18 juillet 2016

Comment se protéger en cas d'attentat terroriste ?

Le but ultime de tout survivaliste est de se tenir prêt à affronter un scénario d'effondrement, quel que soit son origine, qu'il s'agisse d'une banqueroute, d'une guerre, ou d'un cataclysme naturel. En d'autres termes, sauver sa peau dans les situations les plus extrêmes.

Or pour cela, une " fin du monde " n'est pas nécessaire, et il peut très bien se produire des situations qui mettraient notre vie en péril tout autant. Si je sais qu'il existe un risque pour que ma famille ou moi-même mourrions dans une situation donnée, alors je considérerais à juste titre que la fin du monde est arrivée pour moi, et qu'il me faut agir en conséquence...



Les récents attentats qui ont endeuillé la France, mais aussi d'autres pays avant le nôtre, prouvent qu'il existe un nombre croissant de tarés en tout genre prêts à pénétrer dans un immeuble les armes à la main pour y descendre tout ce qui bouge. Qu'il s'agisse d'une salle de spectacle, d'une esplanade, d'une école ou bien de bureaux, ces individus malades mentalement mais parfaitement conscients de leurs actes ont pour seule intention de tuer le maximum de personnes. Même si vous ne faites pas partie des cibles prévues, il va sans dire que le simple fait de vous trouver à cet endroit à ce moment-là serait suffisant pour vous mettre en danger de mort.

Que faut-il donc faire dans une pareille situation ?

Votre priorité absolue sera de sauver votre peau, et celle de votre famille le cas échéant. Si vous pouvez vous échapper, alors faites-le, sinon tâchez au moins de vous mettre à l'abri. Bien qu'il existe des cas où un tireur isolé ait été maîtrisé par des personnes civiles qui se trouvaient là, je ne peux qu'insister sur la nécessité d'essayer de vous extraire de la zone le plus rapidement possible. Chercher à aller au contact des agresseurs ne serait pas une très bonne idée, pour une multitude de raisons.

La première et la plus évidente de toutes est que vous ne serez pas armé. Dans un pays où la loi interdit au citoyen honnête de porter autre chose qu'un cure-dent pour sa défense personnelle, je doute que vous puissiez faire le poids face à un dégénéré armé d'une Kalachnikov, et encore moins s'ils sont plusieurs.

La deuxième est que même si vous êtes armé, vous devez comprendre que le fait de tirer sur des cibles mouvantes qui retournent vos tirs est très différent de l'entraînement sur des cibles en carton. Avez-vous déjà eu à tirer sous le feu ennemi ? Dans la négative, je vous invite à courir 50 mètres à toute vitesse, saisir votre arme, et tirer sur une cible mobile qui se trouve à une dizaine de mètres devant vous. Je vous promets que cela n'est pas aussi facile que vous pourriez le penser.

Une autre chose, dont nous avons parlé à plusieurs reprises, est que les facultés motrices les plus fines se détériorent dans les situations de stress extrême, de même que la vue et l'ouïe. Votre cerveau va envoyer de l'adrénaline dans tout le corps, et diriger le flux sanguin vers les parties les plus vitales, dont les doigts ne font pas partie. Tout cela va avoir un impact sérieux sur vos capacités à faire feu et à toucher une cible en mouvement.

Prenons le cas d'un militaire ou d'un policier en arme qui pourrait se trouver là, et je dirais personnellement que dans une situation d'urgence, il y aurait facilement 50 % de probabilités pour qu'il rate sa cible à 5 mètres de distance. Bien entendu, ce n'est sûrement pas une raison pour ne rien faire. Ce que je veux dire, c'est qu'à moins d'être professionnel ou véritablement entraîné, il y a peu de chances pour que vous vous en sortiez.

A l'échelle nationale, les statistiques montrent que seulement 18 à 20 % des balles tirées par la police dans ce genre de situation touchent leur cible (du moins celle qu'ils avaient visé...). Autrement dit, une balle sur cinq (d'où l'intérêt d'avoir un pistolet plutôt qu'un revolver). Dans le cas où le suspect n'avait pas répondu en tirant, les statistiques montent à 30 %.




Ce qui s'est passé aux Etats-Unis en 2012 lors de la fusillade à l'Empire State Building est un bon exemple de ce qui peut arriver. Neuf innocents ont été blessés durant l'altercation armée entre un suspect et la police. Tandis que 10 balles sur les 16 tirées par les forces de l'ordre ont touché leur cible, il n'en demeure pas moins que neuf civils ont été blessés, soit directement par les balles, soit par leurs fragments. Même si le tir était justifié, cela montre ce qui peut arriver lorsque des professionnels interviennent. Ce n'est pas comme au cinéma !

Les opposants aux armes pourraient utiliser ce genre d'incident pour argumenter l'interdiction faite aux citoyens responsables de porter une arme. Inutile de dire qu'il se trompent complètement. Si le port d'une arme était autorisé en France aux tireurs civils, il est évident que les attentats de novembre 2015 n'auraient jamais fait autant de victimes, ou peut-être même n'auraient jamais eu lieu. S'il s'était trouvé dans la foule plusieurs personnes armées, et si elles avaient tiré - même avec les conséquences éventuelles évoquées au paragraphe précédent - il est évident que le nombre de morts n'aurait pas été aussi élevé. Mais ça, un énarque est trop con pour le comprendre.

De leur côté, les enturbannés le savent, et en profitent. Pour eux, l'interdiction faite aux civils de se défendre est du pain bénit (si j'ose m'exprimer ainsi). Ce n'est qu'une preuve supplémentaire de notre faiblesse endémique. Pour preuve, l'info récente qui a révélé qu'un groupe de 8 militaires de la force Sentinelle se trouvait devant le Bataclan au moment de la fusillade, tous équipés de Famas. Ces braves professionnels n'ont pas voulu intervenir, au motif qu'ils n'en avaient pas reçu l'autorisation ! On croit rêver. D'un côté quatre vingt dix gamins en train de se faire plomber, égorger et émasculer par des métèques, et de l'autre, une armée de polichinelles qui attend le feu vert pour engager. Mais alors à quoi servent les patrouilles ? Quel message pour tous les terroristes et pour nos ennemis de par le monde !

Ou encore, ce policier récemment décoré au motif qu'il avait eu le " courage " de ne pas répliquer, et de s'en aller penaudement après qu'un voyou ait jeté un cocktail Molotov à l'intérieur de son véhicule de service et l'ait attaqué à coups de bâton ! Effectivement, cela mérite au moins une médaille...

J'ai parcouru de nombreux pays dans ma vie, de l'Amérique du Sud à l'Asie du Sud-Est, jusqu'en Afrique du Sud. Dans aucun je n'ai vu un tel niveau de lâcheté érigé en vertu. Je suis certain que dans tous ces pays, un tel flic aurait fait de la prison, au minimum, pour avoir laissé brûler un véhicule de service et s'être fait bastonner sans répondre. Pour avoir donné de sa fonction une image aussi débilitante et peu glorieuse. En France, on lui décerne les honneurs.

Bien sûr, loin de moi l'idée d'émettre une quelconque critique personnelle à l'encontre de ce policier. Il n'est que l'exécutant des ordres de sa hiérarchie, et au fond, bien plus à plaindre qu'à blâmer. Mais tout cela est profondément écœurant. Ceux qui comptent sur l'état pour les protéger le moment venu devrait méditer sur ce fait divers.

Nous sommes atteints d'une grave maladie, un cancer du cerveau en phase terminale. Vivement que tout cela se termine, parce que nous sommes irrécupérables, de toute façon.

Pour en revenir au sujet, une autre raison pour laquelle j'inciterais à s'abriter plutôt qu'à riposter est le manque de conscience que l'on pourrait avoir de la situation, non seulement le nôtre, mais aussi et surtout celui des autres personnes qui se trouveraient là. Cela est particulièrement vrai, par exemple, dans le cas d'une attaque à domicile ou d'un cambriolage. Je m'explique.

En décidant d'intervenir personnellement après que vous ayez entendu en pleine nuit un bris de glace chez le voisin d'à côté, vous allez vous placer vous-même dans une situation extrêmement dangereuse. Non seulement vous allez vous trouver sur les lieux sans savoir réellement ce qui s'y passe, mais en plus, vous courrez le risque de vous faire identifier, tant par le voisin qu'éventuellement la police, comme un possible suspect. Avec tous les risques que cela implique. Le mieux que vous puissiez faire en pareil cas serait d'appeler la police, et surveiller du coin de l’œil...

Ce que je veux dire, c'est que nous n'avons pas toujours une idée claire de ce qui se passe réellement. A la suite du seul bruit suspect chez le voisin, ce dernier aurait pu penser en apercevant votre silhouette que vous étiez l'individu en train d'essayer de s'introduire à son domicile. Idem pour la police qui arriverait sur les lieux. Vous-même pourriez, dans l'obscurité, prendre le voisin pour le cambrioleur, etc. Il va sans dire que tout cela risquerait de très mal finir pour chacun des protagonistes.

Celui ou celle que vous voyez tirer est-il ou est-elle le véritable agresseur ? Ce pourrait-il que ce soit un flic en civil ? Ou bien une personne comme vous en train d'essayer de sauver la situation ? Il est des cas évidents où la question ne se pose pas, mais dans de nombreux autres, le doute est permis.


Un barbu, des barbouzes...


Si vous essayez d'intervenir, comment les autres personnes présentes sur les lieux interpréteraient-elles votre geste ? Pourraient-elles penser que vous êtes l'agresseur ? Il arrive souvent qu'une fusillade impliquent plus d'un tireur. En fait, quelqu'un qui vous verrait l'arme à la main pourrait très bien téléphoner à la police en disant que c'est vous le tireur !

Régulièrement, la police reçoit des appels qui ne donnent que des informations partielles, quand elles ne sont pas totalement erronées. Dès lors, les membres des forces de l'ordre arrivent sur les lieux sans avoir une compréhension totale de ce qui est en train de se passer. N'allez surtout pas croire que parce que vous êtes du bon côté, la police ou les autres personnes présentes le sauront automatiquement...


Les mesures concrètes


Une fois que vous avez réalisé que la meilleure conduite à tenir est de vous mettre à l'abri, que faut-il faire ? Voici quelques suggestions pour vous aider.

- Rester à terre


La plupart des armes utilisées lors d'une fusillade sont opérées à partir de l'épaule ou de la hanche. Dès lors, la grande majorité des tirs aboutissent au-dessus de la ceinture d'une personne qui se tiendrait debout. Donc, restez aussi bas que vous le pouvez, tout en gardant la possibilité de dégager de la zone aussi rapidement et sûrement que possible. Si la distance jusqu'au premier couvert n'est pas trop grande, vous pouvez sans aucun doute essayer de ramper, sinon, de courir tout en restant baissé.

N'attendez pas ! Il est vital de vous mettre à couvert le plus vite possible. Une seule seconde peut faire la différence entre la vie ou la mort, surtout si vous êtes dans les premiers rangs. A l'instant même où vous entendez un coup de feu, courbez l'échine et BARREZ-VOUS ! A ce stade, vous n'avez même pas besoin de savoir ni de comprendre ce qui se passe. Un coup de feu n'est jamais bon signe, et a fortiori une rafale ; Votre premier réflexe doit être de vous mettre à terre, ou pour le moins de vous baisser, puis immédiatement après, à couvert.

Gardez à l'esprit que le mouvement attire automatiquement le regard. Il est donc important d'essayer de rester hors de la vue du tireur, quitte à ne pas bouger si la situation l'exige. Bien entendu, cette dernière consigne est à ne pas prendre au pied de la lettre mais devra être jaugée sur l'instant. En contrepartie, sachez aussi qu'il est beaucoup plus difficile de viser une cible qui se déplace. Donc, et à moins que l'immobilité soit plus sûre que le mouvement, il est préférable de s'extraire le plus rapidement possible.

Idem si vous avez à faire face à un attentat autre que par arme à feu. A partir du moment où vous êtes à l'extérieur, et en particulier au milieu d'une foule, gardez en permanence la conscience de la situation. Plusieurs articles ont été rédigé à ce sujet, et ce n'est pas pour rien. La sécurité opérationnelle (OPSEC) et la conscience de la situation sont les deux principes fondamentaux qui sont à LA BASE DE LA SURVIE, quelle que puisse être la situation. Vous ne survivrez pas dans le monde à venir si vous ne les appliquez pas au quotidien.

Au premier mouvement de foule, au premier cri, à la moindre alerte, BARREZ-VOUS immédiatement. Prenez vos enfants sous le bras s'il le faut, mais extrayez-vous de la zone le plus rapidement possible. Il n'existe désormais plus aucun endroit en France, ni aucun moment, où l'on puisse se permettre de relâcher sa vigilance ; Notre conscience doit être de tous les instants.


- Mettre de la distance


Mettez de la distance, et même des objets si cela est possible, entre vous et le tireur. Ces dissimulations pourraient ne pas abriter des balles, mais en général, une personne armée tire sur ce qu'elle voit. Tout ce que vous pourriez mettre entre vous et le tireur aidera à obstruer son champ de vision. Utilisez des chaises, des tables, piliers, et tout ce qui se trouverait à votre portée.

Si vous pouvez vous enfuir par une porte, faites-le, et obstruez-la si la situation le permet et à condition que cela ne gêne pas d'autres fuyards éventuels. Mais essayez aussi de ne pas vous enfermer dans une pièce. Choisissez plutôt une issue telle une fenêtre ou un escalier.

Si vous vous trouvez à l'intérieur d'un bâtiment, essayez d'en sortir le plus vite possible. Cela vaut bien mieux que de s'enfermer à un endroit. S'il vous est absolument impossible de sortir, alors barricadez-vous à l'intérieur et restez caché. Essayer de rester tranquille. Éteignez votre portable ou mettez-le en mode silencieux. Gardez votre calme et ne vous mettez pas à crier ou à pleurer.

Si l'impensable se produit et que votre vie est à même de basculer, alors libérez la bête qui est en vous ! Lancez des objets, utilisez tout ce que vous pourrez trouver comme une arme, balancez des coups de pied, mordez, criez, hurlez... Faites tout ce qu'il serait possible de faire pour déstabiliser le tireur. Vous luttez pour votre vie !




Lorsque la police arrive sur les lieux, voici les consignes :

Suivez TOUS les ordres. Il se pourrait que vous soyez menotté et/ou fouillé. C'est la procédure standard. N'insultez pas les forces de l'ordre et n'essayez pas de résister. La police découvrira suffisamment tôt que vous êtes innocent.

Essayez de vous rappeler le maximum de choses à propos du ou des tireurs. L'aviez-vous vu auparavant ? A quoi ressemblait-il ? Étaient-ils plusieurs ? Que portait-il ? Était-il barbu ? Parlait-il en breton ou en provençal ? Etc.

Donnez-leur autant d'informations que possible sur la disposition des lieux. Y compris le cas échéant sur les portes que vous auriez barricadées, les fenêtres que vous auriez ouvertes...

Si vous ne vous rappelez de rien, alors c'est parfaitement compréhensible et il n'y a pas de quoi avoir honte. Vous venez de vivre un événement traumatique ; Votre corps et votre esprit sont passés en mode " surcharge ". Il est très courant de ne pas être capable de se rappeler des détails juste après un tel événement. Les souvenirs reviendront peu à peu.

Vous pourriez vous sentir totalement vidé. Encore une fois, votre corps vient de relâcher une quantité importante d'adrénaline, dans un réflexe de lutte et de survie. Dès que vous pourrez le faire, prenez un repas et du repos. Une fois que vous serez hors de danger, votre épreuve n'est pas terminée pour autant. Vous allez vous trouver inondé par un flot de pensées et d'émotions que vous pourriez même ne pas comprendre. Vous pourriez ressentir de la colère, de la culpabilité, de la tristesse, du remord, de la dépression, etc. Tout cela est normal.

Parlez à d'autres de ce que vous ressentez, quitte à vous faire aider par un professionnel. Penser que l'on peut s'en sortir tout seul n'est pas forcément une bonne idée. Aujourd'hui, nous avons une bien meilleure connaissance de ce que l'on appelle les " troubles post-traumatiques " ; Il n'y a pas de honte à cela, et il n'y a rien de valeureux dans le fait de ne pas demander de l'aide pour y faire face.

Soyez conscient, soyez proactif, et soyez prêt. Vous engager dans une lutte physique avec un tireur serait la seconde pire des choses que vous pourriez faire. La première étant de vous recroqueviller et mourir...

58 commentaires:

  1. Pour avoir fais vigipirate, je peut clairement vous affirmer que les militaires ne sont là que dans le but de faire peut, rappeler aux citoyens qu'il y a un risque de mort, et que personne ne peut étre là pour les protéger.

    Les consignes sont simple, il se passe quoi que se sois, on ne fait rien. Les militaires se font caillasser, insulter, cracher dessus, poignarder parfois, la consigne est de tourner le dos... de quoi les rendre trés crédible en cas d'attaque.

    Le policier victime, qui s'est fais bollosser par une tarlouze de cité est clairement une bonne preuve du manque de couille complète du gouvernement.
    Le type décrédibilise son uniforme, se prend des coups de balais s'en riposter, se barre la queue entre les jambes, chiale comme un bébé, tout ça malgré sa carrure... puis se fais décorer comme "exemple à suivre"

    On a touché le fond, mais on creuse encore.

    Militaires sous entrainés, sous payés, sans ordres ni chefs, policiers victime sans burnes, gouvernement travaillant pour d'autres pays que le leur...
    Solution du gouvernement? vous inquiétez pas, on va continuer à bombarder leur pays, planquez vous sous votre lit en attendant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec ce que tu dis REINHO car mes sources me disent la même chose.

      En revanche, pour ta remarque sur "on va bombarder LEUR pays", je ne suis pas d'accord..

      Ces djihadistes sont commandités.

      Ils n'ont plus de pays.

      Ils ne peuvent pas à considérés comme des Syirens vu qu'ils foutaient le chaos en violant-tuant-torturant la population.

      Pour moi, ce sont plus des BLACK WATER barbus au rabais qui utilisent le Coran comme prétexte.

      Soyons clair, cela ne changera ABSOLUMENT pas le traitement qu'ils méritent.

      Supprimer
    2. Le type masqué qui agressait ce policier est le fils d'une élue du XVIe ...
      Un sale petit privilégié à qui il manquait sans doute un peu d'action ? Une petite merde romantique qui s'est vu en héro du peuple ? Je l'ignore ... en tout cas celui là ne vient pas d'une cité.
      C'était juste histoire de mettre mon grain de sel, sur le reste on s'entend

      Supprimer
    3. pour les petits privilégiés qui se prennent pour des héro de la révolution, depuis que je suis tombé sur la chaîne du "raptor dissident" j'en parle plus, ya plus rien a dire, il a tout dis.
      petit extrait pour ceux qui ne connaissent pas, allez voir, c'est que du bonheur ^^

      https://www.youtube.com/watch?v=n_yn2VrwMtc

      Supprimer
    4. Hélas! Il parait qu'il y avait 6 militaires devant le Bataclan (dixit un député belge, Lallemagne). Les militaires sont sous payés, sur exploités, bien entraînés, généralement et très bien encadrés, mais, mais mais, ils ont ordre de ne pas intervenir. Après ils obéissent généralement, surtout, les militaires "de base" car ils savent les risques pris à désobéir (cour martiale etc..)
      La réserve citoyenne de Hollande est une vaste mascarade ils vont tenter de rappeler les réservistes, mais croyez moi, ceux qui ont refait leurs vies ou qui estiment avoir assez donné, n'iront pas, ils seraient mal payés, logés dans des merdes d'hôtel déclassés pour les SDF (véridique) tout ça pour ne RIEN pouvoir faire? Ils sont militaires mais quand même...
      Un bon certif médical et hop c'est réglé.

      Supprimer
    5. Question idiote, ils n'ont pas le droit d'intervenir, encore moins de tirer, mais ont-ils seulement des cartouches? Peut-être cinq, comme pendant mon service militaire en 66, dans une pochette en jute. Comme elle était trouée, j'ai sorti une cartouche, l'ogive était dessertie et l’étui avait été vidé de sa poudre, si elle avait tirée en premier ogive peut-être légèrement avancée dans le canon, réarmement à la main et la deuxième...Boum! Oui je sais vous allez me dire que...mais les appelés ne sont pas des experts.

      Supprimer
  2. Article intéressant.
    La probabilité est rare d'être tué ou blessé dans un attentat... On a plus de chance d'y passer via un accident de voiture ou dans une histoire de famille.
    Cependant, beaucoup peut être fait en préventif pour prévenir une agression par exemple : lieu, horaire, composition de la foule, etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La probabilité est rare......
      Allez donc expliquer cela aux familles des victimes du Bataclan et de Nice....

      Je suis quasi certain que la probabilité qu'on vous enfonce bien profond vos chiffres soit tres faible.....

      Supprimer
    2. Anonyme de 10.52 bonjour si la probabilité reste très faible ,c'est mathématique,mais vous n'êtes pas obligé de lui donner des chances supplémentaires de se produire à vos dépends et c'est tout l'intéret de l'article de Pierre,minimiser le risque d'être tué au cas ou,sans pour pour autant vivre terré dans un bunker

      Supprimer
    3. 60 000 morts par an en France à cause du tabac, 30 000 à cause de l'alcool, 12 900 à cause des suicides... et moins de 1 000 à cause d'homicides (dont le terrorisme). Voilà pour la probabilité. Ceci dit, cela ne retire rien à l'intérêt de l'article !

      Supprimer
    4. Pour anonyme: Ce que vous dites est très juste en effet mais sans vouloir polémiquer, vous oubliez de prendre en compte que les victimes n'ont pas choisi d'être impliquées dans un attentat à contrario des suicidés, des adicts au tabac et à l'alcool qui eux ont fait leur choix quoiqu'on en dise.

      Supprimer
  3. il serait fait état (a vérifier) que devant le Bataclan se trouvaient 8 soldats de vigipirate et que fautes d'ordre d'intervenir à l'intérieur ils sont restés l'arme au pied,ce qui tendrais a confirmer tes dires Reinho1,En Thaïlande j'ai vu un policier soulevé du sol par un gros dur européen émèché :le gros crétin s'est pris un tir de Pa du policier dans la cuisse et a été jeté séance tenant à l'arrière d'un camion de police arrivé 3 minutes plus tard,resté sur place le policier au garde a vous, était félicité par son supérieur on peut rêver !!! Alors il est face aux derniers évènements conseillé d'éviter les grands messes populaires si on peut les voir, souvent en mieux ,tranquille ,à la télé ;à la maison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça c'était se que j'ai vu pour ceux qui sont resté inactif, mais j'en ai aussi connu un qui à voulus'interposer à une agression.

      C'était un type de ma section, témoin de quelqu'un qui égorge celui contre qui il venait de perdre un procès, juste devant le palais de justice à paris.

      Il charge son famas, le fait mettre à genoux. La police arrive, en panique, récupéré l'agresseur, et fait discrètement désarmer le famas de mon collègue, en lui disant "qu'ils ont rien vu" et que leur rapport ne fera pas mention du fait qu'il ai intervenu... sans ça, c'était des jours de trou, et un procès.

      Lequel méritais vraiment une médaille? le militaire qui e refusé un ordre débile pour faire arrêter un assassin? ou le policier qui montre que les forces armées sont aussi inoffensifs qu'un bisounours avec un bouquet de fleur?

      La société part complètement en couille, ça c'est pas d'aujourd'hui, mais jamais ça n'aura été aussi flagrant, et le policier-victime, montré comme un exemple à suivre en est la plus belle preuve.

      Supprimer
    2. L'épisode de la patrouille Vigipirate au Bataclan est un fait admis et a été plusieurs fois l'origine de discussions sur le champ d'action des militaires de Sentinelle, ou de l'utilité même de cette opération qui épuise l'armée sans apporter de vraie réponse. L'enquête parlementaire de 5 mois dont le rapport est sorti il y a une semaine aborde sérieusement ce point sans langue de bois. C'était sans compter Bernard Cazeneuve qui, bien incapable d'une remise en question quelconque, a balayé ce rapport avec suffisance.
      La France souffre toujours du même mal, un mauvais commandement.

      Supprimer
    3. Bonjour a tou(te)s,

      J ai juste une question peut etre que quelqu'un du métier pourrait me répondre, mais les militaires n'ont pas une obligation d'agir lorsqu'ils sont en présence de ce type de fait? Je fais le parallèle avec par exemple la police ou la gendarmerie qui sont considérés en gros comme toujours en service et a qui on pourrait reprocher de ne pas avoir agi s'ils étaient témoins de faits delictuels ou criminels et n'ont rien fait pour les empêcher (au minima en appelant les secours), là ces militaires étaient en service et visiblement ont refusé d agir... Je me pose juste la question des suites pour eux, visiblement ils n'ont pas été inquietes plus que ça (a ce que je sais et sous toute réserve bien sûr).

      Trinity

      Supprimer
    4. Bonjour Trinity.

      Peut être a relier a la lettre des hommes du gign qui ont dénonce le refus d'agir de leur chef alors qu'ils étaient en mesure de le faire selon eux mêmes.
      Pour quelle VÉRITABLE raison ?
      Pour mémoire , l'info a filtré bien après que des hommes et des femmes ont êtes torturés, mutilés au Bataclan.
      Obéissance quant tu nous tiens.
      Grandeur et servitude du métier militaire.
      Bonjour tristesse. Gâchis. Amertume .
      L'histoire n'est qu'un éternel recommencement dit on.
      Salutations.
      Vianney.

      Supprimer
    5. Bonjour Vianney, as-tu une référence pour cette lettre?

      Supprimer
    6. Bonjour,

      Il est normal d'être sceptique ou de ne jamais relâcher son esprit critique. Ce n'est pas pour autant qu'il faut gober systématiquement toute info ou théorie un peu subversive qui irait dans le sens du "on nous ment". Les mutilations du Bataclan, je me garde bien d'y croire pour le moment, ce qui s'y est passé d'avéré est bien assez révoltant comme ça.
      Trinity, concernant les décisions prises le soir du 13 novembre par les hommes de l'opération Sentinelle, n'étant pas moi même militaire, je préfère vous diriger vers leur audition:
      http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r3922-t2.asp
      en recherchant "Audition, à huis clos, de militaires mobilisés dans le cadre de l’opération Sentinelle le 13 novembre 2015 : lieutenant-colonel D. D., chef de l’état-major tactique de Paris, capitaine P-M. A., commandant d’unité, maréchal des logis chef G. A., chef de la section déployée rue de Charonne et maréchal des logis R. D., chef du groupe intervenu au Bataclan"
      La lettre du GIGN a été reprise dans pas mal de médias, si tu cherches "l'esprit de l'inter" tu devrais retomber dessus, c'est ainsi qu'ils ont signé le courrier. Je me garderais de commentaires dessus.

      Supprimer
    7. Merci T.F j'irai jeter un coup d'oeil.

      Trinity

      Supprimer
    8. Merci T.F., l'audition est très intéressante.

      Supprimer
    9. Bonsoir Francois .

      Article sur le blog les.moutons enrages du 13 juillet , entre autres, et publie dans le Canard Enchaîné pour la lettre des membres du Gign.
      Audition a l'AN de policiers au sujet des morts du Bataclan, prétendument torturés et mutilés.
      L'un d'eux relate le témoignage d'un policier qui a vu la salle du 1 et étage TOUT de SUITe après l'investissement des lieux par la police :
      1) il est allé vomir
      2) il a relaté ce qu'il a vu au policier qui a témoigne a l'an
      Je ne suis pas policier mais de mémoire , leurs témoignages sont " renforcés " selon des clauses judiciaires particulières et dont la valeur diffère par rapport au simple civil.
      Y a t il un juriste dans la salle ?
      Également au PV de la commission, AN , la déposition d'un père au sujet de sa fille ( de mémoire ) qui a porte plainte,dans ce sens, le dossier judiciaire pourra être consulté.
      Un faisceau de présomptions , a chacun son verdict, les preuves dans les dossiers de la police, ils font des photos des cadavres ( procédure ).
      Demande gouvernementale officielle ( Nice ) , ne publier aucune photos.
      Les familles , la dignité humaine , le respect , certes mais aussi la discrétion précédant l'oubli , les Jeux olympiques c' est bien en 2016 , ce me semble ?
      On nous ment , pourquoi pas , vrai ou faux, l'info demeure cependant, subversif ? J'y ai joue bien sur , a 20 ans , mais avec beaucoup plus d'années j'avoue avoir dépassé ce stade , mes préparatifs prévisionnels de crise évidemment éminente me préoccupent prioritairement .
      Cordialement.
      Vianney.

      Supprimer
    10. Bonjour Vianney,
      Le mot subversif n'était pas destiné à dénigrer votre opinion mais bien à cibler certains média ayant la théorie du complot un peu facile et qui tirent leur crédibilité du fait qu'ils ne sont pas "mainstream". Je dis juste qu'ils sont autant sujet à la critique que les autres.
      Concernant les mutilations il ne s'agit, comme pour vous, que de mon opinion. Le policier ayant entendu l'agent sorti vômir n'a pas lui même vérifié son témoignage car il n'est entré que de 15m et n'est pas monté à l'étage ou ces actes auraient eu lieu. Aucun couteau ou outil les permettant n'a non plus été retrouvé. Aucun rapport légiste ne constate les pratiques évoquées, ni aucun témoignage direct. De mémoire le père au sujet de son fils a écrit une lettre (pas de plainte à ma connaissance) qui rapportait ce qu'un médecin lui avait dit (mais peut-être parlez vous d'autre chose).
      Dans tous les cas ce sont des témoignages indirects venant de personnes de confiance a priori, mais dont la perception a pu être perturbée par la violence de ce qu'ils vivaient.
      Je ne dis pas que c'est impossible ni que les terroristes n'en seraient pas capables (ils ont bien égorgé des hommes dans une vidéo en Syrie), je dis qu'il n'y a pas de preuves ou de témoignages directs.
      Pour les photos de Nice, les médias sont allés au delà de l'indécence ce soir là, si vous cherchez des photos vous n'aurez aucun mal à en trouver. Quant aux jeux Olympiques ils se passent au Brésil donc la sécurité en France (ou l'idée que l'on s'en fait) a un impact très limité sur leur bonne tenue.

      Supprimer
    11. Bonjour TF.
      Je ne me suis pas formalisé , bien au contraire . La tenue de votre propos m'a fait entrevoir que l'échange de considérations sur ce sujet ne pouvait être que de bon aloi , votre second commentaire me conforte dans cette idée.
      Effectivement ce sont des témoignages indirects mais ,mais celui du policier m'interpelle .
      Ce témoignage est "es qualités" d'un homme, un professionnel rompu aux viscissitudes de son metier , je l'espère .
      Le père au sujet de son fils ,et non pas de sa fille ,peut être émotionnellement perturbe, on peut le comprendre.
      Aucune arme ou outil mais tout criminel est suppose les emporter, le rapport du médecin légiste je n'y ai pas eu accès pour ma part.
      La presse française dite main stream , je crois avoir oublié ce que c'etait , la presse locale du pays ou je vis , en dit parfois plus et de façon critique , je compare juste avec France 24 ou TV 5 monde , l'esprit critique ne peut alors que s'aiguiser , s'affiler a l'égard de TOUTE la presse.
      Les jeux du cirque organises font pale figure en regard de la réalité ,la dernière exécution filmée d'un gamin a Alep ne laisse pas la place au doute , ceci fait par une organisation qui est réputée "faire du bon boulot " , opinion d'un connaisseur au fait des informations fonction ministérielle oblige .
      Cette opinion relève de faits patents. Les parfums d'orient se sauraient troubler la juste appréciation.
      Pour le Bataclan , témoignages indirects , pas de preuves formelles directes, j'en conviens sans aucune réticence, la justesse et l'aspect professionnel de vos observations me laisseraient supposer une appartenance ou voisinage du sérail.
      MAIS le " motus operandi " est également révélateur , constitue un enseignement qu'il conviendrait , a qui de droit, d'approfondir.
      Une marque de fabrique révèle son concepteur, son fabricant , l'exécutant lui peut être "délocalisé" .
      Il est vrai qu'il manque des pièces essentielles au puzzle pour disposer d'un jugement approprie mais l'esquisse disponible sous nos yeux ne laisse guère de place au doute et a une opinion circonstanciée.
      Cordialement et merci pour cet échange.
      Vianney.

      Supprimer
    12. Complément d'actualité.
      1) la mairie de Nice refuse de détruire les enregistrements vidéo d'abord demande verbalement par la police puis par écrit par le ministère de la justice ( sic ) . L'ensemble des scrutateurs se plait a en dénoncer le bizarre autant que l'étrange d'une telle démarche réputée inédite a ce jour.

      2) l' ouverture d'un procès a moscou pour l'assassinat de Margerie , PDG de total .
      Motus operandi intéressant tant dans cet assassinat que dans celui d'Enrico Mattei , PDG de l'Eni .
      Eni, total , deux compagnies pétrolières , quelle serait l'opinion, en l'absence de preuves formelles, l'implication de la CIA ( ou autre service ) dans la défense des intérêts de nos " amis " américains ?

      A qui le crime profite ?

      Bonne question.

      Vianney.

      Supprimer
    13. sauf erreur article 434-4 du code pénal sur la destruction de preuve peine aggravée si auteur en responsabilité d e faire respecter la loi autrement dit:flics ,parquet etc etc etc et là c'est 3 ans de prison et 75 000 euros d'amende( a vérifier)

      Supprimer
  4. Bonjour a tous
    pour le bataclan: tout (ou presque) est disponible y compris les soupçons de barbarie effectués sur des otages sont mentionnés dans le rapports.
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r3922-t2.asp
    appuyer sur control+f et dans la recherche taper "barbarerie" ou mutilation...
    Pour les bisounours qui pensent "la probabilité est rare d'être tué ou blessé dans un attentat" c'était valable avant mais ça... c'était avant... comme dirait l'autre.
    Le monde va mal est les probabilités sont en augmentation constante! voir les conflits mondiaux, les émeutes et l'état du monde faut être aveugle et inconscient pour penser que cela va s'arranger d'ailleurs vive l'Europe :

    http://www.businessbourse.com/2016/04/20/le-turc-devient-langue-officielle-de-la-communaute-europeenne/
    http://www.express.co.uk/news/world/661689/Turkey-EU-member-language

    Les migrants sont pas cons au lieu de chercher refuges prés de chez eux (ils ne seraient pas accepté par leur propre voisins) ils viennent en Europe pour voir les gentils européens.

    Et pendant qu'au USA OBAMA prépare sa guerre civil :
    https://www.whitehouse.gov/the-press-office/2016/07/01/executive-order-united-states-policy-pre-and-post-strike-measures
    Nous pauvres français, restons les bras et les frontière ouvertes à nos bourreaux.
    Quand à notre protection on va bientôt interdire les camions les voitures les couteaux et les fourchettes.
    Donc merci de ce rappel car comme je disais à ma famille d’être attentif à tout ce qui pourrait paraitre anormale, repéré les issus de secours, trouver une place stratégique dans un lieux public afin de s'extraire le plus rapidement si nécessaire.
    Quand je pense qu'il a 2 ans je passais pour un schizo, maintenant ils me demandent tous des conseils... finalement certains commences enfin à ouvrir les yeux mais n'est il pas déjà trop tard..nus verrons bien car je contrairement à ce qu'on pense se préparer au pires c'est être optimiste..ne pas le faire c'est suicidaire.

    Paix Force et amour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour le fait de passer pour un parano, et qu'ensuite, on vienne nous demander des conseils... je pense que beaucoup d'entre nous sommes passés par là.

      Supprimer
    2. La probabilité d'être tué dans un attentat est très faible, à moins bien sûr de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Je ne pense pas que le fait de le rappeler ferait de moi un bisounours.
      C'est un risque parmi d'autres, à traiter en tant que tel en prenant les précautions appropriées. Merci à Pierre d'avoir rappelé les principales. L'important dans un attentat, ce n'est pas les victimes (sauf pour elles et leurs proches, évidemment), c'est l'impact émotionnel sur la population, bien amplifié par les mass media et maintenant l'internet. Gardons notre calme et continuons à nous préparer lucidement pour la suite qui, j'en suis certain, sera bien pire.

      Supprimer
    3. Les tortionnaires supérieurs sont déjà là, depuis des décennies, ils tiennent les rênes, mais je n'ai pas le droit de les nommer !

      Supprimer
    4. "Quand je pense qu'il a 2 ans je passais pour un schizo, maintenant ils me demandent tous des conseils..." ENFIN !

      Supprimer
  5. Bonjour a tous.

    La foule , ses mouvements incontrôlés et hyperdangereux m'inquiètent et me hérissent d'autant plus qu'il n'y a aucune rationalité a la base.
    Un terroriste obéit a une certaine logique ( objectif, entraînement , son armement , motivations, etc ) donc des éléments qui peuvent ( ? ) m' être utiles ( ?, a voir ) pour fuir au mieux.
    Dans le cas de la foule que celui qui ne l'a jamais " affronte " me jette le premier élément rationnel a utiliser ( avant, pendant, après ) .
    La foule est :
    - a éviter, autant que faire se peut .
    - a fuir , immédiatement au premier signe , a la première alerte.
    - est toujours plus grande , plus forte qu'un individu seul , voire un ( petit ) groupe d'individus , on peut espérer temporiser. Temporiser car le mécanisme mental de la foule réagit a des équilibres fragiles, toute action engendrant une réaction, a priori égalé mais plus que certainement disproportionné car amplement constate par l'expérience, et pour utiliser , avec l'autorisation de son auteur, un commentaire précédent , le retour de bâton peut s'avérer désastreux, mortel,fatal.
    Quant au policier se défendant sans utiliser son arme après l'incendie de son véhicule face a une foule de " méchants" permettez moi d'avancer certains éléments en sa faveur., je plaide en faveur D' UN policier pas de la police .
    Policier , élément raisonnable et raisonne , qui agit , avec comme objectif le maintien de l'ordre ( pas de déclencher un événement DISPROPORTIONNÉ a celui qu'il affronte ) a fait front a la foule en affrontant UN individu ( un seul ) , impression mentale de la foule : équilibre, dans ce genre de situation , selon moi ( et quelques auteurs sur le sujet ) le premier qui perd son calme a perdu! Game over, essayes encore !
    A noter également qu'il s'est retiré lorsque deux " bleus " , en arrière plan sur la video , sont venus lui parler vraisemblablementour lui dire ( intimer l'ordre ? ) de se retirer.
    Jusqu'à ce moment IL ( ce jeune policier ) maîtrisait la situation.
    S'il avait sorti son arme, combien de balles dans le chargeur, combien de cibles atteintes ( pas de simples badauds la par hasard, rappelons l'interpellation de cet américain de 27 ans présent comme acteur sur les lieux , un navy seal, un usmc , un delta, ou est il a présent ? En prison comme il se devrait en France ou bien au chaud en Floride avant un nouveau voyage exotique ? ) , l'impression ou perception mentale de la foule aurait généré quel effet, réaction dévastatrice pour rétablir " l'équilibre " ?
    Un militaire est forme et doit être employé pour une action de guerre .
    L'utiliser lors d'une guerre civile , pour quel camp car tout militaire est un civil qui s'ignore ( putsch oblige ! ) ,me paraît un aveu de faillite , du gouvernement d'abord et de la police ensuite .
    On peut gagner la bataille d'Alger mais perdre l'Algérie.
    L 'art ( de la guerre ou de la politique , c' est de " jouer dans la bonne cour avec les bonnes billes avec de bons joueurs.
    La vertu de l'exemple .
    Et pour terminer et conclure sur une note plus gaie , la seule foule qui peut m'entraîner sera celle chantée par E. Piaf et me jettera dans les bras de ma brune.
    Salutations a tous.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Vianney mais pour l'Algérie nous l'avons perdue sur le tapis vert des accords dits d'Evian et l'aide des Us ,déjà !!

      Supprimer
    2. Bonsoir Janus 2a.

      Tout a fait d'accord . Une des conclusions que j'en retire personnellement c'est que l'obéissance SANS discernement n'est absolument pas souhaitable .
      J'en témoigne militairement et civilement.
      J'ai écrit aussi précédemment : faillite du gouvernement d'abord de la police ensuite.
      Militaires / policiers / civils même combat . Comme on me l'a appris lors de mon service militaire : les baises , comptez vous !
      Les GM ont une charte, si je ne m'abuse, dans laquelle est stipulée une clause de conscience . Militaires rattachés au ministère intérieur comme policiers.
      En détournant la citation : force publique sans conscience n'est que ruine de l'âme.
      Certains militaires ( Rep dissous n'ont pas a rougir selon moi , on peut discuter des motifs politiques au demeurant ) ont l'échine plus souple que d'autres.
      Pas rancunier mais encore de la mémoire : messieurs ,mesdames les politiques , tirez les premiers !
      Militaires / policiers me feriez vous l'honneur d'être mes témoins ?
      Cordialement.
      Vianney.

      Supprimer
    3. Complément d'information : expérience de Milgram .
      Simplement sur Wikipedia .
      Des sujets sont soumis a expérience par des psy : voir a quel point ils soumis a l'autorité en recevant des ordres a exécuter contraires a la morale .
      Intéressant.
      Salutations.
      Vianney.

      Supprimer
  6. Bien le bonjour,

    Hors-sujet, mais je voulais "partager"...:

    https://www.youtube.com/watch?v=bIey21dBSFI

    -13:45 il donne le nom d'un militaire Syrien ayant déserté et rejoint "l'opposition", et qui aurait formé les djihadistes venu d'Europe, et qui a présent serait en France et aurait demandé l'asile ( en gros, il forme les térros qui tuent chez nous, et nous on l'accueil)...; -18:43 ... "vous êtes un peuple de bouffons..." ; -31:15 "épilogue"...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour a tous.
    Difficile de résister...
    Devin , voyant , prophète ou tout simplement malicieux....qui ?
    Un livre aux éditions Ring a paraître le 22 sept de Laurent Obertone :
    "Guérilla " Le jour ou tout s'embrasa
    Présentation sur le blog nov.press.info , ce jour .
    Dans le droit fil de ce blog et des articles .
    Cordialement a tous.
    Vianney.

    RépondreSupprimer
  8. Une bonne lecture pour l'été : La caverne des pestiférés de Jean Carrière. L'histoire est riche d'enseignements: lors d'une épidémie de choléra en 1835, les français fuient les villes. La plupart sont attrapés sur les routes par la maréchaussée et finissent dans des camps où ils tombent malade comme des mouches. Un petit groupe s'évade et se réfugie dans les montagnes de Lozère... Le tome suivant décrit leur vie "sauvage". Toute ressemblance avec des événements actuels serait fortuite ;-)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai sûrement dû rater quelque chose, le site d'Elisabeth n'existe plus ???

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour

    Si tu parles bien de la ferme de gaia, je viens d'y aller, apparemment ça existe toujours...

    Trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Trinity, quelle adresse utilises-tu?
      http://www.la-ferme-de-gaia.com/ ne répond plus depuis quelques semaines, je viens juste de vérifier, adresse inconnue.

      Supprimer
  11. La ferme de gaia.e-monsite.com, c celui que j'ai trouvé en tapant la ferme de gaia sur mon moteur de recherche... Je l'ai pas parcouru j'ai pas trop de réseau la où je suis mais en tout cas je tombe sur la page d accueil...

    Trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien le bonjour Trinity,

      Le site que tu met en lien ( http://gaia.e-monsite.com/ ), n'est pas le site de Babette ( a ma connaissance^^) dont "on" parle.

      Le site dont il est question est celui dont le lien est dans la liste a gauche, dans "lectures conseillées". Et pour ma part, je n'y avais plus accès depuis un moment, mais aujourd'hui, le lien amène de nouveau au site... ;)

      Bien cordialement, B.

      Supprimer
    2. En effet, le seul rapport entre http://gaia.e-monsite.com/ et le site d'Elisabeth est le nom...
      Je viens de réessayer, "Adresse introuvable".
      Tu as eu bien de la chance Brad, la fenêtre d'accès s'est vite refermée.

      Supprimer
    3. Hum... je viens de vérifier, et le lien dans la liste a gauche ne "marche" pas ( https://www.la-ferme-de-gaia.com/ ).

      Je ne sais plus comment j'ais fait avant, mais j'ai probablement dut passer par google... car la bonne adresse est la suivante:

      http://la-ferme-de-gaia.e-monsite.com/

      Cordialement, B.


      Supprimer
    4. En effet, c'est bien ça, merci Brad!
      Et le lien a été mis à jour, merci Pierre!

      Supprimer
  12. Donc c'est bien ce que je disais!!! ;)
    Bises
    Trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Trinity, tu avais raison.
      Bises

      Supprimer
    2. Bien le bonjour Trinity,

      je viens de comprendre d'où vient "l'erreur":

      -tu as écrit: << La ferme de gaia.e-monsite.com ... >>, je n'ai copié que ce qui était attaché, "gaia.e-monsite.com", sans "La ferme de", ça change légèrement la donne, ^^, disons que l'erreur est partagée ( non je ne suis pas de mauvaise foi ou je ne sais quoi, mon inattention était juste dû au fait que j'étais en pleine digestion, non mais :p )...

      Cordialement, B.

      ( Hum, ça donne quoi mdme Trinity qui donne des indications -partielles- de direction a mr Trinity... en somme rien de spécial, on connaît déjà tous ça :p *suis déjà partit!* )

      Supprimer
  13. Mdr brad, comme beaucoup de femmes je suis carrément nulle en lecture de cartes, donc je m'abstiens! De toute façon je suis une très mauvaise copilote, je tombe endormie dans les 500 premiers metres du voyage... Faut croire que j'ai confiance au conducteur... Et au moins je le soule pas lol!!!

    Bonne journée
    Bises
    Trinity

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bien Trinity ( ouf, ayant une dame quelque peu susceptible, j'avais quelque peu craint de n'avoir déclenché les "canons de navaronne" ;) ), tu es bien aimable. :)

      Supprimer
  14. Quand on vit avec trois hommes a la maison on laisse la susceptibilité au vestiaire en général lol sinon c beyrouth tous les jours!!!

    Trinity

    RépondreSupprimer
  15. Si on est vraiment acculé, on sera bien obligé d'essayer de dégommer le barbu !

    RépondreSupprimer
  16. http://www.europe-israel.org/2016/07/corses-des-predicateurs-salafistes-prient-sur-une-plage-ils-sont-expulses-et-retrouvent-leurs-pneus-creves/ pour les prochains cela va se passer beaucoup plus mal

    RépondreSupprimer
  17. petite info http://www.reuters.com/article/us-germany-security-stockpiling-idUSKCN10W0MJ traduction de la première ligne "le gouvernement allemand pour la première fois depuis la 2 guerre mondiale demande a sa population de stocker de la bouffe pour 10 jours et de l'eau pour 5(?)les raisons invoquées laissent pantois,en fait et c'est mon avis ce ne sera pas pour parer a une catastrophe nationale ou une guerre sauf si l'on considère l'écroulement des banques allemandes en cours comme une catastrophe

    RépondreSupprimer
  18. Voici qui est interessant venant d'un pays musulman. il y en a qui se posent moins de question que nos bisounours européens.
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/le-tadjikistan-rase-13-000-barbes-dans-son-combat-contre-le-radicalisme_1755838.html#xtor=AL-447

    posté par erreur sur un autre article désolé pour le spam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je doute fort de l'efficacité de telles mesures.
      On verra bien ce que ça donne.

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.