17 mars 2014

Les dures réalités du combat

Lorsque les lumières vont s'éteindre et que le chaos se répandra sur la ville, personne ne sera là pour vous dire à quoi vous pouvez vous attendre, ni ce qu'il vous faudra faire pour survivre.

Il n'y aura pas d'entraînement, ni de simulations ; vous vivrez très probablement cette situation pour la première fois, espérant comme vos semblables qu'elle ne soit que temporaire et ne s'éternise pas...

Dans la lignée de notre précédent article Leçon de guerre civile, voici quelques autres conseils susceptibles de vous aider, du moins pour ce qui concerne les armes et leur utilisation...



Une bonne préparation psychologique préalable est d’une grande importance dans les capacités de réaction d’un survivaliste confronté au chaos, augmentant d’autant ses chances de survie. Lorsqu'il ne s’agit pas d’instinct, ce que nous pensons ou croyons, à tort ou à raison, détermine la manière dont nous agissons, pour le meilleur ou pour le pire.

Dans un article précédent, Êtes-vous prêt à user de la violence ?. nous avons expliqué les raisons pour lesquelles la préparation psychologique était aussi importante que l'entraînement physique, et donné les clefs pour l'acquérir.

Toutefois, l'un des meilleurs moyens de minimiser les risques de commettre une erreur dans une situation critique est de nous en remettre à nos instincts, et de ne pas hésiter. Cela est particulièrement vrai en cas de chaos ou de guerre, civile ou conventionnelle, et toutes les fois que les balles commencent à pleuvoir autour de nous...

Dans une telle hypothèse, l’attitude la plus productive est d’accepter le fait que des gens vont mourir, et qu’il nous faut survivre. Aider les autres est certes un sentiment louable, mais survivre est encore mieux.


Les armes


Ceux qui ont vécu les affres du combat vous diront qu’un être humain est fragile et facile à détruire. Ils vous diront aussi qu’une grande puissance de feu ne signifie pas nécessairement une capacité létale plus importante, ni de meilleures chances de neutraliser un adversaire.

Le fait de posséder une arme est une chose absolument vitale pour tous ceux qui se préparent à divers scénarios de survie, et plus particulièrement en milieu urbain. Mais il est aussi nécessaire d’expérimenter de telles situations de la manière la plus réaliste possible, tandis que nous faisons nos préparatifs et nous entraînons au jour d’après. Toutefois, peu d’entre nous ont l’envie ou la possibilité de se rendre en Irak ou en Somalie pour vivre le chaos au jour le jour. C’est là que le fait de sortir sur le terrain pour vérifier nos préparatifs, nos équipements, et nous-même, prend tout son sens…

Dans la pratique, une paire de chaussures que nous aurons achetée dans un magasin en prévision des mauvais jours, ne va pas être utilisée que pour la marche. Elles vont nous servir à courir, grimper, ramper, sauter, et ce dans la boue, les détritus, les décombres, ou bien encore traverser une rivière peu profonde.




Tout ce que nous aurons préparé et stocké en vue du chaos va être poussé dans ses dernières limites.

Cela signifie deux choses : la première, que nous avons le plus grand intérêt à choisir avec soin nos équipements, et de veiller à leur qualité. Il vaut toujours mieux consacrer un peu plus d'argent dans l'achat de matériels valables, plutôt que de se contenter d'articles de seconde main sachant qu'ils ne tiendront pas le choc.

La deuxième concerne nos qualités personnelles, et plus particulièrement celle de notre entraînement...

C’est une chose que de sortir dans les bois en compagnie de quelques amis, et de noter les résultats que nous aurons obtenus sur des canettes de bière. On pourrait en conclure que notre arme est la meilleure dans un scénario de survie, et que nous sommes des personnes dangereuses parce que nous visons bien. Certains pourraient même aller jusqu'à faire une vidéo qu’ils mettront en ligne sur YouTube, avant de rentrer à la maison en étant persuadés qu’ils sont prêts.

La vérité est que nous ne savons pas si nous sommes prêts.

De nombreuses boutiques spécialisées qui vendent du matériel tactique ont tendance à vendre avec l’idée que si vous achetez tel article, vous serez en sécurité. Non, bien sûr que vous ne le serez pas. Vous en apprendrez bien davantage en ayant l’opportunité de vivre une vraie situation de chaos, ou de vous en approcher au mieux, tout en gardant à l’esprit qu’une telle éventualité nous tombera toujours dessus par surprise et qu'il est impossible de tout prévoir.

Lorsque les lumières vont s’éteindre, la réalité va s’abattre sur chacun de nous comme un marteau sur un clou. La bonne nouvelle est que lorsque l’on sait d’avance que l’on va être frappé de cette manière, on peut récupérer plus rapidement, et utiliser nos compétences, savoirs et préparatifs pour tirer le plus grand profit de la situation.

Utiliser des armes dans la vie réelle, ou dans une vraie situation de survie, est une chose absolument différente que de tirer sur des bouteilles de bière. Si vous voulez faire un entraînement qui soit un minimum réaliste, alors le meilleur moyen serait de partir dans la verte avec seulement une bâche pour abri, camper une dizaine de jours avec dix rations de survie, autant de litres d’eau, et faire dix kilomètres de marche par jour ;

Et le onzième, courir quelques kilomètres de plus et ALORS tirer avec son arme et voir combien on peut être précis lorsque le corps est à bout…

Et même dans ce cas, il manquera toujours le principal. Car le fait est que lorsque vous tirez sur des canettes de bière, elles ne répondent pas en vous tirant dessus dans l’intention de vous tuer.




Il y a beaucoup de fausses idées qui courent sur la manière de s’entraîner proprement avec une arme. En fait, tout est une question de pression. Elles concernent, entre autre :


1/ Ce que peut endurer votre arme


Pas seulement dans ses capacités de tir, mais aussi dans le fait de vous en servir éventuellement pour frapper, voire lancer à la figure d’un adversaire potentiel. Il vous faut également connaître la nature, la fréquence et la cause des incidents de tir les plus courants. Parce que si vous vous retrouvez au milieu d’un combat et que votre arme s’enraye, vous allez probablement vous sentir très bête.

Imaginez un instant, vous êtes au cœur de la bataille, et votre arme se bloque. Vous la regardez à manière d’une poule qui vient de tomber sur un couteau : « Put#in de b@rdel ! », et l’instant d’après, vous êtes mort…

Vous devez absolument savoir comment régler les incidents de tir sans l’aide du regard, parce qu’il est indispensable de garder un œil (voire les deux) sur votre cible tout en réparant votre arme (éjecter une balle, changer de chargeur, etc.).

Une autre possibilité serait dans un tel cas de vous retirer immédiatement, vous mettre à couvert à la même seconde, ou plonger à terre ou sur le dos pour passer à une autre arme. Mais vous devez apprendre à faire tout cela sans y penser. Vous devez vous entraîner jusqu’à ce que de tels mouvements deviennent instinctifs.

De petites choses telles que savoir comment mettre le plus rapidement possible son arme en bandoulière, ou passer à son arme de poing, peuvent faire la différence entre la vie et la mort. Si vous vous emmêlez les pinceaux tandis que vous le faites, vous pourriez très bien vous retrouver dans l'autre monde...


2/ Ce que vous pouvez endurer


N'oubliez jamais cela : pendant que vous allez tirer sur les méchants, ces mêmes méchants vont tirer sur vous.

Donc le fait de dézinguer des bouteilles de bière en compagnie de vos amis le soir au fond des bois ne va pas être d’un grand secours. Vous pouvez vous y amuser, bien entendu, mais ce n’est pas ça qui va faire la différence.

Le fait de se battre et de survivre lors de combats implique de se déplacer constamment, et de prendre l’ascendant sur le gars qui est en face. Cela signifie courir, ramper, se jeter à terre, s’aplatir sur toute sorte d’immondices, tout en tirant et maîtrisant les incidents de tir au fur et à mesure qu’ils se produisent, ou les passages à une autre arme.

Il est donc fondamental de pratiquer un entraînement de base au maniement des armes, d’apprendre le tir à vue, tout comme la manière de s’effacer d’une ligne de tir. Car le fait est qu’un bon nombre de tirs vont se faire au jugé.

Il serait bon que vous fassiez quelques séances de Paintball dans les bois, juste pour vérifier par vous-même combien le fait d’être en permanence en mouvement change complètement la donne, et quel type de mouvements sont les plus appropriés pour survivre à un combat.

Par exemple, combien de fois vous utilisez votre arme avec les deux mains, avec votre main dominante (la droite si vous êtes droitier), ou l’autre ? Dans le cadre d'un combat urbain, vous serez probablement amené à changer souvent la préhension de votre arme en fonction de l’environnement (espaces confinés, pièces, appartements, déplacements en angle, etc.). Lorsque vous tirerez de derrière un angle, que vous êtes droitier et que le coin se situe à votre gauche, il deviendra évident que vous devrez transférer votre arme dans la main gauche, de manière à n’exposer que la plus petite partie de votre corps. Le fait de conserver votre arme dans la main dominante vous ferait offrir pratiquement tout votre côté gauche à l’ennemi.

Pour ceux qui ont quelque entraînement militaire, cela peut paraître évident. Pour les autres, sachez qu'il n’en faut pas moins pour se faire tuer.

Un véritable combat armé est quelque chose d'extrêmement dynamique. L’adrénaline est aussi à prendre en considération. Gardez à l'esprit que les gens peuvent accomplir des choses incroyables tandis qu’ils sont sous son emprise, tout comme à l’inverse, le manque d’entraînement et de sens commun peuvent mener à faire des choses absolument stupides.




3. La manière de s’entraîner


L’entraînement est une chose fondamentale. Aujourd'hui, la majorité d’entre nous ne pouvons rien faire d’autre que de nous entraîner.

Vous ne pouvez peut-être pas expérimenter de situations réelles, mais vous pouvez vous en approcher autant que possible. Sortez avec vos amis et pensez aux divers scénarios. Mais pensez surtout aux pires. Le chaos ne va pas attendre qu’il fasse beau, ni que nous soyons en parfaite condition physique pour nous tomber dessus. Peut-être allez-vous être affamé, aussi puant qu’un putois ; peut-être qu’il vous aura fallu abandonner votre abri et vos réserves à peine deux jours après l’effondrement…

Peut-être encore allez-vous être obligé d’utiliser des armes auxquelles vous n’êtes pas habitué ; devoir vous abriter pendant des heures sous une pile de décombres, avant d’être forcé de vous en extraire en sautant et de shooter "quelques canettes de bière". Cela vous parait toujours aussi excitant ?

Peut-être que vous serez frigorifié et terriblement assoiffé au milieu de la bataille. Une chose est sûre, les choses vont très rarement se dérouler comme vous l’aurez prévu. C’est pourquoi la résilience et la force mentale sont des choses particulièrement importantes.

Donc préparez-vous pour de nombreux scénarios, et évitez de paniquer si les événements prennent un tournant non désiré.

Vous voulez un vrai bon conseil ? Entraînez-vous à souffrir tout en étant capable de travailler en direction d’un but…


4. Quelle arme et quel calibre ?


La plupart de nos législations en Europe sont particulièrement restrictives quant aux armes dont peuvent librement disposer les citoyens. Parallèlement, le fait est que le débat a parfois tendance à devenir trop commercial. Il semblerait que pour certains le choix d'une arme soit pour beaucoup dans ce que disent les gens, ce qui se lit dans les forums, au lieu d'être fonction de ce qu'ils ont réellement besoin ou qui leur convient le mieux.

La vérité est que vous, et votre main, sont vos premières et seules armes. Un homme avec un couteau pourrait parfaitement venir à bout d’un autre armé d’un fusil, dans la mesure où le premier possède la maîtrise de son instrument ainsi que la volonté farouche de tuer. Tout le monde sait aussi qu’un homme atteint d’une balle peut continuer à avancer, sans même parfois se rendre compte qu’il a été touché, avant qu'un autre finisse par lui faire remarquer.

Ce que j’essaie de dire, c’est que vous ne devez pas forcément attendre des miracles d’une arme qui serait la plus populaire, la plus puissante, ou la mieux cotée. Il s’agit davantage de pratique, de maîtrise, et de savoir placer les balles au bon endroit. Parce ce que même s’il peut arriver qu'un zombie continue d’avancer avec plusieurs balles dans le corps, ce ne sera pas le cas si elles ont été logées là où il faut…




Ayez donc une arme avec laquelle vous vous sentez en confiance, mais surtout, apprenez à exceller dans son maniement. Ne vous attendez pas à ce que votre cible vole de plusieurs mètres en arrière après avoir pris une seule balle, comme on peut voir dans les films hollywoodiens, même venant d’une arme ou d’un calibre populaires (je ne parle pas des fusils de chasse…)

Je ne vais donc pas vous redire quelle est la meilleure arme, car ce qui marche pour l'un pourrait ne pas vous convenir. Aussi parce que je crois avoir suffisamment parlé dans ce blog des meilleures options de défense, compte tenu de ce qu’il est encore possible d’acquérir légalement.

Posséder une arme qui est trop peu courante, trop bonne ou trop mauvaise, n’a guère de sens. Le tout est de ne pas se trouver en situation de ramasser une arme en cours de bataille, et n'avoir aucune idée sur la manière de l’utiliser. Ayez seulement ce que la majorité des gens possèdent, non seulement à cause des pièces détachées et des munitions, mais parce qu'ainsi, vous ressemblerez à tout le monde…

Il parait qu'en France les zoos regorgent de Kalachnikovs, et que l'on peut s'y procurer les armes que l'on veut. Si cela est vrai, alors vous devriez apprendre le maniement de toutes celles que vous seriez susceptible de tenir un jour en main, du simple fusil de chasse monocoup au fusil-mitrailleur. Ne croyez pas que cela soit impossible parce que vous ne possédez pas de telles armes. Vous trouverez sur le Net, et notamment sur YouTube, tous les tutoriels qui vous seraient nécessaires.

Votre arme est votre unique outil pour survivre, mais vous devez être prêt à la perdre s’il le faut, et en ramasser une autre au cours de la bataille...

30 commentaires:

  1. Très bon article, comme d'habitude !

    RépondreSupprimer
  2. Cet article me fait ressurgir le souvenir, lors de mon service national, d'une marche commando de 12 bornes à faire en 60mn avec tout le barda au complet, le famas et un morceau de 12.7. A l'arrivée, un tir de 5 cartouches à 100 mètres. Pas une dedans !!!
    J'avais 20ans, et à présent 26 de plus....^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol, j'ai fais la même il y a un an, marche commande de 8km en moins de 40 minutes après 3 nuits blanches, avec l'affut 12.7... le tir était en h+l à 200 mètres

      Supprimer
    2. Merde ou pas merde qui va un jour toucher le ventilo, il faut faire du sport. On parle d'entretenir tout ce qui se dégrade : maison, les boiseries, tuiles, etc. une arme, un mécanisme, une voiture. Sans entretien, tout se dégrade.

      Et, un corps, cela s’entretient aussi ! D’autant plus si l’on veut se préparer à un risque potentiel d’agression.

      Cependant, personnellement, je trouve inutile la marche commando de nuit avec 50 kg de barda, plus le Famas, etc. Une activité traumatisante pour les genoux et pas forcément saine. C’est limite dangereux (j’en ai vu des jeunes recrues à l’hôpital militaire se faire opérer des genoux !) et davantage une torture ! J’ai 45 ans et j’ai effectué un long service militaire en Allemagne, à Tübingen. J’ai testé les stages commandos avec les Américains (fan de muscu) et les Allemands. On s’est même entrainé ensemble à Münchingen, si ma mémoire est bonne, là où il fleure bon les -10 / -40 degré, et ou s’entrainaient jadis les SS.

      Bref, j’ai testé la marche forcée et ce n’est pas comme ça qu’on prépare un civil du 21ème siècle à défendre sa culture. Trouvez l’origine de cette activité et vous saurez que ce n’est pas d’actualité, surtout pour un civil, surtout s’il n’a plus 20 ans et doit protéger une famille. A l’époque Napoléonienne, ou il fallait à marche forcée rejoindre le théâtre d’un futur champ de bataille rapidement, il n’y avait que ce choix-là.

      Ici, on parle de civils, de tous âges et avec des enfants, faces à une probable dégradation de notre mode de vie ; au pire une dégradation amenant à ce qu’on voit actuellement en Syrie.

      Voyez large, bon sang !

      Personnellement, j’effectue chaque jour une routine de musculation, un truc ressemblant vaguement à la célèbre routine appelé : 300 Spartan Workout.

      Pour mémoire, la 300 Spartan Workout est une routine conçue pour les acteurs du film 300 afin de muscler leur corps efficacement avant et pendant le tournage du film. Elle donne cela :

      1. Pullups - 25 reps
      2. Deadlifts with 60 kg - 50 reps
      3. Pushups - 50 reps
      4. 60 cm Box jumps - 50 reps
      5. Floor wipers - 50 reps
      6. Single-arm Clean-and-Press with 16 kg Dumbell - 50 reps
      7. Pullups - 25 reps

      Je trouve l’idée intéressante, bien que faisant tout autre chose, car certains exercices sont traumatisants, telles les tractions (surtout si l’on n’est pas mince) ou le box jumps (la fatigue aidant, si on se loupe en sautant, c’est les tibias qui prennent…). Et je préfère le développé couché aux pompes. Je précise que je pratique la musculation depuis 25 ans, et j’ai quasi tout testé.

      Bref, voici ce que je fais :

      1. Roue pour abdominaux – 25 reps (Abdominaux, triceps, dorsaux, fessiers)
      2. Squat bras tendu avec haltères – 50 reps (jambes, épaules, cardio)
      3. Développé couché avec 40-60 kg – 300 reps, découpés en 3 fois 5 séries de 20 répétitions chacune. (Pectoraux, épaules, biceps)
      4. Floor wipers : rotation du bassin jambes tendues – 50 reps (Abdominaux, obliques)
      5. Roue pour abdominaux – 25 reps (Abdominaux, triceps, dorsaux, fessiers)

      Une routine pas le moins du monde traumatisante, ni dangereuse, et complète !

      Supprimer
    3. Et surtout sans oublier, que le premier muscle, important, celui qui dirige les autres, c'est le cœur. Donc le premier sport a faire, c'est celui qui va cultiver ce muscle, natation, vélo, marche. Car il ne sert à rien d'avoir des biscoteaux de 40 cm de diamètre, s'il la pompe grippe a partir de 50 metres de marche.
      Enfin en N° 2, donc directos après le cœur, ce sont les poumons, poubelle cigarettes et C°
      Le reste du corps peut attendre.
      BUX

      Supprimer
    4. C'est un tout, bien entendu.

      Inutile de ressembler à Schwarzenegger si c'est pour être essoufflé comme un rat mort après avoir monté 20 marches d'escalier !

      Cela dit, je ne suis pas et ne serait jamais comme le chêne autrichien ! Et la routine de musculation présentée (ainsi que celle de 300, d'ailleurs) n'est pas uniquement de la musculation pure, et donc pas uniquement anaérobique. Pour travailler le cardio, donc le cœur, rien de mieux que d'exécuter à un rythme soutenu le squat bras tendu. Pas traumatisant pour les genoux, au contraire de la course à pied...

      Croyez-moi, à la fin des 50 reps, vous serez essoufflé. Et essoufflé veut dire que le cœur travaille. Faites 2 x 100 reps si vous désirez plus de cardio dans votre routine, voire plus. rien n'est figé. En tout cas, avec cet exercice, vous aurez un cœur, des jambes et des épaules en béton !

      Quoi qu’il en soit, cette routine à l'avantage de faire travailler tous les muscles ! (y compris le cœur, donc), ce que ne fait surement pas la marche, ni le vélo.

      La natation est un sport complet, certes. Mais aller à la piscine tous les jours n'est pas évident. Personnellement, je m’entraîne chez moi ; je possède une petite salle dédiée au sport. On ne fait pas mieux rapport prix / trajet / horaire...

      :-)

      Supprimer
    5. Je suis assez d'accord avec vos remarques concernant l'entretien quotidien de la santé physique et le renforcement sans se blesser.

      En revanche, à l'opposé de Rhonan, je ne me focalise QUE sur des exercices dits "au poids de corps" ou "calisthenics".

      Je les trouve bien moins traumatisant que les exercices avec altères.

      Faire ne serait-ce que des pompes apporte bien plus d'équilibre musculaire que du développé couché.
      C'est pour cette raison qu'on voit beaucoup de fans de musculation avec des corps de chimpanzés (dont les bras sont plus gros que leurs cuisses!)

      C'est toujours un régal de les voir tenter de monter sur un ring de boxe pour en découdre et ne pas comprendre pourquoi, ils sont si lents, si mauvais, si vite fatigués et si vite par terre!
      (surtout en boxe pied-poing)

      Attention, donc à ne pas faire n'importe quoi!!

      Selon moi : le cardio et l'explosivité doivent primé sur la puissance de boeuf!!


      Au plaisir, messieurs!

      Supprimer
    6. Ah la-la, que de préjugés, là-dedans !

      Que vous préfériez les pompes au développé couché, aucun souci. Que vous ne travailliez qu'avec des exercices dits "au poids du corps", pareil.

      Tout simplement, parce que chacun adapte sa séance comme il l'entend. Le principal étant de faire quasi quotidiennement du sport.

      Personnellement, je fais les deux : du développé couché et des pompes. Je n'ai aucune règle fixe, et il est bon de varier son programme. Mais c'est un détail.

      Pour la suite, que de légendes urbaines !

      Je cite :
      "Faire ne serait-ce que des pompes apporte bien plus d'équilibre musculaire que du développé couché.
      C'est pour cette raison qu'on voit beaucoup de fans de musculation avec des corps de chimpanzés (dont les bras sont plus gros que leurs cuisses!)"

      Pas du tout ! Ce que vous appelez corps de chimpanzé traduit simplement un homme qui n'a pas harmonieusement développé son corps, et a donc négligé les cuisses... Les amateurs ont la fâcheuse tendance à muscler davantage leurs biceps que leurs quadriceps...

      Je cite :
      "C'est toujours un régal de les voir tenter de monter sur un ring de boxe pour en découdre et ne pas comprendre pourquoi, ils sont si lents, si mauvais, si vite fatigués et si vite par terre!
      (surtout en boxe pied-poing)"

      Alors là, je me dis que vous avez surtout un problème avec les poids et altères...

      Une aversion illogique. D'une part, la musculation est le sport de base de presque tous les sports. Ensuite, il semble que vous confondiez VOLUME musculaire et musculation. Pour finir, le principe de la musculation est l'art d'exercer une pression ou traction, à l'aide des membres, contre une résistance déterminée. Faire des pompes correspond à cela ; votre corps est un poids : c'est une barre qui a toujours le même poids, tout simplement.

      Donc, attention aux préjugés.

      Vous n’aimez pas le volume musculaire, certes, et il est vrai que ça ne correspond pas avec votre principe d’explosivité. Mais utiliser des appareils ne se traduit pas forcément par physique de bodybuilder ; ne faites pas cette erreur.

      Moi qui connais bien le milieu, je peux vous dire que le volume est donné par l’alimentation. Des tonnes de protéines, et autant d’hydrates de carbone en période de prise de volume.

      Sans l’alimentation qui suit, zéro volume. Développé couché ou pompes…

      Pour finir, à savoir pourquoi les athlètes préfèrent les altères et appareils aux pompes, d’une manière général, c’est tout simplement parce le fait de pouvoir modifier la résistance (donc les poids) permet de travailler plus efficacement.

      En travaillant toujours avec le même poids (exemple des pompes) vos muscles finissent par s’habituer et ne progressent plus.

      Supprimer
  3. a savoir comment les gens vont régir, dans le cas d'un appel sous les drapeaux, suivie d'une formation militaire puis d'un engagement comme nous l'avons vécu durant les deux guerres mondiales pas de doute, la plupart des gens tireront.
    mais dans le cas d'un éffondrement lent, une décrépitude des services de police et de gendarmerie, bref un monde qui glisse doucement à la mad max, je pense que beaucoup réfléchiront avant de tirer, les idées reçues, le politiquement correct, la peur de la justice et des condamnations, même si ceux-ci n'existent plus ou presque plus risque de donner l'ascendant sur l'assaillant.
    en milieu urbain c'est encore plus difficile, un instant de réflexion et l'adversaire vous poignarde.
    concernant les calibres, les calibres militaires actuels ne sont pas les meilleurs.
    mieux vaut penser aux calibres de la seconde guerre mondiale qui clouent définitivement l'adversaire (pour les armes d'epaule en tout cas)
    pour les armes de poing le 9mm n'est pas la panacée, j'ai déja vu un gars touché deux fois et rester actif et dangereux.
    le bon vieux cal12 chargé à la chevrotine 000 reste un atout certaint en combat urbain, pas besoin de savoir bien viser, dégâts importants, juste apprendre comme dit dans l'article a savoir recharger, manipuler et tirer rapidement et surtout avant tout cela savoir se mettre a couvert .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A condition que l'appel sous les drapeaux soit rapide, en effet :
      - rappelons que nous vivons dans une société occidentale, avec une partie de population issue d'autre part (hors occident) donc premier temps, qui va répondre à l'appel?? (pas des masses)
      -si un appel sous les drapeaux est fait, cela indique deux choses, a) l'urgence de la situation b) qu'il y a encore le temps de voir venir, c'est paradoxal mais c'est ainsi
      -en cas d'appel = situation urgente, c'est a dire face un ennemi, capable de mettre KO le pays occidental appelant les gens sous les drapeaux.
      - dans notre situation européenne, attaquée par un 'ennemi' représentant une force importante, celui ci va d'abord mettre le paquet, empêchant l'appel, tout sera terminé avant, hélas.
      ---------------
      pour simplifier, une guerre sur la sol européen de style 14/18 4045, n'aura plus lieu, le camp d'en face va tout bêtement ressortir les plans de bombardement des années 60/70
      ---------------
      L'Europe n'est que le tampon entre deux blocs, nous sommes entre le marteau et l'enclume.
      BUX

      Supprimer
    2. Je n'adhère pas au contenu de ce blog mais je suis un tireur de loisir version sportif et uniquement sur cibles cartons, l'important c'est le score et c'est pas si simple.
      mon message est: une 5,56 x 45 en plein front ca fait quoi à ton avis ?

      Supprimer
  4. "en cas d'appel sous les drapeaux"... hahahahahahahahahahaha. Former des recrues demande un encadrement, une logistique... où ça? qui? quoi? On va nous refaire le coup de "l'union sacrée"? (14-18) quand les nationalistes qui vomissaient la "république du tablier" sont allés à l'abattoir en chantant? Battez tambours! sonnez trompettes! qu'ils aillent se faire foutre! sans nous! pas une goutte de notre sang pour sauver nos fossoyeurs. (Chibani)

    RépondreSupprimer
  5. encore un trés article.
    Pour l'entrainement, je conseille très vivement l'airsoft, je le pratique depuis des années, et j'assure que c'est très ressemblant à des combats réels.
    J'ai des répliques identiques aux armes que j'utilise au stand de tir (fusils à verrous à lunette, fusil à pompe, arme de poing), se qui me permet d'apprendre à la fois le tir et leur maniement en situation de conflits.

    Pour se qui est de leur maniement en état de fatigue... à vous de voir, comme dis sur l'article, aller au stand de tir après une nuit sous une tente est une bonne idée.

    Actuellement je suis en centrafrique, et se qui est dis sur le blog sur la survie en temps de chaos et tout à fait réaliste, je ne dirais même pas se que certains Africains font pour manger, et j'espère que ça n'arrivera pas en France.

    RépondreSupprimer
  6. comme toujours un bonne article complet.

    pour ma part c'est le paint ball que je pratique.
    l'entrainement dynamique montre vite nos limites. avec la monter d'adrénaline quand il faut sortir de son trou. comme ca reste du combat rapprocher a moins de 50 mètres on sent bien l'impact au toucher. on se rend compte également que dans l'euphorie des tirs on tombe vite a cour de munition.

    il y a juste un point négatif c'est que les lanceur en plastique sont léger. pour ramper et porter pas de problème. je me suis acheter un RAP4 tout en acier et la attention la différence. au premier ramper sous les arbres j'ai vu que ce n’était plus aussi facile.
    il n'y pas de recule non plus.

    mais quand on est sous le feu on se rend compte qu'il vaut mieux avoir une bonne étoile. car les cannettes d'en face se déplace et tir également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les bons tireurs oublient souvent qu'une cible en plein découvert qui vous regarde sans tirer n'a rien a voir avec un ennemis armé qui veut votre mort.

      Je connais un très bon tireur au fusil de précision (hk 417) qui traitait des cibles a 800 mètre avec du vent, et qui a raté un ennemis à 100 mètres avec 20 cartouches, parce-que le taliban d'en face tirait dans sa direction.

      manque d'entrainement au tir sous le feu donc.

      Je pense que l'association du tir sportif et de l'airsoft (ou le paintball) est une très bonne façon de s'entrainer au combat à l'arme à feu.

      Supprimer
  7. Il y a un truc qui me chiffonne dans tous ses blogs de survie.
    On ne parle que tres rarement d un des points les plus importants de notre vie. Un detail qui fera que l on se sentira humain ou non.
    De plus les gens ne perdront que tout doucement leur confort actuel, ils se raccrocheront de toute leur force au monde d avant. Ils le feront pour ne pas devenir fou, pour se dire que la vie vaut encore le cout.
    je veux parler de l hygiene. Personne jamais ne parle d hygiene. Avec un gros probleme pour nous les hommes, le rasage.
    Quand les lumières vont s éteindre, comment allons nous nous raser .... pour plaire a ses dames :)
    Allez bonne lournée
    KL42

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces questions sont ou seront traitées dans notre autre blog : http://femininsurvie.blogspot.com davantage consacré à la survie au quotidien. Cordialement.

      Supprimer
    2. Heu... J'espère que tu déconnes?
      Tu n'as jamais entendus parlé de "poilus" des tranchées??
      Tu crois qu'il s'agissait d'un effet de mode ou bien des ancêtres de tous les HIPSTER actuels?

      Avant de penser à comment emballer au bal des pompiers, il faut songer à sauvegarder sa vie et celles de nos femmes!!
      Car les mecs qui agresseront violeront et pilleront tous ce qu'ils trouveront ne se soucieront pas de savoir s'ils plaisent physiquement à leurs victimes!!

      L’hygiène du corps pour la prévention des maladies, je suis tout à fait d'accord mais les joues lisses pour rester séduisant ça va juste te coûter de devenir la pute du chef des méchants!!
      ;)

      Supprimer
  8. Merci de votre réponse.
    J attend avec impatience vos réponses
    Je me vois mal acheter 5000 lames de rasoir ....
    KL42

    RépondreSupprimer
  9. Reinh01 je suis d accord avec toi le tir en condition idéal et le tir en situation réelle sont 2 choses TOTALEMENT différentes. Pour le Paint-ball et l air soft ok c est une façon d acquérir des automatismes, enfin certain, une arme air soft si proche soit elle d une vrai reste une réplique donc sensations différentes. Enfin c’est mon avis d ancien militaire.
    Moi je pratique le NTTC (un article sur cette discipline pourrait être sympa) pour acquérir certains réflexes mais bon je suis conscient que tirer sur un carton fixe ou une cible qui bouge et ripostant est totalement différent
    Mais bon c est un entrainement qui je pense peux m aider.
    Maintenant dans cet article on parle du choix de l arme qui à mon sens est primordiale et là je suis en accord avec Pierre. En effet ma femme ne va pas être l’aise ave mon FAL (trop lourd trop long et trop puissant à son gout) où mon ak (celle là elle n’aime pas question de feeling) par contre la SKS (même calibre que mon ak 7.62*39) elle la maitrise donc oui prenez une arme avec laquelle vous êtes en confiance et apprenez à la maitriser parfaitement. C’est long et ça demande du temps mais ça vous sauvera peut être la vie.
    A mon sens il n y a pas d armes idéales, la meilleure c est celle avec laquelle on se sent bien, j adore les semi auto mais j aimes beaucoup mon Mosin dans mon cas il serait dédié à la chasse.
    Je ne me considère pas comme un survivaliste mais comme quelqu’un de prévoyant .C’est la 1ere fois que je commente sur le blog suite au demande d un collègue d un forum prepper/résilient /bushcraft qui voulait savoir si ça passait De Finlande.
    Pour finir de bon article avec des commentaires judicieux. Je n adhère pas à tous les différents articles mais au moins ce blog a le mérite d exister et de proposer de bons articles sans verser dans le sensationnel de certain blog ou forum pseudo survivaliste qui nous discrédite nous les gens prévoyants.
    Continuez à produire des articles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma femme, quand à elle, est une nana pure souche qui a horreur de toute violence, se moque de Lara Croft, et considère les armes comme des jouets d'hommes en mal d'action...

      Je m'efforce de la caresser dans le sens du poil, et si je lui mets un pistolet 22lr dans les mains (c'est prévu pour l'année prochaine), ce sera déjà une grande victoire. La connaissant, elle n'aimera pas le recul d'un 9 mm, tandis qu'un Glock ne lui flattera pas assez le carton et ne la motivera pas assez. Une arme longue, je ne lui en parle même pas.

      Un pistolet 22lr pour elle, c'est parfait ! :-)

      Supprimer
    2. J'ai la même à la maison!!

      HAHAHA

      Supprimer
    3. On a du travail, n'est-ce pas, pour en faire des combattantes ?

      La République des moutons et les excès de civilisation nous ont bien matraqués le poil...

      Bon, cela dit, avec ma femme, qui sera mon futur binôme, on progresse. Elle manie la carabine au plomb comme une reine, et elle tire vraiment bien. Elle a même réalisé un carton, dernièrement, qui aurait pu me rendre jaloux, mais m'a surtout rendu confiant et fier d'elle.

      Un pistolet 22 lr aurait été parfait pour elle, à terme. Cependant, le but final n'étant pas de trouer du carton, mais de défendre sa peau, on s'est mis d'accord sur un pistolet semi-automatique 9 mm. HK usp compact ou Glock 19. Ou Sig Pro 2022. A voir.

      Reste plus qu'à obtenir de fichu carnet de tir...

      Supprimer
    4. Tu tiens le bon bout, dis moi !!

      J'ai un temps de retard manifeste par rapport à toi concernant l'aversion de ma chérie pour les armes.

      Je vis avec une pacifiste dans l'âme qui regarde avec un œil emprunt d'inquiétude mon organisation.
      Elle me trouvait maussade et pessimiste mais, la réalité me donnant systématiquement raison, elle a finit par admettre que tout ceci était motivé par un certain bon sens.

      J'ai dû procédé par étape pour la notion de défense depuis toujours et que je fais 190cm/100kg, elle s'est toujours senti en sécurité.

      Elle a fini par admettre la nécessité de surenchérir notre niveau de défense par l'accession aux armes à feu.

      J'en suis désormais à la convaincre d'acquérir aussi une certaine autonomie en self défense.

      "Patience et longueur de temps
      Font plus que force ni que rage."

      ;)

      Supprimer
    5. Bon sang, y'a que des gars mesurant 1,90 m, sur ce forum ?

      Reinho 1,91 m, toi 1,90 m... O_o

      Bon, faut que je fasse gaffe, sur ce forum, à ne froisser personne... ^_^

      Ce que tu appelles retard veut dire que ta chérie ne fait pas de tir sportif avec toi ? Et bien perd pas de temps. Le tir sportif n’est vraiment pas violent, comme activité, en plus. Même ma femme, qui n’aime pas le sport, s’amuse bien ; c’est pour dire.

      Pour éviter d’être vu comme un pessimiste, montres-lui des vidéos de Piero sans Gorgio, parlant du déclin, celle-là, par exemple, est très bien :

      https://www.youtube.com/watch?v=uk1Ia9ZPBzU

      Fais-lui lire Jacques Attali : quelque-chose-va-se-passer

      http://blogs.lexpress.fr/attali/2014/10/13/quelque-chose-va-se-passer/

      Des preuves du chaos à venir, qui montre que tu ne fais que constater le déclin général.

      Au pire, si tu veux l’achever, montre-lui le site :

      http://www.fdesouche.com/

      Un site interdit par le « politiquement correct », mais qui est le reflet de toute la décadence identitaire en France, voire en Occident. C’est un peu « La France orange mécanique », de Laurent Obertone, mais version internet.

      Tout ce que les principaux médias censurent est sur ce site ; faits divers, racisme anti-blanc, agressions, etc. J’en montre quelques articles, parfois, à ma compagne.

      Tu veux ouvrir les yeux à ta chérie sur l’état déliquescent de l’Occident ? Montre-lui ce site régulièrement. Par contre, ne lui fais pas forcément lire les commentaires des internautes ; il n’y a pas que du bon…

      Self défense ? Elle est sportive, alors. La mienne, même pas en rêve, le sport. Je la pousse à s’entretenir, au moins.

      Tiens, aujourd’hui, suite à une pub venant de Super U et parlant des Maxi Volumes, ma femme et moi sommes partis avec 2 chariots les remplir de papiers toilettes (une centaine de rouleaux), dentifrices, conserves, etc.

      ;-)

      Supprimer
    6. Exemple de truc que nos femmes doivent voir :

      Imagine que tu sois au travail, laissant ta femme seule à la maison. Des voisins font du bruit ; ta chérie leur demande de se calmer. Plus tard, 3 individus débarquent chez toi armés de couteaux. Ta femme commet en effet l'imprudence d'ouvrir la porte, ne sachant pas qui sonne...

      Tiens, regarde ce fait divers relayé par fdesouche ; c’est un peu ce cas de figure :

      http://videos.leparisien.fr/video/chennevieres-ils-jettent-tout-par-la-fenetre-meme-le-lapin-15-10-2014-x27zxcy

      Les 3 crasseux ont vidé l’appartement de la jeune fille en balançant tout par la fenêtre, y compris son lapin… qui est mort.

      Faut montrer ça à nos chéries.

      Extincteur lacrymogène dans une main, semi-automatique dans l’autre main… Dieu reconnaîtra les siens, et la justice républicaine fera son blabla.

      Supprimer
  10. HA HA HA
    Avec nos gabarits et nos expériences diverses,

    C'est sûr qu'on ferait une sacrée milice si on habitait dans le même coin.
    C'est une bonne idée de guetter les promotions de "gros volumes".

    Pour te répondre ma nana n'est pas sportive non plus.
    Elle s'est cependant mise au Tai chi et accepte que je la coach un peu sur des exercices quotidiens (WOD : Work Of Day) afin d'inverser la tendance et retonifier tout cela.

    Faisant du tir sportif, je sais parfaitement que cela n'a rien de violent mais l'idée la rebute encore.

    En ce qui concerne tes sites, j'en connaît la plupart.
    Je viens d'E&R donc San Giorgio rempli ma table de chevet.
    En revanche, Je dois bien plus mon réveil à quelqu'un comme SORAL qu'à cette sous merde de ATTALI.
    (Mais ce n'est que mon point de vue)
    ;)

    RépondreSupprimer
  11. Est-ce qu'il va y avoir une lente dégradation vers l'enfer ou est-ce que ça va etre soudain et violent ?
    Dans la deuxieme probabilité , nous serons tous loin de nos foyer respectifs et complètement séparés . Il est important de prévoir un lieu de rencontre en dehors de la ville et sécurisé . Avec une cache contenant nourritures , boisson , armes et habits . Un endroit paraissant anodin et permettant d'y rester quelques jours planqués dans l'attente de s'y retrouver tous .
    C'est la première des démarche en cas de clash sévère et brutal . Quittez les villes le plus vite possible car si vous commettez l'erreur de vouloir rentrer chez vous , vous vous exposerez à des milliers de personnes paniquées .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon les films ricain c'est très bon, les armes, la violence, l'héroïsme, la morale, le waouh... C'est dans leur culture et ils savent très bien nous vendre tout ça... Mais de là à vouer sa vie, en tout cas une bonne partie, à préparer un semblant de survie à la hollywoodienne et ne voir que le fait de devoir se taper sur la gueule pour un pot de miel à 10, putain les gars redescendez sur terre. Survivaliste ou pas tout le monde se chiera dessus, mes p'tit gars. Et ne croyez pas faire la différence entre ceux qui sont prêt et ceux qui ne le sont pas, car personne ne sait quoi faire face à ce qu'il ne connait pas et surtout ne maîtrise pas. Alors une truc du genre apocalypse et autres... Ce n'est pas une arme et un paquet de ration qui vous avantagera bien longtemps. Où alors il ne restera que des gens comme vous et alors là pas fini d'être con pour un paquet de gâteau qui traine par terre...
      En tout cas si c'est pour devenir une merde pareil ce n'est pas la peine de suivre à quoi que ce soit.

      Vos propos sont justes et vrais mais la toile derrière, sur laquelle vous vous appuyez est bien plus réaliste et sombre.

      Supprimer
    2. Anonyme29 mai 2015 15:44,

      Et?... Permettez-moi de vous poser une question, en "mode djeun's": "tu sers a quoi?"

      Relisez-vous... et au lieu de parler pour ne rien dire, ...hum, non, je vais pas dire le fond de ma pensée, au risque que cela se retourne contre moi si par malheur vous étiez "fatigué de vivre"... "charité bien ordonnée commence par soi-même" ( ---> <<...En tout cas si c'est pour devenir une merde pareil ce n'est pas la peine de suivre à quoi que ce soit...>> ).

      - <<...putain les gars... mes p'tit gars...>> non monsieur, nous n'avons pas élevé les cochons ensemble ( pas avec ce genre de com' )...;


      - <<...tout le monde se chiera dessus... >>

      je n'en doute pas ( pas pour rien que j'ai un peu de PQ et lingettes en réserve ;-p ), mais je préfère être de ceux qui se chient dessus en ayant pensé un minimum a leurs famille, en tachant d'être prévoyant, en tout cas en essayant, plutôt que de ceux qui se chieront dessus en n'ayant rien prévu ( ce seront les premiers a se battre pour vider les rayons des magasins...).


      - <<...Et ne croyez pas faire la différence entre ceux qui sont prêt et ceux qui ne le sont pas, car personne ne sait quoi faire face à ce qu'il ne connait pas et surtout ne maîtrise pas...>>
      ( je devrais me foutre des baffes, pourquoi je me donne la peine de répondre a ce type, co* ou troll?!! )

      C'est le principe même de la préparation & prévoyance, tâcher de diminuer au max l'impact négatif de toute situation imprévue, que ce soit une inondation, tornade, coupure de jus, émeutes etc...
      Une simple coupure de jus, en hiver, peut devenir "critique" si vous chauffer seulement a l'électricité. Être préparé, c'est avoir un chauffage d'appoint ne reposant pas sur la fée électricité. Ne pas être préparé c'est devoir compter sur l'aide d'autrui (ou bien savoir se démerder...), et a défaut, risquer de mourir de froid...


      - <<...Ce n'est pas une arme et un paquet de ration qui vous avantagera bien longtemps...>>
      ( pour les armes, en dehors d'outils de jardinage, je suis "mal barré" pour ma part ^^... pour l'instant )

      Les réserves évitent de crever de faim, de devoir sortir pour chercher de la nourriture et prendre des risques, permettent éventuellement d'aider ceux que vous voulez aider... Les armes... ben, elles permettent que tout ne soit pas "libre-service" chez vous, de vous défendre, voir de défendre d'autres...
      Et pour ce qui est d'être "avantagé longtemps", c'est clair que si on ne stock que de la bouffe en boites.... a chacun de penser a stocker des graines de légumes & fruits, blé et autres céréales a planter....

      ( mais pourquoi je répond a ce genre de post?! le "bénéfice du doute"?..../: ...)

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.