10 février 2014

L'équipement du survivaliste pour les temps de chaos (1/2)

Depuis l'ouverture de ce blog, de nombreux aspects relatifs aux armes et équipements du survivaliste ont été évoqués. Cet article a pour but d'en faire la synthèse, en l'état actuel de mes connaissances et réflexions.

Comme toute synthèse, celle-ci n'est probablement pas exempte de parti pris. Je laisse donc le soin à chacun de la commenter à sa guise, ou d'apporter les modifications qui lui sembleraient opportunes au regard de sa propre perception dans ce domaine ;

Sachant que nous touchons là un sujet sensible du survivalisme, et qu'il est impossible de tout prévoir...



Les armes et munitions


Un survivaliste se devrait de posséder au moins trois types d'armes, voire une quatrième en fonction de son expertise et de sa détermination.

1/ Arme de poing

  • Pistolet automatique en 9mm parabellum. Ce calibre est incontournable, quoi que l'on puisse en dire ou en penser. Je conçois parfaitement qu'on aime le 45 ACP ou le 357 magnum, et il n'est pas dans mon intention de remettre en question leurs qualités. MAIS le fait est que le 9 mm reste la norme, et qu'il se trouvera toujours des munitions de disponibles lorsque toutes les autres auront disparu. Et dans une optique de survie, c'est ce critère-là qui doit être pris en considération avant tous les autres.
  • Munitions de 9mm, ou celles requises suivant l'arme et le calibre choisis.


2/ Calibre 12

Après réflexion, je serais finalement enclin aux recommandations suivantes :

- Pour ce qui est des armes :
  • Un modèle Coach Gun de type Baïkal (à chiens apparents) ou Stoeger
  • Un modèle à pompe à canon rayé (+ kit canon lisse) de type Benelli ou Mossberg, ou bien un semi-auto de type MP153
Le plus fiable est sans aucun doute le modèle à pompe, c'est pourquoi je conseillerais personnellement ce type d'arme plutôt qu'un semi-auto qui, un jour ou l'autre, vous gratifiera d'un incident de tir au moment le moins opportun...

Dans tous les cas, deux armes en calibre 12 au minimum me paraissent indispensables.




A voir éventuellement : une arme dans un calibre de chasse moins puissant pour les autres membres de la famille, bien que je pense personnellement qu'un pistolet en 22LR doté d'un chargeur à grande capacité constitue la meilleure option de défense pour ceux ou celles qui ne pourraient pas encaisser le recul du 12.

- Pour ce qui est des munitions :
  • Chevrotines 4/0 pour la défense rapprochée (jusqu'à 10 m)
  • Chevrotines 2/0 pour la destruction
  • Chevrotines 9 grains et 27/28 grains : pour la défense à courte et moyenne distances, suivant la configuration (espaces réduits, assaillants multiples, etc.)
  • Cartouches à balles : un panaché, sachant que les caractéristiques des balles sont les suivantes : Brenneke => expansive, Slug => expansive, Prévot =>blindée, Sauvestre => blindée, perfo, Blondeau => blindée
  • Plomb de 6 pour le cas très éventuel où il reste quelque chose à chasser, utilisable en défense à bout portant.

Il est extrêmement difficile d'établir des ratios de stockage pour ces munitions, tant il est encore plus difficile de prévoir l'ampleur et la nature d'un éventuel chaos. Disons que pour bien faire il faudrait avoir de tout, et en quantité...


3/ Calibre 22LR

  • Arme modèle "silouette" de type CZ 455 (voir les fiches pratiques) + lunette de tir à grossissement fixe x4 ou plus.
  • Balles CCI Stinger High Velocity Hollow point (tête creuse). Ce sont les plus puissantes du marché. Même si certains peuvent encore leur trouver des défauts, elles sont incontournables et tout détenteur d'une ou plusieurs armes en 22LR se doit d'en posséder en grande quantité.
  • Balles subsoniques. Plusieurs marques sont disponibles dans cette catégorie. L'idéal est d'essayer chacune d'elles au stand avec son arme équipée du silencieux, et de retenir celle(s) ayant donné les meilleurs résultats. Notez que même le bruit d'une supersonique peut être grandement diminué au moyen d'un silencieux judicieusement bricolé.
Il va sans dire qu'un exemplaire de carabine en 22LR est réellement un minimum. Un survivaliste prévoyant possédera plusieurs armes longues dans ce calibre, voire des courtes également.


4/ Jokers

  • Pour les esthètes turbulents et ceux qui voudraient vraiment faire la différence, une arme de guerre polyvalente de type k31 de l'armée suisse ou assimilée est un choix à considérer sérieusement, avec toutefois un nombre doublement conséquent de munitions dans la mesure où il ne faudra pas trop espérer en trouver une fois les lumières éteintes. Dans tous les cas, une telle arme, de par sa robustesse et sa conception même, me parait beaucoup plus adaptée qu'une carabine de grande chasse dans un calibre traditionnel (.222, .223, 308, etc.).
  • Une arme à poudre noire pourrait aussi s'avérer utile dans une optique de pénurie. Un moule à balle et quelques sacs d'ingrédients judicieusement choisis pour fabriquer du propulsif sont bien entendu indispensables.
  • Un ensemble de rechargement complet avec tous les outils nécessaires dans les calibres possédés. Poudre, amorces, moules et plomb en lingots.




Les équipements


En plus de ses armes, le survivaliste doit être en possession d'un ensemble d'équipements personnels susceptibles de lui apporter le respect et la considération qu'il mérite, en même temps que l'efficacité dans ses entreprises.

Voici donc une liste d'ustensiles à mon sens indispensables au survivaliste en campagne...


1/ Le survivaliste dans la verte

Je fais allusion ici au survivaliste qui résiderait en dehors de la ville -ou que les circonstances auraient amené dans cette zone- et non pas à l'adepte du BOB, cette dérive absurde et purement commerciale qui est ni plus ni moins qu'une honte à l'intelligence du milieu de la survie.

Un de mes lecteurs militaire de carrière (et commentateur régulier) a eu l'extrême amabilité de me communiquer un ensemble de documents -pour lesquels je le remercie publiquement- dont j'ai décidé de vous faire part pour illustrer cette section. Ils concernent l'équipement personnel du combattant en zone de forêt et en localité. Ces documents constituent une excellente base pour le survivaliste, qui pourra les adapter en fonction de ses besoins et de son tempérament.

Nous commençons donc par le sac de combat en forêt du militaire français :




En ce qui me concerne, j'ai d'ores et déjà rajouté à cela une machette commando, telle que présentée dans un précédent article : Des lames pour le chaos. Inspiré directement de la célèbre Martindale, c'est un modèle extrêmement solide voire indestructible, et particulièrement utile surtout pour un baroud dans les bois.

Pour ce qui est des équipements portés en brêlage :




Pour ce qui est de la tenue :




Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est efficace et fonctionnel... Personnellement, j'accorde un grand crédit aux documents militaires en général, ainsi qu'une totale confiance dans les équipements, notamment ceux de notre armée. La raison est qu'ils sont testés par des hommes de terrain, et conçus à leur attention. Ils sont donc pratiques et réalistes, deux qualités qui manquent cruellement à beaucoup de fournitures de survie et à son monde en général.

Je prends pour exemple le cintre métallique utilisé pour rigidifier les bords du chapeau de brousse. Ce n'est qu'un détail, mais oh combien judicieux ! Le péquin moyen en rirait probablement. Pourtant, tous ceux qui ont déjà porté un vrai chapeau de brousse en pur coton (parce que seul ce modèle est supportable) se sont forcément retrouvés face au même problème les jours de pluie...


2/ Le survivaliste en ville

Le survivaliste qui habite en ville doit avoir en sa possession, en plus de ses armes et munitions, un ensemble d'équipements de nature à répondre aux exigences de ce milieu. Voyons donc ce que proposent nos militaires à cet effet...

Sac de combat en localité :




Equipements en brêlage :




Pour ce qui est de la tenue du combattant urbain :




Dans une optique de combat urbain, la dotation idéale du fantassin version survivaliste pourrait s'établir de la manière suivante :
  • une arme de poing semi-auto en 9 mm
  • un fusil à pompe en cal 12, éventuellement à canon scié, pour la destruction et la défense rapprochée
  • un fusil de guerre de type k31 de l'armée suisse
Soit avec le sac, les équipements en brêlage et les munitions, un total d'une vingtaine de kilos.


L'esprit survivaliste


Le survivaliste prévoyant aura pris soin de se constituer les deux types de paquetage (ville et forêt), de manière à pouvoir répondre à tous les défis.

Certains pourraient se demander pourquoi je préconise de tels équipements guerriers, apparemment peu en symbiose avec le milieu survivaliste traditionnel. La raison est simple : parce que nous allons en avoir besoin.

Il suffit de regarder les choses en face : la plupart de nos compatriotes ne sont pas préparés. La grande majorité ne possèdent ni armes, ni vivres, ni équipements. Lorsque le chaos va s'abattre sur leur tête, ils vont avoir besoin d'assistance, d'exemple, et d'encadrement. En tant que survivalistes, nous devons être à même de leur fournir.

Nous ne sommes pas des survivalistes parce que nous possédons plus de matériel que les autres, mais parce que nous avons une plus grande conscience des évènements à venir. Et une plus grande conscience implique de plus grandes responsabilités. Notre devoir sera tout naturellement d'aider nos semblables lorsque les lumières vont s'éteindre (j'ai bien dit nos semblables). Si nous attendons ce moment dans l'espoir de mener notre petite guerre personnelle et profiter des opportunités, alors nous ne valons pas mieux que ceux d'en face et ne méritons pas le titre de "Survivalistes".

Nous devons nous équiper pour pouvoir répondre aux différents défis qui vont se présenter, pour durer aussi longtemps que possible, et pour compenser le manque de compétence et de lucidité qui sont le lot de la majorité. Afficher un profil bas est une chose, mais s'il faut porter le coup, alors nous devons dès aujourd'hui en prévoir les moyens...

51 commentaires:

  1. Je ne sais pas trop comment aborder la critique de cet article !!!

    Pour une fois, je ne suis absolument pas d'accord avec toi et sur rien !

    Nous avons ici un equipement de militaire qui ne se rapproche en rien du survivalisme, en tout cas pas de l'idée que j'en ai ... cet équipement s'adresse a un loup solitaire... Un sac de 20 Kg ?! des vêtements voyants ? un armement surdimentioner ? A part l'envie, ou la peur je ne vois pas bien ce que cela pourrait susciter chez les survivants ?! Dans les 2 cas ca fera de toi une cible à coup sur.

    Tenue discrete, armement légé, sac minimum ... me semble être plus approprié à la discrétion et à un déplacement rapide.

    En ce qui concerne "aider les autres" cela va également à l'encontre d'autres articles que j'avais trouvé plus "lucides" ou tu parlais de bien sélectionner les gens ou de tenir à l'écart ceux qui ne sont pas de ta "tribu" par question de confiance, voir de ne pas exiber ce que tu possèdes.

    En quoi cet équipement va-t-il te permettre d'aider tes semblables ? J'ai beau chercher, je ne vois pas bien comment quelqu'un qui à survécu pourrait s'approcher d'un "barbouze" en tenue de combat, ni à comment tu pourrait l'aider avec ca !

    Cet équipement est recommandé pour protéger ton camps, ou effectuer une attaque certe, mais en rien pour survivre en dehors que ce sois en nature ou en ville !

    Désolé Pierre, mais pour une fois, je pense que tu t'es laissé allez vers quelque chose qui se rapproche plus du fantasme que de la réalité !

    J'espère ne pas te vexé par ma critique, jusque la je n'avais jamais été décu de tes approches que j'ai toujours trouvées réalistes et réfléchies.

    J'espère que la 2ème partie sera plus nuancée.

    Amicalement,

    Thi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Thierry, vous ne m'avez pas vexé :-) Cet article a pour but de servir le survivaliste en opération dans une éventualité de combat, urbain ou rural, comme il est précisé à de nombreuses reprises dans le texte. C'est une possibilité que tout survivaliste doit prendre en compte, dans la mesure où nous ne savons en rien ce que l'avenir nous réserve.
      Ce blog n’a pas pour prétention de plaire à tout le monde, mais d’aborder les différents aspects de la survie en général, et le combat en est un. Sachez donc replacer cet article dans son contexte !

      Supprimer
    2. je ne suis pas d'accord avec tous les articles, mais dans l'ensemble on sent bien que fait beaucoup de recherche. C'est justement ce qui me dérange ici ;)
      Des kit effra ou explo, un IL, un masque à gaz. Ne sont pas disponible, classifié en Cat A et donc interdit. Ils seront donc très difficile d'accès dans une situation de survie. De plus une grande partie de ce kit est trop lourde, notamment le kit effra qui pèse un ane mort, un .12 et une hache de combat feront le taff ;)
      De plus dans tes gilets (surtout l'urbain) il y a trop de chose qui sont soit dans le sac à dos, soit en trop. Le gilet contient un nombre limité d'objet si tu veux le porté longtemps et le premier d'entre eux est la munition, qui pèse lourd et part vite.
      My 2 cents ;)

      Supprimer
    3. Je suis d'accord avec Thierry, une bonne partie de l'équipement que vous conseillez sont très difficile à obtenir voir illégale, en tout cas en France.
      Je ne m'y connais pas en survivalisme et m'y intéressé de plus en plus par rapport à se qui se passe de plus en plus et si je tente de me fournir dans se genre de matériel, j'ai peur de voir la police débarquer cher moi.

      Supprimer
    4. Je suis d'accord avec Thierry, une bonne partie de l'équipement que vous conseillez sont très difficile à obtenir voir illégale, en tout cas en France.
      Je ne m'y connais pas en survivalisme et m'y intéressé de plus en plus par rapport à se qui se passe de plus en plus et si je tente de me fournir dans se genre de matériel, j'ai peur de voir la police débarquer cher moi.

      Supprimer
  2. J'avoue être assez mitigé sur cet article résolument offensif. J'aurais fait valoir un récipient de plus de 5l à ouverture large pour l'eau ou autre. Une partie des accessoires préconisés demande une source d'appro très spéciale et un savoir-faire qu'on utilise pas chez les scouts.
    Pas vu non plus de moyens de creusement, pourtant indispensable pour enfouir un stock aussi imposant.
    Quant aux citoyens pas préparés, ne sont-ils pas ceux qui nous crachent à la gueule à longueur d'année en nous disant que tout va bien. Ben désolé citoyen non préparé, tu seras en bout de chaîne, le dhimmi de chez nous, quoi.
    Par contre les photos montrant des exemples de binômes, rien à redire.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Je rejoins globalement Thierry dans sa critique.
    Mais plus en détails, sur l'armement, vous prônez l'utilisation d'un 9mm, qui n'est plus utilisé aux USA en raison de sa trop faible puissance d'arrêt.
    Un survivaliste privé de moyens de supports peut-il se permettre d'utiliser une arme de poing donc en combat rapproché qui ne fera pas totalement le boulot ?
    Evidemment non, lorsqu'il n'y a pas d'hôpitaux à disposition, on ne peut compter que sur soi-même, à courte distance, il ne faut pas laisser de place au doute.
    Le 9mm reste la norme en Europe, il est bon marché, on peut donc en faire de grosses réserves. Le souci, c'est que la norme n' éxonère pas des pénuries, je me rappelle d'une pénurie de carburant en 2003, celle-ci touchait principalement le gazole alors que tout le monde roule en diesel chez nous !
    Le choix du 22Lr pourquoi pas. L'arme longue, quant à elle, je ne comprends pas, le calibre du K31 n'est pas très courant en plus par chez moi. En revanche du 223 de surplus ou du 7,62 soviet voire du .308 se trouvent par caisses en version surplus !
    Dans les équipements du fantassin, je ne vois pas suffisamment la place des réserves en eau ou d'une éventuelle protection balistique.

    Ces critiques ne sont surtout pas faites dans le but de dévaloriser votre travail.
    Amicalement.

    Cyril.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les calibres d'armes d'épaules vous avez raison, le 22LR est un léger.
      Pour le 9mm, c'est faux, la 9mm est toujours le calibre le plus vendu au USA. Après le 40 s&w et le .45 sont dispo en france aussi, a vous de choisir celui qui vous donne confiance ;)

      Supprimer
    2. le 45 ACP est parfait mais pas beaucoup de balles dans le chargeur sauf pour les HK USP 45 ou les Beretta PX4 Storm capacité plus correcte.

      Supprimer
    3. le 9 mm ( surtout avec des balles expansives type GOLD-DOT) est une munition bien plus efficace que ce vieux calibre de cow-boy, qu' est le .45 ACP ! ( le 45 est une munition sub-sonique développant une puissance bien moindre que le 9 mm para )

      Supprimer
  4. Article intéressant, équipement trop chargé pour moi, je privilégierai le poids et l'utilité du matériel à emporter, entre la survie individuelle pour s'écarter à pied ou en voiture du chaos urbain dans lequel on est plongé ou rester sur place dans le chaos si on a pas d'autre choix, le poids est important. Une réserve d'eau, de l'alimentation, des vêtements complets permettant de se fondre dans le décors et de résister au climat extérieur chaud ou froid, des moyens pour faire du feu, pour se défendre (couteau, arme, machette...), ainsi que le nécessaire de secours et pour s'orienter et communiquer semblent être un minimum, je privilégie la survie au combat, il y a pas mal de matos trop technique sur les photos proposées, trop lourd et peut être inutile, je préfère un pèle mêle du survivor, dans un sac unique, une sorte de sac à dos d'urgence avec le minimum.
    S'il fallait parler d'armement j'opterai pour une arme légère facile à transporter comme une carabine 22LR type savage rascal qui fait 1kg240, légère, ultra précise et robuste s'il fallait choisir un fusil, pour moi ce serait celle là. Donc je dirai que si je choisi la vie nomade je prendrai la 22LR et si je choisis la vie sédentaire pour protéger mon domicile je prendrais le calibre 12. Ravi de découvrir ce site. J'ai déjà vu quelques articles qui me plaisent.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai oublié de signé en bas de mon commentaire. Thierry.
    Suis ravi d'avoir trouvé votre site.

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir,

    Vos propos sont interessants.

    Cela dit pour prendre pleine pertinence (sur la partie équipement principalement ainsi que sur le transport des munitions), je trouve qu'il faut placer vos propos dans une structure de groupe.
    Pour "porter lourd" il faut pouvoir ne pas aller loin ou y être projeté...
    Ce qui suppose, base, support, stock, logistique et soutien...
    Mais cela n'a rien d'étonnant vu que votre point sur l'équipement correspond grosso modo à une partie de l'ordre type PATRACDR .
    C'est très pertinent si organisé et réparti en groupe avec des "spécialités". Ce n'est pas réservé aux "commandos super ultra méga..." mais peut tout à fait servir à des groupes organisés selon des schémas "PROTERRE". Enfin si ce n'est plus du militaire, ce genre d'organisation aura vite fait de virer à la milice /groupe guerilla.
    Et là je me demande si c'est vraiment la meilleure stratégie pour le survivaliste "conscient".

    Continuez, vous faites un bon boulot.

    Bien cordialement.

    Sobby

    RépondreSupprimer
  7. Histoire a lire ->

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-bienvenue-en-enfer-temoignage-d-un-survivaliste-122506990.html

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir

    j'ai bien aimé l'article.et l' aspect pro ; par contre dans ce genre de situation on peut "s'en prendre une" et sauf erreur de ma part je n'ai jamais vu de sujet "comment faire dans ce cas là" ; question qui à mon sens a toute sa place dans un optique de survie.

    Merci pour ce blog réaliste

    slts

    RépondreSupprimer
  9. "9mm, qui n'est plus utilisé aux USA en raison de sa trop faible puissance d'arrêt."

    Sans blague, pas de puissance d'arrêt le 9 mm para. ?????

    RépondreSupprimer
  10. SVP.... Arrêtez de balancer sans cesse cette article a la CON ( bienvenue en enfer ) de chez Vol West qui n'a aucun sens quand on a un peut de jugeote..
    Et demandez vous plutôt combien de sang d’innocents il a sur les mains !..
    ça donne parfois envie de couper internet... ( Téz@k )

    PS: Salut Pierre et excuse moi pour cette intervention qui me dépasse un peut !..


    RépondreSupprimer
  11. bonjour,
    article interessant, certes, mais quelques contradiction je pense, de toute manière chacun à sa vision des choses comme chacun se prépare à un événement particulier donc, il y a au tant de kit parfait du survivaliste que d'intervenants, cependant quelques suppositions me laissent perplexes:
    le choix du calibre 9mm comme arme de poing, effectivement répandu, forces de l'ordre, armée, france ou monde (invasion?), tireur sportifs etc........
    cependant la munition ne permet pas de stopper un combattant enragé ou sous l'emprise de stupéfiants, j'en ai vu un toujours actif après deux 9para hollow point dans le buffet à bout portant.
    le 45 est un meilleur choix pour stopper définitivement un assaillant, cependant ces munitions seront peut être difficiles à trouver.........
    il existe aussi une munition très répandue c'est le 22lr, elle l'est bien plus que le 9para chez nous, en arme de poing il n'y a pratiquement pas de recul tout le monde peut l'utiliser, cependant elle n'a qu'un très faible pouvoir vulnérant et il faut un grand entrainement pour tirer à la tête ou au coeur en situation d'engagement d'un individu mobile et violent.
    le choix de l'arme de poing reste donc cornélien....... pour bien faire il faudrai une arme de poing de gros calibre et une en 22lr.
    le reste de la réflexion sur l'armement est intéressant, la 22lr en carabine est une base, le calibre 12 aussi, et surtout pour la défense en milieu urbain il est royal, la chevrotine fait des ravages sans prendre une visée précise.
    la brenneke stoppe les véhicules légers....
    le cal 12 est la clé à molette de l'armement un passe par tout.
    concernant le fusil k31 oui mais avec une bonne optique pour engager à 300 ou 400m avec précision.
    j'ajouterai un fusil d'assaut en 223rem avec une vissé de type holosight mais conserver les organes métalliques en cas de non fonctionnement.
    quand à la tenue elle est bien pensée pour une guerilla, une rebellion ou un poutch.
    en cas d'éffondrement de notre société que vont penser les autres?
    les pillards, malfaisants:- "c'est un type qui est armé fuillons le il est dangereux (chance)
    -"c'est un type qui est armé et bien équipé flinguons le à pluisieurs pour lui prendre son matos"
    -"suivons le discrétement on lui fera la fête quand il dormira et on lui piquera tout"

    forces armées alliées: "arrêtons ce malade avant qu'il ne blesse quelqu'un"
    forces armées énemies:" un rebel descendez le!"

    forces de l'ordre police ou gendarmerie si il en reste tentant de remettre de l'ordre:
    "arrêtons le"

    je pense que la tenue doit être la plus discrète possible on doit passer pour un mec lambda qui a porter des vêtements sales qui puent pour pas se faire alpaguer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut,
      on parle de survie me semble-t-il , non ?

      cordialement

      Supprimer
  12. Entièrement d'accord.
    Un .45 ACP est l'idéal pour une arme de poing, même s'il ne "tue" pas mieux qu'un 9mm, il a le mérite de faire tomber n'importe qui !
    Un fusil d'assaut en 5,56 est plus polyvalent qu'on ne le croit. Un ami militaire m'a raconté avoir tué un sanglier avec une balle de Famas. Le sanglier n'a pas été stoppé net, mais a parcouru une dizaine de mètres avant de s'effondrer.
    Un fusil d'assaut muni d'une lunette pourrait remplacer le K31.De plus, il est possible d'acheter un kit de conversion 22lr si l'on souhaite rendre son FA encore plus polyvalent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais....non. Le kit de conversion coute aussi chère que l'arme elle même. Et si l'arme tombe en rade, tes deux outils ainsi que ton stock de munitions ne serviront que pour du troc...cqfd.

      Supprimer
    2. Il faut importer son kit, ça coute 250 dollars US livré (en squizzant la Douane).Je peux te donner une bonne adresse en MP. Sinon en France c'est vrai on paye le prix fort : http://www.armurerie-douillet.com/chiappa-m4-22-conversion-cat-p683.html . mais bon, c'est toujours moins encombrant pour le transport qu'une carabine complète. Les pièces qui cassent sont toujours les mêmes, il faut avoir des pièces de rechange, c'est évident ( Loi de Murphy).
      C'était juste une remarque au passage, à vrai dire, je suis pas fan des conversions, certains pourraient aimer, c'est pour cela que j'ai amené le sujet.
      Amicalement.

      Supprimer
  13. "au regard de sa propre perception dans ce domaine"... c'est écrit dans le préambule. J'ajouterai "et en fonction de ses moyens physiques". Et de l'option "se déplacer ou pas? suivant les circonstances car on n'a pas toujours le choix. D'où l'utilité de prévoir un minimum vital adapté à chaque option. Ici on est équipé pour un petit groupe de combat. Et ça ne peut pas fonctionner sans un minimum de cohésion donc d'entraînement ensemble. Vous ne l'apprendrez pas au service militaire disparu! mais peut-être avec d'anciens pro dans un groupe d'airsofteux pas bidon? à vous de voir.

    RépondreSupprimer
  14. Cette croyance stupide du "trop faible puissance d'arrêt" (stopping power) de la 9 mm para est un mythe crée par les fanatiques US du 45, et ceux qui le rabachent ne connaissent visiblement pas ce calibre en "action réelle"... a l'étranger, j'ai eu "l'opportunité" de voir un colosse de 130 kg de muscles stoppé en pleine course a 10 mt par deux 9 mm (balle blindée pointe plate) tirées avec un GP35... Procurez vous les rapports en allemand/anglais sur la 9mm durant la premiere et seconde guerre mondiale, et vous verrez qu'une "9" vous stoppait parfaitement un envahisseur anglo-américain ou un sibérien communiste...

    RépondreSupprimer
  15. Oui, ils ont remplacé la 9mm non pas par du .45 mais par du .40 ou du 10mm auto pour les plus "énervés", pourquoi dépenser autant dans de nouveaux calibres qui coûtent les yeux de la tête ?
    Les allemands utilisaient le 9mm principalement dans les Mp40, je les imagine mal repousser les assauts avec des pistolets Lüger 9mm (qui sont intenables). Mais bon, ceux qui savent tirer disent qu'on peut arrêter un colosse de 130 kg avec une .22Lr placée dans un œil ! Pour ma part, je pense qu'en situation de stress, on s'arrange pour verrouiller son poignet et tirer dans le "gros" de la silhouette.

    RépondreSupprimer
  16. essayez le "Mozambique drill" (2 coups dans le buffet, 1 dans la tronche) avec 9mm Para pointes plates et bien sur un GP35 Vigilante mod.

    RépondreSupprimer
  17. finalement avec mon 38-357 et ses munitions variées, je ne me sens pas ridicule! et en plus il rentre dans la taille d'un poitrail (40x50cm) à 200m (sur appui quand même!) Rien ne vaut les classiques et la pratique! et puis ça marche aussi sur les menhirs de 130 kg et plus sans affinité. Et avec ça? Ben mettez-moi donc un petit 22 fileté qui tient dans la main pour les finitions... parcequ'on n'est pas des sauvages!

    RépondreSupprimer
  18. Encore un trés bon article
    De rien pour les documents partagés, ça m'a fais plaisir de les faire tourner à quelqu'un qui sache les apprécier et en tirer des articles aussi bien conçus.
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  19. Militaire et tireur sportif je pense avoir mon mot à dire sans être partial, je tirs à tous les calibres, et je trouve du plaisir pour chaque armes meme (surtout) anciennes...un pistolet 22 est amplement suffisant, je sais que la société nous force à nous masturber sur l'excessif, mais les calibres hollywoodiens, ça un look, c'est gros, ETC...mais pour un tireur moyen qui veut faire mouche ben, un 22 ça enchaîne facilement des tir très précis...le tir pistolet n'est pas à la porter de tous (sauf bout portant bien sur) certain dévalorise le 9mm pour du 45 ou le nouveau 40, qui est un échec car meme caractéristique balistique que le 9...à l'armée on utilise le 9mm est on utilisera encore dans plusieurs generations, meme les force spéciale américaine(j'aime pas me référé aux envahissant ricains mais c'est la réf des néophytes) ont laisser le 45 pour du 9mm ou-bien les russkoffs on lâché leur 7.65 tokarev donc voilà. Après tirer à 200m avec une arme de poing je vois pas l'intérêt surtout en situation pénible, pourquoi s’emmerder ...l'arme de poing est une arme de defense survalorisé par le cinema, et qui demande un entrainement si on veut être efficace, un 12... plus instinctif,meme dans les main d'un "psycho-poluo"aura un avantage certain sur un PA!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec ça. L'Occident est trop influencée par le cinéma américain, que je ne critique pas, car ayant moi-même subit cette influence. Combien ais-je vu de tireurs sportifs acheter un Desert Eagle après avoir vu cette belle arme dans les mains d'un Schwarzy, entre autre héros... pour se rendre compte finalement que c'est un putain de lance missile bien trop lourd !

      Les .357 magnum et autres .45 ont connu le même engouement...

      Bref. J'ose croire que ce blog s'adresse au citoyen lambda, qui n'a d'autre priorité, dans l'absolue, que sa défense personnelle/de son foyer.

      Et non de prétendre à entrer en guerre.

      Oubliez cette idée de combat urbain en pleine rue, d’échanges de coups de feu tels qu’on en voit sur le grand écran… Les plus influencés par le cinéma et désireux de reproduire en vrai ce qu’ils ont toujours rêvé de faire seront les premiers à mourir…

      Si vous voulez vous faire plaisir sans vous faire arracher un membre et/ou succomber à une hémorragie, testez l’airsoft !

      En tant que civil, ne pensez qu’à la défense de votre famille au sein du domicile.
      Pour sa sécurité au sein des murs de son foyer, rien de mieux que du 22lr. Ça ne détruit pas tout, ça ne rends pas sourd son utilisateur, c’est précis, n’a pas de recul, est utilisable par sa femme et ses enfants adolescents (important !), etc.
      Osef des flingues de l’inspecteur Harry ou du 9 mm Beretta 92demesdeux de l’arme fatale, qui a un tel recul qu’au-delà de 10 m on est plus sur de la précision. Pour rappel, chez soi, on navigue entre des pièces d’environ 10 m2.
      Et à l’extérieur, un 12, avec toute la panoplie de munitions qu’il offre, est une arme redoutable en 0 et 30 m !

      Après, en HS, pour la défense du foyer, on a aussi l’arme blanche. J’ai personnellement une prédilection pour le glaive romain de chez Cold Steel, faussement vendu sous l’appellation « machette ». Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce glaive est une arme parfaite pour un milieu confiné ; une chambre, un couloir, escalier, etc.

      39 €

      Rapport qualité/prix imbattable !

      Supprimer
    2. Observez les calibres utilisés dans le monde à chaque fois qu'une guerre/guérilla est en cours et le 7*62*39 est toujours présent ainsi que les armes correspondantes qui apparaissent comme par magie gratuitement

      Supprimer
  20. Vue que aucun ètre humain de peux vivre sans amour et sans un petit peux d'affection,(et pas d'infection) vous avez oublié l'essentiel le préservatif dans votre sac de survie.
    non franchement une chèvre en montagne a vraiment besoin d'amour et de respect.
    Vous allez quand mème pas lui refilé vos maladie a cette pauvre bête...sniff

    RépondreSupprimer
  21. salut,
    tout est de savoir à quel type de survie on doit faire face, si c'est une situation de style accident nucléaire comme en Russie votre équipement et armes ne vous seront d'aucune utilité par exemple.
    donc faut bien définir les risques et à chacun les conséquences et la préparation.
    ensuite il ne sert à rien d'avoir une armurerie à la maison si on se retrouve en déplacement professionnel en vacance, en weekend éloigné de son stock d'armes et de boites de conserves, faut toujours avoir sur soit le minimum vital.
    donc tout celà se réfléchit, à quels chaos je dois faire face, ou est mon matériel de survie, dois-je rentrer chez moi ou évacuer ...etc


    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut oups pas en Russie Chernobyl et en Ukraine sourire euuuuuuuuu ne dit surtout pas en ce moment que l'ukraine est russe des guerre on éclaté pour moin que cela hahahaha

      Supprimer
    2. oups, désolé pour l'erreur ....moi passé Toulouse c'est le grand nord, pas de carte.....Lol !

      Supprimer
  22. en ce qui concerne l'armement ne pas tomber dans le délire mais rester les pieds sur terre.
    rien ne sert d'avoir un stock d'arme dans une armoire forte à la maison si vous êtes en weekend à plusieurs centaine de km .
    si vous avez sur vous ou très proche à tout moment une arme basique, simple, rustique et fonctionnelle vous aurez alors l'opportunité de vous défendre et de vous équiper mieux par la suite .

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hahahahah oui de toute façon sa saire a rien d'avoir 10 flingue puisque on na que 2 mains sourire

      Supprimer
    2. exactement, lol !
      exemple, fusil à pompe faut 2 mains pour son usage, si on conduit on est mort, si on a une main blessée, luxée, encombrée....idem...
      pistolet ou arme à chargeur, 2 mains pour armer l'arme...chargeur perdu, abîmé, arme hors d'usage. arme semi-auto, grosse consommation de munitions....arme de calibre peu courant, besoin de stocker des milliers de boites de cartouches.....


      beaucoup ici font l'amalgame entre situation de guerre et survivalisme, ce qui n'a rien à voir.

      cordialement

      Supprimer
    3. Mais une situation de guerre va entrainer les meme consequences qu'une autre situation...
      Si nous nous retrouvons dans cette situation (je ne le souhaite pas) que faire

      Supprimer
  23. Bonsoir, merci pour votre blog qui relève le niveau!
    Ca fait quelques temps que je me prépare avec mes peu de moyens; niveau armes, j'ai un poudre noire 44 Remington et une arbalète... lol, c'est mieux que rien mais bon avec une 22 je serais plus tranquille... j'ai fais deux trois conneries de jeunesse pas méchant mais l'alcool me va pas trop bien et a personne je crois en fait, pas a tout le monde en tout cas... je m'écarte, enfin bref j'ai un casier, de toute maniere si j'étais un vrai bandit je passerais par le marché noir... mais j'ai cru comprendre que pour le ball trap on ne demande qu'un avis medical et en plus ca ne coute que 50euros env.?
    Damien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans certaines situation tu peu demander un effacement du dossier aupres du greffe du tribunal et obtenir une liscence de tir

      Supprimer
  24. J'avoue que j'ai beau avoir deux trois trucs indispensables, eau , graines, je vais bientôt commencer a stocker de la nourriture mais je me suis tapé tout ton blog en 2 jours et ca tu fais reflechir, remet en question, etc... et c'est bien en fait, mais je suis pas Opé, le vieux 44 pn a beau etre plus puissant que la 22lr ca s'enraye facilement, temps de recharge excessivement long... enfin je parle a un maitre en arme a feu donc tu connais...un affrontement qui devrait s'éterniser ca ne serait pas le bon plan.
    Damien

    PS: Merci en tout pour ta vision qui est assez proche de la mienne concernant l'ampleur du chaos qui arrive, le cas du bob/rester chez soi fait réflechir...
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ton 1858 tu peut avoir plusieurs barillet chargé ou utiliser des balles combustibles:poudre bourre et balle emballé dans une feuille de papier a cigarette
      Tu charge les balles et tu les bourres et tu change les amorces
      En bout cas plus rapide je pense que de charger tout separement sans presse

      Supprimer
  25. salut a tous ..très bon sujet ..il faut juste retenir que le jour ou il y aura un gros problème celui qui sera armer aura beaucoup plus de chance de manger que les autres ...après une arme si l on ne sais pas s en servir sa ne sert pas a grand choses ....donc ..entrainement régulier ( précision rapidité arme de poing et d épaule) et se quelque soit le calibre et son type de fonctionnement ...pour info une arme sans munitions c est un bout de ferraille donc prévoir un stock important .. pour se qui ai du calibre ..je ne connais personne qui ne crie pas avec simplement une 22lr dans un genoux ou dans le ventre . pour ma part je suis très bien équiper sauf s il y a réquisitions par les autorités enfin si ils ont le temps pour sa ...bonne continuation a tous

    RépondreSupprimer
  26. En ce qui concerne ma strategie personelle il sagit d'un equipement qui sera et partie déposé dans un bivouac ou une cache (campement squat) etabli le moment venu en dehors de la zone de combat cette cache pourai etre piegé ou verouillé et contenir des reserves

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour à tous,
    Intéressant cet article...
    Pour la munition, 10'000 pces de 9para, c'est bien ou ce n'est pas assez ?
    Pourquoi ne pas avoir inclus de filtre katadyn dans votre équipement pour l'eau ?
    Merci d'avance pour les réponses et bonne continuation à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous n'utiliserez jamais tout ça du moins je vous le souhaite,mais ça peut servir pour le troc en les échangeant au compte goutte pour ne pas risquer d'en prendre en retour ,il est préférable d'équilibrer vos stocks (vivre ou autres )plutot que charger dans un seul domaine,mais je suppose que vous avez deja tout le reste.Cordialement

      Supprimer
    2. Le hic c'est que selon les texte on peut avoir que 1000 cartouches en 9para chez soit
      Si on a 9 amis (tireur)chez qui deposer le reste...
      Il y a du bon materiel de rechargement dispo a l'etranger (sans demande de justificatif) merci la loi americaine
      Le rechargement reste une bonne alternative si on sait faire:
      On peut s'adapter au besoin et selon la situation faire tel ou tel calibre ou munition

      Supprimer
    3. le rechargement sa s apprend comme le reste !
      mais trouver les composants en cas de chaos même si tu as le matériel très compliquer ...et sa prend du temps ..je sais de quoi je parle et pourtant je suis bien équipé bonne chance a tous dans cette avenir malheureusement très sombre

      Supprimer
  28. @janus 2a
    Merci pour votre réponse. Il est vrai que j'envisage plus le scénario de la guérilla urbaine que la vie tranquille à la campagne en autarcie.
    Je n'ai de loin pas tout pour vivre en autarcie pendant 10 ans, rassurez-vous.

    @Clarkus Lauss
    Cela dépend des pays. Je ne réside pas en France.
    Le rechargement veut dire que vous les fabriquez vous-même ?

    RépondreSupprimer
  29. salut tous le monde .
    tous le monde se casse trop la tête a savoir quel calibre !!
    dit vous quand cas de chaos il n y aura pas de service d urgence pour se faire soignez !!!! donc une simple blessure par du 22lr peut entrainez la mort si pas de soins approprié autant que d autre calibre ..renseigner vous des dégâts d une 22 lr je pense que vous allez être surpris !! le but ai de survivre le plus longtemps possible évitez les confrontations ! les munitions en quantitez toute a fait d accords mais ne pas oubliez que vous devrez les porter et la ai le problème sa pèse très vite !et puis pour finir une arme quel quelle soit si l on ai pas entrainez vous avez peu de chance que sa se déroule bien pour vous après chaque situation ai différente! pistolet revolvers 22lr 9mn ou autre fusil carabine etc rien ne vaut l entrainement et se au moins pour se défendre sur se bon courage a tous le monde pour l avenir qui ai bien sombre malheureusement!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.