9 mai 2016

Le problème de l'énergie pour le survivaliste

Je profite d'un dimanche en solitaire dans un lointain pays pour mettre par écrit quelques réflexions à propos d'un aspect crucial de la survie : l'énergie.

De nos jours, beaucoup d'équipements utiles au survivaliste nécessitent une source d'énergie électrique pour fonctionner, que ce soit des piles ou une prise de courant.

Si leur utilisation ne poserait pas de problème particulier à l'heure actuelle, il n'en serait pas de même dans un contexte de rupture de la normalité, obligeant leurs détenteurs à planifier en conséquence. Mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?



Lampes-torches, talkies-walkies, intensificateurs de lumière, viseurs thermiques, lunettes de tir rétroéclairées, reflex, lasers... Autant d'équipements utiles voire indispensables au survivaliste, qui ont tous en commun de nécessiter une source d'énergie pour fonctionner.

Il est évident que dans un contexte de rupture d'approvisionnement électrique ou de pénurie, un tel état de fait constituerait un sérieux problème. Pourtant, qui pourrait décemment se passer d'une lampe torche dans un scénario pareil, ne serait-ce qu'un modèle des plus basiques fonctionnant avec une seule pile d'1,5 V ?

Pour le survivaliste, la question de l'énergie, et surtout celle de sa production, est un vrai challenge. Certes, comme à tout problème il existe des solutions. Sauf que le nombre de celles qui s'offrent au survivaliste, il faut bien le reconnaître, est particulièrement limité. La plupart sont chères, peu pratiques, ou pas renouvelables, voire les trois en même temps...

Ce qu'il faut bien comprendre, avant même de lancer le débat et d'étudier les différentes solutions disponibles, est que le choix de tels équipements est un véritable choix stratégique, au même titre que celui qui peut opposer l'évacuation au " rester chez soi ". Non seulement pour ce qui est des équipements en eux-mêmes, mais aussi et surtout à cause des conséquences de leur choix, auxquelles certains ne pensent pas toujours, et qui vont bien au-delà des qualités propres aux équipements considérés.


1. La nature des équipements


Un fusil de chasse est une chose pratiquement indestructible. Cela signifie que dans un siècle, il fonctionnera toujours, à partir du moment où l'on aurait encore des cartouches pour l'alimenter. C'est un fait indéniable, et ce n'est pas pour rien que certains survivalistes ont choisi de s'équiper en armes de poing avec de vieux revolvers de collection de la fin du 19°. C'est un choix tout à fait pertinent, justifié et justifiable.

Mais qu'en est-il d'un talkie-walkie ou d'un système de vision nocturne ? Quelle serait leur longévité dans un contexte de chaos ? Personne n'est capable de le dire. Sans compter leurs besoins énormes en énergie.


Baofeng uv 5re Plus 5 W
3 ou 4 jours en stand-by, et après ?


S'il fallait faire un parallèle avec les voitures, par exemple, ce serait comme comparer ma vieille Volvo de 96 à un 4x4 Toyota dernière génération. Bien sûr que ce dernier pourrait m'emmener bien plus loin s'il fallait sortir des sentiers battus. Bien sûr que je disposerais de beaucoup plus de puissance et donc de sécurité. Mais qu'adviendrait-il si l'un des composants du système électronique d'allumage venait à lâcher après 10 km pour une raison quelconque ? En ce qui me concerne, il a fallu que j'attende d'avoir roulé 200 milles kilomètres pour changer la première pièce, à savoir le démarreur, et nul doute que ma vieille guimbarde pourrait encore parcourir 2 ou 3 fois cette distance sans me poser de problème majeur. Et s'il fallait la dépanner dans l'urgence, elle accepterait sans rechigner un morceau de fil de fer...

Je ne dis pas que je refuserais d'échanger ma Volvo contre un Toy flambant neuf. Ce que je veux dire, c'est que les contraintes et les risques sont tels avec les machines modernes que j'hésiterais à faire l'investissement, quand bien même j'en aurais les moyens.

C'est le choix de la mécanique contre l'électronique, ou inversement.

Est-ce qu'un talkie-walkie ou un système de vision nocturne seraient des choses utiles à posséder dans un contexte de chaos ? Sans doute que oui. Sont-elles fiables ? On n'en sait rien. Est-il nécessaire de les posséder ? Cela dépendra de notre stratégie. Sont-elles vraiment indispensables ? Sans doute que non.

Prenez le même exemple avec un fusil de chasse, et les questions ne se posent même pas...

Sans compter que ces systèmes électroniques nécessitent aussi de posséder la disposition d'esprit nécessaire à leur compréhension, ce qui est loin d'être donné à tout le monde. Parce que je suis quelqu'un de pratique, je peux comprendre sans problème le mécanisme interne d'un fusil de chasse. C'est de la pure mécanique ; Je peux voir l'interaction physique des pièces les unes avec les autres, et dès lors comprendre le fonctionnement de l'ensemble. Mais lorsque j'ouvre une radio, je ne vois rien qui ait du sens. Je dois aussi vous avouer que j'ai toujours été " fermé " aux systèmes électroniques. Si vous voyiez mon portable, vous éclateriez probablement de rire. Tout ce qui est électronique m'emmerde au plus au point, non pas que je sois stupide, mais parce que je n'en ai pas la compréhension naturelle comme peuvent l'avoir certains esprits dits " scientifiques ".

Il y a des gens qui pensent que la technologie asservit l'homme, et je peux comprendre un tel point de vue. Personnellement, et c'est un fait, je pense que la technologie apporte au moins autant de contraintes que de commodités. Si vous décidez d'acheter des talkies-walkies, par exemple, vous devrez apprendre à vous en servir. Dans un contexte de survie, il faudra même que vous en connaissiez le fonctionnement de manière exhaustive et parfaite, voire éventuellement leur dépannage. Bien sûr qu'un tel apprentissage n'est pas insurmontable, mais cela fait autant de choses en plus à se loger dans le crâne. Sans oublier le fait capital que les autres personnes qui sont destinées à s'en servir devront elles aussi en maîtriser l'utilisation...




En résumé, le choix entre la mécanique et l'électronique, pour le résumer ainsi, est un choix bi-polaire uniquement. C'est tout ou rien, et c'est aussi la raison pour laquelle il est crucial. Soit on choisit de s'équiper avec du matériel électronique, et on assume alors les conséquences, notamment financières, soit on fait l'impasse. Et il n'y a pas non plus d'alternative possible pour ce qui est des implications de ce choix au niveau de l'approvisionnement en énergie.

Prenons un autre exemple : une lampe basique Made in China qui fonctionne avec une pile de 1,5 V (AA). C'est de la petite électronique, mais pour un tel équipement, on pourrait se permettre sans problème de prévoir des piles non rechargeables. Un stock d'une vingtaine de piles de qualité serait sans doute suffisant pour tenir le temps nécessaire dans le cadre d'une utilisation normale, par exemple les trois mois que je préconise pour le gros de la tourmente. Après quoi, et une fois les réserves épuisées, il ne resterait qu'à jeter la lampe. A trois euros pièce, l'investissement vaut le coup.

Idem pour les reflex montés sur les armes, qui sont aussi très pratiques, ou les lunettes de tir rétroéclairées. De tels systèmes utilisent généralement des piles plates de type CR2032 et consomment très peu. Un stock d'une vingtaine de piles avec une date limite d'utilisation aussi lointaine que possible permettrait là aussi de durer longtemps.

Mais les choses commencent à se compliquer sérieusement dès que l'on envisage des systèmes plus élaborés ou plus gourmands en énergie. Pour ce qui est des lampes-torches tactiques à monter sur les armes, des talkies-walkies ou autres instruments de vision nocturne, il ne serait pas raisonnable de compter les alimenter avec des piles ou des batteries non rechargeables. La consommation est telle qu'il faudrait un stock énorme. De plus, le coût de tels systèmes à l'achat peut être très élevé ; Il serait ridicule d'investir trois mille euros dans un viseur thermique et ne pouvoir l'utiliser que quelques fois, voire une seule, par défaut d'alimentation.

Pour de tels équipements, un système de recharge est indispensable. Et c'est là que le bât blesse...

Parce que les deux Baofeng que vous pourriez trouver à 50 euros le pack sur Aliexpress ne vont pas vous coûter seulement ce prix-là. Ils vont vous coûter en fait 50 + 1500 euros, ces derniers représentant la somme nécessaire à l'acquisition d'un système durable de production et de stockage d'énergie. Autant réfléchir à deux fois avant de se lancer dans l'achat de tels équipements, et ne pas succomber aux sirènes survivalistes !




2. L'approvisionnement en énergie


A l'heure actuelle et pour ce qui est du rechargement éventuel de ses appareils électroniques, le survivaliste ne dispose pas de 36 options. En fait, il n'en existe que deux, et pas plus. Ces deux options sont le groupe électrogène et les panneaux solaires.


- Le groupe électrogène

C'est le système classique, utilisé partout à travers le monde. Il est simple et rapide à mettre en oeuvre. C'est un système fiable et relativement sûr, du moins tant que l'on a de quoi l'alimenter... La contrepartie est son coût à l'utilisation, relativement élevé puisqu'il faudra compter pas moins d'un litre à l'heure pour ce qui est de la consommation en carburant.

Dans une perspective survivaliste, le générateur n'est donc pas la seule problématique. Plus importante encore est celle de son alimentation, c'est à dire et de manière concrète, le stockage et la conservation du carburant. A moindre échelle, le bruit et l'échappement des gaz peuvent aussi représenter un certain handicap.

Quant au coût, il ne faut pas se leurrer. Si l'on peut trouver dans les magasins de bricolage de petits groupes électrogène pour quelques dizaines d'euros, il va sans dire que de tels systèmes sont destinés à des utilisations très occasionnelles. Un modèle professionnel de base capable de supporter une utilisation intensive sinon en continu coûtera le même prix qu'un système fiable et complet de rechargement solaire, soit 1500 euros environ. Après quoi, il resterait encore le problème de l'approvisionnement en carburant, qui serait pratiquement insoluble dans un contexte de chaos...


- Les panneaux solaires

Les systèmes auxquels je pense sont ceux qui sont traditionnellement utilisés sur les bateaux ou les véhicules de type camping-car. Ces systèmes sont aussi très pratiques, et transportables de la même manière que les générateurs de faible puissance. Leur énorme avantage par rapport à ces derniers est d'être entièrement autonomes et ne rien nécessiter d'autre qu'un peu de soleil.

Pour le survivaliste, un tel système sera composé des quatre éléments suivants :
  • Un ou plusieurs panneaux solaires
  • Un régulateur de charge
  • Un convertisseur 12-24/230 Volts
  • Une ou plusieurs batteries à décharge profonde

Le tout pour un coût total avoisinant les 1500 euros pour du matériel de qualité. C'est à dire le même prix qu'un groupe électrogène digne de ce nom, mais avec en moins le délicat problème du carburant et de son stockage.

Le choix est donc vite fait, et se portera logiquement sur du matériel de ce type, au détriment du générateur qui ne serait pas fiable à long ou moyen terme dans un contexte de chaos. Un système solaire devrait assurer une dizaine d'années d'autonomie, à condition de choisir du matériel de qualité, y compris et surtout pour le convertisseur qui constitue une pièce fondamentale de l'équation.


Un exemple de kit solaire autonome avec convertisseur


3. La stratégie personnelle


La course aux équipements est un piège qui peut vite s'avérer mortel, du moins pour les finances... Avant d'envisager tout achat de matériel électronique vorace en énergie, il faut à mon sens se poser les questions suivantes :
  • Quelle est ma situation personnelle ? Par exemple : Suis-je seul ou en famille, ceux qui m'entourent seront-ils capables d'utiliser les équipements que je prévois d'acquérir, ce matériel est-il vraiment indispensable à ma survie ou celle du groupe, ai-je les moyens d'acquérir celui nécessaire à son utilisation dans un contexte de chaos (rechargement), suis-je réellement prêt à consacrer tout le temps nécessaire à sa maîtrise parfaite, serais-je prêt psychologiquement et physiquement à m'en servir le moment venu, etc.
  • Quelle est ma stratégie personnelle ? Est-ce que je compte prendre une part active dans la lutte pour la survie ; Autrement dit, suis-je prêt à faire le " coup de feu ", ou mon but est-il de " vivre heureux en restant caché...". Si je veux prendre part au combat, alors oui, sans doute serais-je plus efficace en ayant une radio et un système de vision nocturne. Sinon, à quoi bon ? 

Telles sont à mon sens quelques questions fondamentales que tout survivaliste devrait se poser avant d'acquérir du matériel sophistiqué. Et l'on pourrait certainement en trouver d'autres.

Bien entendu, des questions demeurent auxquelles il est difficile d'apporter une réponse, dans la mesure où nous ne saurons jamais de manière certaine à quoi ressemblera le prochain chaos. Nous ne savons pas s'il sera possible de " rester caché " et ne pas prendre une part active au combat, ne serait-ce qu'à notre corps défendant. Nous ne savons pas si une éruption solaire ne grillera pas la totalité de notre beau matériel électronique en l'espace d'une seconde. Nous ne savons pas non plus si nous resterons en vie suffisamment longtemps pour l'utiliser. Ou encore, si nous ne regretterons pas le moment venu de n'avoir pas acheté à la place quelques boites de conserve supplémentaires...

Il s'agit d'un choix véritable, et aucun ne peut vraiment être considéré comme meilleur que l'autre. Le " sans équipements électroniques " est certainement le plus simple à gérer, aussi bien dans le présent que dans un scénario de chaos. Ceux qui sont limités au niveau finances pourront l'adopter sans regrets, et sans mettre pour autant leur vie en péril. Ceux qui en auraient les moyens n'oublieront pas de réfléchir à l'avance aux conséquences de leur choix...

50 commentaires:

  1. Bonjour,
    Les systèmes que vous proposez sont trop cher je trouve, s'il ne s'agit que de recharger des piles.
    Les panneaux solaires pliant nomade sont beaucoup moins cher, pour moins de 100€ on a largement de quoi recharger des piles. Surtout si on les achètes directement en Chine au lieu de prendre les marques connues, genre goalzero.
    J'ai choisi cette option

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J ai un panneau instapark 27w avec sortie 12v ou je connecte un chargeur nitecore directement et cela charge très bien et rapidement cela suffit. J ai ausi celahttps://www.amazon.fr/APA-16547-Syst%C3%A8me-daide-d%C3%A9marrage/dp/B001DE2EC4?ie=UTF8&creative=22686&creativeASIN=B001DE2EC4&hvdev=t&hvnetw=g&hvqmt=&linkCode=df0&ref_=asc_df_B001DE2EC433742860&tag=googshopfr-21 à brancher directement aussi .

      Supprimer
    2. Tout à fait. Ce qu'il a de bien avec le solaire c'est qu'il y en a pour toute les bourses selon les besoins a couvrir.

      De panneaux de 20watts jusqu'à 300watts, et additionnables pour arriver à la puissance désirée.
      Chacun fera avec ses moyens financiers et même si c'est cher il vaut mieux des fois dépenser son argent aujourd’hui plutôt que trop tard (crise, ponctions bancaires, etc..). L'autonomie silencieuse est un véritable atout.
      Pareil pour les batteries (plomb, gel, agm, li-po), le choix est large.
      Perso, je suis en appart. en ville. et je prendrai 1 système pour charger piles/téléphones/vhf et assurer l'éclairage LED.
      L'autonomie totale (tv, congelateur, ordi) en temps de crise grave est superflue car on peut se passer de beaucoup de chose.

      Supprimer
    3. Bonjour "Anonyme13 mai 2016 à 11:22",

      Si on a les moyens, investir dans un système qui permet de faire tourner un frigo /congélo, n'est pas du luxe. Il me semble que tout le monde a l'habitude de ces appareils, et que personne (ou alors très peu) n'a connu l'époque où les gens faisaient sans.

      Imaginez ne serait-ce que un excedent d'un repas, en été, dans quel état sera-t'il le lendemain. Ou si vous arriver a avoir de la viande... Même en sachant comment on faisait autrefois, il risque d'y avoir pas mal de perte (ou intoxication alimentaire).

      Et pour la télé ou le pc, et bien je compte bien pouvoir faire tourner au moins des tablettes, que ce soit pour la documentation, ou pour divertir les gosses (voir les "vieux"), ou simplement faire tourner de la musique, etc.

      Si le pire arrive, ce sera dur pour tout le monde, y compris pour ceux ayant déjà une expérience de la guerre (ils ne seront probablement pas entre soldats, mais avec leurs familles), donc se changer les idées, se "divertir" peut paraître être du luxe, mais quand je pense a mes gosses, a ma femme (...) ou d'autres, ou moi-même, non, ce n'est pas tant que cela du luxe, ça permettra de "zapper" la peur, le temps d'un film ou autre.

      De plus, combien ont l'habitude d'être dans le "silence"? Ma femme a toujours eu l'habitude de faire tourner la télé, ne serait-ce qu'en fond sonore, et il y a la radio, les bruits de la ville... En cas de chaos, si plus d'électricité ou sur la route ou que sais-je, le silence sera pesant / angoissant pour beaucoup (s'il n'est pas rompu par les hurlements, les tirs etc...).


      Bien cordialement, B.

      Supprimer
    4. Il y a de nombreux paliatifs à la TV : livres, jeux de cartes, jeux de société, casse têtes, Sudoku, etc...
      Pour la radio et autres petits appareils, le solaire peut les recharger sans trop de problèmes. Il y a meme des radio-solaire-dynamo.

      Pour garder des produits frais, encore faut il en avoir et en excédant.
      Je pense qu'en changeant un peu ses habitudes alimentaires et en ne chassant ou cuisinant que ce que l'on doit manger, on peut se passer de frigo.

      Si vous faites des stocks de nourriture actuellement, vous ne prenez que des choses qui se conservent à température ambiante, n'est ce pas ?
      Il suffit de continuer dans cette voie.
      En cas de rupture d'approvionnement des supermarchés, votre frigo va vous servir 1 semaine et ensuite vous taperez dans vos stocks de conserves et autres.

      A voir si investir dans plusieurs grands panneaux solaires vaut le cout pour sauver le contenu de votre frigo & congelo...

      D'ailleurs, sans parler de crise grave, une coupure de courant de juste 1 semaine nous ramène à la même problématique : sans alimentation de secours on perds tout le contenu.
      Donc vous avez sans doute raison sur ce point.

      Supprimer
    5. Bonjour "Anonyme13 mai 2016 à 23:31",

      Pour ce qui est des palliatifs a la télé, comme toute famille, on a (je fais juste attention a la durabilité, comme par ex les jeux de cartes en plastique, et non juste plastifié).

      Actuellement je suis locataire en "hlm" (pas le blême^^), en ville, de la "France d'en bas", avec une femme qui pense que tout ira bien (donc pour se préparer, ça se fait en "grattant", pas possible de faire des projections sur des investissements...).
      Dans ma situation, le peu que j'ai devrait suffire (un petit bidule solaire et une radio solaire/manivelle censé pouvoir recharger les tel -et des piles-, + les options de bricolages dynamo de vélo, perceuses ou autres...). Ici, l'utilité d'investir dans de quoi produire assez d'énergie pour faire marcher un frigo n'aurait de sens qu'en envisageant de louer/vendre cette énergie et la réfrigération.

      Par contre a mon point de chute dans mon village d'origine, en cas de gros kk, ça aura un sens. Et je remercie encore l'intervenant qui nous a rappelé "l'existence" de la machine a vapeur et que ça se fabriquait encore (très bonne option, au moins complémentaire si ce n'est principale: j'aurais plus de bois en hiver que de soleil, en Alsace^^).

      Bien cordialement, B.

      Supprimer
    6. O avec toi JF Suoertramp. La qualité made by chinese s'est bien améliorée.
      Il y a chez MyShop - Paris des panneaux solaires à cellules mono cristallines, rigides de 80 watts qui, câblage, connectique, régulateur 10A, reviennent à moins de 200€! Largement de quoi alimenter les piles rechargeables des Baofeng, lampes tactiques et même vibro ma soeur (lol!) et de permettre la recharge de mes deux batteries (l'une après l'autre, bien sur) sur mon fourgon (dans la BAD) Utilisation des rechares par allume cigare.

      Supprimer
  2. Très bien expliqué. J'ajouterai que la qualité des composants électroniques est un aspect à considérer: seule la qualité militaire est pérenne dans le temps. La qualité des supports genre plastique est aussi à voir. Si ça tient pas dehors sous des conditions sévères, faut oublier.
    Le souci des générateurs d'énergie peuvent être un enjeu crucial: on va chez le voisin, on lui casse ses panneaux solaires et on se tire. suicide collectif garanti en face.
    Quand je vois les Canadiens qui fuient leur ville en feu, peu ont pris un générateur d'énergie, pas le temps ni la place.
    Avec des bougies et du bois, on couvre bien nos besoins primaires, par contre je serais plus regardant sur la purification de l'eau, question de priorité.
    Que faire en cas de rupture de fourniture en carburant? Que faire si un film permanent masque les rayons solaires pour les panneaux?
    Je suis extrême dans ma vision d'une catastrophe mais moi aussi, l'électronique m'emmerde, la mécanique aussi d'ailleurs. L'huile de coude aussi mais c'est un moyen éprouvé qui fonctionne tout le temps et qui, bien employée, bonifie la machine qui en use.
    cc

    RépondreSupprimer
  3. Salut à toi Pierre ainsi qu'à toutes et à tous,je voulais vous soumettre une idée ou deux d'autres alternatives pour la production d'électricité:pour ceux qui possèdent une bad ou un domicile disposant d'un cour d'eau à proximité,il y a aussi l'option d'installer un petit système hydroélectrique( bidouillé maison avec les moyens du bord style alternateur de bagnole etc...ou acheté et là c'est également très onéreux!!!);on trouve également depuis quelques temps,des petits réchauds à bois transformants l'énergie dégagée par le feu en électricté mais cela reste,je pense,des gadgets pas viable à long terme et assez cher(BioLite BaseCamp Stove par exemple);il y a encore la solution de la dynamo(style gégène)bricolé maison à partir d'un vélo installé en statique ou acheté style ca:Générateur d'énergie à pédales(chercher dans "gogole")
    à voir?...LPN26

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Goal Zéro pour les batteries et la tablettes sur laquelle sont enregistrées diverses informations pouvant s'avérer utiles.
    Un peu efficace, pas trop lourd, pas trop cher
    Tant que ça fonctionnera ... après ... qui vivra verra.
    L'huile de coude et le 12 c'est bien aussi: simple et de bon goût.

    Laurent

    RépondreSupprimer
  5. Salut,

    Article très pertinent !!

    Pour ce qui est de l'énergie, malheureusement on sera obligé d'en produire ne serait ce que pour un compteur geiger ! Il ne faut pas oublié dans quel pays on vis, le nucléaire toussa ....

    un pti geiger même le plus basique sera vital a mon avis dans ce chaos.

    j'ai acheté un kit a monter DIY(do it yourself) sur la toile, monté sois même en 1h/2h selon ses compétences, l'avantage, c'est qu'on peux récupérer le code interne, et surtout on a les plans de montage, pour faire des copies infinies :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à toi,Narkos,aurais tu,stp,un lien/adresse pour ton kit geiger?LPN26

      Supprimer
    2. voilà voilà :

      http://www.ebay.com/itm/DIY-Geiger-Counter-Kit-v5-Arduino-based-/271672273243

      j'ai le même qui marche bien depuis 3 ans, j'ai pas pu le comparer a un autre niveau étalonnage, mais le bruit de fond est de 30 cpm, donc normal et il détecte les bidules radioactifs :D

      Supprimer
    3. Merci pour le lien Narkos!LPN26

      Supprimer
  6. salut à tous
    personnellement, je vois la survie comme un combat, qu'il ne faudra mener que si la situation l’exige.

    Ma solution est un très gros stock de pile energizer stockés dans des étagères en bois (pas si cher si on est commerçant... comme moi ^^) combinés avec des lampes peu consommatrices, mais qui restent puissantes (j'ai une dizaine de lampes, chacune à ses qualités et défauts, à choisir selon la situation)
    et le tout avec un petit stock de piles rechargeable et un chargeur de batterie solaire à petit budget.
    Pour ceux qui prévoient de combattre en temps de chaos, ne négligez JAMAIS les lampes, c'est surement, pour moi, l'équipement le plus important après le fusil. ceux qui ont déjà fais du combat urbain doivent savoir de quoi je parle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. reinho019 mai 2016 à 21:33
      Entierement d'accord avec toi, mais attention aux piles ^^
      Si elles ne sont pas utilisés trop longtemps elles se déchargent.
      Moi j'ai fais le choix de prendre des eneloop dernière génération.
      https://www.argentdubeurre.com/focus/consommation/hightech/1628-piles-eneloop-2eme-generation-plus-economiques.html

      Puis dans 3 ans , si on est encore la , je renouvellerais le stock.
      Et je garderais les packs neuf de 3 ans , encore à 75% pour le troc .
      Samuel

      Supprimer
  7. Bonjour,à toutes et tous
    Sans vouloir faire de publicité, mais parceque,je l utilisé(tout les jours),c est un kit d éclairage solaire (2x4 leds SMD haute brillance) et de recharge téléphone autonomie 6 à 8 heures panneau solaire de 4w.
    Pour en gros une cinquantaine d euro ou soixante et chez U au dernier rayon ou vous chercherez...
    Qui cherche....trouve

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour
    Pour un budget d'environ 700€ vous pouvez avoir la batterie powergorilla (300€)pour recharger tout appareil jusqu'à 24v ainsi qu'un panneau solaire pliable powerfilm 20w(400€)recharge même par temps pluvieux en 7 à 8 h de charge se qui suffit largement pour recharger 2 portable 2 talkie 2 frontale une petite radio et Il reste encore du jus l'ensemble pèse un petit kilo et demi le matériel fiable et robuste

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    sinon il y a le site aliexpress qui propose des produits a des prix intéressant
    Samuel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais faire dans l'humour noir et grinçant :
      Il faudra rappeler aux futurs "résistants de la dernière heure" de se doter de tondeuses à main mécaniques.
      Ce serait dommage de tomber en panne en pleine tonte de voisine. (sais pas si Pierre va la laisser passer celle-là :-) )

      Supprimer
  10. Bonjour a tous,
    Juste pour dire qu'il y a toujours moyen de trouver du matériel radioamateur multi modes HF/VHF/UHF style icom yeasu kenwood..etc d'occasion performant et durable,perso le systeme radio est ma priorité..j'ai réussi il y a 2 ans a faire un contact depuis le pic du midi avec un copain radioamateur habitant ds le nord du dépt 46..Mes conditions de trafic était juste un kenwood TH-K2 et un micro déporté SMC-34,puissance de 5W!! Voila comme quoi la bande 2M (144Mhz)reste intéressante a écouter ou pour trafiquer..Bon courage a tous..un simple radioamateur(le kozak46)

    RépondreSupprimer
  11. Salut à tous,

    Des liens pas forcément en rapport avec l'article ci-dessus mais qui sont intéressants en termes d'équipement artisanal. Et testé "in real life":
    http://www.theatlantic.com/photo/2013/02/diy-weapons-of-the-syrian-rebels/100461/
    http://www.ibtimes.co.uk/homemade-mortars-slingshots-used-venezuela-clashes-1438374
    Des mortiers artisanaux etc ça peut quand même rajouter du piquant quand il sera temps....
    Hayn

    RépondreSupprimer
  12. Des piles rechargeable pour LAMPE tactique (avec fonction stromb) et laser... pour ne pas tomber en rade
    - 6 piles rechargeables en chaque format aa aaa cr2 cr123
    - Avec un chargeur de pile universel (de aa à cr123) au format USB
    - Un chargeur solaire sortie et entrée USB pour alimenter le chargeur de pile.
    prix totale moins de 50 euros.

    pour les piles "boutons" style 2036 ou lr44 ça vaut rien (2.95 les 20 en chine) et ça prend pas de place et longue autonomie (laser et red dot) donc ne nous en privons pas (souvent cela peut s’intégrer dans la crosse de l'arme ou dans la poignée (arme d'épaule)

    Tout comme reinho01 les lampes tactiques (on chez moi) très grande importance et une place privilégiée : en plus de servir de lampe classique elle s'adapte sur toutes les armes (du vieux douze aux derniers HK) et sont essentielles car donne un gros avantage tactique (Eclairage, éblouissement... voir communication..code morse ou signal).
    Pour le reste je dirais que les talkies-walkies sont un avantage certain pour une attaque ou une défense sans être toutefois essentiel.

    De plus, les plus grand danger étant(a mon sens) les chaos climatiques, chaos nucléaires, ou panne d’électricité généralisée, insurrections... l'obscurité sera notre plus grand adversaire car présent dans tous les cas...soit parce qu'on se cherchera dans des lieux sombres, soit qu'on verra pas grand chose à l’extérieur, soit qu'on voudra se cacher, s'abriter ou se déplacer de nuit... Bref au vu de l’encombrement il vaux mieux effectivement comme le suggère pierre, prévoir de l'avance en fonction de choix tactique, organisationnel et personnel.

    du cout, je n'opte pas pour du matos cher et lourd (groupe électrogène a moins de 300 euros) car rien ne permet de dire que je pourrais rester chez moi en cas de tsunami ou montée de eaux a cause de la situation de ma maison et je n'envisage pas de me déplacer avec un groupe électrogène :P
    PS je cherche toujours un lien sérieux pour acheter des pilules d'iodes 65mg ;)
    sky43


    RépondreSupprimer
  13. Je serais méfiant avec les lampes tactiques sans appui derrière car ça fixe le feu adverse.
    Si vous avez des mortiers et des mitrailleuses sur affût, ça m'intéresse.
    Perso je vois mal faire des patrouilles avec des gens non aguerris, donc du statique sur quelques points sensibles et ça ira bien.
    cc

    RépondreSupprimer
  14. Tout dépend des moyens que l'on peut accorder à l'équipement; prévoir à la fois du "statique" pour la BAD avec du matos de qualité et du matériel léger et rustique pour le terrain, tout en gardant ) l'esprit qu'on peut perdre son matériel statique. Ensuite, l'équipement dépend aussi de l'attitude que l'on prévoit d'avoir. Pour ceux qui prévoient de s'organiser en "groupes de combat", prévoir du matériel rustique et interchangeable. A savoir que des talkies et des JVN peuvent constituer un gros avantage en dynamique. Ex; http://www.optical-systems.fr/fr/Optique-de-sport/Appareils-de-vision-nocturne/Lunettes-de-vision-nocturne/Armasight-Vega-1x-Gen1-avec-harnais-de-tete.html
    compatible avec ce type de fixations; http://www.amazon.com/Armasight-Advanced-Integrated-Mount-Vision/dp/B00CDKSXM2
    Le tout légalement achetable (à condition de ne pas le monter effectivement sur une arme, jusqu'a ce qu'il soit temps).
    Hayn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hayn;armsight véga x1,c'est d'la balle!!!on est bien d'accord pour un prix vraiment raisonnable et couplable avec organes de visées diurnes;bref,pour moins de 300 EUROS avec harnais de tête...un super bon matos,à ce prix là,que demande le peuple???LPN26

      Supprimer
  15. Personnellement j’ai opté pour la machine a vapeur a piston. Les avantages sont :

    • Combustible non standardisé ; Bois, Plastique, Carton, Fuel… (Machine a combustion externe)

    • Rusticité et simplicite : au brésil il ya une machine a vapeur qui fonctionne encore depuis 150 ans

    • Pas de consommable ni de pièces d’usure (pas de filtre ni de bougie etc)

    • La machine a vapeur contrairement aux moteurs marche avec un RPM très réduit (200 a 500 tours minutes)  beaucoup moins d’usure

    Fournisseurs :
    Inde : http://www.tinytechindia.com/renewableenergy/solar.php?id=10
    USA : http://www.mikebrownsolutions.com/mbsteam.htm

    Video :
    https://www.youtube.com/watch?v=5TQoxVZIHjo

    Pour plus d’info contacter moi sur le abkhe@yahoo.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir "Anonyme12 mai 2016 à 20:28",

      Merci pour les liens, option intéressante.

      Cordialement, B.

      Supprimer
  16. La Croix et le Glaive13 mai 2016 à 09:11

    @frederic bart

    (Les posts étant saturés dans l'article "expatriation" je me permets de clore le sujet ici.)

    Pour répondre à ta pique émoussée nous traitant de petites cervelles je t'invite à relire l'introduction de article en question :

    "ce lecteur me soumettait l'idée de rédiger un article dans le but "d'offrir des alternatives aux mécréants (ce que nous sommes aux yeux des conquérants) qui ne veulent ou ne peuvent se résoudre à combattre ou se soumettre..."

    Voilà à qui s'adresse cet article de façon très idoine ;

    Et non uniquement aux mécréants selon la gnose mahométane, mais plus largement aux individus dénué de confiance en leur capacité à surmonter les épreuves, à résister, protéger, combattre et vaincre.

    Tu prétends être fils de général et lieutenant français, en vérité tu démontres noir sur blanc que tu vaux moins que le dernier des décérébrés muz.

    Ce qui me gêne le plus n'est pas que tu sois un lâche prônant l'abandon de notre pays natal, non, mais ce qui me débecte c'est que tu vis grassement de mes impôts - fort heureusement pour plus très longtemps ! - , ce qui à ce titre te crédite d'un autre point commun avec ceux que tu fuis.





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon ami de la croix, une chose me gêne.
      Pierre Templar n'a à aucun moment émis d'hypothèse sur la raison pour laquelle l'un ou l'autre ne voudrait ou ne pourrait se résoudre à combattre ou à se soumettre.
      Il peut y avoir d'excellentes raisons de choisir de s'expatrier. Par exemple, sauver ce qui peut l'être et préparer un retour en force lorsque la situation sera plus favorable. Ne connais-tu aucun exemple d'abandon d'une ville ou d'une position à l'ennemi par une troupe pour revenir ensuite l'assiéger et la reprendre?
      En tant que survivaliste, on doit envisager toutes les possibilités, sans a priori. Le but est bien de survivre, non? J'ai envisagé cette hypothèse, moi aussi, bien entendu, parmi d'autres. Et l'ai écartée, pour des raisons liées à ma situation personnelle et à mon analyse. Je ne peux reprocher à d'autres d'être arrivès à des conclusions différentes.
      Crois-tu vraiment que ceux de tes ancêtres qui ont quitté leur terre natale, quelle que soit l'époque, pour venir s'établir en France, se sont déshonorés?
      Car je rappelle quand même que nos ancêtres les plus lointains sont arrivés en Europe il y a au maximum 30 000 ans, ils étaient donc ailleurs auparavant, sur une terre qu'ils ont abandonnée.
      Francois

      Supprimer
    2. La Croix et le Glaive13 mai 2016 à 09:11
      Je comprends mieux pourquoi mon post adressé à Frederic n'est pas passé, je pensais avoir été censuré ^^.
      Je suis sur tout point de vue d'accord avec La Croix et Le Glaive.

      Je dirais même plus, ça n'engage que moi mais dans le dico y a pas de terme pour te décrire un affabulateur est à côté de toi une parole d'évangile. Que n'a tu pas fais pas mieux que les autres? . Ton manque d'humilité tes jugements ne prouvent qu'une chose, c'est qu'a part ton ordi qui pourrait te supporter? Tu es seul et la seule vérité a ton sujet je pense , mais pas par choix , hein ^^
      Et si tu n'assume pas ta réelle affiliation paternelle en t'inventant une vie, c' est surement car tes parents t'ont renié, assumer un tel échec étant un trop lourd fardeau pour eux. Je les comprends cela dit.
      NAPOLEON 1er disait:
      "Je n'ai jamais fait de conquêtes qu'en me défendant, ... l'Europe n'a jamais cessé de combattre la FRANCE à cause de ses principes. J'étais forcé d'abattre sous peine d'être abattu."

      Tu es l'exact contraire de ce que représente l'identité française .
      Comment on peut à se point manquer de personnalité pour autant devoir paraître et faire autant dans l'auto justification?
      Allez je tire la chasse, tu m'a constipé et je passe a autre chose.
      PS : François tu remarqueras que j'ai fais un effort pour rester courtois et mesuré ;)
      Cordialement Samuel

      Supprimer
    3. Je suis infoutu de retrouver le commentaire de ce Frederic Bart auquel vous répondez.
      Qu'est ce qu'il écrivait ?

      Supprimer
    4. Bonjour,

      Pour continuer d'accéder aux commentaires de l'article en question
      ( http://survivreauchaos.blogspot.fr/2015/05/partir-vivre-a-l-etranger-expatriation-survie-guide-par-pays.html?showComment=1463089787076#c8336534652174538505 ),
      il suffit de descendre jusqu'au dernier commentaire, et sous "Ajoutez un commentaire", vous verrez "Chargement...", cliquez dessus et le reste apparaîtra.

      Pour ma part (en sachant que je ne suis qu'un invité comme tout le monde...), quitte a ce que votre "débat" continue, autant que cela soit sur le fil d'origine...

      cordialement, B.

      Supprimer
    5. Merci pour le tuyau, Brad.
      Je viens d'essayer mais il refuse de charger la suite.
      Francois

      Supprimer
  17. Toutes les piles finissent par périr au bout d'un certain temps même si on ne les utilise pas.
    Un certain nombre d'accessoires (de visée notamment) fonctionnement avec des piles "boutons", ce qui peut amener à s'en détourner.
    Je viens de voir que Conrad propose des piles boutons rechargeables à 4 € et un chargeur pour piles boutons double voltage (3V et 3,6V)pour une douzaine d'€.
    Je crois que je ne vais pas trainer à m'en équiper parce qu'avec quelques accus de ce type, c'est toute une série d'accessoires qui seront à l'abri de la mort de faim pendant bien plus longtemps que ce que permettrait un stock de piles consommables.

    RépondreSupprimer
  18. Bas non! Il n'y a pas que le solaire et le groupe . Il y a ça! https://translate.google.com/translate?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.fr&sl=en&u=http://www.tegmart.com/thermoelectric-generators/ Pis regardez à la page 2

    RépondreSupprimer
  19. Désolé de polluer ce topic, mais il semble que le topic de l expatriation soit saturé.
    Le plus simple serait que Pierre Templar crée un nouveau topic , comme au cinéma: Expatriation ou BAD 2, le retour...
    Quand à Glaive et Samuel :
    En aucune façon vous ne traitez le sujet. Vos posts ne sont que de vulgaires et vicieuses attaques personnelles .
    Pour réagir de cette façon, est ce que vous ne seriez pas un peu jaloux ?? Hein ??
    Pour conclure:
    J ai suffisamment d expérience de la vie pour avoir constaté que les fiers à bras, les matamores, les vas t en guerre...du temps de paix , sont ceux qui se dégonflent en premier lorsque le moment est venu !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut hcgaia:

      Ce n'est pas une attaque, mais un point de vu direct en fonction du contenu des posts de ce guignol.

      Tout comme ton jugement nous insultant de faire des attaques vulgaires et vicieuses et aussi d'être jaloux !!! c'est ton point de vu propre. hein !!!

      Je ne le commenterais même pas , c'est ton entière liberté de penser ça , ça s'appelle la liberté d'expression. ( quelle soit objective ou subjective) Les lecteurs ont le choix de se faire un point de vue et c'est ça qui est formidable.

      Je ne suis pas une assistante sociale, je dis ce que je pense, certes de manière crue , mais je ne justifierais pas mes propos car ils sont assez clair et explicite . Ca s'arrête là.

      Parfois je suis excessif ou j'ai tort comme ce fut déjà le cas avec Janus, dans ce cas je m'en excuse naturellement.

      Je n'ai pas de mal a reconnaitre mes torts ni de passer pour un con, surtout si sur le moment je le suis ;) .

      Mais pour le guignol je confirme mes propos que je trouve limite trop mesuré .... Est ce assez clair ?

      Après, a titre perso, que tu pense que je sois un connard c'est un choix respectable lol.
      Et tu m'en vois ravi, le contraire m'aurait fait peur.

      Sur ce je te laisse a ton expérience et a ton discernement, je te souhaite un bon week end
      Samuel

      Supprimer
  20. Toc, toc, toc. Puis je entrer ? Bonjour a tous .
    L'expatriation ou le sedentarisme déchaîne les passions semble t il !
    Vivant dans un pays méditerranéen voisin de la France je suis par définition un expatrié MAIS avec un carectere bien français , ma " brune " vous le confirmerait .
    Il est dommage de ne pas prendre le temps d'écouter l'autre même si l'on a beaucoup de choses a dire, il y a toujours quelque chose a prendre dans le discours d'un ami ou d'un ennemi . En écrivant cela je ne désire pas " pêcher " par excès de malice mais , pragmatiquement , indépendamment de toute croyance aliénante par définition , saisir l'opportunité d ' exploiter une information et la traiter a mon profit.
    Il va sans dire ( mais c'est encore mieux en le disant ) que ce " travail " ne peut et ne doit pas être pollué par une trop grande spontanéité, enthousiasme , exaltation , sensibilité , ingénuité, etc , non maîtrisées . Histoire de se maîtriser soi-même puisque nous sommes notre premier ennemi . Je suis souvent allé au Japon , des choses intéressantes a " glaner " pour un français .
    Le froid esprit d'analyse type scientifique devrait nous y aider . Donc une logique saine au service de l'analyse cela nécessite d'abandonner toutes les certitudes , l'esprit de chapelle généré par nos propres connaissances , facilité humaine qui nous piège nous même et nous fait forger nos propres chaînes. Esprit d'ouverture et curiosité quand tu nous tient !
    Être seul c'est parler AU NOM de soi-même, éventuellement de son chien , parler POUR sa famille c'est parler au nom de ses responsabilités élargies . Même fond survivaliste , formes différentes , pourrait on parler du fond en laissant la forme au reste du monde voue a disparaître de son propre aveuglement ?
    Miroir , miroir dis moi quelles sont mes propres faiblesses lorsque je me laisse aller a insulter l'autre ou répondre aux siennes d'insultes ? Jem 'égaré dans ce combat fratricide.
    Beaucoup du troupeau sont appelés a périr dans un premier temps, les survivants prépares ( sic ) ou non seront condamnés a s'unir ou non selon affinités pour affronter les périls suivants. Faisons peut être , aussi , provisions de "sérénité " en prévision de TOUS ces événements a l'échelle de la planète. Qui parlait d'impact psychologique déjà ?
    Évidemment cela fait partie des décisions critiques. A chacun ses responsabilités.
    Merci de m'avoir permis ces quelques mots.

    Cordiales salutatations survivalistes a TOUS.
    Vianney .

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour à toutes et à tous,

    Bon, ce Frédéric Bart me paraît être un oiseau rare, ses affirmations sont peut-être même imaginaires, mais les réponses sont trop chargées d'émotions hors de propos.
    Les opinions et sentiments exposés sur les expatriés sont sévères, permettez moi de plaider un peu leur cause.
    Les voir systématiquement comme des fuyards n'est pas réaliste.
    Dans la plupart des pays d'expatriation, les français doivent être considérés comme des exilés économiques, partagés grossièrement en deux groupes :
    - Les exclus du travail, condamnés au RSA à vie, et qui ont saisi une opportunité professionnelle à l'étranger, c'est mon cas. Ils ont fait le grand saut pour retrouver une vie normale, et relevé de nombreux défis. Apprendre la langue, la parler et l'écrire sans faute (j'y mets mon point d'honneur), être aimable et serviable avec leurs voisins et collaborateurs, arriver à s'intégrer, se fondre en quelque sorte dans le peuple d'accueil (je suis secrétaire le l'association des copropriétaires de mon immeuble). Tout ceci n'empêche pas de rester patriote et de garder sa culture.
    - Les retraités à faible pouvoir d'achat qui cherchent un endroit où leur petite retraite leur permette de survivre plus dignement. Ils n'ont pas besoin de s'assimiler aussi profondément que les travailleurs déplacés et ne le font d'ailleurs pas.
    Les fonctionnaires administratifs en mission à l'étranger sont moins nombreux que nous le pensons et se fondent eux aussi volontiers dans le milieu ambiant.
    Quant aux millionnaires et autres exilés fiscaux, je sais qu'ils existent, mais je ne sais pas où ils vont : je n'ai jamais vu l'ombre d'un d'entre eux. Ils ont leurs destinations propres dont les sans-dents sont exclus et pratiquent une discrétion absolue.
    Tous ces braves gens décrits plus haut vivent comme vous (et moi), reçoivent la TV française par satellite et subissent le même lavage de cerveau que les habitants de la métropole.
    De ce fait, les résultats des scrutins présidentiels et législatifs dans ma circonscription, depuis 20 ans, montrent une proportion patriotes/collabos égale au point près à celle qui ressort en France.
    Ce sont donc des français moyens vivant ailleurs. Ils sont très réticents à parler de l'invasion allogène et de l'insécurité dans leur propre pays, ce qui laisse à penser que la propagande des merdias est ici aussi toute puissante, voire que la terreur commence à régner partout.
    Je vous prie donc de leur accorder la même indulgence qu'à vos voisins nationaux, car ils ne sont ni pires ni meilleurs. Que celui qui n'a jamais péché leur jette la première pierre.
    Cela étant, je cherche toujours un survivaliste dans mon entourage, sans le trouver. S'il y en a un, il est très très très prudent, tout comme moi.

    Merci de m'avoir lu et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  22. Remarque sur les JVN au milieu de tout ce fouillis.

    Quel intérêt d'acheter une interface onéreux si votre JVN ne dispose pas d'un réticule interne de visée simbleautable une fois sur l'arme ?

    Sans réticule de visée, que vous soyez en version « eq de tête » ou « arme », vous devrez positionner sur l’arme un pointeur laser pour espérer toucher votre cible.
    Autant conserver la version équipement de tête qui vous permettra de conserver la fonction déplacement entre deux tirs.

    Cette problématique « énergie » confirme que pour les armes il faut acheter des armes équipées d’une visée métallique (œilleton – guidon), les aides à la visée énergivores venant en plus mais pas à la place de. De plus, elles peuvent tomber en panne ou se casser ce qui est déjà plus difficile avec des organes métalliques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Von Pikkendorf,ce matériel simbleautable est vendu sur le net a des prix modestes,notez que le matériel dit de guerre a toujours ses organes de visée métaliques et vous faites bien de le rappeler c'est absolument indispensable

      Supprimer
    2. Bonjour
      l'un n’empêche pas l'autre... de nos jours avec les rails picatinny et les "colliers" "flipup", "quick détachable" et autres systèmes de fixation...qu'il s'agisse d'un vieux 12 ou d'un HK moderne..une visée mécanique peut "se complèter" avec une lunette et ou ou un point rouge ce qui la rend redoutable, plus efficace a longue et moyenne distance....
      QUAND à la visée mécanique, elle est INDISPENSABLE ! est doit toujours être fixée sur l'arme...cela va sans dire.
      Le laser reste un gadget qui ne sert (surtout) qu'en "intérieur" car une fois réglé, il ne peut être utilisé qu'a sa distance de réglage... ex: Si réglé a 10m, toucher une cible a 20 ou 25m sera impossible.

      Supprimer
  23. C'est vrai mais l'intérêt de cet interface est justement de projeter un réticule dans la lunette, ce qui fait a la fois Jvn/lunette de tir pour un prix encore abordable. Je n'ai pas testé donc je ne sais pas ce que ça vaut, mais l'idée est originale.Sinon, jvn sur la tête et un laser sur l'arme ça marche aussi.

    RépondreSupprimer
  24. Bjr,chargeur solaire goal zero,pour le portatif.
    A défaut d'un équipement lourd et onéreux.
    A la maison pourquoi pas ça??
    http://www.conrad.fr/ce/fr/product/062880/Convertisseur-de-tension-12-V-DC-230-V-AC-600-W-Global-Power-GPC-12-0600?ref=list

    A part un problème type éruption solaire ou IEM,on trouvera tjrs des batterie de voiture, après il y a XXX matos électrique qui marche en 12volt (frigo,tele,etc)
    cldt Tony

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour

    Il est étrange de voir que quand on pense énergie , le premier réflexe est de penser "électricité"
    Mais l'energie ce n'est pas que l'électricité ....De plus dans le cas d une IEM très étendue tout , je dis bien tout ce qui est cablé au réseau électrique sera mort . Plus d'électricité ( ça tout le monde le voit) , plus d'eau ( pompe chateau d'eau HS) plus d 'assainissement ( station épuration HS) , plus d'essence ( pompes HS) plus de chauffage ( tout les chauffages gaz / fioul démarrent électriquement, sans parler du circulateur si il y en a un ) , 99% des voitures,camions,moto HS car le calculateur sera HS ...Et l'energie dans tout ça ? Et bien il n'y a plus d'energie electrique , mécanique , thermique ....
    S'équiper avec des panneaux solaires c'est bien , mais quid de la régulation électronique? Elle sera morte comme le reste , et peut être même les panneaux si l'IEM est suffisamment puissante . Pour l’éolien c'est pareil ... Après elle servira de girouette et d'anénomètre ...
    Au moment ou une IEM arrive il ne faut pas que l'appareil soit branché et même débranché il ne faut pas que la longueur de fil ( alimentation , antenne etc) soit trop importante car la DDP généré sur ce fil fera flamber l'appareil qui y est relié ( même si hors tension)
    Que faire ? Appareils de secours dans une cave , dans un boitier métallique relié a la terre par un piquet , ou créer une pièce "cage de faraday" , pas en cuivre bien sur (hors de prix) mais déja en feuille d'aluminium et avec une équipotentialité des terres en tout point . Pour ceux qui n'ont pas de budget , la feuille alu alimentaire est déja bien . En electromagnétisme ce qui compte ce n'est pas l'épaisseur ( quoique) mais déja la qualité des contacts et la qualité des prises de terre

    Osefnoj

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon si j'ai compris l'isolation d'une maison avec les muticouches actuels (comprenant des couches d'alu)pourraient faire l'affaire ,c'est rapide et facile a poser ????

      Supprimer
    2. De part mon métier je fait souvent des mesures radioélectriques a l'intérieur des domiciles et je me suis effectivement aperçu que le champs radioélectrique qui est en moyenne atténué de 10 a 20 dB entre l'extérieur et l'intérieur , passe a des valeurs supérieures a 40 dB quand la maison est isolé avec ces isolants aluminés . Et quand les volets roulants sont en alu et baissés.... Par contre il faut que les feuilles d'aluminium soient en contact avec une structure métallique ( rails a placo par exemple) et que ces même rails soient à la terre électrique ( un ceinturage enterré comme c'est fait aujourd'hui est très efficace) .... Mais effectivement dans ces conditions ton isolant multicouche peut faire office de cage de faraday imparfaite mais qui atténue quand même pas mal

      Osefnoj

      Supprimer
  26. Je pense qu'il faut se prémunir d'une dynamo militaire alimentant toutes sortes d'appareils et surtout produisant du 220/230 v.... Quelqu'un pourrait-il m'en indiquer une bonne...? Y a dex trucs intéressants sur le net.....?!! Les chinois ont sorti un appareil intérêt. ...

    RépondreSupprimer
  27. Le choix énergétique est bien plus large que ce que vous donnez, éolien, hydrolien, turbine à vapeur, groupe électrogène au gaz, pile à combustible etc...
    Si la stratégie personnelle consiste à se cacher le temps que passe l'orage et si on est célibataire un ensemble de capteurs électronique autour du camp de base peut rapidement apporter un plus non négligeable.
    Vous comparez ensuite deux techs incomparables, un groupe électrogène fournira un ampérage important utilisable avec une large variété de mécanismes, la production du panneau solaire ne sera pas du tout suffisante si les besoins en électricité sont importants (pompe à eau etc).
    Si on prend un groupe électrogène avec un pack de batterie au plomb on peut sortir un 12/24 volt facile pour l'éclairage et quelques menus capteurs en le faisant fonctionner deux ou trois heures par jour et je suis large. Si on dispose d'une cuve de 10000 litres ça laisse le temps de voir venir.
    Cependant comme vous le dites c'est un plus à considérer si on a les moyens de le mettre en œuvre...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.