8 décembre 2014

La corruption dans une société de chaos

J'ai pu lire sur certains forums que les habitants des pays pauvres pouvaient s'habituer plus facilement à des situations de chaos ou d'effondrement, et c'est un avis que je partage.

L'une des raisons principales est qu'ils expérimentent déjà ce type de scénario dans leur vie de tous les jours.

Parce qu'il préfigure ce qui nous attend après que les lumières se soient éteintes, j'aimerais parler d'un aspect fondamental qui maintient en vie des systèmes pourtant non viables partout dans le monde :

La corruption...



Lorsque les ressources sont limitées, que trop de gens veulent leur part, et que même les personnes qui ont le pouvoir de les répartir manquent d'autant que les autres, alors le système entier bascule dans la corruption.

Je pense qu'il est important de bien comprendre comment les choses fonctionnent dans un tel système. Cela vous aidera non seulement pour le chaos à venir, tant l'analogie est évidente, mais aussi au cas où vous ayez à voyager ou déménager dans un des nombreux pays de la planète que l'on dit pudiquement "en voie de développement".

J'ai vécu dans certains d'entre eux, et eu maintes fois l'occasion de côtoyer leurs règles ; Soit pour les subir, soit pour en profiter (puisque même l'absence de règles peut être considérée comme une seule à part entière...). La première des choses qu'il faut absolument se sortir de l'idée si l'on veut survivre dans un tel système, est que l'on possède certains droits.

Faux !

C'est la première et la plus importante des règles à connaître lorsque l'on se retrouve dans un pays sous-développé ou désorganisé. On n'a aucun droit à quoi que ce soit : liberté d'expression, droit au travail, protection judiciaire ou autre du même acabit. En temps de paix, ces pays disposent le plus souvent de structures institutionnelles identiques à celles que nous subissons connaissons en Europe, et prétendent que vous possédez ces droits, mais la réalité est qu'il n'en est rien.

Ayant à plusieurs reprises expérimenté ce genre d'environnement, y compris au moment où j'écris cet article, je peux vous assurer de la véracité absolue de ce principe. Tous les étrangers qui se font régulièrement entuber dans ces pays commettent la même erreur : croire qu'ils possèdent certains droits, voire des droits identiques aux locaux. Mais il n'y a que peu de pays dans le monde pour accorder aux aliens les mêmes prérogatives que leurs habitants. La France tient incontestablement le pompon dans ce domaine, suivie en gros par les pays d'Europe (ethno-masochisme, quand tu nous tiens...)

Pour en revenir au propos de notre article, le résultat - lorsque l'on vit dans un pays marqué par la corruption - est qu'il faut se battre au quotidien, et souvent, trouver une façon d'adapter la règle à son cas personnel. Parce que l'on est rien d'autre qu'une personne parmi tout une foule de clampins qui sont autant que nous sans emploi, fatigués de la violence, de la lâcheté des hommes politiques, et d'une situation économique qui perdure depuis des lustres et ne cesse d'empirer.

A la fin, vous réalisez que le seul moyen de survivre est de s'intégrer au système, et d'agir de la même manière que la plupart des gens. Autrement dit, "arroser" à tous les niveaux, et profiter soi-même de pots de vin.




Bien sûr que cela peut paraître injuste et immoral. Et pourtant...

Si vous voulez travailler dans une quelconque entreprise, il va falloir commencer par rechercher des gens qui connaissent ceux qui occupent les postes de management au sein de cette entreprise. La personne qui est chargée du recrutement sait que le fait d'obtenir un travail mérite bien une petite compensation, mais ne va pas la demander directement... La plupart du temps, aucun individu ne va pouvoir accepter ouvertement de pot de vin, parce que c'est contraire à la loi. Vous allez donc avoir besoin de quelqu'un en qui la direction ait confiance, et donner l'argent à cet intermédiaire.

Cet intermédiaire va lui le transmettre à la personne en charge du recrutement. Ce dernier qui est déjà riche s'enrichit un peu plus, l'intermédiaire prend sa part, et si aucun des deux ne vous entube entre temps, alors vous pouvez espérer recevoir un coup de téléphone vous annonçant que vous allez commencer à travailler.

Si vous êtes suffisamment chanceux, alors il ne va se trouver qu'un seul intermédiaire entre vous et la personne en charge. Parce ce que s'il s'en trouve davantage, alors il va vous falloir plus d'argent. Tout le monde voudra sa part.

Une fois que vous aurez obtenu votre poste merdique, ou plutôt que vous l'aurez acheté, vous allez commencer à travailler pour un salaire tout aussi merdique, à peine suffisant pour vous nourrir vous et votre famille. C'est comme cela que l'on entre peu à peu dans le cercle vicieux de la corruption, avec de petites choses. Des petites choses merdiques, et viciées à la base.

Par exemple si vous êtes un agent de police, vous allez gagner quelque 100 euros par mois dans un pays où il en faut 300 pour vivre décemment avec une femme et trois gosses. Et encore, juste au-dessus du seuil de pauvreté. Ainsi vous allez commencer à "fermer les yeux" sur de petites choses, à récolter quelques billets pour de petites contraventions. Ensuite, vous allez couvrir les agissements de quelque dealer du quartier. Puis vous allez réaliser que vous pouvez vous faire plus en collectant des informations et en les transmettant à la bonne personne. Par exemple, en l'appelant et l'informant de la date de la prochaine descente antidrogue, ou du prochain coup de filet.

Si vous ne le faites pas, ce sont vos collègues qui le feront, et vous aurez alors à expliquer à vos enfants pourquoi il n'y a rien à manger sur la table.




C'est ainsi que vont les choses dans la majorité des pays sous-développés ou désorganisés. Une fois que vous avez plongé dans ce système insensé de corruption, vous obtenez de meilleures chances de vivre et de nourrir votre famille.

Prenons un autre exemple. Vous disposez d'un petit capital, et vous voulez travailler, disons ouvrir un négoce ou une petite entreprise. La loi impose alors que vous ayez certaines licences, certains ouvriers en particulier, équipements ou autres. Donc vous allez frapper à la porte des services officiels pour commencer la procédure et les papiers, et vous tombez sur des sbires qui vous font des problèmes à chaque étape. Pourquoi ? Vous demandez-vous. Après tout, vous voulez juste commencer un job normal, gagner honnêtement votre vie, donner du travail à d'autre personnes...

Et vous réalisez bientôt que le système dans son ensemble se fout éperdument de vos intentions, parce que chaque scribouillard, à tous les échelons, veut sa part pour son tampon sur vos papiers. A moins que vous ne vouliez que ces derniers s'égarent comme par hasard, ou que l'on vous oppose toute sorte de règles sanitaires particulièrement étranges ou inutiles.

Et vous vous retrouvez finalement à arroser tout le monde pour pouvoir avoir vos papiers en règle, louer les bâtiments, employer la main d'oeuvre, et commencer enfin à travailler. Puis au bout de dix jours, vous voyez débouler un inspecteur qui vous annonce qu'il vous manque quelque chose pour exercer ce genre d'activité, et que les papiers que l'on vous a donnés ne sont pas suffisants. Et bien sûr, il faut que vous arrosiez un peu plus...

Et le pire, c'est que si vous ne participez pas à ce système corrompu et pourri, vous ne pouvez rien faire.

C'est exactement ce qui se passe dans un scénario de chaos. Si vous n'êtes pas capable de vous adapter aux nouvelles règles, et continuez de vivre dans le souvenir des anciennes, alors vous ne ferez pas long feu.

Si vous décidez d'aller voir la police pour leur dire que quelqu'un vous a demandé un pot de vin pour quelque raison, alors soyez sûr que vous serez bien accueilli. L'agent va écouter très attentivement tout ce que vous aurez à lui dire, et le noter consciencieusement dans son rapport. Une fois que vous aurez terminé votre histoire, il va vous dire que vous avez accompli votre devoir de citoyen respectueux des lois, que vous avez bien fait parce ce que ce pays souffre de la corruption, du crime organisé, etc.

Et là, vous êtes baisé pour de bon. Du jour au lendemain, des junkies vont commencer à maltraiter vos gosses à l'école, un agent de police local va vous arrêter en permanence au motif de fautes de conduite imaginaires, ou de problèmes de conformité de votre véhicule. Il est même possible que vous retrouviez celui-ci en flammes, ou les roues envolées. Et si vous croyez toujours dans la loi et l'ordre, vous appelez de nouveau la police, et c'est le cercle vicieux...




Puis un matin vous vous réveillez avec l'idée que vous vivez dans un pays de merde, et qu'il est temps d'agir comme tout le monde. Ne rien entendre, ne rien dire, ne rien voir. Vous rentrez dans le système, et en devenez une partie.

Vous commencez alors vos petites combines avec vos employeurs, le fisc, les services municipaux... Vous vous faites un ami là-bas, en arrosez un autre, volez un truc à votre patron, puis partagez un pot de vin avec le gars des impôts. Vos employeurs commencent à vous voler, tout ce qu'ils peuvent. Et ça continue. Le cercle sans fin...

Le point crucial dans un pays désorganisé est : combien de personnes est-ce que vous connaissez ? Je veux dire de personnes dotées de connexions. Vous pouvez devenir riche ou puissant en étant seulement un homme qui en connait de nombreux autres. La corruption ne devient pas seulement une partie du système, elle devient LE système qui permet que les choses se fassent.

Afin de réaliser ou avoir ce que vous souhaitez, quoi que ce soit, il va vous falloir des connexions et des pots de vin, petits et gros. Et à la fin, pour pouvoir survivre, vous devenez vous-même l'une de ces personnes : celle qui peut finir le travail et qui aide les autres.

Ainsi vous terminez le travail pour le compte des autres, parfois pour de l'argent, parfois pour des faveurs, ou encore pour des amis. Et vous étendez votre réseau de gens que vous connaissez. Le terme de "capital humain" prend alors un nouveau sens. Au plus vous connaissez de gens (de ceux qui peuvent terminer un travail), au plus vous devenez riche et puissant.

Si je commande une chose de valeur à l'étranger, j'ai 9 chances sur 10 pour qu'elle soit retenue à la douane, et qu'on m'y applique une taxe ridiculement élevée, d'importation ou autre, de 2 ou 3 fois son prix. Dans ce cas, j'ai besoin de trouver quelqu'un qui travaille dans les services, de lui offrir la valeur du bien en espèces, et le paquet peut être à moi.

C'est dans tous les aspects de la société, et il est impossible de vivre sans.




Le fait de vivre dans un système corrompu, et de faire en sorte que les choses marchent grâce aux gens que l'on connait, est l'une des raisons pour laquelle les populations des pays sous-développés ou désorganisés vivent mieux les conséquences d'un chaos ou d'un effondrement économique. Elles se sont déjà adaptées au fait qu'il faut des connexions pour que les choses se réalisent.

J'espère que cet article vous aura éclairé sur la manière dont la corruption fonctionne dans la vraie vie. Cela peut vous aider au cas où vous ayez à voyager, lorsque vous voulez que les choses marchent dans un pays non organisé, et devrait aussi vous donner quelques idées pour vos préparatifs.

Ne vous enterrez pas dans votre bunker ou votre appartement en attendant que le système s'effondre. Profitez du calme avant la tempête pour sortir et lier connaissance avec le plus de gens possible, à tous les postes et niveaux des services publics et des entreprises. Vous n'avez pas besoin d'intégrer ces personnes à votre groupe éventuel de survie, et il n'est pas nécessaire non plus qu'elles partagent vos convictions. Pour ce qui nous intéresse, c'est le fait de les connaître et d'entretenir de bons rapports qui importe le plus.

Prévoyez d'ores et déjà de stocker quelques "cadeaux" ; Pensez aux compétences que vous pourriez apprendre et monnayer plus tard en échange de faveurs. Le simple fait de connaître beaucoup de monde peut avoir à lui seul une valeur colossale.

La corruption va très probablement faire partie du tableau une fois les lumières éteintes, sous une forme ou une autre. C'est dès maintenant que les places sont à prendre...

15 commentaires:

  1. Pierre,

    Tu nous racontes la France ?

    Des exemples j'en ai eu une bonne demi-douzaine en France, que cela fut professionnel ou dans des activités indépendantes. Et même s'il m'est arrivé de tordre des bras pour arrivé à mes fins, j'ai fait parti des idiots honnêtes qui se font b... .

    Pour ma part d'utopie j'aurais bien quelques idées pour régler le problème ... un peu comme l'alliance de l'épée et de la croix?

    D'une façon ou d'une autre, survivre va coûter très cher moralement.

    Laurent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laurent, je comprends votre réaction, mais ce à quoi vous faites allusion n'est rien en comparaison du niveau de corruption auquel on est confronté dans un pays sous-développé, je vous le garantis...

      Supprimer
    2. http://visualiserlacorruption.fr/home

      Supprimer
  2. Cet article sent le vécu récent, encore à fleur de peau... et comme d habitude c est pertinent, pour commenter, je ne peux que parler de ce que je connais, dans ma boite par exemple, cette corruption et ces connexions sont présentes aussi mais éludées par le fait que nous vivons encore dans un pays "organisé", pour reprendre les termes. Il suffirait d une grosse descente du niveau de vie et de confort pour que ces corruptions et connexions utiles deviennent comme décrites dans l articles, c est la nature de l homme (races confondues)... Aujourd hui, ici, les jeunes ne pensent qu au paraitre, à se faire remarquer à se démarquer, à etre unique, le culte de la personnalité et de l originalité, car la vie n'a plus de sens terre à terre... Alors qu en fait la meilleure attitude (dans le cadre professionnel ou social) c est d avoir un profil lambda et d essayer de s entendre avec le plus de monde possible meme si on ne les aime pas ou les méprise, pour ainsi avoir ces gens de cotés au cas où, et savoir qu est ce qui marcherait pour avoir leur service, ou encore faussement sympathiser avec eux pour pouvoir observer leur competences et les apprendre, (plombier mecano etc etc etc). Votre frere ne trouve pas de travail mais vous connaissez bien la drh etc ou vous avez été élu délégué du personnel à force de "sympathiser" avec les gars, vous pourrez faire rentrer votre frere, tandis que si vous etes un marginal original qui s habille avec des treillis etc vous serez mis a l ecart... C est difficile de faussement lier des contacts quand on est quelqun de "pur" à la base, mais le plus dur, c est de rester quelquun de bien, tout en comprenant que la nature humaine est instable et pourrie, meme pire, il n y a pas de société idilique , il n y a rien, juste un brin de vie sur un temps qui avance et des animaux qui se bouffent la gueule, il n y a pas de gentil pas de méchant, juste celui qui fait ce qui est bien pour lui et qui sera mal pour l autre, et si il ne le fait pas ça sera mal pour lui et bien pour l autre, c est la nature.
    Il suffit de la force d un enfant pour actionner une détente et tuer, il suffit d une fraction de seconde pour que le couteau vous penetre et que meme avant de sentir le moindre chatouillement, vos viscères quitte votre paroi abdominale, il suffit d une pipe ou d un billet pour qu un gars insignifiant fasse avancer toute votre vie.
    Les bons moments s enfuient, les problèmes sont là à chaque instant.
    Les hommes sont pires que des bêtes, et certains ont cette faculté, soit par le vécu soit par l'inné, de voir cette merde dans chaque etre humain qu ils regardent, (je) pense que (j) en fait partie, et c est presque une malediction, quand je regarde quelq un dans les yeux, quand je parle avec, je vois toutes les choses qu il pourrait faire dans le pire des cas, tous ces mensonges tous ces paraitres, le seul cocon stable reste la famille, et encore helas, pas pour tout le monde...
    Toute cette merde, il ne me sert à rien de l expliquer, c ar on ne peut s en rendre compte qu avec un désagréable vécu, et une conscience ouverte qui ne voit pas ce que le gars porte ou dit mais QUI il est.
    Je sais j ai du mal à expliquer, ça peut donner l impression de l ecrit d un dingue, mais c est la stricte réalité terre à terre, je ne peux pas m empecher de me dire que l espece humaine est allée le plus loin (ou le plus bas) qu elle pouvait et que quelque chose doit se passer ( les Dieux, la Nature, qu en sais je) , tout cela doit se finir, il n y a plus de logique naturelle dans l existence de l homme.

    Cet article peut paraitre anodin, mais à mon sens c est peut etre le plus important et le plus pertinent depuis le début du blog...
    Vraiment pas mécontent de l avoir connu ce blog (depuis le début héhé), il m a fait réfléchir et m a permit de m exprimer sur bien des sujets.
    Bonne continuation et prenez soin de vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mirador.. On est à 100% sur la même longueur d'onde!

      Tu es bien plus clair que tu ne l'imagines, c'est juste que ton message ne s'adresse qu'à des gens qui ont avancé jusqu'à un certain point dans leurs réflexions.

      Take care!
      ;)

      Supprimer
    2. La corruption au sens premier, je peux affirmer qu'elle est bien présente et cela partout !!!! (et oui même en France), sauf qu'à un certain stade, elle est quasiment rentrée dans les mœurs....

      il suffit pour cela de voir quasiment chaque semaine, le nombre de personnes dites publiques qui sont citées dans des affaires là aussi (sémantique quand tu nous tiens) de trafics d'influences ou autres...et très souvent la faiblesse des condamnations quand ce n'est pas de la relaxe pure et simple......Cette même corruption qui fera que vous demande de logement hlm passera avant celle des autres etc.....;

      De même, pour rejoindre les propos Mirador, vers lesquels j'abonde fortement, ne croyez pas une seule seconde en cette si fameuse idée que l'être humain se montrera bienveillant envers son prochain..........Seul l'intérêt comptera qu'il soit envers soit même ou ses proches.....

      N'ayez aucune illusion à ce sujet, seul des liens familiaux ou de types "claniques" prévaudront le jour ou les pouvoirs régaliens disparaîtront...

      Et comme fort bien relaté précédemment, vous n'imaginez pas ce que l'humain est prêt à commettre lorsqu'en dépendra sa survie (sens large)..."No mercy".....

      Supprimer
  3. Nous pratiquons tous la corruption: avec le voisin sympa, le garagiste qui fait des petits prix mais qui aime aussi l'alcool, la fille qu'on veut baiser...On donne rarement sans retour, le tout est de savoir que ça se pratique au plus haut niveau.
    La morale, c'est comme la chevalerie, ça ne représente rien mais on est imprégné de ces trucs idiots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel drôle de raisonnement..!

      La morale ne représente rien?
      Voilà une personne à qui je ne tournerai pas le dos!! hahaha

      Attention de ne pas confondre le troc et la corruption..
      ou bien,
      le lobbying et la corruption!!

      Savoir faire plaisir à des gens qui pourraient nous être utile, ça n'a rien à voir avec le fait d'être dans une situation bloquée parce qu'on est confronté à une personne corrompue (qui exige une compensation spéciale pour faire son job!)

      Quant à offrir quelque chose à une nana pour avoir ses faveurs, on entre dans l'aspect très réducteur de ce que peuvent être les relations humaines.

      J'aime à croire que tout ne se monnaye pas et ne se monnayera pas.


      Si tu es entouré de gens qui ne sont avec toi que pour ce que tu as à offrir, c'est que tu as mal choisi tes amis..

      Si c'était par exemple pour la protection qu'incarnerait ton éventuel fusil, malheur à toi le jour où de ta dernière cartouche.

      Il faut évidement faire en sorte d'être utile ou avoir quelque chose à offrir mais la morale est le truc en plus!!

      C'est primordial pour moi :
      Une fois les choses lancées, un mec seul sorti de nul part avec une puissance de feu importante représentera difficilement un potentiel allié et n'intégrera pas mon groupe car je ne pourrais JAMAIS fermer l’œil en sa présence.
      (mes provisions, mes munitions, ma famille.. trop de choses sont en jeu)

      C'est d'ailleurs pour cela que je suis résolu à rencontrer des survivalistes de ma région, AVANT tout cela !!

      C'est mon seul stratagème pour tenter de filtrer les opportunistes.

      Supprimer
    2. Ok pour prendre dans son groupe un type qui n'a rien, qui ne représente rien et qui ne produit rien?
      Ben non, la corruption, c'est acheter un talent qu'on a pas ou dont on a besoin à l'instant T, rien de plus.
      En cas de chaos, on ne fait pas plaisir et les choix sont limités.
      On est pas forcément avec des amis en cas de chaos, ça constitue juste un noyau, la diversité humaine constitue le reste avec le meilleur et le pire.
      Attention à ne pas confondre corruptible et méchant-vilain-pas beau-pouark: nourrir ses gosses implique quelques entorses dans un monde pas super propre.
      Bien sûr on peut jouer les paladins, ne jamais mentir, toujours aider, mais ça marche (parfois) en temps de paix, jamais en situation merdique.
      Autre chose: la corruption implique une certaine distance, donc rien à voir avec l'amitié et l'amour ou le cordial et plus largement les sentiments.
      Exemple concret: essayez de passer un checkpoint sans corrompre les vigiles (que vous détestez pour une raison ou une autre), vous aurez là une occasion unique de mourir avec vos principes, entraînant ainsi ceux qui vous accompagnent. Belle perspective.
      Quant à la morale, elle ne concerne que les Occidentaux qui sont à cause de cela en voie de disparition, ceux d'en face n'en ont aucune.

      Supprimer
    3. Ne pas souhaiter enrôler un rambo aguerri et surarmé surgit de nulle part ne signifie pas que je prendrai dans mon équipe un boulard en puissance parce qu'il est gentil !!
      Tu caricatures un peu mes propos, non?

      Je puis t'assurer que je ne suis pas un paladin et que j'ai oublié d'être naïf..

      Question à se poser : Le "rambo" où a-t-il eu toutes ses armes huilées et mises en évidence? Chercher-t-il des alliés ou bien juste de munitions?

      Ne jamais fermer les yeux pour se reposer et retrouver toute sa famille égorgée à son réveil parce qu'on a pris des raccourcis dans sa réflexion à l'embauche du p'tit nouveau.. Voilà ma priorité!!


      Quant à la morale qui selon toi ne ne concerne QUE les occidentaux, une rapide analyse des conflits orchestrés par les USA dans les 40 dernières années devrait recalibrer ton système de jugement.
      (peuple blanc qui a quasiment génocidé les indiens d'amérique pour y installer ses champs de céréales)
      L'instabilité au moyen Orient un facteur important dans le business très lucratif des marchands d'armes occidentaux ainsi que cette petite bourgade qu'on appelle Israël.

      Le malheur de ces gens réside dans le fait qu'il sont nés sur une terre regorgeant de richesse et suscitant les convoitises.
      Ils survivent depuis tant d'année.

      Je leur tire mon chapeau!

      Supprimer
    4. Si si, on est dans la corruption permanente et le pendant est de montrer en permanence qu'on est intéressant par des valeurs telles que loyauté, générosité, courage...
      On ne sera jamais ami avec un baltringue qui foire tout.

      Le chaos ne permet pas de recruter sur CV, on prendra donc son voisin con comme un manche mais qui sait poser des pièges ou qui a des ressources...Et qui sera corrompu pour être dans le bon camp.

      La morale ne concerne QUE les Occidentaux, pas les Etats qui les gouvernent et dont on sait qu'ils obéissent à des intérêts autres.
      La morale auxquelles croient ces cons d'Occidentaux, c'est "padamalgam"; "faupagénéraliser"; "yenadébiens" malgré les faits criants.

      Tout est rapport de force et la corruption est un rapport du faible au fort pour se projeter vers le lendemain.

      Supprimer
    5. Anonyme, tu reste bloqué dans des raccourcis dangereux..

      Ces occidentaux dont tu parles lorsque tu évoques "padamalgam" etc , ce sont des moutons et je peux t'assurer que cette particularités n'est pas liée a la couleur ni à la situations géographiques.
      On peut même dire que ces moutons sont moins d'etre en voie de disparitions..

      Beaucoup d'entre eux a vouloir ne rien voir de ce qui arrivait, ont laissé leur pays sombrer dans la guerre..
      On en trouve en Syrie qui heureusement possède al Assad un vrai chef d'etat qui a su Federer son peuple contre l'envahisseur américain quattari israélien sous couvert de la fausse ASL (armee de la Syrie libre : un nom un peu trop pompeux..)
      Petit tuyau : pour discerner les coup foireux, regarde ce que dit Bhl et part dans le sens opposé.
      Hihihi


      Je te rejoins sur le fait qu'on ne recrutera pas sur CV en cas de chaos mais... Je puis t'assurer que je m'efforce de recruter ceux de ma future équipe dès aujourd'hui ...
      Ce sera le noyau dur.


      Supprimer
    6. Je ne parle pas de couleur car pour moi l'Occident est avant tout de culture grecque, latine et chrétienne donc philosophe, juridique et tournée vers l'autre: c'est cette mentalité qui fait de l'occidental actuel une victime née.
      Ces moutons ne sont pas en voie de disparition car ils sont autant de Saint-Martins en puissance. Les moutons en question préfèrent faire des marches blanches plutôt que condamner les assassins de leurs gosses.
      Ce ne sont pas des raccourcis dangereux, c'est argumenté.

      Pour BHL, c'est un fouteur de merde parasitaire prêt à toutes les compromissions pour créer le chaos.
      Pour Bachar, comme pour Kadhafi, on aurait dû les butter dans les années 80, lorsqu'ils commanditaient des attentats chez nous. Depuis ce sont devenus des piliers de l'anti-terrorisme et c'est là que NOUS les buttons.
      Je suis devenu anti-occidental à cause des décisions délirantes des gouvernements soi-disant élus par le peuple et aussi par sa population moutonnière qui n'a toujours pas compris en 40 ans la source du problème et qui se laisse détruire/envahir/métisser/appauvrir/remplacer (options au choix si on est optimiste).
      Pour le recrutement, je dois avouer que dans mon milieu, c'est pas brillant: mythos, attentistes mais surtout les malhonnêtes alors qu'ils donnent au départ les meilleures intentions. Et oui, j'ai quelques XP dans le domaine.

      Supprimer
  4. ça me rappelle ma coopé au Maroc !
    On m'avait dit qu'il y avait un beau terrain de chasse, j'ai donc pris mon fusil.
    Bien caché et démonté, je serais passé facilement à la douane (ils n'ont rien fouillé)
    mais je l'ai déclaré ! et pour le recuperer j'ai du demander une autorisation + permis de chasse. le tout a mis des mois ! Entre temps le temps de dépot de mon fusil à la douane était dépassé, j'ai du demandé une prorogation de depot, qui a pris du temps, ce qui fait que j'ai récupéré le fusil au printemps (depuis septembre) la saison de chasse était terminée ! Bien sur, jeunot et naif campagnard sortant de l'école j'ai jamais pensé à grisser la patte de quelqu'un. Dommage

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.