8 août 2016

Prédateurs et Psychopathes : Traits et comportement (1)

La manière dont va le monde en général, et notre pays en particulier, laisse à penser que nous sommes dirigés par des gens décidément pas ordinaires.

C'est en y songeant qu'il m'est venu l'idée de consacrer un dossier aux différents types de criminels que l'on serait susceptible de croiser en temps de chaos ; Notamment les plus fameux qui n'ont pas attendu pour se manifester, à savoir les psychopathes.

Vu leur extraordinaire multiplication en ces derniers temps, je me suis dit qu'il était important de pouvoir les reconnaître. Ceci pour s'en prémunir autant que possible et ne pas devenir leur victime...



Dans un environnement urbain, les criminels tiennent le même rôle que les prédateurs dans la nature. Sauf qu'à la différence des animaux, les stratégies utilisées ainsi que les motivations varient largement de l'un à l'autre. Pour commencer, il est donc important d'établir une distinction entre les diverses catégories.

A la fin du XIX° siècle, le sociologue Enrico Ferri avait déterminé cinq classes de criminels : Les criminels aliénés, les criminels nés, ceux par habitude acquise, ceux par emportement de passion, et les criminels d'occasion. Bien qu'un telle classification soit intéressante, on pourrait très certainement la simplifier davantage. Ce faisant, on s'apercevrait alors qu'il n'existe finalement que deux sortes de malfaisants : Le non psychopathe et le psychopathe.


Le non psychopathe


Les criminels non psychopathes sont ceux qui nous sont les plus familiers. Pour ces gens-là, le crime est un mécanisme de survie que les sociologues nomment " la stratégie de la triche ". Une telle stratégie fait référence aux avantages que la tricherie procure en général. Par exemple, une personne va travailler huit heures par jour pour gagner une certaine somme d'argent, qu'une autre va lui voler en quelques minutes seulement. Les gains excédent largement la dépense, la stratégie du voleur est donc très rentable.

Cependant, l'homme est un animal social, et les tricheurs sont rarement tolérés dans une société basée sur les échanges " gagnant/gagnant ", où chacun travaille pour le bien commun et bénéficie en retour d'avantages à parts égales. Pour contrecarrer ceux qui ne suivent pas les règles, la société a donc établi une institution basée sur la revanche et la punition. Même si certains peuvent émettre quelque doute sur l'efficacité dissuasive de cette dernière, il n'en reste pas moins qu'au niveau sociétal, la punition influe directement sur le rapport coût/bénéfice qui profite aux criminels. Si un voleur qui dérobe le fruit du travail d'autrui est appréhendé et jeté en prison pour 5 ans, il trouvera que le coût de son forfait excède largement les bénéfices qu'il en a retirés, et, dès lors, sera bien moins prompt à recommencer.

La prévention du crime nécessite donc de rendre le coût de la tricherie plus grand que les bénéfices qu'elle procure, de manière à inciter les criminels à travailler plus dur. Elle nécessite aussi, dans un même temps, d’accroître leurs chances d'être pris, en instaurant des institutions de poursuite (police) et de répression (justice).

La pauvreté, la bêtise, le manque d'éducation et surtout la fainéantise, constituent les causes les plus courantes du comportement criminel. La plupart des ouvrages qui traitent de sécurité et de défense personnelle font référence aux divers types d'activités criminelles inspirées par la tricherie : se protéger d'un agresseur, prévenir le vol, sécuriser le domicile, etc. Ce genre de crime est logique ; Une personne possède quelque chose dont une autre est dépourvue, et c'est pourquoi cette dernière va vouloir tricher pour l'acquérir. Bien que l'on puisse trouver la méthode condamnable, on peut toutefois comprendre les motivations qui la soutiennent.

Une autre catégorie de comportements adoptés par les non psychopathes sont les crimes passionnels. Ces actes de violence trouvent leur origine dans les troubles émotionnels et les instincts primitifs. Beaucoup de gens ordinaires sont capables de commettre de tels crimes au milieu d'un accès de fureur, dont le viol et le meurtre, surtout lorsqu'ils sont sous l'emprise de drogues ou d'alcool. Bien que leurs actes relèvent de la pathologie, de telles personnes ne sont pas nécessairement des psychopathes.

En temps de chaos, beaucoup des malfaisants auxquels nous serons confrontés vont appartenir à la catégorie des non psychopathes. Parmi toutes leurs motivations, deux vont se détacher du lot :
  1. La faim : Il est évident que le manque de nourriture en période de pénurie sera le facteur déterminant qui poussera bon nombre de gens habituellement honnêtes à commettre des actes criminels dans le but de survivre. Il s'agira pour l'essentiel des pillards et maraudeurs dont nous avons parlé à maintes reprises sur le blog. Peut-être même ferons-nous partie de ces gens-là, à un moment ou un autre...
  2. La libération des instincts : Un autre grand motivateur sera l'absence de droit et la mise en veilleuse des institutions répressives. Les crimes qui rentreraient en temps ordinaire dans la catégorie des " passionnels " vont alors connaître un accroissement phénoménal. Les instincts habituellement réprimés vont se libérer, du fait de la disparition des structures qui permettaient jusque-là de les retenir dans une limite raisonnable. Les viols et le meurtre deviendront monnaie courante, augmentés d'autant par l'effondrement continu des valeurs morales au gré des républiques.




Les psychopathes


Pour ce qui est de cette deuxième catégorie de criminels, les motivations sous-jacentes deviennent quasiment surréalistes. Bien que les psychopathes utilisent eux aussi la stratégie de la triche, ce n'est que rarement dans le but de survivre. Un millionnaire appartenant à cette catégorie serait prêt à voler un enfant affamé, ou massacrer des populations entières à des fins mercantiles. Dans ce cas, il est évident que le facteur survie n'entre pas en ligne de compte.

Il n'y a pas de logique évidente qui pourrait sous-tendre un comportement pareil. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les psychopathes arrivent souvent à échapper à la justice. Dans les procès criminels, le ministère public est tenu d'attribuer des motifs à la partie défenderesse. Or ces derniers sont parfois si bizarres et si étrangers chez les psychopathes que même si la partie plaignante parvenait à les expliquer, la plupart des jurés ne les croiraient même pas !

Les psychopathes peuvent eux aussi agresser, violer, et assassiner, mais il s'agit rarement de crimes passionnels ; Il s'agit d'un plan froid et calculé qui va permettre à leurs auteurs d'atteindre le but qu'ils se sont fixé. De tous les criminels qui sévissent dans la société, le psychopathe est de loin le plus destructeur, le plus prospère, et le moins compris. C'est pourquoi tout programme d'autodéfense doit commencer par son étude, dans la mesure où il figure en tête de liste dans le classement des plus dangereux prédateurs de la planète.

La psychopathie infecte la totalité du spectre de l'humanité, sans égard à la race, la culture, le pays, le niveau social ou le type de personnalité. Elle est distribuée dans la population de la même manière que l'on naît gaucher. On s'aperçoit qu'une personne est gauchère lorsqu'on la voit écrire ou attraper une balle. Idem pour les psychopathes ; Ils passent en général inaperçus jusqu'à ce qu'on les voit faire une chose qui trahit leur manque total de conscience.

La plupart des gens pensent qu'un psychopathe est une créature rare que l'on trouve uniquement dans les bas-fonds de la société. Or l'inverse est tout aussi vrai. Ils ne sont pas rares mais plutôt communs, et se rencontrent plus fréquemment dans les meetings politiques et les salles de conseil d'administration que de l'autre côté de la barrière. La raison est simple et tient au fait que plus l'environnement est compétitif, plus impitoyables deviennent les stratégies de triche. Dans les hautes sphères du pouvoir et de la finance, l'absence de pitié et de remords est pratiquement un prérequis au succès, et seule une mentalité de psychopathe peut permettre d'y accéder et d'y survivre. Vous comprenez à présent pourquoi les peuples des temps modernes sont dirigés par ce genre d'individus...

A cause des incroyables destructions que les psychopathes entraînent dans la société, il est indispensable à chacun de nous d'être conscient de leur existence, et de connaître leurs principaux traits de personnalité. Le fait de savoir déceler un comportement psychopathique suffisamment tôt est une condition essentielle à la défense efficace contre cette espèce de prédateurs.




Les points-clés d'un comportement psychopathique


Un vrai psychopathe héberge dans les recoins tortueux de son esprit tordu des caractéristiques très particulières, qu'il est indispensable de connaître si l'on veut avoir la plus petite chance de se défendre.

Parmi ces caractéristiques, certaines sont déterminantes et communes à TOUS les vrais psychopathes. C'est celles-ci que nous étudierons dans le cadre de ce dossier.


- Le manque d'empathie


C'est la première de leurs caractéristiques, l'une des plus fondamentales.

L'empathie est la capacité à expérimenter à l'intérieur de soi les émotions et sentiments exprimés par une autre personne. C'est elle qui fait que nous pouvons ressentir ce que les autres ressentent. C'est pourquoi nous sommes inspirés par des œuvres d'art, de musique, ou de poésie. L'empathie nous permet d'expérimenter la grandeur de la vie, le mystère de la Création, et d'être réellement en vie. Elle est à la base même de ce qui fait de nous des êtres humains.

Les psychopathes n'ont aucune empathie d'aucune sorte, et, par conséquent, ne sont ni totalement humains, ni vraiment vivants. Lorsqu'ils voient des gens " normaux " admirer une oeuvre d'art, jouer avec des enfants, se préoccuper d'un animal domestique - ou manifester quelque autre interaction émotionnelle - ils ne peuvent pas comprendre ce que cela signifie.

Les psychopathes réalisent très tôt qu'ils sont différents, et qu'il leur faut agir comme tout le monde s'ils veulent être acceptés dans la société. Ils apprennent alors à mimer ce que font les autres, sans toutefois comprendre la raison pour laquelle ils doivent agir de la sorte. Bien que ce soit des acteurs-nés, une observation minutieuse permettra de mettre à jour des fissures révélatrices dans leur façade. Certes ils en savent assez pour feindre la tristesse lorsqu'un ami est malade, ou la joie lorsque celui-ci est heureux, mais dans les cas ou le psychopathe n'ait pas pré-répété ses actes, son attitude révélera souvent un manque étonnant d'empathie. S'il assiste à des funérailles, par exemple, il mimera les mêmes expression de tristesse que les participants, mais en profitera par la même occasion pour faire des avances à la veuve, sans même réaliser l'inconvenance grossière de son comportement.


- L'absence de remords


C'est le deuxième trait caractéristique du psychopathe.

Le remords est l'expression du regret que ressent une personne après qu'elle ait commis un acte jugé par elle-même honteux ou violent. Cette définition interdit d'entrée au psychopathe d'expérimenter un tel sentiment. Sans empathie, il ne peut y avoir d'expression des émotions. Non seulement il ne pourra éprouver de remords, mais ne comprendra pas davantage que ce qu'il fait peut causer du mal à autrui.

Les psychopathes comprennent lorsque les gens sont en colère contre eux à cause de leur comportement, et peuvent alors prétendre qu'ils sont désolés. Cependant, et contrairement à la majorité des êtres humains, ils ne sont absolument pas tourmentés par un quelconque sentiment de culpabilité. Le remords est une émotion négative puissante qui provoque du désarroi chez ceux qui le ressentent, désarroi qui se transforme souvent en comportement de dépréciation ou d'autodestruction. Le psychopathe pourra prétendre ressentir du remords, mais sa véritable attitude n'aura aucunement changé ; Il continuera à faire du shopping, à s'amuser dans les soirées, et n'aura aucun problème pour dormir la nuit...




- Le mensonge compulsif


Vivre aux dépens des autres serait une chose impossible dans une société rationnelle. Les psychopathes ont résolu ce dilemme grâce à leur arme première : Le mensonge.

Le mensonge sert de ciment à la vue qu'ils ont d'eux-mêmes, à leur univers privé, et facilite leur besoin de vivre en parasites sur le reste de la société. Sans empathie, honte ni remords, ils sont libres de mentir aussi souvent et aussi outrageusement qu'ils le désirent. La plupart des gens rougiraient, seraient en nage, ou trembleraient s'ils essayaient de déformer la vérité à un tel niveau. Chez les psychopathes, le mensonge est aussi facile et naturel que le fait de respirer. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle durant les interrogatoires, ils arrivent souvent à tromper les détecteurs de mensonge.

Ils sont si bons dans cet art qu'ils peuvent berner les meilleurs psychiatres et même d'autres psychopathes. Ce qu'il est important de retenir est que suivant les circonstances, ils peuvent quasiment tromper tout le monde.


- La manipulation


Fonctionnant de pair avec l'extraordinaire capacité du psychopathe à mentir, vient son habileté à manipuler les autres pour son profit exclusif. Ayant passé leur vie à nous étudier, les psychopathes sont des maîtres dans l'art de la manipulation, et des experts dans la connaissance des " boutons " à actionner pour utiliser nos émotions à notre encontre. Ils se servent de ce talent pour garder ceux qui les entourent confus, incapables de penser clairement, et ne sachant plus sur quel pied danser.

Les psychopathes apprennent aussi très tôt combien leur personnalité peut avoir d'effets traumatisants sur celle des non psychopathes, et la manière d'en profiter pour atteindre leur but. Comme une anguille qui assomme sa proie avec un électrochoc, la personnalité inhumaine du psychopathe et son étrange capacité à manipuler peuvent psychologiquement étourdir ses victimes désignées.




A côté de ces traits fondamentaux, il en existent d'autres, tels que la superficialité, l'excentricité, l'irresponsabilité, l'impulsivité... Sans être inintéressantes, ces caractéristiques sont plutôt secondaires et non exclusives aux psychopathes. Je n'ai donc pas jugé indispensable de les détailler ici.

Nous venons de passer en revue les traits principaux qui font des psychopathes ce qu'ils sont. Ce qu'il est amusant de constater, si l'on peut dire, c'est que l'immense majorité des personnages politiques de premier plan et des " grands " de ce monde, au vu de leur comportement affiché, collent de manière presque parfaite à leur description !

Mais il est probable que je me trompe et que tout cela ne soit que pure coïncidence...


Source : Librement inspiré des écrits de Stefan Verstappen.

47 commentaires:

  1. En effet, on les retrouve aussi dans les DRH.
    Petite source utile: Neurocombat, la psychologie de la violence (2 tomes)de Christophe Jacquemard, Ed. fusion froide.
    Référence de tête donc erreurs possibles.
    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon mon expérience, oui ! Voici les profession qui les attirent ! Les DRH, en effet, (dont un qui m'a appris à déstabiliser quelqu'un lors d'une discussion : en se taisant !), les Médecins et surtout les Psychiatres (de nombreux fadas se camouflent chez eux, et ils ont les méthodes !), les Politiciens, bien sûr, et aussi les Musiciens, et pas mal de Profs ...

      Supprimer
  2. Il est en effet important de pouvoir les reconnaître. Merci pour cet article. On reconnaît un psychopathe car il veut vous indiquer comment vous devez vivre votre vie, ce que vous devez faire, il vous impose son enseignement de ce qui est Bien et Mal.
    Bob

    RépondreSupprimer
  3. pourquoi à chaque ligne, je pensais à Bernard-henri-levy?

    RépondreSupprimer
  4. Pas de rapport avec l'article mais qui devrait nous intéresser, "Guerilla" par Laurent Obertone .
    "Dans une France proche et obscure, une descente de police dans une cité sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveuglément. La cité s'embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu connecte les fils d'une bombe à retardement. Forces de l'ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, mouvements citoyens, tous sont submergés par le raz de marée du chaos.
    Rapidement, réseaux électriques et hydrauliques tombés, faute d'approvisionnements, de moyens de communication, de transports, de secours et d'ordre, le chaos gagne la campagne, la société vole en éclats et les villes sont la proie de violences, de pillages et de gigantesques incendies. Des terroristes, dépassés par les troubles, déclenchent des actions d'envergure simultanées. Privés de tout, livrés à eux-mêmes, les citoyens s'apprêtent à faire face au carnage."

    Après deux ans d'immersion au contact des plus grands spécialistes de la terreur et des catastrophes, d'agents du renseignement français et de reporters de guerre, l'auteur du chef d'oeuvre Utøya (l'affaire Breivik) et de l'enquête phénomène La France Orange Mécanique livre un roman paroxystique ultra-réaliste et nous plonge dans le déchaînement de la guerre civile qui vient.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour la réflexion. En cette ère de psychopathie, nous sommes déjà bien cernés. Pour info, le panneau d'affichage est un mauvais montage.
    http://www.snopes.com/rape-billboard-finland-fake/
    https://www.enca.com/opinion/anc-not-encouraging-black-people-kill-whites

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le panneau d'affichage, j'espère que tout le monde avait compris que c'était un montage!
      J'en ai en tout cas bien apprécié l'humour noir.

      Supprimer
  6. Ha ? Bonjour Francois, je croyais que c'était hell-a- pas ri Clinton!!!! c'est vrai qu'il n'est pas nécessaire de savoir faire une fellation pour devenir président des Us!!!,il suffit de savoir organiser le chaos mondial,Monica Léwinski n'avait rien compris

    RépondreSupprimer
  7. Dans ''ponérologie politique'' on voit qu'il y a 5% de psychopathes mais que quand ceux ci parviennent au sommet de la société ils contaminent par toutes sorte de moyens (comme la culture...) l'ensemble de la société.
    Donc les 5% deviennent 10 puis 15...
    Ils mettent aussi en place des organisations, des sociétés plus ou moins secrètes dont les épreuves d'admissions ne sont là que pour repérer les gens comme eux.

    Je trouve que la fausse affiche est de mauvais goût

    Salutations a tous

    Elias

    RépondreSupprimer
  8. A mon modeste avis, le nombre de psychopathes est en hausse.
    La société en encourageant l'individualisme, la courses aux profits à outrance, l'obtention de résultats démesurés pour le personnel, je pense notamment aux personnels se trouvant aux guichets d'agences bancaires par exemple, crée des psychopathes.
    Ces personnels, pour ne citer que ceux ci, se voient contraints de proposer des placements aux personnes qui n'en n'ont pas les moyens, rapidement le désir de "surpasser" ses collègues l'emporte. Une forme de psychopathie s'emparent de ce personnel.
    J'ai eu l'occasion de constater ou conduit la "distribution" de prime au résultat dans le cadre d'un service de contrôle des voyageurs. Certains employés finissant par toucher plus de prime que de salaire!
    Nous sommes gouvernés par des psychopathes et, c'est en grande partie grâce à ce genre d'individus que l'on se retrouve dans les situations catastrophiques que connait notre pays actuellement.
    Ceci dit, on retrouve les psychopathes à tous les étages de la société. En politique bien sûr, avec autant de malades à droite qu'a gauche, parmi les religieux de toutes confessions, dans les banques etc.
    Il faudra Amis Survivalistes faire en sorte de ne pas en avoir dans nos rangs quand les lumières s'éteindront ou, il nous faudra les virer avant qu'ils ne détruisent notre préparation en nous divisant pour régner. Sport dans lequel ils excellent.
    Dans le livre "Ponérologie Politique, cité plus haut, l'auteur parle de quatre à cinq pour cent en moyenne de psychopathes par pays, je pense pour ma part qu'il y à ou, qu'il devrait y avoir, toujours selon moi, autant de personnes qui on comprise que quelque chose ne tourne plus rond dans cette société, les quatre vingt dix pour cent restant étant composé d'aveugles, de sourds ou d'idiots!
    Cet avis n'engage que moi!

    Bretzel et Pinot Noir d'Alsace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pontifes de TOUTES les religions. En effet.

      Supprimer
  9. Excellent article, cela dit, si par pure hypothèse un président de la république qui laisserait courir les criminels mahométans radicalisés titulaires du permis poids-lourd avec pour toute entrave un bracelet électronique, et qui en représailles de la tuerie de Nice donnerait l'ordre à ses militaires le lendemain de massacrer les femmes et les enfants innocents d'un village syrien,
    eh ben, ce genre de chef d'Etat ne serait pas un psychopathe, d'un point de vue purement sémantique.

    Mais pis encore : un sociopathe.

    En effet, la psychopathie (des mots grecs : psyche, ψυχή (« esprit, âme ») et pathos, πάθος (« souffrance, changement accidentel »1) est un trouble de la personnalité, caractérisé par un comportement ANTISOCIAL.

    Or, tous les individus de pouvoir comme par exemple Grasdufion 1er sont parait-il extrêmement sociable.

    Preuve si besoin était ? Il SONT - et plus que tout autres !- SOCIALISTES...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un fait, que toutes les plus grosses raclures du mondes ont toujours été des socialistes, mais pour hollande, je ne suis pas sur, il me fais plus penser à la victime de lu collège, qui souris à tout le monde, et qui obéi à tout ceux qui gueulent un peu fort et qui lui menace de lui en coller une.

      Supprimer
    2. A chaque fois qu'il apparait devant les cameras ça se voit tout de suite qu'il a peur.
      Il fait honte, dans la France entière les socialistes n'ont trouvé qu'hollandouille pour les représenter ?

      C'est sur que c'est pas un psychopathe. :-))

      Elias

      Supprimer
    3. reinho et anonyme...Méfiez vous de l'eau qui dort. Ce type est bien plus pervers et intelligent que vous ne l'imaginez. Sarközy, idem...

      Supprimer
  10. Il nous faudra cependant des psychopathes parmi nous, comme la société actuelle les exploite. Prédation, manipulation, absence d'empathie:rien de tel pour mener un raid.
    Le hic est que ces gens sont incontrôlables au sens plein du terme. Donc juste s'en servir comme consommables.
    On peut aussi parler de ces merdes de borderlines, bipolaires et autres pervers narcissiques. Rien qu'avec ça, on peut préparer les pelles et la chaux vive contre 10% de la population.
    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut cc,
      tes chances de les contrôler sont si proches de zéro que c'est toi qui te feras manipuler, tu peux me croire, et c'est toi qui seras leur consommable.
      La manipulation, ça peut s'apprendre, ça n'exclut pas l'empathie, question d'éthique (notion inconnue d'un psychopathe).
      Pourrais-tu m'expliquer quelle différence tu vois entre un psychopathe et un pervers narcissique?
      Quant aux bipolaires et autres, j'en connais quelques-uns qui sont des mecs très bien en dehors des crises. Et quand ils perdent le contrôle ils sont plus à plaindre qu'autre chose.

      Supprimer
    2. Cher François,
      je précise bien que leur emploi est contre_productif. l'armée US a tenté le truc mais a vite renoncé, cependant certaines branches professionnelles apprécient ce genre d'individus dénués de tout frein social.
      C'est bien pour cela qu'il faut les utiliser comme consommables.
      La différence entre un pn et un psychopathe (En même temps le pn est un psychopathe) est qu'il ne se focalise que sur une personne qu'il détruit entièrement après l'avoir piégée sur le mode séduction. Son mode est super balisé mais imparable.
      Pour les bipolaires et autres borderlines, rien à tirer: instables, hystériques, amour/haine des autres et de soi bref, j'attends pas que ces braves gens aient terminé leur crise pour leur causer.
      cc

      Supprimer
  11. Les plus grands maldes restent les "elites"...
    http://dondevamos.canalblog.com/archives/2014/03/31/29565034.html

    RépondreSupprimer
  12. une fois découverts les psychopates ou pervers narcissiciques ne le resteront pas longtemps par les temps difficiles qui nous attendent,il leur sera très dangereux d'exercer leurs talents dans les travaux des champs ,le creusement de rigoles ,de fosses ,de construction et en général de tout travaux manuels aux quels ils seront confrontés ,il faudra montrer l'exemple et ce n'est pas leur tasse de thé,pour démasquer ce genre de nuisibles rien ne vaut plus que l'épreuve du travail physique en commun comme test sur une période suffisante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, le truc dans lequel ils excellent, c'est prendre la direction des opérations.

      Supprimer
    2. Janus 2a,

      Ne vous trompez pas, cela ne remet pas en cause leur capacité à travailler. C'est leur comportement à l'égard de leurs contemporains qui les rend dangereux car ils ont un truc en plus et plusieurs en moins. De ce fait, ils nous prennent pour de la viande.
      Un fois découverts, soit ils sont loin, soit vous êtes neutralisé.
      Ne négligez pas ces gens, ils sont dangereux et vous détruisent mentalement et/ou physiquement.
      C'est compliqué à expliquer, le mieux est de se reporter à des sites traitant le sujet pour bien saisir leur mode d'action. Vous pouvez faire des groupements de 2cm dans le visuel à 800m, tuer à mains nues 5 adversaires en même temps et faire de l'apnée durant 3h, ces malades sont plus forts que vous.
      cc

      Supprimer
    3. OK et merci du conseil CC , mentalement ils auront du mal et physiquement : mo lon labé,mais comme on dit un homme averti en vaut deux,aussi ne laisser entrer dans un groupe que ceux dont on est sûr depuis longtemps ,les autres au purgatoire

      Supprimer
    4. J'aurais vraiment pas cru être avoir autant de capacités... Quand je pense que depuis l'age de 19 ans on me repéte que je suis bon à rien, m'enfin, faut dire que quand on me le dit, en général derrière on a la bonté de me proposer de bosser en Esat, pour 80 % du smic sans fiche de poste et sans contrat de travail...

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Tony,
      un pervers narcissique est un malade mental, rien à voir avec le narcissisme ordinaire ou les perversions courantes, ne te fie pas au nom de la maladie, là on est dans l'extrême de l'extrême. C'est un type qui ne vit que pour lui, tous les autres, y compris ses proches (parents, enfants, conjoint, etc...), ne sont que des outils à son service. Il les manipule pour les affaiblir et en faire ses esclaves. Tout sentiment humain lié aux relations avec les autres lui est étranger. Individu très dangereux.
      Le bipolaire (autre maladie mentale) est psychologiquement instable. Il peut fonctionner très correctement pendant très longtemps et soudain disjoncter, se comporter de façon totalement illogique, ce qui lui coûte souvent très cher sans rien lui apporter de positif. Un ami, psychothérapeute et ancien prof de maths, est tombé là-dedans aux environs de la soixantaine, il a galéré pendant des années pour en sortir, à certains moments il ne reconnaissait même plus son frère. Un autre, informaticien de talent, a soudain investi tout son argent dans un bar qui a déposé le bilan un mois plus tard... Cette maladie est très difficile à soigner.
      Les borderline fonctionnent en général correctement mais tu ne peux pas t'y fier, ils peuvent basculer à tout moment dans un fonctionnement pathologique.
      Nous parlons ici de psychiatrie, pas de comportements qui peuvent choquer la morale mais se justifient dans des situations anormales.

      Supprimer
    2. Effectivement, on a chacun quelques déséquilibres qui font les qualités et les défauts de chacun. Ici on parle carrément de mode de fonctionnement. Le PN flatte sa proie puis la pourrit par des remarques blessantes. Quand la proie menace de partir, le PN rejoue les jolis coeurs et ça marche!Jusqu'à destruction. Ici, la remise en question est impossible et les défauts du PN sont reportés sur l'autre qui doit finalement disparaître car tellement décevant au final.
      Alors non, je ne suis pas PN, juste pratique, au pire eugéniste.
      Le bipolaire ou borderline (ils sont différents mais je schématise) va adorer une soirée restau, puis après va dire que c'était tout pourri et pire que Mc Do. Il agira de même avec tout et tous, si bien qu'on ne sait pas ce qu'il pense vraiment...Lui non plus, d'ailleurs.
      J'ignore si sur ce site nous sommes attaqués du ciboulot. En fait ça n'a rien à voir avec le fait de pressentir un danger et se préparer globalement. On peut parfaitement se préparer et être taré, paranoïaque par exemple.
      Dans une société pourrie, les psychopathes sont utiles par leur manque d'empathie: faire parler les prisonniers, négocier, exécuter des cibles sensibles (Caricaturistes gauchiasses, bobos, cathos mous, flics aux ordres, touristes en tongs...).
      C'est pas gai mais très actuel.
      cc

      Supprimer
  14. BJR.
    Il n'empêche que pour être actuellement sur ce blog, il faut être quoi que l'on en dise "attaqué du ciboulot" chacun son dégrée certes, mais attaqué quand même, car en 2016 dans cette France assisté,parlons honnêtement:
    on a tous autour de nous des baltringues prêt a baiser la tète si c'est pas le pantalon ou passer a l'ennemies voir ce laisser aller "égorger" comme a l'haïd (fête muzz).c'est un fait!
    Le fait de vouloir survivre au chaos montre bien en vue de ce qui nous attends, combien nous sommes tous ici "attaquées"
    Entre les mineurs de terrain, les fossoyeurs a la chaux et les "borderlines",vindiou ça fait un peu de monde, non!!lol.
    La seule différence entres nous tous ici, ai mes yeux les "survivalistes" et les "survivors".
    Le 2eme n'est pas un trou de balle de va t'en guerre fusil sur l'épaule.
    Le "Survivor" est un survivaliste qui sait que sa survie ce fera arme a la main hors le "survivaliste" aura sa batterie d'armes,sa perma, sa B.A.D,pour VW le Montana et PSG sa Suisse,mdr,quand a nous nos yeux pour pleurer, et oui ici c'est la France, pas les states ni la suisse.
    Ce qui me rassure dans la chose "narcissique que je suis",est que ce blog et ses rédacteurs dans l'ensemble sont plus Survivors que survivalistes
    PS:le terme Survivor peut être changer par le mot de votre choix cela était histoire de démarqué la chose
    cldt Tony

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense au contraire, Tony, que la plupart des participants à ce forum sont des gens lucides et sensés.
      Survivre au chaos, pour moi, c'est en quelque sorte un défi.
      J'ai l'habitude d'analyser des situations complexes et de leur trouver des solutions. Que d'autres pensent que c'est impossible m'indiffère, à moins que ce soient des experts du domaine car dans ce cas au contraire ça me motive.
      Mon analyse de la situation actuelle m'amène à identifier différents risques qui poussent tous dans le même sens. La solution passe par la survie, donc je choisis la survie. Il y a longtemps que j'ai appris à contrôler mes émotions et notamment à ne céder ni à la peur ni à la colère (ni d'ailleurs à une conception de l'honneur dangereuse et contre-productive parce qu'elle aide les manipulations par l'ennemi). Froid comme le serpent, qui se cache et rampe jusqu'au moment où il peut frapper sa proie à coup sûr ou presque. Les émotions doivent servir à motiver, pas à affaiblir.
      Si personne ne peut dire quelle menace fera basculer la situation, chacune nous rapproche du point de non-retour.
      Chacun se prépare à sa façon, espérons que certains seront prêts pour ce qui se présentera.
      Quant aux bisounours, laissons faire la sélection naturelle.
      Je ne suis pas certain que la survie se fera surtout l'arme à la main mais je sais que c'est possible et qu'il faut donc s'y préparer. Et je sais aussi que ça ne suffira pas.
      Ma formation militaire, quoique non nulle, est moins poussée que celle de beaucoup d'entre nous mais j'ai développé un certain nombre d'autres compétences utiles.
      Je m'efforce donc de vous en faire profiter car ce sont ces échanges qui nous permettent de progresser et, peut-être, de savoir faire face aux différentes situations quand elles se présenteront.

      Supprimer
    2. Je pense, moi, que la survie se fera l'arme à la main, on est bien, aujourd'hui dans une pré-guerre organisé par nos politique pour régler le problème de la crise monétaire, mais cette guerre qui se prépare est une guerre d'invasion (territoriale et culturelle), et pour les quelques personnes que ça intéresseraient, je conseille fortement de s'intéresser à la guerre civile du Liban, qui est celle qui nous concerne le plus aujourd'hui.
      Petit récapitulatif très rapide, Israël envahis le pays après y avoir apporté la guerre civile par des tensions communautaire entre catholique et musulmans, ils attaquent pour récupérer les terres, dans le projet du grand Israël, mais une alliance se créé, des combattants se réunissent et s'organisent, et en collaboration avec l'armée, finissent par les repousser.

      Bon, des exemple comme ça, il y en a surement d'autres... mais vous voyez l'idée, si aucun groupe armé se s'était jamais formé, Israël aurait récupéré les terres, et les "survivalistes" seraient encore dans leur BAD actuellement (1975 la guerre du liban...)

      Se cacher et fuir est une bonne chose pour sauver son cul, mais parfois, prendre les armes sera nécessaire.

      Supprimer
    3. Bonjour Reinho ,on ne possède que ce que l'on peut défendre que ce soit un territoire ou des valeurs,le territoire par les armes , les valeurs par l'écrit et la force de conviction soutenue par des arguments pertinents.Le plan Kalergi koudenhove se met en pratique ,avec ce nouveau coup de jarnac pondu pendant les vacances en catimini .par nos élites qui assimilent dans les textes le clandestin a l'immigré qui papiers en règle souhaite s'établir en France dans le respect de nos lois,il n' 'y a plus de délit pour celui qui pénètre en France illégalement et mieux encore il doit être acceuilli (je tiens le texte pour ceux que ça intéresse)

      Supprimer
    4. je ne sais pas encore si cette info est un hoax ou pas, mais tu a le texte finale, je veux bien, merci

      Supprimer
    5. voila voila Rheino ;http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/12/31001-20160812ARTFIG00401-la-circulaire-passee-sous-silence-qui-supprime-la-notion-d-immigration-illegale.php

      Supprimer
    6. Salut Reinho,
      il sera en effet probablement nécessaire de prendre les armes à un moment ou à un autre, même si rien n'est certain.
      Comme tu le sais, des combattants dépourvus de logistique ne font pas de vieux os.
      Sinon, soit ce sont des partisans et ils passent la plus grande partie de leur temps à faire autre chose, soit il faut 9 à 10 fois plus de non-combattants pour les supporter, soit ils vivent sur le pays en prédateurs.
      Aucun de nous, j'en suis certain, n'envisage la troisième possibilité.
      Le combat les armes à la main ne peut donc représenter qu'une partie des activités nécessaires.
      Pour ma part, à 60 ans, j'estime que je serai plus utile dans le support qu'en première ligne.
      Auto-défense, oui, bien sûr; pour le combat en première ligne, même si je me maintiens en forme et suis capable de me battre, je ne pense pas disposer encore des performances physiques nécessaires.
      Les notions de première ligne et d'arrière n'auront d'ailleurs certainement pas de signification géographique, les camps étant entremêlés à l'extrême.
      Il faudra disposer de bases indétectables disséminées un peu partout.
      Et même les combattants ne devront pas connaitre leur emplacement car, par définition, ils sont exposés à la capture et ses suites désagréables... Pas de Convention de Genève dans une guerre civile.
      Les combattants devront donc seulement connaitre des points de rendez-vous où ils seront pris en charge.
      Le plus difficile sera d'organiser tout ça en évitant l'infiltration.

      Pour ce qui est du Liban, je dois attirer l'attention sur un point important:
      De ce que j'ai pu en apprendre, la plupart des combattants étaient payés par des "seigneurs de guerre".
      A tel point que les combats s'arrêtaient, d'un commun accord, les jours de paie des combattants, pour que les banques puissent ouvrir.
      Je serais très surpris si nous bénéficiions de telles conditions!
      Il nous faudra certainement nous débrouiller avec les moyens du bord.

      Supprimer
    7. Je sais qu'entre les combattants de la deuxième guerre mondiale et nos pseudos combattants en mousse, la différence est flagrante, je fais mon chaud là, c'est vrai, mais ma première priorité reste la protection de ma famille (ça rassemble à du double discourt, mais non...)

      Ma maison à été construite dans un endroit appropriée pour de la défense, dans un village reculé, et mes priorité sont ma défense personnelle...
      pour dire à quel point j'ai confiance aux résistants 2.0 de notre génération "call of duty"

      Conclusion... je pense qu'une réponse armée sera vitale, mais les chances de trouver des gars suffisamment motivé et couillus, dans notre société "panda moqueur" sont quasiment impossible.

      Il y a quelques années encore, je parlais de la primordialité (je sais pas si ce mot existe vraiment ^^) de la défense de la nation, aujourd'hui plus du tout, la France n’existe plus que sur papier, elle est islamisé et ne peut plus revenir en arrière, mais la lutte contre l'envahissement ne passe pas QUE par celle des frontière, et l'envahisseur devra un jour être repoussé comme on le pourra.

      COOOOORDE FUUUUUSIIIL PROZAAAAAAAC QUI DEPRIME ET A BESOIN DE SE SOULAGER? ^^

      Supprimer
    8. Oui, Reinho, il sera certainement difficile de les trouver, cela ne signifie pas qu'ils n'existent pas.
      En fait, je me méfie encore plus de ceux qui jurent qu'ils vont tout casser que de ceux qui attendent frileusement dans leur coin car certains de ceux-là feront ce qu'ils ont à faire le moment venu alors que, d'après mon expérience, la plupart des rouleurs de mécaniques se dégonfleront.
      Je me rappelle très bien aussi une histoire vraie que Roger Holeindre m'a racontée il y a quelques années. Vers la fin de l'Algérie Française, il avait recruté 600 volontaires pour créer un maquis. Ils n'attendaient plus que son signal pour le rejoindre dès qu'il aurait tout préparé. Il a trouvé les lieux, le matériel, l'armement, etc... puis il a envoyé le signal que tous attendaient impatiemment. Et ils sont venus... 6 ont répondu à l'appel! 594 se sont dégonflés... Et pourtant, à cette époque, les hommes étaient plus rustiques, ils avaient tous une formation militaire, etc...
      Le plus gros problème, à mon avis, est de trouver, inspirer confiance et rassembler, tout en évitant de se faire repérer... un peu la quadrature du cercle, non? De toutes façons, un élément essentiel de la sécurité est le cloisonnement.

      Supprimer
    9. Reinho la défense de la nation commence par la défense personnelle,la libération d'un territoire commence par là,a chacun sa tache,d'abord et avant tout survivre et le reste suivra,la prise de conscience pour beaucoup se fera dans l'adversité,c'est un mal bien français que d'attendre d'avoir la machoire pourrie pour envisager une visite chez le dentiste

      Supprimer
    10. François, l'histoire des 600 rendez vous, jla connaissait, et elle m'a bien rire tellement elle était criante de "vérité dans la face", surtout que dans les 6, l'un d'eux était venu avec un vieux pistolet mitrailleur SANS chargeur ^^, burné le type

      Notre défense personnelle dois, bien sur être privilégié, c'est un fait, mais dans bien des cas, une réponse armée est nécessaire à notre propre survie... je crois qu'il y avait un article sur ce blog justement, qui en parlait.

      Exemple au hasard sur "chacun pour sa gueule" personnellement, je suis anti-sioniste MAIS le sort des palestiniens, jen ai vraiment rien à carrer... donc pourquoi

      Si demain, on me disait que le pays du bougoulistant allait massacrer le moncunistant, j'en aurais rien à foutre... MAIS si on m’annonçait que le bouguoulistant aurait tout droit sur la politique du pays, ils auraient une protection communautaire, une énorme levée de fond sera sortie des caisse pour les aider à prendre des terres, que leur sécurité en France serait prioritaire à la notre (vigipirate) etc etc..., que parler de l'énorme chance qu'ils aient créés des attentats en France serait interdis car considéré "irrespectueux envers leurs grands parents, et tout ça au nom de la "souffrance présumée de grand mamy"... ben là, j'en aurait beaucoup moins à faire
      Et si se que je vient de dire, vous parait être un roman-fiction... bienvenue dans le monde réel.

      Mouais... ptéte pas génial l'exemple... tout ça pour dire, on peut avoir une cause (car la sauvegarde de la nation) mais derrière tout ça, avoir surtout un intérêt personnel (sauver son cul par exemple)

      Supprimer
    11. Ouais, les armes à la main...C'est même pas nous qui ferons le taf, on aura pas le temps. par contre, tous ces bobos gauchos, à force de reculer dans l'indignité et le déni, finiront par lyncher tout et n'importe quoi sans distinction car ce sont eux qui morflent actuellement.
      Méfions-nous, nos gosses deviendront plus rustiques que nous car nous leur avons laissé un monde pourri hérité des baby boomers, ils n'auront pas le choix.
      Quant aux warriors en mousse, c'est pas dur de les déceler: il suffit de leur proposer d'aller au stand de tir ou de prendre un cours de self-defense et là...Plus personne.
      Pour moi, sauver la nation, bof: se mouiller pour des couards, des PAN/PAC, des gauchos, non merci. je me contenterai de protéger comme je peux les miens et ne manquerai pas de juger les traîtres qui m'entourent.
      La guerre se fait aussi sans les armes et elle a déjà commencé depuis longtemps: rendre le pays inconfortable à l'occupant est possible par tous.
      Et puis aussi arrêtez de voter pour cautionner ce système qui participe largement à notre chute.
      Boycottez les marques qui imposent des images contraires à nos valeurs (consumérisme, métissage, "tolérance"...).
      Ouais, je sais , c'est un boulot à plein temps que de faire gaffe à tout ça, mais c'est ce qui aurait dû être fait par tous depuis longtemps.
      cc

      Supprimer
    12. Un point de désaccord, cc.
      Il existe des techniques de propagande (manipulation) efficaces pour détacher la population d'un gouvernement légitime. Il en existe aussi pour détacher la population d'une opposition légitime. L'une des plus efficaces est, après avoir bloqué les actions de cette opposition et épuisé ses militants, d'utiliser la frustration des opposants pour les convaincre de cesser de voter. Quel plus beau rêve pour un élu que de réduire au silence les électeurs d'en face? Ce qu'il faut cesser, ce n'est pas voter, c'est se contenter de voter sans rien faire d'autre. Le vote n'est qu'un outil parmi d'autres mais il est très important pour légitimer une action d'opposition. Il faut aussi utiliser les moyens fournis par l'ennemi.

      Cela dit, le sujet de ce site est le survivalisme, donc la survie, et ni la politique ni l'organisation d'une force armée. Je ne voudrais pas que "certains" prennent prétexte de nos échanges pour le fermer.

      Supprimer
    13. Cher François,
      nous sommes déjà hors société en venant ici et en voulant continuer à vivre comme avant. Vous qui avez connu R. Holeindre, vous savez qu'il vient d'un milieu désormais pourri, d'ailleurs on l'a gentiment mis au rencart. Le monde politique bipolaire tourne désormais à 3. La politique est un hochet, comme le juste prix et Plus belle la vie et se passer de ces hochets est de la survie (Encaisser la vérité, se couper socialement, rater quelques privilèges "panem et circences"...).
      La survie n'est pas que les flingues et les BAD, c'est juste passer la semaine avec 20 euros.Ca, c'est à la portée de tout le monde, du moins matériellement. moralement c'est aut'chose et c'est là qu'on verra qui tiendra le coup.
      cc

      Supprimer
  15. Bonjour,

    Le texte brut du communiqué est ici : http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Presentation-de-la-Charte-de-fonctionnement-des-Centres-d-accueil-et-d-orientation-des-migrants


    En premier lieu, il convient de constater que ce n'est qu'un communiqué : il n'a donc aucune valeur juridique. C'est le ministère qui dit qu'il a pondu un texte. On peut donc remaquer qu'il ne le fait pas en douce : il suffit de suivre le site du MinInt.

    Maintenant, pour débattre, le texte dont il est question est ici :

    http://www.gisti.org/IMG/pdf/min_int_logement_2016-07_charte_fonctionnement_cao.pdf

    A chacun de se faire son idée sur cette tempête dans un verre d'eau.

    Au passage, je ne vois pas beaucoup d'infos sur l'auteur de la tribune qui se dit simplement "universitaire et juriste", ce qui n'indique rien sur sa légitimité. Me concernant, un juriste qui ne fait pas la différence entre un communiqué et une circulaire devrait retourner sur les bancs de la fac.

    Blabla

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sauf que dans notre belle france les communiqués ont valeur de de circulaire pour ceux qui nous gouvernent et ils les appliquent avec un zèle certains,comment ne pas avoir de sérieux doutes sur une justice qui fait passer Dieudonné en conseil d'état en trois heures quand la durée moyenne est de trois ans ,de même pour le fameux burkini :jugement moins de 48 heures après les arrétés,j'ajouterais les lois devenant rétroactives au gré du prince etc etc etc la justice du mur des cons s'ajoute a ce tableau lamentable d'une justice d'état,alors les juristes n'ont plus cours et me font bien rigoler quand la justice est bafouée et que l'on peut se prévaloir de ses propres turpitudes,que les grands principes du droit sont balayés il n'y a plus rien qui tient quand un junker clame haut et fort"il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens " et des comme ça on pourrait remplir la bibliothèque nationale,alors en douce ou pas Blabla le résultat est le même

      Supprimer
    2. La Croix et le Lys17 août 2016 à 07:53

      Tu me fais penser au mec qui tombe d'un gratte ciel et qui tout les dix étage dit : "jusqu'à la ça va !"

      Tes arguties "juridiques" ne valent rien dans un pseudo pays où le droit est perverti à la source. La France n'est pas -plus- un Etat de droit;

      Vu que ce sont les préfets nommés car casevide qui sont chargé des procédures d’expulsion, un simple communiqué du Ministère clos donc toute discussion : C'est à présent open bar pour les crevures, fantiques et criminels du monde entier, point.

      La fille ainée de l'Eglise sera crucifiée corps et âme. Il s'agit d'un Plan machiavélique engagé depuis des décennies qui arrive à son terme lequel n'a été rendu possible que par l'accord tacite et la propre la dégénérescence du peuple lui-même.

      Toutefois, elle ressuscitera contre toute attente, refleurissant sur le fumier de quelques 40 millions cadavres. Et les suppôts du diable seront envoyés en enfer avec l'aide du Grand Roy universel.

      Christus vincit !




      Supprimer
    3. Bonjour,

      Pour moi ce ne sont pas des arguties juridiques. Ce que je voulais exprimer, peut-être maladroitement, c'est qu'il ne faut pas simplement se fier à l'analyse du premier tribun venu tel ce Alexis Théas sorti de nulle part, mais lire soi-même le texte et y réfléchir : aller à la source sans passer par du prémâché, du prêt à penser.

      Quant au mur des cons, c'est une autre histoire... qui n'a rien d'étonnant au demeurant. Même si Sarkozy qui, me semble-t-il, a été un des premiers à gueuler, est malgré tout pas si maltraité que ça par les juges : il ressort libre de tous ses problèmes avec Betancourt, le financement de sa campagne etc. non ? Mais on s'éloigne du sujet.

      Et oui, je pense également que Junker aurait mieux fait de se taire.

      Blabla

      Supprimer
  16. C'est cool d'être un psychopathe .
    Vous êtes marrant a avoir peur et a nous traiter de prédateur. Seulement vous savez , on est pas tous méchant et on peut ptet vous manipuler pour votre bien . De plus on ressent des sentiments, pas les votres c'est tout.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.