24 février 2014

Survivre à la loi de la jungle

Nous vivons dans une société qui, globalement, maintient les gens en vie ; ou du moins, malades juste ce qu'il faut.

Les trusts et les gouvernements exploitent le capital humain. Ils le bourrent d’aliments frelatés et de divertissements, de manière à ce qu’il continue de vivre dans un monde imaginaire de sensations plaisantes, l’amenant ainsi à faire ce qu’ils veulent.

Parallèlement, ces mêmes instances l'obligent à maintenir et perpétuer le système, en dépit de la loi naturelle la plus élémentaire. Et malgré tout ce cirque, il existe encore des gens pour y croire...



Je ne peux m’arrêter de penser que tout évolue en cercle dans l’humanité, et que les choses et les événements se répètent sans cesse à travers l’histoire... Une autre constante qui revient en permanence et ne change pas, c’est que la majorité des gens sont des abrutis.

Sentez-vous et pensez-vous vraiment que le système, le gouvernement, les infrastructures et tout ce qui nous entoure sont là pour rendre notre vie meilleure ? Pensez-vous que les politiciens, les partis, les courants politiques, nos élus -pour lesquels vous avez peut-être voté- représentent votre volonté et celle des gens qui les ont choisis ?

Si vous répondez "Oui" à ces questions, cela signifie que vous vivez dans un conte de fées, et non dans la réalité.

La plupart de mes compatriotes penseraient probablement que je suis trop sévère, et vivent leur vie en étant persuadés "qu'ils" (le gouvernement, le système, la loi…) vont prendre en charge les énormes problèmes que connait le pays, et que les seules choses dont nous aurions à nous préoccuper seraient d’avoir une vie décente, un travail, des enfants, de payer nos impôts et de croire dans le système ;

Qu’il n’y aurait pas besoin de prendre en considération cette petite voix espiègle qui pourrait nous susurrer que le gouvernement est en train de perdre toute capacité à contrôler quoi que ce soit, et que quelque chose de terrible est sur le point d’arriver.

J’ai commencé à éprouver ce sentiment bizarre il y bien des années déjà, et je me forçais alors à penser "qu’ils arrangeraient ça et tout le reste". Mais la vérité est qu’ils n’ont rien arrangé du tout, et que les problèmes sérieux ne vont pas tarder à se présenter.

Aujourd'hui, après toutes ces années à éprouver cette sensation intime que quelque chose de grave allait arriver, je suis à même de voir combien les gens sont toujours aveugles, croyant encore que quelqu'un va s’occuper de tout et que tout va bien se passer ; que les incapables qui sont aux commandes vont bientôt dégager, et qu'un nouveau gouvernement, moins inféodé celui-ci ou plus "national", va prendre sa place et régler les problèmes.

Sans voir que c'est tout le système qui est vicié, et que rien de bon ne peut en sortir, que ce soit de droite ou de gauche, du centre ou des extrêmes.




Lorsqu'une personne continue de répéter les mêmes âneries jour après jour, c’est qu’elle est stupide. Et il semble que la plupart des gens préfèrent l'être plutôt que d'écouter, réfléchir, et apprendre.

L’idée du survivalisme est une idée folle pour la majorité de nos contemporains. La mort est un concept qui est tenu très éloigné de notre vie quotidienne, et la plupart des gens font confiance au système pour tout.

Si vous aviez grandi dans une bulle aseptisée d’un hôpital, dépendant de systèmes d’assistance physiologique pendant toute votre vie, feriez-vous l’effort d’essayer de sortir et vivre par vos propres moyens ? La plupart des gens ne le feraient pas, et resteraient connectés au système. Ce serait toujours plus confortable, même si les conditions de l’hôpital se détérioraient doucement jusqu'à devenir un enfer. Personne n’est prêt à abandonner facilement son confort.

Penser que le système peut ou pourrait ne pas être là pour aider mais pour garder les gens sous contrôle est une idée très inconfortable. Dès lors, il devient quelque chose de bon, quelque chose que l'on défend parce qu’on en est dépendant.


Les gouvernements et la vie moderne ont tué la sélection naturelle


Certains disent que les hommes de nos jours sont plus stupides qu’il y a 2000 ans, car pratiquement tout le monde survit à notre époque, et que la part constituée par les humains les plus bêtes se reproduit plus vite.

Les malades, les tarés, les criminels... tout ce beau monde copule avec allégresse, besognant jour et nuit pour nous préparer un monde meilleur.

Il est peut-être vrai que chacun devrait avoir une chance, mais en attendant, ce n’est pas naturel.

Le progrès médical est sans doute une bonne chose, le fait d’être civilisé l’est aussi. Je donne et je fais de mon mieux pour les gens qui m’entourent ; les gens de MA tribu, MES proches. Ceux en qui je crois devraient bénéficier de mon travail, de mon expérience, et de tout ce que je souhaite partager.

C'est une chose normale. C'est la base de la structure communautaire, grâce à laquelle se sont construites les grandes civilisations européennes. Mais là où tout se détraque, c'est lorsque le gouvernement entre en jeu et force tout le monde à partager. Bien sûr, il peut en résulter certains avantages immédiats pour l’ensemble de la communauté, et je ne dis pas que cela soit bien ou mal en soi, mais j’estime que les gens devraient garder la motivation ainsi que la liberté de partager avec ceux de leur choix.




Que dire d’un gouvernement qui me force à donner ma part à tout le monde afin de garder les gens en vie, juste pour qu’il puisse rester en place ? Ai-je besoin d’aider tout le monde pour être une bonne personne ? Si l’on m’oblige à partager, pourquoi ne puis-je pas choisir qui je veux aider ? Sommes-nous obligés de faire tout ce qui est nécessaire pour garder les moutons tranquilles de manière à ce que les trusts et le système aient un maximum de pouvoir sur eux ?

Les gouvernements existent pour de nombreuses et bonnes raisons, et je ne crois absolument pas dans les vertus de l’anarchie. Une forme de système est toujours nécessaire, mais cela ne signifie pas non plus que nous soyons obligés d’y croire aveuglément.

Ils ne sont pas là pour vous et moi. Ils sont là pour maintenir les gens en vie (je n'ai pas dis en santé), du moins suffisamment pour que ces derniers puissent fonctionner et les servir. Aujourd'hui, j’en suis arrivé à un point où lorsque j’entends dire que le gouvernement fait ou va faire telle chose pour nous faciliter l'existence, je me dis en moi-même "B@rdel, il va falloir que j’achète encore plus de vivres, de munitions, d’essence…".

Avec leurs gros titres, ils nous font de nouvelles bandes dessinées chaque jour. C’est comme un "Reality show", mais sans le Happy end, et les gagnants sont toujours ceux qui sont au pouvoir.

Je ne dis pas non plus qu’il faille mettre un casque et s'enterrer dans son bunker. Le but n’est pas de se cacher, mais de comprendre ce qui se passe et nous préparer aujourd'hui tant qu’il est encore possible de le faire. Parlez-en avec votre famille, choisissez des amis fiables, et préparez-vous. Le groupe est plus important que des dispositifs sophistiqués, et les compétences plus importantes que les outils. L’idéal est d’avoir les bonnes personnes, les bonnes compétences, et les bons outils…

Peu importe le coté où vous vous tiendrez lorsque le système va s’effondrer. Le fait est que le gouvernement n’est pas fiable et que même les moutons pourraient avoir une chance de voir la lumière si vous leur expliquez qu’ils sont seuls et doivent se préparer dès à présent. Toute sécurité est illusoire tant que l’on ne commence pas à se prendre en charge soi-même.




Je ne suis pas dans le secret des dieux. Même si je subodore leurs intentions, je ne peux raisonnablement espérer comprendre que quelques détails à la politique et aux partis, mais cela est suffisant. Si nous survivons au chaos et perdurons quelques années de plus, nous aurons toujours le loisir de faire la rétrospective et songer aux raisons pour lesquelles tout cela est arrivé.

Mais en termes d’effondrement d’empires et de civilisations, il est bon de connaître dès à présent les principes de base :
  • Peu importe ceux qui sont en charge, pourquoi et où. La vérité est qu’ils ne sont pas là pour nous aider ; ils possèdent leur propre agenda.
  • Les mêmes choses arrivent quel que soit l’endroit où l’on vit. Oubliez les différences, la fameuse "exception culturelle française" ; que toutes ces choses affreuses que l'on voit à la télé se passent dans d'autres pays et qu’elles ne peuvent pas se produire chez nous. Nous sommes tous le même genre d’animaux à deux pattes ; l’orgueil et l’abus de pouvoir sont communs à tous les peuples.
  • Tout va s’écrouler un jour ou l’autre. Nous devons y être préparés, et c’est uniquement ce qui compte.
  • Ne cherchez pas à connaître ou comprendre à tout prix les raisons de l’effondrement. Au lieu de cela, apprenez plutôt à combattre, conserver la nourriture, construire un abri, réparer du matériel, donner les premiers soins… ou travaillez davantage pour avoir plus d’argent disponible pour vos préparatifs.

Le point le plus important que vous devez comprendre est que nous ne pouvons rien changer au système dans son ensemble. Même en manifestant, en brûlant des radars, ou en votant pour les moins pires. Il continue sa course folle à pleine vitesse tout droit vers le mur avec assez d’élan pour ne plus pouvoir ralentir.

Par contre, il est toujours possible de changer les choses à l’intérieur du petit cercle où l'on évolue : la famille, le groupe, les voisins. Ne distrayez pas votre attention par la recherche des détails du pourquoi et du comment, car cela peut vous rendre aveugle et vous faire perdre vos priorités.

Le but de ce blog est d’éviter aux gens de graves déconvenues, dans la mesure du possible, et de les préparer à une vie plus naturelle et plus dure, de manière à ce qu'une fois tout cela terminé, il en reste une bonne base susceptible de reconstruire une société meilleure et plus libre ; de survivre à la loi de la jungle qui le jour même où le système va s'effondrer, retrouvera ses titres de noblesse et emportera les plus faibles et les plus naïfs, comme elle a toujours fait depuis toujours.

Beaucoup d'entre nous tomberont, et il n’existe aucune garantie. Alors peut-être que la prochaine fois que vous voudrez vous attarder sur les gros titres, vous y passerez moins de temps, et choisirez plutôt de sortir sur le terrain pour pratiquer quelque exercice de survie, ou prendre ce manuel de premiers soins que vous aviez l'intention de lire depuis longtemps…

26 commentaires:

  1. salut à toutes et à tous,article extras...pour les aveugles,les débiles etc... voila une bonne base de réflexion surtout qu'à mon avis,vaut mieux s'activer et vite vu le bordel ambiant et la tournure que cela prend;révoltes anti système en UE(Ukraine,yougo)),Espagne,grèce...),climat qui part en couilles un peu partout et touts les gouvernants et puissants qui en profitent pour faire encore plus de profits et plus vite,à mon avis ,on peut s'inquiéter et s'activer car la fin (ou le début...?!?)nous guette!bref bonne continuation,Pierre et merci pour ce blog! LPN26

    RépondreSupprimer
  2. je viens de tomber sur ce texte pas hasard? y a t'il un hasard?
    je vous félicite ,
    mon petit bout d'action perso , le boycott de tout ce que les causeurs de la télé conseillent .en clair si on me dit de manger du yaourt je n'en achète plus, car je pense que les si vaches ne boivent pas de lait pour en produire , c'est qu'un mamifère adulte n'en a pas besoin et que le lait est un bon plan pour permettre aux gens de se ramollir en mangeant mou et sucré .
    je ne mange que local et du producteur, je fais tous mes habits même mes chaussettes, je vois que mes conserves et mes legumes au sel ne sont pas la connerie que tout le monde me dit .
    je vais venir vous revoir pour lire ce que vous expliquez car vos pensées sont justes .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non josettte,y'a pas de hasard...j'rigole!!continue à produire ce dont tu as besoin et le plus possible,ce que tu produit,tu sais d'où ca vient et tu connais la qualité (made in France)puisque tu l'as produits!!
      Et non tes conserves ne sont pas des conneries,les gens qui les dénigres et toi aussi,tu les emmerdes,(pardon..)tu les envoies en enfer,et il n'y gouterons pas!!!courage josette et continues. LPN26

      Supprimer
  3. Comme toujours, réaliste a outrance mais malheureusement en ce temps, réaliste rime avec raciste et malheur a celui qui crie tout haut ce que beaucoup pensent tous bas . A qui la faute.., a ceux qui sont censés nous gouverner et qui n'hésite pas a acheter des électeurs fussent-ils étranger et ingrats....
    En ce qui concerne le QI, regarder le film IDIOCRATY, édifiant...
    Spock

    RépondreSupprimer
  4. Tu vois bien que ça marche les appels !!!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Si seulement les gens avaient le 1/4 de la lucidité développée dans cet article, nous n'en serions pas là... malheureusement le gouffre de stupidité du peuple est franchement désespérant...
    Un peu d'humour ! l'intro du film Idiocratie :
    http://dai.ly/xq6qzr
    Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Absolument remarquable. Il n'y a pratiquement rien à rajouter. Je pense que nous allons bien nous entendre. Que Dieu vous bénisse !
    Pierre A.

    RépondreSupprimer
  7. Encore un article intéressant. Le début m'a fait repensé à un film : "idiocracy" qui n'est pas très intéressant en soi mais qui vaut pour les quelques premières minutes qui expliquent (en se voulant être de l'humour) comment l'humanité devient stupide!

    RépondreSupprimer
  8. Notre société a été bien décrite par Philippe Muray dans "FESTIVUS FESTIVUS"... On peut relire le bon docteur LF Céline aussi. Je constate une fois de plus que Pierre Templar a compris. J'en étais arrivé aux mêmes conclusions depuis quelques décennies, allant même au-delà quant aux "appréciations" sur les gens de Pouvoir... et les autres, la foule de ceux qui les ont fait "Roi" pour un plat de haricots aux engrais chimiques, une vie de chien enchaîné à une niche à crédit! Le droit encadré d'aboyer (pas trop) de temps en temps, pour avoir l'illusion de la "liberté d'expression". Même ça, terminé! fini, muselière! fermer sa gueule... ou prendre des coups. Les maîtres se croient malins... roulent des mécaniques sous protection robocop... mais ils chient dans leur froc. Encore un grand bravo à Pierre Templar!
    Chibani

    RépondreSupprimer
  9. Je commence à croire que ce chaos pourrait être la solution. Peut être permettra t-il de changer ce monde et ceux qui osent encore se prétendre humains en quelque chose de mieux. Peut être que ce chaos qui semble inévitable sera la destruction qui permettra la reconstruction. Espérons juste que quand ce chaos se finira, s'il se finit un jour, l'Homme apprendra de ses erreurs et, au mieux, trouvera un autre système, au pire, fera plus attention à ses dirigeants. D'ailleurs, quand on y pense, rien que le terme de "dirigeants" est une prétention. Nous sommes tous humains merde, pourquoi devrait on être dirigés?! Je ne serais surement pas là pour le voir mes amis mais j’espère que, lorsque les lumières se rallumeront, les survivants seront moins stupides que les vivants d'aujourd'hui. En tout cas, merci Pierre Templar pour toutes ces connaissances et surtout, cette passion, que vous nous transmettez à chaque article.
    Julien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne commencez pas à croire... Si nous ne faisons rien notre civilisation et notre culture disparaîtront. Cette soi-disant "normalité républicaine" arrange le "futur" peuple de France, voire d'Occident.

      La paix endort les Occidentaux ; le politiquement correct les hypnotise.

      Il faut qu'un conflit survienne, malheureusement. Beaucoup d'entre nous mourons, mais ainsi nous aurons au moins une chance de sauver notre civilisation/culture.

      Le remplacement de population est tel que dans 5 générations, environ, l'Occident chrétienne aura quasiment disparue.

      Quand je parle de conflit, je ne parle pas de se faire "encore" la guerre entre européens...

      J'évoque plutôt une guerre civile. Malheureusement, tout option de paix, sous couvert de lois républicaine et de politiquement correct, fera disparaître à terme la communauté occidentale d'origine... c'est mathématique.
      Regardez ceci, c’est un exemple parmi tant d’autres :
      https://www.youtube.com/watch?v=q-Cq8hovnaw

      Supprimer
    2. c'est sur que si tous le monde s'accorde, que sa va partir en vrille et qu'on va tous s'entretuer, c'est obligé que sa arrive.

      pour ma part je pense que l'être humain a toute les chances d'arrêter toute cette violence et cette misère, si l'humanité les gens lambda comme vous et moi, disont simplement NON aux gouvernements, tous ensemble, alors il ne feront rien, le nombre est la force, nous avons encore toutes les chances d'arrêter tous ses massacres, la guerre n'a pas encore éclaté, gardé l'esprit ouvert, l'espoir, transpirer l'amour, et la joie.

      mais ne vous voilez pas la face et rester prêt au cas où...

      L'espoir est toujours la, le vrai pouvoir c'est les peuples qui le détiennent, il faut juste qu'ils le comprennent.

      Supprimer
    3. salut à toi Narkos,je te comprends mais je ne crois plus dans notre putain de sale race qu'on est tous(la race humaine),pour pouvoir dire NON?BASTA,faudrait il encore le vouloir vraiment, seulement dire non oblige de s'impliquer un minimum:arreter(ou essayer) à l"échelle de sa propre personne ou de sa famille de consommer( comme des bœufs que l'on est!!)essayer le plus possible d'arreter dans nos actes quotidiens de renier ce que l'on pense et que nous aspirons à etre!bref pas évident tout ca par les temps qui courrent et n'oublies pas que toute cette violence et cette misère que tu évoques rapporte du pognon d'un biais ou d'un autre à quelques puissants(à éradiquer de toute urgence,cette sale engeance toujours plus avide!).pour moi,il n'y a plus rien à attendre de bon de notre civilisation,au contraire, peines , regrets et nostalgies sont les seules miettes qu'ils nous restes.......et aussi quelques bastos de 7,62!!!amicalement LPN26

      Supprimer
  10. Salut à tous.

    Très bon et très lucide article!

    Si vous souhaitez avoir un petit aperçu de la bêtise humaine, faites un petit tour sur Sott.net Signes du temps de ce jour (25 février 2014) dans la rubrique science de l'esprit.. Un article intitulé: Une performance qui montre ce que les gens peuvent faire dans des circonstances inhabituelles.
    C'est débile comme expérience, mais, c'est révélateur.
    Encore bravo à l'auteur de l'article ci-dessus.
    Courage Camarades et, gardons la poudre au sec!

    RépondreSupprimer
  11. Survivre à la Loi de la jungle…
    Nous serions tous humains ? Sans vouloir plagier Coluche (Michel Colucci), il en a qui sont plus humains que d’autres ! George Orwell disait « tous les animaux sont égaux, mais il y a des animaux plus égaux que d’autres » (La ferme des animaux 1947). Deux ans avant « 1984 » écrit en 1949…
    Je ne souhaite à personne d’avoir à se coltiner avec l’animalité des bipèdes. Soyez bien certain que le naturel reviendra au galop à l’instant même ou la lumière s’éteindra… Nous vivons avec des allogènes ayant une parfaite expertise de la plus extrême violence.
    Très brutalement je dirais que nous sommes bien moins égaux qu’eux.
    En France, 53.000 femmes seraient excisées. Combien sont-elles dans ce wagon de métro que nous partageons ? Combien de survivants Tutsi et Hutu dans les rues de nos villes ? Combien de Cornelius Nyungura (Corneille de son nom d’artiste) ?
    Nous sommes quelques uns à dresser le même constat que Pierre Templar. En ce qui me concerne, je m’intéresse UNIQUEMENT au comment survivre au Chaos. Au Tsunami si vous préférez ! D’autres blogs, populaires, exploitent l’ « aftermath »… Le premier challenge sera de survivre, de surnager pour ne pas être englouti par cette vague de violence.
    Je viens lire ce blog dans cet objectif. Point.
    Fantasmer le monde d’après est intellectuellement stimulant, mais si je suis mort (beaucoup tomberont comme le dit très justement Pierre Templar) je ne serai pas acteur du scénario du futur…
    Né en Allemagne, Corneille passe son enfance au Rwanda. Il a seize ans lors du génocide, sa mère est Hutu et son père Tutsi. Un groupe armé entre dans la maison familiale, et tue ses parents ainsi que ses frères et sœurs. Corneille assiste au massacre, il survit car il s'est caché derrière un canapé.
    Au diable Donquichotte !
    Dans la théorie du genre celle du renard solitaire me convient de plus en plus…
    Le jour ou la merde tapera dans le ventilo, le plomb sera bien plus précieux que l'or ou l'argent !
    Bonne chance à toutes et à tous
    Camisard

    RépondreSupprimer
  12. Je suis tout à fait d'accord avec cet article c'est exactement ce que je pense.
    J'ai une position professionnelle qui me permet de confirmer par des faits vos propos.
    J'ai interrogés d'autres personnes au travail et malheureusement notre ressenti qui confirme les prémices de l'effondrement de notre société ou un brusque revirement "aux forceps" se précise pour l'opinion commune, cependant la censure est telle que rien ne filtre et toute l'information est collecté, transformée et édulcorée pour servir les discours du pouvoir corrompu.
    notre bienveillance notre sociabilité, notre convivialité, notre hospitalité est exploitée par les indigents que nous accueillons et qui profitent de notre système.
    nos gouvernants ne prennent aucune décision dans l'interêt de leurs concitoyens, mais dans l'optique de leur éléctions et ne veulent ni froisser les bobos des beaux quarties qui pensent social et aide avec notre argent ni les bénéficiaires qui exploitent nos failles.
    notre société change je n'ai pas besoin de vous convaincre, je ne pense toutefois pas que ceux qui en seront les nouveaux maitres dans une dizaine d'années soient aussi tolérants que nous aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  13. Franchement, c'est vraiment votre meilleur article
    félicitation, rien d'autre à redire, tout à fais d'accord avec tout se qui est dis.

    RépondreSupprimer
  14. J'adore ce mec ! Nous sommes bien en phase et je suis ravi de lire quelqu'un qui est un dinosaure, c'est à dire qui a du bon sens, de l'intelligence réaliste et pratique et de la lucidité. Des comme ça, ça devient très rare au milieu de légions d'abrutis lobotomisés et moutonisés. Bravo et merci Mr Templar pour votre bouffée d'oxygène.

    RépondreSupprimer
  15. C'est une évidence, la plupart de nos concitoyens dorment en permanence, enfoncés dans un sommeil profond. Ils ne vivent pas leur vie, ils la rêvent. Ils traversent une existence dont la consistence est si ténue que leur milieu, dont ils ne distinguent que les contours, leur apparaît comme "à travers un miroir, de manière obscure" pour reprendre une image biblique.

    L'anesthésie générale ressemble à l'acte médical qui entraîne une suspension de la conscience. L'agent anesthésique comprend une addiction à la télévision (une foi quasiment aveugle dans les informations diffusées aux journaux télévisés, un engouement pour les jeux ineptes et les émissions débilitantes), une confiance dans la parole et la compétence des dirigeants, un enthousiasme soulevé par le spectacle du sport, un désir permanent de se procurer les hochets toujours renouvelés et parfois hors de prix qu'on nous fait miroiter en permanence pour les transformer en objets de première nécessité.
    Les repères ont évidemment disparu. Le service militaire, coûteux et perçu comme insupportable, a été supprimé. L'école, en réduisant l'apprentissage des matières fondamentales et en abaissant le niveau de ses exigences, ne remplit plus qu'à peine son rôle. Les parents, redoutant de n'être plus aimés, font preuve d'un laxisme alarmant tout en reportant sur l'école la charge d'une éducation dont ils se soulagent.
    Je passe sans doute pour un être aigri, pessimiste, passéiste, acariâtre. Ou pour un anarchiste. Peut-être, mais je ne dors pas. Qu'une quelconque catastrophe survienne et la majorité de nos contemporains seront emportés par la première déferlante. Complètement déboussolés, ils se rueront vers leur anéantissement, ignorant que lorsque la multitude se précipite dans une direction, mieux vaut se mettre à couvert avant de prendre la direction opposée.
    Je ne suis pas conspirationniste, je ne crois pas qu'un groupe quelconque ait conspiré à l'échelle mondiale pour mettre notre planète en coupe réglée. Cependant, je crois à la volonté des gouvernements d'abaisser le niveau des citoyens. Mieux vaut un peuple moutonnier que rétif. L'interdiction des armes et leur stigmatisation est emblématique. Ce n'est pas par hasard que la possession d'armes à feu a été interdite en 1939 et que l'occupant, en 1942, a menacé de mort ceux qui ne rendraient pas celles qu'ils détiendraient à la maison. Que peut un peuple désarmé face à l'armée et à la police? En revanche, la possession d'armes rend dangereuse toute tentative d'établir un état totalitaire ou toute volonté d'imposer au citoyen des mesures inacceptables... Quoi que... Qu'une équipe de football gagne une quelconque coupe internationale et le peuple se précipite dans la rue, mais je ne suis pas certain qu'il y descende si on lui supprime les libertés fondamentales.
    J'ai été très long pour tout simplement dire que je partageais ce billet d'humeur à100%.

    RépondreSupprimer
  16. Tout à fait d'accord avec anonyme de 17h56, mais si les gouvernements (de tous bords) sont pour réduire la qualité de la scolarité (entre autres) afin de transformer le peuple en "zombis" dociles etc. c'est quand même quelque part un complot de leur part, non?

    RépondreSupprimer
  17. ome even believe we are part of a secret cabal working against the best interests of the United States, characterizing my family and me as « internationalists » and conspiring with others around the world to build a more integrated global political and economic structure « one world » if you will. If that ‘s the charge, I stand guilty, and I am proud of it."
    Il n'y a donc pas de "complot" puisque tout est écrit et ce n'est qu'une mince part de tout le reste,a 92 ans David Rockfeller n'est pas ce que l'on appelle un plaisantin.Cette théorie du complot c'est le point Godwin

    David Rockfeller in his book “Memoirs”















    RépondreSupprimer
  18. J'adhère avec la plupart des articles de ce blog, y compris celui-ci. Je ne l'aurais pas écris ni pensé différemment. Quand je vois l'état du pays, de la planète et des moutons qui la peuplent, j'en viens VRAIMENT à espérer que le chaos survienne VITE !!! Faire table rase de toute cette m....

    RépondreSupprimer
  19. Tout est dit...

    Et merci du conseil, car je m'éloignais un peu de ma préparation en voulant expliquer aux miens pourquoi je suis survivaliste... Peine perdue !

    Je m'y remet ... à l'instant !

    Merci Pierre.

    Thi.

    RépondreSupprimer
  20. Excellent article !

    Idiocraty, c'est exactement cela !

    César, lors de la guerre des Gaules, avait écrit que les Celtes de Gaule étaient devenu faibles car ils avaient goûté à la civilisation romaine. Les Celte de l'actuelle Belgique, eux, encore ignorant de tout raffinement conduisant à la mollesse, étaient toujours de redoutables combattants...

    Les Occidentaux sont littéralement avachis, de véritables moutons apathiques tremblant de peur devant la mort, le moindre bobo ou tout idée de résilience.

    J'ai discuté avec des ados (y compris ma fille de 15 ans) d'une probable chute de notre mode de vie... La première réaction de ces jeunes (sur)-civilisé, devant une éventuelle perte du " tout bouton" (j'appuie sur un bouton et j'ai l'eau, le gaz, la lumière, internet, etc.) est que tout idée de survie face à une merde qui toucherait notre ventilo dorée est impossible... le suicide est leur première réaction épidermique !

    Voilà ou on en est : La civilisation occidentale s'est noyée dans sa pseudo démocratie républicaine, sa laïcité et son politiquement correct.
    Notre civilisation est arrivée à un tel niveau de vie qu’elle se complait dans son complexe de supériorité. Elle discute à outrance sur le moindre sujet, le plus petit conflit. Elle se veut le gendarme du monde et désire être aimé de tous…
    Faiblesse que tout cela ; le vivant ne connait qu’une loi, au-delà de tout QI, niveau de vie et mode de vie : La Loi du plus fort !
    Malheureusement, les Occidentaux ont tout pour être les plus fort, mais un sentiment de lassitude ou je ne sais quoi, fait que nous voyons notre bateau couler, mais ne faisons rien, ni pour colmater la fuite ni pour vider l’eau. Certains se contentent au mieux, et malheureusement, de quitter le navire…
    Hors internet, les médias étouffent la cruelle vérité : la paix républicaine finira par nous faire disparaître, et seul un conflit (guerre civile) nous donnera une chance de stopper cette disparition annoncée de la civilisation occidentale.
    Guerre civile qui fera des morts de tous bords, causera des exodes, et sera redoutable. Mais c’est cela ou rien.
    Je ne dis pas cela de gaieté de cœur ; croyez-moi, je suis mille fois nostalgique de ma vie, voilà 20-25 ans ou tout idée de survivalisme m’était étrangère et ou je n’aurai jamais eu l’idée de dire à mes enfants que leur avenir ne sera sans doute pas en France, mais au Canada ou en Australie…
    Que j’en sois réduit à conseiller à mes enfants de partir en Australie m’attriste au plus haut point :-(

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.