18 avril 2016

Comment fabriquer de la pénicilline

Cette information pourrait se révéler très utile à tout un chacun, mais aussi et en particulier au survivaliste qui se retrouverait coincé dans un contexte de pénurie ou d'absence d'antibiotiques.

Les oranges et le pain sont parmi les deux choses les plus communes que l'on rencontre à peu près partout dans le monde.

Mais ce que beaucoup ignorent sans doute, c'est qu'elles sont capables de produire de la pénicilline. Croyez-le ou non, cette dégoûtante pourriture verte qui se développe à la surface n'est autre que le champignon appelé Pénicillium...




Imaginons la situation suivante : Vous êtes perdu en plein milieu d'une apocalypse zombie, et votre partenaire souffre d'une entaille profonde à la jambe faite par un barbu démoniaque (pléonasme). Tandis que vous parvenez à dénicher un abri pour les jours suivants, il ou elle commence à développer une infection notable. Or vous savez que dans la réalité, les cas d'infection peuvent déboucher sur des problèmes sérieux tels que la perte d'un rein, voire la mort s'ils ne sont pas traités de manière adéquate.

Sans accès aux facilités du monde moderne ni au chlorure de magnésium - parce que vous avez été suffisamment con pour ne pas suivre les conseils de Templar et l'oublier dans votre paquetage - il vous reste tout de même une solution...

Si on peut légitimement s'attendre à ne pas trouver d'oranges en France dans un contexte de chaos, la chose devrait être différente en ce qui concerne le pain. Et encore plus pour le survivaliste prévoyant dans la mesure où le blé est la céréale qui bat tous les records de conservation dans le temps.

Pour ce survivaliste-là, voici donc un moyen facile et peu cher de sauver son binôme d'une destinée capricieuse.

- Prenez un morceau de pain (blé entier, pas de seigle) et placez-le dans un sac ou un contenant fermé, en maintenant une température constante comprise entre 20 et 25°C.

Notez qu'en temps normal, le pain des boulangeries ordinaires est traité avec un inhibiteur de moisissures (propanoate de calcium), le rendant impropre à la culture de champignons. L'idéal reste le pain complet bio, voire fabriqué maison avec de la farine complète bio, ou des biscuits de guerre du même acabit.

- Laissez ainsi le pain jusqu'à ce que les spores commencent à se développer (environ une semaine).

- Prenez le morceau de pain en entier et coupez-le en petit morceaux.

- Humidifiez légèrement, et replacez les morceaux dans le même sac ou contenant fermé.

- Surveillez le développement des moisissures, et n'enlevez rien jusqu'à ce que la majorité de celles-ci prennent une couleur résolument verte.

Tandis que les champignons croissent et se développent, ils vont passer du stade blanc, au bleu, puis au vert. La photo de l'entête illustre ce processus. Les moisissures vertes sont celles qui contiennent la pénicilline.

Notez que le procédé complet est susceptible de prendre une quinzaine de jours, ce qui laisserait largement le temps à votre binôme de passer de vie à trépas. Il serait donc judicieux d'avoir toujours une culture d'avance dans un scénario d'effondrement.

Comme on peut le voir sur la même photo, les zones vertes correspondent à celles où les spores ont grossi le plus, c'est à dire à leur maturité. Maintenant que vous avez de telles moisissures, vous allez pouvoir les utiliser pour le traitement. Il existe plusieurs façons de procéder.




Option A : La première consiste à prendre quelques morceaux de pain, les mettre dans une tasse, y ajouter de l'eau tiède, malaxer le tout puis refiler la purée à son partenaire pour qu'il l'avale ! L'opération est à répéter autant de fois que nécessaire, comme autant de doses de pénicilline. C'est parfaitement dégueulasse, mais on ne fait pas autre chose lorsqu'on mange un morceau de roquefort, même si le goût paraît meilleur.

Il est important de préciser qu'en cultivant vos moisissures vertes, vous allez développer de la même manière d'autres choses moins recommandables, qui ne seront pas aussi bénéfiques (mycotoxines). Lorsque votre partenaire va consommer vos morceaux de pain, il les absorbera en même temps que la pénicilline. En plus, le tout aura un vrai goût de chiottes.

Est-ce que cela vaut la peine ? Dans un scénario de chaos, il est raisonnable de penser qu'une diarrhée ou que des maux d'estomac valent toujours mieux que de perdre une jambe, voire la vie en cas d'infection sérieuse. Donc cela peut vraiment valoir le coup. Ce remède a été utilisé pendant des milliers d'années dans les anciennes cultures, et c'est bien entendu de l'enfumage caractérisé que de nous faire croire que la pénicilline a été découverte par Fleming dans les années 20.


Option B : Vous prenez votre temps et vous isolez soigneusement les précieuses moisissures vertes du reste du pain. Vous nettoyez la plaie de votre mieux, prenez la poudre ainsi obtenue, et l'épandez directement sur la blessure. Vous bandez légèrement, et vous répétez le processus régulièrement.

Si vous êtes pressé, vous pouvez procéder de la même manière que pour l'option A, sauf que vous tartinerez directement la blessure avec la pâte obtenue à la manière d'un onguent.

Sachez que la pénicilline n'est pas la panacée universelle, et que son allergie est la plus fréquente parmi toutes celles connues. Elle se caractérise par une éruption cutanée ou un urticaire pouvant aller d’une manifestation mineure à une éruption rouge sombre recouvrant une grande partie du corps. La langue, les lèvres et le visage peuvent présenter une légère enflure jusqu'à un gonflement extrême ; Les yeux peuvent démanger et s'injecter de sang et de liquide. La réaction la plus grave est celle dite anaphylactique, qui se manifeste par une enflure des voies aériennes (bronches), rendant la respiration difficile. Elle peut être accompagnée d’une baisse soudaine de la pression artérielle, résultant en des étourdissements.

Cette réaction peut être mortelle, et il est donc important d’être conscient d'une possible allergie, de même que de savoir si l'on est soi-même allergique à la pénicilline.

Une chose intéressante à noter est que nos anciens utilisaient aussi du miel pour le badigeonner sur les blessures. La raison à cela est qu'il est extrêmement difficile pour les bactéries de s'y développer. Si la blessure est fraîche et propre et non encore infectée, vous pouvez alors appliquer directement le miel pour la préserver des bactéries pathogènes. Le fait est que l'on utilise encore de nos jours des bandages médicaux au miel dans les salles d'opération.

Pour un usage d'urgence, recouvrez la zone entière de la blessure avec du miel, et bandez-la à la fois pour garder celui-ci en place et empêcher quoi que ce soit d'autre de pénétrer.

Il existe bien entendu des façons plus élaborées d'obtenir de la pénicilline qu'à partir d'oranges ou de pain. Si vous avez le temps et l'intérêt pour cela, vous trouverez sur le Net les ressources nécessaires pour une fabrication " maison " de qualité pharmaceutique, en utilisant le même procédé que celui décrit dans cet article.

Une telle chose pourrait s'avérer inutile pour l'instant, dans la mesure où l'on peut encore trouver des antibiotiques facilement, mais transposez-vous dans une apocalypse zombie, et elle pourrait alors vous sauver la vie, ou celle des êtres qui vous sont chers...

51 commentaires:

  1. intéressant pour le miel et autres onguents sur des blessures c'est beaucoup plus problèmatique pour fabriquer de la péniciline à la maison,processus sur le net nécessitant des tas de produits chimiques et les outils "faitpourça",bon dans le cadre d'un chaos tout fera ventre .Un petit truc quand même si vous avez des animaux de compagnie ou de ferme vous pouvez demander a votre veto sympa du ronaxan et autre ,en boite de 150 grammes c'est de l'amoxiline ,a vous de le répartir au prorata du poids du patient et ç'est valide sur deux ans ;donc au bout de deux ans on jette et on recommence (c'est pas remboursé même avec la cmu et l'a.m.e )reste pour les" vrais rambos" la cautèrisation au fer rouge ou la poudre allumée dans la plaie!!!!!douillet de nature j'ai opté pour la solution véto et suis pleinement satisfait

    RépondreSupprimer
  2. Les différentes souces de penicillium ont une productivité et une efficacité très variables.
    Si ce que je me rappelle de l'histoire de la pénicilline est vrai, une grande chasse à la pourriture avait été lancée en Angleterre dans le but de sélectionner la souche la plus intéressante possible. La souche sélectionnée (et je suppose l'ancêtre de celle qui est toujours utilisée) aurait été trouvée par une volontaire sur un melon ou une courge, je ne sais plus, dans une impasse. Souche quelques dizaines de fois plus efficace que les précédentes.
    Dans l'optique d'une culture mise en place avant le chaos, serait-il possible de se procurer cette souche sélectionnée?
    Francois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Riesling, et Traditions. Du moyen âge.21 avril 2016 à 15:20

      Oui j'ai une idée où on pourrait trouver ce genre de souche.
      Faudrait demander à Laurent d'en prélever un peu sur sa belle-mère avant qu'il ne se débarrasse de la susdite en l'envoyant ramper en éclaireur sous mes barbelés.

      Sinon pour te paraphraser, même si on n'en trouve pas c'est pas ça qui va m’empêcher de dormir la nuit.

      Car les risques d'infections dus aux coups de couteaux des barbus démoniaques doivent être réglés préventivement.
      Notamment en pendant de façon festive aux tours et remparts médiévaux de votre commune quelques uns de ces sinistres exemplaires dûment enduits de lisier de porc...

      Si vous n'avez pas le bon goût et la prudence de vivre dans une citée viticole anciennement fortifiée, de vulgaires lampadaires pourront également faire usage,
      mais c'est moins joli...

      Supprimer
    2. Si nous faisons dans le festif, je trouve un côté triste à la pendaison, que ce soit aux remparts ou à un lampadaire. Je suggérerais plutôt une variante des jeux du cirque, barbus et sangliers affamés.
      Les fantômes des ancêtres de mon épouse approuveront probablement, notamment celui qui a été pendu dans la maison parce qu'il voulait rester catholique. Je ne crois pas qu'il aimerait que les barbus soient traités comme lui.
      Et si la cité fut effectivement fortifiée, nous ne sommes pas dans une région viticole, la cuve à vin ne servait guère qu'à produire une piquette que nul ne regrette.
      Francois

      Supprimer
    3. Riesling, Olaf und Wolf.22 avril 2016 à 13:11

      L'on pourrait cependant opposer qu'il est cruel d'affamer de pauvres sangliers pour ce faire.

      Sérieux, un ancien officier de marine, Henry de Lesquen, lequel dresse programme pour la future présidentielle sur le net - à supposer qu'elle ait lieu ce qui semble totalement improbable -, a twitté sur son compte (dixit) qu'il faudra évidement appliquer la peine de mort à tout terroriste.

      Sur ce, un quidam lui a twitté que la mesure ne servirait à rien dans la mesure où ces fanatiques veulent justement rejoindre de paradis des 72 verges - ou un truc comme ça, bref.

      Et voilà que le dit présidentiable répondit ipso facto avec un bon sens étonnant :
      " Certes, pour la dissuasion il conviendra de les enterrer dans du lisier de porc !"

      Véridique !!

      Supprimer
    4. Ce monsieur a beaucoup de bon sens, ce dont je me doutais...
      Je préfère cependant les donner à manger aux cochons, vu que:
      - ils seront enfin utiles
      - personne ne pourra venir se recueillir sur leurs tombes (certains pourraient les exhumer et laver les restes)
      Francois

      Supprimer
    5. @ Riesling, crêpe de sarrasin à l'andouille de vire, un cep émincé et coulis d'oignons, une bolée de cidre, une grande.
      @ Janus à suivre

      Ah que j'eusse aimé avoir encore une belle-mère pour pouvoir en dire du mal. Hélas, seul le souvenir ne suffit plus.

      Mais foutre diable, les pustules qui couvrait son vilain museau ( et oui, ïoukaidi kada à dada, EX,car la vieille a disparu ...) et très bizarrement colorées ne pouvaient être à destination d'un chrétien pour en faire un onguent: j'aurais eu trop peur de finir en enfer ou en politique.
      Si je comprends bien, tu eus souhaité que l'immonde jacasse pourvoit au dérouillage et à l'aseptisation de tes barbelés. Tu seras de la revue mon pote, sauf si par malheur elle réapparaissait ...
      Ce dont je doute.
      Elle est parti avec un riche saoudien, comme elle, ivre mort qui l'avait confondu avec sa chamelle préférée inscrite au LOS (LOF en Français). Ces gens sont d'un mauvais goût ...
      Mais je le bénis, oui oui!

      Il existait un produit "exoseptoplix" qui a disparu du marché sans être remplacé et qui marchait bien sur les plaies humaines et animales (laisse la belle-mère stp).
      Pour les plaies intérieures de l'être (laisse te dis-je!) le pain béni oui oui, ou azyme boum boum, fait-il mieux l'affaire pour la paix est licite?

      @ Janus
      Que mettrait-on dans cette malle en dépôt?
      Une tenue avec chaussures
      10 portions de bouffe
      Du catégorie C (en vitamine aussi)
      ...
      ?

      Laurent

      Supprimer
    6. Salut tout le monde ^^, Salut Riesling notre poete à la Tarantino. Et salut François.
      Perso, je n'ai jamais été pour la mort de qui que se soit. Tuer n'est pas un choix qui m'appartient. Tuer en légitime défense ou pour protéger quand il n'y a pas d'autre solution immédiate bien sur, c'est autre chose.
      Mais tuer c'est une fin en soit, je suis civilisé et j'ai une éducation chrétienne.
      Je pense qu'un barbu assoiffé de haine doit être à son tour un témoignage et avoir l'occasion de se repentir.
      Vivre avec la conséquence de ces péchés et pire que mourir. Qui ne préférerais pas être pendu, ou autres.... Plutôt que de vivre sans plusieurs de ces extrémités en moins le rendant inoffensif mais conscient ?
      Il faut le respect des traditions dans leur culture avec la charia vole une baguette de pain car tu crève la dâle plus de bras ...
      Ben respectons leur Foi. Laissons les eux même soulager la vie de leurs frères islamisés quand ils les croiseront comme des limaces sur les routes.
      Exposé un cadavre de "ça" pourrait être perçu comme un trophé, ils ne méritent pas ce titre. Un peu de compassion SVP ^^ Samuel

      Supprimer
    7. Bonjour, n'oubliez pas les feuilles de plantain légèrement écrasées et appliquées en cataplasmes directement sur la plaie. c'est un antibiotique efficace et le jus finipar former une croute protectrice très dure qui protège des agressions.

      Supprimer
  3. L'idée de refabriquer de la pénicilline naturelle est astucieuse et paraît tomber sous le sens, mais j'ai peur qu'elle ne manque d'efficacité.
    Certes, au tout début de son utilisation, ce fut une arme formidable : 5000 unités dans une perfusion guérissaient une gangrène en 48 heures, c'était pour les chirurgiens de guerre du pur miracle.
    Las, dix ans plus tard, 5 000 000 d'unités ne soignaient même plus une chaude pisse, car toutes les bactéries étaient devenues résistantes.
    C'est encore le cas aujourd'hui, et la guerre contre le règne bactérien me semble bien proche d'être perdue, malgré la course folle aux nouveaux antibiotiques qui touche d'ailleurs à sa fin, car pas assez rentable pour l'industrie pharmaceutique.
    Donc, revenons aux recettes éprouvées : chlorure de magnésium, argent colloïdal et surtout essences aromatiques. L'essence de thym est encore et toujours le plus puissant bactéricide connu.
    Je conseille aux survivalistes d'essayer de se procurer (d'occasion) la PHYTOTHÉRAPIE et l'AROMATHÉRAPIE de l'excellent Jean Valnet, médecin militaire français et héroïque pionnier de ces traitements.
    Si certains d'entre vous sont intéressés, je me ferai un plaisir de scanner les pages les plus utiles de ses ouvrages et de les leur faire parvenir par la messagerie de leur choix.
    Courage et persévérance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment Serge Acquoix je suis interessé par ces pages les plus utiles des ouvrages du docteur Valnet. Ma messagerie :
      anna.thomas-boxca907@yopmail.com

      Cet article pénicilline et les commentaires de cette excellente communauté sont à nouveau efficients. Je ne me sens pas apte à fabriquer de la péniciline à la maison et en plus le stockage est difficile. Je stocke donc quelques pieces d'argent .999 (les philharmoniques 1 oz sont moins chères que les pieces nord americaines) avec lesquelles je pourrai fabriquer à la demande mes solutions d'argent colloïdal sans aucun pb de date d'utilisation, en utilisant sur demande ponctuelle l'énergie du stock des piles 9v puis le solaire quand le stock sera épuisé.
      Bob

      Supprimer
    2. Bonjour Laurent ,dans la malle c'est au gré de chacun d'y mettre ce qu'il veut .Pierre Templar avais proposé cette alternative intelligente et je préfère lui laisser la parole a nouveau sur ce sujet il le traitera mieux que moi certainement dans un article traitant du survivalisme et sa compatibilité avec les amis,les vrais, ceux que l'on voie parfois rarement mais qui sont capables tout comme vous, de tout lacher sur un simple appel de détresse véritable

      Supprimer
    3. @ Janus,

      C'est sûr, l'on se voit tellement rarement que nous ne saurions pas nous reconnaître ni savoir qui aider si l’occasion devait se présenter.
      Comment changer cela?

      Laurent

      Supprimer
    4. Très bonne question Laurent ,il faut réfléchir a une façon de reconnaitre les siens,du moins ceux qui partagent l'essentiel de leur vision du monde,alors a vos suggestions qui seront toutes les bienvenues,l'important est ce qui nous rapproche pas ce qui nous divise

      Supprimer
    5. Riesling, Olaf und Wolf.23 avril 2016 à 20:57

      @ Janus,

      Tu le sais déjà. Nous le savons tous, même si nous l'oublions en temps normal : Y a pas a cogiter. Surtout pas. Le mental est trompeur, toujours ;
      Le mental ment( ce n'est d’ailleurs pas pour rien que le français est appelé "la langue des oiseaux").

      Depuis la première année de classe de maternelle le savoir immédiat, holistique, silence en nous afin de nous garder en vie, "In tuita est".

      C'est comme deux bergers allemands mâles qui ne sont sont jamais vus au paravent.
      Tout de suite ils savent.
      S'ils vont s'entendre ou se détester.
      Et dans la seconde hypothèse, à l'instant même, le dominant et le dominé se reconnaitront dans l’œil de l'autre.

      C'est vrai pour tous les mammifères peuplant cette planète.
      Le premier regard, la première analyse olfactive -inconsciente- ne dure parfois qu'une fraction de seconde mais en vérité ce dixième de seconde là dure longtemps...

      Y aura pas à cogiter. Suffira de laisser faire la magie...














      Supprimer
    6. bonjour Riesling et vendanges tardives,oui bien d'accord,la reconnaissance dans l'oeil de l'autre ,c'est ainsi , mais ce n'est pas de çette reconnaissance là dont je parlais car elle ne se fait que les yeux dans les yeux.Je voulais parler de cette reconnaissance plus lointaine grace a des signes style panache blanc ou autres,dans le temps on avait des drapeaux qui évitait en partie d'envoyer ad patres perrette et son pôt de lait prise malencontreusement pour le grand méchant loup (j'ai dit pour) oui je sais l'attaque sous faux drapeau revient à la mode,rien n'est parfait.

      Supprimer
    7. Salut Serge.
      Je suis bien d'accord avec toi vis à vis des antibiotiques. Je suis aussi adèpte de l'aromathérapie et des huiles essentielles.
      A ce propos un petit partage pour tous ceux qui ont souvent en hiver des états grippaux et un manque de tonicité.

      Ce Samedi nous sommes allés du côté de Mazaugues dans le Var.
      Nous avons fais la cueillette du thym sauvage dans la garrigue . Le terrain est aride et super ensoleillé. C'est la période idéal pour le récolter . C'est maintenant qu'il a le plus de principes actifs.
      Donc depuis hier soir on récupère les sommités florales et les petites feuilles qu'on utilise fraiche après flétrissement pour qu'il y ait le moins d'eau possible sans que la matière soit devenue cassante. Soit entre 3 et 8 jours. Plus la déshydratation est longue mieux ça sera, si possible à l'abri de la lumière à env 20°c . Ca permet aussi de diminuer le taux de chlorophile qui a un sale gout et qui augmente la causticité du thym vulgaire . ( pour les estomacs fragile)
      Après pour 500 gr de matière j'utilise 2,5 litres d'alcool à 96° ( je le trouve à Andorre en bidon de 5 litres pour 17 euro) je laisse macérer 4 jours dans un bocal sans oxigene avec la matière totalement immergé dans l'alcool.
      Puis je passe tout au blender, puis remet en bocaux dans les même conditions 5 jours. ( plus ne sert à rien, ça amène juste plus d'amertume)
      Après je filtre en pressant la mixture dans un torchon en serrant . Puis re filtrage au moyen d'un filtre à café et hop c'est fini me voila avec environ 60 cl de teinture mère à env 80° qui se conservera dans un flacon en verre ambré jusqu' à 5 ans .
      En complément de la vitamine C , pour la tonicité a raison d'une cuillère à café dans un verre d'eau le matin c'est super efficace.
      Et pour les grogs de Mme en hiver je n'en parle même pas ^^, pour la conservation on a jamais réussi a tenir plus d'un an en stock , mais vu la récolte de cette année peut être.... Samuel

      Supprimer
    8. La croix et le glaive24 avril 2016 à 19:17

      @ Janus,

      Perso je recommande le port d'une croix en or et celui de la médaille de baptême autour du coup,
      Et aussi celui d'un HK USP Tactical à la ceinture...

      Cordialement, Riesling

      Supprimer
    9. Bonjour.

      Je suis également intéressée par les pages du livre cité sienna.eternis@gmail.com

      merci

      Supprimer
  4. Réponses
    1. merci beaucoup, je suis preneur...

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La légende de la microbiologie attribue à Alexander Fleming seul le mérite de la découverte de la pénicilline, le premier antibiotique (d'après Wikipedia, "Fleming was the first to notice the antibiotic properties of moulds and fungi."). Il a bien sûr eu de lointains précurseurs, paysans européens ou cavaliers arabes : depuis des siècles, des moisissures prélevées sur le pain ou les harnais des chevaux étaient utilisées pour prévenir l’infection des plaies. Plus près de nous, Pasteur et Joubert expérimentèrent et théorisèrent en 1877 la concurrence vitale entre microorganismes (aussi appelée antibiose), en l'occurrence entre bactéries. Par la suite, de nombreuses interactions entre microorganismes furent décrites, en particulier dans la thèse d’Ernest Duchesne, intitulée « contribution à l’étude de la concurrence vitale chez les microorganismes ; antagonisme entre les moisissures et les microbes » et soutenue en 1897. Il y rapporte ses expériences qui mettent en évidence l’action de Penicillium glaucum, moisissure commune (que l’on trouve en particulier dans le bleu d’Auvergne) sur diverses cultures bactériennes. Dans les décennies qui suivirent, ces résultats furent reproduits et étendus à d’autres espèces de moisissures et de bactéries."
      http://bacterioblog.over-blog.com/article-10513113.html

      "Bien avant la découverte de la pénicilline par Alexander Fleming en 1928, les bergers des Causses utilisaient à bon escient le roquefort pour aseptiser les plaies et éviter ainsi la gangrène. Car le champignon bleu présent dans le fromage, le Penicillium roqueforti, fait partie de la même famille que celui synthétisant la pénicilline. Pendant longtemps les médecins vont accuser les bergers de charlatanisme alors même que ces derniers ont entre leurs mains un remède bien plus efficace que les leurs !"
      http://www.historia.fr/mensuel/789/la-decouverte-de-la-penicilline-30-08-2012-81290
      Etc.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Vraiment? En ce qui me concerne, je le bois le matin à jeun comme du petit lait...
      Posez-vous juste une question : si je ne suis pas même capable de boire du chlorure de magnésium à cause de son goût "trop horrible", est-ce vraiment la peine que je me prépare à survivre au chaos ?

      Supprimer
    4. Verbo21 avril 2016 à 17:06
      Salut Verbo de la perséverence ^^
      C'est vrai qu'au début c'est désagréable , mais très vite on s y habitue . Nous tous les matin c'est soit spiruline 2 cuillère a soupe dans un verre d'eau. ( pendant 3 semaines ) puis Magnésium 1 sachet de 20 gr dans 75 cl , un verre chaque matin pendant 3 semaines et chaque jour matin et soir 10 ml d'argent coloidal en sublingual .
      Je crois que depuis 2013 mis a part du doliprane pour quelques maux de têtes on à plus été malade . Avant ma femme qui travaille crèche nous ramenais une fois par mois la gastro ou le rhume une vraie cata.
      Un conseil habitue toi ^^, surtout que la vitamine C qu'on prend aussi tous les jours n'est pas franchement meilleure lol . Il faut que tu dissocie ce que tu aime et ce qui est bon pour toi. Ce que tu aimes n'est que rarement ce dont tu as vraiment besoin.
      Comme le dit Pierre faut savoir faire la part des choses et que tu te poses les vraies questions . Qui te contrôle ta chair? ou ton esprit ? la chair est comme une éponge plus tu la gave plus elle se gorge et enfle et brise ta volonté. Et plus tu la nourris plus elle en demande, donc quand tu la restreins . C'est comme une éponge qui sèche. elle se tord se déforme et se déchire.
      Cela dit, survivre au chaos??? même en y étant préparé, qui peut avoir l'assurance d'y survivre. Pas moi en tout cas. Mais s'y préparer et faire ce qu'il faut augmente nos chances et suivant le contexte on en aura peut être pas assez. Survivre c'est pas que savoir c'est être , c'est un état d'esprit . Enfin , c'est ma perception Samuel

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. Salut Verbo, pour la vitamine C on fait tous comme toi hein ^^ il suffit de cliquer sur G Acide ascorbique et tu as plein de lien en effet . Pour le chlorure je le cherche pour animaux en sacs de 25 kilos pour 0,5 euro du kilos à 79% pur. Même gout même résultat, sauf qu'au lieu de mettre 20 gr dans un litre tu les met dans 75 cl.
      Pour la douche à l'eau froide c'est pareil, on s'y habitue très vite , après avec ma femme et ma fille j'avoue que pour elle c'est plus compliqué donc j'ai investis dans des packs de 80 lingettes pour BB à l'amande douce en grosse quantité. ça peut être pratique et avec un paquet une personne tiens 2 à 4 jours .
      Je pense que l'hygiène est indispensable, se laver c'est déjà psychologiquement être mieux dans sa tête.
      Après je pense que la phrase " si ma vie en dépends ....." c'est ce qu'il y a de pire que l'on puisse se dire.
      NON c'est faux , si quand tout vas bien tu ne peux pas t'y résoudre tu le feras encore moins quand tout ira mal .
      Le corps est un mécanisme qui demande du temps, il a une mémoire et demande une certaine préparation.
      Si tu es habitué a faire 3 km par jour à peine sans contrainte, avec 2500 calories . Quand tu seras en situation sensible et que tu devras faire ne serait ce que 5 km avec 15 kilos il te faudra 6000 calories pour compenser .
      Soit tu crèveras très vite, soit tu seras un poids mort et un danger pour ceux qui seront avec toi.
      De toi à moi avec ton fonctionnement tu as intérêt de faire partie d'une BAD bien sécurisé et surtout d'avoir d'autres atouts pour compenser en éspérant que tu n'auras pas trop à bouger.
      Car dans le cas présent une femme même plus fragile et sans entrainement ou 1 enfant s'habituera plus vite à une privation ou à un effort . C'est une assurance, histoire de toxines dans les muscles^^ et de poids. Samuel

      Supprimer
    7. @ Samuel, j'aimerais savoir où est-ce que tu te procures du chlorure de magnésium a 79% pur pour animaux. Je ne trouve que tu 47% max en usage animal. Et est-ce que tu sais de quoi sont constituées les 21% restants (agent de charge,...)

      Bien cordialement,

      Isi du 26

      Supprimer
  6. Merci Serge acquois
    sans abusé de ta sollicitude, Je serais aussi preneur de ce pdf de medecine si t'es toujours partant pour le partager.
    mon adresse yopmail
    alt.no-7oxgmva0@yopmail.com
    Sky du 83

    RépondreSupprimer
  7. Passionnant ! vraiment. Oui Serge. Puis-je me permettre, moi aussi de demander ce pdf ?
    S'il n'est pas trop tard, voici mon adresse mail:
    pslhgl@gmail.com
    Merci beaucoup :-)

    RépondreSupprimer
  8. A Serge Acquois
    Serge ... un grand merci et une adresse de plus !
    ymerrappep-3321@yopmail.com

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Serge, pourriez-vous également me l'envoyer ?
    ssncty@gmail.com
    Merci d'avance
    Cordialement
    Sébastien

    RépondreSupprimer
  10. Serge, quelle rapidité, efficacité et précision (début de weekend) ! allez ... on te dit "un grand merci" !!!

    RépondreSupprimer
  11. Pas la peine de scanner, tout est dans
    http://docteurvalnet.com/
    Bon dimanche à tous,
    Acquoix Serge.

    RépondreSupprimer
  12. Pas la peine de scanner, tout est dans
    http://docteurvalnet.com/
    Bon dimanche à tous,
    Acquoix Serge, alias Rudy Manther.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,cet univers urbain avec ce one man show(bon il y a en plus les go-pro et les petits copains) est-ce la version soft ? je veux dire il y a t'il une version réelle ? celle ou il se fait tirer dessus ?

      Supprimer
    2. Que de cinéma...
      Pour les cloportes, oui, ce sont des cousins des crevettes avec à peu près le même goût et ils se préparent de la même manière. La carapace est un peu plus dure, cela donne du croquant.
      Par contre, comme toujours, le gugusse paase son temps à courir et se lance dans des passages en sens unique sans savoir s'il y a une sortie utilisable. Alors que dans la réalité, en survie, l'énergie est précieuse, toute blessure peut entrainer la mort et il n'y a pas d'équipe de secours.
      Bref, un exemple à ne surtout pas suivre.
      Francois

      Supprimer
    3. Bah, en milieu urbain il y a pire que de manger des cloportes, il aurait pu tomber sur la belle mère à l'ami Riesling , il a de la chance,le jour du tournage elle devait être à un meeting de Jupé......

      Supprimer
  14. Bonsoir à tous,
    La problématique des antibiotiques donne lieu aujourd'hui à un constat de faillite, car l'antibiotique d'ultime recours est récemment devenu naze.
    Je l'ai appris en lisant un article d'un intellectuel pur fruit pour qui j'ai la plus grande admiration. Voici le lien :
    https://jacqueshenry.wordpress.com/tag/colistine/
    Les industriels de la pharmacie ont arrêté complètement la recherche sur les antibiotiques pour des raisons comptables :
    Une Autorisation de Mise sur le Marché coûte environ 1 milliard d'euros et le brevet ne dure que 20 ans.
    Un antibiotique nouveau se prescrit pour dix jours maximum non renouvelables dans l'année.
    La vente annuelle par patient potenctiel est donc au maximum de 30 comprimés, soit une à trois boites.
    Il faudrait donc, avec un traitement à 100 Euros, 10 millions de patients rien que pour payer l'AMM.
    Mais au bout de cinq ans, les prescriptions s'effondrent car les bactéries deviennent résistantes.
    Même avant ce délai, un indien copie la molécule et vend un générique au quart du prix de l'original, et toutes les sécus du monde l'achètent.
    Donc, lors de la prochaine pandémie, après les premier dix millions de morts, les groupes pharmaceutiques reprendront peut-être les recherches, mais la boite coutera 1000 $ et il n'y en aura pas pour tout le monde.
    C'est pourquoi je me suis tourné vers l'aromathérapie.
    Voici le kit de base que j'ai choisi :
    Thym, niaouli, girofle pour les infections.
    Sauge et mélisse pour la digestion.
    Menthe pour le sommeil et la bandaison ("avec l'amante, l'amour augmente").
    Lavande pour les problèmes cutanés et urinaires.
    Géranium pour la cicatrisation des plaies et brûlures.
    Eucalyptus et pin pour les affections respiratoires.
    Bien sur, hors traitement externe, avaler des essences pures c'est dur, ça arrache fort.
    Il suffit d'acheter une boite de 500 ou 1000 gélules vides de 1 cc (en vente lbre et ce n'est pas cher), et des compte-gouttes si les flacons d'essences n'en ont pas.
    Puis on remplit les gélules au dernier moment, on les ferme et les avale avec une gorgée de bon vin, par exemple, et elles passent parfaitement.
    Bon dimanche et bon courage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Dans toutes les pharmacies ou sinon sur Amazon.

      Supprimer
    3. Perso j ai rajouté de l epinette noire ( agit comme la cortisone) super efficace pour un début de laryngite... Idem le tea Tree qui est bon a tout faire, nickel pour les otites, et le ravintsara pas mal pour casser un rhume. En parlant de rhume y a moyen de le casser des les premiers symptôme en coupant un oignon en deux et en le mettant au pied du lit. Couplé au ravintsara c nickel. Par contre avant de se lancer bien faire gaffe certaines HE sont dangereuses voire mortelles pour les gosses ( je pense notamment a la menthe poivree). Pour le chlorure de mg, d après mon fils, ca passe bien avec du jus de pomme ou d orange frais de préférence. Perso je le bois tel quel a force on s habitue. Ne pas en abuser non plus ça peut flinguer les reins.

      Trinity

      Supprimer
  15. @ Laurent, bellemèrophobie saoudite, éthylisme gérontophile, porte-jaretelle pour chamelle, allah est gland, pas de pénicilline.

    Le monde est injuste. Tu as été débarrassé de ta belle-mère et j'ai la mienne qui vient bouffer demain.

    Que vienne le chaos, que vienne l’apocalypse finale, qu'un Dieu de colère vienne enfin abréger ses jours stériles de bourgeoise décatie.
    Car cette vielle morue fripée va encore vouloir nous convaincre qu'il faudra voter pour ali juppé !!










    RépondreSupprimer
  16. Les HE sur un sucre, ça doit glisser tout seul?
    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur un comprimé neutre c mieux, le sucre, je trouve le gout fort encore.
      Trinity

      Supprimer
  17. As tu déjà essayé de gober de l'essence pure de thym sur du sucre ?
    Moi oui, il y a longtemps, mais une seule fois, pas deux.
    Faut pas non plus s'en faire tomber sur la zézette, sous peine de peler du gland...
    Le gélule vide, ce n'est pas cher, c'est inoffensif et ça passe parfaitement...
    Et en plus ça se conserve indéfiniment.
    Rudy Manther.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pareil bien se renseigner avant: Certaines HE ne s ingerent pas pures...

      Trinity

      Supprimer
  18. Quelqu'un saurait il ou l'on peux acheter en france de la iodure de potassium 65 mg ? c'est le black out complet sur ces pillules d'iode.
    ça manque à ma trousse
    D'avance merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'iodate de potassium se conserve bien mieux.
      J'en ai acheté 1 kg de poudre en pharmacie il y a très longtemps.
      Et au moment de Tchernobyl j'ai été incapable de retrouver où je l'avais rangé...
      Je ne l'ai d'ailleurs toujours pas retrouvé, même quand on a vidé la maison pour la vendre.
      Francois

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.