14 avril 2013

BAD ou pas BAD : une stratégie pour le chaos (1/2)

Je dois avouer que le fait d'entendre parler de Base Autonome Durable à longueur de forums commence à m'ennuyer sérieusement.

Comme si une BAD était forcément LA solution à toutes les situations de chaos et l'ultime gadget indispensable à notre survie.

Est-il vraiment nécessaire de se sentir frustré si l'on a pas les moyens de constituer une BAD ?

Et si la solution pour vous était justement de ne pas en avoir...




Il n'existe pas de forum survivaliste qui n'abrite dans ses colonnes le commentaire désabusé d'un pauv' petit gars se plaignant de n'avoir pas assez d'argent pour aménager une BAD. Faites le tour et constatez par vous-même - c'est à pleurer.

Certains n'arrivent même pas à retenir leurs penchants gauchistes et trouvent là une occasion supplémentaire de cracher sur le "Richard", comme si les riches avaient nécessairement plus de chances de survivre en cas de chaos !

Parce qu'à titre d'information, c'est généralement l'inverse qui se produit.




Le dernier épisode sérieux de guerre civile en Europe remonte au siège de Sarajevo, qui a duré plus d'un an. Ceux qui l'ont vécu pourraient vous confirmer que les maisons les plus cossues, autrement dit celles des " Richards ", ont été attaquées et pillées en premier, malgré tous leurs systèmes d'alarme et de défense. Les plus tranquilles étaient les " pauv' gars " vivant dans l'anonymat, à l'abri derrière les fenêtres défoncées de leur appartement pourri.

Toutes les révolutions, dont celle dite "Française", l'ont amplement prouvé : il est rarement bon de se trouver du coté des aristocrates.

Ainsi, vous n'avez pas assez d'argent pour aménager une BAD ? Vous avez regardé autour de vous et constaté que d'autres ont plus de fric, plus de chance, de relations, de force, de santé, de... Hé oui petit gars, Bienvenue sur terre !


Vous êtes seul ? Vous avez bien de la chance. Vous êtes pauvre ? C'est un excellent début, et j'ajouterais même que ce serait encore mieux si vous n'aviez pas de morale ni d'éducation. L'expérience montre que ce sont toujours ces gens-là qui prospèrent le mieux en ce bas monde.

Il n'y a qu'à voir les ignares malfaisants qui dirigent notre pays. Ou les stars de la télé, du cinéma, du football... Plus on est bête et méchant, plus ça rapporte.

L'avenir est aux Loups solitaires, parce que ce sont les BAD qui AURONT BESOIN d'eux, et non pas l'inverse. Et même plus que vous ne pourriez l'imaginer.

Contrairement à ce que l'on vous serine à longueur de bouquins, vous n'avez pas besoin de BAD pour survivre. Si vous en valez vraiment la peine, alors c'est vous qui vous trouverez dans la position privilégiée de choisir l'endroit qui vous plaira au moment qu'il vous plaira.



Avez-vous songé un instant à ce que représente une BAD en terme d'investissement, de travail, d'entretien, de gestion, de moyens matériels et humains, d'aménagements et autre ? Laissez donc les maux de tête à ceux qui ont de l'argent et du temps pour cela. Même si vous n'avez rien, vous n'êtes pas forcément le plus mal loti.

Et puis laissez-moi vous dire mon sentiment : Si c'est réellement ce que vous voulez, le jour où tout va s'écrouler -ou peu de temps après- les BAD et autres propriétés vides de leurs occupants, vous en trouverez à tous les coins de rue et à tout bout de champs...

Ce qu'il vous faut dans l'immédiat n'est pas une BAD, c'est une STRATÉGIE. Il vous faut un plan, réaliste et réfléchi, adapté à votre situation ; adapté à qui vous êtes vraiment, à ce que vous savez et ce que vous valez. Quitte à vous former durant le peu de temps qui reste pour devenir ce que vous n'êtes pas encore.

Il faut que vous arrêtiez de vous prendre la tête avec cette histoire de base autonome durable qui n'est probablement pas ce qui vous convient et que de toute façon, comme la grande majorité de la population française, vous n'auriez pas les moyens de constituer.


Vous êtes un homme ? Peut-être même êtes-vous encore jeune ? Alors l'avenir est devant vous, quelle que soit la dureté des temps qui s'annoncent.

Préparez-vous à devenir un mercenaire. Pour nous les hommes, c'est le plus vieux métier du monde... Les soldats professionnels ont constitué la base des armées depuis la nuit des temps. Ils ont été de toutes les guerres, de tous les conflits, de toutes les époques.

Les " Richards " ont toujours eu besoin d'eux, et cela n'est pas prêt de changer. Quand les riches auront des BAD, les mercenaires les protégeront, de la même manière qu'ils protégeaient les châteaux-forts au moyen-âge.


Du pain et des pièces d'or en échange de bons et loyaux services. À nous le fun, à eux les maux de tronche...

Vous êtes une femme et vous êtes seule ? Arrêtez l'aérobic avec les copines de bureau et mettez-vous à la couture ou au tir, sérieusement. Consacrez le temps et l'énergie dont vous disposez encore à apprendre quelque chose d'utile, susceptible de protéger votre autonomie en temps de chaos.

Vous êtes avocat, assistant social ou spécialiste en informatique ? Alors vous êtes mal barré - parce que dans le monde d'après vous serez totalement inutile. Et si tout ce que vous avez à offrir est une bouche à nourrir, alors personne ne voudra de vous.

Prenez 30 secondes pour réfléchir et mettez-vous à la place d'un groupe ou d'un propriétaire qui possèderait une BAD. De quoi aurait-il besoin ? Qu'aurait-il à gagner à vous intégrer ? Quel type de service réellement utile pourriez-vous lui offrir ? Voici les vraies questions que vous devriez vous poser, au lieu de vous lamenter éventuellement sur le fait de n'avoir pas assez d'argent pour être à leur place. 


Le premier besoin d'une BAD en temps de chaos sera la SÉCURITÉ, d'abord, encore, et toujours la sécurité. Certes, c'est super de pouvoir faire pousser des tomates, mais s'il n'y a personne pour les surveiller, les loups se presseront au portail pour venir les dévorer.

Le chaos qui s'annonce sera caractérisé par une violence barbare extrême et la sophistication du monde moderne, "un mélange de Guerre du feu et de Mad Max", comme le disait très justement Pierre Hillard dans l'une de ses interviews.

On peut s'attendre à un déchaînement apocalyptique des pires instincts de la nature humaine, comme l'histoire n'en a jamais connu.


Imaginez la valeur qu'auront des hommes (ou des femmes) armés, entraînés et loyaux, dans de telles circonstances ? Si vous êtes de ceux-là, alors vous n'avez aucun souci à vous faire en ce qui concerne votre survie. Votre avenir professionnel est garanti !

38 commentaires:

  1. BRAVO, enfin un blog ou l'on ne pousse pas des cris de tafiole en voyage des noces des qu'il est question d'armes et de défense!
    Mes Félicitations pour ce courage!
    Globalement d'accord avec l'article ci-dessus, mais quelques détails me chagrinent:
    Le Loup solitaire, c'est actuellement en temps d'avant-guerre qu'il peut agir; en temps de chaos, et SEUL il est perdu! On n'a pas des yeux derrière la tète, et une embuscade c'est toujours par derrière que ça se déclenche! A un moment donne faudra dormir, et là on est extrêmement vulnérable! Même les meilleurs soldats du monde agissent jamais seuls (et là, je sais de quoi je parle...)! Être au minimum a DEUX, mieux c' est d’être a TROIS, si on peut se constituer en groupe de DOUZE, c'est l’idéal!
    C'est pas la bêtise et la méchanceté qui rapportent mais le savoir (combattre), l'intelligence (des différents emplois) et la méchanceté !

    La BAD est indispensable, mais il ne faut pas rester scotché dedans comme une poule sur son nid! Elle doit servir de base de ravitaillement, de repos, de réparation, de refuge pour l'hiver! pour le restant du temps il faut nomadiser autour et "réquisitionner" les maisons nécessaires, sachant qu'il faut TOUJOURS rester en bonnes thèmes avec la population autochtone! Idéalement, la BAD est situé au centre du territoire et doit etre tres bien caché!
    Les mercenaires ne sont très rarement en bonnes thermes avec la population, et de ce fait se font abattre a moyen terme!

    RépondreSupprimer
  2. Merci de votre participation et de votre soutien.
    Je suis également d'accord avec votre commentaire. Il se trouve que cet article consacré au Loup solitaire est le premier de la série et que les autres qui sont en préparation traitent des problèmes que vous évoquez. Un peu de patience donc, et nous aurons l'occasion d'en reparler.

    En ce qui concerne les BAD, je n'évoque certainement pas leur inutilité, mais seulement le fait que très peu de gens ont les moyens d'en constituer une. A ces gens-là je dis qu'il existe d'autres solutions, notamment celle d'offrir ses services à ceux qui possèdent l'argent mais pas forcément les compétences pour défendre leurs biens.

    Ce sont ces gens-là que je désigne par le terme de "mercenaires". Même s'il est un peu fort (je l'avoue :-), il faut reconnaître que nous le sommes tous plus ou moins à partir du moment où nous offrons une prestation, quelle qu'elle soit, en échange d'argent. Il n'y a pas de raison de se faire abattre pour cela, la virilité n'empêchant pas la noblesse des sentiments, n'est-ce-pas ?

    RépondreSupprimer
  3. Quelqu'un qui préconise la lecture de Propagande infos ne peut pas être totalement mauvais ...

    Je vois que tu as compris pas mal de chose ...

    Pour ma part, survivre pour survivre dans un monde de merde sans espoir d'amélioration, je ne vois pas l’intérêt.

    Les leaders naturels (5% de la population) devront assumer leur mission, mettre en place un nouveau féodalisme et expurger la terre d'Europe de ses éléments indésirables.

    Voila une manière de fédérer notre Peuple au lieu de s'entretuer entre groupes de 12 clodos crasseux.

    RépondreSupprimer
  4. Je viens seulement de découvrir votre blog en tombant dessus par hasard. Félicitation pour ces textes et réflexions et merci pour cette petite dose d'humour qui fait qu'on lit les pages les unes après les autres avec grand plaisir. Longue vie à ce blog. Je le met de ce pas dans mes favoris.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. de toute manière une BAD verra un jour ou l'autre son stock de bouffe diminuer, il faudra sortir pour en produire et l'être humain est un animal social qui vie en groupe comme les fourmis, une fourmi seule meurt.
    la société post apocalyptique ne se fera pas sans ce principe.
    une BAD peut exister un an voir deux après il faut qu'elle évolue en communauté comme un village médiéval ou chacun à son rôle car il faut protéger les animaux d'elevage, les cultures assurer le médical voir l'éducation des enfants, la sécurité de tous.
    impossible seul même dans la BAD la mieux fournie en boite de bouffe et en munitions.

    RépondreSupprimer
  7. salut tout le monde,les bad c bien joli mais en constituer une n est pas aise, pleins de problèmes se poses:sa defense en premier necessite une attention constente car par definition toute existance humaine degage des signaux visibles pour d autres(avides de ce que vous possédez):fumee,cultures ,traces de passages...DONC POUR SURVIVRE VIVRONS TRES CACHE!!!l une source d eau a promixite complique encore la discretion,de plus sa taille(de la bad) en fonction du nombre de personnel requiera un espace de moins en moins discret en fonction du nombre ;cependant on peut penser que plus on est moins on aura de mal a survivre seulement tout ceux qui on vecu en comunaute(militaires,equipes de travail ,ou simplement colonies de vacances)savent qu en vase clos les tensions sont inévitables e au bout d un moment les loups se mangent entre eux!donc un groupe tres restreint est pour ma part preferable.Une situation de crise telle que nous l evocons pourrait par exemple rapprocher les membre d une famille un temps soit peu prepare.je privilegie donc une preparation constante dans sa vie actuelle par des actes utiles et enrichissants tel que le jardinage meme en petites quantite plutôt qu aller au nsupermarche du coin acheter d légumes espagnoles ou marocains pourris d engrais et de saloperies en tout genre,apprendre a coudre,repriser et faire durer des annees ses chaussettes et pantalons troues plutôt que jeter et racheter,racheter et racheter!!!mettre un poele a bois chez soi (si la situation le permet:rurale?)et savoir faire son bois meme a la main,en quantite suffisante sans tronco ni tracteur,elever des betes et savoir en retirer des produits d alimentation (chevres:fromages,poules:oeufs et bidoche etc..)et ainsi acquierir de +en+ d experience dans différents secteur et donc savoir se demerder de+ en+;

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour à tous.
    J'ai été tour à tour,militaire, convoyeur de fond , flic . La sécu j'ai donc des notions .
    Il y a plus de 15 ans j'ai acheté une maison en pleine zone agricole , cachée sous les arbres, premier voisin à plus de 800m et premier village à plus de 5km. Sur un point haut avec source et terrain cultivable en contre bas . Vutouzazimuts. Ensuite j'ai investi dans un micro tracteur et les outils qui vont avec pour pouvoir produire ma conso personnelle . A l'époque les choses n'allaient pas aussi mal. je prend maintenant conscience de la chance que j'ai d'habiter là . Petit détail c'est en Corse : la mer peut être un handicap pour les liens sociaux comme un avantage en cas de chaos généralisé , c'est juste une grande douve difficile à franchir . Du coup je me suis retrouvé avant l'heure propriétaire d'une superbe BAD. Mais voilà, un terrain de 3 hectares isolé , c'est pas facile à défendre . Mis à part le fait que toute production alimentaire est vouée à être pillée si elle n'est pas en permanence sous surveillance . Comme il est judicieusement signalé dans l'article :isolé on est vulnérable . Donc je propose quelques petites modifs à la BAD standard . Si elle se trouve dans une zone boisée ou du moins végétalisée, il serait prudent d'installer en dehors de la dite BAD et dans un endroit discret ( sous un roncier par exemple) une zone qui peut servir de bivouac nocturne en cas de risque . Dormir dans sa propre maison peut présenter le risque de se trouver dans une souricière en cas d'attaque . Mais arriver dans le dos de l'ennemi alors que celui çi s'attend à vous trouver derrière la porte , est un avantage en votre faveur . Ceci dans les cas ou pour une raison x ou y vous vous trouvez momentanément dans l'impossibilité d'assurer des tours de garde de nuit . De plus des pièges sonores disposés aux endroits de passage sont aussi à prévoir . L'effet de surprise réduit à zéro , les chances redeviennent équitables . Je suis aussi un peu du genre ferrailleur, car tout matériaux est transformable en cas de crise . Le meilleur produit à récupérer c'est le cumulus usagé . On en trouve à foison près des poubelles . Débarrassé de son isolation et bricolé ( disqueuse et soudure ) il peut servir de réserve d'eau, on peut y faire chauffer 150 l en quelques minutes sur un bon feu (pratique pour la toilette d'une famille normale) . Le haut découpé et monté sur charnières peut en faire un coffre de stockage que l'on enterre à fleur de sol .en laissant une couche de terre dissimuler le couvercle . Cela peut servir à stocker de la nourriture , des armes et des outils hors du domicile principal dans le cadre du diction " on ne met pas tous ces œufs dans le même panier ". Le même cumulus retaillé et souder sur une jante sans pneu , avec une ouverture sur le côté peut faire un poêle à bois très efficace . j'ai aussi fait un stérilisateur à bocaux XXL avec deux cumulus : un 100 l ouvert en haut et glissé dans un 150 l ouvert en bas. A la base du 150 je met du bois et la flambée chauffe le 100 l pendant des heures à coût zéro, de quoi stériliser 30 à 40 bocaux d'un coup . L'utilisation du matos de récup n'est limitée que par l'imagination de l'utilisateur . Je laisse chacun donner libre cour à son génie créatif . En ces temps incertains , la plupart stocke de l'or , moi je stocke de l'acier . L'avenir dira qui a raison .
    Spartacus

    RépondreSupprimer
  9. J'avoue que se qui m'a amené sur ce blog, à la base, c'était la pin-up avec son fusil ^^'

    Bref, trés bon article, c'est vrai qu'un riche qui a vécu toute sa vie dans le confort le plus totale, qui ne sais méme pas faire ses courses tout seul, et qui n'a jamais touché à un fusil car il pourrait se casser un ongle (je pense que tout le monde en connais un ou deux, des comme ça) ne sera vraiment pas un danger, et ne sera pas non plus capable de quoique se sois... à part pleurer sur son sort

    RépondreSupprimer
  10. Je suis dans mon appart, j'ai 24 ans, je suis sur de rien, je pense depuis longtemps que c'est parfaitement plausible un effondrement économique pour plusieurs raisons évidentes mais c'est aussi possible que nos dirigeants ne soient pas complètement fous et qu'ils préparent la stabilité face à toutes ses menaces. Dans mon coin je reste pas sans rien faire, je m'informe régulièrement, j'achète un peu de nourriture, d'eau, j'ai des outils divers pour la survie, des livres sur la survie, j'ai acheté un livre pour récolter les plantes comestibles, un livre sur la chasse, du matos de pêche et bientôt les armes à feu. J'ai préparé ce qu'il faut, je pense que si une catastrophe viens, ce sera le pire que la peste noire, on passera de l'assistanat et du confort à la survie la plus rudimentaire qui soit. C'est sur que je m'amuse pas beaucoup, mais je préfère trimer et avoir essayer le minimum pour sauver sa peau plutôt que de se rassurer et profiter pleinement. Si ça s'arrête à du chômage massif, je quitterais mon appart pour me faire héberger chez un pote. Si c'est pire que ça, j'ai tout prévu. Pour se préparer faut pas aller dans les sentiments, si on peur de trop dépenser, d'investir inutilement ou d'acheter une arme alors autant savoir que les compromis seront bien plus durs le jour J. Les personnes que je cotoie sentent la chose plus ou moins mais ne font strictement rien. Il y en a qui sont convaincu à 100% et qui ne font rien du tout, ça me dépasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenu dans le monde des survivalistes!!
      Nous sommes entouré d'autruches.
      Pour ma part,j'ai renoncé à en parler autours de moi et seuls mes 5 meilleurs potes (en plus de ma femme) savent qu'elle est ma démarche.

      Certains d'entre eux sont attentifs à ce que je fais, lis ou dis sans pour autant avoir les mêmes priorités dans leurs actions.
      Ce sont plus ce que Pierre TEMPLAR cataloguerait comme des hippies post apocalyptiques ou des marginaux adeptes de l'autosuffisance et du "mangé sain".
      Ils me regardent probablement comme un "pré-quarantenaire-qui-veut-jouer-au-soldat".... J'en sais rien!!

      Je me dis qu'il en valent la peine alors je continus de partager avec eux.
      Je me dis aussi que tout seul ce sera très difficile pour moi de protéger efficacement ma famille sur la durée.

      Tout ce que je peux te dire:
      Ne te démoralise pas..
      Reste concentré!!

      Cette démarche te libérera toujours de ce société de consommation!

      Supprimer
    2. Je suis un des potes.
      Sache que lorsque le moment sera venu, nous saurons tous nous regrouper afin que chacun puisse mettre sa(ses) compétence(s) à profit dans le but d'aider tout le groupe. Seul, personne ne pourra survivre...

      Supprimer
    3. Salut,
      Un bon début serait de se géolocaliser et de commencer les regroupements vu que le moment venu c'était peut être déjà hier.
      ;-)

      Supprimer
    4. Il y a une rubrique prévue pour ça..

      Supprimer
    5. En parlant de ça... j'y vais jamais pour vérifier si oui ou non j'ai des messages dessus.
      Si ça se trouve, une jolie blonde charmée par mes phrases aura laissé un mess... heuu, jveux dire, un combattant hors paire habitant prés de chez moi aura... bon ok jvais jeter un oeil...

      Désolé pour ceux qui m'auraient laissé un message que je n'aurais pas lu.

      Supprimer
  11. J'en avais la conviction.. Mais je dois avouer que c'est plaisant à lire!!

    Stay focus Buddy!!

    RépondreSupprimer
  12. L idée de la bad est vraiment très bonne, mais honnêtement qui peut se vanter d avoir les moyens d en avoir une capable de résister aux assault d une grosse troupes de personnes voulant s approprier nos réserves, ou tout autres raisons d ailleurs.... bref en y réfléchissant je ne vois que deux types d endroits capable de résister à un assault d envergure, une base de l armée ou un lieu de privation de liberté un fois vidé de ses occupants bien sur! encore faut il y avoir ses entrées....😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'a besoin de résister aux assauts que si on est repéré comme justifiant un assaut.
      La meilleure sécurité est de passer inaperçu.

      Supprimer
    2. je suis bien d accord mais j ai bien peur que des groupes de maraudeurs naissent du chaos et que malgré tout les efforts pour passer inaperçu, ils viendront tôt ou tard!

      Supprimer
    3. Un groupe de maraudeurs qui arrive par hasard peut être surpris et éliminé discrètement, un assaut d'envergure n'arrive pas par hasard.

      Supprimer
  13. Tu les élimines à l'arc, l'arbalète, le katana, le sarin ?
    T'es un terrible, ça se sent, sur qu'ils vont éviter ton quartier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te laisse à ta fascination pour les problèmes, moi ce sont les solutions qui m'intéressent.

      Supprimer
  14. oui un survivant d un petit groupe qui va chercher tout ses collègues par exemple😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le groupe est éliminé discrètement, personne ne va chercher ses collègues. Et un groupe de maraudeurs n'ira pas chercher la difficulté ou les risques inutiles.

      Supprimer
  15. Ô toi qui maîtrises l'art et la manière d´exterminer en silence jusqu'au dernier des maraudeurs, nous sommes tous impatients de partager ton savoir : dis nous comment tu fais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il a déjà été débattu de ces façons d'operer voir les sujets dans la rubrique concernée ;une partie des réponses satisferont ta curiosité bien légitime,autrement un stage avec Pierre complètera ta formation terrain

      Supprimer
  16. je te suis la dessus Janus , l élimination silencieuse est une possibilité, mais en cas d une bande organisée, faut tomber sur une belle bande de neuneu pour qu' il ne laisse pas un guetteur en base arrière, qui ne voyant pas ses petits camarades revenir, rameute le reste de la troupe pour savoir ce qui se passe, bref personnellement je reste sur le fait qu' une bad qui ne peut s averer quasi imprenable ( hormis par des troupes très très lourdement armé or course) ou alors totalement invisible ( type bunker enterré) ne tiendra qu' un temps!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'ai-je pas écrit que le principal est la discrétion?
      Ce qui, pour moi, signifie que rien n'est visible, pas de chemin d'accès carrossable apparent, habitat enterré, cultures ressemblant à des friches... Et, de même, les dispositifs d'alerte et de défense doivent se fondre dans le paysage. Donc, on ne peut tomber dessus que par le plus grand des hasards. Une bande de maraudeurs se déplaçant au hasard dans les bois ne laissera probablement pas de guetteurs en base arrière. Et si c'est bien fait, les maraudeurs pourront passer à quelques mètres sans rien remarquer, autant donc les laisser passer s'ils n'ont rien vu, juste les observer. Bien sûr, à la fois totalement invisible et quasiment imprenable est la meilleure combinaison.

      Supprimer
    2. il n'existe rien d'imprenableet encore faudrait il que tout les malfaisants se donnent le mot pour frapper à ta porte,l'important n'est pas d'être la mieux protègée des bads du coin mais d'être mieux défendue que les moins bonnes pour être un répulsif et renvoyer les malfaisants chez les plus faibles,ceci étant les lignes se figeront d'elles mêmes assez vite et les territoires seront délimités rapidement les malvoulants seront éliminés en premier puisque allant a la baston leur nombre se réduira comme peau de chagrin très vite,il suffira de tenir quelques mois,avec un effectif d'une compagnie équipée de nuit comme de jour ça devrait suffire,les commandos de chasse tu connais ?

      Supprimer
  17. non du tout, mais je serai content de connaître, par contre des lieux imprenables en situation de crise ( hormis intervention de troupes armées fortement équipée ca existe😊) bon je pense que tu as as compris que j ai une idée en tête sur, mais je ne n en parlerai pas ici par contre on peut en discuter par mail et tu pourras me dire ce que tu en penses😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les inuits ont répondu au problème en leur temps,aller dans un coin ou les autres n'ont pas envie ,ou ne peuvent pas vivre,la papouasie nouvelle guinée c'est pas mal non plus (très chaud et humide)l'ile du diable, les iles Gambieretc etc etc heu au fait? nous sommes en situation de crise depuis 2007 avec une lente détérioration ,la pente savoneuse de Coluche

      Supprimer
  18. oui j avoue François dans la verte si tu es totalement invisible c est le top😊 après pour ma part je n ai absolument pas les compétences pour monter une base de ce type😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les compétences, ça s'acquiert.
      Je n'y suis pas encore, mais ça vient.
      Il vaut mieux aussi être créatif...

      Supprimer
  19. je te rejoins la dessus aussi francois! Après ca serait peut être une solution si je montais une bad sur l Hérault mais la ou je travaille ( marseille) po sur que ca serve beaucoup😆

    RépondreSupprimer
  20. Dans Marseille, en effet...
    Si tu veux installer ta BAD dans l'Hérault, n'aurais-tu pas intérêt à garder un bateau disponible, planqué près de la mer du côté de Marseille? Ou peut-être immergé à faible profondeur mais prêt à remettre à flot? Genre bouteille d'air comprimé et ballons dégonflés dans des flotteurs? Ou carrément bateau gonflable? Bref, tu vois l'idée!

    RépondreSupprimer
  21. oui après comme je l ai marqué plus haut j ai une solution sur Marseille plus qu' intéressante ne demandant que de l investissement le jour j plus sûre et mieux défendable que tout autre bad classique, mais comme je l ai dit plus haut je ne n en parlerai que par mail yop! ( au intéresse n hésitez pas)! Après un bateau je pense que ça serai surtout pour récup la famille et les ramener la bas afin d eviter les routes surcharger lorsque les lumières s eteindront pourquoi pas la pêche ensuite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Richard grand merci de ton offre mais celà fait 15 ans que je m'y suis mis tranquillement,mon ile est déjà une bad en soi sans parler de mes petites instalations,mais je pense que d'autres plus proches seront bien intéressés Cordialement

      Supprimer
  22. je n en doutais pas pas janus😊 connaissant l île et ses habitants, c est plus qu' une bad c est la terre promise😆lol! merci de ta réponse! cordialement

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.