. Les raisons sont multiples, et peu importe lesquelles finalement.

    Ce qui me fait peur, ce n’est pas la haine des ennemis de l’Occident ; je les sais déjà déterminés. Ce qui m’inquiète, c’est l’innocence des Blancs Chrétiens.

    Tenez, pas plus tard qu’hier soir, j’ai discuté avec le responsable de mon club de tir. Et bien, figurez-vous que, malgré un déclin économique et identitaire avéré, une prise de conscience globale d’un futur sinistre, voire violent, et bien il n’a pas constaté d’augmentation d’inscriptions ces dernières années…

    Les Occidentaux sont-ils encore à ce point « innocents » pour penser qu’il suffit d’attendre 2017 pour croire que nous allons nous en sortir sans heurt ? Innocents, pour ne pas dire stupides. Personnellement, je n’attends plus rien d’une République qui a trahit depuis longtemps l’identité culturelle de son peuple. Mais peu importe qui sera le prochain président, Marine Le Pen ou un autre : le point de non-retour pacifique a déjà été atteint. Les pseudos démocraties occidentales se sont mises dans un tel pétrin que ça ne peut qu’exploser !

    Et donc, pour en revenir à mon stand de tir, je constate que les gens ne s’arment pas. A l’heure qu’il est, les stands de tir devraient être débordés d’inscriptions, voire une explosion de la pratique de sports de combat…. Mais non ! Que dalle ! Au mieux, le Français moyen s’équipe d’une porte blindée et place des alarmes dans sa maison… Magnifique ! En cas de home jacking, émeute, guerre civile, voire une simple agression, le voilà sauvé !

    Moi je vois surtout que 99% des Occidentaux ne se rendent pas réellement comptent de la situation. Tous ces gens qui pensent que simplement voter suffira à les sauver me font de la peine.

    Nous sommes malheureusement trop peu nombreux à nous prendre par la main, à vouloir devenir Citoyen Responsable, voire Citoyen-Soldat, et à s’armer, s’entraîner, stocker…

    -----
    http://livreducitoyen-soldatoccident.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhonan Dirz, voilà un commentaire qui nous change du ton habituel. Il est en effet bon de se rappeler qu'aucun de nous n'est un super-héros capable d'éradiquer tout seul l'adversité. Sinon, ça se saurait dans le monde.
      Mais ce qui me surprend, c'est que tu sois surpris par ce manque de prise de conscience de nos concitoyens. Il y a longtemps que le travail de sape est à l'oeuvre, depuis les profs d'histoire marxistes qui ont entré dans le crâne de nos petits camarades que la violence c'est juste quand c'est fait par les cocos ou les "peuples opprimés" mais exécrable quand ce sont des régimes de droite qui luttent contre des révolutionnaires.
      On voit ça même sur les T-shirts : on peut en porter un à l'effigie de Che Guevara qui a quand même contribué à ruiner Cuba à un niveau qui frise le crime contre l'humanité tout en assassinant lui-même bon nombre de ceux qui ne pensaient pas comme lui mais si on porte un T-shirt représentant une famille, on se fait interpeller par les services de police pour "trouble à l'ordre public" puisqu'on n'est pas d'accord avec les diktats homophiles de la faction au pouvoir. Avec, à la clé, une inscription au fichier Stic pour 20 ans.
      Il n'y a qu'à ouvrir les yeux aujourd'hui pour voir ça, pas besoin de remonter à la guerre de Cent ans; c'est ici et maintenant.
      Eh bien nos concitoyens, dans leur écrasante majorité, restent sourds et aveugles parce qu'ils refusent de voir. Ils savent trop bien que regarder la réalité en face obligerait à prendre des positions et des dispositions pour lesquelles ils n'ont pas le courage.
      Je te rejoins donc sur certains points pour dire que tout ce que nous pouvons faire est de nous préparer au mieux pour tenir le choc face au tsunami qui se prépare et tenter de sauver les notres. Pour les autres, Darwin devra passer par là et la sélection naturelle fera son oeuvre.
      Là où je suis moins d'accord, c'est sur la question des armes acquises par le biais des clubs de tir. Elles sont immédiatement enregistrées sur le plan de ramassage et seront retirées en premier au nom du "maintien de l'ordre public". C'est un principe qui dit qu'il vaut mieux laisser égorger quelques milliers de citoyens honnêtes que de les laisser se défendre et faire 10 fois plus de barbares au tapis. Je n'invente rien, ça se pratique au quotidien dans la lecture perverse des textes régissant la "nécessité actuelle de défense" dite "légitime défense" en langage populaire. Là aussi, il suffit de regarder ici et maintenant.
      Par contre, ça peut servir à acquérir les munitions correspondantes ... il faudra trouver par un autre biais le matériel compatible avec.
      C'est aussi vrai que, même en cas de revirement politique spectaculaire, cela ne changerait plus grand-chose. Il est trop tard pour un sursaut collectif. Les couilles, ça ne pousse pas sur le tard.
      Ce peuple s'est trop compromis avec les différents ennemis pour trouver aujourd'hui le courage de les mettre à la porte. Il mérite donc peut-être de disparaitre.
      Il va rester des individualités et je te rejoins pour dire qu'il faut se préparer mais ce sera individuel (dans le sens "petites unités") car il faut renoncer à convaincre ceux qui refusent de voir. On ne sauvera pas tout le monde.
      Et, comme disait Mao (non, je ne fais pas de pub pour le personnage) : "on ne fait pas le bonheur des peuples malgré eux".

      Supprimer
    2. Ce n'est pas la première fois que je lis cette argumentation sur les armes enregistrées, qui seront donc forcément ramassées un jour ou l’autre…

      Je lis ça un peu partout et ça m’agace.

      D’une part, nous sommes tous fichés, et pas seulement nos armes. La sécu, les impôts, le téléphone, la redevance, internet… nous sommes enregistrés partout.

      Ensuite, oui il y a déjà eu réquisition d’armes. Mais c’était quand la dernière fois ? Occupation allemande ?

      Ici, on parle d’une situation proche de l’émeute généralisée, discipline quasi inexistante, les soubresauts d’une guerre civile. Ne penses-tu pas que le gouvernement aura autre chose à faire que d’employer toutes ses forces pour réquisitionner les armes ?

      Perdre un temps considérable en recherches, enquêtes, fouilles de milliers de maisons… pour un résultat au final incertain et peut être des situations de conflits.

      En cas d’effondrement, réquisitionner toutes les armes est impossible.

      La première mesure est l’envoi d’un courrier t’enjoignant de ramener tes armes par ta propre initiative…

      La seconde est le porte à porte… à deux doigts d’une guerre civile et en pleines émeutes, impossible.

      La troisième mesure est d’arrêter à des checkpoint précis les véhicules, de les fouiller et d’y prendre les armes…



      Cette histoire d’enregistrement et de réquisition est surtout un truc pour ceux qui n’ont pas d’armes à feu et se cherchent des excuses…

      Donc, il faut arrêter avec cette histoire de « je suis fiché, mes armes sont fichées, nous sommes tous fichés ! », et courrez vous prendre une licence de tir ! :-)

      Supprimer
    3. Exact Rhonan Dirz.

      J'ajouterais aussi qu'à un moment donné il faut avoir des couilles... Face à l'oppression un homme, un vrai, s'oppose à ce qu'il considère être injuste et inacceptable. Nous respectons à la lettre la procédure administrative pour acquérir légalement des armes, nous travaillons dur pour nous les acheter, nous les conservons de manière sécuritaire ; Nous remplissons donc notre part du contrat nous liant à l'Etat.

      Maintenant si l'Etat décide unilatéralement de changer les règles du jeu, la morale nous donne le droit de résister à cette traîtrise, par la force s'il le faut, et au péril de notre vie.

      Concernant le risque de confiscation des armes, les miliciens américains utilisent les devises "Come And Take It" ("Viens les prendre", sous entendu "si tu l'oses..."), ainsi que Molon Labe, qui signifie la même chose (célèbre réponse du roi Léonidas de Spartes au Perse Xerxès lui ayant demandé de déposer les armes avant la bataille des Thermopyles).

      Le problème c'est que de nos jours les Français ont perdu quasiment tout sens de la dignité. Ils sont prêts à toutes les compromissions et tous les renoncements pour éviter de sortir du troupeau que l'on conduit à l'abattoir. Si chaque tireur et chaque chasseur était résolu à utiliser ses armes pour empêcher qu'on ne les lui confisque abusivement, le rapport de force serait plus équitable et les libertés individuelles s'en trouveraient renforcées.

      Durant la guerre d'Algérie la Gendarmerie est venue au domicile des colons Français pour les désarmer. Puis ces derniers se sont fait massacrés par les Arabes, qui eux étaient armés. Comme quoi, parfois, il faut savoir désobéir, même face à la force publique.

      Mais bon, faut avoir des couilles c'est vrai...

      Werner88

      Supprimer
  9. Bonjour à tous.

    Je ne suis pas survivaliste, si si il y en a. Je suis tombé par hasard sur votre site. J’ai lu avec intérêt divers de vos articles. Il y a des choses dignes d’intérêt d’autres qui le sont moins. Par contre la majorité de vos articles sont plein de bon sens.

    Mais une question ma tarabuste, à savoir le stockage de manière général.
    Prévoir des armes pour se défendre, ok logique avec les cartouches relogique mais en quelle quantité ? comme les cadences de tir sont généralement élevées , oui on peut faire une sélection au coup par coup ou rafale de trois, mais si le chaos est vraiment général en très peu de temps … ben il n’y aura plus de cartouche. Après il faut prévoir le reconditionnement des étuis etc … donc prévoir des grains, des balles etc …

    Stocker la nourriture de produit sec, briquets, bougies etc …

    A la fin il faut non plus un BAD mais un super BAD, avec entrepôt et tout ce qui va avec … ou encore avoir explosé ses stocks dans trois millions d’endroits !

    Avoir un minimum reste sensé mais après … que cela soit 15 jours, 3 mois ou un an … à un certains moment survivaliste ou pas il se retrouvera comme tout le monde ? plus de stocks , plus rien à échanger ? et revenir au système débrouille comme le commun des mortels.

    Un lecteur qui apprécie vos articles mais qui n’adhère pas à votre vue cataclysmique de notre civilisation, qui viendra j’en suis certain mais comme l’empire romain ou grec , un changement de type de civilisation.

    GP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour rappel, le tir en automatique est interdit en France et le stock de munition limité à 1000 par arme.
      Ca c'est pour l'aspect légal, sinon c'est pas sur le Net qu'on trouve l'alternative.

      Supprimer
    2. @ GP

      Les grecs? Guerres après guerres, conquêtes massacres et esclavage. Le changement de type de civilisation c'est quand ils ont arrêté.

      L'empire Romain s'est défait plutôt violemment aux marches de l'empire. "Les barbares" et les esclaves ont éjecté les romains, ceux qui sont restés se sont fondus dans la masse locale, ils ont oublié leurs dieux à multiples facettes et se sont réjouis des miracles locaux.

      Rome, unique objet de mon ressentiment, a brulé et des massacres de grande ampleur ont eu lieu.

      Décrépitude intérieure, conflits aux frontières: tout comme aujourd'hui.
      Changement de type de civilisation? Assurément.
      Dans la joie et l’allégresse? ....

      Supprimer
  10. La piqure de rappel fait du bien, mais je ne me souviens pas d'avoir vu sur des stands de tir le petit locké 1, 3, full bridé ...

    RépondreSupprimer
  11. oui sauf pour le 222 qui est très proche du 223 otan (longueur d'étui) et toutes les munitions en 12,16 et 20 qui sont en vente pratiquement illimitées Phoenix

    RépondreSupprimer
  12. Pour ce qui est des inscriptions dans les clubs par chez moi il y a bien une augmentation...et certaines armureries ne désemplissent pas...Je ne suis pas sûr que tous ceux qui s'arment en feront bon usage mais il y en a quand même! Et j'encourage, comme d'autres ici sans doute, tout ceux que je connais assez à s'armer pour pouvoir créer un réseau et faire partie de la solution et pas du problème...
    Anonymedu0609

    RépondreSupprimer
  13. Tant mieux si à certains endroits il y a augmentation du nombre de licences de tir, avec les armes qui accompagnent !

    Je rappelle ce que j'ai écris plus haut, car important (pour les non tireurs, surtout) :

    - Ne stressez pas par rapport à la réquisition des armes par la République, si réquisition il y a un jour ! Ne soyez pas trop le "mouton" qu'elle voit en vous !

    - Surtout en période trouble de pré chaos, une arme se perd ou se vole facilement.

    - Plus il y aura de possesseurs d'armes, plus il y aura d'armes, donc, et plus il sera difficile pour la République de tout ramasser.

    Il serait même utile que le nombre de licenciés explose et que le tir sportif devienne une véritable force électorale.

    RépondreSupprimer
  14. GP bonjour je ne crois pas que le changement de civilisation se fasse dans la joie et l'allégresse ,si ce n'est pas un cataclysme ce sera certainement violent au vu des différents antagonismes existants même sur ce forum ou pourtant tous aspirent a une vie calme et croient aux valeurs fondatrices de nos sociétés occidentales.
    Enstein disait " je ne sais pas quelles seront les rames employees pour la 3 guerre mondiale,mais pour la 4 ,si elle arrive , elle se fera avec des batons et des jets de pierres" " Phoenix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une erreur de penser que les survivalistes forment une communauté soudée, et que demain ils seront solidaires et bienveillants les uns envers les autres.

      Nous avons certes conscience de l'importance du réseau relationnel, de la force que représente un groupe uni et déterminé, ou plus pragmatiquement de l'intérêt du troc, mais en vérité ce qui nous divise aujourd'hui le sera plus encore demain. Ca n’exclut pas - en théorie - la possibilité de s'entraider ponctuellement, et même de voir naître ici ou là des alliances contre nature, mais lorsque le chaos sera venu chacun se focalisera sur ses propres intérêts (matériels, financiers, politiques, religieux etc...).

      Que vous vous retrouviez dans l'errance sur les routes ou que vous protégiez votre BAD des rôdeurs, honnêtement, quelle sera votre réaction lorsque vous apercevrez un type avec un sac à dos et une arme dans les mains ? Vous vous précipiterez vers lui pour le serrer dans vos bras en lui criant "sois le bienvenu, ami survivaliste !" ? Ou bien considérerez-vous l'individu sus-mentionné a priori comme un danger potentiel ?

      Ce dont il faut avoir conscience également, c'est que le Chaos va donner lieu à toutes sortes de règlements de compte, y compris entre petits blancs aujourd'hui bien civilisés. Les vieilles querelles personnelles autant que les conflits idéologiques vont engendrer quantité de représailles violentes et cruelles. Le danger sera omniprésent, et celui qui vous tuera sera peut-être ce voisin poli et souriant qui attend patiemment le moment où il pourra enfin exprimer sa frustration et sa rancœur.

      Werner88

      Supprimer
    2. Pitié, PAS Einstein, cet escroc , ce voleur du génie Henri Poincarré ! Mais, bon sang, qu'avez-vous tous à citer cette vieille crevure qui se fout bien de votre gueule avec la langue tirée.

      Supprimer
  15. Nouvelle loi totalitaire voté le 18 septembre 2014 par notre gouvernement pseudo socialiste, j'en parle vite fais, car c'est une info qui à très peu tourné sur les réseaux sociaux, et pas du tout aux infos

    Désormais, tout individus est considéré comme potentiellement terroriste.

    Désormais, le gouvernement à le droit d'interdire n'importe quel français de se déplacer librement en France ou bien de quitter la France.

    Désormais, toute publication pourra être librement censuré d'internet sans aucune explication, si le gouvernement la considéré comme indésirable.

    Désormais, tout site internet pourra être interdis d'accés voire même supprimé au bon vouloir du gouvernement.

    Tout ça réunis fait que tout mouvement réactionnaire est donc interdis en France, tout individus qui n'est pas en accord avec les lois et décisions du gouvernement est donc considéré comme terroriste, et sera donc traité en temps que tel.

    Vous vous en foutez encore? il ne reste plus au gouvernement qu'a autoriser l'arrestation sans jugement pour être à la hauteur du régiment de loi martial américain actuel...

    Pour ceux que ça intéresse, les guerres civiles et chaos généralisés ont bien souvent débutés comme ça dans l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu ça.

      Soit-disant pour lutter contre le terrorisme. Mais autorisant dans la réalité un gouvernement à toutes les libertés et dérives...

      Je le dis depuis des années :

      Tout va aller de mal en pis jusqu'au Chaos général, et cette loi n'est qu'une goutte d'eau parmi tant d'autres d'une République qui perd le contrôle et se noie.

      Serrez les fesses pour passer entre les gouttes, tenir jusqu'à ce que la guerre civile éclate, puis survivre aux premiers jours de ce conflit dévastateur, puis survivre au reste...

      Je sais, dis comme ça, ça donne pas envie.

      Tenez, pour information, consultez le processus de déclin de notre civilisation à travers la liste temporelle fournie ici :

      http://livreducitoyen-soldatoccident.blogspot.fr/2014/09/13-du-declin.html

      Supprimer
    2. Petit complément d'info: Sarko, en novembre 2011, a fait passer une loi autorisant les forces de l'ordre à tirer à balle réelle sur une population descendue dans la rue.

      Supprimer
    3. Pas tout à fait. Pour ne pas dire pas du tout, c'est une légende urbaine.
      Il s'agit en fait d'un décret remettant à jour la liste des moyens autorisés, qui comporte effectivement le tir d'armes de précision. L’emploi de ces moyens étaient déjà autorisé auparavant.

      Popeye

      Supprimer
    4. Vous avez parfaitement raison, emporté par l'émotion suscité par le gazage des poussettes.
      Rappelons toutefois que l'ordre de tir létal est déclanché par le gouvernement et que la légitime défense des FO est un détail, inapplicable dans les faits.
      Selon la manif où vous serez vous risquez un accès de saturnisme foudroyant.

      Supprimer
  16. Il suffisait d'aller sur le site de la Fédération Française de Tir :

    - au 31 août 2014, fin de la saison 2013-2014, nous étions 171 406 licenciés inscrits
    - au 31 août 2013, fin de la saison 2012-2013, nous étions 164 500 licenciés inscrits.
    - au 31 août 2012, fin de la saison 2011-2012, nous étions 152 156 licenciés inscrits.

    Et déjà 74 000 licenciés inscrits à la FFTir, mi septembre.

    Quelque part, me voilà rassuré. Il faut ensuite que ces licenciés constituent une force vive, un poids électorale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rajoute une dernière couche sur les armes à feu.

      J'évoque une force vive, un poids électoral pour les licenciés. Pour lutter contre les députés républicains anti-armes qui rongent nos libertés années après années.

      Et bien, un mouvement existe : L'Union Nationale des Propriétaires d'Armes de Chasse et de Tir

      http://www.unpact.net/

      Supprimer
    2. Werner 88. Très juste. Moi, je me méfie de tout le monde, d'autant que je suis très feignant, et que je ne suis absolument pas prêt en aucun domaine.J'ai tout perdu de mes réflexes d'art martial et je n'ai pas d'arme, et n'ai ni appris à tirer.

      Supprimer
    3. Ha ha !

      Cet aveux vous honore... et me terrifie tout autant !

      Être sur ce site, c'est prendre conscience qu'une catastrophe va forcément arriver.

      Pour rappel, la Terre n'a pas dépassée les 1 milliard d'habitants durant des siècles. Elle est passée à 7 milliards en très peu de temps, ce grâce à la surexploitation des énergies fossiles ; du pétrole en particulier. Seulement, la fin du pétrole pas cher est pour bientôt : 20 ans, sans doute. Ne pouvant plus nourrir tout le monde, il y a donc de fortes chances pour que, dans 1 à 2 générations, nous repassions à 1 milliard d’habitants. Pour info, l'Afrique comptera 2 milliards d'habitants vers 2050.

      Si ce mal ne nous détruit pas, on peut compter sur nos Républiques, et autres dirigeants du monde pour faire imploser l'Occident.

      Bref, nous sommes tous dotés d'un réflexe de survie, vous y compris, Brebis. Quelle couleur aura la merde à venir, exactement ? Personne ne le sait. Mais ne pas réagir résonne comme de l'abandon...

      Je suis moi-même fainéant ; ni Dieu ni Chef, telle est ma devise. J'aime vivre sans stress, sans contrainte. Je fais chier personne, personne ne me fait chier. Cela pourrait être ma seconde devise.

      Mais je dois à tout prix préserver cela, protéger ma compagne et mes enfants ; et faire preuve d'un minimum de solidarité envers mon peuple.

      Bon sang, quand je vois les Américains s’entraîner au tir, je me dis qu'avec une parcelle de ces gens-là on pourrait facilement reprendre nos terres !

      Faut se remuer en France, bon sang !

      Le minimum à faire, même si on déteste le sport et tout concept de crapahutage et de Citoyen-Soldat, c'est au moins de prendre une licence de tir et de faire du stock.

      Allez courage !

      Supprimer
  17. anonyme du 22/9 svp le texte de cette loi ou du moins des ref?. pour la retrouver.Celà dit ceux qui vous tirerons dessus seront ceux de l'Eurogendfor qui ne parlerons pas votre langue.De tout temps la police a tiré sur les foules ,les grèves des mineurs etc etc etc sans avoir besoin de textes particuliers,a ceci près que ces braves gens devront aussi défendre leur pré carré et ne feront pas de zèle sachant leur famille en danger ,on ne peut être à la fois au bordel et à la messe.Phoenix

    RépondreSupprimer
  18. @ à ceux qui se prennent trop le chou :

    L'ennemi? c'est l'ennemi en face de vous, peu importe la couleur de son uniforme, tirez! pas d'état d'âme! vous aurez le temps de consulter un "psy" ou une "cellule psychologique si vous survivez...?
    Chibani

    RépondreSupprimer
  19. Pierre, si je puis me permettre, en lisant ce fil, il me vient un agacement soudain :

    Non, ce n'est pas le fait que moult Anonymes ici ont des idées bien arrêtées sur le Juif, le Blanc, le survivaliste, le mouton...

    C'est le fait que j'en ai jusqu'à l'overdose de voir tous ces Anonymes ; on fini à la fin par ne plus savoir qui dit quoi, qui assume tel propos...

    Peux-tu, cher Pierre, faire en sorte que les gens aient à s'inscrire pour poster ?

    Ce n'est pas bien compliqué : un mail, un pseudo...

    Merci :-)

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir à tous! Cela fait plaisir de voir que ce blog existe toujours et ne désemplit pas de ses commentateurs!

    RépondreSupprimer
  21. qui est anonyme ? avec ou sans pseudo, puisque de toutes facons nous avons des adresses IP qui sont lisibles meme de l'exterieur de ce blogue
    votre blogue est un appel a la violence, vous pensez bien que vous etes reperes et deja en premiere ligne !! Voyez comme 'ils' s'occupent bien de dieudonne, donc de vous ils ne feront qu'une bouchee de pain.... pour l'instant, vous leur apportez des noms et des adresses geographiques (anonyme ou pas)... vous grossissez leur base de donnees.
    vous semblez assez jeunes, manipules, surexcites ; ce ne sont pas des injures, c'est un triste constat.
    demandez aux Chretiens qui survivent au Moyen Orient !!
    si un jour vous vous trouvez dans une grande situation de detresse, plus d'un de vous sera entre dans la Lumiere de DIEU, avant meme de realiser ce qui se passe ;
    je ne vous donnerai qu'un conseil... pas d'armes qui tuent (l'un des 10 commandements, 'Tu ne tueras point'). Vivez toujours avec un Chapelet dans vos poches, c'est l'arme la plus efficace contre les forces du mal.
    Les cibles ne sont pas les Islamistes, ou les imbeciles comme nous, ce sont ceux qui commanditent eux et vous, ceux qui produisent les armes, et les dispatchent dans le monde par tous les moyens,
    L'origine du mal, il vous faudrait la reperer et l'atteindre, et la dissoudre avant qu'elle ne vous galvanise.
    Bon Courage !
    anonyme qui se prenomme Cunegonde... la je me moque gentiment de vous....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Christianisme s est imposé et à perduré par la violence... C est depuis qu il est devenu si passif, qu il est moribond... De tous temps il a fallu qu il y est des hommes qui se battent pour que des idées vivent, et que les pacifiques puissent paisiblement continuer à vivre et à... parler, même si ces hommes qui se battent, sont par la suite décriés et oubliés...

      Supprimer
    2. Ah Cunégonde! Enfin te voilà, regarde et dis moi.
      (elle regarde par le petit bout de la lorgnette )

      Ne vois tu pas dans le lointain ces nuages montant dans la plaine noyant dans leurs poussières les masses vociférantes?
      ( on entend des clameurs )

      Ne vois tu pas qu'il ne s'agit pas ici dans ce blog d'appeler à la violence mais justement d'échapper à cette violence en mouvement et aux premiers chocs tel qu'écrit dans le titre?
      ( Cunégonde lit le titre à voix basse et opine )

      Et puis, dis moi Cunégonde, le Christ, a t il utilisé un chapelet pour virer les marchands de sa maison ou leur a t il consciencieusement botté le cul dehors?
      ( on entend un choeur )

      A chaque époque sa sandale ou sa babouche !

      Laurent

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.