13 juillet 2015

Scénario pour le chaos

=> Article rédigé par Elizabeth, rédactrice de Survivre au Chaos.

Pour la seconde partie de son article "Et si le chaos c'était un dîner de cons", Elizabeth nous entraîne dans un scénario captivant basé sur l'hypothèse plus que probable d'un prochain effondrement économique ;

Une fiction au jour le jour, vue par l’œil expert d'une psychologue professionnelle.

Pour ne pas être pris au dépourvu le jour où les lumières vont s'éteindre...






7 – Exemple d’application (petite fiction hélas pas assez fictive, rédigée quelques heures avant la dévissée Suisse du Franc)

Pour mettre tout ça en pratique, il faut « visualiser » le scénario. En voilà un, il est perfectible, mais il permet d’imaginer comment mettre en application ce que nous avons vu dans l'article précédent.

(Tous les éléments ci-dessous sont crédibles, parfois réels, en tous cas partent de statistiques étudiées comme le déroulement type d’une épidémie ou le fonctionnement des échanges financiers internationaux)

Type de chaos : économique

Probabilité : grande…

Démarrage : après un certain nombre d’incidents, le dollar dévisse, et les bourses sont fermées brutalement. L’annonce s’est faite à 9h30 heure locale en France.


Situation à l’heure « H » le 5 Octobre :

A) Les travailleurs travaillent et les chômeurs chôment ; personne ne réalise vraiment et sauf exception, la très grande majorité ne change pas ses habitudes (soit 60/70 % de la population qui ne fait RIEN : stupeur)

B) Ceux qui le peuvent retirent des espèces au distributeur, soit un maximum de 300 euros (ils sont d’ores et déjà limités), ceux qui peuvent font des courses et ceux qui peuvent communiquent sur les réseaux sociaux (soit 20/30 % de la population)

C) Les survivalistes avertis (moins de 5 %) décalent leur planning et se préparent mollement (ce n’est pas un scénario très effrayant), ils disposent de 1.000 euros en espèce (retirer plus aux guichets est impossible)

D) Les personnes physiquement et moralement affaiblies attendent devant l’écran télé (plus ou moins 10 % + enfants et personnes âgées).


Situation à la fin de la journée de travail, soit heure H plus ou moins 6 heures :

A) Les médias ont développé le sujet et on ne parle plus que de ça. Toutes les banques ont pris des mesures, et les décrets gouvernementaux sont d’ores et déjà en œuvre : mouvements financiers bloqués, retraits bloqués ou très limités, etc.

B) Les familles partent faire leurs courses avec espèces et carte bleue ou chéquiers. Ce seront peut-être les dernières. Pour deux raisons, la première est le blocage des moyens de paiement, la seconde, le déstockage massif dans les magasins rapidement vides.

C) Nous avons donc, pour le moment, une population assez calme :

a) 5 % maximum sont prêts et organisés pour tenir un bon moment, carburant dans les voitures, placards pleins.

b) 60/70 % sont prêts pour une semaine, voire 15 jours sur certains produits.

c) 20/30 % ont peu réagi et attendent les conseils des médias qui ont expliqué qu’il ne FALLAIT PAS s’affoler, ils ont 3 à 8 jours de stocks et un demi-plein d’essence, 50 euros dans le porte monnaie.

d) 5 % sont déjà à 0, mais ne le savent pas ; ils ont 3 jours de stocks maximum, 10 euros dans le porte monnaie, pas de véhicule, parfois pas de santé.

D) La première nuit se passe bien, personne ne manque de rien.

Une sinistre mécanique se met en route : l’arrêt financier déclenche le blocage de tous les échanges bancaires mondiaux donc l’arrêt total de toute forme de commerce et transport. Depuis le pétrole brut jusqu’au bas nylon : plus rien ne va circuler. L’énergie elle-même ne peut plus être vendue, faute de mouvements financiers possibles. Néanmoins, il existe quelques « sécurités » et une tolérance avant qu’on ne ferme les robinets... Les banques centrales resserrent les « boulons », stoppent le bank run en bloquant les mouvements et retraits et tentent une sortie de secours.




Jour « J » + 1 :

Les banques ferment leurs guichets pour éviter le bank run, les retraits sont impossibles et lorsque les médias préviennent, c’est un fait accompli. A 10 heures les médias font de l’humour : il n’y a plus de camping gaz chez Décathlon, qui de toute façon refuse les paiements par chèque et CB et ne peut plus faire de réassort. Un vieux interviewé explique que c’est important de stocker de la farine et du sucre… ça fait sourire. Tout de même, c’est pas 39/45 !

Les survivalistes se séparent en 2 groupes :
  • La Moitié décide de rejoindre sa BAD.
  • L’autre Moitié, découragée par sa famille, décide d’attendre encore un peu.
  • La population réagit mollement.
  • 60/70 % font la queue devant les banques et/ou les magasins (qui sont d’ores et déjà en rupture sur un certain nombre d’articles).
  • 20/30 % adoptent d’autres comportements, le secours populaire a été cambriolé dans la ville de Dijon.
  • Une minorité tente le vol et les pillages, mais ces actes sont qualifiés d’exceptionnels.
  • Le gouvernement réagit et lance des appels au calme. Il se veut rassurant. Les informations passent en boucle sur tous les médias pour expliquer comment les banques centrales vont mettre en place une monnaie mondiale de secours pour préserver les échanges internationaux et relancer le système.


Jour « J » + 2 à 4 :

Tout le monde ou presque (95 %) mange encore autant qu’avant. Les gens se réunissent même pour en parler autour de l’apéro. Les lapins crétins se réjouissent : de nombreuses entreprises jouent la carte des RTT et autres congés payés, voire chômage technique pour stopper toute forme de production invendable.

Le gouvernement lance une incitation nationale à l’entraide : dénoncer le voisin qui n’a rien afin qu’il reçoive aide et soutien. Mais aussi dénoncer le voisin armé et/ou violent avant qu’il n’aggrave la situation. Le civisme est la seule réponse possible face au désordre explique le premier ministre !


Jour « J » + 5 à 12 :

Les premiers placards sont vides. Les magasins sont vides. Les cœurs sont vides. Pillages et violences nocturnes ont contraint de nombreuses communes à mettre en place un couvre feu. La police est passée chez tous les détenteurs d’armes à feu entre 6 et 7 heures du matin pour récupérer les armes détenues légalement à cause des risques de violence. Personne n’avait été prévenu, 2 citoyens surpris et qui ont refusé ont fini au poste, un troisième qui a voulu résister s’est fait abattre comme un lapin.
  • Les survivalistes purs et durs ont tous rejoint leur BAD, les autres sont restés et aident leurs voisins. La plupart du temps parce que femmes et enfants ne voulaient pas changer.
  • 60 % de la population se terre chez elle et discute encore via les réseaux sociaux et le téléphone.
  • 30 % sort son nez pour chercher à manger, les altercations se multiplient.
  • 5 % vont chercher leurs ressources de gré ou de force et les médias demandent aux gens de ne plus ouvrir leur porte.

Les informations expliquent que la chute du domino a entraîné la chute de tous les dominos et que les banques ne peuvent plus assumer les mouvements financiers : termes polis pour dire que nos économies sont détruites et que nous n’avons plus aucun accès à l’argent. Mais le gouvernement assure que tout est sous contrôle et que l’armée va distribuer des vivres, que le partage des ressources agricoles et la solidarité ainsi que le civisme allaient résoudre le problème. Le réseau d’eau est tombé en panne à Nîmes. De nombreux décès sont à déplorer car les malheureux n’ont tout simplement pas obtenu ne serait-ce qu’une bouteille d’eau chez leurs voisins.




Jour « J » + 3 semaines :

La situation mondiale est dramatique et la télévision passe des scènes d’horreur. L'approvisionnement électrique a été stoppé dans la plupart des communes et le réseau d’eau est en panne. L’armée Française a procédé à la mise en place de citernes et de réseaux de rationnement, mais ils sont insuffisants et on ne compte plus les agressions. Plusieurs morts sont à déplorer chaque jour. De graves problèmes d’hygiène ont commencé à faire surface, les poubelles ne sont plus vidées, les villes sont ignobles, ça et là des morts ont été abandonnés dans les rues (les morgues sont fermées).
  • 50 % de la population est en panne de téléphone portable et d’ordis. (plus d’électricité). Les prévoyants ont mis en route leurs systèmes autonomes.
  • 60 % de la population obéit aux directives gouvernementales distribuées par haut-parleur lors des rationnements.
  • 30 % sont déjà partis et des files de réfugiés affaiblis ou violents marchent le long des routes en direction des campagnes les plus proches. Les citadins qui le peuvent boivent sans précaution l’eau des fleuves et tombent malades.
  • Les survivalistes se sont séparés en deux grandes tendances : le groupe A s’est retranché autant que possible, mais s’aperçoit que ça va être plus difficile que prévu à cause des nécessiteux qui deviennent violents, et le groupe B resté à proximité et tentant de faire du social.
  • Le reste commence à devenir ingérable, soit parce que trop fragilisé, soit parce que trop violent ; plus aucun dialogue n’est possible.

Le système de soin est réduit à la portion congrue : réquisition du carburant pour les hôpitaux et uniquement pour les chirurgies d’urgence. Les médecins disposent d’un stock de carburant compté. Les médicaments sont quasi introuvables. Une appendicite constitue un risque mortel. Les premiers diabétiques non gérés commencent à mourir.


Jour « J » plus + 1 mois :

Il n’existe plus aucun stocks en ville. Les magasins sont pillés. L’argent n’a plus aucune valeur et même l’or ne vaut rien si on ne trouve pas à l’échanger. Alors que les quelques radios qui fonctionnent font état d’une situation mondiale dramatique (système monétaire effondré, seule la Chine a survécu, mais en fermant ses frontières), les problèmes d’hygiène se sont développés et la médecine fait l’objet de trocs infâmes. Les pharmacies ont été fermées/pillées et n’ont plus de stocks non plus. Les gens malades de façon chronique sont condamnés à mort (diabète, thyroïde, cœur, etc.).

Les échanges armés se sont intensifiés. Les soldats commencent à se servir sur les stocks des civils. Un paquet de comprimés pour l’estomac s’échange contre 5 kilos de farine. Les antibiotiques sont tous réquisitionnés, le marché noir de l’antibio a créé une situation sans précédent. Un agriculteur a tué son fils en lui injectant des antibiotiques pour bovins pour le sauver de sa pneumonie contractée en travaillant sous la pluie dans la ferme familiale.




Jour « J » + 45 jours/3 mois :

Le gouvernement ne pouvant maintenir la présence de l’armée a renvoyé les soldats. Il n’existe plus aucun système de compensation. Il fait froid, et humide. Une nouvelle pathologie est apparue, ultra contagieuse. Elle ressemble à un syndrome grippal, qui aboutit à 70% de mortalité sous 8 jours. Les rumeurs se succèdent. Les campagnes mangeaient à leur faim, mais l’arrivée massive des citadins en exode a provoqué une forme de guerre civile. A défaut de tout, les échanges satellitaires ont été stoppés. Il n’existe plus de réseau téléphonique ou informatique. Les recharges par panneaux solaires sont donc inutiles. Les groupes électrogènes qui ont rendu service ont été souvent volés et les stocks de carburant privés sont épuisés.
  • 1 % de la population est organisée et protégée (survivalistes), non sans mal.
  • 78 % de la population crie famine et est dans un strict réflexe alimentaire et de peur, la violence urbaine a vidé les rues.
  • 22 % de la population a encore la force de chercher des solutions et on voit ça et là apparaître des petites plantations, des petites communautés religieuses, souvent démolies par des gangs armés qui veulent s’attribuer leurs maigres ressources.
  • 9 % : La population se réduit de 9 % par semaine dans les pays civilisés. Ce phénomène va durer douze semaines en France. C’est tout simplement une vision d’horreur. De 68 millions d’habitants, il n’en restera que 21 millions au bout de cette période.

Sortir avec un sandwich en pleine rue équivaut à un suicide ! Les seules personnes qui ont conservé des armes sont précisément ceux qui ne les avaient pas déclarées, laissant d’autres citoyens respectueux des règles tout à fait désarmés. Pour trouver un médicament pour son enfant malade, un homme armé a massacré le pharmacien et toute sa famille à la kalach ; ça ne s’est pas su, vu qu’il n’y a plus de médias, sauf par les radios amateurs qui renvoient des infos catastrophiques et amplifient la peur :
  • 5 % des gens sont disposés à aider leur prochain.
  • 95 % des survivants sont prêts à tuer leur prochain pour vivre, juste pour vivre une journée de plus.
  • 79 % sont à l’arrêt et se sont posés là où ils pouvaient (à défaut de nourriture, la migration a été stoppée), mais la criminalité dans ces campements de fortune est atroce.
  • 16 % en bonne santé et jeunes sont prêts à tout, y compris à manger du cadavre frais pour survivre.



Situation jour « J » + 5 mois, le 5 Mars de la nouvelle année :
  • 0,5 % de la population initiale, soit 340.000 personnes sont organisées. Ce chiffre se réduit statistiquement de 5 % chaque semaine (violences, gangs, maladie, erreurs de diagnostics, erreurs stratégiques, conflits internes)
  • 85 % de la population survivante est organisée en rapines, braconnage, violences, négociations et marché noir : les pires choses s’échangent, tout se mange, le cannibalisme est devenu fréquent dans toutes les catégories.
  • 12 % de la population survivante continue de tenter de se réorganiser en communauté, ces communautés s’étendent car il y a de moins en moins de monde et donc de plus en plus de ressources naturelles
  • Le reste continue de mourir… soit 2,5 % par semaine (différence mortalité/natalité), ce chiffre restera stable durant 5 ans, il ne restera que 5 millions de Français sur le territoire au bout de ce laps de temps.
Il n’existe plus aucun système de voyage à l’ancienne (avion, train, voiture), l’armée est invisible, mais les gens informés ont récupéré les leurs qui étaient soldats et qui racontent des trucs incroyables. Il n’existe plus de réseau électrique, et plus aucune grande entreprise. Les radios amateurs et système électriques ou à batterie ont permis de faire circuler l’information qui répète à l’envie qu’il ne subsiste rien. L’épidémie s’arrêtera naturellement à la sortie de l’hiver. Paris est dévasté, ainsi que toutes les villes de France. Le gouvernement est muet depuis un certain temps.


Situation jour « J » + 6 mois, Le 5 Avril :

Un printemps magnifique permet d’envisager les plantations et l’élevage, à condition de pouvoir les protéger contre :
  • Les cons qui veulent manger toutes les poules
  • Les voleurs, de poules ou du reste
  • Les limaces qui sont très assidues
A défaut de moyen de contraception les femmes deviennent prudentes : la grossesse peut représenter un sacré risque !

Toute maladie est grave ! Mais le beau temps voit déguerpir l’épidémie de Grippe et les mourants sont tous morts, ça devient bon !

Il ne reste qu’une population réduite de survivalistes qui va se réintégrer au reste de la population. Ces gens prévoyants ont encore des ressources mentales et physiques à partager.

Les souffrances ont modifié le comportement d’une population qui dispose désormais d’un vaste territoire déstructuré, mais vaste… Et 30 % du bétail a survécu dans les zones isolées !

Mais pourquoi bon nombre de survivalistes sont-ils au cimetière ?




8 – Bonus : pourquoi n’ont-ils pas survécu ?

En clair : parce qu’ils ont obéi aux mêmes lois que les autres…

Le jour « J » seule la stupeur vous donne le temps de la réflexion et de la mobilité. Si elle vous gagne, vous êtes cuit !
  • 5 % des survivalistes ne se posent aucune question et filent à l’anglaise ou bouclent leur BAD en déclenchant le plan B.
  • 60 % des survivalistes discutent avec leur petite famille qui n’a pas très envie de faire un cinoche pareil pour une fausse alerte : priver les enfants de l’école, laisser sa mère toute seule chez elle dans la ville d’à coté ou arrêter de travailler...
  • 30 % prennent tout de suite la décision d’attendre encore un peu.
  • 5 % décident qu’ils ne peuvent absolument pas s’isoler du monde et qu’il faut vivre ce processus tous ensemble.

Au bas mot et de façon prévisible : Seuls 50 % déclencheront le plan B à temps. J’ai intégré dans ces chiffres l’addition de la stupeur, des réactions de fuite ou de déni. Et je n’ai pas la solution, si ce n’est qu’un cerveau prévenu est un peu plus musclé.

Il existe en plus un nombre considérables de raison d’échouer au survivalisme, je vous donne les plus prévisibles :

1°) Le stock de pois-chiches achetés à moins 5 %  en vrac à « La vie saine » : malgré l’emballage immédiat en bocaux de verre, les charançons étaient là avant nous… (info vraie : les gousses d’ail ne suffisent pas).

2°) La saisie des armes des imprévoyants, la réquisition des stocks de carburant, de médicaments… On y avait pas pensé, ou pas assez pensé.

3°) L’absence de système de filtration pour l’eau, les 10 ou même 100 jours de stocks étant épuisés.

4°) Pas de médicaments en stock pour soigner l’estomac fragile d’Arthur ; Résultat : Ulcère hémorragique... Fatal.

5°) Ma femme n’a jamais voulu quitter sa mère et estime que mon truc de survie, c’est très exagéré (tout de même, c’est pas la fin du monde). Et c’est la mère de mes enfants.

6°) Nous n’avons pas pu rejoindre notre BAD, trop éloignée, bloqués avant…

7°) Nous sommes en ville et notre panic room nous met à l’abri plus de 90 jours. Mais, bien avant, nous en sommes sortis parce que nous mourrions d’ennui, de curiosité, de solitude.

8°) Nous avions tout prévu : sauf les conflits internes (tensions, stress, etc.), Alex et Jean ont failli se tirer dessus parce que Jean a fini seul la dernière bouteille de Chardonnay.

9°) Nous avions 1 an de stocks semi enterrés et les armes pour les défendre. Mais l’humidité a détruit 50 % des stocks malgré nos protections (bacs plastiques fermés/jointés).

10°) Nous nous sommes sauvés sous une pluie battante et peu couverts : 3 jours plus tard tous malades, Kevin a 40°C, Après des convulsions répétitives, nous avons du retourner en ville chercher un médecin pour le sauver.

Quand aux détails : n’oubliez pas que le diable s’y cache !

Je pourrais continuer cette liste très longtemps pour pointer du doigt des bêtises à trois sous qui condamnent la plus organisée des retraites. Seuls trois détails peuvent distinguer un survivaliste vivant d’une lumière éteinte :

1°) L’humilité (quid de nos limites à chacun),

2°) La préparation mentale qui lui fait travailler longtemps avec un seuil émotionnel et réflexe bas ou différent et/ou appréhender la population qui l’entoure,

3°) La préparation physique avec exercices lui ayant fait reconnaître les manques, fragilités et autres points à mettre au point justement.





9 – Etude de cas : Prise de décision

Je vous pose le cas de figure : et vous commentez en expliquant pourquoi vous décidez ceci ou cela et tout le monde progresse dans sa réflexion !

Ce matin, un lapin a buté... (Oh pardon… Je n’ai pas pu résister, mais c’est du même ordre) :

• Ce matin, le Pape (et la curie Romaine) a quitté précipitamment le Vatican qui a été fermé et protégé par la Garde suisse renforcée par une aide spéciale des fameux gendarmes italiens.

• Hier le gouvernement Français a annoncé que, pour des raisons de sécurité, il déplaçait le conseil des ministres, et la résidence des hauts fonctionnaires, dans un lieu maintenu secret.

Contexte :

• Une série d’attentats a eu lieu dans toutes les capitales du monde moderne en même temps. Plus de 19.000 morts en tout, dans chaque cas il s’agit d’attentats kamikazes. Le monde est choqué et les gouvernements ont fait une déclaration simultanée de guerre au terrorisme des extrêmes. Ils ont déclaré que l’Ordre Mondial se substituerait désormais à chaque gouvernement même si celui-ci était détruit.

• Les ripostes se sont multipliées virant à la guérilla urbaine dans tous les pays occidentaux.

• L’armée a été dépêchée en France pour soutenir la gendarmerie, mais le climat d’insécurité est devenu tel que les villes se vident.

Situation rapprochée :

• Vous habitez dans une petite ville de province.

• Les gens se sont habitués à ce désordre et conservent à priori une vie identique, vous preniez encore l’apéro hier soir chez les voisins.

• Les enfants vont à l’école malgré les risques car les bus scolaires ont été sécurisés. Votre femme travaille, vous aussi.

• Vous avez une femme qui partage vos convictions, deux enfants de 5 et 8 ans, votre belle-famille vit à 5 km mais pense comme tout le monde.

• Vous avez convenu, en cas de problème, de faire une communauté avec votre beau-frère qui pense tout comme vous.

• Vos stocks effectifs sont à 50 % (Vous avez convenu d’un stock de 9 mois pour 10 personnes).

• Vos valises ou sacs ne sont pas prêts, mais la liste est faite.

• Vous avez des armes déclarées et quelques centaines de munitions par arme (2 fusils, une arme de poing), votre femme n’est pas entraînée à la manipulation des armes, vous oui, votre beau-frère non.

• Votre petit dernier est asthmatique. Vous avez 2 recharges de Ventoline.

• Vous avez-vous-même un abcès dentaire.

• Vous avez convenu d’un point de rendez-vous en cas de problème, dans la vieille ferme familiale qui se trouve à Trifouilly-les-Oies au fin fond du Larzac. Là, votre vieille tante s’occupe des chèvres, du petit verger et d’un potager.

Analyse :

• Dans quel état est la population ? Comportement attendu...

• Quels sont les risques de partir ?

• Quels sont les risques de rester ?

• Points forts et points améliorables

Décision :

• Que faut-il faire ?

• De suite ?

• Sous 48 heures ?

• A plus long terme ?

Ce sont vos commentaires éventuels qui feront de ce dossier un échange interactif nous permettant d’être tous dans une démarche de survie effective ! Personne ne pense en effet à tout...

127 commentaires:

  1. Personne ne pense à tout.....
    Bon,maintenant comment en somme nous arrivés à être autant dépendant du système ?
    Plus d entraide,un manque d autonomie, et ce foutu voisin a qui il manque deux cases,repoussant sans cesse les limites de sa propriété privée... Privé....de ce défendre en plus,celle là elle est bonne,mince alors
    Et les fourches,ils ne vont pas nous les prendre..... L un dit..!!?

    RépondreSupprimer
  2. Bon, si on est plus que quelques millions d'autochtones, ça me va parfaitement.
    Par expérience, j'ai appris à me passer très vite de l'eau courante et de l'électricité: c'est très peu durable mais ça permet de passer la période de stupeur pour passer à autre chose ensuite. La première frustration est se faire "piquer" ses économies: on passe inutilement du temps au DAB alors qu'on peut faire plus constructif.
    Idem pour les véhicules, à abandonner de suite car il s'agit désormais de faire profil bas et de ne pas transbahuter des stocks que seul un véhicule à moteur peut porter.
    L'idée de vouloir vivre "comme avant" est aussi une erreur, mais plus de gens feront cette erreur, plus ça favorisera les éclairés. J'ai constaté récemment qu'avec la canicule, les stocks d'eau sont devenus anémiques en distribution et ce, en quelques jours. Il est donc illusoire de faire ses courses en pleine crise, il sera trop tard. Idem pour le grand départ: inutile si tout le monde à la même idée.
    Pour la médecine, impossible d'avoir un spécialiste pour chaque cas sous la main, au mieux un toubib généraliste.
    Par contre la maladie et le moral sont des ennemis à ne pas négliger. Chopper un virus sans l'avoir provoqué ou la simple envie de sortir à tout prix dehors sont mortels.
    Les paniques subites qui mettent en danger tout le monde, ça arrive même aux plus aguerris, et il est difficile de rester rationnel dans une situation qui ne l'est pas.
    La fuite du temps sera moins rapide que maintenant, beaucoup moins rapide, et l'impression d'être en prison ne plaira pas à tout le monde. Il suffit d'essayer de ne pas sortir pendant une semaine et de ne rien acheter: on devient fou.
    N'oubliez pas l'alcool, ça fait tenir le moral, la santé et l'économie.
    cc

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Babette et tou(te)s, excellente analyse, malheureusement trop plausible. Par rapport a l'etude de cas: je dirais que vu que les nouvelles ont deja circule partout, beaucoup de gens vont se trouver dans l'etat de stupeur que vous avez decrit. Donc a mon avis il y a quelques heures "de grace" avant que shtf. Si c'etait moi j'essayerais de demarrer tout de suite pour le point de RV (petit crochet par la pharmacie pour de la ventoline et de l'antibiotique?) avec la famille. Le fait que l'armee est deployee va peut-etre causer des soucis mais il faut esperer que pas trop.
    Toutefois, le temps perdu a reunir tout le monde et faire les sacs a partir des listes risque d'etre tres precieux. Si plus que 1 a 2 h vont etre perdues alors la solution de rester sur place est plutot a privilegier. Car si on se place dans l'optique d'une personne habitant les environs de Paris (pas mon cas), le Larzac c'est pas la porte a cote. Il faut arriver avant que les nuisibles se reveillent! Hugues
    PS: desole pour l'absence d'accents, mon clavier n'en a pas et les vieilles methodes Alt+nnn sont fastidieuses....

    RépondreSupprimer
  4. L'État peut il confisquer toute les armes en 1 ou 2 jours ?
    J'en doute...
    Et qu'en est-il des personnes qui auront malencontreusement perdu les leurs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devrez rendre vos armes sous huit jours, sous peine d'amende de 40 000€ puis astreinte de 1000€ par jour.
      Cette procédure sera strictement appliquée avec une virulence inouïe. Votre compte en banque sera bloqué et vidé. Un tribunal spécial doté de tous pouvoirs pourra ordonner la vente aux enchères de votre maison (bradée au copain-coquin).
      D'autres questions ?
      La milice pro-gouvernementale, composée d'antifas tout heureux de taper sur des fraudeurs fiscaux d'extrême-droite, et de mèche avec le tribunal corrompu, saura vous déloger avec l'aide du GIGN.

      Supprimer
    2. Bonsoir
      C'est objectivement le scenario le plus vraisemblable, il va y avoir beaucoup de casse.

      Seuls 3 trucs à reprocher:
      -les BADs n'existent quasiment pas, exception faite de 2 ou 3 intervenants blogueurs par ci par là mais on reste plus dans le fantasme que la réalité. (Et c est bien dommage)

      -"Seule la Chine s'en sort": bon là c est juste absurde, ce pays cumule la pire crise écologique, démographique et économique de l'histoire de l'humanité.
      Passons, la Russie et quelques regions du 1/3 s'en sortirons... car ils vivent déjà dans la précarité, un peu plus ou un peu moins peu importe.

      -en dernier le "serpent de mer" de la saisie des armes.
      En cas de crise il n'y aura personne pour venir vous les prendre. 220 000 policiers ET gendarmes en France, à retirer les femmes, ceux des bureaux (50% de l'effectif total) et les plus de 50 ans il reste environ 20 000 gars dont 90% ira protéger sa famille.
      Mais en France on adore se faire peur avec la saisie des armes donc soit...

      Le reste est très juste. Un grand merci.

      Supprimer
    3. Attention toutefois. Les citoyens n'ont pas la même valeur selon leur orientation politique ou leur origine aux yeux de la loi et les possesseurs d'armes, déjà fichés, sont en majorité blancs et ne votent pas à gauche.
      Il se pourrait qu'un excès de zèle traverse l'administration sur le sujet.
      cc

      Supprimer
    4. @ Anonyme14 juillet 2015 00:40
      (pensez à signer d'un pseudo quelconque svp)
      Les régimes autoritaires acculés n'ont aucune difficulté à recruter des gardes-chiourme pour faire le sale boulot. Il suffit de leur donner un os à ronger ou les laisser se payer sur la bête. Il y a même des volontaires par idéologie. Il ne manquera JAMAIS de mauvais flics, mettez vous bien ça dans la tête.
      Vous serez même surpris d'en voir parmi vos proches !

      Le régime a besoin de fric, à tout prix. Il ira le chercher sous les pires prétextes. Terroriste potentiel + fraudeur fiscal (pensez à Dieudonné qui ne paye pas ses nombreuses amendes) = spoliation facile.

      PompompomPooom

      Supprimer
    5. je suis d'accord avec l'avant dernier commentaire. combien de policier feront leur devoir au lieu de défendre leur famille ?
      au pire si on vient chercher mes armes je m'en sert le premier !

      Supprimer
    6. Si on va prendre ce scenario en compte le tribunaux qui vont nous pounire avec 40 000 e des amandes? dans un systeme ou argent ne existe plus? Ou vendre une maison qui n'a plus de valeur marchande? Hummm je des doutes.....les huissier va voir plus de problemes de nourrir sa famille que d'aller nous signaler que notre maison est saisie....Autre chose en France 1 200 000 chasseurs, + 175000 de tireurs sportifs avec 300 000 des armes gros calibre en plus de chasseurs.... donc automatiquement si en deux jour ou meme une semaine etat veut recuperer les armes il lui faut 1 400 000 policier pour faire ca...Pour le milices antifa. Oui certainement serons la mais un bordel come ca se prete de faire milices de tout le bord.. donc antifa ne serons pas seul sur le marche......Arme, Humm je plus que des doutes que arme il feras moitier que es que madame a dit dans son scenario.... perso je assister dans deux guerres civiles et premier chose qui a exploser ete police , qui se tourne vers ces origines, noir chez noir, blanc chez blanc muslim chez muslims, chretiens chez chretiens, , et arme aussi qui se disloquer pour former les milices claniques...Donc pour armes en cas de ce scenario on en risque pas grand chose.....

      Supprimer
  5. bonjour a tous
    de tous les scenari concernant la débacle post krach boursier, celui ci fait vraiment le plus froid dans le dos, ce qui est une bénédiction avec cette chaleur, je vois qu'il y a de l'eau, ça arrose le mais à tout va alors que les moissons de céréales sont achevées. va y avoir des surprises si rationnement de l'eau potable consommée à 70%par les agriculteurs.
    au sujet de la confiscation des armes, cette opération s'est faite déjà en 1940, les allemands avaient consulté les registres rendus obligatoires par un radical socialiste juste avant la guerre suite aux troubles du 6 fevrier 1934 et à la dissolution des ligues en 1936.
    vous remarquerez que ces mesures sont souvent prises par de grands bourgeois dits "de gauche". à croire qu'ils auraient peur des réactions du peuple.
    maintenant une telle opération prend du temps et il est plus que plausible que les forces de l'ordre se concentreront sur les places fortes du régime encore en place comme les mairies et préfectures , casernes, depots divers, centrales électriques , radio telé. bref les signes du pouvoir chancelant.
    dans un deuxieme temps, les forces de l'ordre se consacreront à la protection des leurs, soit individuellement , en police, soit groupés comme en gendarmerie. surtout si ils n'auront pas acces aux stocks, comme ils seront plus ou moins armés, il est facile de deviner ce qu'ils feront de leurs armes.
    quands à l'armée, son recrutement diversifié va poser d'enormes problèmes internes quands à l'execution des missions si il est question de pacifier des cités révoltées.
    par conséquent,il y aura rapidement des règlements de comptes et de l'épuration, des désertions avec bagages (et armes). ce qui n'améliorera pas sa capacité de projection mais augmentera sa cohésion.
    quid de l'EUROGENDFOR ? elle protegera les politiques qui voudront vivre ailleurs, elle est trops peu nombreuses pour enregimenter le pays mais gardera une capacité de nuisance assez longtemps.
    quands à s'occuper des survivalistes, elle aura je pense assez à faire a l'embarquement des avions de ligne chargés de politicards et de flouze.
    l'operation de rafler les armes prendra du temps, que faire devant ceux qui n'ont rien ou bien caché, leur bruler les doigts de pieds ? ce n'est pas à exclure mais ça risque de rameuter du monde pas forcément amical pour les soi disante forces de l'ordre. surtout dans les cités.
    encore une fois, ils auront mieux à faire pour ravitailler les leurs plutôt que d'aider les politiques. au mieux ils protegeront un quartier.
    mon probleme sera de rejoindre ma BAD, pas tres éloignée mais quelques obstacles naturels à franchir.
    néanmoins, à lire tout cela, on est mal barré, surtout si la famille n'est pas emballée par la perspective de retourner 150 ans en arriere.
    mais pour repondre à la question de monsieur Hamli, je pense NON !
    chercher à se nourrir occuppe beaucoups le corps et l'esprit!
    bonne preparation à tous
    Heman Stoss.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi si tu me brûle les pieds j'avoue tout tout tout....
      Je peux même avouer que j'ai volé la lune pendant 28 jours. ;-)

      Supprimer
  6. ...une seule solution!!!?
    Au Moyen âge pendant la grande famine,une ville avait été choisie pour ravitailler la popu..lasse.
    Quelle fût le résultat ?
    Accrochez vous...les rats avaient envahis la ville avant l arrivage.!!!
    Hazard??
    OK,en ce temps là on n imaginais le quart du devenir de l humanité, et maintenant on n est beaucoup plus civilisé croies t on...CROAAHH
    S organiser!!!!! Et ce blog,peut nous aider,un grand merci à vous tous,pour le partage des connaissances et surtout à Pierre Temples..merci,
    Sa va PT!!!

    RépondreSupprimer
  7. Article aussi passionnant que plausible...
    Quelqu'un aurait il svp une solution pour garder ses armes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente question.. je la plussoie :)
      Quelqu'un a un élément de réponse ?

      Supprimer
    2. Tu déménages en changeant de département: la préf où tu as enregistré tes armes connait ton ancienne adresse, la préf où tu résides non.
      Ca devrait suffire pour éviter le premier élan de saisie .
      Après ...
      OU:
      Ca fait assez longtemps que tu sais que ce système se casse la gueule et tu as pris depuis longtemps tes précautions.
      Il n'est jamais trop tard pour bien faire.

      Petit Patapon

      Supprimer
    3. La cache, tout simplement la cache. Même si le gouvernement pense a ce problème, qui ne sera pas son problème prioritaire du moment, vous aurez toujours quelques heures pour les planquer si vous savez ou vous voulez les planquer.

      Supprimer
    4. Dans ce scenario etat pas de temps de gerer recuperation des armes.......1200000 chasseurs +175 000 de tireurs sportifs........il faut de monde pour recuperer tout ca et en plus si jamais que 0.5% de tendeurs de armes riposte ca fait co meme 7000 personnes qui tire sur police.... nombre de GIGN + raid ensemble est de 400 personnes. si pour chaque mec on va detacher que 10 raid ou GIGN par jour pour gerer la recuperation des armes... il faut 175 Jours pour recuperer tout les armes de 7000 mec concerned.....tu vois le topo.....et a mon avis plus de 0.5% de population vont vouloir garder les armes.......dans ce cas....

      Supprimer
    5. ne pas les donner ,c'est simple !! si on en a;en tout cas cette "collecte" sera le signe que nous serons réellement dans une passe un peu dure et que le chacun pour soi sera la règle du moment

      Supprimer
    6. Les armes à poudre noire.
      La réglementation est différente: c'est en vente libre au plus de 18 ans.

      Supprimer
  8. Je suis en train de me relire avec horreur .... car plusieurs petits évènements qui font partie de ce scénario fictif viennent plus ou moins de se produire, ce qui veut dire, pour reprendre la synthèse ci-dessus que Sa va PT !!! (Krach Chinois, arrêt du bank run Grec en fermant les banques, etc...)
    Et pour répondre à la question qui me titille aussi la tête : mais comment on a fait pour être aussi dépendant du système : c'est sans doute l'un de nos pires ennemis, la dépendance !!! (suis en train de bosser là-dessus)
    Merci pour les infos sur les armes et l'armée, plein de choses à savoir. COmme vous je pense que nous aurons assez de temps pour réagir, à condition que l'entourage suive ... C'est vrai que dans un premier temps, ils auront autre chose à faire que gérer les pauvres 3 survivalistes de chaque village qui ne sont pas violents, mais défendus et prudents ...., Reste à nous souhaiter bon courage .... Babette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça va pas bouger avant le nouvel an ,le temps que de nouveau la grèce soit en faillite pour la nième fois,les pigs ne seront attaqués que si la grèce plonge officiellement , mais il y a encore tant de fric a voler aux autres pays de l'europe par les banques créancières via la grèce que le maintien au cric du système va durer encore un peu ,en tout cas ne laissez en banque que le strict nécessaire et le surplus en tangible.Le système dure depuis sa mise en place avec la réunion de l'ile Jeckill , et sa mise en place depuis lors avec des objectifs dan,s le temps relativement respectés,nous arrivons au deux tiers de ce parcours , ou les résultats commencent a se voir,la dépendance a ce système s'est faite sur trois générations ce que nous avons du mal a concevoir parce que nous ne sommes pas capables de nous mettre à la place des fondateurs de ce système.

      Supprimer
    2. En tout cas il devrait encore y avoir des soubressauts avant le nouvel an. La Grece doit rembourser une echeance a la BCE (sauf erreur, 3 milliards avant le 20 juilet). Or, contrairement au FMI, la BCE est ce qui maintient les banques grecques en vie. Et puis je peux imaginer que le peuple grec, ayant deja souffert plusieurs annees, en ait gros sur la patate de ce qui vient de se passer. Vont-il mordre sur leur chique tranquillement? Hugues

      Supprimer
    3. Paraîtrait que circule sur le web / net. , une vidéo montrant des grecs assaillant un camion de nourriture , en province .a vérifier .
      Quelles sont les statistiques pour les vols / dépeçages d'animaux dans les champs en France ?
      Je n'ai pas encore eu vent de ce type d'événements chez moi .
      Apparemment silence radio dans la presse !
      Que ait la police ? Elle va chercher les croissants au petit matin .......en scooter!
      Salutations , VG.

      Supprimer
  9. Bonjour ,
    La population française , en gros , 80% en ville , 20% a la campagne / montagne avec des répartitions très inégales selon géographie : les effectifs de CRS ou gendarmes mobiles aussi quant à l'armée considérons le dernier programme budgétaire , dissolution de régiments , de plus opex aidant ils ne peuvent rentrer en 2 ou 3 jours d'Afrique ou d'ailleurs .
    De plus , les épouses de policiers , gendarmes , militaires ainsi que leurs enfants continuent de manger , boire , manifester leurs sentiments bref vivre en somme , contribuant ainsi à la situation ambiante.
    Le moral des troupes comme l'on dit.....
    Dans l'histoire militaire , les soldats se battaient dans les campagnes et préservaient les villes . Au cours des derniers 150 ans avec l'essor technologique c'est l'inverse qui s'est assez rapidement produit ( bombardement incendiaire de Dresde inutilement meurtrier sur des civils , Hiroshima mon amour.... Comme disait les femmes allemandes mieux vaut avoir un russe sur le ventre que des américains / anglais au dessu de nos têtes ! Les troupes alliés français y compris se sont joyeusement rattrapés ensuite concernant les viols !
    Tout ceci pour souligner que quelque soit le contexte , civil ou militaire , les villes représentent l'enjeu économique , politique , stratégique majeur.
    Ce sont elles qu'il faut contrôler . Les écrivains de S.F ne s'y sont pas trompés en tant que visionnaires.
    J'habite hors de France , la population , en gros , 65 % a la campagne / montagne , 35% voire 40 % en ville donc plus de personnels et de MOYENS pour contrôler la campagne , la crise et ses restrictions étant passé par la . Et , de fait, a la campagne , on trouve plus de chasseurs........la ville restant , ici aussi l'objectif principal !
    Déjà beaucoup de difficultés ( et de mensonges ) pour tenir les villes en France , oublions les banlieues ....
    Effectivement l'argent étant le nerf de la guerre , s'il n'est plus disponible : grave ! Urgence a réagir !
    Je " chipoterai " juste sur le nombre de jours nécessaire au gouvernement pour réagir. Certes des plans existent déjà et ne demandent que peu de temps pour être déclenchés , reste cependant le temps de la prise de décision après evaluation .
    L'idéal partir des le déclenchement de la crise si les signes annonciateurs ont êtes suffisamment éloquents . Nous sommes dans un scénario de crise financière c'est le cas !
    Selon configuration locale entre 2 , 3 , 4 jours maximum.
    Ce qui me frappe dans le contexte actuel c'est le temps d'agonie du système , la "bête " est dure a mourir. Néanmoins comme dans certaines réactions cela peut précipiter rapidement .
    Métro , boulot , dodo ne pardonnera pas il est vrai , l'apéro non plus .
    Si je puis me permettre j'ajouterai que c'est ( notre libre ) arbitre qui sifflera la fin de la partie !
    Ma bad un hameau comprenant environ20 personnes ayant eux mêmes des parents qui les rejoindront ( ? ) , premier seuil.
    Convaincre , expliquer a des proches , a des relations pourquoi faire si l'on ne peut faire le bonheur des gens malgré eux !
    Ceux qui arriveront a ce hameau ,moi y compris auront surmonté la première sélection .
    Pour cela , ça devrait aider, comme le dit la fable en conclusion, il faut savoir partir a temps .....
    VG.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "la bete est dure a mourir" et pour cause!! les financiers sont des presseurs de citrons tant qu'il y a du jus , on presse , et en pressant les grecs c'est le reste de l'europe qui est ponctionnée,à la manoeuvre le goldmansSach boy de service Mariole Dragui ,il est celui qui a triché pour faire entrer la grèce dans l'Ue et nous allons raquer un max,pas un rond pour la Grèce ça servira a 85% a payer les premières dettes,la grèce devient la tétine des financiers par laquelle nous serons tous pompés,voilà pourquoi elle est sous perf et commateuse et voilà pourquoi il faut que ça dure

      Supprimer
  10. Malgré toutes les catastrophes qui peuvent arriver,
    Le pire c'est la dictature...
    Et si l'effondrement dure 20 ans on est mal barré...
    C'est pourquoi ce scénario malgré son horreur (surtout vers la fin) à un coté plus gerable pour ceux qui sont déjà pret.
    Dans ce récit, ceux qui ont une maison à crédit n'ont pas de soucis puisque la maison ne peut pas être saisi en quelques semaines....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour à tous(tes)

      Difficile de répondre personnellement à ce type de configuration... je vais donc donner ma réponse avec ma situation personnelle, tout en étant tout à fait consciente que ma réaction ne sera peut être pas du tout adaptée... je compte donc fermement sur le "facteur chance" pour nous permettre de poursuivre "jusqu'à la saison 2"...

      A partir du moment où il est clair que tout fout le camp et qu'il n'y a plus de retour en arrière possible, je lâche le taf et je rentre chez moi veiller sur la famille (mes deux gosses ont sensiblement le même age que dans le scénario, où ils l'auront quand la merde arrivera). A la maison, peu d'armes, peu de munitions, un stock de bouffe et d'eau, mais qui ne permettra pas de tenir 6 mois... un potager que j'espère faire avancer avant que la merde soit là, des voisins qui sont beaucoup plus calés que moi dans ce domaine, et que 'espère rallier à notre cause l'heure venue (ça ne devrait pas poser problème, mais là... joker chance...) pas de famille à proximité, un bon pote qui est dans la même optique que moi mais qui pliera les voiles en cas de grosse merde (on en a déjà discuté, il ne compte pas rester sur place, mais ne sait pas où aller non plus, donc c'est clair que je ne le suivrais pas...). Aucun problème de santé nous concernant en tout cas pas connu pour le moment (deuxième joker chance... espérons que rien ne se déclare d'ici là...) donc à part la bobologie habituelle, et des stocks d'antibios, pas de médocs particuliers à se procurer.
      Ce que j'espère pouvoir faire: rester chez moi autant que faire se peut, rallier mes voisins et mes connaissances dans le village (1200 habitants, pour peu que certains foutent le camp, les cassoss de préférence, il restera peut être des gens compétents...) et "tenir le siège" autant que faire se peut. On a tout sur place, autant matériel que humain, de compétences différentes, on pourrait faire quelque chose...
      Oui, oui, je sais, c'est un doux rêve, mais je pense que c'est comme ça que ça doit se passer. Je ne partirais pas de chez moi, on n'est pas assez préparés, et on ne connaît pas assez les alentours, trop dangereux avec des enfants. Avec mes pauvres compétences, mais notre débrouillardise et notre volonté, en les associant aux autres bonnes volontés que mon troisième joker chance mettra sur nos routes, j'ose espérer pouvoir tenir... le plus longtemps possible (euh... trois jokers ça fait peut être beaucoup vous me direz...)

      Trinity

      Supprimer
    2. pour moi comme je l'ai déjà dit , partir quand on est en temps de chaos, que l'on a pas la chance d'avoir une 2e résidence bien planquée au fin fond de je ne sais où, relève de l'inconscience !
      Comme Trinity , je pense que rester tant que c'est possible chez soi est la solution la plus plausible (j'habite un petit village)
      il faut se regrouper,mettre en commun , partager nos connaissances (infirmière, chasseurs...) et là une fois le 1er choc passé, l'union fera la force comme on dit et sera notre seule chance
      Après il y aura toujours des problèmes qui surgiront et à mon avis le plus gros sera de trouver la personne ou l'équipe la plus capable de rallier, de gérer tout le monde et de "passer aux commandes" tant au niveau tactique, logistique que maintenance...
      après bien sur avoir une solution de repli et savoir le moment stratégique pour le faire car gérer un village je lui dis bonne chance ....
      vous allez peut être me dire qu'il faut être fou pour vouloir faire ça à cette échelle mais j'ai du mal à croire qu'on puisse s'en sortir à une dizaine de personnes ...

      Supprimer
  11. Dans le cas d'une chute rapide du système, on peut aussi s'inquiéter pour les centrales nucléaires. Pour éteindre un réacteur, il faut le refroidir pendant plusieurs années. Il y a 19 centrales en France qui exploitent chacune plusieurs réacteurs.

    RépondreSupprimer
  12. @ Anonyme du 14 juillet 2015, 00:40 a toute ma sympathie.

    Elizabeth, votre article est une belle tentative, mais il manque des paramètres, dont un qui a son extrême importance ; je détaillerai sans doute plus tard... ou pas : ça risque d'être long.

    Je rebondis juste ici sur ledit intervenant :

    - Les vraies BADs, celles que les survivalistes idéalisent, et que possède certainement l’emblématique Piero San Gorgio, ne courent pas les rues. Dans 98% des cas, une BAD est et sera une maison avec jardin et potager, du stock en tout genre, des armes et voilà. C'est un peu mon cas, d'ailleurs.

    - La Chine n'est pas si bien que cela, en effet. Et avec la chute très probable de l'Occident, partie OTAN (Europe de l'ouest, surtout), ce pays asiatique sombrera ; il dépend en effet beaucoup (trop ?) des premiers.

    - Les armes.... Aïe ! sujet brûlant, qui divise, énerve et donne des frissons. C'est un peu comme de parler politique ou religion. Bref, l'intervenant a entièrement raison : si la République socialiste veut confisquer les armes, il faut qu'elle le fasse maintenant ! Quand la situation est encore calme. Parce que, les FdO manquent déjà cruellement d'effectifs, et ceux-là, dans une France au bord du chaos, penseront surtout à protéger leur famille.

    La France actuelle manque déjà de monde pour assurer sa sécurité. On le voit sur l'excellent site fdesouche, la violence est déjà quotidienne et, bien que totalement masqué par les principaux médias, nous sommes déjà dans une configuration de pré " brésilisation " du pays.

    Quant à d'improbables milices antifa ou au RAID/GIGN, pour venir frapper à la porte des 200 000 licenciés tireurs sportifs, des 3 millions de chasseurs, pour y récupérer, à la louche, 5 millions d'armes détenues légalement ?

    Même pas en rêve.

    Et puis les forces spéciales, tels RAID, GIGN, etc. seront surbookés à cette période et auront autre chose à faire que de toquer aux portes des tireurs sportifs. Car le paramètre important qu'il manque dans l'article d'Elizabeth est la particularité identitaire de la France, qui va devenir à mesure :

    - la Syrie occidentale, avec comme trio perdant-perdant : les restes d'une République moribonde ; les salafistes, plus nombreux et combatifs que prévu (sic !) ; les patriotes occidentaux coincés entre les deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Rhonan, vous avez raison : je n'ai tracé les "stats" que sur un seul vrai souci, dans les faits, il y aura sans doute un déclencheur, puis "des" dérives au pluriel. Cet article a surtout pour objectif de nous faire réfléchir à la mise en place quasi brutale et peu prévisible du chaos et d'un déroulement où la perte de contrôle le dispute à la barbarie. Mais c'est sans doute en dessous de la réalité.

      La BAD idéale, selon PsG, ne concerne à mon gout que trop peu de monde et trop de moyens. D'autres soucis graves risquent de se mettre en travers de notre route, comme une pollution radioactive, effectivement.

      Nous avons en plus, en ce moment, un léger souci identitaire ....
      Bien que le sujet soit sérieux, je propose la constitution d'une équipe pour reconstituer le village d'Astérix :-)

      Amitiés, Babette

      Supprimer
    2. Un certain nombre de problèmes n'ont pas encore trouvé de réponse : BAD ou pas, Armes et comment, partir ou rester ?
      Ca prouve que nous sommes actifs, vivants et en train de réfléchir : une bonne partie de ce processus se met en place grâce aux commentaires : prise de conscience, réflexion commune et bientôt espérons une entraide !
      Je partage l'avis de ceux et celles qui disent vouloir se regrouper, à tort ou à raison (ça se discute), il me semble qu'une famille ou u petit groupe, sont en danger à moins d'être non seulement isolés, mais en plus dans une zone idéale sans faim, ni froid, ni maladie, ni manque d'eau ....
      Il y a sans doute plusieurs solutions. Ou groupe de solutions !
      C'est vrai qu'en théorie RG et autres GIGN auront autre chose à foutre que faire la chasse à la 22 de papy ....
      Mais pas tout à fait. Je ne peux pas publier en public (désolée pour le mauvais Français) le fond de mes infos, ou ma source si vous préférez, mais il existe un nombre considérable de scénarios prévus pour chaque type de difficulté et les modes opératoires pour mettre tout ce petit monde en ordre.
      En ordre de quoi, reste la question à se poser.
      Mais les forces publiques ont un métro d'avance. Et ça risque de ne pas trop rigoler.
      Certes, ils n'auront pas le temps de saisir les maisons.
      La question que nous nous poserons tous alors sera : ce chaos là est-l définitif (en ce cas, pardon messieurs, mais j'encule mon banquier (Ahhhh, ça fait du bien, désolée pour la vulgarité), mais si par malheur ça se redresse ..... Ouille..... Car les banques, cet acteur majeur de l'ordre mondial qui nous dévore, ont des systèmes de survie incroyables.
      Bon, espérons que nous aussi nous aurons des jokers ! Ca j'y crois !
      Je crois en un truc : notre immense volonté de nous en sortir !
      Amitiés, Babette

      Supprimer
    3. Un petit élément de réponse ,après les passages de l'armée Allemande en 70,1914,39/45,et le chaos qui les a précédés genre exode , la vie disons "normale" a vite repris son cours , la nature ayant horreur du vide et les banquiers des pertes d'argent ,des banquiers pour qui la guerre est et doit être source de profit qu'ils soient du coté du gagn,ant ou du perdant 'dans le premier cas c'est le jack pot,dans le deuxième on fait commerce avec le vainqueur).
      La vie normale a donc repris son cours après ces épisodes mouvementés parce qu'il navait pas été touché à l'argent,le franc a continué son cours (chaotique il est vrai) tout le monde a continué a payer ses crédits et rempli ses obligations financières.
      Dans le cas d'espèce d'un chaos à venir le plus probable et quasi certain (l'épisode <Grec reviendra avec les mêmes paramètres sur le devant de la scène comme les séries de zorro a la télé) pour des raisons purement mathématiques :avec deux il est impossible de payer trois , quelque que soit le temps passé a essayer ,et plus on essaye plus ça s'aggrave.
      dans ce cas le désordre sera purement monnètaire la "monnaie" papier ne vaudra que son poids d'encre ,il n'y aura pas de destructions d'infrastructures mais une perte de plus de 50% de pouvoir d'achat sans bouger de chez soi,un "beau matin" une "grècisation " des banques fermées et ne livrant qu'un minimum d'oseille et pour un temps très limité, cette monnaie décrétée perdant rapidement tout pouvoir d'achat style Weimar.Une nouvelle monnaie ne résoudra en rien le problème :un interface d'échange doit avoir une valeur intrinsèque autre que décidée et imposée par un état quel qu'il soit pour être crédible
      Le deuxième risque serait une troisième "glorieuse der des der" entre blocs otan/Russie chine et brics par le jeu des alliances: malgré l'acharnement mis par les bouricains a essayer de la faire partir (ils sont maintenant sûr de la gagner ces cons ) il reste encore quelques freins (un semblant de dissuation et Poutine un grand président) des exemples sans frais d'exercices militaires ayant montré que leur invulnérabilité ne l'était pas tant que ça aux mickeys.
      Alors reste en trois possible une guerre religieuse ethnique , avant un chaos climatique,Celle ci ne sera qu'une conséquence du chaos financier surajoutée ,les larrons profitant du bordel ambiant .
      Alors pour continuer a pomper les richesses restantes en europe via les impôts payés soit disant pour aider les grecs ,mais en fait payer les banquiers le petit jeu de l'"ultime sauvetage" (a 70 milliards rien que pour la France) va continuer,un temps( minimum décembre 2015) et puis après ce sera avec plus ou moins de temps le tour de l'italie et de l'espagne et du portugal et de la France en clap de fin , a moins que les Us ne s'écroulent d'eux mêmes comme l'ex union soviétique sous l'éclatement des bulles financières qu'ils sont en train de provoquer (Actions ,obligations,cds,food stamp etc etc etc )
      Le redressement en ce cas ne sera pas pour demain et Babette pourra faire la fête à son banquier !! cordialement a tous

      Supprimer
    4. Bonjour Rhonan, je suis l'auteur du post 00h40 le 14.07

      Si je me permet de parler des FOs c'est que j'en fais parti ;) ... et la situation est actuellement très difficile, non pas que les effectifs soient insuffisant (ils le sont toujours à un moment et une situation donnée) mais les ordres ne suivent pas.

      J'apprécie ce site mais il faut avouer que dans les commentaires ont trouve 50% de fantasme, mais c'est propre au net, on aime l'exagération les rumeurs et il faut avouer que retranscrire ses pensées par écrit est quelque fois compliqué d'ou les quiproquos.

      Je vous invite à suivre les vidéos de Boris Le Lay, je les trouve très juste et documentées.

      Quant à la BAD je suis en accord avec vous... certes certain ont une Base (moi même la maison familiale) mais elle est quand même assez loin, pas si autonome que ça (voir pas du tout) et quant à sa durabilité on imagine pas ce qu'est une foule de 100, 200 5000 personnes qui fonce sur un objectif (chose vécue évidemment) . Il faut avoir des c.... et les moyens de riposter ce que la majorité d'entre nous n'a pas.

      Soit, nous ferons donc ce que nous pouvons, le principal pour moi est d'être "au courant" de la situation, éveillé au Monde qui nous entoure.
      Nos ancien ont connu des situations très compliquées au court du 20eme siècle, nous allons connaître prochainement un déchainement de violence assez spectaculaire mais il y en aura qui s'en sortirons et d'autre pas (même "survivalistes), c'est la vie.

      Quant aux armes, je ne fais pas confiance à celui qui rêve de call of duty et déambuler dans la rue habillé avec sa combi swat d'air soft. (pour info au Vietnam les Seals portaient un simple jean et une veste smock ...)

      -Les armes à feu en France (outre les crapauds de cité) c'est une histoire (les Armuriers), un héritage (la Chasse), une passion (le Tir Sportif) ... des armes se transmettent de génération en génération depuis un peu plus d'un siècle et malgré les histoire de "réquisition" hé bien ma foi elles sont toujours là.

      Ha oui pour la Chine juste pour étayer mes propos l'importation de nourriture représente 2/3 des besoin de la population, principalement de l'Inde, de l'Angola et de quelques pays asiatiques ... comme "autonomie" on fait mieux.
      Et en ce qui concerne les racailles et antifa ils sont dangereux à leur façon, ils n'auront pas de milice organisée à la Mad Max (ça aussi c'est un truc qui fait fantasmer) par contre un pouvoir de nuisance terrible notamment par les incendies urbains (pas de pompiers et les grandes villes brulerons en quelques jours perso c'est ça qui m'inquiète le plus là ou je vis) et les actes malveillants sur les sites chimiques/nucléaires/seveso etc.

      Bref ça va être sport !
      Merci de m'avoir lu.

      signé: CSI

      Supprimer
    5. Comment se sont comportés l'immobilier et les placements financiers pendant la seconde guerre mondiale ? Hormis l'or, comment un petit patrimoine a-t-il traversé cette période ?
      Avez-vous des liens d'historique de prix, ou les bons mots-clé de recherche ?
      Qu'est-il advenu au Français dont la maison a été bombardée ? A-t-il été remboursé ? Quel impact de la forte inflation du franc sur les crédits en cours ?

      Comment traverserons-nous une période comparable, si le chaos dure dix ans (équivalent de 1937 à 47 fin du rationnement, baby-boom) ?
      Nous aurons tous dix ans de plus, mais encore ?

      Supprimer
    6. Le problème, c'est pas la BAD mais son contenu. Notre cabane ne sera jamais le bunker d'Adolf même si on peut sensiblement améliorer le lieu, le souci c'est que ça représente du pognon qu'on ferait bien d'investir ailleurs (vivres, eau, médocs) car il est trop tard. La meilleure BAD habitée par des branlotins ne tiendra pas une semaine; la meilleure BAD vide de tout stock ne vaut rien; La meilleure BAD en zone de guerre finira comme son environnement.
      Pour les armes, ce sera comme les impôts: vous voyez personne mais vous êtes signalé. Pire, il suffit que le fichier tombe dans de mauvaises mains pour être assiégé par des zulus déguisés comme le Compagnie créole.
      Quoi qu'il arrive, on subira les évènements et nos moyens ne nous serviront qu'à surnager et certainement pas à décider.
      cc

      Supprimer
    7. L'occupation en 40/45 n'a pas été l'effondrement total ! l'armée d'occupation selon la convention de Genève avait pour obligation de protéger la population civile (tant qu'on lui tire pas dans le dos) . Restrictions, réquisitions, une vie "frugale", un peu meilleure en "zone libre". L'électricité fonctionne, les transports aussi, l'alimentation malgré le rationnement, le marché noir, mais la médecine fonctionne... etc. Bref ce n'est pas la situation décrite dans l'hypothèse développée ici, qui ressemble plus au roman "Le jour d'après"! il est certain que la guerre s'éternisant, la situation n'a fait qu'empirer, par l'augmentation des destructions (bombardements massifs, batailles gigantesques). Le décret de 1939 (illégal malgré l'état de droit!) qui interdit la possession des armes, malgré la réforme récente, reste le fondement de la réglementation française. Crever dans la Loi ou survivre hors la Loi? c'est vous qui voyez! :-) Chibani

      Supprimer
  13. Wait and see......
    Il ne faut pas négliger notre pouvoir d adaptation....
    Trouver maintenant une solution,difficile sauf si vous consultez un(e) voyant(e)...
    Je viens juste d y penser....Bon,c est une idée comme une autre
    Concernant l alcool..!!l alcool est mon ennemi.....et......fuir est lâche :)
    Je pense que cela n est pas une bonne idée, un bad trip en plein Chao, et la il faudra tout de même assurer pour....survivre
    Et ne pas faire n importe quoi,bovin s abstenir.
    Bon,c est peut être le seul moyen pour interrompre un système qui ne fonctionne pas?
    19 Centrale,pour une trentaine ou plus peut M importe!!!
    Déchet.. ?...pour nos générations futur????
    Allez,on fait un trou et on l enfouis..... Pour 100 000 ans
    Vous avez des questions?
    Parfait, un monde parfait!!!

    RépondreSupprimer
  14. bonjour a tous!
    ma BAD est effectivement comme 98% un jardin, de l'eau, du matériel mais peu de stocks de nourriture, possibilité de chasse et surtout de peche. c'est néanmoins insuffisant et pour m'y rendre, j'envisage la voie maritime pour eviter les controles gênants.
    néanmoins je me retrouverai face à des problèmes tres difficiles de choix car je ne pourrai pas emmener tout le monde sauf la plus proche famille! là, ce sera tres dur!
    d'experience, vous pouvez etre confrontés a des bandes urbaines qui courent la campagne pour se nourrir et éventuellement se distraire. 1 la bande de cassos qui ne sait rien faire à part consommer, peut etre brutale mais n'insiste pas si elle trouve de la resistance et passe a autre chose comme le renard cherche un poulailler accessible.
    2 la bande ethnique, si vous n'etes pas de leur coin, ils vous massacreront , dans le dos et à plusieurs! eux c'est pillage, viol razzia tortures diverses. donc aucun scrupule à avoir pour s'en debarasser.
    3 la milice antifa, j'ai garde la meilleure pour la fin, ce ne seront pas des professionnels de la profession, prêt à trahir pour un quignon de pain, convictions à geometrie variable, connaissances tactiques quasi nulles, ce qui ne veut pas dire que l'etat ne lzes aura pas armés, pendant la guerre d'algérie, la crainte des paras sur Paris avait fait cree des pseudo milice un bref moment, le grand Charles rappellé au pouvoir avait fait ramener les avions à leurs bases. bon la milice antifa est une vermine car de votre ethnie et prête à vous bruler les doigts de pieds ou autre joyeusetés pour vous faire avouer ou se trouve votre arme, la 22 a papy et votre stock de boite de conserves garanties pure huile d'olive pression à froid. néanmoins ils sont fragiles, en premier le chef, c'est déjà 50% du boulot de fait, donc se constituer en contre milice des le debut du lancement de ces assoss particulieres. mais on peut faire des prisonniers!(provisoirement).
    le fait de se retrouver dans le village entre gens de bonne volonte peut permettre de resister a ces pseudo milices ou bandes à condition que la discipline soit accepté, sinon ce sera vite la collaboration (français excellent en ce domaine).
    je vois mal un huissier venir saisir votre maison patr temps de chaos.
    le probleme reste les forces de l'ordre.
    par expérience, je sais que beaucoups n'aiment pas etre transformé en collecteur d'impot et que les zombis barbichus les enervent particulièrement depuis 35 ans, certains prendront leur revanche avec delectation, d'ailleurs si vous entndez que les ferries font le plein direction l'Afrique du nord avec des hordes de voitures la machine à laver sur le toit, n'en soyez pas surpris, ça s'est déjà vu pendant la premiere guerre du golphe en 1991. ils rejoignaient leur BAD au bled. mais dans de bonnes conditions.
    question materiel pour se defendre, ne dédaignez rien, meme les armes blanches, meme les pétoires à poudre noire, ca fait du bruit et de la fumée, mais ça descend le zombi aussi bien qu'une arbalete compound.
    au moins une info interessante, on serait tranquille jusqu'à la noel, heureusement car la France est sceptique au deux tiers pour la Grece, donc ça repartira.
    rester informé pour stocker ce qu'on peut dans les quelques heures qui suivent le debut du grand schprountz, je l'avais fait en 1991, je peux vous dire que la carte bleue a chauffé mais je ne l'ai pas regretté en etant content que tout se soit bien passé.
    hier deux cuves à petrole ont sauté, je me marre en entendant les commentaires zautorisés comme quoi ce serait un acte malveillant, cherchez plus j'ai retrouvé les détonateurs électroniques volés à l'armée, ce sera quoi la prochaine ?
    vivement la fin du mois.
    bonne preparation à tous.tenez vous informés. ça fait beaucoups ces jours ci.
    Herman Stoss.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Herman,
      >cherchez plus j'ai retrouvé les détonateurs
      En effet. Ca c'etait sans doute un coup pour essayer s'ils marchaient bien. C'est vrai quoi au lieu de faire betement peter un truc dans un terrain vague! La proximite des deux evenements pourrait (faussement) indiquer que les mecs ne crechent pas loin... Salutations, Hugues

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      @ Herman Stoss
      vous pouvez être confrontés a des bandes urbaines qui courent la campagne pour se nourrir et éventuellement se distraire. 1 la bande de cassos qui ne sait rien faire à part consommer, peut etre brutale mais n'insiste pas si elle trouve de la resistance et passe a autre chose comme le renard cherche un poulailler accessible.
      2 la bande ethnique, si vous n’êtes pas de leur coin, ils vous massacreront , dans le dos et à plusieurs! eux c'est pillage, viol razzia tortures diverses. donc aucun scrupule à avoir pour s'en débarrasser.
      Pour le 1, je pense que vous faites fausse route, pour avoir observé de très près ce qui se passe, je peux vous assurer que vous auriez beaucoup à apprendre de ce milieu que vous classez en sous catégorie, ceci, en tant que " survivaliste ", j'ai vraiment été scotché par tous ce qui est développé en dehors de tout système, et des associations qui se donnent bonne conscience, de plus, il existe, un réseau de solidarité, hautement performant, il y aurait beaucoup à dire, et ça mérite réflexion..., d'autant plus que dans les années 1990, il était prévu de remplacer le travail par des allocations, à l'époque ça me semblait absurde....
      Pour le 2, je pense que vous êtes en dessous de ce qui pourrait se passer, peut-être même bien en dessous...
      Pour le 3, je passe
      Merci pour le blog, j'y ai trouvé des sujets interressants, bonne continuation

      Supprimer
    3. J'ajouterai que ce milieu que vous cataloguez, (le 1) vit dans la jungle depuis des lustres, ils ont un sens de l'observation +++, et peuvent ne pas bouffer pendant des jours ! bonne soirée

      Supprimer
  15. Pour guarder ses armes il doit y avoir plusieurs solutions possible:la vieille petoire de papy que ll'on a "oublié" de déclarer a la gendarmerie, le fusil a pompe acheté au luxembourg et que l'armurier vous a demander de declarer en rentrant en france car ce n'est pas sont boulot (idem pour les 5000 cartouche de 9mm achetées avec votre licence de tir...) ou autrement le mosin nagant bloqué dans le tuyaux d'evacuatuon des wc qui vous fait des remontée d'odeur toutes les semaines... avec humour suite a ce petit article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans compter le revolver a poudre noire de papy (fabriqué en 2013 par pietta) qui fait plein de fumée et des emporte piece dans les silouettes métalique au stand...lol

      Supprimer
  16. Il doit y avoir un moyen pour faire des gros stock et se procurer medicaments,eau et nourriture car c'est ca qui va le plus faire défault et savoir conserver ses armes

    RépondreSupprimer
  17. Bjr a tous,franchement Babette très bonne simulation,je suis d'accort avec catounette et Trinity, je restes dans mon village en attendant et finalise ms stocks,pour ls centrales nucléaire malheureusement ce n'est pas a prendre a la légère,tt comme ls réseaux de distribution d'eau(exemple) car automatisé par sms,plus de réseaux (sfr,orange)vanne bloqués DONC plus d'eau au robinet,par contre ceux parmit nous vivant en grande agglomération (paris,banlieux,lyon ,lille) ne ss estimez pas ls crapauds de cité,car dans certaine d'entre elles,ils (crapauds) sont conditionnés pour marcher au pas(stage paintball,muscu en groupe au terrain de foot de la cité,stage combat en general 4contre1 )et ça fonctionne pas mal,fait réel et vecu.quand au saisie d'armes quoi qu'il arrive on y aura droit,peut être pas ls chasseurs,mais ls tireurs sportifs c'est mort pour vous.WHY?? car vous avez ds armes disimulable (pistolet,revolver) et de guerre (ak,ar15 semi-auto etc..) et comme dit plus haut le Sportif est en general (blanc,vote pas a gauche et anti antifa,lol,etc) que faire pour ls autres utilisé la loi pour vous, avant 31/12/2011 un ij43 était enregistré par l'armurier mais pas déclaré en préfecture,alors acheter en un maintenant en règle et un d'avant 2012 non déclaré celui ci enterré le(ps;c'est trouvable et assez facile) effectivement je ne pense pas q ce soient ls FdO qui toqueront a votre porte,mais ds chemises noir(main d'œuvre FR de la gestapo en 39/45) embauchée pour cette tache(antifa,ldj,retraité des FdO et armées ss rien entres ls oreilles)et bien sur la balance de voisin qui vs donnera en échange de quelque chose(conserve,argent,eau,médocs etc),certe de suite l'illegalité n'est pas votre tasse de thé,mais une fois le chaos établie et ls saisie effectuées ,ls prévoyants l'auront fait EUX,je ne dit pas d'avoir 3ak auto russe et 25 grenades,mais un minimum soyont sérieux,comme dit un anonyme parlant de fdesouche(bon blog?? a voir!) sur lequelle je vous invites a regarder la video du flic qui tire sur un gosse de 17ans et dans la foulé ce fait prendre son arme puis prend une balle dans le cul,j'espere qu'il ne patrouille pas dans votre secteur c'est mal barré,ptdr. bonne continuations a vous,cldt Tony

    RépondreSupprimer
  18. re,pour Clarkus Lauss, pour ls réserves allez a METRO(grossiste) conserve de 10kg minimum,après chaos ccp(initial en lettre verte) plate forme logistique pour les pharmacies,(énorme stock, tt type de médocs 12 sur toute la France),pour l'eau miniwork msr,lol;quand aux armes,je dirais comme anonyme 15/7 19h07,oublier de déclarer (l'erreur est humaine),peut êtres même pensé a acheter des accessoires ex:tube magasin non brider mp153,vente libre passe de 2+1 a 6+1,car rien n'empêchera d'en troquer 1(mp153) par la suite.cldt Tony

    RépondreSupprimer
  19. On se croirait dans un scénario à la Walking Dead, sans les zombies ! Article très instructif, réaliste et bien structuré. Mais pour moi, dans ce type de scénario, même les plus chevronnés des survivalistes (peu nombreux) se feront déborder par la situation. Comment et où se feront les mouvements de population ? Même une BAD retirée pourra se trouver sur le chemin d'une bande d’affamés prêts à tout. En France, contrairement aux USA, il n'éxiste pas de lieu vraiment retiré et loin de tout. Comment les forces de l'ordre confisqueront les armes de tous les chasseurs ? Allez confisquer son fusil à un paysan en pleine campagne qui défend sa famille !

    Comme toutes les civilisations jusqu'à aujourd'hui, il y a eu effondrement à la fin. On en chiera surement, mais ça clouera le bec à ceux qui pensent que "tout va très bien madame la marquise !" Et qui nous font passer (les survivalistes) pour des illuminés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi un survivaliste chevronné? Rien que ce critère fausse le domaine qui nous intéresse. On voit un type habillé en Blackhawk alors que les photos du début du 20ème Siècle sont pleines de survivalistes chevronnés. Bien sûr que les warriors de COD n'ont aucune chance.
      Pour les armes, je ne suis pas du tout d'accord car de tout temps les Etats ont parfaitement réussi à désarmer une population, les Arméniens en savent quelque chose. Un Etat con et paranoïaque comme le nôtre attaquera de façon disproportionnée la population la plus vulnérable: celle qui paye et fait tout dans les clous (ou presque) pour pratiquer un loisir mal vu. Pour ceux qui reviennent avec leur matos de Syrie, on leur foutra la paix.
      cc

      Supprimer
  20. Bon, on arrête de s’affoler dans le poulailler ?
    Arrêter de vouloir avoir un plan infaillible, cela n'existe pas.
    Préparez-vous comme vous le voulez et comme vous le pouvez en fonction de votre situation locale, financière, familiale, etc...
    Oui les risques sont multiples et l'on ne peut pas tout prévoir. Mais ce bon vielle esprit cartésien français n’en finit pas de nous jouer des tours.
    Entre ceux qui ne voient que le péril Zombies, ceux qui focalise sur le nucléaire et ceux qui croient que l'Etat ne pense qu'à eux, difficile, voir impossible de trouver un raisonnement cohérent.

    L’article de Babette ne doit pas être pris au pied de la lettre. Il doit être considéré comme une manière de vous inviter à réfléchir et à élaborer VOTRE propre plan de survie.
    La seule chose qui compte en définitif est de "faire VOS CHOIX et de les ASSUMER".

    Ma BAD est imparfaite. Plus vulnérable en temps de paix qu’en temps de chaos. Sacré paradoxe puisque je ne puis régler dans notre « démocratie » mes problèmes de manière virile et musclée. C’est ainsi, à moi de m’adapter même si cela complique beaucoup de choses.
    J’aimerai aussi trouver dans le L-Roussillon quelques survivalistes réellement motivé (pour ne pas dire engagés au point d’avoir dépassé le stade de la pousse des brocolis sur leur deux mètres carrés de balcon) et pas le « folkloriste » que j'ai rencontré à la tentative de « rencontre survivaliste ». Mais cela ne se fera peut-être jamais.
    Et alors ?
    Alors advienne que pourra. Mais au moins, ce sera mon honneur (posthume ?) d'avoir cherché à « ne pas subir ».
    N’oublier jamais que même un survivaliste finit pas mourir …. Ce qui importe, c’est peut-être simplement de choisir « comment ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " Ce qui importe, c’est peut-être simplement de choisir « comment ». "
      Bonsoir, Dans le contexte, c'est ce que je pense !

      Supprimer
    2. @ pikkendorff

      il faut " s'elever pour vaincre"
      et " faire face"
      pour " ne pas subir "

      trois devises qui misent bout à bout nous fixe un objectif !!

      Supprimer
    3. Certains les trouveront "pompeuses" mais moi, cela me va bien !
      j'y ajouterai : "croire et oser".

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  21. En complément de mon post du 18/07 à 19H18 :

    « Nous sommes des vaincus.
    Nul aujourd’hui, nul homme vivant ne nie, nul ne conteste, nul ne songe même se dissimuler qu’il existe un désordre ; un désordre croisant et extrêmement inquiétant […] Un réel désordre d’impuissance et de stérilité. Une débâcle.
    C’est peut-être cette situation de désarroi et de détresse qui nous crée, plus impérieusement que jamais, le devoir de capituler.
    Il ne faut jamais capituler. »
    (C Peguy)

    RépondreSupprimer
  22. Dans ce scénario, il faudrait rajouter que des millions de cadavres pourrissant dans les villes seront le vecteur idéal pour propager des agents pathogènes (virus, bactéries, parasites) provoquant en cascade toutes sortes de maladies infectieuses. Cela tuera plus que les armes a feu ou les machettes. La grippe espagnole en 1919 a tué plus de personnes que la première guerre mondiale, alors que les conditions sanitaires n'étaient pas désastreuses a l’époque. En outre, il faudra rajouter les migrants qui apportent dans leurs bagages des tas de maladies contagieuses résistantes aux antibiotiques.

    Pour cela, la survie en ville est illusoire: il n'y aura pas de survivants a mon humble avis. Avoir une BAD dans un petit village de 500 habitants maxi a 30 kms d'une ville de 10,000 habitants permet de multiplier ses chances de survie par 1000 par rapport a un Parisien. Certes, cela ne garantit pas a 100% de faire partie des 21 millions de survivants... mais ça aide...

    RépondreSupprimer
  23. anonyme du 15 juillet 20.11 et a tous bonsoir!
    ceux qui grenouillent dans les cités, cela fait 32 ans que je les observe assez fréquemment, j'ai meme eu à les affronter à plusieurs reprises. donc je pense avoir un avis assez bien étayé.
    tout d'abord , je constate qu'ils vivent énormément d'aides et de subventions diverses lachées généreusement à leurs familles, et bien entendu une ZSP, zone de non droit vit beaucoups des benefices de la drogue et des traffics en tous genres, c'est pourquoi il est bon pour eux qu'un ordre regne dans leur cité.
    le desordre est mauvais pour les affaires.
    cependant si le chaos arrive, je ne pense pas qu'ils disposent de stocks alimentaires, ils seront donc amenés rapidement à piller avant que de manquer, c'est dans leur culturee t leur habitude.
    néanmoins, à part ceux qui se la jouent à avoir 20 ans dans les aures, à l'airsoft, ils n'ont pas de formation tactique, aller en bande , certes mais guere plus.
    il suffit de les voir "affronter " les forces de l'ordre (CRS ou gendarmes mobiles), ils ne viennent jamais au contact direct, meme plus nombreux, ils savent qu'en face les forces de l'ordre ont une bonne connaissance du combat au corps à corps.et qu'en general ils vont perdre. c'est pourquoi ils lancent des pierres , des pétards et beaucoups d'insultes, légers et vifs , ils décampent des que ça tourne mal.
    pourquoi cela changerait ?
    des AK47, il y en a dans les cités mais pas tant que ça, et encore ce n'est pas de la qualité, il y a parfois des "incidents de tir".
    ils s'entrainent au foot ou a la boxe , certes mais depuis l'invention de la poudre, il n'y a plus d'hommes forts.
    bien que vivant à la campagne, je sais qu'il y a des chasseurs, des tireurs sportifs, des anciens militaires dans mon coin .
    le probleme est de décourager toutes tentatives de pillage par une bande par la formation d'une milice, car seul on ne va pas loin, de manière à proteger les fermes et les installations ostréicoles et conchyllicoles. le relief etant plat avec peu de foret, c'est plus facile à defendre . il reste aussi pas mal de monde qui a fait son service militaire.
    par contre en milieu urbain , cela risque d'etre different.
    1991 et 2005 ont demontré que les forces de l'ordre, à plus forte raison les militaires peuvent resister à ces bandes ethniques avec succes, mais jusqu'à quel point ? là est la question.
    j'ai eu également l'occasion de constater en nouvelle calédonie que les indépendantistes costauds , bien nourris, rustiques et bagarreurs depuis des générations , peuvent se faire sérieusement moucher par des anti indépendantistes du meme acabit sans intervention des forces de l'ordre (reglement de compte sanglant).
    de ces constatations, j'en ai deduit qu'il ne faut jamais sous estimer un ennemi mais ne pas non plus le croire invincible.
    quands l'instinct de survie prend le dessus sur la raison, on se surprend à trouver des ressources et des reponses "définitives" que notre education civilisée n'avait pas prévu.
    sur ce blog, je constate la fragilité aux maladies diverses et variées, nous n'avons plus l'immunité de nos ancêtres. ça va pas etre facile de s'en sortir si les microbes s'en melent.
    Herman Stoss .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Vous parlez à mon sens de la partie visible, celle que tout le monde connait, qui est je dirai même tolérée par l'état..., mais ce n'est je pense que la partie visible, perso, je vois autre chose, sur ce bonne continuation je continue juste ma lecture du blog !

      Supprimer
    2. ..., j'aurai du dire subventionnée par l'état, ce serait plus juste, demandez-vous, pourquoi.

      Supprimer
    3. Bonjour ,
      Anonyme, si on parles des bandes ethniques, je pense que anonyme de 20 48h assez bien vu. Frimer dans le metro, tabaser le vielles dames et toucher alocs pour ca, se ne pas meme chose que prend un village de assault, ou gens vont defendree leur foyers...Un criminel , n'a jamais fait un bon soldat, et il ne feras pas. on a des exemples flagrants en syrie. Depuis 2011 on a des criminels , malades mentaux, formes payer surarme par les USA , Turkie la France , et autres, avec a leur disposition des armes antichar, munition a volontes, renseignements fournis par le services de OTAN, sur le troupes de Assad, et malgre ca,il sont incapables de gagner, pacque profil de ces gens ce de la racaille qui frime dans le metro..... Bien sur on peut voir les massacres de prisoner's, et civils, enfants etc, mais malgre milliards de dollars / euro furnis come soutien logistic, malgre formation de leur "cadres " par le Divers unites Francais inclus, , a ces gens il sont incapables de gagner face aux peres de familles qui combat de cote de Assad...

      Supprimer
  24. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  25. anonyme du 18 juillet
    je parle peut etre de la partie visible de l'iceberg, mais je sais aussi ce qui se trame et dont on ne parle pas.
    quands à mon passé militaire, cela reste mon affaire.
    si il fallait en arriver à decrire ce qu'il conviendrait de faire, avant que ça ne tourne a la guerre civile véritable, je risquerai d'etre consideré comme un dangereux agitateur .
    de toute manière, pas la peine de jouer les Cassandre, nous sommes au bord du gouffre et nous allons faire un grand pas en avant.
    je le constate depuis de nombreuses années. mais je ne me decourage pas pour autant, simplement il faudra se montrer impitoyable, c'est assez clair je pense.
    mes renseignements ne me viennet pas que de la lecture des nouvelles officielles et d'internet.
    tout cela pour dire qu'on est tres mal barré, mais qu'il faudra bien qu un nouvel ordre national se fasse jour, reste a savoir lequel et qui le fera. simplement la démocratie déjà agonisante ne s'en relevera pas facilement .
    bonne journee et bonne preparation à tous, ça chauffe bien depuis quelques jours et pas que le soleil.
    Herman Stoss.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " mes renseignements ne me viennent pas que de la lecture des nouvelles officielles et d'internet."
      Moi non plus... bien cordialement

      Supprimer
  26. Ici, ça " goume ", mais comme on dit chez moi, il n'y a pas le feu au lac.

    RépondreSupprimer
  27. Perso je pense que le mot impitoyable est faible!!!pour etre a la hauteur de l'ennemi il faudra surtout employer la barbarie comme eux!!! le kozak 46

    RépondreSupprimer
  28. bjr,@Herman,je suis ok avec vous sur certain point (frapper en premier et fort,milice,etre barbare)mais bon!! 1 chose importante sur ls crapauds dont vous parlez,ne confonder pas,ceux dont vous parlez ont ls papier français mais sont issu du rapatriements famillial ex:ls maliens. Papa travaille en France et fait venir femme et 8gosses( ils arrivent en France certains ont 10/12 ans déjà et dans leurs têtes ils sont africains avec ce que cela implique"misere,manque de bouffe etc(ils vivent ds allocs certes)a 18 ans ils doivent ce demerder(alloc réserver au mineur suivant) ls 3/4 (15/22ans) que vous avez observé sont de cela,ils sont élevées a la blédard(ventre plein negro content) vive au jour le jour(vol larcins,petit delit) vulgairement de la merde(ils sont armées batte,couteaux objet contendant etc,mais pas de calibre ou rarement) vient ensuite le 1/4 restant,eux armées et hiérarchisé,souvent plus vieux 25/30ans ,et possédant une chair a canon immense les autres 3/4,alors ok ne pas ls glorifier mais non plus ls ss estimer,quand a vos CRS ou autres,scouzy mes ds barre de rire,c'est facile en combi anti émeute le corps a corps ,bizarrement en salle de boxe,je n'ai pas vue de flic peter le nez d'1 crapaud a l'inverse ça c'est vue ds 10 de fois,pour ls anciens du blog il est temps de rebooster ls vôtres fini la piscine avec vos petits enfants cours de boxe,faite leurs portées des parpaings endurcissez les (garçon et fille),vous avez fait une génération de victimes "née en 75/80-85 (moi dedans) nous même parents a l'heure actuel a defaut d'avoir fait ds hommes,aidées vos petit enfants,bien sur nous ne sommes pas tous ds victimes mais vraiment trop peu a être ds hommes!!!!!!!!! a bon entendeur,cldt Tony

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, à Tony et à tous : je vois bien qu'on a tous un peu de mal à cerner le comportement de notre futur ennemi : qui il est, comment va-t-il se comporter ??? Si vous avez un peu de temps, et que vous voulez vraiment comprendre où nous en sommes : passez une journée (c'est public) au tribunal correctionnel, une journée complète, jusqu'à la "sentence". Puis on en reparle, ça devrait faire quasi partie des stages de survie, le correctionnel des villes de province, c'est une sorte de zoo où on peut librement observer nos futurs voleurs/violeurs/destructeurs ...... D'autres choses intéressantes à découvrir, mais chut .... je ne vais pas tout vous dévoiler, d'ailleurs vous ne me croiriez pas. Par contre, je peux faire la voyante ... dans la foulée vous allez au choix : acheter une caisse complète de kalach avec 10 ans de munition, vous réfugier dans une grotte au fin fond du massif des fées perdues, partir faire l'himalaya (au moins vous aurez une mort saine), Amitiés à tous, Babette

      Supprimer
    2. Bonjour Babette, il faut sortir parfois, c'est vrai, et avoir un bon sens de l'observation, pour le tribunal vous avez raison, j'ai un ami qui y bosse, quand il y va il se pare pour son entrée au cirque, mais le zoo ou le cirque, c'est pas mon truc...

      Supprimer
    3. _ Vous savez Babette, je suis rebelle, et les gens qui se placent au-dessus des autres me cassent les burnes, c'est comme ça, mes excuses pour Maslow, je trouve qu'il est dépassé bonne route

      Supprimer
    4. @ Anonyme1 août 2015 15:58

      Bonjour,

      Présentez nous le dépassement de Maslow SVP.
      Merci
      Laurent

      Supprimer
    5. Sorry les gars, mais vous me faites trop marrer avec votre peur panique du "crapaud des cités".

      Même s'ils se mettent à tous nous tomber dessus pour nous piquer notre stock de poudre noire (ou de salpêtre, pour les plus bricoleurs qui ne dormaient pas au cours de chimie...), combien seront-ils et combien sommes-nous ?

      Grosso-merdo, je dirais qu'il n'y a pas photo.

      Environ la moitié d'entre-eux porte un soutien-gorge, et quasi 50 % de la moitié restante a plus de 59 ans (chiffres officiels en 2013).

      Bref, environ 25% des crapauds vivants sous nos latitudes sont susceptibles de nous poser quelques problèmes. A ceux-là devons-nous encore soustraire les handicapés, malades, trop jeunes, trop cons, trop lâches ou trop gentils.

      En fin de compte, il ne reste vraiment plus grand monde pour venir vous titiller les glaouis avec la Kalach que l'énervé de grand frère a ramené de son séjour au Club Med d'Alep où il s'est fait arracher le bras droit par un tir de sniper.

      Bon délire et bien le bonjour à tonton Soral,

      Jean Schramme

      Supprimer
  29. Bonjour TT le monde,
    Je me apel Igor et desoler pour mon mauvais Francais, mais je pense que je peux apporter un peu de info et savoir faire dans le monde de mechants , ici. Je ete deja dans les pays ou Inflation ete 1000% par jour, ou le systeme bancaire ne existe plus, ou police comme le arme on ete desintegrer en moins de 10 jour, ou les milice privee comme les bandes organiser on pris le pouvoir dans le differents regions. Je deja vu enfants mourir de faim, et leur mere se suicider, je vu aussi amis d'enfance se entre tuer pacque chacun a rejoin son clan, sa tribu sa religion.....donc gerer le crise et survivre est assez compliquer pour tout le monde particulierement pour familles avec enfants en bas age. Donc si jamais je peux apporter un peu de mes experiance, et mon savoir faire particulierement dans l'organisation de terrain, topography, communication en temps de crise, deplacement dans le zones dangereuses , pigage avec moyen de terrain, etc on veras tout ca avec le temps et si Mr Pierre seras d'accord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore comment, mais personnellement, si vous voulez bien écrire, je suis preneuse, je crois que beaucoup d'entre nous ignorent partiellement ce qu'est le chaos ! Merci Igor, Babette

      Supprimer
    2. Privet Igor! Je suis d'accord avec Babette, et je proposerais bien de relire un texte que vous ecrivez. Votre Francais n'est pas aussi pauvre que mon Russe, d'ailleurs :-) Spassibo, i poka, Hugues

      Supprimer
  30. Bonjour,
    Merci pour cet exemple.

    Questions :

    Quelles peuvent-être les incidents donnés dans "Démarrages" ainsi que leurs prémices. Cela permettrait de gagner encore un peu de temps.
    Maintenant tout connaître me paraît difficile, mais n’étant pas du tout économiste je suis incapable de détecter de vraies alertes. Comme quoi il faut être prêt ! Mais je suis persuadé qu’il peut y avoir des signes avant coureurs.
    Pour ma culture personnelle : dans quels cas les bourses se sont-elles déjà fermées brutalement ?

    Je n’ai pas très bien saisis l’étude de cas !

    Réactions personnelles :

    Voici mes supposées réactions personnelles. J’y apporte peut-être quelques solutions, quelques questions sur le déroulement proposé par Elizabeth. Donc, Elizabeth si tu peux répondre à ces points nébuleux je t’en remercie. Merci aux autres également pour leur contribution.

    Heure H :

    Aller ou pas au boulot ? Je ne sais pas ce que veut dire / signifie « les bourses se ferment » ! Dans quel cas elles se ferment ? A-t-on déjà vu de pareil cas ? Il me manque des informations pour bien saisir ce qu’il se passe et ce qu’il s’est passé.
    Je me doute qu’il s’agisse d’un cas vraiment grave, mais un exemple me ferait du bien.
    Sinon je serais malade et malheureusement incapable d’aller bosser !
    J’irais alors faire les courses de dernières minutes et retirer du liquide ! D’ailleurs il faut que je fasse une liste de courses de dernière minute !

    H + 6h

    Refaire des courses de dernières minutes, si cela est possible. Et retirer encore du liquide. Ma femme verra alors que la situation est critique puisque je suis le seul survivaliste de la famille. Avoir 10 boîtes de conserve d’avance est tout une histoire ! Je dois agir en cachette ! Préparer dans la pleine discrétion.
    Je vais peut-être avoir de l’aide de mon épouse !
    On fera l’inventaire de la nourriture disponible et des réserves que j’avais faites. Allez voir sur le site http://preparationquebec.blogspot.fr/, il y a l’article 309 dollars pour un an de réserve. Il est très bien fait.

    J+1 :

    J’irais retirer de l’argent liquide le plus tôt possible ! Avant que la foule ne se réveille !
    Je ferais parti du 2ème groupe de survivaliste ; je ne vois pas laisser mon épouse, d’ailleurs nous n’avons pas de BAD à la campagne. Notre BAD, c’est notre maison !

    J+2 à 4 :

    Je me ferais discret, gentil et observateur.
    Je cacherais mes armes et en laisserais une à portée de mains, une arme qui risque d’être confisquée !
    Je pourrais toutes les cacher et trouver un subterfuge pour que la police ne puisse pas les trouver mais en cas de coup dur je n’aurais plus aucune arme ! Je joue donc la sécurité et en sacrifie une (la moins performante) !
    Ayant un potager je vois ce que je pourrais faire pousser suivant la saison dans laquelle nous sommes. Mais je gère le potager régulièrement. Il faudra supprimer une parcelle de pelouse pour une de potager, mais la réaction de mon épouse ne sera pas de mon avis.
    A ce propos il faut revoir le stock de graines.

    J+ 5 à 12 :

    suite au prochain post.

    RépondreSupprimer
  31. voici la suite 1 :

    J+ 5 à 12 :

    Ca y est une arme de confisquée avec quelques cartouches (pour faire vrai !).
    Je sécurise mon périmètre. Allez voir le dossier spécial sur les périmètres de sécurité. Personnellement je pensais que le dossier allait être un peu plus complet mais après une deuxième lecture … c’est un bon dossier spécial.
    Je sécurise donc mon périmètre ainsi qu’une partie de chez mon voisin. Nous sommes mitoyen par le garage et l’accès me semble facile de son côté, ce qui fragilisera ma zone de défense. Je fais donc d’une pierre deux coups : sécurité et confiance en aidant le voisin.
    Faut donc faire des réserves de barbelé !
    On ferme les volets de nos fenêtres de la façade. De beaux volets en bois ! Faudra peut être penser à les refaire ou à les renforcer, tout au moins prévoir des renforts à mettre le jour J !
    Faire des réserves d’eau ! si cela n’est pas déjà fait !
    La famille commence à vraiment restreindre la nourriture mais elle ne manque pas.
    Mettre en place les moyens de rendre l’eau potable. Je prévois un système par filtrage (voir les articles correspondant) et ébullition. Le système Berkey n’a pas été « choisi » car étant le seul survivaliste de la famille cet achat n’a pas pu ce faire et la somme ne passe pas inaperçue, l’achat ne pouvait pas être discret !

    J+ 3 semaines :

    Le réseau d’eau étant en panne, mon épouse va comprendre que le problème est sérieux ! J’espère avoir maintenant toute son aide ! Finalement J+ 3 semaines cela fait beaucoup pour qu’elle s’en rende compte ! J’espère qu’elle ouvrira les yeux avant !
    Il est temps d’aller voir les voisins pour que les problèmes d’hygiène n’aggravent pas la situation.
    Je vais leur conseiller les toilettes sèches dans leur jardin, dés la coupure d’eau courante. Nous avons tous un jardin dans le quartier !
    On va tenter de travailler ensemble pour garder le quartier propre et on en profitera pour discuter défense et potager. C’est peut-être le moment de récupérer quelques poules, c’est un peu tard, mais bon !
    L’eau de Javel est en stock. Sinon je vois pour en fabriquer rapidement.
    A propos d’appendicite, comment peut-on y remédier ?

    J + 1 mois :

    voir la suite 2

    RépondreSupprimer
  32. suite 2

    En ce qui concerne la viande, je me vois mal aller à la chasse au gibier dans les coins natures aux alentours. Je me contenterais d’attraper des pigeons, tourterelles, tout ce qui est mangeable, par piégeage dans notre jardin. Une réserve de graines, pour les appâts, ne ferait pas de mal. On peut d’ailleurs d’ores et déjà habituer ces volatiles à venir dans notre jardin.
    Il est temps de mettre un système de défense dans le quartier ! A moins que cela ne soit déjà fait ! La difficulté sera de trouver des gens armés ! Je me vois mal prêter mes armes !
    C’est le moment de ressortir le colloïde d’argent.
    J + 45 jours / 3 mois.
    voir suite 3

    RépondreSupprimer
  33. suite 3 et fin

    J + 45 jours / 3 mois.
    Ceux qui sont à la campagne auront des décisions pas faciles à prendre ! Que faire si une famille avec trois gosses tape à leur porte ? Surtout si les parents n’ont pas vraiment de compétences intéressantes pour le village !
    Je pense faire partie des 22% ! malgré que je sois « survivaliste »
    Si les panneaux solaires ne servent plus, c’est le moment d’en récupérer pour la recharge des batteries de voiture. Il y a toujours quelques appareils qui peuvent fonctionner sous 12 V ou plus ou moins. L’électronicien pourra adapter cela facilement s’il dispose de matériel. Cela ne nécessite pas de composants complexes à mettre en œuvre.
    Je pense qu’il est temps de mettre en place une communauté de un ou plusieurs quartiers. Assurer la sécurité est primordiale ! Trouver des armes sera le plus difficile si peu de personne en possède ! A défaut d’armes à feux, assurer des quartiers « coupe gorge » ?
    Il faudra définir des règles, une loi de vie. J’y ai déjà pensé : pas facile ! J’ai trouvé une phrase qui pourrait être valable pour tout : « être bien veillant pour la communauté » ensuite il faudra voir cas par cas !
    Dans le livre de Piero S G, il en parle mais ne donne pas de solution !
    Que faire si un gamin de 12 ans vole dans les jardins, ou vole des poules. Que fait-on si c’est un adulte qui agit de la même manière ?
    Que fait-on en cas de viol dans la communauté ? Par un garçon de 15 ans ou un adulte ?
    Que faire si un mari bat sa femme ?
    On peut y ajouter d’autres cas ! Il faudrait pondre un « projet de lois » qui pourrait nous aider, car les décisions ne seront pas faciles ! Par exemple bannir une personne de la communauté peut comporter des risques : revenir en groupe et se venger ! Peut-être est-il trop tôt pour mettre en place de telles lois ? En tout cas il faudra y penser ! Ou on laisse chacun agir à sa guise !
    • Que faire si un gamin de 12 ans vole dans les jardins, ou vole des poules. Que fait-on si c’est un adulte qui agit de la même manière ?
    Lui imposer des TIC (travaux d’intérêts communs).
    S’il récidive ? Même chose mais sur une période plus longue.
    Il recommence une troisième fois ! Que fait-on ?
    • Que fait-on en cas de viol ? Par un garçon de 15 ans ou un adulte ?
    C’est ici que cela devient difficile !
    Peine de mort ? Facile à dire dans la communauté ? Facile à appliquer ?
    Que ferions-vous s’il n’y avait pas de communauté ? …. Voilà en répondant à cette question la réponse est trouvée !
    • Que faire si un mari bat sa femme ?
    Même réponse.

    J + 5 mois :

    Je me retrouve dans, soit dans le a) ou c).

    J + 6 mois :

    Les survivalistes qui se réintègrent au reste de la population ? pourquoi ? Ils ont formé une communauté, un village, il y aura des échanges mais n’abandonneront pas leur BAD !
    Il faudra une nouvelle vie bien organisée. D’autres problèmes vont certainement se greffer ! Il faudra s’adapter aux situations….

    D’autres questions :

    Réquisition des médicaments ? Elle se ferait de la même manière que celle des armes ?

    Aux paragraphes :

    5°) Ma femme n’a jamais voulu quitter sa mère et estime que mon truc de survie, c’est très exagéré (tout de même, ce n’est pas la fin du monde). Et c’est la mère de mes enfants.
    C’est ce que je crains pour ma part ! Il faudrait trouver des arguments convaincants dés le départ. Merci pour vos idées.

    9°) Nous avions 1 an de stocks semi enterrés ….

    J’avais pensé à cela également. D’autres solutions ? Ou stocker deux fois plus que nécessaire ? On a pas toujours la place !

    Voilà, merci de vos commentaires.

    RépondreSupprimer
  34. suite 2 Il manquait une partie !

    J + 1 mois :

    A propos de nourriture : rien de tel que de connaitre les plantes sauvages comestibles. Elles nous seront bien utiles !
    Voici quelques livres intéressants :
    • Guide des plantes sauvages comestibles et toxique de François Couplan et Eva Styner : très intéressant, livre à avoir. Format plus ou moins de poche, livre que l’on peut mettre facilement dans un sac à dos. Un peu cher mais cela vaut le coup. Les descriptions sont bien détaillées, ce sont des dessins, mais bien faits ! Vous avez les applications des plantes. Il manque quelques recettes.
    • plantes sauvages, connaitre, cueillir et utiliser de THEVENIN. Bon livre à avoir également. Des recettes, quelques astuces de cueillettes, de séchage etc …
    Voilà les deux livres à avoir. Ensuite en complément, pour aider à l’identification :

    • Encyclopédie visuelle des plantes sauvages par Polese, Jean-Marie : Bon livre de photos pour identifier les plantes. Gros format. Bien pour apprendre.
    • Reconnaître facilement les plantes : Identifier, toucher, sentir, goûter par Couplan, François bon livre pour apprendre en détaillant les caractéristiques de la plante, pas toujours facile d’utiliser au début, mais je l'utilise très souvent dans mes promenades. Petit format. Les dessins sont assez petits à mon gout mais ça passe.
    • Le Régal Végétal - Plantes Sauvages Comestibles François Couplan : un peu décevant. Trop d’historique à mon gout ! Je ne l’ai pas utilisé souvent. Un achat que je regrette. Il doit y avoir mieux pour les recettes !

    En ce qui concerne la viande, je me vois mal aller à la chasse au gibier dans les coins natures aux alentours. Je me contenterais d’attraper des pigeons, tourterelles, tout ce qui est mangeable, par piégeage dans notre jardin. Une réserve de graines, pour les appâts, ne ferait pas de mal. On peut d’ailleurs d’ores et déjà habituer ces volatiles à venir dans notre jardin.
    Il est temps de mettre un système de défense dans le quartier ! A moins que cela ne soit déjà fait ! La difficulté sera de trouver des gens armés ! Je me vois mal prêter mes armes !
    C’est le moment de ressortir le colloïde d’argent.

    voir suite 3

    RépondreSupprimer
  35. Lorsque l’on parle sur ce blog de nos chers « zombies des cités », je suis toujours un peu interloqué de la façon dont on en parle.
    Cela ressemble souvent à une fascination morbide tenant du lapin hypnotisé par un serpent prédateur.
    Nos zombies sont parés de toutes les « vertus du crime » et, si ils reviennent de Syrie, deviennent des guerriers mythiques a mi chemin entre Terminator et les spetsnaz agrément d’un brin de Freddy.

    Certes ils sont à l’heure actuel intouchables et peuvent commettre les méfaits qu’ils souhaitent car notre Etat laisse faire pour des raisons que nous connaissons tous trop bien.
    Certes, lorsque les lumières s’éteindront, ils pourront continuer de faire comme bon leur semble et même pire.
    Mais la ou je ne suis plus d’accord, c’est lorsque l’on parle de la réaction des survivalistes. Certains commentaires donnent alors l’impression que nous ne pourrons rien faire comme si nous étions encore retenus par une loi qui n’existera plus.

    Le lapin reste fasciné par le serpent. Nous avons déjà perdus d’avance. On va en prendre plein la gueule.

    Mais pourquoi cela devrait-il être à sens unique ?

    S’ils veulent voler mes patates, qui m’empêchera de les accueillir le flingue à la main en tirant le premier ? Personne, hormis moi-même et ma petite moralité droit de l’hommiste d’une époque révolue.

    Aujourd’hui :
    Les zombies semblent très forts car nous sommes encore pour l’instant dans un Etat avec des lois.
    Les zombies semblent très forts pour casser du vieux, violer des blanchettes ou transformer en barbecue un trafiquant rival car la loi les y encourage.
    Les zombies semblent très forts parce qu’ils ont des AK mais arroser une voiture à dix mètres à la kalach ne fait pas de vous un combattant sachant tirer.
    Les terminators rentrants de Syrie seront peut-être mieux préparer et encore, beaucoup de choses pourraient être dites sur leur entrainement car la aussi, poser avec une kalah sur les genoux ne fait pas de vous un tireur capable de faire but à 300 mt à la première cartouche.

    Demain :
    Face à eux, ils n’auront pas que des civils désarmés mais aussi des survivalistes près à défendre leur famille et qui n’ont rien à perdre.
    Parce que je veux survivre, je me serais entrainé dès le temps de paix à tirer vite et bien de 300 à 0 mètres avec mon vieux M-Nagant qui est toujours aussi précis et létal malgré son ancienneté.
    Parce que je veux survivre, ce qui fera la différence sera avant tout mental. Le mental du survivaliste qui veut survivre. Pas le mental du lapin mais celui du serpent à sonnette.
    Parce que je veux survivre, face à eux je serai sans haine, sans pitié, sans complexes et sans regrets car ce jour-là sera le combat de ma vie.

    Qu’avons-nous à perdre ? RIEN ! Puisque nous sommes des survivalistes.
    Mais si nous partons avec un esprit déjà fasciné par le serpent, alors nous ne sommes pas survivalistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec toi F Von Pikkendorff et je pense ne pas être le seul. Je pense que l'on se fait discret à se sujet. Quand il faut se poser la question "C'est lui ou moi ?" la réponse est rapide !
      Bonne journée à tous.

      Supprimer
    2. Kremlin-Bicêtre (94) : Le commissariat visé par des tirs au plomb (5 juillet 2015) Source

      Les Ulis (91) : le commissariat caillassé par une quinzaine de personnes. Cette attaque n’a entraîné ni blessé, ni interpellation (nuit du 5 au 6 juillet 2015) Source

      Vaulx-en-Velin (69) : deux jeunes attaquent le commissariat à coups de tirs de mortier d’artifice (7 juillet 2015) Source

      Valence (26) : des jeunes ont tenté d’incendier le poste de police du quartier (nuit du 8 au 9 juillet 2015) Source

      Fontenay-le-Fleury (78) : tir de mortier contre le commissariat de police (nuit du 9 au 10 juillet 2015) Source

      Dinan (22) : Une bande de jeunes prend d’assaut la gendarmerie (nuit du 10 au 11 juillet 2015)Source

      Vaulx-en-Velin (69) : le commissariat a fait l’objet de tirs de projectiles dont une grenade à plâtre (nuit du 12 au 13 juillet 2015) Source et Source

      Noisiel (77) : le commissariat a subi trois attaques par des tirs de mortiers et de divers projectiles (nuit du 13 au 14 juillet 2015) Source

      Trappes (78) : le commissariat a été visé à deux reprises par des tirs de mortiers (nuit du 13 au 14 et du 14 au 15 juillet 2015) Source

      Les Ulis (91) : le commissariat attaqué par une quarantaine de caillasseurs, jets de cocktails Molotov, de mortiers et de pierres (nuit du 13 au 14 juillet 2015). « On en est à trois attaques de ce commissariat en moins de quinze jours » Source

      Neuilly-Plaisance (93) : les locaux de la police municipale y ont été « assiégés par une centaine d’individus » (nuit du 13 au 14 juillet 2015) Source

      Saint-Denis (93) : le bâtiment du peloton autoroutier de la CRS7 a été la cible de jets nourris de mortiers. Un véritable guets-apens avait été monté pour accueillir la police. Sur le toit des immeubles de la cité Joliot-Curie qui jouxte les locaux de la CRS7, des jeunes projetaient des barres de fer sur les patrouilles. (nuit du 13 au 14 juillet 2015) Source

      Garges (95) : le commissariat assiégé et visé par des tirs de mortiers (nuit du 13 au 14 juillet 2015)
      Source et Source

      Fosses (95) : plusieurs cocktails Molotov ont été lancés sur les bâtiments de la gendarmerie (nuit du 13 au 14 juillet 2015) Source

      Sarcelles (95) : des tirs de mortiers sur le parking du commissariat (14 juillet 2015) Source

      Montigny-lès-Cormeilles (95) : le poste de police visé par deux jets de cocktails Molotov (nuit du 14 au 15 juillet 2015)Source

      Meylan (38) : les locaux de la Police municipale incendiés (nuit du 14 au 15 juillet 2015) Source

      Conflans-Sainte-Honorine (78) : le commissariat visé par un tir de fusée de feu d’artifice (nuit du 14 au 15 juillet 2015) Source

      Marseille (13) : le commissariat du 3e visé par deux cocktails molotov (nuit du 15 au 16 juillet 2015) Source

      mais pas d'inquiétude, en haut lieu, on agit:

      Supprimer
    3. allez !! raconte pas de conneries !!
      utilise pas des mots dont tu ignore le sens !
      tu sais ce que c'est UN MORTIER ?????????

      Supprimer
    4. Et toi apprends à écrire,Janus nous fait suivre une info passée sous silence par les merdias,as tu vraiment besoin de le reprendre?Saches que c'est le bon terme,"mortier",utilisé par les fabricants de feux d'artifice.LPN26 ps:à mon avis,toi non plus tu ne connais pas les mortiers et je ne te parles pas de ceux d'artifice!

      Supprimer
    5. Bien le bonjour,

      Crotte, le temps de retrouver la source de Janus, tu as déjà répondu, LPN26 ^^. J'allais dire aussi a "Anonyme21 juillet 2015 07:22" de quel genre de mortiers il est question, mais aussi qu'il serait "bien" qu'il ait la politesse de ne pas poster en anonyme, s'il veux être désobligeant...

      j'ajouterais a l'attention de Janus, amicalement, "hein"^^, qu'il me semble (mais je ne suis pas un expert en bonne manières et us et coutumes du journalisme et cie) d'usage de citer sa source, par correction envers cette dernière. En l'occurrence j'avais vu cette info sur:

      http://www.fdesouche.com/628583-france-plus-de-17-commissariats-ou-gendarmeries-attaques-en-moins-de-15-jours

      Bien cordialement, B. ;)

      P.S.: en fait on ne devrait même pas répondre a ce genre de com, pour le moins, ça n'apporte rien, sinon de perdre du temps, voir de pourrir ce fil...

      Supprimer
    6. pour info ces fameux "mortiers " envoient des marrons d'air" ce sont ces fameuses détonations qui indique le départ et la fin d'un feu d'artifice,en fait une charge de poudre noire qui fait boum à la distance voulue , mais tiré a la quasi horizontale un kg de poudre noire explosant a 100 ou 200 du tireur peut faire un léger bobo,faut pas rigoler avec ça,c'est vrai j'ai pas donné la source ,la flemme,ça me semblait pas difficile a trouver,en principe ce que j'écris est vérifié je ne suis pas l'afp (agence française de propagande)

      Supprimer
    7. pour 99% de la population un tir de mortier ou une attaque au mortier est l'usage d'une arme de guerre !!
      Donc comme un mortier de feux d'artifice est destiné à tirer verticalement et que les feux d'artifice en vente libre sont de " faible puissance" , les termes attaque au mortier ne sont qu'une provocation de pise-copie journalistique pour designer l'usage de feux d'artifices en ventes libres !

      Restons sérieux ! l'usage de coktail molotov et de caillasses est suffisament graves pour justifier une réplique à la chevrotine, mêmes contre des "jeunes" qui sont avant tout des voyoux violents !
      Mais pour cela il faut d'abord commencer par pendre les traitres et les collabos , violeurs des articles 410 et 411 du code pénal !

      Quant aux conneries , nos politicards en font suffisament , inutile d'en rajouter , cela nuirait à la grande qualité de ce site !!

      bon , maintenant esperons que ce putain de filtre à robot ne vas bouffer ce message !

      Supprimer
    8. Bonjour à toutes et à tous.

      Je lis, depuis un certain temps déjà, les articles de ce site, aussi bien ceux rédigés par Pierre Templar que par d'autres intervenant(e)s, ainsi que les commentaires qu'ils suscitent.

      Je remercie l'auteur de ce blog, ainsi que chaque rédacteur ( -euse) et posteur ( -euse) qui effectuent ce travail de long haleine, pertinent et riche d'enseignements, pour le néophyte que je suis.

      Pourquoi intervenir? Je pense que le débat contradictoire est indispensable, mais je déplore les réactions parfois épidermiques de certain(e)s , qui, si je peux les comprendre ou les trouver légitimes, peuvent desservir notre propos.

      Ce faisant, je ne parle pas des " survivalistes". D'ailleurs qu'est-ce qu'un survivaliste? Je me considère comme prévoyant ( pas assez) et plutôt prudent ( assez?).

      Il y a de nombreuses façons de parler du survivalisme, ce qui est une richesse mais ne contribue pas à simplifier le débat ( en cette époque de culture du " zapping"), et c'est tant mieux, dans un sens.

      Car cela nous incite à travailler " ce que nous avons entre les oreilles"!

      Cela posé, je souhaite en revenir au sujet des " individus" susceptibles de causer des troubles en cas de catastrophe.

      Individus posant déjà de nombreux problèmes depuis des décennies ( de ce que je peux en voir, depuis le début des années 1980).

      Comme toujours, il s'agit de ne pas surestimer ou sous-estimer les menaces que représentent cette frange de la population du pays.

      Il y a, parmi eux, des personnes possédant une certaine intelligence, dangereuse parce que couplée à une absence de scrupules et une capacité à passer à l'acte ( notamment violent) plus importante que celle de beaucoup de citoyen( ne)s " lambda", dont je suis.

      Ceux-là dirigent le plus souvent, s'exposent sans doute moins, laissent d'autres se salir les mains à leur place.

      Mais soyons réalistes, ainsi que l'on rappelé certain(e)s intervenant(e)s, la plupart de ces individus ne vaudront pas tripette, quand les lumières s'éteindront, et que les rayons de leurs supérettes seront vides...

      Certes, ils ont un pouvoir de nuisance, mais qui est en partie psychologique, du fait du système qui nous empêche, sous peine de prise en charge judiciaire, de faire ce qu'il faudrait pour les calmer ( parfois, une simple paire de mandales pourrait faire des miracles)!

      Le plus souvent, c'est leur incapacité à réfléchir de façon efficace qui se fait jour. Leur absence de volonté sur le long terme et de projet politique ( au sens du vivre ensemble, en tant que membre d'une société " civilisée"). Ce qu'ils sont, et ne sont pas, jouera surtout contre eux ( elles)...

      Je ne préjuge de rien, mais si la préparation est importante, l'anticipation doit rester un outil, pas un frein angoissant!

      Cordialement.

      Artistophane

      Supprimer
    9. très bien vu,c'est aussi cette"fameuse prise en charge" judiciaire qui permet sous l'idéologie du moment de faire les squatters,de ne pas assurer ses devoirs civiques nis ses obligations contractuelles:une excuse est toujours donnée pour ceux qui emmerdent la société et sont les maitres d'oeuvre des quasi délits (non respect de la propriété,des infrastructures publiques etc etc etc ) il n'y a pas d'angoisse chez les survivalistes,ils n'existent que des solutions adéquates pour mener sa vie ,chaque difficulté étant traitée au mieux au fur et a mesure.Cordialement

      Supprimer
    10. Bonsoir à toutes et à tous.

      Bonsoir à vous Janus 2a.

      Je suis le contributeur anonyme du 22 juillet 2015 à 9H44.

      Étant un néophyte, je n'affirmerai rien, mais il m'avait semblé percevoir une forme d'angoisse ( légitime et compréhensible), ici ou là, dans les commentaires.

      Cordialement.

      Artistophane

      Supprimer
  36. exact morphys!
    celui qui dégaine en premier a forcément raison.
    c'est pourquoi je suis toujours tres intéressé par le tir à longue distance. j'ai pu constater l'impact psychologique d'un MAS 49 avec lunette APX sur du rebelle calédoniens autrement plus costaud que le ziva barbichu mais moins porté sur la decapitation, meme équipé de MARLIN 444.
    meme si je ne me fais guere d'illusions sur la durée d'efficience des forces de l'ordre, il est convenable d'esperer qu'elles auront reduit sérieusement le nombre de volontaires au pillage et à la décapitation des "mécréants".
    vider des chargeurs d'AK47 en tir à la hanche et par rafale est facile et ça fait joli sur les vidéos, mais la précision est aléatoire quands au résultat, c'et de l'enfumage ces vidéos mais ça fait bien fantasmer le zombi barbichu post acnéique.
    meme fort à la boxe, une 308 dans le buffet ,c'est glorieux mais c'est genant pour respirer.
    il suffit de les voir dans les emeutes urbaines, les rare fois ou ils tentent une approche directe, ils en ressortent en charpie! pourquoi, c'est simple:
    je prendrai l'exemple de la phalange grecque ou de la legion romaine, par rapport a des perses équipés légers. d'un coté une troupe tres disciplinée (escadron de gendarmerie mobile, CRS, compagnie d'intervention), casque OTAN à visiere, gilet à epauliere, jambieres gants renforcés boucliers, c'est lourd et ça ne permet pas de courir le marathon j'admet! mais ils tiennent la ligne. citez moi une victoire de zombis ? il n'y en a pas, ils cèdent toujours! aucune discipline de combat, aucun binomage, que de l'individualisme et au pire une balle en caoutchouc de 40mm, a courte distance ça secoue car le tir est plus tendu que le flahball, bientôt retiré du service d'ailleurs.
    maintenant si ça passe au stade supérieur, les forces de l'ordre disposent de FAMAS , RUGER mini 14 en 5,56mm et de fusil de precision en 308 winchester et 12,7 éventuellement.
    je ne dis pas qu'ils seront en finale mais à une époque que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaitre, les manifs etaient autrement plus sanglantes que maintennant
    avez vous vu la revolution proletarienne se faire ? niet kamarad!
    donc la zombitude subira des pertes avant que les FDO n'aillent proteger leur famille si ça tourne mal, et là ce sera notre tour, l'union fera la force.avec ou sans haine mais avec precision.
    bonne preparation
    Herman Stoss.

    RépondreSupprimer
  37. bien d'accord De Pikkendorff,ils font partie des aléas et pas forcément les plus dangereux,le coup qui met le boxeur ko est celui qu'il n'a pas vu venir et c'est l'anodin qui avance masqué qu'il faut être capable de détecter;dans cette occurence tout ce qui se présente sur deux pattes est un danger hormis les autruches que nous soutenons,; tant que l'on n'est pas sur de son pacifisme,tout ce qui se présente comme pacifique peut au gré des circonstances devenir un danger.Dans le cadre d'un chaos généralisé le tir de semonce suffisemment précis sans atteinte léthale doit être la carte de visite du hérisson :"qui s'y frotte s'y pique".Il est plus à craindre une augmentation des braquages à domicile dans le cadre d'un long glissement bien amorcé dans la pauvreté de la population que le déferlement viet sur Eliane et ce même si ,il reste des fo a 80% de leur activité ce qui suppose une riposte graduée pendant encore un certain temps pour rester dans ce qui restera de légalité,après ce sera "casino bestial"et je me poserais pas la question si c'est eux ou moi ce sera moi et mes proches vae victis!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est "malheureusement" le scénario le plus plausible. L’effondrement brutal faciliterai tellement de choses...

      Supprimer
  38. Il faut aussi compter sur les mafia de l'est, qui considèrent que la France est un pays de cocagne...
    Ils ont déjà commencé à multiplier les cambriolage.
    Ils découpent des serrures. utilisent des gazs pour endormir les occupants... Etc...
    À croire qu'ils sont équipé comme les services secrets....
    Pour les islamistes, on attend les vétérans de Syrie; ça va être rock'n'roll...
    Qui protégera la France ?

    RépondreSupprimer
  39. Coucou : c'est juste une réponse pour la question à quoi on voit que les bourses ferment : justement, à pas grand chose, la plupart d'entre nous ignore que la bourse chinoise a fait un sacré flop et que la bourse de NY a fermé ses portes pendant 3 heures sous prétexte de panne ..... mais on a frolé le chaos économique de très peu ! C'est en suivant les médias alternatifs avec rigueur (matin et soir) qu'on arrive à se mettre au courant. Les infos importantes ne passent pas au 20 heures ....... sachant que pour faire ça, j'y passe rarement plus de 10 minutes, sauf quand je dors debout, mais c'est un autre problème ..... Amitiés Babette

    RépondreSupprimer
  40. @ Igor
    Bonjour Igor,Perso je serais fort intéréssé sur ton retour d'expérience donc n'hésite pas!!! il est jamais trop tard pour apprendre...Salutations (le kozak 46)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Retour de experiance? sa sent ancien militaire...... :-) Je rentre en France en August et je vais aborder serieusement le sujet. Deja commence a te re-mettre en condition, genre etre apte TAP. :-)

      Supprimer
  41. Cher F von Pikkendorff, vous savez parfaitement ce qu'est la déception (ou maskirovka ou deceiption and concealement): inutile de montrer avec quoi on va cogner, N° de série à l'appui et nombre de muns dans le magasin. On attends, histoire de bien voir ce qui arrive et on agit. On a aucun programme à diffuser ni aucun héros COD à inviter.
    Vous avez raison pour la loi qui n'existera plus mais la nature a horreur du vide. De plus la mémoire n'aura pas disparu, je pense aux Klarsfeld qui chassent encore les nazis, mais ça tient de la rancune, on dirait.
    La plus grande ruse du mal est de faire croire qu'il n'existe pas.
    cc

    RépondreSupprimer
  42. bjr a tous,crapaud je l'ai été pendant 25ans (BS de Paris) et me suis perdu dans le massif ds fées ;),je ne glorifie personne ,le zoo de Babette j'en ai fais partie(j'étais dans la cage),alors pas a moi,la survie de nos jours c'est être blanc fils unique vivant en quartier hlm pas convertie( -5%) et exemple ce faire coincer dans un ascenseur de 2m carré avec une lame de 15cm en fasse de vous l'instinct de S tu l'as ou tu te vide comme un porc.Ce que je veus dires c'est que pour ceux qui sont en ville (pas ls 3/4 du blog qui sont a la campagne) ne leur faite pas croire que FdO ou CRS ls défendrons c'est FAUX,1 policier pour 200 habitant pour paris,alors faite ls calcules rajouter a cela l'ouvrier lambda qui crève la faim ainsi q tt ls bobos de gauche puis le reste (antifa,anarchiste,branleur,"mafieux" de l'est etc) ls FdO vont galérez ds choix seront a faire. Vol West le dit très bien en cas de crise (l'Occidental va littéralement disjoncter) et quand bien même vous habitez a coté d'une gendarmerie,pensez vous qu'ils vont vous prêter leurs SIG ou autre FAP?! a la rigueur ds armes saisie et encore!!! De plus un CRS est payer pour se maintenir en forme comme le GIPN ou GIGN mais le policier lambda c'est comment "1)obliger d'acheter son pare balle de sa poche 2) sport de combat payé de sa poche"(hotel de police Créteil 94),article Mouton E:restriction sur ls munitions au stand de tir,alors!!?? De suite un tireur sportif brule 100 fois plus au stand q'un policier.et le pire c'est notre armée de métier(autant de plombier, électricien,secrétaire q de bidasse) et nos FdO (avant métier de conviction,maintenant c'est une planque comme rentrer a la mairie "fonctionnaire")40% de l'armée inexistant et 50% FdO inopérant viens ensuite ls problèmes internes (religieux,politique,ethnique, appât du gains).Maintenant qui seront nos ennemies et comment ls reconnaître ,comment je reconnaitrais "exemple" Benji en loup solitaire vendant ss services ou Rhonan citoyen soldat rejoingnant le pays basque ???Derniere chose ex: ls Yougo 15ans pendant le conflit(95) aujourd'hui en France 35ans eux connaissent la misère le manque et savent ce servir ds armes et ce ne sont pas les seuls.@Igor cela serait bien d'expliquer comment une armée et la police c'est faient dézinguer en 10jrs!!! Ds choix seront a faire bon ou mauvais c'est vivre avec le plus dure,quand a la mort elle sera sale car la guerre c'est sale,amicalement Tony

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tony, justement tu n'es plus seul, tu va plus jamais marcher seul..si tu va te tourner vers les patriotes..... Donc survivre se exactement que es que tu viens dire, etre european parmis les autres....

      Pour Police et armes tu viens de dire exactement pourquoi elle ete desintegrer en 10 Jours..... 1) Chaque individu se tourne vers ces origines...( en France on auras muslim qui vont quitter ( deserter avec armes et bagages) le arme et police pour aller dans les milices muslims, Black chez black ca fait deja 40% des effective real de arme francais aujourd'hui, donc en cas de problemes armes seras desintegrer en France en 10/15 jours....

      Supprimer
  43. pourquoi je ne crois pas a un chaos prenant corps autrement que par la crise systémique économique:vou voulez des sources en voilà:http://www.voltairenet.org/article185324.html ce petit évènement a été préparé par tonton Vladimir pour freiner les faucons Us qui sont certains de gagner une éventuelle confrontation,quand je parle de faucons je ne crois pas qu'ils soient réellement faux

    RépondreSupprimer
  44. C'est vrai que si ''on'' continue de faire chier les russes ils pourront faire des sabotages dans certains points stratégique pour démoraliser la population...
    LIESI dit qu'il y a des agents dormant qui pourraient fomenter une révolution dans un contexte de crise économique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi voulez vous que "les Russes" qui nous voient nous chier dessus sans l'aide de quiconque, fassent des sabotages pour nous démoraliser. Nous y arrivons très bien tout seul tant pour le sabotage de notre société et mode de vie qu'économiquement ou/et socialement.

      Il semblerait également qu'aucun agent pathogène ne dorme beaucoup en ce moment et ce dans le monde entier dont la France n'est pas le nombril.

      Il y a des mondes sans frontières beaucoup plus intéressant pour fomenter des complots et des révolutions:
      - dans toutes les banques par exemple on s"apprête à faire 360°",
      - dans les Balkans "on" remet ça,
      - dans le match Grèce/Turquie/Chypre

      N'ayez crainte, nous aurons notre "spectacle" à domicile aussi, les images seront "belles" avant de disparaître.

      Laurent

      Supprimer
  45. salut a tous . bon article sur la prise de décision éventuelle au tout début du commencement du grand spectacle son et lumières (hélas sans Michel Jarre ) et du dépeçage des socialoboboripouxblicains par leur amis non amalgamés . Cela dit en ce qui nous concerne depuis le début de la prise de conscience (2008) nous ne sommes partis que sur le scénario d'un problème X déclenchant des émeutes dans notre coin (déjà vue et vécue) 3 nids de vipères a 800,900,et 1200 mètres par la route et durant plus longtemps que prévue avec absence provisoire des FO (autres émeutes ailleurs ) .De plus n'ayant nulle part ou raisonnablement aller et dans une situation financière précaire nous ne pouvons que rester sur place ce qui ne nous a pas empêché de faire des préparatifs certes dérisoire du moins au début mais petit a petit l'oiseau fait son nid .Exemple : en 2013 début d'un plan B (évacuation sur un bâtiment abandonné distant de 5 km ) avantage ,l'occupation du lieu ne nécessite l'usage d'aucune armes a feu que part ailleurs nous ne pouvions distraire de leurs affectations en cour .Inconvénient :cela nécessite un minimum de 3 personnes supplémentaires par rapport au plan A (de minimum 2 a 6 personnes maxi ) ce qui nous amène au un total de 9 pas si simple tout ça. De plus dans la foulée est arrivé l'opportunité d'un plan C (au cas ou nous serions surpris par les événements a l’extérieur du logis ,et sans possibilité de le rejoindre ) .Au final cela a donné , récupération de : une épée fin 18 ieme ?? destinée au gardien provisoire du plan b ,de 2 sabres briquet d'infanterie d’époque AN 2 de la république pour le conducteur et le convoyeur du véhicule devant faire des allers et retours du point a ,au point b .(évacuation des stocks) , de 2 carabines 9 mm Flaubert préventivement stockés chez des amis (refuge provisoire plan c) et d'une carabine 12 mm (pour moi même ) .Tout cela pour dire que même avec peut de moyens et sur la durée on peut ce donner un peut de marge ( l 'eau, la nourriture,et autre passant de 1 mois 2012 a 1 mois et demi en 2013) le tout avec quasiment pas d'argent. Alors avec ou sans prise de décision ne vous découragés surtout pas,faite pour le mieux cela est toujours mieux que rien,et plus que la plupart de vos voisins. Amicalement Z

    RépondreSupprimer
  46. Je suis pour ma part persuadé que le chaos commencera par une faillite d'une grande banque entrainant une cascade (effet systémique). Fermeture des banques, plus d'espèces dans les DAB, bank run, => arrêt des échanges économiques, magasins vides en quelques jours => plusieurs semaines de chaos / guerre civile avant que l'Etat (ou une dictature) reprenne le dessus.

    Le problème c'est que la cause initiale (effondrement d'une grande banque) peut se produire n'importe où dans le monde, et que la trainée de poudre sera rapide vers tous les pays.

    RépondreSupprimer
  47. oui Stilgar,c'est une des probabilités la plus envisageable en tout cas celle qui a le plus de critères pertinents quant a sa réalisation possible et sa rapidité , d'autant que sa survenance ne dépend pas d'un nombre limités d'acteurs , mais au contraire d'une foule d'entités capables d'appuyer sur le bouton du grand reset financier , même a leur insu , a cause des robots mis en place pour leur rapidité d'action au niveau des transactions

    RépondreSupprimer
  48. Bon, on va un peu se calmer et tenter d'analyser la situation de manière rationnelle.

    Premièrement, les exemples vécus ainsi que les bons conseils prodigués par nos amis Boris, Ivan et autres rescapés kosovars bien intentionnés n'ont, je pense, pas leur place ici, étant donné que les conflits armés auxquels ces malheureux ont participé ne relevaient pas d'un effondrement complet du système financier. Il s'agissait au contraire de guerres civiles à très haute valeur spéculative et, dans le cas d'une guerre civile ou de toute autre guerre en général, les tentative de survivalisme (au sens préparatoire et pratique) s'avèrent hélas inutiles.

    En effet, les deux seules manières de survivre à un conflit armé de ce type sont, soit la fuite à l'étranger, soit le combat dans l'un ou l'autre camp et, de préférence, dans celui des vainqueurs. En 76, personne n'a jamais réussi à survivre plus d'une semaine au Liban uniquement grâce à son potager, ses pièges à tourterelles, son abri antiatomique, son stock d'épinards en boîte ou de petits pois calibre 5,56. Pareil en ex-Yougoslavie.

    Ca, c'est fait.

    Maintenant vient la question du "Global Collapse"... Le grand crash final, la totale déconfiture...
    Que faire pour s'y préparer ?
    Rien.
    Pourquoi ?
    Parce qu'il ne se produira jamais.

    Réfléchissons deux minutes.
    S'il devait se produire, et ce malgré toutes les protections/tampons mis en place par nos élites, alors tous ces "grands méchants banquiers" (et leurs familles), désignés par les complotistes comme étant les vrais responsables de la catastrophe annoncée, eux-mêmes ne parviendraient pas à y survivre. Ce serait ballot, hein ?
    Or, tout le monde sait bien qu'un grand banquier, aussi méchant soit-il, est loin, mais alors très loin, d'être un con. Il est même super intelligent (beaucoup plus d'ailleurs que le plus intelligent des survivalistes). Il est aussi entouré de conseillés qui ont autre chose en poche qu'un certificat d'études primaires.
    Alors vous croyez sincèrement que ces gars-là ne se sont pas eux aussi demandé que deviendraient leurs petites fesses roses en cas d'effondrement total du système ? Où iraient-ils donc se planquer "en attendant que ça passe", en orbite sur l'ISS ? Que feraient-ils avec leurs montagnes d'or qui, du jour au lendemain, ne vaudraient plus un zloty ? Et qui donc continuera à entretenir gratuitement le parc nucléaire, si tout le système économique s'effondre ? Un simple défaut de refroidissement signerait notre arrêt de mort à tous, banquiers, politiques et tout ce qui reste du gratin inclus.

    Oui, des crises, petites et locales, sont possibles et même probables. Des guerres aussi (elles font partie des "tampons" prévus). Mais aucun grand bouleversement devant conduire au chaos généralisé n'est envisageable dans aucun pays maitrisant le nucléaire. Pas même la chute du régime de l'ex-URSS n'a mené au chaos... et dieu sait que ce n'était pas rien.

    Et pour échapper à une crise locale, voire même une guerre, un canot pneumatique suffit...

    Pour conclure, j'aimerais souligner que la problématique de la (non)maintenance des centrales nucléaires en cas de crise majeure n'est que trop peu - sinon jamais - développée par les "vendeurs" de survivalisme. Sans doute est-ce parce même les moins futés d'entre eux savent que c'est un vrai "deal breaker", comme disent les Yankees, pas bon du tout pour leur business.

    Dormez tranquille, les méchants banquiers veillent sur vos (leurs) fesses.

    Jean Schramme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Vous voulez dire que les banquiers sont si intelligents et prévoyants:
      Qu'aucun ( peu, un peu quand même ... ?) a fini sous un bombardement ou sur une paillasse dans un camp?
      Qu'aucun n'est mort de la grippe et de sa contagion entre 1915 et 1928 ?
      Qu'aucun ne s'est suicidé ni ne s'est fait suicidé?
      Qu'aucun a fini sur un bûcher?
      Vous voulez dire qu'ils ont prévu l'imprévisible? Les Khmers rouges ?
      Tchernobyl, Fukushima ?

      Que quelques uns s'en sortent est possible et qu'ils aient préparés, des preppers en quelques sorte, leur retraite en Nouvelle Zélande aussi. (surtout parmi les gros)

      Je serais moins catégorique que vous sur les chances de survie de '' supers intelligents mais alors très loin, d'être un con" capable de mener/pousser les gens à tuer....

      Comment dit-on "événement dramatique surprenant/inattendu" in english? Et pourquoi diable le mot et le concept existe?

      Laurent

      PS: Les banquiers ne veillent pas sur leurs fesses mais sur le fric, expression de leur folie ( névrose?).

      Supprimer
    2. bonsoir jean<Schramme il y a la même proportion de crétins chez les banquiers que dans le reste de la population,moi aussi j'ai cru qu'ils ne couperaient pas la branche sur laquelle ils sont assis et bien si!! il suffit de lire les georgia guidestone entre autre (voir le net) ils ont pour les plus malins préparé de longue date des bad qui vous ferais palir d'envie et surtout une certaine partie d'entre eux pensent pouvoir survivre a une guerre nucléaire ,la dissuation n'est plus la limite infranchissable,pourquoi laisseraientils les richesses se dilapider(matières premières) pour des bouches maintenant inutiles .500 millions d'humains suffisent pour leur service et croyez moi il y en aura qui les suivront en bons esclaves.tchenobyl c'est du passé ,la nature y a repris ses droits.Ces gens , ont pensent ils tout prévu et c'est en ceci qu'ils sont dangereux,leur orgueil et mégalomanie les consument,leur manque d'intelligence fera le reste

      Supprimer
    3. Bonsoir,

      Je suis assez d'accord avec le scenario bien que je vois le début et la fin un peu différemment :

      Jour J -3 à -1 : Toute la clique Bilderberg et consort se réfugie sur leur ile à l'abri de tout conflit et sécurisé par l'armée.
      Une grande partie des militaires et armement sont mis à l’abri sur d'autres iles et bunker.

      Pendant les conflits ils ont loisirs de jouer au golf, profiter le la vie et même faire des paris sur le nombre de survivant à X jours dans tel ou tel pays. Ils ont même les satellites pour profiter d'une vraie "TV Réalité".

      Jour J >90 quand la population est suffisamment réduite et fatiguée. Envoi de l'armée pour pucer tout les survivants (RFID) et les mettre en esclavage.

      Énormément de recherches scientifique et technologique actuelles travaillent dans cette direction. Il n'est déjà plus utile d'avoir d'homme pour procréer, le ventre de la femme sera très prochainement inutile aussi. Cela permettra d'avoir des enfants esclaves très docile et limite sur-humain ...

      Cela semble trop horrible et difficile à croire car trop démoniaque, mais pourtant en analysant les 200 dernières années, ils en sont largement capable. (Pour rappel les familles qui domine le monde le font depuis un peu plus de 200 ans).

      Supprimer
    4. Bonsoir Janus 2a et Anonyme 18:08

      Je ne vous parle pas des petits banquiers du genre de ceux que vous croisez au guichet de la caisse d'épargne en bas de chez vous et qui, effectivement, ne savent pas grand chose.

      Je vous parle de ceux qui sont invités au club Bilderberg. Les gros et les très gros. Ceux-là ont tout prévu AU NIVEAU FINANCIER, en ce y compris la crise des subprimes qu'aucun analyste n'avait vu venir une semaine avant qu'elle ne survienne.

      J'en veux pour preuve que, par l'intermédiaire d'un ami proche, je connais un banquier de ce gabarit et qui est actuellement aux commandes de l'une des plus grosses banques londoniennes. Fin 2006, il nous a averti du désastre qui allait s'abattre sur la bourse en 2008 et nous a ainsi permis d'éviter de perdre beaucoup d'argent. Prévoir une telle catastrophe plus d'un an à l'avance, je n'appelle pas cela de l'intuition ni de la chance. C'est simplement la parfaite compréhension d'une très vaste mécanique dont le schéma d'interaction des multiples rouages, parfois fort éloignés les uns des autres, demeure abscons aux yeux des non-initiés, mais permet à ceux qui les mettent en œuvre de saisir l'instant opportun d'agir... ou de ne surtout rien faire.
      Pourquoi Warren Buffet ne s'est-il jamais planté ? Pourquoi 10 000 USD investis dans son action BRK en 1965 (soit environ 63 878 USD de 2006) valait 80 000 000 USD en 2010 ?

      Aucun banquier ne pouvait prévoir Tchernobyl, c'est exact. Mais il ne s'agit pas là d'une catastrophe financière (quoique, dans un certain sens, très cynique alors...). Cela n'a donc rien à voir avec le thème du sujet traité ici. En revanche, l'effondrement de tout le système financier dont nous parlons, ça, croyez-moi, ils en ont prévu la possibilité et savent aussi comment l'éviter.

      Non, Tchernobyl, ce n'est pas du passé. La faune y a certes repris ses droits, mais risquez-vous à manger un chevreuil du cru et vous chierez fluo : "Pripiat, tout comme les villages proches de Novochepelytchi, Kotcharivka et Kopatchi (...) restent encore aujourd'hui délaissés de quasiment toute activité humaine. Ces zones ne seraient pas habitables avant plusieurs siècles (les scientifiques estiment que les éléments radioactifs les plus dangereux devraient atteindre leur demi-vie dans 900 ans et qu'il faudrait théoriquement 48 000 ans pour que le reste de la radiation s'épuise). Pripiat est aujourd'hui une ville abandonnée et reste un témoignage de la fin de l'ère soviétique. À ce titre, la ville est souvent comparée à Pompéi." https://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_d%27exclusion_nucl%C3%A9aire

      Et l'on ne parle ici que d'une PARTIE d'UNE SEULE centrale. Imaginez tout le parc nucléaire mondial en fusion : aucun banquier ne parviendrait à vivre dans un monde pareil, même calfeutré au fond de sa BAD. Mais à supposer qu'ils y parviennent, quel plaisir y a-t-il à se retrouver seul entre riches, les poches remplies d'or, si vous ne pouvez plus faire un pas dehors ou quitter votre îlot qui, par un procédé que la science est encore incapable d'expliquer, sera miraculeusement maintenu à l'écart des retombées mortelles durant les 48 000 prochaines années ?

      Jean Schramme

      Supprimer
    5. bon alors allons y ,je comprend vos arguments ce sont les mêmes que je me suis opposé a moi même il y a 12 ans et d'uatres encore;lisez les secrets de la federale réserve de Eustace Mullins et les mémoires de david rockfeller c'est du concret ecrit pour le second pra deux la mêmes qui nous ont préparé cette catastrophe.ce sont les patrons de bildelberg ,du CFR et de la trilatérale.Rappellez vous ce qui s'est passé sur l'ile de Jeckill avec les PaulWarburg,Morgan stanley,Jp Morgan ,Nelson Aldrich,Frank Vanderlip,henri davison,Charles Norton Benjamin Strong, Abraham Pint Andrew ,Les représentants de Goldman Sach qui sont actuellement aux commandes de l'europe comme Draghi entre autres,non je n'ignore rien non plus de la confidence de Ford (les voitures) rendue publique "Il est appréciable que le peuple de cette nation (Us) ne comprenne rien au système bancaire et monétaire,car si tel était le cas,je pense que nous serions confrontés a une révolution avant demain matin (Henri Ford).je ne parlerais pas ici de ces fonds gigantesques inféodés aux sinistres individus ci-dessus ( Macquarie ,lone star avec 24 billion de dollars de capital,texas pacific group etc etc etc )Depuis 12 ans j'accumule une pile de documents sur 4 mètres de ma bibliothèque;Pour finir et ne pas lasser tapez Oded Yinon dans googleça date de 1982ces documents.Le rapport avec le survivalisme me direz vous ? c'est très clair si ces Skulls & bones (voir google) n'avait pas mis en route ce qui est actuellement considéré comme une crise, il n'y aurait pas de survivalistes qui ne sont que le produit , ou plutot les enfants de la réaction face aux résultats je le rédis voulus par ce groupe de psychopathes. Ces gens sont des adeptes fous du transhumanisme dont on commence à peine à parler dans les médias et croient par ce biais avoir géré le problème de la fonte des centrales nucléaires,nous avons a faire a l'impensable ,des vrais cinglés qui dèjà vivent en circuit fermé,il ya une ville a coté de Washington prévue et construite par eux et d'autres dans le monde , Alors si le parc nucléaire est en fusion , asseyez vous dans un transat et appréciez comme un homme le plus beau feu d'artifice qu'il vous sera donné de voir,car rien ni personne ne vous sauvera .Mais personne n'est obligé de me croire sauf à lire les documents dont je parle et j'en ai d'autres



      Supprimer
  49. Janus 2a,

    Il vous a fallu 12 ans de recherches et une pile de 4 mètres de documents pour vous convaincre que le grand complot est une réalité ? Si tout cela était bien vrai, un livre m'aurait suffit. (Je prépare une réponse plus détaillée à votre attention ainsi qu'à celle de F Von Pikkendorff sur l'autre page où nous nous sommes croisés, ce sera plus simple de nous y regrouper : http://survivreauchaos.blogspot.be/2015/09/embrasement-social-a-venir-un-scenario-pour-le-chaos-partie-2.html?showComment=1443023868742#c146703336546292779
    Bien à vous,
    Jean Schramme

    RépondreSupprimer
  50. Cher Michel,

    "Toute la clique Bilderberg et consort se réfugie sur leur île à l'abri de tout conflit et sécurisée par l'armée."

    Heu... sécurisée par l'armée... de quel pays au juste ? Celle des Tuamotu ou des Kerguelen ? Non, je demande ça parce qu'à mon avis, vu que l'île en question sera l'unique endroit sur terre préservé du grand bordel, ça va se bousculer au portillon pour aller défendre notre petite bande de nantis en surpoids. Et à supposer qu'elle fasse appel à une armée privée, elle va la recruter comment, en plaçant une annonce sur Le Bon Coin ? Ah, que je suis bête, des accords secrets ont déjà été conclus avec les barbouzes d'Academi (anciennement Blackwater). Ce sont eux qui vont s'en occuper, et gratuitement en plus.

    Nous avons donc une île, miraculeusement tenue à l'abri des retombées radioactives dont j'ai parlé plus haut. Sur cette île miraculeuse, d'un côté nous avons une bande de gros lards qui, après avoir lu et relu tous les anciens numéros du Financial Times et s'être masturbés à s'en faire péter le gland au pied la statue de Mayer Amschel, leur maître à tous, passe maintenant ses journées à jouer au golf et partouzer tout ce qui bouge, même très lentement. De l'autre côté, nous avons une bande de SEALs, armés jusqu'aux dents, qui vont les regarder s'enculer entre eux, comme ça, du matin au soir, sans rien faire. Vous croyez pas qu'à un moment donné, les grosses brutes tatouées vont finir par les démonter en pièces détachées pour s'emparer de ce qu'ils possèdent, à commencer par leurs gonzesses ?

    Et le tir direct d'un missile de croisière, vous y avez pensé ? Car, excusez-moi, mais si vous voulez me conduire jusqu'au bout du cauchemar, alors nous pouvons tout aussi bien imaginer que dans un monde en proie au chaos généralisé, une poignée d'hommes déterminés par la vengeance soit en mesure de prendre le contrôle d'un site de lancement (ou d'un vecteur de type avion / sous-marin) pour vitrifier le refuge des responsables de leur malheur.

    Bien à vous,

    Jean Schramme

    RépondreSupprimer
  51. ha jean schramme pourquoi cette agressivité inutile ? garder votre énergie pour le moment venu,car n'en doutez pas il viendra;Surtout relisez bien et comprenez ce que j'écris ,non il ne m'a pas fallu 12 ans pour comprendre , mais c'est sur je n'ai pas votre clairvoyance , vous vous contentez de peu pour etre convaincu ,la démarche scientifique c'est d'abord le doute ,mais je n'ai pas votre age non plus et quelque chose me dit que je vous survivrais.qui a parlé d'une ile ?pas moi,je ne fais pas de science fiction avec des trolls

    RépondreSupprimer
  52. Janus 2a,

    Avec qui ai-je été agressif ? Certainement pas avec vous. Au pire ai-je été un peu taquin en vous chatouillant au sujet de l'étendue de votre bibliothèque, et je m'en excuse. Sachez toutefois que si je me contente de peu pour être convaincu, c'est tout simplement parce que, en règle générale, la valeur des choses dépend plus de leur qualité que de leur quantité.
    Quant à l'histoire abracadabrante de l'île miraculeuse, nous la devons à Michel 22 septembre 2015 23:44, et c'est à lui seul que j'y répondais, avec sans doute un peu trop d'humour grivois, mais néanmoins de manière très courtoise.
    Inutile donc de monter sur vos grands chevaux et parier sur nos chances de survies respectives - ou encore évaluer d'après mon grand âge un niveau d'expertise qui m'a permis de traverser certaines crises africaines, que nous appellerons pudiquement "sévères", en conservant toutes mes dents.
    Si, pour vous, le fait de tenter de vous convaincre que votre solution n'est peut-être pas la meilleure et qu'il est "possible' qu'il en existe d'autres, moins risquées car moins violentes (que je comptais exposer dans la réponse détaillée que je vous ai promise), c'est jouer au troll, alors ma démarche est hélas sans espoir.
    Je souhaite sincèrement vous voir retrouver de meilleurs sentiments à mon égard.

    Bien à vous,
    Jean Schramme

    RépondreSupprimer
  53. Cher Jean Schramme,

    Pour les "Seals" comme vous dites, renseignez vous sur les projets MK Ultra, Monarch et surtout DARPA.
    Il a été tellement simple pour eux de faire croire au monde entier des fausses réalités depuis près de 200ans qu'il ne leur sera pas difficile d’embrigader un quart de millions de "Seals" dans leurs projets pronnant une nouvelle vie riche.
    Après en effet pour l'ile c'est peu être de la SF, bien qu'il existe des iles ou les seuls propriétaire font partie des 3 plus hauts niveaux de la pyramide. Nous pouvons donc imaginer qu'ils y ont prévu des bunkers.

    Je ne vous oblige pas à me croire, je trouve moi même ce scénario abusé et je ne suis pas prophète ;)
    Mais quand je vois ce qui ce passe dans le monde à cause de ces gens, je me dis qu'il en sont bien capable.

    RépondreSupprimer
  54. Cher Michel,

    Personne n'est prophète, car Dieu n'existe pas (humour... ou pas).
    Pas plus que vous je ne détiens le savoir universel, c'est certain.
    J'ai seulement vu des gens mourir autour de moi parce qu'ils avaient pris la mauvaise décision, celle que l'on prend à l'avance, croyant à tort savoir "comment ça va se passer". Personne ne sait comment les choses se passeront, car les possibilités sont vastes et les envisager toutes relève de l'utopie. Voilà pourquoi, ce n'est qu'après avoir déjà écartées celles que le bon sens décrit comme très improbables que l'on se retrouve avec un début de solution qui tienne la route.

    En participant au débat, mon but n'était donc pas d'apporter la solution miracle qui garantira votre survie, mais d'essayer de vous éloigner de celles qui vont mèneront à votre perte. L'une de ces mauvaises solutions, et sans doute la plus dangereuse, sera de croire que l'entrainement et la préparation vous permettront de vous en sortir. Même les SEALs tombent comme des merdes face à des barbus vicelards. De fières merdes, certes, mais ils tombent quand même, et la dernière chose qu'ils font en rendant leur ultime soupir, c'est lâcher une petite goutte dans leur froc, tout comme le plouc de base. Si c'est ça votre "trip", et que vous rêvez d'en découdre, alors engagez-vous tout de suite au lieu de perdre votre temps ici. En revanche, si votre niveau de testostérone normal ne vous empêche pas de partager les idées de Marine sans pour cela vous engager à la Légion, alors la meilleure solution restera... la fuite à l'étranger, en attendant que ça se calme.

    J'imagine qu'à me lire, grande doit être votre déception. "Que faire maintenant de ma Sako TRG 42 et de ma belle Ghillie Suit à peine usagée (sans parler de ma Swarovski X5 5-25x56 en précommande) ?" C'est sûr que Josiane ne va pas apprécier d'avoir vu claquer tant de pognon et perdre tant de week-ends à se faire chier à construire cette foutue BAD, alors qu'il suffisait de mettre 400 euros de côté pour se tirer vite fait à Ibiza la veille du jour où les lampadaires du quartier s'éteindront. Consolez-vous en vous disant que la lunette pourra toujours servir sur l'arbalète à poulies du fiston : l'ensemble aura de la gueule, ça c'est sûr !

    Pour en revenir aux SEALs, sachez que ce qu'ils recherchent, c'est l'adrénaline, l'esprit de corps, la fraternité entre "vrais" hommes, l'aventure et, pour certains, la jouissance ultime que procure le droit de tuer. Le patriotisme et la défense des libertés ne sont que des prétextes bidons balancés aux média pour calmer bobonne et les voisins. Ils se moquent éperdument du pognon, et c'est la raison pour laquelle les gros friqués ne tenteront jamais de les embrigader dans "un projet de nouvelle vie de riche". Beaucoup trop risqué.

    @+

    Jean Schramme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme24 septembre 2015 à 14:10
      Une arbalette ça a de la gueule? ^^ en survie faudra m'expliquer a quoi ça peut servir a part passer pour un con qui a trop regarder sa TV , no coment Samuel

      Supprimer
    2. à l'attention de Jean Shrame
      "
      J'imagine qu'à me lire, grande doit être votre déception."

      Ben voyons, non du tout,quelle idée? j'ai votre bonheur d'ailleurs.
      J'ai une arbalette a tête chercheuse et vision thermique avec localisation GPS des fleches en titane , sponsorisé par Games of thrones pour 900 euro. Avec option ogive nucléaire pour 250 euro.
      De plus, c'est comme les couteaux rambo, y a la surprise caché .
      Si tu déplies les plumes des flechettes , tu t'apercevras que c'est un billet pour ibiza pour fuir bien vite emballé dans du PQ . Car la peur ça fait faire caca ....

      ON EST CHEZ NOUS, je crois que tu ne peux pas comprendre ce que ça signifie.
      Samuel

      Supprimer
    3. 'oui Samuel bien d'accord l'arbalète c'est lourd,encombrant, inadapté,long a armer ,les carreaux pas faciles a fabriquer ,irrécupérables si plantés dans un arbre et cette arme ne peut rester armée trop longtemps,un arc est beaucoup plus facile d'emploi et de transport pour un résultat équivalent ,son seul avantage est la visée semblable a celle d'un fusil

      Supprimer
    4. Janus 2a12 janvier 2016 à 13:09
      C 'est exactement ça, mais faut croire que les gens sont très manipulables et on très peu de réflexion .
      J'ai un ami, ancien militaire qui a un magasin de surplus militaire.
      Il a fait une affaire sur un énorme lot de ranger, seulement impossible d'écouler son stock.
      Un jour son fils qui était ado lui dit << Papa si tu met une talonette en plomb dans les chaussures , tu les vends comme ranger plombé entrainement super guerrier comme dans Dragon ball z , je suis sur que tu en vendras >>
      En deux ans à 69 E il a du en vendre une 10 aines , les plombés spécial préparation entrainement super guerrier, il a vendu toutes ses palettes à 110 e pièce .

      Alors je vais vendre des arbalettes plombés lol, special pour avoir des bras musclés lol , le pire c'est que je ferais des heureux .
      C'est dire que si les lumières s'éteignent on est pas dans la merde ^^ Samuel

      Supprimer
  55. " la police est passée récupérer les armes entre 6 et 7h du matin"
    Je traduis: la police a subitement multiplié ses effectifs par 10 afin de remplacer ceux qui ne sont pas venus travailler, pouvoir sécuriser les bâtiments publics, les supermarchés, les banques et autres points sensibles et se payer le luxe d aller frapper à la porte des honnêtes gens

    Là confiscation des armes reste un scénario extrêmement peu probable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tibtib4 novembre 2015 à 14:58
      Salut tout le monde, Tibtib a raison, pour être plus précis la police passerra entre 6 h 36 et 6 h 42 lol.
      Comme ça pas de fuites, ils sont en train d'armer les cités avec des kalach pour débusquer les licenciés .
      Ca fait de la main d'oeuvre avec une richesse culturelle exceptionnelle lol.
      la violation de domicile ça connait.
      Comme tu dis ce scénario est tout sauf crédible. Samuel

      Supprimer
  56. Dans le doute...mieux vaux prévoir du non-répertorié si vous voyez ce que je veux dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et ne pas le garder chez soi à part ce qui est déclaré et autorisé

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.