13 juin 2016

Le jour où EDF sera aux abonnés absents

Une rupture d'approvisionnement électrique au niveau national serait un véritable cauchemar, et tout survivaliste qui prétendrait le contraire, un sacré fanfaron.

Pourtant, c'est l'une des conséquences les plus probables d'un scénario de chaos, et il va sans dire qu'un tel événement affecterait gravement tous les secteurs de notre vie.

Dans un pays civilisé comme le nôtre, les gens sont habitués à des " blackout " très occasionnels de quelques heures à peine. Dès lors, très peu sont conscients de ce qu'impliquerait véritablement une rupture prolongée ...



Bien que cela pourrait paraître inconcevable à notre époque, il existe un certain nombre de scénarios susceptibles d'engendrer l'extinction des lumières. Les plus couramment évoqués sont les suivants :
  • Une invasion armée 
  • Une cyber attaque terroriste
  • Une éruption solaire massive (IEM)
  • Une erreur dans la maintenance
Il en existe bien d'autres, et ceux énoncés ne sont aucunement théoriques. En fait, chacun d'eux est arrivé au moins une fois par le passé, que ce soit en France ou ailleurs, entraînant des coupures de courant plus ou moins étendues et prolongées. Même les causes naturelles ne sont pas à exclure : En 1859, la terre a été frappée par un orage magnétique massif ; Même s'il n'avait eu que peu d'impact à l'époque, c'est donc une éventualité tout à fait plausible.

Imaginez qu'un tel événement se produise à nouveau : Il n'y a plus de lumières, plus d'internet, de TV, de radio, plus rien... Votre source d'éclairage la plus proche est votre téléphone portable, mais la batterie sera bientôt à plat. Que faire à présent ? Comment allez-vous survivre à une pareille catastrophe ?


Les impacts à court terme – Jours 1 et 2 à une semaine


Nous nous émerveillons quotidiennement des miracles de la technologies moderne, et continuons d'investir dans toutes sortes de gadgets électroniques censés nous rendre la vie plus facile. Dans notre course folle aux dernières nouveautés, nous oublions de réaliser que le système d'approvisionnement électrique de nos villes est une chose relativement fragile. Depuis les infrastructures les plus fines jusqu'aux réseaux intelligents, tout peut être mis à bas sans trop d'efforts.

Des menaces telles qu'une cyberattaque ou une simple surcharge du système due à quelque événement cosmique sont tout à fait réelles et possibles. Des menaces dont les services officiels ne vous parleront jamais, bien entendu, dans la mesure où elles seraient susceptibles de descendre en flèche tous nos systèmes en l'espace de quelques secondes, et pas seulement au niveau local. Lorsque les lumières s'éteindront, tout le monde va être concerné. Des départements ou régions entières seront plongés dans les ténèbres, et le pire, c'est qu'il pourrait se passer des mois avant que le courant soit rétabli, pour la simple raison que nous importons la plupart de nos transformateurs et matériels de Chine...

Un accès limité ou inexistant à l'eau courante


Si vous vivez dans une ville où les systèmes de traitement et de pompage ont été conçus à l'origine pour avoir un système de secours, et si un tel système fonctionne encore après un événement suffisamment critique pour avoir causé une rupture générale, alors vous pourrez considérer que vous avez de la chance !

Vous pourriez aussi ne pas avoir d'eau du tout. Même au cas où il y ait effectivement un système de secours, vous devez comprendre que vous ne serez plus en mesure de soutirer la même quantité d'eau, d'autant plus que chacun essaiera d'en tirer le maximum de son côté. Si vous êtes alimenté en eau par un forage profond, alors vous n'y aurez pas accès non plus, à moins qu'il s'agisse d'un puits ouvert.

Plus d'électricité signifie plus d'eau pour les toilettes, plus de douche, et plus rien qui coule en ouvrant le robinet. La totale. Et vous devrez courir contre la montre pour tirer autant d'eau que possible avant que les tuyaux d'arrivée soient totalement à sec (en supposant que vous ayez les contenants appropriés en nombre suffisant).




Plus d'accès aux lumières et aux appareils électriques


Tous les systèmes utilisés pour le chauffage ou la climatisation ne vont plus fonctionner une fois le disjoncteur sauté. Cela comprend les chaudières au fioul, celles au gaz, et tous les appareils électriques, bien évidemment. C'est-à-dire qu'il ne restera plus que le bois, le charbon, et la bouse de vache.

A moins d'avoir installé un système qui fonctionne sans électricité, vous devrez trouver des solutions alternatives pour chauffer la maison. Suivant la région où vous habitez et la période de l'année, cela pourrait être un réel problème. Tous les appareils auxquels vous êtes habitué dans la vie courante ne vont plus fonctionner, et des choses telles que les fours, machine à laver, radio, télévision et autres nécessiteront des sources alternatives de courant.


Un accès limité à la nourriture


Considérant que plus de la moitié de la population a des réserves qui ne vont pas au-delà de trois jours, la nourriture va très vite devenir un problème pour beaucoup de familles. Vous aurez seulement accès aux denrées non périssables que vous aurez stockées, et devrez en plus trouver des moyens alternatifs pour les cuisiner.

Vous devrez planifier l'utilisation du contenu de votre réfrigérateur, sachant que vous aurez entre 4 et 12 heures avant de le perdre. Ce qui se trouverait dans le congélateur pourra durer jusqu'à 2 jours, à condition de ne pas l'ouvrir trop souvent.

Il n'y aura pas de restaurants ouverts, car l'immense majorité ne disposent d'aucun système alternatif tel qu'un groupe électrogène. Même si par miracle c'était le cas, la concurrence serait telle qu'il ne faudrait en aucun cas compter dessus.


Un accès limité aux commerces


Si vous n'avez pas d'argent liquide à la maison, vous ne serez alors pas en mesure d'effectuer des achats de dernière minute pour tous les articles dont vous pourriez avoir besoin (par ex. des médicaments ou aliments pour bébé). De même que vous ne pourrez pas faire de réserves tout court.

Les distributeurs de billets ne cracheront plus rien ; Les cartes de crédit seront inutiles. Il n'y a que quelques rares stations-service qui ont un générateur de secours ; La plupart seront incapables de pomper le carburant des cuves et de vendre quoi que ce soit. Les magasins fermeront et resteront fermés jusqu'à ce que les choses redeviennent normales, si tant est qu'elles le fassent. Tous ceux qui pourraient avoir un générateur comme les grandes surfaces, et qui seraient encore ouverts, n'accepteront que le cash, durant le peu de temps où il restera quelque chose dans les rayons.




Un accès limité à l'information


Suivant le type d'événement à l'origine de la rupture d'approvisionnement électrique, certains services de téléphones portables pourraient ne pas être disponibles, ou pas accessibles en raison du volume élevé du trafic. Les lignes terrestres resteraient sans doute fonctionnelles, dans la mesure où les Télécoms disposent de systèmes de secours, mais seraient sans aucun doute surchargées.

La télévision et la radio pourraient continuer à émettre pour un temps limité de manière à informer le public, mais si les gens n'ont plus d'électricité, ils ne pourront plus allumer leur poste et voir ce qui se passe. Pour resté informé de la situation, il vous faudra un système d'approvisionnement électrique alternatif ou une radio à manivelle. Internet ne sera pas accessible non plus, puisque la plupart des serveurs seront hors ligne.


Un accès limité aux infrastructures et services locaux


Les écoles fermeront leurs portes, ou seront transformées en abris de fortune si elles ont un système de secours. La plupart des bureaux des services étatiques seront fermés. Des services publics comme la police, les pompiers et le SAMU opéreront en mode générateur et ne répondront qu'aux urgences. Ils auront sans doute un rayon d'intervention beaucoup plus limité qu'à l'ordinaire. Suivant votre lieu d'habitation, vous pourriez être laissé à vous-même.

Pour ce qui est des centrales nucléaires, je vous reporte aux commentaires de certains sur le site. Bien entendu qu'elles disposent de systèmes de secours. Le problème à terme sera les cœurs de plutonium qui nécessitent d'être refroidis en permanence, ou démantelés puis enterrés. Autant de choses qui ne seraient concevables qu'en temps de normalité. Bien entendu, l'ensemble des services centraux du gouvernement seraient affectés, de même que les militaires.


Un accès limité aux transports


Il y aura de nombreux accident en ville dus aux dysfonctionnement des feux de signalisation. Conduire un véhicule de nuit sera dangereux, du fait de l'absence d'éclairage public.

Les trains, métro et autres vont cesser de circuler. Les bus et les bateaux continueront jusqu'à ce qu'ils n'aient plus de carburant, à moins qu'un ordre gouvernemental leur dise d'arrêter.

Les aéroports vont passer en mode générateurs, et seulement pour une durée très limitée, le temps que les avions qui sont en vol atterrissent. Tous les vols au départ seront annulés, laissant les gens sans possibilité de rentrer chez eux.




Il y a des gens qui dépendent d'équipements médicaux pour les maintenir en vie, que ce soit chez eux ou dans les hôpitaux (respirateur, dialyse, etc.). Parmi ces équipements, quelques-uns ont un système de secours, mais d'autres dépendent entièrement du réseau électrique. Ce sera un sacré challenge que d'essayer de maintenir tous ces systèmes en fonctionnement.

La bourse fermera. Les transferts électroniques et les accès aux comptes seront bloqués, et vous ne pourrez compter que sur le liquide pour chaque transaction que vous voudrez faire.

Obtenir certains articles indispensables à la survie (couvertures, réchauds, nourriture, etc.) sera presque impossible dans la mesure où tout le monde en aura besoin et aura eu la même idée. Il y a des choses qui disparaissent en premier dans une crise, et vous feriez bien de les stocker à l'avance.

Tous les désagréments que nous venons d'évoquer ont été vécus par de nombreuses personnes à notre époque, que ce soit dans l'hexagone ou ailleurs. Pour quiconque a subi les affres d'une rupture d'approvisionnement électrique, de telles conséquences sont parfaitement réelles. Dans notre monde moderne, une extinction des lumières est plus que jamais d'actualité, et peut nous amener à un marasme incalculable.

Dans tous les cas, les turbines et groupes électrogènes auront besoin de carburant pour fonctionner, et ce ne sera pas facile de s'en procurer lorsque tout autour va s'effondrer. Leurs réserves seront épuisées en quelques heures, ou quelques jours au mieux, puis ce sera la panique. Le moment où le courant s'en ira sera certainement celui choisi par les pillards et les émeutiers pour aller mettre la main sur quelque objet qu'ils auraient pu repérer. Et je ne parle pas ici de commettre des crimes pour survivre, comme par exemple voler des choses basiques telles que de l'eau, de la nourriture ou des médicaments.

Il y en aura qui pratiqueront le pillage comme un sport, et pour ces gens-là, posséder un écran plasma ou la dernière console de jeu sera plus important que récolter de la nourriture. Des simples d'esprit qui ne songeront même pas que le courant puisse s'en être allé pour de bon.

A côté de cette espèce, vous aurez ceux qui en profiteront pour commettre toutes les exactions possibles et imaginables, décharger leur haine, leur frustration, et le reste... Des spécialistes de l'enfance malheureuse tels que nous en abritons désormais des millions sur notre sol ; Sans parler des migrants, criminels patentés, djihadistes, et autres dégénérés.

Lorsque le courant aura sauté, vous devrez aussi penser au problème du transport. Si vous avez une base de repli, et que vous n'êtes pas parti durant les premières 24 heures, alors vous n'irez plus nulle part une fois ce délai passé. Les transports publics auront jeté l'éponge. Votre voiture sera comme un aimant pour tous ceux qui voudraient quitter la ville et n'en auraient pas les moyens. Le fait de sortir et de vous mettre au volant pourrait être extrêmement dangereux.

Vous aurez à vous débrouiller avec ce que vous avez. Et ce que vous devriez avoir, c'est un garde-manger bien garni, et des équipements d'urgence capables de vous maintenir en vie durant une période prolongée.


Pas de panique


C'est la règle numéro un dans n'importe quel scénario de désastre. Ne paniquez pas ! D'après les dires de nombreux scientifiques qui ont étudié le comportement humain dans notre environnement social, le calme inhabituel qui suivrait immédiatement après une extinction des feux entraînerait la panique chez plupart des individus ! Oui, vous avez bien lu, le " calme inhabituel "...

La première chose à faire serait de vous assurer que la coupure de courant n'est pas localisée à votre seule zone. Demandez à vos voisins, téléphonez à un ami éloigné si une telle chose est encore possible, ou sortez la radio à dynamo pour écouter les nouvelles. Une fois que vous aurez établi qu'il ne s'agit pas d'une panne locale, il vous faudra élaborer un plan. Vous devrez planifier chacune de vos actions de quelques heures à quelques jours au plus. S'il s'agit d'une crise ou d'un événement majeur, alors vous l'entendrez à la radio. En fonction des informations obtenues, vous serez en mesure de décider si vous pouvez restez chez vous, ou si vous devez partir vers votre base de repli (si vous en avez une).

Une fois les lumières éteintes, tous les équipements de survie du monde se foutront royalement de savoir si vous êtes trop paniqué ou trop stupide pour les utiliser. Le fait est que des gens meurent de soif dans des forêts alors qu'ils ne sont parfois qu'à quelques centaines de pas d'une rivière... Si vous savez ce que vous faites et si vous savez utiliser les équipements et ressources dont vous disposez, alors vous devriez pouvoir vous en sortir.




Plus de courant, qu'en est-il de la nourriture ?


Nous parlerons ici des premières mesures d'urgence, sans entrer dans le détail de la sélection des aliments, du processus de stockage, de la rotation des stocks, etc. que tout bon survivaliste aura pris soin de mettre en place bien avant.

Instinctivement, lorsque le courant a sauté et que les gens pensent à la nourriture, ils ouvrent le frigo pour vérifier ce qui se trouve à l'intérieur. Ce n'est pas forcément une bonne idée, et vous devriez même éviter de le faire à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Vous devriez prendre un papier et un crayon, et lister de tout ce que vous pensez qu'il contient. Si c'est votre femme qui a fait les courses, alors demandez-lui ; Il est probable qu'elle ait une liste mentale de ce tout qu'il y a et de ce qui manque.

Une fois que vous aurez établi ce qu'il reste dans votre réfrigérateur, vous devrez planifier vos futurs repas en conséquence. Souvenez vous que si la température à l'intérieur passe au-dessus de 5° C, alors la viande et les éventuels fruits de mer ne se conserveront que quelques heures. Même chose pour les fromages à pâte molle, les œufs, la crème, le lait, les sauces d'assaisonnement, pots pour bébés et autres. Il suffit en général de 2 ou 3 heures pour que les bactéries commencent à se développer. Si vous avez des pots ouverts de mayonnaise, confitures et gelées, assurez-vous de les consommer à temps. Après 8 heures à plus de 5° C, ces aliments devraient être jetés.

Vous devriez aussi éloigner le réfrigérateur du mur, pour permettre à l'air de mieux circuler autour du serpentin. Enfin, vous devriez avoir en permanence une douzaine de bouteilles plastique pleines d'eau dans le freezer. En cas de coupure, ces bouteilles seront autant de blocs de glace que vous pourrez passer dans le réfrigérateur pour l'empêcher de se réchauffer trop vite. En plus, elles serviront de petite réserve d'eau. Si vous avez un générateur, cela vaudrait le coup de le faire tourner à intervalle régulier de manière à maintenir la température du frigo au-dessous des 5° C fatidiques.

Le fait d'avoir fait les réserves appropriées sera aussi d'un grand secours. C'est là que les aliments secs ou séchés, les conserves, et la nourriture déshydratée prendront toute leur valeur. Ils dureront longtemps et vous permettront de traverser l'épreuve.

Suivant les nouvelles que vous aurez eues, il pourrait être judicieux de partir sans attendre avec un paquet de billets dans la poche, de manière à faire les dernières courses au supermarché du coin. Suivant la situation, ce pourrait être le moment de ne pas oublier son arme de poing... Ne perdez pas de temps, et prenez le plus que vous pourrez. Bien entendu, votre choix se portera sur les conserves et les aliments de longue conservation. Éventuellement des articles d'hygiène et de soin si vos stocks ne sont pas suffisants.

Pour ce qui est de la cuisson, reportez-vous à mon autre blog Féminin SURVIE où la question a été traitée en détail.




Plus de courant, qu'en est-il de l'eau ?


Comme nous l'avons déjà dit, une rupture de l'approvisionnement électrique aura obligatoirement des répercussions sur celui en eau. Les pompes et les valves de votre ville cesseront de fonctionner et commencera alors la course contre la montre. A partir de ce moment-là, vous disposerez d'un temps limité pour collecter autant d'eau que possible. Vous ne pourrez pas survivre chez vous si vous n'en avez pas.

La première chose à faire est de fermer toutes les bondes d'évacuation des baignoires et lavabos, et de les remplir jusqu'à ras bords. Assurez-vous d'ouvrir uniquement le robinet d'eau froide. En ouvrant les deux, vous videriez votre chauffe-eau. Or ce dernier constitue une réserve d'eau importante, et il est indispensable de le garder plein. Utilisez tous les contenants disponibles dans la maison (bidons, bassines, etc.). Chacun de vous aura besoin de 3 à 4 litres d'eau par jour, en fonction de la température extérieure.

S'il pleut et que vous êtes en maison individuelle, dérivez les gouttières et récoltez l'eau de la même manière. Si vous avez un jardin ou un balcon, tendez une bâche et bricolez-vous un système de récupération. N'oubliez pas qu'il y a toujours de l'eau dans une maison, même lorsque les robinets sont à secs. Vous en trouverez notamment dans les cuves des toilettes et le chauffe-eau. Éventuellement les fontaines et bassins aux alentours. Si vous vivez en ville et que l'espace est un problème, vous devriez vous organiser dès à présent et trouver des solutions d'urgence. Les " briques " sont idéales et vous permettront de stocker 10 litres chacune. Elles s'empilent comme des Lego, ou peuvent se glisser sous un lit. Investissez aussi dans quelques conteneurs plastique pliables. Vous en trouverez de toutes sortes sur Aliexpress, dont ceux de 20 litres qui conviennent bien pour du stockage. Enfin, n'oubliez pas de montrer à vos enfants comment récolter de l'eau s'il le fallait.


Les " WaterBricks ", une bonne idée pour le stockage de l'eau


Souvenez-vous, le courant a sauté. Désormais, vos anciens amis qu'étaient la lumière et le bruit peuvent vous mettre en danger...

Certaines activités solaires peuvent interrompre les communications, mais un orage massif ou une Impulsion ElectroMagnétique grilleront tout système électronique. Une IEM n'est pas un scénario improbable, et il existe des rapports qui montrent que les terroristes de Isis essayent de se procurer des appareils capables de produire des IEM sur notre sol. A moins que vous ayez aménagé une cage de Faraday, ou que vous soyez un électricien hors pair, tous vos appareils seront foutus sans grande possibilité de remplacement.

Marcher à tâtons dans le noir lorsque l'électricité à sauté n'est pas une bonne idée ; Vous pourriez trébucher et vous blesser, et ce ne serait vraiment pas le moment. Vous devrez donc prévoir des sources alternatives de courant, telles que le solaire ou la dynamo. Toutes les piles que vous pourriez avoir devraient être économisées et gardées pour les urgences. L'utilisation de bougies devraient être évitée ; Elles représentent un danger d'incendie, et si vous avez des enfants en bas âge ou des animaux domestiques, vous devrez les surveiller pour qu'ils ne provoquent pas un départ de feu. Personnellement, je pense que de bonnes lampes à dynamo sont indispensables pour le survivaliste. Elles ne seront pas éternelles, mais dépanneront pendant de longs mois.

Le fait d'avoir une cheminée serait bien entendu un avantage. Vous pourrez vous éclairer, vous chauffer, et l'utiliser pour cuisiner et bouillir de l'eau. Bien entendu, dans la mesure où les conditions extérieures le permettraient puisque la " signature " sera importante. Évitez d'allumer un feu de jour, dans la mesure du possible, pour ne pas vous faire repérer par la fumée. Ne cuisinez pas non plus des plats épicés, dont l'odeur attireraient tous les prédateurs à la ronde.

Il existe certainement des solutions, et vous pourrez trouver tout ce que vous voulez en fonction de votre budget. Je n'entrerai pas dans le détail pour ce qui est du type de générateur qu'il faudrait que vous achetiez, ou de la meilleure lampe. Souvenez-vous que tout équipement électrique ou électronique de nature à vous sauver la vie devrait être protégé, et vous devriez considérer aménager une cage de Faraday à leur intention. Nous en reparlerons en détail bientôt.

Un autre aspect à considérer est que dans une ville plongée dans l'obscurité, une lueur blanche en provenance de votre maison va briller telle un phare. N'importe qui la verrait serait attiré vers vous comme un papillon vers une lanterne. Vous devriez éviter de révéler votre position, et vous assurer de ne laisser paraître aucune lumière. Pour cela, ayez toujours en stock un rouleau de film plastique noir épais. Vous en trouverez dans les grands magasins de bricolage, ou encore les magasins de fournitures agricoles. Faites aussi un stock d'adhésif large, et obturez vos ouvertures de l'intérieur le moment venu, sans oublier le bas. Les invités surprise ne sont jamais trop les bienvenus dans un scénario de blackout, et il vaut mieux être doublement prudent que désolé.




Les autres mesures


Ce sont quelques mesures auxquelles je pense, et qui ont été évoquées pour certaines lors de précédents articles. Il y en aurait d'autres, qui mériteraient de plus amples développements ; A vous de contribuer par le biais de vos commentaires.

Pensez aux médicaments dont vous ou vos proches pourraient dépendre ; Aux articles de premiers soins dans la mesure où les pharmacies auront aussi tiré le rideaux, à la nourriture pour vos éventuels animaux domestiques qui auront faim comme tout le monde (et à leur ration d'eau également), voire leurs médicaments. Souvenez-vous que ces animaux seront précieux en temps de chaos. Même s'ils ne seraient pas toujours facile à gérer, le moral de la famille pourrait s'en ressentir si vous deviez les abandonner.

Vos compétences pour ce qui est de la protection de périmètre seront plus qu'utiles à ce moment-là. Si votre maison ou votre appartement ressemble à toutes celles ou ceux des environs, les pillards décidés à profiter de l'opportunité pourraient juste l'ignorer. La défense du domicile devrait être l'une de vos préoccupations principales, surtout si vous habitez en ville.

Si vous avez besoin de lumière, utilisez pour l'intérieur une petite lampe frontale. Il existe des modèles qui fonctionnent avec une seule pile de type AA, et qui sont parfaits pour cela.

S'il fait chaud dehors, vous devriez rester au niveau le plus bas de votre habitation, à savoir la cave si vous en avez une. Portez les vêtements appropriés suivant la température extérieure, et rassemblez tout le monde dans une seule pièce, la plus chaude ou la plus fraîche en fonction des besoins.

Les déplacements seront une chose à considérer avec une extrême prudence. S'il faut que vous preniez votre véhicule, ayez suffisamment de carburant, respectez la signalisation et conduisez lentement. Restez concentré et maintenez votre attention sur l'environnement immédiat.

Ce qui entre doit sortir. Dans la mesure où vous continuez à manger, et que vous ne pourrez plus tirer la chasse, il faut que vous aménagiez une solution alternative. Vous devrez construire des latrines dans votre jardin, voire des feuillées, des toilettes sèches ou de vulgaires sacs plastique pour l'intérieur de la maison. La gestion des déchets est une chose capitale.

Avoir de l'électricité est une chose primordiale pour la majorité des gens. En ce qui vous concerne, si vous avez les compétences et les équipements appropriés pour encaisser n'importe quelle situation, un blackout massif sera juste un test. Si vous restez concentré sur la protection de votre famille et de vos biens, si vous sécurisez votre habitation et disposez d'assez d'eau et de nourriture, alors vous pourriez vivre suffisamment longtemps pour voir si le courant revient un jour, ou s'il faut que vous vous adaptiez à un monde nouveau...

80 commentaires:

  1. plus de jus plus ,plus de fortune,tout se "cloudera" rapidos :

    « Lorsqu’on dit qu’on a de l’argent, on croit généralement qu’il y a quelque part une base de données électronique dans laquelle est enregistré le fait que vous êtes propriétaire d’une certaine quantité de devise. Imaginons que vous ayez 50 000 euros sur votre compte en banque. Cela signifie-t-il qu’il y a quelque part un petit coffret portant votre nom et dans lequel vous trouverez une pile de 100 billets de 500 euros ?

    Non. Absolument pas. Pas de coffret. Pas de pile de billets. Rien de rien.

    Cela signifie-t-il que la banque garde précieusement des lignes et des lignes de 1 et de 0, de l’information digitale prouvant qu’elle stocke votre argent dans sa base de données ? Absolument pas (bis) !

    Ce que cela signifie, c’est qu’il existe une institution financière à l’intégrité incertaine… dont le bilan électronique complexe, à l’exactitude incertaine… liste des contrats financiers douteux d’une qualité incertaine…

    Et que vous êtes l’une des nombreuses entrées du côté débit, avec un droit à un certain nombre d’euros, que l’institution peut avoir ou pas, chacun étant d’une valeur incertaine.

    Aujourd’hui, les banques, et on pourrait dire la même chose du système financier tout entier, n’ont plus d’argent. Elles ont du crédit et du débit. Votre dépôt est le passif de votre banque, et votre actif.

    Ce système fonctionne… jusqu’à ce qu’il ne fonctionne plus. (chronique Agora)
    La virtualité ,les vrais robots en cours d'élaboration :pouf!! évaporés!!! la virtualité générale en vogue va nous faire regretter la réalite tangible,tout ce qui n'aura pas de support réel en matière de banque va disparaitre faute de pouvoir passer du virtuel au réel faute de courant électrique et même qui voudra échanger du papier ( WC recyclé ) en billets de banque contre des biens ,bien réels ceux là.En admettant même qu'une "panne de courant " ne soit que temporaire , à partir d'une semaine complète la cata sera presque totale et il faudrait des mois pour remettre tout sur pied,imaginez une seconde les "innondés" des ces dernières semaines sans électricité.Quand j'ai demandé à ma grand mère , au soir de sa vie ce qui avait été pour elle la plus grande invention de son temps , ce n'était pas l'autmobile , ni le voyage sur la lune,ni les progrès médicaux , mais l'arrivée de l'électricité dans sa vie de tout les jours .

    RépondreSupprimer
  2. Des sites comme celui-ci pouvaient paraitre ceux de neuneus, il y a encore 3 ou 4 ans...désormais ça se précise...avec toutes ces tueries...celle d'orlando n'a-t-elle pas pour but de rafler le droit du port d'armes ? Elle tombe à point nommé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela m'étonnerait beaucoup que cela change quoique ce soit aux Us avec la NRA ,nous n'avons pas ce genre de péripéties chez nous avec une législation différente,d'ailleurs en l'espèce (terrorisme ? ) la législation n'aurait rien changé :qui veut vraiment une arme la trouvera ,tout comme la drogue et autres produits interdits,il suffit d'y mettre le prix avec ou sans électricité puisque c'est le sujet

      Supprimer
    2. on parle beaucoup du NRA aux usa, mais n’oublions pas qu'en France, l'association guillaume tell (pour les néophytes, c'est comme le NRA, mais... en moins américains) font du trés bon travail et protègent très bien les possesseurs d'armes.

      Supprimer
    3. et ta beau avoir changé de pseudo, brebis galeuse, on ta reconnu ^^

      Supprimer
  3. Très bon article, comme d'habitude.
    Je souhaite juste préciser les points suivants:
    - les centrales nucléaires fonctionnent à l'uranium enrichi et non au plutonium
    - leur refroidissement n'est critique que les trois premiers jours. Ensuite, l'activité a suffisamment baissé pour que tout risque de fusion du coeur soit écarté. Et leurs réserves de carburant couvrent plus de trois jours.
    - écarter le réfrigérateur du mur pour faciliter le refroidissement du radiateur est utile tant qu'il y a de l'électricité. Ensuite le radiateur ne sert plus à rien.
    - je ne saurais trop conseiller de s'entrainer à se déplacer dans sa maison ou son appartement dans l'obscurité. Ce sera très utile pour économiser l'éclairage une fois l'électricité coupée et cela vous donnera un avantage sur tout agresseur nocturne que ce soit ou non le chaos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Francois
      >les centrales nucléaires fonctionnent à l'uranium enrichi et non au plutonium
      Pour autant que je sache, il est vrai qu'aucune centrale ne fonctionne au plutonium pur. Mais, un des reacteurs de Fukushima (le #4) n'utilisait-il pas du "Mox" (mixed oxydes) qui contient une proportion d'oxyde de Plutonium? Hugues

      Supprimer
    2. Effectivement, il y a maintenant des grappes contenant du "Mox". Mais c'est loin de faire des coeurs de plutonium. Il faut que je me renseigne (j'ai quitté EDF juste avant les débuts du "Mox") pour savoir quelle en est la quantité. Je suis certain que c'est très faible par rapport aux quelques dizaines de tonnes d'uranium enrichi.

      Supprimer
    3. @François
      Je me suis toujours interrogé sur le devenir des réacteurs nucléaires en cas de déconfiture totale. Je croyais que la matière fissible devait être entreposée dans des piscines durant de longues années ? Peux-tu préciser ce qu'il en est ? Merci.

      Supprimer
    4. Oui Eric, lorsqu'on décharge un réacteur pour remettre du combustible neuf, pendant un arrêt de tranche, on le stocke dans une piscine. En effet il est beaucoup trop radio-actif (surtout pour ce qui est de l'émission de neutrons) pour qu'on prenne le risque de le transporter plus loin. Il restera là jusqu'à l'arrêt de tranche suivant, donc pendant environ un an. Les piscines remplies d'eau boratée servent avant tout à protéger contre le rayonnement neutronique, contre lequel les matériaux lourds, genre plomb, sont inefficaces. Au bout d'un an, l'émission de neutrons a suffisamment baissé pour permettre le transport dans un conteneur en plomb épais appelé "château de plomb" si mes souvenirs sont bons. Ce transport s'effectue bien entendu sous protection policière.
      Si la centrale reste arrêtée plus longtemps et le combustible usé n'est pas retiré de sa piscine, il continuera tranquillement à perdre de sa radio-activité sous l'eau, mais de moins en moins vite.
      Si l'eau disparaissait de la piscine, je déconseillerais de rester à côté trop longtemps... c'est un coup à se retrouver stérile, ou cancéreux, mais c'est tout.

      Supprimer
  4. Bjr a tous, il est vrai que le calme inhabituel(plus de jus) va certainement en rendre fou plus d'un.
    Pour ma part et je rejoints Mr Pierre ,est qu'il y aura bien sur la faune locale(voleur de TV, basket etc..),la flore (film la purge),il y aura aussi des gens lambda (pas de Reserve et démunies)potentiellement dangereux, là ou je diverge,je pense que pour les plus DETER (courageux,volontaires,fou etc) parmi nous.
    Nous aurons des occaz a saisir, je m'expliques:
    Je ne dit pas d'aller voler la superette du coin, en tant que "survi....." vous avez vos stocks, MAIS quoi qu'il advienne il nous manquera tjrs quelque chose.
    Ne serais ce pas le moment de ce le procurer???
    Bien sur mon commentaire ne tien pas si vous êtes citadins, mais + pour les ruraux.

    @les HOMER S,pour le nucléaire ,vos post sont pour MOI compliqué, svp en clair problème d'électricité ça saute ou pas???
    PS: plutonium, uranium au final le résultat sera semblable, non?
    Et je parle pas d'attaque sur centrale, juste le courant électrique.
    cldt Tony

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Tony,
      donc, simplement:
      la coupure de l'électricité entrainera beaucoup de problèmes mais pas de destruction des centrales nucléaires. Les réacteurs s'arrêteront sagement en attendant que quelqu'un veuille bien les redémarrer.
      Bien sûr, il y aura toujours des produits radio-actifs susceptibles d'intéresser des tarés, mais pas de risque que ça saute.

      Supprimer
    2. merci tony, je pensais étre le seul à rien biter aux réactions nucléo-radio-uranio-mécouillologique... ^^

      Supprimer
    3. Merci Tony d'avoir rappelé que, en dehors de nos spécialités respectives, nous pouvons avoir du mal à suivre des discussions trop techniques. Il est bon de redescendre sur terre de temps en temps.

      Supprimer
    4. Slt, Merci,Merci ola ce n'est plus mes chevilles qui enfles,lol.
      Non c'est un sujet intéressant,mais vous savez comme moi,que la plupart des lecteurs de ce blog sont novices suivant les articles de ce blog, alors que dires des comm..
      juste expliqué les choses le + terre a terre possible
      cldt Tony

      Supprimer
  5. Article complet et intéressant. Penser éventuellement à investir dans un petit kit solaire avec chargeur de piles rechargeables AA et/ou AAA pour vos lampes et autres, et peut-être un kit plus grand pour avoir du courant en 220V. Pour le confort, un ordi portable dont la batterie sera rechargée par ce kit solaire sera un + pour regarder des films lors des longues soirées. Avoir chez soi un système de cuisson au gaz et plusieurs bouteilles qui vont avec. Investir aussi dans un système de filtration d'eau et un stock d'eau de javel et de pastilles de purification d'eau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le toit de mon véhicule j'ai environ 3,5 mètres carrés de panneaux solaires.
      Le frigo-congélateur tourne en permanence + la pompe à eau, l'éclairage souvent et l'ordinateur en faisant attention.
      Ce n'est qu'en plein hiver que ça devient insuffisant et à ce moment le frigo n'est plus vraiment nécessaire, et comme c'est ce qui consomme le plus...

      Supprimer
  6. RE, une NEW peut être passé ss vos radars:
    http://lesmoutonsenrages.fr/2016/06/03/le-conseil-europeen-declare-la-guerre-aux-tireurs-sportifs-et-aux-chasseurs/

    En étant pessimiste, bientôt qu'on achète ceci
    http://www.beckchasse.com/accessoires/rechargement/produit-vectan-sp10-5617.html
    ou cela
    http://www.fusil-calais.com/fr/matraques/1698-matraque-telescopique-rigide-acier-trempe-26-pouces.html

    Ca reviendra a acheter ceci
    http://www.chassemarket.com/fusil-a-pompe-mossberg-maverick-88.html
    A ce tarif l'année prochaine ce sera la quantité de munitions (détenue) qui va être ciblé pour la CAT C,les CAT B ce sera pire.
    Leur réunion était le 10/6
    cldt Tony

    RépondreSupprimer
  7. Moi je pense aussi beaucoup à tous les diabétiques et leurs pompes à insuline, à tous ceux dont la vie dépend de dialyses hebdomadaires,... Surtout que ces systèmes ont une autonomie de plus en plus dépendante à très court terme et basée sur des équipements souvent multiples ( smartphone avec application dédiée plus appareils à piles très variées et très difficiles à se procurèrent même en temps normal). La préparation à ce genre de situations est d'autant plus délicate pour ceux-là.

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir, le bisounours du nucléaire !
    Il y a à la Hague 31 000 tonnes de produits fissiles hautement actifs dont 2000 tonnes en piscines refroidies, des tonnes et des tonnes de crayons de combustible usé en cours de cisaillement avec des risques plus que sérieux de criticité, car trop riches en Plutonium.
    Sur le total des produits stockés, on peut tabler, entre MOX et combustible irradiés sur un bon 5% de plutonium, soit la bagatelle de 1550 tonnes (dose létale 1 μg = 1 micro-gramme).
    Et puis il y a aussi tous les transuranides : Polonium, Américium, etc... de durée de vie plus courte, mais encore plus toxiques (dose létale de l'ordre du nano-gramme) et en bonnes quantités allant du Kg au quintal.
    Alors quand les groupes réfrigérateurs ne seront plus alimentés en électricité, puis quand le gasoil des groupes de secours sera épuisé, et quand l'eau des piscines sera évaporée, vérifie bien chaque matin la direction du vent.
    L'industrie nucléaire ne risque plus de sauter, elle retombe....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me permets de supposer que tu t'adresses à moi puisque tu ne le précises pas.
      Quel rapport avec les effets d'un missile classique que tu supposes capable de pulvériser 30 000 tonnes de déchets radioactifs d'un coup?
      Et quel rapport avec le comportement d'une centrale en cas de coupure d'électricité?
      J'évite de tout mélanger et ce serait bien que tu fasses aussi un effort dans ce sens.
      Grosse bise du bisounours.

      Supprimer
    2. Bon, je te situais radoti-radota, diagnostic confirmé.
      Faut apprendre pour argumenter sur le fond...
      Ne mélange rien, reste pur, c'est on deeestin !

      Supprimer
    3. Je vais donc te laisser avec tes fantasmes, il est inutile de discuter avec celui qui n'est pas prêt à remettre en question ses certitudes.
      Et vue ta façon de jouer à l'anguille, il est évident que tu y tiens trop pour que la discussion soit simplement possible.
      Re-bise

      Supprimer
    4. houloulou @RUBY LA PANTHER de Vincennes, c'est BIZounours n°3,non mais sérieux, vous vous êtes cru en amphi.. devant vos éleves??
      Alors grand maitre, suite a ma question bisounours n°2 a bien répondu ou pas???
      Votre message du 13/6 19h50,ma .....houuuuu,mon cerveau a chauffé; QUOI 1550T irradié a 5% de plutonium + du américium tt ça a la Hague,bondiou de bondiou,ALORS que faire hooo grand @RUBY LA PANTHER
      Car l'industrie du ....... ne saute pas elle retombe!!!
      Et si BIZounours est mon destin, ma foi Auteuil,Neuilly Passy c'est pas mon ghetto!
      PS: l'article est "quand EDF sera absent" pas ou faire sauter des déchets radioactifs
      cldt Tony

      Supprimer
    5. Bonsoir Tony,
      Tu crois qui tu veux, tu es adulte et vacciné. Si tu cherches l'information sur la Hague, j'ai indiqué un lien intéressant dans un précédent post, mais du diable si je me souviens où il est.
      Tu as dans ce forum un bel exemple de troll EDF-Areva : Atom is good for you, Areva c'est du bon, les centrales sont indestructibles, pas un cancer de l'anus en 50 ans, tout marche bien et sans danger !
      Dans un pays normal, il y aurait autour de ce centre de la Hague, qui contient de quoi stériliser 100 fois la planète, une division d'infanterie, une division blindée et une batterie anti-missiles.
      En France, tu as trois vigiles, dont un muzz, et un chien même pas truffier...
      Je ne prétends pas faire un cours à qui que ce soit, car la physique nucléaire a ce vice particulier de contredire systématiquement le témoignage de nos sens, c'est affreux à expliquer.
      Mais je me déjà suis barré, faut survivaler...
      Bonne fin de semaine !

      Supprimer
  9. Si l’option « courses de dernière minutes » apparait de façon récurrente quel que soit le scénario survivaliste retenus, je crois que pour le scénario « black-out » cette option sera très difficilement exploitable.

    Sans électricité, pas d’accès ou un accès restreint et pas ou peu d’éclairage des magasins. Dans un magasin de quelques mètres carré donnant sur la rue, on y verra clair mais dans un grand magasin style IKEA ou un centre commercial….
    Dans tous les cas, je vois mal un commerçant prendre des risques vis-à-vis de ses marchandises (vol) ou vis-à-vis des clients (accidents dans la pénombre) puisqu’ils partiront du principe que la situation est temporaire.

    D’autre part, même si les magasin sont des ERP (établissements recevant du public de catégorie M), la présence d’un groupe électrogène n’est pas une obligation mais dépend de critères divers (superficie, nombre de personnes pouvant être reçus, type de système incendie).
    Ces groupes électrogène ont pour vocation d’assurer le maintien en fonctionnement de la sécurité incendie dont l’éclairage de secours et le maintien en température des zones froides (chambres, armoires) mais non de permettre l’ouverture normale au public. Ils sont donc dimensionnés en conséquence et ont un circuit électrique indépendant de l’éclairage « normal ».
    Il-y-a aura donc là aussi peu de chances que ces magasins ouvrent de leur propre volonté. Au contraire, ils joueront la carte de la prévention et du risque zéro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne remarque.
      On considère généralement que les magasins ne seront plus approvisionnés et se videront très vite mais en effet il y a une très forte probabilité pour qu'ils ferment dès la coupure de courant et ne rouvrent plus.

      Supprimer
    2. Bonjour Von Pikkendorff. Ce que vous dites a du sens. Cependant, il n'est pas exclus que les supermarchés qui sont dotés de groupes électrogènes choisissent de les faire tourner pendant un jour ou deux plutôt que de perdre leurs stocks (produits frais, surgelés, etc.). Suivant les cas, cela reste une hypothèse à envisager, à laquelle le survivaliste doit se préparer. Cordialement.

      Supprimer
    3. INtéressante vos ananlyses sur les hypers ,donc on résume , ils resteront peut être ouverts pour les produits frais à la vente , après fermés ou pas ils seront dévalisés légalement deux ou trois jours(paiement par les clients) puis pillés par les nécessiteux si il reste quelque chose.Ce sont les plates formes qui auront peut être quelques stocks et encore avec la méthode a flux tendu (can ban ) japonaise , il ne restera rien très vite , sauf dans les containers arrivés dans les ports.salut à tous

      Supprimer
    4. oh sans électricité, la chaine logistique actuelle mise en place pour les GMS ne tient juste pas. Elle n'a jamais été pensé pour ça, très peu de magasins sont au final équipé de groupes de secours capable de prendre la relève au cas ou. (et oui, quand ça arrive, c'est comique...)
      De plus, les commandes des magasins se font par EDI, celles des plateformes aussi... nombre de plateformes log sont incapables de bosser sans electricité (ou même en ayant de la lumière...) tout a été informatisé, même la préparation de commande...

      Quant aux stocks, pour faire vraiment très simple, chaque chaine de magasins a ses plateformes qui assurent la logistique pour tout ce qui est sec/epicerie, frais/fruits légumes et surgelé et presque tous les produits passent par ces plateformes...
      Par exemple un hyper est livré une à deux fois par jour en produits "frais libre service" quand un supermarché lui n'en aura qu'une plus petite et la supérette du coin sera livré 2 à 3 fois dans la semaine...
      Ils n'ont vraiment aucun stock en produits frais. en 24h, il n'y aura plus rien.

      Et pas qu'en produits frais...

      Supprimer
  10. Bonjour,
    Des idées pour des machines bricolées qui fonctionnent sans électricité...
    http://lesbrindherbes.org/2016/06/08/genial-transforme-nos-vieux-velos-appareils-menagers/
    Meca

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci inconnu du 14 a 10.36(signez d'un prénom ça aidera a vous répondre) très ,intéressant ,ces machines seront d'une utilité certaine et facile a construire

      Supprimer
    2. Que se passe-t-il avec ce site?
      L'adresse ci-dessus m'envoie systématiquement sur http://lesbrindherbes.org/2013/04/02/mecanopolis-org-cherche-un-nouveau-proprietaire/
      Visiblement aucun rapport avec la page demandée...

      Supprimer
    3. Bonjour François,

      il faut juste "prendre": http://lesbrindherbes.org/2016/06/08/genial-transforme-nos-vieux-velos-appareils-menagers/

      J'avais suivi ce lien ce matin, mais apparemment je n'avais pas copié le "Meca" de la fin, qui d'une façon ou d'une autre, est une erreur.

      Cordialement, B.

      Supprimer
    4. Merci Brad, il aurait été dommage de rater ce site.

      Supprimer
    5. Dans la meme veine, pour ceux qui lisent l'Anglais (ou savent dechiffrer une page traduite par Google translate):
      http://www.lowtechmagazine.com/
      et
      http://www.notechmagazine.com/
      Hugues

      Supprimer
  11. Bjr a tous, les grandes surfaces(carrouf,auchan,etc)fermeront ou resteront fermés,d'accord avec vous @F VON P pour les générateurs des frigos etc, pensé plutot au épicerie(momo,mr chang,raadj),vous croyez qu'ils ne vont pas ouvrir (argent)?
    La je parle de mon bled (auvergne)je pense + au franchisé "carrouf market,vival,intermarché" (eu c'est leur argent dans les frigos).
    ex: le jus disparaît un vendredi,ok.Tout ferme banque commerce etc.. Samedi déjà 1 ou 2 commerces ouvrent,ok.Dimanche comme d'hab tt fermées ça choque pas +,croyez vous que après 48/72h aucun proprio n'iras voir son commerce?
    Mais je ne pense pas a ça, car normalement en tant que SUR....,vous n'avez pas a allez chercher des bougies(Ikea) ou 1 pack d'eau (Auchan) le D.DAY,je vois plutôt la zone gros œuvre(parpaing,sable,bois ,barbelé etc)de Leroy M,Gedimat etc
    OUI vous allez me dire c'est border line,mais pour EXEMPLE encore:
    pendant le black out qui sera borderline voir dans l'illégal??
    1) @TONY qui rode autour de leroy merlin?
    2) @F VON P qui change son canon rayer avec un lise?
    3) @Janus qui refuse de restituer ses armes aux FO ?
    C'EST UN EXEMPLE.
    PS: @Janus vous avez déjà un métro d'avance,pourquoi piller un magasin quand vous pouvez direct vous servir au container!!
    cldt Tony

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'osais pas le dire Tony (lol) et 35 m3 bien pleins ça permet de tenir un moment

      Supprimer
    2. ( gaffe a ce que le 35m3 ne soit pas chargé de pruneaux... d'agen ;) )

      Supprimer
    3. Bonjour T. Bougnat,

      "Visiter" un lieu, quel qu'il soit, c'est s'exposer a des risques. Pour ma part, sauf a pouvoir "fédérer" certains voisins, je ne compte que sur mon gendre, et a deux, pas question de faire n'importe quoi (en laissant femmes et enfants "seules"). Aller faire des courses pour de l'alimentaire, de dernière minute est une chose, vouloir récupérer matériels et matériaux en est une autre ( chargement, transport...).

      Cordialement, B

      Supprimer
  12. Compte tenu des difficultés certaines et de la quasi impossibilité de communication entre nos forces de l’ordre, les grandes surfaces seront fermés dés le 2eme jour et pillé avant la fin d'une semaine. L'organisation légendaire de notre "administration sécuritaire" sera à la hauteur de sa notoriété et à l’apogée de son inefficacité devant un problème auquel elle même, n'a pas été préparée.

    Hormis le fait indéniable que les Gouvernements sont toujours au courant et informés de ce qui pourrait se se produire (EMC, cometes et autres catastrophes sont prévisibles bien plus que les guerres), des ordres de réquisition auront été au préalable, donnés. Certains centres et magasins (armurerie et pharmacie par ex) seront très vite protégés (dans les grandes villes).
    En revanche, passé le 3eme jours de panne générale paralysant un pays, les forces de l'ordre n'ayant eux même rien prévue (car pas prévenu par les zélites) de l'ampleur de la catastrophe, il est fort probable que les forces de l'ordre feront partis de ce qui s'approvisionneront illégalement dans les hypers et commerces fermés, non surveillés, pour donner de quoi manger à leur famille.

    Toutefois nous sommes tous d'accord qu'a moins d’être les "tous 1er" à entrer dans ces commerces il sera difficile d'en sortir sans bagarre ou altercation violente rendant cette tentative dangereuse.

    Il serait plus judicieux alors d'aller dans des commerces moins ciblés par les pillards et moins "surveillés' par les autorités, ou l'on pourra encore trouver du gaz, des munitions, des barres de céréales, des cannes a pêches des vêtements chaud...bref du matos pour tenir un peu plus longtemps (pas besoin de citer l'enseigne ;) ).
    Quoi qu'il en soit si cela dur, il faudra que l'homme redevienne un homme et apprenne à vivre avec ce que la nature veut bien lui offrir.
    Ce sera l'ultime défi ou seul les rageux de la vie auront un chance minime de rebâtir un monde ou la technologie consumériste et le pouvoir de l'homme sur l'homme ne seraient plus notre talon d’Achille, monde ou le progrès irait dans des énergies moins consommatrices et plus en adéquation avec mère nature un monde de bisounours quoi ;)
    Cela ne pourrait fonctionner qu'a la condition que tout s’écroule et que les zélites ne survivent pas a ce chaos ...ce qui malheureusement a peu de chance d’être cas.

    Merci pour tous les conseils préconisés plus haut car si certain s'imposent et font parti des reflex du survivaliste et du bon sens, d'autres ne sont pas forcement évident s'ils n'ont pas été vécu ou révélé.

    il y a a 6 ans dans la Var, nous avons étaient privés pendant 5 jours d'eau et d’électricité et il est vrai que personne n'aurait songé au problème des WC par ex...Possédant un jardin cela c'est résolu mais pour ceux qui sont en immeuble...????
    Même s'essuyer, se laver, manger dans des conditions saines, se chauffer devient vite un problème. Heureusement pour l'eau le ballon de 300 litres a fait l’affaire.. mais ce n'était que 5 jours de coupures du aux inondations donc localisé dans un département pas tout un pays !.....
    Si cela arrivait aujourd'hui rien ne serait pareil ! grâce a vous tous ici, cette fois ci tout est prêt pour faire face a ce genre de problème qui paraisse si énorme pour ce qui ne ce sont pas préparés.
    Alors qu'en sera t il si c'est pire...serons nous prêts?...Nous verrons bien.
    bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      -<< ...Alors qu'en sera t il si c'est pire...serons nous prêts?... >>, on n'est jamais assez prêt... et pour ceux qui le seraient, il y a "les autres" (ex "gentil" voisin qui va péter les plombs car sa famille a faim, pillards -les salopards, pas monsieur tout-le-monde, qui pillera aussi les magasins, si il le peut-...), la maladie, les accidents...


      -<< ...personne n'aurait songé au problème des WC par ex...Possédant un jardin cela c'est résolu mais pour ceux qui sont en immeuble... >>

      J'ai déjà lût ici et / ou ailleurs, que stocker du PQ était "con"... oki, mais même si il y a une sorte de tabou sur le sujet, vous avez (tous, pas juste Sky4free^^) une solution pour... "remplacer" le PQ?

      Que se passera-t'il au bout d'un moment, avec les diarrhées (coup de froid, "gastro", dues a la peur & au stress, au changement d'alimentation...), ... enfin, avec tous les petits détails dont on ne peut avoir idées si on n'est jamais sortis du confort du train-train quotidien...

      Perso j'avais déjà un peu farfouillé, pour savoir comment faisaient nos ancêtres... bah apparemment, feuillages, bout de bois (il existait même une sorte de bâton dédié...) et même la terre... Pour les riches il y avait des bouts de tissus, puis quelques temps après l'invention du papier, le papier ( pour les riches d'abord ). Il y a un château où les archéologues (ou un "truc" similaire^^) ont été tout heureux de retrouver de la correspondance... dans les latrines!^^

      Je suis curieux d'avoir vos avis, vos options en la matière...^^


      Bien cordialement, B.

      P.S.: j'espère juste que ça ne vas pas dériver sur de "l'humour" pipi-caca... j'ai hésité a mettre cette précision, mais je crains que ça ne soit pas inutile. Quoique...

      Supprimer
    2. Le mouchoir en coton (compter 8 à 10 E pour des lots de 12 sur internet) que l'on lave ensuite me semble la solution a long terme la plus pratique et la moins consommatrice en volume de stockage. Compléter par le lavage à l'eau d'une main (puis lavage des mains au savon). J'ai testé sur le terrain faute de papier et cela fonctionne très bien.

      Supprimer
    3. Les légionnaires romains avaient dans leur paquetage une éponge fixée au bout d'un manche court pour cet usage.
      Si c'était efficace il y a 2000 ans il y a des chances que ce le soit toujours, non?

      Supprimer
    4. L'éponge. Mais c'est bien sur...
      Bonne idée et surement toujours aussi efficace 2000 ans après.
      Bien-vu.
      Merci.

      Supprimer
    5. Bonjour,

      -F Von Pikkendorff:

      Ah oui, les mouchoirs en tissus, a prévoir aussi (je détestais, dans ma jeunesse, les mouchoirs papier c'était "mieux"^^), ne serait-ce que pour leur usage initial.
      Cette manière de faire demandera une certaine rigueur pour éviter les contaminations d'une personne a une autre et aussi un certain volume d'eau dédié a la chose. Tout demandera plus de travail...


      -Francois: oui, déjà entendu aussi, et là aussi ça demandera certaines ressources en eau et de la rigueur pour l'hygiène.


      Ce matin on a eu droit a une coupure d'eau (prévue depuis une semaine... et bien sur, on l'avait oublié o.O ...
      Du coup, ma dame réalise que c'est un "tantinet" gênant de ne pas avoir d'eau courante, 5 personnes qui vont faire leur "pissou" le matin, chasse d'eau non tirée, ce n'est pas grave, un détail, mais ça "parfume" déjà.
      Là, ça l'arrange qu'on ait quelques packs d'eau d'avance, mais dans quelques semaines, elle râlera de nouveau si j'en mets de coté... ;)

      Je lui ai donné l'exemple (je ne sais plus qui) de la personne du sud qui a connue une coupure d'eau & d'électricité pendant une semaine, qu'a défaut d'avoir des toilettes chimique type camping (vu dans une pub justement...^^), il faudra faire avec un sceau & sac poubelles = commentaire de ma dame: << bweuuuah...>> (un truc du genre, l'esprit y est^^). ;)

      Cordialement, B

      Supprimer
    6. Ah, l'éponge me fait aussi repenser a la mousse (pas celle qui se boit^^), pour ceux qui vivrait dans une zone où il y en a beaucoup ( bon, plus pour dépanner ou sur la "route", car la quantité qu'il faudrait a des sédentaires, jour après jour...). Peut aussi servir aux dames.

      Supprimer
    7. Bjr Brad W, j'ai pour ma par un lot de 192rl de pq (lotus triple épaisseur,tant qu'a faire ;) dans mon "placard mort".
      Ca dépanne quand tu es dans la merde!!
      Dans la nature les plus petit s'en sortiront mieux dans les hautes herbes.
      PS: je divise tout en 3
      1) actif (consommable de suite)
      2)réserve
      3)placard mort (réserve non déclaré)
      cldt Tony

      Supprimer
    8. En y réfléchissant, un mouchoir doit être bien plus facile à nettoyer correctement qu'une éponge.

      Supprimer
    9. en attendant stocker des journeaux ça coute rien et puis ça aide aussi pour faire partir un feu

      Supprimer
    10. Bonjour Janus,

      Oui, quand on a de la place ( je suis en appart'). Et aussi suivant partenaire^^ (exemple: je garde les annuaires de l'année dernière, ma dame les met dans un cabas - dédié a ce qui va au recyclage -, je les ressort, ma dame les remet -en râlant un peu- ,^^, je les ressorts et les "planque" sous le vaisselier, en attendant de les mettre a la cave - mais je les oubli en fait^^- ...)

      Cordialement, B.

      Supprimer
  13. Je vais répondre à deux problématiques évoquées dans plusieurs commentaires en restant dans un cadre « légale » d’une fermeture, le pillage des magasins étant une autre problématique qui règle toutes les problématiques.
    D’autre part, nous sommes bien d’accord que nous parlons d’un scénario « black-out » et non d’un autre scénario ou les magasins pourraient rester ouverts plus ou moins longtemps.

    1) Les magasins sans denrées périssables.
    Ces magasin ont des stocks qui peuvent attendre sans problèmes le « retour à la normal » espérer.
    Pourquoi voudriez-vous qu’ils ouvrent alors qu’il est plus simple de mettre le personnel au chômage technique et qu’ils disposent d’assurances pour couvrir d’éventuels dégâts ou des vols ?

    2) Les magasins de denrées périssables.
    C'est une hypothèse dont on peut discuter.
    Néanmoins, si l'on est d'accord sur le postulat que pour nos commerciaux « tout va revenir à la normal », je pense qu’ils ne prendront pas de risques car ils sont aussi assurés pour la perte de denrées périssables.
    Entre faire quelques bénéfices et risquer des procès en indemnisation beaucoup plus couteux parce qu’un client aura glissé dans une flaque d’eau, le supermarché n’ayant pas appliqué la réglementation, je crois qu’ils ne prendront pas le risque.

    3) Pour tous les types de magasins.
    Il existe une réglementation que nos commerçants qui n’ont pas l’esprit survivaliste et sont persuadées du prochain retour à la normal vont appliquées.
    Si tous les commerçants prennent en temps normal des libertés avec l’encombrement des UP (unité de Passage entre les rayons) en y mettant des présentoirs certes temporaires mais néanmoins bien gênants en cas d’évacuation, ils ne pourront rien faire d’autre que d’appliquer la réglementation en cas de coupure de courant par manque de visibilité et pour des raisons humaines.
    Il faut bien comprendre que cette réglementation est entièrement tournée vers l’évacuation du public. Un super marché plongé plus ou moins dans le noir est une zone a risque et l’éclairage de secours est un éclairage « d’ambiance » qui permet de se déplacer dans une forme de pénombre et n’a pour vocation que de permettre au public d’évacuer et aux services de secours d’intervenir. Ces derniers disposants de leur autonomie en éclairage.
    Dans les structures ne disposant pas de groupes électrogènes, cet éclairage est fait avec des BAES (bloc Autonome d’Eclairage de Secours) dont la durée de vie de la batterie est réglementairement de 1 heure ; le temps pour le public d’évacuer.
    Après, c’est le noir total.
    Ayant participé a un exercice d’évacuation en sous-sol sans puits de lumières naturelles, c’est un grand moment quand les BAES se coupent et si l’on ne dispose pas d’une lampe individuelle, c’est carrément flippant de chercher la porte a tâtons.

    Croyez-vous que le personnel des commerces acceptera de travailler dans la pénombre ? S’il vient travailler car lui aussi devra s’occuper de sa famille. Certains le feront mais pas tous.
    Croyez-vous que les agents de sécurité chargés de faire appliquer les consignes de sécurité accepterons de violer la réglementation au risque de perdre leur carte professionnelle et donc leur gagne pain ? Encore faut-ils qu’ils viennent eux aussi travailler.

    Je crois donc que pour le scénario black-out, l’ouverture des magasins est peu probable d’entrée de jeu.

    Mais rien d’interdit bien entendu de « passer voir » au cas où en sachant ce que l’on veut et ou cela se trouve dans le magasin.

    RépondreSupprimer
  14. voici un bon cas d'école en temps réel de ce qui nous pend au nez.
    http://www.businessbourse.com/2016/05/16/venezuela-les-penuries-alimentaires-les-pillages-et-leffondrement-economique-actuel-vont-ils-se-propager-aux-u-s/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'article.
      Quelque soit les "causes" de l’effondrement, c'est une remarquable démonstration pratique de l'effet papillon sur toute une société et qui peut se propager même chez les plus riches.
      J'avais vaguement entendu parler des pb de ce pays mais il vrai que c'est le black-out médiatique sur ce sujet.

      Supprimer
    2. bonjour f43, les us compte 320 millions d'habitants dont 105 millions sont sans travail du tout ,les mêmes magouilles de stats se font aussi chez eux ,mais quand on lit réellement et entre les lignes faites pour embrouiller le résultat est celui là sans aucune contestation

      Supprimer
  15. Au fait, le pb du papier toilette me fait penser que nous n'avons jamais eu droit au quatrième article de Ch Nutini "medecine et survie" qui devait parler de l'organisation médicale d'une BAD à long terme soit plus d'un an.

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour a tous.
    Merci F VON P pour ce coup de flamme sur les magasins,donc concrètement,un vendredi 15h pfou plus de jus!reflexe foncé avec son cash dans le premier magasin venu (achat dernière minute) c'est ça?! avec 1 peu de chance ouvert encore 1ou2 heures
    Je suppose que même les franchi.. carbure avec les mêmes loi(regles)que les directeurs classique!
    cldt Tony

    RépondreSupprimer
  17. ce qui est remarquable c'est que nous ne sommes pas les seuls survivalo-complotiste de la sphères à nous préparer. La France elle même le fait en katimini au travers de loi très peux médiatisée mais dont le contenu est REVELATEUR... nous préparer au chaos c'est débile mais lorsque que c'est le parlement qui le dit c'est normal ;)
    Ainsi
    il est proposé de prévoir la mise à disposition en France des locaux sécurisés pour recevoir en dépôt les biens culturels. je site textuellement le contenu rédigée par notre assemblée en 2015 :
    ...L’amendement introduit ensuite un nouvel article L. 111-10 permettant la création en France de refuges.

    "Dans cet esprit et sur le modèle de la loi fédérale suisse sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé, de catastrophe ou de situation d’urgence (LPBC) du 20 juin 2014, il est proposé de prévoir la mise à disposition en France des locaux sécurisés pour recevoir en dépôt les biens culturels, se trouvant dans une situation d’urgence et de grave danger en raison d’un conflit armé ou d’une catastrophe sur le territoire d'un État étranger qui les possède ou les détient."

    et de poursuivre

    "La situation géopolitique actuelle rend nécessaire de prévoir un tel dispositif d'accueil qui pourrait permettre à la France d'offrir une protection temporaire à des éléments du patrimoine mobilier des pays concernés par des conflits, exposés à de graves menaces de destruction ou de disparition. Elle pourrait aussi trouver à s'appliquer dans des situations de catastrophe naturelle comme le Népal vient de le connaître."

    pour conclure

    "Les biens culturels étrangers ainsi accueillis sont insaisissables pendant la durée de leur séjour sur le territoire national et pourront circuler dans le cadre d’expositions nationales ou internationales, destinées à faire connaître ce patrimoine en danger. ""
    bunker pour patrimoine.. certes mais qui sera à l'interieur bien au chaud ?
    source : ht**://w**.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2954/CION-CEDU/AC347.asp
    "je détag" le lien avec ** a remplacer par "tp" et www pour par avoir une "remonté direct" de ce site gouvernementale avec le blog de Pierre ;)
    Bref Les survivalistes sont des complotistes paranoïaques qui extrapolent en faisant des provisions (avec leur argent) en apprenant a se débrouiller seul tandis que les gouvernements sont des gens prévoyant et intelligent qui dépense notre pognons pour survivre au chaos qu'ils ont créé eux même. chercher l'erreur... circulez ya rien a voir..
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  19. bonjour!
    Tout d abord bravo pour la qualité de vos articles, en tant que survivaliste "debutant" et étant très loin du niveau de la plupart d entre vous, et même si mon matériel commence à s etoffer peu à peu, les conseils présent sur vos articles sont vraiment parfaits. Par contre je souhaitais avoir l adresse ou contacter le rédacteur afin de pouvoir m inscrire à une réunion survivaliste selon mes disponibilités ou dans l Hérault ou l Aude, ou dans les Bouches-du-Rhône. cordialement! richard

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour à tous quelques remarques sur cet article
    -"ces aliments (œufs...) devraient être jetés après quelques heures au dessus de 5 degrés " Mon propre frigo est à 8 degrés toute l'année !
    -"dès que l'eau revient remplissez tous les contenants disponibles "... Ou comment participer à la faillite du système (si tout le monde se jette sur l'eau au même moment effectivement la distribution va etre à sec!)

    Excellent blog au fait.
    T.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 8 degrés, c'est insuffisant pour assurer la conservation, autant se passer de réfrigérateur.
      Tant que les oeufs n'ont pas été refroidis (je ne connais pas la température limite) ils restent vivants et donc se conservent. Par, contre, une fois refroidis ils sont morts et doivent rester au frais. Le problème est de savoir s'ils ont déjà été tués par le froid avant l'achat...

      Supprimer
    2. @Francois
      Non, pas de température limite pour assurer la conservation ! Plus c'est froid plus ca ralentit la dégradation de l'aliment !

      Ed

      Supprimer
    3. Pour les oeufs il y a une température limite, c'est celle qui les tue!
      Tant qu'ils sont vivants ils se conservent à température ambiante.

      Supprimer
    4. exact Francois ,les oeufs récoltés au poulailler sont comestibles un mois après si ils ne sont pas lavés ni mis au frigo (conservation a température ambiante),ceux du supermarché maxi une semaine si ils ont été lavés et mis au frigo

      Supprimer
    5. Merci Janus.
      La législation française, contrairement à la britannique, interdit le lavage des oeufs.
      En effet, le lavage détruit une pellicule qui empêche la pénétration des germes.
      La difficulté est de savoir si des oeufs présentés à température ambiante ont été ou non refroidis auparavant.

      Supprimer
    6. Salut à vous Janus,François ainsi qu'à toutes et à tous,si je vous suis bien ,vous ne lavez pas vos oeufs quand ils sortent du poulallier?mm pas un ptit coup de flotte?mais pour ceux qui ont un peu de la fiente dessus,vous les stockez comme çà?perso,je savais qu'il ne fallait pas les laver brutalement(avec une brosse,une éponge...)au risque de les rendre perméables mais la merde de poule c'est plein de saloperies en tout genre aussi;alors comment faîtes vous après le ramassage svp?LPN26

      Supprimer
    7. bonjour lpn26 ,pour avoir des oeufs propres il faut avoir une bonne couche de paille dans les pondoirs et la changer dès que c'est sale ,en principe ça fonctionne a 95 % ou avoir un plancher de pondoir incliné ,l'oeuf frais pondu passe (en roulant) sous la cloison du pondoir prévue a cet effet et se retrouve dans un casier adjacent inacessible aux poules et ouvert sur l'extérieur et protégé des intempéries et là c'est du 100% propre,c'est ainsi que fonctionne les pondoirs industriels ,ils n'ont pas le temps ni le droit de laver les oeufs,par contre en hyper les oeufs dit bio sont en principe non réfrigérés,il faut poser la question car si réfrigérés conservation une semaine au frigo maximum

      Supprimer
    8. N'ayant pas de poule, je ne saurais répondre.
      Cependant, d'après ce que je comprends, si la poule est en bonne santé, les oeufs devraient sortir propres.
      Quelqu'un pourrait-il confirmer (ou infirmer)?

      Supprimer
    9. les oeufs sortent toujours propres c'est le contact avec une litière sale qui les salit,une poule malade ne pond plus,la poule n'a pas d'endroit précis pour faire ses besoins même si elle évite les pondoirs.Les oeufs sales sont lavés et mangés en premier,mais c'est relativement rare si les poules ont de la place et un environnement adapté.

      Supprimer
    10. Merci Janus pour l'explication,cependant mes ptites garces à plumes n'en font qu'à leur tête et me salope la litière sitôt mise alors du coup j'ai tendance à juste en rajouter un peu tout les jours et curer une fois de temps en temps;pour le nettoyage des oeufs,je les laisse tremper quelques minutes à la source(dans une ptite cuvette prévu à cet effet)puis pour ceux encore un peu sale,je les frotte d'un ptit coup au doigt et séchage avec une feuille de sopalin,puis la boîte et direction frigo;jusque là,jamais chopé de saloperie,mais c'est vrai qu'une bonne installation comme la tiennes,c'est le top!!!mais alors du coup avec ma façon de faire,penses tu que mes oeufs devraient se garder moins longtemps(perso,je les garde maxi 21jours au frigo)?j'suis curieux de savoir comment font les autres,Babette,si tu nous lis,comment fais tu toi?D'ailleurs,en parlant de Babette,j'ai remarqué que son site n'était plus actif,est ce que quelqu'un a des nouvelles?LPN26

      Supprimer
    11. Tiens, c'est vrai, la ferme de Gaïa n'est plus en ligne!
      J'espère que tout se passe bien pour Babette.

      Supprimer
    12. nous l'espèrons tous ,pour Babette,Lpn26 il ne faut pas dépasser ce temps pour les oeufs entièrement lavés,lidéal c'est le plancher en pente ,les oeufs roulent jusqu'a une goutière qui les receuille ,bon ça vaut le coup si il y a beaucoup d'oeufs ,si le stock est utilisé rapidement '(1 semaine ) ça vaut pas le cout de tout transformer son installation,j'avais prévu ça dès le départ pour un nombre de poules d'environ une trentaine car là ça fait quand même pas mal d'oeufs journaliers

      Supprimer
    13. et oui,déjà quelques temps qu'elle est absente du site et au moins 10 jours que son site est inactif;pour ton installation Janus,c'est le top mais je n'ai plus que 10 poules alors...j'vais continuer comme çà,dommage:-( LPN26

      Supprimer
    14. Lpn 26 si tu peux surélève des pondoirs de 15 a 20 cm ça évitera en partie que celles qui ne pondent pas aille y faire un tour

      Supprimer
  21. intéressante vision prise sur Hoplite :...) Après l’effondrement, lorsque l’application du droit dans de nombreux endroits sera en panne et que les ressources ne pourront plus être transférées en toute sécurité d’une région à l’autre, le fond du jeu sera le contrôle des nécessités et des producteurs de ces nécessités. C’est également utilisé par les totalitarismes lorsque le danger de troubles est présent. Un excellent exemple de cette méthode en action a été la consolidation stalinienne de l’Union soviétique.

    Le fait est que les rébellions réussies dans les pays occupés ont tendance à se développer dans un environnement rural. Les villes sont des bastions souvent totalitaires, car elles offrent plus de moyens de surveillance, une population plus passive et, une fois prises en charge, elles sont plus faciles à sécuriser et à défendre. Je l’appelle la « doctrine de la zone verte » ; l’utilisation des villes verrouillées comme points de pivot pour lancer des attaques sur les populations rurales.

    Staline a utilisé exactement ce modèle, l’envoi de troupes des villes contrôlées pour aller piller les ressources des communautés agricoles périphériques. Il a ensuite stocké ces fournitures pour les « redistribuer » ; les personnes jugées les plus utiles au régime ont été nourries, les personnes jugées non utiles ou menaces potentielles n’ont pas été nourries. En fin de compte, Staline a tué de nombreux rebelles potentiels tout simplement en les privant de la production alimentaire ou de l’accès aux aliments.

    Les élites n’ont pas besoin de posséder chaque pouce de terrain en vue de lancer une campagne efficace de loi martiale. Tout ce qu’elles doivent faire, c’est de tenir les villes clés grâce à la technologie de surveillance et à la présence de troupes, puis d’utiliser ces villes comme lieu de stockage pour confisquer les ressources des zones aux alentours où se trouvent des personnes qu’elles n’aiment pas. Si vous pensez que le gouvernement ne poursuivrait pas ce genre de tactique aux États-Unis, je vous suggère fortement de regarder dans l’Executive Order 13603, signé par Barack Obama en 2012. Cette directive donne l’autorité au président, lors d’une urgence nationale, de prendre toute propriété privée ou ressource si elle est jugée « nécessaire à la défense nationale ».

    Il convient de noter que la famine a été une arme extrêmement utile pour les élites dans le passé. (...) B Smith 2016

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour ,

    ..OH un Auvergnat (..j'me sent moins seul ^^ )
    SALUT Tony Bougnat !

    Avis aux radins ( ..donc au Auvergnats >_< ) :
    Étant ex électricien je voulais dire que EDF fourni du courant gratuit généralement non utilisé par les abonnés
    ..en effet les compteur EDF ( c'est écrit dessus .. ) font 500 ma ( " déperditions " ) hors il n'est nullement illégal de les utiliser ( en amont du tableau électrique normalement équipé d'un interrupteur différentiel 30 ma ) ..de quoi alimenter la veilleuse du petit H24 sans aucune consommation...

    mais pour en revenir au nucléaire ou autres formes d'énergies actuel ( pétrole , solaire ...etc ) toutes sont dangereuse pour notre environnement ..le solaire pollue d'avantage que nos usine Michelin !!! car les panneaux sont fabriqué avec des produit hyper chimique qui après utilisation ont leur " déchés " déversé directement dans la nature :'(

    Hors des vrais solutions existes !
    Comme " l’énergie libre "
    Elle est Gratuite , non polluante , non dangereuse , non explosive , 100% naturel et illimitée ...donc pas intéressante pour nos gouvernement .
    je sais que certains vont vouloir discréditer mes propos les qualifiants " d'utopiste " mais la force magnétique est une réalité ( elle est aussi la cause des marées hautes / basses ..ou encore du fait que la magnette " sortir la poubelle " reste collé au frigo )
    À ces personne je voudrais juste rappeler que des inventeurs de Génie ( dans le monde entier ) ont déposés des brevets ( Officiels ) pour des
    << Générateurs magnétique d'énergie libre >>
    comme ce Français " Mr Besson Joel André " ( brevet OFFICIEL n° 76 26730 ) BREF..nous avons pas besoin d'EDF , de nucléaire ( bombe à retardement ) ou de solaire .

    Bonne journée à tous ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voudrais rappeler qu'un brevet est seulement censé "garantir" la nouveauté d'une invention et en aucun cas qu'elle peut fonctionner. Les marées n'ont rien à voir avec le magnétisme, elles sont dues à l'attraction gravitationnelle de la lune, laquelle ralentit depuis son apparition parce que les marées lui pompent son énergie. Une énergie ne se conserve que tant qu'on ne l'utilise pas. Sinon elle s'épuise. L'énergie libre, c'est comme les contes de fées, ça peut faire rêver mais si on y croit on va au devant de graves désillusions.

      Supprimer
    2. Tout dépend de ce que l'on appelle l'énergie libre si c'est la force des marées sur l'usine marémotrice de la rance et c'est effectivement le résultat de forces gravitationelles,il serait plus judicieux de separer les énergies entre les payantes et les gratuites (ou du moins les moins onéreuses) le principe de physique de l'entropie (haute entropie vers basse entropie) est une réalité qui exclue le mouvement perpétuel,on ne crée pas d'énergie on l'utilise et c'est bien là le problème

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.