24 avril 2013

BAD ou pas BAD : une stratégie pour le chaos (2/2)

La survie en temps de chaos est davantage liée à la mise en place d'une Stratégie personnelle intelligente, qu'à la possession éventuelle d'une BAD ;

Autrement dit, ce que l'on pourrait être et faire si l'on se retrouvait brusquement plongé dans une telle situation, comment l'on se verrait agir, le tout dans le but légitime de maximiser nos chances de survie.







A mon sens, la notion de " Stratégie personnelle " constitue le fondement de toute préparation valable et digne de ce nom. Il s’agit d’une démarche volontaire et mûrement réfléchie dans le but d'éviter les erreurs qui pourraient compromettre sérieusement notre participation au monde d'après.

La Stratégie personnelle repose sur l'ensemble des éléments qui constituent un être humain, et qui sont spécifiques à chacun et chacune d'entre nous. Pour faciliter l'étude, j'ai regroupé ces éléments en quatre catégories que j'appelle les piliers de la personnalité :

  • L'intellect : ce que nous sommes en tant qu'être psychique, le caractère, les talents innés, les aptitudes, l'éducation, l'expérience, la chance personnelle, la foi, les valeurs... Mais aussi les peurs éventuelles voire les phobies ; les forces, faiblesses et limites morales, etc.
  • Le physique : l'âge de nos artères, l'état de santé, l'aptitude à l'effort, l'énergie vitale, l'entraînement sportif... Mais aussi les faiblesses et handicaps ; Les régimes ou traitements médicaux, etc.
  • La situation personnelle : l'état civil, l'environnement familial, le milieu dont nous sommes issu, la capacité financière, le conditionnement socioculturel dont nous avons hérité.
  • L'environnement : l'endroit où nous vivons, les conditions de vie, la qualité de vie, l'entourage affectif et professionnel, les relations ; le nombre et la qualité de nos amis, leur fiabilité, disponibilité, ouverture d'esprit, perméabilité à nos opinions, etc.

Certains éléments sont à considérer dans un sens large. Ainsi nos aptitudes ne désignent pas seulement ce que sommes capables de faire avec nos dix doigts, mais aussi d'autres notions qu'il peut être difficile de quantifier ou matérialiser.

Ce sont, par exemple, notre aptitude au risque et à la nouveauté, notre capacité d'adaptation au changement, notre capacité d'ouvrir notre conscience à de nouveaux paradigmes et de nouvelles réalités ; notre aptitude à exploiter nos talents, ce que d'autres ont nommé l'intelligence émotionnelle, etc.


Ce dernier aspect entre autre est important, et la vie nous le démontre chaque jour. Le monde est rempli de gens intelligents mais incapables de tirer profit de leurs capacités, laissant la place à des abrutis qui prospèrent parce qu'eux savent utiliser les rares talents dont la nature les a dotés.

De l'ensemble de ces quatre piliers va dépendre la stratégie globale que nous devrons mettre en place pour survivre au chaos, et, pourquoi pas, tirer parti d'une situation qui laissera la majorité totalement abasourdie, sans défense, et démunie de tout.

Quelle sera notre "intelligence émotionnelle" à ce moment-là ? Saurons-nous utiliser au mieux les connaissances et les équipements que nous aurons accumulés dans ce but ?

Il est difficile de supposer de nos réactions le moment venu. Il est vrai aussi que certaines personnalités particulièrement nonchalantes en temps de paix pourraient se "réveiller" et devenir des âmes fortes en cas de troubles sérieux.

Dans tous les cas, il semble évident que le fait d'y avoir réfléchi à l'avance, ou au contraire, d'avoir soigneusement évité de le faire, sera déterminant dans notre capacité à nous adapter.

La meilleure façon de mettre en lumière notre stratégie personnelle serait de "poser à plat" l'ensemble des éléments détaillés dans les quatre piliers de la personnalité, et de répondre sincèrement à tous les aspects qu'ils soulèvent.

Vous verrez que le simple fait d'écrire ces données sur papier pourrait éclaircir le problème au delà de vos attentes, et vous révéler en un clin d'œil la stratégie la plus favorable compte tenu de tout ce qui détermine ce que vous êtes, et qui est forcément unique.




Certains aspects sont naturellement plus important que d'autres. Ce sont les points-clés de notre vie. Ainsi le fait d'avoir des enfants, surtout s'ils sont jeunes, est un élément fondamental de nature à déterminer à lui seul un type particulier de stratégie personnelle. Un tel fait impose pratiquement d'intégrer un groupe stable à court ou moyen terme, et d'abandonner toute idée d'opérer en Loup solitaire itinérant.

Chaque être humain est unique -"Ma vie a son secret, mon âme a son mystère" comme a dit le poète- et je pense personnellement que l'un des meilleurs moyens d'évaluer ses propres capacités de résilience serait d'enfiler, le temps de la réflexion, les rangers de celui qui posséderait ce que nous désirons, ou dont nous aurions besoin pour notre propre survie et celle de nos proches le cas échéant.

Que puis-je offrir ? Combien vaut ce que je suis en mesure d'apporter ? (autant en services qu'en biens éventuels). Ce sont là les véritables défis auxquels nous devons répondre si nous voulons nous préparer de manière optimale.

Je vous invite donc à prendre un moment pour réfléchir à ces différentes questions.

Passez en revue les quatre piliers de la personnalité, et chaque aspect qui les compose, en commençant par celui de votre intellect. Qu'en est-il, par exemple, de votre caractère ? Êtes-vous plutôt casanier, ou plutôt aventureux ? Êtes-vous plutôt indépendant, ou avez-vous besoin des autres pour vous sentir bien et vous épanouir ? Savez-vous tirer ? Avez-vous une expérience militaire significative ? Etc.

Passez ensuite au physique, en procédant de la même manière. Quel est votre âge ? Qu'en est-il de votre état de santé ? Avez-vous besoin de suivre un régime ou un traitement particulier ? Quelle est votre résistance à l'effort ? Seriez-vous capable de parcourir 70 kms à pieds voire plus en 3 jours ?

En ayant répondu de manière précise et honnête à chacun des aspects, il est très probable que votre Stratégie personnelle se soit révélée d'elle-même. Vous devriez être à présent capable de savoir ce qu'il faut que vous fassiez, et ce qu'il est en votre pouvoir de faire, pour maximiser vos chances et mettre votre famille à l'abri si vous en possédez une.

Chaque situation est pratiquement unique et il m'est impossible d'entrer dans le détail. Je pense que vous aurez compris le principe et là où je veux en venir.

Une fois votre stratégie déterminée, il vous faut étudier si vous disposez, en ce moment même, de la possibilité ou de la capacité de la mettre en œuvre.




Prenons par exemple le cas d'un homme dans la trentaine, comptable dans une entreprise et père de deux jeunes enfants. La famille vit dans un petit pavillon de banlieue, elle a peu d'argent de coté, quelques d'amis, et ceux qu'elle possède pensent que tout va bien dans le meilleur des mondes et que tout va continuer d'aller pour le mieux. Cet homme n'a pas de hobby manuel, mais il adore le VTT et s'en va tous les weekends faire 100 kms en quelques tours de pédales, pendant que sa femme en profite pour faire du shopping et que les enfants jouent à la Playstation. En digne fils de soixante-huitards, il ne possède aucune arme à feu car il pense très sérieusement qu'elles sont la cause de la criminalité dans le monde :-)

Résultat des courses : Quelle est sa capacité de résilience ? Faible voire nulle. Cet homme a-t-il les moyens de se constituer une BAB ? Non. Qu'aurait-il à offrir à celui qui en posséderait une si les choses tournaient mal et qu'il lui faille assurer la survie de sa famille ? Probablement rien. Quelles seraient les raisons qui pousseraient un propriétaire de BAD à les accueillir, lui et ses proches ? Aucune. Que valent-ils dans une situation de chaos ? Pas grand chose. Survivraient-ils ? Difficilement, voire par miracle.

Vous avez pigé maintenant lorsque je parle de Stratégie personnelle ?

Quel serait-elle dans le cas de notre comptable ? Réponse : que lui et sa femme apprennent à faire quelque chose d'utile et de concret qui ajoute de la valeur à la cellule que constitue leur famille. Ce serait ça la Stratégie : un plan d'action qui leur permettrait, si le chaos devait s'installer, d'intégrer une communauté sans être une charge pour elle, mais au contraire en apportant un savoir-faire nécessaire à son développement.

Et dans l'attente, acheter un fusil, qui leur donne une chance d'arriver jusque là...

Revenez au 1° pilier de la personnalité, et cherchez parmi vos goûts et talents celui ou ceux que vous pourriez mettre en pratique et développer à un point tel qu'il puisse devenir une monnaie d'échange. Ce peut-être, pourquoi pas, un désir refoulé de travailler le cuir ou le métal, de concevoir des systèmes mécaniques, de cultiver un jardin, ou je ne sais quoi d'autre !

Une fois que vous aurez trouvé une activité réellement utile que vous aimeriez faire, faites-la ! Lisez, apprenez, et pratiquez durant votre temps libre jusqu'à devenir l'égal d'un professionnel dans ce domaine. Cela ne prendra pas beaucoup de temps si vous commencez dès à présent et que vous persévérez avec acharnement. Et la même stratégie s'applique à votre femme. Elle pourrait apprendre, par exemple, à jardiner, faire des conserves, et plus généralement, les différentes manières qui existent de stocker les aliments.

Je ne doute pas que vous ayez compris le principe. Il ne vous reste plus à présent qu'à déterminer votre Stratégie personnelle, si cela n'est déjà fait, puis de vous& atteler à la mettre en pratique. Il en va de votre survie en cas de chaos.

11 commentaires:

  1. Superbe analyse pleine de vérités !
    Et en même temps, se lancer dans l'acquisition de réelles compétences pour l'avenir est une excellente façon d'enrayer le vice de notre époque : l'oisiveté !

    Walfroy

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je crois comprendre que vous (l'auteur) etes de formation militaire ou affiliee?

    Je m'interroge depuis quelques temps sur le moyen ou le lieu pour des civils (qui n'ont plus l'age d'aller passer 5 ans sous les drapeaux) de se former au combat a l'arme a feu. Il y a bien le paint-ball, mais j'ai l'impression que la pratique sportive est vraiment tres eloignee de la realite.

    Qu'est-ce que vous conseilleriez?

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faites dans un club sérieux, le paintball ou l'airsoft sont d'excellentes formations, sans aucun doute, susceptibles de valoir une expérience militaire sur le plan de la stratégie pure. Elles ne sont absolument pas éloignées de la réalité et permettent au contraire d'acquérir de très bons réflexes. Je vous les conseille vivement.

      Supprimer
    2. Pour l'airsoft ou le paintball, se sont en effet de très bons moyens d'avoir les bases, mais il faut trouver une association sérieuse, qui favorise le coté "tactique" au coté "individualiste"
      Beaucoup d'associations ne connaissent pas grand chose au combat, et ne font pas de tactique, ils se contentent de dire "chacun prend une réplique, et se débrouille"
      Quand on fais des rencontres airsoft, militaire contre civile, en général, les civils se prennent toujours des branlées.

      La meilleur solution est de trouver se qu'on appel une "team" c'est à dire un groupe de combat airsoft constitué, ou tout le monde reçois une formation au combat par rapport à son arme (enfin... réplique)

      En se moment, je suis sur la création d'une association airsoft, qui ne fera que du tactique, ensuite, si besoin est, ça se transformera en team. Se sera ma contribution à ceux qui désireront un entrainement sérieux, et ça me permettra aussi de m’entraîner et éventuellement de trouver des personnes dignes de confiance pour le jour J.

      Le fait de s’entraîner avec un seul type de combat (car il es existe pour chaque type d'arme) est très efficace, pour ceux qui veulent vraiment avec une base solide pour faire du combat réel.
      Le mieux est de trouver les répliques des armes que vous désirez acheter (en se qui me concerne, fusil à pompe, fusil de précision et arme de poing)

      Le tir sportif est bien sur complémentaire à la formation, il permet d'acheter des armes, mais surtout de connaitre les sensations de tir, se qui est également très important (ceux qui ont tirer avec la fameuse "300 win mag" savent de quoi je veux parler)
      On ne peut pas comparer un bon tireur au fusil à plomb ou à bille qui tire à 50 mètres, avec un bon tireur à la 308 qui tire à 800 mètres.

      ... J'ai l'impression de beaucoup trop m'étendre sur des question simple... bref, en résumé, de l'airsoft, oui, mais demandez de faire du tactique, en binôme, trinôme, puis groupe SI l'association sait en faire...
      favoriser des répliques ou les armes sont achetables facilement dans le civil (cat c, d1 et d2) puis, pour une formation poussé, quelques séances dans un club de tir, une fois de temps en temps.

      Supprimer
    3. Je plussoie.

      Désireux de m'investir dans le 12, j'aurai aimé trouver une réplique de ce calibre et pratiquer la tactique en team.

      Pour un civil, c'est vraiment le meilleur entrainement qui soit.

      Pourquoi je ne le pratique pas encore, alors ? A cela, deux raisons :

      - Je suis solo dans mon coin. L'airsoft c'est un peu comme le MMO : c'est plus motivant et amusant quand on pratique en groupe d'amis que solo, avec des gens dont on ne sait rien.
      Je suis par exemple un fervent joueur de Wow. J'y ai joué durant des années avec un groupe d'amis et c'était le pied. A present, tous mes amis ont cessé de jouer et je me retrouve seul sur Wow. Et bien, c'est nettement moins amusant, et d'ailleurs je n'y joue quasiment plus.
      J'imagine que pour l'airsoft ce serait à peu de chose près la même chose.

      - J'ai 45 ans, et passé l'âge de me faire respecter face à des "gamins". J'ai peur, en effet, de croiser dans cette discipline un certains nombre de jeunes au comportement un peu "fou-fou". J'ai peur d'être encore plus isolé, catalogué de "papy" et mis d'instinct à l'écart des 98% de jeunes qui seront présent... Et finalement ne plus venir parce que marre d'être tout seul dans mon coin...

      Dommage, parce que l'airsoft, avec une réplique de calibre 12, m'intéresse vraiment, pour son inestimable apprentissage de la tactique de combat en milieu cloisonné, etc. Bref, le côté fun et instructif du combat militaire, sans ses inconvénients.

      Supprimer
    4. 45? tu sera loin d’être le plus vieux dans la plupart des associations que j'ai fréquenté. Le plus vieux été à la retraite, et je me mettais toujours dans la même équipe que lui, car malgré son age, c'était un ancien militaire et un excellent combattant. beaucoup de joueur on la trentaine (comme moi) et ça va jusqu’à 40, 50, voir bien plus... et on plus la patate et la gniac que beaucoup de jeunes.

      En répliques de cal12, jai mon fusil à pompe (frenchi sas 12) qui est vraiment très efficace, malgré quelques défauts.
      On travaille avec les forces spéciales en ce moment, on les a vu au combat en centrafrique, et à l'entrainement ici. Ils nous disent que leur entrainement est basé sur le paintball, et si on y réfléchis, c'est logique.
      Quand on vous tire dessus avec des cartouches à blanc, vous ripostez, comme le règlement vous obliges à le faire, vous vous postez tranquillement, pour pas vous faire mal, puis vous manœuvrez.
      Par contre, quand une rafale de bille vous arrive dans la tronche, là, vous faites du combat réaliste, c'est à dire vous vous jetez dans les ronces, vous rampez pour vous poster, puis vous manœuvrez.
      Je jouais à Wow moi aussi, d’ailleurs, si tu croise un paladin qui s'appel "reinho" ben c'est moi, mais j'ai arrêté il y a des années par manque d'amis qui joue dessus. C'est vrai que l'airsoft seul, dans le jardin, c'est chiant, je ne sais pas ou tu habite, mais je pense qu'il y a des association d'airsoft ou de paintball dans le secteur, il y en a un peu partout en France maintenant, la pratique de ses sports s'est beaucoup amplifié en quelques années.

      Supprimer
    5. Mon bunker (Héhé) se situe dans le Nord Pas-de-Calais.

      Je vais réfléchir à tout ça. ;-)

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Je cherche un moyen ou environnement qui puisse permettre a des civils sans formation militaire d'apprendre le tir de combat, seul, et en equipe.

    J'ais fais un peu de paintball mais c'est quand meme tres eloigne de la realite, il me semble!

    Quels seraient vos conseils?

    Bien cordialement,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      Bon, j'avais déjà répondu à ce commentaire, mais je viens de voir que mon ordi à déconné, et n'a pas envoyé le post, donc, je le refais.

      Pour le tir au combat, comme j'en ai déjà parlé, rien de mieux je pense, que de combiner l'airsoft et le tir sportif.

      Le tir sportif permet, déjà, d'acheter des armes très varié, surtout depuis septembre 2013, mais aussi de connaitre les sensations de tir, surtout celles en mouvement. J'en dirais pas plus sur le tir, voir mon com un peu plus haut éventuellement.

      Beaucoup diront que l'airsoft est mieux que le paintball, ou l'inverse, personnellement, je fais de l'airsoft, mais je n'ai jamais fais une seule partie de paintball, donc je ne peut pas dire si c'est si éloigné que ça. J'ai choisis l'airsoft pour le coté réaliste, le fait de pouvoir s’entraîner dans son jardin, et pour le prix (pas le prix de base, le prix à la longue)


      Pour le fait de s’entraîner seul... se ne sera que de la défense personnel, pas du combat, pour une raison simple... le combat "solo" n’existe pas.
      Même pour les tireurs d'élite ou ceux qui pratiquent la guérilla (guérilleros) ne peuvent rien faire sans appuis, sans logistiques, services de renseignement, moyens de transmissions, etc...

      Je préfère préciser ça, pour éviter de faire l'amalgame entre "combat" et "défense personnelle" ça évite de voir à la télé: "une personne tué en attaquant un groupe armée, après avoir vu la série de "rambo" et "shooter tireur d'élite""... yen a trop qui se prennent pour des commandos.
      Tous ceux qui ont ne serais-ce qu'une petite formation aux armes vous diront qu'on ne fais pas de guerre en étant seul.

      J'ai encore l'impression de trop m'étendre sur le sujet, et d'en faire de trop...

      Bref... l'airsoft est un bon moyen de s’entraîner aux armes, dans une association faisant de combat "tactique" ou encore entrer dans une team avec des militaires, ou anciens militaires. Il y en a peu, mais il y en a.

      Voila, j’espère que ce commentaire t'aidera, et peut être à bientôt pour un échange de billes ^^

      Supprimer
  4. Merci pour ces commentaires! C'est exactement ce qu'il me faut et pas du tout superplu.

    Je ne pense pas qu'on se verra bientot sur un field, car j'habite hors de France, mais qui sais?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème.
      à savoir, on s’entraîne avec des forces spéciales Françaises en ce moment, leur entrainement est beaucoup basé sur le paintball... donc c'est loin d’être aussi éloigné de la réalité qu'on veut bien nous faire croire.

      Supprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.