12 octobre 2015

Et si le méchant n'était pas celui qu'on attendait ?

En matière de défense personnelle, il est courant d'entendre la formule selon laquelle "Intention + Capacité = Menace".

On pourrait sans aucun doute l'appliquer à un monde géré par le chaos, et la considérer comme une base de départ dans la manière d'adapter notre réponse face aux différents périls générés par la situation.

En tant que survivaliste, il est vital d'avoir un plan de défense. Le monde peut être un lieu particulièrement dangereux où, suivant les circonstances, des gens aimables et rationnels pourraient devenir des tueurs...



Dans un scénario d'effondrement, il est évident que nous aurions à faire face à des personnes incroyablement désespérées qui, même si elles n'avaient pas l'intention première de tuer ou faire du mal, feraient probablement n'importe quoi pour assurer la subsistance des êtres qui leur sont chers. C'est dans ces moments-là que nous pourrions avoir à dépendre d'une arme pour nous sauver la vie.

Depuis la première publication de Survivre au Chaos, je conseille aux lecteurs de se tenir prêts à affronter les "dysfonctionnements" sociétaux, ainsi que leurs conséquences, dont la presse nous donne chaque jour des exemples à travers le monde. Qu'il s'agisse d'événements naturels tels que des tremblements de terre, tornades, tsunamis... De périls technologiques tels des accidents nucléaires menaçant la vie de toute une population, de virus qui se répandent aux quatre coins du globe, de produits chimiques qui empoisonnent la terre et notre eau... Ou bien encore, pour ce qui nous concerne plus immédiatement nous autres de l'hexagone et ce de manière quasi certaine, les prochains affrontements inter-communautaires qui ne manqueront pas de mettre à feu et à sang le royaume de France.

Tout comme les voitures qui partent chaque nuit en fumée, ces "dysfonctionnements" font désormais partie des choses "normales" de la vie. Ce ne sont pas de folles théories du complot mais de véritables menaces au quotidien, et les sites survivalistes se sont donnés pour mission de faire comprendre aux gens qu'il existe une probabilité pour qu'eux aussi en deviennent les victimes, en fonction de l'endroit où ils vivent.

Parce qu'en prenant des mesures simples dès à présent, on peut commencer à se préparer en vue de tels dysfonctionnements dans notre propre vie. Avec de la planification, on peut sans aucun doute devenir plus autonome face au désastre.

Cependant, il existe des périls qui ne peuvent être évités par un simple plan de stockage alimentaire. De sales histoires qui nous tombent sur le coin de la figure et qui ne se lavent pas avec des jerrycans d'eau minérale stockés sous le lit. Parfois, il n'est tout simplement pas possible de tout prévoir, comme on peut aussi se retrouver face à quelque chose qu'on a oublié d'envisager.

Notre préparation doit donc prendre en compte différents types et niveaux de menaces, et donner la possibilité de répondre à chacun. De toute évidence, la manière dont nous sommes affectés par le désastre est ce qui va faire la différence. Par exemple, ce n'est pas tant un problème si un tremblement de terre a secoué votre ville, mais que votre maison et votre famille sont intactes. Si tous les magasins au bas de la rue sont ouverts et fonctionnent normalement, vos réserves ne vont pas être aussi nécessaires que dans le cas inverse. Tout dépend du désastre, son ampleur, et ses conséquences.

Mais prenons maintenant un autre exemple, quelque chose comme une pandémie due à un virus mutant échappé des laboratoires. Le scénario serait le suivant : l'épidémie a ravagé le pays et décimé la moitié de la population. Tout le monde est consigné à son domicile, et depuis deux mois vous attendez, cloîtré dans votre maison. Vos stocks ont dramatiquement baissé, mais votre famille est toujours en bonne santé grâce au chlorure de magnésium que vous aviez eu la sagesse de stocker, et vous pourriez tenir deux autres mois. Le courant est intermittent en raison de la baisse des effectifs dans les services publics ; Beaucoup sont morts, et plusieurs jours peuvent passer sans qu'il n'y ait d'électricité. L'eau court encore dans les tuyaux, mais des rumeurs circulent comme quoi elle ne serait plus potable.

Telle est notre point de départ, et il est inutile de dire que dans une telle hypothèse, il se trouverait de nombreuses situations où notre sécurité serait sérieusement compromise.




Lorsqu'on se prépare à l'inattendu, ce qui est la raison d'être de tout survivaliste et devient une nécessité jour après jour, il faut réfléchir à ses propres capacités à affronter la violence, mais aussi à l'infliger en retour dans le but de protéger sa famille ou ceux que l'on aime. Ce qui revient à déterminer, et ce avant que l'occasion ne s'en présente, notre capacité contre notre "capabilité". C'est à dire, pour cette dernière et suivant la définition d'usage, "la possibilité effective qu’un individu a de choisir diverses combinaisons de fonctionnements, autrement dit une évaluation de la liberté dont il jouit effectivement".

Prenons par exemple une personne qui fonce sur vous avec un couteau de boucher dans les mains. Dans une telle hypothèse, elle a manifestement l'intention, le moyen, et l'opportunité de vous tuer. Vous n'avez aucune possibilité de fuite, mais vous êtes armé. Vu la situation, il n'y a que deux alternatives : tirer, ou ne pas tirer. La question est : Allez-vous tirer ? Êtes-vous d'accord avec le fait de tirer sur une personne et la tuer ?

Si l'on en juge par la question, la réponse parait évidente. Elle peut ne pas être aussi simple et tranchée pour certains, mais personnellement, j'aime à penser que je serais capable de presser la détente s'il fallait que je défende ma vie ou celle de mes proches. La personne qui foncerait sur moi (intention) avec un couteau de boucher (capacité) - en dehors de toute autre considération d'éthique ou possibilité de fuite - justifierait le fait qu'on lui tire dessus dans la mesure où elle représenterait une menace vérifiée.

A présent, changeons un élément. Imaginons qu'un enfant de 12 ans soit à l'origine de cette menace. Allez-vous tout de même tirer ? Tuer ? Êtes-vous toujours en accord avec le principe ?

Et si la menace n'avait que six ans ? Et si c'était une femme... Et qui plus est, une femme enceinte ? Une personne handicapée mentale, ou quelqu'un qui n'aurait pas conscience de ses actes ? Votre propre épouse, votre enfant...

Que faire si de tout-petits regardent ? Ou que des caméras de surveillance enregistrent la scène ? Pourtant, la menace est la même : un gamin de 6 ans armé d'un gros couteau pourrait aussi tuer, et il n'existe pas plusieurs degrés dans la mort comme il peut exister dans les brûlures. Pensez-vous toujours de la même manière malgré les différents scénarios ? Personnellement, j'aurais quelque hésitation. Même en sachant parfaitement combien un couteau peut être mortel, et connaissant le nombre de gens qui meurent par excès de confiance, je me verrais mal a priori tirer sur un enfant.

Ou alors et à l'apposé, tout en considérant de manière différente les différents scénarios, je pourrais choisir d'y réagir de la même manière, laissant à plus tard le soin de me sentir mal du fait de mes choix.

Pensez à cela. Pensez-y de manière approfondie. Sentez ce qui se passe dans vos tripes avant d'essayer d'y coller un raisonnement logique. Et lorsque vous essayez d'y penser, tâchez de voir à quel moment vous commencez à rationaliser - lorsque votre logique prend le relais non pas pour vous faire choisir la meilleure solution, mais pour justifier la décision que vos tripes vous incitent à prendre.

Imaginer un tel changement dans la tournure des évènements ou dans un de leurs aspects fondamentaux est un exercice intéressant. Avez-vous songé à ce que vous feriez ? Seriez-vous prêt à tirer sur quelqu'un ? Si vous avez répondu "Oui" sans hésiter, alors il est probable que vous ayez une idée assez précise à propos de qui pourrait être le "méchant" dans un scénario de chaos. Comme beaucoup de survivalistes sans doute. Pour eux, la menace serait un homme à l'aspect patibulaire qui se serait introduit dans la maison, et qu'il faudrait affronter avec la femme et les enfants se tenant en recul. Ils imaginent parfaitement le couteau dans la main du gars d'en face, et une arme dans la leur. Et bien sûr qu'ils n'auraient guère d'hésitation lorsque la question se poserait de savoir s'il faut tirer ou pas. Et pour beaucoup, ça s'arrête là.




Changez seulement l'âge de la menace, ou sa nature, et les choses se compliquent. Si j'étais moi-même un père de famille, c'est une éventualité qui me donnerait à réfléchir. Et si la menace n'avait que 6 ans ? Sans doute que je pourrais la désarmer. Sans doute que je pourrais désarmer toute menace à l'arme blanche émanant d'un enfant de 6 à 12 ans, et il est donc possible que je ne considère pas quelqu'un au-dessous (voire au-dessus) d'un certain âge avec un gros couteau dans les mains comme une menace potentielle. Même s'il existait une possibilité pour que je sois coupé, c'est-à-dire que je commette une erreur à un moment donné (de technique ou d'appréciation), il est probable que je ne tirerais pas sur un être humain sur lequel j'estime être capable de prendre le dessus.

Mais une telle notion devient de plus en plus fluctuante, et le doute est toujours permis. Parce que nous vivons aujourd'hui à une époque où des gamins de douze ans violent des gamines de six. Et ce n'est pas une métaphore. Si vous suivez les sites alternatifs, vous avez sûrement dû voir passer de tels "faits divers", qui sont dans l'immense majorité cachés par les médias étatiques.

Nous en revenons donc à la question première : Que faire si la menace n'est pas celle que l'on avait imaginée ?

Et si cette personne se trouvait être le voisin à la retraite qui a toujours été le meilleur voisin dont on puisse rêver ? Ou le fils de ce voisin ? Dans cas, peut-être pas de 6 ou 12, mais de 18 ans ? Est-ce que vous tireriez ? Et s'il s'agissait de quelqu'un avec qui vous vous êtes préparé - qui connait vos réserves secrètes car vous n'avez pas bien respecté les mesures OPSEC - et qui vienne frapper à votre porte parce que son épouse est malade et affamée ? S'il tenait une arme dans une main, et la main de sa petite fille dans l'autre... Tireriez-vous le premier, ou le laisseriez-vous tirer d'abord ?

Je connais tous les arguments qui prônent en faveur de la charité, de l'aide à ses frères de sang dans le besoin, de même que toutes les approches rationnelles sur la manière de gérer les membres de sa famille avant que le chaos n'arrive. Mais je n'ai pas toutes les réponses aux différents scénarios évoqués ci-dessus. Par contre, je crois qu'il est toujours valable d'y penser à l'avance. Il se pourrait qu'aucun de nous ne sache exactement ce qu'il ferait dans de telles situations. Honnêtement, je n'en sais rien moi-même, et ne peux même pas dire comment je réagirais. Peut-être que je resterais cloué sur place l'espace de quelques secondes ?

Nous exposons sur ce blog les différents aspects qui concernent tous le domaine de la défense personnelle, et ce sont les bases auxquelles je crois pour ce qui est de la capacité, de l'entraînement et de la volonté de défendre son lieu de vie. Or bien souvent, cette défense est basée sur une certaine façon de se représenter le péril. La réalité aime à se jouer de nos divers scénarios ; Le fait de songer à ceux que nous avons évoqués pourrait vous donner quelques idées au regard de vos préparatifs. Cela pourrait aussi changer la manière dont vous concevez la sécurité, et ce que vous pensez faire dans l'hypothèse où ils se produisent effectivement.




Je sais que pour certains, "Une menace est une menace, et la question de tirer ou pas ne se pose pas". Je peux arriver à comprendre un tel raisonnement, même si quelque part, de telles personnes me font penser aux infâmes salopards qui tondaient les femmes à la Libération. Cependant, je ne les blâme pas. Un gamin de 12 ans pourrait sans doute vous trancher la gorge après avoir vu ses parents et ses frères mourir de faim ou de maladie, et arpenter les rues sur le pied de guerre en se jurant de ne jamais laisser sa petite sœur connaître une fin aussi horrible. Il pourrait ne pas vous tuer sur le moment, mais vous infliger de sérieuses blessures, potentiellement fatales si l'aide médicale est inexistante. Qui s'occuperait alors de votre famille si vous êtes mort ou agonisant ?

Pour ceux qui ont déjà ôté la vie, un tel sujet pourrait paraître dérisoire. Il n'y a rien d'amusant, ni de normal, dans le fait de prendre la vie d'une autre personne. Parfois, c'est un mal nécessaire, dans le but de préserver la nôtre, et il est alors pleinement justifié. Mais ce n'est pas quelque chose que l'on est supposé faire dans un monde parfait.

Sur un plan très matériel, quiconque menace de voler des fournitures essentielles à vous-même et aux vôtres représente un risque pour votre vie. Peut-être disposez-vous de réserves pour plusieurs mois, et cette personne n'en voudrait que pour 2 ou 3 jours, mais qui sait combien de temps va durer le chaos ? Peut-être que cette personne ne vous causera pas tant de mal sur le moment, mais elle vous met en péril dans tous les cas. Et maintenant elle sait où vous êtes, quelles sont vos réserves, et que vous constituez une cible facile. Peut-être était-elle un simple éclaireur qui va revenir avec le reste de son groupe ?

Laisser aller quelqu'un vous expose à des risques ultérieurs. Comme dans ce film américain récent où un groupe des forces spéciales infiltré dans les lignes ennemies tombe sur un simple berger et son fils. Vont-ils tuer le gamin, pour éviter que leur présence secrète soit révélée si jamais il parle, ou vont-ils le laisser filer parce que c'est un gamin ? Je vous laisse visionner le film pour connaître la fin... C'est un horrible scénario auquel personne n'aimerait être confronté, mais c'est une chose dont il faudrait que vous conveniez avant qu'il se présente. Le fait de planifier une situation, même de manière expéditive, vous permettra de réagir plus rapidement et justifiera vos actions lorsque le moment sera venu d'en découdre avec leurs conséquences psychologiques.

Tout le monde se sentirait mal d'avoir à tirer sur quelqu'un qu'il connait, voire même un parfait étranger, mais sans doute aussi que la plupart le ferait si cette personne représentait une menace réelle envers leur famille - que cette personne soit un homme, une femme ou un enfant, jeune ou vieux. Chacun possède le droit de pouvoir vivre sa vie, mais aussi l'obligation de la défendre...

En temps normaux, on pourrait se contenter des "règles d'engagement" normales définies par la loi (légitime défense). A savoir : une peur suffisante et justifiée de souffrir de blessures corporelles sérieuses ou du trépas. Dans un tel contexte, ce serait la norme qu'appliquerait une personne raisonnable pour juger de l'opportunité de sortir son arme ou non. Que ce soit pour tirer jusqu'à ce que la menace soit irréversiblement stoppée, ou pour utiliser une force "moins létale" dans le but de l'empêcher d'aller plus loin. Mais une telle règle dépend aussi et surtout de la situation. Le problème du chaos est l'effondrement du droit, le basculement de la normalité, et la remise en cause de toutes les bases sociétales traditionnelles. Dans une telle situation, il est évident que les frontières s'estompent et que la donne change ; Notre seul travail consistant alors à protéger notre famille...

119 commentaires:

  1. Super comme d'habitude. J'avais brièvement évoqué le sujet dans un autre topic en disant que les tocards qui ont cautionné le système tireront dans le tas à notre place. Maintenant, à situation pourrie, comportement à l'avenant: un gosse de 6 ans avec un couteau, c'est pas normal. Après faut voir comment il est. Avec un bandeau noir et des pattes de mouches en blanc dessus? Faut voir aussi si ce sont des bandes entières d'enfants armés. Comme exemple, je n'ai que les bandes de chiens dans les DOM TOM: J'adore les bêtes mais dans certains coins, à la nuit tombée, ce sont des hordes de clébards, pas vraiment imposants, qui montrent que ce sont eux les patrons. Ben dans ce cas faut tirer.
    Tuer quelqu'un est très facile, on peut même le faire en étant bourré mais notre instinct grégaire nous interdit d'être en roue libre en permanence, et c'est tant mieux.
    Maintenant, dans le cadre d'un truc imprévisible, je crains infiniment plus de me faire dépouiller sans réagir: Réquisitions d'Etat, taxes surprises ou saisie d'armes. Y a qu'à voir comme on a l'air con devant un huissier, alors qu'on pourrait le piler sur place.
    Je parle même pas de bandes avec des pétoire mieux que les vôtres et qui se servent royalement dans vos stocks, c'est de la SF pour moi. Je parle de choses qui existent déjà. Ca, c'est se livrer soi et sa famille à une mort rapide dans le plus grand dénuement, ce qui n'était absolument pas dans les plans de départ. Il existe beaucoup de formes de sidération qu'on ne prévoit pas et d'ailleurs, pour revenir au gosse de 6 ans, ce qui est sidérant, c'est l'agressivité dont peut faire preuve un chiard qui, dans notre esprit, devrait regarder Dora ( le dessin animé, pas le camps, hein) et pas vouloir vous tuer dans un lieu improbable.
    J'irai plus loin dans mon raisonnement sur la capacité à tuer: En cas de vrai chaos qui dure depuis un moment, vous tuerez vous-même ceux de votre camp estimé comme bouches inutiles. Dans les vieilles tribus asiatiques, les vieux s'isolent ou se font tuer en pleine conscience pour ne pas obérer le groupe (Inuits, anciens Mongols, tribus amérindiennes...). Et oui, le meurtre social risque de faire à nouveau partie du paysage, et c'est pas pire que l'ensemble des avortements très actuels.
    Notre société n'est pas plus violente aujourd'hui qu'hier, mais la menace a changé et se montre au grand jour de façon continue, ce qui ne fait que nous affaiblir.
    cc

    RépondreSupprimer
  2. Que dire alors du comportement de ces multinationales de l'argent qui suppriment d'un trait de plume les revenus de toute poupulation de travailleurs qui n'en demandaient pas tant et les plonges dans la misère ,en gros on supprime le steak ,la survie de tout un groupe et je comprends que les air france aient pu mettre a mal la chemise d'un drh qui peut être n'était pour rien dans leur situation mais représente une entité qui détruit leur avenir?Aloirs dans ce cas on butte les chefs ou pas ? en temps normal avec les fo surement pas ,enfin pas encore,mais en situation dégradée de survie personnelle ? des décisions peuvent aussi bien tuer qu'une balle de fusil ! je crains que ces criminels en col blanc fasse les frais des premières cartouches en situation de bouc émissaires.En ce qui me concerne , si ce que je vois me semble être une menace c'est que c'est une menace et si c'est une menace avérée (le gros plouc qui se précipite sur vous le couteau à la main) je butte , si je peux et sans états d'ame de rosière en mal de contrition,je dormirais très bien ,un être humain qui veut vous tuer se met en dehors de l'humanité et ne vaut rien de plus qu'un cancrelat ,c'est simple même si on ne le souhaite pas

    RépondreSupprimer
  3. CC, à tout mélanger, l'actuel et le possible dans une "extinction des lumières" n'a pas de sens.

    Un des grands problèmes des blogs survivaliste est ce mélange permanent et confusionnel entre ce qui peut arriver maintenant dans un pays étant encore un « Etat de droit » et ce qui peut arriver dans une situation post effondrement ou l’Etat se sera désagréger.

    A la décharge de nous tous je reconnais qu’il-y-a tellement d’incertitudes sur la forme et la durée de transition entre ces deux stades qu’il est difficile d’avoir les idées claires.

    Il faudra adapter notre réponse aux conditions du moment.
    D’où l’importance d’y réfléchir avant comme le fait remarquer P Templar dans cet article car moi aussi, même si j’y ai beaucoup réfléchis et que par mon passé militaire j’ai quelques pistes de réponses possibles, « honnêtement, je n'en sais rien moi-même, et ne peux même pas dire comment je réagirais. ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, tout est déjà arrivé, nous n'inventerons rien de plus, il suffit d'envisager le pire pour les Occidentaux que nous sommes. Dans beaucoup de coins, l'absence de ressources et l'agressivité sont intégrés. Pour nous, il faut tout apprendre en commençant par le pire. C'est le contexte qui dictera notre conduite, pas notre morale d'aujourd'hui.
      Ce pays est encore un Etat de droit, mais dégradé depuis si longtemps que l'effondrement arrivera très vite. Les menace sont si multiples qu'on ne verra rien arriver.
      cc

      Supprimer
  4. Ça fait huit jours que ça dure!
    Les journaux à la télé ont raconté comment ça craquait d'un peu partout dans les banlieues, les attaques de pavillons, les incendies de voitures, les pompiers qui reculent, le feu qui dure, les assauts sur les trains de passagers par des bandes violentes, des portions de territoires dont on parle comme de lieux étrangers, les pillages des magasins.
    Dans ma campagne je regarde ça de loin mais j'ai fourbi mon matériel.
    Je suis prudent et je ne suis pas descendu en ville depuis 4 jours: ici aussi il y a quelques zombis arrogants et il y a eu des accrochages entre les gens.
    On a entendu des détonations.
    Et puis le super marché à fermé.
    On ne voit pas de gendarmes ni les véhicules de la mairie depuis lundi que l'école du village est restée fermée et que les parents ont ramenés les enfants chez eux.
    On a vu passer des tas de bagnoles au loin sur la route, chargées à ras bord. Il y en a quelques unes arrêtées sur le bas coté, certaines sont vides d'autres ont encore leur proprio à coté?
    On a parlé avec les voisins du présent et du futur ( s'il en reste encore demain ), on ne sait pas quoi en penser.
    Ce matin, France Inter et les autres stations ne diffusent que de la musique, comme pendant les grèves. Le téléphone ne fonctionnait pas non plus. J'ai rebranché un vieux téléphone à cadran et j'ai essayé d'appeler ma famille. toutes les lignes sont occupées mais en fait rien ne fonctionne.
    Et puis le courant s'est arrêté pendant une heure.
    Maintenant, devant mon portail il y a une petite foule, des hommes, des femmes, des enfants, des petits des grands, une vingtaine de personnes en tout peut-être et ils se sont arrêtés. Manifestement ils lorgnent le potager.

    Maintenant, ils m'interpellent ils gesticulent, ils veulent quelques chose. Je sors et je leur crie de s'en aller, que je n'ai rien. Ils secouent le portail comme pour rentrer, ils disent qu'ils veulent à manger, ils semblent s'exciter à vue d’œil. Je ne vois pas s'ils sont armés, quelques uns semblent avoir des bâtons.
    Je suis rentrer, j'ai pris le 12, les cartouches de chasse je suis ressorti, le portail vient de céder, il y a vingt mètres. Quelques uns vont vers le potager, d'autres se ruent sur moi ...
    10 mètres ....

    Qui vivra verra.

    Laurent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent !

      Si un vrai chaos a lieu et que la faim sévit, tous les potagers, poulaillers et autres garde-manger naturels apparents vont attirer les convoitises et susciter un risque grave pour la survie du ou des propriétaires.

      Une évidence s'impose : cachez votre jardin derrière de bonnes haies, et privilégiez un potager... qui sait, lui, rester silencieux.

      A Calais, il y a de nombreux témoignages de gens qui ont vu leur potager attaqué par des migrants. Imaginez alors une telle situation en pleine guerre ethno-civile...

      Si un groupe anarchique de " crève-la-faim " attaque votre potager, préparez-vous à évacuer : http://livreducitoyen-soldatoccident.blogspot.fr/2015/10/lequipement-principal.html

      Ou prenez le risque de le défendre, suivant le niveau de menace que vous oppose les zombies.

      Quoi qu'il en soit, ne crevez pas pour 2 salades et 3 pommes de terre.

      Supprimer
    2. Pour avoir lu, en entier, James Wesley, Rawles, cet ancien U.S. Army intelligence officer, qui vous met en situation dans différents scenarios au travers de ses fictions hyperréalistes, ma conclusion est que sans avoir préalablement constitué un groupe d'autodéfense par le lien social, le rapport de force, in fine vous serait défavorable, même bien armé. Un militaire vous dirait que vous ne pourrait pas tenir plus de 3 jours sans dormir. Il faut aussi prendre en considération votre âge et celui de vos proches dont dépendrait votre coefficient de résilience, pour tenir dans la durée.

      Supprimer
    3. @
      Rhonan Dirz14 octobre 2015 01:46

      2 salades et 3 PdT, comme tu y vas! artichauts, épinards, poireaux, carottes, le coq accompagné d'un Madiran sera le premier à passer ....

      Problème: à quel moment évacuer
      Juger ce que l'on a et ce que cela vaut, en terme de résilience sur place, peut obliger, dans les faits, à faire préventivement le ménage autour ( loin autour ) avant pour ne pas se retrouver contraint au départ. Sous condition d'être en nombres, organisés et équipés.
      "L'obéissance et l'intendance font la force d'une armée".

      Évacuer face au méchants pour n'être qu'un réfugié ( très à la mode ), sur la route ou dans un camp n'est pas vraiment envisageable. Évacuer une position ne devient concevable que pour mieux reprendre l'initiative perdue. Et ce n'est possible qu'organisé. En renversant les rôles par exemple.

      Attendre la déroute ou la fuite pour se regrouper pour reprendre l'initiative me semble utopique bien que nos aînés, à Londres et ailleurs, l'aient fait.

      A bien y penser, plutôt que de se la jouer "victime" il vaudrait mieux que le méchant ce soit nous.

      XYZ

      Supprimer
  5. Des gens poussé à bout peuvent utiliser leurs enfants...
    http://m.leparisien.fr/faits-divers/marignane-le-forcene-menacait-d-utiliser-ses-enfants-comme-bouclier-24-01-2013-2508403.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut non seulement SAVOIR mais POUVOIR utiliser sa force de dissuasion pour ne pas avoir à s'en servir. Les assaillants utilisant le bouclier humain des enfants ne pourront que lever le siège, sachant qu'ils n'obtiendront rien. James Wesley Rawles a envisagé ce scénario. Remercions ce blog et ses intervenants d'avoir, à leur tour envisagé cette situation. Le chaos social devant inéluctablement s'enchaîner avec le chaos financier et le chaos économique, nul doute que nous Européens et en particulier nous Français, n'allons pouvoir à terme y échapper.
      Sans vouloir faire ici de la publicité pour Philippe de Villiers, son dernier livre "Le moment est venu de dire ce que j'ai vu" mérite d'être lu. Certes pour qui est attentif à l'actualité, l'auteur ne nous apprend rien, hors des anecdotes politiciennes, mais ses réflexions sont une piqure de rappel pour qui se refuse à voir les réalités, excusez moi d'être grossier "ce qui va nous tomber sur la gueule". Ce sera du lourd, du très lourd.

      Supprimer
  6. Je pense Laurent du 12 octobre 12 h 13 que ce que vous racontez là, est de la fiction? Je pose la question ou alors, j'ai sapé les infos ou une partie des infos...
    M. Hamli, vous avez parfaitement raison quand vous dites que certains sont près à utiliser des enfants comme bouclier.
    Quelque part en France, dernièrement une femme, d'une certaine communauté se "promenait" dans les villages et faisait introduire ses deux enfants dans les maisons pour commettre des larcins. Si les gamins sont pris ils ne seront pas punis. Quand à la mère si elle est prise sont avocat argumentera que la place de cette femme est près de ses enfants et non en prison!
    Quand au propriétaire de la maison, ou locataire, si par malheur il bouscule un des gamins il ira en prison.

    Bretzel et Pinot Noire d'Alsace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bretzel et Pinot Noir d'Alsace.
      Je n'écris pas de la science fiction mais de la sociale friction .. ;(

      On recommence ...

      "Maintenant, ils m'interpellent ils gesticulent, ils veulent quelques chose. Je sors et je leur crie de s'en aller, que je n'ai rien. Ils secouent le portail comme pour rentrer, ils disent qu'ils veulent à manger, ils semblent s'exciter à vue d’œil. Je ne vois pas s'ils sont armés, quelques uns semblent avoir des bâtons.

      Je suis rentrer, j'ai pris le 12, les cartouches de chasse et un cocktail molotov bien liquide je suis ressorti " ... avant que le portail ne cède.
      Le molotov a bien éclaboussé le portail, les mains ont arrêtés de le secouer. Le feu a toujours fait reculer les animaux et ce qui reste d'humanité aussi.
      J'ai tiré deux coups en l'air dans les feuilles au dessus de leurs têtes. Des morceaux de feuilles et de branches leur sont tombés dessus. Ils ont reculé, surpris. Quelques uns sont déjà sur le départ. Mais ils en reste la moitié.
      J'ai vite rechargé.
      Il y a un petit hargneux très motivé, jeune, très très jeune et un grand gueulard ( à moins que cela ne soit l'inverse ) qui essayent de remotiver le groupe pour y retourner...
      J'ai chargé une brenneke et du 1 pour le chevreuil.
      S'ils sont armés je vais le savoir maintenant ... je m'agenouille derrière la jardinière épaisse ...
      S'ils avancent, pour bien faire il me faudra le petit et le grand ... Vite

      Avant 2015 je les aurais laissé défoncer le portail avant de me les faire.
      Maintenant même là où ils sont ils sont une vraie menace ... à régler.

      Laurent

      Supprimer
    2. Brrrr ! C'est une histoire vraie qui s'est produit à qui ?
      Rajoutez leur des crocs vampire et vous avez un excellent scénario de film d'horreur....

      Supprimer
    3. Et si ils reviennent la nuit ?
      C'est une histoire vraie ou pas ?
      Un chien peut les repérer de très loin...

      Supprimer
  7. Oui, bien sûr Laurent mais, il s'agit bien de fiction...
    Votre scénario pourrait être vrai!

    Bretzel et Pinot Noire d'Alsace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Et si le méchant n'était pas celui qu'on attendait?

      D'abord, dans un cadre local, nos "victimes" pourraient bien être des enfants qui ayant mal commencés dans les "cités" et autres repoussoirs sociaux ( lycées de "merde" instruction au rabais, destruction des repères, oisiveté, mollesse intellectuelle etc ... ), atteints de frustrations diverses se lanceraient dans une "aventure" de violence comme il en existe mille en jeu vidéo et finiraient plutôt mal.

      Jetez aussi un œil sur la "croisade des enfants" : an 1212.

      Ensuite, un parallèle audacieux avec cette " croisade du croissant" actuelle et comment pourraient finir les survivants: esclaves en europe payée 1€ de l'heure pour fabriquer de la Kalité Hallemande ....

      Mais il s'agit juste de fiction et les dommages collatéraux ne sont jamais mentionnés dans les livres d'Histoire.

      Mes scénarios sont de pures fiction: tout personnage ou événement ... blablabla ne seraient que pure coïncidence.

      Laurent

      Supprimer
  8. Effectivement Von pickendorf il ne faut pas mélanger la situation actuelle avec ce qui pourrait advenir,dans le premier cas l'autorité de l'état est là et bien là ,même si nous ne sommes pas d'accord avec les choix pris,alors il arrive un processus de long délitement ou la classe moyenne est spoliée progressivement et la vraie lutte pour l'instant c'est de se mettre en configuration pour donner le moins de prises possibles aux pieds nickelés qui gouvernent et ce n'est pas simple,.
    Il arrivera un moment que nous sommes tous certain de vivre assez vite maintenant , soudain ou non,qui sera celui du basculement vers l'anarchie et ce sera tout à la fois plus facile et plus difficile,plus facile car l'application de la loi sera simplement le retour a ce qu'elle était il y a quarante ans au pire , ou celle édictée par chaque groupes humains constitués autour de vraies valeurs communes, et plus difficile en même temps car la partie matérielle des choses que nous connaissons aujourdhui aura en partie ,voir en totalité disparu , et là nous entrons de le domaine de la science fiction ou tout est possible

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, je vais étayer mon raisonnement: là où on pense avoir un Etat de droit (ou de travers, selon), soit il s'est effondré depuis longtemps, soit il se manifeste par une pression accrue qui laisse entendre qu'il a encore une emprise sur la population. Toutes les fins de règne ont terminé ainsi. Le chaos existait déjà lorsque la machine d'Etat semblait encore tourner (France en 40, Allemagne en 45, URSS en 1989, Yougoslavie en 1992...). Les exemples présentent différentes formes de chaos tant par leur survenue que par leur déroulement.
      Maintenant, l'effondrement est déjà là, ou du moins tous les ingrédients sont réunis: Présence allogène ultra-visible; collusion patronat/gauchiasses pour tirer les salaires à la baisse via les allogènes; situation économique délirante; gouvernement sovietoïde et médiocre; perte des valeurs fondamentales et dénigrement de soi, bref le Desouche n'a pas d'avenir alors qu'on lui gomme son passé, le tout de façon indolore.
      Personnellement j'applique la désobeissance civile au quotidien. Sans citer d'exemples, des fois ça marche et des fois pas, c'est le jeu mais ça vaut le coup. L'Etat lache tellement prise sur certains domaines qu'il faut se poser les bonnes questions, alors qu'il accentue sa pression sur des domaines sans risques (sécurité routière, loi anti-racistes...). Bon, il faut survivre économiquement pour franchir le pas, c'est le cas depuis quelques années.
      cc

      Supprimer
    2. La on se comprend mieux.
      Merci d'avoir "étayer".

      Supprimer
  9. Ne compter pas attraper les flèches en vol,si vous ne pouvez toucher l archer....
    n oublions pas, que la survie consiste à ne pas mourir et de prendre soin les uns des autres.
    Toutes nations confondu.....
    C est peut être votre molosse adoré, qui n aurat plus sa ration journalière qui vous rappellera qu un chef peut ce faire détrôner si il manque à la règle.... De la meutes...
    Ou pire,vos proches.... La menace serat tjrs dans votre dos,devenir la proie des bassesses de nos sociétés "civilisées"hahaha
    Garde toi de l invisible !
    Et affronter ses peurs....facile à dire.
    Du discernement va falloir en stocker aussi.
    Demandez le programme!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se poser certaines questions, c'est déjà accepter de perdre.
      La question de tirer pour tuer ou pas tuer ne se pose pas. On tire pour stopper une menace. Pas parce que la menace est portée par tel ou telle. On veut la faire cesser. Si celui ou celle qui amène cette menace s'en sort ou pas du tir qui l'a stoppé(e), c'est son problème dans un premier temps.
      Dans un second temps, on verra si on peut se permettre le luxe de laisser ça derrière soi. De toutes façons, en situation très dégradée, une blessure grave est sans espoir sous quelques jours.
      Alors inutile de polémiquer et de jouer à se faire peur avec d'éventuels états d'âme qu'on pourrait avoir si ceci ou si cela. Celui qui ne tire pas meurt. C'est Darwin, la sélection se fait comme ça.
      Ceux qui ont participé aux conflits africains le savent : face à la sauvagerie, il faut une force suffisante. Vous n'avez aucune garantie que ceux d'en face vous feront des cadeaux. Tous ont entendu cette question "tu as déjà tué ?" Oui et non. Souvent, on tire pour faire cesser le tir adverse et on a autre chose à faire "qu'aller au résultat" comme au stand. On verra après, lors du nettoyage, et bien malin qui peut dire de quelle arme viennent les balles qui ont fait le boulot.
      Parfois, c'est de beaucoup plus près et il n'y a pas de doute. Et alors ? La seule chose qui compte est de savoir que c'était justifié. Il n'y a aucun plaisir là-dedans ou alors on est un grand malade.
      Quand il faut le faire de très près, justement parce qu'on ne peut pas laisser de menace derrière soi, c'est un geste technique et il importe que ça soit fait vite et bien. mais il n'y a pas plus de question à se poser si vous ne voulez pas gouter au "cerceau de feu" ou autre vidéo en combinaison orange dont vous seriez la vedette.
      Survivre se fait parfois (souvent ?) au détriment d'autres. Ce qui nous différencie, c'est que nous n'en prenons pas l'initiative. Alors, face à celui qui attaque, il n'y a pas de responsabilité à transférer : s'il ne voulait pas que ça lui arrive, il n'avait qu'à pas venir.
      Le reste, c'est de la masturbation intellectuelle pour rescapés de 68.
      Désolé d'être un peu cru cette fois mais il y a des réalités. Refuser de les voir et de les affronter, c'est déjà s'avouer vaincu

      Supprimer
    2. Complètement d'accord, E-mantilles, c'est ce que j'avais déjà dit dans un autre post, je suis foncièrement pacifique, mais celui qui m'attaquera aura du fil a retordre, car je ne compte pas le laisser gagner.
      Très bon article, car il est vrai que le stéréotype du grand méchant qui vient nous attaquer et qui est repérable à quinze mille avec sa tête de taulard échappé de l'asile, c'est bien souvent pas ça du tout. Sans forcément parler du gamin de 6 ans, mais souvent, on est bien surpris du physique des personnes qui en agressent d'autres. D'ailleurs, combien de fois avez vous entendu cette phrase "j'aurais jamais cru ça de lui, franchement, il n'avait pas l'air du tout comme ça". Même s'il faut évidemment réfléchir à tout type de scénario, je pense personnellement, qu'on ne pas savoir comment on réagira le jour J. Et je pense effectivement personnellement que je pourrais être de celles qui se feraient "avoir" par un gamin de 6 ans... autant commencer à y travailler de suite.
      Juste une petite précision, concernant la légitime défense, il ne s'agit pas d'une réaction à "UNE PEUR suffisante et justifiée de souffrir de blessures corporelles sérieuses ou du trépas", mais bien d'une MENACE REELLE, ACTUELLE et ILLEGITIME. Une simple crainte ne peut légitimer que vous ayez tué ou blessé quelqu'un en vous défendant contre une hypothétique attaque. De plus, votre défense doit être simultanée (ce qui exclut la vengeance...) et proportionnée ( un mec balèze qui vous menace avec ses poings ne justifie pas (légalement) que vous lui en mettiez une dans le buffet.) Après en situation dégradée, on est bien d'accord que ce concept là ne sera plus défini de la même façon, mais en attendant, malheureusement, tant qu'il y a encore des gens qui se basent sur des lois, mieux vaut savoir ce qu'il en est réellement.

      Bonne soirée tout le monde,
      Trinity

      Supprimer
    3. oui Trinitya vous parlez des aléas de la vie courante ,cela n'arrive pas tous les jours heureusement que quelqu'un pointe une arme sur vous , c'est plus rare statistiquement qu'un accident de voiture ou le diabète,voir la grippe ,alors pas de parano,blague dans le coin la "menace légitime";d'autre part n'existe pas dans le code pènal pas plus que la peur suffisante a justifier une action ,c'est entre vous et vous ,vous n'aurez pas le temps de savoir si l'adversaire a un revolver factice ou pas , avec des cartouches chargées a la ba 10 ou a la semoule pour couscous,alors toutes discussions capillaires sur ce que l'on peut faire ou pas sont comme le dit si bien e mantilles de la masturbation intellectuelle,pour avoir eu quelques crises de saturnisme inopinées suite a des réflexions un peu longues( de l'ordre de la seconde) je ne suis plus prèt du tout a me poser encore ces questions mortifères:je butte point quel que soit l'adversaire femme enceinte ,cas social,enfant,infirme ,pas de détail,on réfléchira ensuite sur la suite a donner.Bien cordialement

      Supprimer
  10. En fait les méchants, c'est nous: on a des arguments en chargeurs de 30 (Car nous étions respectueux des lois) et nous allons nous servir sur les reste de la société de consommation, nous venger de quelques malandrins et éteindre quelques lignées malfaisantes, rétablir un ordre qui nous arrangera et rester en haut de la pyramide.
    Bon, en fait on se fera encore avoir et on servira de marchepied à plus malin que nous pendant que tout le bas de la pyramide étripera n'importe qui sans discernement, sans procès et sans pitié. C'est là qu'on risque de voir des porteurs de tondeuses, des fumiers rendus tout-puissants par l'absence d'ordre qui vont perpétuer le chaos pour avoir leur 1/4 d'heure de gloire, faire des selfies avec des suppliciés et raconter à leurs potes les joies du viol collectif, n'importe quel membre de l'Etat islamique vous le confirmera.
    cc
    cc

    RépondreSupprimer
  11. Le sens des mots !,quand on perd le sens des mots on perd sa liberté CC,le méchant c'est celui qui agresse ,le survivaliste est celui qui préfère fuir le combat facultatif et qui n'agresse pas par définition , sauf a être acculé et forcé ,violé dans ses convictions de neutralité ,la vengeance est du temps perdu,ce qui je le croie bien volontier ne sera pas l'attitude de tous.Le pouvoir en tant que tel ne présente aucun interet,c'est d'abord une responsabilité et devrait être le moyen pour agir pour le bien commun ,là encore nous en sommes très loin,raison de plus pour commencer et c'est un peu le but de ce blog

    RépondreSupprimer
  12. Relisez bien Janus 2a, je persiste à dire que ce seront les tocards qui surferont sur le chaos qu'ils auront contribué à créer par leur vote, leur insouciance, leur capacité à reculer au-delà du possible. Le survivaliste, contrairement à un fantasme courant, ne participera en rien à la prochaine société, quelle qu'elle soit. En parallèle, des gens habitués à vivre avec rien, donc des survivalistes par définition, se comporteront comme des pourris par effet de meute.
    Je crois que nous sommes prisonniers de la définition même du survivaliste: Blanc, travailleur, avec une famille et empreint de morale judeo chrétienne et armé. Ca aussi, je crois qu'on l'a piqué aux USA, comme les équipements. C'est donc forcément un gentil. D'ailleurs, le sujet est de nous confronter avec un ennemi improbable de manière à constater nos propres limites de "gentils". On ne tirerait pas sur un gosse, un handicapé, une femme enceinte.
    C'est un peu pénible de se justifier constamment comme gentil parce qu'on tire en stand. Ca fait penser aux cons qui se disent pas racistes pour se justifier et gagner leur place au paradis de la bien-pensance.
    Le chaos ne fera pas émerger le meilleur chez nous, sauf qu'on sait pas qui deviendra pourri sous la presion des évènements.
    cc

    RépondreSupprimer
  13. Et si la menace n'avait que six ans ? Et si c'était une femme... Et qui plus est, une femme enceinte ? Une personne handicapée mentale, ou quelqu'un qui n'aurait pas conscience de ses actes ? Votre propre épouse, votre enfant...
    c'est une vrai problématique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle pourrait avoir 5 ans et demi ça ne change rien ,ce qui compte c'est la nature de la menace ,ou elle met votre vie en jeu ou pas,a vous de savoir si vous etes pret a vous sacrifier ou pas ,c'est simple,pour moi c'est niet,nada,non je suis un égoïste confirmé

      Supprimer
    2. Et si la menace était sous forme de maladie contagieuse menaçant le groupe entier? Et si la menace était des centaines de 3 à 8 ans? Et si la menace, toute mignonne et quel que soit son âge, était un nombre de bouches inutiles venue juste pour vos stocks? Voire vos propres bléssés rendus fous par la douleur?
      Pire: des gens valides de votre groupe tentés par la secession ou votre femme qui a trouvé mieux que vous dans le groupe?
      La menace, c'est un truc qu'on a intérêt à anticiper sérieusement.
      cc

      Supprimer
    3. Avec des si on mettrait Paris en bouteille !!! ,de toutes façons attendez vous a être surpris et ce qui surviendra dépassera très largement toutes les histoires de grand méchant loup ,alors il faut etre simple et basique,si groupe il y a , des règles devront etre établies , aussi dures soient elles et admises par tous et applicables a tous des règles,en nombre le plus limité possible,celles que les premiers hommes ont du mettre en place dans leur clan et qui ont permis la survie de l'humanité jusqu'a nos jours :nécessité fait loi

      Supprimer
  14. Bonsoir a tout le monde , déjà impressionné par toutes les informations qui sont primordiales ICI et auxquelles je n'aurais pas pensé, un grand Bravo.
    +1 à Janus, le survivaliste n'a pas d'esprit de vengeance, il ne cherche pas la violence. Il sera le 1 er à l'éviter. Mais un survivaliste s'adapte à la situation. En tant de Chaos, la priorité c'est protéger les siens et son lieu de repli. Nous serons certainement obligé de faire des choses que jamais nous n'aurions souhaité faire. Le Chaos ne fera pas émerger le pire chez les personnes qui savent ou elles vont et pourquoi elles le font. Qu'un jour je dois tuer 1 personne ou 1000 pour maintenir en vie mes proches, ça ne changera rien . En cas de Chaos notre SEULE est unique responsabilité c'est de se défendre. Je ne suis pas d'accord avec toi CC !!! En tant de Chaos il y a 3 types de personnes, ceux qui se défendent, ceux qui meurent , et ceux qui agressent. Le mot gentil n' a plus de sens , il est remplacé par le mot réalisme. Tu n'as pas compris le sens même du survivalisme, notre but n'est pas de s'habituer a vivre avec rien , mais vivre du mieux possible avec ce qu'on a et assurer la protection de notre groupe en se préparant a toutes menaces!!! je dis bien à toutes menaces !!! La moralité en tant de guerre ça tient à quoi? Par exemple ,un islamiste sera pret a envoyer son enfant muni d'explosif avec fierté , pour tuer des mécréants ( être vivants ne vivant pas selon la charia) ça sera un honneur pour lui , mais dans le cas présent qui est le plus fou ? celui qui en tant de guerre sacrifiera son fils rien que pour le plaisir ! ou celui qui par humanité laissera approcher cet enfant exploser au milieu des siens ??? De plus en plus la menace sera appelé a être terrifiante et soulever des questions de conscience. Aussi détestable que cela puisse paraître , dans une situation apocalyptique toute violation de mon éventuel perimetre de sécurité sans y être invité qui que ce soit .sera le DANGER. Notre moralité et notre gentillesse seront pour les nôtres et ça s'arrête la pour moi. Quand je vois, autour de moi le déni dans lequel vivent beaucoup de monde , j'accepte leur choix. Moi je fais celui de m'organiser, de faire des sacrifices pour anticiper , car je suis lucide et convaincu que les temps a venir seront dur . Ne pas s'y préparer malgré toutes les mises en garde et leur responsabilité. Mais quand le moment d'être prêt sera arriver , je ne pleurerais pas pour eux . Je ne serais pas responsable de ce qui leur arrive que Dieu les garde .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Samuel,
      De grâce, arrêtez de donner au survivaliste un profil monotype qui vous arrange.
      Pour vous, c'est sans doute un loisir alors que beaucoup que vous ne considérez pas comme des survivalistes font des km pour chercher de l'eau, vivent en habitat précaire, détruisent le biotope rien que pour bouffer ou rament pour trouver quotidiennement de quoi s'abriter. N'en déplaise à beaucoup, leur survie n'est pas un loisir, et ils ne sont pas gentils (Et accessoirement débarquent chez nous par cargos entiers).
      Le survivaliste tel que vous l'entendez n'est qu'une infime minorité en Occident, lui-même minoritare sur la planète. Si vous croyez en votre supériorité pour rester avec votre morale d'aujourd'hui dans un monde vérolé par le nombre et la proximité de ce nombre, vous faites déjà partie du passé.
      En cas de merde, vous ferez du marché noir, vous volerez, vous traiterez avec des gens que vous n'aimez pas et vous foutrez dehors certains de chez vous. Vous aurez même des envies de vengeances incontôlées. Ce ne sera pas une action ponctuelle pardonnable avec 3 pater et 2 avé, ce sera le quotidien.
      Malheureusement, entre ceux qui croient à la reconquista en toute impunité et ceux qui croient rester les mêmes parce qu'ils ont du stock, on est pas arrivé.
      Pour couper court, je me place dans un contexte du type "Camp des saints".
      Ah oui, en cas de chaos, il n'y a pas 3 types mais autant de types que d'individus, l'uniformisation par la société ayant disparu. Chacun avec sa vision de la morale et ses arrangements avec Dieu, et là, le plus horrible est justifiable.
      Pour avoir vécu des situations bordéliques, je sais que je ne serai pas le plus méchant mais je ferai des trucs moches; je n'ai pas la carrure d'un chef mais je commanderai quand même, malgré moi; j'aurai de l'assurance alors que j'aurai la trouille (pas pour moi mais pour ma situation); je ne serai pas seul mais je serai égoïste (Hop, une boîte de sardine qui dérape dans ma musette).
      Bref j'ai l'impression d'être totalement opposé à vous. Peut-être parce que je n'ai pas l'impression d'avoir survécu mais seulement vécu.
      cc

      Supprimer
  15. Aujourd'hui du bon côté je suis
    Demain pour un larcin j'en suis
    Madnox

    RépondreSupprimer
  16. Cher Laurent
    Pour survivre il faut avoir vécu, la réciprocité n'est pas forcement évidente.
    A titre personnel, je suis né dans un environnement hostile en pleine guerre civile, quand j'ai été rapatrié en France, j'étais dans un état critique.Et je pèse mes mots. Le survivalisme apprend avant tout à être autonome , pouvoir faire face a des situations hors normes. Vous parlez de moralité, mais la nature de l'homme même est mauvaise. Ce qui nous différencie des barbares c'est la capacité a aimer , a apprendre, et a espérer. Jamais je n'ai évoqué le fait de vouloir changer le monde, je suis très pessimiste et je n'ai rien d'un bisounours. Mais en période de cauchemar, je fais le choix de protéger ceux qui m'entoure . Pourquoi? Car il faut une raison d'être, justement pour apporter un équilibre à sa conscience. Vous dites ne pas faire partie des plus méchants? mais il s'agit juste de degrés c'est aussi implacable que cela !!! si on torture votre enfant devant vous en lui faisant subir des sévices horribles , votre degré de méchanceté prendra du level;;; C'est ainsi . La seule chose qui permettra de ne pas sombrer, c'est l'espoir, c'est la réalité au quotidien d'être utile auprès des plus faibles de votre groupe, leur épargner ce que vous êtes prèt a subir pour eux . On dit que la ou la misère abonde la gràce surabonde. Il y a encore quelques années le monde aurait pu s'effondrer que cela m'aurait été égal,je sais qui je suis et je connais mes limites. Puis j'ai rencontré ma femme, et il y a eu notre fille. J'ai arreté le processus de destruction dans lequel j'étais , et j'ai appris à avoir peur . Ce sentiment d'impuissance, de se dire que l'on ne peut plus tout contrôler. J'ai peur d'un jour devoir être confronté au chaos, car je l'ai déjà vécu, et il y a des choses que l'on ne peut oublier. Mais pour moi la peur n' a jamais été un frein, c'est un moteur . Alors loin de moi l'idée de donner une vision monotype du survivalisme Laurent. Le reste du monde est une chose , mais dans sa définition la plus brute , le survivalisme est de pouvoir subsister a une effondrement majeur, en continuant a vivre le mieux possible et en faisant ce qu'il faut pour protéger son groupe. Car pour ceux qui devront faire le sacrifice d'être méchants , leur équilibre ne tiendra qu'a la vie de ceux qu'ils défendent . Sinon il n'y a plus d'espoir, tuer pour tuer c'est être déjà mort à l'intérieur. On est justement dans des temps ou il faut se préparer, nouer des liens, apprendre à vivre ensemble, pour justement être prèt a affronter des moments tourmentés. Nos échanges sont très constructifs mon cher Laurent, car ils permettent de se situer vis a vis des personnes. Il ne faut pas prendre cela à la légère, après il ne sera plus aussi facile de dire " a ben si j'avais su, je n'aurais pas été avec lui ...." Donc je conçoit que ma vision peut être dur, et dérangeante, avant ma prise de conscience , elle l'était aussi pour moi. Le jugement des autres m'importe peu, si il me permet de rencontrer des personnes qui pensent comme moi. Notre principale fonction en tant de Chaos sera de faire manger le groupe, partir en chasse est une chose, mais partir en ayant peur pour ceux qu'on laisse comme sa femme et sa famille est négative. Savoir ses proches dans un repli sécurisé avec un groupe pour les protéger change tout. Seul on est pas grand chose, et survivre seul n'apporte rien , ensemble on s'encourage, on se porte, on exteriorise ce qui nous bouffent, on a une réflexion plus large ....

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Samuel, 16 octobre 2015 15:50

      Vous me prêtez des propos qui ne sont pas de moi:

      "Re bonjour Laurent , j'ai oublié de répondre a un aspect de votre commentaire, je vous cite :( Pour vous, c'est sans doute un loisir alors que beaucoup que vous ne considérez pas comme des survivalistes font des km pour chercher de l'eau, vivent en habitat précaire, détruisent le biotope rien que pour bouffer ou rament pour trouver quotidiennement de quoi s'abriter. N'en déplaise à beaucoup, leur survie n'est pas un loisir, et ils ne sont pas gentils (Et accessoirement débarquent chez nous par cargos entiers)."

      Laurent

      Supprimer
    2. Bonsoir Laurent , en effet je ne sais pourquoi je me suis trompé de personne, ces propos n'étaient pas les votres , je m'en excuse. Je viens de supprimer le post en question . Bonne soirée a vous

      Supprimer
  18. C'est une situation délicate qui doit être appréhendée à la manière des basiques militaires:
    Tire d'abord et pose les questions (à toi ou aux autres) ensuite.
    Fred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clair + 1 fred, je crois que le pire en situation de guerre , c'est mourir avec TOUS les siens , car un con a eu la faiblesse d'avoir pitié de celui qu'il aura cru être un gentil .

      Supprimer
  19. Convertissez vous à l'Islam et ainsi vous serez du bon côté ! Paix à vous tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais oui, du côté des démons de l'enfer.

      Supprimer
    2. «L’islam a commencé comme un étranger et il finira en étranger, il se repliera dans ses terres comme la vipère se retire dans son trou ! » ;

      C'est un hadith que les muzs tiennent pour sahih vu qu'il s'agit d' une prophétie du gourou pédophile lui-même.

      Ta secte mortifère sera éradiquée bientôt aussi vrai que ses adeptes décérébrés serviront de combustible de l'enfer.

      Supprimer
    3. Le premier problème est que votre secte s'est maudite elle-même en violant le Pacte de Najran établit entre la communauté musulmane et la communauté chrétienne en l'an 631 par Mohammed lui-même.

      ( s. La sîra d'Ibn Hicham)
      "Au nom de Dieu clément et miséricordieux.
      Charte de protection donnée par Dieu et son apôtre à ceux qui ont reçu le Livre (sacré), aux chrétiens qui appartiennent à la religion de Najran ou à toute autre secte chrétienne.
      Il leur a été écrit par Mahomet, envoyé de Dieu près de tous les hommes, en gage de protection de la part de Dieu et de son apôtre, et afin qu’il soit pour les musulmans qui viendront après lui un pacte qui les engagera, qu’ils devront admettre, reconnaître pour authentique et observer en leur faveur.
      Il est défendu à tout homme, fût-il gouverneur ou détenteur d’autorité, de l’enfreindre ou de le modifier.
      Les Croyants ne devront pas être à la charge des chrétiens, en leur imposant d’autres conditions que celles qui sont portées dans cet écrit. Celui qui le conservera, qui le respectera, qui se conformera à ce qui y est renfermé, s’acquittera de ses devoirs et observera le pacte de l’apôtre de Dieu.
      Celui qui, au contraire, le violera, qui s’y opposera, qui le changera, portera son crime sur sa tête ; car il aura trahi le pacte de Dieu, violé sa foi, résisté à son autorité et contrevenu à la volonté de son apôtre : il sera donc imposteur aux yeux de Dieu.
      Car la religion que Dieu a imposée, et le pacte qu’il a fait, rendent la protection obligatoire.
      Celui qui n’observera pas ce pacte, violera ses devoirs sacrés, et celui qui viole ses devoirs sacrés n’a pas de fidélité et sera renié par Dieu et par tous les croyants sincères.
      La raison pour laquelle les chrétiens ont mérité d’obtenir ce pacte de protection de Dieu, de son envoyé et des croyants, est un droit qu’ils se sont acquis, et qui engage quiconque est musulman, d’obtenir cette charte établie en leur faveur par les hommes de cette religion et qui force tout musulman à y avoir égard, à lui prêter main-forte, à la conserver, à la garder perpétuellement et à la respecter fidèlement."

      La seconde meurtrissure fut et demeure encore la guerre se succession avec l'assassinat du mari d'Eïcha, le calife Ali.

      La secte mahométane n'a cessè depuis 14 siècles de répandre la haine, les injustices, les trahisons interethniques, les pillages, la violence, la misère et plus généralement la soumission des masses adeptes au totalitarisme le plus moyenâgeux qui soit et dont ne tirent bénéfice que les Nababs de premier plan qui opèrent au service des vrais maîtres du monde talmudistes lucifériens.

      Supprimer
    4. Du bon coté, t'es sûr ?...

      Vise bien ta religion d'amour et de paix qui s'en prend aux jeunes filles sans défense : http://pourquinousprendton.blogspot.ca/2014/05/barbarie-saoudienne-ou-syrienne.html

      Du bon coté, c'est une question de point de vue...

      Du coté des chiens galeux qui ont enterrés vivant des centaines de femmes et d'enfants Yazidis, du coté des disciples qui violent puis prostituent pour quelques jours les musulmanes syriennes aux bourgeois d'Arabie saoudite venus en avion sous couvert de "mariage temporaire" ;
      du coté des lâches cochons wahhabites ravitaillés en douce par les talmudistes sataniques et autres Sayanims qui vous manipulent comme des pantins jetables afin de semer le chaos et de mettre leurs mains sur l'or noir que vous échanger contre des clopinettes, la liste n'est pas forclose.

      Du coté des rats barbus moyenâgeux, des assistés sociaux incultes, des charognards handicapés au QI de consanguins qui se repaissent des progrès technologiques occidentaux sans lesquels ils crèveraient sur le champ de faim.
      Ramenards, superficiels, vains, veules, menteurs, vils et opportunistes, bons qu'à sucer les queues de vos maîtres satanistes cosmopolites dont vous continuerez à ne pas jamais pouvoir soutenir ne fut-ce qu'un clignement de regard, trop occupé que vous êtes à vous trainer devant eux à genoux...

      Hypocrites, faux et menteurs, le terme idoine qui vous sied est celui de "Mécréants", et le châtiment auquel vous vous vouez celui du feu éternel !

      Lis bien le coran, Neuneu que tu es, il est diaboliquement paradoxal d'y lire sans conteste la fin inéluctable des prieurs à quatre pattes de Shatan...

      Supprimer
  20. Pratique le convertisseur, mais pas pour moi
    Car comme le disait le Roi Arthur !!
    Tout individu est libre dans ses choix,il peut marcher la tête haute !
    Ils sont prêt à mourir pour leurs croyances, qui sont je n en revient tjrs pas,baisers des vierges!!!
    Si en plus ils viennent vers nous...Amen
    Va y avoir du sport

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, enfin, la France a créé avec les USA Al Quaida (ils ont été formé à Djibouti) pour emmerder les Russes. La France a fait tué avec la complicité de l'Allemagne et de l'URSS le stratège Russe qui croyais en la guerre éclair. La France s'est moqué de l'inventeur qui a trouvé le principe de la charge creuse pour détruire les tanks. La France a fait tellement de saloperies que les croyances du côté français ne sont pas mieux. C'est juste que cela ne se sait pas, ou que la France agit avec ruse, ce que les autres tarés ne font pas car s'ils le faisaient ils viendraient de suite en Europe pour brûler les transfos THT , des usines chimiques et quelques centrales nucléaires avant l'hiver. Ils veulent tuer 500 millions d'Occidentaux, eh bien ils le peuvent. Et le crétin des Alpes que je croise tous les jours n'aura que ce qu'il mérite. Oh le pauvre son terrain va perdre de la valeur à cause des radiations, wouin wouin, les voisins m'ont déjà dit qu'ils se convertiront et c'est une vieille famille de Haute Savoie, au moins ils sont sincères et conscients, les autres vont être attentistes et ensuite se convertiront, la France l'a déjà fait. Vivement que ce jour arrive et que justice soit faites en France, ça fait trop longtemps que ça dure.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. A "Anonyme17 octobre 2015 12:28",

      <<...Vivement que ce jour arrive et que justice soit faites en France, ça fait trop longtemps que ça dure.>>

      Méfiez-vous de vos souhaits, de crainte qu'ils ne se réalisent...



      Supprimer
  21. @Anonyme17 octobre 2015 12:28,

    Koua ?! Toujours le même fiel endémique chez les Aliborons pointeurs : "La France a fait ceci" , "la France a fait cela".

    Sache, abruti que tu es, que la France est un territoire géographique, stricto sensu. Et que les français de céans ne sont pas les responsables de ce que leurs élites firent hier ou même commanditent en ce moment.

    Va étaler ta pleurniche d'assisté social et ta mauvaise foi de mendiant ailleurs...

    RépondreSupprimer
  22. Je n'aime pas le message non plus mais je ne suis pas d'accord avec toi. Il y a des élections en France et cela depuis bien longtemps et si les Français n'étaient pas d'accord ou mécontents ou je ne sais quoi, ils seraient tous, ou au moins la moitié descendu dans la rue, ou ils auraient renversé le pouvoir. Le Français est d'accord avec son gouvernement depuis que la France est France. Il est donc responsable de ce que fait son gouvernement. Que cela te plaise ou non.
    Raf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Tu crois aux vertus de mandat "représentatif" ? T'es au courant que les politiciens font ce le contraire de ce qu'ils promettent ?

      Toi aussi tu généralises : " si les français étaient ceci ou cela " ; "le français est ceci ou est cela".

      En second lieu ce que tu nomes "France" n'a plus de frontières, plus de monnaie propre, plus de Justice indépendante, une d'armée vendue à l'otan et des gouvernements successifs au service de la secte du dieu Mamon, tous les partis sont cooptés, le nouveau Fion National y compris, c'est mort aussi.

      Et puis je suis alsacien, rien d'autre, c'est déjà pas mal, la France ça va ça vient, le Saint Empire Romain Germanique c'était quand même autre chose.

      Que ceux qui sont d'accord avec le gouvernement Flamby crèvent le gueule ouverte, c'est d'ailleurs ce qui va leur arriver bientôt. Y compris les 93% de muzs qui ont fait gagner des Sayanims inféodés à l'Empire, un comble ! Je les vois déjà s'entretuer, Turcs contre Arabes contre Marocains contre Syriens, contre Erythréens contre Maliens contre Afghans ; le racisme interethnique étant leur grande maladie mentale depuis 14 siecles...

      Je suis juste père de famille, entrepreneur, responsable de mes gamins et de mes biens et je sens le vent tourner.

      Manifester, renverser le pouvoir ? Ne me dis pas que tu crois vraiment que "le peuple" était source de la Révolution française ? Un mythe pour mous du bulbe. Même les révolutions arabes étaient planifiées par les services secrets et les loges.

      Qui faire sinon se préparer et remplir légalement ses armoires à fusil avec assez de matos, d'ici décembre j'aurais fait le plein, une Zastava M77 en .308 et un H &K .45ACP sont mes deux derniers petits copains, pour le reste je crois en Dieu.

      Christus Vincit !

      Supprimer
    2. Que faire hein ? Eh bien bouge toi à changer ce monde au lieu de ne penser qu'à ta famille. Le monde peut évoluer mais si tout le monde pense à son petit pognon, ses petits avantages on est pas sorti de l'auberge des fous. Tu mérites une petite leçon de la vie pour comprendre, j'espère qu'elle te l'apportera. Stock aussi des parapluies anti radiations ;)

      Benoit

      Supprimer
    3. Changer le monde ? Benoit si tu crois que le monde peut encore évoluer !!! On ne reculera que pour mieux sauter , et de toi à moi plus vite ça sautera moins il y aura de mort, puis on recommencera car il y a beaucoup de Benoit . Il n'y a que des gens de gauches qui peuvent se permettre de juger des gens qui en on ras le bol, de payer pour des tocards et de voir le pays s'effondrer car des connards parlent d'effort sans jamais assumer les merdes qu'ils engendrent . Les autres rien a foutre, avec vos belles paroles de changer le monde après l'avoir détruit !!!

      Supprimer
    4. Le monde évolue et évoluera même avec 2Sv/an. Je ne suis pas de gauche, c'est incroyable d'affecter des étiquettes aux gens sans les connaître, ce serait pas toi qui juge là. Pourquoi veux tu qu'ils y ait peu de morts ? Moi j'espère qu'il y aura très vite plein de morts ainsi ce sera plus calme, genre 7.375 Milliards de merdes qui crèvent ça me va.
      Benoit

      Supprimer
  23. @Anonyme17 octobre 2015 12:28
    Une personne âgée me disait hier soir que pendant la 2eme guerre mondiale beaucoup de gens ont collaboré, par peur.
    Ceux qui ont les premiers résisté ce sont les ''étrangers''polonais par exemple...
    Mais en 1941, quand hitler a perdu Stalingrad, de plus en plus de gens se sont joint à la résistance....
    Peut-être que le salut à la conversion forcé va venir des pays de l'est qui sont conscient du danger et refusent le grand remplacement...
    Paradoxalement, nous avons eu tellement peur d'une invasion russe alors que c'est l'un des dernier pays d'Europe qui tiens à peu près la route....

    RépondreSupprimer
  24. @Benoit,

    Tu arrives un peu tard pour vouloir donner de jolies leçons. Au reste une tare de gauchiste.
    On a plus à s'inquiéter pour le pognon et pour les petits avantages, tout ça va disparaitre corps et bien. La dépopulation mondiale visée par les élites mondiales est un projet en proche voie d'aboutissement. Il parait qu'il y aura 40 millions de morts rien qu'en France... C'est pas tout à fait impossible...

    Si tu es en mesure de changer le monde vas-y te gènes pas, mais à mon humble avis ça va être chaud quand même.
    Nous vivons le fin d'un cycle, l'âge noir du Kali Yuga. la dimension de l'époque est eschatologique, rien de moins.
    Donc détends-toi un peu, il convient de voir la vie et la mort à l'instar des deux faces d'une même pièce, parait que mille ans de paix vont succéder, que la chenille humain deviendra papillon...

    Christus imperat !


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Question : " il paraît qu'il y aura 40 millions de morts rien qu'en France " , pourriez vous fournir la source , svp , merci d'avance .
      Salutations .
      Vianney.

      Supprimer
    2. Il me semble que c'était Catherine Filljung ou alors Marie-Julie Jahenny qui disait que lorsque la France se relèvera des grandes tribulations elle ne comptera plus que 17 millions d'habitants...

      Supprimer
  25. m hamli
    vous me semblez bien ignorant de la resistance, est ce volontairement à titre de cheval de Troie ou simplement par manque de culture historique.
    je suis petit fils de resistant des 1940, et je ne suis pas d'origine polonaise. des résistants , au début, pas mal furent de tendance Maurassienne, c'est à dire farouchement germanophobe. beaucoups furent dénoncés à la gestapo par leurs adversaires politiques à l'époque alliés de l'ex urss.
    tout le monde n'a pas eu la chance d'etre marin de l'ile de Sein!
    quands à Stalingrad, je porte à votre connaissance que les troupes nazis se sont rendues debut 1943. cela n'a pas empecher certains de se balader rue du faubourg saint honoré avec une francisque toute fraiche avant de se rendre compte qu'il valait mieux changer de cremerie. saine lucidité !
    maintenant si les politiques exècutaient les volontés de ceux qui les ont élu, ça se saurait!
    respecteraient ils les volontés du Peuple si les résultats des élections ne suivaient pas leur attente ?
    il est permis d'en douter, je verrai meme leurs associations subventionnées provoquer des departs d'émeutes, des incendies , des pillages pour provoquer une trouille intense des moutons et reprendre la main pour le plus grand bien du peuple.
    mais rien ne se passe jamais comme prévu.
    à commencer par le comportement des forces de l'ordre dans un premier temps , de l'armée dans le second; j'ai du mal à les imaginer tirer dans la foule si celle ci ne les attaque pas, evidemment une "erreur" n'est pas impossible et le 6 fevrier 1934 est là pour nous le rappeller, il s'agissait pourtant d'anciens combattants, des gens pour lesquels Clemenceau affirmait :"ils ont desdroits sur nous".
    je serai quands meme plus circonspect sur une intervention de l'EUROGENFOR, meme de petite taille, ce corps international dispose de possibilités inquiètantes pour les Peuples d'Europe.
    il nous reste surtout à nous préparer pour ce qui risque d'advenir . déjà dans 18 mois.
    bonne préparation à tous . Herman Stoss .
    les troupes Allemandes avaient deja defilé dans Paris en 1814 et en 1870.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme18 octobre 2015 10:54
      Je n'ai pas voulu minimiser les résistants français,c'est ce que cette dame m'a dit, elle insistait sur les résistants polonais...
      Bref je ne sais pas plus...
      Je connais un français qui a été déporté aux camps de travail etc....
      Je me renseigne en discutant avec eux...
      Actuellement les pays de l'est et la Russie résistent encore bien au grand remplacement.
      Je suis d'origine algérienne mais je suis vraiment dégouté de voir la France perdre ses valeurs, il n'y a plus de processions alors que c'est tellement magnifique...
      Moins de gens à la messe, chez pas mal d'immigrés, escroquer l'État est une preuve d'intelligence et les gens s'en vantent.
      Alors qu'il y a 50 ans on leur aurait mis au moins un coup de pied aux fesses...
      Les jeunes de souches ne pensent qu'à s'amuser et certains enfants de coeurs se tournent vers le mouvement gothique, c'est glauque.
      D'un autre côté, ceux qui réalisent le danger rêvent de massacrer tout les ''étrangers''...
      (Je ne me sens pas étranger , c'est mon pays ) BRRRR ! tout ça fait peur...

      Supprimer
    2. Anonyme18 octobre 2015 10:54
      Au fait ! J'en ai marre que certains ici me traite de cheval de Troie ! ! ! ! ?
      Ça commence à m'enerver !
      Vous SAVEZ qu'on ne peut pas dire le fond de sa pensé sur un site internet.
      Alors je vais quand même essayer d'être à peu près clair:
      VOUS NE SAVEZ PAS ce que je serai prêt à faire si MON pays est attaqué.....
      Et ne croyez pas que je sois inconscient des dangers déjà présent.........
      Mais vous savez bien qu'on ne peut pas tout dire ici, et il est hors de question de briser cette règle...
      Et si vous voulez que j'arrête de poster des messages, dites le et je me barre....

      Supprimer
    3. Bonjour ,
      Mr Hamli .
      Si je peux dire n'hésitez pas a exprimer CLAIREMENT le fond de votre pensée.
      Quelle qu'elle soit. Mais sans ambiguïtés . Sans confusion.
      Ménagez la chèvre ou le choux mais pas les deux !
      Toute réflexion ne peut que faire avancer le DÉBAT. N'en déplaise , c'est un fait!
      A côté du silence assourdissant de la foule hébétée , uniformisée, dociles pour certains serviles pour d'autres ,conformiste , enchaînée par ses intérêts que le pouvoir feint de légitimer , ne faites pas taire votre voix , faible ou forte , continuez a la joindre au chœur ambiant .
      Plus on est de fous( survivalistes ) , plus on rit !
      Salutations.
      Vianney .

      Supprimer
    4. Un résistant m'a dit qu'il était dégoûté des groupes de résistants qui sabotaient pour rien une ligne de chemin de fer (réparé 10h plus tard) et qui n'assumaient pas leur geste quand les Allemands ont demandé de se dénoncer ou alors ils tueraient 10 personnes au hasard dans le village voisin.

      On n'a pas gagné la guerre, si le pays n'est pas Allemand aujourd'hui c'est bien grâce aux autres (ils sont venus parce qu'ils avaient peur certes). Personne ne viendra nous sauver pour la prochaine guerre...

      Quand au sujet "Et si le méchant n'était pas celui qu'on attendait": j'ai beaucoup plus peur du Français bien nourri, propriétaire, avec une grande famille locale, des amis que du gars de banlieue. Dans un commentaire, quelqu'un dit que les "méchants" vont s'entretuer dans leur banlieue à cause d'origines différentes. Ce sera exactement pareil du côté des "Français" non pas à cause de l'origine mais à cause des intérêts persos, attendez un peu que tous ces gens soient disant bien n'auront plus à manger...

      JX

      Supprimer
  26. bretzel et pinot noir d'alsace
    quands à l'utilisation d'enfant bouclier, j'ai connu cela autrefois il y a plus de 30 ans.
    nous etions une dizaine retranché dos à la mer contre 400 zigottos environ, ils avaient mis quelques enfants et femmes au premier rang. bien qu'ils fussent armés jusqu'aux dents.
    c'etait un beau jour pour mourir, une trentaine de metres pour reculer et apres l'océan!
    pas de renfort, pas de radio efficace, pas de larguage! dé........erden sie sich dans la plus pure tradition d'Alamo!
    le grillage à poule qui nous séparait n'aurait pas tenu 3 secondes. donc des qu'ils l'auraient touché , rafalage du premier rang, le claquement de culasse du FM a eu un effet souverain, tout le monde se calme, au bout de quatre heures sous une pluie battante, il etait temps de rentrer, ce qu'ils firent.
    on avait eu chaud , j'avais le FM et je peux vous dire que ça fait bizarre d'avoir des enfants dans la ligne de visée. mais je pense qu'ils m'ont jugé dissuasif et résolu à emmener du monde chez Saint-Pierre.quel que soit l'age. Herman Stoss .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui étaient les ennemis qui utilisaient ces méthodes ?
      (Si vous êtes autorisé à en parler)
      Vous avez bien tenu , mais on voit comme il n'y a pas vraiment de règles à la guerre....
      Vous n'avez pas eu envie de partir après ça ?
      Pour éviter d'être dans la même situation ?

      Supprimer
    2. Bonjour.
      Hermann Stoss.
      Permettez moi d'apprécier vos deux derniers commentaires.
      Salutations.
      Vianney

      Supprimer
    3. Il n'y pas un type d'ennemi ou une race ennemie Hamli, c'est une histoire de culture. Ici on a pas le même rapport avec la mort, dans beaucoup de pays la mort fait partie du quotidien. Alors si exploiter la victimisation ça a un impact, ils en surjoueront. Que leurs enfants meurent de faim ou comme le petit Aylan, à choisir ils preférent la 2 eme option car elle va marquer et les servir en jouant sur la compassion du monde occidental. En Afrique , pendant la guerre civile, quand des milices attaquent des villages , ils vont dans la surenchère , pour instaurer la peur et avoir le contrôle total. Quand on peut après avoir massacré un village, se servir des dépouilles pour en faire des buts et jouer au foot avec les têtes de ceux avec qui on a grandi, ou encore emmener ses enfants assister à des décapitations comme si c'était une fête nationale , ou exciser ses filles pour quelle ne puissent pas êtres soumises a la tentation du plaisir .... Je trouve absolument terrifiant qu'en Europe on soient aveugle à ce point. Hamli tu dis que beaucoup te voient comme un cheval de troie ^^, c'est dire comme l'occident est malade. Les français d'Algérie, qui ont tout quitté en choisissant la France , se battant pour elle, mourant pour elle, ont été abandonné par celle ci. D'un côté ils sont devenus traître en Algérie, et finalement pas reconnu pour ce qu'ils ont fait ICI. Mais l'immigration qui elle n'a aucune intention de s'intégrer mais veut s'imposer ELLE est accueillie les bras ouvert . Donc oui je crains qu'un choc de civilisation sera une guerre de l'intérieur qui sera absolument inhumaine car nos GVT ont décidé de sacrifier notre culture. Dans notre aveuglement , on est comme un troupeau d'agneau ouvrant les portes de la bergerie aux loups , en s'en félicitant et en s'en vantant. Dans un cas d'effondrement de notre société pour ces raisons, il faudra savoir au côté de qui on affronte le pire à venir. De toi à moi, quitte a choisir entre une personne comme toi, qui malgré le mépris de beaucoup aime son pays et en est fier , plutôt qu'un français bobo qui aura méprisé son identité, sa culture, qui sera un lâche et un faible. Je n'hésiterais pas l'ombre d'une fraction de seconde . Je suis fier d'être français , la culture de mon pays n' a pas de prix pour moi , elle passe avant l'Europe et toutes autres considératon, je suis français avant tout.

      Supprimer
  27. monsieur hamli
    je me fie à mon instinct quands je réponds à quelqu'un!
    certains, je ne les sent pas fiables, c'est comme ça! je ne leur confierait meme pas un couteau de poche en operation, d'ailleurs je ne les emmenerai pas.
    le lieu , une petite ile du pacifique!
    envie de partir ? pas une seule seconde. quands on a des freres d'arme, on ne les lache pas dans une situation perilleuse.
    pour le reste, renseignez vous , vous n'etes quands meme pas un cyber agent de renseignement pour une quelconque officine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hamli ?

      Pas un seul commentaire constructif.
      Résolument à la limite de la provoc.
      Il prône le dénigrement et le découragement.

      Pas assez de culture pour être stipendié pour un site comme celui-ci ou alors les RG n'ont plus de ronds et font les fonds de tiroirs?

      Un troll par profession de foi ...?

      Hamli, je te donne un conseil d'ami: avec l'esprit tordu que tu montres par tes écrits, quand la lumière s'éteindra, pense sérieusement au suicide.

      XYZ

      Supprimer
    2. Les insultes c'est vraiment dommage.
      Où ça dénigrement et découragement ?

      Supprimer
    3. A XYZ + Anonyme :
      Dans l'affirmative de vos propos , au contraire , remerciez le , lui ou les siens .
      Il( s ) vous prodiguent une formation sans frais , tirez en le ou les enseignements profitables .
      Plus il parlera , plus il vous en dira , que vous saurez lire entre les lignes , alors... a vous de voir !
      Salutations .
      Vianney .

      Supprimer
    4. XYZ
      C'est sûr que c'est pas troller de souhaiter la mort d'un autre internaute pour une divergence d'opinion.
      Ça c'est plutôt casser l'ambiance.
      Et répondre par des insultes aussi....
      J'aimerais pas être votre voisin dans une situation chaotique...

      Supprimer
    5. Hamli
      Savoir lire n'est pas suffisant. Comprendre c'est bien aussi. ?
      Il n'y a pas de souhait mais un conseil ( va voir kalimero ). ?
      Il n'y a pas d'insulte ( va voir petit Robert ). ?
      Il y a foutage de gueule parce que tu écrits conneries sur conneries, pleurnicheries après pleurnicheries, questions stupides les unes après les autres. ! Et dire cela n'est pas une insulte mais une constatation !
      T'es pas mon voisin mais j'ai une bonne idée de ton profil. !

      WXYZ

      PS: lis Anonyme17 octobre 2015 18:39 il a une réponse pour toi

      Supprimer
    6. J'ai lu Anonyme17 octobre 2015 18:39 et j'ai remarqué qu'il ne me répond pas à moi.
      Pour le coup c'est donc vous qui devriez apprendre à lire...

      De plus il n'est pas utile de souhaiter la mort de quelqu'un alors que vous auriez pu faire de justes remontrances si je disais des bêtises.
      Réaliser ses erreurs est important pour avancer.
      Les insultes ne sont pas un débat.
      La , vous souhaitez pour moi les pires choses.
      Que tous soient témoin malheureusement.
      Même les services....
      Je me demande pourquoi vous faites autant de stocks de munitions...

      Supprimer
    7. Le conseil de ce suicider ?
      Vous en donnez souvent ?
      Et ceux dont la tête ne vous reviendra pas dans l'avenir, vous laisserez votre arme favoris les ''conseiller'' ?
      Que Dieu protège vos voisins .
      Ou bien la police...

      Supprimer
    8. Hamli

      CQFD 19 octobre 2015 10:26

      Merci
      WXYZ

      Supprimer
  28. Bonjour a tous ,

    Tirer sur un ou des enfants , femmes , etc , sous le poids d'une nécessité inexorable sans autre alternative est une chose . Compréhensible.
    Tuer de sang froid , un berger , simple témoin dans l'immediat , en conscience , avec une autre alternative possible due a ma formation ( sinon a quoi peut elle servir ? ) , l'expression de mon libre arbitre c'est non . J'assume ce risque, totalement , sinon je vais "jouer " a un autre jeu , me choisir ,cette fois un adversaire a ma " taille " !
    M'abandonner au côté obscur de la" Force " , fut elle spéciale , je m'y refuse car illegitime a mes yeux . Cela seul compte.
    Jouer au combattant ou au bourreau ce n'est pas le même uniforme ,l'importance d'en avoir un , ce qui explique aisement mon refus d'être un simple exécutant ( ! ) .
    Encore et encore.
    Salutations.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  29. Ce qui me gène, c'est la différence de pensée entre l'orient et l'occident. Tant que nous ne comprendrons pas leur manière de pensée ( qui va surement heurter nos consciences ), nous serons en infériorité. Et eux "jouent" avec ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact Anonyme18 octobre 2015 16:54

      Supprimer
    2. Je crois que nous comprenons très bien ce qui se passe.
      Ce ne sont pas les différences de pensées.
      C'est que nos/les dirigeants pensent contre leur peuple/nous.
      Ce qui nous met en "infériorité" temporaire c'est la "supériorité" offerte aux délabrement de notre culture pour favoriser des acculturations.
      Et "eux" jouent avec la boite à caca qui va leur/nous péter au nez exactement comme ils ont joué les affreux d'al qahida et de l'état islamique qui leur/nous pètera au nez.

      Supprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Vianney
      Je te cite : Jouer au combattant ou au bourreau ce n'est pas le même uniforme !!!
      Jouer au combattant ! Le plus terrifiant c'est l'emploi du mot JEU. Ceux qui prennent ceci comme un jeu sont évidement à fuir. Soit c'est des sociopathes soient c'est des fous furieux. La guerre ne laisse pas de choix bien souvent.
      samuel

      Supprimer
    2. Bonjour a tous .
      Samuel Isler .
      Il serait impoli et discourtois de ma part de ne pas vous répondre si tant est que mon propos puisse avoir de l'importance .
      En préalable, 2 rappels ( texte P.T + partie commentaire ) :
      1 ) " le fait de planifier une situation même de manière expéditive , vous permettra de réagir plus rapidement et justifiera vos actions lorsque le moment sera venu d'en découdre avec leurs conséquences psychologiques.
      2) a tout mélanger l'actuel ( état de droit ) et le possible ( cahos) dans une extinction des lumières n'a pas de sens / mélange permanent et confusionnel.

      État de droit. Le législateur qui a fait les lois puis les règlements ( a suivre a la lettre ou en conscience , c'est selon chacun ) a également établi la notion de crimes de guerre. DURA LEX SED LEX !
      Le syndrome post traumatique " fai" suffisamment de ravages en temps de guerre " normale", inutile d'en rajouter !
      Je ne sais pas ce que je ferai le moment venu mais depuis pas mal de temps je sais ce que je ne veux PAS faire. Ce que j'ai écrit et signé de mon nom.
      Une constance difficile a exercer sous les pressions mais qui forge la volonté d'un individu si besoin etait .
      Ceci sans esprit inutilement polémique juste par souci de clarté et de rationalité de mon propos . Merci de m'avoir lu
      Salutations.
      Vianney .

      Supprimer
    3. Bonjour a tous.
      Vianney
      Quel rapport avec ma réponse sur le fait de jouer ....? Anticiper pour réagir plus rapidement, le syndrome post traumatique ok mais ou le fil conducteur ? Si tu veux répondre n'hésite pas a utiliser les mp^^ ; histoire de ne pas trop dévier ici . En te remerciant d'avance Samuel

      Supprimer
  31. bonsoir,,je suis l'anonyme de 13h38 ce jour 18 octobre, monsieur Hamli peut se sentir blessé et c'est dommage si il est de bonne fois, j'expliquais dans un autre post que je travaillais autrefois avec un petit peu de toutcomme Français
    je respecte particulierement mes amis harquis, paix à l'ame de certains si ils me lisent là ou ilsse trouvent dan un monde forcement meilleur.
    ces gens là se sont battus pour la France et ont ete bien mal remerciés comme les indochinois Moi ou Méos.
    mais ceux là se sont battus et c'est toute la différence, j'ai fait mon devoir autrefois et suis pret à remettre ça le moment venu si j'en ai la force, sinon un fusil à lunette, mes instructeurs de tir m'ont donné les "bases".
    dire ce qu'on fera sans avoir rien fait, faut vraiement etre sur de soi. mais bon , il y en a! et les circonstances se chargeront de faire le tri parmi nos résolutions.
    en dépit de cela, meme si les os de mes ancetres reposent en France là ou ils se sont battus, je ne peux pas encore me considerer comme Français de souche, disons dans trois ans et ce sera bon.
    quands à celui qui veut jouer à l'agent de renseignement bénévole, il manque encore de malice, c'est un métier ou les gros sabots s'entendent de loin. Herman Stoss.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Herman S.,

      "+1" pour <<...dire ce qu'on fera sans avoir rien fait, faut vraiment être sur de soi. ...>>.

      Cordialement, B.

      P.S.: (pas pour vous, Herman, ou certains autres) je trouve que la discussion dérive et est quelque peu stérile, on s'égare... "facta non verba" me vient a l'esprit...;)

      Supprimer
  32. http://www.ouest-france.fr/etat-islamique-sur-une-video-un-enfant-execute-deux-agents-russes-3111001 Welcome bienvenue en France lui dirait Hollande

    RépondreSupprimer
  33. Comme d'hab, ça devient le village d'Astérix: on se fout sur la gueule entre nous avec insultes gratuites et insinuations dont la preuve reste à faire.
    Pendant ce temps, l'ennemi travaille.
    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour cc,

      "+1", ^^, ouep, rien de neuf sous le soleil...

      Comme dit plus haut: <<...je trouve que la discussion dérive et est quelque peu stérile, on s'égare... "facta non verba" me vient a l'esprit...;) >>.

      Je passe déjà assez de temps devant le pc, en ce moment essentiellement pour trouver des moules P.N., la P.N., recherche d'infos de rechargement sur le Schmidt-Rubin 1889 -en D2...- ( https://fr.wikipedia.org/wiki/7,5_mm_GP1890 ), etc..., aussi je trouve dommage de ( "trop" ) s'égarer dans des suppositions, scénarios et autres...

      Bien cordialement, B.

      Supprimer
  34. monsieur hamli

    la lecture de vos post confirment jours apres jours les indications de mon instinct vous concenant
    je ne vous sent vraiement pas fiable , que ce soit en tant de chaos ou actuellement .
    vous en en faites vraiement trops dans le bisounoursisme .
    je crains beaucoups le bourrage des boites aux lettres comme en 1942 avec des defaitistes .
    "choisis ton camps camarade" (lev davidovitch bronstein)
    pour le moment, je ne vous mettrai pas dans le mien. Herman stoss.
    je crois que je vais commencer la repartition du matos dans les sac à dos (aucazou)
    ou alors vous en faites vraiement trops dans le bisounoursisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En temps que chrétien d'origine algérienne, je vais me retrouver entre deux feux.

      J'ai peur des néo-nazi qui recrutent dans les blogs (pas ce blog quand même mais j'ai plein d'exemple ailleurs) identitaires en postant des infos révisionniste.

      J'admire les identitaires pour la vaillance allant dans la droite ligne de leurs ancêtres

      Mais il y en a pas mal qui font la grimace quand ils me voient.
      Même à la paroisse où je vais depuis presque 10 ans presque tout les dimanches et où j'ai beaucoup d'amis ;
      il y a quelques nouveaux arrivants qui font la grimace en me voyant...

      Vous avez raison, depuis que j'ai réalisé la fragilité du système je suis en perpétuel conflit intérieur sur ce que je dois faire...

      Supprimer
  35. Encore un bel article, quel boulot !
    Effectivement, il est probable que nous devions nous protéger contre des personnes agressives ou menaçantes et qui ne correspondront pas au type de menace qu'on peut imaginer aujourd'hui.
    Ce qui est sûr, en ce qui me concerne, et j'estime que c'est un devoir envers sa famille, c'est que quelle que soit la menace, si on la considère comme potentiellement létale pour nos proches ou pour nous-mêmes, alors il faut l'éliminer . Après si c'est un ado de 12 ans qui vient poussé par la faim pour piquer des carottes, évidemment que je ne me vois pas le tirer avec le 12, si par contre il est armé et se dirige vers un en être cher pour lui faire du mal, alors là, il sera stoppé net.
    Mais à vrai dire, je ne pense pas qu'on aurait trop à faire à ce type de cas, bien que possible.
    J'en vois deux particulièrement où on aurait plus de mal à prendre une décision immédiate :
    - Les copains et connaissances locales. Je m'explique, on est sur ce site parce que notre point commun est de pressentir un chaos imminent et que ça nous obsède (enfin en ce qui me concerne). Le problème, c'est que nous, avertis , on s'aperçoit que bon nombre de nos semblables, proches ou non, ne se soucient guère de l'avenir meurtrier vers lequel ils se dirigent. Ils sont comme aveugles et ne se posent aucune question, pensent que la dette va résorber toute seule, que les migrants ne vont pas poser de problèmes et vont être gérés, que le conflit communautaire qui enfle va disparaitre comme par magie .... Et nous, et c'est là où je veux en venir, et bien on les met en garde, on évoque à demi mot ou librement le survivalisme du genre : << Prépare toi, ce qui nous attend c'est une violent guerre civile, 15000 AK47 dans les banlieues, t'as pensé à te défendre avec autre chose qu'une fourchette ? Et de l'eau, comment tu fais si ça ne coule plus du robinet ? et pour te chauffer ? et à bouffer, quand les supermarchés seront pillés, tu nourris comment ta famille ???? >>. Moi perso, je sens ce besoin de réveiller tous ces cons qui dorment debout. Je n'insiste pas mais, je l'évoque. Certains se prennent en main : j'ai réussi, et la majorité te regardent dubitatif avec des yeux écarquillés en se disant << mais il est pas net >>. Ces derniers se souviendront de cette brève discussion le moment venu et viendront inéluctablement chercher de l'aide quand ça aura bardé. Sur ces gens, copains ou relations de travail, ou voisins, j'aurai beaucoup plus de mal à tirer.
    - Autre cas : les forces de l'ordre. Imaginez , émeutes de plus en plus courantes et violentes, attentats journaliers, la France se déchire de plus en plus entre les français de souche, cathos, athées , blancs, européens et les autres, les CPF et les islamistes. Pour calmer le jeu, l'état, pour votre bien diront ils à la télé, vont réquisitionner dans les règles vos fameux FAP, 9 mm et autres 45. Quand 3 personnes en uniforme frapperont à votre porte pour vous tirer vous munitions et flingues, que ferez- vous ? Il faut imaginer que ça peut arriver avant l'effondrement total, quand il y aura encore des lois et un semblant d'obéissance . Rendrez -vous les armes, et par extension, vous condamnerez- vous à vous faire buter à la première invasion dans votre logement quand ça aura vraiment dégénéré ou dégommerez vous les représentants de l'état ?
    Voilà, en ce qui me concerne, deux cas de figure qui me travaille et que je ne saurai pas trop comment aborder le jour venu. Cordialement.
    Jerry Dandrige.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois que ces questions ont déjà été traitées mais si pour la première c'est au choix de chacun pour la deuxième il est très simple de ne rien donner ..... puisque "Messieurs les gendarmes ,je n'ai rien de ce que vous cherchez ,mais si vous avez du temps à perdre ma porte vous est ouverte car je sais que vous me protègerez au moindre appel de ma part si des méchants venaient ici par le grand des hasards,car nous savons tous que vous êtes à l'écoute des citoyens honnêtes et respectueux des lois"

      Supprimer
    2. Bonjour Jerry
      La confiscation des armes est un mythe urbain.^^ en 2015
      Quand , on arrive déjà pas a endiguer le nombre d'armes illégales , entre les mains de personnes peu recommandable , dur de confisquer les armes de citoyens en règle est déclaré.
      Cela serait pris comme une mise en danger volontaire des français . Cela ne ferait qu'aggraver la situation est pousser à la rébellion .
      Jamais on enregistrera un tel nombres de déclaration de vol en chaîne , dans l'histoire de France LOL. Il y a plusieurs millions d'armes , sachant qu'on peut en avoir plus d'une 10 aines par personnes.
      Il y en France 243 000 gendarmes , militaires, et policiers .... Sur tout le territoire . La moitié seulement sont sur le terrain est amené a pouvoir venir réquisitionner en sécurité ( armés) . Un tiers des ces effectifs sera sur les zones sensibles. La moitié des forces restantes sera pour la sécurité de ceux qui vous diront de ne pas paniquer , tout vas bien no coment.... L'autre moitié essayera tant bien que mal de maintenir une cohésion dans les grandes villes et centres villes . A ceci, n'oubliez pas qu'un policier ou un gendarme est une personne comme nous, avant tout. Combien ferons le choix de protéger leur famille que le GVT à la charge de faire et ne fait déjà plus , en soit disant démocratie ou tout vas bien???? Qui pourra les blâmer , le jour ou ça ira moins bien? De plus croyez vous que les flics risqueront d'aller désarmer des citoyens armés en période de crise ! . Même si nos valeureux policiers sont pour beaucoup très compétents, ils restent humains ce ne sont pas des pieuvres .... ils ont que deux mains . Le GVT à déjà sacrifié toute ambition de controle sécuritaire, en mettant à mal la fonction. Suppression de postes, vétusté des équipements... Le GVT a fait de nos forces de l'ordre les 1 eres cibles en tant de Chaos . Ils seront les 1 ers à vous rejoindre en BAD si ça pétait . A leur manquer de respect, a les prendre pour des cons, à annihiler tout le travail qu'ils font , et les employer a TAXER le citoyen pour des foutaises comme la sécurité routière et ses trois milles morts par an , quand 200 femmes se font violer par jour ??? C'est sur la VRAIE sécurité elle ne remplit pas les caisses. Donc je vous le dis !!! Toutes personnes devrait être en mesure de sécuriser sa maison avec au moins un calibre. Il faut s'enregistrer dans un club de tir sportif , tant que vous le pouvez , plus il y aura d'armes sur le marché en déclaré plus il sera compliqué d'envisager toutes confiscation . Samuel

      Supprimer
  36. bonjour à tous.
    le comportement des forces de l'ordre est des plus difficile à pressentiren cas de chaos.
    celafait un bout de temps que j'étudie le sujet mais je n'en suis pas arrivé à une certitude.
    revenons à l'histoire, en 1940 l'armée Allemande rentre dans les mairies, s'empare des registres d'armes de chasse et confisque en masse. vous me direz ce n'est pas la meme chose que les forces de l'ordre Françaises, mais le résultat fut là, on peut le faire!
    meme si les gens n'etaient pas idiots et beaucoups furent cachées, permettant un début de résistance des 1940.
    le contexte sera différent, je revoyais hier la série "jericho saison 1" qui demontre l'existence d'une milice pseudo étatique qui réquisitionne vivres, essence, médicaments. les citoyens s'arment et l'en empeche, mais cette milice promet de revenir pour le retour de "l'ordre.
    bon c'est de la fiction, mais ce n'est pas impensable.
    quands on voit la complexité d'une ville moyenne , eau electricité, vivres, chauffage, carburant, a tenter de maintenir, cela oblige à en conserver la maitrise et la maintenance. cela implique effectivement des effectifs énormes avec suppression des congés et repos. rajoutez à cela la garde des batiments administratifs prefecture mairies hotels régionaux, directions diverses, plus les habitations des dirigeants tant qu'ils n'ont pas fui au Quatar ou en Arabie Séoudite.
    il y a aussi les depots divers.
    cela dépasse largement les possibilités des forces de l'ordre en effectifs sur le territoire national.
    arrivons maintenant à la sécurité du citoyen, c'est simple, si vous avez une seule patrouille en ville de la police et une dans les campagnes avec la gendarmerie, vous aurez de la chance. de toute façon elle sera submergée d'appels divers et ne pourra répondre.
    sans oublier qu'elle est démotivée depuis trente ans de par de multiples causes , misses en exergue ces jours ci.
    est elle en mesure de s'opposer aux pillages et aux attaques des CPF et autres zombis efficacement.
    dans un premier temps , oui! mais si la situation se dégrade, tres rapidement , elle se concentrera sur des secteurs importants, puis sur leur propre sécurité pour aboutir à la protection de leurs proches avec armes et bagages, c'est humain!
    les dirigeants auront vite embarqué vers des cieux plus cléments sous la protection de prétoriens (eurogenfor).
    apres c'est là que ça devient intéressant, la population abandonnée, a qui doit elle faire confiance (ca ne vous rappelle rien ce slogan ?). donc collaboration avec ceux qui peuvent assurer leur survie, en bien ou en mal! zombis avec AK47 ou citoyens à calibre 12 ?
    ce n'est pas pour ce qu'ils sont payés que les forces de l'ordre vont jouer Alamo pour defendre des dirigeants qui les méprisent depuis des décennies.là un débordement d'optimisme me submerge, ils auront quands meme une legere envie de se payer sur la bete (zombis) et certains juste pour le fun, apres des années d'humiliation.
    il ne faut pas oublier qu'un zombi ça mange et ça boit, alors la vente des pilules à bonheur et l'herbe qui rend nigaud, ça ne nourrit pas son homme au sens strict, et c'est là leur fragilité. quands à faire pousser un brin d'herbe, n'en parlons pas.
    en conclusion , comme en 1940, beaucups d'armes de chasse ou de tir resteront libres.
    ce qui importe c'est que si confiscation plus ou moins légale, il devait y avoir, il faut esperer que cela se sache tres vite chez les citoyens. par telephone, courrier à cheval ou pigeon voyageur. de l'importance d'avoir un réseau de connaissances et l'entretenir!
    bonne preparation à tous et stockez ce qu'il faut ,Herman Stoss.

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour et merci à tous les intervenants d’avoir répondu en partie à mes interrogations.
    J’espère que vous avez raison, j’essaie d’imaginer tous les cas afin de ne pas être baisé le moment venu. Il me manque peut-être l’optimisme. Je sais que si l’état d’urgence est décrété, le ministre de l’intérieur (en qui je n’ai aucune confiance et qui nous prépare une nouvelle loi sur les armes en ce moment…) peut selon les textes ordonner la remise des armes de première, quatrième et cinquième catégories (ancienne classification). https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_d%27urgence_en_France

    La question de savoir s’ils seront débordés ou non et volontaires ou non. Pour ma part, mais je suis un pessimiste de nature, je pense que ça dépend du moment pendant lequel ils organiseront ces réquisitions. On pense tous à un moment du style : chaos total, des massacres de masses, tout le monde qui court dans tous les sens, la police débordée et impuissante. Mais ça ne se passera peut-être pas comme ça, s’ils ne sont pas trop cons, et vu les services de renseignement relativement biens informés dont ils disposent (que je salue si ces messieurs me lisent), ils se chargeront du ramassage au début, quand tout mouvement de révolte ne sera qu’encore embryonnaire, dans le calme et avec plusieurs mois devant eux. Ca commencera par des annonces télé, puis un belle lettre courtoise mais menaçante dans votre boite aux lettres (avec le cachet république française), puis dans les semaines qui suivront, les gendarmeries et services de police se déplaceront, dans le calme, maison par maison (chez les tireurs et chasseurs). Sur quelques mois ça reste très réalisable. En bons élèves, les 70% remettront leurs armes à la première lettre, 10% à la seconde (celle de rappel), les derniers se plieront à la loi par la force.
    Bon je souhaite qu’ils ne soient pas aussi machiavéliques et qu’ils n’aient personne dans leur rang avec mon imagination. C’est juste un scénario, mais se préparer c’est aussi tout imaginer.
    Désolé Pierre, j’ai dévié du sujet initial et j’ai vu que ta charte l’interdisait…
    Cordialement
    Jerry Dandrige

    RépondreSupprimer
  38. quelques idees qui vont sans doute en choquer quelques uns...
    De retour en France apres une vingtaine d annees passees a l etranger, j ai retrouve un pays decompose dans lequel je me sens etranger !
    Vous connaissez sans doute l histoire de la grenouille qui s echappe de la casserole remplie d eau bouillante , mais qui y reste si l on eleve progressivement la temperature.
    Cette situation, nouvelle pour moi, m a amene a essayer d analyser en particulier les aspects geopolitiques, economiques et sociaux.

    Pour avoir garde de vieux camarades ,de mon epoque etudiante, qui occupent de tres hauts postes , prefets, deputes, ministres....J ai ete surpris de constater que:
    -Au niveaux les plus eleves, l incompetence, notamment economique et geopolitique, est generale. La pensee unique et les credos europeens sont omnipresents.
    Tout le monde peut constater que ce brave Philippe de Villiers, par exemple, decouvre les lobbies omnipotents au sein de la commission europeenne , les effets devastateurs de l immigration ou le Tafta ( qui ne sera que l officialisation de ce qui existe deja a 80% ) et cela, avec 20 ans de retard !!
    La version officielle du 11 sept est un credo obligatoire, meme au sein de nos services de renseignements.
    -Ces classes aisees vivent dans une bulle totalement opaque aux realites internationales et a la situation des classes populaires.

    Pour converser avec ces classes dites populaires, j ai aussi ete frappe par:
    - L abdication totale des francais de souche dont la grande majorite se cantonne dans un egoisme bien francais, celui la, et l ignorance totale des rouages economiques et politiques.
    Si demain, un decret de loi, cense nous proteger de l insecurite et du terrorisme, oblige a se rendre dans les commisariats et gendarmeries pour y remettre provisoirement les armes declarees, je pense que la majorite obeira.
    - Une etonnante prise de conscience des realites au sein des milieux francais d origine maghrebine , voire africaine.

    Mon hypothese pour le futur proche est la suivante:
    La priorite, apres le pillage de la France, est de masquer la faillite bancaire sous jacente.
    Le mouvement migratoire actuel a pour destination ...la France ( L Allemagne, l Autriche, la Suisse, etc...et meme la Roumanie et la Bulgarie ont ferme leurs frontieres )
    Dans ces migrants constitues majoritairements d hommes jeunes, il y a evidemment les djihadistes qui fuient la Syrie.
    Il faut s attendre au declenchement simultane d une centaine de Moisans
    Le gouvernement sera completement depasse ainsi que les forces de l ordre.
    Les corollaires:
    Fermeture des banques et des retraits en especes, avec a la cle la confiscation des depots.
    Pillages des supermarches, magasins...etc
    Fermeture des hopitaux, centrales electriques, approvisionnement en eau , essence, medias, telecoms...etc
    Fermeture des frontieres de nos voisins, notamment Suisse et Allemagne.
    Quelques regions ayant garde un peu d identite se mobiliseront, la Corse, la Bretagne et peut etre le pays basque ( les parisiens qui tenteront de se refugier en Bretagne seront refoules : Ici, c est la Bretagne et pas la France.
    La suite ???


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surpris de l'incompétence de vos ex amis ,vous êtes naïf ?lisez les Georgia guide stones,pour le reste votre scénario est aussi probable que tout les autres,une petite chose cependant ne parlez pas de migrants ,ce sont des clandestins ,vous êtes dejà pris par la désinformation ambiante,alors appelons un chat un chat,changer le sens des mots c'est trahir la liberté,la suite nous la connaissons tous ou du moins Pierre l'a imaginé et c'est la raison d'être de ce blog .Cordialement et merci de votre intervention

      Supprimer
    2. Bonsoir à tous . Janus a bien raison de clandestins ont en a fait des migrants pour que ça choque moins pour nous les imposer en réfugié!!! Pour moi plus que des clandestins ce sont à 90% des envahisseurs qui sont prêt a tout pour prendre votre place. Nos députés dans leur majorité ainsi que nos ministres sont complices de tout ça . N'ont t ils pas à 99% voter les quotas de clandestins !!! Ils ne sont pas dépassés c'est entièrement voulu. Samuel

      Supprimer
  39. Bonjour HCGAIA,
    Intéressant. Discutez-vous de cela avec vos amis députés et ministres ?
    La guerre civile est elle voulue ou les dirigeants veulent ils l’éviter ? Le but est il un métissage forcé afin de nous dissoudre, une main d’œuvre bon marché pour les industriels ou est-il un chaos contrôlé pour réduire la population ?
    Pourquoi à part des exceptions comme Philippe De Villier, tous les politiques sont ils à ce point en train de trahir leur pays ? A croire que l’ENA est une secte où ils leur lobotomisent le cerveau comme dans vol au dessus d’un nid de coucou !
    La grande question concernant cette future guerre, est : quand va-t-elle vraiment débuter ? Combien de temps disposons-nous encore ? Ca va durer 6 semaines ? 6 mois ? 6 ans ? Une génération ?...
    Autant de questions sur lesquelles des ministres doivent bien avoir une petite idée, à moins qu’ils soient eux aussi dans le flou ? Qu’en disent vos anciens amis de fac ?
    On s’est encore égaré du sujet …
    Cordialement
    Jerry D

    RépondreSupprimer
  40. Pierre,

    Tu fais bien de garder pour toi certains commentaires.
    Répondre à certains n'est pas très avisé, je le reconnais.

    Laurent

    RépondreSupprimer
  41. HCGAIA
    fort interessant en effet, j'aurai une question à poser, n'entendant pas grand chose à l'économie, vous parelez du pillage de la France par les banques, entendez vous un pillage à venir ou celui qui se fait deja par nos impots qui galopent vers des sommets me concernnant.
    de plus qu'appellez vous prise de conscience pour notre population d'origine africaine ? celle d'etre assez forte pour nous imposer leur loi ?
    bonne soirée Herman Stoss

    RépondreSupprimer
  42. @jerry
    Il y a un gouvernement invisible a l interieur du gouvernement.
    Il a mis en place ceux qui nous dirigent: Enarques et francs macons
    Ceux la font partie d une elite privilegiee, attachee a ses avantages et tres eloignee des realites.Leur unique plan est: Pourvu que ca dure.
    Maintenant, il me parait evident que tout a ete mis en place pour:
    Disloquer la France en tant que nation.
    Piller les richesses. ( au niveau des biens publics , ill ne reste plus grand chose. La SNCF, la poste, Air france, Ariane espace, Roissy...Au niveau des biens prives, ce sera les biens immobiliers et les comptes en Banque )
    Le canard est cuit, archi cuit.
    Reste a savoir quand ce pouvoir invisible decidera de mettre le feu a la poudriere.
    Les banques largement en faillite peuvent continuer encore longtemps a operer. Il leur suffit d augmenter la creation monetaire et d encadrer l utilisation des especes.
    Le chaos, ce sera la France. Pas l Allemagne ni l UK, la Suisse ou meme l Espagne.
    Les signes annonciateurs a tres court terme, ce seront la multi^plication en quelques jours de soulevements specifiques style Moisans. Nous auront moins de 48h pour rejoindre une BAD et surtout emporter nos actifs ( or, argent, euros, francs suisses, couronnes norvegiennes, pounds...)
    Personnellement, je n ai pas investi dans une BAD
    Je peux eventuellement me defendre contre une demi douzaine d assaillants, mais pas contre une bande organisee et armee.
    J ai investi dans un tres gros 4x4 et un materiel sophistique.
    Mon premier point de repli sera tout simplement l occupation provisoire d une propriete non occupee. Ce n est pas ce qui manque.
    Mon deuxieme point de repli est a l etranger.
    Il faudra prendre les decisions a vue, c est a dire sans avoir ni toutes les informations , ni toutes les cartes en main.
    Je ne chipoterai pas sur une appellation, migrants, clandestins, demandeur d asile, refugies politiques, regroupement familiale etc
    Mais j ai le sentiment que la vague migratoire actuelle qui va se retrouver en France, est la preparation du declenchement du chaos.
    A mon avis, le dead line, c est dans les 6 mois.

    @ H Stoss
    J ai repondu pour la magouille financiere
    Sur le terrain, les seuls qui comprennent ce qui se passe sont parmi les populations de francais d origine maghrebine ou Africaine , nes en France et de culture francaise.
    Contrairement a ce que racontent les medias, personne ne veut imposer sa loi. Meme pas les migrants recents ni les integristes.je parle de chaos. Pas d un coup d etat ou d une prise de pouvoir quelle qu elle soit.
    Et mon experience recente en ce qui concerne les francais de souche, c est qu au lieu de se serrer les coudes, ils sont incapables de reagir, s occupent de querelles de voisinage et essaient tres egoistement de s en sortir chacun dans leur coin.
    Les USA, que je connais bien, sont au bord de la guerre civile. Pas du chaos, a la difference de la France.
    Actuellement, apres le Patriot Act, Homeland Bill etc le gouvernement essaie de supprimer les detentions d armes, notamment a travers des attentats , tueries ..etc aussi bidons que le 11/9.
    Les americains s organisent notamment en milices. Au Bundy ranch, un millier de miliciens citoyens armes jusqu aux dents ont repousse les forces de police et la garde nationale
    hcgaia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai les milices Us (minute men) ont fait plier le babouin,mais le gouvernement invisible de la région france ne se fait pas en France depuis longtemps , il s'agit tout simplement de la suite du rendez vous des banquiers internationaux dans l'ile de Jeckill dans les années 1911.Pour faire simple , il suffit de lire "comprendre l'empire " d'alain Soral et les secrets de la fédérale réserve" d'eustace Mullins et les mémoires de Rockfeller tout y est décrit par le menu et prévu,il n'y aucune surprise :il suffit de savoir lire;alors sans trop vouloir sortir du cadre des signes avant coureurs d'un état de chaos la question est pourquoi ?( le comment nous avons tous notre petite idée)il faut chercher vers la maintenance d'une caste au pouvoir et le transhumanisme qui commence a pointer le bout de son nez qui justifierait les Georgia guides stones .Cela dit chacun mettra le curseur de la venue imminente du bazar comme il le sent ,les critères pertinents objectifs viendront avec simultanément en un aglomérat de faits dont nous voyons les prémices actuellement ,mais comme un fruit c'est pas encore mûr,vu mon age si il faut résister ce sera sur place , et je souhaite bon courage a qui tenterait l'aventure il y aura du monde aux créneaux !!!

      Supprimer
  43. Pour ceux qui aiment se faire peur:

    http://echelledejacob.blogspot.it/2014/09/talon-dachille.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ce lien que je regarde de temps en temps j'avais zappé cet article ,ce n'est pas pour faire peur ,cela peut devenir une réalité même partielle ça donnerait un fichu bazar,c'est un aspect pas ou peu diffusé d'une guerre assymétrique efficace

      Supprimer
  44. Il est dommage que l'auteur de l'article de l'échelle de Jacob dise autant de bêtises sur le fonctionnement des centrales nucléaires, ce qui m'amène à douter du reste.
    Notamment, les piscines n'ont absolument aucun rapport avec le refroidissement du réacteur, elles servent seulement à refroidir le combustible usagé le temps que sa radio-activité diminue suffisamment pour qu'on puisse le transporter.
    Et les centrales ne dépendent pas du réseau en cas d'arrêt du réacteur, elles sont autonomes pour leur alimentation de secours.
    D'autre part, une charge creuse utilisée contre une piscine n'occasionnerait qu'un trou minuscule qui serait rapidement bouché, et encore à condition qu'elle atteigne sa paroi, donc qu'elle ait traversé les murs extérieurs sans exploser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ou est le tendon d'achille si il y en a un? Comment ça fonctionne l'alimentation de secours ? pendant combien de temps ? Merci

      Supprimer
    2. Alors, de mémoire (il y a plus de 35 ans que j'ai quitté EDF)
      Si le réseau saute, les grappes de barres de régulation tombent dans la cuve du réacteur, arrêtant la réaction en chaine en une fraction de seconde. À partir de ce moment, le dégagement de chaleur n'est plus produit que par la désintégration des produits de fission, qui s'épuiseront progressivement. Et si le coeur est encore trop réactif, on peut injecter dans le circuit primaire de l'eau contenant de l'acide borique, si je me souviens bien, qui absorbe les neutrons.
      Les groupes électrogènes de secours (diesel 10 MW) démarrent aussi, automatiquement, pour alimenter tout ce qui est utile à la protection de l'installation, notamment le refroidissement de secours, qui refroidit le circuit primaire. En cas de besoin, les pompes de refroidissement peuvent aussi être entrainées par une petite turbine alimentée en vapeur directement par le circuit primaire. Je passe sur les batteries qui doivent tenir quelques heures. Les groupes diesel ont une autonomie de quelques jours, je ne me rappelle plus combien, désolé. En tous cas plus qu'assez pour redémarrer la centrale, ou du moins l'une des tranches (il y en a en général 4 dont une à l'arrêt), l'autonomie étant alors celle d'un réacteur nucléaire fonctionnant au ralenti, c'est à dire quelques années.
      Tous ces circuits de sécurité sont redondants et utilisent diverses technologies, par exemple un moteur électrique en alternatif sur une pompe, un moteur à courant continu sur batteries sur l'autre, un moteur électrique qui tourne en permanence pour éviter le risque de panne au démarrage sur la troisième et une turbine à vapeur sur la quatrième, sachant qu'une seule suffit pour assurer sa fonction.
      Le problème des japonais vient de ce que leurs diesel de secours n'étaient pas protégés contre les tsunamis. Apparemment, leurs ingénieurs ne savaient pas que tremblement de terre et tsunami vont souvent ensemble...

      Un point que j'ai oublié de préciser, concernant les piscines qui contiennent les grappes de combustible usagé: Si quelqu'un réussissait à provoquer une fuite importante, l'eau se déverserait dans la nappe phréatique de la centrale, qui est obligatoiremt isolée de celle de l'extérieur par un mur étanche qui descend jusqu'à la couche imperméable (habituellement argile) sous la nappe et maintenue à un niveau plus bas que celle de l'extérieur pour éviter tout risque de fuite. La contamination serait donc limitée à l'enceinte de la centrale. La seule manière, à mon avis, de répandre des produits radioactifs de la piscine serait d'en faire des goutelettes fines que le vent pourrait entrainer. Je ne vois aucun moyen simple de réaliser cela.

      Supprimer
    3. merci de ces explications ,voilà ce que j'appelle du bon partage d'infos

      Supprimer
  45. Bonsoir,

    Je rajouterais qu'en plus, les japonais n'avaient pas anticipé un problème direct sur les groupes de secours (le vieillissement des coussinets des moteurs).

    En France, cela a été relevé lors d'un petit incident. Cattenom a été une des première à commencer les changements de ces groupes d'ultime secours(GUS).
    Selon les centrales, il y a 1 à 2 groupes d'ultime secours (GUS) de 3,5 MW chacun par tranche, d'une autonomie de 72h chacun.
    Cattenom dispose d'un groupe par tranche.

    Le groupe d'ultime secours (GUS) est le 4ème moyen de secours pour assurer la seule alimentation électrique.

    Je ne reprends pas les autres moyens puisqu'ils sont très bien expliqués ci-dessus.
    Petit rectificatif : suite aux problèmes de coussinets des moteurs diesels, ceux-ci ont été changé par des GE de 3,5 MW d'une autonomie de 72 h chacun.

    Et les piscines sont enterrées sur 13,8 m de profondeur.

    Bien à vous,
    Mirabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mirabelle pour ces infos plus récentes que les miennes.

      Supprimer
    2. De rien, plaisir.

      Bien à vous,
      Mirabelle

      Supprimer
  46. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour ,kokopelli entre autres et faire ses propres semences à partir de là ça s'apprend ; mais exclu toute éventualité de fuite à moins de perdre ses récoltes futures les radis poussent pas en deux heures,privilègier le riz de montagne qui pousse sans rizières et se fond dans le paysage sans attirer l'attention ,les gens ne connaissent, pas et on peut le récuperer plus tard,de moindre rendement il est plus rustique que le riz classique

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. bonjour Cricri,bon il faut sérier les questions,je prends chez kokopelli parce que ces semences ne sont pas des hybrides infertiles (f1,f2 etc etc etc )vendus dans les jardineries classiques , autrement dit leur graines (pas les hybrides)redonnent un plan identique d'une année sur l'autre;en théorie ces semences sont bio et faites par les membres de l'association ;aussi ne pas s'attendre a un nombre de graines important par sachet puisqu'au départ , même si on pourra consommer la récolte , il faudra garder de quoi replanter(dans un concombre il y a quand même pas mal de graines!!!) leurs semences se conservent utiles dans les sachets plus longtemps que n'importe quelle autre vendue dans le commerce.J'ai repéré d'autres vendeurs a priori similaires que je teste pour des variétés autres.Kkopelli assure la sauvegarde des semences anciennes adaptées au terroir d'ou elles proviennent c'est pourquoi ils ont eu des ennuis avec le codex alimentarius applicable a tout les états (sous influence Us) qui voulait breveter le vivant.Cette tentative a échoué ,heureusement en ce qui concerne les semences dites familiales( entre nous je voyais mal une police des jardins venant arracher des plants non inscrits dans cette merde de bouquin qui s'applique néanmoins aux pros)On ne trouve pas dee graines de pommes de terre , c'est réglementé,il faut acheter les plants ;non pas que les plants ne fassent pas de graines mais sans analyse on ne sait pas quel est le taux de solanine (poison tué par la cuisson)et surtout le résultat est totalement aléatoire(,donc il faut replanter une partie de la récolte sous forme de petites patates)pour le reste et les techniques si tu le souhaite je donnerais la ref. de bouqins simples pour apprendre (perma culture entre autre) et surtout pour cultiver avec le moins d'eau possible ,qui risque de devenir une denrée rare et avec le moins de boulot sachant quand même qu'il y a un minimum a faire sans se tuer a la tache.Si je parle de patates c'est parce que c'est un aliment de base des temps difficiles mais il y a d'autre légumineuses plus faciles et tout autant productives.Ici tout pousse quasiment toute l'année donc ce n'est pas un critère (,nous avons mangé les premières tomates en juin) il ne gèle que très peu et pas longtemps en bord de mer.Après tout est affaire de choix du légume ou des fruits que l'on peut faire pousser,donc tel chez kokopelli ils sont sympas et sont prets a donner tout les tuyaux voulu s et des listings de semences .Bon voilà pour un début,si je peut aider dans la mesure de mes modestes connaissances ce sera avec plaisir

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.