25 septembre 2014

L'équipement tactique du guérillero

(Par Reinho, rédacteur de Survivre au Chaos)

Savoir quels équipements seront vitaux, lesquels seront utiles, ceux dont on pourra se passer, et lesquels encombreront inutilement... Où ranger tel ou tel matériel pour l’avoir à portée de main au bon moment mais sans qu‘il devienne une gène, quoi mettre sur son arme, etc.

Il y a bien sur trop de choses à prendre en compte pour avoir un article exhaustif sur le sujet, mais voici l’équipement et matériel de combat version militaire Français, fait pour du combat offensif, repris à ma façon pour des civils...



Le gilet de combat


Dans mon dernier article « La guérilla, ou la réponse armée du peuple » je disais que pour un guérillero, le poids devait être le plus bas possible, mais je parlais des combattants mêlés à la foule, dont les missions étaient surtout du harcèlement et de la destruction.

Ici, je parle de combat où les combattants sont parfaitement identifiés, par leur tenue, leur équipement, leurs armes, et dont les missions seront plus poussées et plus complexes. Le poids et la nature de l’équipement ne seront donc pas les mêmes.

Le gilet de combat est un élément important du guérillero. Il devra être choisi puis aménagé en fonction de votre carrure, votre arme et votre manière de combattre. Bien souvent, votre carrure vous donnera votre arme de prédilection, qui fera votre manière de combattre, qui donnera ensuite votre spécialité… jusque là, tout le monde suit ?




Voici mon gilet de combat, à savoir que je mesure 1.91m pour 90 kilos, je suis suffisamment costaud pour le soulever et m’entraîner avec. Avec les plaques pare-éclats, il pèse quand même 15 kilos. Il faudra sûrement revoir le poids à la baisse si vous faites 1.65m pour 60 kilos par exemple.

J’ai organisé mon gilet de le même façon que celui des tireurs FAP (fusil à pompe) des forces spéciales Française, que j’ai pu voir à l’entrainement en Cote d’Ivoire, et au combat réel en Centrafrique. Il est fait pour mon fusil à pompe, un Remington 870 revalorisé calibre 12/76, canon lisse et rayé, mon arme de prédilection avec le fusil d’assaut.

Les parties ventrale et dorsale permettent d’y mettre des plaques balistiques pare-balles, que je déconseille, déjà à cause du prix, de la difficulté de s’en procurer, mais aussi pour le poids, qui jouera sur votre mobilité. Je conseille plutôt des plaques d’acier de 3 millimètres d’épaisseur, qui arrêteront les munitions de petit calibre et les éclats.




Les poches portes chargeurs sont remplis de portes-cartouches à scratch qui se fixent soit sur la partie avant du gilet, soit sur la crosse du fusil.

Le gilet est constitué de :

  • 2 porte-cartouches de Balles flèches 12/76
  • 8 porte-cartouches de chevrotine 12 grains en 12/70
  • 6 munitions MLR (Munitions à Létalité Réduite - du gros sel quoi...)

Je n’ai pas mis de grenades sur la photo (pour une raison évidente), mais si j’avais à les mettre, elles seraient coté droit de la partie dorsale, ouverture vers le bas. Avec un peu d’entraînement, ça les rend facile et rapide à attraper.




La pochette avec la croix rouge est évidement la TIC (Trousse Individuelle du Combattant).

Elle est composée de 3 sachets de poudre hémostatique, un garrot tourniquet, du pansement liquide (à savoir que le pansement liquide est interdit dans beaucoup d’autres pays du monde, car trop dangereux), et un pansement compressif israélien.

La composition de ma TIC ressemble à celle de l’armée Française, sans la morphine (trop difficile de s’en procurer) et sans le kit intraveineux (trop encombrant et trop lourd). La trousse de bobologie est remplacée par le flacon de pansement liquide, et j’y ai ajouté la poudre hémostatique, vraiment très efficace.

Pour un gilet de combat équipé pour un fusil d’assaut, la composition sera la même, avec des chargeurs à la place des portes cartouches.


Gilet pare-balles type CIRAS, Centrafrique, 2014


Pour le reste du petit matériel à mettre dans le gilet : une lampe, des BAB (bouchons anti-bruit), des lunettes de soleil (pour la transition intérieur, extérieur d’un bâtiment), une radio, du matériel de topographie pour le chef de groupe, et c’est tout. Ne pas faire l’erreur de se surcharger, les journées de combat peuvent paraître très longues lorsqu'on est en surpoids...


Tireur de précision, tireur d’élite


Ne pas confondre un tireur de précision, qui sera rattaché à un groupe de combat constitué, dans une équipe d’appui, dont l’arme (FRF2 calibre 7.62/51) et l’équipement seront légers pour réaliser les mêmes missions que les autres soldats... Et le tireur d’élite, qui sera détaché en binôme, trinôme ou groupe isolé, pour des missions plus spécialisées, comme l’appui, la couverture, la destruction, le harcèlement, l’observation, le tout à très longue distance.

Il pourra et devra être bien plus lourd avec des armes, des optiques et des équipements ayant plus de capacité de destruction, et surtout plus de portée.

Dans un cadre militaire, le gilet de combat d‘un tireur de précision sera le même que celui d‘un soldat au Famas, quelques chargeurs, éventuellement un pistolet et du matériel de tir personnel (télémètre, anémomètre, optique longue distance, etc.)

Un tireur d’élite n’aura simplement pas de gilet de combat, il aura son fusil (hécate2 PGM calibre 12.7/99) qui sera attaché à un harnais sur son dos.

Comme matériel, il aura ses transmissions, de quoi survivre plusieurs jours (eau, vivres) et son matériel de tir, constitué :

  • d’un anémomètre. 
  • d’un télémètre laser (lunette vector).
  • matériel optique et optronique (OB50 pour le tir de nuit, scrome J10 pour le tir de jour, SOPHIE ou JMLR pour l’observation).
  • ses chargeurs.
  • éventuellement sa tenue de camouflage (ghillie) 

Sa sécurité rapprochée est gérée par un binôme de fusils d’assaut.
En Afghanistan, les tireurs d’élite étaient également équipés d’un fusil d’assaut avec 6 chargeurs et d’un pistolet. Equipement très lourd qui les rendait très peu mobiles.


Les grenades à main au combat


Je me permets de parler des grenades à main, car même si beaucoup pensent que l’on ne peut pas s’en procurer, elle sont très simples à fabriquer, et le fait de s’en procurer et de s’en équiper sera nécessaire en combat.

Les différents modèles :




  • Les grenades offensives : ce sont des grenades explosives non fragmentables à létalité réduite. Elles ne sont pas faites pour tuer, mais pour créer un blast. Elles sont utilisées en bâtiment lors de missions offensives, permettant de paralyser momentanément un ou plusieurs ennemis présents dans une pièce qui doit être prise. Contrairement à une grenade à fragmentation, les ennemis ne peuvent pas se mettre à l’abri pour ne pas en subir ses effets.
  • Les grenades défensive : Ce sont des grenades à fragmentation. Elles permettent de polycribler un ou plusieurs ennemis. Plutôt utilisées en défense, où l’ennemi progresse sans pouvoir se mettre à l’abri. Ce sont les grenades les plus connues et les plus utilisées dans les armées.
  • Les grenades fumigènes : souvent utilisées pour se replier. Elles servent à créer un écran de fumée très épais, empêchant de voir. Les guérilléros s’en servent également comme piège. Un fil accroché à la goupille la déclenche et permet de donner la position d’une progression ennemie.
  • Les grenades lacrymogènes : pas tellement utilisées en combat guérilla, mais plutôt en maintien de l’ordre. Elles créent une fumée dense, qui brûle la gorge et les yeux, rendant inapte au combat. 
  • Les grenades gom-cogne : également appelées le « nid de frelon ». Grenades à létalité réduite, qui projettent de gros morceaux de caoutchouc sur 360 degrés quand elles explosent. Grenades uniquement utilisées en maintien de l’ordre.


La musette de combat


Voici le matériel que je mets dans ma musette de combat civil, pour du combat offensif :




  • un Motorola supplémentaire, en cas de mission isolé, pour ne pas encombrer le réseau principal
  • des piles de rechange
  • une lampe frontale
  • des BAB de rechange, éventuellement un casque anti bruit (électronique sur la photo)
  • du matériel de topographie
  • du matériel léger de nettoyage armement, un pinceau, de l’huile, un chiffon
  • quelques clefs Allen et tournevis léger pour un démontage quelconque
  • du matériel médical supplémentaire, surtout quand les températures sont négatives comme une couverture de survie, de l’alcool à 90°, du sparadrap, des pansements, etc.
  • un optique et/ou optronique léger. Sur la photo, un Bushnell tour V3 qui fait jumelle x5 et télémètre laser
  • de quoi manger et boire
  • éventuellement une deuxième arme légère, en cas de problème avec l’arme principale
  • et surtout, une bonne réserve de munitions, dans des sacs séparés et annotés, pour ne pas à avoir à tous les ouvrir ou à fouiller suivant le type de munition dont on a besoin.


Si dans votre groupe, vous avez désigné un « bœuf », vous pouvez lui ajouter du matériel pour forcer des ouvertures :

  • pied de biche
  • pince monseigneur
  • bélier
  • trousse à outils
  • éventuellement des explosifs…

Mais les explosifs artisanaux sont difficiles et très longs à fabriquer, moins puissants que les explosifs militaires, moins stables et moins fiables. L’explosif civil le plus connu car le plus équilibré, pour sa puissance, fiabilité et stabilité est le peroxyde d’acétone mélangé à de la nitrocellulose. Son CUP (coefficient d’utilisation pratique) n’est que de 80% de celui de la TNT, et requiert plusieurs jours de fabrication pour quelques pains. Sans parler des ingrédients qui ne seront pas faciles à trouver en temps de chaos.

Bien sur cette liste n’est pas exhaustive, elle se prépare par rapport à la mission, votre arme principale, votre spécialité et simplement le bon sens du combattant.

Vous pouvez ajouter par exemple un poncho, des vêtements de rechange, de l’argent liquide (en Centrafrique, je ne me chargeais jamais de nourriture, j’achetais tout sur place), etc.


Équiper ses armes


On voit souvent à l’armée, au tir ou à l’airsoft, des armes ou répliques suréquipées. Beaucoup de matériel, souvent inutile, qui ne sert qu’à encombrer, gêner et ajouter du poids pour rien. Mais tout n’est pas forcément inutile. Voici les principaux :




La sangle : équipement important, elle permet par exemple d’avoir les mains libres pour une manipulation quelconque (comme l’utilisation d’une grenade), d’empêcher quelqu’un de voler votre arme, ne pas la perdre en cas de chute, de soulager le poids de votre fusil pendant un changement de chargeur, etc.

Les principales sangles :

- La sangle trois points : permet une manipulation très aisée de l’arme, permet de la passer dans le dos, à l’avant, en position de contact très rapidement. Elle est également la plus pratique pour passer du tir droitier en tir gaucher (et vice versa) mais elle requiert une sangle de très bonne qualité pour être efficace. La meilleure que j’ai eue pour l’instant, est la sangle réglementaire Française pour Famas.

- La sangle deux points : la plus classique, la plus utilisée, la moins chère et je pense, la moins pratique au combat. Plutôt gênante, fait mal à la longue, ne permet pas de changer l’arme d’épaule.

- La sangle un point : la façon la plus courante d’utiliser cette sangle est de l’attacher de la taille à l’épaule. Un œillet est fixé sur l’arme au niveau de la crosse ou au centre de gravité et permet de l’attacher sur une boucle de la sangle.

La solution que j’ai adoptée pour mon fusil à pompe est un simple œillet au niveau de la crosse, qui se met dans une boucle sur mon gilet de combat, le seul défaut de ce principe est la lenteur pour changer d’épaule.




Le laser : utilisé pour les fusils d’assaut et les armes de poing uniquement. Il a l’avantage de permettre un tir à courte distance très rapide, mais il a le défaut de donner la position du tireur quand il fait sombre. Les militaire utilisent un PIRAT (pointeur infra rouge d’aide au tir) qui est vraiment efficace car il est invisible sans matériel optronique, mais il a le défaut de ne fonctionner que pour les missions nocturnes.

Le laser sera bien évidement inutile sur un fusil de précision (malgré tous les films où on les voit) ou sur un calibre 12, où le tir au jugé sera bien suffisant pour du tir instinctif à courte distance.

La lampe : l’accessoire indispensable, le mieux serait d’en mettre une sur chaque arme, surtout pour du combat en bâtiment. Les militaires utilisent des caches rouges pour être plus discrets… Mais une lampe rouge se verra presque aussi bien qu’une blanche, et vous révélerez à coups sûr votre position, car une lampe blanche pourrait être n’importe qui, mais une lampe rouge indiquera forcément des personnels qui essayent de se dissimuler.

L’optique : à choisir bien entendu par rapport à votre arme, votre spécialité, mais aussi par rapport à vos talents de tireur. À savoir qu’un optique à budget restreint sera fragile et demandera souvent des piles, qui ne seront pas forcément faciles à trouver en temps de chaos.

Si vous avez un peu de moyens, vous pouvez vous procurer des optiques militaires, comme le fameux « aimpoint comp M4 » utilisé par l’armée américaine. Cet optique est très solide, la pile LR6 n’a besoin d’être changée qu’une fois tous les 8 ans, ne se dérègle jamais, résiste même à du calibre 50BMG… mais coûte cher.

Pour les lunettes de tir, je conseille les lunettes militaires Biélorusses, elles sont très fiable, le réticule est rétro-éclairé et tactique (chevronné, échelle stadimétrique, règle radian), les tourelles sont radian (1 clic = 1cm à 100 mètres). Elles sont faite pour l’armée, donc très solides, et également peu coûteuses.

Les optiques civils de qualité sont également très bien, mais souvent hors de prix, moins fiables et moins solides, car faits pour le tir ou la chasse et non pour la guerre.

Quoi d’autre… Béquille, bipieds, porte-chargeur de crosse, frein de bouche, bonnette, niveau à bulle, crosse tactique, grossisseur de point rouge rabattable, doubleur de chargeur, rallonge de canon, réducteur de son, récupérateur de douilles, poignet, baïonnette, garde main tactique, PD-F1, télémètre, etc.

Bien sûr je n’ai parlé que des principaux, on ne peut pas parler de tous les équipements existants.
L’équipement de l’arme doit se faire uniquement selon le bon sens du tireur, ce qui lui permettra d’avoir une arme opérationnelle, avec tout le nécessaire dessus mais sans devenir une gêne.





Conclusion

Mes équipements et mon matériel ont été préparés de façon identique à ceux que j’utilisais quand j’étais militaire, puis modifiés en fonction de mes armes, mes moyens et de mes droits à les acheter (surtout pour le matériel optronique).

Ceux qui ont l’habitude du terrain et des conflits savent par expérience quel équipement est utile ou pas, que cette marque sera mieux qu’une autre, etc.

En vous entraînant avec votre matériel constitué, vous saurez où tout ranger pour qu’il soit le plus pratique et rapide d’utilisation possible, quel matériel est inutile ou trop lourd, savoir si tel ou tel matériel doit être mis dans votre gilet, vos poches, votre musette, ou sur votre arme...

69 commentaires:

  1. Mon deuxième article en ligne.

    je n'ai volontairement pas (ou presque pas) donné de marque ou de modèle aux équipements que je montre, car la plupart du matériel se choisit souvent simplement à la sympathie qu'aura une personne pour celui ci ou celui la.

    Rien que pour le gilet de combat, j'ai du en avoir plus d'une dizaine avant de décider que ce serais celui là que j'utiliserai, pareil pour la musette et le treillis.

    Pour ce qui est des portes cartouches, matériel médical, équipement des armes, etc... ils ne sont pas si facile à trouver, je laisse le site internet ou j'achète régulièrement mon matériel (je met l'adresse des portes cartouches).
    je fais rarement l'apologie de sites de vente, mais celui là vous permettra d'acheter pratiquement tout votre matériel en une seule fois.

    http://www.pro-tac2a.com/boutique/porte-chargeur/cal-12/

    J'ai parlé avec le propriétaire du site, c'est quelqu'un de très professionnel, il n'a pas un stock énorme, mais en récupère très vite sur simple demande par mail. Il a aussi l'avantage de vendre beaucoup de matériel militaire, surtout pour le matériel médical, pas si facile à trouver.

    Pour le choix du modèle de votre gilet, comme je l'ai déjà écrit, fiez vous à votre carrure, si vous êtes trop léger et que vous avez du mal à soulever du poids, ne faites pas l'erreur de prendre un gilet lourd pour être bien protéger, et d'y ajouter pleins de babioles pour tout avoir à portée de main, plutôt favoriser un gilet ouvert, tan pis pour les plaques pare éclats, et d'y mettre le simple nécessaire (munitions)
    Et ne surtout pas mettre de matériel "fétichiste" j'ai vu, en Afghanistan, un soldat mettre des pétards bisons 4 sur son gilet, car c'étais joli, ou pire, un sergent-chef, adepte du kung-fu, accrocher des "shurikens"... débile.

    Pour le pansement liquide, il est interdis dans beaucoup de pays, officiellement car il est trop dangereux pour la peau... en fait c'est plus car il est composé de nitrocellulose et de solvants, et que donc, des petits malins en profite pour fabriquer des détonateurs avec.
    On l'autorise en France, car étant un peuple sage, personne n'irais faire une chose aussi irresponsable chez nous... je plaisante, on l'autorise en France car c'est tellement moins couteux d'isoler la nitrocellulose d'une simple balle de ping pong qu'interdire le pansement liquide pour cette raison n'a pas lieux d'être.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je profite de ce bon article et en tant que lecteur régulier de ce blog pour faire "profiter" aux lecteurs et participants, sans aucun intérêt commercial, d'un petit "plan" que j'ai testé personnellement il y a quelques mois en commandant sur ce site : http://www.israelifirstaid.com/ , une dizaine de bandages israéliens.
    Résultat: commande livrée ad-hoc sous une dizaine de jours, pour des frais de port avoisinant les 05 euros selon mes souvenirs, matériel reçu conforme.
    Cordialement
    Jean.

    RépondreSupprimer
  3. merci Reinho pour cet article. De mon côté, je ne peux que vous recommander les lunettes biélorusses, que l'on trouve beaucoup à l'est, et notamment en ce moment en UA. Allez regarder chez kalinka optics. (site u.s de revente de matos militaire belarus). Ils ont beaucoup de choses, et les reviews sur tirmailly sont bonnes.
    Super article sinon, bien que sinistre...
    Reinho : ce qui me chagrine c'est la visibilité de tes cartouches. Ça donne un aspect "armurerie vivante" qui pourrait te nuire... (en plus d'éventuels reflets). J'espère que tu fais vraiment confiance aux membres de ton "clan"
    Sinon, qqn a testé la chevrotines 9 grains a 30 m dans de l'acier 3mm? M'est avis que çá passe...
    Dernier point : pas de couteau dans ton gilet ?

    RépondreSupprimer
  4. commentaire dédié à toto montrouge...

    déjà, la visibilité des cartouches... comme pierre l'avais déjà écrit sur un ancien article (je sais plus lequel) il fallait dissimuler ses équipement pour ne pas révéler qu'on est armé... c'est bien tu a retenus ça, mais là, c'est totalement hors sujet, on est dans du combat offensif, donc la visibilité des armes et munitions, on s'en fous...
    pour ce qui est des éclats, c'est vrai que ça posera problème, mais surtout pour du combat d'infiltration, et là, faudra voir sur le moment.

    Pour mon "clan" pour l'instant, on est 1, donc oui, je lui fais totalement confiance.

    Sinon, oui, on a testé la chevrotine à 30 mètres sur des plaques d'acier, ça traverse pas, mais ça broie l'intérieur, c'est bien pour ça que j'ai écrit que ça arrêtait les éclats et les petits calibres, je n'ai pas dis que ça arrêtait du 50 BMG à bout portant (relis sans sauter de ligne, tu verra)

    Pour les couteaux, non, je n'en évoque pas le sujet car certains en mettent, d'autres non, moi juste mon toollogic dont j'ai déjà parlé, mais qui n'est pas fais pour le combat. les gros couteaux de rambo sont surtout fais pour les jeux de guerre, pas pour du vrai combat.

    donc, relire correctement, tu le trouvera peut être moins sinistre, et remet un commentaire un peu plus constructif.
    merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle aggressivité cher ami :)
      J'ai étudié en profondeur le fonctionnement des bataillons en Ukraine depuis février. Mes remarques viennent de là. Il y a eu des assassinats des deux côtés pour des histoires de récupération d'armes ou de véhicules. Tout particulièrement chez Azov, ou les individus ont le sang chaud...
      Merci pour le test de l'acier 3mm. En m'appuyant sur le commentaire de Rhonan, j'essaierais de construire une plaque "home-made" avec acier 3mm de chaque côté et polyéthylène en sandwich. A voir si le 9mm, le 7.62x39, et les brenneke passent. (probablement pour ces dernières...)
      MERCI ! Pour cette article de grande qualité ! Il y a plein de choses très intéressantes. Je ne mets pas en doute tes qualités de combattants, et encore moins ton expérience.
      Ok pour les couteaux. Goûts et couleurs. J'ai pas vu ça servir à l'est, sauf pour de l'infiltration. (voir spetznatz, et éventuellement systema...)

      Ok pour la notion de "combat offensif", donc on se fout de la visibilité. Je comprends la logique. Deux remarques cependant, cher maitre. Car non, je ne suis pas un spécialiste de l'assaut, mais j'ai compté pas mal de morts.
      1/j'ai écrit sinistre car, si je comprends bien, tu es dans le scénario d'un assaut avec des slugs/brenneke (donc portée effective 30-50m, vitesse de rechargement 0.75" minimum). Sans appui aérien, sans tireur longue distance expérimenté pour vous protéger, sans boucliers, sans protections fémorales, sans plaques ballistiques, sans casque... ça pue. Je ne ferais jamais partie d'une telle "offensive". Tu as fait l'afghanistan et le centrafique. Combien de personnes t'ont "chargé" ? Même une simple patrouille ? Skirmish, IED, longue distance. Le reste est très, très dangereux. Mais je n'ai pas tes qualités de combattant ni ton expérience, encore moins ton aggressivité. Le sinistre était vis à vis de la situation envisagée. Pas de tes connaissances ! Dans ces cas là, je préfère la fuite. Perdre un combattant, surtout expérimenté, c'est très cher.
      2/ tu ne feras jamais de l'offensif à 1. Donc tu rejoindras, même momentanément un groupe. Si tu es un armurerie vivante, tu prends le risque qu'ils te dézinguent. Enfin, quid de la fuite ? Un assaut qui tourne mal, un repli. Devoir se cacher en terrain hostile. Voila ce que je pensais. J'essaye d'être constructif. Nous sommes des citoyens-soldats, et nous pouvons bénéficier de l'expérience de chacun.
      Bravo pour le TIC. En espérant ne pas t'avoir froissé, car tes contributions sont très précieuses.
      Bonne préparation à tous.

      Ps : se faire traiter de branleur :)

      Supprimer
    2. lol, là, c'est déjà plus constructif, oui j'y peut être été un peu fort avec le "branleur"...

      bref... changement de sujet

      J'ai discuté pendant plusieurs jours avec un vétéran des guerres civiles de coté d'ivoire, je n'ai pas testé le calibre 12 sur des plaques pare-balles, mais eux oui, et ça passe, c'est pour ça qu'ils craignent le calibre 12 (voir mon premier article).

      Perso je n'utilise quasiment pas de balle dans mes munitions, car sur mon fusil à pompe, j'ai un canon lisse et donc la possibilité d'utiliser chevrotine et plombs.
      La législation interdis en effet le montage d'un canon lisse sur un fusil à pompe, mais n'interdis en aucun cas son achat... le montage se fera le jour J.
      L'utilisation d'un fusil à pompe à beaucoup d'avantages, mais a aussi beaucoup de défauts, et comme tu là très bien souligné, oui, le rechargement est trééééééééés long avec cette arme, même avec un bon entrainement, d'ou l’intérêt d'avoir plusieurs armes différentes et une spécialité définis par combattant dans un groupe.

      J'en parlerais mieux sur l'article sur le sujet, mais si, il FAUT des tireurs longue voir très longue distance. En infanterie, pas un pas sans un appuie,

      Dans les stand de tir civil, il y a énormément de tireurs longue et très longue distance ayant souvent en plus des connaissances militaire, comparé aux militaires, qui eux sont trop souvent mal entraîné (restriction budgétaire, administratif de plus en plus complexe, pas de motivation, etc...)
      si tu fréquente les stands de tir, tu a surement vu de plus en plus de calibres 270 win, 308, 338 voir même des 50 BMG pour les plus riches.

      J'éviterais aussi de parler des fusils mitrailleur... mais acheter un simple FN FAL ou un MG42 ne coûte pas cher, et n'importe quel armurier ou passionné d'arme vous là débridera en full auto. Ses armes donnent un excellent appuie.

      Comme tu l'a dis, non, on ne fais pas la guerre tout seul, rambo et bob lee swagger n’existent pas, donc oui, si un jour les combats deviennent inévitable, je devrais rejoindre un groupe armé constitué... se qui n'est pas évident.
      Le mieux est bien sur de s’entraîner avec un groupe, savoir comment il s'articule, comment il fonctionne, rentrer dans un groupe comme ça ne sera pas évident... mais pas d'autre choix, très peu de gens s’intéresse aux entraînements aux armes, se constituer un groupe n'est pas évident.

      Supprimer
    3. Pour la "pratique de groupe" : certains groupes de systema parisiens organisent des stages complémentaires survie et airsoft. Ça peut être un début. Sinon, il y a ces stages : http://survivalfightingspirit.blogspot.fr/. Ça permet de rencontrer des gens, d'échanger voir de faire des week-ends de pratique (airsoft + campement...)
      Le stand c'est top. Je vois bien la montée en puissance du 308 (moins du 270, mais ça dépend sûrement des régions). Je trouve que c'est une bonne chose. Le 338, en survivalisme, je vois pas l'intérêt étant donné la rareté. Mais je suis pas du tout expert de ce calibre...
      Un FAL, impec. Un achat futur pour moi sûrement, mais très cher et les autorisations prennent du temps. Ne pas oublier le 7.62x39, moins "bien", mais qui devrait se trouver très facilement aussi en cas de shtf. Après, les goûts et les couleurs...
      Je reste méfiant sur les confiscations en France (je sais, c'est controversé). Du coup, mettre des milliers d'euros dans une arme...
      (je m'équipe en médocs, outils, et matos pour eau et énergie...) Moins offensifs mais plus prioritaire au vu de mes connaissances actuelles dans mon cas. D'autres sont certainement plus avancés. Le pompe lisse que tu présentes semble être une très bonne option. J'aime bien les autos, pas difficiles à modifier en cas d'effondrement (surtout pas avant!). Le matos est le même que pour les 12 artisanaux.
      Merci de ces commentaires et précisions qui donnent envie de s'impliquer plus dans ce blog.
      Si parmi vous quelques uns ont des tips sur des groupes d'airsoft qui font du combat urbain je suis tout ouïe.
      Merci pour ce partage de connaissances. En attente de te lire sur le poste "appui et longues distances"

      Supprimer
    4. Le 270win et le 270 WSM sont de plus en plus utilisé, car plus puissant que le 308win, mais le 308win reste quand même devant avec sa grande polyvalence de munitions (coéficient baistique trés variés) et surtout son très faible prix. Comme disait rhonan dirz, le mosin nagant est aussi une très bonne option, fusil pas cher (250 euros) munitions (7.62/54R) vraiment pas cher (100 euros les 500 sur les sites américains)

      les asso d'airsoft qui font du combat urbain ça dépend de ta région.
      je te conseille d'aller sur le site "France airsoft" un site d'achat, mais quand je le fréquentais encore, beaucoup d'associations se présentaient sur le forum de se site, c'était une bonne façon de savoir qui faisait quoi.

      Supprimer
  5. Salut Reinho01,

    Déjà, bravo pour ton article ; du bon boulot.

    Ensuite, permets-moi de le commenter… gentiment, cela dit, car j’ai cru lire que tu mesurais 1m91, pour 90 kg, et autant je fais presque le même poids autant je mesure 15 cm de moins. Bon, je fais du sport et de la musculation, donc ce n’est pas que du gras, hein. Mais quand même, j’y vais cool. 

    On a globalement la même vision des choses. Toutefois, je ne sais pas si tu connais mon blog, mais ce que tu appelles Guérillero, j’ai tendance à davantage le voir comme un Citoyen-Soldat.

    Pour le gilet porte-plaques balistiques, c’est parfait. Etant donné que ma vision du Guérillero / Citoyen-Soldat, concernant son armement, est de posséder idéalement une arme de poing, type Glock 19, et une arme d’épaule, type carabine à pompe, ledit gilet doit principalement s’articuler autour de la cartouche de 12.

    Petit rappel pour les lecteurs : Une simple licence de tir permet d’acheter au choix, soit un FUSIL semi-automatique calibre 12, canon LISSE, soit une CARABINE à pompe, canon RAYE ! Je préfère le pompe perso. Pourquoi ? Le semi-auto est plus fragile et un incident de tir ou d’éjection en plein combat peut s’avérer mortel. Légalement, en France c’est du 2+1 en chargement, ce qui est trop léger. La carabine à pompe est beaucoup plus sécurisante de part son fonctionnement, risque moins l’enrayement et peut se charger légalement à 7+1. Le seul hic vient du canon rayé ; il est surtout efficace avec de la slug / balle. Le canon rayé éparpille trop la chevrotine.

    Personnellement, j’ai opté pour les deux armes. Mais je garderais de préférence la carabine à pompe. J’ai acheté le Fabarm STF 12, qui est cher, mais présente l’avantage d’être tout équipé (2 rails picatinny, rallonge tube magasin, crosse pistolet, frein de bouche brise vitre et crâne), et de qualité excellente. Un viseur point rouge dessus, et vos balles traversent tout !

    Bref, le gilet est comme je le vois, sauf que j’ai une préférence pour des portes cartouches plus discrets. Ceux de la marque Condor, qui contiennent 25 emplacement et se ferment totalement ; j’en mets 3 devant, ce qui fait 75 cartouches. Plus 2 sacoches contenant chacune 12 cartouches à la ceinture, ce qui nous fait un total 99 cartouches slugs.

    Concernant les plaques balistiques Stand Alone, oui elles sont chères et pas trop accessibles. Les plaques d’acier de 3 mm sont parfaites ; j’y rajouterais cependant des plaques de polyéthylène haute densité de 20 mm. Le tout peut s’avérer très efficace et assez léger.

    La TIC, très bien ; tout le monde doit en avoir une sur soit, même s’il ne sait pas s’en servir.

    Ne pas se surcharger, c’est clair. Une lampe tactique puissante est indispensable pour aveugler l’adversaire, même en plein jour.

    La musette de combat est très bien ; perso, j’aurai plutôt un sac à dos léger. En gros, c’est un EDC spécial combat. J’ai un SAC MAXPEDITION SITKA GEARSLINGER qui me sert parfois d’EDC quand je vadrouille, avec compartiment prévu pour gourde Nalgène.

    A ce propos, tu prévois de l’eau ? Un réservoir d’hydratation à l’arrière du gilet, sans doute.

    Bon, les grenades et explosifs, ce n’est pas ma partie.

    Concernant l’équipement de l’arme, j’ai fait simple : la sangle un / deux points, la lampe pour s’éclairer et aveugler, et le viseur point rouge.

    Conclusion, bravo l’ami. Un bon article, qui fait réfléchir sur ce qu’on possède déjà et ce qu’il nous manque.

    Merci pour le lien. Je connaissais toutefois ce site ; et la marque Condor est top pour un civil qui veut s’équiper sans se ruiner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1 pour condor, +1 pour les porte-cartouches discrets.
      +1 pour les gourdes
      +1 pour équipement FAP
      Merci pour le tip des plaques de 2cm de polyéthylène

      Supprimer
  6. salut rhonan

    j'aime bien ton "je vais te commenter, mais gentiment..." lol
    oui, hier j'étais énervé, je fais des articles aussi structuré que possible pour donner une idée de gilet de base, pour pouvoir avoir un débat constructif sur l'équipement, les marques, les modèles, etc... et je dois répondre à un branleur qui s'invente une culture sur l'équipement et qui se permet de critiquer faussement et inutilement en lisant à l'arrache.

    J'ai rien contre les critiques, au contraire, il en faut... tant qu'elles sont constructives, et qu'elles servent à avancer.

    Revenons sur le sujet, c'est vrai qu'il faudrait ajouter également une arme de poing, chose que je n'ai pas pu avoir, car mon ancien travail ne m'a pas permis d'avoir mes trois signature pendant mes deux années au stand de tir... peu être que cette année je vais enfin pouvoir me payer mon glock... mais c'est vrai que j'aurai pu en parler sur l'article.
    J'y ai mis une arme qui est pas mal non plus, un 44 à poudre noire, un peu lourd pour mettre sur le gilet, et que dans mon cas, je le vois plutôt comme une roue de secourt.
    Pourquoi j'ai fais ça? car en plus de faire du tir, je fais aussi de l'airsoft, mon fusil à pompe airsoft ne tombe que très rarement en panne (comme le vrai), je ne me sert quasiment jamais de mon arme de poing... en gros j'ai aussi fais mon gilet réel de la même façon que mon gilet airsoft.

    Pour les sacs d'hydratation, je préfère les gourdes, surtout en période de températures négative, j'ai souvent eu des problèmes avec les sacs d'hydratation, même avec la marque "camelback", donc je préfère rester sur mes gourdes.

    Je ne connaissais pas les plaques de polyéthylène de... 2mm j'imagine que tu voulais dire? faut que je vois ce que c'est, c'est facile de s'en procurer?

    Sinon je ne connais pas ton blog, je veux bien le lien... pour le terme de guérillero, c'est un terme général, j’appelle guérillero tous ceux qui prenne les armes volontairement contre une force adverse (une vrai force armée, pas le camp de manouches au bout du champs) que ce sois les résistant de 39/45, aux talibans, hezbolla, etc...

    En tout cas merci de tes encouragement, content que l'article te plaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit, je crois de HDPE. On trouve ces plaques par exemple sur polydis.fr (mais aussi amazon uk, ebay, alibaba) C'est le même matériau que les gourdes nalgene, simplement en beaucoup plus épais. C'est aussi utilisé pour des tuyaux.
      Bravo pour l'airsoft avec même config. Une bonne façon de valider ses choix théoriques !

      Supprimer
  7. J'apprécie vos retex, qui ont le mérite d'être ceux d'une personne étant allé en zone hostile en tant que professionnel de la sécurité. Contrairement à d'autres, vous avez tranché sur le débat concernant l'arme principale (le plus courant étant le FSA vs le calibre 12). Votre choix d'un système d'arme basé sur le calibre 12 évite de s'éparpiller (vous semblez apprécier les armes sans être un "gun nut", comme disent les Américains.). J'apprécie la nécessité de traiter du système d'emport des munitions, trop peu traité, et ce notamment sur les forums concernés. Le système MOLLE est très intéressant, et j'ai également repéré cela :http://www.terrang.fr/equipement/gilets-modulables/pochettes/12-rd-shotgun-pouch.html
    Sinon, que pensez-vous de la traditionnelle ceinture-cartouchière des chasseurs ?

    Encore une fois, je vous remercie pour votre contribution !

    @ Rhonan, il existe les termes de guérillero et de partisan. Comme celui de franc tireur, ces termes sont associés à la guerre irrégulière. Vous pouvez vous définir comme citoyen-soldat, à l’image des Suisses, ou des Spartiates. Si vous ne vivez pas du métier des armes, vous pouvez (sans prétention) vous considérez comme un guerrier. Etre guerrier, c’est plus qu’un métier, c’est adopter un mode de vie et une culture particuliers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La ceinture cartouchière des chasseur est également un trés bon choix, c'est celui que j'avais adopté quand j'ai commencé l'airsoft au fusil à pompe,une cartouchière sur moi, d'autres dans la musette, suffisamment pour quelques jours.
      Je voulais adopter ce système pour mon remington, mais j'ai plutôt opté pour le gilet molle... déjà pour les plaques pare-balles (ou pare-éclats) mais aussi pour mieux structurer le gilet, savoir qu'a tel endroit il y aura les balles, ici la chevrotine, etc...
      et pour y ajouter autre chose que des munitions (grenades, matériel divers)

      Personnellement je suis plutôt gilet de combat, mais je pense qu'un combattant au calibre 12 ayant peu de force physique devrait choisir cette fameuse cartouchière pour une question de mobilité.

      Supprimer
  8. Salut à tous,

    Déjà le lien sur mon blog de Citoyen-Soldat :

    http://livreducitoyen-soldatoccident.blogspot.fr/

    Ensuite, pour dire que la Plaque polyéthylène haute densité - PEHD, c'est du sérieux. Et non, ce n'est pas du 2 mm mais bien du 20 mm !

    Regardez ce test effectué sur une plaque de 10 pouces par 12 pouces, taille d'une plaque balistique, et d'une épaisseur de 25 mm, avec du calibre .45 :

    https://www.youtube.com/watch?v=gtU2Fny6KEU

    Un gilet porte-plaques balistiques accepte une épaisseur de 25 mm maxi, je crois.

    Donc, un sandwich fait d'une plaque de PEHD de 20 mm + l'acier de 3 mm, ça passe !

    Ou encore un sandwich de la plaque d'acier de 3 mm entre deux plaques de PEHD de 10 mm, c'est à tenter.

    Ça stop quasiment tout, et en plus, vous avez là d'office le pare couteaux.

    -----

    PS : Pierre, bravo pour l'enregistrement des internautes. :-)

    RépondreSupprimer
  9. Ah, mon ami, je n'ai pas la prétention d'être un guerrier. Ou alors, un vieux guerrier, qui commence à rouiller. Avec le sport et la musculation que je pratiquent depuis 30 ans, j'ai les tendons des épaules et de l'avant-bras gauche qui crient stop. Et je dois surveiller mes articulations.

    Je veux juste être un Homme qui sait que la mort l'attend forcément, et qui voudrait aider son clan, protéger l'avenir de ses enfants, ou du moins essayer, avant de rejoindre le Valhalla.

    Je rebondis sur le commentaire de Toto, je crois, qui évoque l’extrême dangerosité à se battre avec un 12, arme de combat rapprochée... Une charge suicidaire.

    Oui, on peut se demander : Pourquoi ce choix du 12 ? Non, ce n'est pas l'arme idéale. Mais il est important de connaitre ses forces et faiblesses pour l'utiliser... et survivre, surtout.

    Faiblesse :
    - Chargement lent
    - Capacité magasin faible.
    - Portée courte.

    Force :
    - Pouvoir d'arrêt excellent.
    - Le calibre de base que tout citoyen peut posséder.
    - La cartouche la plus répandue en France.
    - Plusieurs types de munitions possible.
    - Stock de munitions illimité !

    Donc, pourquoi le 12 ? Simplement parce que la carabine à pompe ou le semi-auto en 12 représentent un choix de base sérieux pour tout citoyen qui veut défendre sa famille et son clan.

    Et puis, la force du 12 réside dans le combat urbain. Ça tombe bien, pardi ! La France est blindée de villes, et pour investir une maison, un 12 fera aussi bien l'affaire qu'un 5,56.

    Après, libre à chacun de choisir une base AR15 ; mais c'est plus compliqué à obtenir, et les munitions seront limitées.

    Comme je suis fainéant et que j'ai horreur des complications, je réfléchis toujours à faire le plus simplement possible. Et le plus simple en matière d'armes, en France, est :

    - Licence de tir pour :
    1/ Carabine 22 lr, lunette, silencieux, pour du sniping à 200 m.
    2/ Semi-auto canon lisse 12.
    3/ Carabine à pompe 12, modèle tactique, point rouge. Pour le combat.

    - Une demande d'autorisation pour :
    1/ Pistolet semi-auto 9 mm.

    Voilà, c'est le plus simple. Après, on peut accumuler les demandes d'autorisation, mais c'est fastidieux à la fin, je trouve. 1 demande pour le Glock 19, moi ça m'ira. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est toujours un plaisir de decouvrir un nouvel article sur ce blog, c'est un réel investissement de plus pour le rédiger et le construire.
      nous avons pour la grande majorité la même vision des choses, il est intéressant cependant d'en débattre les idées sont constructives.
      concernant ma vision du guerillero à mon avis elle se limite a une action éclair, rester trop longtemps en action face a une armée moderne structure risque de vous voir pulvérisé par un barrage d'artillerie pour volatisé par un ou deux missiles.
      le guerillero se doit d'être léger et de disparaitre vite, hormis si il est l'auxiliaire d'une autre armée moderne comme les ffi en 44.
      les gpb c'est lourd encombrant et avec un gillet tactique par dessus c'est genant pour fuir.
      les classes 4 n'arrêtent rien au dela du 308winch.
      les plaques anti trauma pour classe 3 c'est format enveloppe, ça coute un bras.
      concernant les grenades: la "caoutchouc" dmp c'est très bien mais ça rayonne a 360 vous allez avoir des bleus aussi, a utiliser sur une foule non armée ou d'arme blanche.
      concernant la grenade a gaz ou mp6 il faut obligatoirement un masque a gaz sinon vous risquez d'en prendre plein le nez comme votre cible, d'ailleurs la cible vous ne la verrez plus longtemps une fois 3 ou 4 lancées, le nuage sera épais.
      concernant les explos le black book est pas mal tout y est.
      le calibre 12 est le meilleur choix possible en combat urbain, c'est dévastateur chargé à la chevrotine, celui qui contredira ça n'a certainement pas vu de combat réel en milieu urbain.
      pour le 12 je préfere un réarmement à pompe, ça ne s'enraye pas, un holosight ou un ghost ring, le laser rouge c'est de la daube le jour et on se fait vite repérer idem pour la lampe accroché au canon.
      concerant le 44pn c'est un bon choix, une arme qui ne sera pas raflée le jour d'évenement d'insurrection( si si c'est prévu mili + 1 opj civil)
      je préférerai me prendre deux 9para plutôt qu'une seule 44pn chargé a 2.5g de pnf2 avec une ogive plomb pur c'est certain.
      pour les bouchons d'oreille, perso ça ne me serivrai a rien la derniere fois que j'ai utilisé un 12 couplé à un 9para en condition réele en habitation j'ai pas eu d'acoufen (peut etre l'adré j'en sait rien....)
      concernant votre choix d'arme de poing préférez un bon vieux 45, le 9para n'arrête pas tout le monde même avec des expansives, expérience vécu, et croire au tir à la tête du premier coup de sang froid, avec le stress et un assaillant qui court ça reléve d'un film d'hollywood.
      concernant les optique tp/thp les russes font du super rapport qualité prix, les scroms sont chères et le sav particulier et pourri, mieux vaut une leupold mk4 garantie a vie.
      concernant le 22lr pour le sniping c'est pas forcément une bonne idée:
      + disponibilité des munitions en france
      + le coût
      + l'encombrement réduit
      - le projectile est trop léger et senssible au vent à 200m va falloir contreviser un max
      - la dro de la munition n'est pas adaptée a cet usage
      - le faible pouvoir vulnérant oblige un tir à la tête pour neutraliser.
      -la petite munition oblige de se rapprocher trop près de sa cible

      en bref c'est une bonne arme de harcélement pour blesser ou pour le survivaliste petite chasse/defense pas trop pour le guerillero.

      il y a également un calibre très répandu en france pour la grande chasse à l'arme rayée c'est le 7x64 il percera les super gpb.
      sinon en profitant de la législation actuelle pourquoi ne pas opter pour un 308winch récemment déclassé? il est utilisé en grand nombre pas beaucoup d'armée, efficace et donc disponible en cas de combat.

      Supprimer
    2. On note trois types de guérilla
      1) La guérilla massive: unités importantes
      2) La guérilla diluée itinérante: équipes légères clandestines vivant parmi une
      population sympathisante.
      3) La guérilla diluée localisée: individus vivant au milieu de la population avec
      une activité découverte.

      Le fait de tirer et se s'en aller, comme tu le dis, c'est pour le troisième choix, type de combat, surtout utilisé dans les pays qui n'ont pas ou peu de moyens de se battre, peu de connaissance tactiques, et peu d'organisation. Le fameux "hit and run" comme on en déjà parlé ne sert que comme provocation et pour harceler, ce n'est pas du combat, et se n'est pas efficace contre une bonne armée.
      Ce type de gilet est fais pour du combat pour le premier et deuxième choix, les guérilleros investit dans leur mission, vivant vraiment pour le combat (Hezbollah par exemple... désolé de souvent prendre les mêmes références).

      Tu me fais rebondir sur un sujet dont je voulais parler, mais dont je n'ai jamais vraiment eu l'occasion... les bouchons anti bruits.
      La plupart des chasseurs utilisent des casques électroniques ou des bouchons refermables... très peu pratiques pour un militaire, car c'est très bien pour le tir ou pour chasser quelques heures, mais pas pour du combat de quelques jours, où vous ne saurez pas quand vous aurez besoin de tirer. De plus, en combat, vous aurez besoin d'entendre les bruit ennemis et les ordres de vos supérieurs, la solution? la technique du poisson rouge... quand vous tirez, ouvrez la bouche et soufflez... ou gueulez (vous le ferez surement sans le savoir au combat) et vous verrez que ça remplace des BAB, j'ai testé cette astuce avec un famas et une mitrailleuse semi lourde en 308 (FN MINIMI 7.62) en Afghanistan et ça marche très bien.
      Je me suis toujours demandé si ça marchais aussi pour du 12, alors merci slasher540 pour cette information... d’ailleurs je pense que si tes oreilles ne sifflaient pas à ce moment la, c'est surement dû à ça.

      Pour les optiques je faisais l'apologie du aimpoint comM4 car j'ai pu en acheter une à un soldat américain en Afghanistan, et je l'ai donc testé au combat pendant 6 mois la bas... Vraiment un optique excellent, jamais cassé, jamais eu besoin de l'éteindre, ne s'est jamais déréglée, elle est tombé avec l'arme et pas une égratignure... je ne pense pas que leupold ou bushnell fasse du matériel d'aussi bonne qualité que ça.

      J'ai un amis qui s'est acheté une 7x64... il veut la revendre alors qu'il s'en ai à peine servis, pourquoi? les munitions coûtent un prix affolant... c'est pour ça que je préconise également les 7.62x51 (ou 308 win)

      Supprimer
  10. Les avantages que vous rappelez renforcent l'idée, pour un citoyen soldat Français (son homologue Suisse lui préférera le 5,56x45mm) de faire du calibre 12 la base de son système d'arme. Pour rappel, Tsahal, qui a rencontré une résistance acharnée des combattants du Hamas, a analysé ses retex: ses soldats auraient apprécié le FAP de calibre 12 pour le combat en localité/urbain. Un autre avantage du calibre 12 face au FSA en 5,56mm type AR-15: son prix. Un 2 coups, et même une CAP coûteront bien moins chers qu'un FSA. Concernant la dotation en munitions, elle me semble suffisante, pour rappel, le soldat de la Wehrmacht, comme le soldat de l'armée impériale Japonaise utilisaient un brêlage de 60 cartouches (soit 6 porte-cartouches de 10 munitions pour le feldgrau, ou 2 porte-cartouches de 30 munitions pour le nippon).
    À Reihno: que pensez-vous de faire un article similaire de votre guérillero/citoyen soldat, mais en version "low profile/homme gris" ? Car votre article, au demeurant très intéressant,représente plutôt un guérillero/citoyen soldat "lourd".
    Enfin, voici un portfolio du monde, sur les citoyens soldats US patrouillant sur la frontière mexicaine: leur équipement est très semblable au vôtre, Reihno, n'est ce pas ? ;-)
    http://www.lemonde.fr/international/portfolio/2014/09/25/des-texans-guettent-la-frontiere-americano-mexicaine_4494397_3210_1.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour mes articles, j'en ai prévu quelques plusieurs.
      un sur le combat, un sur les communications au combat, un autre sur les moyens de progression en zone d'insécurité... le tout pour du combat en petite unité (8 à 10 personnels) ce qui inclura donc des généralité sur l'équipement des combattants de carrure faible et les "bœufs" ainsi que leur mode de combat par spécialité.

      J'ai fais mes deux premiers articles quand j'ai eu mes deux mois de permission de fin de contrat militaire, mais actuellement je gère un magasin et je bosse 12h par jours sans interruption, donc j'ai très peu de temps libre pour écrire, mais j'y travaille quand même (ils sortiront surement dans les mois à venir)

      Sur l'article, les civils ont un gilet comme celui que j'avais à l'armée, avec des fusils de calibre 5.56, et leur moyens de communication est un système aussi élaboré pour les militaires que pour les civils, ça s’accroche autour du cou et émet uniquement se que dis la personne (très bonne qualité du au fait qu'il n'y aucun autre bruit de fond)
      Cet article sur les patriotes est surtout une bonne façon de montrer à quelle point nous sommes différents des américains, pas seulement sur les armes, mais aussi sur la mentalité qui tourne autour des armes et de leur utilisation.
      Même si les groupes "armés et patriotes" sont mal vu par le gouvernement et se font cracher à la gueule par les médias, il sont par contre très bien vu par le peuple... se qui est complètement différent en France, ou le moindre civil armé est vu comme un terroriste voir comme un psychopathe si il venais à évoquer une possible guerre civile.

      Supprimer
    2. Je te souhaite bon courage dans ton retour dans le civil ! Tes futurs articles me paraissent intéressants. Oui, ces Patriotes américains sont bien acceptés par la population locale (population locale "redneck/bouseux" souvent méprisée par les habitants de la côte Est, mais qui doit faire face à la criminalité transfrontalière. La tactique en petits groupes (10 pax max) me parait mobile. Le plus difficile reste de trouver des personnes semblables...

      Supprimer
  11. Bonjour,

    Voilà pourquoi je n’évoque pas le guérillero. Ce mot trahit, pour plusieurs d’entre vous, un révolutionnaire qui se bat contre une armée moderne…

    En France, cela se traduirait par un conflit où les Occidentaux auraient à se battre contre… l’armée française, ou une armée extérieure !

    Je n’envisage pas du tout l’avenir comme cela.

    Je parle de Citoyen-Soldat, justement parce selon toute vraisemblance, la guerre civile qui se profile, une fois la courte période d’anarchie passée, sera communautaire. La majorité des Occidentaux d’un côté (mais pas tous, comme toujours), les communautés extra-européennes de l’autre.

    L’armée sera du côté des Occidentaux, donc du mien.

    Oubliez le conflit Ukraino-Russes ; rien de tel ne se verra chez nous. Pensez davantage à l’ex-Yougoslavie, qui a davantage vu des groupes ethniques se battre plutôt qu’une véritable armée affronter des guérilleros.

    Toutefois, la France est d’emblée moins fractionnée que l’ex-Yougoslavie. Donc, pas d’armée du Kosovo, de Macédoine, Serbie, ou autre. Au pire, on risque d’avoir une guerre tripartite, par exemple entre des nationalistes d’une région, Bretagne, Basques, etc., la population occidentale désirant conserver l’unité du pays et une communauté musulmane.

    Le Citoyen-Soldat est là pour suppléer l’armée de son pays, pour aider et compléter là où il aura des vides. Pas pour charger l’armée américaine en criant « Alésia ! »

    Sérieux, il n’y a aucune chance pour que vous me voyiez un jour foncer sur un char Leclerc ou un VBCI avec mon Fabarm STF 12 !

    Mon job de Citoyen-Soldat je le vois comme suit : Protéger ma sphère familiale, défendre mon domicile contre une émeute, rejoindre mon clan et sécuriser ma région, faire partie d’un groupe de Citoyens-Soldats pour mener à bien un service de protection territorial / sureté, etc.

    Enfin, tout sauf me fracturer le pif contre Bachar El Assad ou Porochenko… voire Poutine.

    Ps : Le sniping en 22 lr est évidemment moyennement efficace, et plutôt amateur. J’évoquais juste la possibilité d’un achat facile. Sinon, en effet, pour ceux qui veulent sérieusement pratiquer le tir de précision, opter pour un 308 Winch, voire Mosin Nagant, est nettement mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, le véritable travail de soldat (assaut, mouvements de troupe allant du niveau tactique à stratégique) reste et restera l'apanage des soldats de métier. Je vois également le citoyen soldat appartenir à un réseau local (échelon groupe de combat à la compagnie) et chargé de missions défensives: protection des civils, patrouille...bref du maintien de l'ordre, ce qui permet aux unités de combat de se concentrer sur des missions militaires (combat et reconquête) Par son implantation durable, le citoyen soldat peut fournir du renseignement aux troupes professionnelles. Mais le rôle du citoyen soldat, surtout en début de crise peut être précieux: sécuriser une zone (un "sanctuaire") en attendant que l'armée se réorganise. À notre niveau, l'armement léger axé sur le calibre 12 (pour le "fantassin") et le fusil de précision avec les bons équipements (gilet tactique/cartouchière, lampe, matériel topo, etc...) doit rester la norme...nous ne sommes pas aptes à remplir les mêmes missions qu'un régiment d'infanterie mécanisée !

      Supprimer
    2. Parfaitement, Denaenor. Tu as résumé le rôle du Citoyen-Soldat !

      Supprimer
    3. Je suis content que nous soyons sur la même longueur d'onde !

      Pour revenir sur le gilet MOLLE, je pense qu'il est la meilleur solution quand on est en "tenue". En civil, la cartouchière ou les pochettes MOLLE à la ceinture me paraissent plus pratiques. Et que pensez-vous du gilet de chasse, comme ceux de Verney-Carron ou de Decathlon ?

      Supprimer
  12. Je possède gilet de chasse et cartouchière Ducatillon. Mes premiers achats. Cependant, je ne compte pas les utiliser. Réfléchissons à tout ceci.

    La situation, en France, est soit :

    - Normalisée ;
    - Dégradée.

    Normalisée, elle traduit une présence des Forces de l'Ordre. Donc, hormis si je suis chasseur partant à la recherche du lièvre de mes rêves, il n'y a aucune chance pour que j'arpente les rues avec mon pompe. Situation normalisée, rien ne sort de chez moi ; je rase les murs.

    Dégradée, elle montre une France sous émeutes, au minimum. Et là, j'ai le gilet porte-plaques balistiques sur moi, même si je reste chez moi, arpentant le jardin autant que le domicile.

    A noter que le port du casque est obligatoire en situation dégradée. On ne l'a pas évoqué ici, sans doute la peur de parler d'un objet rare en France : le casque balistique.

    Mon avis sur la question : Ne vous tracassez pas avec un casque balistique, qui sera aussi lourd à porter (rappelez-vous que le Citoyen-Soldat n'a pas forcément 20 ans), cher, que rare à trouver et pas si ultime que cela.

    Mon choix se porte sur un casque de ski Snowpark et Halfpipe en ABS injecté. Pas balistique, il est vrai, mais en dehors des balles, il protège de tout ! Chute du porteur, objet projeté, éclats divers, coups portés à la tête, etc.

    Donc, portez un casque ; la tête ne pardonne rien. Mais pour un Citoyen-Soldat, le modèle balistique n'est pas pertinent. :-)

    Dernière chose : avoir la tête protégée contre les éclats est une bonne chose, mais laisser vos yeux sans protection ne pardonne pas davantage. La vue doit absolument être sauvegardée. Et donc, là, je dis sans hésitation : lunettes balistiques. Facile à trouver et pas excessif.

    Résumons :

    - Situation normalisée ; vie de tous les jours : tout reste à la maison. Seul mon EDC de défense personnelle sort avec moi : matraque télescopique, gants anti-coupures, etc.

    - Dégradée ; émeutes dans ma zone de vie, précédant une certaine anarchie, voire guerre civile : j’ai la totale sur moi : gilet porte-plaques balistiques, casque ABS injecté, lunettes, gants, la tenue complète (évidemment, on ne sera pas en Tongue et chemise hawaïenne), et armes. Et je reste chez moi ; j’ai stocké tout ce qu’il faut pour !

    N’allez surtout pas faire les idiots dehors.

    Bonne survie.

    _____

    http://livreducitoyen-soldatoccident.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  13. Quand j'écrivais cet article, je me suis souvent demandé si je devais parler des casques balistiques ou pas.

    Un vrai casque balistique, comme ceux de l'armée Française est très efficace, un de mes collègue à reçu une balle de SVD Dragunov dans son casque à 300 mètres, qui l'a arrêté (de justesse) MAIS comme dis Rhonan, ce casque est très lourd et aussi très couteux (environ 500 euros)
    Dans le meilleur des cas, si vous décidez de porter un casque, favorisez le casque d'alpinisme ou de ski, surtout pas le casque balistique qu'utilisait l'armée Française il y a encore peu de temps, ce casque est tréééééés lourd et ne protège que des éclats.

    RépondreSupprimer
  14. +1 Reinho

    Concernant la tenue, j'en ai parlé en MP avec Denaenor :

    Mon avis sur la question est de ne pas porter de tenue "officielle". Dans le civil, si vous n'êtes ni policier, ni pompier, il n'y a pas de raisons que vous portiez leur tenue. Et d'ailleurs c'est même préjudiciable pour vous ; ce n'est pas une question de loi, mais parce que les gens vont vous prendre pour ce que vous n'êtes pas et vous interpeller pour un motif que vous ne maîtrisez pas.

    En situation dégradée, c’est la même chose. Mon avis, et ce n’est que mon avis, est de ne pas porter de tenue militaire officielle si vous n’êtes pas militaire. Donc, exit le camouflage Europe centrale, digital, ou autre.

    Préférez des tons unis et bien entendu discrets : beige, noir, vert olive. Une tenue de randonnée sobre peut aussi faire l’affaire. Voire un panaché entre civil et tenue tactique de couleur unie.

    Personnellement, je ferais un mélange de Tactical Response Uniform Tru-spec, coyote, OD ou noir, avec du civil solide. Et, bien sûr, de la bonne chaussure de randonnée ou d’intervention. Mon gilet porte-plaques est OD, pour info.

    Il y a cependant un dernier sujet que j’aimerais aborder :

    La discrétion vis-à-vis de votre identification potentielle.

    Vous savez que nous sommes à l’ère du « tout vidéo » et vous retrouver le soir même sur internet entre deux « opérations » n’est peut-être pas une bonne chose. Aussi, je me demande si, à l’image de ce que l’on voit en Ukraine, il ne serait pas intéressant de prévoir une cagoule.

    À méditer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la tenue, ma solution est un treillis américain camouflage de la marine (non digitale, camo bleus) reteint en noir à la machine à laver
      Pourquoi...
      Déjà le prix, je l'ai acheté directement à un américain... mais vous pouvez aussi l'acheter à bas prix sur internet, mais aussi pour la solidité, le nombre de poche et aussi, pour la protection infrarouge qu'offre un vêtement militaire digne de ce nom comme celui là...

      Sujet que j'ai hésité à aborder sur l'article, la vision nocturne.

      Pour voir dans le noir, un soldat va utiliser deux méthodes, sois l'amplificateur de lumière, qui permet de donner une image à de la lumière résiduelle présente dans le décor, cette méthode est très utile, car peu coûteuse, les appareils sont très légers, mais manque cruellement de portée, la visibilité est plus que moyenne et elle ne fonctionne pas quand il n'y a pas de lumière, à moins d'utiliser un phare infrarouge, mais qui révélera votre présence à l'ennemis.

      A cause de tous ses défauts, les armées utilisent de plus en plus les lunettes infrarouge, c'est à dire le fait de donner une forme et une image à des différences de températures, ses lunettes sont de bien meilleures qualités d'image, avec une portée nettement supérieur MAIS de permettent pas de repérer une lampe, même si est à 10 mètres de vous, et peut être facilement bloquée, sois par des vêtements traités anti IR, peinture anti IR (vendu dans le commerce) ou simplement des ponchos de pèche, qu'utilisent les tireurs d'élite pour des missions longue durée.

      Ses lunettes ont une restriction assez spéciale, elle sont vendu librement, tant que vous ne la montez pas sur une arme, et tant que vous êtes obligé de vous servir de vos mains pour l'utiliser.

      Pour se qui est de la cagoule... ça donne chaud, surtout pour des mission offensives à haute intensité, ça à l'air banal, mais c'est très vite insupportable, donc elle dégagera surement très vite.
      Pour la crème de camouflage, pour ceux qui ont déjà fais un peu de combat avec, vous savez que ça part très vite avec la transpiration...
      Perso je fais mes combats avec une capuche et un tour de cou que je remonte jusqu'au nez ou encore une chèche... je fais ça pour la discrétion, mais ont peut aussi le faire pour les caméras.
      J'avoue que moi, vu que j'habite entre les champs, les caméras... connais pas, alors je ne me suis pas trop posé la question, mais c'est vrai qu'il faudra y venir pour du combat dans des villes équipés en vidéo-surveillance.

      Supprimer
    2. bonjour a tous

      tout dabord bravo pour votre clairvoyance (desole pour l hortographe mais je ne vie plus en france depuis des lustres et pas consequent je ne parle plus beaucoup le francais)

      je pensais betement que cette conscience suvivaliste n existait qu aux etats unis
      je suis vraiment heureux de voir que certains de mes compatriotes meme si il sont peu nombreux on une lecture de la tournure des evenements et se preparent a la grande debandade
      nos cher elites tenterons de nous enroler dans la guerre bien en regle avant d en arriver la soyez en sur ,le seul hic c est que les populations apres 60 ans de paix et de confort ne repondrons pas
      il est incocevable aujourdhui de fusille un deserteur
      et puis de toute facon tout le monde aura bien compris qu aller se faire trouer la peau pour que les riches gardent leur privileges ...hein c est devolu et grotesque
      nos elites echouent
      ils ne peuvent vous interdire d avoir des armes de defense des lors qu ils echouent a en interdire l acces au individus les plus violent
      sur ce point je doit dire que je suis un peu renverse par l argument selon lequel le fusil de chasse calibre douze est la meilleur arme ..... cest pas faux dans le fond pour toute les raisons que vous avez donne
      bon ceci dit voici ma conception de la survie type anarchie debandade
      avoir son domaine organise
      cela me parait le plus important
      la solution du bug out etant le dernier recourt lorsque l on a tout perdu
      il faut une maison
      un peu de jardin
      des connections
      un petit groupe
      il n est en effet plus question de dormir tout le monde en meme temps !
      il faut organiser des rondes
      il est necessaire des maintenant d organiser cette maison de tel sprte que :
      avant les armes et je vous entand en parler en long et en large ( c est important oui mais)
      il s agit d organiser en premier sa defense en amont c est a dire l info et l intel
      je dirais donc en premier assurer l autonomie de la maison en elactricitee en eau en bouffe ( voir echange avec voisins ou voisins eloigne par des pactes)
      puis
      etre capable de mettre en place un reseau de surveillance en amont
      video dissimule
      detecteur de mouvemants (ca coute pas cher ca on peu en mettre partout ) de l acces a la maison
      en effet il est important de savoir selon moi a l avance si l on va pouvoir se battre ou pas ,au petit jeu de la puissance il y a toujours mieux
      donc je considere que la ruse peut aussi sauver la face
      je pense qu il est important de trouver un endroit ou la cave peut etre dissimuler genre comme pendant l occupation
      il est en effet facile d organiser ce lieux de vie de facon a ce que l on puisse s y dissimuler pendant un certain temps (creant la surprise et reprenant l avantage tactic en cas de campement long de l intrus)
      il faudras egalement organiser la scenarisation d une maison deja cambriolee et visitee ,meubles casses ,etageres renversee n offrant rien de valable afin d esperer que le large groupe de bandits passe son chemin
      et oui je crois que l on ne peut pas se defendfre contre tout
      il faut avoir plusieur plan de defense

      bien evidement je ne suis pas un combatant et mon avis n est qu un modeste apport

      vous encouragenat

      cordialement

      jp.Langlet

      Supprimer
  15. 1/2

    Bonjour JP Langlet,

    Déjà, merci d’apporter vos soutien et témoignage.

    Si une guerre se déclare en France, son armée pourra aligner moins de 100 000 hommes.

    Selon les multiples scénarios visant notre avenir, une guerre est très probable ; elle peut être civile / interne, ou externe / mondiale. Dans tous les cas de figure, vu le déclin identitaire, la montée du communautarisme et de l’intégrisme religieux dont nous sommes les témoins, il y a 100% de chance pour que notre pays implose.

    L’armée sera disloquée ; elle subit d’ailleurs elle aussi le déclin général qui nous colle à la peau. 50% du matériel roulant fonctionne actuellement ; les prévisions futures sont alarmistes.

    L’armée a en fait de quoi équiper correctement 10 000 militaires, environ. Je parle ici du dernier équipement, celui attribué aux forces en Opex.

    Bref, grâce à la République mondialiste, on va bientôt toucher le fond du puit. L’armée, on oublie. (L’Allemagne et le reste de l’Europe ne sont d’ailleurs pas mieux).

    Cette même République, dans son infini décadence, est parfaitement incapable de prémunir sa société contre les individus les plus violents et leur accession aux armes de guerre. Par contre, brider le citoyen occidental, l’empêcher de broncher, le cajoler à coups de médias collaborateurs et limiter drastiquement l’accès aux armes, elle peut parfaitement le faire.

    La réquisition des armes, j’y crois à moitié ; et puis il y a moyen de l’anticiper. Cela dit, elle peut en théorie parfaitement la mettre en œuvre.

    Cette République qui nous martèle sans cesse que les Musulmans sont une chance pour la France, que le vivre ensemble est une chance pour la France, que le multiculturalisme est une chance pour la France, que les DOM TOM sont… bref, que tout est une chance pour la France dès lors que l’on est ni blanc ni Chrétien / laïque !

    Attention, on ne dit pas que le calibre 12 est la meilleure arme pour ce que j’appelle le Citoyen-Soldat !

    S’il m’était permis de choisir une arme pour ma femme et moi, j’opterais surement pour un HK416, HK G36 en 5,56 mm ; comme arme de poing, chacun de nous aurait un semi-auto 9 mm, type Glock 19. Je serais le plus heureux des citoyens responsables, sachant que mon binôme est parfaitement équipé.

    RépondreSupprimer
  16. 2/2

    Malheureusement, notre régime politique ne nous laisse pas ce choix. Une demande d’autorisation de détention d’arme est toujours possible, mais c’est long, laborieux, pas toujours possible, surtout avec le récent TAJ (traitement d’antécédents judiciaires) qui recense même les victimes et bloque l’accès aux armes. Bref, demander moult auto est vraiment laborieux, surtout avec le risque potentiel de réquisition derrière…

    Et donc, pour faire simple, sans se ruiner et perdre son temps avec des piles de dossiers de renouvellements, on voit quelles sont nos possibilités avec une simple licence de tir. Et en fait, très naturellement, on constate qu’une simple licence nous permet le calibre 12.

    Alors, non, ce n’est pas la meilleure arme, et d’ailleurs ma femme trouve ce calibre trop puissant et ne veut pas tirer avec… mais c’est l’arme la plus répandue, on peut stocker un nombre illimité de cartouches, et elle possède un excellent pouvoir d’arrêt.

    Pour ce qui est de votre domicile autonome, je prends note qu’il est d’une conception très poussée. Malheureusement, en France, avoir une maison avec son jardin est déjà beaucoup. L’autonomie en électricité peut se faire à l’aide d’un groupe électrogène, qu’il faudra de toute façon remplir de carburant.

    Une cave, les maisons modernes n’en ont plus.

    Si un important groupe de bandits passe sur ma route et ravage tout, j’évacue en catastrophe. D’où l’intérêt d’un sac d’évacuation toujours prêt. Ma maison, je n’en ai rien à fiche. D’ailleurs, à ce propos, je cite une de mes phrases cultes tirée d’un film :

    « Tu veux passer à l’action dans la rue ? Sois libre comme l’air. Tout ce qui est entré dans ta vie, tu dois pouvoir t’en débarrasser en trente secondes, montre en main, avant que ça se mette à chauffer dans le coin. »
    Robert De Niro, Heat, © 1995 Warner Bros.

    En gros, cette phrase me dit d’être prêt à tout abandonner, livres, mobilier, vêtements, etc. Toute possession matérielle devient dangereuse si l’on s’attache. Car la finalité de cette morale, que je fais mienne, est qu’il faut savoir évacuer son actuel lieu de vie en 30 secondes s’il est menacé.

    Le sac d’évacuation est donc toujours prêt. La tenue tactique est en passe d’être enfilée ; le gilet est équipé et pourvu de 100 cartouches de 12. Les 2 armes (1 d’épaule, 1 de poing, les autres sont sacrifiées) prises dans la foulée.

    D’ailleurs une évacuation se prépare et s’anticipe, tout comme le fait de subir un cambriolage. On refait le film des événements mille fois dans sa tête pour voir si on n’oublie rien.

    RépondreSupprimer
  17. Bon, voilà, mon gilet porte-plaques balistiques est au complet :

    - La Trousse Individuelle du Combattant remplie ;
    - 1 poche utile small EDC (21,6 cm x 14,6 cm tout de même) ;
    - 3 poches 25 cartouches de 12.

    Pour la balistique, de chaque côté, nous avons :

    - Une plaque en acier de 3 mm, recouverte de peinture antirouille et de deux couches perpendiculaires de solide tape noir (ruban en tissu renforcé).
    - Une plaque de PEHD 500 sciée aux bonnes dimensions. (Évitez le PEHD 250, c'est trop peu résistant ; le 1000 reste le meilleur, mais assez cher).

    Le tout (les 4 plaques) pour 110€.

    Pour ce prix, ça ne stop pas la munition de guerre, donc faut quand même raser les murs, mais ça arrête le principal : plombs, chevrotine, couteaux, 22 lr, 9 mm et autres armes de poing. Balle slug de 12 à vérifier.

    Le tout pour un poids d'environ : 13 kg.

    Je ne charge pas davantage (ni pistolet, ni grenade, etc. dessus), car à vouloir trop charger on en fini par ne plus bouger et tout virer sur le terrain. Le reste du barda sera mis sur le ceinturon et un petit sac à dos.

    Pour les réfractaires à s'encombrer, il n'est pas indispensable de rendre son gilet balistique, si l'on mise uniquement sur une rapidité de mouvement et non sur une résistance/survie statique. Achetez-vous le gilet portes-plaques ; libre à vous ensuite de le blinder ou pas.

    Voilà, bon équipement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "j'aime" oups... me suis trompé de site...

      content de voir qu'on est à peu pré d'accord sur ce sujet

      question: qu'est ce que tu a mis comme panachage de munition?
      perso j'y ai mis entre autre des MLR, mais qui dégageront surement trés vite en cas de conflit violent.

      question numéro2, tu t'es fait une musette de combat? si oui, tu y a mis quoi dedans?

      Supprimer
    2. Salut Reinho,

      Alors, les munitions, que du létal :

      - 1/3 balle slug ; 1/3 chevrotine 12 grains ; 1/3 chevrotine 21 grains, si je prends le semi auto canon lisse.

      - Mais, assurément, je prendrais en priorité la carabine à pompe Fabarm STF 12 canon rayé. Donc, je pense ne prendre que de la balle slug. Avec le viseur point rouge dessus, je ferai mouche dans la plupart des cas, je peux donc me passer de chevrotine.

      Alors, pas de musette, parce que je trouve que ça déséquilibre le bonhomme si elle est trop chargée ou si tu cours. Je lui préfère un petit sac à dos, du genre entre 20 et 40 litres.

      Dedans, à peu près la même chose que toi :

      - des piles de rechange.
      - une lampe frontale.
      - des BAB de rechange, éventuellement un casque anti bruit.
      - du matériel de topographie / carte.
      - du matériel léger de nettoyage armement, huile aérosol, un chiffon.
      - le nécessaire pour un démontage armes + outil multi tool.
      - du matériel médical supplémentaire (médicaments).
      - une paire de jumelle.
      - de quoi manger et boire.
      - Briquets.
      - Paracorde.
      - Tape

      Tiens regarde ce lien, j'y ai fait une projection de mon projet en cas de merde :

      http://corsicarms.activebb.net/t31142p30-prepare-toi-kommando#539106

      Tu peux tester ton équipement sur ce lien :

      http://innawoods.net/

      Amuses-toi bien :-)

      Supprimer
    3. Il est marrant ton site innawood, qui pourrait presque être sérieux sans... la guitare que tu peu mettre dans ton équipement de combat?
      lol, tous les équipement présentés seraient potentiellement utile au combat, et dans le tas, il te propose une guitare.(et un fusil paintball).. lol.
      Voila se que ça donne pour moi donc, pour étre resté sur le site qu'une petite heure:

      http://bit.ly/1tMq81o

      (ya un soucis dans la sauvegarde, faut l'imaginer avec un fusil à pompe et un seul gps)

      bref, désolé pour ce petit hors sujet...

      Les équipement combat et survie se ressemble beaucoup, je remarque que ceux qui me parlent de leur équipement après avoir lu mon article (sur le blog ou en MP) font quelque chose de très ressemblant.
      Se qui différencie sont des détails, la taille des sacs, la marque et le modèle des gilets, le type de fusil, de munitions, la quantités de nourriture, etc...

      Supprimer
    4. Sympa ta version, mais finalement on s'y retrouve avec quasi les mêmes objets.

      Comme tu le dis, les équipements se ressemblent beaucoup, pour ceux d'entre-nous qui ont un peu potassé le truc (et ton expérience du terrain est importante pour cela). Tout ça veut dire que la base est là ; qu'on l'a bien cernée.

      Le reste n'est que détail. :-)

      Supprimer
    5. Hééé les gars..

      Moi aussi j'ai joué avec votre lien!!
      (au plus proche.. j'en suis là)

      http://bit.ly/1u1cEin

      Supprimer
    6. Méééé.
      Le lien m'a enlevé mon coach gun court et m'a ajouté une lampe dans les poches!!

      Supprimer
    7. Cliquez sur "Save image", enregistrez-là et balancez-la sur un hébergeur d'images.

      Supprimer
  18. simpa ta version, luc
    c'est a peu prés la méme que la mienne, mais en hiver, c'est ça? lol ^^
    heuuu, ta vraiment l'intention de mettre du PQ dans ton équipement de combat?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HAHAHAHA...
      Je m'attendais à cette remarque pour le chocolat ou le PQ!!

      Véritable question :
      Les combattants ne font jamais la grosse commission?

      Je sais que la mise en place des latrines est toujours une priorité lorsqu'on monte un camp mais c'est tout.

      A part l'armée de TSAHAL qui a opté pour des couche-culottes intégrées, je ne connais la pas la procédure des autres troupes. Du PQ camouflage? des feuilles d'arbres? mais si tu es dans une ville? Des exemplaires du journal Libération? l'abstinence ?
      (d'où le chocolat et le riz qui sont connus pour leurs vertus constipantes!!)

      Faut bien rigoler!

      Supprimer
    2. Je conseille plutôt le charlie hebdo, que ça lui donne au moins une raison d’exister lol.

      Pour le chocolat, pas de problème, au contraire, c'est un bon coupe faim et anti stresse, à ne pas négliger au combat.

      Je ne savais pas pour le tsahal, je retient l'idée en cas de conflit et je le met sur ma liste de courses, je commence le stock ^^

      Ouais ta raison, faut bien rigoler de temps en temps

      Supprimer
  19. Les amis...
    je crois que si vous voulez connaître notre futur ennemi pour savoir quel équipement il aura... Je m'avance à vous donner mon point de vue.

    Il est là :

    http://www.lesobservateurs.ch/2014/11/21/arriva-eurogendfor-gestapo-al-soldo-dei-burocrati-di-bruxelles-prove-di-dittatura-ue/

    RépondreSupprimer
  20. Non je ne pense pas qu'une force publique européenne soit fonctionnelle, j'ai lu l'article en diagonale mais il parle d'une trentaine de jours pour une mobilisation de 800 hommes + 1500 en réserve, ce qui (ne) fait que 2300 personnes.
    Tous les pays du monde (ou presque) ont une force publique d'intervention, c'est elle qui est chargée de rétablir l'ordre au point de vue 'civil', si cette FO est dépassée, les états peuvent toujours passer a l'armée, qui elle possède plus d'homme et de moyens opérationnels.
    L' eurogendfor, a mon sens n'est que le maillon manquant avant la mobilisation d'une armée et sert surtout d'effet psychologique : Sur le plan politique il serait difficile de s'entendre dire : le gouvernement Truc Muche à envoyé l'armée pour résoudre les problèmes. Pour Ce gouvernement, la pilule est plus facile a faire passer de dire, c'est pas nous c'est les autres, une enquête est en cours.
    ECMG
    ECS
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour à tous, suis épatée, du haut de mon sexe dit faible et de mon mètre 64 et 64 kilos, j'ai pu à peu près tout prévoir ou presque et réfléchir, bref, penser avec amoour à ma petite famille, etc.... je connais mon environnement par coeur et peux (pour l'avoir fait) me débrouiller de tout : sauf des affreux méchants pas gentils et là que j'avoue buter sur un problème très simple : comment se procurer une arme en France étant donné qu'en cas de conflit les poulets passeraient saisir illico tout ce qui est déclaré et que la license ne sert donc pas à grand chose. Il faut ajouter les armes de chasse, chez nous les chasseurs ne sont pas prêteurs et en plus, il faut le dire, ils ont plus de couilles pour boire un coup après la chasse que pour vraiment aider leur prochain : bref, on fait comment quand on ne peut tout simplement pas se procurer le moindre pan pan de service ? Je suis d'accord avec l'affreux constat qui est que, passé l'instant de panique, les uns et les autres risquent de se transformer en psychopathes (ou crever de trouille dans leur coin), mais personnellement, a vant même de savoir si je peux ou veux me transformer en ma dalton pour sauver les miens, je ne sais même pas comment me procurer le minimum vital ????? Je dois pêcher par méconnaissance de ce coté là, alors un bon geste, donnez moi une idée ! Enfin, question à 3 sous : sauf miracle, un stock de munitions, ça ne dure pas éternellement ..... alors passé l'effet sarajevo, comment faire ? A vous entendre, c'est simple : on se fait la panoplie Rambo /gilet /baballes / pièges, mais même acheter des pauvres balles de 22, c'est légiféré ...... allez les gars : soyez sympa, vos conseils please, je représente tout un corps médical efficace, en échange je peux vous abonder de conseils et de trucs et astuces dans un domaine trop délaissé : la douleur tue, une rage de dent tue, un ulcère tue, etc.... et la morphine est très facile à se procurer, enfin un stock de médicaments, liste fastoche, mais il y a urgence, il manque 50 molécules par jour dans les pharmacies .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1/3
      Bonjour, pour vous répondre: il ne faut pas se prendre la tête avec des réquisitions pour des armes de catégorie 5 et 7 , maintenant c et d, je crois, je pense que les armes qui peuvent etre susceptibles d être supprimés sont celles nécessitant une autorisation, armes de poing et semi auto .
      Pour ma part je vous conseillerais une carabine 22lr, minimum un modèle CZ 452 ou CZ 455, je trouve la hausse de la 452 plus facile à régler quand on est pas un fanatique des armes. Ensuite un bon stock de munition en 22, je conseille les remington thunderbolt, car elles sont très peu chères, mais vont très bien dans la canonnerie des CZ, et sont conditionnées dans des boites très petites, de plus elles claquent assez fort et peuvent être utilisés dans des armes 22lr semi auto (carabine et pistolet) avec quasi jamais d incident de tir (enrayage), ainsi qu un stock de 22lr remington subsonic dans la même gamme de prix mais en quantité moindre que les thunderbolt, prenez aussi un modérateur de son (un silencieux) par exemple still n°4 pour tirer les subsonic, mais le son sera atténué quand même en exterieur avec les thunderbolt (standards). Si vous pratiquez le tir régulièrement et que vous connaissez bien votre carabine vous pourrez toucher un melon ;) à 50 m sans lunette. Si vous envisagez des tirs à 100m il vaut mieux ajouter à votre carabine une lunette de qualité moyenne (pas plus de 60 eu) et de préference avec un rail haut pour pouvoir voir sous la lunette, vos organes de visée simples (hausse et guidon), ainsi vous pourrez utiliser la lunette ET la hausse sans démonter la lunette. Le 22 lr est très important car il est très peu cher, lèger en masse, et polyvalent, on peut chasser du menu gibier, mais aussi se défendre (ou plutot prévenir, embusqué dans un poste de tir camouflé) à distance raisonnable (assez loin), avec de la maitrise et du sang froid, on peut viser et toucher rapidement des parties vitales, mais cela reste une munition très légère et il ne faut pas s imaginer qu en tirant à peu pret sur le "zombie il va tomber net.. loin de là !! Donc attention!! une arme reste un outil, avec ses foncvtions et ses limites, l efficacité dépend de l utilisateur! Ce n est pas la même chose, même si c erst important de le faire, de tirer sur une cible au calme, que de tirer sur une cible vivante et mouvante en situation de stress!

      Supprimer
    2. 2/3
      Ensuite il y a l incontournable calibre 12, si je ne devais en avoir qu un ce serais bien celui ci, toutes les légendes sur le recul qui déboite l'épaule sont des foutaises, bien sur suivant les munitions et l arme, ça peut donner des claques, mais c est surtout si on le tient mal! J ai remarqué que les femmes avaient tendance à se cambrer en arrière quand elles tiennent un fusil, même si c est très agréable à regarder ;p, il vaut mieux se pencher légèrement en avant, et que la crosse épouse bien le creux de l épaule, ni trop haut ni trop bas, et ne faire quun avec l arme, la tenir bien fermement contre soi.
      Je vous conseillerais un fusil de chasse double canon et double détente, ainsi, les deux canons s actionnent séparément, donc si un des deux systèmes casse l autre marchrea toujours.
      Je suis un puriste et adore les canons juxtaposés, mais pour quelqu un qui cherche juste un outil efficace, je pense qu un superposé est mieux, car la ligne de visée est plus facile à prendre.
      Je ne vous conseille vraiment pas les semi auto 3 coups, car les incidents de tirs sont possibles (fréquent avec des munitions légères) et pour un coup de plus, ça ne vaut pas le coup ;) de risquer de se retrouver avec une arme hors service quand on en a vraiment besoin..
      Je ne vous conseille pas non plus les fusils à pompe boyaudés, (c est à dire avec le canon rayé pour qu il soit achetable sans autorisation selon la loi fr) car vous ne pourrez tirer que des balles, les plombs des cartouches à plombs seront dispersés énormément!! A 10 m vous couvrez un carré d un mètre, donc à 30 m vous touchez le vent, c est vrai que lmes fusils à pompe ont unecapacité (nombre de coups en réserve) énorme et on peut en acheter un si on a les moyens (je parle des rayés) mais ce sera à reserver pour la défense à très courtes distances, ou alors il faut faire un stock de balles et savoir bien les utiliser.
      Donc je reste sur mon conseil d un fusil de chasse calibre 12 baikal en canons superposés, généralement ils sont assez longs, donc la pétoire est assez encombrante, si vous avez les moyens, avec éjécteurs cest mieux, mais peut etre est ce moins solide, pour ma part je préfère bien maitriser le rechargement et avoir une arme qui n ejecte pas mais qui est solide et réparzable facilement.
      Sinon il y a mon préféré, le coach gun baikal ij 43 , avec chiens, les canons sont courts, donc peu encombrant, mais il a des chokes interchangeables ce qui augmente assez bien sa portée. Concernant les confiscations hypotétiques, je peux conseiller d acheter une arme neuve et fiable et de la cacher (après l avoir bien roder et apprivoisé) ainsi en cas de réquisition vous pourrez dire qu elle a été volé, et pour garder tout le temps sous la main à la maison, un 12 d occasion. comme stock de munition, je pense qu une bonne réserve de plomb de 6, de brenneke et de chevrotine 12 grains (ou 9grains) c est un bon mélange assez polyvalent.

      Supprimer
    3. 3/3 avec le 12, le "zombie" sera stoppé net, c est pas la même histoire que la 22, avec chevrotine ou brenneke même le plomb de 6 à courte distance, c est terminé et on peut viser "en gros" ça tombera.
      Pour palier au fait de ne pas avoir d arme de poing nécessitant autorisation préféctorale, "j aime bien regarder les films de gangsters où les mafieux scient le canon et la crosse de leur fusil, ils scient à la scie à métaux les canons, bien droit, le tout prit dans un étau, à 3 ou 4 cm de la longuesse (le bois sous les canons) puis ébavurent proprement avec du gros papier de verre, ensuite ils scient la crosse à 3 cm de la poignée revolver, ils tombent sur la tige filletée qui maintien la crosse au boitier, ils scient la tige également à la scie à métaux, puis re scient le bois de lacrosse jusqu à la poignée revolver, la tige dépasse donc de3 cm, là ils poncent le bois et recourbent la tige métallique le long de la poignée, pour qu elle maintienne toujours la crosse au boitier, tout en pouvant toujours démonter le tout pour nettoyage, ils obtiennent ainsi une arme de 45/50 cm facilement dissimulable et qui plus est, (vu que les canons lisses sont très raccourcis) écarte la gerbe de plombs au maximum, résultat: à 5 m leur ennemi est entièrement criblé de plombs, c est la lupara, la tueuse de loups." Mais bien sur c est interdit par la loi!!!!!!!
      Voilà ensuite il me semble (c est mon avis) essentiel de se munir de quelques couteaux, et de savoir quelques techniques de bases pour s en servir, j ai déjà été sévèrement bléssé au couteau et ai moi même bléssé avec, c est une arme ancestrale, fulgurante et mortelle, elle existera toujours, je pense qu avoirun couteau pliant (même un opinel carbone n°9 peut etre ouvert d une main et redoutable) en permanence est un minimum, puis un couteau à lame fixe genre buck 119 spécial, à lame bowie, qui pénètre bien la chaire. Mais il fautconnaitre des techniques pour manier cette arme, coups de taille et d estoc, feinte, le 8 , ou alors mon coup favori, placer sa main faible (et libre) sur son poignet (main avec le couteau) puis frapper en direction du ventre, quand le "zombie" essaye de parer, vous repoussez ses mains avec la main vide, la garde est ouverte et le couteau touche l estomac... en entrainement ça marchait à tous les coups , il n y a qu un entraineur de self qui m a paré ce coup de vice, et ils ne courent pas les rues non plus... Il ne faut pas oublier qu il n y a pas de règles pour sauver sa peau, AUCUNE loi, c est le vice qui gagne... Etre hargneux explosif, vicieux.
      Bref, j espère que ces conseils vous aideront, n hésitez pas à poser des questions, les gens du blog et moi même seront toujours ravis de vous répondre, surtout à une femme qui s intéressent aux armes ;p héhé
      Bonne journée!
      Et bonne continuation à Pierre et au blog.

      Supprimer
    4. Ha et pour finir, je me rends compre que je me suis un peu égaré de votre question initiale, donc pour faire simple, je pense que des armes sous autorisation préféctorale seront saisies avant que la situation dégénère trop, genre une nouvelle loi bien pourrie, mais les 12 et les 22 il y en a trop pour qu ils saisissent tout, et si on sent que ça tourne au vinaigre on cahce et on déclare volé, c est tout ! Et qu ils aillent tous se faire enc...r ! Et surtout ne pas oublier l entretien des armes c est la base ! (avec la sécurité et la connaissance de son outil)
      cordialement .

      Supprimer
    5. Salut à toi ptite madame?!?...(humour...1.64m),je comprend ton embarras et je vais te soumettre quelques alternatives que j'avais déjà expliqué ici (et qui ont fait leurs preuves),tu veux acquérir de quoi protéger ta famille et sans le soucis de te le voir confisquer le jour ou tout chiera et bien c'est pas trop compliqué:fais toi bien pote avec un de ces chasseurs dont tu parles(si tu n'en connais pas déjà un ou plusieurs),et demande lui si il veut bien t'acheter le "lance pierre"?!? de ton choix(bien sûr ,c pas lui qui paiera,tu lui passeras à la fraîche à l'avance),et rassure le si il stress en lui disant que c juste en cas d'en cas ou que tu ne veux pas aller braquer fort knox mais buter les deux renards qui viennent faire caguer tes poules ou bref, tu trouve un truc à lui dire,c pas le soucis,tu trouveras bien un truc si il est pas tranquille;deuxième alternative qui est beaucoup décriée et discréditée par beaucoup de "survivalistes":la poudre noir,si tu est majeur (et vaccinée?!?),tu peux acquérir sur simple présentation d'une carte d'identité et sans déclaration en gendarmerie, dans toutes les armureries dignes de ce nom des répliques d'armes à poudre,certes c pas du 9 para ou 45acp,mais ca pique quand même, jusqu'à 20 mètres,quand tu lui aura vider les 6 chambres dans l'buffet(à l'intrus ou au malveillant),je crois pas qu'il viendra demander son reste!!!Certes le rechargement est lent et fastidieux mais tu peux en acheter une chiée de pétoires de la sorte ou simplement plusieurs barillets pour une seule arme,mais sache que c juste pour le combat rapproché ou en "end gun":quand t'as plus que ca.sinon il te reste également (et légalement) les arbalètes et arcs ou toutes armes de jet mais bon,contre un fada féraillé juste au dent:t'es morte!ca c bon pour aller chercher un bout de bidoche dans les bois sans se faire réperer,pas plus à mon goût;voilà en espérant t'avoir aider autant que faire se peut et bien amicalement,LPN26.

      Supprimer
    6. Petite Madame,
      Inscription dans le club de tir. Prix 175 E par an.
      Une fois en possession de carte de tir achat des armes catégorie C. Fusils de chasse + carabine+ fusilles de, pompe canon rayé….prix vers 700 euro pour un matos correct…
      Apres 12 moins de club, achat des armes cat B 1,2 4. (Nouvelle règlementation...) Une fois armes chez toi tu te ne inquiète..... dans le cas de problèmes PERSONNE ne viendra les chercher......ta droite au 1000 cartouches par arme, donc si tu vas acheter 3 armes 1/B1,( pistolet) 1 B/2 ( armes de guerre semi auto) , et 1 B/4 ,fusil semi auto munition « normal » ta droit a 3000 cartouches chez toi.....lois européens....
      Ecoute je suis un français de l’origine immigre, et crois-moi y que vous les Français de orgine qui vous vous poser de question de réglementation…….tout le monde se tape en particulier de zombie donc immigres de la bas de bled, ….. A savoir que parmi les immigrés zombie, 75% sont tous armée...illégalement, et personé en fait rein pacque ils sont trop....protèges

      Supprimer
  22. Comment se procurer une arme facilement en France?... faites un tour en brocante, vous serez surement surprise de toutes les armes en parfaite état que l'on peut y trouver, à des prix trés abordables, dans tous les calibres possible.

    Pour les munitions sans licence, la technique est de demander à quelqu'un qui a la carrure de chasseur d'aller dans une armurerie en dehors des périodes de chasse (donc, quand les vendeurs ont besoin de faire du chiffre et donc, ne sont pas trop regardant) de prendre un gros stock de munition en une fois, puis de dire "oups, j'ai oublié ma licence, tant pis jles achèterai chez moi"... effet garantit.

    Enfin bref, bien sur, je connais pas, on ma raconté, je fais pas ça, je ne dis ça qu'à titre informatif mais faut surtout pas le faire, le mal c'est mal, etc etc ^^

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoir madame,

    Ravi de savoir que votre sexe dit "faible".

    Ce pendant .... vous ne devriez pas parler des couilles des chasseurs ainsi.
    Prétendre qu'ils boivent mieux avec ( sous entendu queue sans et écrire vouloir avoir le "pan pan de service" dans le même chapitre, le rustre chasseur et tireur et partageur dont vous parlez pourrait comprendre correctement de travers. ;)

    Rapprochez vous des chasseurs.
    Ils ont de vieux tromblons non enregistrés qu'ils tiennent de leur grand'pa.
    Contre un peu d'écoute patiente, vous apprendrez des choses intéressantes sur: leurs obligations de chasse, leurs assurances, le territoire sur lequel vous vivez et où déjà ils chassent ainsi que le fait qu'il pourrait céder un juxtaposé en état de marche.

    Vous pourriez aussi passer votre permis. Cela vous ouvrira des perspectives ... étonnantes.

    N'hésitez pas à partager vos connaissances.

    Laurent

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour madame,

    Je vous prie d'aller dans la partie geolocalisation de ce site et de me contacter car certaines choses ne se disent pas en ligne.

    Merci à vous

    RépondreSupprimer
  25. tout d'abord bonjour on n'est jamais trop poli^^
    je tien a remercier pour tout les article plus interressant les un que les autres.
    je suis "ancien militaire" mais avant tout jeune et aprenti survivaliste.
    ton equipement de combat est tres bien meme si un peu lourd pour moi. je fait 1m70 pour 70kgs pas bien gros mais bien muscler. personnellement je trouve que tu as trop de cartouches visibles mais sa a deja était relever et tu devrait plus jouer sur la musette que sur le gilet. la musette ayant lavantage de pouvoir etre poser en cas de firebreak ou detre lancer pour monter un obstacle. sur mon gilet je naurai que quelques chargeur (assez pour riposter et se poster) et le minimum de combat: bab bousolle carte et necessaire de premier premier secours. rien de plus par contre ma musette sera plus equipée, je ne peu faire de liste car je ne possede pas encore d'arme.... et sa dependra de cette derniere. par contre je pense indispensable un couteau. j'ai un aitor jungle king et franchement je le regrette pas et il es toujours vivant( c'est pas peu dire) voila je cherche conseils pour mameliorer et me preparer en vu des derniers evenement entre autre.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour (tu a raison, politesse, tout ça) ^^

      Comme ça a déjà été révélé, le défaut de cette arme est la difficulté de recharger, d'ou la nécessité d'avoir les munitions directement sur le gilet, et non pas dans la musette.
      Un fusil d'assaut aura la possibilité d'avoir environ 250 munitions sur le gilet, ici pour la configuration d'un fusil calibre 12, environ 100, et environ 200 dans la musette.

      Pour le couteau, mon expérience fait que je ne met as de couteaux, je ne m'en suis jamais servis, et je ne veut pas m'encombrer avec ça.
      Beaucoup favoriseront plutôt une machette ou hachette dans la musette, perso j'ai juste mis un Ka-bar dentelé dans la musette, juste au cas ou... pour le saucisson quoi (ne jamais négliger le moral des troupes lol)

      Supprimer
  26. Bonjour, d'abord merci pour cette article. Je viens assez souvent lire ce blog même si je n'adhère pas à tout. Je poste un commentaire pour je pense apporter une précision.
    Les lampes torches avec filtre rouge n'ont pas uniquement vocation à dissimuler. En effet cela présente un avantage majeur lorsqu'on éteint la lampe rouge on conserve sa vision nocturne. L'oeil garde la vision nocturne avec un filtre rouge. Cela évite l'aveuglement que fait 200 lumens sur un mur blanc. Je ne sais pas si je suis claire mais je pense vous comprendrez.
    Bonne continuation à vous.

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour à tous, je m’intéresse depuis peu au survivalisme (mais je n'ai aucune connaissance militaire(hormis 2 session de ball trap très encourageante) et trouve votre blog très intéressant... je n'ai pas eu le temps de tout lire (il y à énormément d'info) je poste ici car on traite du gilet tactique (qu'il soit porte plaque ou non) mais ma question porte plus sur l'aspect passer inaperçu ou le moins visible possible(j'ai bien lu qu'on est dans le cadre d'un combat frontal).
    j'ai lu sur un blog que la couleur noire etait bien plus visible que les autres...et du coup, moi qui avait commencé à investir dans un super sac a dos Condor noir, je me pose la question pour le gilet : Quelle est la couleur la plus neutre qui offre le plus de possibilité de terrain?!
    le Tan (desert, je suis dans le sud de la france mais quand meme) le vert OD (le territoire est recouvert d’énormément de végétation mais pour la ville) ou carrement un camo?

    Merci en tout cas pour votre blog et vos remarque toutes très pertinente

    RépondreSupprimer
  28. bonjour gus,il y a autant de types de camouflage que de de lieuxalors le bon choix n'existe pas ;en premier casser les formes ,les commandos de chasse en algérie avaient pantalon recoupé marron et veste de treillis,en fait le choix se fait en fonction de l'endroit ou on compte évoluer le plus souvent,le camouflage de l'arme est tout aussi important.Maintenant la ballade en tenue de pékin passe muraille avec armes dissimulée est tout aussi efficace dans une foule,en gros il ne faut a aucun prix se distinguer de son environnement humain ou naturel,ne pas attirer l'attention (la rolex au poignet!!) les vetements dits de marque repérables aux premier coup d'oeil par les adeptes cons-sommateurs .Cordialement

    RépondreSupprimer
  29. Merci de ta réponse Janus, je me doutais en fait de ce type de réponse, si il existe plusieurs type de camo, c'est bien pour répondre à des milieu différents... mais dans le cas de la préparation au chaos, on ne peut se payer le luxe d'assortir la couleurs de son gilet à celle de ses escarpins ;p ...
    je reformule donc ma question par quelle est la couleur la "moins pire" la plus "passe partout" sachant que ce que l'on trouve en general c'est du Noir du TAN ou de l'OD

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a tout prendre surtout pas le noir,après tenue de ville pour la ville et camo marron vert clair :vert foncé ,gris clair gris foncé pour les parties de campagne ou ghillie même coloris pour le snip amicalement gus

      Supprimer
    2. Dans les certain villes parmi les moins bléser et tuer on avait un unité de Rockers? tous on été en blouson de jean et pantalons civiles normales de jean...., et âprement ca marcher.. très peu de blesses ou des morts chez eux... par contre dans le unités constitues en tenue militaires, camouflage ou pas (vert olive) pas mal de morts et blèses dans le villes........par contre une fois dans les bois le cam militaire ca marcher correctement et mec en veste de jean on été décimer....Donc très compliquer a dire quel camouflage est bonne ou pas....

      Supprimer
  30. Salut merci pour le blog...quel est votre avis sur le masterkey? est t'il envisagable sur un ak?serai t'il judicieux pour tirer au ak a moyenne distance et au fap a courte distance et fractionner des portes (avec des billes ceramiques...)

    RépondreSupprimer
  31. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que kel tec a sorti un semi auto a 2 tubes magasin 12+1 au total http://www.keltecweapons.com/our-guns/ksg/shotgun/

      Supprimer
  32. Bonjour,
    Perso je separer le zones de defense en trois zones. 0 a 10 m 0 a25 m 10 a 150 m et 150 a 600 m

    0 a 10 ou combat reproche si on a membres de sa famille ou element amis en proximite. je conseil un pistol 9 x 19 mm se suffit et se precis + ou -

    0 a 25 m self defense ou ataque a courte distance si on a que les element ennemis en face et pas des elements amie, une bone fusil a pompe ou fusil de chasse. 12/76 Si canon rayer hum pas bon, efficacite dispersion jusque 3 a 5 m pour petite plomb, et si plus de 5 m utiliser le brenet...
    10 a 150 m ne port quel version kalash, je prefere M92 une arme tre courte, ( souvenir suvenir) mais calibre 7.62/39R . prix pas cher + facilite de trouver munition .Combat loc assez efficace , canon court ne gene pas dans le deplacement dans les pieces..balles peut traverser le murs et le closons de parpaing sans problemes particulier a une curte distance 75 a 100 m.
    a partir de 150m je prefere une arme 762x51 Nato or 308 si vous voulez.( facilite d'approvisionnement, stock militaire qui seront disponibles aussi en cas ou... une fusil semi auto genre FAL, G3, ou ne port quel carabine de chasse en 308 avec une lunettes si posible, feras affaire. perso je scoops Leutard 24x52 avec quel je deja toucher les cibles a 850m en 7.62Nato. et 308 w.
    Si possible de avoir un 222 ou meme un 22 LR particulierement pour chaser petit animals pour se nourrir ca seras pas mal non plus. evidemment ca un prix. Pistol 9 mm entre 400 et 850 euros, fusil de chasse simple ou pompe de 400 a 700 euros. AK ou similaire 600 a 1000 euros, Fal, G3 de 1000 a 2000 euros . 22 lr 250 euros. prix munition 1000 cartouches par arme x 4 = vers 1500 euros tout compris donc a pre voir entre 2500 and 4000 euros pour armes + 1500 euros munition.Je signale que pour tout ces armes vous pouvez avoir autorisation officielle.

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour
    >Tout d'abords, je parcoure très souvent ton blog et je te remercie pour tes articles que j’apprécie beaucoup
    Je n’ai pas eu le courage de lire l’intégralité des commentaires, du coup mon propos risque d’être récurent et dans ce cas, n’hésite pas à le supprimer ;
    Dans la partie « équiper ses armes », tu dis « Les militaires utilisent des caches rouges pour être plus discrets… »
    Je pensais que l’utilisation d’une lumière rouge se justifier plutôt pour sa capacité à ne pas neutraliser la vision nocturne ;
    Je crois me rappeler avoir lu que cette théorie avait été remis en cause en particulier dans l’aéronautique où une faible lumière verte était préconisée en particulier pour la lecture des instruments, des cartes, etc.
    Mais peut-être me trompe-je
    Bien amicalement
    S3B

    RépondreSupprimer
  34. bonjour, merci, content que mes articles plaisent
    désolé pour le temps de réponse

    La lumière rouge n’arrête que très peu la vision nocturne en itentificateur de lumière (utilisée uniquement pour la courte portée, donc ne change pas grand chose) et ne change en rien la vision nocturne par infra-rouge.

    Les lumières rouges sont utilisés par les militaires pour être plus discret, et par les randonneurs (comme moi) pour ne pas attirer les insectes volants, qui peuvent vraiment être une plaie de nuit.

    Voila voila, j'éspére avoir répondu à ta question ^^

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.