31 mai 2015

Compte-rendu de rencontre survivaliste en Franche-Comté

Je vous transmet à l'identique le compte-rendu qu'Elizabeth m'a fait parvenir de la "Rencontre survivaliste" de ce weekend en Franche-Comté dans la ville de Dole.

Tout s'est très bien passé à première vue ! Espérons que cette première prise de contact débouche sur des amitiés utiles, et qu'il s'en trouvera beaucoup d'autres dans le futur.

(Photo ci-contre : un joli petit hôtel pour la nuit...)



Il y avait Anna, Florent et Brad et les 2 enfants plus Sophie et moi (Babette), chacun avait amené une petite bricole à manger et nous avons pique-niqué pour 3 fois rien !

Programme :
RdV à la gare de Dole, 13 heures, tout le monde est ponctuel, nous filons à la ferme rejoindre mes chers chevaux et manger sous un tunnel agricole avec le droit pour les enfants de courir partout en sécurité !

15 heures : nous partons à l’attelage en pleine nature pour montrer à tout le monde à quel point elle sait être belle et généreuse : de l’eau, des animaux, des tas d’insectes et plantes consommables, du poisson, des planques et la magie d’une météo favorable … Je casse une pièce d’attelage majeure (une jeune jument qui a sauté en l’air) et aussitôt nous nous organisons pour faire les menues réparations sans que personne ne panique, puis nous partons faire la chasse aux plumes de cygne pour les enfants.

18 heures : retour à la maison prendre les affaires pour la nuit, Anna va devoir nous laisser, mais ce fut une formidable rencontre et en plus, chanceuses que nous sommes, Anna habite à moins de 30 minutes de chez moi ! Nous passons par la forêt, juste pour montrer à Florent et Brad qu’ici, cette forêt amie peut aussi abriter de discrets déplacements

19h30 : Arrivée sur le site en photo ci-dessus : idéal pour se faire une nuit à la fraîche pas trop fraîche ! Bonne bouffe et bon coup à boire avec un autre groupe de joyeux randonneurs qui chantent (puis ronflent), les joies de la communauté ! Mais avec quelques couvertures et les apports techniques de chacun, nous nous faisons une chambre à coucher super confortable.

Gino le chien, pas encore habitué à tout le monde tourne et vire …. Mais il signale le moindre chevreuil qui passe et autre touriste qui ronfle de travers, parfois couché sur Brad, à cheval sur Sophie, Jade, ma fille de 16 ans s’est installée contre les roches pour se rassurer !

Brad manipule mieux la lampe à pétrole que moi et il est secourable face à nos (petites) forces physiques : lol, je suis maladroite ! Anna a une super expérience de vie hyper intéressante, Florent est courageux et a fait des choix de vie pertinent, Sophie c’est une vraie dure qui sait s’enfouir dans un trou de souris pour dormir. Quant à moi je suis tout simplement heureuse de partager cette vie-là.

Je faisais les comptes : je crois que nous avons consommé environ 16 (bons) repas pour moins de 35 euros ! Autant dire que ce n’était pas une réunion de survivalistes américains qui se la pètent ! Nous avons même pu manger de la saucisse maison de mon cochon élevé avec soin et du vin de coing réalisé par mes soins sur place.

Survie joyeuse vous dis-je ……

Non, je n’ai pas la naïveté de croire que ce serait comme ça une fois les lanternes éteintes ….. Mais se réserver des moments de bonheur quand c’est possible, c’est avoir la sagesse de se mettre de côté l’énergie mentale nécessaire pour faire front quand il le faudra.

L’avenir : Il y en a un il me semble : Florent a une compétence que je n’ai pas, Anna et Brad aussi …. Sophie et moi travaillons déjà en équipe depuis quelques années. Bref, nous pouvons nous être utiles les uns aux autres.

Sommes-nous parfaits : NON ! Bien sûr que non !!! Mais si message j’ai fait passer, c’est celui-là : pour avoir tutoyé l’autarcie je sais qu’elle n’existe pas, car c’est ensemble que nous pouvons reconstruire, avec nos défauts et nos ressources.

J’insiste sur ce point : à moins d’être un fin militaire, il me parait la plupart du temps illusoire de défendre une BAD (même très bien conçue) contre un affluent de gens affamés, extrêmes ou violents, voir sadiques. Ce n’est qu’une question de temps. Alors que si nous raisonnons en groupe nous serons à la fois plus forts, mieux défendus et ceux qui sont dedans ne sont plus des ennemis affamés ! Reste la délicate question du leadership et du partage des tâches. Autre détail : l’être humain est sociable, il me parait inconcevable d’imaginer un avenir seule avec mon chien.

A bientôt pour une prochaine réunion Survivaliste dans le Jura !

Babette

5 commentaires:

  1. Merci encore pour ton accueil ( et a Sophie aussi, et a ta fille...), le boulot que tu t'es fait et tout le reste. A refaire^^.
    De plus je me suis découvert "l'âme gauloise" ( c'est bien d'apprendre des choses sur sois ;-p )...: je n'étais pas tout a mon aise, car craignant que le ciel ( plafond de l'abri naturel ^^) ne me tombe sur la tête, par toutatis! ;-p

    Donc merci, encore, et portez vous bien ^^

    Bien cordialement, Brad

    P.S.: Merci aussi a Anna et a Florent d'être venu, simplement, et en plus pour leur bonne compagnie... a la prochaine^^

    RépondreSupprimer
  2. salut Babette ,bon commentaire et sympathique petit retour d’expérience .il se trouve que nous montons parfois du coté de Besac !! mais que notre point de chute habituel se trouve a 700 km de la .peut être se rencontrerons nous un de ces jours si tu n'y vois pas d'inconvénients histoire de partager quelques idées pratique dont certaines doivent rester confidentielle ,pour ne pas augmenter la capacité de nuisance des zombies ( par mimétisme ) . j'oubliais,Besac reste pour nous un éventuel point de chute de fortune au cas ou le ciel nous tomberais sur la tête les quelque fois ou nous sommes dans disons le quart nord est de la Gaulle :LOL merci pour tes articles,et porte toi bien Z

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou z : bienvenue si vous passez dans le coin, ici on partage et on a envie de créer l'avenir pour nos gosses alors on chassera le zombie ensemble et on fabriquera le dernier village Gaulois : celui qui résiste à tout et qui maîtrise la potion magique !!! Merci à tous d'exister, on va y arriver, amitiés Babette

      Supprimer
    2. Bonjour Babette,
      nous avons une ferme au croisement des départements pas loin du massif ou sont les grottes de ta photo. Nous sommes plutôt portés sur les modules mouvement et défense/chasse; est il possible de se rencontrer ?
      Amicalement, Les Sequanes

      Supprimer
  3. Je vais en Allemagne dans une région qui y ressemble..;le Jura souabe. Tiens, Pierre, pourquoi donc m'as-tu ôté de tes liens ???

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.