20 décembre 2018

La clé de la survie quand tout semble perdu

Il n'est pas difficile d'imaginer une situation de survie. Ce pourrait être perdre son canoë dans des rapides, tomber du haut d'une falaise, ou simplement se perdre en forêt.

Dans cette hypothèse, que devrait-on faire tout de suite après ? Car en fait, ce pourrait être la chose la plus importante que nous n'ayons jamais faite, la décision la plus importante que nous ne puissions jamais prendre.

La prochaine étape pourrait assurer la survie, ou, au contraire, nous condamner à une fin tragique. Ou bien encore, rendre les choses beaucoup plus difficiles...




La première chose à faire lorsqu'on est confronté à une situation de survie ou de traumatisme est de SE CALMER. Faire une pause ou "mettre un genou à terre", comme il est coutume de dire. Le fait de calmer son corps va permettre d'utiliser ses capacités cérébrales de manière utile afin de se sauver des circonstances, quelles qu'elles soient.

Cependant, se calmer n'est jamais suffisant car cela ne fait que suspendre l'action du moment. Ce qui vient ensuite est l'aspect le plus important de la survie : par la vérification systématique des "Zones d'évaluation", une sorte de "check-list" détaillant les forces et faiblesses du moment...


Zone 1 - Le corps, les vêtements, les équipements


Pour une saine évaluation de la situation, il y a lieu de commencer par soi-même :
  • Suis-je blessé ?
  • Suis-je fatigué ou affamé ?
  • Quels vêtements est-ce que je porte ?
  • Qu'est-ce que j'ai dans les poches ?
  • Quels sont les équipements dont je dispose ?

Si l'on est plusieurs, il y a lieu de répéter le processus individuellement de manière à ce que chacun vérifie sa propre zone et qu'il soit ainsi possible de déterminer ce que l'on possède au niveau collectif. Pour cela, on n'hésitera pas à en venir à l'étape qui consistera à ce que tout le monde vide ses poches et qu'on fasse le compte.

Exemple : je porte un sac à dos qui contient des vêtements adaptés, un sandwich, et une bouteille d'eau à demi-pleine. J'ai une barre énergétique, un couteau pliable, et de bonnes chaussures. Je N'AI PAS de lampe ni aucun équipement de signalisation. Nous sommes trois. Nous avons une tente et deux sacs de couchage, pas de nourriture, une petite trousse de premiers soins et un briquet. Je suis en bonne forme physique et personne de mon groupe n'est blessé, mais mon ami Gérard n'est pas très entraîné et il a perdu la totalité de ses équipements.




Zone 2 - L'environnement immédiat


Comme son nom l'indique, il s'agit de l'environnement qui est aux abords immédiat de l'endroit où l'on se trouve, sur un rayon d'une centaine de mètres.
  • Y-a-t'il une maison dans les environs, un lieu habité où demander de l'aide ? (c'est la première question à se poser en cas de problème sérieux)
  • Se trouve-t-il un canoë, une voiture, ou tout autre moyen de déplacement ?
  • Est-ce qu'il y a des vivres ou d'autres équipements dans des sacs ou ailleurs dans le périmètre ?
  • Qu'y-a-t'il à proximité ? Un étang plein de grenouilles comestibles ? Une grotte pour s'abriter ? Un véhicule tout-terrain avec un demi-plein de réservoir ?
  • Que puis-je récolter/récupérer qui pourrait m'aider ? Puis-je casser ou déchirer quelque chose ? Par exemple, pourrais-je me fabriquer des bottes isolantes à partir des sièges de ma voiture ou de mon bateau ? Puis-je récupérer/fabriquer un objet ou autre chose qui m'aiderait à me défendre si nécessaire ?

Exemple : il y a un ruisseau à une cinquantaine de mètres où nous pouvons remplir nos gourdes. Gérard a repéré des champignons comestibles qu'il est possible de faire cuire avant de partir. La voiture ne marche plus mais on peut récupérer de l'essence pour démarrer un feu, etc.


Zone 3 - L'environnement étendu


C'est l'environnement qui se trouve un peu plus loin, à un kilomètre ou deux du point où l'on est.
  • De combien suis-je éloigné d'un endroit sûr ?
  • Est-ce que je sais s'il se trouve quelque chose qui ne soit pas trop loin et qui pourrait m'aider, comme une cabane par exemple ?
  • Dans quelle direction se trouve un endroit sûr, et sera-t-il difficile de le rejoindre ?
  • Quelle sera la difficulté pour l'atteindre et tout le monde en serait-il capable ?
  • Sinon, quels seraient les défis auxquels nous serions confrontés et pourrait-on les surmonter ?
  • Quelqu'un sait-il que nous sommes en danger et combien de temps peut-on espérer attendre avant que les secours n'arrivent ?
  • Sommes-nous en mesure de bouger rapidement ? Peut-on au moins bouger ?
  • Suis-je CERTAIN de ces réponses (ne pas savoir quelque chose est aussi important que le savoir).

Exemple : je me souviens qu'il y a une voie rapide à seulement un kilomètre à l'Est à vol d'oiseau, mais je ne sais pas comment est le terrain et personne à la maison ne s'attend à nous voir avant 4 jours au moins. Je me souviens aussi que nous avons passé une cabane 500 mètres avant et je sais de sûr que nous pourrions y être avant la nuit ; il est seulement midi...



En combinant les différentes données issues de la vérification des trois zones d'évaluation, on obtient la somme d'informations suivante :
Je porte un sac à dos avec des vêtements supplémentaires, un sandwich et une demi-bouteille d'eau à l'intérieur. J'ai une barre énergétique dans ma poche, un petit couteau et de bonnes bottes. Je n'ai pas de lampe de poche ni d'équipements de signalisation mais il me reste beaucoup d'énergie. Nous sommes trois, personne n'est blessé, mais Gérard n'est pas en bonne condition physique et a perdu tout son matériel. Nous avons une tente et deux sacs de couchage, pas de réserves de nourriture, une petite trousse de premiers soins et un briquet.
Il y a un ruisseau à une cinquantaine de mètres où nous pouvons remplir nos gourdes. Gérard a repéré des champignons comestibles qu'il est possible de faire cuire avant de partir. La voiture ne marche plus mais on peut récupérer de l'essence pour démarrer un feu.
Je me souviens qu'il y a une autoroute à seulement un kilomètre à l'Est à vol d'oiseau, mais je ne sais pas comment est le terrain et personne à la maison ne s'attend à avoir de nos nouvelles pendant au moins 4 jours. Je me souviens aussi que nous avons passé une cabane 500 mètres avant et je sais que nous pouvons y arriver pour la nuit. Il est seulement midi...

Bien entendu, le même processus peut s'appliquer à toutes les situations critiques où notre survie serait en jeu, y compris celles susceptibles de se produire dans un environnement urbain. Nous pourrions par exemple être au travail ou à l'autre bout de la ville tandis qu'une catastrophe soudaine viendrait à se produire, et qu'il faille rejoindre le domicile en urgence pour retrouver sa famille.

L'important est de garder en mémoire les différentes étapes du processus : on part du plus près (nous-même, ceux qui nous accompagnent), et l'on procède en s'éloignant :
  1. Le corps, les vêtements, les équipements, ce que l'on porte sur soi ;
  2. L'environnement immédiat : la maison, le bâtiment, la rue où l'on se trouve ;
  3. Le périmètre étendu : le quartier, l'arrondissement, la ville voire une autre ville.
Gardez à l'esprit que dans un milieu urbain, les distances se raccourcissent du fait de la multiplicité et de la diversité des dangers. Dans certaines situations (ou environnements), un kilomètre ou deux pourraient représenter le bout du monde !

En général, il ne faudra que quelques minutes pour obtenir toutes ces informations. Vous disposerez alors de nombreux détails et serez en mesure de prendre une série de décisions concises et de qualité sur la façon de mener une opération de survie "dynamique" - la seule forme de survie qui existe.


C'était donc mon petit message d'espoir pour ces fêtes de fin d'année. Je vous souhaite un Joyeux Noël à toutes et à tous ! Et n'oubliez pas que même les pires situations cachent le moyen de s'en sortir...


25 commentaires:

  1. Joyeux noël Pierre. Merci pour cet article et tous les autres que j ai découvert il y a peu. A bientôt et bonnes fêtes de fin d année à toutes et tous ! Thierry

    RépondreSupprimer
  2. Joyeuse fête du Solstice à tous!
    Et merci Pierre pour cet espace de discussion.

    RépondreSupprimer
  3. Salut à toutes et à tous et à toi Pierre;tout d'abord,à la lecture de ce nouvel article,que vois-je directement qui vient me sauter aux yeux,la cabine/cabane de ce cher Dick Proenneke;hasard d'une recherche d'images ou es tu toi aussi,en ton for intérieur, un aspirant à une vie plus libre,là bas,dans ces grandes étendues,autrefois non peuplées? Quand bien mm,j'adore la vie de ce type,partit,selon la légende,avec presque rien,quelques outils à main et autres,en gros un sac à dos et à su ce créer le monde qu'il voulait dans cette si belle et généreuse nature qui l'environnait;tout à fait en adéquation avec ton article,il a su se démerder avec ce qu'il avait!!Bon,moi aussi je voulais te remercier, dans quelques jours,encore une année se sera passée au gré de tes articles et ceux d'autres rédacteurs,une année riche et mouvementée!!Encore merci à toi,bien à vous tous,jean.

    RépondreSupprimer
  4. Se perdre tout simplement en foret ou dans le maquis comme cela vient de m'arriver hier remet les yeux en face des trous,dans un coin que l'on connaitre comme sa poche,bon bien sûr nous avons procédé aux étapes décrites par Pierre,ce fut anodin car il n'y avait pas le danger physique d'individus mal intentionnés dans les parages. Nous avons donc tranquillement mangé nos girolles lavées au ruisseau du coin,la nuit bien tombée avec une météo favorable il eut été imprudent de chercher sans lampe dans ce coin là a s'en sortir,maquis bien épais et piquant!! alors deux feux et dodo au milieu pour avoir chaud des deux cotés avec capuche des parkas pour éviter la rosée des 4 heures du mat,levés 6.30h , une demi heure pour retrouver le bon chemin et gros petit dèjeuner à l'arrivée ,il restait assez de champignons pour les amis quand même.En résumé eau trouvée sur place et dans les poches briquets et couteaux , 3 épaisseurs de fringues et du sucre en morceau.la promenade aurait pu durer trois ou quatre jours de plus sans risques,nous avons prit ça à la rigolade mais parce que nous avons accepté d'entrée de jeu d'avoir été nuls et qu'il fallait prendre son temps en s'adaptant de suite à l'environnement sachant que nos proches ne s'inquièteraient pas du tout avant une semaine,dans ces coins là les portables ne passent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à tous,Janus je ne savais pas que les girolles pouvaient se consommer crues.En fait je mange jamais de champignons crus depuis que j'ai été malade avec un bolet raboteux dans les mêmes conditions que celles que tu décrits.
      Il est vrai qu'en cherchant des champignons,on tourne en rond et au final on perd ses repères.La boussole ne sert pas à grand chose dans un sous bois.L'idéal est de repérer un grand arbre,enfin un arbre dépassant les autres,avec un nid de corvidé,ou autre particularité.
      Il est un accessoire rarement cité par les survivaliste:le balai.Parfois je vois des randonneurs qui se font un nid douillet(ou un toit) avec des feuilles mortes;pour moi c'est une erreur,c'est plein de bestioles.Le fait de balayer une cabane vous permettra d'en chasser une vipère ou autre chose,que vous n'auriez pas vu.Un manche,de la brande ou des genêts,de la ficelle.(et oui Tezak on est maniaque ou on ne l'est pas)
      Un espace propre,vous permettra aussi un feu,sans trop de danger(en évitant les pommes de pin).
      Bonnes fêtes à tous
      Yorick

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Salut Tezak,joli moyen mnémotechnique;Le tarp c'est super,à mon avis supérieur à la tente,on peut voir et entendre.
      Tu peux aussi faire un "nid" avec des fougères(par contre il faut pas fumer si elles sont sèches).
      Le fait de laisser ou non des traces n'est pas aujourd'hui un problème.
      Un seul objet?Je ne me suis jamais posé la question;en plus c'est pas du jeu;je ne pars jamais sans mon bâton de marche.
      J'ai dans les poches de ma veste à peu près les mêmes choses que Janus,barre de céréale en plus,sucre en moins(bien que cela fasse ,pour les fumeurs, un excellent allume feu),j'ai également un peu de ficelle et une flasque d'alcool,mouchoir ,calepin et crayon bois ,briquet,pochon plastique.....et bien sur un canif(Suisse).
      J'ai sans prétention aucune une boussole et la carte de là où je suis....dans la tête.C'est encore une manie,quand je vais quelque part,je prends le temps d'étudier la carte du lieu(même en ville);j'ai zéro confiance dans les GPS.
      Je devrais avoir une paille pour filtrer l'eau et une demi-bouteille d'eau,mais on ne parle pas de randonnée.
      Aujourd'hui,un seul objet?Un gilet jaune.Avec ça on te ramène direct chez toi,ou presque(presque chez toi).
      Je n'ai aucune idée de l'objet miracle;en sachant qu'une tenue ou des chaussures inadéquates peuvent devenir un calvaire.
      Je pense que les objets n'apportent que "du confort"le principal est d'avoir confiance dans ses capacités,et puis un chemin ou un cours d'eau vont toujours quelque part.Mais tout ça est déjà dans ta formule mnémotechnique.
      PS Tézak tu manges vraiment les serpents,blattes, cafards,millepattes araignées?
      J'ai fais une fois des grenouilles,les préparer m'a écoeuré;j'ai même essayé de les rendre spinales d'un coup de poinçon afin d'éviter qu'elles ne souffrent trop;les avants se barraient;c'était dégueulasse comme spectacle;si j'avais été seul j'aurais remis ces pauvres bêtes à l'eau.
      Je vais me faire taxer de Monsieur SPA,mais les "rambos"avaient déserté et son revenus pour la persillade.
      Dans la même veine il y a les lamproies et les anguilles.
      Bonne fêtes à tous.
      Yorick

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. Salut Tezak,j'ai bien aimé le fim Rambo1 en tout cas le début.On dit qu'il a été le départ du renouveau du survivalisme.Tout y est,recherche d'un abri ,de nourriture ,feu.La manière de se camoufler est super,et les pièges.
      Bien sûr,c'est du cinéma,mais très réaliste.Rien que les pièges m'ont demandés énormément de recherche et pas sur internet....Pour arriver à mettre en place un système suffisamment puissant.Par contre j'ai aucune idée de l'utilité de ce genre de dispositifs pour protéger son campement.
      Rambo c'est le militaire exclu de tout.Je ne pense pas qu'il aille en boite de nuit.
      "Rambo"entre guillemet,c'est une apparence;mais qu'une apparence,ça peut être plus fréquent.
      Manger des insectes est devenu tendance,vers de farine ,grillons,cloportes,sauterelles.Je suis végétarien,ne me demande donc pas combien de cloportes il faut pour remplacer une cuisse de poulet dans l'alimentation(je mange déjà pas le poulet).François a écrit qu'il faut un temps d'adaptation ne serait ce que pour manger du pain complet,et bien c'est pareil pour moi et la viande.

      je vois pas le rapport entre moi et un mec qui traite de S.... une fille en boite.Je n'allais dans ces lieux que pour le travail,comme toi.
      Ma question portait sur la consommation d'araignées et de millepattes,ces bestioles sont venimeuses.Mais certains mangent des scorpions,alors pourquoi pas?
      Pour moi le fait de les balayer permet d'éviter d'aggraver une situation du fait d'une piqûre ou d'une morsure.
      Il ne faut pas voir de l'ironie là où il n'y en a pas.
      Aggraver une situation c'est aussi boire ou manger n'importe quoi,vilaine blessure ou coupure:c'est pour ça que j'ai une flasque d'alcool,ainsi que pour désinfecter mon couteau (chose que peu font).
      J'ai été commis de cuisine et la propreté était une de nos préoccupation,même si l'établissement était modeste.
      Commis ça veut dire que le chef c'était pas moi.
      Par contre le chef ne s'est jamais opposé à un "ça me plait pas je balance".
      Si tu veux une photo,c'est aisé :tape yorick Hammlet,mais c'est osé,(je suis plus qu'à poil).
      Bien à toi
      Yorick

      Supprimer
  5. Merci pour cet article Pierre.

    De bonnes fêtes de fin d'année à tous ! Profitons de ces moments qui nous sont encore accordés.... :-)

    RépondreSupprimer
  6. salut à tous; Jean, je ressent pareillement 'les choses' de ton commentaire...
    Merci à nouveau Pierre pour ton texte. je me permets un petit ajustement: tu parle de 'la diversité des dangers en milieu urbain' je parlerais plutôt du danger de la diversité en milieu urbain... y aurait- il de dangers plus grands d'ailleurs en cas de célébration collective?
    Trêve de plaisanterie, en situation extrême, dans un premier temps je procèderais un peu autrement: j'énumèrerais la liste decrechendo des dangers immédiats et ensuite les plus éloignés et ensuite je ferais comme tu le propose, mais j'énumèrerais les dangers en tout premier lieu.
    autre sujet j'ai visionné un jour une petite video où le gars rechargeait les amorces de cartouches usagées avec un mélange de poudre d'allumette et poudre de grattage de la boîte d'allumettes, et ensuite rechargeait la cartouche avec le souffre des allumettes. Quelqu'un aurait-il un regard éclairé à ce sujet?
    Je vous souhaite à tous un joyeux Noël en famille.
    Vive le RIC et le pot de vaseline.
    P.S. je ne suis pas le Ivan qui a produit le texte sur les légumes il y a quelques semaines. Je ne voudrais lui faire de tort en aucune façon, ne serait-ce que par mon style et mon cynisme.
    ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à toutes et à tous;Ivan,est-ce de cette vidéo dont tu parles?:https://www.youtube.com/watch?v=04lSc_WxWC0

      de Vik G.,il bien ce ptit jeune;rapport à la vidéo et donc son sujet,je te dirais qu'apparement,quand on a plus que çà,ca a l'air de faire le taf mais à savoir aussi qu'à la longue,je pense(et il me semble que Vik en parle)la combustion de souffre créera des gaz"acides" qui oxyderont et déterioreront "les tubes" à force,mais encore une fois,c'est mieux que rien!
      Sinon,j'ai cru comprendre que tu appréciais,alors ptit cadeau(c'est les fêtes,il paraît que çà ce fait chez les gens"civilisés!?!humour!):https://www.youtube.com/watch?v=UWBOBQm3bFI

      https://www.youtube.com/watch?v=hy-4NxJRxNQ

      https://www.youtube.com/channel/UCO_augYhnO7tF-d4JbSXFuQ

      ce dernier fait de très belle vidéos,je trouve,très reposantes,sans blabla,j't'en remet une,très belle:https://www.youtube.com/watch?v=_8wwAwEDeGo

      bien à toi et à vous toutes et tous,jean.

      Supprimer
    2. Très belles vidéos Jean,trop belles peut être.Centrées sur le hipviking;je me demande de quel matériel vidéo il dispose,puisqu'il est seul.
      Bon,je fais une cabane dans les bois et je fais rôtir un poulet acheté tout plumé.Je suis admiratif.J'ai fait rôtir de nombreux poulet et même quelques canards.Moi je plaçais la volaille devant le feu et je mettais un plat dessous pour récupérer le jus de cuisson et arroser la volaille.Le résultat était identique au sien.Je parle même pas du temps de cuisson et du fait de tourner patiemment la broche.Sur le feu comme ça ,je l'aurais fait en crapaudine;comme quoi.
      Très belles images,mais il n'a pas démontré sa capacité à trouver son repas.Pour moi c'est du camping.
      Je me doute de ce que tu vas me répondre,lors d'un séjour en Ecosse,j'avais attrapé une dizaine de truites de torrent;elles étaient pas très grosses.Si tu as qu' une à manger tu crèves le dalle.Je te parles même pas des écrevisses.....là on pleure.
      C'est pour moi la vision romantique du survivalisme,sublimée par l'art cinématographique.
      Super pour les images,mais je n'ai pas vu de contenu.
      Bien à vous et bonnes fêtes à tous
      Yorick

      Supprimer
  7. bonjour à tous quelque peut occupé, je viens de lire ce sujet oh! combien réaliste.Avoir les bonnes clés...? Bonjour Janus, je peux vous dire que moi aussi je me suis fait quelques frayeur.En canoë sur ma rivière dans le gard, pendant 3 jours, je passe l'équipement, avoir pris l'essentiel?en foret aussi, beaucoup de collines aie les genoux, pourtant le sac bien pesé carte boussole, là aussi j'ai enregistré mes erreurs. En bref, la survie pour moi restera ce coffre fort géant aux multiples combinaisons secrètes à décrypter, aux milliards de serrures.A nous d'avoir le cerveau open à 360 degrés.Actions, réactions, je pense en résumé que c'est deux mots en disent déjà long , mais pas seulement.Etre humble ,mais pas idiot, d'essayer de faire au mieux avec son environnement. Maintenant quand à la compagnie que l'on peut avoir, du bon sens , un peu de psychologie, de la méfiance sans tomber dans une parano, ou dépression , elle pourra vous tuer,plus vite que le reste.En bref , Les bonnes clés dans le monde actuel les avons nous????quand tout sera brassé dans le chaos, là je pense que l'individu que je suis, que nous sommes , face au tableau de l'ESPOIR d'un jour meilleur trouverons ces fameuses clés???C'est un peu comme si j'avais des milliards enfermés , et que pour avoir cette richesse, je devais compter le nombre de grains de sable de la dune du pila sans me tromper pour avoir cette clé. Merci Mr Templar .Parfois absent pour X raisons, j'ai toujours le plaisir de vous lire, et aussi tous ceux et celles qui participent. Je vous souhaite à vous , et à vous tous et toutes de très bonnes fêtes

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à vous toutes et tous, bonjour à vous Pierre. Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année. Egalement une bonne santé ainsi qu'un moral sans failles, pour cette année 2019 à venir. Les "perspectives" ne sont pas des plus radieuses, mais "après nous, le déluge !" Force et Courage". Amitiés Didier.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour à tous; Merci jean pour ta réponse et tes vidéos très belles! c'est effectivement cette vidéo que j'ai visionné trois fois d'ailleurs, afin de ne rien manquer. pour l'anecdote comique, l'une de tes vidéos commence par une pub de robert de niro pour une poubelle à roulettes 100 % électrique... il a tout compris bob... La toute dernière vidéo me laisse un peu sur ma faim; j'aurais bien vu qu'il taille un arc avec sa hache...
    Si non, à la question de prendre qu'une seule chose dans la verte, vu le temps, ce serait ma parka en plastique camo; car ainsi à l'abri on a le temps de trouver les bonnes solutions, alors que trempé comme une soupe depuis des heures voir des jours, cela doit un peu handicaper le cerveau et le coeur!
    Joyeuse nativité à tous.
    Ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir à toi Ivan,ouais,c'te bob de niro,c'est vraiment une baltringue,faut le brancher sur une batterie de ces charettes tesla,ou l'atteler derrière;tant qu'il y a des os,on tirasse...quel vendu...on est bien loin des "taxi driver" et "heat";"vive obama 1er" dixit lui mm;à gerber ce type;ptit conseil,si toutes ces pubs te gonfles,tu peux installer ad block ou un autre logiciel du genre;à savoir qu'avec ad block,tu peux avoir quelques problèmes pour la lecture de certaines vidéos ou transfert de données de certains sites mais cela t'évites de te coltiner toutes ces pubs;sinon,encore d'accord,le "viking",il aurait pût au moins ce tailler un arc avec sa hache mais avoues,il est bien reposant le gazier...j'adore des vidéos de ce style;j'en ai pleins dans mes favoris,si cela te branches,je me ferai un plaisir de te les refiler;dans le mm genre ,il y a notament eux:https://www.youtube.com/channel/UCIMXKin1fXXCeq2UJePJEog/videos

      https://www.youtube.com/user/carlisle195/videos

      https://www.youtube.com/user/alonewolverine1984/videos

      https://www.youtube.com/user/Moscowprepper/videos

      https://www.youtube.com/channel/UCblVdiqjKO966SEUbPJVLoA/videos

      très belles vidéos pour ce dernier,"l'écho des cimes",à mon avis,bien sur!?!alors encore un ou deux puis si tu en veux plus,tu me files un mail et je t'en envoi plein...8-)

      https://www.youtube.com/channel/UCNg5Rz78zc0uU3cW409gNsg/videos

      vé sa cabane'underground" à celui là pas mal hein??aller,j'arrête sinon cela va prendre une page sur le forum,merci Pierre encore une fois,je te souhaite tout le meilleur que l'on peut te souhaiter ainsi qu'à vous toutes et tous,bien à vous,jean.
      PS:hésites pas Ivan,y'a mon yop dans la rubrique géoloc',profites en si tru le veux!














































      Supprimer
    2. Bien sûr Jean,je boirai certainement de ma "gnôle",mais pas que.J'ai une demi bouteille d'eau de marque v****el,une fois vide,je peux la couper en deux avec mon couteau suisse.Je me retrouve avec un récipient et un petit entonnoir.
      Avec mon mouchoir,je peux faire un filtre et remplir le tout grâce à ma poche en plastique que j'utiliserai pour "puiser".
      On peut très bien faire chauffer et même bouillir de l'eau en mettant une bouteille en plastique au dessus des braises(en l'attachant grâce à la ficelle à un trépied).En fait c'est très difficile à brûler une bouteille.(vous pouvez vérifier tous les objets sont cités dans ce que j'emporte.
      Avec de l'eau bouillante,je peux faire cuire ce que je trouverai en fonction des saisons(châtaignes,glands,champignons,pissenlits orties etc...).De nombreux champignons poussent toute l'année par exemple les champignons de souches(langue de boeuf,ou champignons du bouleau..etc).
      Le bouleau,s'il y a un arbre à repérer c'est bien lui.Quasi sacré pour les amérindiens,tout est comestible sous l'écorce.Pousse en abondance chez moi.On peut même récupérer la sève au printemps.J'en bois tous les ans.Pas terrible au goût.D'un autre côté,il s'agit de survie et pas de gastronomie.
      Voilà,un équipement dérisoire qui tient dans ma veste(bouteille poche de dos),et qui peut me permettre de survivre dans mon biotope.
      En résumé repérer les bouleaux
      Tu vois Jean,pas d'invective,pas d'ironie.
      Des lieux communs peut-on dire?
      Toi et Tezak êtes des pros de la survie,spécialement entraînés.Vous devez forcément avoir des connaissances bien plus pertinentes à partager.Faites juste un petit topo,dans ce genre;pas forcément pour moi,pour les autres lecteurs.
      A vous lire.
      Yorick

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Le cheval de course nous fait un refus d'obstacle?
      Donc comment qualifier ceux qui s'entêtent à avoir un barda?
      Et ceux qui préconisent d'avoir un barda?
      Bien à toi.
      Tien pour te prouver que je suis absolument pas rancunier,je vais te faire un cadeau.Mais pas de suite.
      Là j'ai pas le temps mais tu verras c'est utile.
      Yorick

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. Vous "devinez" la raison ? La voici : parce que j'en ai marre de vos débats clownesques et de votre langage de charretier. Le but ici n'est pas d'avoir le dernier mot, mais d'aider les lecteurs dans leur préparation. Tous les commentaires non constructifs ou contenant des termes grossiers seront systématiquement supprimés à l'avenir.

      Supprimer
    7. Aaaah. ...! Tout de même. Arrivé depuis peu sur ce site (dont les articles sont très constructifs au demeurant), j avoue être très déçu par un grand nombre de commentaires. J en viens a me demander si les survivalistes sont capables de vivre... entre eux !!!

      Supprimer
  10. Réponses
    1. "noyeux joel" et bonne fête des cadeaux et de la conso" à tous!!!non,sans déconner,vive Jésus et bonne fête de la nativité!!!jean.

      Supprimer

Merci de veiller à l'orthographe et de rester dans le cadre de l'article proposé. Les commentaires en petit nègre ou hors sujet seront systématiquement rejetés.